P. 1
Bet

Bet

|Views: 21|Likes:
Published by Loly N. Ndedi

More info:

Published by: Loly N. Ndedi on Jun 08, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOCX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/20/2014

pdf

text

original

BREVET D’ETUDES DE TECHNICIEN

En vue de l’obtention du Diplôme Universitaire de Technologie

Titre :






Auteurs :
EKINDI WILLIE M.
NANGA NDEDI H.

Encadreurs :
Monsieur PAGLAN
Monsieur LIGAN


Année académique : 2011/2012
REPUBLIQUE DU CAMEROUN
Paix - Travail - Patrie
UNIVERSITE DE DOUALA
REPUBLIC OF CAMEROON
Peace - Work - Fatherland
THE UNIVERSITY OF DOUALA
INSTITUT UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE
THE UNIVERSITY INSTITUTE OF TECHNOLOGY

DEPARTEMENT GENIE MECANIQUE ET PRODUCTIQUE

BP: 8698 Douala - Tel: 33 40 74 85 - Fax: 33 40 24 82 - URL: www.iut.u-douala.cm


CONCEPTION ET REALISATION D’UNE
CINTREUSE MECANIQUE MANUELLE POUR
TUBE MINCE OU SERRURIER
Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


2
DEDICACES

Nous dédions ce travail effectué à :
- Nos parents
- Nos frères et sœurs
Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


3
REMERCIEMENTS


Pour réaliser ce travail, nous avons bénéficié d’une aide multiforme. Un certains
nombre de personnes en effet, y ont pris une part notable. Nous voudrions ici leurs adresser
nos remerciements. Nous pensons particulièrement à :
 Tous nos professeurs pour leur patience et leurs enseignements ;

 Monsieur Pr AYINA directeur de notre institution qui nous permet d’évoluer dans de
bonne condition de formation
 nos oncles et tantes pour leur immense affection ;
 Nos amis: pour leur soutien morale et leur conseil;
 Que tous ceux ou celles qui nous ont apporté leur précieux tout au long de notre
formation et qui n’ont pas été évoqué trouvent ici nos sincères remerciements.

Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


4
SOMMAIRE


Ce travail est une contribution à la recherche des solutions aux problèmes de
l’entreprise Camerounaise, particulièrement celles évoluant dans le secteur des mobiliers.
Il a pour objectif principal la proposition d’une cintreuse mécanique pour tube
mince et serrurier. Il contribue de manière considérable à la production de ces derniers.
Le travail est en effet basé sur une analyse de l’existant qui a fait l’objet de notre étude afin
de générer les solutions. La solution qui répondait le mieux aux critères d’évaluation a été
retenue.

Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


5
.TABLE DES MATIERES
DEDICACES……………………………………………………………………………………
REMERCIEMENTS…………………………………………………………………………….
SOMMAIRE…………………………………………………………………………………….
TABLE DES MATIERES ……………………………………………………………………...
LISTE DES TABLEAUX……………………………………………………………………….
LISTE DES FIGURES…………………………………………………………………………..
LISTE DES ABREVIATIONS ET SYMBOLES………………………………………………
INTRODUCTION………………………………………………………………………………
CHAPITRE I : ETAT DES LIEUX…………………………………………………………….
I.1- Généralités et définitions
I.1.1- Généralités
I.1.2- Définitions
I.2- Description des techniques de cintrages……………………………..
I.2.1-Cintrage à la main………………………………………………
I.2.1.1-Cintrage sur tube plein……………………………………..
I.2.2-Cintrage à la machine…………………………………………..
I.3- Etude de quelques machines à cintrer………………………….
I.3.1- Presse à cintrer
I.3.2- Machine à cintrer par roulement
CHAPITRE II : FORMULATION DU PROBLEME………………………………………….
II.1- Définition du problème………………………………………………
II.2- Données relatives à la machine……………………………………...
II.3- Restrictions…………………………………………………………...
II.4- Objectifs………………………………………………………………
II.5- Critères d’évaluations………………………………………………..
CHAPITRE III : GENERATION DES CINTREUSES MANUELLES……………………….
III.1- Cintreuse 1 : Cintreuse manuelle rotation à droite avec glissière fixe
III.2- Cintreuse 2 : Cintreuse manuelle rotation à gauche avec glissière
mobile
III.3- Cintreuse 3 : Cintreuse manuelle à vis
III.4- Choix du type de cintreuse manuelle à réaliser
CHAPITRE IV : ETUDE MECANIQUE DE LA CINTREUSE 3………………
Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


6
IV.1- Système
IV.1.1- Fonctionnement
IV.1.2- Modélisation
IV.1.3- Schéma de principe
IV.2- Dimensionnement de la tige filetée……………………………..
IV.2- Dimensionnement des axes
CHAPITRE V : DEVIS ET COUT ESTIMATIF………………………………………….

CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS………………………………………………….
BIBLIOGRAPHIE………………………………………………………………………………
ANNEXES………………………………………………………………………………………
ANNEXE1 : Caractéristiques des matériaux………………………………………………
ANNEXE2 : Répertoire des cintreuses…………………………………………………….
ANNEXE3 : Mode d’emploi de la cintreuse manuelle à vis

Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


7
Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


8
LISTE DES TABLEAUX
Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


9

Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


10
LISTE DES FIGURES

Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


11
LISTE DES ABREVIATIONS ET SYMBOLES

Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


12


INTRODUCTION

Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


13
INTRODUCTION
Le gouvernement du CAMEROUN, commande chaque année des milliers de mobiliers
scolaires

Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


14


CHAPITRE I : Etat des Lieux
I.1- Généralités et définitions
I.1.1- Généralités
I.1.2- Définitions
I.2- Description des techniques de cintrages……………………………..
I.2.1-Cintrage à la main………………………………………………
I.2.1.1-Cintrage sur tube plein……………………………………..
I.2.2-Cintrage à la machine…………………………………………..
I.3- Etude de quelques machines à cintrer………………………….
I.3.1- Presse à cintrer
I.3.2- Machine à cintrer par roulement

Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


15
CHAPITRE I


Un coude est défini par la dimension extérieure D, l’épaisseur du tube e, le rayon
moyen de cintrage R et l’angle de cintrage α,

I.1- GENERALITES ET DEFINITIONS
I.1.1- Généralités
Un coude est défini par la dimension extérieure D, l’épaisseur du tube e, le rayon moyen de
cintrage R et l’angle de cintrage α.

I.1.2- Définitions
Le cintrage est un procédé mécanique de déformation d'un tube ou d'une barre, suivant un
rayon et un angle avec une cintreuse.
Le cintrage de tubes étant l’objet de notre étude consiste en une opération de déformation des tubes
grâce à des outillages composés de diverses pièces mécaniques.
Une cintreuse permet le cintrage de pièces métalliques afin de leur donner des formes arrondies.

I.2-DESCRIPTION DES TYPES DE CINTRAGE

Lorsque l'on cintre un tube, la paroi extérieure s'amincit (on l'appelle l'extrados). La matière
s'allonge et perd de l'épaisseur. Tous les tubes ne sont pas cintrables; la matière doit présenter
un pourcentage d'allongement suffisant. Au contraire de l'extrados, la paroi intérieure (appelée
intrados) s'épaissit par compression de la matière. Ce phénomène peut conduire à l'apparition
de plis dans le cintre ; c'est un des défauts les plus courants.
L’opération de cintrage présente des difficultés liées aux précautions à prendre pour
éviter des déformations susceptibles de se produire sous l’action des efforts appliquées à une
section circulaire de faible épaisseur.
Ces difficultés peuvent être évitées par l’emploi des raccords dits (courbe de
commerce) parfaitement calibrés qu’il est possible de souder. On peut également éviter le
cintrage en utilisant des coudes en segments. Cette solution est même indispensable dans le
cas de grosses conduites, les segments sont assemblés par soudage et quelques fois par
agrafage pour les petites conduites d’aspiration en tôle mince.
Cependant le cintrage est souvent la seule solution possible ou rationnelle pour les
tubes minces. Les tubes sont d’ailleurs classés en trois catégories en fonction du rapport D /e
et le cintrage est d’autant plus difficile que ce rapport est grand
 Tubes épais D /e <15
 Tubes moyens 15<D/e<30
 Tubes minces D/e>30

Le coefficient k = (D÷R)(D÷e) permet d’appréhender la difficulté de cintrage.
Ce cintrage peut être fait à la main où l’on a deux méthodes:
 Cintrage à vide
 Cintrage sur tube remplie

Ou à la machine.

I.1.1-Cintrage à la main

ETAT DES LIEUX
Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


16
On peut distinguer deux types qui s’appliquent aux tubes de petites et de moyens
diamètres.

I.1.1.1-CINTRAGE A LA MAIN

Cette méthode ne peut convenir que pour les tubes épais, cintré suivant de grands
rayons et le tube s’ovalise rapidement.
A froid ce procédé s’applique aux tubes inoxydables et matériaux non ferreux. Par des
déplacements successifs du tube on peut obtenir un tube de grand rayon dont la forme dépend
de la régularité du mouvement d’avance et de l’effort exercé en bout de barre à chaque
avance.
A chaud on cintre surtout les tubes d’acier. Le chauffage se fait au chalumeau ou au
four. Lorsque la température est atteinte, on place les tubes entre les tasseaux et on exerce
l’effort de cintrage dans un mouvement connu et sans accoups en contrôlant la régularité du
cintrage avec un gabarit.

I.1.1.2-CINTRAGE SUR TUBE REMPLIS

Le remplissage du tube s’oppose à l’aplatissement de cette dernière à l’intérieure et,
dans une moindre mesure à la formation de plis à l’intérieur. Il y’a trois de remplissage :
 Le cintrage à sable utilisé pour les tubes en acier
 Le cintrage à la résine qui est exécuté à froid dans le cas des tubes en aciers
inoxydables, en cuivre, en alliages légers.
 Le cintrage à bas point de fusion qui est analogue au cintrage à la résine.


I.1.2-CINTRAGE A LA MACHINE

Diverses solutions ont été apportées sur ce plan :
Avec les machines à vérin : le tube prenant appui sur deux butées pivotantes est cintré
par flexion sous l’action d’un sabot actionné par un piston. D’autre part avec ce même
principe il y’a une différence avec le précédent ; la rotation des galets permet le
cintrage en continu sur une longueur illimitée. Le tube n’est pas enveloppé dans une
gorge comme dans le cintrage du vérin à la presse : il porte dans la gorge des galets
juste au point de tangence. Par ailleurs le cintrage par enroulement reste différent des
autres types de cintrage les plus utilisés. Il ne consiste pas de cintrer entre deux appuis
mais le tube reste bloqué énergiquement contre une forme fixe qui porte sur une gorge
semi-torique aux dimensions du coude à exécuter et un galet centreur.


I.2-ETUDE DE QUELQUES MACHINES À CINTRER

I.2.1-LE CINTRAGE A LA PRESSE

Le principe de base est le même que celui des machines à vérin. Le sabot cintreur
présente une gorge torique adaptée au diamètre du tube et au rayon et au rayon de cintrage.
Les matrices d’appuis formant des butées accompagnent le tube pendant le cintrage en
exerçant une pression qui l’applique contre le sabot. Pendant toute l’opération, le tube se
trouve maintenu d’une part, par la gorge du sabot (pour la moitié de la surface cintrée) et
d’autre part dans la gorge des matrices (partie rectiligne de chaque coté du tube). Aux points
Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


17
de tangences à la naissance du cintrage, le tube se trouve ainsi maintenu sur toute sa surface
extérieure. La course du piston déterminée par une butée réglable, donne l’angle du coude. La
plupart des presses de ce genre peuvent être équipées des butées multiples offrant la
possibilité d’exécuter une série de coudes différents sur un même tube selon un programme
préétabli. Ces machines présentent l’avantage d’être rapide et sont utilisées pour les travaux
en série.

I.2.2-LES MACHINES A CINTRER PAR ENROULEMENT

Principe de fonctionnement : le tube est entraîné par une forme à gorge sur laquelle il
est bloqué par un étrier ou un étau. Pendant le cintrage, le tube est maintenu, serré légèrement,
entre la forme circulaire et une contre-forme rectiligne appelée glissière sur laquelle il glisse.
Les machines fonctionnant d’après ce principe permettant l’exécution des coudes de rayons
plus courts que ceux obtenus sur une machine agissant par emboutissage. Certains d’entre
elles peuvent cintrer des tubes d’un diamètre supérieur à 300 mm. Elles sont très employées
pour le cintrage des tubes minces dans ce cas il est nécessaire d’introduire un mandrin à
l’intérieur du tube.

Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


18













CHAPITRE II : FORMULATION DU PROBLEME

II.1-Définition du problème

II.2-Données relatives à la machine

II.3-Restrictions

II.4-Objectifs

II.5-Critères d’évaluations
Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


19
Chapitre II : FORMULATION DU PROBLEME

II.1-Définition du problème

Le cintrage des tubes minces est un véritable casse tête pour les entreprises qui
évoluent dans la fabrication des mobiliers et qui sont en général des PMI hors mis des
cintreuses manuelles qu’elles disposent. On remarque que quelles que rares parmi elles
disposent d’une cintreuse automatique. La plupart d’entre elles sont obligées de faire appel à
des sous traitants lorsqu’elles ont un marché assez important. Exemple entre 5000 et 10000
tables bancs pour le respect des délais de livraison.

II.2-Données relatives à la cintreuse

Le cintrage se fait pièce par pièce
Le cintrage de tubes ronds ø 32 ø22 ø20
La cintreuse de tube carré

II.3-Restriction

 La machine doit répondre aux préoccupations évoluant dans le milieu
 La machine ne doit pas demander un niveau technique assez pour son fonctionnement
 Coût d’acquisition raisonnable

II.4-Objectif

La machine doit permettre de résoudre un certain nombre de problèmes. Les objectifs
poursuivis dans ce projet sont :

 Avoir la possibilité de cintrer des tubes ronds ø32 ø22 ø20
 Avoir la possibilité de cintrer des tubes carrés C 30, C 25, C 20, C 16
 Favoriser la rapidité qui va s’inscrire dans la mouvance des cintreuses
automatiques.
Partant des objectifs visés, nous pouvons alors définir les critères d’évaluation des
solutions générées.
Ils sont ainsi présentés et pondérés comme suit :

II.5-Critères d’évaluations

Tableau 2.1 : Critères d’évaluations


Critères d’évaluations Poids Pourcentage
Simplicité d’automatisation 63 35%
Performance 45 25%
Encombrement 27 15%
Durée de vie 45 25%
Total 180 100%



Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


20














CHAPITRE III : GENERATION DE CINTREUSES MANUELLES

III.1-Cintreuse 1

III.2-Cintreuse 2

III.3-Cintreuse 3

III.4-Cintreuse 4

III.5-Choix du type de cintreuse à étudier
Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


21
Chapitre III : GENERATION DE CINTREUSE MANUELLES A ETUDIER

L’étude de l’existant qui a consisté à étudier les cintreuses automatiques motorisées ou
manuelles qui existent dans le marché nous a permis d’avoir une synthèse logique. Elle nous a
permis de faire une génération de cintreuses manuelles en vue de choisir celle qui respectant
le plus les critères d’évaluation que nous avons fixé.

III.1-Cintreuse1

Au tout début on place d’abord l’ensemble (16), (18), (2). Après, on place le tube (1)
qui se limite grâce à (11) puis on fait la mise en position du tube à l’aide de l’ensemble (6),
(7), (8) et (9). Ensuite le montage de l’ensemble (21), (22), (4) et (5) suivie du serrage de la
vis (5) pour mieux fixer le tube. Après toutes ces opérations, la mise en situation se fera grâce
au moment exercé sur (18) à l’aide de (15).

III.2-Cintreuse 2

Ici le principe est pratiquement le même par rapport à la cintreuse 1 mais la seule
différence est que la glissière de cette dernière est mobile contrairement à l première.

III.3-Cintreuse 3

Fonctionnement de l’appareil
Initialement, la vis(5) est desserrée, on monte alors le tube (4) puis on serre (5) avec la
glissière (3) ensuite l’arrêt (8) est mise en position, ensuite, elle est actionnée à l’aide du bras
(9). Cet appareil est utilisé sur des chantiers, il est fixé sur un étau d’établi la glissière (3)
permet de cintrer les tubes de diamètres différents. L’appareil est donc livré avec 4 disques.

III.4-Choix du type de cintreuse manuelle à étudier

L’ensemble des cintreuses manuelles existantes sont nécessairement soumises à une
étude mécanique qui est basé sur les aspects physiques, mécaniques et économiques. Elles
sont alors soumises aux critères d’évaluations prédéfinis.L’etude est entièrement réservée à la
cintreuse 2. Par rapport à la cintreuse 1 des problèmes surviennent au niveau de la glissière
fixe qui peut induire des frottements au niveau du tube.
La cintreuse 3 ne nous permet pas de régler rapidement la position du tube et l’angle
de cintrage. Contrairement à la cintreuse 4 dont on ne pas avoir directement l’angle de
cintrage, ce dernier varie en fonction de l’effort appliqué.
Les critères d’évaluation donnent faveur à la cintreuse 2 qui sera soumise à une étude
r.
Tableau 3.1 : Analyse des cintreuses


Simp
d’automatisation
Performance Encombrement Durée
de vie
Total Pourcentage
Cintreuse1 45 35 19 35 134 74.44%
Cintreuse2 50 40 19 35 144 80.00%
Cintreuse3 35 28 23 37 123 68.33%
Cintreuse4 20 30 23 34 107 59.44%

Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


22













CHAPITRE IV : ETUDE MECANIQUE

IV.1-DETERMINATION DES EFFORTS SUR LES AXES

IV.2-DIMENSIONNEMENT
































Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


23
CHAPITRE IV : ETUDE MECANIQUE

Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


24
Une cintreuse est constituée par un socle.
Sur la base du bâti, sont fixés deux coussinets à gorge(dits coussinets latéraux) G et G’ situés
à égale distance du milieu K de
cette base. Ces coussinets latéraux forment les deux points d’appui du tube. La tête de
l’appareil presseur, vis ou piston, coïncidera avec le sommet O du bâti.
La vis ou le piston poussera, suivant l’axe O K, et à égale distance entre les deux coussinets
latéraux, une forme à gorge F (dite sabot) qui exercera sur le tube sa pression en K et
l’obligera à épouser sa forme.
Le principe ressemble à la flexion. Un effort généré sur une pièce en deux appuis. Le tube,
une fois cintré, s’enlève facilement du sabot F.





I- DETERMINATION DES EFFORTS SUR LES AXES


Soit le bras de levier d = 212mm, le couple de cintrage Л = 50Nm
a-) calcul de la force de l’opérateur F
Л= d F. ¬
d
F
H
=
AN : N F 84 , 235
212 , 0
50
= =


daN N F 584 , 23 84 , 235 = =
Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


25


b-) calcul de l’effort de cintrage
Pour déterminer l’effort de cintrage d’un tube en acier doux, sachant que nous avons à faire à
un système vis-écrou nous aurons donc besoin du pas de la vis (P), du couple de cintrage et du
rendement vis-écrou (η ). Considérant le diamètre de la vis M16 son pas P = 2 le rendement
η=60% et Π=50Nm

q t × × × H = 2 P
FC
¬



AN : N
FC
94200
002 . 0
6 . 0 14 . 3 2 50
=
× × ×
=







c-) détermination des efforts sur les axes A et B



FC



A B





FC
=
P
q t × × × H 2

daN N
FC
9420 94200 = =
Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


26

D’après le principe fondamental de la statique on a :


∑ ext F
÷
=
÷
0
÷ ÷ ÷
+ +
FC
B A =
÷
0
Projection suivant les axes :
Ox / : 0+0+0= 0
Oy / : A – F – B = 0 ¬


Fc A
B A
A A
F
c
F
B B
F B
F
c
A B A A A
c
c
210
420
0
0
0
0
0
210
420 0
0
=
÷
¬
÷ = ¬
= +
=
|
|
.
|

\
| ÷
+
|
|
.
|

\

+
|
|
.
|

\

÷
|
|
.
|

\
|
÷
|
|
.
|

\
|
÷ ÷
|
|
.
|

\
|
÷
|
|
.
|

\
|
÷
÷ ÷ ÷
H
H
H H
H H H
÷
÷
÷ ÷

420
210Fc
B =
D’où
AN :
daN B 4710
420
9420 210
=
×
=




Déduisons l’effort en A
A = F – B
AN
A= 9420 – 4710
A = F - B
daN B 4710 =
Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


27
daN A 4710 =
= 4710daN d’où


II-) DIMENSIONNEMENT

1. Calcul de l’effort tranchant

Isolons le premier axe A : tronçons AC 0 125 > s x


A
Ty


© Mfz

X

0 = ÷ A
Ty
¬


Sachant que A= 4710daN d’où




2. Calcul du moment fléchissant

Tronçon AC 0 125 > s x


Ty
Mfz ÷ =
AN :
mm xdaN Mfz . 4710 ÷ = D’où



Tableau récapitulatif

0 125
Ty

4710 4710
Mf z
0 - 588750


3.Tracé des diagrammes

A
Ty
=
daN
Ty
4710 =
mm xdaN Mfz . 4710 ÷ =
Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


28
- Diagramme effort tranchant



125
y


4710daN

3000
©
2000


x
0 125


- Diagramme moment fléchissant







3. Calcul du diamètre de l’axe 3

 Moment quadratique pour un cylindre :
Conception d’une cintreuse mécanique
pour tube mince ou serrurier


29







 Calcul de σ
max





Rpe
s
omax
or
s
R
R
e
pe
= ¬
Pour un Acier s= 4 et R
e
= 300N/mm
2

AN :

75
4
300
max
= =
o
N/mm
2
d’où


 Calcul du diametre de l’axe 3


V
Mfz
IGZ
=
omax
or
2
d
V = d’où
2
32
3
max
d
Mfz
d
t
o
=


¬
16
2 max
d
Mfz
t
o
= ¬ Mfz
d
16
max
2
=
o
t



D’où



AN :

mm d 45 , 632
14 , 3
588750 16
5 , 7
=
×
×
= ¬




32
3
d
IGZ
t
=
s
Re
=
omax

omax
= 75N/mm
2
o
t
max
16Mf z
d =
m d 632 , 0 =

Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier DEDICACES
Nous dédions ce travail effectué à :   Nos parents Nos frères et sœurs

2

 Que tous ceux ou celles qui nous ont apporté leur précieux tout au long de notre formation et qui n’ont pas été évoqué trouvent ici nos sincères remerciements. Nous voudrions ici leurs adresser nos remerciements. Un certains nombre de personnes en effet.   Monsieur Pr AYINA directeur de notre institution qui nous permet d’évoluer dans de bonne condition de formation  nos oncles et tantes pour leur immense affection . nous avons bénéficié d’une aide multiforme.  Nos amis: pour leur soutien morale et leur conseil. 3 .Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier REMERCIEMENTS Pour réaliser ce travail. Nous pensons particulièrement à :  Tous nos professeurs pour leur patience et leurs enseignements . y ont pris une part notable.

particulièrement celles évoluant dans le secteur des mobiliers. Il a pour objectif principal la proposition d’une cintreuse mécanique pour tube mince et serrurier. 4 . Le travail est en effet basé sur une analyse de l’existant qui a fait l’objet de notre étude afin de générer les solutions. Il contribue de manière considérable à la production de ces derniers. La solution qui répondait le mieux aux critères d’évaluation a été retenue.Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier SOMMAIRE Ce travail est une contribution à la recherche des solutions aux problèmes de l’entreprise Camerounaise.

.2.Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier . LISTE DES TABLEAUX……………………………………………………………………….Etude de quelques machines à cintrer…………………………. LISTE DES FIGURES………………………………………………………………………….. LISTE DES ABREVIATIONS ET SYMBOLES……………………………………………… INTRODUCTION……………………………………………………………………………… CHAPITRE I : ETAT DES LIEUX…………………………………………………………….2-Cintrage à la machine………………………………………….. II.Restrictions…………………………………………………………. II. CHAPITRE III : GENERATION DES CINTREUSES MANUELLES……………………….4.Objectifs……………………………………………………………… II.1...Cintreuse 3 : Cintreuse manuelle à vis III.1.1.Définitions I.1-Cintrage à la main……………………………………………… I. I.3.2.1-Cintrage sur tube plein…………………………………….1.Généralités et définitions I. TABLE DES MATIERES ……………………………………………………………………. I. I..2.1.Cintreuse 2 : Cintreuse manuelle rotation à gauche avec glissière mobile III. I.1.1. SOMMAIRE……………………………………………………………………………………..2.2..3..4.Machine à cintrer par roulement CHAPITRE II : FORMULATION DU PROBLEME………………………………………….2.Presse à cintrer I. I.Description des techniques de cintrages…………………………….Définition du problème……………………………………………… II.3.2..1.Généralités I.5. II.Critères d’évaluations………………………………………………. III.Choix du type de cintreuse manuelle à réaliser CHAPITRE IV : ETUDE MECANIQUE DE LA CINTREUSE 3……………… 5 .2.Cintreuse 1 : Cintreuse manuelle rotation à droite avec glissière fixe III.TABLE DES MATIERES DEDICACES…………………………………………………………………………………… REMERCIEMENTS…………………………………………………………………………….3.3..Données relatives à la machine…………………………………….

CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS………………………………………………….Schéma de principe IV. BIBLIOGRAPHIE……………………………………………………………………………… ANNEXES……………………………………………………………………………………… ANNEXE1 : Caractéristiques des matériaux……………………………………………… ANNEXE2 : Répertoire des cintreuses…………………………………………………….3.1. ANNEXE3 : Mode d’emploi de la cintreuse manuelle à vis 6 .2.Dimensionnement des axes CHAPITRE V : DEVIS ET COUT ESTIMATIF………………………………………….2. IV.Dimensionnement de la tige filetée…………………………….1.Système IV.Fonctionnement IV.1.2.Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier IV..1.Modélisation IV.1.

Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier 7 .

Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier LISTE DES TABLEAUX 8 .

Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier 9 .

Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier LISTE DES FIGURES 10 .

Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier LISTE DES ABREVIATIONS ET SYMBOLES 11 .

Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier INTRODUCTION 12 .

Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier INTRODUCTION Le gouvernement du CAMEROUN. commande chaque année des milliers de mobiliers scolaires 13 .

Presse à cintrer I.2..1. I.3.Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier CHAPITRE I : Etat des Lieux I. I.1..Description des techniques de cintrages…………………………….1.2.1.2-Cintrage à la machine………………………………………….2.1. I. I.Etude de quelques machines à cintrer………………………….Généralités I.3.1-Cintrage à la main……………………………………………… I.2.2..1.1-Cintrage sur tube plein…………………………………….Définitions I.Machine à cintrer par roulement 14 .Généralités et définitions I.2.3.

La matière s'allonge et perd de l'épaisseur. Une cintreuse permet le cintrage de pièces métalliques afin de leur donner des formes arrondies. Cependant le cintrage est souvent la seule solution possible ou rationnelle pour les tubes minces. Tous les tubes ne sont pas cintrables. l’épaisseur du tube e. le rayon moyen de cintrage R et l’angle de cintrage α. Cette solution est même indispensable dans le cas de grosses conduites.1. la paroi extérieure s'amincit (on l'appelle l'extrados). la paroi intérieure (appelée intrados) s'épaissit par compression de la matière. On peut également éviter le cintrage en utilisant des coudes en segments.2-DESCRIPTION DES TYPES DE CINTRAGE Lorsque l'on cintre un tube.GENERALITES ET DEFINITIONS I. Ces difficultés peuvent être évitées par l’emploi des raccords dits (courbe de commerce) parfaitement calibrés qu’il est possible de souder.1.1. les segments sont assemblés par soudage et quelques fois par agrafage pour les petites conduites d’aspiration en tôle mince. l’épaisseur du tube e. Ce phénomène peut conduire à l'apparition de plis dans le cintre .Généralités Un coude est défini par la dimension extérieure D. le rayon moyen de cintrage R et l’angle de cintrage α. Le cintrage de tubes étant l’objet de notre étude consiste en une opération de déformation des tubes grâce à des outillages composés de diverses pièces mécaniques.1. I.1. I. suivant un rayon et un angle avec une cintreuse. Au contraire de l'extrados. c'est un des défauts les plus courants.Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier CHAPITRE I ETAT DES LIEUX Un coude est défini par la dimension extérieure D. I. L’opération de cintrage présente des difficultés liées aux précautions à prendre pour éviter des déformations susceptibles de se produire sous l’action des efforts appliquées à une section circulaire de faible épaisseur.Définitions Le cintrage est un procédé mécanique de déformation d'un tube ou d'une barre. I.2. la matière doit présenter un pourcentage d'allongement suffisant. Les tubes sont d’ailleurs classés en trois catégories en fonction du rapport D /e et le cintrage est d’autant plus difficile que ce rapport est grand  Tubes épais D /e <15  Tubes moyens 15<D/e<30  Tubes minces D/e>30 Le coefficient k = (D÷R)(D÷e) permet d’appréhender la difficulté de cintrage. Ce cintrage peut être fait à la main où l’on a deux méthodes:  Cintrage à vide  Cintrage sur tube remplie Ou à la machine.1-Cintrage à la main 15 .

Le sabot cintreur présente une gorge torique adaptée au diamètre du tube et au rayon et au rayon de cintrage. I. I. Pendant toute l’opération. cintré suivant de grands rayons et le tube s’ovalise rapidement.1. I. Par ailleurs le cintrage par enroulement reste différent des autres types de cintrage les plus utilisés. Le chauffage se fait au chalumeau ou au four.1.1-LE CINTRAGE A LA PRESSE Le principe de base est le même que celui des machines à vérin. I. par la gorge du sabot (pour la moitié de la surface cintrée) et d’autre part dans la gorge des matrices (partie rectiligne de chaque coté du tube).1. D’autre part avec ce même principe il y’a une différence avec le précédent . A chaud on cintre surtout les tubes d’acier.2-ETUDE DE QUELQUES MACHINES À CINTRER I. on place les tubes entre les tasseaux et on exerce l’effort de cintrage dans un mouvement connu et sans accoups en contrôlant la régularité du cintrage avec un gabarit.2. Lorsque la température est atteinte. dans une moindre mesure à la formation de plis à l’intérieur. en cuivre. en alliages légers. Il y’a trois de remplissage :  Le cintrage à sable utilisé pour les tubes en acier  Le cintrage à la résine qui est exécuté à froid dans le cas des tubes en aciers inoxydables.Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier On peut distinguer deux types qui s’appliquent aux tubes de petites et de moyens diamètres. Les matrices d’appuis formant des butées accompagnent le tube pendant le cintrage en exerçant une pression qui l’applique contre le sabot. la rotation des galets permet le cintrage en continu sur une longueur illimitée. Le tube n’est pas enveloppé dans une gorge comme dans le cintrage du vérin à la presse : il porte dans la gorge des galets juste au point de tangence.2-CINTRAGE SUR TUBE REMPLIS Le remplissage du tube s’oppose à l’aplatissement de cette dernière à l’intérieure et. Il ne consiste pas de cintrer entre deux appuis mais le tube reste bloqué énergiquement contre une forme fixe qui porte sur une gorge semi-torique aux dimensions du coude à exécuter et un galet centreur.2-CINTRAGE A LA MACHINE Diverses solutions ont été apportées sur ce plan : Avec les machines à vérin : le tube prenant appui sur deux butées pivotantes est cintré par flexion sous l’action d’un sabot actionné par un piston.1.1-CINTRAGE A LA MAIN Cette méthode ne peut convenir que pour les tubes épais.1. le tube se trouve maintenu d’une part. Aux points 16 . Par des déplacements successifs du tube on peut obtenir un tube de grand rayon dont la forme dépend de la régularité du mouvement d’avance et de l’effort exercé en bout de barre à chaque avance. A froid ce procédé s’applique aux tubes inoxydables et matériaux non ferreux.  Le cintrage à bas point de fusion qui est analogue au cintrage à la résine.

Elles sont très employées pour le cintrage des tubes minces dans ce cas il est nécessaire d’introduire un mandrin à l’intérieur du tube. Ces machines présentent l’avantage d’être rapide et sont utilisées pour les travaux en série. I. Les machines fonctionnant d’après ce principe permettant l’exécution des coudes de rayons plus courts que ceux obtenus sur une machine agissant par emboutissage. le tube se trouve ainsi maintenu sur toute sa surface extérieure. Pendant le cintrage. La plupart des presses de ce genre peuvent être équipées des butées multiples offrant la possibilité d’exécuter une série de coudes différents sur un même tube selon un programme préétabli.2. 17 . La course du piston déterminée par une butée réglable. serré légèrement. Certains d’entre elles peuvent cintrer des tubes d’un diamètre supérieur à 300 mm. donne l’angle du coude. entre la forme circulaire et une contre-forme rectiligne appelée glissière sur laquelle il glisse. le tube est maintenu.Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier de tangences à la naissance du cintrage.2-LES MACHINES A CINTRER PAR ENROULEMENT Principe de fonctionnement : le tube est entraîné par une forme à gorge sur laquelle il est bloqué par un étrier ou un étau.

1-Définition du problème II.5-Critères d’évaluations 18 .Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier CHAPITRE II : FORMULATION DU PROBLEME II.3-Restrictions II.2-Données relatives à la machine II.4-Objectifs II.

4-Objectif La machine doit permettre de résoudre un certain nombre de problèmes.2-Données relatives à la cintreuse Le cintrage se fait pièce par pièce Le cintrage de tubes ronds ø 32 ø22 ø20 La cintreuse de tube carré II. On remarque que quelles que rares parmi elles disposent d’une cintreuse automatique. Ils sont ainsi présentés et pondérés comme suit : II.1-Définition du problème Le cintrage des tubes minces est un véritable casse tête pour les entreprises qui évoluent dans la fabrication des mobiliers et qui sont en général des PMI hors mis des cintreuses manuelles qu’elles disposent. C 20.Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier Chapitre II : FORMULATION DU PROBLEME II. C 16  Favoriser la rapidité qui va s’inscrire dans la mouvance des cintreuses automatiques.1 : Critères d’évaluations Critères d’évaluations Simplicité d’automatisation Performance Encombrement Durée de vie Total Poids 63 45 27 45 180 Pourcentage 35% 25% 15% 25% 100% 19 .5-Critères d’évaluations Tableau 2. Exemple entre 5000 et 10000 tables bancs pour le respect des délais de livraison. Les objectifs poursuivis dans ce projet sont :  Avoir la possibilité de cintrer des tubes ronds ø32 ø22 ø20  Avoir la possibilité de cintrer des tubes carrés C 30.3-Restriction  La machine doit répondre aux préoccupations évoluant dans le milieu  La machine ne doit pas demander un niveau technique assez pour son fonctionnement  Coût d’acquisition raisonnable II. La plupart d’entre elles sont obligées de faire appel à des sous traitants lorsqu’elles ont un marché assez important. C 25. II. nous pouvons alors définir les critères d’évaluation des solutions générées. Partant des objectifs visés.

3-Cintreuse 3 III.5-Choix du type de cintreuse à étudier 20 .2-Cintreuse 2 III.1-Cintreuse 1 III.Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier CHAPITRE III : GENERATION DE CINTREUSES MANUELLES III.4-Cintreuse 4 III.

4-Choix du type de cintreuse manuelle à étudier L’ensemble des cintreuses manuelles existantes sont nécessairement soumises à une étude mécanique qui est basé sur les aspects physiques. mécaniques et économiques. III. L’appareil est donc livré avec 4 disques.1 : Analyse des cintreuses Cintreuse1 Cintreuse2 Cintreuse3 Cintreuse4 Simp d’automatisation 45 50 35 20 Performance Encombrement Durée de vie 35 19 35 40 19 35 28 23 37 30 23 34 Total 134 144 123 107 Pourcentage 74.3-Cintreuse 3 Fonctionnement de l’appareil Initialement.1-Cintreuse1 Au tout début on place d’abord l’ensemble (16). il est fixé sur un étau d’établi la glissière (3) permet de cintrer les tubes de diamètres différents.00% 68. III. (22). ce dernier varie en fonction de l’effort appliqué. on place le tube (1) qui se limite grâce à (11) puis on fait la mise en position du tube à l’aide de l’ensemble (6). Par rapport à la cintreuse 1 des problèmes surviennent au niveau de la glissière fixe qui peut induire des frottements au niveau du tube. Cet appareil est utilisé sur des chantiers. Après. III. (4) et (5) suivie du serrage de la vis (5) pour mieux fixer le tube.44% 21 . elle est actionnée à l’aide du bras (9). La cintreuse 3 ne nous permet pas de régler rapidement la position du tube et l’angle de cintrage. Contrairement à la cintreuse 4 dont on ne pas avoir directement l’angle de cintrage. Les critères d’évaluation donnent faveur à la cintreuse 2 qui sera soumise à une étude r. (8) et (9). Elle nous a permis de faire une génération de cintreuses manuelles en vue de choisir celle qui respectant le plus les critères d’évaluation que nous avons fixé. Ensuite le montage de l’ensemble (21). on monte alors le tube (4) puis on serre (5) avec la glissière (3) ensuite l’arrêt (8) est mise en position.L’etude est entièrement réservée à la cintreuse 2. Tableau 3.2-Cintreuse 2 Ici le principe est pratiquement le même par rapport à la cintreuse 1 mais la seule différence est que la glissière de cette dernière est mobile contrairement à l première.Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier Chapitre III : GENERATION DE CINTREUSE MANUELLES A ETUDIER L’étude de l’existant qui a consisté à étudier les cintreuses automatiques motorisées ou manuelles qui existent dans le marché nous a permis d’avoir une synthèse logique. la mise en situation se fera grâce au moment exercé sur (18) à l’aide de (15). (7). III.44% 80. (2). (18).33% 59. Après toutes ces opérations. Elles sont alors soumises aux critères d’évaluations prédéfinis. ensuite. la vis(5) est desserrée.

2-DIMENSIONNEMENT 22 .Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier CHAPITRE IV : ETUDE MECANIQUE IV.1-DETERMINATION DES EFFORTS SUR LES AXES IV.

Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier CHAPITRE IV : ETUDE MECANIQUE 23 .

212 F  235. et à égale distance entre les deux coussinets latéraux.d  F  AN : F   d 50  235 . une fois cintré. sont fixés deux coussinets à gorge(dits coussinets latéraux) G et G’ situés à égale distance du milieu K de cette base. I- DETERMINATION DES EFFORTS SUR LES AXES Soit le bras de levier d = 212mm. La tête de l’appareil presseur. Sur la base du bâti. Le principe ressemble à la flexion. coïncidera avec le sommet O du bâti. Un effort généré sur une pièce en deux appuis. vis ou piston. Ces coussinets latéraux forment les deux points d’appui du tube. Le tube.84N  23.84 N 0. La vis ou le piston poussera.584daN 24 . s’enlève facilement du sabot F. suivant l’axe O K. une forme à gorge F (dite sabot) qui exercera sur le tube sa pression en K et l’obligera à épouser sa forme.Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier Une cintreuse est constituée par un socle. le couple de cintrage Л = 50Nm a-) calcul de la force de l’opérateur F Л= F.

du couple de cintrage et du rendement vis-écrou (η ).Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier b-) calcul de l’effort de cintrage Pour déterminer l’effort de cintrage d’un tube en acier doux. sachant que nous avons à faire à un système vis-écrou nous aurons donc besoin du pas de la vis (P).14  0.6  94200N 0. Considérant le diamètre de la vis M16 son pas P = 2 le rendement η=60% et Π=50Nm P    2     F C F C =   2    P AN : F C  50  2  3.002 F C  94200 N  9420 daN c-) détermination des efforts sur les axes A et B F C A B 25 .

Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier D’après le principe fondamental de la statique on a : ∑ F ext = 0      A  B F C = 0  Projection suivant les axes : Ox / : 0+0+0= 0 Oy / : A – F – B = 0     A=F-B         A    A B    A F c   0 A       0         A    B       A        F   c  0    A   B 0  420B B    0 420   A      210 0 F F c0   c   210 F c B D’où AN : 210F 420 c B 210  9420  4710daN 420 B  4710daN Déduisons l’effort en A A=F–B AN A= 9420 – 4710 26 .

Calcul de l’effort tranchant Isolons le premier axe A : tronçons AC 0  x  125 A T X y Mfz  T y A0  T y A  4710daN Sachant que A= 4710daN d’où T y 2.mm Tableau récapitulatif 0 4710 0 125 4710 .588750 T y Mfz 3.Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier A  4710daN = 4710daN d’où II-) DIMENSIONNEMENT 1. Calcul du moment fléchissant Tronçon AC 0  x  125 Mfz  T y AN : Mfz  4710xdaN.Tracé des diagrammes 27 .mm D’où Mfz  4710xdaN.

Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier  Diagramme effort tranchant 125 y 4710daN 3000 2000  x 0  125 Diagramme moment fléchissant 3. Calcul du diamètre de l’axe 3  Moment quadratique pour un cylindre : 28 .

Conception d’une cintreuse mécanique pour tube mince ou serrurier d I  32 GZ 3  Calcul de σmax  AN : max  R pe or R pe  R s e   m ax  R s e Pour un Acier s= 4 et Re= 300N/mm2  max  300  75 N/mm2 4 d’où  max = 75N/mm2  Calcul du diametre de l’axe 3 Mfz  m ax  Mfz d or V  3 I GZ d 2 d’où  m ax V  32 d 2   max  Mfz d 16 2  d 2  max  16Mfz D’où d   m ax 16Mfz AN : d 16  588750  632.14  7.632m 29 .45mm 3.5  d  0.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->