Rendre un homme fou d'amour Vous vous êtes croisés, vous avez discuté et vous semblez vous plaire

mutuellement. Mais il se contente de sourires complices ou de conversations anodines. C'est à vous de prendre l'initiative pour qu'il ose déclarer sa flamme et qu'il devienne, au fil du temps, un peu plus entreprenant.

Présentation de la méthode Introduction Evaluer la force de son amour Rendre son homme amoureux Etre claire dans ses intentions Construire progressivement la relation Lui donner le sentiment d'être unique Prendre du plaisir à faire l'amour Ce qu'il faut retenir de cette méthode

Étape 1 : Evaluer la force de son amour
Tout d’abord, une petite précision qui vous évitera bien des malentendus : même fou d’amour, il ne vous le dira pas ou si peu. Ne cherchez pas à mesurer l’amour d’un homme à l’aune de votre romantisme. Bien des années passées à se forger une réputation de "dur" à l’école puis à conquérir une place au travail lui ont donné d’autres priorités. On peut le regretter, ça changera peut-être, mais il aura facilement l’impression que c’est du temps perdu en sentimentalisme inutile. Dire "je t’aime" est une décision majeure qu’il trouvera toujours difficile et qu’il évitera si possible. Un homme préférera toujours vous le faire comprendre par des actes, des gestes, des services, voire des cadeaux qui se traduisent par "tu le vois bien que je t’aime puisque

je t’ai attendue, apporté ceci, réparé cela", etc. Vous pouvez avoir une conversation légère avec lui pour lui dire à quel point vous sentez que vous êtes devenus proches, combien vous aimez vous trouver en sa compagnie. Choisissez bien le moment, qu’il n’ait pas d’autre urgence en tête ! L’avantage, c’est qu’une telle conversation mettra les pendules à l’heure. Un homme, s’il trouve la relation agréable, n’en fera pas pour autant un sujet de conversation. Il pense qu’il y a assez de problèmes dans la vie, si ça marche pourquoi en parler ? Mais si vous prenez les devants et qu’il sent que vous l’aimez, si votre relation est vraiment devenue profonde pour lui aussi (attention à ne pas aller trop vite) alors il vous le dira. Une fois ! N’en attendez pas plus, il ne le répétera pas sans cesse. "Ce qui est dit est dit !". Ce qui ne l’empêchera pas de vous aimer profondément et de vous le faire comprendre par des actes, pas en paroles, après tout ce n’est déjà pas si mal ! Un homme peut aimer une femme sans le lui dire. Mais alors, comment être sûre de ses sentiments ? D’abord, il faut vous assurer qu’il vous aime un petit peu. Un homme sait presque immédiatement, de façon plus ou moins consciente, si la femme avec qui il sort est - ou non - une femme susceptible de devenir, un jour, son épouse. S’il n’a pas cette impression après deux rendez-vous, il ne l’aura sans doute jamais. Si vous cherchez un partenaire pour la vie, le grand amour, vous devez détecter très vite si vous êtes la femme qu’il lui faut ou non, car ça ne viendra pas avec le temps ! Les hommes aussi ont envie de s’accomplir à travers des histoires d’amour réussies, mais ils acceptent fort bien des relations qui ne mèneront nulle part (sauf bien sûr au lit). S’ils ont du désir pour vous, c’est déjà ça, mais vous ne voulez pas de ces hommes-là. Comment les reconnaître ? C’est facile, ils ne tiennent pas à vous voir de plus en plus. Et c’est surtout pour une relation sexuelle. Quelques fois par semaine, un week-end par-ci par-là leur suffit. Bon, ce n'est pas le grand amour, mais ça peut être bien quand même... selon ce que vous cherchez ! CONSEIL Comment reconnaître celui qui va vous aimer ? Un homme vraiment mordu peut très bien repousser le moment d’avoir des relations sexuelles et/ou ne pas vous poursuivre d’un désir trop intense. Il va manifester un respect qui peut même paraître excessif. C’est assez curieux parce que les femmes croient toujours que les hommes qui les poursuivent impitoyablement pour les mettre dans leur lit le plus tôt possible les désirent vraiment. Mais si la relation est, à leurs yeux, vraiment sérieuse, ils peuvent fort bien vouloir vous connaître encore plus avant de faire ce pas qui revêt alors une réelle importance. Rappelez-vous ce qu’on a dit sur l’amour. S’il est là, la sexualité devient sacrée et secondaire, ce qu’elle n’est pas dans le désir seul, dans l’érotisme. Le désir sexuel cède alors le pas à l’émotion, au frémissement, à l’envie de pleurer, au bouleversement intime. Ne soyez donc pas décontenancée et surtout ne vous dites pas : "il ne m’aime pas

puisqu’il ne me désire pas". Il s'agirait d'un gros malentendu.

Étape 2 : Rendre son homme amoureux
Passés les premiers rendez-vous, il semble accro. Un bon conseil qui vaut bien une recette d’amour : aidez-le à se laisser aller à ses sentiments. Un homme a toujours peur de se laisser aller. Faites-en un jeu, soyez légère avec l’amour. Ne parlez pas d’engagement, de futur, d’enfants... pas encore ! Profitez autant que possible de ce moment avec lui et aidez-le à devenir de plus en plus intime. Encore une fois, ce n’est pas le sexe qui importe à ce moment, c’est l’harmonie, le soutien, la confiance, le respect mutuel. S’il vous sent à ses côtés, le soutenant, l’encourageant, le complimentant même, bref le rendant plus fort et plus viril, il vous aimera profondément. Donnez et il vous le rendra au centuple. C’est certainement vous qui avez la baguette magique pour transformer un homme normal en amoureux transi, puis en amant magnifique. Qui à son tour vous transformera. Comme dans un conte de fées ! N’oubliez pas que l’équilibre d’un homme est souvent plus fragile que celui d'une femme, il est plus vite déstabilisé, soucieux de ses qualités et de ses performances. Le chemin de son cœur passe par son ego ce qui signifie qu’il a besoin d’être rassuré par votre comportement. En clair, il a besoin de vous sentir heureuse à ses côtés. S’il sait vous faire plaisir, dites-le lui (puisque vous, vous savez le faire). C’est très important pour lui ; il se sentira flatté par vos compliments et par les qualités que vous savez lui faire entrevoir. Nous sommes bien loin des petits trucs de séduction qu’on lit çà et là. Ce qui ne veut pas dire qu’ils sont inintéressants, on en dressera d’ailleurs une liste par la suite.

Étape 3 : Etre claire dans ses intentions
Cette étape est courte mais tout à fait indispensable. Plus de la moitié des échecs dans les relations hommes femmes sont dus à ce qu’un des deux n’est pas assez clair, ni avec l’autre, ni avec lui-même.

La confusion entre le désir sexuel et l’amour est dramatique. Vous devez aussi être claire avec ce qui vous pousse à faire l’amour. Il faut comprendre qu’il y a de multiples raisons. Il y a le sexe viscéral, c’est-à-dire le désir essentiellement physique, le sexe relationnel motivé par des émotions découlant d’une relation intime et le sexe de substitution qui utilise le plaisir physique pour compenser des besoins émotionnels non assouvis. Si vous voulez avoir une relation sexuelle pour le simple plaisir, c’est parfaitement possible, mais seulement si vous êtes d'accord entre vous ! Car l’amour n’a rien à voir avec le sexe viscéral. Souvent les femmes s’engagent dans des rapports plus viscéraux que relationnels, sans avoir tissé un solide lien affectif avec leur partenaire. Et elles croient au mythe selon lequel une grande passion sexuelle sera inévitablement synonyme d’amour et d’intimité. Malheureusement ce n’est pas le cas. 25 % des gens pensent que le plaisir sexuel est le signe que deux personnes sont faites l’une pour l’autre. Il y a là une tendance à confondre sexe et amour. Après ils sont déçus lorsque des liens émotionnels ou intellectuels ne suivent pas, même dans une bonne relation sexuelle. CONSEIL Soyez claire, vous voulez une aventure ou une relation durable ? Si vous l’excitez pour ensuite lui claquer la porte au nez, ce serait dommageable pour les deux. L’inverse aussi d’ailleurs, si vous lui assurez que vous ne voulez que du sexe et qu’ensuite vous lui révélez que vous voulez vous marier, vous courez à la catastrophe !

Étape 4 : Construire progressivement la relation
Maintenant que vous l’avez rencontré, vous le trouvez super, vous avez échangé de tendres mots, ça semble bien parti. Que faire pour poursuivre ? D’abord, c’est bête mais vraiment indispensable, s’assurer qu’on peut le revoir. Si c’est une rencontre habituelle (lieu de travail, cours commun, voisin), on sait bien qu’on le reverra, mais si c’est une rencontre de hasard (sortie, cinéma, magasin) il faut absolument son téléphone et/ou convenir d’un rendez-vous. Donnez-lui des indices : "nous devrions aller voir cette exposition" ou "ce film dont vous m’avez parlé". Si vous lui demandez son numéro de téléphone, il pensera que vous n’appellerez jamais, que c’est seulement pour se débarrasser de lui. Convenez d’un jour, d’une heure. Encore une fois, soyez directe, concrète, claire. Important : les hommes n’aiment pas parler des heures au téléphone, donc soyez simple "c’est moi, on s’est croisé...". Laissez-le venir dans la conversation mais ne devenez ni collante : "on se revoit quand ?", ni longue. Un téléphone pour un homme est un média factuel, destiné à communiquer des informations concrètes "où, quand, comment". Ne soyez pas désappointée si cette première conversation ne dure qu’une

minute. S’il est enthousiaste de vous entendre et vous propose tout de suite un rendez-vous, c’est plutôt bon signe. Vous parlerez ensuite de vous deux, en face à face. Autre chose : si vous donnez votre numéro de portable, dites bien si vous êtes accessible et comment. Certaines sont sur messagerie en permanence, il peut ne pas aimer laisser de message, alors précisez : "au travail, je mets la messagerie". Rappelez-le ! De deux choses l’une : ou bien il vous intéresse et vous êtes accessible ou bien il ne vous intéresse pas et vous lui dites clairement. Trois jours sans rappeler pour le laisser mariner et s’exciter tout seul dans son coin, ça ne se fait pas, mettezvous à sa place. Soyez disponible. S’il est impossible de se revoir avant trois semaines parce que vous êtes accaparée par votre travail, votre famille, vos amis, etc., il se sentira comme la cinquième roue du carrosse et avant même de vous connaître, il vous laissera tomber. Posez-vous la question de savoir si vous désirez vraiment quelqu’un ou si vous avez une vie déjà trop remplie pour ça. On ne remplit pas un verre déjà plein. Mais si vous avez un programme chargé et d’autres projets à court terme, dites-le lui sans ambiguïté. Au début, chacun se fait son petit cinéma : "Qu’a-t-il dit ? comment m’a-t-il regardée ? Est-ce que ça vaut le coup ? Etait-il intéressé ?" et l’autre en fait de même de son côté. Chacun pèse le pour et le contre pour affirmer son courage afin de téléphoner, de se revoir... ou d’abandonner. Bien des malentendus, des impressions fausses peuvent tout faire échouer alors que vous ne vous connaissez pas vraiment. On juge sur des premières impressions diffuses, souvent fausses, des a priori. C’est pour cela qu’il faut s’efforcer d’être directe, claire dans ses intentions, sans donner de faux espoirs qui vont vous coûter autant d'efforts pour le détacher de vous, ni décourager trop tôt celui qui aurait été peut-être le compagnon idéal. Si vous vous entendez bien, la communication s'établit alors et de petites habitudes s'installent pour se joindre et se comprendre. Pouvoir organiser des rendez-vous sans problème augure de bons présages, cela signifie une certaine clarté d'intentions réciproques, une bonne communication. Si ça cloche à ce moment, ça ne s’améliorera probablement pas demain. Peut-être n’est-il pas intéressé, pas clair, ou peut-être vit-il un certain chaos (matériel ou émotionnel). Que de part et d’autre on soit prudent, qu’on n’ait pas envie d’y croire trop vite, de se méprendre, de foncer alors qu’il y a encore une grande envie de connaître l’autre, c’est normal. Mais si c’est une vraie galère pour obtenir un rendez-vous, passez votre chemin. Surtout, soyez indulgente avec ses maladresses. S’il est nul au téléphone, s’il a du mal à se laisser aller au début, s’il n’a pas un style d’enfer, ça peut s’arranger, n’en faites pas un plat, surtout si vous ressentez en lui d'autres qualités potentielles. Votre amour peut l’aider à les dévoiler.

Nous en sommes maintenant aux vraies rencontres, dîner en tête-à-tête, promenade, etc. Soyez vous-même, sympa, sans chichi, simple ! Suivez vos goûts : vous n’êtes pas obligée de tout aimer, ni de ne rien aimer. Ayez des idées, on n’est plus à l’époque où les hommes décidaient tout. Si c’est un dîner en tête-à-tête, mangez, buvez avec plaisir. Rien n’est pire qu’une fille qui ne boit que de l’eau, suit un régime, chipote sur tout... Etre sensuelle est un tout, votre appétit de vivre et de jouir se lit dans chacun de vos actes. Vous avez passé une bonne soirée, faites-le lui savoir. Tout de suite et après. Pas dès le lendemain matin peut-être, n’en faites pas trop, il faut du temps pour se retrouver, analyser ses impressions. Les hommes sont toujours plus lents que les femmes à comprendre où ils en sont. Mais le lendemain soir, rappelez-le, remerciez-le. Soyez sincère mais pas collante du genre : "et ce soir, tu es libre" ? Laissez-le ensuite vous joindre de sa propre initiative. S’il ne vous rappelle pas dans les deux ou trois jours, c’est soit qu’il est vraiment très timide, soit qu’il n’en a pas envie. Votre stratégie pour la suite est simple : continuez à le fréquenter pour le connaître de plus en plus si vous êtes bien ensemble tous les deux, ou arrêtez tout si l’un des deux n’a pas d’intérêt pour l’autre. N’oubliez pas qu’un homme pourra très bien penser qu’il n’ira pas très loin avec vous, en tout cas pas pour une vie commune, mais cela ne l’empêchera pas de vouloir coucher avec vous… en attendant la vraie femme de ses rêves. A vous de voir si cela fait partie de vos projets. C’est pour cela aussi que nous pensons qu’il vaut mieux ne pas finir au lit trop vite, si du moins vous le fréquentez dans l’espoir d’une relation plus sérieuse. CONSEIL Deux erreurs à ne pas commettre : - Parler du passé en se plaignant et surtout parler de ses ex, raconter toutes ses peurs et ses problèmes avec les hommes. Gardez ça pour vos copines, pas pour lui. - Parler de problèmes graves (dépression, maladie, mort dans la famille, envie de mariage, d'enfants...), toutes ces confidences n’ont pas leur place à ce moment-là ; tout comme la vulgarité ou l’ivresse.

Étape 5 : Lui donner le sentiment d'être unique
Un homme voudra toujours croire que, mieux que toutes les autres, vous avez compris qui il était réellement. Peut-être attendait-il cette compréhension d’une autre femme. Si c’est vous qui le comprenez, c’est vous qui marquez des points. Ecoutez-le en toute sincérité. Réjouissez-vous d’avoir en face de vous quelqu’un qui a des idées et des opinions. Oubliez un instant votre propre système de valeurs, vos jugements, vos expériences passées pour être réceptive à sa sensibilité. Intéressez-vous

à lui et il vous trouvera passionnante ! Le respect est primordial. Il implique la confiance, l’honnêteté. Un homme a besoin de sentir qu’il est apprécié autant pour sa richesse intérieure et son intelligence que pour ses atouts matériels (physiques ou pécuniaires). Le respect est un sentiment sincère qui doit venir du cœur. La conversation n’a pas à être particulière, ni même sur le sexe ou l’amour. Simplement laissez-le vous parler de sa vie et écoutez. Ne donnez surtout pas de conseils, n’émettez pas de jugements. Le secret est d’écouter vraiment, de renvoyer la balle, mais pas du tout comme les hommes le font entre eux, en donnant des avis, des conseils. Un homme ne parle, ne se confie à un homme et souvent à une femme que s’il pense obtenir un avis éclairé. Pour les femmes, parler leur permet de se détendre, de respirer, de s’exprimer. Ce qui est nouveau pour les hommes et ce qui est difficile pour eux, c'est d'être présent émotionnellement et non intellectuellement. Il faut être sensible et forte en même temps pour les y aider, mais quelle victoire vous remporterez si vous le faites, ils vous adoreront. Car ils pourront être avec vous comme ils ne sont avec personne d’autre : sensibles, émotifs, profonds, émotionnels, rares ! Soutenir signifie entendre ses espoirs et ses rêves, comprendre son sentiment d’insécurité. C’est faire comprendre que vous pouvez partager ce qu’il ressent, mais pas forcément venir à son secours, ou l’aider à résoudre ses problèmes, sauf s’il le demande clairement. Ecouter, c’est écouter avec empathie et compassion, sans jugement ou désapprobation, sans colère, ni agacement. Surtout ne commettez pas l’erreur de mal le juger. Si vous le faites parler de ses doutes, de ses peurs, n'écoutez pas cette petite voix qui vous susurre : "Il est bien faible pour un homme, il n’est pas très rassurant". Sachez ce que vous voulez : un "dur" ou un homme sensible qui parle de ses sentiments, mais soyez indulgente, encore une fois. En l’écoutant, vous pouvez aussi apprendre ce qui est important pour lui. Apprenez ce qu’étaient son enfance, ses relations avec sa mère, son père, frères et sœurs. Notre nature sexuelle se détermine très jeune, vous pourrez comprendre ses peurs, ses envies, ses goûts en matière de sexe. Savoir écouter peut aussi devenir très érotique. Il est fort intéressant de savoir quelle relation il a eue et a encore avec sa mère (qui conditionne considérablement son attitude actuelle envers les femmes). De même, savoir comment les femmes sont vues dans sa famille, les valeurs qui y règnent n’est pas inintéressant. Mieux vaut savoir tout de suite si les hommes jouent historiquement les mâles dominants chez lui et si sa maman continue de lui laver ses vêtements et de faire son ménage. CONSEIL Laissez-lui son jardin secret, laissez-le tranquille sans poser de questions. Valorisez-le, mettez l’accent sur ses talents, ses compétences mais ne lui faites pas passer un interrogatoire en règle. S’il vous semble qu’il y a des zones d’ombre, des années obscures, laissez-le en paix. Il a sans doute de bonnes raisons de ne pas en parler aujourd’hui. Lui, comme vous, n’avez pas à étaler toute votre vie. Peut-être un jour... Gardez quand même en tête qu'écouter sans trop parler ne signifie pas prendre tout pour argent comptant !

Étape 6 : Prendre du plaisir à faire l'amour
Maintenant que vous vous connaissez suffisamment, vous en avez envie, alors sautez le pas ! Mais parlons un peu de sexualité avant. Il y aurait beaucoup à dire, mais nous tenons néanmoins à vous détailler quelques points forts importants et mal connus. Il y a certes eu une révolution sexuelle et on parle actuellement de sexe plus librement. Mais si les gens sont plus ouverts d’esprit, il subsiste toujours une certaine insatisfaction. Il y a une obsession pour le sexe dans les médias et la culture populaire, mais la véritable liberté et la franchise sont toujours aussi mal perçues. Pour pratiquement tout le monde, le sexe est tout sauf simple. Une grande part du désarroi dont souffre notre société quant à la façon de mener une vie sexuelle épanouissante vient du fait que, quand il s’agit de sexe, nous nous polarisons, collectivement et individuellement, sur le comportement, en négligeant les pensées, les sentiments et les émotions qui accompagnent ce comportement. La clé d’une sexualité heureuse ne tient pas à ce qu’on fait au lit - n’importe qui peut apprendre de nouvelles techniques - mais à ce qui se passe dans la tête, et en particulier aux pensées positives et émotionnellement agréables liées au sexe. De plus les médias poussent à utiliser le sexe comme un produit de consommation capable de résoudre tous les problèmes. D’après eux, tout le monde a une vie sexuelle épanouie. Les personnages des films et séries font l’amour naturellement, sans jamais connaître de problème. 40 % des gens pensent qu’ "une bonne sexualité ne se travaille pas, cela arrive ou pas". Ce qui est une grave erreur ! On relève dans un livre récent ce genre de phrase : "c’est une question de peau et de magnétisme, ça ne se contrôle pas, ça ne se décide pas. Vous saurez tout de suite si ça prend ou ça ne prend pas". Et après ? On essaye, on jette et on recommence jusqu’à ce que ça marche ? C’est extrêmement dommageable parce que ce n’est pas comme ça que ça devrait se passer. Une sexualité harmonieuse s’obtient en s’habituant physiquement à son partenaire, en apprenant à lui exprimer ce qu’on veut ou ce qu’on ne veut pas et en développant la confiance et la complicité. La sexualité est un langage, pas une technique ! Des couples expérimentés vous diront qu’il faut des années pour bien s’entendre. En outre, avec le préservatif (on se protège de l’autre, ce qui n’est quand même pas anodin, cela confine à la méfiance) et éventuellement l’alcool pour se donner du courage et tomber ses inhibitions, la première fois n’est certainement pas le moment et l’endroit où le jugement doit s’arrêter.

Ne consommez pas le sexe, parlez-le, parlez "sexe". C’est une belle langue qui mérite bien mille et une nuits. Mais usez-en sans en abuser, car c’est une énergie délicate à manipuler ! Tout ça ne veut pas dire qu’il faille réitérer une expérience déplaisante pour vérifier qu'elle l'est vraiment, bien sûr, mais ce qui se dit partout peut induire en erreur : si coucher ensemble rapidement permet parfois de passer un bon moment (pas toujours), la sexualité d’un couple, elle, ne se crée pas en une nuit. Pour terminer avec ce thème - parce que pour vivre ensemble il faut en savoir bien plus, être intelligent sexuellement - parlons du premier matin. Vous avez fait l’amour, vous vous réveillez ensemble. Jean Claude Kaufmann a écrit un livre sur ce matin-là. Il affirme que le couple se forme à ce moment précis et que tout se joue à cet instant. Pourquoi ? Parce que si l’excitation est légèrement retombée, l’intimité est à son maximum, car l’homme et la femme se retrouvent, nus, à l’état naturel, directement confrontés aux interactions avec l’autre. Que se dit-on alors : "Bien dormi" ? Mais comment ? Comment se lève-t-on ? Dévoilerons-nous notre corps à la lumière du jour ? Toilette commune ? Petit-déjeuner ? Le retour au quotidien est brutal, comme la rencontre des deux vies quotidiennes différentes qui veulent fusionner. Bien plus que tout ce qui précède, c’est ce passage qui sera le véritable examen où le couple va, malgré ses difficultés, trouver des compromis pour une vie commune, ou va alors s’effrayer des différences mutuelles et reprendre de la distance... pour essayer une autre fois ce rapprochement entre deux adultes qui veulent faire le chemin ensemble. CONSEIL Votre homme sera ou non viril suivant votre accueil, votre soutien, votre façon de l’accepter. Pourquoi ? - C’est le système nerveux parasympathique, celui qui ralentit le souffle, les battements du coeur, dilate les vaisseaux et commande son érection. Et c’est le système sympathique, son antagoniste, qui assure l’éjaculation, mais aussi qui l’inhibe. Il faut donc activer le système parasympathique et calmer le sympathique pour provoquer une bonne érection. - Comment faire ? Il doit contrôler son souffle, respirer lentement, profondément, être relax. Ce sera mieux s’il est en harmonie avec vous, s’il épouse votre rythme, comme en dansant, de façon souple et détendue. Pas avec des mouvements saccadés, crispés. Plus ce sera un jeu et moins il se sentira jugé, plus votre homme sera à l'aise !

Ce qu'il faut retenir de cette méthode
S’il vous manifeste de l’intérêt, confortez-le, montrez-lui que ça vous fait plaisir d’être avec lui. Respectez-le et aidez-le à devenir un homme, un vrai. Plus vous l’aiderez à s’affirmer et plus il vous le rendra en vous aimant profondément. Mais n’attendez pas trop de déclarations d’amour romantiques. S’il dit une fois solennellement qu’il vous aime, c’est déjà un grand pas pour lui. Pour le comprendre, écoutez-le, aussi pour le connaître, le respecter et le transformer en homme. Votre confiance en lui sera votre baguette magique ! Mais laissez-lui son jardin secret, du temps aussi pour qu’il accepte la transformation que représente votre entrée dans sa vie. Les hommes sont plus lents que vous, Mesdames !

Soyez claire, si vous voulez une aventure ou une relation durable. Quant à la sexualité, gardez à l’esprit qu’elle est un langage, pas une technique. Il faut du temps pour que deux adultes se fassent confiance et deviennent complices. La première nuit d’amour n’est pas forcément divine et ne doit jamais être le théâtre d’un jugement sur ses performances. Si vous lui manifestez la confiance que vos précédentes rencontres ont bâtie, il va pouvoir vous rendre heureuse. Donnez et vous recevrez. Votre rencontre trouvera au petit matin de cette première nuit d’amour le véritable fondement de votre couple et sera confronté au quotidien que vous avez décidé d’aborder ensemble, main dans la main.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful