P. 1
Lettre de Frédéric Lefebvre à François Hollande

Lettre de Frédéric Lefebvre à François Hollande

|Views: 8,651|Likes:
Published by leJDD

More info:

Published by: leJDD on Jul 04, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/04/2012

pdf

text

original

Lettre ouverte au Président de la République Française

Pourquoi ce deux poids et deux mesures : une inégalité de traitement au regard de l'éducation pour les enfants de nationalité française suivant qu'ils vivent en France ou à l'étranger ? Le dispositif de prise en charge sans conditions de revenus pour les enfants français scolarisés à l'étranger est "supprimé" au moment même où le nouveau Gouvernement annonce un effort de près de 90 millions d'euros supplémentaires pour les enfants, Français ou non, scolarisés en France. Il devrait au contraire, en toute logique, être étendu aux enfants scolarisés dès le primaire. A l'heure de la mondialisation, ce mauvais traitement fait aux enfants français vivant à l'étranger, en plein effort national annoncé pour l'éducation, est un acte lourd de sens. Un refus de s'adapter aux nouveaux horizons de la France mondialisée du XXIème siècle. Certes le principe d''attribution de bourses sur critères sociaux est "maintenu" et reste appliqué sur des critères tenant compte du revenu ainsi que des charges assumées par les familles (impôts, loyers, cotisations, garde d'enfant...), mais sera-t-il augmenté à due concurrence des 30 millions que coutait la prise en charge ? On sait bien que non. Quid des jeunes Français issus de familles de Français moyens installés dans des pays où le coût de la vie comme le coût de la scolarité sont élevés comme par exemple en Amérique du nord ? Ils n'auront plus, de fait, accès à l'enseignement français. Cette décision injuste va s'appliquer dès la rentrée 2012 et constitue une discrimination entre jeunes Français suivant leur lieu de vie. C'est pousser à l'extrême la logique du droit du sol contre le droit du sang, dans un pays qui a toujours veillé à l'équilibre entre les deux. Cette décision d'un pouvoir de gauche veut pénaliser les Français vivant à l'étranger suspectés d'être des exilés fiscaux. C'est faire émerger une nationalité à deux vitesses. De surcroit les jeunes Français vivant à l'étranger seront moins bien traités par la France que les jeunes étrangers vivant en France ! C'est faire peu de cas de la jeunesse de France ! C'est faire peu de cas du principe d'égalité ! C'est faire peu de cas de la nationalité Française !

Frédéric Lefebvre Ancien Ministre

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->