La croissance dans la Théorie de la régulation

formation des prix. Michel Aglietta a jeté les bases pour le développement du courant de l´ATR. spécificités et perspectives. .rechercher les conditions dans lesquelles se forment certaines régularités qui assurent la régulation macro-économique d’ensemble de forces essentiellement divergentes .Michel Aglietta le rapport salarial (déterminants du salaire et de l'emploi.“1 Les régulationnistes s´émergent dans les années 70 quand les systèmes capitalistes en Europe et aux États-Unis passent de la croissance à la crise. financières et monétaires) (L´État a le pouvoir de réguler la situation sur le marché. • • • • • la monnaie (monnaie. Les formes institutionnelles C´est précisément l'analyse des cinq "formes institutionnelles" sur laquelle s´appuie l´ATR. Mais c´étaient Gérard De Bernis qui a introduit la régulation comme le mot. Il a fait le concept des "formes structurelles" du capitalisme qui étaient à la fois économiques et non économiques. organisation du travail. c´est l’État qui est celle de fondamentale et seulement par son contrôle nous pouvons réorienter l’économie. parmi toutes les institutions. appelée aussi l’Approche par la Théorie de la Régulation et connue sous le sigle ATR est née en France au milieu des années 1970.) . Origines. Benjamin Coriat qui a apporté des aspects plus sociologiques et Bruno Amable qui a exprimé le point de vue marxienne (dans son livre Les cinq capitalismes). Ces formes caractéristisent une organisation sociale. qui détermine alors le salaire) l'État (intervention économique et sociale) les régimes internationaux (relations commerciales. Il disait que dans la société capitaliste se trouvent des forces antagonistes qui ne s'accordent pas et qui la créent. mais grâce à certaines institutions. Il l´a tiré de la biologie et ensuite appliqué à l’économie. Ce courant de recherche se formait autour de Michel Aglietta et Robert Boyer qui en étaient les premiers creusets.) les formes de la concurrence (degré de concentration. Cette situation n´étaient pas anticipée parce que c´étaient 30 années de croissance relativement rapide et stable "les 30 glorieuses" qui précédaient. „Dans tous les cas. ça permet la convergence des forces et donc la possibilité d’une croissance continue pendant une période relativement longue. 1 La théorie de la régulation .que s’est construite l’approche de l´ATR. L´ATR s´en efforce en intégrant des dimensions sociale. comme j´ai déjà mentionné. politique monétaire. en y faisant pénétrer des lois. c’est sur la base d’une telle exigence . concurrence entre salariés. Et bien sur. Elle est l’une des deux principales approches en France qui s'écartent du dogme économique. financement de l'économie. régularités et normes sociales es forces peuvent tendre vers un même point d’où peut naître la croissance.) Quand elles atteignent certaine cohérence entre elles. etc. institutionnelle et historique. etc.La théorie de la régulation La Théorie de la Régulation. Alors son ambition est de dépasser les insuffisances des approches économiques „orthodoxes“ qui ne savaient pas expliquer la crise de cet époque sur laquelle l´ATR réagissait.

fr/revues-collections/problemeseconomiques/theories/macroeco. les accords de Bretton Woods permettent à l’État la surveillance du secteur bancaire et aux entreprises de se libérer davantage des marchés financiers et des actionnaires pour se financer. pour constituer le coeur des "cercles vertueux". Le régime fordiste donne le règne de la marchandise.ladocumentationfrancaise. si caractéristiques de la croissance dite fordienne. Il s´agit de rendre le processus de production plus efficace en mettant en oeuvre les lignes de montage. degré de mécanisation. En ce sens. L’une des possibles explications de cette instabilité tient à l’absence de "torches de rappel" institutionnelles capables de garantir le marché intérieur et de prévenir les reculs les plus terribles causés par les cycles récessifs. a favorisé l’un des objectifs du DD : l’équité intragénérationnelle.2 A cause de ces formes économiques et non économiques. La coexistence de hauts gains de productivité et de bas salaires résulte en croissance rapide d´aujord´hui du Brésil dite miraculeuse avec quelques aspects particuliers et sa croissance se présente comme très instable. Mais ce sont les contrats salariaux qui ne permettent aucune report des parties des gains de productivité aux salaires. Grâce a ces facteurs des niveaux de revenus ont monté ainsi que des inégalités économiques dans le cadre de la société étaient réduites. degré de concentration des entreprises. création d’un large service pubic.)  la demande – de l'ensemble des mécanismes de répartition des gains de productivité entre salaires. Le fordisme est une théorie du management qui était introduit par Henry Ford. Quand nous parlons du régime monétaire. Ces formes sont éfficaces ce que prouvent de significatifs gains de productivité. 2 http://www.shtml . l’État controle quelques éléments salariaux : le revenu indirect. le salaire à l’ancienneté. profits. la mise en place du contrat à durée indéterminée. On peut démontrer son éfficacité en cas du Brésil qui est riche en lignes de montage installées par exemple dans le domaine automobile. les deux dimensions "production" et "demande" peuvent être reliées dans une dynamique cohérente. l´ATR suppose la compatibilité possible entre cette forme particulière du capitalisme – le fordisme et le développement durable. En outre. le fordisme. etc. prix relatifs qui alimentent la demande. des négociations de branches. il est aussi porteur de caractéristiques institutionnelles mais il indique une certaine faiblesse des mécanismes marchands. mieux que d’autres régimes d’accumulation. type d'innovation. Étant donné l’importance conférée par la ATR aux catégorie fordiste.L´ ATR considère la croissance dépendente de  la productivité – concrètement de l'ensemble des déterminants de la progression de l'efficacité économique (organisation du travail et des entreprises.

De la croissance à la crise Pourquoi ce système est-il entré en crise ? Concernant cette question. dans les année 70 se développe une orientation néo-classiques qui prennent un autre point de vue et disent que la crise étaient causé par l´inflexibilité institutionnelle construite dans le marché et qui empêche les processus d’ajustement d´ateindre l’équilibre. des informations imparfaites Keynes Au contraire.il suggère une nouvelle interprétation des mouvements de la courbe de Philips au cours de l’histoire. l´ATR accepte des paradigmes keynésienne. dans les conventions collectives.La comparaison entre la théorie de la régulation et les néoclassiques. Ford. Même Boyer admet que pendant la période de la régulation "monopoliste" l’institutionnalisation du salaire a joué un rôle contracyclique en phase dépressive. les Keynesiens et les monetarists Les néo-classiques supposaient que le marché étaient capable de l´autorégulation et les facteurs externes qui étaient a l´origine de la crise. et ne représente pas son obstacle comme c’est souvent le cas dans la théorie néo-classique. permettant de modérer ou bien de réprimer les effets des crises sur l’emploi. Selon ces paradigmes le capitalisme et sa croissance ne sont pas stables et que le salaire supporte la croissance. Cette explication ne suffisait pas aux régulationnistes mais ils approuvent son importance. Les représentants de l´ATR incluent aussi l ´existence des institutions. l’économie capitaliste comme telle qui est mise en cause. la croissance d’après-guerre est expliquée comme le résultat de la mise en place d’une séquence Taylor. concrètement la rupture monétaire de 1971 et le choc pétrolier. Keynes . le dégagement de très puissants gains de productivité. le partage de ces gains .les prix administrés entraînent le chômage et fondations l’inflation de la macroéconomie Friedman des contrats.dans un contexte d’ouverture internationale croissante mais qui ne compromet pas encore l’efficacité des politiques économiques nationales -. En tous cas. dans la gestion étatique de la force de travail et de la monnaie vont permettre . malgré les contributions de keynésiens classiques étant peu utiles. ce n’est pas l’économie marchande. Une longue série de mutations conjointes dans l’appareil productif. Les institutions elles-mêmes empêchent le retour à l´équilibre. En plus. mais ils prétendent avoir une interprétation alternative. En effet. propre et originale du rôle des institutions. en raisonnant des approches différentes: des syndicats veulent tenir les salaires les plus hauts possibles même à la baisse des micro.

favorise les causes internes : des formes structurelles arrivent à leurs limites qui assuraient la vitalité et la stabilité du capitalisme. dans leur variabilité spatiale et temporelle. Les sources: http://multitudes. gagnant même d’autres pays que la France. Cette explication de l’entrée en crise. Et pourquoi la crise s´est ouverte en ce moment-là ? Parce que le sformes structurelles étant épuisées. Selon les régulationnistes la crise arrive parce que des gains de productivité sont usés et le surtravail est épuisé. spécificités et perspectives. L´ATR fait partie des approches institutionnalistes de l’économie.net/La-theorie-de-la-regulation. dans cet ensemble. les chocs externes ("monétaire" de 1971. tels que l’économie régionale et les approches sectorielles.org/index1298. Depuis son apparition l´ATR a été à l’origine de nombreuses contributions.ladocumentationfrancaise. le fordisme qui avait eu vraiment du succès a atteint ses limites techniques. à quelques exceptions près. économiques et sociales à la fois dans l´histoire. notamment les travaux d’Alain Lipietz Le rôle important de l´ATR est soutenu par l´invitation à ses représentants à une conférence à Nagoya en 1986 ou les japonais souhaitaient entendre une présentation de cette école française. c’est aussi la base du système qui entre en dérèglement et provoque des grandes grèves dans les annés 1968. c’est son attention prononcée vis-à-vis de la dimension historique des phénomènes. Le fait que l´ATR est d´origine francaise n´est pas surprenant si nous prenons en considération qu´en France l´État comme l´autorité suprême possède les entreprises (connues sous le nom entreprises publiques) qui produisent les produits stratégiques et offre les services nécessaires. Critique de l’approche néoclassique.samizdat. Donc la crise a été la conséquence de la "mauvaise" allocation de l’investissement et comme Keynes proclamé – les investissements jouent un rôle très impotrant dans la demande globale. dont elle récuse les fondements méthodologiques individualistes et le caractère universaliste.fr/revues-collections/problemeseconomiques/theories/macroeco. Benjamin: La théorie de la régulation . En plus. et "pétroliers" de 1974 ou 1979) sont remis à leur place. mais aussi des thèmes. Au fil du temps.html http://www. Mais pour toute une série de raisons. elle analyse les formes capitalistes.shtml http://regulation.revues. intéressant la macroéconomie. sa production ne s’est pas démentie. 1994 . cette théorie ne s’est guère préoccupée des questions environnementales .entre profits et salaires et leur diffusion entre entreprises et secteurs de l’économie sociale suivant des règles compatibles avec le maintien de la croissance. Ce qui la particularise. Jusqu’à présent. Origines .html#tocto1n1 Coriat.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful