P. 1
Diagnostic de l’état des relations humaines dans les sociétés urbaines, afin de mieux comprendre le boom des sites de rencontre

Diagnostic de l’état des relations humaines dans les sociétés urbaines, afin de mieux comprendre le boom des sites de rencontre

|Views: 140|Likes:
Published by Convergence[S]

More info:

Published by: Convergence[S] on Mar 13, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial
List Price: $1.99 Buy Now

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
See more
See less

03/25/2014

$1.99

USD

Diagnostic de l’état des relations humaines dans les sociétés urbaines, afin de mieux comprendre le boom des sites

de rencontre De prime abord, il semble essentiel de définir l’expression ‘site de rencontres’. Nous conviendrons dès le départ qu’une analyse de ce sujet sous l’unique angle des ‘rencontres amoureuses et plus si affinités’ ne reflèterait qu’une partie de la réalité un site traitant de problématiques de biologie représente tout aussi bien un site de rencontres!. "ur quin#e personnes présentes lors de cette session, seules trois se sont déj$ connectées sur des sites de rencontres amoureuses. %ette perspective nous rappelle qu’un site de rencontre n’est donc pas forcément relationnel, selon la logique ‘rencontres et plus si affinités’. &ien qu’il existe des dangers, tels que les ‘mauvaises’ rencontres, l’importance croissante de la projection virtuelle au profit de la personne p'ysique, la plupart des membres de tels sites semblent responsables et conscients de ce qu’ils y rec'erc'ent. (a sensibilisation via la presse, les enseignements dans les établissements scolaires, etc.! permet aux ‘jeunes’ d’éviter de tomber dans les pièges tendus par des individus mal intentionnés. )n site de rencontres permettrait donc dans les sociétés dites ‘modernes’, bénéficiant facilement d’un accès $ *nternet $ travers différents canaux tec'nologiques, +%, smartp'ones, etc.! de mettre en relation des personnes ayant les m,mes centres d’intér,ts, des valeurs communes. Dès lors, nous pouvons nous demander s’il ne s’agit pas d’une manière sélective de rencontrer autrui exemple de %onvergence-"., dont les membres sont cooptés par leurs pairs!. /u au travers du prisme des relations 'umaines, le r0le des sites de rencontres n’a1t1il pas contribué $ détériorer un lien p'ysique au profit d’un lien virtuel 2 De fa3on subsidiaire 4 comment appré'ender cette stabilité irréelle, $ l’'eure o5 refuser une demande ‘d’amitié’ sur 6aceboo7 peut générer une frustration aussi voire plus! importante qu’un refus dans le monde réel 2 ‘Non, bien au contraire’ répondront les sympat'isants contrariés de la t'éorie inverse 8 il n’y aurait en aucun cas ‘dés'umanisation’ de la relation, mais plut0t une évolution, une extension de possibilités jusqu’alors inaccessibles, via de nouveaux outils révélant les évolutions en termes de moyen de communication dans nos sociétés modernes et sur1 connectées. %omment expliquer l’attrait envers les sites de rencontres, alors que les villes s’agrandissent, que nos rencontres se font de plus en plus ‘$ ciel ouvert’ quelques soient les tranc'es d’9ges! 2 )ne partie de la réponse résiderait dans l’opposition entre ‘qualité’ et ‘quantité’. +renons l’exemple d’une communauté, composée de multiples petits villages sans grandes infrastructures et moyens de communications routes, trains, *nternet! 4 la quantité des relations prime ici sur la qualité de celles1ci, par défaut. :ujourd’'ui, le qualitatif est de plus en plus rec'erc'é 4 une rencontre ne se fait plus que! p'ysiquement, au 'asard d’un c'emin, mais par sélection industrielle 2!. %ette opposition réside dans les termes ‘c'angement’ et ‘continuité’ 4 la continuité créée des liens, mais enferme 8 le c'angement permet de laisser le c'oix 4 on c'oisit ": stabilité, ";" relations. :insi, un site de rencontre permet de se retrouver par affinités 4 ‘j’ad'ère si 1 et uniquement si 1 le sujet m’intéresse’.

)n pan de l’'istoire des :friques nous rappelle le but primaire de toute relation 'umaine 4 l’exogamie. ;n effet, le r0le des entremetteuses qui feraient office de site de rencontre quelque peu suranné! est de redonner du sang neuf au sein d’un village. (a dernière partie du débat concerne l’évolution actuelle et future de la société et le r0le des parents. (es participants $ cet éc'ange estiment disposer de suffisament de recul pour considérer ces nouveaux médias comme des ‘outils’ le vocable employé est important! par opposition aux plus ‘jeunes’, nés pratiquement avec leur compte 6aceboo7 déj$ sous la main. (a structure familiale se doit de s’adapter, se remettre en question, pour continuer $ transmettre des valeurs fortes, des liens sociaux marqués et inculquer la perspective de c'oix aux plus jeunes. (oin de nous l’idée, cependant, de revenir vers un conservatisme infertil $ toute tentative de modernisme, notre monde étant voué au c'angement perpétuel. ;n guise d’exemple, le ‘bal’ de naguère s’est d’abord mué en ‘bal populaire’, qui peut ,tre considéré comme l’anc,tre de la ‘boite de nuit’ 8 dans la continuité, nous assisterions aujourd’'ui $ l’avènement des sites de rencontre. (a télé1réalité des années <=== était analysée par nos a>nés comme une déc'éance sociétale 4 une décennie plus tard, la plupart des programmes télévisuels ne constituent qu’un ;rsat# du p'énomène originel. N’en sera1t1il pas de m,me pour les sites de rencontres, concernant les relations 'umaines 2 +our l’'eure, l’effervescence autour de ces sites pose la question des mét'odes alternatives aux sites! pour se lier par affinités avec nos semblables. *l est vain de tenter de brider ces nouvelles formes d’entremises sociales 8 par contre, il est de notre ressort en tant que futurs parents d’,tre en mesure d’inculquer $ nos enfants les valeurs familiales comme étant la base d’une construction sociale épanouie et libre de c'oix.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->