You are on page 1of 4

ETUDE D'IMPACT

MILIEUX NATURELS
BIOTOPE  Entité définissant l’ensemble des facteurs physico­chimiques  caractéristiques d’un espace naturel (équivalent : milieu de  vie).
La préservation des  biotopes  nécessaires à la survie  d'espèces   protégées est organisée par la Loi du 10 juillet 1976 et le décret   77­1295 du 25 novembre 1977.

(arrêté de)

ENS

Espace Naturel Sensible
Il s'agit  de zones   intéressantes  sur   le plan  écologique,   quoique   non répertoriées au plan national. Inventoriées à l'initiative des Conseils Généraux, elles font l'objet   de mesures de protection  par maîtrise foncière. L'acquisition, les   aménagements, la gestion des espaces naturels sont réalisés en   vue de leur préservation ou de leur ouverture au public.

HABITATS  (directive)

Directive   européenne   concernant   ”la   Conservation   des  Habitats Naturels ainsi que de la Faune et Flore Sauvages”,  adoptée   le   21 mai 1992   par   le   Conseil   des   Communautés  Européennes.
Elle comporte deux grands volets, que les Etats membres ont à   traduire  en  termes   de   politique   interne.   Le  premier  concerne   la   conservation des habitats naturels et des habitats d'espèces, le   second correspond à la protection des espèces elles­mêmes.

ZICO

Zone d'Importance Communautaire pour les Oiseaux
Il   s'agit   de   zones   d'intérêt   majeur,   qui   hébergent   des   effectifs   d'oiseaux   d'importance   communautaire   ou   européenne.   Réalisé   en 1991, leur inventaire a recensé en France 285 sites : en 1994,   la France en a retenu 99 à titre de ZPS.

ZNIEFF

Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique
Il   s'agit   de   l'inventaire   du   patrimoine   ayant   une   grande   valeur   biologique, concernant un secteur géographique. On distingue des   zones : ­ de type I, de superficie limitée, liées à la présence d'espèces   ou de milieux rares ou remarquables, ­ de type II, formées de grands ensembles naturels riches et   peu modifiés. Ces   zones   ne   bénéficient   toutefois   pas   en   tant   que   telles   d'un   statut de protection particulier.

EEC ­ 213, rue de Gerland ­ 69007 LYON)

• Page 1 •

JLB - /1/ - SUNDSTRAND INTERNATIONAL

ETUDE D'IMPACT

ZPS

Zone de Protection Spéciale
Il s'agit de zones dont la France s'est engagée à assurer la conservation   dans   le   cadre   de   la   Directive   Européenne   n°79­409   du   02/04/79   (relative aux oiseaux sauvages). Les sites concernés présentent donc, en   principe, une avifaune sauvage d'un intérêt tout particulier, y compris à   l'échelon européen.

EAU
Conductivité La   conductivité   d'une   eau   est   son   aptitude   à   conduire  l’électricité   ;   elle   constitue   une   bonne   appréciation   de   sa  teneur  en   matières en  solution  : dans  les  eaux  naturelles,  pratiquement   tous   les   éléments   dissous   sont   sous   forme  ionisée et contribuent donc à la conductivité. Une conductivité élevée traduit soit des pH anormaux, soit le  plus souvent une salinité élevée.
L’unité internationale de conductivité est le Siemens, de symbole   S.

DBO5

La   demande   biochimique   en   oxygène,   ou   DBO,   exprime   la  quantité   d’oxygène   (mesurée   en   mg/l)   nécessaire   à   la  destruction   ou   à   la   dégradation   des   matières   organiques  d’une   eau,   avec   le   concours   des   micro­organismes   qui   se  développent, dans des conditions données, dans le milieu.
Il a été convenu, selon les normes en vigueur, d’évaluer la DBO   pendant 5 jours à 20°C, c’est la DBO5.

DCO

La demande chimique en oxygène, ou DCO, est la quantité  d’oxygène,   exprimée   en   milligrammes,   qui   est   consommée  par les matières oxydables, organiques ou non, sous l'action  d'un   oxydant   chimique,   dans   les   conditions   de   l’essai,  contenue dans 1 litre d’eau. Il s'agit de l'unité de mesure des matières inhibitrices.
Celles­ci sont évaluées à l'aide du test ”daphnies”, selon la norme   française T 90­301 qui consiste à déterminer la dilution qu'il faut   appliquer à un échantillon d'eau pour immobiliser (inhiber), après   24 heures, 50 % des daphnies (Daphnia magna) mises en contact   avec le produit. Un échantillon toxique aura un équitox égal ou voisin de 1.

Equitox

Hydrotimétri e

Le titre hydrotimétrique (TH) d'une eau est sa teneur en sels  de calcium ou de magnésium

EEC ­ 213, rue de Gerland ­ 69007 LYON)

• Page 2 •

JLB - /1/ - SUNDSTRAND INTERNATIONAL

ETUDE D'IMPACT

Métox

Il s'agit de l'unité de mesure de la toxicité à long terme des  métaux.
Elle   est   donnée   dans   une   échelle   de   1   à   50,   suivant   quatre   classes de toxicité : • 1 g de zinc ou de chrome = 1 métox • 1 g de cuivre ou de nickel = 5 métox • 1 g de plomb ou d'arsenic = 10 métox • 1 g de mercure ou de cadmium = 50 métox

pH

Mesure de l'état acido­basique d'un liquide.
L'échelle pratique de pH s'étend de 1 à 14. Le pH 7 correspond à la neutralité, tandis qu'un pH inférieur à 7   caractérise un liquide acide et un pH supérieur à 7 caractérise un   liquide basique. Des   pH   compris   entre   5   et   9   constituent   les   limites   dans   lesquelles   un   développement   quasi­normal   de   la   flore   et   de   la   faune aquatique semble être permis. Par ailleurs, il est souvent   difficile d'établir des critères précis en ce qui concerne la vie et la   reproduction   des   poissons   (on   retient   parfois   comme   zone   optimale celle délimitée par les pH extrêmes de 6,5 et 8,5).

STEP

Station de Traitement et d'EPuration des eaux

AIR
NOx Les   oxydes   d'azote   NOx   résultent   principalement   de   la  réaction  de l'oxygène et  de l'azote de l'air sous  l'effet de la  température   de   combustion.   Ils   proviennent   aussi   de   la  combustion de produits azotés.
A  forte  concentration   les   NOx  sont   susceptibles   de   dégrader   la   fonction pulmonaire et d’affaiblir les défenses de l’organisme ; ils   sont responsables de maladies respiratoires chroniques.

DIVERS
ADR Accord   européen   (signé   à   Genève   le   30   septembre   1957)  relatif   aux   transports   internationaux   de   matières  dangereuses par route.

EEC ­ 213, rue de Gerland ­ 69007 LYON)

• Page 3 •

JLB - /1/ - SUNDSTRAND INTERNATIONAL

ETUDE D'IMPACT

NGF

Niveau Général de France
Mesure de l'altitude d'un point quelconque du territoire français,   par rapport au niveau moyen de la mer à Marseille, considérée   par convention comme l'origine des altitudes en France.

EEC ­ 213, rue de Gerland ­ 69007 LYON)

• Page 4 •

JLB - /1/ - SUNDSTRAND INTERNATIONAL