Montréal,  le  17  juillet  2012       M.

 Jacques  Drouin   DIRECTEUR  GÉNÉRAL  DES  ÉLECTIONS  DU  QUÉBEC   3460,  rue  de  la  Pérade   2e  étage   Québec  QC    G1X  3Y5       Objet  :   Loi  électorale     Notre  dossier  :  9723-­‐       M.  Drouin,     Alors  que  les  signaux  du  déclenchement  d’une  élection  se  multiplient,  nous  avons  pris  connaissance  ce   weekend  d’un  article  paru  dans  La  Presse  intitulé  «  Dépenses  électorales,  Le  DGE  a  les  étudiants  à  l’œil  »,   sous  les  plumes  de  Marco  Fortier  et  Philippe  Mercure.  Les  auteurs  de  l’article  attribuent  à  votre  porte-­‐ parole  Cynthia  Gagnon  les  observations  suivantes  :     «  Les   étudiants   et   les   autres   «   tiers   »   peuvent   exprimer   leurs   opinions   et   participer   au   débat   démocratique   durant   une   campagne   électorale,   tant   que   leurs   activités   partisanes   n’entraînent   pas  de  dépenses,  explique  Cynthia  Gagnon,  porte-­‐parole  du  DGEQ.  »     Les  journalistes  ajoutent  ce  qui  suit  :     «  Cet   aspect   de   la   Loi   Électorale   vise   à   éviter   que   de   riches   groupes   de   pression   puissent   monopoliser  le  débat  en  périodes  d’élections,  rappelle-­‐t-­‐elle.  »     Puisque  que  les  associations  étudiantes  affirment  haut  et  fort  qu’ils  s’impliqueront  directement  dans  ne   éventuelle  campagne  électorale,  nous  souhaitons  vous  rappeler  que  la  CLASSÉ,  notamment,  a  reconnu   être  financée  directement  par  les  grands  syndicats  québécois  dont  la  F.T.Q.,  celle-­‐là  même  qui  s’est  fait   rappeler  à  l’ordre  récemment  par  les  tribunaux  pour  sa  participation  illégale  aux  dernières  élections.  Le   représentant  de  la  CLASSÉ  Gabriel  Nadeau-­‐Dubois  rencontrait  d’ailleurs  tout  récemment  le  président  de   la  F.T.Q.  Michel  Arsenault  pour  «  faire  le  point  »  et  discuter  de  la  prochaine  campagne  électorale.     Quoique   nous   nous   réjouissions   que   vous   ayez   apparemment   pris   contact   avec   les   représentants   des   associations  étudiantes,  vous  comprendrez  que  nous  soyons  extrêmement  préoccupés  par  le  fait  que  des   groupes   de   pression   annoncent   explicitement   leur   intention   de   s’engager   dans   le   débat   électoral   sans  

 
Parti  libéral  du  Québec  
  Secrétariat  général  Montréal   7240,  rue  Waverly   Montréal  (Québec)  H2R  2Y8   T   514  288  4364   1  800  361  1047   F   514  288  9455   info@plq.org  

 

  Secrétariat  général  Québec   1535,  ch.  Sainte-­‐Foy,  bureau  120   Québec  (Québec)    G1S  2P1   T   418  688  8910   1  800  463  4575     F   418  688  1416  

égards   aux   dispositions   législatives   que   vous   avez   pris   soin   de   leur   rappeler.     Jeanne   Reynolds,   porte-­‐ parole   de   la   CLASSÉ,   a   même   suggéré   à   Anne-­‐Marie   Dussault   de   l’émission   24   heures   en   60   minutes   que   son  association  pourrait  ne  pas  reconnaître  le  résultat  d’une  éventuelle  élection!       La  CLASSÉ  tenait  ce  weekend  son  congrès  au  cours  duquel  elle  a  discuté  explicitement  de  son  implication   dans  la  prochaine  campagne  électorale.  Après  avoir  récemment  annoncée  qu’elle  ciblait  une  dizaine  de   comtés,  la  CLASSÉ  voudrait  aujourd’hui  laisser  croire  que  ses  interventions  ne  seront  pas  faites  dans  le   cadre  de  la  campagne  électorale.  Ne  vous  laissez  pas  berner,  nous  sommes  ni  plus  ni  moins  devant  une   possible   violation   de   la   Loi   annoncée.   Pouvez-­‐vous   laisser   ouvertement   les   grands   syndicats,   d’ici   et   d’ailleurs,   financer   cette   organisation   et   d’autres   groupes   sans   intervenir?   Souhaitons-­‐nous   revivre   des   évènements  comme  ceux  de  Victoriaville?  Rappelons  que  la  logistique  de  déplacement  des  manifestants,   parmi  lesquels  se  trouvaient  des  émeutiers,  était  largement  financée  par  les  grands  syndicats.     Nous   pensons   qu’il   est   de   votre   devoir   de   communiquer   sans   délai   aux   représentants   des   partis   politiques  autorisés  vos  intentions  devant  cette  annonce  explicite  de  non-­‐respect  de  l’encadrement  des   dépenses   électorales   et   les   moyens   que   vous   entendez   déployer   pour   faire   appliquer   la   Loi   lors   d’une   éventuelle  période  électorale.       Il  est  primordial  que  vous  rappeliez  à  tous  les  intervenants  et  à  la  population  que  les  lois  dont  nous  nous   sommes   dotés   visent   non   seulement   à   assurer   le   bon   déroulement   des   élections,   le   cas   échéant,   mais   également   à   sauvegarder   les   institutions   démocratiques   sur   lesquelles   repose   notre   mode   de   vie   et   qu’en  ce  sens,  vous  entendez  mettre  tout  en  œuvre  pour  faire  appliquer  la  Loi.     La   Loi   électorale   vous   confie   le   mandat   de   veiller   à   son   application   et   d’assurer   l’intégrité   et   le   bon   déroulement   du   processus   électoral.   De   manière   unanime,   les   députés   de   l’Assemblée   nationale   du   Québec   ont   voté   d’importants   changements   à   la   Loi   électorale   à   la   fin   de   2010.   Une   réforme   en   profondeur   a   ainsi   été   mise   en   vigueur.   Elle   est   le   résultat   et   le   fruit   d’une   réflexion   approfondie   et   d’un   consensus  élargi,  rarement  atteint  au  cours  des  dernières  années.  La  réforme  vous  a  notamment  accordé   d’importants   pouvoirs   pour   sanctionner   les   violations   de   la   Loi.   Il   est   de   votre   devoir   de   faire   tout   en   votre   mesure   pour   protéger   nos   acquis   et   ainsi   rassurer   nos   citoyens   sur   la   santé   de   notre   système   démocratique.         Dans  l’attente  de  vous  lire,  nous  vous  prions  d’agréer  l’expression  de  nos  sentiments  distingués.           Karl  Blackburn   Directeur  général    

 
Parti  libéral  du  Québec  
  Secrétariat  général  Montréal   7240,  rue  Waverly   Montréal  (Québec)  H2R  2Y8   T   514  288  4364   1  800  361  1047   F   514  288  9455   info@plq.org  

 

  Secrétariat  général  Québec   1535,  ch.  Sainte-­‐Foy,  bureau  120   Québec  (Québec)    G1S  2P1   T   418  688  8910   1  800  463  4575     F   418  688  1416