P. 1
leroyaumedalgers00rinn[1]

leroyaumedalgers00rinn[1]

|Views: 4,984|Likes:

More info:

Published by: Abdelkader El-Mokhtar Boutaleb on Jun 01, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/03/2013

pdf

text

original

l^ î^

lin

Digitized by the Internet Archive
in

2010 with funding from
University of

Ottawa

http://www.archive.org/details/leroyaumedalgersOOrinn

.

LE ROYAUME D'ALGER SOUS LE DERNIER DEY .

OUVRAGES DE L'AUTEUR En vente a la Librairie Adolphe JOURDAN Marabouts fort vol. in-8'' d'études linguistiques et 1 Histoire de l'Insurrection de 1 1871 en Algérie. avec une carte en 12 couleurs 15 Rég-ime spécial de l'Indig-énat en Algérie. avec carte et photogravure. fr. S essais fr. en | - 10 volumes in-8" avec cartes et plans (roir ù couverture). étude sur l'Islam en Algérie. in-8% et Kliouau. in-8°. 50 fr.. 50 50 GéogTaj>hie ancienne de 1" l'Alg-érie. in-8. et la 2 broch. 1 vol. avec une carte 3 fr. Lies Orig-ines berbèi'es. ht \ . 2 broch. 1° Les Commissions disciplinaires et la 2° Le Séquestre responsabilité collective 3 3 f r. un fr. in-8% avec 2 cartes POUR PARAITRE PROCHAINEMENT : j HISTOIRE DE L'ALGÉRIE depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours.) — Un numéro de la Retue Africaine. . 1S f r. ethnologiques. 50 le Recherches sur désignées par rhistorien Procope en son récit de la deuxième expédition de Salomon dans Djebel Âourès [(année i339 de J. en 8 couleurs . fort vol. 50 IVos frontières Sahariennes.-C. Les jjremiers royaumes berbères guerre de Jugurtha 2' 3 les localités fr.

4 lOOO .cw hli l sous LE DERNIER DEY PAR Louis RINN CONSEILLER DE GOUVERNEMENT HONORAIRE ANCIEN CHEF DU SERVICE CENTRAL DES AFFAIRES INDIGÈNES PRÉSIDENT HONORAIRE DE LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE ALGÉRIENNE AVEC UNE CARTE EN 7 COULEURS ALGER TYPOGRAPHIE ADOLPHE JOUR DAN IMPRIMEUR-LIBRAIRE -ÉDITEUR 4. Place du Gouvernement.

.

LE ROYAUME D'ALGER
sous LE DERNIER DEY

CHAPITRE PREMIER

I.— Aperçu général sur l'org-anisation politique.
Lorsque le 5 juillet 1830, le dey Hocine (1) signa la convention d'Alger, il ne donnait, en réalité, à la France victorieuse, que la ville, la casba et les forts. Souverain élu par une soldatesque étrangère qui imposait son
joug à une partie des côtes barbaresques, il n'avait pas qualité pour disposer d'un royaume qui ^n'était pas le fief héréditaire de sa famille. Rien de pareil, d'ailleurs, ne lui avait été demandé par le vainqueur; aucune stidu Gouverneur général, en date du 27 mars 1885, du décret du 13 mars 1883, a rendu obligatoire l'orthographe fixée par un vocabulaire officiel donnant la transcription en français des noms indigènes (pour l'établissement des registres de l'état civil). Les principes posés par la préface de ce vocabulaire ont été, dans la pratique, étendus à la transcription des noms des lieux, notamment dans la carte d'état-major, sauf pour quelques localités très connues. Nous nous sommes, dans ce travail, conformé à cette orthographe, et c'est ainsi que nous sommes forcé d'écrire Hocine ^-^^^^w, le nom du dernier dey, dont on a à tort fait Hussein.
(l)

Un

arrêté

arrêté pris en exécution

pulation n'avait visé ce qui était hors les
et sujets

murs de

la

capitale; aussi, gouverneurs, fonctionnaires, miliciens

étaient-ils,

des diverses provinces du royaume d'Alger en droit comme en fait, libres de se choisir

et de continuer, en qualité de belligéguerre sainte engagée contre les chrétiens envahisseurs^ non pas au nom du dey détrôné, non pas au profit d'un Turc exécré, mais au nom de Dieu, et pour la cause sacrée de l'Islam. Quant aux populations qui n'avaient jamais reconnu ou subi l'autorité du dey d'Alger et à celles qui n'ad-

un nouveau chef

rants, la

mettaient sa suzeraineté qu'à des conditions débattues
et réciproquement acceptées, il était logique de penser que la convention militaire du 5 juillet 1830 ne les tou-

chait en rien.

Ce ne fut, cependant, pas ainsi que les choses furent comprises en France, et même en Algérie; chrétiens et musulmans, subissant, chacun à leur façon, l'influence de l'idée monarchique qui identifie un peuple dans son souverain, crurent volontiers que la prise d'Alger et l'exil du dey Hocine nous avaient créé des droits sur tout

donnée au bey du Titri, Bou Mezrag la reconnaissance volontaire de la souveraineté de la France par le bey d'Oran, les démarches des Bougiotes et des Bônois ne contribuèrent pas peu à nous confirmer dans cette opinion, que vainqueurs de ce dey élu nous étions ses légitimes successeurs et les héritiers « du beylik », c'est-à-dire des droits et prérogatives que détenait ou que revendiquait le chef éventuel du royaume d'Alger. Aussi, dès les premiers jours de l'occupation, nous appelâmes couramment insurgés et rebelles les populale

pays, entre le

Maroc et
;

la Tunisie. L'investiture
le 15 juillet 1830,

solennellement dans la kasba,

tions qui refusaient de reconnaître notre autorité.
Si tout se fût borné à cette qualification inexacte de nos ennemis indigènes, le mal n'eût pas été grand, car en fait nos généraux et nos soldats voyaient presque

—3—
toujours dans leurs adversaires des belligérants plutôt que des révoltés mais cette fausse conception eut pour
;

les

indigènes des conséquences

graves

:

ni

le

fisc,

représenté par les Services des domaines et des forêts, ni la magistrature, ni les administrations métropolitaines ne voulurent jamais admettre que certains groupes de population d'Algérie fussent restés, jusqu'en 1830, indépendants du dey et de ses lieutenants, et n'aient jamais été soumis à ces droits régaliens ou beylicaux reconnus et exercés ailleurs dans des conditions dont nous entendions assurer partout la continuation à

notre profit.
C'est,

cependant,

de

l'histoire, et les

travaux des

bureaux arabes publiés d'abord dans les Tableaux des établissements français en Afrique, puis ensuite dans d'autres recueils plus accessibles, avaient de bonne heure mis en relief ces situations exceptionnelles, dont les chefs de notre armée d'Afrique et les gouverneurs généraux ont toujours tenu, et tiennent encore aujourd'hui, grand compte, dans le règlement des questions politiques ou administratives. Il s'en faut de beaucoup, en effet, que l'autorité des deys se soit étendue sur tous les territoires qui relèvent maintenant de nos administrateurs civils ou militaires. On peut s'en convaincre en parcourant le présent travail qui résume, sous une forme graphique et docuofficiers des

mentaire, les patientes et admirables recherches, faites par les officiers et les fonctionnaires civils, qui depuis
trente-quatre ans ont concouru à la préparation des

décrets ou arrêtés constituant et délimitant les territoires indigènes en exécution

du sénatus consulte, du

23 avril 1863.

Alors qu'aujourd'hui la France gouverne et administre

environ 48,000,000 d'hectares

(1),

en y comprenant les

(1) Le chiffre officiel en 1896, était de 47,897,025 hectares, non compris les parcours des Chamba.

les réduisait toute l'administration des deys : Turcs d'Alger s'étaient résignés à vivre à côté d'eux. agents.postes extrêmes d'El-Goléa. 4. en dehors de ces deux catégories de régnicoles.825.825. représentait les exploitewSj ceux qui vivaient aux dépens des autres. les Turcs n'étaient les maîtres incontestés que sur 7. Les Rayât ou sujets occupaient environ exploités. vivaient à peu près en paix avec les Turcs qui. . qui occupait environ 3.000 Ce chiffre de 7. quand des individus ou des douars venaient commercer dans les villes et sur les marchés aux mains des makhezènes. se contentaient de prélever des taxes plus ou moins fortes.000 hectares c'étaient les Le Alil el Makhe:2ène. Toutefois. par les populations rentrant dans les deux catégories des Rayât ou sujets et du Ahl el Makhezène ou gens du gouvernementj c'est-à-dire guerriers.425. il existait deux classes de gens avec lesquels les deys avaient à compter les indépendants et les vassaux. en fait. :. Après avoir reconnu l'impossibilité de soumettre ou d'amener à composition certains groupes organisés en républiques fédératives ou en fiefs dynastiques. Mais. que des deux côtés on cherchait plutôt à éviter qu'à provoquer. les républiques qbaïles comme les nomades sahariens. au commencement de l'année 1830.000 hectares.000 hectares représente l'étendue approximative des territoires occupés.400. Car c'est à cela que se : « des mangeurs et des mangés ». le Souf. quoique toujours sur la défensive. sauf à concentrer contre eux une action militaire énergique quand l'occasion se présentait de venger quelque injure ou de tenter quelque coup de main lucratif. suivant l'énergique et pittoresque expression des indigènes quand ils veulent expliquer le régime sous lequel ils vivaient avant 1830. à part ces rencontres. fermiers et domestiques. taillables et corvéables à merci. Haci-Inifel et hectares. apanagistes. fonctionnaires civils.

000 hectares. fédératif ou dynastique. aujourd'hui régulièrement administrée ou gouvernée parla France.540. Mais ceux-ci réussirent toujours à empêcher cette union. avec lesquels les Turcs se bornèrent à échanger des politesses onéreuses. en créant entre parents des compétitions et des haines violentes en promettant toujours et en accordant souvent aide et assistance à la branche familiale qui n'exer- Comme nuances infinies . au moyen âge. et s'arrangèrent pour semer la désunion dans le sein de ces familles princières.000 4'hectares. en 1830. A côté de ces populations qui échappaient à toute ingérence permanente et à toute direction politique des Turcs algériens. et s'ils eussent agi de concert avec les républiques fédératives qui les entouraient. Ils occupaient ou parcouraient une superficie totale d'environ 7. sans en obtenir jamais une aide ou une assistance effectives. et leur alliance coûtait assez cher. Si ces grands seigneurs avaient été unis. avait son tant de modus vivendi particulier. il y en avait d'autres restées autonomes également. une superficie approximative supérieure à 35. Tels furent toujours les Ouled-Sidi-Chikh. des Harar. ils eussent bien vite eu raison de l'oppression des Turcs. tels furent pendant longtemps aussi les chioukh héréditaires du Djebel-Amour. de traités verbaux ou de privilèges reconnus et que des deux côtés om avait intérêt à respecter. Chacun de ces groupes. il y avait des dans les relations entre les Turcs et ces alliés ou vassaux avec lesquels les relations n'étaient pas toujours commodes. le chikh des Hanencha et plusieurs autres. en Europe. des Ouled-Mokhtar du Titri. résul- compromis. mais ayant avec les Turcs des relations qui en faisaient ou des vassaux ou des alliés. le chikh El-Arab du Bit-bouOkkaz.000.—5— L'ensemble de ces groupes indépendants comprenait. . Quelques-uns étaient en effet bien plus puissants que les beys turcs gouverneurs des provinces.

Seuls les chefs et notables du Makhezène appréciaient ce régime d'exaction et de violence qui les enrichissait. La carte ci-jointe (dont la minute a été faite à une échelle beaucoup plus grande) représente. D'autres. étaient-ils également exécrés de leurs alliés et de leurs sujets. Puis venaient les Mokhaznya. le domaine inhérent à chacune de ces quatre catégories. azeliers. aussi. à leurs fonctions ou commandement. aussi distinctes et aussi nettement groupées et déterminées qu'elles le sont sur la carte ci-jointe. l'empoisonnement. De plus. il y avait d'abord les apanagistes qui n'avaient qu'à recueillir les fermages des dotations inhérentes à leur charge. mais aux dépens de la chrétienté. montés. les guet-apens et l'assassinat. la course et la piraterie concouraient au même résultat. palefreà leur : . le traitement était loin d'être uniforme dans chacune des catégories. le jour Où elle avait enfin conquis la direction du groupe. Il s'en faut de beaucoup. combattants les uns étaient armés. fermiers. par terre^ aux dépens des musulmans. convoyeurs attitrés. aient toujours été. équipés par l'État et jouissaient de terres franches d'impôts. en effet. que les quatre catégories dont il vient d'être parlé. D'autres n'avaient qu'une partie de ces avantages et devaient se suffire à eux-mêmes. sur mer. pendant que. certains n'avaient avec le titre que des privilèges peu importants. On a donné à cette représentation graphique toute la précision compatible avec « l'a peu près » qui partout et toujours est la caractéristique dominante des administrations musulmanes. enfin. Ce jeu de bascule per fas et nefas résumait en effet toute la politique intérieure des Turcs vis-à-vis ceux dont ils redoutaient la force ou l'influence et qu'ils ne pouvaient acheter. Dans le Ahl el Makhezène. avant 1830. et ici quelques explications sont indispensables. quitte à la combattre par la trahison. autant qu'il est possible.- 6 - çait pas le pouvoir.

dont quelques groupes étaient ménagés.. n'accordait presque jamais une protection qu'on aux simples rayât. la grande majorité des rayât avait des conditions d'existence extrêmement pénibles. sans bourse délier. etc. Aïn-Madi ont vu des beys et des colonnes turques une ou deux fois en trois siècles. mais cependant certains profits licites ne différaient guère du ils avaient. ces villes ont été rançonnées elles n'en sont pas moins restées indépendantes jusqu'au jour où nous sommes venus . et le cas échéant leur qualité reconnue de serviteurs directs du beylik leur assurait. chameliers. en leur faveur il soit en raison de l'intervention possible de personnalités avec lesquelles soit eut fallu compter. il y avait à distinguer ceux qui n'eurent jamais affaire avec les Turcs. même encore souvent en raison de leur situation topographique qui les plaçait en dehors des chemins habituellement parcourus par les Mokhaznya mais. et chez eux la misère était en permanence. car les individus ou les douars qui payaient ainsi le faisaient à titre de commerçants ou d'étrangers sans engager en rien la . commun de là. de ci ou illicites. aussi chez ces Des nuances analogues se rencontraient d'ailleurs rayât. des sujets. Parmi ces groupes indépendants et autonomes. Tougourt. Bouçada. et plusieurs confédérations nomades qui payaient. ceux qui de .niers. presque chaque année. bergers. . soit en raison de leur soumission habituelle. nous avons rangé plusieurs républiques de Kabylie. Dans la catégorie des groupes fédératifs ou dynastiques. indépendants en fait. Laghouat. temps à autre subirent des razzia ou payèrent de force une contribution éventuehe. planter sur leurs murs le drapeau de la France. L'acquittement de ces taxes éventuelles ne nous a pas paru suffisant pour les classer parmi les groupes vassaux ou alliés. en dehors de ces groupes privilégiés. des taxes assez lourdes pour avoir le droit de venir commercer dans les villes ou sur les marchés de la lisière du Tell.

jusqu'à ces hobereaux orgueilleux plus riches de noblesse que d'écus et ne demandant qu'à mettre leur vaillante épée au service de qui savait les payer. de leur côté. ils : se déclaraient satisfaits. Plusieurs. etc. elles avaient sur celles-ci l'avantage de pouvoir choisir leurs chefs. comme celui de percevoir la dîme sur certains territoires de rayât. des honneurs et des privilèges. c'était autant de petits états ayant leurs lois et . à d'hommage.. toutes les variétés qu'on rencontrait au xn^ et au xui" siècles dans l'organisation féodale de la chrétienté. étaient autonomes. et qui en tous cas était toujours moindre que les impôts hokar. Toutefois. alliées ou vassales différaient peu des meilleures qu'ils aux Turcs plus tribus makhezène. payaient un impôt fixe (ghorama). aide pour le dey et pour ses beys d'autres coûtaient ne rapportaient. en 1830. traditionnels ou dynastiques. Par contre. alliés ou vassaux. quelques-uns rendaient de bons services de guerre. Certains de ces grands vassaux ou alliés étaient un danger perpétuel encore plus qu'une . en Algérie. achour et zekkat prélevés sur les tribus rayât. d'avoir le droit d'asile dans des zaouïa. notamment les seigneurs religieux dont la neutralité ou l'intervention n'étaient obtenues que par des cadeaux onéreux. depuis ces hauts et puissants seigneurs qui tenaient leur suzerain en échec. au lieu de recevoir titre un caïd turc pour les commander. certaines tribus même. car fait acte de gouvernement » C'était surtout parmi les vassaux et les différences étaient les plus tranchées : avaient alliés que les il y avait encore. avaient droit de haute et basse justice. qui quelquefois se réduisait à un cheval de gada et à quelques moutons. n'étaient pas agressifs et ils savaient compter dès qu'ils avaient trouvé le moyen de tirer de Targent ou des denrées. les chefs élus. liberté de leur tribu. et volontiers que leur ils se persuadaient « ils même honneur était sauf. Ces confédérations et ces fiefs héréditaires. Les Turcs.

makhezène. on pouvait compter jusqu'à cinq classes de gens. Après les nobles venaient les guerriers formant une ou plusieurs tribus et. réduits à un simple groupe de cavaliers-guerriers qui était la deira du chef. existaient aussi dans certaines confédérations berbères notamment dans l'Aorès. vivaient pres- que toujours divisés en branche aînée. par suite y adamia. C'était d'abord les djouad ou nobles d'épée. Dans principautés ou cheikhat héréditaires. fellah ou adamya. des corvées. dont les principaux. dans chacun des groupes. il n'y avait. Au-dessous de ces fellah avait parfois encore des tribus serves. se trouvaient maintenues dans un on ne ne fournissaient aux seigneurs que des redevances. Ces tribus adamiaj dont l'infériorité n'était cependant définie nulle part.—9— leurs organisations particulières. cultivateurs ou guerriers selon les circonstances. il existait des familles ou des fractions de état social inférieur à celui des tribus de fellah ils : leur demandait pas de service de guerre. et les mrabtines ou religieux. surtout les dans les affaires exté- rieures. le plus ordinairement. à côté d'euXj et sous leur suzeraineté. marchaient d'autres nobles formant quelquefois des fractions entières. tribus souvenir était de circonstances dont le quelquefois effacé. Dans la famille seigneuriale dirigeante. et des bergers. quelquefois. Dans les républiques berbères et encore bien que les chefs ne fussent jamais choisis en dehors de certaines familles ou de certaines fractions. Le gros du fief était composé desfellah ou cultivateurs qui payaient des impôts à leur seigneur et lui fournissaient des cavaliers éventuels et il surtout des fantassins. : que deux classes de gens les fellah. branche cadette. qui. tribus nobles. appartenant à la famille héritière du fîef. et — . tenus ostensiblement en dehors des Sénats dirigeants. mais exerçant quand même une influence quelquefois prépondérante. branches collatérales.

Leurs circonscriptions sont par suite formées le plus souvent de véritables archipels d'îlots et de parcelles de territoires d'exceptions ou de de là un enchevêtrement et un juridictions différentes véritable chaos qui déroutent les topographes. mais se reconnaissant vassales ou plutôt clientes de la famille seigneuriale pour avoir. a d'ailleurs évité de tracer sur cette carte les limites des tribus. On n'a pas pu sur la carte indiquer toutes ces nuances et on a compris sous une teinte uniforme. les musulmans se préoccupent peu des délimitations territoriales leur principe est que l'autorité s'exerce sur les personnes et qu'elle les suit là où elles se transportent. soit de marabouts alliés ou vassaux et de même. en matière de gouvernement. le cas échéant. Car. en dehors et à côté de ces cinq catégories de gens qui constituaient à proprement parler le fief héréditaire. en retour. Enfin. : Elles assuraient. Pour être : : exact il aurait fallu moucheter notre carte d'un nombre considérable de parcelles microscopiques de teintes différentes. un refuge certain et de vigoureux défen- seurs au seigneur malheureux.— 10 — et mrabtines d'origines diverses. souvent aussi en compétition d'intérêts ou d'influence. les territoires des rayât se trouvaient de nombreuses . disgracié. dans leurs montagnes peu accessibles. ou en lutte soit contre le bey. soit contre ses voisins. et dans un même périmètre toutes les tribus ou tous les groupes inféodés à un même chef fut la situation sociale ils héréditaire. il y avait encore un sixième groupe formé de tribus autonomes et indépendantes en fait. car dans les territoires malvhezène étaient enclavées une foule de petites fractions soit de rayât. échappaient à l'action directe des Turcs. dans . sa protection contre les Turcs c'étaient en général des tribus berbères. En effet. au temps des Turcs. -ces limites n'existaient pas dans des conditions compatibles avec On une figuration graphique. quelle que ou économique de ces groupes. car.

avec les anciens terrains beylicaux. et on a pris des lignes médiales entre les territoires riverains. ces zones désertes nommaient soit Bled el Khela (pays de l'abandon). et chez tous les musulmans clairsemés sur de vastes territoires. car alors que chez nous" une limite entre deux circonscriptions est toujours une ligne de démarcation. pâturages et habitations des riverains qu'elles séparent. ne sont pas des lignes mais des zones neutralisées qui maintiennent à égale distance de leurs périmètres les cultures. tions vicinales et mais elle était prudemment maintenue volontairement élargie par les tribus rayât et par les tribus indépendantes jalouses de se garder des coups de mains et des violences auxquelles les eût exposées une proximité trop grande des groupes makhezène. qui. ont fourni un appoint considérable à la colonisation européenne. de par le droit écrit. qui auraient surchargé la carte au détriment de . d'être Ces diverses considérations. Dans le royaume d'Alger avant 1830. L'indication de périmètres déterminés pour les tribus aurait eu aussi un autre inconvénient. comme celles entre les états ou des tribus non confédérées. Cette étendue variait d'ailleurs suivant les rela. ainsi que la nécessité complet et de consigner divers détails intéressants. chez les Turcs avant 1830.— 11 — enclaves d'autres marabouts traités en amis ou d'apanagistes et fermiers du Makliezène. Chercher à mettre en relief ces. mais une sorte de schéma mettant en évidence une donnée carte qui n'est pas historique. soit Bled el Baroud (pays de poudre ou de combat) étaient nombreuses et d'une étendue parfois considérable dans les plaines fertiles et dans les régions d'accès qui se facile. ne pouvaient guère être reproduits sur une carte à cette échelle. Ces bled el khela et ces bled el baroud. détails aurait inutilement surchargé une un document administratif. les limites entre les fonds ruraux.

Cette nomenclature donne la concordance de ces noms anciens et historiques. la charge de collectivités encore insoumises. aujourd'hui disparus. tantôt une demande de protectorat. on a en outre indiqué. La dernière date indique la prise de possession effective du groupe et les débuts de l'action française. les immenses progrès accomplis en moins d'un demi-siècle en ce pays. les dates de leur soumission à la France souvent. une aUiance temporaire offerte ou imposée. de simples sections communales. relations très variables et que tantôt ce fut une simple l'histoire seule peut préciser : : une reconnaissance platonique de notre souveraineté. tandis qu'avant elles n'étaient que des faits de guerre à ouverture. où les confédérations guerrières. on trouvera plusieurs dates. pour chaque groupe indigène. Dans cette nomenclature. les principautés religieuses et les petits États indépendants de 1830 sont aujourd'hui devenus. avec les officiellement employés. les fîefs féodaux. tantôt enfin une soumission spontanée ou imposée par la force à une portion plus ou moins considérable du groupe et qui n'a pas été ratifiée par la majorité de la tribu ou de la confédération. parce que la soumission ne s'est pas faite en une fois. A partir de cette date.- 12 — sa clarté. La première date est celle des premières relations gouvernementales et pacifiques avec une fraction du groupe. partout. sur les confins du Sahara. pour un même groupe. Ces indications chronologiques montrent combien étaient justes les paroles suivantes prononcées à la . sous une forme documentaire et un peu aride. rendent indispensable la nomenclature séparée de tous les groupes de l'ancienne Régence d'Alger. les prises d'armes deviennent réellement des insurrections ou des révoltes. ont conservé une importance et une étendue qui les rapprochent des anciennes circonscriptions turques. noms met modernes qui sont Elle bien en relief. dont quelques-unes seulement.

que nous étions alors en Algérie ». soit dans les relations sociales ordinaires. Nous n'entrerons pas. ont utilement remplacé ceux des konaq (1) turcs et ceux des koubba célèbres qui jalonnaient le pays en 1830. vernements du royaume d'Alger. Jules Cambon. outre les sections communales correspondantes aux groupes de 1830 et indiquées par un numéro les rappelant. aucune construction. et en raison de ces nombreux changements de dénomination signalés plus haut. Comme complément. ou plutôt lieu de turques en tournées ordinaires pour le transport de l'impôt à Alger. dans la technologie administrative moderne. On a compris dans ce travail. le 30 mai 1893. Ces préliminaires étaient nécessaires avant de donner la nomenclature des tribus de chacun des quatre gou» . il y a quelque témérité à » dire. dans un index alphabétique. . fermes et centres européens ayant conservé. tout ce qu'il est utile de connaître campement des colonnes (1) Konaq. J'entends tous les jours faire cette critique fait : « Voici soixante-trois ans que nous sommes en Algérie et nous n'avons rien !» Il y a. par M. officiellement ou_ on a donné égaledans l'usage. villages. donné la liste aussi complète que possible des noms indigènes en usage aujourd'hui. dans d'autres détails sur l'organisation administrative du pays. Ces konaq ne comportaient. que nous sommes en » » » Algérie depuis soixante-trois ans. en effet. on a. » débarquaient à Sidi-Ferruch. les villes. le plus souvent. aujourd'hui. hameaux. gîte d'étape. d'ailleurs. vraiment. des noms indigènes ment les noms des stations de chemins de fer qui. soit dans les documents officiels. sous les ordres du maréchal de Bourmont. soixante-trois ans que nos » troupes. mais on y trouvait installées les tentes du makhezène chargé d'assurer la sûreté de la route aux courriers officiels. gouverneur général de l'Algérie: « C'est. » comme on le fait souvent. abuser des mots que de dire.— 13 — tribune du Sénat.

les pays (districts ou cantons). sous les ordres de caïds turcs relevant de l'agha des Arabes. . ou domaine de la couronne. fonctionnaire qui avait les attribude grand-maître des et de directeur général des domaines. : Littéralement Maison du souverain. En dehors de ce territoire et dans les régions relevant du gouvernement direct des trois bey turcs de Titri. soit sous celle du khodjet el khil (secrévait directement des chevaux). Notice sur l'histoire et l'administration du beylik du Titery. xx. p.vi. chef de l'armée du dey. Ernest Mercier. puis t. pour taire tions de ministre des finances. Cherchel et Dellys et El-Outane.— et 14 — sur ce sujet ayant déjà paru dans la Revue Africaine (1) dans diverses publications bien connues. iv. : (1) Citons. il comprenait^ géographiquement. II- — Dar-es-Soltane ou domaine de la couronne (2) Le Dar-es-Soltane. Notes historiques sur la grande Kabylie de 1830 à 1838. . les cinq villes d'Alger. 120 et suiv. il y avait un certain nombre de tribus ou de groupes placés soit sous l'autorité de ce même agha. Vaysettes. Blida. t. d'Oran et de Constantine. viii.iii. Quelques mots seulement suffiront pour rappeler la physionomie générale de chacun des beylik. Robin. par Federmann et Aucapitaine. Notice sur l'organisation militaire et comoierciale des Turcs dans la grande Kabylie. le Makhsen d'Oran De la Domination turque dans l'ancienne Régence . ou des territoires affermés au profit du dey. t. (2) m. t. xvii. d'Alger . C'étaient ou haras des groupes guerriers. ou encore des alliés ou vassaux qui. t. Et en dehors de la Revue. aussi. la collection des tableaux des établissements français en Algérie les deux ouvrages de Walsin Esterhazy . Koléa. Histoire de V Afrique septentrionale. reledu dey d'Alger. Ilobin. ix et xi. dans la Bévue Africaine^ outre de nombreuses notices : sur diverses tribus Histoire du dernier bey de Constantine.

: III. Il n'était même pas le maître dans la ville de Médéa. avait moins d'autorité que l'agha des Arabes d'Alger ou que la plupart des grands vassaux alliés de la couronne. comme territoires de Rayât. sur la carte. Ces territoires d'exception seront mentionnés dans la nomenclature des territoires du beylik dans lesquels ils étaient enclavés. à laquelle la politique ombrageuse du dey imposait un hakem ou gouverneur particulier.Bej lik-el-Titri le Le beylik du Titri. sa garde d'honneur. son bey. mais qui se faisaient des revenus appréciables par leur intervention incessante auprès des fonctionnaires turcs. car c'étaient encore les contribuables qui formaient le gros de la population. Beaucoup de ces haouch étaient aux mains des fonctionnaires de la cour ou des familles de janissaires . relevant directement du diouane ou grand conseil d'Alger. Les Outanes n'étaient pas tous soumis à un régime uniforme ceux de la banlieue immédiate d'Alger n'étaient plus constitués en tribus ou ethniques et ne comprenaient que des groupes administratifs divisés en un certain nombre de cantons ou quartiers. . .— 15 — échapper plus sûrement à l'ingérence du bey de leur pays. malgré son titre. Ces territoires ont été figurés. dont la capitale était Médéa. Chaque canton se composait d'un certain nombre de haouch (propriétés rurales). oukil ou gérant du caïd. tantôt hameaux de pauvres gens. était moindre des quatre gouvernements du royaume d'Alger. tantôt fermes. sa musique et ses sept étendards. avaient obtenu de relever directement d'Alger. placés chacun sous la surveillance d'un mechikh. plusieurs étaient entre les mains de petits marabouts peu fortunés et sans grande influence. tantôt maisons de plaisance.

Ouameri. les unes relevant comme azel ou apanages du Khodjet-el-Khil. sauf les enfants de troupe. à Médéa. Ouzera. ce beylik était. Yacoub. comprenant les sept outanes ou tribus de Hocine-ben-Al[. heureusement pour les Turcs. Gherib Haouara. formant sa garde particulière. Cette famille. Ainsi. étant des flefs ment du dey ou de fait. Righa. puis la petite garnison de Sour-Ghozlane (soit 2 sefari ou à la discrétion absolue : double en disponibilité). il avait sous la main. dont chacun groupait autour de lui les tribus inféodées à la famille. Ce modiis vivendi était passé dans les habitudes du pays. Le beylik était divisé en quatre caïdats ou circons30 hommes en service et le criptions : 1° LE C AIDAT DU TELL DAHRAOUIA. En outre. on le destituait et on offrait le caftan d'investiture à son rival volontairement exilé dans le Sahara hors de portée des colonnes turques. il y avait dans ce beylik. et en comptant tout. dont la famille tenait dans sa main tout le sud du beylik. 250 turcs et 636couloughli en état de porter les armes. Beni-bou- . à la fois djouad et marabout. Il y avait cependant dans le Titri une certaine force militaire aux mains du bey. était toujours divisée en deux partis rivaux à peu près d'égale force (le sofï Gherbi et le soff Chergui). en du chikh El-Mokhtar. et il était le vrai chef du Titri. une réserve de 200 zbantout ou kesourdja en disponibilité à Berrouaghia. Outre ses 50 spahis-janissaires elles 15mekahalia on fusiliers.. Hanencha. Quand il devenait gênant. qui ne pouvait rien sans lui. les autres. une nouba de 5 sefara ou 120 janissaires. Le chikh El-Mokhtar qui avait l'investiture des Turcs servait d'intermédiaire au bey. . de djouad ou de marabouts relevant directel'agha. -^ 16 — Un certain nombre de tribus de ce beyîik échappaient encore à l'autorité du bey. et de bons makhezènes indigènes.

Celles du Maroc sont en outre sans cesse excitées par des cherfa fanatiques et ambitieux qui. les populations sont plus rudes que dans l'Est. Ouled-Hedim. Beni-Hanene.— 2° 17 — les LE C AID AT DU TELL GUEBLIA. 3° LE CAIDAT DU DIRA ou de SOUR-GHOZLANE. pour le beylik de l'ouest. à la suite du traité du 12 septembre 1791. depuis le souverain jusqu'au plus humble clierif.Ouled-MareuFj Deïmate. Cette nécessité. contre les bey de Mazouna ou de Mascara (1). comprenant tribus de Ouled-Deid. de 1700 à 1792. les tribus comprenant toutes 4° soumises de les cette région. Dans la partie — Beylik Ouharaue occidentale des côtes barbaresques. avait existé alliées des Chrétiens. . Il en était résulté que dans le la beylik d'Oran. l'organisation y était plus militaire que partout (\) Les premiers bey turcs de l'Ouest ont eu leur résidence à Mazouna. rêvent et poursuivent la suprématie politique et religieuse des descendants de la fille du Prophète. Ouled-Ahmed-ben-Youcef. tout étant subordonné aux intérêts de défense. les clients directs des LE CAIDAT DU SUD. de 1515 à 1700 puis cette résidence a été à Mascara. nomades et IV. Ouled-Hamza. complètement évacué en mars 1792. les tribus mécontentes des Turcs ou désarme jamais. en raison de l'occupation d'Oran par les Espagnols et des secours que rencontraient parfois. comprenant Ouled-Mokhtar. De là. l_a nécessité absolue d'être toujours sur le pied de guerre. année ou le bey s'est transporté à Oran. ratifié à Madrid le 16 décembre. Titri-Souari. 2 . du pour les Turcs pendant plus de deux reste. Rebaïa. prêt à repousser les agressions d'un ennemi qui ne siècles. Mefata. Douair-el-Abid. Ouled-Altane.

Aussi. tour à tour. et ayant conservé la vénération les offrandes intestines qui faisaient. un seul grand fief héréditaire s'était maintenu entouré de la considération générale c'était celui des Ouled-Sidi-Bou-Abdallah-el-Maghaouled. la et cependant de nombreuses tribus. avec les contre temps. Il faire alliance les Khouanes en transformation de ce fief avec le en une sorte de commanderie était résulté. rechercher ou aux autres caine. toujours déchirés par des guerres militaire. les Qbaïls de la frontière et les grands seigneurs du Djebel-Amour et des Harar. le parcours. les maghezènes avaient été. hors des villes et des montagnes la . plus guerrière et que religieuse. le beylik était couvert par les marabouts guerriers des Ouled-Sidi-Cheikh. beylik lui-même n'avait terres comme cela avait été fait dans le centre et dans l'est du royaume. s'ils ne l'étaient déjà. indépendants dans leurs vastes états. Il y avait peu de cultures. peu d'installa- tions stables. intérêt à Turcs contre les Cherfa. contre les chrétiens d'Oran. Cette même crainte de l'ennemi marocain et des Cherfa avait rapproché des Turcs quelques petits marabouts locaux. 18 — le principe d'autorité s'y affirmait et était respecté bien autrement que dans les trois autres gou- vernements. Dans l'extrême sud. Ses chefs marchaient toujours avec le makhezène et fournissaient volontiers des fonctionnaires ou des cadhi à la cour du bey. l'élevage la règle et l'habitation et le sous tente étaient pas cru possible d'accaparer à son profit les meilleures générale. avaient : eu. près le confluent de la Mina et du Chélif. l'alliance turque ou l'alliance aux uns maro- . à la fois marabouts et nobles d'épée. de Tagria.— ailleurs . Das la région tellienne. de bonne heure. constituées en tribus maîtresses des terres qu'elles occupaient à titre collectif ou melk. Ses maîtres. jusqu'à hauteur de Mazouna ou d'Es-senam (Orléansville).

quatre agha. il si l'un des deux agha avait voulu se révolter. le groupe oriental relevant du khalifat du bey. Mazouna. A l'exception de deux groupes de tribus (OuledAmeur et Medjahar). dès les premiers jours de l'occupation de la banlieue d'Oran. y avait. C'étaient l'agha des Douair.— 19 — Tel était le caractère général du beylik d'Oran. ni à séparer dans la nomenclature les groupes relevant de l'un ou l'autre agha. en réalité. en principe. Quant son organisation. On l'expression composée agira de même ici. l'administration directe. : . et on ne cherchera ni à débrouiller. dont le bey d'Oran se réservait. De cette façon. Ils opéraient souvent de concert. contrairement à ce qui avait lieu pour le khalifat qui avait une région déterminéCj chacun des deux agha avait ses tribus enchevêtrées avec celles de son collègue. si bien que l'exercice de leurs fonctions les amenait simultanément dans les mêmes régions. mais deux étaient toujours en congé et deux seulement exerçaient l'autoIl rité. en suivant l'ordre géographique. Tagha des Zméla et le khalifat du bey ce dernier dénommé souvent khalifat Ech-Cheurg. car. le beylik de l'ouest était partagé entre trois chefs ou grands dignitaires qui percevaient les revenus et nommaient les caïds. Aussi. tout au plus distinguera-t-on. parce que son gouvernement s'étendait presqu'exclusivement sur les populations à l'est de : . elle était plus simple et plus forte à que celle des autres gouvernements du royaume. Cet enchevêtrement intentionnel était d'autant plus grand qu'on se rapprochait davantage de la capitale du beylik. dans tous les documents français visant les questions territoriales on a été obligé d''employer « Les Donair et Zméla ». eût été tenu en échec par son collègue sur tous les points.

elle était très simple le bey n'avait aucun intermédiaire attitré les caids chefs des tribus soumises ou les entre lui et cheikh héréditaires alliés ou vassaux. avec lesquels on était toujours en pourparlers. fut le Quant à l'organisation politique. l'autorité des Turcs fut toujours tenue en échec par la puissance des grands seigneurs arabes ou berbères qui se partageaient le pays. établis là depuis plusieurs générations. — Beylik Qsantina Dans le beylik de Constantine. Beaucoup de ces terres servaient de traitement aux officiers de la cour du bey et aux chefs de son makhezène. C'étaient des sortes de serfs attachés au sol et changeant de maîtres selon les caprices des Turcs. Le khahfat du bey était un en ce sens que . si toutefois ce nom peut être donné à l'intrigue et à la corruption érigées en système de gouvernement. puis. Ces a^el étaient cultivés par des gens de toutes les tribus amenés par les apanagistes. d'autres étaient louées à des gens de la ville. N'étant pas assez forts pour les atteindre ni dans le Sahara ni dans les montagnes où ils avaient des refuges assurés et de nombreux contingents guerriers. Il en était résulté autour de la ville de Constantine la constitution de vastes domaines du beylik dont la jouissance était tour à tour donnée ou promise à ceux dont on avait besoin. celui qu'ils employèrent le plus refoulement et la dépossession territoriale de tous ceux qu'ils réussirent à battre dans les plaines des environs de Constantine. avaient à peu près perdu toute attache avec leur fraction d'origine. ensuite. Parmi ces moyens. et qui. la remise de ces terres en apanage ou en fermage à ceux qui leur prêtaient leur concours.— 20 — V. les Turcs eurent recours à des moyens politiques.

et souvent un parent ou son rôle se bornait à porter l'impôt à Alger. I. Douar commune ou section constituée et délimitée. groupes.— Un nombre égal en (1) CAPITALES Dénomination traditionnelle et usitée par Turcs pour les grands groupes. officiels modernes. C. Centre de colonisation. E.Ville forte. Commune mixte. Commune de plein Territoire de exercice. Italiques ( Noms . . CHAPITRE II DAR ES-SOLTANE I. soit 345 janissaires en activité. — Résidence du Dey-Souverain. . Section indigène. Dénominations des fractions. K. 1. T. ) Parenthèses D. C. subdivisions. — Garnison turque composée de 15 sefîari de 23 hommes chacune.— personnage 21 — insignifiant. Kaïdat.. P. — Ahl el Makhezène (1) 1'"^ Catégorie. commandement. — Groupes guerriers EL-DJEZAIR (5 juillet 1830] fA/^erj. Communes où elles sont situées. port de guerre. traditionnelles les Petites capitales. tribus. S. C. le plus un familier du bey. M.

— Harchaoua. C. ZOUATNA (1834-1842). {Médéa. grande banlieue d'Alger).). tant des grands officiers de la cour du Dey que du domaine administré par le khodjet-el-khil. à la Marine et dans 17 forts ou batteries qui s'échelonnaient autour de la rade. D.ZMALA-BENHAROUN(1847)etHARGHAOUA(1847). par- Hammam.) Tamesguida. — Bouderhala. (1842). HADJOUTE-EL-OIJTA (Hadjoutes de la plaine) — Mélange de Djouad. E. SOUMATA (1842). C. . Une nombreuse artillerie répartie à la Casbah. E. E. Mouzata. de déclassés et de gens provenant des tenanciers. M. D. D.— En 1830. — Bouhaloaane. C). (Mitidja occidentale et centrale. Chiffa. C. le Dar-es-Soltane comprenait 5. (Palestro.— raire. (El-Affroun. A Mers-ed-Debane (Pointe-Pescade). Mos- bahttj D.Rig ha MOUZAIA . (Mouzaïaville. et Hammam-Rhiga.450 Koulou- — — — ghli. 2. (Palestro. . Lodij P.8. M. 1. en outre de l'artillerie. 4.). tie ( BOU-HALOUANE (1842).Benharoun. D.C. P.). 5. ^ M. e\. il y avait. — La 6. fermiers et familiers.000 cavaliers disséminés dans tout l'oulane de l'Oued-Sebt et des Beni-Khelil (Voir ces outanes. . d'aventuriers. . C.092 Turcs en état de porter les armes déduction faite de 300 enfants de troupe inscrits et de 3. M. section des Rayât). C. E.— Oued-Djeiir. P. C. et Palestro^ P. depuis le Bordj-Matifou jusqu'au Bordj-SidiFeredj (Sidi-Feruch ou Torre-Chica).). 22 — colonne ou en disponibilité et autant en congé tempoDes gardes d'honneur dits Zaouaoua. une garnison de 3 seffari. D. P. D. E. P. — 3. E. 7.

E. P. (Rebeval. P. S. et les fermes de Sikh-ou-Meddour). 1847).C. et celle des dévoués aux Turcs) les neuf suivantes étaient moins en main et se révoltèrent souvent AÏT-BouKHALFA. E. P. Kef-Aogab. Tizi-Ouzou.). (Dellis.). E. un Ameur^ ZMALA-GHABET-EL-AMEUR centre dans la commune (1851). 23 — (1844).Dra-ben-Khedda. C. D. I. M. G. Sidi. E. Mekla. Ancien D. et zmala de 60 zmoul du caïd turc. C. MAKHEZÈNE-EL-AMRAOUA(ou duSEBAOU) (1844- — 16 zmalas distinctes . P. P. Temda. BORDJ-SEBAOU (1851). : Oiisou. M.). C. Dra-benKhedda. Abid-Chemlal. Temda. Tikobaïnej D. Tinizar-Leghebar. C. Mirabeau.). Taourga. iGHiL-ou-RADjA. (Tizi(Ces six zmala. (Dellys. (Rebeval. D. E. ZMALA-ABID-AKBOU ou d'OUM-NAIL — Zmoul-des-Issère. . — .. — Taourga. — Chahet-elet d'Isserville. 11. Ménaïel.). — . E. E. — — Namane^ D. -^ Sikh-ou-Meddoui\ D. E. partie (Isserville^ P. P.etdeBordjétait. territoire de colonisation). centre de Haut-Sebaou. Amraoua tahta.). C. dites des . Mekla. Issikhène-ou-Meddour. E. — iS'i/c/i-ow-ik/ecZûJoMr (territoire décolo- nisation de TUi-Oazou. (Tlzi-Ouzou. Bordj-Sebaou. en 1830. (l'ancien Bordj-Ménaïel magasin du Makhezène). ou de la Abed-Chemlal restèrent toujours plaine. D. P. (Haut-SebaoUj M. E. P. Kef-Aougab. M. — Belloua.— 9. 500 chevaux. et fermes de Dra-ben-Khedda). 10. azel (DellySj M. E. Tala-Otmane. C. P. El-ItamAj Sidi-Namane. D. Mekla.). TiKOBAÏNE. Chenacha. 12. partie de l'ancien douar-commune de Teurfa dont le territoire a été remis après Tinsurrection de 1871 aux colons d'IsservillCj P. — Construit vers 1720.

G. GRAND MAKHEZÈNE DES ARIB l'Oued-el-Akalial — Centre sur Beni-Meslem. El-Gi16. D. Ouled-Zidane. G. relevaient depuis 1829 de Ben Zamoun.). 17. G. G. . P. — Mrabtine et Chabet-Ikhelef xM. G. Sidi-Zoutkate. Beni-Ogba. 15. . 14. D. 300 cavaliers azel Aïneou de BOGHNI (1848-1851'). ROUANE. D. (Dra-el-Mizane^ M. — 13. réduite à 29 en 1830. M. G.).). Gamba. E. INEZLIOUN (1844-1849). D. Ouled-Chaab. — . OuledSelmoun. Sidi-Klielifat. (1844). BORDJ-BOGHNI (1848-1851)..— Garnison de 50 janissaires. El-Hodbane. partie dite Deghajla-Zeroua (Bir-Rabalou. artillerie et garnison de 100 janissaires . Boghni.. etc. Pirette (Dra-elZaouta Mizane.). partie (Aïne-Bessem. D. Ahite on Aïte- Aklam. (1834-1842-1844). (Dra-el-Mizane. ZMALA d'AINE-ZAOUIA. 24 — BORDJ-TIZl-OUZOU (1851. de force variable. E. Ouled-Aïssa.. Aïne-Tizirite.). Goura-Tezerit. M.). D. ou des GGECHTOULA. D. (Dra-el-Mizane. chef des Ifiissène (Oum-el-lil. Koudiate- el-Amra. centre français de la commune mixte de Dra-el-Mizane . reconstruit en 1823. canons (Tizi-Oiuou^ souspréfecture). El-Micissa. (Atne-Besseni. Ouled-Mahïa. Ouled-Rached. G. Un makhezène Confédération des BENI-DJAAD. . M. —Construit vers 1723. Ouled-Salem.n°36). P.). — Nezlioua. El-Deghafla. tiré de toutes les fractions de la confédération. Atne-Bessem. fournissant chacune deux ou trois hommes 18. Ouled-Khalifa. réduits à 62 en 1830 . Ouled-Aliane. — .. El-Aoufia.

S. I.M. — Mezrenna^ 1. . S.). 2« — Ahl el Makhezène et auxiliaires Catégorie. M.). dont l'influence s'étendait sur toute la conS.). fermiers et auxiliaires divers étaient assez nombreux. OULED-ZiANE.). (Tablate. (Tahlate^ M. Ouled-Thaane.— mêlés aux ARIB (les 25 — classés dans la 35). I. (Aumale^M. I. I. S. Ouled-Mesellem. Mezrena. fédération. — Ouled-Thaane. S. OuledOuLED-SoLTANE. II. MELOUANE — El-Ousana. (Tablate^M. mais c'étaient des familles isolées occupant des propriétés ou domaines d'une étendue trop restreinte pour constituer des groupes territoriaux. la concordance avec les divisions que sera modernes. — Ahl-el-Euche. S. — Tïccra. C'est là BENI-DJAAD sont section des alliés et vassaux. — Tribus Sbaliia dans lesquelles étaient mêlées quelques familles des vassaux immédiats de la zaouïa de Tourta- sine (n'' 34). (Aamalej M. S. — Tenanciers. (Tablate.). (Aumale. I. Ahl-el-Euche. BeNI-SiLEM. Beni-Maloum. Ouled-Zenime. BENI-IKHELEF.). fermiers DIVERS Les apanagistes. (Tablate. comme cela avait lieu dans les autres beyliks. — Ouled-Mesellenij I.). — Oïded-Zenime. SoUanej S.). azeliers. I. Coudiat-el-Hamra. n° donnée 19. M. dans la plaine de la Mitidja surtout. M. Confédération des BENI-SLIMANE (1842-1S51).

Saoula (1830-1843). Boiuaréa {lSdO-\8A3). Beni-Kina. Douera. OUTANE-BENI-KHELIL : (1830-1836). — Quatorze cantons ou quartiers Ouled-Fayète. Melouane. le puits du capitaine Otsmane. les Outanes de la banlieue d'Alger où. Birmandris (1830-1832). Merdja-Boufarik. Hamma (1842). est donc la date de leur création.Beni-Messouce. Kouba. était restée indépendante (n° 51). il n'exisde collectivités indigènes importantes. Mostefa (1830-1843). OutaBouFARiK. dont la majeure partie. en 1830. Zemmaga. aux territoires soumis de la tribu berbère des Beni-Miscera. création souvent précédée de l'établissement d'un camp permanent. 1832). Communes et centres européens d'Alger (1830). Bir-Khadem. Amroussa. (2) El-Biar (1830-1843). Saint- Eugène (1830-1842). Smi-MouçA. OUTANE-EL-FEHACE(l). Kouha (1830Hussein-Dey (1830-1843).Bouzerea. Aïne-Zeboudja. Hamada . au xviP siècle. Tefcha. la soumission ne fut effective que par l'occupation permanente et normale des prinpaux points. ou la date unique placée après les noms des villages français.Xhéraga (1842). 21. Crescia (1830-1843).26 — III — Rayât 20. Maelma. Bouiname. : — Divisé en sept cantons ou quartiers Zaouaoua. Ces quatorze cantons comprenaient tout le Sahel . El-Achour (1830-1842). (1) Dans tait plus (2) On devrait écrire et prononcer Bir-Otsmane-Reice. La seconde date. Ben-Ghaoua.Boufarik. resserrée sur les crêtes. Birkhadem (1830-1842). . — Les six derniers noms sont ceux de villages ou haouch ils avaient été imposés officiellement par les Turcs.

.

n: (t2 C Ci o c <? (s: c oc o or ^ <: <s a <r 6 ^ b2 .•5» H Q Ut Ci « X O e: :?• o ^ Q. Oo V cr ÎT.

-3^^ .

I i .

P. Birtouta (1830-1851). Dely-Brahim (1830-1832). S. Oued-el-Alleug (1851). Slaoueli (1830-1843). les montagnes au sud quatre cantons rayât Ouled-Hamidane. — Ghellaye. et le Mazafran et la Chiffa à l'ouest. Amrouss\.— mine 1^ 21 — : d'Alger et la Mitidja. E. Dekakra {\%i2) Dekakra. S/c/i-i^errac/i (18301844). — Hammam-Melouane. E. Beni-Kina. QuatreChemins. Blida (1840). Montpensier (1843). Boufarik (1835). (1830-1843). OUTANE-OUED-SEBT. I. celui des Hadjoute-el-Outa (Voir n° 2) était makhezène. E. Dalmatie (1844). Maelma Sainte-Amélie (1830-1843). (Douera. Beni-Messaoud(1842). C. (1842). — Compris entre la mer. P. Rovigo (1851). l'Oued-Meurad et l'Oued- Nador à l'ouest. nanej P. (Blida. Souma (1845). : Ouled-Mendilj S.). D. le . Mazafran et la Chiffa à l'est. C. — Hammam-Melouane T> C. — Sid-el-Kebir. partie rive dioW-Q (Rovig a. D. (Berrouaghia. partie indigène. j .) (Voir n^ 29). (1830-1844). Beni-Salah (1842).). 2" Les groupes indigènes ci-après .D. BeniMered (1843). Saint-Ferdinand Marahout-d' Aumale (1830-1843).).L. soit Les communes de plein exercice et les centres européens de: G«?/o^ui7/e (1830-1843). Ouled-Mendil. E. D. (1830-1844). HadjouTE-SûuiiALiA (ou du bord de la mer). Sidi-Moussa (1842). Bouinane (1857). Draria Baba-Hassen (1830-1843). OuleclFaijet (1830-1842). G. partie rive gauche (Boui- — Hammam -Melouane (1842). Zenakha. P. entre l'Harrach et l'Oued-Tihamià l'est. Zéralda (1830-1842). P.D. C. 22. : . Douera (18301842). un 5" canton. Joinville (1843). E. E. — Feroukra. Baba-Ali ^ Chebli(i8ôA). P. C. — Zaatite.). (Souma. Beni-Allal.). Telefa. (1842). Feroukra Ghellaye M. Djebel -Melouane.). partie C^/ic^a.

Ameur-el-Aïne Mouzaïcwille partie (1846). et centres français de Rovïgo. près le centre minier de »Sa/camoc^i^ prélevé sur ledit douar avant sa consti- Des sept cantons de montagne. {lSi9). (1842). Les deux autres cantons Beni-Tachefiine et BeniDjelil. El-Afroun (1848). OUTANE DES BENI-MOUSSA (1844). El-Meraba-GheRABA. Le groupe indigène Oaed-Seht. cinq : Beni-Seghim. se divisaient en BeniMoussa de la plaine et Beni-Moussa de la montagne. l'Outane des" Beni-Slimane au sud. et Kliachna de la montagne. Ils comprenaient quatorze cantons. au sud l'Oued-Semar. entre la mer. correspondent aux : communes L'Arba (1848). etc. G. Ouled-Slama. de l'embouchure de l'Harrach à Mersa-el-Hadjez. E. comprenant seize cantons. (1851). P. ont formé le douar-commune de Sidi-Hamouda. D. OUTANE DES KHAGHNA (1835-1844). entre le Fossé au nord. M.— Ce sont aujourd'hui péens ci-après : 28 — et les communes centres euro- Daouaouda (1869). section de la commune de L'Arba. Montebello (1855). : tution 24. (1840). Tlpaza (1854). Sidi-Moussa{lS^2). Les cantons de la plaine étaient Harraoua. l'Harracli à Touest. . ont formé le douar-commune de Sidi-Naceur. Beni-Attya. Ouled-Ahmed. Beni-Ourli. Béni -M AHMED. . Beni-Khecherite. section de la commune de Rovigo. cinq cantons.. partie la Rivet j partie. Meurad (1874). Bourkika (1855). Koléa glione (1848). — divisaient en Khaclina de la plaine. Maison-Carrée . Les sept cantons de la plaine Gheraba. et l'Oued-Smar à l'est. Bouroumi (1851). (Ham~ mam-Righa. partie (1851). Ouled: . Fouka (1842). El-Meraba-Cheraga. El-Hamirete. à l'est Ils se rOued-Merdja et Tisser.)23. CastiMarengo (1848). BeniAzzouN.

. Ouled-Medjekane. D. P. C. Issère-Gherbi. D. \e la commune : Saint-Pierre- Saint-Paul second. 2° Aux deux douars-communes Bouzegza le Arba- tache.). Debbara. Carrée tachej Saint-Pierre-Saint-Paulj UAlma. E. partie. Boutekouba. Messioura. Arba1° : Aux communes (1843). Ouled-Saad. C. BeniMestina. E. ancien D. C. D.). C. Ouled-Brssem. ( Bois-Sacré Bouberak. Ouled-Aïssa. Issère-Ouled-Smir. C. Matifou (iSol). absorbé dans les territoires de colonisation de Bois-Sacré et annexes. formant quatre sections réparSaint-Pierreties dans les communes précitées de Saint-Paulj Arbatache^ Rivet et L'Arba. Issère-el-Drouh. Mesarda. (Bordj-Ménaïel^ P. Ouled-Youb.). Aïne-Taija{\^o\). P. Reghaïa (1854). premier. (Bled- GuitoaUj P.). Corso j Belleet Fontaine.).) . D. et Courbet-Zamouri. Rivet (1856). forment aujourd'hui les territoires suivants : 1° Communes de plein exercice : Ménerville^ Souk-el.E. Tala-ou-Ksar. Bem-Khelifa Les cantons de la ils .). Ils correspondent : Maisonet centres actuels de Maison-Blanche (1851). G. — absorbé dans les territoires de colonisation et Bordj-Ménaîel. Issère-Djediane. El-DJedianCj ancien D. Ben-Zaïa. Charben-Djenane. E. : montagne étaient Beni-AÏcha. E. (Bois-Sacré. Beni-Amrane. Hadj Courbet-Zamouri et partie de Zaatra 2° Le douar-commune des Krach7ia(Mé7îervillejP. E. C. BouHamedi (1856). — Issère-el-Oiddane j D.. E. section de . Merdja. P. Rouïba (1853). à' Isserville — Aïne-Moudeurj D. Ouled-Sniir j D. Le Fondouq (1844). El-Guious. M . (Palestro.j - 29 — Addadj. OUTANEEL-ISSÉRE (1837-1844). BenKanoun. Zerouala. .) Raïcha. C. (Bois-Sacré^ P. 25. — G. (Bordj- Ménaïelj P.E.

28. (1843). D.). sous les Turcs.) mais une notable partie des BeniSalah était. partie (1840). Ancien D. D. P. Fief maraboutique des OULED-SIDI-ALI-MBAla REK. S. E. i)e^/fs. P. et Sid-el-Fodel.. section de Rebeval. E. P. . — Ancien D. AITE-TOUR(1844). C. 30 — C. dans à Kolea. C. (Blida. et — Influence Outanes du Fehace. — C. 26. Ville de GHERGHEL (1834-1840).. E. du Sebt E. P. BENl-MENADE de la Mitidja. E. — Se/2t-roa/%D.rZ)eZZjs. et BENI-MERITE Fournissaient des cavaliers au Makhezène des Hadjoutes. (Rebeval. Ancien D. P. terri- européen d'Isserville.). E. P. G. 29. de Kouba-SicUSlimane. P. des Beni-Khelil (Kolea. P. E. TEDELÈS ville (1844). — Sahel. E. . D. — Beni-Slyem. — Cheixhel. sauf le village indigène des Ouled-Moussa. P. en partie exproprié. D. I. {Dellis. — — village indigène. les ville sainte (1831-1835). C. du même nom . OuLED-MoussA (1844). BLIDA et BENI-SALAH. des clients aux marabouts de Koléa et aux — Brakna de Gherchel. E. partie de Sid-el-Kebir. 32. Sebaou-el-Kedine.).— Teura toire (1844).). Blida. 27. 30. (Voir n° 9). — Vassaux ou alliés 31. AITE-SLIGUEM (Aït-Slyem). P.P — Actuellement E. IV.C. (Meurad.). G. E. composée de serviteurs religieux des deux marabouts précités et de fermiers ou tenanciers du Makhezène. du même nom .

— Chenoua. 1843) — Seigneurs religieux de territorial. qui fournissait des Mokliaznia aux Turcs (Voir n° 18). C. (Mearad.Slmiane. — Zakar. d'asile.— El-Hammam. C. Tipaza. I. M. Beni-Menaceur-Gheraba (Gouraya. maraboutique de la zaouïa de TOURTATINE des Ouled-Mahi eddine-Ould-Sidi-Touati (en rivalité avecla zaouïa de Sidi-Salem) et seigneurs religieux de la confédération des BENI-SLIMAN I. D. C . Ahl-Aghbal. D. C. .). C). M. — Sidi. 31 — M. khalifa de l'émir . (Hammam-Righa. Tahlate. C. quelquefois désignées d'api'ès leur grou- pement Beni-Menaceur-Cheraga (Gouraya. C. Mohammed Ahmed ben Aïssa el-Berkani.). Tourtutine. Taieb ben Sidi Salem.. (Hammam-Righa. la — 35.) Beni-Ouatta. C. BRAKNA (1840- la confédération ber- bère des BENI-MENACEUR. D. . (1842). E.). Fief (1847). M. Fief niaraboutique héréditaire des (1).( Aine-Bessem. M.).. E. S. Beni-Menaceur-Djebalïa (1840). (1843). El-Bekem. (Hammam-Righa. Chenoua (1842). de Marceau. D. composée de 42 fractions minuscules. D. (1) Fief de Si Abdelkader. 33. E.— Le flef patrimonial des Ouled-Sidi-Salem comprenait sept villages devenus Souflate. S. (Gouraya.. Beni-Merite. Boumad.). D. (Voir n^ 19. khalifa de l'émir (2) Fief de Si Abdelkader.). maraboutique de la ZAOUIA-SIDI-SALEM (2) — Jouissait du droit seigneurs religieux de Ses chefs étaient les confédération des Beni-Djaad. D.). M. C. P. D. et centre de Margueritte) . et territoire (1843). S. M. S.M.. (Tablât. 34. I. — El-Gouritie. P. Bahata. Na AMINE.). P. I. (Cherchel. Fief — Aghbal.

S. D. 36. S» Le toufîq. 1" la c'est Karouba l'unité Adroum. M. commune autonome et clientèle la direction de la Djemaa des notables ou sages (Oqqal). umrar vieillard ou unité administrative et politique sous amoqrane (grand). Ouled-Brahim. D. ouCherfatel-Qaloa.). (Aïne-Bes- Beni-Maned(1847). .). C. (Tohlat. Senhadja. {Haussonvillers.). E. tribu noble (Bir-Rahalou.. (Palestro. S. (Palestro M. 2° La tadderte (village ou hameau). présidée par un aminé. C. Beni-Amrane (1847). Oued-Chendeur . S.). Confédération berbère des IFLISSÈNE-OUM-EL(1844-1849-1851-1852). Senhadja. I. D. Ces quatre fractions maraboutiques étaient prépondérantes.M.). E. Cherfa-Dahra (1847). (Palestro. M. I. M. VArba P. mais après la zaouïa de Sidi. Beni-bel-Hassine (1847). (Palestro. C.— 32 — Cherfa-el-Hareq. — El-Mihoubj D. Aïte-Bourouba et Arch-Alemmas ou El-Oustani (1849-1852). Ouled-Selim (1847). P. etc. — (1) L'organisation nationale et traditionnelle des Qbaïls comprend la société : en commençant par l'unité préformante de [Takheroubt. E. et Maalla. Ouled-Aïssa. D. Tarifte selon les dialectes)) familiale avec sa immédiate et sa domesticité: la gens romaiia. — El-Bellam.). — Beni-bel-Hassine . S. Beni-Mahalla. depuis 1769.). — Oaled-Selim (Aïne-Bes- sem M. LILE ou PLISSA — Sous le com- mandement héréditaire des Beni-Zamoun. M. — Boukeram D. — Mettenane. M. (1847). C. D. Mettenane sem. (1847). Aïte-Amrane. I.). C. .). C.Salem. appelé aussi tadderte (et Taquelète dans l'Aorès).Beni-Maned.). I. — (Palestro. assisté d'agents d'exécutions dits T'amène ou Damène [i par sous-fraction) et d'un ouquil ou intendant-comptable. C. — Guerrouma. Cherfa-Quebala (1847). dit aussi Asib-Zamourij P. comprenaient 14 arch ou groupes fédérés (1).

partie (Isserville. partie Aïte-Arif. Ighemracène (Ghomi^aça). E. ayant à sa en temps de paix l'assemblée ou djomaa des Oumcna de toufiq et. Tala-Imedranej D. (Tizi-Renif. E. D.). Ichoukrèiie.).). G. G. D. C.). Il est en dehors de l'organisation politique et diflèie sensiblement du sof arabe. {Isserville. partie (Dra-el-Mi^anCj M. D. — — P.— Aïte-Chilmoune D. P. D. — Beni-Mekla. E. C. P. E. iBOUAzouNiNE OU AzAZNA. C. Ancien caïdat deVOued-Kseub. G. — Rouafa.) Akhelindja.). a fait partie Tala-Imediane.). Sidi-Ali-Bounab.. en temps de guci're seulement. (Isserville. Beni-Mekla. ligue politique ou guerrière de plusieurs arch en vue d'un seul but temporaire ou intermittent. — — Mi:^ane.(Dra-el.. partie 83 - et Beni-Chenacha (1852). D. partie. — P. P. E. théoriquement au moins. E. C. qui est le parti ou la clientèle d'une famille ou d'une personnalité dirigeante. G. de la descendance d'un ancêtre éponyme dont elle a conservé le nom précédé du vocable ouled ou Le sof qbaïl. G. P. IMAZELÈNE (Mezala).).). D. M. ILTAÏENE. E. 4" tête Uarch. qui est un ethnique ou tribu formée.)Aïte-Mekla. — Ancien caïdat de VOaed-Kseub avant 1869.— Chenacha. un Amine-el-Oumena ou chef militaire. G. du Caïdat de l'Oued-Kseub jusqu'en Aïte-Yahia-ou-Moussa (1851). P. D. De même aussi l'arch qbaïl (fédération ou syndicat de villages) diffère tout à fait de l'arch arabe.. G. Imkirène (Mekira). » (Hanoteau et Lctourneux). (Camp-da-Maréchal. et un peu à Mirabeau. est quelquefois baii. IRAFANE (Rouafa). P. la défense « une associatiou d'assistance mutuelle dans ou dans l'attaque pour toutes les éventualités de la vie. E. 5" la laqucbilte ou confédércclion..Maréchal.. G. Flissa-Mekira. D. E. RoLiafa. (Camp-du.. syndicat et fédération permanente de toufîq. D. partie (Mirabeau. P. (Dra-elMi^ane. P. partie {Bordj- — Meîiaïel. 1869.). E. D. 3 .

Palestro. Aïte- — 42. Aïte-Ahmed. C. AÏTE-ZOUAOU.. lo toufiq de Au vocable berbère Aile.Aïssa- Mimoun. D. D. D. 37. mrabtine 1 toufiq. On a aussi.). Iaskerène. — Makouda. M. Confédération des 1FFLISÈNE-EL-BAHAR. C. C.. —Beni-G/wbrtj D. Aïte-Sidi-Ali ou 7 hameaux (1) . — » 34 — AMMAL (1843). (Délits. cest ainsi qu'Iflissénc est devenu Flissa. — Quatre groupes ou arcli. — Djebel. (Délits. Atouch. (1844). TiFRA. à l'imitation des Turcs. Aïte-Sidi-Aamza. AITE-OUAGUENOUN (1844-1845) — Neuf groupes ou arch. C. {Haut~Sebaou)j 43. (Aïne-Bessem. C. etc. M. AÏTE. E. D. zaouia formant un Cheurfa.Aïssa-ou-MimouNj Aafir. D. . M. 38. Thiers. Talioidne. arch de 15 toufiq. — laskerène. Moussa. Qbaïles de BENI-HINI ou D. (Palestro. {Aze^ffoun. D. P.C. Palesiro.). D. —^mma^. (PalestrOj M. 41. — Cheriki. Erriche. P. E.). AITE-GHOUBRI (1851) (1). Aïte-Messelem.). {Délits. C. M. alliés oukaci et en réalité indépendants. usité dans pays et signifiant clan de. C.). C. — Beni-Kalfoun. M. 40.). D. IffUssène. AITE-AZIZ (1849). arabisé la plupart des noms . et partie des territoires de colonisation de Chabet-el-Ameur et 39. Confédération des MAATKA (1851).j. Confédération des Aïte-Saïd. Aïte-Izerarène. C. — Beni-Ouaguenoiin.). (Délits. C. Istitène. Cheurfa.. on a souvent substitué les vocables arabes Béni fils et mémo Oulcd enfants qui a encore un cachet plus arabe. M. M. D. AITE-KHALFOUN .

C. arch de 4 toufiq (1857-1849). (Ti::i-Ou:. M.) Bounouh.). M. arch de 3 toufiq. arch de 2 toufiq.. — Betrouna.). et {Boaïra. {Dra-el-Muane. arch de 5 toufiq (1849-1856). E. C).). D. M. arch de 12 — toafiq. (Mirabeau^ Dra-ben-KeddGj P. D. AITE-KHELEFA .oii. D. arch de 3 toufiq Aïte-Ameur ou Faïd. M. G. P. — Trimi- tine. archde4 toufiq mrabtine Acif-Bonlma. 46. I. — .). P. D. {Dra-el-Mi^ane. 44. ZAOUIA BOUHINOUN et AITE-ZMENZEUR (1851). D. •— BeniMendès. (Fort-National. M. arch de D. Frikat-Aïte-Khelouf 2 toufiq (1856-1869).C. — Fricat. — Bounouh. — Be/U-Douala. 9 arch (Voir n° 15). M.C. arch de (1847-1849-1851-1856). {Dra-el-Mi^ane. C. arch de U (Fort-National. D. M. E. (Dra-el-Mi:^ane. Aïte-Abd-el-Moumène. D. AÏTE-KouFf. 48. (1851).). D. G. C. très faible partie. Iferdjioun. arch de 3 toiifiq. arch de 8 toufiq. 5 arch. (Tizi- Oazou. M. 6 toufiq.)45. D. C. Confédération des AITE-AISSI (1851). tombeau D. E. AÏTE-MENDÈè. C. — Aïie-Mahmoud. M. D. E. Aïte-Maumoud. C. \ydri\Q {Dra-el-Misane. Boghni.— Maatka. Maatka^ IBÉTROUNÈNE (1851). M. C. toufiq. D.). Confédération des et IGOUCHDAL (GUEGHTOULA) Frikat-Aïte-Matas. P. xiSbQ). 49. D. G. et pour une S. C. P. — Beni-Aïssi. — Inesmane. {Dra-el-Mizane. (Fort-National. arch de 8 toufiq (1849). {Tizi-Oazou. .). Aïte-Smaïl.)- — Beni-Kouffl.er. {Dra-el-Mizane.). arch de 4 toufiq. E.). 47. — Zemen:.)Cheurfa-Guighil-Guequène. C. AÏTE-DouALA. ZAOUIA DES AITE-SMAIL (1847-1849-1851). de Sidi-Abderrahmane ben Goubrine.). — 35 Maatka.

apcli de 4 touflq Amlouline. M. n°21). arch de 6 toufîq (1856).). arch de 5 toufiq Aïte-Ali-ôu-Illoul (1853). E. Aïte-Irguène.). M. M.I. et — Hammam-Melouane. D. {Tablât. D. V^. arch de 2 toufiq (1853). I. en paix depuis 1826 seulement avec les Turcs qui. Beni-Sedka-Ogdal. S. I. D. M. — Groupes indéx>enclants (en relations 52. RovigOj P. — Bouaddou. S. D. Aïte-Bouchennacha.). C. {Fort-Xational. arch de 4 toufiq Aïte-Chebla. {Fort-National.arch de 4 toufiq (1851-1856).). M. arcli de 1 toufîq (1856). 50. (1844-1854). BEXI-MISCERA (sauf une portion dans l'outane des Beni-Khelil. A'I. {Dra-el-Mi^ane. AouKDAL. G. E. {Dra-el-M'uane. arch de 9 toufîq (1853). M. arch de 3 toufiq Aïte-Ahml:d. — — . Aïte-Sedkaïouene. partie {Boiiïnam.:erarene. .)- Beni-Miscera. arch de 2 touflq. . C. — AMECHRA. C. AÏTE-BouGHERDAXE.). (DJurdjura. . . M.C. — Groupe incléi)enr1ant enclave 51. {A^ef- de la région.53).— 36 — IGHIL-IMOULA. {Dra-el-Mi2ane. partie {Dra-el-Mizane. M. Aïte-Adasse foun^ M. — I. D. (1849-1856). n'ayant pu les battre. Beni-Sedka-Chenar/ia S.). toufiq. éventuelles avec le dar soltane) Confédération des AITE-DJENNAD (1844-1854). 11 Trois tribus.)- — Acif-Boulma. C. arch de 3 toufiq (1853). — Confédération des ATTE-SEDKA (1852-18. Aïte-bou-Addou. il/ec/iirOjD.). D. P. le arch. BeniSedka-Ouhadia.). les laissaient tranquilles chez — eux et leur avaient ouvert les marchés C.

(Mekla. arch de 3 toufiq. (1847). I. M . S. Djennad. M. (Aze^ff'oun. AITE-KHELILI (1847). partie {Ai^effoun. AITE-FRAOUCÈNE C.q. C. {Azejrfoun. Zerfaoua. C. arch de 15 toufiq. lAZZOUZÈNE (1854). 54.).). I.. Bcni- Klielili. C.). AITE-TIGRINE (1854). C. AITE-FLIK (1854). — — {Haut- Sebaou. 58. — Beni- Haçaïne.arch de 1 toufiq. arch de 11 toufiq. M'. 53. arch de 6 touflq. C.). D. D..). {Aze£^oun. {Fort-National. {HaïU-Sebaoa. S. arch de 5 toufiq. — Beni-Flik. IDJERMENÈNE (1854). 57. IGHIL-NZEKRI (1854). . (A^ejroun. 55. C. C. — — Bou- D.). chaïb. C.). Iratene.— Tigrine. M. — Zekrîy_ B. 01.) a pour chef-lieu le centre (1) La commune mixte du Haut-Sebaou français d'Azazga.) (1). 60. AITE-HASSÈNE (1854).). M. I. — Beni-Fraoucène. D. ~ Azzoaza. E. I. partie {A^e^ff'oun. M. AÏTE-IGHZAR Ci844-1854). S. IZERFAOUÈNE (1844-1854). M. {A^e^CToun.. D.). Fort-National. 62. arch de 6 toufî. M.). M.. D. S. 56. arch de 3 toufiq. arch de 5 toufiq. 59. — AÏTE-KoDEA (1844-1854). {A^eff'oun. 37 — TamgoiU. S. I. arch de 10 toufiq. AITE-BOUCHAIB (1847). P. — Azeffoun. M.M. D.— Tigrine.). M.

qu'il territoire. 4 I. Oumalou. Q. 4 arch. M. AÏTE-OUACIF (1852-1854-1857). C. 12 toufîq. ce n'est (•2) Dite aussi Ibetrounène. C. 4 arch. National. E.). des AITE-IRATENE 5 arch AÏTE-IRDJÈNE. M. (l) même Choaïb est une très minime portion de pas un toufîq.!). suivant la prononciation et en raison de ce que le son U n'existe ni en berbère ni en arabe. Confédération des IGAOUAOUÈXE . toufîq. Ousameur. (1847-1854-1857). — Beni- {Djurdjura. — {Djurdjura. M. 6 D. — — — Iratene. 4 toufîq. [Fort-National. R0UX(2). {Djurdjura. D.X). AÏTE-BouDRAR (1850-1852-1854-181^7).MEN GUELLATE. Confédération 38 — (1854-1857). E. AÏTE-OuMALOU {Mekla. C. Boudrar. arch de 7 toufîq.AITE. Confédération iOMfiq. On n'a pas cru cependant devoir modifier ici l'orthographe oflBcielle et consacrée. des Maakta. 64. arch de 7 partie {Fort-National. C.).). {Djurdjura (3). — — Beni-Yenni. n» 43.. AÏTE-OusAMEUR. Ouacif. (Fort- Aïte-Akerma. arch de — I. Oumalou. AÏTE-BouAKKACHE Beni-Bouakkache. — Iratene. ne faut pas confondre avec ceux (3) On devrait écrire Jerjera. M. arch de {Fort-National. Aïte-Menguellate Menguellate. P.). arch de Fort-National. P. C. — Béni- des IGAOUAOUÈXE.BETtoufîq. C. 7 toufîq.).). toufîq. D.AITE.). (1850-1852-1854-1857).). S. . M. M. - — 63. D. AïTE-AouGACHA. (1).). 8 toufîq. 7 toufîq). C. I. M. Clioaïb S. Aïte-Yenni (1852-1854-1857). S.). 65. D. D.Ci>diYWQ {Fort-National). (1852-1854-1857). M.

39 — — Beni-Boaattaf. Béni -Ali -Sadouna. M. AÏTE-lDJEUK-lMESDOURAR. — Beni-Iltourar. M.). S. {Haut-Sebaou. — I. D.). ILLILTÈNE — Beni-Illillène. I. M. 6 toufiq.Sahel. I. (1854-1857). — — 73. (1852-1854-1857). M. 6 toufiq. (1850-1852-1854). 2 toufiq. partie {Djardjura. M. C. S. 70. Idjeur.~ Illoula-OumaloUy S. M. YiarVie {DJurdJuraj M. M. C.)Aïte-Akbil ^(1852-1854).). 5 toufiq. {Djardjura. 68. M. S. M. M. AÏTE-BouYOucEF Abiyoucef. S. 11 toufiq.). (1852-1854). 4 arch. M. D.). C.). Aïte-Hantala (1854Béni. Aïte-Idjeur-Alemnas. — Beni-Iltourar. 9 touflq. C. (Bra^. Confédération des AITE-IDJEUR (1854-1857).).. [Djurdjura.). I. I. 69. 5 toufiq. — Beni-Ziki. 66.). 5 toufiq. (DJurdJura. S. — Tiferdoute ou {Djurdjura. I. D. (1854-1857). Fief religieux des GHOBRINI et confédération des ZÂTIMA. AITE-ITTOURAR-IMESSOUHÂL 8 toufiq. (1852-1854-1857). {HautSebaou. I. Sebaou. AITE-ITTOURAR-IMESDOURAR 10 toufiq. (DJur- dj'ura. — Akbil. 2 ioufiq. Maala). S. 67.) Tacheta. 6 tOUfiq . G.Id jeun. • Ahl-Gouraya (Beni-Rached.).). ILOULÈNE-OUMALOU I. {Haut-Sebaou.D. — Aïte-Yahïa. . TiFRIT-NAÏTE-OU- Malek (1854-1857).— Aïte-Att A F S. AITE-YAHIA (1854-1857). M. 71. 72. (Gouraya. — Gouraija. D. — Tacheta. 10 touflq. AITE-ZIKI (1854-1857). {Haut1856).

). — Ahl el Alakhezène guerriers 1" Catégorie. chef-lieu et subdivision.). D. Beni-Meraheba. MÉDÉA (17 — — préfecture. I. {Braz. {Gotiraya. Ouled-Rehab-Ahl-el|1) Zbantoute est un mot turc signiflant célibataire. — CHAPITRE III BEYLIK DU TITRI I. (1842).). Médéa^ sousmaison militaire du bey^ artillerie. etc. 75. E. — — — . — Larhat^ D. C. C. M. C. M.). M. M. Ouled-Rehab-Ahl-el-Oued. Berrouaghia. (Zbantoute (1) du domaine de) BERROUAGHIA — Pénitencier et territoire de colonisation de P. MAKHEZÉXE DES D0UA1R(1842). M. C. P. Beni'Slimane. Kherba. 7G. 74. — Groupes mai 1840-1842). Ceux de Berrouaghia étaient surtout des enfants de troupe et des couloughli non mariés organisés en milice et en auxiliaires pour les convois. Ahl-el-Hadjar. {Gouraya. I. Beni-Haoua (1842). E. Beni-Boumileuk. Beni-Haoua. M. M. {Gouraya.)— Boumileuk. Nouba de h seffara. {Gouraya. {Bra:-.)Bem-Zouï. Touarès XedjaBeni-Meraheba. D. S. Damouce. C. — Zatima.— Larhat. {Ténès. 40 — D. DJERA. . Beni-Slimane. D. S. Zatima.). garçon.

). 80.— Frac(n° 102). grand saint de l'Islam. à Alger. K. tribus nobles. . partie. — Retal.). . — Depuis 1825-1826. (1). — Oïded-Sidi-Daoud. S. veut Boghari. 79. Ouled-Senane Zmala-Gherbia Berras.. — 300 cavaliers. {Berrouaghia.— 41 — Regueb. D. 81. depuis 27 ans seulement. adjectif ethnique venant de et signifiant homme ou chose originaire de Boghar. Ouled-el-Arifa. C. C). SBAHIA-DU-TITRI (1842). — 1825 (400 cavaliers). Ksar-Sidi-Bokhari. Il est regrettable que nous n'ayons pas continué à observer l'orthographe qui avait d'abord prévalu et qui seule est conforme à la vérité historiaue. {Boghar. {Boghari M. — Titri-Souari-el-Deimat. M). Ouled-Chikh groupes (mrabtine et cheurfa). nom de la localité indigène qui s'est formée jadis autour du château et de la zaouïa. T. Meggane (clients et serviteurs). C. D. beylik de Constantine (voir n° 306). OULED-BOUAICH (1842). qui avait été officiellement Boghar le nom maintenu dans les premiers documents officiels. I. 77. : {Berrouaghia. Ouled-Otsmane. est Uokhari et plus complètement Ksar-bokhari. I. OULED-CHAIB : (1835-1842). Oïded- Tabète. U. iMais véritable. Ouled-Debab. Ouled-Rehab-Ahl-el-Eulma. — Oaed-Seghouane. encore occupée par la descendance du célèbre Sidi-Bokhari. 78. qui tions des Ouled-Ailane vers 1830 avaient la le garde partiprivilège de fournir des fantassins pour culière du dey. Zmala-Cherguia Ksamtia. Tchalite. ZMOUL-DES-ABID : (1842). MAAGUIF et OULED-SIDI-AMEUR (1842). notamment en portant les morts musulmans au cimetière ou en marchant à l'ennemi. (l) Nous nous conformons à l'orthographe ofScielle qui.. dont on chante aujourd'hui partout la prose et les prières. et pour celle du Bordj-Hamza. l'ensemble a eu successivement chacun de ces trois trois Ouled-Chaïb (djouad). Constitués sbahia en S.

— Apanage du Khodjet-el-Khil. C). — Apanage du Khodjet- gens des Arib (n° 17) comme gardiens. G. — Bordj avec deux seffara.). I. ZE^hKRX-Mxo\jCB.. Zenakra-el-Gourt. M. devenu (Aumale. — Boughe::oiil. BLED-MAMOURA . (ChellalajT. fermiers.E. de Meggane. (1842-1842). {Chellala. de 1840 à 1864. SOUR-GHOZLANE (1845-1846).h. est Oued-Mamoraj D.— Apanage du Khodjet-el- Khil cultures et troupeaux du dey. S. à qui il avait été enlevé par les Turcs.. Ouled-Chikh. Amoura-Dolfas-ville^ G. P. rendu en majeure partie aux OuledSiDi-MoussA. 60 hommes et artillerie. T. K. Ouled-Ahmed-ben-Saad {Boghari. aujourd'hui 42 — ()ulecl-Chaïb. M. et Oaed-Ridanej D. : G. 85.). G. 84. auxiliaires 83.M.C. ZENAKRA . — A::. 86. — Azel relevant d'Alger en . G.u. (1841). aujourd'hui le Bled-Mamoura. GHERIB BEXI-RACHED (1842-1846). {Bogharij M.). 86'^'*. partie SELLAMATE (1849).— La ville d'AumalCj 82. D.— noms: 1864 à 1870. relevant du Khodjet-el-Khil. — Zenakra-el-Gourtj K. — et Apaxagistes.). II.Ti. — Ghribj D. G. Terres et parcours séquestrés sur les AZIZ.{Boghari. gens el-Khil des Selamate et autres comme fermiers .. 2« — Alil el-]\Iakhezène Catégorie. — Oum-DjelU.). {Djendelj M. du domaine d'ÂMOURA.) (Voir n° 117). (1846).

D. . D. 87. (1) Si. — Rayât (1842)..). {BerroLiaghia. G. . E. MADALA (village) et BENI-BOU-YAGOUB (1842). OUAMRI (1852). G.D.. D.. même commune M. apanage 43 — (1).G. Oïlamri.). RIGHA (1842). P. {Lodi. D. D. {Damiette. E.). {Berrouahhia. ancien Hacine ben Ali. 91. G. G.. M. G. M. Ouled-Mellal. 92. — Djendelj M. G. 89.li-Aïssa. C. E. D. — Ouled-Deid. M.(D/e/2cîe. M. — Oaed-Oughat.KC du cercle militaire de Bouçada. OUZERA et BENI-AICH (1842). D. centres de C/iicao e\jLoverdo.). E. G. . D. 90.). HAOUARA (1842). M. M. — Haoura. — ^tï/2/mc/i«. . {Berroaaghia. G. G. Ouled-Brahim D. partie (Berrouaghia. Gheraba. M. Gheraba. Berrouaghia. OULED-SIDI-NADJI (1842). G. HACINE-BEN-ALI — Ouled-Fergane.). M. Lodiy P. — Beni-Bouyacoub. Oïded-Drif. {Medea. 94. OLiled-Mellal. anne. — Selamatej K. D.).). Ouzera. Ouled-Brahim.'9. {Sidi-Aïssa.). Ouled-Drif. {Berrouaghia. du Khodjet-el-Khil ou de Tagha des Ara- bes. D. P. T. — D. G. Merac/ida. .. Ouled-Ferguène.— 1830. 93. HANNAGHA(1842). Ouled-Maïza.). III. (tous faisant partie de Berrouaghiaj 88. G.

99. T. (sauf les Maaguif Ouled-Sidi-Ameur. OULED-MAREUF OULED-HAMZA M. 103. (1842). K. E. — Ouled-Hamza. 101. (Berrouaghia. M.94^'^ OULED-DEID (1842). M. {Aumale. {Aumale. .). — Ouled-Detd. C). D. {Aumale ^ M. — Mongornou.OULED-IKHELEF (1842-1846). 98. C. BENI-HACÈNE(1842). — Ouled-Allane Zekri. C. {Boghari. (Boghari. — Oaled-Barka. (1842-1845-1846). D. M.). —i?e6aïa. OULED-ALLANE (1845). REBAIA (1835-1842). 105. partie {Berrouaghia.). M. I. .).— Englobés dansVOued-Seghouan. {Boghar. MFATAH (1842).). {Berroua- ghia. C. — S. D. 106. (1842-1844). D. {Ber- rouaghia. OULED-BARKA (1845-1846). DEJMATE-SOUARI — Titri-Soaari et Deïmate. M. 97. — M/atah. Voir n° 79) {Boghar. P. 102. (1842). — Ouled-Mareuf. — Oaled- Bouarif. C. M.). {Aumale. S.). . M. 100. Ouled-Ferha. et les K. C. OULED-BOUARIF I. D. D. OULED-MERIEM - Bougaoudem. D. (1845-1846). Boghar. M. C ). OULED-FERHA.K.). Oïded-Allane-Bechich.). {Boghari. C. T. OULED-HEDIM.). M. I. 96. D. 95. S. C.). 104. C.

maraboutique des OIJLED-SIDI-AISSA G. (1846). (Sidi-Aïssa. — Fief marachef avait. G. G.). Fief maraboutique des OULED-SIDI-HADJERÈS relevaient . G. K. K. Ksar et zaouia de SIDI-EL-BOKHARI Ksar-Bokhavi.. M. directement d'Alger. 113.Abdallah. relevaient directement d'Alger.). {Sidi-Aïssa. 45 — DJOUAB (1845-1846). (1846). (1846). le titre boutique dont d'émir. — Vassaux ou Alliés Zaouia des le (1842) et OULED-SIDI-HAMED-BEN-YOUCEF OULED-SIDI-EL-KHEDER (1843). — — Ouled. Oaled-Sidi-Aîssa. .— 107.. D. — Chellala. Fief G. partie (Aumale.) (Voir n°115).T. M. T. et H4. (1) - (fau- Chikhat héréditaire des OULED-SIDI-ABDALLAH djouad issus d'un Moqrani de la Medjana et relevant directement d'Alger. 109. et relevait directement d'Alger.). 112. et centre {Chellala. relevant directement d'Alger bourg de Bogharij P.). — — Ouled-Sidi- Hadjères. T. . E. (1846).0ULED-ALI-BEN-DA0UD alliée Tribu noble relevant des Ouled-Sidi-Abdallah. 111. (Voir plus haut note afférente au groupe n» 80). — Djouab.. (1842). G. — Oaed-Chaïre. D. prince.). T. I. S. K. 110. 108.)- IV. (Berrouaghia. sous les Turcs. KSAR-CHELLALA. comme eux (1) L'installation de la famille ne la remonte qu'à 1822. {Sidi-Aïssa.

116. T. {Boghar. I. M. Chikhat héréditaire des OULED-MOKHTAR (18401842-1843-1843). MouïadateGheraba [Ouillate. {Boghar^ el-Khil à qui. K. et chargée par ceux-ci de fournir des azeliers et fermiers sur le BledMamoura (n° 84).— directement d'Alger. . K. C. {Boghari. S. fournissaient des — T. 115. guerriers. Ouled-K/ielou^s] {Boghar. M. OuldMokhtar et Moutadate-Cheraga. 6a(ia/taj S. même ABADLIA (1846).). K. ils chameliers et des bergers). M. mrabtine et cheurfa VQ\Q\^\iû'k\gQT. C). OULED-SI-AMEUR (1842-1846). — Tribu serve des Ouled-Mokhtar (les Rahmanes étaient classés par les Turcs Ray^tdar-el-Soltane et relevaient nominalement du Khodjat- — . {Boghari^ situation que la précédente. C). 118. divisés en deux soff: Ouled-Adda ou Ouled-Mokhtar-Cheraga et Ouled-Bouali ou OuledMoktar-Gheraba. I. Rahmane (1846). M. 46 — — Oaled-AU-he7i-Daoud^K. Rahmane-C/ieraga. OuLED-MoKHTAR (1835-1841-1843-1846) (djouad). {Aumale. D. — (Voir n°'107).)(1846). \. OUED-SELAMATE — Tribu serve des Ouled-Sidi-Abdallah et des Ouled-Sidi-Aïssa. T. Aujourd'hui. (1842-1846).{Aumale. — Ouled-Si-Ameiu\ S. Ouled-Mokhtar elMoidadaie-Cherag a j K.\{Sidi- DJOUAB OULED-SIDI-AISSA ou MRABTINES DE SOURjD/owa^ (partie). . C). C).). T.).{Aumale. Ehamane-G/ieraba. ils forment EL-Morra D. Ouled-Moqrane.). : sur l'ordre de leurs seigneurs. — Ouled-Mokhtar et Aha:^i2. MouïADATE (1843).C. 117. Tribu des Ouled-Mokhtar. seconde noblesse. Atssa. — —A M. réunis aux Beni-Idou de rOuennougha.

Ouled-Atssa-Souagui. mrabtines et clients. —ylc?ao w/'ZiC/ieraga. E. {DJelfa. situation que la précédente. (Aumale. ethnique et confédération de Ouled-Younece. T. T.. C). {Boghar. — Ouled-Mokhtar et Aba:su. I.— Abaziz S. ADAOURA (Dira. (n° AHMED-BEN-AISSA mrabtines 81). OULED-DRIS I. 125.M. K. OULED-SIDI-AISSA-EL-ADHEB \iOiVllQ (1846). (Chellala. (C/iellaia. T. S.. {Sidi-Aïssa. C). Ouled-Sidi-Younece. Ouled-Aïssa-el-Ouerq^ K. 120. SahariC). AZIZ (1842).). —• Ouled- Dris. eù-Atta'ca. 47 — même (1846). 123. — Oided-ben-Alia.K. . Ksar-Zenina. C. OULED-SIDI-AISSA EL-OUERQ). Ouled-Yahia.K. (SOUAGUI et {Bog/iari. K. C).. K. I. K. et clients vassaux des Ouled-Chaïb — Ouled-Ahmed- Rechatga. — Groupes indépendants (Dira) (1845-1846). mais serviteurs religieux desOuled-Sidi-Abdallah (Voir n^ 111).. 7 tribus : REDDAï)A{l8i3-iSiG-i8ô2). C). {Boghari. OuledRached. M. H9. (Boghai\ T. Brahinu K. Ouled-Sidi-You- nes. Bouçada). Sahcifi-K/iobei^at. — A^i::. T. mrabtine. M. K. S. 124. — Ouled-Aïssa-el-Adheb. V. K. versant sud) (1846). . Adaoura-G/ieraba. K.).. Aba^i^.K. partie.. — Tribu des Ouled-Mokhtar. — OULED-SIDI-AHMED-RECHAIGA ou OULED(1843-1845). Ouled-Saad. (DJel/a. C). Ouled-Yacoub.). Sahari-Oaled- K. et banlieue européenne d'Au- male. 122. 121.. P.T. T. SAHARI-EL-ATTAIA.

) 127. Ouled-Si-Ahmed. K. OuledOuLED-AïssA (1847). etc. Ouled-ben-Choa. . K. Mekhalif-Djorb. K. 129.K. Oaled-Yahiaben-Salem..Atssa. Sidi-Attalahj K. Ouled-Reggad-Gheraha^ K. — Ouled. K. . .Harzalia. K. . Oiiled-Khenaia.C. Ouled.ben. Ouled-Laouar et El-Mehache. Ouled-Ameur-Guebala .. El-Haouita. banlieue) ..Mohammed. ethnique confédérations tradi: tionnellement réparties en 4 grands groupes Ouled- AïssA. Oul'cd-Ziane. Ouled-Zekri.Ali. K. Ababda. K. OuledSalah. . T.. C. T. K. K. C. kaderj K.. OuledOum-el-Akhoua et Ouled-Zid. K. 1 28 . K. K. .K. Sojrane. K. Ouled-Ahmed.Sidi-Slimane. Ouled-Mohammed-el-Mbarek.)- Ouled-Zekri n°498. Ababda. Ouled-Beggad-Cheraga. K. Ksar-el-Hirane. .. Ahmed. — . Ouled-Si-AbdelOamhani. Oaled-Amara. K. 1882.j. Ouled.. Ouled.Toaba.. Oided-Ghouini. K.K. — Mamra. Zekaska.). K.. Ouled. K. Djebel-Messad (ou Ouled-Amor-benFeradj).K.)et . Salem) . K. Aba.K. oasis et Mekhalif. .Mamra-Zekaska. T. 48 — et OULED-NAIL. -- Hallaf (Ouled- Serghine (Ouled-Sidi-el-Hadj-el-Arbi ou OuledLaghouat (ville. protectorat . (dits aussi Ouled-Naïl-Cheraga) (Voir BEXI-LAGHOUATE .Ameur-Dohî^a. Ouled. Sidi-Aïssa) MekhaUJ-Lazareg. Ouled-Sidi-Ziane.OuledZiane.. K. Ouled-bou-Abdallah. .. {Bouçada. Aïssa. [Laghouat. — Mamra-Ouled. Ouled-Sli/nane.— 126. C. K. El-Assafia. K. (i847). K {Bouçada. — . K. Ouled-Ghereb. K. K.::ù. T. (1844).Ouled-Salah. Ouled-Khaled. .. Confédération des LARBA (1844) . (le tout formant le bachaglialik des Ouled-Xaïl DJelfa).. . K.T. Ouled-Ahmed Ouled-Khaled . K. {Laghouat. .. K.. . Ouled-Khaled. C. Confédération du MZAB (1853.K. Ouled. K.

— . nobles et guerriers Rahbate. Ouled-Ahmed). Ouled-Ncir^ Fouarès. C. Fatnasa.K. Elateufj K. Brahim. C. 132. K. Ouled-Laribi. . Beni-Ouagguine. C). . (1853). .. I. {Ghardaïa^T. K. Rouissate et Beni-Tour. Ouled-Temmane. Saïd-Atba (nomades. I. S. Chûanba-bou-Saïd. Smi-KHOuiLED. Ouled-Zid. 7 villes et arabes agrégés ou mercenaires. Oïded. NGOUÇA SAID-ATBA (1849-1853). I. —BeniBeni-Ouaggine. K. Bounouraj K.— Principauté et et des Ouled-Babia. S. annexion). Mouadi. — dits 49 — . comprenant la ville et les faubourgs détachés de Bamendil.. . El-Goléaj K. MEKHADMA ou SAID-MEKHADMA (1853) (Ouled- Fellah. Beni-Khelifa. — Ghardaïa^ K. S.). 130. Châanba-Mouadhi (ou d'El-GoIéa).). et . K. Beni-Hancine. (Bem-Brahim. Confédération des CHAANBA . T. Chàanba-Berezga (ou deMetlili — Metlili. K. I. Chàanba-Habberrih. Sidi-Khouiled. et S. Negouça (Ouled-Babia. seigneurs de l'oasis des nomades. T. {Ouargla. T. C). . tous sédentaires). Berryane. El-Amare. T. Bou-Rouba. K. — Mekliadma. Ouled-Attia. alliés des Beni-Brahim de Ouargla). Beni-Sissine.K. G. Guerara. Ouled-Yahia. Châanba-Bourouba (ou de Ouargla ou ChûanbaGuebola. OUARGLA (1853) Beni-Sissine)^ principauté élective .K. S. . . I. OuledOuled-Abdelkaderj K. .. Ouled-Fedoul. Châanba-Ouled-Smaïl Châanba-Boiiroubaj K. [Ghardaïa^ T. 131. K. El-Mouadi). I. et 133. Rouissate. S.). . {Ouargla. {Ouargla.)- Atatcha .— Tribus serves: Ben i: 4 . . Ouled-Heïma. . S. Melika. — Ouled-Sidi-elHadj-Yahia. BeniIsguene. AdjajAj Aïn-Ameur ou Chott. Chotù et Adjaja. I. Oïded-Aïcha^K. {El-Goléa. FerradJjK. G. (Berezga^ Allouchej K.

Préfecture.). Ouled-Saïd. Ouled-Zid. familles prépondérantes. et fermes (1) L'aglialik français des douairs en 1849 compte un quatrième groupe makbezène. Sabiate. . D. Aïnc-Temoiichent. {Aïne- Temouchent. Ngouça. C.— Ouled-Ala). — Ahl el-Makhezène l''^ Catégorie. 1. K. et S. Kouloughli. — de Aujourd'hui Oran. hommes.comptait en beylik d'Oran. Ce groupe est devenu Ouied-Bcrkech. K. janvier 1831). — du bey. chef-lieu du beylik depuis 1792. {Ouargla. — Groupes guerriers 134. C. M. OUAHRANE. Ouled-Cherif. celui des Ouled. (DOUAIR) (1835). . 470 cavaliers). Mansour. militaire Maison 156 1830. D. Saïd-Aiba. 50 — S. — On .450 Kouloughli. nouba active de 10 seffara. Ghamra (50 cavaliers). C. — Sidi-Bakhtij D. — Quatre groupes DouAiR (Behaïtia. l^'- 135.).C.300 Turcs en état porter les armes et 3. I. M. — Oued-Sebbah. dans le artillerie. et I. chef-lieu de division militaire (août 1830. El-Mezoura.Abdallah venus à nous en 1842 lors de la soumission des Beni'Ameur de Sidi-bel-Abbès. T. : 5 . MAKHEZÈNE DE L'AGHA DES DOUAIR (1). CHAPITRE IV ' BEYLIK OUAHRANE I.

.E.E. et Ogga.P. Alaïmia.(Toumiate. 20 juillet). la banlieue d'Ora/z).(Mostag/ia- ghanem. Zmela — Tenazèie^ D. D. P. Rio-Salado.)OULED-BOUAMEUR OU OULED-SiDI-MESSOUD. 286 cavaliers. territoire de colo- nisation de 140. D. Makhezène particulier Agha des Douairs.— 51 — de Sidi-Bakhti.P E. {Sainte- Barbe-du-Tlélat.M. C). C.. D... Rivoli.E. E. Er-Rahelj P.ga^. M. E. P. D..C.E. — Telilate. et territoire de colonisation des centres de la banlieue d'Oran. sous-préfecture. P. Saint-Maur. Hammam-Bouhadjar. P. . du caïd de Mostaghanem.). E.E. Hamiane-el-Melah S.. C.D. Keddara.. 137. C. 78 hommes.. D. E. (Chabeé-elLeham. C.Sidi' . Mangin. P. {Saint-Lucien. (1835- MAKHEZÈNE DE L'AGHA DES ZMELA OUNAZRA.^. 0^. — Hamiane^ l. P. territoires de colonisation des centres de 136. E. E. Ahl-el-Aïct..) 138. C.P. mais à la disposition du caïd de MostaD.E. OULEDAmeur (26 cavaliers). P. Bio-Salado. Koalou- — Mostaghanem. E. 139.y... Lourmelj P.P. E. 30 cavaliers. Saint-Louis. {Aine-Sidi-Chérif. Noisy-les-Bains. Mekhalif.C. P. MAKHEZÈNE DES GHERABA (1842).D.E. P. Tafaraoui. (1842).. Tobjia. Mefta/i. E. DRADED (1841). Pélissierj P.E. (Oum-el-Ghela^. P. Ouerdia). (1841). Chami. — Dî^adeb.). — . Mazagrane (Mazagran). C. active de 2 seffari.. {BotUlelis^ P. Arbal.Saint-Leu. C. P. Valmy. E. E. Er-Rahel. — Ville forte. . nouba ghli. {Saint-Lucien. Agha des Douairs. D.. MOSTAGHANEM (1833. dits aussi Agha des Zméla^ D.. . 31 cavaliers. P. (1835).). centre. 1842). HACHEM-DAROUGH 50 cavaliers.E. SainteBarbe-du-Tlélat. Boahadjar.. — Hachem-Darough-Fouaga.{Saint-Lucien..C. 31^cavaliers. . M. E. ABID-GHERABA. P...P.

D. — Saliouria.. C.). {La Stidia. P.). — SEDJERARA (1836-1842-1845).). D.E. E. 500 cavaAgha des Douairs. P. : ABID-CHERAGA . Cwo\}x\Aip. E. d'EL-BoRDj ou de Mascara. 141. El-Bordj ou Ahl-Haïtia (1841-1846). P. C. C. C.). D. M. 143. (La Stidia. M. Ahl-el-Hassl4ne. E. M. centre M. M. • D.). loVs de l'assassinat de son père. P. 100 cavaliers.)Ahl-el-Hasslane. E. centre M. emporté par sa . BORDJIA-EL-SIRATE (1836-1841-1845). — Sedjerara. — El-Bordj.).).U. — Bordjia-de-Mostaghanem : ou DE LA PLAINE. Temaznia (1). Sfafah. P. D. 144. C). Agha des Zméla 2 fractions Kedadra. M. D. Sid Ennaceur el Moqrani. fCacherou. la descendance et les clients de Boutemmère dans l'ouest. sultan de la kalaâ des Beni-Abbès.. 4 fpactions Beni-Yahl — Beni-Yahij D. P. (L'Hillil. Pélissier. — Bordjl\-de-laMontagn^. El-Ghomeri. M. — El-Kedadra. M. Ouled-Riah (1842-1846). D. C. . et LHillil.)- Sahourja.). C. D. D. 500 cavaliers. Sidi-Saâda. BORDJIA-DJEBAILIA (1841-1846).(L'Hillil. C. 800 fantassins.nem. (L'Hillil. un fort armé de deux canons. (1836-1841). Agha des Douairs. El-Ghomeri. (rHillil. 'Sfafah. E. Sahouria. — Temaznia. . (1) Les Temaznia sont zinc el Moqrani. Noisij- les-Bains.. C. Agha des Zméla. C. Beni-Gheddou (1836-1842-1846). C. D. (Mascara. 52 — Hachem-Darough-Tahta. (UHtllil. P. C. C. — Ouled-Snoussi. 142. D. — . (Cacherou. E. liers. 50 cavaliers. C.). département de Constantine (Voir n» 343). (Tounin.

152. Résidence du caïd turc des Mougraoua et d'un boulak-bachi. Kouroughli et Mrabtines dans la ville et dans la banlieue. — Aïiie-el-Guetar. Agha des Douairs. D.— 145. C. D. Heudda (viUagcs). M. — Oaed-el-Hamoulj et (Zemmora. — Ouled-Selama.). D. Atba. 146. C. D.). M. G. Abid-Sedra. {Renault^ M. — Ghoaali^e. Zgaier. C.. 50 cavaliers. (L'HilUl. iMEHAL (1836-1842-1845j. (1845). Ville. {UHillil. C. .— Kasbah. (L'Hillil. — Kiaba. dite aussi OULED. G. P.). D. M. centre M. M. 148. D. 50 cavaliers. 200 cavaliers.)- MEKAHALIA (1836-1842). E. 147. C. Douairs. SAHARI (1836-1842). Gueraïra. OuLED-SiDi-BouziD. (L'Hillil.). D. Kasha-Mazouna. 53 — (1836-1841). C. Bou-Halloufaj D. D. C. Agha des Zméla. G. Tahamda. fort et garnison de . Oaed-DJemera. 150. ZEMMORA (1841-1842-1843). 50 cavaliers. BouHalloufa. 149. Agha des Zméla. groupes Akerma-Gheraba. MAZOUNA Bou-Mata. Agha des Douairs. D. — Gueurboussa. — Mina. C. C. C. Ahl-el-Amor.). C. M. (L'Hillil. — C. mais ne montaient à cheval que pour escorter le Bey. (Renault . D. . OuED-iVlEziANE. Agha des D. Addi. D. iM. Agha des Douairs. M. {LHillilj M. devenus: Bou-Mata. 100 : AKERMA-GHERABA 2 cavaliers.). ancienne résidence du Beylik. (1842-1846).Tainert. AKERMA-CHERAGA.). M.). Oued-DJemaa. OULED-SELAMA 100 cavaliers.). Ouled. {L'HilUl. Garboussa.AHMED.). Bou-Delloul. commandant de la place. 151. — Zgaier. (L'Hillil. C. D. D.

. Sidi-ben-Moussa^ Ouled-abd-el-Ouhad (1842-1843). M. M. {Mascara. fraction prépondérante dans Guerdjoum. 4 groupes Metchatchil (1842-1843-1845).) (V. M. 155.). . . centre). M. — Mhamid. G. C. {Mascara. G.— 2 seffari. n° Oued-Haddad. . G. D. G. (Mascara. HACHEM. sous- préfecture. 54 — Flitta. — 235). 6 cavaliers. M. D. P. Fekane.). G. Hachem-Gheraba.). Mehamid (1842-1843-1845). : 2. : — Zellaga. 153. M. D. {Cache- Ouled-el-Abbès (1842-1843-1848). FLITTA-BOUÂLI (1843-1845).— Tirrenniflne. (Mascara. (Mascara. D. Froha. G.000 cavahers. (J842 Hachem-Cheraga tants Agha des Douair. {UHillil. — Ouled- Bouali. M. (1842-1843-1846). — — . (Cache- rou. FrohUj D. Ouled-Abbad (1842-1843). M.— Nesmoth. Ancien chef-lieu du Beylik. G.) de Maoussa). D. D. Ville forte. Maoussa. garnison de 3 seffari. D. Résidence chef-lieu de C. M.DOUAIR-FLITTA (1843-1845). 154.. (Cacherou. du caïd turc des — Zemmora. G. D. C. 156. M. D.— Z)otmi>- Flitta. à 1848).). . — Mascara. G. et centre {Cacherou. G. M. Aïne-Dejla. — i7a6oMc/ia^ d. partie {Cacherou. E. D. D. le Makhezène des Hachem. G. MASCARA (1835-1841). 25 cavaliers.). {L'Hillil. et centre d'Aïne-Fekane). 5 groupes combat- Haboucha rou. C.).). Melrir. M. Ouled-Aïssa-ben-el-Abbès (1842-1843-1845). subdivision militaire. D. G. Ahl-Gherisse (1842-1843-1845). D.

C. — Place forte. . — {Djendel. D. (1842). 55 — (1). subdivision militaire. D. I. — Ces 34 petites devenues à la . 1868 : Makda. 13 janvier 1836-1842). — Tlemcen. C. TLEMCÈXE(2) . où elle avait son Installation principale. M. Tun gouverneur de la ville l'autre caïd de la montagne. . {Rem- chi. M. C. dont la citadelle (Mechouar) abritait nos nouveaux alliés. les autres fracBeni-Fatem. . et Taja centre. {Teniet-el-Had.— D. 160. M. Hasseni. 157. Dublineau. 158. R. du Figuier avec les Douairs et Zméla nous donnait (2) Le eôectivement Tlemcen. chacune des tribus ci-dessus cantonnement fait en Beniana. BEXI-FATEM (1842). {Mascara. sbaïhia des azels du Nahar-Ouassel. M. M. D.~ Sidi-hen-Hanifaj El-Guetna D. Beni-Fatem. Hachem-Zoua (Mrabtine) tribus étaient éparses dans et sont (1842-1843). — Ouled-Riah. fraction des Beni-Maïda (1) La famille de l'émir El-Hadj Abdeikader était réputée appar- tenir à cette tribu. C. Dans la région relevant du khalifat du bey 159. M. C. nombreuse réserve de Turcs et de Kouloughli .). OULED-RIAH (1842). Ouled-Sayida. OULED-KHELOUF (1842). (Mascara. sous-préfec- ture. D. partie). tions.). traité . E. suite d'un (16 juin 1835.). C. Ahl-Oued-el-Hammam {i^\2-i%iZ). {Mascara.— Ouled-Affif. du Khodjet elDouikhil.} .). relevaient DOUI-HASSENI — 161. S. azeliers du Khodjet el-khil. sbaïhia de l'Agha d'Alger. garnison de 5 seffari actives artillerie 76 hommes . maison militaire de 2 caïds.

— Beni-Maïda. {Teniet-el- Had. Mokahalia. P. 163. — Aïxe-Defla.— (Voir n° 215). E. 167. aussi HACHEM DE L'OUED-DERDEUR (1842-1843). I. (1851). étaient disséminés en cliapelet le long du Cliélif. . {Duperré. dite HACHEM DU CHÉLIF. P. E. C.). C. E.Oued-Derdeur. P. . et — Ancienne des Kouloughli. BEXI-YAHIA ou ZMOUL ou ATTAF de l'OUED(1842). M. 165. 1843).) et Bouzehai\ D. FRAHILIA ou DEIRÂ DES SAHARI DU PONT-DUCHÉLIF (1842-1843). C. partie. ROUIXA — Rouïna. D. E. fraction Ouaguenay. C. Résidence habituelle du Khalifa du Bey d'Ouharane. Miliana.). OUZAGHERA ouZMALA DE L'OUED-OUAGUENAI des Beni-Zougzoug (Voir n° 213). 162. Abid- Shdra. MOUHABBA OU ZMALA DE L'OUED-FODDA (1842- SBAHIA DU CHÉLIF ou HACHEM DU CHÉLIF (1842-1843). de MILIANA (8 juin habitée par des Turcs 1840). sous-préfecture. formés d'éléments liétérogènes.). C. P. Ces 4 groupes. partie {Rouïna. Saint-Cyprien-des-Attafs. ils ont été déplacés puis partagés en deux groupes compacts qui sont aujourd'hui Sbahia. — . 166.). {Aïne-Soltane. D.). {Braz. ABID (1842-1843). 168'^'^ Ville place forte. : 168. {Affreville. E. 56 — S. M. P. 164. D.— OuedD.

P. — — (l) Étaient employés à la garde des troupeaux du Beylik et des Douairs. .) Arzeu (5). — Arzew est l'ortographe anglaise des . et Sidi-Daho. territoire de colonisation. OULED-KHALFA (1) (1840-1849). P. OULED-SABEUR (1847-1864). D. et classé dans les alliés ou vassaux. 171. . S. C. (AglilcdJ (Atne-Temouchent. fermiers et et ARZIOU(5)(4juillet 1883). M. 170 '''^ BELLIOUA Khammès. C. (•2) Sidi-Ali-ben-Hamoud est une appellation défectueuse.— Tenanciers. centre). P. Bellioaa. (5) Ne Bien que les leçons Àrzeir et Arzeu aient prévalu et soient officiellement consacrées.) Sidi-Ali-Bouamoud 170. . — Souf-Ettel.. I. C. Arhlal. (Animi-Moussa. (4) n" 200. Aoubellil.) D.. OULED-ZEIR (3) (1840-1849).). l'orthographe î Arzéou est seule correcte en français ou en arabe se prononcent en ces û. E. et Arzeu est celle des cartes allemandes Arzew et Arzeu deux langues Arzéou.). M. G. bergers des Zméla . (Aïne-Temouchent. ainsi que le précédent dont il service et les attributions. D. zène. C. E. portulans. ce groupe.— Sidi-Bouadda.M. D.). {Aîn-Temouchent.— — II. M. fermiers. (Aïne-Temouchent.. M. et Gheroba. {St-Leii. Chargés de l'élevage des chevaux du Beylik pour la remonte des MakheOaled-Sabeur. iM. D. village. V. Chahet-el-Leham. E. D. n* 234) de Mascara M. E. employés 169. Sidi-Daho (4). appartenait aux Beni- Ameur. {Aïne-Temoudient. {Aïne-Kliial. P. fraction maraboutique (V. C. (2). pas confondre avec le D. C. E. P. 2« 57 — — Ahl el Makhezène Catégorie. . auxiliaires. G. fermes). Chabci-el-Leham. (3) Comme le partageait ethnique. D. des Ouled-Sidi-Daho. et Arhlal.

Bouhenni. escorte des bagages. 176 l'i^ BENI-MESTEUR. Ouled-Saïd. —Groupe de Sahariens chargé du soin des équipages des chameaux du Beylik. (Mascara. CHAREB-ER(1841-1845).). E.. Bahourate^ D. DiiblineaUj P. P.— 172. E. D.). Bouhenni. G. Ouled-Satd. C. E. FerragŒj D. Une partie des terres occupées par les troupeaux est passée dans le domaine de l'Habra et le territoire de colonisation de Perrégaux. Ferraguig. Beni-Ncigh. {Mocta-Douz. C. BENI-CHOUGRANE (1841-1845). Khammès et fermiers de D. 176. D. du Khalifa et des Agha. P. M. DuhlineaUj P. ZEHALDIA (1841-1845). — P. E.-. fermiers et bergers du Atba-Djebala. P. Atba-DJemala.D. E. 175. 58 — DAOUADJIA ou ATBA-DJEMALA (1841). villages de la banlieue de Tlemcen habités par les Khammès ou fermiers des Turcs et des Kouloughli de TIemcèneoudu .Zrac(/'â!c//a. Beni-Khemis. Beylik. D. ATBA-DJELABA. E. Cilfascarû!^ M.).). RIHE. M.. Ferraguig. partie (St-Lucien.D. E. courriers. .). M. C. FERRAG A — . MELILA (1842). Aghalik des Zméla. — — — Hadjadja (1841-1845). Beni-Merouane. P. Beni-Necigh. partie {St-Lucien^ E. 174. etc. (Mascara.). réparations d'armes.). (1841-1845). (Bouhenni. C. C. Bouhenni. l'Agha des Zméla. C. convoyeurs des colonnes chargés du matériel de voyage du Bey. BATÈNE-EL-OUED — — ..). M. C. D. 173. dis- tributions de vivres. convoyeurs. remonte. P. muletiers. C. AHL-AHBRA. D. — Ferraga. (Mascara^ M. — Avaient tous les services auxiliaires des colonnes turques . C.

D. I. M. C. — Ouled-Ahmed-Djëbabra Sejissija. . {Si-Lucien. . P.) Otded-Boukamelj D.Malef. È. . {UHillil. Ville de QALAA (1842-1845). Ghoujirate-Ouled-Danij D. 7 groupes d'une ancienne tribu makiiezène. M. L'Hillil. E. M. {Pélissier. villages de Debba.) .— Rayât 177. .). Melila.) Hassaïna. E. P.C. {Hennaya. Bracha. puis des Beni-Rached (grande notoriété historique).Bains. E. P. P.) . . Pont-du-Chélif. D. E. Tiliouanète. Belle- Côte {Aïne-Boudinar). C.— 59 — (V. — Kherouf. E. . E. Biodh. S. MEDJAHER. III.). C. — . D. Ghoufirate. . C. Ouled . Hamdane. S. D. P. — GhoujlrateP. Bled-Taouria. D. OuLED-BouKAMEL (1841-1845). E.C.)- 178. Belle-Côte (Aïne-Boudinar). M. {Aïne-Tédelès. D. {Noisy -les. C. des aghalik des douairs ou zmela (1836-1842). P. Ouled . C. (1836-1841-1845). — Rayât A. — Kalaa. {Aïne-Tédelès j P. C. {Bled-Touariaj P. P.Hamdane Hast SAÏSNA Chefafra. M. {Aboukir. Mesrata. Sicli-Ali-Cherif. Cher a ab a. à la suite d'une rétolte. GhouJîrate-el-Bahri. DJedaoua. G. P. C.). .). Rivoli. . P.) Ghovfirate-el-Guebli. D.— Beni-Mester. Cheraâba. E.). I. D. Qbaïls et Mrabtine. Ancienne Qalaa des Haouara. S. {Remchi. D. I. Amama. D. Dramime.). {Atne-Sidi-Clierif.). E. E. P.) . {L'Hillil. OuledD..E. P. C. Ouled-Chateur (1836-1841-1845). E. TAHALLAITE C. {UHillil. Moualda. {Mostaghanem.). E. Khedaïchïa. continuaient cependant à relever directement — du Bey. 177 bi. E. . {Mostaghanem. P. re devenus Rayât en 1808. M. Makhezène des Ouled-Riah n°158).

qui eux-mêmes ne sont pas des ethniques sans mélanges.). — Beni-Louma. 179. D. . CuEunFA-EL-RAMMAT)iA{i8Ai).). Flitta-Mehal ou Oumia. E. D. C. E. Beni-Issaad. D. Chelafa. C. (Zemora. C. Cherfa-Ould-Sidi-Ali-ben-Yahia-Chérif. (Zemmora.). D.— Cherfa-el-Hammadia. Bellevue {Soukh-el-Mitou). — Ouled- Sidi-Youcef. Adjissa (1836-1841-1845). Berbères autoclitones. — Beni-Dergoun. M. — Ouled-Raja. D. M. P. C. C. Ouled-Sidi-Abdallah. — Anatra. Cherfa venus au XIP siècle du Maroc. Beni-Louma. Flitta-Mohal ou Flitta-Oumia. 11 tribus ou : frac- tions — Messabehia. C. E. Beni-Dergoun. Ouled-Rafa. . — 4 groupes : Anatra. .). Ouled-Yahia. (Zemmora. Harartsi. C. Anatra. D. partie (1841-1842-1843.).TouARiA. {Aïae-Tédelès.). M. venus dans le pays au 1^ 2° Harartsa. D.). La zaouïa des mulâtres de Ben-Aouda était en dehors de ces 4 groupes. C. Ouled-Souïd. C. Hassasna. D. M.). D. Ouled-Bourasse. (Z'M^Z^Y. {Zemmora. D. P. Belle-Côte (Atne-Boudinar).). ^ et territoire de colonisation d'Aboiikir et de Bouguirate. E. Ouled-Sidi-Bou-Youcef. M. Confédération des FLITTA. {L'Hillil^ M. D. {Zemmora. P. M. — Oïded-Zid. E. C. D.. p. — Bellevue {Souk-el-Mitou). Hachasta. G. — Ouled-Souïd. — Beni-lssaâd. Oïded-Bouabsa.— Ouled-Cheffa {rHillil. C. Mrabtines de Mohamméd-ben-AïssaXV« siècle. C. M. M. P. D.). C. {UHillil. (1836-1841-1845). Chelafa. SouAFLiA (1836-1841-1845). (Zemmora. M. M. Ouled- ËouABSA. .). M. 1845-1847-1864). (Zemmora. Arabes de l'invasion. [L'HtlUl.).). 60 — — Ouled-Chaffa. El-Habecha. Rezaïkia. D.

M. M. D. D. (Frenda.^ïa. M.)Ouled-Sidi-Yaya. Cherfa-Amamra (1).).). Ouled-Sidi-Yaya-ben-Ahmed. Beni-Ouïnedjel. D. D.). D. — — — 181.— Ouled-Barkate. C. C. Bouroumanej D. C. M. — CJiouala. — Bilia. (Zemmora.— HarartsŒj D. C.). D. Ben-Halima. 6 fractions Oued-Khelloug D. (Zemmora. M. Khallafa-Gheraba (Frenda. — ^ mamra. centre). (Zemmora. C. D. Ya^eroUj. (Zemmora.M). (Frenda. G. Ouled-Sidi-Ahmed-ben-Mohammed. Chellog. Ouled-Ameur.). 180. Guirès. 61 — D. (Zemmora. — La Rahouïa. C. (Zemmora.).). Magranis. BEXI-OUINEDJEL xM. . M. M. {Cacherou.ora^ M. D.)3° Flitta-Rararts \.).— Ouled-Rached. (Zemmora. — Zef/outi. . C. C. et banlieue de Zerhmora. D.C. Mahoadia. — {Zemmora. D. G. D.. . {Zemm. C. D. — Khallafa-Cheraga G. M. M. Guirèce ou Ouled-Belh. C. (Mogranice) . Ouled-Barkate. D. C. (Zemmora. . M. C. M. 4 tribus Ouled-Bouziri. — Dar-ben-Abdallah. 40 flitta-Cheurfa. C. Ouled-Sidi-ben-Halima ou Djebelia. M. KHALLAFA (1842-1843). C.): — . : Aglia des Zemela. (1842-1845). (Zemmora. C. C. D. LouhoUj D. ZEDAMA ou BEXI-ZODMA (1842-1845-1846-1847). C.). B. 182. M.C.)- OuLED-SiDi-CiîOULT. . . (Frenda. M. Chabet-Eddice.). — (Frenda. (1) A toujours été ràtne de la lésistance ctiez les Flitta. Beni-el-Ançar.). Oued-el-Abd. OuLED-SiDi-EL-AzEREUG. — Ouled-La^ereug. D. D. Oaed-el-Tat. — Taàslete. Aledroussa.

GUEXAD. {Frencla. M. (1846). et centre de Freiida). Guertoufa. D. M.). M.— Anatra.). C). C. 187. C. D. p. —Haouarète. Ouled-Chérif. — Tiquigueste. C. (Voir Renie Africaine.Ouled-Zekri. C.). à laquelle appartenait le célèbre Derkaoui-Abdelkader ben ech-Cberif qui. {Tiaret. C.JA ou AHL-GOUDJILA S. T. Quertoufa. 185. C).). T. Ouled-Kharoubi. D. le 4 juin 1805. HAOUARETE (1842-1846). (1844-1845). K. Delpech de : Soulèvement des Derkaoua dans ». 185î^i^ — Ouled-Bourenane. {Tiaret. T. T. OuLED-BouRENANE. (Tiarei. Ouled-Lakred. AOUISSATE (1 843-1 844-î 845). Confédération des OULED-CHÉRIF(1843-1844-1845). . {Tiaret. Sahari-Cheraya. — (Tiaret. (1) Groupe dont faisait partie la tribu maraboutique des OuledSidi-Abdelkader-Abou-el-Lil. — Kaelna. D. Agha des Douairs. Ahl-Tafrenda. D. 184. — — {Tiaret. . C).) la province d'Oran dSOO à 1813 . — Gue- nadza. 1874. (Tiaret.— 62 — 183. D. — Ouled- Bougheddou. 38r l'intéressant article de feu notre confrère « M.. C). OULED-BOUGHEDDOU (1844-1845). C. Ouled-Lekreud (1843-1845). C. Guercha. Ouled-Mansour {Tiaret. — C. Torrich. 188. C. M. M. 186. K. - Aouissate^ D. Ouled-Khelif. battit les Turcs à Fortassa et s'empara de Mascara. (Tiaret. centre). (Frenda. M. Oaled-Kharoubi (Kherrouhi) K.M. I. DOUI-INEDJAD ou KSELNA(l) (1842-1845). D. Confédération des SAHARI-OULED-KHELIF (1842- 1843-1846). D.).

{Tiaret. Oum-ed-Debab. — 197. G. D. (Tiaret^ M.. G. D. — Ouizerte. D. M. fermes de Ouizerte). G. M. {Tiaret. C. D. (1) Takdempt est une faute d'orthographe Takdemte est cependant une forme berbère connue et très fréquente. G. {Nezereg. G. M. (Saïda^ M. Souk-el-Barbata. (1842-1843-1845). 193.). (1842-1843-184r)). E.). Saïda. 191. P. 190. Mechera-Sfa. D. Arob-El -Oued. OULED-KHALED (1843-1845). partie {Saïda. Atne-SoUane 19G. Tiffrite. D. — — Bechtoute. très partie (Saïda. {Saïda. — L'A^ounïa. G. G. 63 — OULED-MESSAOUD(1844).— 189.)- 192. D. qui_ s'est perpétuée. G. BENI-MENIARINE . G.B.).... C. D.). Arob-El-Nesmote. D. KERAIMIA (1841-1843-1846). Tafrent. {Aïn-SuUan) D. G. C. G. ne. {Tiaret. OULED-FARÈS (1843-1845-1846). AKERMA-QUEBLIA (1842-1844). M. C. E. OULED-BEN-AFFANE(1843).). D. M. Nesereg. 194. .!). D. de Saïda. G.). D. — Doui-Tabète. D. M. et territoire — Doid-Tabète. 195. G.). DOUI-TABÈTE (1843-1846). 198. Oued-Hoanète. M. OULED-AOUF . M.). . — Ouled-Ben-AJfa— Takdemte (1).^alel.). — Aou.C. {Cacheroa. D... BENI-MEDIANE (1843-1846-1847). El-Abd Adnaidja. {TLaret. P..

P. G. Mekerra. G. d'impression à VOfficiel. P. Atamnia. {Mekerra.)- Oued-Berkech. G.). {St-Lucien. {Mekerra. P. G.P.— ilia/îcffV^.). M. Ouled-Ali-Fouaga. C. P. S. {Mekerra. M. E. (2) résultat d'une faute . groupe deux (1) Oued-Imbert est la corruption de Oued-Imbère. Hassasna (1842). Sidi-Khaled. {Les Trembles. D. E. D.. D.. Oued-Mebtouh. M.)- 200..Sfissef. D. Ouled-Abdallah Temouchent. G. de La Mekerra). — G. C.. M. M. E. {Bonnier. Riab.(Aïne- D. D. -- (1836- 1842-1845). D.).. Mercier-Lacombe. G. (1836-1842). M.). C. D. (1842-1845). Mekerra. G. E.). Oaed-Imhert (1). — Ouled-Ali-Tahta. E. Mercier-Lacombe. M. St-Maur. est le Telioum. D. M. P. (Zes TremE. G. G. P.). {Tafa- E. (1842-1845). E.).G. P. C. {Mekerra. P. CHEURHÂ-EL-GUETARNIA — Atne- Cheurja.— 199. G. 64 — (1842). M.). . Ouled-Ali-Ghoualem. P. P.). D. . Ouled-Ali-Maadja {St-Liicien. E.j. C. au lieu de Tiliouïne. D.D. Ouled-Brahim . M.]. (5irfiBelabbès. D. £'l-Ksar. Ouled6/es. D. M. — Sidi-Ghalem. D. {Sidi-Khaled. D. D. Ouled-Hazedj (1842-1848). {Mekerra. Tirenate. E.). — El-Gada. Ouled-Ghajs^i. D. — Messeur (Messe?'). . P. Tiliouïne (2) (Telioum).). Sidi-Yacoub. G. Nemaïchia. E. M. Bou-njeba.Luc ieiij M.. centre de la raoui. — inféodée depuis deux siècles Tilmouni. M. Grande confédération des BENI-AMEUR (1842). Ouled-Selimane — [Mekerra. C.I. G. £'Z-re/im. P. Baudens. D. d'isolés inféodés depuis Hamyane (1842). {Mekerra. Les Trembles. Ouled-Ali (1836-1842).. (Saint. fraction aux Beni-Ametir.). E. E. Amarna. {Tessala.

E. C. OUTANE-TLEMGEN. C. jadis . P. T. et Tenira. administré par le caïd El Bled. — Oued- Sefiou/i. (1842-1847). - Loui-Tabàte. Tafaraoïù-Dalirani. Beai-Matar. aux Beni-Ameur. Aïne-Bou:. E.). D. {Me/îerra. appartenant (n"* 136-"200-270). Sebdou. — 0aled-SidiOum-ed-Doud. D. — — Me:. — Oued-Taourina.. C.). S. C.. E. I. C. D. et — Ouhaïba . P. T. C. Aloucla. D.{Yacou- 201 K/ielifa-C/ieraga. E. P. {Saïda. M.). {Telagh. D. {Yacoubia. Beni-Matar Amrane. (1845). M. Beni-Matar-Ouled-AUia. {Tenira. Djaafra-Cheraga (Oaaïba).. . siècles P. D. S. et Beni-Ournid (1842). I. Djaafra-Touama et Mahmid (1842-1847). D. {Telag/i. village de Sidi-Ali-Benyoub). cours d'eau qui traverse le douar. (1) Ce nom de Hamyane.C. {Tlemcen. 0ULED-SIDI-KHAL1FAT(1843 iSô3). grand bois communal et d'une montagne ou encore douar Oued-Tralimed. TiJUès. Ouled-Daoud. Maalif S. M.l. S. (1842-1847)... et Daya centre). Terni. D.OidedS. bia. C.x de Tenira pour- raient être dits nom Hamayane-Zeghar ou plus simplement douar Zetjhar.. . . (1843-1846-1847). C.).. centre de Terni. {Tlemcen. G. Zelboun. Ceu. {Yacoubia.. Chanzy.).. — — — P.). Dj A afra-ben-Djafeur (1842-1845). E. — — 65 — (1). \. 202. D. dénommé I. — Hamyane D. C. d'un — . Saïda..aoaroa.D.S. Ahl-Zelboun. DOUI-TABÈTE (1843-1847) .C. à 3 groupes du département d'Oran devrait êtie précisé. G.M. M.). D.. G. M. I.). .) et centre de Tifllùs P. Kalaa et Aïne-Douz. {Telagh. Doui-AïssA et Ouled-Sidi-Ali-Bkngoub (1842-1849). C. M. 203. Ouled-Balagh Tadjemoule.

M. et M. C.). C. [Remchij M. Confédération des GHOSSEL (1845-1846). D. D. Ouled-Deddouch. — Ouled-Aalaj S. (Sebdou. M. }^l.). D. Confédération 66 — (1842-1845). AuL-BEL-GHAFEUR. Ahl-Hameksalète. I. D. {Sebdou. Beni-Khaled.). D. — Kréane. {Benisaf. El-Hammam. C. Confédération des OULHASSA (1844-1845) (relevait du caïd El-Bled de Tlemcen). (Sebdou. Beni-Abeud. Haouara. D. Ouled-Chiha. — Tafna. El-Aouameur.). Xouce-Achour^ Abghaïen. 207.). {Tekbalète.). — El-Fehoul. El-Merazga.). D. Beni-Abeud. B. D. (Pont-de-V Jssei% P. C. — Zenata. Trara.). D. M. (1845). — Touririne. — 204. S. Ouled-Deddouch. (Remdd. mrabtine. (Lalla-AIaghnia. D. Mediouna-Cheraga Ouled-Si-Ahmed-ben-Youcef. D. E. C. Djouidate (1845). Meguenna. (Renichi M . . C. Rachgoun. Djebel-Amara. C.). (Remchi. . — Ouled-Sidi-Ali-Bouchaïb. Mediouna-Gheraba. C. M. C . Beni-Rimane. D. [Remchi. C. T. C. D. et Pont-de-VIsser. P.V E. — .—Ahl-el-G/iafer. Ouled-Hammou OuLED-ADDOU. (Remchi. Beni-Ouazane. D. — Tameksalèie. — Beni-Khaled.C. Ouled-Aala.). D/ouidate. — 205.). C.). (Remchi. Zenata. Beni-Fouzeche. C. V. — Oaled- . {Sebdou. Berkioua.. — Berd-Ouazane. n° 243). Sidi-Abdelli. î.C.). 206. TRARA (1845) (Agha des Beni-Ouahsousse. D. — Sba-Chioukli. Confédération des Douairs) (partie.M. El-Fehoul. C. M. D. (Nedroma^ M. M. des DOUI-YAHIA 5 groupes. M. Ouled-Sidi-Abdelli (18421848). C. E.). (Remchi. (Remchi. M.) — .). Ahl-ll-Oued.). C). C.

)- Onled-Mi/noan.. Ouled-Abbou. M. de la région du khalifat du cherg HARAOUATE-EL-OUTA. n° 163). I.. ville.E.C.— 208. un groupe Maklio- zène n° — Beni-Maïda. Beni-Smiel(1842). {Téniet.{Bra:SjM. M. D.).). M. C. Oued-Mira.s:2a). 210. S.). ville et D. S. (1842-1843). 214. M. (Sebdoii. — . (Bra:^. M. (V.). BENI-HEDIEL (1844).— Rayât 212. 67 — TLEMCEN (OUTANE-EL-DJEBEL). — Partie de Oaaguenaïj'D. BENI-CHAIB — Beni-Chaïb. P.M. et — Beni-Smiel. OULED-OURIACH. OuLED-MiMOUN — Fe:^^a. BeniAddi. Tagma. Oued-Ceiouli. Ahl-el-Oued. (Teniet-el-Had. Beni-Ghazli (1842). 213. D. Ouled-Chikh. sauf Ouzaghra. Descartes. M. — Aùie-Gheraba. B. Lamoricicre.). S.. sauf S. S.'E. M. C. {Oiiarsenis. M. (Aïne-Fe^^a. (Aïne-Fe. C. 215. les Confédération des BENI-ZOUGZOUG (1845). centre à'Aîiic-Fe. Sebdoa. Bourached. [Teniet-el-Hai. — Haraouate. D. G. C. Akl-el-Oued. 209.).^.).— {Bra^. M.). Lamoricière. — Oued-Djelida. Sebdoa. (Nedronia. fort et banlieue {Scbdou. Ouchba. {Aïne(1842-1848). 1. C. TAFRAOUA D. M. S. Tafechna et Ahl-el-Oued.).). — Bourackedj D.). D.). Beni-Zougzoug. I. — G. M. I. Zoua.sa. Ahl- — el-Oued. (1844-1847). Ouled-Embarka. 211.. M. . ville et banlieue. G (Bra:. NEDROMA (1843). P. — Nedroma. I. (1842-1843). BENI-MAIDA 161. I.

Ouled-ben-Arbia. 219. M. C. C. ElAneb.). Rouîna. Cheniela^ D. Ouled-Aïssa. P.Medjemaya. Meghaza.). sauf deux groupes Makhezène n°* 162 et 166. {Gouraya.) C. M. M. C. représentés en 1830 par Ben Aïssa ben Toumi.).'D. D. E. S. C.) (Carnot. — Heumis. D. . {Ténès. Beni-Naceur.C. E. Beni-Bouknij D.) Madja. E.) {Chélijf. M. C. E. I.) Harrar-daChéliJ. tribus qui ont formé les sections suivantes Beni: Mahoucène ^ Tharia. P. Harrar. M.). M. E. {OaarseniSj M. Fodda. et Rouïna. OULED-FARESSE (1843-1845). [Braz. D. {Bras^ M. les la Si la sous la direcOuled-Abdesselem. HEUMIS (1843-1845). devenus Oued-Fodda. C. {Klierbaj P. P.).).). montagne . {Téniet. Confédération des ATTAF(1842). D. D. partie {Roidna. M. P.Ouled-ben-Abida. C. et Rouïna. et Saint-Cyprien-des-AUaf^ P. Ouled-Ali. . Bouhal. (Bras. C. Beni-Bouaïch. Zedinne. de plaine. . — La de ces trois familles avait permis aux Turcs d'être maîtres des tribus qui composaient l'ancienne rivalité confédération composée des groupes : Beni-Mahoucène. . les Ouled-Toumi. Ouled-Sidi-Yahia ou Taoumia. E. {Kherba^ P.— Ouled-Farès. et enfin les Ouled-el-Hadj-Rabali.d-Ameur. S. Beni-Ferah. {Gow aya. — Ouled-Sidi-Yahia. E. C. 220. Oued-Fodda. M. P. P. I. . {Chéli/. P. C.. E.). et . 218. Boukal. 217. futur khalifat de l'Émir. E.— 21G. dans Confédération des BRAZ (1842-1863).). D. 1. B. C. : . tion de trois familles nobles.— Beni-Bouhatlab.Oulf.). C. {OuedTiberkanine. 68 — BENI-BOUHATTAB (1842-1843).— À7zo66a^a. E. Beni-Boukri.). partie. KHOBBAZA-ET-TIAIBINE (1842-1843). D. S. {Bra^j M.) El-ArhŒj partie. D. E. D. Beni-Behri. . (Kherba. D. 221. OuledMahalla. P. Cariiot.

{Chélif. D. E. M. P. (l) BENl-ZEROUAL (I) (1842-1843- En 1S30. Haniadena centre^ M. E. Sidi-Laroussi.M. Chélif. M. {Inkerniann. (1843-1847). Chélif. {Ténès. ville. KeraEl-Guerouaou. {Ammi-Moussa. D. gar. M. Ahl-elRiNE. {Chélif.D. GuENiiNSA. E. P. . E. . Slrj. C). 225. E. C. {Renault.. C.). D. E. Chéli/. M.). E. P. {Inkermann. — Herouta.). D. M. Ouled-Ali. Abd-el-Goni. D. D.. C. . — Beni-Rached. OULED-KHOUIDEM C.ilira occidental) n'étaient pas . Ouarizane. E. . D. M. . et aussi européens de Orléansville.P. E.).). Malakoff. Confédération des SBEAH (1843-1843). . C. {Renault. (Chélif. {OrléansviUe. les territoires 223. C. E. P.C.) .222. c. D.). C.). P. — Merdja-el-GarC. M. . OULED-EL-ABBASSE (1843-1846). . Renault. D. E. Tendrara. P. Djerara. D. C.) Ouled-Ziad. D. M.). M. — Taflout. Herenfa. 227.) et Chembei. E. D. Ouled-bou-Ejenah. {Renault. 228. C. E. .). P. OuLED-ZiAD. Djahafa. (Orléans. — Chouchaoua. Oued-Fodda. Arouba. G. D. OULED-KOSSEIR .). D. {Ténès. {Orléansville.). Confédération des 1844-1847-1849). C.C. C. Mechaïa. P. C. Inkermann. 226. D. E. Ouled-Hemana. 224. {Chélif. La Ferme. D. P. D. les Beni-Zeroual (du D. M. Oued-Fodda. AKERMA-CHERAGA (1843-1845. {Charon. 229. U. D. (1843).).). M. Neharat. C. D. M.. [Charon. Pontéba. — Haniadena. Mechaïa. Amalsa^ Khouada. M. C.) Sobah. (Si-Ai/Jféj P. Gorine. BENI-RACHED (1843). — .) TouarèSj D. P. Oumeddrou. D. CHOUCHAOUA (1843). {Orléanscille. G.). Lalla-Aouda. Ouled-Sidi-bou-Abdallah. {Chélif. Zeboudj-el-Oust. P. Inkermann. G9 — — C EL-Adjeraf.

M. D. (Cassaigne. (2) Faisaient partie du caïdat turc des Beni-Zeroual. le versant nord du Dahra. {Cassaigne. (Renault. C. E. D. partie. C. et Bellecue {Souk-el-Mitou). {Cossai- Mediouna M. D. Oaltd-Sidi-Brahim.). — Oiiled-Maallah. P. C. — Dans 231 la région des Douairs ou Zmela (Ouled-Sidi'Laribi) OL'LED-SIDI-BOUABDALLAH-EL-MEGHAOIJFEL (23 mars 1836-1842-1846). Cassaigne. MOGRAOUA D. et sils étaient à peu . Deghamidj.U. Zerifa. saigne. D. Ouled-Khelouf — Seddoua. D. M. E. tous mrabtine) (1842-1847). mais ils étaient étrangers à la confédération de ce nom.). Djebala (Djebaïlia) (1841-1845). Ouled-Riah gne. D. P. M.).NJzabiah.). — Nekmaria.. — Tazgaïte.). M^ila.). Ouled-Sidi-Mohammed-ben-Mhkkf. {Cassaigne. en réalité. D. {Cassai(1843-1844-1845). (Bosquet. était mal soumis aux Turcs. depuis longtemps. C. M. C. — Beni-Zentis. — Zcrifa. (1) (1843-1845). 230. C.). V. (1847-1852).). Mzila. (1843-1845). Takoarle. partie.. {Cassaigne. C. M.)- — — Tazgaïte gne. D. M. — Chouachi. C. C. . Confédération des (2) (1841-1852). M. Mais. — Fief . — Mediouna. D. lA'. n° 275. encore remis dos Icrriblts désastres que leur avaient successivement infligés plusieurs beys depuis 1815 c'est ce qui explique leur classement à cette date parmi les rayât. D. mais sont en réalité des Berbères originaires du Maroc et élrangers à l'ancienne confédération ces Beni-Zeroual. G. DjebaBRA. C. M. {UHilUl. (Cas- Ahl-Ouled-Sidi-Brah]m (. (1) Etaient compris dans le caïdat turc des Beni-Zeroual. — A'assaux ou Alliés (231 à 249) A. Beni-Zentice (1841-1842-1847). — 70 — Ouled-Ma ALLAH (1847).).

ZAOUIA DES OULED-SIDI-DAHO (2). 7 fractions.000 hecD. Sidl-Daho la (n" 170) S.) tares. Moussa. de Mostaghanem à basse Mina et le sud (Renault. (•2) Ne pas confondre avec la le D. w 156) {Cac/ierou. ayant sous Turcs une étendue de près de 2. (Orléansville). (Ammi- zaouïa SIDI-MOHAMMED-BEN-AOUDA les (1841- 1842-1843-1845-1847).). 236. véiitables impôts. la — Taghria. (1) Ils percevaient directement la dîme et d'auti-os redevances gieuses. partie (V. 5 fractions. (Ammi-Mounsa. ZAOUIA OULED-SIDI-AMAR-BEN-DOUBA D. n° 275). Ouled- el-Abbasse.Ouled-Cherif.). — Benaouda. les Mebal. M 235. et centre de commune d'Aïnc-Temoucbente. 31 a. D. reconnu terre franche. D. M. — Oued-Haddad.C. sous la M. 1847)^ (1). (520 h. C. C. C.— rante dans toute la 71 — Chélif.). D. religieux héréditaire dont l'influence était prépondévallée du Oum-es-Senam du Dahra 232. — — Moussa. Confédération des BEXI-MOSLEM (1842-1845-1846Dii sous la Si-Chadli. M.Ouled-Khouiilem. . — Ouled-Douriah. sur une partie du Dahra. ). zaouïa et 6 fractions.).)Chekkala. D. 234. (AmmiOuled-Yaïch. M.. (Zemmora. — suprématie religieuse de la zaouïa 14 fractions en trois groupes.)- Confédération des la HARRAR facilité suzeraineté près soumis en i-aison de d'accès de leur ten-iloirc. — Ouled-Sidt-Daho D. ils étaient restés les alliés du reste de la confédération des Mograoua reli- restée indépendante (V. M. C. à la qui a pris ce nom d'une koubba élevée mémoire du cbef de zaouïa. Chekkala. C (Mascara. OuLED-BouRiAH (1843-1845-184G. C. (1841-1845).— Lieu d'asile. Onled-Yaïch. (1843). M. C. I.Oulcd-Lckreud.etc. 233.

C ). S. Ouled-Sidi-Hamza. {Frenda. Olled-Sidi-Khaled. . (1) — Ouled-Ali-ben-Ameur. Taouïala OuLED-MiMOUN. — Ouled-Azi:s. Ouled-Addou {ou Ouled-Haddou). I. aux mains de des Ben-Yahia. — . I. G.C. G. Khedarna.— Z)e/i«/s«. . G. D. OuLED-Aziz. [Tiaret. — . S. T. et (ksar) S. T. G. Ziaîie-Gheraba. I. C).l'ex-agha El Hadj des Ouled-Sidi-Khaled-ben-Abdelkerim (1).)HassinatE. C).— Oaled-Sidi-Khaled-Cheraga et Makhezène de Tiaret.!:. Affloa. les Hari'ar avaient dû faire acte de le vassalité pour avoir l'accès du Tell. {Tiaret. qu'ils avaient jadis dépossédés. {Frenda. dispersés dans chacune des tions précédentes. OtiledOuLFD-ZiANE. centre d'Afflou). {Tiaret. {Tiaret.'S. {Tiaret. ils étaient en assi'Z mauvais termes avec les peu près indépendants.)237. S. Ouled-Bouafflf. Ouled-Ziane-Cheraga. I. Kaabra. mais. S. M. devenu plus tard Madena. I. T. T. I. S. Ouled-Zouaï. famille de Kaddour ben Sahraouï. S. Ghouadi. S. M. S. I. Plis entie les Makhezène des Hacliem et les Ouled-Chaïb. G.T. S. D. — — — — — S. Hassinate. I. (Tiaret.. I. ont été plus tard groupés par l'émir Abdelkader et maintenus par nous avec le nom de Mrabtine-Gheraba. S. Ghouadi.). depuis commencement Turcs et à du siècle. T. représentée alors par Djelloul ben Yahia. I. {Tiaret.). I. I.). I. G. M.C. Chaouïa.. Ouled-Ali-ben-Ameur. I.. {Frenda. Oaled-Mimoan. S.. Fief héréditaire des OULED-MIMOUN du DJEBELla famille AMOUR (1845). et Ouled-SidiKlialed-Glieraba. G j. OuLED-ZouAÏ. S.(Z"m/'c^^.T. OuLED-BouAFFiF. I. I. {Afflou. S.). S. frère de feu l'agha Eddine ben Yahia (alliés platoniques et plutôt indépendants que vassaux). Oaled-Belhocïne. I.)frac- Harrar-Mrabtink. T. T. Chaotiïa.

I. OULED-SIDI-ENNACEUR S. S. cependant on peut énumérer les groupes suivants notoirement reconnus comme les sujets. — 238. {Affîoa. Chott-Tigri. . Géry ville. C). (1845-184G). MrabLine sédentaires en paix avec tous leurs puissants voisins.Ghaba G/iaba.)- {Ksar-el-Ghicha-Afflou. les autres vers l'alliance marocaine. Djebel-Amour.— Adjelete. {A(fiou. 239. Gherneicia. Ouled-SidiOuled-Sidi-Ahmed-ben-Satd. Metlili. C). OuLED. I.Yacoub. le Nsaoura. Brahim. Djebel-Grouz. OuledSidi-el-Hadj-Bouhafs. GhoUcette famille — Gherbi. S. et a Nos : Frontières Sahariennes» par L. Chott-Chei-giii. I. les serviteurs et les guerriers traditionnels des Ouled-Sidi-Chikh : a) El-Abiod-Sidi-Chikh Ahl-Stitenk^ Ouled-SidiCbuvR-Chehaga (Djouad). le Gourara peu près impossible d'assigner une limite topographique à cette principauté qui tirait surtout sa force du prestige religieux de ses chefs. Ouled-EnnaceiLi\ S. 73 — . Il est à . — Ouled-Yacoub-elG.S. le Touat. I. Ouled- (2) Voir sur les Ouleil-Cliikh dans la l'insuireclion du Sud Oranais » par le Revue Africaine «Ilisloiro de colonel Trumelet. Oiied- pays de Figuig. Grand héréditaire religieux et politique ayant son centre à Abiod-Sidi- où sont les deux Zaouia des deux branches de que leurs rivalités poussaient les uns vers l'alliance turque à Oran. Mechehia-du-Ksel les et (1) Nl pas confondre les Ouled-Yacoub-cl-Gi-aba avec Yacoub-Glicraba du n° 267. Oued-Fôndi. — Ouled-Sidi-Ennaceur. C. I. T. dans et le Tidikelt. T. (1). Les Ouled-Sidi-Chikh percevaient des impôts religieux (ghefara) sur presque tons les nomades sahariens parcourant les pays situés au Sud de Ouargla. T.) Principauté (2) indépendante des OULED -SI DIfief CHIKH Cheik/i. S. Ouled-Sidi-el-Hadj-ben-Ameu!î. — . (Afjlou. Ilinn. 1886. Gherneuta. (1845-1846-1849-1852). I. T.EL.

vassaux des Turcs et métayers de kbouans des Tidjanya. des LAGHOUAT-EL-KSEL (1845- Vassaux des Ouled-Sidi-Cheikh. — Ouled-Moumène. C. vassaux des Ouled Sidi-Cheikb. {Géryville^ T.T. douze (dile aussi — Kaïdats et trois Makhezènes. Ouled-Moumène. Re:2aïnaGlieraba.— Rezaïna-Clierag a . — Be^atgate. Ouled-Maallah. K. Ghassoul. Taibya et Qadrya.. grand-père de Cbikh-Abdelkader. n" 270. K. Derraga-Makhe::ène. C.)Confédération — 241. Ouled-Serour. {GéryoUlCj T. C. K. C.K .. OuledCes Sidi-Ahmed-el-Medjedoub (1). Makena-Gueraridj Ouled-Aïssa). C). K. — Oaled-Abdelkerim. afin d'avoir des alliances profitables commerce. Confédération des TR A FI ou HAMYAXE-CHERAGA (1845-1846-18-47-1849-1852). K. Arbaouate leurs noms et forment douze groupes ont consei-vé aujourd'hui dans le cercle de Géryuille. {Géryuille^ T. T. Ouled-ZLadOuLED-Z[AD. K. Deyk^aga. Rezaïgate.K. Ouled-Sidi-Tifour. Akerma-G/teraba ou des Hamyane). l'ancêtre éponynie des Sidi-Cliikb. T.. — Grands nomades carava- niers.ne. T. {Gérgoille. Akernia. K. C. C). Sidi- .. 240. mais aussi vas- saux des Turcs à leur et déplus agents des khouanesTidjanya. — — — (V. C). C.les Ouled-Sidi-Slima. T. {Géry cille. K. K.)- (1) Tribu issue de Si Slimane ben Smaha. C.) Akerma-Cheraga.. Ouled-Abdelkehime. {Yacoubia. T.)• REZAÏNA(1845-1852). Gheraba. {GéryOuled-Serour. Ouled-Ziad-Cheraga. K. {Géryville. . Derraga-Chera'ja. Derraga-Gheraba. b) Les Ouled-Sidi-Tadj (des Ouled-Sidi-Cliikh Glieraba) et le Ksar d'Asla avec ses nomades forment deux Kaïdats de même nom dans le cercle d'Aïn-Sefra. — 1846J. viUe. T. K.

Zeghadda).T. — D.). Bhezina (ksar). à condition qu'aucun agent du Makhezène ne pénétrât sur leur territoire. {Géryoille. D. ges. M. n° 239). E.a. DJEBALA. I. . P. {Nedroina.).)(V.). {Lalla-Maglinia^T G.). OUTANE-NEDROMA : GonCédérations des SOU(1842-184G). Maaziz (1842-184G) (Taounsaïte. {Nemours..) (V.). — Msivda. G. — Mrabtine des Oulecl-Riah (158). D. BHNi-MENrR(lS4G). C ). G. T. {LallaMaghni.). Adjadjène (1844). Boumedine.1fe«jr. Gonfédération des TRARA (1842-1846). Z//-ej</za!. Msnw. Souamria. 243. GuERAHiDJ. {Lalla-Maghnia. Nedroma. — Payaient un tribut qu'ils apportaient eux- mêmes. mais payant un ti'ibut. — — . 7 villages dits — M. d'où ils étaient originaires. G. de Tlemceii faisaient le service do — Sidi-Medjahed. 242.— i?e/z/-. D. (Berrached. Djebala (El-Aïous. M. G. Sid-el-Hadj-Eddine (ksar). ACHAICHE autonomes.). M. G. Zaouïete-el-Mira. {Génjvaie. (1846).T. K. K. D. D. {Nedroma . MsiRDA (1847). Zeghara). {Nedroma. K. {Gérijui[le.. G. C. Ouled-ben-Yacoub. 12 fractions. Ternana. Ouled-AïsscL et GuerarLdj. D. {iXc'droma.M.— Soahalia.). G. Achac/w. HALIA. OULED-SIDI-MEDJAHED . — SUtùne. {Lalla-Maghnia. villa— Zaouiete-el-Mira. Beni-Mialicl.u. T.— 75 — partie) Aiil-Stitline (ksar et Iribu. — — K. OuLED-AïssA.T. partie (V. AcHAÏCfiE. Souhalia (1844) (Beni-Franek. S. C. Elouaïa). n° 239). G. n° 205). MSIRDA. T. fouganine ou d'en haut. renseignements au iMaroc. 244.). Matila). G. C. Maa:. Beni-Mishel (1842) Ouled-Fadel.

T.T (1842-1847). . K. . C). {Lalla-Marghniaj . G.— 245.). allaient demander l'investiture pour le successeur choisi par eux d'ailleurs. {Lalla-Marghnia. C. partie (1843-1844-1845). 246. Ighoiid. Ouacine. BENI-SNOUSSE.).G {Sebdou. — Beni-Lent. {LaUa-Marglinia. ZAOUIA-SIDl- AHMED (1843). Beni-Ouacine) et OULED-MANSOUR-BEN-SIDI-TALA (1844-1846). K. n°273. D. El-Medad. C). AzAiL. Gonfédération (1842). D. —BeniMarghnia 247. — Ben-Naoïiri. {El-Àricha. C. à chaque décès du chef.SIDI- TALA (1845-1846) (OuLED -Melouk. K.). D. Confédération des BLAIEL (1842-1843). est chez les Ouled-Melouk. M. (Sebdoa. . — A:^aïl. G. D.). — Zemnuira. — Ouled-Ennehar- Cheraga.\. Ouled-Sidi. I. G. M. T. . B. 7G — Cheikliat héréditaire ZAOUIA-ZEMMARA (1842). — BENI-LINTE.)251. El-Kef. D. desOuled-Sidi-Ali-ben-Zemmara qui.— 6 groupes : . 249. G. des AYAD ou NAHAR-OUASSEL des Djouad des Ayad-el- sous la suzeraineté Mehal (Ziatlne. 252. {Téniet. : T. D. \. S. V. Bëni-Hayane).Ayad. OULED -ABDALLAH.BEN -MOUSSA -BEN. {Téniei-eL-Haâd. — Kef. — Vassaux et alliés dans la région DU KHALIFAT DU CHERG 250. franche d'impôts 2 villages GoLÉA et KhHB. M. G. OULED-ENNEHAR . M. . S. 248.). — La ville de Lalla— Cherea. Oiiled-Ennehar-Glieraba.

M ). Confédération — EL-Meddad. D. et Taza. C. Beni-Belhas- sène. — Djendel. nis. M. 256. 254. C. M. BouHALOUANE DU GouNTASSE. {Téniet. C. {Ouci'se- M. D. M. M. (1842-1843).P.M.). Hammam-Righa. Djendel. alors dépossédés. D. centre). dont rivalité assurait l'alliance turque. (Bammam-Righa. D. D. (Djendel. Ouled-Sidi-Slimane. Anasseria Téniet. Ow/erf-.— 77 — . D. D. M. Childiat héréditaire la du DJENDEL (1842-1843).). S. — Aïneel-Kliemaïce. BenîMehare^. 253. {Ouarsenis. E. C). E. {Téniet. C . D.). G. M. {Téniet. Ouled-Ali-ben-el-Geieroul. — — M.). (1842). Beni-Solimeur(1842). et 4) — Boiflialouane . BENI-BELIIACÈNE I. — Taza. partie (V. P. C. (DJendel. MRABTINE DES BENI-FERAH et. — /?o«c<6«^ — D.). S. Territoire des Righa (1842). {Téniet.. (territoire de colonisation de Vcsoul-Benian. — Adélia. sous la suzeraineté des Onled-Ben-Cherifa. C. C.— I. D. 255. {Ouarsenis. {El- Khemaïs) {Téniet. BENi-MiiHARÈZE.).)- — Oidcd-Bessem-Cheraga.).).. C. SouAÏAH. S. partie des OULED-BESSEM (1842-1843). I. 257. Ouled-Meriem (Djouad). Beni-Ahmed. — Descen- dance clientèle du grand saint de ITslam Si Alniied . xM. M. — Oued-Telbenête. iM. Djouad tenus en échec par les mrabtine des Ouled-Lalvhedai-. OULED-AMMAR(1849-1843).). C. Bol fus-ville. Lauigcrie {Anwura).4mA?i«r. Aïne-el-Anseur. . C. Ouled-ben-Dhamane{Ouarsenis.

(1842). (Ammi-Moussa.).— la 78 la ben Youcef. iM. TaÏMDA. D. en — MeknassUj C. C. G — . Ali-Djilali. D. — Hayouna. C. puis ensuite des — MerSOUHALIA. D. Confédération des 1848). .). 219). E. Ouled-Bouikni. 258. 19 petites tribus. E. P. Gsaïba. C. C. BeniOuragh-Irane(1848). D. D. C. OULED-SIDI-HeNNI. Beni-Ouragh-Ouled-Mohammed. M. — Mrabtine et Ouléma parmi la lesquels la famille des Ouled-Si-Henni avait prépon- dérance. El-Anneb. BeRGHOUT. partie (V. Aïne-Ziatine.). Menkoura {Oaled-Ali). suzeraineté absolue de famille des Ouled-Khalladi. ce dernier prépondérant sous raison d'une zaouïa des khouanc Taïbya. D. M. répartis aujourd'hui en 3 sections. BENI-GHOMERIANE Beni-Ghomeriane. {Animi. D.Moussa. M. 22 petites tribus. M«r.). Madja. — P. 261. OULED-SlDIMédinet-Mccfjadja. OULED-Smi-BOU-ALI. D.) {Gouraya.). Adjama. sous ZOUgya. Bessenez. D. 4 villages : des MIKNASSA (1842-1843-1845les Turcs. Ouled-Mo'. Bouhlal. de Miliana. Mesker. Ouled-Itaneur. vassaux des précé(Bra^j M. TlRÂNIMTE. C. . Confédération 1848). D. C.. C. D. C. (en relations — Groupes iiiclépendants éventuelles avec les turcs de ce beylik) 260. fournissaient des cadhi et des khodja aux Turcs. — V. partie {Kherba. C. — .oî^a. M. partie {Bra:. K/ierbaj 259. C... M. MEDJADJA (1842). {Chélif. dents. 2 BENI-OURAGH (1842-1843-1845- grands groupes. . Kernachine. Ouled-Be/eUène. Oaled-el-Abbès. .).). X). {Ammi-Mo Lissa.idjeiu\ D.

M. C).YACOUB-ZERARA grands nomades circulant entre le Mzab. M. (7 frac- — Oulèd-Berkane (4 fractions). Confédération des petites tribus).). (1S42-I843-1845-1848) — Maacem. {Affiou.. 1848) (11 — Dar-Bosseri. .Moussa. — Ouled-Bakheta. OuledMahalla. berbères Touafès et autres mrabtine. Beni-Zidja. Ouled-Brahim (2) (1841-1846). Ouled. (23 Hassasna octobre — D. D. {Yacoubia. D.){ des MATMATA — El-Mellab. S. 6 fVQcVions. Berkane. M.D. Ammi-Moussa. El-Maïa. C. Confédération des OULED. HALLOUYA (1842-1843-1845C. I. {Géryville. alliés des Harrar S. Tadje(1843). Hassasaa-Cheraga. D. Confédération 1848). 79 — (1842-1843-1845M.— Keraïche. 266.. C). K. Ammi- Moussa. {Satda. M. 263. Confédération des (5 fractions). C. (1) (1841). 1. Ouled-Embarek. T. Confédération des KERAICHE (1842-1843 18451848). M ).. C). Ouled- {Amnii-Moussa. . — Aïoun-el-Beranicc. Ouled-Bakheta tions). Hassasna-Gheraba. Mekmène. rouna et les cliott de la Yacoubia. Ouled-YacoubC/ieraga. 265. . D.. MAACEM D. Kéria.x des (2) Beni-Amom. C. 267. Tadjerouna^ K. C. T. (1) Ne pas cont'ondie les Hassasna nomades de la Yacouliia avec ceu.C. D.— 262. C. HASSASNA 1841). K. A mmi. C.de la MekeiTa n° 200. 264. — 268. T. Confédération des (236.Yacoub-Gheraba. K. Confédération des BENI-TIGRINE (1842-1845-1848). Ammi-Moussa. tres territoires Les Ouled-Brahim et les Heni-Hoceine occupaient alors d'auque ceux où la France les a installés lors de leur soumission en 1841.

D. ANGAD. hada.Ahmed.T. K. {Mecheria. Confédération HAMYANE -GHERABA. Ouled-Farès. — 271. — — 270'«'-. (comprenant . {Aine-SeJra. Bekakra. T. {El-Aricha.. K. 269. (1) 80 — Tircine. CHERFA-OULED-MOULAI-ABDELMALEK(1872Cherfà. Oaled-Toumi. K.'K. C). (1844). K. (1848-1852). Akerma. K.). Ouled-Ti)umi le Ouled-Farès étaient parfois réunies sous nom di. — Angad. S/issifa. Oiiled-Ameur. K.C. Beni-OivBA_. Aine-Sefra. K.. (1841-1846). K. : forment 6 caïdats du cercle cVAïne-Se/'ra. K. Moghar-Tahtani..— Doui-HociNE M. K. Ghiatra-Ouled-Âlessaoud. Aïne-Sefra. les deux Moghar (n° 170) et aussi à Icli. K. Thioute. ksar marocain. K. Mgane. Ouled-Embarek. K. OuledMaghaoulia. — 270^i^ Confédération des AMOUR (1847-1855). SouALA. — Ouled-Ali bel- Hamel 270.. {Saïda..). de Benikhou). K. MogharFoLiqani. C). K. T. K. {Aïne-Sefra. nomades 1-es entre Asla et Figuig. K. — . K. — les Ouled-Khelif) {Mecheria. Meri/iate.. . Hamyane-Djemba. Ouled-Mansoura.K. Gottib. . K. . FraSerour. . C. C). Aïne-Sfîssifa. K. des K. Hamyane-Djemba : groupe de 13 tribus et 5 ksours ayant conservé leurs formant aujourd'hui noms Hamyane-Chafaa. et emmagasinant dans ksours de Asla (n° 239). C). K. Ouled-bou-Bekeur. Confédération des (1845-1847). Ouled-Slunane. Ouled-C/ialimi (ou fort Ouled-Selim. . Bein-Metai'ref. Tioute. Ghiatra-Ouled. — et Hamyane-Chafaa. T. T.ZAOUIA D'AINE-MADI (1) — Fief politique et et Les trois li'ibus Oulcd-Eiubarek. ... savoir OaledOuled-Abdallali.. K.. K. 1882). .

{Gérycille. K. K. {Lalla-Mag/inia. et des adhérents partout dans et le Sahara. n° 503}. — Bem-Boasaid. Confédération des BENI-SNOUSSE (1843-1844). Dans la zone immédiate du beylik d'Ouahrane. les Hallaf (n° 127). T. partie (le reste w 248). Attia. T. et en rivalité avec les Ouled-Sidi-Chikh. T. C). (V. El-Khemis. partie. OULED- JVIoussa-ben-Yahia). n° 230). les Tidjanya en 1830 étaient une puissance ayant des attaches à Fez. nia.. 274. K. 272. (Laghouat. les Hamyane Larba (n^ 128). 6 . la famille de Tidjani avait la suzeraineté des cinq Ksours suivant: Aïne-Madhi_. à Laghouat jusque dans le Soudan. C). T. {LaLla-Maghnia. BEN[-AZIZ. K. Confédération des BEXI-BOUSAID (1843-1844) (OULED-BELHACtlM. CheUala-Dahrania^ K. à Tlemcen et à Tunis. où elle avait l'action s'étendait jus- une importante succursale dont qu'en Tunisie (V. K. (n° 270). La d'Aïne-Madi avait aussi la suzeraineté sur le les — religieux de Tameltalte. à Temacine. des K. {LaLla-Magh- 275. (1845). — Tribus 273.K. au Souf. fondateur Ennemis déclarés des Turcs de l'ordre des Tjdjanya. K. Beni-Mengouche. ATTIA marocaines réfugiées sur le territoire des MsiRDA [W 244).. C). T. BENI-SNACÈNE .— — 81 — " religieux d'une ancienne famille chérifienne illustrée au siècle dernier par Sid-Ahmed-el-Tidjani. El-Khemis. Bou-Semghoum. les Zaouïa fief Laghouat-el-Ksal (n° 241).. à Temacine. ChellalaGueblia. BENIBOUKHALFÈNE. C). Tedjemoute. C).. Les guerriers et adhérents étaient surtout les Trafl — — (n" 240). Confédération MÛGRAÛUA-DAHRA (1844- 1852). BENI-MENGOUCHE .

D. Beni-Tamou. M. {Cavaignac.). ARIB et ZAKAR (1842). Rabta. {Ténès^ M. D. 279. Chebeidia. D. M. E. {LiUré-les- Arib. Hahaouate-Cherguia (Oued-Massine). {Téniet. S. SiouF (1840-1843). Beni-Mama). S. Confédération des — SiNFiTA. D.). I.). (Té nés. — Oued-Tir zer te. C.. BENI-DËRDJINE {I8i3). Taraghna (territoires de Ténès. E. BeniC. —Haraouale. S. 276. Zougara. C.)(1842-1845).C. P. — I. {Ténès.). I. — Arib. A?»îeroua. Charrère.C. {D/endelj M. partie {Cas- saigne^ M. E. D. Ouled-Younès (1844-1846). — — Sinfita. Beni-Madoun-Bouamoud Maine. . Confédération des MATiMATA (partie). Negous. M. {Téniet. P.U. Dahra. Cavaignac. Djebel-Louhe. BEXI-HIDJA (1842-1845-1846). M. — Beni-Derdjine. Matmata. Montenotte. — Siouf. C. Baache. P. E. M.). C. Confédération des BENI-MENNA ou du DAHRACHERGUIA(1848)(Beni-Madoun. E. Maïne.' Ouled-bou-Frid (mrabtine)^ Beni-Mi:rzoug. (18-45-1848-1852). Talassa^D. — Zervifa. Tamou.).)Ouled-Abdallah (1844-1846). C {Ténès. S. 277. Cherfa-el-Djebel. D. Beni-Merzoug. Talassa. Touilla. C . D.). M. M. C. 280. (Ténès. — . D. P. . P. partie. D. D. — Baghdoura. I.. {Ténès.). 82 — — Achâacha.). C. (1845-1847). C. D. 278. .— AcHAACHA Zerrifa {Cassaigne. D.). — Ouled-Abdallah.). {Ténès. C.). partie D. C. M.). .

et les restées sur les crêtes et n'occupaient jamais teriitoires qu'elles cultivent aujour'i'hui. D.D. QSAxXTlNA (Constantine) actives (73 . Ouled-Ghalia. D. et AHL-CHARÈNE ou OULED-ANTEUR D. D. — Harchoun.M. Tamellahate. OULED-HÉLLAL (1840-1842-1843). 13 octobre). — l^amellahate.281.).C. — Nouba de5 sefra militaire hommes) . D. Beni-Ouazane. Beni-Boudouane (tribu S. — Beni-Boukannous. {OaarI. Ouled-Anteur. P. (^'taiont dans la plaine le3 . C. S. D. — Beni-Hindel. C.)- — — CHAFITKE V BEYLIK QSANTINA I. 282. E. C. M. I. M.). . OuLED-BousELiMANE.). Gaerboussa. {Chélif.). 284. {Ouarse?iis. G. 283. l. I. dirigeanie). —Beni-Boudouane.(Owarsé?/ziS. D. M. BERBÈRES DE L'OUARSENIS (1842-1843-1845). Tsighaout. . (Oaarsenis. M. . (1) La plupart de ces tribus. S.). 83 (1840-1843). Sendges (1) (1843). Betiata. D. Beni-Hindel.ÇOuarseniSjM. Ouled-Ghalia. {Oaarsenis. — Ahl el-Makhezène r^ Catégorie. {Chélif. artillerie maison du Bey 30 mokahalia 50 mezerguia (lanciers) du bach-kateb ou secrétaire général 60 kobdji ou .). M.aro'y(?m. {Boghari. Boghari.— Ouled-Hellal. M.— Z. G. Bettaïa. C. M. M.). (Boghar. Beni-Boukannous.).). — Groupes guijrriers (1837. S. senis. M.).— 5c^/it-0a«JCf. Sendjès en particulier. C. C.{Ouai-senis.ie.

C. D. .). Oulmène. Tachouda. Ouled-Zrar). C. C. D.C.C. 285. C. cavaliers DOUAIR DE L'AGHA (1837-1838). D. Il avait en permanence 300 cavaliers sous ses ordres et les Harakta pouvaient lui fournir. P. Goum. D. C {Sedrata. C. Ouessah. D. Aïne-Thouïla^ D.). C. — . — 84 DEIRÂ DU KHALIFAT DU BEY (1837). Guern-Amar. C {FedJ-Mezalaj Beni-Merouane. C. C. C. C j . D. D. Fkrina. P. D. Mtoussa. MAKHEZÈNE DES HARAKTA ou du CAID ELAOUASSI (1840-18r2). . . D. OuLED-SiouANE. D. Medjoun. Sidi-Rghetsse.). . — Banlieue suburbaine . à un moment donné. {Meskiana. — chaouch. Aïne-Bobouch. liers. C. etc. se composait de 32 petites tribus. Terraguelte. Ouled-Khanfar. comprenant les 4 groupes des Ouled-Saïd. 200 cavaP. Ras-Zebar. D. Ouled-Rahmoun^ 286.).E. Baghaï. D. El-Mechtal. P. Deira-Seraouïa. 287. — Zenalia.). Y^véîeciure. D.gardes de ville^ chef-lieu de division militaire. El-Hassi.). E. D. . C. C. D. Forme aujourd'hui Touzeline. D. 26 sections : Aïne-Dess.!) C. D. : Le P. . qui était toujours un parent du bey et un des plus grands dignitaires de la cour. D. — Constantine. près de 4. D.). — M. {Aïne-Abid. El-Zerg. Ouled-Eumara. C . Ba/iia. D. C. M. commandés par 30 chaouch — : Environ 1. D. C. D. G. Oued-Nini. M. Moulaï-Dine.) Aine-Snob. E. D.000 Deïra-el-Oued (Ouled-Fillah. Aïne-Zitoun. Mesloula. {Fedj-Mezala.{Aine-Tine.000 cavaliers de goum. P. D. {Aïne-Beïda^ C. D. D. D. — L'ancienne confédération des Harakta. (Oum-el-Bouaghij M. presque toutes apanages des officiers et lieutenants du Caïd El-Aouassi. C. Bouhaoucli. Dalafi. Hamma^ Khoubs. — 5t^raowia.C. C. C. E. D. E. G. M. . C . Deira-Zenatia. E. . — OuedBousselah. C.

D. {Oued-Segai/ij .). D. Re/ref. C. E. D. — 288. P. — Ras-Segmne {Seguin).000 cavaliers. comme le nom tançais de Seguin. commandés — Makhezène de 500 cavaliers un caïd turc. SAHEL DE STORA ou BENI-MEHENN A 50 cavaliers. appaOued-Sbikha. C. D. liers. D. E.). C. avaient la charge le d'assurer les communications postales avec Sahara D. . Ouled.Arron- 293 1843). El-Brassa. D.C. 85 — ZMOUL . d'élite. — Grande tribu un caïd turc. M. {Gastonville. et 291. Meraouna. Zaouïet-beii{Châteaudun-da. {Eulma. DAMBEUR et ARAB-CHETTAIA (1838-1839). Ouled-el-Arbi.).) . 100 cavaP. M. Châieaudun-dii-Roummel. C. M. (1838-1840- — Oued-Ksob. E. P. Mekhencha.)(1832-1838) (I). Ouled-Zerga.).). fournissant 1. L'OuedSeguineest écrit et par suite prononcé Seguin. . sbaliia. — El-Kouachi. Aïoam-el-Hadjez. I). . — Apanage du et Chilvh-el-Arab officiel. C. nomades. (El. die. C. C.M. Meghalsa. D. C. C. C. Aïn-Ghorab. — Dambeui\ (Oued-Atmenia. D. D. G. D. Sferdjela^ {Condé-Smendoa. . C. C. . E.). . 289. D. C. OaledBelhaoachàte. E. D. C. C. P.). Ouled-Zaïm. par Ouled-Zouat. TELAGHMA tribu sbaliia. {Châteaudundu-Roummel.. D. {Aïii- OULED-ABDELNOUR (1832-1838-1839-1840).Roummel M. . (1837-1838). C. (1) Un exemple encore de nos altérations orthographiques. C. D. C.). — Mokhaznia. D. 290. M'lila. Zarroug . D. D. C. D. sous — ()ided el-Haîf.. Timtelacine. C. de faire la police des P. 50 nage du bachkateb. Ouled-Belkhir. (St-Cliarles. P. D. C. 292. OuledrBouaoufane. D. E. EULMA-MESLA (1838-1840). D.

Ahl-Msila (1841). 297. aussi du Caïd — Ouled- . les ordres taire 200 cavaliers sous du caïd Guerfa. OULED-ATTIA) — KhorC. (1843). 298'^'^ Ville E. 200 cavaliers fane^ D. D. Sedrata. dont la dignité était hérédidans la famille Ben Merad (. Dicra-Mezerguine goum. I. n'avait plus de nouba en 1830 (V. MAKHEZÈNE DES GUERFA. Arb-kl-Haddaha. Oued-Deheb. G. de MSILA. MAKHEZÈNE DES OULED-FADEL (1844).. 25 cavaliers. 294. S6 - Blni-BechEre.). Ouled-Ali-boq-Noba (Aïiie-Taghroutej P. — Beni-Bechir. E.)(V. Dehemcha. P. C. Gherazla. de Sillùgue . — Bounabj D. n" 322). Khendekpolice de la route. GHERAZLA-GHERABA et (1838-1839). 25 cavaliers. partie. Gkerazla. et S.). D. Aïnc-Turk. Bem-Fouda. Hazabra. et Davout. DEIRA et AZELS DE L'OUED-DEHEB (1840). 200 cavaliers. dit investi de I'Aocres.— (Philippevillej P. . E. 296.). C. Zmala des ASAMNIA (1839). et 295. C.). et — M. G. D. C. Maoaïa.). G. (Madid^ (Madidj M. — Koulougli (ban- lieue actuelle et ville de Sétif^ P. 298. Oaledet — Mosly. Perigotvillej Aïne-Kehira (AmouchQj Dehemcha.). C. — Territoire de colonisation d'Oued-Deheb (Eulmaj M. M. D. M. V. D.répartis sur les Azel.). M. E.). D. Asla. C. (Righa. de colonisation de Jemmapes. SAHEL DE SKIKDA (MAOUIA pour la .. —Nombreux couloughli. nf'404). 478). 299. D. U. C. Ouled-Messooudj territoire (Jemmapes. D. G.

72 hommes. Rgaïate. Ouled-si-Mançar. El-Oa800 cavaliers environs. (1) Zemmora.) El-Kantara. Msila ils et CoUo n'avaient plus de garnison turque en 1830. Artillerie {Bougie. Ouled-Ameur. M. G. Turc et le fort 302. 304. ANNABA (1830-1831-1832). figurent aux n»' 343 et 451. Nouba active de 3 sefara. 5 sefara — Ville forte et E.C. M. ~ Nouba active de 2 sefara. Nouba active de {Bône^ P. département d'Alger). D. D. . {Barika. HAMZA. — Ville forte. Ouled-Daoud. E. 305. — Fort et nouba de 1 sefari {Bouira. P. — Ouled- Bellil. D. G.. TÉBESSA (1841-1842). DJIDJELI (1839). Ouled-Mansour.).. BISKRA (1844). G. taïa. Bitam.). T. partie. MAKHEZÈNE DES OULED-BELLIL {Bouira. Mrarig. BEDJAIA (1833). 301. (1). E. Ville franche en souvenir de Khireddine (La presqu'île de Djidjeli. Tlet. D. C... Biskra. {Aïne-el-Ksar. département d'Alger). 303. D. 307. Tébessa. P. C. — — . Nouba active de deux sefara {Tébessa. D.). P. ban- lieue. 300. P. 87 — C. — Fort à la prise des eaux. E. et centre d'Aïne-el-Ksar).Toula. (Le Saint-Germain. C.— Fadelj D. 306. E. SAHARI-DU-CHIKH-EL-ARAB (1838-1839-1844). E. P.). E.). D. G. — Ville forte. Nouba fort de quatre sefara. partie. Ouled-Amor hen Fadel.). {Aine. P.

. etc.. Ouled-Solad. — Gho{Fedj-Mzala.. 308. Aïneel-Hadjar. D. P. pdiV lie. (1837). et El-Milia. P. {Grarem. et C. El-Meradcha. Ouled-Kaïm. P. E. E. — Ouled-Tebib. auxiliaires. Azels de etc. AZEL DE L'OUED-KEBBAB (1837). Aïne-el. — Kermouda. D. E. G. Mila. P. E. — . Oued-Kebbab. Ouled-Gouam. et P. D. Bled-Stetira. Bou-Ksaïba. {Aïne-Kerma. OUED-BENGRATS — Karkara. 310.. {Mila.). Béni Ghomeriane. E. centre de Lucet). KERMOUDA I. — Ahl-Makhezène —2^ Catégorîe. C. P.).. D.C partie. partie {Aïne-Mlila. Tenanciers. etc.:eba).. (1837) P. A. Ameur-el-Hete. Ouled-elBey. MILA (1837). E.) Bab-'Eroache. AZEL-DES-AMEUR-CHERAGA la ges des dignitaires de — — . Ameur-Serahouia. C. B. Beni-Guecha. Quettar-el-Aich..). Guetlara. . partie {Zerata. {El-Milia. P. 312. Bebchia. fermiers. M.). D. D. .Meurs.— ApanaCour du bey. .C. D. C.. — Sidi-Abdelmelek. Khoub. II. — 311 MOULA (1837).' territoire de colonisation de Aïne-Tine.!). — Azéba. D.). E.. .. Mila. P. . D. partie {Roufach. P. Ouled-Yalua. centre et toute la banlieue de Constantine). 314. C. OUED-EL-KOTONE (1837). Ferraouine. meriane.. (1837). partie {Sidi-Merouane. M.Y)arlie Ahsasnah. D. E. C. D. G. 313. 309. OuledNaceur. ZOUAGHA-EL-GUEBLIA (Voir n" 356). S. et territoire de colonisation &' Aïne-Tine). E. El-Guerra. M. G. P. E. C. M. Ouled-Rahmoun. {Roufach. G. E. Sekarnia.

). OULED-. G.. C. C. fermes). HAOUIMEUR P.. P.AN. P. D. etc.— (Benipartie.P.. {Condé(1838-1839-1840). OULED-BRAHAM Azels — Ouled-Braham.. D. D. P. Azels des GUERFA (1838-1839-1840-1852). et Gracelotce. de SMEXDOU.). 316. E. territoire C). E. Ouled- du caïd Sellem.Ahmed. SOUHALIA. CtC. C. E.î).). {Bizot. C. SOUHALIA. territoire de Roufach. {El-Arroach. (1837)..... 322. Ouled. E. P. E. G. — Ouled-Arema. P. de CondéSmendou. gardiens^ pâtres et chameliers du Beylik. El-Kantour. EULMA-KCHAKCHA.. C. n» 324). C. G. centre).).). {Oiied-Atmenia.\. D. P. {Aïne-Mlila. G. Msouna.). BENl-HAMEIDANE. CHETTABA indigène et de coloD. E. .Ahmed. Azels partie /iOi(/- des BEXI-HAROUX (1838).).— 315.). C. D.. Karkara. G. — Oued-el-Aar. D. M. D. G. . D. P. Sidi-Merouane. Béni. — (Aïne-Smara. El-Malah. D. — {Grareni. E. Djebel-Aouqueb. D. Souadek. E. D.C. E. de colonisation SmendoiL P. OUEDJEL . 319. MSOUNA. (1838). El-Arroiich. {Bizot.P E.). {Oued-Segidne. E. Arema. 89 — colonisation de a. G.— Oided-Aa:si:.. D. 321. apanage El-Ebel. 318. partie. E. P. G. (V. et (1837.. 320. . Ealma-Medjabria. SOUADECK. Khe^ara. TAKOUK —Beni-Hameïdane. {Oued-Cherf.\TTIA. territoires. D. Ouled-Belaguel. E. 317. Ouled-Saci. Me::oui (1837).. 319^'^ (1838). P. D.). territoires de colonisation. M. OUDJ. nisation. OULED-BELAQUEL-EL-BERRANIA (1838). Khangact-Sebate. MECHMECH. P. fach. G. OUED-ROUMMEL E.

Mlila.. B.. — Ouled-Hamza. Temlouka.). C. M. — — III. M.— Ouled-Sehhar. B. 326. OULED-BjELILA. C. Ouled-SebUj B. (Jemmapes.OULED-DERRADJ — Oïded-Derradj. partie Ahsasnah. Ouled-Messaad. — Hassahace. OULED-DJEBARA (1843). M.Lounès.C.). D.C\ OuledHabeba.C. partie ( Aïne-Mlila. OUED-BESBÈS (1836). AMEUR-CHERAGA (1837-1838). OULED-ABDELNEBI^ OULED-BJEDDI. de colonisation). MOKELFA. — 323. centres ou fermes de Temlouka. P. C. 90 — (1843). n-^ 337). Guellal. C.). partie. D. Ouled-Na- CEUR. B. CEDRATA. E.C.. Ouled-DJehech.C. {Jemmapes. AMEUR-GHERABA.C.* breux azel — Ouled-Soltane. 325. P..— Ouled-Hamza. 331 BREIB (1838).C. El-Meradc/iUj B. P. C. . Harmalia. B.. partie. partie Ouled-Naceur. 328. E. (Banlieue de Sétif. SEGXIA (1838-1802). D. Guellaï). B. . (V. etc.Rayât 329.). {Guelaa-bou-Sba. Ouled-Berradj. Ouled-Si. — Monelfa. — {Randon. M. P.. C. Ouled-Achour. Ameur-Sera/iouia..). et de Saint-Arnaud. C. B. et territoire Oaed-Besbès.. . (Edoagh. B.).. — Abdesselem.. 330. . centre 327. Klialed. TREATE.M. . 324. Harmalia. B. D. OuledHabela. Ouled-el-Alia). Ouled. . Breïd-el-Eulma. B. BEXI-SALEM. E.C. E. comprenait denom(voir n° 108). Ouled-Gassem... B. D. {Aïne- C.— Behira-Touila. B. C. Ouled-el-OuaRj etc. C.

— Aïne-Rehana. Bir-Meniène. Radjeta. Ben[-Marmi (1836). Djendel. (Pe^tY. Sidi-Maache. P. {Oued-Cher/.. C. 333.).). 334.{Oued-C/ierf. Arb-Filfila. {Millésimo. {OuedCherf. P.— Radjeta. Beni-Brahim (1836). E. E. . D. GAID-EL-GUERFA (1836-1839-1852). — Beni-Oar^eddine. D. Beni-Slib. D. Ouled-Maouets.). D. Demane-el-Bagrate. E. G. pes. (Jemmapes. Beni-Foughal (183G). P. G. {Robertville. Beni-Merouane. I. D. S. — Chenioiir. {Aïne-Mlila. (Oued-Cherf. M. D. G. D. G. D. . SeLlaouaAnouna.D.).). Achache-Ouled-Ali.). D. i?e/n"-^(iûJ(. M. D. {Philippeville. P. {Kellermann. Aïne-Melouk. D. Ouled-Harid (1836). P. D. P.) . P. G.— 91 — C . G.). D. — Boiihamdane. {Oued. SAHEL DE SKIKDA (1839) (voir ir 294). El-Hazebri. P. Beni-Ourzeddine {Millésinio. G. FeddjoudJ.eline. — ^t?/2w¥armî. M.— E. Arb-Filfila. P. — <S/i6. E.). Maïda. D. {Clauzel. E. G. {Oum-el-Bouaghi. Aine-Nechma.). Beni-bou-Naïm. G. C. P. M. Chabet-DjaminEj Oulcd-Dreïd. 332. {HéliopoliSy 2"<»l/«. G. G-. G. D. E. M. Zouabi. D. M. — Beni-Me:. G. G. D. M. D. voir n°322. P. M. KERAREB-SÉLLAOUA (1840).. C. C. D. Scora.). Guerbès.. D. D. (Edough. D. D. Beni-Bounatm-SJisifa. {Jemma. C. D. M. (1836).)Ouled-Ali (1836). et Gastu. M. M. et Guelma.). G. D. D. {Sejia.). D. G. G. G. — Oa/ed-Zfanc^.). C. D.) OuedDradeur. E.:. G. {Oued'Zenati. {Oued-Cherf. E. G. . Oued-Mguerba. G. Guerres. Achaciie-Atatfa. Ouled-Senane (1836).) . E.) . OuedBamimine. — .). P. M.). — Ouled-Senane. G. Hamiça. G Meddouda.). E. .Cher/.)- Beni-Mezzeline. M. {Sedrada.

Olled-Bouaziz (1836). D. P. Bem-Caïd (1837). partie {Saint-Arnaud. M. partie basse {Edough. El-Ouricia. {Nechmaya. — (Bône. Beni-Urdjinc. Cheurfa (1833). E. Merdes (1832-1833).). tout voise. C. partie. Khareza (1832). P. Oiœd-el-Hout.. 92 — SAHEL-ANNABA (Bône) et EDOUGH (2 caïdats). Ouled-AliOnled-Sabor. P. G. D. Medjounis. P. G. — Eidma-Krecha. . — Tahla. G. — Ameur-Ghehaba. (Beni-Salah. Beni-Ourdjlne (1832).). P. D.). (banlieue de Bône. Firrnalou. (Sétif. Guelt-Zerga. Ouled-Mansour. M.— Boukiiiira. E. P. — Oued-Bardara.. (Tebessa. — . Ben-Dieb. des villages de la Compagnie gene- communes de Bouhira. — Cherfa-Fetzara. - Tebessa. E. E. des le territoire de colonisation de la ban- lieue de Sétif. C. E. C. Mahouane. Ameur-Guebala et Ouled-Nabète .). {Eulnia. ElAmeur-Dahra. P. EuLMA-OuED-EL-HouTE (1833-1834).). P. M. — Guidjal. ils ont fourni. — . D. P. Ameur-Guebala. centre).. C. D. C.. — Bii oiiela. Malah. El-Aoïiara. ..V). Takoka. D.. D. E. P. {Bouhira. G. Mairona. G.). ben-Naceur.). Chabia. etc. 336. OULHASSA (1833). DuzerDille. C. D. D. E. et Combes. . D.). D. M. D. E. G. M. D. C.). G. E. D.— Dramena. D.. GAIDAT DES AMEUR-GHERABA (1838-1840). E. . E.). — 335.. . P.Y). avant 1857. C.). C. — Merdes. G. Aïne-Abessa. C. M. Ouricia. P. D. E et centre de Zerigueur) Dra-Menna (1832). P.). {Pen- tluècre. Aïne-Abessa. Les Ameur-Gheraba sont devenus en 1849: AmeurDahra. C. Ouled-Nabète. . (Edough. Tahla (1834). D. M. et Nechmaija. (Edough. Ouled-Nabète. E ). {Morris. . {Beni-Salah. C...). E. AHL-TEBESSA (18Ô0). P. G. ville et banlieue). 337. D. D. — D. P. G. Ouled-Adouane. D. (Beni-Salah. partie {Eulnia. M. G.E.

D. partie (V. M.) partie — Ghomara. Sakra. G. D. D. Ahl-edDir. partie. Selmane. D. D. . E.D.— Fer AKR a. C. (1840). Chabet-C/ier/a. . G. partie (centre de C. G.s. Olled-Moqr. Beni-Udou^ . n° 381 El-Hammama.). KSENNA (1845-1846). D. département d'Alger. Ouled-Sidi-Khaled. G.. {Aîne-Roua.) (V. P.ane. Mtarfa. centre de Faucigny). NAIT-HAMZA (1845-1846). {Msila. D. M. EULMA DE BAZEUR . C. E.). {Aïne-Bcsseni. P. G. {Saint-Arnaud. Braktia. Hachem-Mokiiaznya {i83S). [Aumale. G. {Msila. sous suzeraineté des Moqram ou : divisés en deux branches rivales Ouled-Abdesselem. M. G.. — — — . G.). 29G). {Aïne-Besseni. le reste des Ouled-Nabète). 342. 343. M.). P. 338. partie. OUED-DEHEB (1840). D. 93 — {Aïne-Abessa. IV. Ouled-Dehim. Medjana. Oued-Berdi. . E. Guelt-Zerga. Eulma. Morva. et D. D. Ouled-Guesmia. Telia. Bazeur. D. Beni-Fouda {Sdlcgue). Coudiat-Ouitlène. Bellaa. — Vassaux ou héréditaire alliés Grand la fief de la MEDJAXA (1838). Metarfa. OULED-DERRADJ-GHERABA. 341.. C. . M. {Eulma. C. Ouled-el-Hadj et D. Merioade.). — . D. {Bibane.).— D. département d'Alger. . Aine-Ha^em. M. Ouled-Adi. D C. OuledOuelha. {Msila. . C. D. G. — D.). 339. G. Ouled-bou-Abib. D. 340. M. G. D. D. C. centre de VOued-Deheb). D. M. —Aferfyoa/H'. C. G. Ahl-Regab. C. Ouled-Dehim.

Sidi-Embarek. I. E. Bem-Ayal. Sidi-Embarek^ D. D. S. E. — Dréate. {Bibane.. Chenia. P. El-Ksoiir. Ahl-Belaguel) £o/2i. Ouled-Sidi-Amc. — 94 — . Zgueiu\ S. M.C (Bibane. Ouled-Abbès.C. S.). C. C.{Akbou. C.) OLded-Dahmane. 37 villages. BordJ-Occidental. Mansoura. S.)Ayad-Ouled-el-Haddad(1838). C.). C. — C (I) Écrit à toit. — Ouled-Taïer. J/a. Ahl-Zemoura (1838).. Ouled-Sassy.i- — M^ila. Ouled-Feradj).) .). D. — Ouled-Sidi- Amor. {Maâdid. G . C. — — . . {Bibane. S.:. Ayad Djebaïlia (1838). {Maâdid. . D.P. E. D. S. . (Bibane.C.C. D.). D. C.). — Zemoura. S. C. Chouta. El-Hamra.). C. (Maâdid. — D. {Aïne-Taghrout. Oaled-Haneche. Maâdid. . (Bordj-bou-Arreridj.). Blondelj El-Achir\ Bordj-Oriental.r (1838). (centres et fermes de Teniet-el-Mardj^ Medjana. Ahl-Qalaa. {Bibane. M. M. I. M. D.). Tassameurte. sur les anciennes cartes. M . D. I. D. {Bordj-bou-ArreridJ. MziTA (MziTA. Mekarta.). — — S. {Msila. — I. soura. M. C. Cerez.C. I. Ouled-Khelduf (1838). D. Ouled-Tebène. Morlssan. M. Dréate. {Maâdid. D. — MansoLu^a. Rilassa. Tazemalt..). M.). M. 15 villages. Ouled-Taïre (1838). I. D. {Riglia. Moqrani. ) Beni-Abbès (1847-1851) (Ouled-Mohammed ou Moussa . C. tribu serve. Mouqa. etc. M. I . {Maùdid. . M. I. Tigrine.C. S. M. I. D. Maâdid (Ouled-Alia.. tribu noble vassale des Zmala. Ville de Qalaa des Beni-Abbès (1838j. M. Ouled-Bachta. centre). Gal- bois. C. D. Ouled-Haniche. Olled-Zina. I. Rabta. M. Megueddem(0um-er-Ris3ANe) (1) (1838).— i7asse/zao?^a. partie. P. Mkarta. M.).C. {Maâdid. {Bibane j M. S.). D.

C.). M. M. {Bibane.). T. C. Ouled-IMansour ou Maiidi (1841\ Oaled-Mansoar ou Mahdi. IMECHDALÉNE (Mechdalla) (1847-1850). d'Alger. C. . . {Msila. — SebkhŒj D. — Ahl-el-Ksar. C. (184G). I.. D. D. D. AITE-CHERFA ou OULED SI-AMEUR {iSAl-iSid).). D. C. OUHNNOUGHA (1851) (KAIIAL-OLIDENOU Ct ABIOD-OUDE- Nou). M. Methr. . {Beni-Mansou/\ M. Ouled-Derradj-Gheraga ou Ouled-Sahnoun (partie). 345. C. Ouled-Mselleni. KheI. (Bibane. Beni-Mansour (1851). Beni-Ilmane. : . S.). C.C. M. (de I'Oukd- Sahel) M. Ouled-Taïr Harreza.S.). d'Ighil-Ali).). Ahl-el-Ksar (1851). Ouled-Nedja. G. Ahl-Kolla et Ahl-Sartour (Beni-Yadel. . — Beni-Intacène.. {Aumale. Ouled-Daane : Kessabia. G. : Selatna. Ouled-Madhi (1842-1850).). Ouled-Dehim.). D. tribus serves. C. partie. D.. — Beni-Mansour. rabcha. S. I. l'asmaUj centre). I. M. D. M. partie (voir n° 340). D. (BeniMansour. S. G. {Msila. et Ouled-Salem Oued-Okhis. D. C. I.!). {Msila. {Barika. soff de l'OuED-CHELLAt-. S. D. Ouled-Ali Ouled-elOulkd-Sidi-Brahim-bouBekeur Ouled-Sidc-Brahini-bou-Bekeur. D. C.). .(avec la ville 95 — sud). — — — 344. {Akbou. M. — Tiksiridè ne. S. D.). Ouled-Derradj-Gheraba (1841).). Ouled-ben-Yahia et Ouled-Ali-ben-Khaled.l). famille des Bouajsi:: des Zoua des Ouled-Derradj (voir n°478). — Kolla. Berhoiun. — Oued-Chellal. C.. : G. {BeniMansour. département d'Alger. Melou^a. C. {Msila. dép.OuledTrif Aïne-Mouquès. : Ouennougha-Kahal-Oudenou .). Sebkha (1851). I. Mrabiine-el-Djorf. M. M.. D. Aït-Rzine. Ouennougha-Abiod-Oudenou S. . {Beni-Mansour. M. I.

TigheltTamlinte. 96 — . Aïte/^/ir«m. TighelTizi-Maali. {Bouïra. C.).). — Tigheremt. n» 368).). département d'Alger. iLLOULA-OusAMEUR (1849) : Chellata. — Merkhalla. {Akhbou. TaOUNCILE. E. 348. — tel-Afir). mais ils étaient autonomes et indépendants moyennant la neutralité et un très léger tribut en figues et huile. MERKHALLA (1847). 347 et 348 relevaient nominale(2) Les numéios 344. I. Ameur-ou-Ziane. Fief religieux des descendants de Chérif ben Sidi Moussa. IGHRAM. ISSÈNE. Ouzellaguène (1847M851) (Ifri. \LMA. FiLDÈNE.). ZAOUIA DE CHELL. Ibouzidène. (I).ellagène. D. (l) Ce groupe. 346. AIT-AISSIE Mansour. partie (Beni- 347. I. — sur toute la ville de l'Oued-Sahel et plus particulièrement sur les groupes suivants indépendants des Turcs : Chellata. C. Aït-Ikhelef (2 touflq sur 11). S. AZOUNA. Mamsarène. ment lUi caïd de Ilaniza. BENI MEDDOUR E. représenté en Influence 1830 par Si Mohammed Saïd ben Ali Chérif. OuledMakhlouf. M. S.). TiziOLLED-SiDI-AMAR. TlFRlT. I. P. . : SedConfédération des Beni-Aïdel (1842-1847-1851) IGH1L-MEDJIBEUR. qu'il ne faut pas confondre avec celui du n° 46. M. (2) (1847). Azib-bex-Ali. n° 367. D. Ouled-Ladeur. 345. I. — MechMaillot.\TA (1847). {Akbou. P. 349. partie {Beni-Mançoiu\ M.D. {Akbou. — Ou:. centre) dala. IGHIL-ILEF. Ouled-Daoud^ Tazarart. c. iGHiL-ou-MciD. M. D0UQ. AZ1B-EL-HaDIR. — Beni-Sellem.TiZI-TaF0UNITE. {Boidra.. S. Ouled-Brahim. a disparu en 4873 de la technologie officielle pour faire partie des Beni-YalaCheraga.TlB0UAM0UCHINE. S. Meleha. Aïani^ Aïte-Moqaddem. RiRT-AouDiA. M.). — Beni-Meddour. 34G. Ouled-Anêne.— — (V.

C. Boutouab. 350. Iguemounine. Ifigha. {Akbou. N'a eu que des isolés et des mécontents jusqu'en 1846. Ikerchouchène. chef du fief héréditaire indépendant détaillé au n° 387. après l'insurrection de 1871. Bouhaïlen. C. branche collatérale des Moqrani de Aïte-Ziane. village. Touffert.). Koudek. Timsaoute. - 97 — TSSADOUNÈNE. n° 384. époque de la soumission. M. Taourirt-Djedid. TiouririnEj Tighelt. ayant clients religieux les la comme D.). — Irnoulaj 351 ZAOUIA DE SID-EMBAREKBEN SMATI (1838-1847). partie de Harbil. les indigènes ayant été cantonnés. fîef religieux des OULEDSIDI-MOHAMMED-AMOQRANE. Bicheur. D.M. ZAOUIA DU CHÉRIF D'IMOULA groupes composant (1847). Ighil-Netala^ BeniDjembarere. Tizi-Aïdel.. représentée en 1830 par Si Ahmed ben Djeddou du AhlHarbu. G. C. Mafouda.. TaTOUAFTE. D. Bou-Hamza. n° 382). — nominal Amor ben Abid ben Ouari. Asrafile.C. Tamokra. 7 — Territoire . — créé en 1828 par les Turcs au profit de 352. Hai-bil. Taourirt-ou-Ameuj^. OuledDjoudi. Seddouq. confédération des Beni-Yala (V. Touderte. — Fief religieux de la famille Si Cherif el-Mihoub. no 375 (Soummam. Tizi-ou-Kedim. BOU-SBEL. ZAOUIA D'AMADANE. D.). Boqkerdous.). {Gac/'gour. et OULED-Smi-MOHAMMED-AMOQRANE. AÏTE-KaîMDIL de colonisation du village de La Réunion . {Akbotij M. Akorma. C. Sina. Sô[^^\ Fief SAHEL-QUEBLT-EL-BABOUR. Bou-Hatiua. TiMSERiNE. Amalou.. la Medjana). D. meurtrier de son parent Lakhdar ben Ouari. — . Tassira. dans les deux douars de la tribu de TouDJA. BENI-DjAD^ IGHILou-Metchim. Ighil-Iberkane. confédération indépendante de Larrache. M. Tamokra.

C. D. Oaled-Abd-el-Ouhad D. C. D. S. Oïded-Hadjëz. — — — D. D. . C. Bled-Ras-el-Ma.). G. et par Sghir ben el Aroussi ben Chikh Messaoud. {Bougie de QSAR-ET-TIR (1839-1840des RIGHA. D. D. représentée en 1838 par Ahmed Chérif ben Chikh Saàd Ould el Hadj el Guessourn. I. (Soummam. I. C. chef 354. Djouda. QuebeUZdirrij Ouled. C. Guellal. El-Frikete. I. Beni-Mimoun (1846-1847-1851) (Aïte-Ziane. . Oïded. 355. C. . S. . D.Si. Aîte-Ameur-ou-Ali. Bled-Larbaa Bled-Madjouba. D. S. (Oued-Marsa^ M. 98 — Beni-Amrouce (1847) (Aïte-Moussa. Boutaleb. . Ouled-Mouassaj Sebkha. D. D. partie (V. C. D. Ouled-Sebaa. D. Oued-Soummam. C. Chikhat héréditaire 1846).)Beni-bou-Messaoud (1846-1847). C. la M. . C. fief donné en 1682 et compris confédération des Ouled-Abdel-Djebar(V. Ouled-Boutara. Aïte-OuaRÈTE. (Otied-Marsa. . I.)- Barbacha dans (1847-1849).j Aïte-Drice). 353. Ibourbounène. . D. sous la suzeraineté de la famille des Ouled-Ouadfel. Aïte-Temsiite. C. 1844-1850). D. — Madala. S. Kherbet- — Qsartir. Ouled-Braham. C. S. . Chikhat héréditaire du FERDJIOUA (1837-1838- Ren-Achour. .). (Zeldifaoua) (1846-1847-1848). Chott-el-Melah.). D. . Iamarène).Ahmed. C. (RigJia. C. C. M. Mahallahj D. n° 380). et centre de Madala. n°388). IZEKHFAOUÈNE vassale — Confédération de Sid-Mohammed-Amoqrane. D. — Fief de la famille des — . . E. Aïne-TUeste . C. D. D. M. Aïne-el-Qsar. I. C. Oaled-Tebbene (partie). chef du soff des Guebala. alors au pouvoir et en lutte contre le soff des Ouled-Mengoura-ben-Achour (une trentaine de petites tribus). S. I. C. Mezaïa. . Beni-Amrous. fief du soff des Dahra. G. . représentée en 1838 par le chikh Bouakkaz ben Achour. P.

n" 417). — Oued- . E.).). G. C. .) Chi§hara. G. Djemilaj D. Ô9 . C. G. — Be'inènej D.). E. Ouled-Kacem.).C. Messaoud. Nil. 356. Tassala. G. Beni-Foughal.). Chikhat héréditaire 1858-1864). reconnu dès le XVP siècle suzeraineté sur la confédération des — P. Roussia. (Fedj-Mezalaj M. G. xM. BENI-QAID de Djidjelli partie (1839-1843-1849-1851) (V. (V. L. M. Ouled Mrabat. M.). mouda — — Beni-Khettab-Gheraga Ouled-Rebahj 357.Abdallah. D. C.). Ouled-Oussif. Gharbonniers et marchands d'huile approvisionnant la garnison turque et les citadins de Djidjelli. • ZAOUIA DE MOULAI-GHEKFA (1853). ou bois de la marine turque.. G. G. OuledTerritoire et centre do Chek/a. Arrès. (Fedj-Mezala. P. Ouled-Ouaretz. Beni-Ikhelef. S. {Zeraïa.:ala. (partie). (1851-1858). P. D. M. BENI-FOUGHAL de la famille représentée Benhabilès. (El-Milia. 359. C. (Sidi-Merouane. D. Ouled. du ZOUAGHA des (1838-1847-1851- — Fief de la famille Benazzedine ZOMAGHA. — /amtc/c^/ze^ D. Ras-Fer djioua.). D. (FedJ-Me. n" 409) en 1830 par — — ou de DAR-EL-BATAH. D. C. E. Menar^ D. bloqués par les Qbails. D. Ouled-Haya. 358. G. Ouled-Yahia. . Djidjelli D. (Tahabort. — — Beni-Caïd. {Ta/iar. D. D. n<'312). C. KerG. Tassadane^ D. (Djidjelli. Fournisseur privilégié de la Karasta. G. D. Ouled-Kiialed. (1851).)partie (V. ayant droit d'asile par les Turcs et la Beni-Ideur composée des tribus suivantes: Ouled-Taleb (Ouled-Amor. Mousliaj D. C... D. Zarza. (Fedj-Mezala/M. — Fief religieux. Ouled-Meftah. M. Arrès. P. mrabtines). . Ouled-Allel.

Petit fief maraboutique des OULED-EL-QADI C. Ouled-Djama.)MouFOQ. . D. . . Groupe de nomades sahai-iens ralliés au cheikh El-Arab officiel Bengana. D. {poste militaire des Ouled- Fief MDOUKAL.). S. D. 361. I. C. {Tahar^ M.D. S.. (Aïne-el-Ksar. (1844). Ouled-Mehenna. Tlete. D. D. 363. D. Ouled- — Bou. Djellal. C. Haracta-Djerma.. S. . C. C).). C. chef du Makliezéne des Sahari (n°300) faisaient auparavant partie du groupe n° 498. S. C. (Aïne-el-Ksar.sed-ben-Ahmed. — Arab-G/ieraba. Haracta-Djerma-Dahra. n°487). Oïded-Stdi-Slimane. Ouled-Drice.). . D. D. Ouled-Si-Hamla. Ouled-Mehenna. HaractaDjerma-Guebala. Zana (partie). partie . T. Selmia. . C. C. Boughe::elj (partie).\). ARAB-GHERABA DU BIT-BEXGANA (1840). D. — . Ouled-Menah. les Indépendants). DJebabra. G. n'avaient plus d'autorité que sur les gens de la plaine. C. Tougourte. — Zouï. (Tahar.)362. .. C. I. C. maraboutique des OULED-EL-HADJ DE Si Moqrane ben El Hadj (V. — El-Ksar\ D. T. Mdolkal représenté en 1830 par (oasis). — Mdoukal. Bouazid. I. C. CHIKHAT HÉRÉDITAIRE DU BELEZMA la (1845) sous la suzeraineté des Djouad des Ouled-Bou-Aoun et famille des Ouled-Chérif-Benla particulièrement de Menaceur qui. Oaled-Mohammed-ben-FeroudJ. Cheddi. M. Rahal. M. I. Ouled-Ourdjetène.— — 100 — Beni-Ghezelli. I. OuledOued-Boutenache. partie. étant dans main des Turcs. Biskra. Ouled-Yoïib. Ouled-Mohammedben-Feroudj. C. D.OuledIrdjana. . S. n° 488. M. Tlete (V. Ouled-Ikhelef. Ouled-Saada. OuLED-Zm.Ouled-Khelace. — 360. D. Meroaana . OuLED-Bdu-AouN. K. Ouled-Hamza. C. Rahmane.

D. venus des Nehed) (1836).).). Brabtia (3). M. D. El-Bordj. Bkaptia (Sour-Erquibete. S. C). Brabtia. 1830 par Si Ali ben ZAOUIA DE TOLGA. 101 — partie. M. n°A72. I. El-Melah. Ocded-Dieb. et non pas Hanencha. Zihaue (Biskra. C. — Btni-Amar. 364. Ouled-Ziane. 365. tout en payant. comme on. dirigée en Amor. {BeniSalah. M. ami du bey et cheikh investi. en outre.D..). M. OuBEÏRA. Beni-Amar (1842). C. C. G. moqaddem-des Rahmanya. — Salahy M. (2) Ancien territoire d'apanage du cheikh El-Mazoula de gens de tous pays. Sebaa. confédération sous la suprématie des Ouled-Dieb. T. ToLGA. et réunion (3) Ont été longtemps distingues par civils.— 'Barika. (1) Hananecha ^djUa. 366.). et territoire de Blandan {El-Biar). les dénominations de Brabtia militaires et Brabtia .) Aïne-Kliiar (2). Bou-Fahal. de l'aglialilc des CHIKHAT OFFICIEL DES HANANECHA n'était représenté en 1830 par (1) (pour aucune fraction constituée et se composait de quelques mécontents ralliés depuis 1826 à la fortune de Resgui ben Mansour. S. C ^eni. I. 7 fractions venues des Nehed. réfugié à Constantine quand il n'était pas avec les colonnes turques (V. {Beni-Salah. Sebaa-el-Aïne-Saboune (1834). CHIKHAT EL-MAZOULA. T. P. le véritable chikhat des Hananecha). — Tolga. E. vassales des Ouled-Dieb). D. Ouled-Mraboty {Aîne-Touta. (La Calle. l'écr't ordinairement. OuLED-DiEB (1834). D. M. tribut au chikh des Hananecha jusqu''en 1826. (Beni-Salah). C. C). (La Calle. mémoire). — — .). qui demandaient aux Turcs l'investiture de leur chikh et entretenaient 200 cavaliers. D.

Aïte-ou-Amar (4 hameaux). . Tixesiourine. M. {Beni-Mansour. Tabouda. Agouni-Saharidj. Aghbalou. — Qbaïl du massif de Lalla-Khadidja (367 à 371) 367. D. M.. dalaj S. AïteBouBEKEUR. Taghalat (3 hameaux). Aïte-Ougni. Aïte-Yahia. Aïte-Imesdourarène (ou Mezarir). D. Taddart-Djedida. {Beni-Mansour^ M. Grebissa. C.). C. M. sauf les Beni-Brahim (V. 368.). Aïte-Irzar-ou-Gantouk (5 hameaux). Aïte-Djadja. kour. 370. Beni. Igueur-Ouakourène. Aïte-Ouelbène. Selloum. n° 346^ note). V. hameau IMECHDALÈNE et (1846-1847-1850-1851). Tixiridène.). {Beni-Mansour. Kedima. et d'El-Adjiba) (V.HALEINE (MrabUne) — Ouled-Youb. Bem-Ikhelef Aïte- — Mech- AITE-OUAKOUR (1857). Belbara. — Tachachete.— (1845-1859.diat.). Ouled-Ali-ou-Temine (Boufenzeur." — Groupes indépendants (en RELATIONS ÉVENTUELLES) A. — 371. C. 369. n» 345)._ Aïte-Hammad. I. Aïte-Mendel. Abdiche) Illitène. — Beni-Oaa- BENI-KANI (1857). {Beni-Mansour. AITE-MELLIKEUCHE(1857). Aboudid. I. 102 — OuLED-YouB-DjENDOuBA. D. D. Ighil-ou-Guecherète. Tiourirène. Aïte-Ali. AITE-YALA (1846-1850-1852). . Ouled-Bourechache^ Mzalla (5 hameaux). Aïte-Adjiba. Aïte-Amboul. Tigheremte. Takerboust. Aïte-Maamar. Taoucherte. {La Calle. Aïach. C. Ighil-Hammad. ElKo. M. S.

M. 378. D.. TOUDJA 375. C. Beni-MellikeucJie.).. 372 1852-1854) 373.). IKSIetc. 1851-1852). — AÏACHA (4 103 — (1849-1857) hameaux). FENNAYA Naïte-Abbou. I. {Soummanij M. I. {Soummam j M. Beni-Ksila. OULED-SIDI-MOUSSA-OU-IDIR I..)- B.^. D. Garets. 376. BéniKsilaj S.). Tahamente. M. M. TASEDIMTE {\Hb2). AITE-AMEUR.).). {Beni-Mansourj M. G. Tassa— Ikedjane. G. {Soummam. Me^ala^ S. G. D. 379. . {Akbou.)- 374. Tiarkatine. I. {Soummam. {Soumman. Beni-Hamdoune I.— M. G. (1847-1851). S. AITE-AHMED-OU-GARETS (1847-1852). partie des Beni-Kani. M. TIFRA et 377. Bahlil. AITE-OU-MÂLEK. — Tifra. D. (1867-1851-1852). (1847-1851-1852). LÈNE. {\Ul-\^^2). AITE-SAID. AITE-YAHIA-OU-YOUCEF. — Qbaïl de Bougie.— Atte-Ameur. C. rive~ gauche de l'Oued-Sahel (372 à 380) AITE-SIDI-ABBOU. (1850- Jîtej D. Medjez. G. S. GHEBOUCHA. ISM ALÊNE. S.. {Soummam.). D. — Ibordjioune.). (depuis 1869). — Aci/-el-Hammam. BENI-MANSOUR {Soummam j M. — Fennaijay {Soummam. AITE-KSILA (1847— Aïte-Abhou. Naïte-Mohand-ou-Aïssa.). D. M. I.

IZERKHFAOUÈNE (partie.— 380. C. Ouled-El-Hadj. | Harbil KouDiA. Taourirt-Yacoub. IKHELIDJÈNE. Ouled-Ahmed. i — Harbil. {GuerAdjiça. D.). \ i 382. Aïdouce. C. | Djanit-Ouled-Halla. El-Azassa. (Giiergour^ M. '\ Ghoudane. — Betii-Maouclie. — Abrarès. • — i (Guergour. M.). AouRES-ou-EuLMi. Afzoun-El-BallouTj Bas-Tala-Tine^arj D. Mezita. Aguemmoun-El-Me- ! Beni-Maouche. Laraf. n° 350). Tifreq (partie). Confédération des BENI. {Soummam. Beni-Oudjehane. C.). TimÈxNGache. ' — i 384. Azib-Ouled-Sidi-Sadoq. Beni-Hafod.). C. Ahl-el-Maïne. C. D. Confédération des BENÏ-YALA-EL-GHEBOULA j (1846-1847-1851). — Qbaïl du Bousselem (381 à 390) . Aïne-Legradj. C. des ] 383. {Guer- gour. Beni-Achache. •i 38t. Beni-Amrane. D. LAH. D. {Gaergour. C. Keroui-ou-Akli. {Bibane. C.YADEL (1846-1847). M. Gheboula. I Haddada. i j {Guergoui\ M. n° 343). ! Beni-Mohali. BENI-OURTILANE (1846-1847- ! .) (V. Ouled-Sidi-Idir. D. Ahl-Djafra. — . KheUdjèiie. n° 351). M. D. C. M. n° 353) (1847-1852).). Freha. D. I. Megarba. M. V. El-Maïne.). Ouled-Sidi-Ameur ben Moussa. i . (V. Dja/ra. M. Confédération 1851). formant la clientèle religieuse du Chérif d'imoula (V. . LARRÂCHE (1847-1851). Beni-Ourtilane^ S. — Confédération variable i de petites tribus. Beni Brahim. - 104 — C. \ i — j gour.). Tefreg. Chéria-Ouled-Younès. D.

— 105 — Beni-Khiar. Tizerte. — Djebel.). Beni-Adjeb. (Guergour. C.Tronet-el-Merse. Ben-Zereg. M. {Gaergour. D. (Atne-Rouaj SAHEL-GUEBLI-EL-BABOUR (1838-1842-184") (V. P. — Dra-el-Caidj D. D. 387. n° 351^'*). {Guergourj M. (Guergour.). à la famille — . E. Ouled-Saada. S. Beni-Djemati. {Guergour. E. C ( Guergour M. (Guergour. C. n°352). D. D. Aïn-Roua. 386. C. C. Tala-ÎJacène. G.). Ouled-Fadel. n° 337). Ahl-Bouchenaq. M. EJ. Confédération des DJEBABRA ou OULED-ABDELde routiers pillards la DJEBAR 1830. en sous le commandement de famille Ouraba (V. Khiar. — Kef-heni' — Chehana. Beni-Mendil.). La/ayette. 385. Trouna. OU MARA(1840-1846-1851) BOUTS DU GUERGOUR OuLED-SiDi-DjouDi^ suzerains de Beni- diverses confédérations de Qbaïl comprenant: Gregria. Ouled-Rezoug. Ouled-Bekhaï. {AïneRoua.Beni-Afif. D..). Ouled-Sebaa. D. M. Mesalta.). M. Rehamine. — • — 388. Qbaïl des OULED-NABET (1839) (V. Alma-oaAklane. Ouled-Choug. ZAOUIÂ DES OULED-SIDI-DJOUDI. — Gttergour. Beni-Çhebana. GuemchouCHE. P.). Ouled-Ayad.. DraKhebila. Ouled-Yahia. — Association à la solde de 43 toufiq ou groupes qbails. C. qui exerçait Tautoi-ité avec l'aide des groupes des Ouled-Khelif et Beni-Adjf. Étaient. Aguemoun. Tronet-Cheba^ Ouled-Khebab. OussiNE. Ouled-Khelif. Oued-Sebt. C.A ninij D. Beni-Abdallah. M. OuledDebbah. D. I. Bousselem. (8147-1851).b. OuleD'Belgacem. C. — Confédération de 18 petites tribus inféodées Ben Ouari.). P. . C.

jane. BENI-HACÈNE (1853). M. Mcisna^ D. Ihaddadène). Adjica-Sahel.— Timzriie.C. Quifceur. Aïte-Brahim. (Soummam. — 11° 352).). AITE-OUARETZ-OU-ALI B. Aïte-Ouazine. (AkboUj M. Aïte-Bjama. Beni- — OughliSjB. I.)- IMCISSÈNE — Aïte-Kaïd. Naïte-Aïssa. Tiouririne). Tagoubaj B. Beni-Boubekeur. — S. Aïte-Maagous. Aïte-Aïssi. . C. Confédération des BENI-OUGHLIS (1847-1851). — IhadjadS. ROUM. M. Medkour. Iquetouchène. Aïte-Aouïne. j M. 393. Sidi-Rehane.). (1853). Ouled-Tamzalte. Aïte-Ouaretz. Tinedbar.). 391. Beni-KhaAzerou-Nehechar^ S. 106 — Ouled-Omar-ou-Youb. 392. (Oued-Marisa. AITE-MELLOUL (1847-1853). — Aïte-Messaoud-gu-Aïssa^ Aïte-Mendil. 395. Barbacha (V. BENI-MAHMED (1853). C. 390. 394.). — ^i'^e-Oaa- M. Mesbah. I. Aïte-Mohand-ou-Sllmane. assaMEUR (Immessouhal. Naïte-Youcef. G.j — (Soummam. (Oued-Marsa. (Soummam (1847). Imzalène i^El-Fellaye.— AokaSj B.)- Beni-Djellil. S. Aïte-Melloul. Soummam M. — Ifalêne j D.)- 389.). Beni-Khateb. AITE-BOUAISSI (1847-1853). Dra-Larha.C. M. I.). Aïte-Ali-ouEmbarek. Mellaha. ( Oued-Marsa j M. Aïte-Sola.C. ( I. Ouled-Abdelaziz. retz-ou-Alij ( Oued-Marsa . Senhadja. (Soummam ^ j Beni-Immel. M. M.).

CTakitount. OULED-SALAH(1856). Derguina. Biou. — Riffj D. ( Oued-Marsa. . Aïte-Mbarek. — Aïte-Anène.). Quled-Rouïne. Confédération des AMOUCHA (1840-1846-1849- 1856-1865).)Kembita. Ouled-Bahri. (Oiied- — Beni-Hacène. (TakiBeni-Dracène. . Ouled-Salah. D 400. Bexi-Bouroumane. S. MarsŒj M.)- AITE-SMAIL (1849-1853). Kendira. 107 — C. (Otied-Marsa^ M. Ouled-Taissioute. Ouled-Ali-ou-Mohammed. Louïba. Ouled-Mou3sa-ben-Saïd. BENI-TIZI (1849-1853).. 399. Kerrata. 401. D. C. — Qbaïl du Babour et du Tababourt (399 à 405) AITE-FELKAI (1856). C .). Aïte-Alik. — tount. 402. 396. M ) BENI-MER AI (1849-1856). Confédération — — 398. M . — Beni-Merai. Beni-Melika. ( Takito u n t. — Béni- Felka ï. I.M. Confédération des des BENI-SLIMAXE (1849-1853). D. C. Beni-Xoual. (Oued* Marsa. Ihaddouzène.M. Beni-Khaled. dace^J). C. C. Aïte-Abdallah. — Tararistj D. ) D. Ouled-Msali.). . 397. Ouled-Aziz. Ouled-Mira. TarBouantataste. Aïte-Betra. . OuledÂBDALLAH. Beni-Abbès. M. Ouled-Ayad. D. C.). Kendira. (Oued-MarsajM. Ighil-Izougarène. xMezada.

(Takitount. C. partie hçiMiQ ( Takitount.)RiCHiA. Beni-Melloul. 404. D.Ahmed. Beni-Saïd. C. M. — Gaergoiu-. tount^ M.).).J). Ouled-Bouseba. Ouled-Hamza). M. OuLED-AïssA.^l.^.C. Ouled-Beza. M. Ouled-ben-Ali). (Taki- Rgab. M. Ouled-Bouharate. Ouled- Ahmed. Babor. n°296) (1853). Ouled-Yahia (Ouled-Khalfallah. Ouled-Nceur. DJERMOUNA (1847-1853-1856-1864) Bradina. AHL-BABOUR (18401853-1864). — C. M. (Takitount.. — Désignation usuelle et ancienne d'un groupe très variable de petites tribus uiul confédérées et établies sur les flancs sud du Mont-Babour. C.( Takitount.)- Ouled-Amor-ben. Oulee-Mena. Dehemcha^ D. Ouled-Mansour-ben-Saïd. — (Takitount. Ouled-jabeur. ^l.). El-Keraksa. Medjerqui. M. Mentano.). Arbaoun. I. Ouled-Abdallah. — Djermouna. (Takitount. S. 405. Beni-Medjaled. C. {Taba- 406. — Serdj-el-Ghoulj S.). Ouled-Messaoud. S. 403. Taguenanet et Aïne-Kebira. I. D.. — — Amoucha. I. DEHEMCHÂ (partie. ( Takiled-el-Queblia. Dahra (Ouled-Mesakhar.. Beni-MedjaSidi-Mimoun. I.)Beni-Aziz (ou Beni-Menallah-Cheraga. — Kalaoune. Ouled-Faïd. M. C. Takitount^ MiRHOUM. (Takitount. AHL-TABABOURTE — Désignation .)-' 108 — Teiiiet-et-TUe . — Maouïa. (Takitount. Beni-Zoundaïe-Quebgla. bort.C. D. — AouAMEUR.D.).).\) . V. — 5e/ii-ikfedyaZe6^ (1851-1853). D. partie . — tountj M. Ouled-Salem. G.

. Beni-Zrara. S. El-Alem. Ouled-bou-Reba. (V. Ouled-Ali. OULED-CFUKH. BENI-0URZED1NE S. 409. M. 0ULED-B0UREN-\NE.)408.). ancien douar-commune évacué à la suite de l'insurrection de 1871 (territoire de Z^Mgaes/ze. BIDA. BENI-SEGOUAL Aïte-bou-Beker. D. Beni-Marmi. Tarzout. BENI-YADJICE (1851). BENI-AMRANE-DJEBALA (1851). I. Zfama.). D.zt-Zoa/zdaye-Dahra.- 109 — de petites usuelle et ancienne d'un groupe très variable au nord et à l'est du tribus mal confédérées et établies Mont-Tabat)Ourte. U.Oued-el-Bahas). I. — Foughal. — Rekadda. M.). Aïte-Ali-ou-Djemaa. Beni-Maad. (1853).\). (1851). BENI-B0U-Y0UGEF(1853). M. P.)Tababort. Font partie de Béni- (Oaed-Mersa. Ouled-Khelouf. 407. BENI-AMRANE-SEFLU (1851).Aïte-Bouafane. Yachicine).— Se/u-Se^o«a^. hameau fran- 412. I. M. Aïte-âyad. OuledKhelifat. (Tababort. Ouled-Nabète. Cheddia.Beni-Karam. Ouled-Ikh£LEF. Mte-Saada .S. — i?e. C.). {Tababort. n» 357) {Tababort. {Tababort. — Mansoiiria.). I. RÈNE. — El-Hadabla(El-Xador.S. Beiii-Yadjis. (Oued-Mersa.Ouled S.). C. Beni-Djebroun. {Tababort. OULED-SlDl-MlHOUB. Beni-Aïssa. Ouled-bgu-Djahad. M.YOURlDjarallah. C. 410. D. Larba. Metletine. M. — Bjni-bou-Youcef. C. Aïte-Achour. EL-KOUAHA. E. Ouled-Abdallah. BENI-BEZÈZE (AÏTE-AMARA. I. — {Tababort. 411.M. et du çais de Cheddia).

M. El-Khedera. {Tahar. DJimla. Ouled-Tebène.). — Ouled-Saïd. Chenatfa. Mezaska. D. Ouled-Saad. G. El-Meraska. (Taliar. — Ouled-Medoura. Beni-Sekfal. M. Ouled-Barch. Beni-Siar. Tazia-Oued-Zitoun. sous la direction religieuse des Ouled-Mrabot-Moussa. Ouled-Amor. G. 418. Beni-Klite. M. Ouled-Aïssa. {Tahar. — E. M. DAR-EL-BATAH confédé- BENI-AHMED. {lababort. "Ouled-Bou- souAR. Ouled-Brour. E. El-Aouaber. G. C. BENI-AFEUR (1851-1853). OaLED-MARS. D. Ouled-Bou-Amel..Tazia-Seblana.). HaRATINE. Ouled-Arab. ration des Ouled-Medini. Beni-Hacène. D. D.).). — Tabel- — (Tabahort. M. M. — 415. Ouled-Aouate-Si:flia. Ouled-Salah. Ouled-Marsa. Ouled-Salah. G. partie {Tahabort. 414. — Sahel de Djidjelli. BENI-SIAR — Ouled-Aouate-Djemala. 417.Tazia-Beni-Haïdj. et — Mrabot-Moassa. (1849). Ouled-el-Hacène. — D/'imla. {Duquesne.). Aftis.— 110 — BeNI-HaCÈNE. Oued-Djendjène^ D. EL-AcHECH.. Ouled-Mrabot-Moussa. G. Ouled-Abdel-Aziz. P. — OuledBouBEKEUH. Gonfédération d'EL-AOUANA (1851). Ouled-Retaham. D. Ouled-Zmaha. Ta^ia. M. Ouled-Aziza.)- — 413. Mrabot-Moussa. G.— Beni-Afeur. Djouambia. G. n° 358).). Petite-Kabylie et littoral (1851). DJIMLA (1851-185S).).(Tahar. Ouled-Ali. G. 416. lotit. Ouled-Ikhelef. BENI-KHETTAB-GHERABA flSSl). . D. D. partie (V. Ouled-Rouafa. Ghahna.

423. {Tahar.D. {El-Milia.Tsaïmia. El-Keracha. C. OULED-BELAFOU(1851). D. P. D. C. Haarnema (la population a été dispersée à la suite de l'insurrection. (Tahar. P. Djaballah.). Ouled-Yahia. 422. OULED-ASKEUR (1860). {El-Milia. D. El-Menazel. 419. Chekaroua. — . — Ledjenah. 13 villages. M.— Ouled-Boubekeur.Ouled-Makel. 420. 421.— Beni-Metram. Ouled-Askeur^ Arb-El-Oued. M.!).). C. {Tahar. LEDJENAH (1851).). D. — Beni-Maametir.0ULED-7VLLA0UA. BENI-HABIBI (1851-1852). Arb-Tessera. Strasbourg..). . Beni-Khezeur. Ouled-Messaouda. BeniMazouze.C. C.OuledBeni-Flah.). Arb-Aftis. 425. M. — BENI-AICHÂ(18G0). Olled- el-Akbia. 426.). M. — H'arjène. D. M. D. 0ULED-ARBr. C. français de BENI-SALAH (1851). Tamendjar.). m— — C.BENI-AF0Q. E. M. — Ouled-Idir.Oumaghrioun.— El-Aouana. C. et le territoire qui formait l'ancien douar-commune des Otiled- Belafou est devenu celui des villages Duquesne. M.TAHARA0UÏA. BENI-FTAH (18G0). {Tababort. Rehaïm. C. M. Ouled-Mansour. E.). D.. El-Touadjema. Beni-Aïssa. OuledEt-Mcid. Ouled-Amrane. — D. OuLED-MAArr.).— 0«(?rf-^o«//o«ce/. El-Mehahka. Kaazine. C. BENI-MAAMEUR (iSôi). 424. [Tahar. Bareh. {Tahar.

(El-Milia). BENI-MESLEM (1851-1852). Ouled-Bouradja. Beni-Meslenij D.). El-Babech. (El-Milia^ M. M.). C. C. 4 groupes. BENI-BELAID (1851-1852). D. Ouled-Boulfaa.OULED-KAÏD.— 427. 434. C. 428. — 433. Beni . M. OULED-AOUATE (1851-1858-1860). ACHECH. D. NfaOuled-Kacem. — . Tsemfedour. C. U. Ouled-Arbi. OULEDFeradj. El-Medjereb. {El-Milia. El-Fokra. Beni-Mauboub. Ouled-Yacoub. Ouled-Haneche. 429. OULED-AÏSSA. — Oulet-Aouate. {El-Milia. {El-Milia. des OULED-AIDOUN la (1851-1852- groupe prépondérant dans vallée de l'Oued- el-Kebir. MCHATE (1852-1858). D. D.). Beni-Mahanda. Confédération 1858).). — Oued-Addai\ D.).OULED-M AHMED. OuledOaled-Debab. . C. — Mchate. UJEBALA (1847-1851-1858-1860). OuLED-EL-HADJ. D. {El-Milia. — — 431. OULED-ALI (1851-1860). Ouled-Saad ben Ahmed.). Ouled-Bourezina. M.). 112 — . Ouled-Azaza. C. Rahla. C. OULED-BOULFAA. Ouled-RahLOUM.Benderra Beni-Naçeur. {El-Milia. 430. Ouled-Bouzid.OULED-IZb:L. Oulbd-Benamara. Ouled-Zaïd. {El-Milia. El-Eulme.).Zebbane OuLED. dria. — Taïlmane. D. {El-Milia. M. M. ImERKIOUÈNE. TAILM ANE (1851-1860). C. — Ouled-Chelli. Beni'Delaïd. Ouled-Hannène. El-Hazaba. Arb-Mezroune. Bèni-Merouane. 432. C. M. Arb-Tesquif. D.

C. RoLTA.MEGAT)LA. C. (1840-1852). G. {El-Milia. — Beni-Ouelbène. . Bedatsa.). M.). M. Ouled-Ahmed. OULED-SOLTANE. BENI-TLILÈNE (1847).B. — {Collo. Ouled-Boudjemaa. C. {El-Milia. Boucher/. D.M. {El-Milia. Oaled-Arksib. — 437. Ouled-Biîn-Merbouah. M. Soubra. Ouled-Abderrahmane. Denaïra. — Beiii-Ferguène. Arb-Oued-Elli-Zeggar. Remamène. C. OULEU-MBAREK (1847-1851-1852). BENI-OUELBÈNE (1841-1843-1851-1852). BENI-MaKHELEF. M.M.Y).). Arb-elKoLL. M.El-Hamdidje.). 442.). — Beni-Tlilèae. {Colto. M. Ouled-Yahia. — Ouled-Mbarek. {El-Milia.C.). D. Arb-el-Qalaa. ACHAICHE (1847-1851-1852-1858). Berrah. Ouled-AmmaRjEl-Zeghadah.). — ^^/l kbia^ D. 438. C. BA. 441. C. OULED-HaLLOUF.D. {El- Milia. {El-Milia. C. Ouled-Qacem.LLAH. Ouled-DjaOuled-Bduhebiau. Denaïra. OULED-EL-HADJ D. Agouffe.— 435. 436. 3 villages. D.). BENI-KAID (1847-1851-1852). 439. D. Ouled-Saad. BENI-SB[HI(1852). 440. 443. Ouled-Mahdi. BENI-TOUFOUTE (1847-1860). - Beni-Sbihi. El-Akbia. 113 — BENl-FERGUÈNE (1851-1852).

Afensou. Zeggar. pour ce décapité par le le cheikh bey Ahmed. — Djezia. E. — BENI-ISHAQ (1832(1)-1838-1843-1847-1850). D.). DouKHARiA. {Attia. OULED-BOIIHARETZ. {Attia. Beiii-Zlcl. El-Madela.)- — Elli- . MeJjadja.). El-Kherabech. Robertville. Ouled-BoureBiA. — Ouled. C. ^l. P. {El-Kaniour. 444. M. MEDJADJA (1843-1844). C. C. {Attia. C. El-Oudj. C. HoMOU. — Ouled-Zaïd. Arh-el-Gouft. 445.). C. D. {Attia. Ouled-Bouchareb. 448. Ouled-Chabane. OULED-HAMIDECH (1843-1847). M. — Ouled-Hami- dech. D. Kheraïf.D. Ouled-Df.). D. OULED-MAZOUZ (1843-1847). SouKiA. D. Cfiebala. . D. C. Ouled-ben-Djemaa (1840).). Ziabra. AOUICHAOUA-RIFIA (1847). D. D. OUDJA. Beni- Merouane. OULED-YaHIA. Ouled-Kamel. C. partie {Attia^ M. E. Ouled-Amar. {CoUo.}. C. . {Collo. . . c. D. P. ElOum-Echschouq. P. — Ouied-Mrabot.). Ouled-Qacem. 447. C. C. {Attia. C. Ouled-Abdallah^ Hazeïla. Ouled-Djezia. Hacène ben Ali qui fut. Ouled-el-Mhabot^ El-Kheraouat. Ouled-Bouziane. ZOUARÈS.— 0«/ed-Z)/am<7. 446. M. (1) Soumission offerte à Bone au général d'Uzer par fait. Arb-Estaïhia. D. Ouled-Saci. E. Kerbaïa. Arb-DjerZinbvci. El-Ketata. ii° 294). partie (V. RAH. . OULED-ATTIA (1843-1847-1850). M. D. M. M. D. Ouled-en-Naceur. {Attia. Ouled-Ahmeur. 449. D.khib.— — 114 — ARB-ELC.Mazouz.).).

). BENI-BOU-NAIM (1840) (V. {Collo. M.). E.).). D. D. D. ACHAICHE (1843-1847-1850). BENI-SALAH(18431844-1847-1850). . {Collo. (1842-1843). D.). P. E. Mellila. Arb- SkikdŒj D. — E. 455. (1843-1847). . — 7b/f/a. Demnia.). M. TAABNA (1843). C.— — 450. M. C. 460. C. 453. — Msalla. (Colla. C. Ouled-el-Hadj. (Collo. (Stora. D. BENI-BECHIR (1842-1843). 452. M. — Ouled-Nouar. H5 — — Arh-Sidi-Achour. 451. n'^ 332).U. n°^ 332-294). Ancienne de garnison turque indépendante depuis 1805.— Aïne-Tabia. El-Mrzite. - 457. 459.). M. C. (Jemniapes. P.). D. M. — Arb-Guer- guera. — Taabna. D.). OULED-NOUAR (1840). (Collo. E. D. — El-Atba. 461. {Collo. G. M.). C. ZERAMNA (1843-1847). D. C. D. . {Collo. P.— Ville et banlieue. C. C. ville EL-KOL (1843-1847). 458. {Collo. OULED-KHEZEUR D. C. — Zeramna. 454. Gonfédération des Jemmapes.). 456. P. ARB-SKIKDA (1837) (V. G. MSALLA (1843-1847). (Collo. Collo. ZERDEZA Ouled-Meîsia.

Zouara. . C. partie (Edough. Guesmia. (Edough. P.). D. KheOuled-Malek. Ras-el-Haddad. ZouAREF. M. SGHAH. OUICHAOUA . . C. D. D. E.). C. Rezèna. Mellila. 465. . Oued-Ghrara. M. C. El-Ghedir. (Enchir-Saïd. SADAH (1842-1843). 116 — . mapeSj M. partie (Berbillon. C. ZARAFA. — Ras-el-Haddad^ 464. Saoula. D. P . partie 466. Guerara. Ouled-Khouachlm. — Ckerka^ D. — Fedj-Moussa. . ARB-AOUÈNE. (1833) OuïCHAOUA Attaqua. C. — FedJ-Moussa. Gas^w. BEXI-MAHMED (1842-1843).D. S.— Bled-Sra. El-Qbaïl. Harazla. Cherachera. {JemI. C. — El-Azereg.)- 463.:ala. KhaMAMRA.). 407. et El-Ghar. D. D. BENI-KACEM. P. Ouled-Saïd. . . D. E. 463. M. P. Abadlia. C. — Ecdj-Moussa. D.). C. Ouled-el-Ghoura. Oum-Ennehal. Taïeb. MezLete. partie (Herhillon. BouC. C. AINE-ABOALLAH.)- C. Halaïmia. D. Ouled-Meryem. (Herhillon. partie (Edoug/i. Ouled-Ameur. .). C. SENADJA. El-Eulma. Khoualed. P. D. Chekaka. Karasla lamba. Ghe. E. Qbaïl de l'Edough (462 à 470) 462. E. BENI-GUECHA.D. C. D.). Tengout. E.

(Sefia. Depuis 1826 (V. M. Soualah.)- OULED-ATTIA.. Debabs\ (1843-1844-1852). Ouled-Chaïb.. 469. El-Khouaria.).— Ferahouya . C). P. sous la suzeraineté plus ou l'est de la moins absolue des nobles ou harrar. Kebaïda. krichUjX) G. D. E.). GHIKHAT HÉRÉDITAIRE DES HANANECHA (1831- 1832 (1)-1843-1844-1848-1852).Bugeaud. G. Ouled-el-Had) Zaoua (Amamra. (Soukaaras. — Une des trois grandes principautés de régence. en lutte ouverte contre le bey Hananecha-Zmala (1843-1844-1852). n°365). (Edough. petit-fils du khalife Omar. Hamenda (Guechacha. . TREATE. issus de Hannach. E ). (Beni-Salah. \. Bou- 472.Beni-Ouïdère. G. P. . . Tebiga. G.(Edough. S.). Ouled-Mohammed). D. G. 470. puis négocie avec le général d'Uzer. Edough. Zitouna. D. M.— Ahmed. G. Khoualed.Ouled-Mbarek.AÏne-Barbar. 117 — — El-Hadjedja. fait Ilasnaoïii offre son alliance au commandant llouder el lui passer des vivres. Tebaïga. Serim. (Duoivier. — Ouled- M. (Edough. Ouled-Aiimed. Ouled-Attia. (1833-1840-1852). BENI-SALAH . D. E. M. Aïne-Mcrkra. Senhadja. M. Reguegma. était composée de 15 ou 16 groupes confédérés. P. 471. M. Reguegma. nobles qui obéissaient aux deux familles rivales de Menaceur ben Khaled ben Hannache et de Naceur l)en Khaled ben Hannache. 1. (1) — Zaro«na^ D.)- Zarouria. l'anarchie régnait dans l'ancienne confédération. Ouled-Ahmed. G. Hannacha (Ha- nencha). Ouïchaouaj S. — Treate. ... et Oued-el-Aneb.

Si -Apple.. D. Mechâla. — — D. D. (Soukahras. P. I Hammama.. M. 5/a/z/i. C. C. D. — Gon- fédération sous la suzeraineté de la famille des Ouled- Sidi-Yahia-ben-Taleb^ divisée en deux soff et les : les Djouama Abadna (indépendant depuis 1819). S. Morsottj M. (Se fia. C. . (Soukahras. D. G. Merazga.C.)OuLED-MouMÈNE (1843-1852). Ouled-Bechia. 7 fractions. 7 fractions). M.). . Touaïbia. D. D. et Smala).!.. — Oaled-MoLimènej D. M. I. Ouled-Messaoud (1843) (Megguera. Mechâla. GANA. D. OULED-DiA (1843) (OULED-KHALED. G. D. — — — Merahna. 4 fractions. G. . Ol'led-bou-Alleg. OULEDOtiled-Dla. Medjez-S)a. Abadna. Ouled-Khiar (1843-1846-1852).).. 0uled-ben-Sas6i. 8 fractions. (Soukahras. G. S. G. Ahab-Dahouara.)Ahl-Sefia (1843) (OuledChikh. Haddada.. I. . S. D.. M. G.fLa Calle. Ouled-Dricej Olled-Drice et Ouled-Zeïd (1843). (Soukahras. C. G. Qbaïl du Nador (1841-1843-1851-1852) (Nbaïl. . .. Megana. Ouled-SoukiacejS». Ouled-Melik. Beni-Quecha. El-Aouïed. D. D.).). D. G. — 3 fractions. M.).a (1843) (Oulhd-Chedaïda. Khedara. 473. Beni-Barbar.) Troudi). 1. (Se/la. M. M. OULED-TaLEB. Aïada. GHIKHAT HÉRÉDITAIRE DU DIR (1843). MeDahouapa. D. Kef-Rihe. OuLED-Si-DiAB. G. Ai/ze- G. Ouled-Tahar. M. D. Tifech. Ouled-Dahane. OuLED-Aziz). Mouellah (fraction dirigeante). OuLED. S. Zeïla. G. G. Tahamimine. Aine-Ketone. E.— Outllène. C. (Morsott. — Bouhadjar. C. Megharsa. Aouïed.). — Nador. D.)- OuÏLLÈNE (1843). G. D. — Morsoti. G. Ouled-Ali). (Sejîa. — El-Meridj. Maolim. (Soukahras. Haraïssia. Mahia. (Sejia. Ouled-Bech'. D. I. M. Duvicier. Ara?^a_. M. Mahia). Beni-Yahi. M. S.).— 118 — Ahl-Tifeche et OULED-Si-AÏSSA (1843-1844-1852).

Ouled-Kacem. C. El-Amamra. Quebour). (El-Melahouïa. kjif. C. Lakhedar (1842) (Sidiel-Adjemi. Djelaïsia. Hemaïz[a. C. Confédération des — Cheffia.. SOUARAKH (1842-1845) (BOUAOUCH a. Ouled-Tam. Hana- necha-Djouïch.). C. G. DRABBA. Bemrane). — {La Calle. Khenafsa (partie). D. El-Meradia. D. Hamaïlia. (Morsott. Ouled-Mrabot.— D. El-Aioun. Ouled-bou-Sedra. M. partie (La Calle. (Meskiana. Ouled-Abid. D. Ouled-Sidi-Bekri. El-Kelaba. ElTebahbia. (Beni- NEHED. EL-ME3SADIA. Choueïblx.). (Morsott. El-Dechem. Ouled-Si-Mansour. — Nelied D. Ouled-Brik. D. Ouled-Abdallail — Chiebna. Ouled-Brik. Beni-Salah. Confédération des CHIEBNA. C. ElKkanguet-el-Aounj D. Ouled-Ghaïm.)Roumn-el-Souq). C.). Blalla. C. El-Hametz. BeniAïssA. Chaala. ~ Mcradia. Ouled-Hazzez. Oued-el-Hout.)Blalla. partie (La Calle. M. El-Mouakria.).)- 119 — — Gouraye. Aïne-Smaïne. {La Calle. M. Khenafsa (partie). M. El-Khelaïfia. Sebata-Selemnia Khanguet-el-Aoun. D. Ouled-Hazzez. partie Bekakra. Btaichia. ZERAÏRIA. C. . M. El-Ounaïssia. D. Dra-elNehed. (La Calle.)- — Bei- — 474. El-Maaza. E1Alma. 475. El-Menacerja. M. El-GheDABNA. AouAOUCHA (1842) — — Sebata-Ouled-Ahmed. M. OULED-NACEUR. M. Salah. Ouled-Senane. M. 476. AHL-CHEFFIA.). M.). (La Calle. Ourfellah. 477. C. D. Ahl-Senhadja. partie (1838). Ouled-Arïd (1842) (Ouled-Arïd-Querra-el-Hout.

allié des Ouled481 Bourace. G. M.). {La Calle. Ouled-Khada'el-Hadidane. des Ouled-Bourace. {Barika. D.. D. D. en 1830..l. Ouled-Sidi-Hamza. — Metkaouak.). Gheghaïssia). Mraïmia.). Oulfd-Sidi-Ali. Ouled-Sahnoun.B.. Beni-Fedloum. {Barika. Ghikhat héréditaire des OULED-MAHDI (1842Soff des Ouled-Bourace ou de MsiLA. SOUAMA (1842). D. OuledAbdelhaq. Ghaououa. G. Ouled-Ameur-ben-Ali (Ouled-Mohammed-ben-Trad. — Hadj'erès.S. G. Djebabra. — Ouled-Sidi-Ham^a. M. S. par Si Boudiaf ould Bourace (père de Si Sakhri et de Si Henni ben Boudiaf). . {Msila. 478.)- — Ouled-Ali-Achicha (Béni -Ahmed. BleïLiA. G. El-Megagria.). {Barika.A). D. I. I. M. El-Quebala. Ouled-Maloug. Ouled-Mahmkd. G. Ouled-Matoug (Saïdat). 479. G. — Le Tarf. OuledAbdallah. G. {Bouçada. — Dje2:sar.— 120 - GuizAÏziA. 480.^. I. groupe variable. — Bon gouce{Bougous)'D. T.). El-Fokra.). Zaouïa). {Msila. ElKheda. El-Hadjadje. G.. n° 343). M. G. G. Barika. D. M. G. Djenaouïa. Ouled-Amor.). D. alliés des Ouled-Bourace. Souarakh. . Ouled-Sdira.). S. T. OuledGhenaïm. Djouaouda. D. EL-HAOUAMED ou ROUMANA (1842). représenté. — El-Haouamed. S. G. Ouled-Abdelhaq. {Msila. D. allié OULED-DERRADJ-GHERAGA. partie (V.. — G. T. T. G. D. 1850). — — El-Bribi.. I. G.). TM>iEMCE. M. groupe variable. G. — Megra.). {La Calle. Sellelha. Loudaïne. Ouled-Sidi-Slimane. {La Calle. {Msila. M. Metaïza.

G. M. et usufruitiers variables) (Eulnia. . T. 486.). Ouled-Zaabib. BOUÇADA (1843-1845). C. Ouled-Aoufy D. ville et et çada. C. Ol'Led-Ali-Zerra.) Beïda-Bordj D. (Bouçada. religieux. D. (parcours . la OULED-SELLEM (1845-1849) mais resserrés dans montagne. C. D. — Rcis el-Aiounc. Ouled-Bouadjina. El-Rouagued. NGAOUS (ville) et AHL BEXI-IFRÈNE (1844).) Ouled-Mira. . C. C. — NgaouSj D.). chef-lieu de cercle commune fief 482^'^ CHERFAT-EL-HAMEL. Confédération des OULED-SOLTANE DU BEL- LEZMA (1844-1849). Ouled Haddad. 121 — banlieue. OULED-HaMOUD. OULED. C. C. Ouled-Rahab. Ouled-Bechina. OuledZena. Ouled-Taleb.)- SIDI-BRAHIM — Oaled- Saïdi. (Ouled-Soltane. etOULED. (Ouled-Soltane. Sidi-Brahim. Gosbate. — . (1843). M.— 482. OuledOuled-Amor-ben-Mahdi. Ouled Saïd.). (Ouled-Soltane. — Mcil. Ouled-MahBOL'B. . M. Ouled-Nceuh. — FA-Rehabate D. OULED-DJEMMA. M. Ouied-Sidi-Slimane. {Ouled-Soltane. OuledFreda. OULED-BeLQACEM BEN YaHL\. Cherfa-el-Hamel. Ouled-Messaoud. C. Ahl-Issoumar. OULED-ALI-BEN-SABOR — D. . D. Markouda^ D.— Boiimixte militaire). (Ouled-Soltane.AHMED. C. (Ouled-Soltane^ M. Ouled-Si-Slimane. M. Ouled-Hamza.Abdallah. Ouled-Bousaïd. Ouled-Si-Lahcène. OuledAli-ben. Ouled-Hamouna. OULED-Sr-EL-HACÉNE.) . El-Brakna. K. Ouled-Radi. Sefianej D. D. (1842-1849). 484. 483. Ouled-Embarek. 485. Tal- — krente. Ouled-BouROUBA. D.). M. ECHCHABNA. K. C. Ouled-oum-Saad.

Segancij D. Aïne-Toula. El-Halymia. Djeniora^ S. Hadouca.).). Haouara. Mdoukal. n° 361). Batncij P. C. . KasseroUj S. (1844). Haracta-el-xMader. El-Haouamed.). Ouled-Mrabote.M. BraniSj S. Arif. et ElMader. C. Ouled Si Ali Tahammente. I. 489. (Aïne-elKsar.. D. D. D. S. {Aïne-ei-Ksar. M. M. C. S. C. Ouled-Youcef.. . Ouled-Kheloijf. C). Villages de l'Aoures occidental. I. CHAOUIA DU BELLEZMA. . (Barika.ï). Oued-Merouana. I. C. (Atne-Touta. Beni-Soaikj . et Lambiridij C. n° 363) représenté en 1839 par Si Moqrane ben 487. Cheurfa). C. Lakhedar-Halfaouïa (1844-1849). I.. I.Alsmane D..— Oiiled-Chelieh. C). S. T.. TilaloUyD. — . E. — 490. OuledOuled-Braham. — C. D. S. I. D. OuledFatma. M. Ouled-Chelieh.). 488. C. — Oïded-Fatma. — El-BHkat^ D. ( Aïne-el-Ksav . (Aïn-el-Ksar. D. M. M.) Oued-el-Ma. C. . S. I. Aïne-Drine. S. Olled-Ziane (nomades). Ouled-Smaïl. M. Beni-Ferah. D. — . M. — Confédération de tribus berbères en lutte contre les Arabes et les Ouled- Bouaoun du cbikh investi du Bellezma (V. la El-Hadj)..). M. OuledOurdjetine. CHAOUIA DU BOU-ARIF . S. AineTouta. Ouled-Zaïdj D. Ouled-Sebqaq. G. C). I. D. Aïne-ToiLla. Ouled Si Ali Talmmmente. puis Aïne-Hellasafeur. Zana. . Ouled-Boudjema. (divisé en 3 groupes ElBiar et El-Ksour . M. C. Ouled.122 Confédération des OULED-ZIAXE (1844-1849) (sous suzeraineté religieuse des Ouled-el-Hadj de Mdoukal (V.C. . . C. I. — . Ilermane. T. (Aïne-Touta.Q. C. D. OULED-SIDI-YAHIA BEN ZEKRI (1844) (Mrabtine: El-Ksour. partie (Ouled-SoUane. I. (Barika.

— OrjLED-RABOTE. . T.C. (5 janvier 1850). S. Meddour). . I. I. El-Amentane ( Onled-Messaoud ben Salah. Oaled-Abdelli). Qsar-el-Oustanij Qsar-el-Fougani). Bahli-AtsalalCj (Bouguerara. D. Larbaa. S. M. OULED MEREDSA OULED-AZZA. . Ksai\ M. Ouled-Angala.. C. S. (Aurès. OuLED-Azouz. 3" Les Autochtones vaincus dits OuledVoir Rerue Africaine. I. Ta(jonste ci liouzina. Ouled-SiOulcd-Makhelouf. (Aïne-el-Ksar. Ras- ed-Draa (Mcdrouna. I. Ouled-Meloiik. 21 (1877). HaidoLica et Teniet-cl-Abed (Aiu es. Nara. S. OuledDeK(<l.). S. Arb-el-Oued Abdi (Chii\ Ghe:.) 492.). Aïne-elACHECHE (Zmala) (1844). . race signalée supérieure . Oulec-Diffallah. Nouadeur. Cheniorcij D. S. El-Arbi ben Bou-Diaf ben Belqacem.Zerouala. D. t. el-Asfel... Taghilt Sidi-Belkhir (Qsar Bou^ina. Ouled-Ali-ben-Ali. — . I. MoussA. I. on trouve. iMasqueray Documents villages. I. MouMÈNE.I. Mezita). S.— 123 — 491. S. . ( Aïne-el-Ksai\ M.)493. Fief maraboutique de SIDI-BEL-ABBÈS à MENAA dans rOued-Abdi (1845-1849). .. M. M. Ouled-Bouafia.C. l'article de notre regretté confrère. — Oum-Errekha et Tagoust. M. rc|)iésentés surtout à Larba. clients ou alliés de cette famille et des tribus des Acheche et Ouled-Fedala. répartis dans les divers : Les Ouled Abdi ould Bourk ou Rou2» Les et sof prépondérant Autochtones vainqueurs ou Berbères. Ouled-Ahd-el-Reseg (Oulecl Billil et Oaled-Ali ben Sebah). trois éléments 1* MANIA. Si Abbes. Oaled-Aksa ben Ali). S. — : inédits sur l'Aourès. Arbeha. Allahouaj Teskijine). I. Ouled-Meddouh. I. — Menaa S. SA. Akhirb. — (1) Au point de vue ethnique. représentés en 1830 par Confédération de montagnards.al. S. . autonomes de l'OUED-ABDI (1845-1849(1). Villages Confédérations variables. Chikhat héréditaire de l'AOURÈS sous la suze- raineté des Ouled-Belqacem. . Oaled-Azou:^ (Ouled-Ameur.

Ouled-Si-Kohel. C. — DJebel-GrouHj C. Ouled-Ameur. .C. autochtone. M. Ouled-Si-Zouïd. [Tkout. MellagoUj Ouled-Ali-ben-Flous. Rmila. . Arif. {Khenchela j M. {Atne-el-Ksarj M. D. D. I. OULED-OUADFEL. C.— 124 — Ouled-Si-Belkir. D. — {Khenchela. Ouled-Hacène. . (1) Eddissa faisait partie en 1830 de la confédération des Touaba. Ouled-Khedidja. Tighanimini^ D. L'Arba et Ouled-Saïd. M. C .{Aïne-Touta_. Chelia. Zelamta. D. M. Ould-Si-Endja. Ouled-Si-Zerara. C.)D. S. — . I.). C. arabes émiKhenchela. chela. T. {Khenchela. S. Ouled-Bou-Kahel. Ouled. Ouled Khalef. OuledSi-el-Gherbi. Ouled-el-Rahab. Ouled-Ennceur. {Khenchela^ M. Meriel. Meferedj. C. Ouled-Ahmed). — Oided-Ameur. oasis. Eddissa (1844-1845) (1). M. D.). C). Ouled-Sidi-Moussa. noblesse religieuse. G. M. Confédération des Amamra (1848) (Ouled-bou-Derhem.Yacoub.). Ouled-Si-Ali. Ouled-Mahmed. Ouled-Abdelqaoui. D. C. Ouled-Baadchia. (Aïne-el-Ksar. C. Amradsa). Otied-Labiod^ D. Ouled-Bouderhemj D. D. Ouled-Moussa^ D.)- — Confédération des Ouled-Fedala (1844) (OuledAtsmane. Confédération des Beni-Oudjana (1845-1848) (OuledYabouSj S.). I. — OuedTahanente.). (Aïne-Touta. OULED-ALI-BEN-ABDAL' LAH.)- — Ouled-Mahboub. Ouled-Amir. Ouled-Ensigha. Onled-Ensighaj grés. C. . OULED-MOUSSA. C. Ouled-Heurbi.). débris des Romains. {Aurès. I. S. D. M.) Confédération des Touaba ou Ouled-Daoud . Ouled-Tainza^ D. C. M. partie de Mchounech. {Khen- Ouled-Menaceur. — Taoliziente. Ouled-Si-Moussa). . — Ichmoul. — OuledSi-Belkhir. Ouled-Si-Embarek. Confédération des Maâfa (1844-1845) (Fetatcha. (1845).

Ali. Mahalta (1844) (1). Ferkane^ S. formant le K. OuledZid). T. S. C). {Tebessa. Ouled-Rechaïche (Kiata. Slimane. Negrine.). bien plus nomades qu'aujourd'hui ils s'étendaient beaucoup moins au Nord. du reste. I. I. Hamda (Ouled-Sassi. Ouled-Kkelifa (et Ghebala). . où allaient les Hananecha et les Ilarakta (V. — Fief religieux et politique des Ouled-Sidi-Abid. S. . n»' 472 .). des Brarcha {Tebessa^ T. Ouled-Zeramna (Ouled- Amor.)Negrine. Ouled-Messaoud (Ouled. I. S. rouche. C. ZAOUIA SIDI-ABID (1846-1866). Oaled-Kebarite.. comprenant les Tolba nomades des Ouled-Sidi-Abid. ZAOUIA DE KHAXGA SIDI-XADJI (. Ouled-Ferabma. . (Sedrata. {KencheUa.S. avant 1830. Ouled-Zitoux. el-Amra.. T. . Ragouba.1844). — Ouled-Mahboub (Ouled-Brahim. C). Ferkane. . Ferkane. S. D. I. Ouled-Selmf. I.I. (Morsolt. Ouled-Belharete). I. I. Ouled Saïdane. — BJelimbda. Brarcha. T. Zeradna. Ouled-Ahmed. I. Mahalta. C).D. OuledI. C). —Fief (1) Les Mahalta (comme. Ouled-Chemina. el 286). Guentis. Ouled-Si-Alij.. Ouled-Chekor). Ouled-el-Aissaouij S. . I. S. et leurs formés en partie avant 1830 d'émigrés tunisiens dite Zegholma. S. (Tebessa. C. de la Zaouia. C. D. Ouled-Saâd et OuledOuled-Chamokh et Oaled-Aouncdlah. K. Ouled-Belqacem-ben. — Negrine. Elma-el-ffabiod. formant S. C. les clients — . OuledAcHOUR. Ouled-Mbarek).C. Zaouïa de Sidi-Abid. Djeurf. . — C. C. M. I. . 125 — (1842-1844-1847) NEMEMCHA Allaouna. D. et étaient alors plutôt gens de l'Aorès que du pays des Sedrata. . S. Ouled-Xeceur. S. Brarcha. (ou 494. 495. le K des Allaouna {Tebessa. . Allaouna. . S I . — Ouled-Rechcdche. Bekkaria. OuledDjellal. 496. T. I. S. et S. Mdaoa- D. D.. tous les Nememcha) étaient.— Confédération des Ouled-Rechaïche). I. Ouled-Si-Tabete. M.

de S. . bey Salah fît de ce litre une dignité que lui et ses successeurs conférèrent plusieurs fois à une famille rivale (V. (1) Dès offres 1831. LaZaouia.. Ouendoura. et spécialement sur les groupes des Zibane (Zab-Chergui. B1TE-B0U0KKAZ le (1832 (1)-1838-1844-1849). 5 CONFÉDÉRATIONS DU DJEBEL-CHECHAR. — groupes. —Prindu Le cipauté héréditaire des DjouAD Daouaouida dans et des Ouled- Saolla. C). 408. Siar). Arb-el-Bordj). Tifoura). Zab-Biskri. dont chef. Ouled-Soltane (Achlche. . avait le titre de Chikh el-Arab. n°^ 300 et 301). El-Amra. Ouled-Msihel. L et le K. Beni-Imloul) formant une s. Arb-Ouldja. Son action s'exerçait sans conteste sur tout le Sahara entre Khanga-Sidi-Nadji et Doucène. Ouled-Aïssa. . toujours choisi la famille Bouokkaz Len Ali. Ouled-Amrane font aujourou K. C. le bite Bouokkaz formait encore une des trois plus grandes principautés indépendantes du bey lik occidental. — Les 3 confédérations ont disparu et ont faitplace aux 1 1 cheikhats (Ouldja-TbouiaAhmed-Kheiraxe. du Djehel-Chechar (Kenchela. chcœ-Kheiichela. du Djebel-Che. El-Amra-el-Zaouïa. les Bradja et les Ouled Amrane 497. T. dont deux. Ouled-Bouyahia. El-Ouen-Doura OULED-TlFOURAGH ES-SIAR OULED-TaBETE OULEDNaceur-Laachechf.— religieux 126 — des Ouled-Sidi-Nadji dite aussi Ouled-Sidi- Naceur et ayant pour clientes les deux confédérations les Bradja et les Ouled-Amrane du Djebel-Chechar. Ferljat ben Bou-Okkaz avait fait faire à Alger des de soumission et d'alliance contre le bey Ahmed. Ouled-MaAfa. Beni-Melloul (Ouled-Modssa.T. Bien que déjà diminué et divisé en 1830. étaient inféodés à la Zaouïa de Sidi-Nadji (V. Beni-Barbar (Tizigranine. n° 496). d'hui partie les Bradja la et les I.

T. Ouled-Sasst. Badès. partie (1) Gonfédération des et : Allaola {Tkoute. C. I.. Rassera. . Bouazid.. I.. Zab-Biskhi. Sahreda. Confédération (1850) Zekri (Biskra. Cheraga {partie) K. Zribet-Ahmed. n* 493. Ksar. {Tougourte. {Biskra. Ghamra. Ouled-Youb. Grand-Aghalik des Ziban.T. T.. S. K. K. Sidi-Okba. — Ouled-Zekri. propriété des Ouled(1) Comprend en outre Saoula. Zab-Chergiu (1844-1845). Eddissa. G. et S. Ahl-Roufi). — : . I. (î) Tkout (Ksar et Boidj) chef-lieu d'un poste militaire de la I. S. DJebabra. G. Beni-Bou-Slimane Allaola (1844) (Beni-Ahmed ou Ahl-Mchounech. le ^4 /iZ-^/?io«r formant aujourd'hui I. et S. OL'LEDOariach.. Ouled- — — Djellal. I. E. Ouled-bou-Hadidja.)ArabGheraba (partie). Ouled-Djellal et Beni-Khaled (1846-1847). Aine-Tine.).BeniHacèneou Ahl-Bemane). S. {Biskra. Sidi-Okba. Bou-Toufa). colonie des Ouled-Daoud. Remougate. Khedara-Tahammamète). OuledRabah. C. Aujourd'hui Zab-Chergui. T. Biskra P.. S. Nord de I'OuedRiGH. G.) (2). I. G. Omimoune. Rahmanij. Ouled-Boa^id ben Ahmed. Ouled-Idere^ Haiza. 1. Taballet. Ouled-Amelr tribus vassales ou serves Lakhdar (Ouled-Farès. C. . — _Mchounech. Zab-Dahrf. {Biskra. Sidi-Slimane. I. Toutes les oasis — : des Zibane et (ville). El-Habel (oasis). Oqled-Rahma). I. G. Ouled-Dris. S. G. : — Rassira^ T. Ksour Liana. commune indigène de liiskra.. C) : — . Beni-Klialed. T. T. Aine-Naga. .— 127 — Zab-Dahr). ArabOiiledS. I. Ouled-El-Hadj ou AziNi (Ouled-Yahia. . I. K. Ouleo-Mansour. S. D. Zrara. Olled-Djellel. I. G. Zab-Guebli. et S. Zribet-el-Oued. Selmia. Tribus nobles et guerrières des Aul ben Ali.}.). et S. Rassira-Allaoua (1845-1858) (Abed^ Ouled-Bouokkaz. Tkoute. {Biskra. des Ouled-Naïl-Gheraga ou Ouledc Ouled-Harkate. etc. Sud-Ouest de I'Aores. S.). T. T. Zab-Chergli (1844). T. Tribus nobles et guerrières: Ouled-Saoula. S.

elc. K. Ouled-Si-Ahmed. Taouria). Tiboudjerine. Débita. C). I. Principauté héréditaire des DJELLABA (ou Benvillages (1) Les noms entre parenthèses sont ceux des principaux composant chacune de ces minuscules confédérations. C). T. I. DjaralLAH. Ourmès. SlDl). Behima. I. MASMOUDijTiMERMAChNE). il/É?ssaa6a(Aziz-ben-Chebabta. Guemar. S.. kaz. Grira).I. Zgoum. Roumana. Sérahna. Tarzout. D.. Cheurfa (Sidi-Fatallah.(TkoiUe.. Chamba (2) (d'El-Oued). Ouled-El-HadjAli (TiDjEROuiNiïj OuLECH).I. commercial) Guemar Kouinine. {Tkoute. 501. Ghanime). BouDEREj El-Baatcha. — 499. Oum-el-Habel. Beni-MelKEM. C). K. 5 . S. 500. — Kunmelj S. . c Ouled-Abderahmank (Kebech. Ouled-Ahmed. etc. Ouled-Belgacem. Confédération de l'AHMAR-KHAOpOU (1845-1859). — 0«/ac/ie^ S. T. El-Ksar. Quelaa-Djedida. El-Oued (centre politique (centre religieux) (oasis). C. les trois quarts étaient clients du Bit-Bouok- Ouled-Zerara(I) (Hammam. Tadjemout. Zgoum. (2) ils Ne se sont installés dans le Souf à El-Hamiche qu'eu 1820 comptent aujourd'hui plus de 100 tentes. Ouled-Abderahmane TKOUTEj Taghite. Graffîne). S. 1. K. Olled-Slimane ben Ausa (Madjina). T. — En 1830. Bahl. {Tkoute. Behima Troud (nomades comprenant les Acheche et Messaaba).I. les . {Tkoute.. El-Hembla. S. Zrara). T. Mansouria). Rebaïa. C). S. I. T. I. Tarzoute. Ferdjane). SidiAoun). El-Achaïch (Mizab. — Acheche (Ouled-Djemàa. Djemina..I. et S.etS. et S. Ouled-Saoud (Kouinine. — Tadjenioitte. Ouled- YouB (El-Ksah. 128 — . Confédération des SOUAFA et (1845-1848-1854).. Zellatou. Ouled-Saoud (nomades). Gherghil.— Beni-Bouslimane. Ouled-Abdesselem (Afsil. (Et-Oued. Chennaoura.

— 129 — — — Djellab) de TOUGOURTE (1833 (1) 1844-1854). Ouled-SiMezerguia Mokhtar. Ghamra-Moggar). et S. Zaouiet-Riah. Tebesbeste. 9 . Ourlana. Tribus nobles ou Ouled-Debbah. etS. Ouled-Sidi-Ahmed et ksour de Djioua. K. mrabtine guerriers El-Ftaïte. K. Brarn). Sidi-Slimane. Moggar (Meggarine. et S.. {Tougourte. Sidi-Rached. des OULED . TinedlaI. Temacine. Sidi-Yahia. C). K. G. et S. « roi de Tougourt » vint à Alger demander de nouvelles demandes furent faites en 1834 à Alger. Zaouïa Sidi-el-Abed). El-Ksour. OiirLana (Sidi-Amrane. Suzerains des villages de l'Oued-Rir. villages et très misérables au temps (2) Il n'y avait que peu de des Turcs.El-Hadjira. Ftaïte et Ahadlia^ K. T. (ToaggourtCj T.. Tamerna-Djedida. Taïbet-el-Guebliaj K. n" 498). Tiqueddidine. et I. 502. Mratère (Mraïere. I. KouEn 1833 (1) le fils du le protectorat français. 503. S. Plusieurs de ceu.El-Alia. .SAYAH (mrabtine guerriers. ges (2). des Ouled-Moulète (1848) (Makhe- zène des princes de Touggourte). K. I. el-Berdj. . et S.. El-Anala. Zaouïa de TAMELLALTE (à TEMACINE) (1854). Confédération Ourir. I. Djama. et S.x énumérés ci-dessus ont été créés par nous depuis ISô'i grâce aux forages artésiens. C. Tamerna (Tamerna-Guedima..— Ouled-Moulèie. tribus serves: Oudjena. et S. —Ces 5 kaïdats font partie de Tougourt. Ksour de Tamellaltf:. alliés des ArabGheraha (V. El-Mouadi. K.)- I. — El-Harihira. Sidi-Khelil). I. propriétaires de plusieurs villaToiigourte (Tougourte. et S. T. ksar : — : entrepôt : Oum-el-Tiour. Ouled-Ahmed. Nezla. Sidi-Ameur. I. n° 271).Taïbet-el-Gueblia (Taibia). Ouled-Sidi-Sllmane. — Fief religieux et zaouïa des Tidjanya (V. Mazer. Confédération — Ouled-Saïahj K. I. K. El-Abadlia. alliés de Temacine).

19 9 36 25 Makhczène Rayât • ( Autres Vassaux ou alliés Indépendants 516 (1) Il y a ici plus do groupes que de numéros à cause dos numéros bis 8i. Ouharane. et S.. T. C. Qsantina. — Temacinej {Touggourte. sur le territoire actuel groupes ethniques ou politiques for- mant autant criptions. El-Gouq.)- zaouïa) (OuLED-BouHARiM. - Ces groupes se divisaient ainsi Dar Soltane. 94. 185. T. 516 y avait. Lakhedar. la Nomades des Saïd-Ouled-AxMeur (makhezen de Ensighabe-bel-Hadj. Jle/s (1) : ou républiques. ( Guerriers. (Touggourte. 130 — Ben-Ammar. KouzouT. El-Bahour. 270. 177. 170. 176. I. Ouled- — *SaïûJ- RÉSUME GÉNÉRAL En résumé. 482. et S.— DiAT. de il l'Algérie. 238. K. en 1830. 283. Ouled-Ameur^ K. 319. Blidet-Ahmar. 351. I. 168. C). . Ouled-abed). Titri. d'entités distinctes constituées en circons- confédérations.. Saïssana.

Maatka.. En réalité. et D. Ahl-el-Eughe.000 hect. — Les 131 — 3.540.i. en 1830. D. Ouled-Selem.415. Tchaïf. Ç. 104 — — dt. — Ttarci.K ou Alliés étaient — — Les Turcs. Aïte-Sidi-Ali-ou-Mou55a D. C. D. était de 47. . M.000 effec- Les 86 des Vassau. (Ti^i-Ou^ou.000 hect. D. D. — Maatka. les compris parcours des Chainba. D. C. D.)(Dra-el- Mizane. (l). — Magraoua. D. D. gui.). Ziania. — O'ded-Ze. ilsn'étaient les maîtres 7.S3INE. . — Aglibal. D. OuLiiD-SoLT. (TablatCj M. — El-Eache. P.VNT LIMPRESSION TERMINÉE LE 1" JLIN 1899) 19.000 — La France gouverne et a Iministre. G. D.nimc. C. C. 15.825. en 1899 48.365. C.ayat ou sujets diiects 4.000 7.D. 33. 43. C. en 1896. Ahl-Aghbal. Les 126 groupes du Makhezène occupaient environ. Beni-Bel-Ha. — ^/asser^ D.).NUS PEND. — El-Giielb. 35.000 — CHANGEMENTS DE DENOMINATIONS (SURVE.). M. Olled-Zenim. Le — Tirnutine.025 iicctares.) 45.sJ. C.000. SouaC. C. Boumahni. (Aumale. E. C. — Ouled-Taane.ANE.897. tifs donc souverains de absolus que sur. Ouled-Thaane. non (Il chiffre officiel. Aïte-Khelefa. OuLED-MsELLEM^ Bem-Maloum. C. C.400.

. Haraouate-el-Outa. Khobbaza. Et autres. 73. — Rouma. 195. bon. D. 9 groupes 343. Beni-Zougzoug. D. 213. C. — Ahl-el-Oued. 373. 217. 118.D. D. Bem-Bou-Dolane (tribu dirigeante). — A:zaïl. Geurxeta. AZAÏL. D. — Lire deux fois Guementa. C. D. mais intercaler ensuite: '^'^ 283 BERBÈRES DE L'OUARSENIS : (1842-1843-1845). Foaghol^ Ahl-Gouraya. Ouled-Barka. D. C. . 53. Beni-Ouagag. — Illoula-ou-Malou. Ouled-Sidi-Brahim-Bou-Bekeur.. (Biban. D. 57. D. C. — Dreate.— Aïte-Hassene. Bouktone. — D. Achouba. 212. C.. etc. C. 50. — Bibans. Ouled-Si-Ameur.C. . C. Chouly. .). — Serdoun. D. C. — Acif-el-Ham- mam. OULED-HELLAL. AïTE-BouADDOU. Dreate. 70. D.j. C. D. Azeffoun^Vi. 104. Iloulene-ou-Malou. remplacer 5cà"t/a. Dalaa. etc. . AITE-YAHIA-OU-YOUGEF. etc. MziTA. ZERK¥kO\]ÈSE. 283.D. . G. M. C . — KotirLete. D. etc. C. C. AouKDAL. C. D. D. — M^ita. C. — Yeri. etc. C. AÏTE-BoucHENNACHA. G. C. — Ogdalj D. D. Ahl-el-Oued. C. Tafertaste. G. — taïcha. C. Abadlia. Djebaïlia du Ahl-Bouktone. c. C. 106. — Harouate. — 132 — — BouaddoUj D. 208.T>.C. — Chahbounia.parFra/2c/?ei.49. D. 237. C. D. 238. D. C. — Khohhaza^ D. . M.!). M. Arbéa. — Addala.

C.) et on renvoie à la leçon correcte. A. gare de cliemin de fer. Abazziz. ont empêché de figurer explicitement dans les équivalences modernes des groupes antérieurs à 1830. hameau indigène. A.. que nous avons toujours rejeté après le nom sous la forme (El-) ou (L'). 260. E. ^ P. (L"). F. ont pour référence le nom de la commune de leur situation. A. on a fait suivre cette dénomination de l'abréviation (oll. 500. Abdelgoui.. H. C. voy. A.M. A.. A. (Biban... Acif-el-Hammam. —= — — ... A. Acheche. Abid. R. Lorsque les documents officiels ont consacré une leçon incorrecte antérieure à cet arrêté.). 244. Abréviations. I. (El-). 227. P.. (El-). Déni et aussi de l'emploi abusif de l'article arabe EL. Le numéro suivi de R renvoie à la lin du chapitre V. 128. 73. 53. M. C. G. Adaoura-Cheraga. C. 0. 119. Achour (El-). Abdesselem. P. on s'est conformé.. Ababda. (1) — ^. Adaoura-Gheraba. Dans cet index. Achache.. A..472. A. Pour les recherches. Ftaîte. = Macdonald (Maa- Achouba. (Sétif. ferme isolée. 275. R. Adjama. A. did.. 122.126.-L. 0. 327. indique la substitution ofEcielle d'un nom frcinçais au uom indigène traditionnel. aux règles prescrites par l'arrêté gouvernemental du 27 mars 1885. 256. pour l'orthographe des noms patronymiques.. ou d'autres raisons. Abadlia. A. 0...).-M. Aouaid (olï. Ouled. et ceux que leur peu d'importance relative. Adélia. voy.... pour les noms d'ethniques ou de localités. 65. 222. C. 119. C.— 133 — CHAPITRE VI Index des dénominations indig'ènes modernes officielles ou usuelles (1) Aaouïad.). Acif-Boulma.... 14. A. 20.. A. Les noms des centres français sont en italiques. Aid. au tableau des changements survenus en cours de publication. Abdelbeg. Addala. Adjeraf 0. 122. 0. 373. Achechia Achir (El-). Abiod-Sidi-Chikh Abiyoussef. 49. il faut tenir compte de l'analogie (et de la confusion faite quehjuefois) entre les mots Aite. Achâacha.239. R. Arb.

^ 1. O. (Aïne-Bessem. E. recte de Nazereg..). A. = Foy Aïne-Chouga. Halleder Aïne-Bessem. Côte. 213. E. A. 468. P. A. C. — 0. C..). P. Aïne-Belda.. = Bertcille Ahl-el-Ghafar. Aine-Acel. G. E. 252 Aïne-el-Araïce (et mieux Fon- (1). E. P. E. 447. 0.E.). O... M. Aghlal. C. C. P. hadjar. (1) Aïne-el-Araïce signifie fontaine des Jianccs Fontaine-des-Gaselles est d'origine française. Aïne-el-Assafeur.). Aghbal.-A.. 329. P. Aïne-Abid. centre. Laghouate. M.. G... 0. 287. 135 = Brédéa Ahl-el-Oued. = Aine . (et (Boutlelès. O. E. H. P. I. 0. = Ampère (Righa. A. A... F. Aïne-el-Arba. 141.Saint Charles.). 134 — Aïne-Azereg.. 0. Afir et Ouled-Aîssa. 367. Aïne-Barouaga = Bugeaud. 337.- Ahsasnah. (Sétif. C. P. P. E. M.. M. G. (Aîne-Taya. Ahmed - ben. Aïne-Aouaci Aiue-Arnate Aîne-Azel = Aine-N'oisy = station^ E. 472.-M.. C. P. 17. E..- — Adjiba (L'). 156.). ^ B.. 241.. chef-lieu de la C.. E.. E. Oughate.. E. 308. A.. 137... 131. 203 mieux (Jemmapes. Aïne-Abessa. C.. Agha (faubourg). 178 ^^ Belle- Ahl-el-Ksar.). 366= Youssouf [La 472.-H.. 0.Amara.). 0. (Jemmapes. O. chef-lieu. Aflroim (L').-L. 17. I. O. S L. (Sétif. Ahl-Stitène. G. O. 0. Aïne-Beïda. 19. 196= leçon cor- Afensou. A. 170. 208.. Ahl-el-Gourine. Ksar. Aïne-Babouch. P. Galle. 340. Gada.. P. 33. Aïne-Bridia. P.Bains.. Ahl-Eddir. A. M. Aïne-el-Ancsar). (La Senia. Aîne-Afïra. Aïne-el-Afeurd. (Bibane. (Aïn-el- Noisy-les.. Aïne-Cherchar. E. (L'). P. 300 = taine-cIes-Gaselles. 460 E. (off.. 0. P. voy.). la dénomination ..).. 286. 239. C.. P. Aïne-Bessem. P.. A.). Ahnaïdja. M. 228. A. P. R.. station ^ M. E. F. C. H.). Aine-Douz. Oued- Aïne-Beïda. 237. H. E. Aflou. Aïne-Delfa. Aïne-Beïda. 22.). O. A.. P. = Duper ré. 243. A. Aïne-Delfa. C. G. Aïaïda.. O.Ali. C.. (Hammam -Bou- Aghouate voy.M. voy. M.).. 199. O. Aïne-Bouchena. Aghlal. Aïne-Cheurfa. Aïne-Boudinar. Ahl-el-Euche.E. Aïne-Boudib. et D.). Aïne-Dalia. C. 203. [Arhlal] 170. CM. C. R. D. Aine . Aïne-Amar et Adjadja. C. O.. Aïne-el-Anceur. Ahl-el-Hassiane. 194. 17 Ahl-Elaîd. C. Azelboun). 286. A. 0. —Aïne-Delfa. 332 = Auribeau Abl-Zelboun. E. de rOued-Cherf. Aïne-Diss. A. L. . L. 204.0. (El- Sefia. (Sétif. - G. H. C.

-Hammam ^= . O.. Aïne-el-Kab. Aïne-Messaoud. P. P. 331 (Aîne- 131. Aîne-el-Guetar. Guetar. toncille.. 366.). Aîne-el-Hadjar.. off.-A. Aïne-Igni. pénitentier (Quet- Aïne-el- tar-el-Aïche. 17 ville = About- Alne-Guergour. (Aïne-el-Ksar. P. 382. Aïne-Farès.. E. (Cacherou. G..). C. E. Aïn-Ksar 354. Ksar (ofï. 0. 135 Aïne-Guettar. voy. Aîne-el-Ksar.. 480. Aïne-Medjez-Eddehiche. (Aïne-ci-Ksar.). et C.. P. chef-lieu.). (BouQuirat. (off.. C. Aîne-Ghoul. Aïne-Madi.). E. M. A. O. P E P . Ruchambeau Aïn-Ketom.. Aïne-el-Ksar. C.-A- Aîne-Guerfa...). Roumel. E. 472.). O. Aïne-Kissa. C.= Robertcille. Aine-Fezza. G. O. Aïne-ef-Hadjar.). C. 156 (Mascara. chef-lieu. Aîne-el-Hammam. Aïne-el-Hadjar. M.). C.). Aine. Aïne-el-Gradj. Aïne-Hazem.. 0. Aîne-Gheraba. {Aine-Bessem. M. (olï. A. centre (TIemcen. 203 =^Dréa.. C.). Aine-Mesra. G. G.) Aïne-Mellouk. (off. (Guettar-el-AIch. Alne- Aïne-Leghata. (Bled-Guitoun. E. 0. = Pericjotcille (Takitount. 341. A. M. F.). C. F.. Aine .). C. 208" Àïne-Malah. G.. Rhoul CClau^el.Royane. 3^2. G. = Munier (La Galle.. P. 293. 361. M. (Mekeira.). E. off. Aîae-Kerma.). Aine-Fakroune Mlila. A. Aïne-el-Arba (off.. 146.).).. voy. station = Ricet. P. P. 0. ^ E. G. Aîne-Ghorab.). Turk (off. Aïne-Kadra.). G. Aïne-Merane. = C. 0. (Souk-Ahras. P. A.).Enchir. M. M. C. E. 252. E. M. G.). Aïne-Guettar.. C.. M. 156 (Mascara. 382. P. E. 322 Clauzel.el Aîn-Kerma. E. mine (Morsott. Aïn- Aîne-Larba. O.). Aïn-Khabouzia. G. E. E. Khemaïce 298. E. P. P. A. M. M. voy. (Aïne-Madhi. = Gas- 211. A. E. (Aïn-Ghoraba. Aîne-el-Hammar (Telagh. M. Aboukir.). Aïne-el-Gradj.. 472.Kiaemaïce. (Ténôs. C. = Rabelais Aine-Gradj.. 271. 23 Aïne-Kebira. P. M.) Aïne-Fekane. Aïne-Khiar. A.— Aïne-el-Bey. voy. = Aïne-Legradj. voy. C. (Sétif.. O.. O. A. . A. G.). 55 = Michecommune 230 Aïne-Kelba. (Bouhira. 342..). P. ^ O = Parmentier O.). Aïne-el-Tui*k. chef-lieu de la mixte du Djurdjura. Aïne-Larba. Aïne-el. Aïne-Madragh. E. M. C. M. C. voy. =//ocAe(AïneBessem. 296. (Ghateaudun-duvoy.. 0. P. 354..). C. G. M. O. O.).). M.. F. let. Aine-el-Essam.). = Lapasset (Cassaigne... O. (Aïne-el-Ksar). E. Aïne-Mazouella. P. M.-A.). Aïne-Khial. M.

(Sétif.. Aïne-Titeste.. P. C. Sultan. Aïne-Tebinete. C. Aïne-Tagroute P. C. d'Aïn-Touta. Aïne-Tolba... C. E.). Aïne-Rhoul (off. M.)..). C. (Aïne-Khial. 24. Aïne-Sidi-Cherif. station^. E.. Aïne-Nouissi. C.. Aïne-Stetta.^=Colberi (Rhira. 343 = Blondel Aïne-Soltane. stat. E... P. E..). A. chef-lieu d'AïnSefra. E. E. C. E. 17.270. O. A.). Aine-Tassera. P.). Aïne-Sfissef. C. (Oued-Zenati. P. M. M. Aïne-Souda. ofl.. 1.).. M. C. nom C. 167. F. Aïne-Sfissifa.). Aïne-Taya. P. 178. 488 = Mac-Mahon. C. Aïne-Sofïra. M.. Descartes. 333. C. E. (1) E. (Oued-Zenati.). M. off. E. ofï. E. 200. C. = Aïne-Tasta. (Aumale. 270.). M.. Aïne-Ghoul. Aïne-Nsara. 354. = ^ O. 472.. Aïne-Sfia. C.). F. Aïne-Refaïa. (Aïn- e^ . voy. . Aïne-Mokra.. 250 haki (Téniet. O. (Maadid.). 0. Aïne-Touta. dou..)... 386. (Aïn-Tagro. F.. 196.. Aïne-Sfissifa. O. 169. 298. = Les Saules.-A. 25. (Sefia. (Duvivier. C.). M. C. C.. O. M. 200 Aïne-Toudemane. P. Aïne-Temouchente.). Aïne-Ouillis ou Ouillis.). P. = Bour- ksar et caravansérail ville.. F. P. C. 0. E. P. (Palestro.).). Aïne-Mouss. P. O.-A. O. (Bled-Guitoun. C. 316. Aïne-Tedelès. M. P.. Aïne-Ribana. O.voy. 136 — Aïne-Soltane. 156 = Saint- = Mercier Hippolyte (Mascara. Aïn-Tahamimine. A. Aïne-Tekbalète. (Sétif.. M. P. 343. A. 402.. C.). M. 334. (Sefia. 310. chef-lieu C. off.). 0.). chef-lieu. 0. E. P.O. E. 286 ( Lacombe. Aïne-Regada. E. 208. P. ^sS Aïne-Smara. Aïne-Touila. Aïne-Snob. P. (Les TremThiers ^ E. F. E. A. Aïne-Tellout. Aïne-Tizirete.. Aïne-Tabia. (Sétif. A. O. P. G..).-A. M. E. Tessala est nom d'une mont me voisine de la source dite Ain-Sofïra. officiel inusité.. bles. F. E.). (Géry- Aïne-Toukria. (Sétif. station Aïne-Oumata. Aïn-Thouila.. 314 AïQe-Sefra. Aïne-Tine.. 332. 472.. 178. E.) Aïne-Oulmène.. M. (Cassaigne. P. A. où est le centre.. C. C.. E. = Guiard Aïne-Segnour. Aïne-Sabra. Tessala (1). C. 297. = Turenne (Seb- ^ et C.. (Biban.452. 200= 287. M. P... P. 286.. Aïne-Nechma. = Belfort. E.. 169 E. 0. A. P.. Aïne-Regada. 170. Aïne-Roua.P.207 (Tekbalet. F. Aïne-Trid le = Bounicr. P. Aïne-Soltane.). O. Aïne-Moudeur. (Palestro. O. Aïne-Oum-el-Alleug. Aïn-Aouaci. E.).). E.). E.). (Takitounte. M. 297. P. Aïne-Trab.- — Aïne-Mlila. P. O.

Aïte-Mahmoud. (Djendel.... A. 353. A. Allaouna. (centre Taki- chef-lieu Djurjura.). ^ Ameur-Dahra. 0... 36. M. 65. C.. C. 299 (Aïne-el- (El). 297 fSétif. 2iO. voy. Akhe- Ançor Ançor (El) (et mieux Aneçar). C. C. 438. O. A. Amadane. 136. E. 135. 268. Amiguier). voy. Allaa (El).. Aioun-el-Hadjez. Aiounet-Eddid. 46. Michelet. C. (Ammi-Moussa. C. P.). 260. 493. = M.. A.. Ksar. E. M. P. C. Hammam. A. M. C. Amama. 494. O. C. A.). 286. Aïne-Turk. Akbail.... Akbou.. 0. 63.).493. C. Akbil. 24. et chef-lieu d'Akbou. ^ C. C.. 37. Alne-Zeboudja. (et mieux Aneceor). hameau Beni- Akhelindja. (El). P. Amouassa. ^ E. 0.. C. A. M. Aïne-Yagoute. Akerma..-A. voy. A. 297. . 179. A. C. A. E. Aîte-Temsiite. Amentane (L'). C. 353. 0. Ksar. hameau El-Milia. 354. Amradsa. stat. 477 = 290.. Amoura. Amoucha. 63. Amri (El).). Aïoun-el-Beranice. M. 260. P. Amamra. 137.. 178. M. 0. Amiguiere (L'j. 349. 473 B. 270. 0.-G. P.. M. = 121 Clairefon- taine (hameau Morsott.. C. 63. Aine-Zada. == Lourmcl. 308.137 Aine-Trik.. C. 298. Amlouline.. leçoa correcte Saf. E. P. Alger. E. E. CM. 388. Aima ou Aklane. OuledAmeur-Guebala.. Aîne-Turk. C. 256 C. C..). O. Ameria 135. 372. . 179. C. 36. E. P. P. 343. M. Arbal. 349. Anaceur (L'). Ouled- E. Ameur-el-Aïne. 7 = Frais-Vallon. centre Sétif.. E.). Amalou. 887.. C. O. (Aumale. Ameur-Guebala. Alalmia. Anaceur (L'). 393. 429. Akbia (L'). 398 ferme (Macdonal de Madid. — Alaghane. Lacroix (La Calle. 15 Aine-Zaoula. Aloun-Seba. C.. Aite-Ouaretz ou Ali. E. 374. (off.. 882. 20.. 69. M. P. = Dolfas-Yille. Aïte-Rzine. Aîte-Yahia.) Aite-Abbou. A. Aïte-Ameur-ou-Ali. Mahdid.. .-A. Alte- C. A. Akelindja lindja. C. C. Aïoun (El). E. de Anceur (El). 0.. Ameur-Sraouïa. 136 (off. (El). Aïte-Aouaggacha. Aite-Ameur. C. A. O. Aîte-Akerma. = Gallois. Ammi-Moussa. Alef Alia C. Ammal. Aïoun-Skakna. 498. (Pont-de-L'Isser. 343.. O..). Aïne-Zitoun.). (El'). E. Aima. 502. 343. A. 329. 22. ou Lanaceur. M. Ameur-Dahra. C. C.) Anatra. A. 402 tount. E. A. = Pirette (Dra-el-Mizane. A. 49. 206. P. A. P. Alne-el-Turk). C. P. 492.

138
Aneceur-el-Aksob, A., 33
rich, Cherche!, P. E.


Arb-Skikda, C,
Arcibia, 0., 156
460.

=

Zu-

Arb-Youcef, voy. Abi-Youcef (off.).

Aneb

(L'),

A., 219, 257.
269.

=

Saint-André
222

Angad, O.,

(Mascara, P.
Ard-el-Beîda.
ville,

E.).

Anini, voy. Djebel-Anini.

A.,

Annaba, C, 335
préfecture.

=

(Orléans-

Bône, sous-

P. E.).
G.,

Ard-el-Kahala,
(Clauzel, P. E.)»

461

(Gastu,

Anouna,
322.

F., C.

P. E.).

Arhlal

Aokas,

C,

39.

(off.) pour Aghal, 0., 170 (Aïn-Temouchent, M.).

Aomar, A.,
Mizane, M.

8 centres

=

Dra-el-

Aria

(El-),

F.,

C.,

308

(Khoub,

P. E.).

Aouid,

C,

472.

Arib, A., 229.
Arib, A., P. E.
136

Aouana (L'), C, 418. Aouara (L'), C. 335. Aouameur, 0., 135,
Louis, P. E.).
Aoubellil, O., 170.

279

=

Littrc-les-Arib,

(Saint-

Aricha

(El-)",

O., 249, chef-lieu de

l'annexe El-Aricha, T. C.

Arrache
rée,

(L'),

A.

=

Maison-Car-

Aouïed,

C,

472.

P. E.

Aouissate, O. 187.

Arrès, C. 356.

Aorès ou Aourès (Aurès), com-

Arrice (Arris,

off.), C. 492,

hôpital.

mune

mixte,

chef-lieu
(off.).

Arice,

Arrouche

(El-), P. E., C.

désignés, Aris

Aouzatel, 0., 194.

Arslbia, O., 156 (Mascara, P. E.). Arsibia ^= Saint-André (Mascara,
P. E.).

Arab-Cheraga, C..498. Arab-Gheraba, C, 498.
Arara, C, 472.

Arziou,0., 170 P. E.

= Arzeic ou Arzeu,

Arba (L'), P. E., A., 23. Arba (L'), A., 219, 257. — C, 492. Arba- Aîte-Iratène (L'), A., 63

Arziou-el-Kedim, 0, 170 ^= SaintLeu, P. E.
Asla, O., 270.

= Fort-National, P.
Arbatache, P.
Arbatache, A.,
24.

Assafia

(L'),

A., 127.
0.,
135, 136,

E.

Arbal, O., (Saint-Maur, P. E.).
E., A., 24.

Assi-Ameur (off.), pour Haci-Ameur,
Assi-ben-Ogba

P. E.
O., 135, 136,

(off.).

pour Haci-ben-Ogba, P. E.
Assi-bou-Nif (off.), O., 135, 136, pour Haci-Bounif, P. E.

Arbaouate, 0., 239 (Arba fouqani,

Arba

tahtani).
343,

Arbea, C,

R.
445.

Arb-el-Goufl,

C,

Atamenia ou Atamnia, Atba (El-), C., 459.
Atba-Djellaba, O.,
175.

O., 200.

Arb-el-Haddara, C, 293. Arb-el-Oued, C, 355.
Arb-el-Oued-Abdi, C, Arb-Estahia, C, 445.
Arb-Filfila,
492.

Atba-Djemala,

0., 172.

Atela, 0., 156 (Mascara, P. E.).

Atela, F., O., 156 (Mascara, M.).

C,

332.

Athia
455.
450.

(ofl.).,

O., 172.

Arb-Guerguera, C,

Attaf

(El-),

A. 102

=

pour Attia. Saint-Cy-

Arb-Sidi-Achour, C,

prien-les-Atta/s, P. E.

;


Attatba, P. E., A.,
Attia, 0., 172.
22.

139
Bassour, F. école. A., 87 (Berrouaghia. M.).

Attia,

C,

chef-lieu de
.

commune

Batna,

C,

488,

sous-préfecture,

mixte.

subdivision militaire,

^

E.-A.

Azail, O., 248, R.

Bazeur (Bazerj, C,

339.

Azazga, A., chef-lieu de

Haut-

Bechtoute, O.,
Bedjaia,

190.

Sebaou, M.
Azeba,
foff.

C,

305


C,

Bougie, sous-

C,

310,

3U

=

Delacroix

préfecture,

^s

E.-A.
500.

inusité) (Aïne-Tinni, P. E).

Behima

(Ksar),

Azefïoun, A.
chef-lieu de

==

Port-Gueydon
mixte.

Beida-Bordj, C, 486.
Beinène, 356.

commune
53,

Azeffoun, A.,

R.
388.

Bekakra, 0., 270
Belhacel, O., 147.

bis.

Azerou-Nbechar, C,
Azezla,

Bekkaria, C, 495.

C,

500.

Azib-Zamoun,
i-illers,

A., 36

=
C,

Hausson349,
stat.

Belimour, C, 343
(Maadid, M.).
Belkfif,

=

Cérez, centre

P. E.

Azib-ben-Alicherif,

^s, usine.
Aziz, A.. 36.

Bellaa,

C, C,

473.
339.
11.

Belloua, A.,

Azouania

(El-), O., 189.

Benaouda,
P. E.).

O., 223.

Azzouza, A.,

54.

Ben-Aknoun,

A.,

20

(El-Biar,

Baach, A.,

276.
21.

Baba-Ali, A.,

Ben-Chikaou, A.,81 =Ben-Chirao,

Baba-Hocène,
sen, P. E.).

A., 21

(Baba-Has-

centre (Berrouaghia, M.).

Ben-Diab, C, 337 (Ben-Dhiab
Benennaria, A., 221
314.

off.)

Babor, C, 405.

= Flatters. Palestro.
205.

Bab-Trouch, C,
Baghai, C, 286.

Badès, C, 498 (Ksar).

Ben-Halima, 0., Ben-Haroun, A.,
Ben-Hinni, A., 37

ISO.
7.

=
,

Baghdoura, A.,
Bahata, A.,
34.

276.

Beni-Abeud (1)., O Beni-Add, O., 208.
Beni-Adi, C, 334. Beni-Ahmed, C,

Bahira

(El-), F.,

C. (Righa, M.).

Bahli-Atselate,

C,
176.

492.

322.

Bahourate, 0.,
Bai-ika,

Beni-Aîcba, A., 24 ^= Mcnercille,
cer-

C,

480, chef-lieu de

P. E., Alger.

cle militaire.

Beni-Aïssi, A., 46.

(1)

Il

est nécessaire d'écrire la
les

beaucoup de cas

dénomination en deux mots, car dans indigènes originaires des circonscriptions ainsi
l'ethnique

dénommées emploient

du nom patronymique,
:

et

au lieu

de dire qu'ils sont des Beni-Abeud, Beni-.\mrane ils disent qu'ils sont: Abedi, Amani (au singulier), et: .Abdioua, Amrania (au pluriel). Il est fâcheux que l'adoption de ces derniers ethniques très usuels n'ait pas prévalu dans la technologie oflicielle, car ils sont plus pratiques que ceux employés et commençant par Béni ou par Ouled.

140
Beni-Aîssi, C.
Aïssi.


408.
131.

Voy. Beni-Bou-

Beni-Bouyoucef, C,

Beni-Brahim, A.,
366.

Beni-Amar, C,

Beni-Brahim, C,

498.

Beni-Amrane,
M.).

A., centre (Palestro,

Beni-Caïd, voy. Beni-Kaïd.

Beni-Chaïb, A., 214.
380.
352.

Beni-Amrane, C, Beni-Amrous, C,
Beniane, O., 156.

Beni-Chebana, C,

384.

Beni-Chenacha, A., voy. Chenacba.
Beni-Derdjine, A., 278.

Beniane, A., 256

= Vesotd-Beniane,

Beni-Dergoun,

0., 179.
62,

P. E., Miliana.

Beni-Djenad, A., Beni-Douela, A.,

voy. Djenad.

Beni-Arif, A., 45 (Mirabeau, P. E.).

46.
off.)

Beni-Barbar, C, 472. Beni-Barbar, C, 497.
Beni-Bechir, C, 332(Philippeville, P. E.).
Beni-Belaïd,

Beni-Fatem, A., 159 (Fathem.

C, 399. Beni-Ferab, C, 487. Beni-Ferquène, C, 435.
Beni-Felkaï,
Beni-Flik, A., 59.

C,

434.

Beni-Belhacène, A.,35[Belhassen].

Beni-Fouda, C.,296,
gue.

338,

=

Sillè-

Beni-Belhacène, A., 254.

Beni-Bouaddou, A.,

49.

Beni-Bouaissi, C, 392.

Beni-Foubhal, C,
64.

357, 409.
62.

Beni-Froucène, A.,
Beni-Ftah, C.,425.

Beni-Bouakkache, A.,
Beni-Bouattaf, A.,
65.

Beni-Gazli (Ahb-el-Oued), 0., 208.
60,

Beni-Bouchaïb, A.,
chaïb).

voy. Bou-

Beni-Ghobri, A.,

42.

Beni-Boudouane, A., 283
Beni-Boudrar, A.,
64.

bis,

R.

Beni-Ghomeriane, A.,
Beni-Gliomeriane,
C.,

258.

voy.

Gho-

Beni-Bougherdane, A.,

meriane.
49.

Beni-Bouhattab, A., 216.

Beni-Guecha,
bis,

G., 309, ^= Lucet.

Beni-Boukannouce, A., 283
Beni-Boukni, A., 219.

R.

Beni-Hacine,A.,96(l)(Hacain,off.)

Beni-Hacène,
voy. Bou332.

C., 395 (Hasèeïn, off.)
C., 319 bis.
73.

Beni-Boumileuk, A.,
mileuk.
Beni-Bounaïn-Sfisifa,

73,

Beni-Hameïdane,
Beni-Haoua, A.,

C,
93.

Beni-HarouD,

C.

(Grarem, P.
283
bis

E.).
off.)

Beni-Bousaïd, O., 274.

Beni-Hassaïne, A. 57 (Haçain,
Beni-Hindel, A.,

Beni-Bouyacoub, A.,

R.,

=

Beni-Bouyacoub
A., 93.
(1)

=

C/iamplain,

Molière (chef-lieu de la
mixte).

commune

Voici, d'après l'arrêté
la

du Gouv. Général du 27 mars
officielle

1885, la règle

posée pour registres de
,LI.a.
-

transformation
:

des

noms analogues sur

les

l'état-civil
-

= Hassane
Hocine

julaw

..j-**.«2w

^^.aa.

= Hassaïne = Hacine

^ =
.a.

H a cène
comme

-La.

= Houa-

cine. (Les leçons

Hussen, Hussein, Haoussine sont à rejeter
ni à l'orthographe, ni à la prononciation).

ne correspondant

Beni-Meneguellate. 176. O. 46 (Aile-Mah- Beni-Ouelbane. 179. A. Beni-Sbibi. C. 219. E. 283 bis. A. Beni-Mezzeline. C. 416... Beni-Kouffi.. A. A. 272. Beni-Marmi. 0. C. P. Beni-Ouazane. 131.. O. Beni-Maasour.. Beni- Beni-Idjeur-Sahel. ofï. P. 21. Beni-Sissine. Beni-Ourdjine (Urdjine). 383. Beni-Maned. 20. C. Beni-Kached. 21. Beni-Maameur. Beni-Messous. C. Beni-Merchaba. 243.. 68. Bcni-Slimaae.. Beni-Mahmoud. O.280 Beni-Matar-Ouled-Attia. C. Beni-Sedka-Ogdal.. A. 343. C. Beni-Ouagag. A.. 369. A. A. Beni-Ourzeddine. Beni-Issaad. 389. 0.. Beni-Ouacif. 73. A. Beni-Ouindjel.141 Beni-Iddou. 270.. voy. 176. Beni-Salah. 471. 0. Beni-Intacene. Beni-Saf. Beni-Segoual. Beni-Melienna. 407. A. Beni-Kaïd. 372.). Beni-Ouaguenoun. A. Beni-Mendès. A.).^43. 277.. Ouled-Slama. voy. 371. Beni-Isguène... 67.. A. Beni-Kaïd.. 433. 391. Beni-Ouagguine. — C. A.. Aite-lratène. 343. voy. 439. Beni-Linte. 0.. 276. Beni-Sedka-Ouadia. C. C. 0. Beni-Merzoug. A. C.). 205. C. E.. Beni-Mekla.. 0. Beni-Nâafa. 343 (commune Beni-Ourtilane. A.. C. 334. A. 419. O.. C. Beni-Iratène. Beni-Ittourar. C. fermes (Djid- Beni-Metaref. 176. A. = Beni-Ksila.. Beni-Khale'd. A. 207. 49. Beni-Khalfoun. 64. 371. E. A. Beni-Melloul. A. C.. Beni-Khelili.. A. C. 72. Sainte-Amélie. 400. (Zaouia Sid-Nadji). Beni-Meddour. 246. Béni Louma.. C. — Beni-Mengouche Mingouche... CM. 51. Beni-Mellikeucb. A. Beni-Matar-Ouled-Amrane. A. A„ 251 (Lent. A. A. 32.. 384. Beni-Kani. 35. A. 206. C. 73. Beni-Oughlice (Oughlis. Beni-Meraï. Beni-Mahoucène. Beni-Menir.. 497. 20. Beni-lUiltène. A. gnac. 243.. O.. A. 36.. ofï. . 49. O. 338.. C. A. jeli... A. O... 40. 200. haBen Omar meau Douera. 66.. 72... Beni-Miscera. Beni-Khemice (Khemis). 131. Beni-Mered. Beni-Ilmaue. 65. mixte)... 0. 40. 161. P. 370. 40. = Cacai- Beni-Ouakour. P. 338. 215.. Beni-Maida.. 336. Beni-Meharez. Beni-Meslem. C.. 348. Beni-Siar.. 223. 0.). 179. 40. Beni-Maouche. 61. 441.. 129.. A. C. 334. Beni-Idjeur-Djebel.). A. 293. A. C. C.. Beni-Mesteur (Mester). Beni-Ouacine. Beni-Madoun. moud. A. ofï.. Beni-Sedka-Chenacha. (off. A. Beni-Merite. O. A. A. 38. 335. Beni-Misehel.... Beni-Mingouche... E.. R. 182. Beni-Ncigh. 252. R.

Beni-Slyem
(Dellis P. E.), A., 28.
28.

142


(El), (El), (El),

Biar Biar Biar

P. E., A., 20.

Beni-Slyem, A.,

Beni-Smiel, O., 208.

C, 489. C, 366

=

Blandan,

Beni-Souik (Ksar), C,

437.

centre (Beni-Salah, M.).

Beni-Tamou,
Beni-Tizi,

A., 276.
398.

Bibane

(El) [Bibans],

C, commune

C,

mixte, 343, stat.s^, voy. 343, R.

Beni-Tlilène,

C,

440.
off.).

Bigou (Ksar), C,
Bir-Aïssa ==
did. M.).
off.)

498.

Beni-Tour, A., 26 (Thour,

La Barhinais (Maa-

Beni-Tour, A., 131 (Thour,

Beni-Urdjine, voy. Beni-Ourdjine.

Birali

Beni-Yadjice (Yadjis), C, 410.

Bir-el-Arche
M.).

= Gastonville, P. E., C, 293. = Navarin (Eulma, = Nacarin (Eulma,
C.

Beni-Yahyi, O.,
Beni-Yenni, A.,
Beni-Ziad, P. E.
Beni-Zid,

141.
64.

Birbrirès, C. (Oued-Seguin, P. E.).

Beni-Zentis, 0., 230.

Birelarche, C.

C, C,

315

=

RouJJach,

M.), 289.

Birkhasdali,
443.
16.

(Aïne-Taghout,
E. Birka-

P. E.), 298.

Beni-Zikki, A.,

Beni-Zmenzère,
A., 47.

voy.

Zmenzère,
406.

Birkhadem, dem, off.).

A., 20, P.

Birmandrels, A.,
F.,

20,

P. E.

Beni-Zoundaye-Dahra, C,

Birmentine, C, 323.

Ben-Koucha,
glionne.

A.,

22,

Casti-

Birotsmane-Reïs
Birouela,

(nom

correct,

voy. Birmandreïs).
250.

Bennaouri, A.,
nès, M.).

Bennaria, A., 221

=

C,

335.
17,

Flatters (Té-

Birrabalou, A.,
Birsafsaf

commune.
A.,

=

Vauban^
E.), 218.

centre

Benaechoud, A., 26 (Dellys, P.
Ben-Tious (Ksar), C,
498.

E.).

(Fodda, P.

Benyacoub,
Benzarfe

A., 21
E.).

=

Saint-Jules

Birsenia, 0., gare M.).

^

(Géryville,

(Douera, P.

=

Birtouta, A., 20, P. E.

Negrin, O., 203.
E.), 22.

Biskra,

C,

301, 498,

P. E., cercle

Berbessa, A. (Koléa, P.

militaire.

Berd

(Ksar-el),

C,

501.

Bitam, C,

300.

Beregli, C.

(Hamma,

P. E.), 285.

Belalla, C.,473.

Berhoum

(off.),

Berouaghia, A.,

Berehoum, C, 326. 75, P. E. et com-

Bled-Belgroum,
el-Hadd, M.).

F.,

A.,

(Téniet-

mune

mixte.
129.

Bled-el-Hadjadj, 0.
P. E., 334.
205.

=

Bosquet,

Bergane, A.,

Berksoua, 0.,

Bled-Ghafar, C.
off.),

(Petit, P. E.), 334.
25,

Betaya, A., 283 bisR.

Bled-Guitoun, A.,
A., 35.

P. E.
P.

Betem

(El)

(Betbem,
41.

Bled-Karraous
E.).

(Aïn-Soltane,

Betrouna, A.,

Bettioua, 0., 170 bis Bettioua, 0., 170 bis.

= Saint-Leu.

Bled-Larba, C,

354.

Bled-Madjouba, C,
Bled-Raselma, C,

354.

Bez

(El), F. (Sétif, P. E.), 297.

354.

-

Bled-Sahari,
165, 279.

143


Bouberak, A.,
P. E.).
25.

A.

(Littré,

P.

E.),

Bouberak, A., 25
C.

(Bois -Sacré,

Bled-Touaria, 0., 178.

Bled-Youcef,
(inusité)
291.

=

Ribeaucille
E.),

Bouçada, A., 482 (Bou-Sada,
cercle militaire.

ofl.),

(Oued-Atmenia, P.

Bouchagouf,

C,

472

=

Ducicier.

Bleïdia,

C, fermes

(Aine-Mlila,

Bouchagroun, G.,
Bouchaib, A.,
60.

498.

M.), 288.

Blida, A., 21, 29, P. E.

Boucherf, G., 436.

Blidet-Amor, C.

Bouchouche, 0. (Cacherou, M.),

Boghar, A., 126
Boghari, A.,

(et

mieux Boughar
P.

156.

P. E. et cercle militaire).
110,

Boudaroua, C., 471 (Beni-Salah,
M.).

E. et com-

mune
Bokhari
Boni,

mixte.
14.

Bouderbala, A.,
leçon correcte

6.

Boghni, A.,
Boghari.

Boudjeboa, 0., 200.
de

(El),

Boudouaou, A., 24
P. E.

= =

Aima m^

C,

343.

Bordj

(El),

C,

498 (ksar).

Boudouaouane, A., 283 bis, H. Beauprâtre Boufaima, A., 36
(Dra-el-Mizane, P. E.).
SiQus,

Bordj

(El),

O., 142.

Bordj-ben-Zekri

C,
(

330

=

Boufarik, A., 20.
Boufatis, 0.,
135,

centre Aîne-Mlela,

M.
E.

136

=

Saint-

Bordj-Bouareridj
reridj, olï.),

Bordj -Bouar-

Louis, P. E.

BorJj-Ghedir,

C, C,

343, P.

Boufoua, G., 310 (Mila, P. E.).
Boufernana, G., 4G0

centre Maadid,

^
21

Bissy.

M.,

343.
25,

Bougandoura, A.,

=
=

Saint-

Bordj-Ménaïel, A.,

commune.

Ferdinand, H., Douera, P. E.

Bordj-Oriental, C. 343.

Bougaroune, A.,
glione, P. E.

22

Casti-

Bordj-Occidental,

C,

343.

Bordj-R'dir,

off.,

voy.

Bordj

Bougaoudene, A.,
Boughzel, G., 361.

106.

Ghedir.
Bordj-Sebate,

C,

322, station

s^

Boughzoul,

85.

B. G.

Bouadda, A.

^

Dianous.

Bougouce (Bougons), G., 477. Bougtoub, 0., ou Bouktoub, (Géryville,

Bouaddou

A., 49,

R.

M.
178,

Bouafra, C. (Penthievre, P. E.).

Bouguirate, 0.,

P. E.

Bouacheda, O.,

239.
(ksar).

Bouhadjar,
P. E.).
397.

C., 472.

Boualem, 0., 239

Bouhadjar, O., 135.
Bouhalloufa, 0., 151.

Bouamoud, A., 37 (Palestro, Bouandace (Bouandas), C,

Bouhalouane, A.,

4, 256.

Bouaskri,A.,25^ Bois- Sacre, P. E.
(1)

Bouhamdane,

G., 334.

Aklanc

nom berbère La prairie comme dans Alma-oude l'esclave), mais le nom donné par nous en souvenir de la bataille de L'Aima, en Grimée.)
Aima
(la

n'est par le

prairie

Bouhamedi, A., 24.

h
Bourchef, C. (St-Arnaud, P.
E.).

Bouhammam,
E.

C.

= Penthiècre,P.

Bourkika, P.

E.,

A,

22,

Bouhamoud

incorrect pour Boua-

Bouroumane, 0., 180. Bouroumi, centre, A., 22
Affroun, P. E.

=

El-

moud. Bouhamza, C, 349. Bouhaouche, C, 333 (Sedrata, M.). Bouharoun ou Bougaroune, A., 22

Bou-Sada Bouselah
lah.

(off.),

voy. Bouçada.
voy. Bous-

(off.),C., 287,

=

CastifjUone, P. E.

Bouhenni,
P.-L.-M.

P. E.,

0.,

175,

^

Bousemghoum
Bousfer
(off.).

(ksar), O., 271.
135, 136,

Boufeur, P. E., O.,

voy.

Bouhira, C, 337.-297, commune. Bouîefsène, fermes. A., 22 (Marengo, P.
E.).

Bouslah, C. 287 (Bouselah

off.).

Bousaada, voy. Bouçada.
Boutaïeb,

C,

461.

Bouïkni, C,
P. E.).

318

(Oued -Seguin,

Boutaleb, C. 354.
Boutlelès,"P. E., 0., 135.

Bouïnane, A.,

51.

20, P. E.

Bouyersène, A., 32 (Marengo, P.
Bouzarea, P. E., A.
20.

E.)

Bouîra, P. E., A., 306.

Bouîsmaïl, A., 22 P. E.

=

Casiiglio7ie,

Bouzaroura, C.
Bouzegza, A.,

=

Dusercille.

24.

Boukeram,
Ouzou, P.

A., 35. A.,
11

Bouzehar, A.
(Tizi-

167.

Boukhalfa, centre.
E.).

Bouzina, C. 492.
Bouzizi,

C,
C, C.

468,

ancien

nom du

Boukhanéfis, P. E., 0.,

200.

village de

Edough.
366.

Boukmira,

C,, 335.

Brablia,

Boukricha, C,

471. 314.

Bradja, C, 496.
Braktia,
339.

Bouksaîba. C,

Bouktone, C, 343 bis, R. Bouktoub (ou Bouquetoub, Bougtoub), O., Géryville,

Bram
Brana

(ksar),
(El-),

C, 501. C, 289.

M.

Branis,

C.

487.

Boumad,

A., 33.

Brarcha, C, 494.

Boumahi, A., 43, R. Eguisheim Boumalek, C, 291 (inusité) (Oued-Atmenia, P. E.).

=

Braz

(Les), C. M., A., 219. (Bridia), 0,,135 (Boutlelès,

Brédéa

P. E.).

Boumata, O., Boumedfa,P.

151.
E., A., 256.
73.

Brezina (ksar), 0., 241.
Bribri (El-),
Bridj (El-),

C,
E.).

478.

Bounileuk, A.,

hameau,

0., 169, (Aïne-

Bounab, C.,298. Bounouque, A., 48. Bournouh, A., 48. Bounoura, A., 129. Bouqadère, A., 225
P. E.

Khial, P.

Brihate

(El-),

C,

489.

=

Charron,
Cacherou, 0., 156 (Palikao, P. E.)

Bourached, A., Bourchacb, 0.,

213.
135, 136

= Lourtnel.

et

Cacherou, M.

337. C. O.. 0. Kolla. A. P. P.]. E. et Adjadja. E. E. Dalah. centre minier.). P. 354. 247. A. Cheurfa. C. A. 219 {Chemela. Crescia KoU. A.. Cherchell (commune).. mieux Cheffa. Chebabta Cheddi.\te d'Attia. Coudiat-Ouitlùne. Chaouïa. Cherfa Cheurfa-el-Hamadia. O. Colla.. 178. 337.. Dadoua.). Chaanba-Bourouba. Chélif.. Chabaa. E. O.. 493. 30.. Chelafa.). 179. Chellal.. Cherka. CLiaanba-Berezga... A. O. 8. Chabia. O. Cheraga. chef-lieu do Darbaroud. C. E.) 472.). 22 (Koléa. C. 131.37.. C.. Chabet-Cheurfa.. Trumelet (TiaDalimouni. Daouaouda. C. Chabet-Elleham. Cherfa.l. Cliemora. 343. 399. Chekkala. C). Chouchaoua. Darali.. voy. 398. C. C. A. O. O. M. 0. 270 bis. C.. E. Chaanba-ouled-Rousaïd. P. Chaanba-el-Oued. C. Cheurfa. A. 451. Cherea. 2. 232. 500. C. Chott-el-Melah. Chigara. 130. 178.. E. Chahna. Temouchent.. 3i9. O. ofT. 46i.Camerata. A. Lalla-Marghnia. 130. et GralTine. 22i. A. Cheurfa-el-Hamel. Chellata. C. P. A.. 4*7. C. Cheffia. (otT. Chetibate. R.T. (Mascara. 36. 343. 36s. O. 108. C. Aïn-Amar Chouala. C. (cbef-lieu à Kerba). Dalaa. 3i3. A. O. Chott-et-Adjadja.. 108. 472.. (Koléa. 414. A. 344. commune mi. Chembel. 450. R. Chouïa. C. C. E. Damous. E. A.. Chaiba.. A. 291. 222. (mieux Khessiai. Chellala-Dahrania. 10. 271... la C. O. 350. A.. M. 135. Chiebna. Dambeur. A. 33. 3.(Ame. 39.. C. 130. E. A. 275. voy. 20. "^6. A. Chenia. Chenoua. C. Chenacba. 130. 286. C. Collo. Cheriki.. Chouli. P. 169 Chabet-el-Anieur. C.. M. off. O. Cliellala. v. 470. E. Cliellala. C. 230. C.). P. C. Cheddia. Cheniour. 0. P. A. 10 . O. 482 Cheurfa-Fetzara. 0.. ChilTa (Ea) et Chahbounia. 22. P. A. 22...... Chcraba. A. (Beni-Saf. Cheliala-Queblia. M.. ( Chetma (ksar). A..). Chebli. P. 359 (Taher.. annexe militaire. Cheraïa.. 343. 178. 73. 271. voy. C. 500. 343.. 208. A. O.411 (Duquesne.. 325. 293 = Gastoncille. O. C. = Chemla. Chekfa. A. bis... Chabet-Addice. M. Chouachi. A. C. E.. 33i.). A.). Dahouara. C. 206. 0. C. ret. centre.. P. 118. C. 10. (Maadid. C.. 20 (Cberagas. P. Chaanba-ouled-Smail.j.39. R.

(Randon. E. T. P. P. (et mieux Jerjera).). Djerara.). 256. E.. 296. 332. 314. 179.. A. 498. Dellys otl. A. E. O. 40.. 0. Djenane-Bourezg. O. O. O. E. F. Deïinate. C. E. C.E. Dar-Ben-Abdallal). 25. 197. E. G. Djebel-Groun. (Aïn-Kerma. = (olï.. (Beni-Saf. C.. 0. 487. 22.. Darelfouini.).. M. (Sefia..Amara. A. voy. Djeurf. 494.. Djenane-Louz. Djebel-Louhe.)... P. Djenad. Darsoun.. P.. 472. A. Demane-el-Begrate. Derraga-Ghoraba. Djebel. C. P. P. ^ Doui-Haceni. E. A. 78.. 153. Djebel-Aougab [Aougueb. 280. 0.-M. 497. Derraga-Cberaga. A.— Darbeîda. A. E. (Aïne-Sefra. A. mune mixte.) (Tedelès). Dekma.. A. M. C'est la traduction de Djebel-Hacheche. (Mascara. Denaïria.. Djedaoua. C. 20 (Dely- Brabim. . Lacerdure (1).. 403. Djebei-Messaad. 0. Tiaret. G. = Alger. E. M. mune mixte). 206.. C. 393. Djouidate. 446. 494. O.. 501. Lacigerie ... Djama-Gbazaouate. (El). E. Dilia. O. 1. 280 = Letourneux.). 240. (Bois-Sacré. = Lannoy (Jem- Demnia. Djemila. 115. A. Debila (ksar)..). 52.. A. Djczaïr Djezia. E. (El).. 496. 126. 2i0....l. 500. C. C.). qui signifie montagne de l'herbe verte. Anini C. M. Derraga-Mekbaznya. 21. O. P. 2i4 hameau = P.. 501. 240. 4i2. O.. Djebel-Checbai-. O. Djemora. 332. 270.. C. O. P. Djouab. C. 453.. voy. C.-L.. . 25). 0. Dan-ihe. Djenah. Djendel. Deli-Brabim. C. G.-L. C. 256. 0. Djebabra. Douaouda. 198. 21. et SaintAimé. Djebel-HacLeche. P. Djemâa 200. G . Ledjenah. 265. O. A. com- Djebel-Anini. F. C. . Djidiouïa. Djurdjura (el). O. Djoua. A. centre chef-lieu de la SeKa. (El-Milia. 326. G..). P...\. Djermouna. Dekakna. Douaîr-Flitta. A. bert). Djinète(cap). P. 226.. 355.) Djendel A. Djebel-AIssa-Mimoun.. O. Djedaoua. mapes. 140 Djebel-Itima. 381. 204. (Rebeval. Dehemcba. 236. (El). 0. (La). ^ = Daroussa.. M.). A. Ksar. ^ = Saint-Aimé.). 316. O. Nemours (commune). O. gare ^. Debalsa.. D. 352. 404. G. Djeddour Djediane Djelfa. fort... 27 (com- (Djendel. 178. C. C. 180. A 128. Doui-Tabète.-M. Dar-Bosseri. 200 (Oued-Im- Daya. C. 311. F. Djama (ksar). Derrag.. 472. Doui-Khalifa-Maa. P.. Djafra. Douera... M.. C. G. P.. commune mixte. 160.. C.. 206. 202. Djendel.227... Gercle militaire.

. C. Fekane Fendeq(EI). E. 501.\berkane. P. 366 (Sidi- Edough. F. P. ElU-Zcggar. 297 (Sétif. Fera na. Enchir-Saïd. Mzala. Dreate. Eddice.. C. Dradeb. C. 173. 498. Ennoura. 468. C. E. Drouhe. A. C.). chef-lieu à Saint-Arnaud.). C. 20. Elisseri (olï. E. Fesguia. Ferroukra. E. 135. (Cherchel. M. nom d'une crôtc voisine.. Fkrina. P. hameau Rebô mi.460 tnape. Edough. A. A. A. R. Fodda. C. C. (Saint-Charles. P. P. C. Flissauikira.). Pesdiss. E(blekakna. 461. C. C.. 16.).. C.. M. Dyr. (1) Le nom d'abord assigné officiellement à ce centre était NadeurAmar-. C. P'edj-Gandou]. A. Ettenia.l. 387 (Dra-el-Caïd.). M. 36. 490 (Batna.). 21. Eulma-Medjabria. 317. 339. Fedj-Mzala. fermes Eulma. f. 139.. 388. Ferradja ou Ferraga. (1). c/ietti. 49i. C. 0. Fedjnna. M. 498. (El).xte. 0. C. 207. commune 335. C. 355. Eulma-Kreclia. = Sainte-Croix Ferdoua. A. Dreissa.. (mine) (Morsot. nom exact 467 Draria. Commune mixte. 218. oiT. C.. E. A. O. 56. E. 355. 11. 466. et correct E. 335. Fehoul (El). 33i. 147 — A. A..— Dra-ben-Khedda. Fedj-Mouca.).. E. 293 (Eddis. 378 C. Ez-Rahal.. F.. C.senam. M.. 35. = Jem- C.. 15G = Fircn- Dra-Thebila (et non Kebila). Dramena. P. on y substitua officieusement celui de Aine-Doukara. E.. 11.). E. C. P. Ferraguig.). (Fenaïa oll.. nom d'une source à l'ouest. 175. Dra-Larba. 236. 200. Dra-el-Remel.. ferme-école (Eedj- C. C. ' Farfar (Ksar). Ferdj. 488.. C. 321. = Mi- Ettenine. O. Merouanc.-i. A. C. Es. P. de El-Kantour. de VEdowjli (inus) (Bugeaud. A. Filiache (Ksar). Dra-ben-Khedda. 3i3. Fedjondj. fut préféré et s'imposa si bien dans l'usage qu'il devint officiel. C. 49 i. C. C. (Herbillon.. Dra-el-Kaïd. C. P. 222. P. O. 4i3. E. . E..C.). C. 25. 498.). rabeau. 312. val. E. C. Dra-el-Mizaae et C. P. A. M. P. ofï. Ferkaue.. P. 498. Ennouafa. E. C. Ferma ton. 288 (Aïn-Mlila. C. 20.ana. Fennaya. Mirabeau. 0. P. puis plus tard. (P E. C. O. 465. 11 C. 500. 321.. = Orléanscille. celui de Dra-el-Mizane.). O.. 309. R..).

E. G. M. 354.. Golea (El-). Ghouadi. Shedir Gourn. Ghoufirate-Sefîssifa. C. (otï. Gouraye. 270. Guelb (El).. C. M. Gardhaia. 180 = U'ès-Ie-Duc R. 166. 73. Ghamra. chef-lieu de la commune Grarem. Gherneuta..). 354. la chef-lieu de (Hamma.. C. M. 178.). (El). E. (El). 49. (El). Guebelle-Zdim.. 130. Ghirane. 498. O. 2 270. Ghementa. F>oha.. 0. voy. R. 142. com- Ghamra Gbar (Ksar). 83. Ghassoul.. 337 (El- Ouricia. Giiezala.. C. 136 = Saint. 237. C. Cacherou. Garta (Ksar). Ghoufirate-Ouled-Dani. Joseph. mune Gqurine mixte.. 142iL'Hilil. 19.. Fréha.). C. M.. 23 P. 354. . minier. G. 0. Fornaka 0. 379. A. fermes. 89. Ghoufirate-el-Guebli.... C. zane Ghellaye.. Gheraba. P. 33 = C..Magbnia. Ghomeriane. Ghelizane.. 309. P. 461 (Gastu. A. A. P. 0. 178.. C. C. O. 183..). lieu (Fedj-Mezala. 274.. 473. O... 483. Ghemougate.). — Fondoug.. M. (Gouraya. 73. 498.. Froha (haut). 461. 274 (off. Maghnia.j. Ghiaira-Ouled-Messaoud.). correct de Reli- Guelaa-Bousba. 178. 178. O.. G. 0. 135 (El-Anror... mine (Lalla . C.. Gada (El). P. Gotni. A. O. Gouraya. Goussinète. 148 — 0. (ofl. 15G = Thierscille Ghouadcha. P. (El). E. 239.i. 29i.. . commune Frikate mixte. A. A.. A. O. Frenda. A. M. 461. 501. A.. C. R... Ghoufirate-el-Bahri. 155. M. 32i. A. Froha. Frikate C. 129.. Ghomeriane. P.. Ghomeri Ghomeri (El). O.. 33.. C. 325...Loul. C. O. T. C. Fougbal.. A. G.. (El-).. 0. Gar-Roubane. G. T. E. Garroubane Lalla- Gourine A. 0. •> Goursa.). Cliebabta.). Gharoubane. A.270.. Gouraya. 285 0.. 471 = Sait^t- Grafîlno. 2 Frahda.. P. 286. G. 135. E. A. Gosbate. voy... 298. C. 0. 200. C.). commune. C). Fouka.. E. 83. A.395 = Rirhe- (Mascara.. 317. C. 498. off.. Gherazla. 62. Fondouk. K..). Stidia. 73. 145.. 237. 461. (Mascara. Gherib. E. Guementa. Garets. centre 309.. Guellal. Marceau hameau C. M. Ghrib (Ghribs. C..). Ghedir (El). Fraoucène. Ghoualize. (El-). Ghiatra-Ouled-Ahmed. (Haut-Sebaou.. nom 20.. O. A. A.)... Gharroubane. fermes. (La Fortassa.). E.. (El).. 0. 500. 236..). de Beni-Salah.

156.. centre. M... 335 (Du- Guettara.)- Hadjar (El-). E. P. Guercba. 186. O. ksar. E.ot. 385. (Guettar-el-Aïche. Haddidane. Guerra (El-). E. O. A. G. C.. P. 334. chef-lieu de Guergour. P. O. C. 140. E. 481. M.. 239. 338... 337. 136 off. Haci-ben-Ferreah. 135. 237. 228. 175 (Pérégaux.). 17 (Aumale. Guidjal. = Cram- Habra. Hadjeria (El-).. A. fermes. Mahon M.. Guerfa. P. 402. P.. P. station (Ouled-Rohmoun. O. (El-Golea. 131. Mekerra. M. E.. A. 135.E1-Hassi. Guidjal. Guertoufa. T. 260 lauinet. Haci-el-Hameur..). 337 (Eulma. 239. C. M..). 320 = C. fermes..j. O.). Guelte-Zerga. C. (Assi-Bounif.. = G..A. Guelte-Zerga.. A. Ouled-Khada. zerville. . 185 bis.. Hadjar-Ouanès. 2il. O.). A. A... Haci-ben-Oqba..). centre. Guerdjoun. C. 179. 260 pel. 337. Hadjadj.. 35i (Ki- gha. . O.. Haci-Zebara....). 156. O.). E.. 239. Guidjali.)..).. Guetua Hadjar (El-). Aïne-Guerfa Haci-Daho = Boutin. Guerraridj. R. 136 Gueraïria. 327..). 0. (Assi-Ameur.. C... Hadjadja. = Fleuras.. P. 493- = Dombasle.. E. C.. C. C. 1 49 — Guirèse ou Quirèse. 135. 297 E. (Renier. centre (Tiaret Guert-oufa. O. O. 241. M.). Guergour. P. Guementa. 308.. 176. P. E.. O.— Guellal. C. 135. 145. Haci-Ameur. E. P. 283. C. voy. C. 0. Guelnia. Guerbes. 136 Guergour. Haci Haci (El-). centre (CaC.. 200 = (Telagh.. Haci-Chebbata.. M. 135. C. 286. Haci-el-Djir. 332. 200 = Ta. 136 Guerara. * = Guil- Habecha (El-). Guenadza.. G. oH. A..l. (El-).. Lefj ranci. E. A. Guernamar. Hacine-ben-Ali.. 129... C. Guemar.. C.. O. O. A. Guelte-Bouzid. 472. E.\ïssa. 0. M. 136 Haci-bou-Nif. C. F. P. 0..?st'n (Mekara.. 385 = Lafayette. 140.. 420 == Duquesne. Haboucha. 311. Hachem-Darough-Mahta.. fermes. bis. bel (El-Golea. Guettar-el-Aïch. fermes. O. 0. O. olT. O. = Fort-Miri- Guerraridj. Hadjerès. 85 =^ Locerdo. Haddaa Haddad et Ouled-. Guerrara. 184. M.. 156.i. Marjenta Haraïba. 35. 417.. P. voy. O. Guerboussa. O.. 308. (Sétif). = Fort-MacC.)... Guelleb-el-Oued. O. Haddada.. cherou. E.. O. (El-). 500.. Hacliem-Darough-Fouaga. Guerboussa. Di-. C.. 132 (Ksar). O. Guergour. 186.). 0. 145. sous-préfecture.. . P. G. M. (Fort de) Haci-Inifel (El-Golea. 0. 286 (El-). R... G. 179. Guerrouaou Guerrouma.

169. Arach =^ Hammama Hammama. 164. Chélif.. Hassasna-Cheraga. (El-). Ahl- Haouch-Bouqandoura. (Ca- Haouch-ben-Brahim. E.. Harach 23r7.). ksar. 297 P.. rem. Hannencha necha.. hameau. Haut-Sebaou. hameau.). E. Hassenoua. O. E. 3i0.. centre. A. 317 Hamala.. Hamadena. A. E. 23 (Sidi-Moussa. Hammam-Zaïd. hameau. C. bis = Lamar- Hammam-Perret.). C. Harbil. M.. 236. 283 Harchoun. 21 (Douera. qsar. A. C. 0.. = C. = Mou21 centre. C. A. 8. hameau. 343. Hamyane. 382. C. ksar. A. O. Haouamcd (El-)... C. A. Sonis. 226. Hacène- Hananecha.. Haitia. 268. E. (Valmy.. Halelddir Eddir. Haraouate. C. Haouch-el-Agha.. P. 23 Rocigo. 472. P..). M. 210. Haouara.. 212. voy. centre (Chélif. E. (oll. (Soukahras. Hamadena. 51. C. A. hameau. (El-). E. HanaC. 280. Hammam (Le). M. Kaouch-Ksiara (Xiara). 150 Haouara A. A. Harmelia (Sétif. A. voy.). commune mixte... E. A.). 137. Haouch-Guelta-Bouerraïs.472.). Hammam-Mélouane. Harartsa. O. (El-).— Hadjira (El-). 21 (Douera. Haouïta (El-). E... C. (Mostefa. hameau. Hammara-Righa. Hammam (El-).. 334 vClauzel.. ksar. P.. 32. voy. O.. E. . O. Hamma P. A.). 479 . 0. O. A. P. A. E. 200. Haouch-El-Hadj-Yacoub. Haraoua. Hamyane. 472 Harrar du Hassainia. 283 Harihira bis.). 20. A. Hassinate. 183. 268.). 170 (Aïne-Temouchent. hameau.. P. C. Hananecha. C. centre Haouch-Khodja. C. C. Hairane (El-). Haouch-Mebdoua. voy. 226 nault.. commune 423. P. (Douera.. 487.). E. voy. O. P.. 17'9. C... 492. P. (Sétia. 32. tine. (Le). 91. 0. E. Hammam-Eouhadjar. Hassasna-Gheraba..). mixte.). = Hamma (Le). C. A. Supérieur 402 ^ Camp= Joincille. 472 A.. 212. Hayène. centre. fermes. E.). M. 131..). C. C. C. A.. 22 (Re(Grasaîacille. 501. P. Haïdouça et Teniet-el-Abid. 89. (ofl. 285. ben-Ali. fermes. 361... 135. A. A.). et non Haraoua. O. A. P.. P.).. chef-lieu Azazga. Ii2 Haouarite. O. 136. 167 cherou. Maison-Carrée. (Duperré. 20. 391 Hammam-Nbail. 178. (Takitount. Harchoun. 502. Haracta-Djerma-Guebala. P. Harchaoua. P. Hassein-ben-Ali. M. 361. A. C... (El-). 136 Hamoul (El-). 135. M. 0.). Hammam-Meskhoutine. P. O. C.). E. A. Hamedi. (off.. 24 (Fondouq. M..). Haracta-Djerma-Dahra.). R. A.


Hazabra,
Hazebri,

151
Ineziioua, A., 16.
Iralène, A., 62.

C,
C,

294.

331.
E., O., 176
bi.s,

Hennaya, P.

Iratène, A., 63.

Herenfa, A., 225.

Irdjana,

C,

359.

Heumis,
Hezébri

A

,

221 (Hemice).

Isserboui-g, ferme,

A., 2^ (Blod-

(El-),

C,

331.

Guitoun, P.

E.).
23.

Hillil (L'', O., Ii2, P. E., et

comde

Isser-el-Ouidane, A.,
Isseri (El-), A., 35. R.

mune M.
Hocine-Dey
(leçon

correcte

Isserville, P. E., A., 36.

Hussein-Dey).

Izeraréne, A., 52.
E.,

Hussein-Dey, P.

A.,

20.

Jerjera

(leçon
oll.).

correcte de Djur-

djura,

labous,

C,

493.
.\.,

Iakourène, centre,

42 (Haut-

Sebaoun, M.j.
laniidène,

C,

356.

Kaabra,

0., 236.

laskrène, A., 40.

Kacherou, voy. Cacherou.
375.

Ibordjioune,

C,

Kalaa, 0., 177 Kalaa, O., 203.

bis.

Ichemoul, C.,493.
Iclieraïouône,
A., 63, village kaet

Kalaoun, C,

402.

byle

détruit

englobé
la

dans
de

Kantara(El-), C, 300.

l'emplacement
Fort-National
Aïte-Iratène.

de

ville

Kantour

(El-),

centre, C. (et

mieux

avec l'Arba des

Fedj-Gandoul), C. 321.

Karaouate,S.
36.

I.

(Mascara, P. C.).~

Ichouchrène, A.,

Karia

(El-),

A., 73.

=

Villebourg

lersène, voy. Bou-Tersèue.

(Goura va, M.).

IHissène, A., 41.

Kareza

(Les),

station

M.

E. H.,

Ighil-Nzekri, A., 50.
Igiioud, A., 250.

C., 335.

Karkara,

C,

313, 316.

Ighzar-

Amokrane, ferme, C, 3W
3i9.

Karouba, hameau,

O.,

liO(Mosta-

(Akbou, M.).
Igram, C,
Ihadjadjane,

ghanem, P. E.). Kasba-Mazouna, O.,
388.

151.

C,
C,

Kasserou,
Kbelid-

C,
,

488.
498.

Ikbedjane, C, 376.
Ikhelidjène,
jône).

Kobabra, C
(olï.

382

Kcelna, O., 18i
Kseina).

(on

écrit

aussi

Ilermane, C, 490.

Kedadra, O.,
70.

Ii4.

Illoula-Oumalou, A.,
Ilmatène,
centre,
E.).
(olT.

Kef, O., 2i8. 378
(

C,

El-

Kef-Aougal,

.\., 11.

Kseur, P.

Kef-Beni-Khiar,

C,

38t.

Imoula, C, 350

Immoula).

Kcf-Djemel, centre
(Beni-Salah, M.).

forestier

C.

Inezmane, A.,

49.


Kef-Oura-Teboul.
boul.

152
Khemice, voy. Beni-Khemice. Khemour Gheraba, partie du D. C. Rouïna, A., 162, 218 (Rouïna,
P. E.).

V.

Ouraette-

Kef-Rihe

(off.

Kef- -Rili)

(1),

C. 472.

Kelatma,
Kendira,

C, 498. C, 397.
O., 179 (De-

Khenchela, commune mixte, cercle
militaire et D. E., O., Khendek-Asla, C, 294." Kherabcha, C, 343,
493.

Kenenda, hameau, mora, M.).
Keiia, O.. 264.

Kercha,

centre,

C,

288

(Aïne-

Mlila, M.).

Kherba, A., 219, P. E. Kherbet-Achir, C, 343.
Kherbet-Ksarettir,

Kerma

(El-) (2)

=

Le

Fifjuier

=

C, '35i.

Valmy,P. E.. 135, 136. Kermouda, C, 312, 356. Kerrala, centre, C, 402 (Amoucha. M.).

Kherbet-Lala

=

Faiici;jni/, C. 337

Kherouf
Khessia,

olï.

Khroufj, O., 177.
correct de Crescia,
.

nom
A., 8.

P.

E

,

Kessaïa, hameau,
P. E).

C,

488 (Batna,

Khezara,

C,

322.

Khirane, ksar,
A., 17,

C,
217,

497.

Khabouzia,

=

HorJie (Aïq-

Khobbaza, A.,
Khorfanc,

R.

Bessem, M.).

C,

294.

Khachaa, A., 24. Khachna-Djebel, A., Khafallah, hameau,
coubia, M.).

Khroub
24.

(et

mieux Kherroub), C,

285, 308.

O., 268 (Ya-

Kiaïba, 0., 147.

Khalfoun, hameau,
tif,

C,

297 (Sé-

P. E.).
(Ca-

Khalloul, hameau. A,, 221
vaignac, P. E.
).

Khamica, C,

333.

Kimmel, C, 499. Koléa, P. C, A., 22,31. Koll (El-), C, 451 = Collo. Kolla, C, 3i3 (CoUa, off.). Kouachi (El-), C, 288. Kouanine, hameau, A., 25 (Rebeval, P. E.).

Khanga-Sidi-N"adji,

C,

496.

Khanguet-Aoun, C, 477. Khanguet-Sebate, C, 322. Khedara, C, 472. Kheldeur (Le Kheïdère),
0., 240 (Yacoubia, M.).

Kouba, P. E., A., 20. Koudiat-Ahmra, A., 17.
Koudiat-Ouitlène,
centre,

C,

399

(off

Coudiat).

Kouif, centre phosphatier,

C,

473

Khelidjene,
jene.

C,

382, voy. Iklielid-

m:. Kouinine, C, 500.
(Morsott,

Khemaïce
Ivliemice,

(El-),
(El-),

A., 252.

Kouriete, 50, R.
0..

hameau,
E.).

136

Kréane, O., 204
Kriljsa
'et

(off.

Krean).

Saint-Maur, P.

non Kripsa], centre,

Khemice, O.,

473.

312, 356 (Zeraîa, P. E.).

(1)

On

a aussi

imprimé Kef Rif

dans
(2)

les dialectes

or. ces deux mots sont synonymes berbères et chaouïa et signifient escarpement, à pici
:

falaise.

Kerma-el-Messoulane.


Krichtel, village indigène, 0., 135,
136
(olT.

153


C,
498.

Lichana, ksar, C, 498.
Lioua, ksar,

Kristelj (St-Cloud, P. E.).

Ksantina, 28i =^ Constantine.

Loudaîne, C, 481.

Ksantina-Kdima„ C,
Gastu, P. E.

324,

461

=

Louhou,

O., 181.

Louza, fermes, 0., 200 (Les Trembles, P. E.).
361.

Ksar, C, 498.

Ksar Ksar Ksar

(El-),

C,

Maacène ou Maacem,

O., 266.

(El-), O., 200.
(El-),

O., 200

=

Baudens,
Maadid, commune mixte, C,
Maalif, O., 200.
343.

centre ,Mekerra, M.).

Ksar-Bokhari, A.,
Ksar-Zenina, A.,

110.

Ksar-el-Haïrane, A.,
125.

127.

Maalla, A.,
O., 184.

35.

Kselna ou Kcelna,

Maamra,

voy.
43,

Mamra,
R.

A., 126.

Kseur Ksour Ksour Ksour

,'El-),

P. E.,

C,

378

= Ditch

Maatka, A.,
Maaziz, 0.,

linusité).
(.El-),

244.

(El-),

(El-),

C, C, C,

343. 489.

Macta (La

,

centre et station, O.

(St-Leu, P. E.).

489

= Lamhiridl,
E.-A.

Madala, C,

353.
2.36.

centre et station

^.

Madena,

O.,
(El-)

Ksour, C,

501.

Madeur

[El-Madber", C, 490

Ksour

(Les), A., 128.

(Aïne-el-Ksar, M.).

Madjiba,

fermes,
E.).

C,

285,

308

(Kboub, P.

Maelma ou Mahelma,
Magiiaoulia, O., 270.

P. E., A., 20.

Laghouat, A., 127
ghouate)

oiï.

pour La-

Lalnnouni, O. == Trumelet (ïiaret, M.).

Lalla-Aouda, A.,

222.

Magbnia, voy. Lalla-Maghnia. Magra, C, 480. Magrane, S. L (Penthiùvre, P. Magranis [Magranice], O., 180. Magraoua, A., 35, R.

E}.

Lalla-Maghnia,
O., 246.

cercle

militaire,

Maguène [Magen],
"Mabalta, C, 494.
Malibil, A., 219

fermes,

C,

293

(Sl-Charles, P. E.).
0., 200

Lamtar, centre,
M.).

(Mekerra,

=

Carnot, P. E.

Lanaceur, liameau. C, 297
P. E.).

(Sétif,

Mabdid, O., 200. Mahdid, fermes,
M.).

O., 200 (Mekerra,

Larba, A., voy. Arba.

Lardjem, 283
Larhate, A.,

bis,
73.

R.
Lasiiabasi, F. du

Lasbahace
332

(oti.

centre de Lannoij (Djendel),

C,

Mabdid, voy. Maadid. Mabelma ou Maelma, P. Mabia, C, 472. Mahia, O., 270.

E., A.,20.

(Jemmapcs, M.).

Ledjenah, C, tov. Djenab.
Liana, ksar,

Mahmid, O., 156. Mabouan, centre, C,
ricia).

337 (El-Ou-

C,

498,

M. Mazeur (Mazer). O. Mcil. 485. 0. neau. Makhezène-Derraga. 40.).. C. Aïne-Ma- Maine (El-). cara.. 229.0. O.. Matemore.. Malali. 494. 343..486. - Sidi - Khaledcentre. hameau.). M. Matrona. Mansoura. O. Ouled. annexe militaire. A. 0. C. 156 (Cache24 Matifou. 252. Medjaref.. 0.. sous-préfecture. A. Markouda. C. Rouffacb.. fermes.). C. 170 bis (St-Leu. Mahroum. O. C. centre. P. Makhezène - Ouled 236. C.. Cheraga. ReniBoukni. O. Makda. C. Ma-Lat)iod A. rou. 368. C. 225. Mazouna. M.. 260. 487. [La Macta]. E. Aïne-Malah. partie du D.'286. voy. 268 (Yacou- Maia (El-). 0. Mediouna. hameau. 240. 0. 0. Mansoura. A.. Mdaourouche. Medjana. 406.. C. Medfoun.). O. (Mas- Medinet-Medjadja. Ksar. Mcbouneche. Mecheria. E. 156. Marioua. = Precoi>t- (Mascara.. 156 (Dubli- Medjana. E. 151(Kasba-Mazouna) Mazouella. A. Makena et Bou-Alem.. C. 74. 156. centre.). 180. M. P. 191 Parculol.. S. 156 (Mas- Medjadja. E.. Mcdjez-Amar. 139.. 333. A. O.. P. O. A. 33i (Clauzel. 3i3. Maouïa. Mcisna. Mechtal (El-).). 4ii. Mecheria... Maoussa. C. 343. 277. C. Makta (La). O. 34S. 15J Mazagran (mieux Mazagrane). 250. 239. P. C..Chami. Maïda. 155.. 498. Malah. 337. bia. 157 (TL-:ncen.. E. Maoussa.). E. 286. 337. ) . 0. .. Mcif. Maïne. A. Medad (El-). Medéa. cara. Voy.. Makouda. Mchaïa. (El-).. O. 156 A. C. M. L. A. 390. C. C.). (Aïne-Taya. Mechera-Sfa.. 218 (Rouina. sous-préfecture. O.). 296. Medjadja. 431.-A.. Mechtra. 343.. voy. C. C.. . P. 501. 259. Mechala. 270. 0. E. C. Meddouda. Mamra.. C. 345.. 267. 381. O.. A. 191. 322. C 472. 156 Mecbera-Sfa. 259. Mecheddala. C . Malah (El-).495. 239 (Ksar).). Mansoura.xte. 162. Mediouna. 334. 404. Makhezène 270 bis. L. - Mchedalla 345. C. Mdoukal. Mansourïa. Malah-Mezoura 315. C... Medinet- Matemore. Mchate.. C. ou Mechedalla. (El-).. 426. C. hameau. C. 49.. 128. C.. hameau. centre. Mascara ( Maskara commune O. centre. Meïd (El-). A..— Mahoudia. P.). mi. zouella. C. P.^ F. C. A. O. 343. 363. O.

Mefessour. C. 472. Menar.. 127. A. C i98. C. Mekla.. 156. 87. vivier. Merachda. O. Medjounis ou Nedjounès. 270. 335 = Combes..). voy... 290. 343. Menahla. 286. C. 239. Meghaoulia. E. . A. M. Meralère. A. C. O 200 = Les Lauriers-Roses. Calle. C. O. 11. 475.. Relai C. C.). O.\Ierdjet-el-Gargar. E.. Mers-el-Kebir. C. E. Mentano.. (Zemmora. ksar. C. 263. 308. Mertoum-Essiel. 3i7.. E. ksar.. 135. O. C. 480.— Mftdjez-Sfa. O. 136 Menaa. E. 155 Melrir gliir (off. Meftah. 361. 270 bis. 156 (Mas- Mers - el - Kharaz.. 127.. Merahna. = Renan. Melrir). 135 (le chef-lieu est au hameau de St. centre.-. C. O. Mekla.). 261.\. commune mixte.. Merdes. C.329. Meslia ou Mouzlia. hameau. 262. Mehache (El-). E. Mellagou. commune mixte. C. A 128. 494. Meskiana. C. Mendez. C . C. 2S9 = = (Oued-Imbert. Mekla. Menia (El-) ou El-Goléa. C. 236 ^= Palat. 472 (Du- P. V. fermes. Meghalsa. Meknessa. A. 0. O.337. 133.. Merdj-Chieche. Beni-Mekla. propriété Bourgé Mekerra. 339.). 366 = La cara. M. Merabot. 338. 491. 461. A. Medroussa. MrabotMoussa.. Meggar. A. Merouana ou Oued-Merouana. C. Meridj (El-).. C. Melghir (ofT. C. O. 227. C. C. O. hameau.. P. A. 270. Melilia. Merachda (El-).. . Meggane. 260. A. 501. C. Melah (El-). A. Megana. Menkoura. 335. M. Merdj-el-Harris. Mesloula. C. Merkhalla 11. 402.. Merdes. C. 0. voy. ^0. Messaaba. C Mekhadma. 0. bis.). M.. P. Mekhalif-el-Djorf. Mfatah. Mesloug.Vndré). 156.). . 355.). centre. Megada. 0. 472. M. C.Moussa. Meradia. P. 200. Melouza. 181. iîeifjie. O. Mekhalif. Rohertcille... Mellila. C.. 286 (Meskiana. voy. chef-lieu Sidi-Bel-Abbès.). centre (Saint-Cloud. Moggar. Meraouna. Melplus correct. C. V. . (off. Megane.). (Châteaudun du Roumel.. P. 501.. A. 355. 493. 288.. P. Mekmine. Merkella). ksar. Megra ou Magrà. 179. 136. Merinate. 473.. centre (Tiaret. 0. 500. (Sétif. 45i Mekhadma. . . 286. 297 P. Meggarine. Mekedra iLai. E. fermes.). Merioud. hameau. . O. Mellab (El-).. 81. 498 132. Mekhalif-Lazereg. Mellakou.. C. C. 0. C. . 176. Mefatah...

Moualid (El-).. Milia IE1-) (1). C. 270. Mraière.... 354.). 355. C. Mrabote-Moussa. 132. Mrabtine-Gheraba. — Messaouil. A. Miliana (mieux Méliana). 178.. . O. incorrect pour Mostaganem. 170 bis (Arzeu. Mezrenna.. Mkarta. P. P.. commune. 175. 22. E. Meziète. 118. P. O. A... 343... Mouïa-Berda.. Mfatah. taghanem. Mostaghanem O.. 298. O.. 117. hameau. et fer- hameau. Meurad.. A. leçon correcte de Mustapha. 0. A.335 = Pe/i^/(/érre. C. Morsott (mieux Morsote). O.. A. 343. 100. chef-lieu de la commune mixte des O.. 286 (Mercier-Lacombe.. 417. Morra (El-). Misserghine. 200. Metletine (Oum-Ettletine). . P. Mosly). 22 (Koléa. A. Messida (La). O. Mahmid. A.).. 96. 498. P. hameau mes. E. Mouïla. nom qu' sous le ministère du prince Napoléon. C. 0. Mouzaïa. E. Mouïadiate-Cheraga. Moulaïe -Magoun. Messer\ O. E.. 22. Boulet. O. P. Mina. Mouïadiate-Gheraba. sous - préfecture Metemane. Moudjebeur. Mostefa. 0.32.A. C. C. Mezaourou. commune.). Oued-Mguerba. A. le Le fort d'El-Milia a été bâti sous nom n'est pas passé dans la pratique même de Fort-Jérôme. c. 156. C. E. Mouelfa. (off. 130. A.310. MoctaTDouz. Metlili... (1) Mrabtine-el-Djorf....3iO.. C. hameau.. = 0. M. 200. 136 = Le Figuier =. souspréfecture. 118. Mosbaha. M. C. Mouadi. 6. 135. Mosli (off. 130. Mgaous. Mleta (La). Mrabote-Moussa.. Laintar. 484. A. C. 35.. Mgane. Moualda. Mkhalif. bergerie nationale modèle. voy. C. Mouzaïville. 138.. Mihoub (El-).-Soltane. 1 36i. E. C. E. P. Messeur (off. P. C. 484. O..). . 156 ! — A. Mila. Mekalif. A.). 461. 35.).. Messaoud ou Aîne-MessaouJ. C. Mouassa (El-). Mouzlia ou Meslia. 135. 135 (Hammam-bou-Hadjar. Mguesba. A. 19. 430.)^ Messoulane (El-). 270... commune mixte. A. C. I Mrahna. Mokhadma. E... 411. 148.C. centre. 270. A.. 343. P. Moghar-Fougani. O. A. 22.. C. Mos- Y al m y. 477 (La Galle. Mouqa (Mouqua\ C.Abdelkader. C. Mila. O. C. . C. Mgaous. 77 (Boghari. 200 Moulaïe. 200. 337 (Bouhira. C. hameau. voy.. O. 480. 0. Meteur (El). 501. voy. C. 68 bis.. ksar. Metkaouak. E. 325. Mongornou. A. Moulaïeddine Mouladhein). 236. 473. C 417. Moghar-Tahtani.

33 (Marengo. Nador. C. Oued-Chair.. 20. P.. O. 494. P. Nara. C. Oued-Berkèche. 228. Nedroma. C. A. Nador. P. Mzarig.A. 0. centre. C. 291. P.. M. 3i3. Ouaïba. A.. Saint- Mzala.). ferme. O. 200. 458. Msouna. voy. hameau. fermes Oggaz.).). Oued-Araizour. (Salda... 156. E. A. 133. hameau. 0. Nezla. Ohrar. 489 z= Les Mserda. des Maadid. C. 501. C. E.. mieux Mostefa. centre Ourameur (off. chef- lieu Bcni-Himlel. Ouarizane. Nador.. commune Nza-Ben-Messaï. 287. 142 Clinchant Mtarfa. = E. 200. (V... 229. 388 = Ncchmeya. A.. 131... commune mixte. 2t4. C. Bitain).. Tamarins.. E. 492.). Ngaouce. Negrine. Mzila. M. A. O. 0. Oued-Berdl (oil. 337. P. 427. A.). 395 (Oued-Marsa.). 139 (Rivoli. 19:< Oued-Allela. Aïne-Azereg). E.298 bis 288.). Msila.. 421. Oued Agriouu. C. = <:/>erret(l iTak'ûount.. 209. et ^ 472. Ouamri. 137. 342. Nesmote. Ouhaïha. Nemaïcha. commune mixte. 92. C. 283. E. C. Mzera. 137. Negouca.. 472. 230. Ouargla. ^^i E. 1.35. Nezreg. C.. centre Oued-Agla = la Nador.. A. U. Aïne-Azereg. 326. = Les Silos =z (L'Hillil. C.. Colinar (inusité). Oued-Addar. voy. mixte. centre. O. Mgaous. P. Nehed. O.).Mraoïma (El-).-A.. C.Jffre- Nezlioua. 167 = -S. Oueil-Besbôs. 340. O. E. C. Oued-Boutane. Msalla. C. M.. et mieux 196. O. cille. C. Lecnurhe. I Nezreg. 32ir Mtamore. plus Nazereg (et correctement O. Lucien. Oued-Atmenia. 209. C. O.. C. voy. . A . 0. Oued-Adi. 109. Arb-Oued-Abdi. C. Ousamineur). Bouselah. pénitencier. A. E. P. hameau P. Nedroma. A.. (Aine-Touta. Ngoura ou Ngoussa. M. Oued-Boutenache. C. 200.. (Réghaïa. P. C. E. 326 =z Randon... 359. Nekmaria.. Mustaiilia. A. - C. C. M. Oued-Bousselah. Oued-El-Berdi). Oggaz. 227 =: Cacairjnac.62. Oued-Besbès. 16. O.. A. 477. et 286. 372. Mzita. C. Ngouca. O. Oucd-Bouyoucef. Dcsaix. C.. voy.. Mtoussa. . Ogdal. 24.. C. O. voy.). centre (Saïda. 50R. Oued-Boukader. A.. Ouarsenis. 0. A.

Abiod. P..461. 156 (Mas cara. C. 472. 352. A. 149. 153 — centre. Oued-Dardar. Oued-Fodda. 493 Oued-Labiod. hameau. := Fort-Beauprêtre (El-Golea).. 468.). 472 Oued - Cliara. Fodda. comme cela a été dit à tort parle texte du n" 494. 338 Oued-Ghoul.. 149 Ferri/. 200. 471 (BeniSalah. Oued-Dradeur(ofr. C. A. M. 130. Oued-Imbert (altération de Ouedel-Berd). E. 180. Et non pas Ouled-Kcbarite. 3. Oued-Mamora...). ai B. (Saint-Arnaud). (St-Arnaud. C.. Oued-Deheb.. C. A. P. E. 334. 252 (Teniet-el-Had. polis. Djer). 372. Oued-Kebarite (1).).. ^ O. Oued-Dekri. 0.. centre.). A. A. Oued-Chindeur 36. Chender). Oued-el-Hammam.. . Oued-Chouls.. hameau. C. Oued-Cham. voy. C. Oued-Cherf. 218. (off. C. R. C. Oued-Ksob. Oued-Deur- ^ 218.. 0. 337. Ouedjeur. C. Oued-Frara. A. Oued-Djemaà. A. M.). 333. Oued-Chouk. 296. teaudun-du-Roumel.334. C. mixte. Ouedjel. C. centre (SeDa.. 156. voy. centre... lou Oued-Gherara). 33 i == Hélio- Oued-Djelida. Oued-Djindjène.. B. 353 (La Réunion). Villais. C. Oued-Djemaû. O.).. C. M. ferme. E. 149. fermes. M.343. M. C. Oued-el-Asseb. E. 156 := Du- Oued-Chellal.-A. 168.. A. hameau. P. station Oued-Ferguig (ou mieux OuedFergoug).. (Sefia. P. Si. centre (Zemmorah. Oued-el-Tate. 0. O. E. Oued-el-Aar. E. 488. 293. lis. Oued-Fodda» A. G. P. 494. 472 zr Oued-el-Alleug.-G.. 338 = Oued-Haddad. Brader)... 0. 208. E. C. Oued-Dardara. Oued-el-. Oued-el-Abiod. P.-. P. 195.. Oued-Guergour. P. A.. 335.. Oued-Hamimine. Oued-Labiod. O. C. commune loff. P.-G. C.. O. Oued-Djermane.). O. 26 (Del- Oued-el-Abd. fermes. 179. M. fermes (Mirabeau. A. 31i. Oued-Ghir (Ouled-Rhir). 322. station. E. 213. 235. M. 73 Oued-Damous.. E. C. Oued-Defali.-L. deur. Oued-el-Aar. = Dupleiœ. C. 309.). Oued-Kerga.— Oued-Chaîr. Oued-el-Ma. Oued-Kebbab.... 335.-M. (1) Oued-Madjoub.. 280 = Cainp-desScorpions. centre (Gouraya. (Aïne-Mokra. voy.. C. 0. A.. A. Oued-Hounète. 332. 256 := Pont de l'Oued- hameau (Bou-Medfa 412. 389 (Cha- Oued-Ghrara C. Oued-el-Hamoul. Oued-Djeur Djeur. blineau. G. Oued-Kelloug. Oued-Deurdeur. 21.). Oued-el-Hout. P. C. 180.. 296. centre. O... 129.. C. C. A.

73 =: Villehout-r/.). A.. E.. 499. commune. et 150 — 33i Oued-Telbenète.). A. 84. C. A. voy. Oued-Meriel. E. 359. 240. Rouina. A. 292. Ouendoura. Datertre Ouizerte. A. C. etc. 90. Oued-Taria. hameau. Oued-Zenati. = h'eller- Oued-Zeboudj. 40i. A. C. Oued-Soudane. Ouled-Aaziz. M.. 286.. Ouled-Abdallah. Oued-Sli. C. Oued-Smar. 222 P. Halte (St-Charles. 200. Ouillène.). Oulliassa. Oued-Taourira.. O. bordj. A. 162.-L. C. A. (Aores. (Saint-Arnaud.. Ouillis (Ouillice). Ouled-Abdallah. Oued-Seghouan. 280..-M.. voy. ksar.. Oued-Melah. O. Oulache. 319. M. C. 135. 111.. 3G1.). C.). centre.. A. Ouhaïba. Ouled-Abdelkerira. C. 352. Oued-Zerga. = Watii- centre (St-Cyprien-des- commune. C.-. 0. C. C. Abderrahmaue C. O. Oued-Seguin).). G. E. Oued-Ouaguenage. - Kebbech.). 218.. 333.. Oued-Sebbah.. Ouled-Abdelrozeq. 275. C.).. Ouled-Abdelouhad. 492. 389. M. fermes.). C. cara. C. Oulassa. 200. C. P. 200./nies.. C. Ouled-Abdelkader. C. centre. Oued-Mebtouh. O. 156 (Mas- Ouled - ksar. 478. 130. C. C. Oued-Ridane. O. Ouldja. 95.). P. pré- ^ = Ouicliaoua.. fecture. O. Oued-Tamza. C.. Oued-Melah. P. Ouled-Mendil). A. = Guillaumet. 290. Attafs). 280. 212 = saigue. ksar. 493. OuledAziz. 130. C. O. 163. bis. A. Ouharane. M. Oued-Nil. Oued-Sbikha.. P. 293 Ouelleb-el-Oued ( = La Grand'E. 493. = Malahv[r -^i Ouled-Al)dalIah. (Teniet-el-Had. O.. Ouled-Abbès. riiann. voy. Ougriua (Ouricia). 24. O. 471 481. 13ô =^ Rio-SaUulo. O.. 22. Oued-Sebt. Cainp-des-Sr-or[lions =.. =^ C/ian<jarnief (Hammam-Riglia. Ammi-Moussa. I. A. correcte de Oukes. 102 . 497. 20. 499. P. 200. 77. Oued-Kiou. hameau. centre (Sounimam. 395. M. Oued-Mindil (olï. Oucd-Taga. 136 = Oran. Oued-Rliir = La Rèiitiion.— Oued-Marsa. Oued-Souminan.C. C. Oued-Rouina. O.. commune mixte fermes.. . A. 472. Ouks (forme Youk. 354. 0. 256. M.V. el-Hamra Ouggaz (oti. C. Oued-Sefioun. Ouled-Abdallah. Oggaz). P. 337. 270 Ouled-Abdelhaii. C. A. .-M.. 463. commune. (Cas- Oued-Rouinate. Oued-Sequine (off. A. ^g E. Oued-Ouaghate. E. 227 = Krouh^liiherinane. Oued-Meroùana.-L. 195. A. Oued-Tighzarte. M. M.). Oued-Sarreg.. S. C. C. (Beni-Salah. Oued-Nini.. 213.. Oued-Touta. 468. Ouessah.. 497.

270.. O. C. Ouled-Achour. 125. O. 132. Ouled-Benkhelil... 126. Ouled-Amara... 129. (Remchi-Ghossel).. Oulcd-Bouderhem. Ouled-Attia. Ouled-Aouatè. Haddou. A.. Ouled-Barkat. 178. C. Ouled-Ameur-Dahra. hameau. 442. 236. Ouled-Addou. A.\. Ouled-Bouarif. C. O... A. C. 128. C.. 498. 319.. C... 337. Ouled-Atsmane.. Ouled-Allouche. C.\nier). 130. Ouled-Askeur. Ouled-Aîcha.Aziz. 102. A. C. A. O. O.. C.30.sem-Gheraba. Ouled-Benalia. A. Ouled-Ahmed. 255. C.37. 25. 0. Ouled-Addi. Ouled-Ameur 270 bis. 105. A. A. Ouled-Berkane. O. A. C. Ouled-Bekkheda. O.. voy. 498. C. Ouled-Amrane. 298. A. Ouled-Attaf. — 160 Ouled-Anteur. . C.. 114. (. 424. 102. 116. A. O. 498: O. Ouled-Ameur-Guebala. 490. 343 (Mahdid.. C. Ouled-Allane-Zekri. 498. 128. 2-39. Ouled-Arema. 322. Ouled-Barka. Ouled-Ali-Benameur.. 126.. Ouled-Ali-Bennaceur. 493. C. Ouled-Ahmed.V. C. A.. Ouled-Bouaoufane. A. . Ouled-Aissa-Souaqui. A. A. Ouled-Benchaa. beni-Matar. Ouled- Ouled-Aouf. Ouled-Belaguel.. 236. 299. 494. C. 200. C.. Ouled-Ali. Ouled-Arksib. Ouled-Bechiah). Oiled-Attia-beni-Matar. 289. 0. O. A. 239. 429. Ouled-Aîssa. El-Haddada. 319. 253. O. 337. Ouled-AIcha.. 192. 239. 154.. 0.. Ouled-Ahmed-Ghiatra. 289. 236. Ouled-Belhocine. Ouled-Bouabdallah. Ouled-Adouane. Ouled-Ammar. Ouled-Aîssa. A ... O.. Ouled-Ahmed. Ouled-Ali.. O. Ouled-Bouali.. A. Ouled-Azouz. 120. Ouled-Belkacem. Ouled-. Ouled-Bessem-Cheraga. Ouled-Ali-Bounab. 0. - Ouled-BoufRf. 126. Ouled-Aissa-el-Adob (Adhebj.. C. 236. Ouled-Ameur... A. 253. 126. 318 Lecourle (Oued-Seguin. C. 492.). Ouled-Bouabdallah. j26. Ouled-el-. M. O. 2il.. 318. C. A. 263. Ouled-Ahmed-Rechaîga. 126. 126.. O. 330. Ouled-Aïssa-el-Ouerq. Ouled-Bechia (off.. 307.). hourrj Ouled-Alaa. 492. 126. C. Ouled-Agla. Ouled-Ang-ala.\ziZj Toy. 485. Ouled-Ali Bendaoud.. = Ouled-Arema. C. Ouled-Belkhir. Ouled-Belaouchate. Ouled-Ali-Benmohammed. 493. Ouled-Aiffa. 289. 343. 420 = Stras- C... 147.\mor-ben-Fadel. O. C. 123. 494.. C... Ouled-Allane-Becliiche. C. Ouled-Bes. 0. 104. Ouled -Amrane 200. C. 239. 355. 126. 1. C.. Ouled-. Ouled-Bellil. 281. A. Ouled-Bouabsa.. C..0. Ouled-Aziz. 472. 241. voy. 179. C. 241.. 119. C. A. 263. A. .. M. Ouled-Aziz. Ouled-Bakhta. 119. A. Ouled-Belafou. Ouled-Benallane. 2. C.

343.. Ouled-Farès. Ouled-Gottib. Ouled-Braham. Oulcd-F'erah (Ferha). O. A. Ouled-Ennehar-Gheraba.. C 498. ksar. 11 .. O. 320. Ouled-Ferguène. 362.. 283.. 9i. O. O. Ouled-Dahmaue. Ouled-Ennehar-Cheraga. Ouled-Fayôte. 0. — (1). 2*9. foff. 94 bis. 124.. O.. Ouled-Chahmi. 87. 103. 0. 128 Ouled-Bouriah. Ouled-Dieb. 0. 270. Ouled-Drice.. 130. 178. A. Ouled-Djama.. . Ouled-Farès. bis. Ouled-el-Amradca. 178. C. Ouled-Chikh 213. 232. Ouled-Hadjez. Voy.. C 493. Le. 488. 239.. 337. 21. Ouled-Chamokh. 343. C. militaire. C. 323. iDriss). O. 501. C. 178. 121. cheikh). Ouled-Bousliraaiie. A. Ouled-Farès.s Ouled-Doiulou sont une fraction du douar Chabia. C. 0. Ouled-Boulfaa... 498. 87..330. Ouled-Djama. Ouled-Ensigha. 205. Ouled-Braham. C. 126. Ouled-Feradj. bis. C. Ouled-Chaffa. Ouled-Djcllal. . (1) Ouled-Guerib. C. Ouled-Brahim. 299. A.. Ouled-Bouinouar. P. C. Ouled-Ghouini. 239. 498. C. Ouled-cl-Hadj.. P. C. 0.. C.. C 339. E. A. . O.. C 289. C. A.. C. Ouled-Daoud. Ouled-Boutara. 260. Ouled-Feradj. poste Ouled-Djellal. A. Ouled-Embarek. Oulel-el-Hadj..IGl Ouled-Boudjema. S. Ouled-Gherib. C.. 239. A. 185. C.. 488. C. O.. C. Ouled-Gassem. C. Ouled-Bouikni. 498. 270.432. Ouled-Debab. Ouled-Daane. 260. Ouled-Boui-enane. Oulod-Habeba. Ouled-el-Abbes. radca. Ouled-Dehim. C. (El- C. Ouled-Derradj. P. 3i3. I. 2G0. Ouled-Boukamel. 126. Ouled-Ghalia. Ouled-Guesmia. 2i9. 472. 324. Ouled-Doudou El-Ouricia. Ouled-Fadel. 472. O. Ouled-Bouhadidja. C. 220. Am289. Ouled-Bougheddou. 200. 35i. 331. Ouricia. C. 0.. 129. C. 366. 446. Ouled-el-Ghouini. Oulcd-Hamid.. Ouled-lladdou. 236. C. Ouled-Brahiin. Ouled-Hamdane.. 283.. 0. C. A. C. . A. O... O. Ouled-Chelihe. A. 35i. A 128. Ouled-Brahim.. A. Ouled-Deddouche. Ouled-Defeltène. 188. Ouled-Bourafa. C. Ouled-Beld. C. A. Ouled-Ghazzi. O. C 498 49i. C. C. E. 481. Oulcd-Djehiche. 498. . 0.. Ouled-Bouzid-ben-Aluned. 354. A. 0. C. Ouled-el-Haîf. O.. OuIed-el-Arbi.. Ouled-Fatma.. O. Ouled-Ghenaim. 270. 494. Ouled-Dreïd. 430. 494... O 300. C. C.. 239.). Ouled-Dia (Dhia).. Ouled-Eimaceur. bis. C. .. 330. C. Ouled-Drice (Drissj. A. C. Ouled-Guerib. 270 Ouled-Chaïb. 35i.. . 490. 340. E. Ouled-Brahim. 237.

A. Ouled-Mîmoun. C.. 309. C. C. A. voy. P.. 343.. 229. C.). O.. C.. 33i.. Ouled-Mimoun. C. 475.. Ouled-KherOuled-Kebarite. 501. 185. Ouled-Hamza. Ouled-Moulète. 494. 260. C. 87. C. voy. 487. Ouled-Ml)arek. Ouled-Madjoub. 21. O. 498. 98. 289. . 361. A. C. P. A. Ouled-Mansoura. Ouled-Moumène. A. G. Ouled-Makhelouf... 118. C. 133 bis. 126. C. 339. A.. Mecellem. Ouled-Klieddache. /iciére.). A. Ouled-Hamza. C. A. C.. .. Ouled-Moussa. 44?. C. Ouled-Nouar. Ouled-Oumahni. Ouled-Mahalla. 0. 363. O. (Dellys. O. C. voy. 270. Ouled-Maamar. et Oued Mebtouh. Ouled-Laouar 126. C. voy. Ouled-Mecellem. C. 430. — Ouled-H&mida. 3i3. Ouled-Kberroubi. C. 329. 493. 493. C. 324.. 294.. 126. 337. 493.. Ouled-Oumelienni.. Ouled-Moumène. roubi. 447. Ouled-Khenata. O. O... O. Ouled-Ismeur. Ouled-Moudjeur. Ouled-Naceur. Ouled-Karoubi. 1G2 — 494. 308. 494. C.. Ouled-Khalifa-Dahra. Ouled-Haniche. O. Ouled-Khalifa-Guebala. A. C. Ouled-Kbaroubi. - Ouled-Lakhed. Ouled-Lahalla. Oucd-Kebari te Ouled-Messaad. C.. Ouled-Mokbtar.. Outed-Nabète. Ouled-Kacein. Ouled-Naceur. Ouled- Ouled-Kebba. C. 237. C. Ouled-Mrabote. 454. 99. Ouled-Mareiif. 481. Ouled-Hamideche. EI-Mecliache.. 354. Ouled-Mrabote. Ouled-Msaad. C. 449. Ouled-Messelem. 185. A. 493. Ouled-Messaoud.. Ouled-Hellal. O.. A. 330. 208 = Lamo- Ouled-Khaled. Ouled-Mecellem. A. O. Ouled-Messaoud-Ghiatra. 282. Ouled-Mostefa ben Kadda. Ouled-Harrid. Ouled-Mokbtar-Cberaga. voy. A... OuIed-Mohammed-ben- F'eroudj. Ouled-Lazereug. Ouled-Mekencba. 361. Ouled-Mouassia. O. 186. 208. Ouled-Khada et Haddidaiie... Ouled-Haneche. C. 270. E. 494. 126. C. 354. 2i0.. 343. C. Ouled-Mbarek. 25. C. fermes. Ouled-Mazouz.. 330. C. (Dellys. Ouled-Mimoun. Ouled-Maallah. fermes. 0. A. Ouled-Meudil. Ouled-Medjekane. 19. A. 260. Ouled-Mansour. O. 330. A. Ouled-Mellal. A. Ouled-Melouk. Ouled-Mehenna. C. E. 126.. Ouled-Ouelba. A. 343. 241 Ouled-Moussa. C. C. 472.. Ouled-Mansour-oii-Madi. 478. 437. Ouled-Khaled. Uuled-Matoug. Ouled-Mohammed-Embarek. 179. C. 25. 118. C.. Ouled-Maallah. C.

C. 319. Ouled-Ouzza. A. C. 236. O. et 163 Ouled-Serour. . Ouled-Sidi-Brahim.. 237. 33i. A. Ouled-Sebgag.. C. C. 0. O. 239. Ouled-Sebah. 80. Ouled-Senane. 0. C. Ouled-Salah..38. 2. Ouled-Sidi-Hamza.. Ouled Ouled-Oumehenni. C.. 354. 285. voy.. O. A. 500. O. A. C.. 49i.37. 502..0.. Ouled-Snouci C. Ouled-Sidi-Attallah. 35. Ouled-Rafa. Ouled-Si-Ameur.. . A.. 482 bis. O... Ouled- Ouled .. Ouléd-Sidi-Hadjerès. 238. Ouled-Si-Belkhir. Ouled-Saîah. A. voy. C. A.478. 239. j Ouled-Sidi-Khaled-Cheraga.ben-3i-Saîd. Ouled-Saad. 126. Ouled-Saoula. Ouled-Sidi-Ennaceur. C. O. 113. C. O. C. Ouled-Reggad-Cheraga.. Ouled-Sidi-Chikh-Cheraga. Ouled-Sidi-Aissa. 229. Ouled-Serour. 487. 123. A.237: C. 234. Ouled-Sidi-Daho. Ouled-Sidi-Abdelmelek. voy.. Ouled-Sidi-Abdelli. A.. Ouled-Sebaa. O. C. 493. 130. A. C. Ouled-Sidi-Bennaceur. Ouled-Sidi-Ali-Bouchaib. Ouled-Raskahala. i O. 200.. 240. Ouled-Sidi-Abid. O.487. 494. 150. C.. A. Ouled-Sobaa. 343.. 354. 128. 471. 3. Ouled-Si-Ali.. Ouled-Selira. C. Ouled-Si-Ahmed. Ouled-Sayah. Ouled-Senouci. Ouled-Sidi-Ali-Tahammente... 498. 126. C.ben. A. 112.. A. Ouled .. voy. 158. O.. Ouled-Sidi-Medjahed.. C. C. C. Ouled-Oum-el-Akhoua Zid.. Ouled-Rahab. 116. ^56. 126. 343. voy. 341. 322. Ouled-Salah.. Ouled-Salem et Oued-Okhis.Medje - Raskahala. Ouled-Riah. 493.. Ouled . 130. Ouled-Selama. O. Ouled-Sidi . Ouled-Sidi-Daoud. Ouled-Reggad-Gheraba... 311. O. Ouled-Sekhar. Ouled-Si-Ali-Tahamraarnète. Ouled-Riab. Ouled-Sebgag.El-Hadj . Ouled-Sabor.. 330. ... Ouled-Saoud.. Ouled-Sayah. C. C. Ouled-Sidi-Araor. 126. C.beu .Sidi doub.Ameur O. Ouled-Sidi-Brahim..Sidi . 171. 270. Ouled-Si-Abdelkader. 207. A.39i. 501. 129.Ahmed . A. P. 237.. Ouled-Rabah. Ouled-Sidi-El-Hadj-Bouhafs. 179. Sidi-Abid.. Oiiled-Saïd. Ouled-Saci. A. 3*3. Ouled-Rerib. O. C. O. 330. 494. Ouled-Rez-Kallah. 176. C. 207. 2i2.. 128. Ouled-Saîd. Ouled-Sidi-Khalifa-Cheraga. 490. Ouled-Scriiu. C. C. C. Ouled-Rahinoun.Boubekeur. O. Ouled-Sidi-El-Hadj-Tanra. Ouled-Selama.. Ouled-Sellem.. C.. 49t Ouled-SaBeur. A. Ouled-Sidi-Ennaceur. Ouled-Sidi-Brahim. E. O. Ouled-Saci. 126. 201. O. 0.. A. 239. 493..Sidi - Brahim . 239. Ouled-Si-Ahmed. C. 498. Ahmed . 117. C.

0. A. C... C. commune mixte. Oumalou. Onled-Younès. G. 498. A. C. A. A. 267.. 0. A. Ouled-Sidi-Slimane.. 87. Ouled-Sidi-Tadj.. Ouled-Si-Mançar... 312. C.— Ouled-Sidi-Moussa. 144. C. C. Oumeddoud.. 126. C. 299. Ouled-Tabète. Ouled-Younès. Ouled-Trif... 0... Ouled-Si-Hamla. Ouled-Trit. A. Ouled-Sidi-Younès. 236. 0. Ouled-Si-Said. 132.. Ouled-Yahia. 236. 128.. Ouled-Ziad-Gheraba. Ouled-Soukia. 343. O. commune mixte. Oumelbouaglii. Ouled-Trif et O. Oulmène. 478. Ouled-Sidi-Slimane. A. C. w Ouled-Yahia-ou-Moussa. Q. robert. Ouled-Zaïm. 499. Ouled-Smaïl (Chaanba). A. Ouled-Zaïd. A. 497. 363. 330. Ouled-Yaïche. fermes. Oumeddrouh. centre (Blida. 354. 19 R. O. A. .. 179. 19 R. 240. P. 236.. 494. Ouled-Sidi-Salah. C... 63. 244.. A. A. 280 Ouled-Yacoub-Cheraga.. C. C. 128. Ouled-Taane. Oumaghrioun. A. Ouled-Sidi-Ziane. Ouled-Zekri. P... C. O. Ouled-Yaïche. Ouled-Takhibet. Oumache. 178. 494. C. 356 0. C.. C. C. 232. Ouled-Youb.. Ouled-Zaîd. 0. Ouled-Tebbène. 275. Ouled-Toumi.. 126. C. A. 498. 80. Ouled-Soltane.. C. 343. 25. A. 490. Ouled-Zid. 288. Ouled-Toaba. C. 285... 525. Ouled-Ziou. Ouled-Zenim. bis. Ouled-Zerga.. 286. O. 237... 19. Ouled-Taïr.. Ouled-Ziane-Cheraga. voy. A. A. 196. 498.240. ksar.. Ouled-Soltane. A. ba'nlieue de Nemours. voy. O. 485 (chef-lieu à Mgaous). = Can- Ouled-Yacoub-Gheraba.. 485. Ouled-Ziane-Glieraba. = Dalmatie. 0. 270 buled-Ziane.444.. Ouled-Youb.. (Aine- Ouled-Taïr.. 494. Ouled-Slimane. C. Oulod-Yaliia-ben-Salcm. 498.... Ouled-Smir. 472.. 239 bis.. ' Ouled-Sidi-Youcef. A. Ouled-Sidi-Salem. Ouled-Zid. 133. 126. C. 493.. 289. 222.. 267.). 239. A. Ouled-Slimane.. E.. Oumechchouk. Ouled-Tair. Oum-el-Bouaghi. Ouled-Zouaï. Ouled-Souïd.. C. 130.201.). Ouled-Sidi-Tifour. Dahra. C. 494. 343.. voy. 21 A. C. O. C. Ouled-Slimane. 0. O. 126. voy. Ouled-Ziad. 286 Beïda. = Thiers. 0. C . Ouled-Ziri. C. A. C. E. Oum-el-Alleg. C. 179. O. 423. Ouled-Yacoub-el-Ghaba. Kheloiia. Ouled-Si-Moussa. 131. Ouled-Soltane. Oulmène. 125. A. A. 362. Ouled-Sidi-Slimane. Ouled-Ziad-Cheraga. C. Tala-Imedrane. 270. 289. 126. C. Ouled-Si-Lounès. Ouled-Zoual.. Oumeddebab.. A. 275. O. Ouled-Zaïd. C. A. C. Ouled-Snouci.

. Rouïba. 112. Rahmane-Gheraba. Radjeta. 36. Errahal.. 332.1G5 Oumeldjelil. fermes.. A. 461. A. Reguegma.. 25.. Ou^ameur.).. — = 200 Ras-el-Ma.. Roknia. 88. A. Rezalna A. 236. E. C. Cafi-Caœine (Guyolville.. 333 (Oued-Zenoti. E. ^ F.. A. chef lieu Remchi. leçon officielle mais incorrecte pour Ghelizane. Rabta. Rhira. Ourlana. 501. = Montagnac. Ouzellaguène. = B ec/eau = Torque'. 0. centre (Jemmapes... Ras-el-ma. 471. 118. 24 (section d'Ain- C. 205. C. 396.. 286. Ourea. 2i. Rebaia.). Raîce. A. E.. Ras-el-Haddid. li6.. G.. C. Ghamra.). 85. ha(El-Aricha. (Sid-Moussa. P. E. O. . G. village Laubat (Eulma. M. Raîcha. Ragouba. 483. E.). A.. Ras-Zebar. 462.. 264. Ramra (incorrect)... P. 206. (El-). G. Remila. Ouzera. 343. E. 337 (El-Ouricia.. C. 76. A. 0. C. C.. Rezaina-Glieroba. Ras-el-Aioun. Redjas-el-Ferada (centre. Rekkada. 498. 339 = Chasseloup- Rouached. indigène (Valmy. C. 286. 411. 205 G. 337. E. C.). G.402. Ras-Ferdjioua. 356.. Ras-Guenateur. G. P. C. Ras-el-Oued. RemchiCcommune mixte. G. 239. Crampel.. 333. Ras-Tala-Tinzar. Ras-Segane. 62.). 343 cille. M. ksar. 135. hameau. 137. C. Rouafa. Montagnac). A. P. 349. E.. 97. 2i0. et station Oumerrekha Oraessoltane. Rilassa. Zeraîa. P. Ras-el-Ma.). P. Ourlai.). 355.. Refref. A. C.. O. 384. recte pour Righa.. C. 290 [Ras-Sequin]. 2il. Rahel lEr-). A. Bachgoun. G. Oumelghelaz.. 2i0.). Ouzana (El-).. 179.. voy. voy. G. incor. P.. A. Rahoura.. 348 C. Taya. Rezaïna-GIieraga. Ousarneur.. P. C. O. O. commune. hameau. Ouricia C. Rahmane-Cheraga. C. T. Ousseuklie..).. O. 24.). A. M.. O. Riflf. G.. Rassauta. P. A. Rassira. 463. Ratai. centre (FredjMezola. A. 292 Reghaîa.i. hameau. P.. Rezaïgate. et Tagoust. C. Ouria. G. G. = Blonclel. G. otT. P. 312. ksar. O. Ras-el-Akba. 494. E. commune mixte. fermes. Rouached. Oumetteboul. 498. = E. hameau. 3i3. centre (Telagh. 19. G. 0. 355. hameau. C... Rahia. A. Raouraoua. centre minier. Ras-el-Ma. meau C).. 130 (Mazagran. O. E.... 477 (La Calle M. C. Relizane. Ras-Aîne-Snob. C.). O. 493. voy.

Mlila. 334. 35. = Saint- P. 32.. M..).. 210. C.. centre (Tlemcen. 292. 143. Sefîane. 361. 116 R.. 218. Sahouria. 498. C.S. Sefrane. 339. ville. I . A. P. E. Roum-es-Souk. C.E. Laverdure. et C.. C. 3i0. C. Sferdjela. Roussia. Sfahli. C. A. Selmane. O. voy. voy. A. voy. O.. A. 287. A. M.. Serahna. centre. centre minier. aussi 195 R. Sebdou. sous-préfecture. A.. C. 356 hameau de Koléa. 270. C.. A. 125. O. Saigher. Seriana.0. 311 (El-Mi- Sahari-el-Attaïzat.. P. 349 (Akbou mixte). 499. A. Sfafah. C. 503. O. 288 (Aïn- Serdoun. Sellaoua-Anouna. Sebdou. Sfissifa. C. Sedjerara. C. 23. O. Rouissate et Beni-Ihour. ksar.). Sakrania. 162. P. 0. C. ^ C. 333. 141.. 208. O.. lia. 207. Seraghna.-M. A. = Strasbourg. fermes. Sendane.. centre. 0.. Sahari-Ouled-Brahim. 135.-A. 57 R. 136 Fcli^'. 185. forte. Segana.]. M. O. 133. 141. centre 494. Kouina. Sefia.. 478. A. A. Haouamete. A. E. M. A... O. = Richelieu (FedjC.162. P. 25. mixte. 141. chef-lieu 472. 488 == Saoula. Sfissifa. O. O. Rouneriane. "fermes.— Uoulna.). 200. Sahouria... C. C. 218. A.i.. Sahira.). mixte. Selib. O. 366. commune mixte.inus\té.. 477. Seraouïa.. O. 343. commune. C. Selatna. Toumiate. (La Calle. 167. C. bis. Seba-Chioukh. E. H. 13. E. C. ai Senia (La). P. commune 210.. C. 86 Selassel. Stisef.. 337. C. = Les Saules (Géry- .. 297. Sebaa. Selamate. 125. Saïdane. Pasteur (Aîne-Ksar. ville C. 405. E. M. Roumaaa. Ouled-Saïdane. Sahel. (Pales- Said-Atba... Sebkha. Sakra. commune C... A. fermes.. ksar..^ Saraf.. Sebaou-el-Kedim. Saïd-Ouled-Ameur. M.. 20. C. E. Sahari. A. P. Seddaoua. C. C. O. tro.).. A.. Saidat. A.^ 498. 1 66 — 354. 333. C. Seriana. C. 230. 22.).i. O. 489. Sebkha. O.. C. 287 (Oued-Bousselah). Safsaf. Saîda. 312. 485. A. 131. O. Sakamodi. O.-L. voy.. Haouamet. Mzala. 420 Sedrata. Senhadja. Serdj-el-Ghoul. E. Sedjerma. Rouma. (Mascara. 270.. 195.). (Zzaîa. voy. O. A. 472. Seddouk. centre. Selatna. Sbahia..P. C. C. Sétif.

A. C.311. E.. Sidi-Àmrane.). Chanzy. P.. 200 Palissy.. E. 200. C. 170. A. Sidi-Moussa. 200 = (inusité) (Aîne-Tine. E. Sidi-Khaled. 22 = Montebello. Sidi-Benhanéfia. Sid-EIkebir.-G. A. Sidi-Chami. 500. P. Sidi-Abdelmelek. 460 C. C. 23. 366.-A. 222. .). annexe 230 militaire. 135. Sidi-Racbed. = Baifarcl. ksar. = Sidi-. Sidi-Amar. Sidi-Rilace. O. Sidi-Reghice [Rghis]. O. E. 498.. = Fleuras. 0. TÏUage indigène. O. 2i2. A. P. C. •Sidi-. O. 2ii (Nemours. P. C.. Sidi-Naceur. C. Sidi-Aïche. O.0.. P. voy. Sidi-Merouane. Sidi-Ali-Bouamoud [Bouhamoud".. sous - Sidi-Belabbès 0-.x Sidi-Oqba). O. A. Sidi-Khalifa. Sidi-Namane. centre. E. A. dénomination correcte tre. C. fermes. A. C.. A. O. 4i5 (Ro- Sidi-Bakheti. P. P. 135 (Boutlelis. Sidi-Tamtam == Oued-Zenati cen. •Sidi-Ali-Bounad. = Noci (Cher Sidi-el-. A. Sidi-Embarek. centre (Jemma- Sidi-Benmoussa.. C. 472. Rghaïs. O. C.. A. Sidi-Khaled...Aïssa. 317. Sidi-Daho. 142. Sid-Elfodil. 11. P.. O. 136. ksar. Sidi-Bouadda. 3i3 498.. 156.. E. ksar. 0. E. Sidi-Bakheti. 107 Sidi-Fcrruch (incorrect pour SidiFeredj). ... O. Sidi-Mimoun. 0.). E. Sidi-..Sidi-Ghalem. 389 (Souni- M. ksar.j. C.ëfe:0. 501.Ali - Benyoub. Sidi-Medjahed. P.. C. Sidi-Ahdelkader-el-\Iedjaliari. C. O. C.>. Sidi-Yacoub.). Sidi-Khelil.\roussi. (ofl. E. C. 3i3.. A. centre... ksar.. 3*3. pes. A.. 0. Sidi-Kalifa lifa. E. 200 = = Pradhnn. E. A. 130. C. 20. Sidi-el-Hamici.. 222. 33 chel.. A.. centre. Sidi-Rached.. 20 (Staouêli. Sidi-Ali-Cberif. 23.. Sidi-Mache. P. ^ B. 29. P.. O.). 200. P.. E. 287 = 498. A. Altldrcli Sidi. Sidi-Khe287. C. 135.— Siar-et-Ouenedoura. 17. Sidi-Keredj.. 36.. 501. Sidi-Mesriche.Ali.. 170. Sidi-Khouiled. Les Portes Sidi-Okba (mieu.. de Sidi-Ferruch. A. Sidi-Simiane. de Fer s^^ E. A. centre.. (Mahdid. O. Zaouïa-Sidi-Abid.. 29. Sidi-Naceur et Sidi-Nassar.). C.Sidi-Saada. 312. fermes. C. 200. O. 33. Sidi-Brahini... 405. C. Sidi-Brahini. 177. 499.\onn. M. berville.-A. 286. Ç. 131. 501. Sidi-Kbalifa.). O. Sidi-Slimane. chef-lieu de commune. O. Sidi-Embarek. 23. 169. 156.. 200. Sidi-Hamouda. Sidi-Lahcène. 136 .. 17 ou C.). ksar. 0. Sidi-Abid. 169.. voy. ksar.. préfecture. E. = Cassair/ne. P. nain.. Sidi-Daho. Sidi-Larouci. 333.

centre. 287. ksar. C. 170. . Tablât. 0. 35. A.. Titri-Souhari- Deïmate. C. A. fermes. P.. 477. Souf-Ettel.). Tabia. 241. Sour-Ghozlane. = = Descartes (Aïn- Souk-el-Barbata. P. C. A. 0. Siliana. 195.— Sidi-Yahia. 63 ^^ Fort-National. 178 177 = Sig (Le).. 225. fermes.). Souk-el-Mitou. Sobah.. 136. Tadjerouna.. C.). Tafloute. O.).. 276 =^ Fromentin Souggueur. 321 dou. Taaslete. Souk-el-Kbemis. Soukali. C.. 0.) Stora.. fermes. A. A. C. Souagui. O..). A. O. 454. 17. = Saint- Denis-du-Sig. Souhari. 280.. Souk-eJ-Arba. = Taabna. Tacheta. 0.). Souma.. Tafamame. P. Sly. Tachouda. Smala. Tachachète. Souarakh. Souk-Essebt. C. Tadjena. 343 R. commune. 200 (Saïda. O. Tafertas. C. 200. A. ) Tablât. (Remchi. Soutiate.. M. 501. 0.. ksar. Skikda. Sifiane. commune mixte. Staouéli. O. 21. 222 — Philippecille. 141 (L'Hillil. hameau. A. 73. 333 = Renier ( hameau. 207. A.ben-Merad. A.. chef lieu El-Kseur. 267. M.. centre (Jemmapes. Condé-Smen- Tababort. Souadek. E.. O. 406. A. Tabellout. P..... 179. A. Oued. 317 (Grarem. E. ^= Smendou... centre. 225. A. 20 (Boufarik. centre. M . centre. O.. O. 200 (Yacoubia. = Auniale. E. 321.). A. 128. voy. 82 Stitène. A .). Sikhoumeddour. Sofrane.. 472. 200 (Mekerra.. P. M.. 277. centre. commune A. 34.. C. C. Souk-el-Tléta. O. M.. A .. M. tre. A. Soukahras. C. C. 461 La RoBetle- Sidi-Zouïka. E. 19 R.. hameau. 485. Tadjemoute. C. P.). Sinfita.... Soummam. A. 293. 413. Sirate. 34. M.. nerville. 137. Sikhoumeddour.). C. A. P. 367. 11. C. 200 (Télagh. 2i (Mé- Taftikine. Masseiia. E. M.. 499. A. C. 271. O. A. E. O. C. 0. 0. P.). Siouf. commune Tafaraoua-Dahrania.. mixte. C. 345 Sidi-Youcef. Tafna. Fezza. A. 236 = Trczel.. E. centre. cen- (Tenès. centra (Beni-Mansour. bertsan. 11. 332 M. M.. A.. Saint Arnaud.).. mixte. A. Souk-el-Had. 131. 1 68 — = = Maillot. ctie. A. commune mixte. commune. C. Slissène. commune. E. centre et Trappe. 21. Tafaraoua. Tafaraoui.Zénati.

Cas- Taourga. A.). et Tchaîf. 252 (Teniet. . 489= Lam- C. 0. C. C. Talha.).i. 343. 5. Taliouine... C. centre. Taîbète-el-Gueblia (ksarj. 302. Tamerna. 33t. A. O. 27 = Dellijs.. Taza. Taouziente.. 50L Tamesguida. P. Tagourète. 355. . Talassa. hameau. C. Tarzoute.486. C. i69 — 136 Tamokral. A. Talkhiute.. C.. A. 387. tiglione. O. 503 Zaouïa Tedelès. Tameksalête.. A.. Lecac/œr.. A 256. Tamzoura. C.. M. Tarf (Le*. R. 11. A. Tala-Ifacène. Taza.. Tamelahate.. 497. centre. 208. C. M. 38. (et Tassadane. 426. = Riciére (projeté). A. 36. 18i.. Aine-Telloule = De. . Tamatmale. 381. Tai-ia. ksar. centre. 466 =^ Hei-- M ).. M.. C. besse (Hammam-Righa. Taria. 231. A.. 355. 402 . 336. C. 22 (Castiglione). 359. Taouira.. E. Takitounte. O. hillon. et 500. O. M. C. centre. 355. C.. C. C. 302. commune mixte. 22 latin)... 493. Taniellalte. 413. Tefessad. A.V. Tatfamane. Tebesbeste. Taourga. 375. A.). M. Tazoute. C. Taher. Tala-Imedrane. C. O.. A.. C. 237. Tazia. 26 (Dellys. C. . Taïlmane. 337. 104 R. C. O. 501. Tala-Ouchkout. centre. 277. C.. 502. 22.^. Taghilt Sidi-Bplkhir. hameau. Taouiala. Tebclbanète. A.. Tahannente. C quitounte). 493. O. 428. chef-lieu Taharia. C. Ma ur. Tefeschoun. Tamgoute. 19.. O. Tebessa. Tagremarète. A.). Le Tarf. C. Oum-Errekha. Tamendjar. 1*6. 193 takdempte). noa pas A. Tiîboui-Ahmed... 276. = Tazmalt. commune.. 219. 349. Takoka..et mieux Ta- Taya.. 229. E. O. 204. 195. A.. Takouchte. 0. 343. 386. 28:3 bis i R. 11 = Horare-Vernet. P. Tazgaîte. A. C. C. Oued-Taria. 230. Takdemte. E. 252. C. C 492. gare. C.«-arîe. 52. Tebaïga. — Taicha. 337 '= Saint-Arnaud. 160. A. Tassameurte. voy. Talha. 343 (Akbou. Tafrinte(Tafrent). Takourte. C. centre Takdenite-Touabète. 477 Tagouste. A. ferme (Souk-Ahras. et C. E. P. C. Ksar).)..477. ksar. Tassafite. A. E. 470. P. C.. A. Taftikia.. C.. Tahamda.. 160. (La Galle. Tebessa. Tazmalte. Taghria. A. Tarfaija.. iFrenda.. = Saint- C. = Tipasa (nom Tefreg. A. P.

. 55. P.. C 339.. 200. C. O. Tidda. correcte Salado. 142. 200. 135 E. E. (Rio- voy. Tigrine. P. P. Tharia. P. centre. E. Teniet-Ettine.). P. Montcalm et sta- Mezala. cercle militaire. 56. cille.136. 207. 137. Tigdidine. Abi-Youcef. O. = Mener- Tiguiguiste. 252. M. voy. 200. 11. 503. de Tiaret Ternana. Tiaret). 363 (Bibane. 218. (Chanzy. et Ténès.centre. 493 -R. O. ksar. Teniet-el-Khemice. Tifoura.. 277. 0. Teurfa. O.). 24i. O. village indigène.). 156. Teniet-el-Merdj. 337(Sétif. A.. O.. station 9. O. A. C. C. centre Tengoute. R. Tighnitlne. 0. chefet Tiarète lieu (off. C.).. = Tui-f/ot Tiharète. Teniet-Ettine. C. A. voy. 343. Tenira. Tighanimine.. Teniet-Beni-Aïcha.). Tessala.. tion A. Temoulga. Bibane. 203. O.-L... C. M. 497. dénomination (1)..... Tiliouine. 370 (Beni- Mansour. Temaznia. A. 377. de Temlouka. Tifilès. O. O.. 411.-A. C. voy. . C.. 19. C. Tihamimine... indiquer à le pays. 15G = Palikao. Tellout.). voy.te. P. O. Temdrara. mines ^s P. Tikobaïne. 218. E. C.. 3i6. O. C. Terfia.. Teksenna. (chef-lieu de la commune mixte. 224. P. 500. O. O. C. Ténia (et). Tiara. 200 = Mellinet. M. Ternifine... mixte. quoique plus correctes que l'orthoTiaret. 355 (Fedj- Temlouka.. 25.. ^à O.. 196. le graphe oflicielle comme celle-ci. Tiferdoute. 200.. Temacine. centre.. mine. A. O. Terraguel. centre. P.. A. Texena.. (1) Tiksiridène. Telioum. C. O. hameau. O. 186. C. O. A. 193 Tiberguinte.. voy.. tout monde la véritable le défaut de ne pas prononciation usitée dans . On trouve arabes. Teksenna. E. C. Tiberkanine. Taria. Ces Tahart et Tihart dans les traductions des textes deux transcriptions. C. 402.. Tigheremte... 0.265. mune mixte. A. Telilate. ont. Terni. 363 Tighermatine. commune et comTeniet-el-Abid. Telia. 333 (Oued-Zenati. 265. de Cacherou).). Teniet-el-Had. Terni.170 Tekbalite. 200. centre. M. Tigrine. Tifèche. C. Telagh. 208. E. fermes.40(Dellys. A.. 367. Tenazète. Tifsa. commune Titilès. E. 472. voy. O. ferme. A. E. A. hameau. Tifra. commune 461.. commune mixte 286.). 203.A. Tigzirte. Aïne-Tiliami- Terga. P. M. 402. de commune mixte (1).-M.. = E.. O. Tifrite. Haïdouce.).

Yacoubia ou Yakoubia. Zarga. A. O.). Zakar. Torriche. C. 501. 101. . ksar. Tirennifine (incorrect pour Tighnitine).. Titri-Souari-Deïmate. Tourtat. Tissemsil.Tounin). Youks ou louks. incorrect gourte. Youks-les-Bains. A.. C. 339 (Eulma. Zamouri.P. 137. — Tninan (Mekera. C.). C... Yazerou. C. M. 22. 200. C... O. A. P. E. C.).— Tilatou. 156. 13. 21. 2i. Zaouïa-Bigou. 15G. Courbet. 355. 227. O. 36. M. C. Tkout. O. Barbe-da-Tlélat. O. M. Zaouïa-Sidi-Labed.. A. centre 78. centre. sous-préfecture Zaatite. ksar. O. E. 402 (Amoucha. C. poste militaire. 0.. A. O. Toukria. ksar. -A. C.. = Marceau 250 = Bourbahi. O. 179. Zaatra. 33 Touarès. A. M. ksar. Tizi. C. (Téniet-el-Had.140(olI. C.V ])lus correct : (et (Mascara. 33 = = Marriuerilte ^L). Yacourène ou Iakourène. C. 208 R. 244. A. Zaouïa-Benzaroug. 388. ^i F. A. 186. Tlélate (Le). centre. (projett:-). 488. Toumiate. A. 200. Tircine.N'bechar.. Zaccar...\. P. A. Tlète. Tioute. 501.. Treate. (Dellys. E.. C. . A. Tizi-Ouzou. Cr.. ksar. v. P.. 284. 453. Tiksiridène. sous-pré- Tlemcen. C.... Tokla. 49i i^Morsot. 0. Timtelacine. 28 Zaouïa-Berkani. 42 (Haut-Sebaou). O.. 495.. (G(juraya. 33. 361. Tizi-Kenif. Tizi.. Zaouiet-Riab. C„439. ksar.. C. M. (Le chef-lieu est à Saïda). 469. pour Toug- Timzrite. 498. 268. (Hammam-Righa.. ksar. 0. Zaouiet-el-Mira. M. (Tcnict. A. centre. 0. Tiliouine. 494 Ouks ^." Zaouïa-Beni-Slyem. Touririne. 157. com- Tirenate.. Tolga. Yeri.. Tinedla. 361.. Tilmounii.). A. O... Touzeline. Tixiridène. O. centre. A. Zakar. O. C.. M.).. O.. 388. 3i. C. A.. Tuggurt. P.. Toug-gourte. O.. M. 283 bis R.sine. 501. 501. A. 203. voy. C. centre. Yabous ou Tabous.j. mune mixte.. 498. 20i. 270 Tipaza. Zaouïa-Sidi-Abid. Tizi-N'teleta. Tirmitine. 493. C. 2i Zana.. ksar. O.).. Timazrite. E. C. fecture.). Tsighaoute.).). 36 i. A. E. 498. C. 28. Sainte- Zakar. 136 =: Zab-Cherqui. 45 R. 161 = VVrttor. Tinar. C. 171 Tralimete. Tounine. 290. 200.

356. C. 0. 230. O-.. 218. Zitouna.. ksar. P. 443. Zenata. station. 493.. 498. Zgoum. O. centre. E. 293 (Stora. 498. Zeribet-Ahmed. O.. A. Zerifa. 310 Zemoura. 360. M. C.C.). — Faid/terbe (projeté). 73. Zerouala. O. C. usine (Attia. C. 200. 287.).. Zarouria. C. A. 21 (Staouéli. 172 Zeramna. C. C. Zenatia. rou. P.).. 203. 335 (Morris. Zarza. E. E.. 494. Zemmora. fermes. 277. B. Ziana. 156 (Cache- Ziama. Zeribet-el'-Oued. 472. Zeramna. C.). C. O. 19 K. 307. A. 275. centre. C.. C. Zarouria.. M. = DeUgny. Zitouna. = Toustain (La Zitounet-el-Bidi^ fermes.. 47. Zelîoute. 312. 156. ce correct que Zeri- nom. A. A. Zeddine. O. 200 (Les Trem- bles. commune mixte.. El. ksar. 472... 128. A. 499. 452= St-Antoine. Zenakha. Zelemta.. C. C.. 225. =z Bessombourg..— Zarouria. A. P. Zekaska.. Ziabra. Zechalfa. 498. C. O. Zouïte. 475 Galle. 179. C. O. Zibane [Ziban. P. M. (Mila. Zmenzere (Zmeuzer. C.500. 207. 53. P. off. vov. A. Zelboun. C. 343. P. 146. Zerara. Zgaière.... Zerizeur [Zerizer]. A.. G. ksar. Zouï. 406. 152. 337 (El-Ouricia. C. Zraïzeur. fermes. Renier. Zouggara. C. Zmala-ben-Merad. Zelifa. C. 457.). C.). centre. Zellaga. Zmala.. O. 4i6. C. centre. Zatima. O. 85.) Zerkfaoua. Zeralda. = Zeradma. 179. centre. Zibans]. C. plus zeur. E. E. C. Zeboudj-Clouste. Zemmora. Zeraia. hameau. G. Zeïri. Zellatou. 498.. C. P.)..-G. . 245. 355.. A.. C. Zgueur. E.

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I Pages.Rayât IV. 1 II. — Groupes indépendants III. Groupes guerriers. — Beylik-Ouiiarane ou Beylik-el-Gherb V.. — Beyiik-Qsantina ou Beylik-el-Cherg I. fermiers auxiliaires 25 .\R-ES-SOLTANE — H. v[ 2'" 21 catégorie. AliI-el-Makliczeno. — Vassaux ou alliés V.. Tenanciers. — Aperçu général sur l'oriranisation politique — Dar-Soltane ou Domaine de la Couronne — Beylik-Titri ou de Médéa IV. 14 \") III. 2G 30 30 36 . i" catéi?orie. — I. Alil-ol-. ^1" 20 CHAPITRE II D.Makhezene. — Groupe indépendant enclavé VI.

auxiliaires 2' . Vassaux ou alliés : À Dans la région des Douairs et 70 Khalifat ech Zmela (231 à 249) B Dans V. la région du cherg (230 à 239) 76 78 — Indépendants en relations éventuelles CHAPITRE V Bkvlik Qsanti.\e I. . groupes guerriers. — 174 - CHAPITRE Beylik-Titri III Pages I. 40 II. 1" catégorie. Tenanciers.\. auxiliaires 2' catégorie. . auxiliaires 2' . fermiers et 42 III.. tenanciers. II.. l" catégorie. fermiers et 37 et III. tenanciers.\lil-el-Makhezcne.na I. V. 83 catégorie. — — Ahl-cl-Makliezene. . Rayât : A Rayât des Douairs Zmcla (177 à 211) 39 G7 B Rayât du IV. iiO Ahl-cl-Makhezene. fermiers 88 . 1" catégorie. groupes guerriers. Groupes guerriers Ahl-el-Makhezene. Ahl-el-. — — Ahl-el-Makhezene. — — — — ... IV. catégorie.Makhezene. — Rayât — Vassaux ou alliés — Indépendants en relations 43 43 éventuelles 47 CHAPITRE IV Beylik Ouhar. II. Khalifat ech cherg (212 a 230). ..

102 B 372 103 380 C Qbails du Boussellen. 381 à 398 D Obails du Babor et Tababor.— Rayât IV. petite Kab\ lie et littoral jus(iu"à 1 l'Edough. Intérieur et Sahara.2 à 10 Kî 470 1 IKJ CHAPITRE VI Index des dénominations indigènes modernes. 399 104 à 41C> 107 E F ij Saliel de Djidjclli. rivegauchedeTOued-Sahel. Indépendants en relations éventuelles . 175 — Pages • DO 93 10s — — Vassaux ou alliés V.1 Qbails'du massif de Lalla-Khedidja 307 à 371 Qbails de Bougie. 417 à 401 Qbails de lEdough. usuelles au officielles ou 133 V janvier 1897 . 4(.— III.

ALGER. — ALGER . — TYPOGRAPHIE ADOLPHE JOURDAX.

mi M '% .

1843 1" volume volume * 8* Les Les Bureaux arabes Mokha. 5« el6'' Le gouvernement des Cherfa (AbdelLe gouvernement desjils du 1848. 1834-1843. 1857- 1870. La période anarchique de 1830 kader). un onzième volume. . roi. Les manuscrits des six premiers volumes sont complètement terminés.:^ nia 1848- 1857. La domination turque des Deys (1518-1830). 1870-1872. 10^ volume L'année de Moqrani.A LA MÊME LIBRAIRIE POUR PARAITRE PROCHAINEMENT HISTOIRE DE L'ALGÉRIE Depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jouis v^ar Louis RINN iisr-ao lo voLuivEES AVEC CARTES ET PLANS 1^'' volume L'Algérie dans l'antiquité . sous les rois Berbères (jusqu'en 1518). 9^" volume Bureaux arabes Hakkem. sous les Émirs Arabes. — TVPOGRAPHIR ADOLPHE JOURDAN. est en préparation. — — 2^ et S'' volumes. et le royaume à 1SS4 4*^ volume volumes. comprenant Les derniers gouverneurs militaires Qi le Gouvernement des civils. : AUiKH.

.

.

A PLEASE DO NOT REMOVE FROM THIS CARDS OR SLIPS POCKET UN.VERSITY OF TORONTO LIBRARY DT îlinn. 294 ^l^ Louis Iferie royaume d'Alger sous ^6 le dernier dey .

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->