Page 1 sur 7

La Hijama L’incisiothérapie
Aux origines…
« Le meilleur moyen de se soigner est la Hijama » (Boukhari, Mouslim, Nassaï)

« S’il y a un bien dans l’un de vos traitements, c’est dans une égratignure de la Hijama, l’utilisation du miel ou dans une cautérisation, mais je n’aime pas être cautérisé » (Ahmed)

« Quelle excellente médication qu’est la Hijama : elle élimine le sang impur, améliore la vision et fortifie l’état physique » (Boukhari et Mouslim).

La Hijama ou la saignée par ventouses (cupping en anglais) consiste à extraire du sang d’endroits déterminés du corps au moyen des égratignures. C’est l’un des plus anciens arts de soigner qu’a connu l’humanité. Son histoire remonte à des milliers d’années. Des sculptures se rapportant à la saignée datent des pharaons puisqu’on trouve dans le temple Comombo en Egypte, le plus grand hôpital de l’époque, la sculpture d’un verre utilisé pour retirer le sang de la peau. La saignée par ventouse a été utilisée et étudiée par les chinois dans le livre de l’empereur jaune comme thérapie des maladies internes depuis 4000 ans environ. Les grecques et les arabes avant l’islam connaissaient ce mode de traitement. A sa venue, le prophète Mohammed a approuvé, pratiqué et conseillé l’usage de cette technique thérapeutique. Il a dit : « S’il y a quelque chose de véritablement guérissant parmi toutes vos médications, c’est bien la saignée par

ventouse ou le miel d’abeille ou la cautérisation, et je n’aime pas être cautérisé. » Et tous les jurisconsultes musulmans, tels Boukhari, Mouslim…, s’accordent pour citer les nombreux hadiths authentiques du Prophète concernant la saignée (Hijama). Cette pratique a été reprise par les compagnons du Prophète puis, vu l’intérêt qu’elle présente, adoptée jusqu’à aujourd’hui. Nombreux sont les auteurs d’ouvrages médicaux islamiques anciens qui ont étudié la saignée et ses vertus thérapeutiques. Nous citons entre autres, Al Zahraoui, Mouafaq Addine Al Baghdadi, Ibn Al Qayim, Ibn Sinae (Avicenne), Assuyûtï … Les universités de médecine andalouses enseignaient également cette technique qu’est la saignée par ventouses telle qu’elle a été émise par le Prophète. Et la Hijama a été transmise aux européens grâce aux universités de l’Andalousie. Elle a eu droit de cité en Europe jusqu’à la fin du 19e siècle. À partir du 20e

siècle, le recours à cette technique thérapeutique a disparu avec le développement de la médecine contemporaine. Avec la découverte des médicaments certes, à base chimique, on la croyait tombée en désuétude. Mais lorsqu’on s’est trouvé confronté à des pathologies nouvelles sans solutions et à d’autres maladies causées par les produits chimiques, la pollution et mêmes par les effets nocifs des médicaments chimiques, les médecins se sont alors référés, entre autres, à la médecine parallèle dont la Hijama. De ce fait, de nouvelles écoles ont vu le jour et adopté la Hijama. Voyant des résultats plus que concluant aux États-Unis et dans certains pays Européens (comme l’Allemagne et l’Angleterre), la pratique de la Hijama s’est propagée. Par exemple, 38 états ont ouvert des cliniques pratiquant la saignée par ventouses comme technique thérapeutique.

Avril 2012

Page 2 sur 7
La saignée par ventouses est étudiée dans les manuels de médecine aux États-Unis sous le nom de « cupping therapy » et considérée comme une matière importante dans les facultés de médecine. En Allemagne, on l’appelle FASK. Ce qui étonne est que cette « Sunna » (tradition prophétique) est revivifiée par des non-musulmans qui, aux États-Unis, en Allemagne et dans d’autres pays, se l’approprient ou l’attribuent aux chinois. Or, sa diffusion sur les bases scientifiques et techniques actuelles revient au Prophète Mohammed puis ses compagnons et ceux qui les ont suivis, depuis plus de 1400 ans. Avant d’examiner l’aspect extraordinaire voire miraculeux de la Hijama rapporté par le Prophète, il convient de donner une définition plus précise de la Hijama. Cette dernière consiste en des égratignures à l’aide d’un bistouri, permettant le saignement à certains endroits du corps. Ces blessures légères qui provoquent le saignement se font toujours, initialement, au niveau de la 7e vertèbre cervicale. En plus de cette région du corps d’autres points sont rajoutées selon les maladies. La saignée se fait à l’aide de verres vidés d’air mis à l’endroit égratigné, ce qui permet la succion (suite à la pression négative), d’où l’aspiration du sang. Le matériel de la saignée est simple : il consiste en un certain nombre de verres, un bistouri (ou rasoir) et des produits désinfectants.

« La Hijama est un remède à tous les maux (toutes les maladies) sauf la vieillesse. Faites-vous soigner. » (Boukhari et Mouslim)

Il est rapporté de Ibn 'Abbas que le Prophète a dit: « Je ne suis pas passé, la nuit du voyage nocturne, auprès de groupes d'anges sans qu'ils m'aient tous dit : il t'incombe ô Mohammed d'avoir recours à la Hijama" et dans une autre version: "ordonne à ta communauté la pratique de la Hijama » (Ibn Majah)

Les techniques de la Hijama
Il existe 2 techniques : 1) La ventouse sans égratignure, donc sans extraction de sang. Cette technique est pratiquée en Chine, au Japon, dans certains pays d’Europe et aux États-Unis. 2) La saignée par ventouses proprement dite (avec égratignure). C’est cette technique qui était répandue à l’époque du Prophète Mohammed et reprise dans certains pays d’Europe, notamment en Allemagne. Dans cette forme de Hijama, la peau est éraflée sur une longueur de 4 mm et une profondeur de 1 mm environ. Après avoir fait 15 égratignures réparties en 3 bandes, on met les verres dessus pour procéder à l’aspiration du sang pendant une durée ne dépassant pas 10 minutes. On peut renouveler la pose des verres jusqu’à 5 fois si besoin est. Dès que le versement du sang cesse, on arrête l’opération. Pour finir, il convient de désinfecter l’endroit blessé par du miel d’abeille ou de l’huile de nigelle ou encore par un antibiotique local comme la crème de Fucidine.

Kit Hijama

Page 3 sur 7 Les conseils prophétiques
Pour que la Hijama ait de meilleurs résultats, certains conseils doivent être suivis : 1) Que la saignée par ventouses ait lieu au printemps ou au début de l’été. 2) Qu’elle ait lieu le 17 , 19 ou 21e jour du mois lunaire, car la lune pendant ces jourslà est plus proche de la Terre, d’où la marée (le flux et le reflux) intense. Et comme l’être humain est à 60% constitué d’eau, il subit l’influence du rapprochement
e e

de la Lune à la Terre, le sang est ainsi facilement extrait. La Hijama durant cette période permet de trouver un équilibre en éliminant tout ce qui nuit à la santé. Ibn Al Qayim écrit à ce sujet : « Parce qu’au début du mois le sang n’est pas excité… et à sa fin il (le sang) est apaisé ». On retrouve les même propos dans le livre Al Qanoon (La loi) d’Ibn Sinae (Avicenne). 3) Que la saignée ait lieu le matin jusqu’à midi et non le soir.

4) Qu’elle se pratique alors que le sujet est à jeun. Les résultats sont ainsi plus probants que lorsqu’elle est faite à un patient ayant mangé (le ventre plein). Les conseils précédents sont à appliquer dans la mesure du possible. Autrement, en cas d’urgence par exemple, la saignée peut se faire à n’importe quel jour du mois et n’importe quel moment.

Quelques applications de la Hijama sur le Prophète
Le Prophète s’est fait soigner par la Hijama : 1) Au niveau de la 7e vertèbre cervicale et des 2 jugulaires externes. 2) Il pratiquait la saignée lorsqu’il avait la migraine. 3) Il a été soigné d’une ecchymose sévère au pied. 4) Il se faisait saigner au niveau du vertex et entre les épaules pour soigner une douleur. 5) Il arrivait aussi qu’il se fasse saigner sur le haut du front. 6) Il a été soigné de la cuisse d’une ecchymose sévère. 7) Le Prophète a pratiqué la Hijama même lorsqu’il a été empoisonné par une juive. 8) Il pratiquait la Hijama lorsqu’il jeûnait et durant la 2e moitié du mois lunaire, le 17e et le 19e jour.

Application des ventouses

Page 4 sur 7 Les points d’application modernes
Pour la Hijama moderne, il y a 98 points : - 55 se situent sur le dos, - 43 sur le visage et le ventre. A chaque maladie ; il y a des points bien précis pour pratiquer la Hijama, le plus important de ces points se trouve au niveau de la 7e vertèbre cervical, qui est aussi l’endroit commun de toutes les maladies et par lequel nous commençons toujours. C'est-à-dire, au niveau de l’épaule et en bas de la nuque. En effet, la multiplication des endroits du corps où se pratique la Hijama revient aux multiples implications et influences sur les fonctions du corps. Elle fonctionne à partir des méridiens de l’acupuncture chinoise, sachant qu’avec la Hijama, on arrive à obtenir des résultats dix fois meilleurs que ce qu’on obtient avec les pratiques chinoises. Ceci est peut-être dû à ce que l’acuponcture ne vise qu’un point infime et bien précis, alors que la Hijama fonctionne sur une position circulaire d’environ 5 cm de diamètre. Ainsi, on a pu déterminer les positions de ces points par un acupunctoscope. En raison de l’existence sur la moelle épinière de point communs entre les nerfs qui partent vers certains organes internes et ceux qui énervent certaines régions de la peau, la stimulation de celles-ci provoque une stimulation de ces organes. Ainsi, à chaque maladie apparaît un réflexe dont la position dépend du terminus des nerfs de réflexes, que l’on appelle : le réflexe. Par exemple, l’estomac a deux points dans le dos et quand il est atteint d’une maladie, on pratique la Hijama sur ces deux endroits. De même pour le pancréas qui a 2 points, le colon 6 points, etc. La Hijama se pratique aussi sur le système lymphatique, elle le réanime, ce qui renforce l’immunité du corps et par conséquent, elle l’aide à résister aux diverses maladies infectieuses. Elle se pratique aussi sur les vaisseaux et sur les nerfs, elle réanime aussi toutes les glandes, renforce l’immunité du corps et active le centre nerveux, etc.

Page 5 sur 7 Les maladies susceptibles d’être soignées
La Hijama est utile :  En prévention contre les maladies. Dans le cas où la personne est saine, elle peut pratiquer la Hijama une fois par an.  Pour guérir complètement certaines maladies.  Pour le renforcement de l’immunité et pour l’amélioration de la circulation sanguine au sein du corps. Ainsi, elle améliore le rétablissement du corps.  En tant que technique analgésique, et/ou un soin complémentaire pour d’autres maladies. la nuque et des épaules, la goutte, la rhumatoïde, l’hémiplégie, la paralysie, la faiblesse de l’immunité, les crampes musculaires, la stimulation de l’appareil circulatoire, le fourmillement aux bras, le fourmillement aux jambes, les douleurs du ventre, les hémorroïdes, les fissures anales, la prostate et l’impuissance, la toux chronique et les maladies pulmonaires, la difficulté de la respiration, l’asthme bronchique, l’hypertension, l’estomac et l’ulcère, les maladies des reins, le côlon nerveux, la constipation Il est à noter que la Hijama chronique, la diarrhée, la involontaire, la s’avère utile dans 80% environ miction des maladies et de symptômes, dépression nerveuse, l’anxiété, parmi lesquels : le rhumatisme, l’introversion, l’insomnie, les l’ostéo-arthrite du genou, les sels problèmes psychiques et les nerveuses, des pieds, la sciatique, les tensions douleurs du dos, les douleurs de l’inflammation du creux de l’estomac, l’artériosclérose, la somnolence, l’allergie des aliments divers, les ulcères et les boutons des cuisses et des jambes et le prurit des hanches, les maladies du cœur, le diabète, le foie et la vésicule biliaire, les varices des jambes, éléphantiasis, les maladies cutanées, l’obésité, la maigreur, la stérilité, la thyroïdes, le mal de tête, la migraine, les maladies oculaires, les amygdales, le larynx, la gencive, les dents et l’oreille et le résonnement de l’oreille, les sinusites, l’inflammation du cinquième et septième nerf, la stimulation du centre de la concentration, du centre de la mémoire, le mutisme, le tabagisme, l’électricité excessive au niveau du cerveau (l’épilepsie), le retard mental, l’atrophie des cellules du cerveau due à l’insuffisance de l’oxygène, le saignement de l’utérus, l’aménorrhée, la présence de sécrétion de couleur marron, les problèmes de menstruation, la stimulation des ovaires, les douleurs après l’hystérectomie, les coliques de la menstruation, les problèmes après l’opération de la ligature des ovaires, la présence du lait dans les seins sans grossesse, la ménopause, les infections de l’utérus.

Les conditions requises pour y avoir recours
   Être âgé d'au moins 22 ans Ne pas prendre de traitement anticoagulant Ne pas avoir de maladie du cœur    Ne pas être enceinte Ne pas avoir de menstrues abondantes Ne pas avoir d'extrême fatigue   Donner la raison pour laquelle vous voulez faire la Hijama Acheter et stériliser les ventouses en les laissant tremper dans de l’eau javellisée pas plus d’une heure.

Déroulement d’une séance
Après vous avoir interrogé sur votre état de santé physique et moral, vous êtes installé de façon à ce que le hajjam puisse vous poser puis retirer les ventouses de façon aisée. Il est possible au préalable qu’une récitation du Coran soit effectuée. S’en suit un massage des zones impactées par la Hijama dont le but est de détendre les muscles ce qui facilitera la circulation du sang et donc, son extraction. Ceci fait, les ventouses – après stérilisation – sont installées sur les zones sélectionnées en fonction des pathologies. Après quelques minutes, les ventouses sont retirées puis de légères incisions sont faites à ces endroits. Immédiatement après on remet les ventouses afin de libérer le sang. Une fois que le sang s’arrête de couler, les ventouses sont retirées et les zones sont nettoyées puis recouvertes au choix d’huile de nigelle/olive ou de miel. La séance a duré 20 minutes. Le temps de cicatrisation dépend de la nature de peau de chacun. Elle est en moyenne de 10 jours.

Page 6 sur 7 Le salaire du hajjam (celui qui pratique la Hijama)
Dans les deux sahihs, Anas rapporte que le Prophète a été saigné par Abou Tibah. Il a ordonné de lui donner deux sa’a de nourriture et a dit à ses intendants d’abaisser ses taxes en disant : « Le meilleur remède est l’application de la Hijama ». Dans les deux sahihs, Ibn Abbas dit que « Le Prophète fut saigné par un scarificateur et lui a donné son salaire ». At-Tirmidhi rapporte que « Ibn Abbas avait trois fils qui s’adonnaient à la Hijama, deux d’entre eux prenaient le salaire pour assurer la subsistance de la famille et l’autre appliquait la Hijama à son père et à sa famille ». Ainsi, plusieurs indices montrent qu’il est possible de tolérer le profit au moyen de la pratique de la Hijama sans que cela soit considéré comme illicite. Cependant, ce salaire est considéré comme détestable. Ceci est affirmé dans le hadith de Rafi' Ibn Khadij (rapporté par Mouslim) où Prophète dit : "Et salaire de celui pratique la Hijama mauvais (khabith) " Conclusion, cela permis mais appréciable. le le qui est

est non

Conseils pour l’après Hijama
  Eviter de manger copieusement trop  Manger modérément une heure après la hijama en évitant ce qui est salé ou piquant Eviter les rapports intimes pendant 2 jours au moins.  Les effets secondaires possibles sont : vertiges, vomissements, température, petite faiblesse.

Ne pas faire d’effort pendant 2 jours

Contacts
Angélique - Oum 3Aïcha (Asnières sur Seine - 92)
http://hijamachariya.canalblog.com/ http://www.sesoigneraunaturel.com/ Tel: 06.21.35.46.95 Angélique a suivi les formations d’infirmière et de naturopathe Zayneb (Clichy sous Bois - 93) Mail : soeur.sante@yahoo.fr Zayneb a suivi les formations d’infirmière et de naturopathe

La Hijama Bibliographie

Page 7 sur 7

 Compte rendu du 18e congrès de l’AMAF présenté par le Docteur Mohamed Jamal ALTERKAOUI Pédiatre et Spécialiste dans la médecine prophétique et la Hijama  Traitement par la Hijama – entre la médecine et la religion – par Mohammad Nabih  Précis sur la Hijama ou l’incisiothérapie – par l’Association des Jeunes Praticiens Libres Unis pour la Santé  La médecine prophétique – par Ibn Qayyim Al-Jawziyya

Quelques sites web
 http://hijamachariya.canalblog.com/  http://muslim.sante.free.fr/wordpress/?p=361  http://www.hijamacentres.co.uk/  http://anti-douleur.blogspot.com/  http://shop.globalhijama.com/epages/es136520.sf/en_GB/?ObjectPath=/Shops/es136520/Categories  http://www.healthmeanswealth.co.uk/Cupping_(Hijama).php  http://www.hijama-specialiste.fr/  http://oummi-bio.over-blog.com/categorie-11809997.html  http://federationmtno.wordpress.com/2011/06/20/directives-du-prophete-pour-l%e2%80%99application-dela-hijama/  http://3ilm.char3i.over-blog.com/article---41755974.html  http://3ilm.char3i.over-blog.com/article-26424970.html

Pour toute remarque constructive concernant ce bulletin, vous pouvez écrire à medecine-prophetique@hotmail.fr

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful