Universit´ Pierre et Marie Curie e TD LM 360A 2008-2009 Devoir n◦ 1.

(par Dehbia ACHAB)

I Soit X un ensemble ayant plus d’un ´l´ment et x0 ∈ X. On munit X de la ee topologie τ la moins fine pour laquelle on ait les deux propri´t´s suivantes : ee (i) pour tout y ∈ X distinct de x0 , {y} est ouvert. (ii) toute partie A de X contenant x0 , et dont le compl´mentaire est fini, est e ouverte. 1) D´crire tous les ouverts de X. Montrer que X est s´par´. e e e 2) Donner une condition n´c´ssaire et suffisante pour que τ soit la topologie e e discr`te. e 3) On revient au cas g´n´ral : Montrer que l’espace topologique (X, τ ) a la e e propri´t´ suivante dite de Borel-Lebesgue : de tout recouvrement de X par des ee ouverts, on peut extraire un sous-recouvrement fini. II Soit E l’ensemble des suites x = (xn )n≥1 de nombres complexes tels que la suite e (|xn | n )n≥1 soit major´e. On pose d(x, y) = supn (|xn −yn | n pour (x, y) ∈ E×E. 1) Montrer que d est une distance sur E. 2) Soit A la partie de E form´e par les suites x = (xn )n≥1 pour lesquelles le e ¯ nombre de termes non nuls est fini. Montrer que A est la partie de E form´e e par les suites x = (xn )n≥1 telles que limn→+∞ |xn | n = 0. 3) Soit a = (an )n≥1 ∈ E. Pour t ∈ R, on pose ta = (tan )n≥1 . Montrer que ¯ ta ∈ E et que l’application t → ta est continue sur R si et seulement si a ∈ A.
1 1 1

Typeset by AMS-TEX 1

ene semble des applications lin´aires et continues de C0 dans R). 2 ) = ∅.2 III Soit C0 l’espace vectoriel des fonctions num´riques continues f : R → R telles e que lim|x|→+∞ f (x) = 0. En d´duire e e 1 1 B(δa . R) d´finie par A = {δa . Calculer δa − δb . Montrer que L(C0 . dense dans X. e 4) On dit qu’un espace topologique X est s´parable s’il contient une partie au e plus d´nombrable. R). a ∈ R}. e e e . Quelle est la e topologie induite sur A? Retrouver le r´sultat de la question pr´c´dente. e 3) Soient a et b deux r´els distincts. f = supx∈R |f (x)|. on consid`re l’application δa : f → f (a). 1) Montrer que l’application f → f est une norme sur C0 . 2 ) ∩ B(δb . r) d´signe la boule ouverte de centre u et de rayon r dans L(C0 . Calculer δa . (B(u. On pose pour tout f ∈ C0 . e e 5) Soit A la partie de L(C0 . Montrer que δa e est une application lin´aire continue. 2) Pour tout a ∈ R. R) n’est pas s´parable.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful