You are on page 1of 2

FICHE DE CONCEPTION DE PROJET « VALO’RI : VALOrisation des Résidus Industriels »

PROBLEMATIQUES
• Augmentation du coût des matières premières et du traitement des déchets, • Epuisement des ressources naturelles et pollution liée à l’élimination des déchets, • Potentiel de valorisation des déchets sous-développé en France.

PROJET
Mise en place d’un outil de gestion durable et rationnelle des déchets industriels pour l’entreprise et le territoire, inspiré du concept d’écologie industrielle.

FINALITES
• Favoriser la valorisation des déchets industriels et la co-production, • Optimiser l’approvisionnement en matières premières recyclées, • Encourager la croissance économique durable.
OBJECTIFS

• • • •

Attirer de nouvelles activités, produits et process, Développer les relations « B to B » et les échanges de matières inter-entreprises, Structurer les filières de recyclages existantes et émergentes, Stimuler la R&D sur la valorisation matière.

DELIVRABLES ET EFFETS ATTENDUS
Pour l’entreprise, VALO’RI crée des économies d’échelle sur deux segments de marché par la mise en place de synergies éco-industrielles: • Substitution : Le déchet ou co-produit d’une entreprise est valorisé comme matière première dans une autre unité de production. Deux cas de figure se présentent : 1) Approche process Le déchet d’une entreprise sert de matière première pour une autre. Les deux entreprises baissent leurs coûts de production en contractualisant l’échange en « B to B ». 2) Approche filière Les professionnels du recyclage proposent des filières de valorisation plus compétitives que les filières de traitement conventionnel. • Mutualisation : Deux entreprises produisent un même déchet ou utilisent la même matière première. VALO’RI permet d’optimiser la logistique et une rationalisation : 1) des coûts d’approvisionnement en matières premières ; 2) des coûts de collecte et traitement de déchets ; 3) des coûts de transports des produits : co-wagonnage et co-camionnage (en projet). Pour le territoire, VALO’RI contribue à sa compétitivité et son attractivité : Création d’activités nouvelles avec l’arrivée d’entreprises innovantes ; Gestion durable des zones d’activités et des ressources du territoire ; Rationalisation du maillage économique et de l’irrigation du territoire ; Image renforcée par une démarche concrète de développement durable.

• • • •

Date de réalisation : 06 novembre 2007

MOYENS
VALO’RI se concrétise par une plateforme d’échanges professionnels et interactive. Une partie Hard L’outil proposé est un « Système d’Information» qui: 1) Capitalise l’ensemble des études, état de l’art, données existantes et à venir ; 2) Recense les flux de matières des entreprises : déchets + matières premières ; 3) Repère les synergies éco-industrielles et met en relation les entreprises ; 4) Révèle des pistes de R&D de co-production ou de nouvelles niches d’activités. Une partie Soft « pro-active » Basé sur le modèle de la Bourse de Résidus Industriels du Québec « BRIQ » et la méthodologie issue de l’écologie industrielle, l’outil revêt un caractère « pro-actif », qui le différencie des autres bourses de déchets, par le fait qu’ il propose : • Une animation territoriale coordonnée par un chef de projet et pilotée par un comité de partenaires techniques, économiques et territoriaux, • Une présence auprès des entreprises pour la promotion et l’adhésion au projet puis l’accompagnement et l’expertise technique sur la gestion des déchets, en lien avec les réseaux spécialisés existants, • Une incitation à la recherche et au développement assurant la cohérence entre les besoins des entreprises et les programmes de valorisation matière.

PERIMETRE DU PROJET
Le territoire de Drôme - Ardèche a été privilégié pour des raisons économiques et historiques avec un focus sur les zones des Auréats (Valence), de Bourg de péage - Romans et Annonay à titre pilote. A terme, le projet permettra une transposition et une modélisation à l’échelle régionale. Les entreprises ciblées en priorité répondront aux 2 critères suivants : 1) Entreprises manufacturières, de production ou de transformation, 2) Nombre d’employés de 10 et plus. Le projet s’appuiera sur les études existantes et travaux réalisés : Mise à jour de l’estimation du gisement des DIB en Drôme (INEED 2005), Etudes déchets Bois et Organiques (SMDC, INEED, 2006), Travaux du Conseiller Environnement de la CCI (Prédiagnostics, Actions collectives…), SINDRA de l’Ademe…

DEMARCHE PARTENARIALE (liste non-exhaustive)
Comité de pilotage : CCI, ADEME, CG, CR, DRIRE, ARDI, Gestionnaire de ZA, 4-5 entreprises porteuses (Lafuma)… Comité scientifique : ARDI, Pôles et agences, en cours d’étude.

Date de réalisation : 06 novembre 2007