You are on page 1of 3

GLOSSAIRE

Aérosol
Tout ensemble de particules solides ou liquides en suspension dans un milieu gazeux. Les particules sont conventionnellement considérées comme en suspension si leur vitesse de chute maximale n'excède pas 0,25 m/s. Dans l'air immobile, à la température de 20°C et à la pression de 101,3 kPa, cette vitesse correspond 3 3 sensiblement à celle atteinte par une sphère de diamètre 100 µm et de masse volumique 10 kg/m .

Coefficient d'adsorption-désorption
Rapport de la quantité de substance récupérée lors de la désorption à la quantité totale introduite sur le tube (ou autre échantillonneur éventuel) à l'état vapeur (notation retenue KT).

Coefficient de désorption
Rapport de la quantité de substance récupérée lors de la désorption à la quantité totale introduite sur le tube (ou autre échantillonneur éventuel) à l'état liquide (substance pure ou en solution – notation retenue KD).

Échantillonneur
On appelle échantillonneur, le système comprenant l'orifice de prélèvement, éventuellement le sélecteur de particules et l'étage de collecte (tubes, filtres).

Fraction alvéolaire
Fraction massique des particules inhalées qui pénètre dans les voies aériennes non ciliées.

Fraction inhalable
Fraction massique des particules totales en suspension dans l'air inhalée par le nez et par la bouche. Cette fraction dépend de la vitesse et de la direction de l'air, de la fréquence respiratoire et d'autres facteurs.

Fraction maximale collectée
Fraction massique des particules de l'aérosol collectée par un appareil d'échantillonnage aussi peu sélectif que possible.

Fraction thoracique
Fraction massique des particules inhalées pénétrant au-delà du larynx.

MÉTROPOL

I

GLOSSAIRE

1/3

MAK (Maximale Arbeitsplatzkonzentration)
Concentration maximale d'une substance chimique (gaz, vapeur ou poussière) dans l'air des lieux de travail qui ne provoque pas d'effets défavorables sur la santé du travailleur ou de nuisance inacceptable lorsque la personne est exposée de manière répétée pendant de longues périodes (semaine de 40 heures ou de 42 heures, la moyenne étant effectuée sur 4 semaines dans les entreprises à 4 équipes tournantes).

Témoin
Échantillonneur (filtre, tube…) qui a été emporté sur le site de prélèvement, mais non exposé.

TLV-C (ceiling)
Valeurs plafonds, qui ne doivent jamais être dépassées, même en valeur instantanée. En pratique, si le contrôle instantané n'est pas réalisable, on prélève pendant 30 minutes sauf pour les substances qui provoquent une irritation immédiate pour une exposition brève.

TLV-STEL (Short-Term Exposure Limit)
Valeurs limites d'exposition de courte durée. Elles représentent les concentrations moyennes pondérées sur 15 minutes, qui ne doivent être dépassées à aucun moment de la journée. Les expositions dépassant les TLVSTEL, ne doivent pas se produire plus de 4 fois par jour à intervalle minimal d'au moins une heure. La TLVTWA doit être respectée.

TLV-TWA (Threshold Limit Values – Time-Weighted Average)
Valeurs moyennes pondérées sur 8 heures par jour et 40 heures par semaine.

TRK (Technische Richtkonzentration)
Les valeurs TRK définissent les concentrations minimales de gaz, vapeur ou aérosol réalisables avec les technologies actuelles ; elles sont attribuées pour servir de guide aux mesures préventives et métrologiques, uniquement pour les substances cancérogènes ou suspectées de l'être pour lesquelles ne prévaut aucune valeur MAK.

VLE (Valeurs limites d'exposition à court terme)
Valeurs dont le respect permet d'éviter le risque d'effets toxiques immédiats ou à court terme. C'est une valeur plafond mesurée sur une durée maximale de 15 minutes, en fonction de la nature du risque, des conditions de travail et des possibilités techniques de mesurage.

VME (Valeurs limites de moyenne d'exposition)
Valeurs destinées à protéger les travailleurs des effets à terme, mesurées ou estimées sur la durée d'un poste de travail de 8 heures. Une VME peut être dépassée sur de courtes périodes, sous réserve de ne pas dépasser la VLE, lorsqu'elle existe.

MÉTROPOL

GLOSSAIRE

2/3

Zone respiratoire
Hémisphère de rayon 0,3 m, située devant la face de la personne, centrée sur le milieu du segment qui joint les deux oreilles, et dont la base est le plan passant par ce segment, le sommet de la tête et le larynx. Cette définition est inapplicable quand un équipement de protection respiratoire est utilisé. Remarque Un certain nombre de termes techniques sont définis dans les normes (cf. document "Références et état d'avancement des normes préparées ou examinées par la commission X 43 C - Qualité de l'air. Air des lieux de travail").

MÉTROPOL

GLOSSAIRE

3/3