Marcus Mosiah GARVEY Extrait de “ Message to the People ; The Course of African Philosophy ”

SUR LE CARACTÈRE
Les hommes et femmes qui veulent être utiles pour eux-mêmes et l’humanité doivent avoir un bon caractère. Bon caractère signifie la démonstration pratique de ce genre de comportement trouvé dans les préceptes moraux d’une civilisation ; la norme qui fut établie par la société de l’époque à laquelle vous vivez et dont vous formez partie, et qui dirige ce véritable caractère. Si vous n’élevez pas votre vie au niveau de ces normes, au sens le plus élevé, vous ne serez pas respecté par cette société. Votre mission sociale d’un travail utile se réduirait en morceaux. Le plus grand pilier du caractère est l’honnêteté. L’honnêteté est la meilleure politique. Ne laissez personne croire que vous êtes malhonnête. S’ils vous croient malhonnête, vous êtes fait. Vous ne pourriez alors jamais plus vous élever à une situation de respect et de confiance, sauf accidentellement. Vous devez vivre si proprement que toute personne puisse voir la pureté de votre vie. Ne laissez jamais personne croire que vous êtes un menteur, mais le contraire. Faites-leur savoir que vous dites toujours la vérité et vivez selon celle-ci. Au sujet des conduites que votre société ou communauté condamne, soyez soucieux de ne pas violer ces lois ou règles, car vous perdriez le respect de votre communauté. (…) La moralité est soutenue de toutes parts dans la civilisation. Ne soyez pas immoral dans votre communauté. Quelqu’un parlerait sur vous et vous ferait une réputation ; et les maisons de la communauté vous seraient fermées et les gens respectables vous éviteraient. Si vous avez à être immoral parce que votre nature est faible, faillible, alors cachez-le. Gardez cela en vousmême, portes closes, et assurez-vous que personne ne puisse savoir cela. Si vous lisez de bons livres et avez de hautes pensées, vous ne serez pas immoral. Si vous êtes intelligent, vous ne serez pas immoral parce que l’immoralité mène à la maladie, la peine, la souffrance et finalement à une mort prématurée. (…) Ne soyez pas un alcoolique comme on voit dans la rue. Ne buvez pas sans modération. Vous pourriez attraper une maladie par trop de boisson, et même arroser votre cerveau à l’en détériorer. Ne prenez pas de drogues ou de narcotiques en habitude. Cela aurait le même effet. Ayez un tempérament modéré dans tout ce que vous faites. Apprenez la maîtrise de soi. Par la maîtrise de soi, vous pourrez vaincre toute mauvaise habitude. Vous pouvez le faire en concentrant toujours vos pensées sur le fait que l’habitude est mauvaise et risque de vous ruiner. Dites-vous à vous-même : Je ne dois pas me ruiner. Je dois vaincre ma mauvaise habitude. Dites cela et répétez-le jour après jour jusqu’à ce que vous ayez vaincu l’habitude. Laissez l’habitude devenir votre adversaire et là, combattez et frappez cet adversaire. N’abandonnez jamais avant d’avoir vaincu. Si vous suivez cette règle vous ferez tomber toute mauvaise habitude.

Voyez toujours l’insulte que la mauvaise habitude pourrait vous porter. Si vous ne voulez pas de cette injure à votre santé, à votre corps et votre esprit une injure qui porte peine, ennui et malheur, alors combattez cela jusqu’à la mort. C’est ce qui s’appelle “ l’homme se rendant maître de lui-même ”. De tout ce qui n’est pas bien, élevez-vous au-dessus et soyez-en maître. Ne soyez pas nuisible envers autrui. N’allez pas dehors en public avec une tenue négligée ou des habits médiocres. Gardez toujours bonne et pure votre personnalité. Lavez-vous régulièrement, cela au moins une fois par jour. Si c’est impossible, du moins faites-le trois fois par semaine. Un corps sale dégage une mauvaise odeur et cause les gens à vous éviter. En vous sachant vous-même sale, vous perdez confiance en vous. Et là, quand vous approchez d’autres personnes, vous êtes effrayé qu’elles puissent découvrir que vous n’êtes pas propre. Cela vous rend alors nerveux et vous perdez votre stabilité et votre sens de la mesure. Quand un homme est propre et sain de corps, d’apparence et d’esprit, il se sent comme un géant et un maître. Il n’a peur de rien. S’il est dénué de ces qualités, il se baisse, se courbe et se cache. Il n’est plus lui-même. (…) C’est mieux pour les gens de ne pas avoir de mariage avant environs 30 ou 35 ans, car ainsi ils ont assez de temps pour voir toute chose et comprendre toute chose. N’essayez pas d’avoir de trop nombreux enfants. Vous trouveriez cela un fardeau et alors votre vie amoureuse deviendrait celle d’esclaves et de malheureux. Ne portez jamais des habits dans lesquels vous étiez en train de dormir. Faisant ainsi, cela rend une femme suspecte et suggère d’un homme qu’il se néglige. Ne portez jamais une veste sale ou une paire de chaussures sales. Gardez vos ongles propres et vos dents propres. Prenez [très modérément] des sels ou purgatifs [ou, mieux, des infusions de plantes] au moins deux fois dans la semaine pour garder sain votre système. Cela vous aide à avoir une pensée et une vision claires et garde votre santé en parfait état. Une mauvaise haleine est due à un estomac encrassé. Les gens vous éviteront si vous avez mauvaise haleine. Vous pouvez remarquer des gens détourner leur visage d’autres personnes quand elles leur parlent en face. C’est parce que de telles personnes ont une haleine désagréable. Et là ce défaut est dévoilé à votre interlocuteur et à tous ceux qui observent. (…) Souvenez-vous, un chef doit être honnête. Vous avez votre caractère à entretenir. Et vous ne pouvez l’entretenir que par une bonne conduite. C’est pourquoi il ne vous faut jamais tenter de duper qui que ce soit ou de décevoir qui que ce soit. (…)

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful