Jämes-César Pellaton 1873 – 1954 Tradition, Précision et Passion

Maître Horloger depuis 1895
Chronométrier, Spécialiste toutes catégories de la montre à tourbillon. Directeur de l’Ecole d’horlogerie du Locle, né au Locle 187 !1"#$.

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion SA FAMILLE
Son %&re 'rédéric ! (lbert )18 * + 1"1$,, horloger spécialiste en tourbillons, e-er.ait sous la raison sociale / 0 (. %ellaton!'a1re 2 Le Locle. Cet atelier 1a li1rer en1iron huitante!deu- tourbillons. D&s 18"3 'rédéric!(lbert est membre de la commission de l4école d4horlogerie. 5l 6 sera tr&s acti7. Chronom&tre à tourbillon, (rgent, émail, laiton, acier. Diam&tre/ # mm. Epaisseur/ 17 mm. 8ou1ement gra1é/ (L9E:; %ELL(;<=!'(>:E LE L<CLE =? 71

ers 1"33

5n1. 5!*#1

>

9o@tier de tra1ail en argent, muni de deu- lunettes. Le cadran en émail blanc est peint de chi77res arabes pour les heures. %etit cadran des secondes rapporté.

*

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion
Le mou1ement à ponts, à remontage au pendant, est caractéristiAue de la production d4(lbert %ellaton!'a1re )18 $!1"1$,. 5l poss&de un barillet denté, une couronne et un rochet à Bdents de loupB, deu- chatons en or Aui maintiennent la cage du tourbillon et la roue des minutes. Le tourbillon dont le pi1ot in7érieur de la cage en acier poli porte l4aiguille des secondes e77ectue si- sauts par seconde )*1C33 alternancesDheure,. 5l comporte un échappement à détente ressort, une roue de AuinEe dents en or, un balancier compensateur à 1is de réglage en platine et un spiral 9reguet en acier bleui. Le secteur de réglage en or est 7i-é sur le double bras de la cage. (lbert %ellaton!'a1re construisit plus de 8* chronom&tres à tourbillon, tous munis d4un échappement à détente!ressort. FistoriAue / Entré au 85F en 1" 3. E-position / 1""C 85F, p 1$, repr. 9ibliographie / 85F, 1"C1, p. #7, repr. G 1"7$, p. 87, repr. 8eis, 1""3, p. 1C1, repr.

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion
Forloger 1ers 18"#. ( remplacé ;héophile Haspard, Léopold De7osseE )1878 ! I,, en 1"*C, à la direction de l’Ecole d4Forlogerie. 8embre en 1"3# de la commission du musée à l4époAue du ;echnicum G >ice!président en 1"1" G président de 1"*C ! 1"#3 =:=.

5l 1a marAuer de son empreinte le monde horloger Loclois. %résentons!le sous $ aspects maJeurs / 1 ! L’homme * ! L’enseignement ! La 7abrication de tourbillons $ ! Le musée d’horlogerie De son mariage il aura 1 7ils et * 7illes.

$

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion L’HOMME

Chronométrier, Spécialiste toutes catégories de la montre à tourbillon. Directeur de l’Ecole d’horlogerie du Locle, né au Locle 187 !1"#$.

Maître Horloger depuis 1895

#

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion
Dans sa Jeunesse il est moniteur de l4école du dimanche au coll&ge de la Saignotte. 5l 6 conna@t tout le monde. %ar la suite, en sou1enir de cette occupation, il monte chaAue année à =oKl, au coll&ge oL les él&1es le re.oi1ent en chantant sa mélodie pré7érée/ 0 LE 85=M5; CF:N;5E= 2 5l s46 associe a1ec sa 1oi- de ténor. ( la 7in de la soirée il distribue des chocolats à tous les en7ants présents. L’un des loisirs au-Auels il tient, c4est sa partie de cartes, a1ec trois amis, une 7ois par mois minimum. 5ls se réunissent au- Hillotes autour d4un lapin sa1oureu-. (utre loisir important / la présidence de la société de musiAue du Locle. Celle!ci a pour obJecti7s d4animer la 1ie culturelle en in1itant des artistes plus ou moins connus. Lors d4un apr&s!concert oL est in1ité Ernest (nsermet, son cOté 0 pince!sans!rire 2 lui 7ait demander au ma@tre en lui o77rant un emballage de Hriottes au Pirsch. 0 ConnaissieE!1ous la di77érence entre un diapason et la 7abriAue Qlaus I 2 Sans réponse d’(nsermet, RSmes!César %ellaton donne la solution / 0 Le diapason donne le la au choc. La 7abriAue Qlaus donne le choc au la. 2 ( l’école, il est strict, e-igeant. Mne taloche est 1ite donnée. ( un 1isiteur important à Aui il montre la Aualité de ses pi&ces en acier poli, il s4entend répondre / Auel beau =icPelage TTT 5l reprend la pi&ce, la remet dans son étui sans rien répondre. 5l lui est arri1é, lors de réunion amicale de prononcer un discourt en allemand de cuisine le ton et les gestes étaient si parlant Au’à la 7in du spitch les auditeurs applaudissaient sau7 les Suisses allemand.

C

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion L’ENSEIGNANT

Maître Horloger depuis 1895
Chronométrier, Spécialiste toutes catégories de la montre à tourbillon. Directeur de l’Ecole d’horlogerie du Locle, né au Locle 187 !1"#$.

7

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion
1er Août 1903 5l est engagé comme ma@tre de l’enseignement des échappements, tra1ail Aui était le sien le sien cheE Ml6sse =ardin. 5l est choisi parmi d4autres candidats. 1908 5l se 1oit con7ier, en plus des échappements, l’enseignement de la théorie d’horlogerie. 1912 5l donne des cours du soir dans sa spécialité. Ses cours ont beaucoup de succ&s. Cette année, il 6 a *" personnes. L4intérUt 1a grandissant JusAu’en 1"18 G 5l 7aut dédoubler le cours. Cette 7ormation est reconnue par l’attribution d’un certi7icat. 1914 – 1918 :emplacement en plus de son enseignement, des ma@tres mobilisés. 1917 5l en1isage de changer de place, des o77res plus intéressantes lui a6ant été 7aites. (pr&s discussion et re1alorisation de ses conditions de rémunération, il décide de rester à l4école. 6 Ju !!et 1918 =omination au poste de sous!directeur apr&s a1oir assumé l’intérim pendant trois mois du poste de directeur. Cette promotion ne lui permet pas de remplir sa 7onction d’enseignement à 133 V G le poste est dédoublé. 1921 5l écrit un li1re sur la théorie des échappements. La Aualité de celui!ci est telle Au’il de1ient obligatoire dans toutes les écoles de Suisse sau7 à la Chau-!De!'onds Aui utilise le li1re écrit par %. 9erner. Ce li1re est aussi utilisé à l’école de 9esan.on en 'rance et traduit en allemand. Cet ou1rage conna@tra cinA rééditions. :emarAuons, sur la page de cou1erture, les mentions sui1antes / En 1"*1 RSmes!César %ellaton sous!directeur de l’école d’horlogerie. En 1"*8 RSmes!César %ellaton directeur de l’école d’horlogerie. En 1"$# et sui1antes RSmes!César %ellaton ancien directeur de l’école d’horlogerie et Dr Fonoris Causa. 1924 =omination à l’o77ice du contrOle par la marAue de Aualité des montres. 1er A"r ! 1926 =omination au poste de directeur. 5l remplace 8. %. De7osse6. Les tWches du bureau techniAue et son enseignement sont con7iés à 8. :. La1est, ancien directeur techniAue de Xénith.

8

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion
1929 Des rumeurs dans le public laissent entendre Aue nos écoles 7orment trop d’él&1es étrangers. RSmes!César %ellaton, apr&s contrOle, 7ait sa1oir Aue l’école du Locle n4a 7ormé, en mo6enne, Au4un él&1e étranger par année. %our couper court à cette contro1erse l’engagement d4un él&1e étranger est soumis à la Chambre suisse de l’Forlogerie.

1932 Sortie du li1re 0 Cours de réglage pour régleuse 2. 5l est l4Yu1re de 88. RSmes!César %ellaton et Léopold De7osse6. A##$e% &e 'r %e ( ')*+,-e. Les probl&mes liés à cette situation obligent les écoles d’horlogerie du Locle et de La Chau-!De!'onds )et les autres, à mieu- répartir les mati&res enseignées dans les deuécoles simultanément. Ce sera chose 7aite et sans licenciement. D4autre part, l’école doit mettre sur pied des cours de 7ormation et de per7ectionnement pour les chOmeurs. Cette disposition est obligatoire pour les chOmeurs de moins de *# ans. 1936 Création de classes de préapprentissage de 7a.on à améliorer la 7ormation pro7essionnelle. 1937 L’école a77iche à nou1eau complet. RSmes!César %ellaton est in1ité en 'inlande à l4occasion de l’e-position des horlogers 'innois. Son li1re sur l’échappement a été traduit dans la langue du pa6s. 5l est alors décoré par la Société des Forlogers 7inlandais de l’<rdre de la :ose 9lanche de 'inlande. C’est la premi&re 7ois Au’une telle distinction est remise à un étranger.

"

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion
1938 RSmes!César %ellaton est délégué du ;echnicum au- assises de la Société 7ran.aise de Chronométrie. 1er No"e+/re 1938 L’uni1ersité de =euchWtel 7Ute son centenaire. ( cette occasion, celle!ci décerne deuDoctorats Fonoris Causa à RSmes!César %ellaton et %aul 9erner. 1939 RSmes!César %ellaton prend sa retraite, il est remplacé par 8. :. La1est. C’est le moment de le nommer %résident de la Commission de l’Ecole d’horlogerie et membre du bureau de la commission du ;echnicum. 1939 – 1940 %endant les %ériodes de mobilisation des ma@tres de l’école, il 7ait!les remplacements nécessaires. 1948 5l est conseiller ;echniAue de l’e-position horlog&re tenue à =euchWtel du 3 Juin (u 18 Juillet. Cette mUme année il re.oit lors du Congr&s des horlogers Suédois la Hrande 8édaille d’<r SchZender. %endant toute la période de son enseignement, lors des cérémonies de remise des diplOmes, il dirige un orchestre d’él&1es et un chYur mi-te. 5l est honoré par le titre de président d’honneur de plusieurs sociétés.

13

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion LA FA12I3ATION 4E TO521ILLONS

Maître Horloger depuis 1895
Chronométrier, Spécialiste toutes catégories de la montre à tourbillon. Directeur de l’Ecole d’horlogerie du Locle, né au Locle 187 !1"#$.

11

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion
5l 1a promou1oir à l’école, pour les él&1es doués, la 7abrication de tourbillons. En 1"3", le *e tourbillon d’un él&1e est terminé au moment oL le 1 er tourbillon est en obser1ation à l4<bser1atoire de =euchWtel, oL il obtiendra un 1er pri-.

1*

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion
( l’E-position =ationale de 9erne en 1"1$, l’école e-pose des tourbillons parmi d’autres pi&ces. %endant la période oL il a enseigné, les él&1es sortiront 1ingt!trois tourbillons.

[uant à ceu- Au’il 1a e-écuter personnellement, il 6 consacrera son temps libre, les 7ins de semaines et les 1acances. 5l li1re trente!cinA cages à la maison %ateP!%hilippe et AuelAues autres à Hirard!%erregau-. 5l li1re aussi AuelAues mou1ement à la maison Ml6sse =ardin et AuelAues!uns à la maison Xénith.

1

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion
D&s sa retraite il 1a li1rer des tourbillons sur commande à une client&le pri1ée. [uelAues!uns de ceu-!ci se trou1ent au 8usée du ChWteau des 8onts.

En 1"#1, il termine pour le musée d’horlogerie de la Chau-!De!'onds un tourbillon 7ait par son p&re sur un calibre 1"’’’. 5l e-écute pour le musée un tourbillon de démonstration, s6st&me 9eno@t, diam&tre 8 mm.

1$

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion

5n1. 5>!8C

J6+e%73$%,r 8e!!,to# Le Lo'!e
;ourbillon de démonstration, s6st&me de 9eno@t. Laiton doré, acier. D/ 8 mm %latine gra1ée/ 'abriAué spécialement pour le 8usée d’Forlogerie de La Chau-!de!'onds par RSmes!César %ELL(;<= D: F.C. Le Locle 1"#1 RC%D# et numéro C7#"

1#

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion J6+e%73$%,r 8e!!,to# Le Lo'!e
8onté sur une ébauche de chronom&tre de marine Ml6sse =ardin, ce tourbillon de 9eno@t comporte un balancier Huillaume à masselottes en laiton, également appelé 0 balancier intégral 2, et un spiral c6lindriAue en palladium. Dans le tourbillon de 9eno@t, dispositi7 in1enté par (chille 9eno@t 1ers 18##, il n’6 a pas de cage de tourbillon. Le balancier est placé au!dessus de la roue d’échappement et re.oit son impulsion directement par le spiral, Aui est placé à l’en1ers, et dont le piton est 7i-é sur un bras solidaire du pi1ot supérieur de la roue. Le piton est ainsi mis en rotation par la roue, et ce mou1ement est transmis par le spiral au balancier. L’échappement est particulier, a7in d’assurer le dégagement et le repos lors de l’arc d’oscillation du balancier. 9ibliographie / 85F, 1"C#, p. "$, repr.

1C

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion
5l sort en 1"*C, le tourbillon le plus petit du monde sur un calibre 13 1D*B4. 5l 6 met la derni&re main le soir de la Saint!S6l1estre, 1 décembre 1"*C. ( cette occasion, il a77irme / 0 5l n4est pas encore né celui Aui en 7era un plus petit 2.

=ul n’est proph&te dans son école, puisAue le dé7i a été rele1é par l’un de ses 8a@tre 8. 'ritE :obert!Charrue, Aui termine en 1"$# un tourbillon sur une montre 8 1D* B\. Cette 7ois, c’est le plus petit T

17

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion LE M5S9E 4’HO2LOGE2IE
Le musée est créé le 1$ Juillet 18$". 5l sera rattaché à l’école industrielle. En 1"3# RSmes!César %ellaton est nommé membre de la commission dudit musée. 5l en de1ient le 1ice!président en 1"1" et président en 1"*C et il le reste JusAu4en 1"#3. En 1" 8, le musée se trou1e dans la salle $$. Comme le besoin d’e-tension de l’école se 7ait sentir, on lib&re ce local en mettant les pi&ces du musée en caisses. Celles!ci seront 7réAuemment changées de place. En 1"#1, RSmes!César %ellaton, apr&s une répétition 1ocale accompagnée par 8lle Xep7 )7uture épouse de 8. E. Robin,, propose à celle!ci d’engager son 7utur mari comme conser1ateur du musée. Elle accepte et le 7utur mari suit TTT

A5 LE3TE52
Cette courte biographie de RSmes!César %ellaton 1ient combler un 1ide ressenti par tous ceu- Aui ont à cYur le ra6onnement de la >ille du Locle. Elle ne peut Utre e-hausti1e, mais l’essentiel a été dit. Le 18 septembre *337 Ch.!(. 9reguet

8ichel DaZalibi

18

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion 1I1LIOG2A8HIE
:apports annuels de l’école d’horlogerie du Locle, année 1"3* à 1"$3. %laAuettes des #3éme et 133éme anni1ersaire de l’école d’horlogerie. :. 8eis Le ;ourbillon. Rean!%aul 9ourdin, les 7abricants d’horlogerie Loclois 178#! 1"8#. :épertoire des horlogers Loclois ]>55e ! ]]e si&cles. RSmes!César %ellaton, Cours d’échappement 1er à Ce éditions. RSmes!César %ellaton, 0 Le tourbillon 2, in annales 7ran.aises de chronométrie 1"#1. RSmes!César %ellaton, 0 La montre à tourbillon 2, tiré à part du Rournal suisse D’Forlogerie et de 9iJouterie =? !$, année 1"$1, dédicacée à 8. Fenri ChabloE. 8.5.F., Le tourbillon, édité à l’occasion de l’e-position sur ce suJet du 37 Juin (u *" septembre 1""C. :emerciement particuliers à 8. Ephrem Robin Aui a é1oAué une bonne partie des anecdotes mentionnées, les autres étant des sou1enirs d’en7ance de 8me 9ett6 9edert! %ellaton.

(lbert %ellaton!'a1re

1"

Jämes-Cesar Pellaton 1873 - 1954 Tradition, Précision et Passion

                  

5l est né le *$.1*.187 au Locle et est mort le 1$.31.1"#$ au Locle. (dresses au Locle 8arais *3 et Chemin blanc . <riginaire de ;ra1ers =E. Son p&re était 'rédéric!(lbert %ellaton et sa m&re Louise!Roséphine née 'a1re! 9ulle. Ses a6eu- paternels étaient / Fenri!S6l1ain et (d&le!Mranie %ellaton. Ses a6eu- maternels étaient / (mi!Louis 'a1re!9ulle et Roséphine née Dubois. Son épouse était Laure!(mélie <thenin!Hirard née le *#.31.187C, décédée le 3$.3$.1"$7. ( sa naissance deu- oncles horlogers au Locle sont cités comme témoins / 'ritE 'a1re!9ulle et (uguste %ellaton. >eu7 de Laure!(mélie née <thenin!Hirard 5l a1ait huit 7r&res 5l apprend le métier d4horloger cheE son p&re. 5l e-erce également le métier de chronométrier. Engagé cheE Ml6sse!=ardin. Entre en 1"3 à l4Ncole d4horlogerie du Locle, oL il demeure C ans. Directeur de cette Ncole de 1"*C à 1" ". Che1alier 1&re classe de l4<rdre de la :ose blanche de 'inlande. Ses en7ants Louise!Reanne 8arguerite née le *8.3 .1"33 décédée le *$.oct. 1"#C. Reanne!:ené née le *7.3*.1"3 8ariée à la chau- de 7onds. RSmes!^il7red né le 3 8ai 1"3C décédé le *7.3*.1"#$. deu- en7ants / Rean!%ierre ^il7red né le 3# =o1. 1" 1. Reanine!=ad&ge 31.Sept. 1" $.

*3