P. 1
Def

Def

|Views: 3|Likes:

More info:

Published by: Gádor Bañuls Pérez on Apr 01, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/26/2014

pdf

text

original

Les élèves les plus violents sont ceux qui regardent le plus la télévision Les enfants et les adolescents

qui lisent au moins une demi-heure par semaine et font leurs devoirs chaque jour sont moins agressifs, tandis que plus de jeux vidéo et de télévision ils consomment, plus violents ils deviennent. Celles-ci sont les conclusions tirées auprès d’une enquête de l’Université Complutense de Madrid, présentée hier par la professeur agrégée de Psychologie Carmen Santiesteban. Encore, le sondage indique que les niveaux d’agressivité s'accroissent plus les enfants sont âgés, et sont plus élevés entre les adolescents du sexe masculin, selon les informations de l’agence EFE (Agence de Presse Espagnole). Les personnes enquêtées, 2322 écoliers âgés de 9 à 16 ans des écoles privées et publiques de Madrid, demandent que leurs familles et leurs professeurs leur offrent plus d’éducation en valeurs et de respect envers eux afin de freiner les conduites violentes, tandis qu’ils considèrent que les mesures de contrôle —qui, selon la psychologue, sont les plus « habituelles » —, ne sont pas trop importantes. Le rapport constate que 50% des adolescents regardent la télévision plus de 3 heures par jour en semaine et un « pourcentage élevé » arrive jusqu’aux 4 heures le weekend. Dans le cas des jeux vidéo, surtout utilisés par les garçons, ces temps sont inférieurs. Les devoirs à la maison La consommation de télévision et de jeux vidéo, a expliqué Mme. Santiesteban, révèle plus d’agressivité, qui se manifeste de manière physique et verbale entre la plupart des garçons. Dans le cas des filles, la colère est la caractéristique fondamentale dans les comportements agressifs, un phénomène qui, selon la professeur agrégée, semble n’avoir lieu que dans la société espagnole. Par contre, l’étude conclu que les élèves qui lisent habituellement, bien que ce ne soit qu'une demi-heure par semaine, sont moins agressifs. Cependant, plus de la moitié des personnes interrogées avouent ne jamais lire. Faire les devoirs diminue aussi l’agressivité, mais les plus petits doivent y consacrer un temps plus « modéré ». Mme. Santiesteban a estimé que le temps « optimal » ne peut excéder l’heure et demie par jour, tandis que ce temps peut augmenter jusqu’aux 3 heures dans le cas des adolescents. La directrice de l’étude a éclairci que « l’agressivité », comme dans le cas du stress, est nécessaire mais il faut savoir la contrôler afin d’éviter des attitudes violentes, et elle a ajouté que les niveaux d'agressivité en Espagne sont « normaux ». Se faire respecter L’enquête, réalisée avant les attentats du 11 mars 2004, a mis l’accent sur la violence dans la société et, selon les résultats, les élèves remarquent qu’il y a plus d’agressivité dans des contextes généraux, tel que le monde ou leur pays, que dans des contextes plus particuliers, tel que la famille ou les amis. L’exception à cette tendance, selon la professeur agrégée Santiesteban, c’est l’école, car les élèves enquêtés soutiennent que plus ils grandissent, plus ils observent des comportements violents dans leurs centres scolaires. En général, les garçons considèrent qu’il y a beaucoup d’agressivité dans le monde et seulement quelques uns d’entre eux la justifient. Cependant, un grand nombre de garçons croient que pour obtenir le respect de leurs camarades il faut utiliser la violence.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->