You are on page 1of 2

MEMORANDUM SUR LA CORRUPTION, LA FRAUDE ET LA TRICHERIE ELECTORALE A KABARE/SUD KIVU Par le professeur BAHATI LUKWEBO Modeste, candidat

n°2 sur liste AFDC Dès l’aube du 28 novembre 2011, jour du vote, le Ministre des Sports Jean Claude NYAMUGABO candidat n°89 sur la liste RRC se fait attraper avec des bulletins de vote déjà côchés au 89, dans la voiture de son directeur de campagne. Ces faits sont dénoncés par Mme Mwa Bagula Maneno Christiane, candidate n°80 sur liste PPPD. Dans sa plainte, elle dénonce d’autres cas de fraudes dans d’autres bureaux de vote. Au même moment les candidats Birindwa chanikire Solide N° 78/PPPD et Karume Kwezi N° 115/UPRDI dénoncent par écrit auprès de la CENI, des fraudes massives à Nyantende, Mumosho et Nindja. Au cours des opérations électorales et de compilation, plusieurs témoins et journalistes ont été menacés et interdits avec le concours de la police, d’accéder aux bureaux de vote ou de compilation. Ces faits sont dénoncés par la plupart des candidats et les observateurs. Ceci poussera tous les témoins à demander le changement de toute l’équipe de la CENI en vue de garantir la transparence. Le candidat Bahati Lukwebo demandera également le changement de ladite équipe, mais la CENI fera oreille sourde. Aussitôt la compilation débutée, deux agents de la CENI : Valentin Birhacihana et Neema Bahati seront pris en flagrant délit de fraude et de falsification des résultats en faveur de Madame Eliane Kabare Nsimire, candidate n°60 sur liste PALU. Ces deux agents ont été déférés devant la Justice, jugés en flagrance et condamnés à deux ans de prison ferme plus dommages et intérêts par jugement RP 9352/001/ROUTE/FLAG du 20/12/2011. Curieusement l’on condamne les deux agents corrompus et on exonère la corruptrice, de surcroît épouse du Ministre PALU du Budget en fonction. Des voix s’élèveront pour protester et une note au Procureur Général de la République amènera ce dernier à instruire le Procureur Général près la cour d’Appel de Bukavu, de redresser ce jugement afin de punir tous les coupables. Plus étonnant, la CENI fermera les yeux et alignera la dame corruptrice et bénéficiaire des voix frauduleuses. Evidemment elle appartient au parti PALU du Rapporteur Général de la CENI. Justice à deux vitesses. De la prison de Bukavu où il est interné, le condamné Neema Bahati écrit aux ONG de défense des droits de l’homme pour solliciter leur protection et révèle la fraude et la falsification des résultats qui s’opéraient plusieurs fois au CLCR de Kabare au profit de Mme Eliane Kabare Nsimire qui du reste a promis de l’argent et des postes de travail aux agents CENI. Son courrier est régulièrement sorti et porte le sceau de la prison de Bukavu. Ces révélations relancent le dossier dès lors que Mme Eliane Kabare a fait le malin feignant d’ignorer la tricherie en sa faveur jusqu’à se porter partie civile pour distraire le juge. Ces graves faits militent en faveur de l’invalidation de la liste PALU. Sur 454 bureaux de vote, 435 ont été compilés et les témoins et observateurs y ont été conviés. Quatre listes se sont placées en ordre utile : UDCO/Mudumbi avec 19.853 voix, AFDC/Bahati avec 18.450, UNC/Bamporiki avec 17.121 voix et PALU/Nsimire avec 15.228

voix mais contenant plusieurs voix frauduleuses et avérées. Tels étaient les résultats du vote à la clôture des travaux de dépouillement et de compilation des résultats. Curieusement, alors que les membres du Bureau de la CENI avaient promis de recompter les voix à Kabare et d’invalider la liste du PALU pour fraude et tricherie, le Rapporteur PALU de la CENI s’empressera à publier à la télévision de faux résultats se présentant comme suit : Liste UDCO/Mudumbi avec 16.601 voix, Liste UNC/Bamporiki avec 14.906 voix, liste DCF/N/Muderhwa avec 11.767 voix ( ?) alors que lors de la compilation elle ne figurait même pas parmi les 15 premiers et la liste PALU/Nsimire avec 9.268 voix. Pourtant les listes que la CENI publie sur son site sont toutes différentes des résultats publiés par la Rapporteur à la télévision nationale RTNC en date du 28/12/2011. Malgré les contestations, les plaintes et les recours déposés régulièrement à la CENI, cette dernière s’entête à nommer deux personnes (Muderhwa/DCF/N et Nsimire/PALU en place et lieu des élus que nous sommes. Plus grave, la CENI n’a jamais accusé réception de toutes ces plaintes et ne songe à les examiner. Le collectif des témoins et observateurs ainsi que la ligue des femmes du Sud Kivu ont dans les plus amples détails dénoncé toutes les irrégularités, fraudes et tricherie au CLCR Kabare mais la CENI ne réagit toujours pas et garde le statu quo dans la faute. Le rapport des témoins, sur base des pv des bureaux de vote indique que la liste AFDC/Bahati a réuni 18.450 voix et devrait occuper le deuxième siège sur les 4 à pourvoir à Kabare. Recommandations 1. Soit annuler et recommencer le vote à Kabare 2. Ou alors recompter les voix non frauduleuses et rétablir la vérité des urnes 3. Invalider la liste PALU ayant bénéficié des voix frauduleuses et dont un jugement du tribunal a été rendu (RP 9352/001/ROUTE/FLAG du 20.12.2011) 4. Elaguer la liste DCF/N/Muderhwa des élus car c’est par nomination qu’elle se trouve sur la liste des députés puisque sa liste n’a même pas atteint le chiffre de 3.000 voix lors de la compilation des résultats. 5. Tenir compte des 18.450 voix de la liste AFDC et proclamer le Candidat n°2 Bahati Lukwebo en tant qu’élu de Kabare. Fait à Kinshasa, le 11 janvier 2012. Hon Prof Bahati Lukwebo Modeste