P. 1
AFDV - Les Femmes n'Aiment Pas Les Hommes Qui Boivent - L12

AFDV - Les Femmes n'Aiment Pas Les Hommes Qui Boivent - L12

|Views: 62|Likes:
Communiqué de presse des Editions Aux forges de Vulcain lors de la sortie de "Les femmes n'aiment pas les hommes qui boivent" de François Szabowski.
Communiqué de presse des Editions Aux forges de Vulcain lors de la sortie de "Les femmes n'aiment pas les hommes qui boivent" de François Szabowski.

More info:

Published by: Aux Forges de Vulcain on May 24, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/24/2012

pdf

text

original

Le livre

Convaincu par les idées de son temps que l’homme n’obtient sa dignité que par le travail, et qu’il faut même « travailler plus pour gagner plus », un jeune homme naïf, François Chabeuf, décide de mettre toutes ses forces dans la bataille pour décrocher un emploi, aussi abrutissant soit-il, et parvient à obtenir un contrat aidé dans une petite entreprise de province. Mais sa bêtise et sa mesquinerie, doublées d’un art consommé de l’intrigue, provoquent une série de catastrophes qui l’amènent à revoir ses ambitions à la baisse, et le poussent in fine à explorer tout l’éventail du parasitisme, en profitant sans scrupule de la naïveté de son entourage. Candide à l’innocence feinte, Rambo boiteux du marché de l’emploi, le jeune François Chabeuf met malgré lui en lumière, par le récit de ses aventures rocambolesques, l’hypocrisie d’un certain discours sur le monde du travail, en poussant jusqu’à l’absurde les préceptes du zèle et de la compétition. Les femmes n’aiment pas les hommes qui boivent est le premier tome du romanfeuilleton Le Journal d’un copiste, dont il regroupe les 180 premiers épisodes, publiés à l’origine sur internet au rythme d’un épisode par jour ouvrable.

L’auteur
Né d’une mère russe et d’un père moustachu, François Szabowski a travaillé comme fleuriste, menuisier, archiviste au service des Phares et Balises et aide à domicile auprès de personnes âgées. Il écrit sur des tables, dans des bus, au bord des fleuves, sur les épaules des passants. Il a 34 ans et vit à Paris.
Déjà parus : Une larme de porto contre les pensées tristes, nouvelles
( La revue littéraire n°49, Léo Scheer, 2010)

Les majorettes, elles, savent parler d’amour, roman
(Aux Forges de Vulcain, 2011)

Il a reçu en 2005 le Prix Spécial de la Compagnie Louis Brouillard (Joël Pommerat) au Concours de nouvelles de l’Espace Jules Verne (Brétigny-sur-Orge), pour la nouvelle Nathalie.

Extrait
Un rapport hiérarchique s’est naturellement installé entre moi et Auguste, et je m’en félicite. C’est moi qui prends la parole pour nous deux quand on vient nous rendre visite, et s’il a eu du mal à l’accepter au début, il a vite compris que lui donner la parole était une perte de temps, et qu’en général parler le desservait. Je lui ai laissé la responsabilité des fournitures et il en est ravi, il ne cesse depuis de me demander si je n’ai pas besoin de post-it ou de taille-crayons. Parfois, pour lui faire plaisir, je réponds favorablement et il galope jusqu’au bureau des fournitures, à l’autre bout du bâtiment, ce qui pour toute une série de raisons lui prend toujours une bonne demi-heure. J’en profite pour vérifier son travail, et, s’il n’a pas fait d’erreur, je mélange les dossiers qu’il a classés ou laisse des taches d’encre sur les papiers importants. Je ne me fais pas de souci sur ses chances d’obtenir le CDI que je convoite - il n’ira vraisemblablement pas au-delà de la période d’essai.

Fiche technique

Illustration : François Szabowski Pages : 292 pages Format : 20 x 13 cm Prix public : 18,90 EUR Collection : Littératures Numéro : 12 ISBN : 9782919176083 ISSN : 2101-7697 Date de parution :1 mars 2012

Déjà paru, le premier roman de François Szabowski
Benoît Bonvin, jeune cadre dynamique (ou à peu près tout le contraire), quitte Paris, encore imbibé des alcools de la veille, pour se rendre à un repas de famille dans la paisible commune de Grandville. La grande fête, minutieusement organisée par sa mère, est mise en péril quand la sœur de Benoît, Nathalie, décide à la suite d’une dispute de s’enfermer dans sa chambre, et déclare ne jamais vouloir en sortir. L’événement fait resurgir des histoires qu’on avait voulu oublier, les nerfs se tendent, les verres et les plats défilent (les verres surtout), et la situation devient rapidement ingérable. Au fil des pages se dévoilent l’hypocrisie, les vices, les difficultés à dire, et à se mouvoir au sein d’un groupe qui réunit des étrangers, et que l’on nomme par convention une famille.

La maison d’édition
Les Éditions Aux Forges de Vulcain ont été fondées en 2010. Elles publient des romans, des essais et des livres d’artistes. Les Forges ont comme modèle Vulcain : un dieu discret, mais dont les ouvrages sont les moyens de la puissance des autres dieux. Site : www.auxforgesdevulcain.fr Facebook : www.facebook.com/auxforgesdevulcain Presse et librairie : editeur@auxforgesdevulcain.fr Des exemplaires presse sont disponibles sur demande

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->