You are on page 1of 8

Attac18 Info

Association pour une Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne

Maison des associations - 28 rue Gambon - 18000 Bourges
Email : attac18@attac.org Site internet : http://www.local.attac.org/18/ Contacts : Eve-Marie Maniez : 02 48 24 48 96 / emmaniez@wanadoo.fr Jean-Noël Feraille : 02 48 50 12 91 / André Oliva (émission radio) : 02 48 20 14 63

Mars-Avril 2012

«La main invisible d’Adam Smith s’est transformé en pied invisible dont les coups détruisent la nature et la société » Herman DALY, économiste américain

CAC 18
Un Collectif s’est mis en place dans le Cher (CAC18). Il regroupe des organisations, mais aussi des citoyens :
Attac 18, Cercle Condorcet, CGT, Confédération paysanne, LDH, Mouvement de la Paix, FSU, RIC, Solidaires ; avec le soutien des partis politiques suivants : FASE, M'PEP, MRC, NPA, PCF, PCOF, Parti de Gauche.

Le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique
Le rouleau compresseur médiatique de la dette justifie aujourd’hui la mise en place de mesures injustes : d’une part, des coupes violentes dans les salaires, dans les pensions, dans la fonction publique et les services publics, et des attaques sur le droit du travail ; de l’autre, un statu quo inacceptable en termes de régulation de la finance. Un des objectifs principaux du collectif pour un audit citoyen de la dette publique consiste à fournir des outils de mobilisations pour dénoncer cette « arnaque » de la dette. Pour que, dans les têtes, ne règne pas le fatalisme du « il-n’y-a-pas-d’alternative-àla-rigueur », il est plus que jamais nécessaire d’agir au niveau européen, national et local.

Retrouvez les dates des réunions publiques dans cette lettre. La publication d’Attac sur la dette

www.audit-dette.org
Rejoignez le Collectif local du Cher (CAC18) qui organise des réunions publiques dans plusieurs communes. Contact : cac18@audit-citoyen.org Vous pouvez signer et faire circuler la pétition nationale : voir le site : http://www.audit-citoyen.org/?page_id=35

Agenda janvier-février 2012
AGENDA Attac18 . Dimanche 18 mars à 19h00 à la salle
de cinéma de la MCB, 12 bd Clémenceau à Bourges : projection du film "Indignados" de Tony Gatlif. Débat organisé par Attac18 en collaboration avec d'autres associations.

AGENDA CAC 18
Le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique organise des séances publiques ouvertes à tous :

Lundi 19 mars à 18h00 : CA d’Attac18
à la Maison des associations, rue Gambon à Bourges. Tous les adhérents sont invités à participer au CA.

Vendredi 23 mars à 18h10 : émission d'Attac18 sur Radio Résonance (96.9) rediffusée le lendemain samedi 24 à 14h00. A écouter ou réécouter sur le site de Radio Résonance : www.radio-resonance.org Vous pouvez réécouter l’émission du 24 février en podcast sur le site de Radio Résonance (l’invité présente les objectifs du Collectif pour un audit citoyen de la dette publique) : http://radioresonance.backdoorpodcasts.com/
Pour toute information complémentaire, voir le site de [attac 18]local.attac.org/18/

Mercredi 14 mars à 18h30 : Pigny (Café Le GuetApens, en collaboration avec le Repaire berrichon) Vendredi 23 mars à 18h00 : Primelles (Mairie) Vendredi 30 mars à 19h00 : Saint-Germain du Puy (salle du conseil municipal). En présence du Maire Maxime Camuzat Jeudi 5 avril à 18h30 : Saint-Florent sur Cher (Roseville, route des Lavoirs) (les conseils municipaux de Saint-Germain, Saint-Florent et Trouy ont voté une motion sur l’audit citoyen)

Agenda militant dans le Berry et ailleurs…
Mardi 20 mars à 18 h 30 à Bourges
(Palais d'Auron) : conférence-débat par les mutuelles santé du Centre "Santé et Agriculture, un avenir commun ? avec le toxicologue André Cicolella, le président du Conseil Scientifique du Fonds Français pour l'Environnement Mondial Michel Griffon et le journaliste d'investigation Roger Lenglet atomique transportée par les « Rafale » c’est 20 fois Hiroshima. Le programme Rafale coûtera à la France 44 milliards d’euros ! Pour en savoir davantage sur le réseau ICAN France qui regroupe 62 organisations (dont Attac) voir le site : www.icanfrance.org

Samedi 24 mars à Vierzon : salle Collier, rue
André Hénault , l'association Palestine-18 organise une soirée de soutien au projet de venue de jeunes palestiniens en juin 2012. Entrée : 15 € qui comprend un repas et un récital par El Qantara. ************************************************************ Sites à consulter :

Samedi 24 mars à Avord à 14h30, au
Mirage (sur la RN Bourges Nevers) : Le Collectif 18 contre la guerre (qui regroupe de nombreuses organisations, dont Attac18), appelle à une manifestation « Pour l’abolition des Armes Atomiques », dans le cadre de la Campagne internationale du réseau ICAN qui se mobilise pour l’abolition des armes nucléaires. Hiroshima c’est 200 000 morts, la bombe

le site de l’Agitateur, journal en ligne au ton
caustique consacré à la ville de Bourges : L'Agitateur, webzine de Bourges et d'ailleurs : www.agitateur.org/

le site de Gilblog : http://gilblog.fr

Agenda Attac France
du 14 au 17 mars à Marseille : Forum Alternatif Mondial de l’Eau (FAME) : ce
Forum est un lieu d’échange et de lutte contre l'emprise des multinationales, et pour la maîtrise du bien commun qu'est l'eau, pour une gestion démocratique et la préservation de la ressource.
www.fame2012.org/fr En soutien d'Attac Québec et de la société civile canadienne mobilisée contre un Accord économique commercial global, Attac France exige des gouvernements des pays Européens qu'ils empêchent toute importation en Europe des carburants les plus polluants, tels ceux issus des sables bitumineux et des huiles de schistes. Ainsi, ils feraient d'une pierre deux coups : étrangler de l'extérieur l'industrie des sables bitumineux, l'une des plus dévastatrices qui existe ; stopper les négociations de ce nouvel Accord économique commercial global entre l'UE et le Canada qui va à l'encontre des intérêts des populations.

Ecouter

Lire

Emission d’Attac 18, le 4ème vendredi de chaque mois, à 18h10 Rediffusion le samedi à 14h00

Après « La Dette ou la Vie », prix du livre politique à Liège en 2011, le CADTM sort son nouvel ouvrage

« AAA. Audit Annulation Autre politique »
Par Damien Millet et Éric Toussaint

Les auteurs analysent la crise et les mesures appliquées depuis qu’elle a éclaté, en refusant la logique néolibérale qui protège les responsables et fait payer le prix aux peuples qui en sont victimes. Un audit complet de la dette publique est la seule solution pour en déterminer la part illégitime qui doit être annulée. Ainsi débarrassés du fardeau de la dette, les Européens pourront sortir de la crise en menant une autre politique que celle d’austérité, dangereuse et injuste, aujourd’hui en vigueur. Audit-Annulation-Autre politique, voilà le AAA que nous voulons, celui des peuples et non celui des agences de notation. Seules des luttes sociales puissantes lui permettront de voir le jour, afin d’opérer un changement radical de logique à la hauteur de l’enjeu. Damien Millet est professeur de mathématiques en classes préparatoires scientifiques à Orléans et porte-parole du CADTM France (www.cadtm.org). Éric Toussaint est docteur en sciences politiques, président du CADTM Belgique et membre du conseil scientifique d’ATTAC France.

La crise des dettes publiques
D'où viennent les dettes publiques ?
Il paraît que « Nous dépensons trop, nous vivons au-dessus de nos moyens, chaque habitant est redevable d'une part de cette dette et ce sera un fardeau pour nos enfants si nous n'acceptons pas de nous serrer la ceinture ! »
VRAI ou FAUX ?

Les dépenses publiques (dépenses de l’Etat, des collectivités locales, de la Sécurité sociale) restent stables (53%) du PIB. Par contre les recettes fiscales ont diminué : la baisse des impôts sur les hauts revenus, sur les patrimoines, sur les bénéfices des sociétés, les paradis fiscaux, le moins-disant fiscal entre les Etats, ont amené les pouvoirs publics, à augmenter la dette afin de combler le trou laissé par ces baisses.

Pourquoi un audit ?
Il paraît que « il faut payer, faire des sacrifices, se soumettre aux plans d'austérité, il n'y a pas d'alternatives ». VRAI ou FAUX ? Un audit servira à déterminer ce que doit l'Etat, à qui, et pourquoi, et faire le tri entre les dettes légitimes qui devront être honorées et les dettes illégitimes qui devront être annulées.

L'audit de la dette, passage obligé pour se libérer des contraintes de la finance
Il paraît que « la dette est colossale, le pays est au bord de la faillite » VRAI ou FAUX ? La dette en France atteint 1700 milliards d’euros. Elle est passée de 20% du PIB en 1980 (date de la mise en place de politiques néolibérales) à 80% du PIB. L'audit citoyen est un instrument pour rompre le tabou. Il consiste à analyser de manière critique la politique d'emprunts suivie par les états.

Ce système de dette, çà suffit ! Réalisons un audit citoyen pour répudier les dettes illégitimes ! Vous avez votre idée, venez en débattre avec le Collectif 18 !
Mercredi 14 mars à 18h30 : Pigny (Café Le Guet-Apens, en collaboration avec le Repaire berrichon) Vendredi 23 mars à 18h00 : Primelles (Mairie) Vendredi 30 mars à 19h00 : Saint-Germain du Puy (salle du conseil municipal). En présence du Maire Maxime Camuzat. Jeudi 5 avril à 18h30 : Saint-Florent (Roseville, route des Lavoirs)

du Forum Alternatif Mondial de l’Eau à la

Conférence mondiale des Nations unies sur le développement durable

Attac interpelle les candidat(e)s à l’élection présidentielle COMMENT COMPTEZ-VOUS REDONNER DU POUVOIR AUX CITOYENS ? Les institutions politiques souffrent d'un discrédit croissant. Les représentants élus apparaissent aux électeurs comme de plus en plus éloignés de leurs attentes. Pourtant la crise est si grave et multiforme que des décisions politiques majeures vont être prises dans les mois qui viennent, engageant durablement notre avenir. Les citoyens doivent se voir reconnaître beaucoup plus largement le pouvoir de délibérer et d'intervenir directement sur ces grandes décisions politiques. Aujourd'hui nous souhaitons connaître vos propositions pour rénover un système démocratique en voie d'épuisement. Nous vous soumettons en particulier trois propositions qui nous semblent nécessaires pour inverser la dégradation démocratique en France et en Europe : 1. Soumettre à référendum la ratification du Pacte budgétaire 2. Proposer l'élaboration démocratique d'un nouveau traité européen 3. Instaurer en France un vrai droit au référendum d'initiative citoyenne Voir le texte complet sur : http://www.france.attac.org/sites/default/files /3propositionsv2.pdf

Contre l’escroquerie du Mécanisme Européen de Stabilité (MES) et du pacte budgétaire, SOLIDARITE DES PEUPLES

Le projet de Mécanisme européen de stabilité (MES) va institutionnaliser les méthodes employées par la Troïka dans les pays surendettés, avec les résultats catastrophiques que l’on connaît. Cette pseudo « solidarité » doit être dénoncée. Le MES s’insère en effet dans la mécanique du Pacte budgétaire, qui sera signé au Sommet européen du 1er et 2 mars. Ce nouveau traité impose une véritable camisole de force néolibérale via la mise en place de dispositifs de contrôle budgétaire, et de sanctions pour les « mauvais élèves » de l’austérité. Le traité impose par ailleurs l’insertion de « règles d’équilibre budgétaire » dans les législations nationales. Face aux menaces généralisées du MES et du Pacte budgétaire contre la démocratie et les droits sociaux, Attac se mobilisera dans le semaines et mois à venir, en France et en Europe, pour imposer des référendums sur le Pacte budgétaire. Dans cette perspective, Attac se joint aux mobilisations syndicales prévues dans toute l’Europe le mercredi 29 février, pour dénoncer le « Pacte d’austérité ». Avec le collectif pour un audit citoyen de la dette publique (www.audit-citoyen.org), Attac participe à la semaine contre l’austérité du 5 au 12 mars. Des initiatives sont prévues en France contre le Pacte budgétaire, avec un meeting à Paris le 5 mars. Le 31 mars, une journée d’action décentralisée des collectifs locaux se tiendra autour du thème « libérons les peuples des chaînes de la dette ». Une grande manifestation européenne est prévue le 19 mai à Francfort, pour protester contre l’austérité généralisée et la dérive antidémocratique et antisociale des institutions européennes.

-

-

-

Le billet d’humeur de René Robert « Le suffrage universel menacé »
Depuis 1789, on sait que le peuple, c’est-à-dire On pensait cependant que le suffrage universel était chaque citoyenne et citoyen, est le seul détenteur définitivement installé : or, depuis quelques mois, il légitime de la souveraineté. La souveraineté est le est attaqué, ouvertement ou sans le dire. pouvoir qu’a le peuple de se donner à lui-même ses propres lois, de les appliquer, de les faire appliquer et Certains veulent le remplacer par le tirage au sort, de faire sanctionner leur violation par les tribunaux. tout en se prétendant citoyen et démocrate ! Le citoyen est cette personne qui veut exercer personnelCette souveraineté s’exprime par le droit de vote que lement son pouvoir souverain, avec son vote, pour détient chaque personne, dans les conditions pré- construire avec les autres, un destin partagé. Le tivues par la loi : c’est le suffrage universel. Le vote est rage au sort revient à s’en remettre au hasard ! donc le seul moyen pacifique, d’exercer le pouvoir : Quelle invraisemblable contradiction ! Quelle dégénéc’est l’outil majeur de la démocratie ! rescence de la démocratie !

Le pouvoir peut s’exercer directement par un refe- Mais il y a un danger pire et secret : le plan Merckelrendum ou indirectement par une délégation, un Sarkozy, adopté le 02-02-2012 par les chefs des mandat donné à des élus, mais toujours au moyen du Etats de l’Union Européenne, sous le nom de « Traité vote. sur la stabilité, la coordination et la gouvernance », retire aux Parlements nationaux le pouvoir budgéContradiction étonnante : notre pays proclame le taire ! Le traité de Maastricht leur avait déjà retiré le principe du suffrage universel et le réserve… aux pouvoir monétaire : il ne leur restera rien pour diriger hommes ! Finalement, en France, le suffrage univer- leur pays. sel ne s’applique que depuis 1944, par une ordonnance prise par de Gaulle qui donne le droit de vote aux femmes ! Mais la bourgeoisie a toujours lutté Si nos députés et sénateurs adoptent ce traité, le Parlement ne servira plus qu’à discuter du nombre et de l’emplacement des caméras de surveillance, des contre radars et de la construction des prisons ! Elire des députés ne servira plus qu’à nous surveiller et nous punir ! A quoi bon aller voter ! Le vieux rêve de la droite la plus réactionnaire sera tourner contre le peuple. Ne laissons pas s’accomplir cette horreur ! Avertissons et surveillons les députés. Nous avons encore notre bulletin de vote ! René Robert, Attac18 (février 2012) l’application du suffrage universel, car elle voulait le pouvoir pour elle seule. Elle le combattit soit en le supprimant, soit en le réservant aux plus riches (vote censitaire), soit en lui retirant l’anonymat. Le vote n’a en détourner l’usage par le plébiscite, comme le fit Louis-Napoléon Bonaparte. de sens et de valeur que s’il est secret. On peut aussi réalisé : rendre inutile le suffrage universel ou le re-

ADHERER, C'EST DEJA AGIR ! Adhérez ou renouvelez dès maintenant votre adhésion pour 2012
Les tarifs sont proposés à titre indicatif. Selon votre situation personnelle, vous pouvez choisir une tranche supérieure ou inférieure
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

  Particuliers Nom (en capitales) : Prénom : N° adhérent (si réadhésion) : Homme Femme Année de naissance :  Association Syndicat Collectivité locale  Autre Représenté(e) par :

Adhère à ATTAC et verse pour l’année 2012 un montant de : de 0 à 450 € (tranches de revenu mensuel) 13 € de 450 à 900 € 21 € de 900 à 1200 € 35 € de 1200 à 1600 € 48 € de 1600 à 2300 € 65 € de 2300 à 3000 € 84 € de 3000 à 4000 € 120 € au delà de 4000 € 160 € Associations et syndicats locaux 55 € Collectivités locales (contacter ATTAC 18) Dons € Je participe aux frais de fonctionnement d’Attac18 (par versement direct à attac18) à hauteur de € Adressez votre bulletin et un chèque global à Attac18, Maison des associations 28, rue Gambon 18000 Bourges

Adresse :  Code postal : Téléphone : Adresse électronique : Comité local de rattachement

Ville : Télécopie

ATTAC 18

Bulletin de l'association Attac18 Maison des associations 28 rue Gambon 18000 Bourges Directeur de publication : Eve-Marie Maniez
n°ISSN 1955-8902 Prix de vente au numéro : 0,50€

Notes de lecture « Le temps des riches »
L'année dernière, au mois de mars, suite à la publication de leur livre « Le président des riches », les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot nous avaient donné une conférence où ils nous avaient fait entrevoir ce monde des riches dont Sarkozy est le serviteur zélé. Ils nous avaient montré comment ce groupe social a une grande cohérence, comment ces gens habitent les mêmes lieux, fréquentent les mêmes endroits, ont les mêmes loisirs, les mêmes écoles pour leurs enfants ; comment surtout ils contrôlent les grandes entreprises, les banques, la finance, la presse et les médias, comment ils peuplent les conseils d'administration et dominent l'économie et la société. Comment aussi, ils ont, eux, une conscience de classe très aigüe et sont solidaires pour la défense de leurs privilèges. Ce livre, « Le temps des riches » dont nous allons parler aujourd'hui, apporte un bon complément au travail des deux sociologues. Il a été écrit par Thierry Pech, qui est directeur de la rédaction du mensuel Alternatives Economiques. Il est publié aux éditions du Seuil. Pour parler des riches, l'auteur commence par le commencement : leur richesse. En France, pour être dans les 10% les plus riches, il faut avoir au moins 3 000 € par mois de revenu imposable. Pour être dans les 1% les plus riches, il faut dépasser le seuil de 10 000 € par mois. Pour être dans le dix millième le plus riche de la population, il faut avoir des revenus au moins égaux à 82 000 €/ mois. A ce niveau, les revenus du patrimoine (en gros les loyers et les dividendes) et les revenus exceptionnels (notamment les plus-values lors de la vente d'actions) dépassent largement les salaires quand il y en a. Si on regarde les augmentations de revenus entre 2004 et 2007, les inégalités explosent. Les revenus du 1% les plus aisés, ceux qui gagnent plus de 10 000 € par mois ont augmenté de16% ; ceux du un dix-millième le plus riche ont augmenté de 40%. Et on ne parle ici que des revenus déclarés à l'administration fiscale. Alors, avec l'évasion et la fraude... Evidement, ces revenus ne sont que partiellement consommés. Ils vont grossir les patrimoines des familles : biens immobiliers, actions, oeuvres d'art, mais aussi actifs financiers, participation à des fonds spéculatifs. Et les nouvelles lois sur les droits de succession permettent de transmettre facilement ces patrimoines aux descendants. L'intérêt de ce livre est aussi qu'il démolit les arguments souvent avancés pour justifier ces inégalités. Le premier, que les économistes appellent le « trickle down » ou théorie du ruissellement, c'est que la fortune des riches profite aussi aux pauvres par leurs dépenses et surtout par leurs investissements. Mais depuis trente ans, les riches ont beau s'enrichir toujours plus, on ne voit pas les pauvres en profiter davantage, au contraire. Deuxième argument, la richesse récompense le talent. Aux Etats-Unis, le revenu moyen d'un manager de très grande entreprise est 7 fois plus gros qu'en 1970. L'auteur pose une question naïve : les patrons américains des années soixante étaient-ils sept fois moins doués que ceux d'aujourd'hui? Il montre ensuite très subtilement que, même pour des sportifs ou des artistes chez lesquels le talent personnel est indiscutable, celui ci ne suffit pas à expliquer l'énormité de leurs revenus. Ils ne seraient rien sans l'industrie du show- business et du sport-spectacle dans lequel ils s'intègrent. De même les auteurs littéraires ne seraient rien eux non plus sans les éditeurs, les imprimeurs, les libraires, et les instituteurs qui ont appris à lire à leurs lecteurs. Quant aux traders, leurs rémunérations extravagantes consenties par les banques, ne sont que des incitations à prendre des risques, sachant que s'ils gagnent ils rapportent beaucoup à leur employeur, mais s'ils perdent, celui ci sera renfloué par l'Etat. Sans compter que si un trader part, il emporte son carnet d'adresses, pas mal d'informations sensibles, et parfois plusieurs collaborateurs. Les banques veulent éviter ça et font ce qu'il faut pour les retenir. L'auteur enfin, qui reprend ici les idées d' Hervé Kempf que nous avons déjà présentées, rappelle que les riches polluent davantage que les pauvres car ils se déplacent plus en voiture et surtout en avion, qu'ils ont plusieurs résidences, qu'ils consomment plus, gaspillent plus et qu'ils représentent un modèle pour les classes moyennes qui essayent de les imiter. De plus, le modèle économique qui recherche la rentabilité financière privilégie le court terme, ce qui ne va pas avec les investissements à très long terme nécessaires pour assurer l'équilibre climatique et biologique de la planète. L'ouvrage montre aussi comment les riches ont réussi à faire croire que ce qui était bon pour eux l'était aussi pour tout le monde. Ce mythe est en train de s'écrouler et ce livre clair, facile à lire et qui regorge d'informations, contribue efficacement à sa démolition. André Oliva