You are on page 1of 1

page 2 Vendredi 8 juin 2012

Le Dauphiné Libéré

LE FAIT DU JOUR
LE BILLET
Y aurait­il un loup ?
PAR GILLES DEBERNARDI

Quel profil a le candidat type de ces élections ?
LÉGISLATIVES DES 10 ET 17 JUIN
n Le candidat type aux législatives de 2012 est un homme, fonctionnaire, de préférence enseignant, et âgé de plus de 50 ans voire même retraité, selon les données publiées par le ministère de l’Intérieur. Sur l’ensemble des candidats, 60 % sont des hommes, soit plus qu’aux législatives de 2007 : 41,6 % étaient alors des femmes. Une majorité des postulants (54,1 %) est âgée de 50 ans et plus. La tranche d’âge la plus fournie est formée des 50­64 ans (2899) et la plus faiblement représentée celle des 18­24 ans (209). Près d’un candidat sur six (1 052) est un retraité. En activité ou non, les enseignants fournissent le plus gros des bataillons de candidats (1 117). Chez les actifs, si l’on retranche les enseignants (870), les fonctionnaires sont le principal corps de métier représenté (693), auxquels on peut agglomérer, par extension, les salariés d’entreprises publiques (200).

Crise oblige, François Hollande a promis de rétablir l’équilibre du budget pendant son quinquennat. Bien malin qui peut dire comment ! L’Élysée, législatives en tête, n’annonce pour l’instant que des bonnes nouvelles. Le Smic augmente, l’allocation de rentrée scolaire aussi, les “vieux travailleurs” retrouvent la retraite à 60 ans. Officiellement, on attend l’audit sur les finances publiques pour aborder les sujets désagréables. Par un heureux hasard, le document ne sera prêt que fin juin – juste au lendemain des élections. D’ici là, le gouvernement continuera de parler d’autre chose. Nul n’ignore, pourtant, que la croissance s’annonce plus faible que prévu. Et la Cour des comptes, présidée par un

brillant socialiste, ne cesse de tirer la sonnette d’alarme. L’urgence commanderait à l’État de freiner ses dépenses en s’attaquant au déficit. Néanmoins, à la veille d’un scrutin décisif, M. Hollande joue la montre. Il sera temps, ensuite, de révéler sa douloureuse stratégie budgétaire. Les Français ont le droit de savoir, mais après le vote ! Ils iront donc aux urnes sans connaître les intentions de Bercy. Martine Aubry, quand même, vient de lever un coin du voile. À l’entendre, des “impôts complémentaires” fourniront “d’énormes” marges de manœuvre. Cette “énormité” effraie un peu. Qui va payer, et combien ? Mystère. La Première secrétaire du PS a oublié le proverbe de sa grand­mère : “Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup”.

ALORS QUE DIMANCHE PROCHAIN, LES ÉLECTEURS ISÉROIS SONT APPELÉS

“Petits” candidats isérois:

OFFRE SPÉCIALE

Pour suivre les Evènements Sport
• EURO DE FOOT • TOUR DE FRANCE • J.O. DE LONDRES NOUS VOUS OFFRONS

À quoi ressemblera la nouvelle assemblée ? Olivier Ihl, Pierre Kukawka et Simon Labouret analysent ce phénomène des candidatures dites “fantaisistes” en prenant tous trois soin d’expliquer qu’« elles n’ont jamais influencé l’issue d’un scrutin ». Photo Archives Le DL/Christophe AGOSTINISet DR

Pourquoi y a-t-il autant de candidats “fantaisistes” à ces élections législatives ? Éléments de réponse (s)…

20% D’ECONOMIE SUR VOTRE ABONNEMENT
■ ABONNEMENT 7 JOURS/7 Par prélèvement ■ ABONNEMENT 7 JOURS/7 pour 3 mois
Pour vous abonner : appelez le

D

RÉSERVÉE AUX 100 PREMIERS NOUVEAUX ABONNÉS

irecteur de recherche honoraire à la Fonda­ tionnationaledesscien­ ces politiques, Pierre Kukawka a tôt fait de remettre les choses en perspective : « Il conviendrait plutôt de se de­ manderpourquoiiln’yenapas plus ! » Et il vrai que, pour seprésen­ ter aux prochaines élections lé­ gislatives, il suffit d’avoir dix­ huitans,d’êtreinscritsurleslis­ tes électorales et, ce qui va sans dire, ne pas être sous le coup d’une mesure d’inéligibilité. Soit… quelque 99 % des

Français adultes ! Outre cela, un député étant l’élu du peuple, il peut se pré­ senter n’importe où, à condi­ tion,bienévidemment,denele faire que dans une seule cir­ conscription. Professeur de science politi­ que et directeur honoraire de l’Institut d’études politiques (IEP) de Grenoble, Olivier Ihl approfondit encore l’analyse : « Àforcedecélébrerlecaractè­ reémancipateurdudroitdevo­ te, on a fini par oublier qu’on était dans le peloton de queue en matière d’éligibilité. Et il

suffit d’observer le nombre de femmes élues ou de représen­ tants issus de la diversité pour s’en convaincre… »

Trois types de candidatures “fantaisistes”
En d’autres termes, le ci­ toyen doit pouvoir marcher sur deux jambes, en exerçant son droit de vote mais aussi en se présentantauxsuffragesdeses concitoyens. EnseignantaumêmeIEP,Si­ monLabourets’empressealors de mettre les points sur les “i” : « Il faut surtout distinguer les motivations de ces candidatu­ res… »

Quel que soit le spécialiste interrogé, on retombe toujours sur le même classement. « El­ les sont d’ordre politique, fi­ nancier et individuel », consi­ dère Pierre Kukawka, jugeant « tout à fait intéressant le parti du vote blanc ; aujourd’hui, il n’est pas comptabilisé, alors qu’il a une vraie significa­ tion… » Deuxième cas de figure, le financement des formations politiques. « Il suffit d’obtenir 1 % des suffrages exprimés dans au moins cinquante circonscrip­ tions pour toucher à peu près un euro par voix », commente Olivier Ihl qui pondère aussi­ tôt :« Avoirundéputépermetà

un parti d’obtenir de 40 à 45 000 € ». Ce qui fait dire à Pierre Ku­ kawka que « ce n’est pas très glorieux de se présenter pour cela », Simon Labouret ayant vu ce « phénomène naître en 1993, exploser en 1997et at­ teindre son apogée en 2002 ». « C’est un hommage rendu à la démocratie autant qu’un signe de vitalité », conclut pourtant Olivier Ihl, estimant qu’il reste beaucoup à faire pour obtenir une meilleure re­ présentation professionnelle au Parlement. « Il y a 27 %d’ouvriers en France ; combien sont dépu­ tés ?…. »
Philippe GONNET

Par prélèvement mensuel, durant les 6 premiers mois, le journal vous coûtera 0,72€ au lieu de 0,90€, du lundi au samedi et 1,20€ au lieu de 1,50€ le dimanche avec TV Magazine et Version Fémina. Je choisis la formule 7 jours (78 numéros/semaine et 13 dimanches + 13 TV Mag + 13 Version Fémina) pour 71,76€ au lieu de 89,70 € soit 17,94€ d’économie*.

Dauphiné Libéré - Service Abonnements - 38913 Veurey Cedex Indiquez vos coordonnées Nom: ......................................................... Prénom: ............................................ Adresse.................................................................................................................. ............................................................ CP/ Ville: .................................................. ............................................................ Tél. : ..........................................................
Pour payer, c’est facile :
❑ Par prélèvement mensuel, je remplis le document ci-dessous et je le retourne accompagné d’un RIB.
J’autorise l’établissement teneur de mon compte à effectuer sur ce dernier les prélèvements ordonnés par Le Dauphiné Libéré pour mon abonnement Dauphiné Libéré. Je pourrai en faire suspendre l’exécution par demande à l’établissement teneur de mon compte et par lettre avec AR adressée au Dauphiné Libéré.

ou retourner après avoir complété le bulletin ci-dessous à :

0800 887 001

**

AUTORISATION DE PRÉLÈVEMENTS 1 TITULAIRE DU COMPTE À DÉBITER
Nom: ................................................................................................. Prénom: ............................................................................................ N°: .................. Rue: ......................................................................... Code postal: I__I__I__I__I__I Ville: ........................................

Date et signature obligatoires

I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I

Établis.

2

Guichet

COMPTE À DÉBITER
N° du compte

Clè R.I.B.

Créditeur LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ
N° National d’Emetteur 421-645

TENEUR DU COMPTE À DÉBITER ........................................................................................................... ........................................................................................................... N°: .................. Rue: ......................................................................... Code postal: I__I__I__I__I__I Ville: ........................................

3 NOM ET ADRESSE DE L’ÉTABLISSEMENT

L’ARDÈCHE, LA DRÔME, LE VAUCLUSE ET LA PROVENCE IE HORS-SÉR EN 22 ROUTES ET 126 BALADES
ÉTÉ 2012 INTEMPS / PR 6.50 A

**Appel gratuit à partir d’un poste fixe

/ 212 PAGES

Informatique et Liberté, le droit d’accès et de rectification des données concernant les abonnés peut s’exercer auprès du Service Abonnements. Sauf opposition formulée par écrit, les données sont communiquées à des organismes extérieurs

En vente chez votre marchand de journaux ou sur : boutique.ledauphine.com
L37-1