Chapitre 1 : Présentation de l'entreprise.

Les entreprises sont au coeur de notre système de production, elles contribuent largement à la richesse nationale, elles sont génératrices d'emplois (fonction sociale). On peut concevoir l'entreprise de deux manières : un système de production, un groupement social(groupement d'humains).

I/L'entreprise est une unité de production.
Définition : l'entreprise transforme les facteurs de production en biens ou en services destinés à être vendus sur le marché (biens ou services marchands).Le travail peut être manuel ou intellectuel & est fourni par le personnel. Le capital comprend les biens utilisés pour la production & les ressources naturelles (bois, terre, eau, énergie), on parle de capital circulant (stocks, marchandises, matière premières) ou capital fixe (machines, équipements). L'entreprise doit combiner ces facteurs de production afin de produire de la valeur qui est différente d'une entreprise à une autre. L'entreprise va produire de la valeur en fonction de sa capacité à combiner ces facteurs de production, on se situe dans le savoir faire. Les coûts de fonctionnement de l'entreprise concernent le travail, le capital productif. La notion de productivité est la valeur produite divisée par la quantité de facteurs utilisés. La productivité amène à la courbe d'expérience. La productivité va s'accroître lorsque les quantités de production cumulées augmentent (= la courbe d'expérience). La gestion de la production découle de la courbe d'expérience. La gestion de la production est l'ensemble des activités qui participent à la conception à la planification l'ordonnancement, l'enregistrement & le contrôle des activités de production des entreprises. L'approvisionnement est une technique qui permet de livrer un bien à un tiers. Deux flux sont à distinguer en terme d'approvisionnement : les flux physiques & les flux administratifs. Il y a plusieurs critères pour l'approvisionnement : - le coût de l'approvisionnement. - le délai d'approvisionnement & les capacités de stockage du magasins.On peut opter pour un circuit court c'est à dire pas d'intermédiaire ou les circuits intégrés où il y a des intermédiares. L'entreprise va combiner ces facteurs de production & va pouvoir dégager de la valeur ajouté qu'elle va distribuer aux différents acteurs : - les salariés en premier. - investir pour améliorer la pérennité de son entreprise. - elle va payer l'état. - elle va payer les actionnaires.

II/L'entreprise est une cellule sociale.
Cela veut dire que pour produire l'entreprise a besoin de la collaboration d'individus. Ces individus possèdent des compétences différentes, des attentes différentes de l'organisation. Néanmoins, pour garantir la réussite de la collaboration entre les individus il va falloir établir des normes de conduites communes. Ces règles de conduite sont essentielles parce qu'elles permettent de coordonner les activités. Management : c'est l'ensemble des techniques d'organisation, de ressources qui sont mises en oeuvre pour l'administration d'une entreprise.Vis à vis du personnel, l'organisation remplie deux fonctions : - Une fonction économique (salaire). Une fonction sociale (le fait de permettre aux individus d'être acitfs, de communiquer, de se sentir utile, de faire usage de leurs capacités physiques ou intellectuelles).Des gens participent à l'activité de l'entreprise. Il y a les apporteurs de capitaux qui apportent des moyens en argent ou en nature, des compétences, services professionels. Il y a les dirigeants qui ont pour mission d'orienter la vie de l'entreprise. Ils vont prendre les décisions qui s'imposent pour assurer le bon fonctionnement de l'entreprise. C'est l'ensemble du personnel qui participe à l'oeuvre commune de production contre le salaire. Dans les non cadres il y a les techniciens.. Le management va coordonner les activités des salariés dans l'entreprise. Il doit répondre à des critères de qualité (guidés par les exigences des clients). Il va être orienté suivant les coûts c'est à dire qu'il faut maîtriser les coûts de fonctionnement, la gestion des délais. Le management c'est organiser pour atteindre un objectif commun donc on va organiser des groupes de travail au sein de l'entreprise. Derrière ces groupes on souhaite coordonner les activités. Définition de lien de subordination (organigramme de l'entreprise).

III/ Les étapes de la vie d'une entreprise.
Le cycle de vie se compose de quatre phases : développement. - La maturité. - Le déclin. - La naissance. - Le

1) La naissance de l'entreprise.
Il va falloir identifier la naissance par l'émergence d'une idée. Pour trouver des idées il va falloir observer la conccurence (nationale ou internationale), le milieu du travail, la vie quotidienne. L'entreprise va créer des besoins pour assurer sa pérennité. On peut regarder la presse spécialisée, participer à des salons professionnels. Pour créer son entreprise il va falloir combiner un certain nombre de qualités : avoir de

l'ambition, de la curiosité, de l'indépendance, un certain goût du risque, être un bon négociateur, avoir des capacités d'animation, être motivé, être flexible/adaptable. Il existe plusieurs solutions pour trouver des ressources financières : tout d'abord les apports personels, des emprunts (banque), des primes/subventions publiques & des sociétés capitales risques qui investissent dans votre entreprise.Les étape de la création d'une entreprise sont : Les démarches administratives. - L'idée. - L'étude de faisabilité. - La naissance de l'entreprise.L'étude de

faisabilité consiste à chercher, vérifier que l'idée est réaliste & viable. Ensuite il y a la réalisation d'une étude de marché (opportunités/menaces) & d'un diagnostique interne (forces/faiblesses). Il va falloir créer un projet qui va reprendre les éléments clefs de la future entreprise (hiérarchie, statut juridique, source de financement, revenus...). Il y a aussi la proposition d'étude de rentabilité de l'activité (seuil de rentabilité) ainsi qu'un plan de financement. C'est auprès de la CCI (Chambre des Commerces & d'Industrie) que les entreprises s'inscrivent.

2) Le développement de l'entreprise.
Lorsque la clientèle s'élargie c'est un signe de développement tout comme l'augmentation des moyens de production (grâce à l'investissement) ou le fait que l'on doit recruter pour déléguer (modification de la structure de l'entreprise & du statut juridique de l'entreprise).

3) La maturité de l'entreprise.
Les signes de maturité sont notamment l'affaiblissement de la croissance. On est plus avec l'idée de maintient de la clientèle, du marché que de conquète. On commence à observer un effet de saturation au niveau des consomateurs, donc on cherche à relancer avec de nouveaux produits (création de besoin). On observe une inélasticité de la demande, une surcapacité de production, on voit apparaître des places sur le marché, des maturités au niveau technologies, des exigeances de la part des consomateurs.

4) Le déclin.
Il y a plusieurs façon de décliner : la cessation totale de l'activité, la disparition de l'entreprise ou la reprise de l'entreprise par un tiers . L'entreprise : c'est un agent économique dont la fonction principale est de produire ou de distribuer des biens & des services. Elle est également une cellule sociale, un groupement humain.La production : c'est une activité déstinée à créer un bien ou un service en vue de

s satisfaire un besoin à partir de facteurs de production. Le travail : c'est une activité humaine salariée, un des 3 facteurs de production.Cylcle de vie de l'entreprise : évolution de l'ets de sa naissance à sa mort.

!Chapitre 2 : L'environnement de l'entreprise.

Définition de l'environnement : il comprend tout ce qui est situé en dehors de l'entreprise (client, fournisseurs, l'état). Les entreprises doivent s'adapter continuellement à leur environnement pour survivre. S'adapter à leur environnement signifie qu'elles vont modeler leur mode de fontionnement en fonction de la nature (la spécificité) de l'environnement.

I/ Le macroenvironnement de l'entreprise.
On peut dénombrer huit composantes de l'environnement & que chaque sous environnement est source d'opportunités, d'informations mais aussi de contraintes pour la vie de l'entreprise. Les huit composantes sont : - L'environnement économique c'est à dire l'adaptation à faire par rapport au marché. Cet environnement va créer des opportunités, des contraintes.. - L'environnement démographie : les salariés à la retraite. Il créé des opportunités pour certaines entreprises. - L'environnement réglementaire ou juridique c'est à dire l'état. L'environnement internationale. L'environnement social. - L'environnement technologique c'est à dire le - L'environnement

téléphone portable, la recherche de ce qu'il se fait chez les conccurents. - L'environnement écologique. culturel.L'entreprise doit être capable d'identifier les menaces & les opportunités dans ces environnements. Ce diagnostique permet à l'entreprise de révéler ses forces & ses faiblesses. La pérennité de l'entreprise dépend de la capacité de l'entreprise à comprendre cet environnement. Pour réagir de manière pertinente, l'entreprise doit être capable d'anticiper les variables de ces environnements.Les critères : - Le degré de stabilité de l'environnement. - Le degré d'hostilité - Le degré (conccurents agressifs, réadaptation par rapport aux conccurents). de complexité du marché.

- Le degré de diversification des marchés de

l'entreprise. Les contraintes subies par l'entreprise ou les opportunités qui lui sont

offertes sont plus ou moins fortes en fonction des caractéristiques de l'environnement à savoir : son degré de stabilité, son degré d'ostilité, son degré de complexité (règlementation interne), son degré de diversification des marchés de l'entreprise (un coeur de métier ou plusieurs coeurs de métier).

II/ Le microenvironnement de l'entreprise (clients, fournisseurs..). III/ Les intéractions entre l'entreprise & son environnement.
1) L'environnement est une souce d'informations. 2) Les contraintes (menaces) pour l'entreprise.
C'est à dire que cet environnement va affecter la position conccurentielle de l'entreprise en agissant sur les ressources dont elle a besoin pour fonctionner, sur la manière dont elle va combiner ses facteurs de production ou encore sur la manière dont elle va distribuer ses produits. Les différentes contraintes possibles sont : les difficultés d'approvisionnement, l'augmentation du prix des matières premières, l'évolution des salaires, le poids des négociations des fournisseurs.

3) L'environnement est source d'opportunités.
Il peut offrir à l'entreprise des opportunités de différentes natures (phénomène de mode, conccurents qui ferment..). Les entreprises doivent saisir les opportunités de croissance ou de reconvertion qui s'offrent à elles. L'entreprise peut choisir de se diriger vers de nouveaux marchés pour croître ou maintenir son activité. Les opportunités dans un environnement à dominantes culturelles sont : le changement dans les habitudes de consomation.. - Dans un environnement écologique : attitude vis à vis de la pollution. - Dans un environnement démographie : augmentation de la population.

IV/ L'environnement conditionne le fonctionnement l'entreprise.
1) La structure mécanique.

Pour cette structure il y a un environnement stable, homogène, simple & peu hostile. On observe une division du travail horizontale & verticale.Verticale : beaucoup de niveau de travail.Horizontale : fonction, service marketing..Il y a une coordination du travail par la standardisation des procédures. La coordination du travail est l'organisation du travail, qui fait quoi & comment. Cela veut dire que tout est normalisé par une règlementation interne. Il y a une départementalisation par fonction c'est à dire le cloisonnement des différentes fonctions. Il y a une forte centralisation dans ces structures qui est le fait de se dire que toutes les décisions sont prises par le sommet de la hiérarchie.Les acteurs influants sont des analystes ou des experts. L'organisation est un système dont l'objectif est la survie, la croissance. Par exemple le responsable RH n'a qu'un rôle de technicien (gestion des fiches de paye, des congés, du recrutement interne ou externe), il possède un pouvoir décisionel faible & gère un effectif élevé.

2) La structure organique.
L'environnement est instable, hétérogène, complexe & hostile. On observe une division du travail horizontale & verticale faible. La coordination du travail passe par la standardisation des résultats ou des qualifications, c'est une organisation qui fonctionne sur un mode d'agencement mutuel. Les liaisons entre les unités sont assurées en fonction des marchés, des produits. Il y a un souhait de décentralisation en ce qui concerne les décisions. En réalité, il s'agit beaucoup des décisions opérationnelles & quelques fois les décisions stratégiques. Le RH est le partenaire de la stratégie de l'entreprise. Il agit comme une manager polyvalent & a un pouvoir décisionel important. Il va adapter la masse salarial quantitativement & qualitativement à la stratégie de l'entreprise (la vision de l'entreprise à n+1 ou t+1). Environnement : ensemble des éléments externes à l'entreprise susceptible d'influencer son activité. Les contraintes de l'environnement sont les limitations économiques, physiques, légales ou règlementaires à l'activité d'une entreprise. La flexibilité : capacité d'une entreprise à s'adapter au modification de son environnement.Opportunités : éléments favorables de l'environnement que l'entreprise peut saisir.

CHAPITRE 3 : IDENTITE, CULTURE & PROJET D'ENTREPRISE.

Toute entreprise à son histoire, son système de référence, ses habitudes, ses comportements, sa manière de traiter les problèmes & de percevoir son environnement.

I/ L'identité & la culture.
L'identité & la culture sont deux notions qui se complètent.

1) L'identité.
L'identité est l'ensemble des éléments qui permettent de distinguer l'entreprise aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur. Exemple : le nom, le logo, le produit, l'organigramme, le mode de management, les outils de production, les bâtiments. Elle est constituée par tous les éléments qui fondent la cohésion de l'entreprise. Ils assurent aussi sa spécificité & sa stabilité dans le temps.

2) La culture.
La culture est l'ensemble des valeurs, des modes de pensée, des croyances partagées par les membres de l'entreprise. C'est la manifestation du vécu de l'entreprise. C'est l'ensemble des références qui sont partagées dans l'entreprise & qui se construisent tout au long de son histoire. La culture est la résultante d'une succession d'évènements. Définition de Mintzerberg : "la culture est l'âme de l'oganisation, les croyances & les valeurs, comment elle se manifeste. Je considère la structure comme le squelette, la chair & le sang, alors que la culture est l'âme qui maintient le tout ensemble & lui donne force de vie."La culture d'entreprise oriente & facilite les efforts du personnel. Cette culture permet une meilleure cohésion par la réalisation d'objectif commun & la simplification des structures, des consignes ou encore des notes de service.Pour que cela fonctionne il faut que la culture soit commune, qu'elle soit partagée par tous les membres de l'organisation. Néanmoins il n'y a pas de culture unique de l'entreprise, il y a un ensemble de sous cultures. On distingue différents types de culture : -La culture fragmentaire qui implique - La culture mercenaire qui se une faible cohésion des membres à l'organisation dans la mesure où ils ont une grande autonomie & peu de relation entre eux. tâche commune. traduit par une cohésion limitée aux solidarités imposées par la réalisation de la - La culture de raison qui se manifeste par un fort sentiment d'appartenance sociale même si l'activité ne demande que peu de coopération.La culture repose sur la mémoire collective. Il y a la communication informelle, les rites, les normes de comportements, des mythes (légendes qui se rapportent à l'histoire de

l'entreprise, ses succès...) & des héros.

3) Culture & mondialisation.
Bien que les entreprises tentent de développer une culture organisationnelle elle demeure tributaire des cultures nationales.Gert Hofstede a fait une étude dans les année 90 sur IBM qui montre que la culture d'entreprise n'est pas la même en fonction des filiales. Pour lui la culture est un conditionnement inconscient (un processus de programation mental). Il a conduit son enquête dans 50 pays différents, il étudie 5 manifestations de la culture différentes : règles, plus il y a de contrôle au niveau de l'incertitude. - la distance hiérarchique. - le contrôle de l'incertitude. Cela se réfère aux règles. Plus il y a de - L'individualisme ou le collectivisme. Dans une organisation à tendance collectiviste, c'est le groupe qui fonctionne avant tout. Dans les organisations individuelles, les performances sont évaluées individuellement. - La dimension masculine ou féminine. Dans les sociétés masculines "vivre pour travailler" on applique le management autoritaire alors que dans les sociétés féminines "travailler pour vivre" on est dans le management participatif. - La dimension à court ou moyen terme.

4) Les apports de la culture dans le management.
La culture est facteur de performances car elle permet de dynamiser l'entreprise en rassemblant l'énergie de ses membres autour de quelques valeurs essentielles. Elle permet de définir des axes stratégiques mais aussi d'impliquer les salariés. La culture est un facteur de perfomances économiques tout comme un facteur de performances sociales mais aussi un facteur de cohésion. On va essayer de renforcer ce sentiment d'appartenance à un groupe. La culture peut faciliter le changement puisqu'elle est rassurante mais elle peut également générer des freins importants car les salariés ne sont pas forcément favorables aux modifications.

II/ Le management du projet de l'entreprise.
Le projet est ce que souhaite devenir l'entreprise. C'est un message de l'entreprise aux salariés destiné à suciter leur adhésion à 3 affirmations : - L'affirmation de ce qu'est l'entreprise. - L'affirmation de ce que veut être l'entreprise.

L'affirmation de ce qui fonde ses choix & son fonctionnement. L'enjeu du projet & de placer l'entreprise de façon à se qu'elle soit plus performante par rapport aux conccurents. Tout cela en mettant en place des techniques de communication pour mobiliser les salariés.Le projet d'entreprise doit mobiliser l'ensemble des salariés

pour faire converger les énergies dans une direction commune. Le succès de ce projet repose sur la capicité à créer du sens. Ce projet d'entreprise doit être largement expliqué en cas de conduite de changement. On peut se reposer sur plusieurs leviers comme la diffusion de l'information (intranet : journal interne.), l'adhésion de la ligne hiérarchique (le topdown), la mise en place de forum.Quelles sont les composantes du projet d'entreprise ?Les trois composantes du projet sont : - La mission c'est à dire préciser le rôle que l'entreprise entend remplir. mission. - Les valeurs culturelles destinées à modeler les aptitudes & le Des plans d'action. C'est la réalisation d'une liste d'engagement pour réussir cette comportement de l'ensemble du personnel.Ce projet d'entreprise donne une raison de travailler, il insuffle une ambition au personnel.Pour aboutir ce projet necessite la désignation d'un chef de projet. Son rôle est d'assurer la réalisation effective du projet en veillant à l'optimisation des ressources qu'il dispose tout en prenant en compte les contraintes qui pèsent sur le projet. Le chef de projet rencontre des contraintes comme les coûts, le financement, la qualité, la gestion des délais ou encore les relations interpersonnelles. Ce chef de projet veille à concevoir, organiser & contrôler un processus de réalisation. Dans cette optique il définit un organigramme du projet & il va assigner des objectifs de réalisation à chacun des responsables dont il aura besoin. Néanmoins le chef de projet peut compter sur deux sources de capitalisation de l'expérience : - les hommes qui ont assumé des responsabilités de chef de projet ou qui ont déjà été membre d'une équipe de projet. - Les procédures de prévision & de contrôle portant sur la qualité, les délais & les coûts. L'entreprise doit développer une forte culture d'entreprise pour compenser les risques d'éclatement que présentent ces gestions de projet. On peut également se reposer sur les procédures pour assurer la cohérance organisationelle. Pour que le projet fonctionne il faut qu'il soit adopté & partagé par l'ensemble des salariés. Cela veut dire qu'on fait partie d'une collectivité solidaire. La cohésion : force qui unie le personnel.La culture : c'est l'ensemble des valeurs, des modes de pensée, des croyances partagées par les salariés d'une entreprise. Elle se manifeste par des habitudes de travail des façon de pensée, de se comporter.L'identité : c'est l'ensemble des éléments caractéristiques d'une entreprise qui forment sa spécificité. Le projet d'entreprise : document exposant les ambitions économiques & sociales d'une entreprise pour son avenir & les moyens à mettre en place pour y parvenir.