Flanagan Coral Flanagan Dr.

Heather McCoy French 202H Wednesday, March 14, 2012 Le Petit Chien Il était une fois que j’ai perdu mon petit chien. C’était un beau jour d’été ; il n’y avait pas de nuages dans le ciel et il faisait chaud. À ce moment là, j’avais huit ans et

1

mon petit frère avait juste quatre ans. En fait, nous avons reçu un chien il y avait quelque mois. C’était un beau chien, un Terrier de Boston, qui était vraiment petit, avec les poils blancs et noirs et les grandes oreilles pointues. Elle s’appelait Félicité, Lissy comme surnom. Quand nous avons reçu le chien, nos parents ont dit : « Soyez sages, enfants. Il faut que vous soyez responsable pour votre animal domestique et fassiez attention à elle. Gardez-le bien. » Impatient, mon frère et moi ont répondu « oui, oui, maman » et « bien sûr, papa. » Comme les petits enfants, nous ne les écoutions pas. En fait, il aurait été mieux si nous avions obéi nos parents. Un jour, nous jouions avec notre chien dehors. Nous jetions un bal et le petit chien courait entre nous. C’était amusant. « J’ai faim ! » mon frère a dit enfin, « Je veux du gâteau » « Moi aussi ! » j’ai répondu. Donc, nous sommes rentrés dans la maison. Malheureusement, nous avons oublié le petit chien. Distrait par un papillon aux couleurs vives, elle restait dehors. Après avoir

Flanagan mangé beaucoup de gâteau au chocolat, nous nous ennuyions. Ainsi, mon frère a dit: « Où est le chien, je veux jouer avec lui. » Tout à coup, je suis devenue effrayée. J’ai regardé sur la fenêtre et j’ai dit «Où

2

est le petit chien? Il n’était nulle part à voir ! » Avant de trouver notre mère, mon frère et moi, nous cherchions notre chien. Nous l’appelions « Lissy! Lissy! Lissy! » Il n’y avait pas de réponse. Le chien était perdu. En pleurant, j’ai trouvé ma mère pour nous aider. Elle était un peu déçue par moi, celle qui aurait dû être responsable, mais elle ne s’est pas mise en colère. Après tout, j’étais vraiment désolée, et ce qui était important à ce moment-là, était le chien perdu. « Ne vous inquiétez pas, » elle a dit alors, « Probablement, elle dormait dans le jardin, ou elle cherche des lapins dans les buissons. En tout cas, je peux le trouver » Après avoir cherché pendant une heure et demi, ma mère a admis que le chien était vraiment perdu. Ma mère, elle pleurait comme moi. Elle ne savait pas quoi faire. De plus, nous devions partir pour ma leçon du piano dans dix minutes. Finalement, ma mère a vu quelque chose de noire et blanche dans la pelouse de notre voisin. Puisque notre voisin, Bill, détestait les lapins qui mangeaient ses légumes dans le jardin, il a posé des pièges pour les attraper. En fait, c’était notre chien qui était piégé. Heureusement, il a utilisé les pièges humains. Ma mère, elle était ravie d’avoir trouvé le chien. Elle est allée au piège rapidement et elle l’a libéré. Le petit chien avait vraiment chaud, mais elle était sauf aussi. Ma mère poussait des soupirs de soulagement. Pendant ce temps-là, je ne me le suis pas rendu compte, mais le petit chien aurait pu mourir de la chaleur. Nous avions la chance ce jour, notre chien n’était pas blessé. Ma

Flanagan mère a grondé mon frère et moi pour avoir laissé le chien, mais elle n’était pas trop furieuse. En fait, elle était déchargée. Grâce à cette expérience, mon frère et moi, nous avons appris à être plus responsables. Même que nous étions trop jeunes pour comprendre le vrai gravité de la situation, nous nous sommes rendus compte qu’elle était assez sérieuse. Après avoir

3

pensé que notre chien était perdu pour toujours, mon frère et ne l’oublions encore dehors.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful