You are on page 1of 20

2012

Babacar Lahi

Sermons de Seydina Al hassan Lahi

Babacar Lahi Doctrine de Seydina Limamou Lahi PSL 26/09/2012 1ère édition Par : Babacar Lahi

Biographie de Mame Al hassan Lahi (RHML)

Mame Al Hassan Laye fils de Seydina Mandione fut le quatrième khalif de la communauté Layene de 1987 à 2001. Il était un homme discret qui volontairement était demeuré, effacé, refusant les louanges et les honneurs. Durant ses jeunes années il travaillait comme maçon et gagnait sa vie à la sueur de son front. Il fit bénéficier ses talents de maître maçon à la confrérie par sa participation à la reconstruction du mausolée de Seydina Limamou , à l’édification de la mosquée de Yoff, à la construction du mausolée de son père Seydina Mandione Lahi. Autant dire que c’est un homme qui loin de compter sur les dons des fidèles, aimait subvenir à ses propres besoins par son travail. Il entend demeurer fidèle à la voie tracée par ses illustres prédécesseurs. Aussi, a-t-il insisté comme vous le verrez dans ces sermons, sur les traditionnelles recommandations de crainte de Dieu, de pratique régulière des rites islamiques et de détachement de ce monde. Tiré du livre Les prophètes du professeur Assane Sylla.

2

Avant-propos

Ce texte est une version en langue française des paroles de Seydina Al hassan Lahi quatrième khalif des layenes durant les cérémonies d’appel de Seydina Limamou Lahi. Vu la sagesse de ces sermons et ses nombreux enseignements j’ai pris le soin de les rédiger afin de les partager avec mes frères musulmans. Je dédie cet œuvre à tous les musulmans du monde en particulier la communauté Layene et plus particulièrement la jeunesse layene et musulmane. Que cet ouvrage puisse être un rappel et un guide pour tous les musulmans. Amen.

3

1

Au nom de Dieu Le Clément le Miséricordieux Paix et salut sur l’Envoyé de Dieu sur sa famille et ses compagnons.

Je vous rappelle ainsi qu’à ma propre personne les saintes paroles de mon grand père Seydina Limamou Lahi PSL. Paroles adressées aux croyants à propos de la prière. Concernant cette dernière Seydina limamou PSL a dit : « Je vous rends visite au moment où vous quittez la mosquée pour vous diriger vers les toilettes. Comment vous vous purifiez, Je regarde comment vous effectuez vos ablutions jusqu’à la fin. Je vous rends visite lorsque vous vous dirigez vers la mosquée pour effectuer votre prière, comment vous introduisez votre pied droit à la porte et ce que vous prononcez. Comment vous faites les salutations de la mosquée (les deux rakkas) ainsi que les autres nafilas. » Seydina Limamou PSL a dit : « je vous regarde comment vous vous alignez face à face en psalmodiant le nom de Dieu. Comment vous vous levez et comment vous vous dirigez vers la prière. » Seydina Limamou PSl a dit « je vous regarde comment vous vous mettez en station debout, comment vous faites l’Iqamat,, la génuflexion , la prosternation et comment vous attendez patiemment la fin des invocations. » Sachez que tout ce que seydina limamou PSL dit se trouve dans le Saint coran. Moi (Mame Alhassane Lahi) , j’ai constaté (car le berger devra retrouver et surveiller son troupeau où qu’il se trouve) que dans les mosquées certains se précipitent lors de leur génuflexion, et de leur prosternation, Ne suivons pas ce monde jusqu’à être négligeant dans notre culte. Lorsqu’on accomplit la génuflexion, on doit poser les mains sur ses genoux et se courber jusqu’à ce que le dos soit plat. Dans cette position on devrait pouvoir y verser de l’eau jusqu’à ce que quelques gouttes puissent y rester. C’est en ce moment que l’on prononce la formule « Amana Bi lahi Wa rassoulihi ». Dieu m’a montré cela et cela n’est pas aussi rapide comme certains le font. L’étape suivante concerne la prosternation. Dans cette position tu dois poser et ton front et ton nez sur le sol avant de dire « soubhanaka inii amantou bilaahi wa rassoulihi wa mala’ikatihi wa koutoubihi wal yawmil axir ». Cependant j’ai constaté que maintenant dans les mosquées, les génuflexions et les prosternations ne sont plus complètes. Sachez que lorsque vous vous relevez pour la première fois de la prosternation vous devez demeurer un moment avant de se prosterner pour la seconde fois. Rendons aussi bels nos actes, (durant la prière) car c’est un rendez vous avec Dieu. Ce dernier nous surveille et Seydina Limamou PSL a dit également qu’il nous surveille comment nous effectuons la 4

prosternation, la génuflexion, comment nous nous asseyons, la manière dont nous effectuons la tachadoud ; le salut final, le rappel et l’invocation de Dieu. Prononcez clairement les lettres des invocations car le Seigneur est dans les mosquées et vous écoute. Sachez que rien ne m’échappe sur ce qui se passe dans les mosquées Layenes. Certains viennent dans les mosquées à la recherche d’autres choses jusqu’à négliger la psalmodie du nom de Dieu qui est une tradition de Seydina Limamou Lahi PSL. Chaque prophète a sa doctrine. Agrippons-nous sur ce que seydina Limamou Lahi pSL nous a donné et veillons à son maintien. La prière est un acte d’une grande importance chez le serviteur. Donc complétez les génuflexions et les prosternations. Demeurez dans la station assise, ne nous précipitons pas pour ce monde jusqu’à négliger ce que nous faisons devant Dieu en le faisant de manière incomplète et de se retrouver sans rétribution. Cela ne sert certainement à rien. C’est seydina Limamou PSL qui a dit lui-même qu’il nous rend visite, bien qu’il se trouve dans l’autre monde rien ne lui échappe sur nos actes. De ce fait tout ce dont il nous a laissé comme recommandation tachez de l’accomplir. Se précipiter à cause de ce monde, jusqu’à ce que la pensée n’accompagne plus ta prière (est une négligence). Le serviteur qui se met en face de son seigneur doit savoir qu’il est en face de quelqu’un (de Grand). La mosquée est la maison de Dieu, c’est là bas qu’il communique avec ses serviteurs, de ce fait accomplissons la prosternation tout en appuyant et le front et le nez. Rien ne m’échappe dans les mosquées layenes. Je ne parle guère pour la gloire, ou la notoriété. Je ne parle également pas par manque de connaissance et de preuves. J’ai vu et j’ai été témoin. Accomplissez les obligations dans les mosquées. Sachez que Seydina Limamou PSL vous rend visite sur ce que vous faites. Il repose là (son mausolée) derrière nous. Si j’avais ouvert le couvercle vous penseriez qu’il vient de quitter ce monde. Nous devons donc veiller au maintien des prescriptions et recommandations d’un tel Homme. Adorez Dieu et purifiez le culte que vous lui vouez. Que la Paix et la bénédiction de Dieu soient sur vous.

5

2

Au nom de Dieu le Clément le Miséricordieux Paix et salut sur la Meilleure des créatures.
Ce que je rajoute aux propos de Cherif (Abdoulahi), c’est de vous dire que chacun s’agite, chacun, s’active. Cependant ce qui est important c’est de veiller à ce que le culte que vous vouez à Dieu réside dans vos cœurs. Il ne se trouve ni dans vos faces, ni dans les applaudissements ni dans le claquement des doigts. Je vous ai toujours rappelé que les propos de Cherif (Abdoulahi) ne sont pas des paroles pour faire rire. Il parle afin de nous revigorer sur notre Seigneur ainsi que sur notre propre personne comme le faisait son Père et son Grand Père. Car son Grand Père (Seydina Limamou Lahi PSL) disait : « La mort n’est pas douloureuse, c’est l’agonie et ce qui se trouve derrière la mort qui est douloureuse ». Et seul Dieu sait (ce qui se trouve derrière). Efforcez vous (dans le culte de Dieu), revivifiez votre foi. (Sachez que) nous ne faisons pas parti de ce monde. Efforcez vous sur ce que Seydina Issa Rohou Lahi nous a laissé (ses enseignements). Je vous fais savoir que je me présenterai devant lui (Seydina Issa Rohou Lahi) si je ne dis pas la vérité sur son compte. Je ne suis rien d’autre qu’un disciple. Je vous fais savoir qu’en ces temps ci il (Seydina Issa Rohou Lahi) est sur le point de revenir afin de veiller à nouveau sur la religion (la communauté).La manière dont il veillait sur la communauté de son vivant, c’est aujourd’hui qu’il l’accomplit le mieux. Il sait ce que renferme le cœur de tout un chacun. Mon Père Seydina Mandione disait : « On ne peut adorer Dieu et le tromper sur une seule face ».Adorez Dieu que ce culte soit sincère dans vos cœurs. Dans le Sermon que Seydina Issa Rohou Lahi fit après l’enterrement de son père et leur retour à la maison il dit : « Quiconque adorait (Dieu parce qu’il voyait mon père), il peut partir. Cependant celui qui adorait Dieu qu’il reste car Dieu est toujours là. » Et sachez qu’en ces temps, si vous êtes négligents si peu soit-il, vous n’écouterez plus les prêches. Je vous ai toujours recommandé d’écouter (les prêches) de Cherif (Abdoulahi). Craignons Dieu, craignons notre propre personne et craignons notre prochain. Car si vous êtes seuls vous ne l’êtes guère. « Ni somnolence ni sommeil ne le prennent »Sourate 2 verset 255. Et je vous ai toujours dis que cette communauté est une communauté de Prophétie et Dieu y a mis des choses. Seydina Limamou Lahi y a laissé des choses. 6

Un berger reconnait son troupeau et sait là où se trouve ce dernier. Soyez prudent, soyez intègre et revoyez vos paroles lorsque vous vous esseulez pour parler et raconter des choses. Ici ce n’est guère une maison de monarchie. C’est Dieu qui a envoyé Seydina Limamou Lahi par sa volonté. Sur ce qu’on a appris dans tous les livres y figure le fait que personne n’a pu localiser la tombe du Prophète Issa PSL. Car sa seconde venue fut prédite comme l’a dit Cherif Abdoulahi. Il (Le prophète Issa) est là devant nous, et moi (Mame Al Hassan Lahi) j’en sais quelque chose. Revoyez bien vos propos lorsque vous êtes seuls. Si personne ne vous entend sachez que Dieu vous entend. Et dire « Je crois en L’Imam PSl » « Je crois en L’Imam PSL », voici les cimetières, tout ce que vous n’y emportez pas, tout ce qui vous y arrivera (ne vous en prenez qu’à vous-même). Si vous y passez la journée c’est vous qui vous esseuliez pour proférer de mauvaises paroles. Cependant celui qu’on enterre et qu’on ne retrouve plus dans la tombe après son enterrement, sachez que celui la a eu l’agrément de Dieu, de L’Imam PSl et de Seydina Issa Rohou Lahi PSL. Efforcez vous (dans votre culte), écoutez les prêches. Les applaudissements, le claquement des doigts et le fait de s’enorgueillir (ceci ne sert à rien). La foi est un dogme qui réside dans le cœur, que la langue professe et que les membres accomplissent (par la pratique). Ce qui réside dans le cœur doit se matérialiser dans les actes au point que quiconque voit une telle personne sait que ce dernier est un homme de Dieu. Et qu’on puisse reconnaitre vos actes. Paix et bénédiction de Dieu soient sur vous.

7

3

Au nom de Dieu le Clément le Miséricordieux Paix et salut sur la Meilleure des créatures.

Ce sont des choses que mes oreilles ont entendu et mes yeux ont vu. Notre Grand Père Seydina Limamou Lahi PSL a dit à propos de son wird : « accomplissez le Wird matin et le soir ». Après la prière du Sobh et après la prière du Maghreb. Cependant j’ai entendu que maintenant, certains effectuent le wird après la prière du Asr. Sachez que le Wird doit être effectué après la prière du Sobh et celle du Maghreb . Après que vous ayez accompli la prière du Sobh, faîtes votre Tassab et votre wird, après la prière du Zohr effectuez votre Tassab ainsi qu’après la prière du Asr. Après la prière du Maghreb effectuez votre Tassab et votre Wird et attendez la prière du Icha. Nombreux sont les choses que j’ai vu et entendu. Ainsi j’aimerais que vous respectiez les recommandations de Seydina Limamou Lahi PSL. Sachez que c’est l’ange Gabriel qui venait à lui pour lui transmettre l’inspiration. Après qu’il l’eut reçu lors de son ascension diurne un jour de Lundi, dans le lieu surnommé « Mbaroub gejj ». Personne n’avait bougé de ce lieu ce jour là, tous les habitants de Yoff s’y trouvaient. Gabriel vint le prendre en ce lieu, il partit à la rencontre de son Seigneur pour recevoir l’inspiration. C’est en ce jour que Dieu le surnomma Imami Lahi « L’imam de Dieu ».C’est là que Dieu lui transmit tous les enseignements avant que Gabriel ne s’en suive. De ce fait effectuez le Wird comme il l’a recommandé car chaque prophète a sa doctrine. Ainsi voulant notre salut en ce monde et dans l’autre monde, Seydina Limamou PSL nous a recommandé le Tassab car c’est notre joyau. Après avoir effectué la prière du Sobh , effectuez le wird en récitant la Salat Al Fatiha ainsi qu’après la prière du Maghreb et attendez la prière du Icha . Lorsqu’on pénétrait dans les mosquées, du temps de mon père Seydina Issa Rohou lahi , lui qui posait partout ses yeux (afin de surveiller). Après avoir accompli les deux rakkas de salutation, nous nous dirigions vers la place zikr. Cependant nombreux sont ceux qui ont abandonné la tradition de Seydina Limamou Lahi à l’intérieur des mosquées. Chacun tient son chapelet et se dirige vers une autre direction que celle du lieu où l’on effectue le zikr, laissant les gens qui le font comme s’ils ne pouvaient pas prononcer le Nom de 8

Dieu. Alors que le nom de Dieu psalmodié en ce lieu est l’expression du tahlil « Laa ilaaha illa laah Mouhamadou Rassoulou Lahi ». Ne pensez pas que nous sommes sourds ou aveugles, nous voyons en fait (ce qui se passe). Ainsi lorsque vous venez à l’intérieur des mosquées, après avoir effectué vos prières surérogatoires, dirigez vous vers les rangs du zikr. Psalmodiez le nom de Dieu jusqu’à ce que vos cœurs se tranquillisent, levez vous, accomplissez la prière, après le salut final invoquez Dieu, formulez vos prières (Dou’as) et sortez de la mosquée. Revoyez vos rangs dans les mosquées. Ce n’est qu’un seul rang au moment de la prière. Cependant s’isoler derrière en formant son propre rang alors que la mosquée n’est pas pleine, ceci ne fait pas parti des devoirs de la prière. Remplissez les mosquées, ou bien remplissez trois à quatre rangs. Abandonnez l’esseulement (dans les mosquées). Nous l’avons certes remarqué. Je l’ai vu de mes yeux et entendu de mes oreilles. De ce fait je suis tenu à vous dire ce que j’ai vu. Sachez que je sais tout ce qui se passe dans les mosquées Layenes. Personne ne m’a raconté (ce qui s‘y passe). Respectez le zikr, il en est de même pour le Wird, accomplissez le comme l’a recommandé Seydina Limamou Lahi PSL. Il n’a pas recommandé le wird à l’heure du Asr. J’ai aussi entendu que certains chronomètrent le Wird en lui affectant un certain nombre de minutes. Récitez normalement et clairement (les lettres du wird). Sachez que Seydina Issa Rohou vérifiait strictement (tous les actes) jusqu’à sa mort il nous a laissé la meilleur religion, la meilleur éducation. Maintenons-nous là où Seydina Issa Rohou lahi nous a mené. Soyons des disciples, des compagnons et des musulmans. J’ai aussi vu autre chose. Il y a certains qui, voulant quitter ce monde, souffrent atrocement lors de l’agonie. Cependant sachez que dans cette communauté, leur agonie n’était que sommeil. Lorsqu’on s’interrogeait sur le cas d’un malade ou agonisant, on répondait qu’il était entrain de dormir. En ce moment préparez-lui ses linceuls car il est sur le point de quitter ce monde. Cependant aujourd’hui, nombreuses sont les choses qui se passent (lors des agonies). Revoyons notre comportement. Je ne parle même pas de L’Imam PSL, mais de celui que j’ai suivi et qui m’a éduqué (Seydina Issa Rohou Lahi), nombreuses sont les choses que je connais à son propos. Il y a autre chose que vous n’avez pas bien saisi à propos de Seydina Limamou Lahi PSL. Sur sa parole : « soyez des serviteurs zélés, tout ce que vous avez en votre possession gardez le, et venez partager avec moi tout ce que je possède ». C’est à propos du culte de Dieu, il ne s’agit pas de la richesse. Dieu l’a envoyé deux fois. Personne n’a vu Seydina Limamou PSL laisser un emprunt de son pied lorsqu’il marchait. Il n’avait pas d’ombre, le soleil ne le touchait pas de même que l’eau (de la mer et de la pluie). De ce fait si on vous sermonne à propos d’un tel homme, vous devez être attentif à celui qui sermonne et comment il le fait.

9

Sachez que l’Imam PSL n’avait pas d’argent. Voulez vous qu’on nous fasse honte en allant travailler. Prenez sur ce dont Dieu vous a gratifié et donnez-en à ceux là (la famille de L’Imam PSL). Moi (Mame Al hassane Lahi), je ne suis pas un habitant de ce monde, on m’a fait habiter dans l’autre monde. C’est pour cela que mes paroles ne sont pas mielleuses. Je n’ai besoin de rien dans ce monde, je ne pose mes yeux sur aucunes des choses de ce monde. Je ne vois que l’autre monde. De ce fait, soyez généreux envers la famille de L’Imam PSL. Que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur vous.

10

4

Au nom de Dieu le Clément le Miséricordieux Paix et salut sur la Meilleure des créatures.

Je vous recommande la crainte révérencielle de Dieu. Si le musulman veut obtenir une foi solide, il devra nécessairement craindre son Seigneur. Si vous voulez obtenir cette crainte de Dieu et être reconnu parmi les pieux auprès de Dieu, l’homme devra observer sa propre personne, sa physionomie, méditer sur celui qui a magnifié cette création et se demander : « qui est-ce qui peut créer un tel être ? Est-ce que en dehors de Dieu quelqu’un peut façonner une telle créature ? » Il devra ensuite s’émerveiller sur ces réalités et veiller à ce que sa peau, sa chair et ses os ne soient consommés par la terre après son enterrement. La terre interpelle Dieu à propos de certains serviteurs (de Dieu) en ces termes : « Ô Dieu laisse cette personne demeurer dans mes entrailles afin que je sois envahie par ses lumières, car une fois que tu le déplacera d’ici, ces lumières me quitteront » Aussi, la terre interpellera Dieu à propos d’autres serviteurs en ces termes : « Ô Dieu enlève moi cette créature d’ici, mes injustices envers toi suffisent (comme peine), enlève le moi d’ici avant qu’il ne me salisse. » Et ceci est inévitable, elle (la mort) arrivera tôt ou tard. Sachez que toutes ces choses ne sont que mondaines. Essayer de remplir une chose qui n’offre de place à rien revient à une peine perdue. Ce monde ci n’offre de place à rien si ce n’est la paix, le culte voué à Dieu, l’accomplissement du bien par les actes et la parole. Cachons les défauts d’autrui, entre-aidons nous, couvrons nous réciproquement soyons des frères, c’est comme ça (que nous devons vivre). Nous sommes des musulmans, et l’Islam n’appartient à personne, le coran aussi n’appartient à personne. Soyons des frères, abandonnons la mésentente. Ma réponse à celui qui dit à son prochain « Tu iras en enfer » dans une tournure Wolof est la suivante : «Pour un combat de lutte qui prendra pour fin le jour de la résurrection, quiconque est sur le point d’effectuer son entrée en scène, qu’il effectue sa chorégraphie en douceur » (car il ne sait pas ce qui l’attend dans l’autre monde). Nos prédécesseurs ne sont pas venus pour nous raconter ce qui se trouve dans l’autre monde. Et celui qui a créé ce dernier n’a sollicité le soutien d’autrui.

11

Dieu qui avait créé l’autre monde, n’a sollicité personne (pour ce travail) et ne l’a fait connaitre à autrui. Il ne l’a fait connaitre en effet qu’à un seul être qui est Seydina Limamou Lahi (PSL), et il ne lui a fait connaitre qu’une petite partie sur cette connaissance. C’est tout ce que j’avais à vous dire. Soyons des frères, cachons les défauts d’autrui, couvrons nous les un les autres, entre-aidons nous, soyons constant dans l’adoration de Dieu, dans la psalmodie de la prière sur le Prophète PSl, la lecture du Saint coran, l’aumône et l’acquittement de la Dime. Sachez que Dieu demandera des comptes sur la Dime, et dans l’autre monde il n’y a pas de Dime mais des bonnes œuvres. Les actes se trouvent dans l’autre monde et non dans celui-ci. Craignez Dieu d’une crainte sincère, regardez bien ce que vous dîtes et ce que vous écrivez. Tout ce que vous accomplirez comme acte se retrouvera devant Dieu. Et lorsqu’on vous les présentera (vos œuvres), vous ne pourrez guère vous détourner. Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur vous.

12

5

Au nom de Dieu le Clément le Miséricordieux Paix et salut sur la meilleure des créatures. Je remercie en toute sincérité (Dieu), je le remercie par des louanges sans limites. Des

louanges dont la grandeur ne peut être perçue, ni la profondeur ne peut être atteint, de même son étendu ne peut être cerné. Je remercie donc Dieu, je remercie mes frères. Particulièrement un frère (Cherif abdoulahi) qui m’est très proche. Cette fraternité date depuis longtemps. Son père (Seydina Issa Rohou Lahi) dont il parle, qui est enterré en ce lieu (Jamalahi) , nul ne pouvait l’approcher. C’est aujourd’hui que chacun d’entre nous parle, cependant il y avait un temps où lorsqu’on demandait à quelqu’un de venir répondre à Seydina Issa Rohou, l’homme en question oubliait tout ce qui avait trait à ce bas monde. De ce fait son Seigneur lui suffisait. Après sa mort, il laissa derrière lui son frère (Seydina Mandione Lahi). Frère qu’il gratifia de son agrément. Après l’accession de Seydina Mandione Lahi à la Khilafa, ce dernier appela son fils ici présent (Cherif Abdalah), et lui demanda de rester auprès de lui étant son bras droit. C’est ainsi qu’il le désigna comme porte parole. Chacun d’entre vous sait la relation entre Seydina Issa Rohou Lahi et Seydina Mandione Lahi. Ce dernier était son frère qui l’a suivi pendant quarante ans. Il n’avait ni maison, et n’avait rien en sa possession. S’il l’accompagnait, il ne mettait dans son sac que deux vêtements. Le reste se composait de livres. Il ne portait même pas de chaussures. C’était ainsi jusqu’à la fin des quarante années. Il ne voyait plus rien de ce bas monde. C’est ainsi qu’il appela son fils Cherif Abdalah et lui demanda de rester au prés de lui afin que ce dernier suive et transmette ses recommandations. Sachez que Seydina Mandione était le tout de Cherif Abdoulahi. C’est son père Seydina Issa Rohou Lahi qui l’avait confié à Seydina Mandione Lahi. De ce fait, tout ce qui a prévalu à la beauté de cette maison, c’est grâce à lui. Ainsi je dois le remercier (pour cela). Mon discours en ce jour ne sera pas long. Ses frères sont ici présents (Cherif Ousseynou lahi , Mamadou Makhtar (ibn seydina Mandione) et je ne vous apprendrai pas grand-chose (car vous en avez connaissance). Cependant pour Cherif Abdalah, sachez qu’à Cambérène se trouve une construction, c’est son père Seydina Mandione Lahi qui l’avait construit pour lui. Il lui avait donné une épouse et avait ouvert une porte auprès de la grande construction. Tout cela pour vous dire que son père (Seydina Mandione) avait placé en lui sa confiance et lui avait confié sa parole, de même que ses déplacements en lui donnant ainsi une voiture et son chauffeur.

13

C’est dans cette situation que vécu Cherif Abdoulahi. Etant un homme de parole, il a gardé en lui beaucoup de choses qu’il ne peut sortir. Cependant, Dieu est reconnaissant. C’est ainsi que je prie Dieu qui lui (cherif abdalah ) a permis et ainsi qu’à ses frères d’être présents en ce jour, qu’Il fasse qu’ils soient présents(ici) l’an prochain. Que Cherif (Ousseynou) soit épaulé et que les autres s’en suivent. Et je pense que tout ce que je formulerais comme prière à Dieu pour ceux là (ses frères précités) Dieu me l’accordera. Pourquoi ? Car le père de chacun d’eux est un oncle à moi. C’est moi qui devrais mettre les habits qu’ils portent. Je prie longue vie pour vous Cherif Abdoulahi, de même qu’une bonne santé. Je suis content pour vous (Cherif Abdoulahi). Je rappelle au gens que c’est son père (Seydina Issa Rohou Lahi), qui m’a éduqué, c’est lui qui, par sa plume et son tableau m’a appris les premiers lettres du coran (Ba Siin Miim), c’est lui qui m’a enseigné le coran. C’est lui qui m’a dispensé mon éducation dans sa propre maison. Il m’a éduqué alors que je n’étais pas dans sa demeure mais c’est comme si j’y étais. Car j’étais en dehors de sa demeure et j’entendais ses paroles : « viens ici, pars là bas, laisses ceci » et cela jusqu’à présent. Ainsi, si Dieu m’a encore laissé là vivant alors qu’aucun être ne pouvait imaginer que Mame Al Hassan Lahi resterait là (vivant) jusqu’à guider la communauté de Seydina Limamou lahi. Car j’avais prié Dieu pour que tout ce qui allait arriver (comme épreuve) à la famille (de Seydina Limamou Lahi) que cela m’arrive. Je me suis adressé à mon Seigneur en ces termes : « Mon Seigneur c’est Toi qui m’a créé, nul ne peut rien contre moi si ce n’est Toi, Je t’invoque par ta puissance, par ton omnipotence que ceux la (la famille de Seydina Limamou Lahi) ne tombent pas malades, qu’il ne leur arrive rien du tout que cela m’arrive à moi. » Que Satan n’infiltre pas (la famille de Seydina Limamou Lahi). S’il y parvenait et qu’on essayait de le faire sortir (de cette famille) en vain, et qu’une voix dise que l’on devrait sacrifier une personne, que Dieu me prenne (en sacrifice). Et c’est cet engagement qui est en moi jusqu’à présent. Après cela je vous exhorte vous les disciples ainsi qu’à ma propre personne. (Sachez) que c’est aujourd’hui que chacun parle dans cette religion et que j’ai aussi remarqué certains comportements. Sachez que nous ne sommes pas assis sur une tribune ou un palabre. Nous sommes assis sur la porte du jugement dernier (Jamalahi). Il (Seydina Issa Rohou Lahi) était un homme façonné par Dieu. Et cela j’en sais quelque chose moi Mame Al Hassan Lahi. Car chaque jour, il prend l’aspect de plusieurs visages. Parfois il est blanc, et il change d’aspect le lendemain, le surlendemain ainsi de suite. Si tu le rencontres quelque part durant la nuit, un autre l’a rencontré dans un autre endroit. Il disait : « allez vous coucher, la nuit appartient à d’autres ». Et lorsque tu partais dans un autre endroit (durant la nuit), tu le retrouvais encore et il te répétait : « Vas te coucher la nuit appartient à d’autres, je te l’avais dis ». Et cela jusqu’au petit matin, tu le retrouvais dans tous les endroits que tu allais. Parfois on l’observait et à un moment donné on se disait qu’il n’était pas un humain. Car lorsqu’il nous interdisait d’aller en mère (et qu’on y allait), il parcourait les dunes jusqu’à ce que quelqu’un d’entre nous dise : « l’homme au turban qui est la bas ou l’homme en noir qui est la bas c’est le Seigneur (Seydina Issa Rohou lahi) ».Cependant aussi rapide que nous soyons, s’il enlevait ses chaussures (pour nous les lancer) ou qu’il prenne une poignée du sable humide qu’il nous la lançait, je jure par Dieu nul Dieu que lui, si on était vingt(20) (ce poigné de sable ou cette chaussure) nous touchait (tous). Et l’endroit où le coup touchait l’un était différent de l’endroit par lequel il touchait un autre. Cependant nous commençons à ne
14

plus le craindre. J’ai constaté que maintenant nous commençons à ne plus craindre l’homme qui repose en cet endroit (Jammalahi) et je jure qu’il ne dort pas. Je l’avais dit à Malick diop et à I’Imam lorsqu’on était à Cambéréne sur le perron. J’avais dis à l’Imam que la mosquée était entre ses mains et que le village se trouvait entre les mains de Malick Diop. Le Seigneur (Seydina Issa Rohou Lahi) marche jusqu’à présent. Je vous ai appris qu’à chaque fois que nous restons dehors la nuit et qu’une bonne odeur nous parvient sachez qu’il s’agit de lui (Seydina Issa Rohou Lahi). Là où il n’y a pas de lampe et qu’une lumière y jaillit et puis disparait, sachez que c’est lui (Seydina Issa Rohou Lahi) qui est passé à cet endroit. De ce fait si nous sommes (ou que nous habitons) au prés d’un tel homme ou que nous nous dirigeons vers lui nous devons être habités par une grande politesse. Nous devons penser à notre culte envers Dieu. Dieu a dit : « Nous avons honoré les enfants d'Adam.» Sourate 17 verset 70. Prenons compte sur ces faveurs dont Dieu nous a gratifiés. Il ne s’agit pas seulement du port vestimentaire et de faire des vas et viens car la foi est un dogme qui réside dans le cœur, que la langue professe et que les membres extériorisent par les actes. Un homme peut agir par des actes sans que cela n’atteigne son cœur. Il peut également proférer des paroles qui émerveillent les gens sans que cela ne touche son cœur. Tout réside au niveau du cœur. Sachez que j’ai reçu beaucoup d’ordres dans cet endroit (Jamalahi). J’en ai parlé à Cherif Ousseynou lahi , je lui ai dis : « puisque tu es là c’est à toi que je vais m’adresser puisque tu as le même statut que Cherif Abdou Lahi. Mon père m’a dit que l’on prenne soin de cette place (Jamalahi) ».Sachez que cette place n’est pas une place de ce monde, c’est une place de ce monde certes car nous sommes dans ce monde cependant notre comportement dans cet endroit doit se résumer à l’humilité, prier pour la paix, le salut et les bienfaits puis s’en aller. De plus lorsque nous venons en ce lieu, nous devons prendre en considération les règles qui régissent notre comportement en ce lieu. (Sachez que) s’il partait (il s’agit de Seydina Issa) à yoff (afin de rendre visite à L’imam dans son mausolée) le matin accompagné de ses compagnons, dés qu’on ouvrait la porte du mausolée, il enlevait son vêtement du dessus et se mettait à ramper jusqu’à la porte qui donnait accès à la tombe de l’Imam PSL. Je vous jure qu’il est entrain de m’entendre, le jour dernier arrivera et je le répéterai devant lui. C’est comme ça qu’il arrivait lorsqu’il rendait visite à son père, il enlevait son habit du dessus, et rampait jusqu’à la porte où se trouvait son père. Dommage qu’aujourd’hui les gens font ce qu’ils veulent dans les mausolées par leurs paroles et leurs actes. Evitons cela. C’est l’exemple de tout à l’heure lors de notre arrivée et qu’on voulait s’assoir, le tumulte était vraiment grand. Je vous dis que quelqu’un qui est habillait en blanc ne devrait s’assoir n’importe où. Je vous rappelle que Seydina Limamou Lahi vous avait nommé comme Sahaba (compagnons), il ne vous avait pas désigné sous l’appellation de Talibé (disciple). Il vous a nommé comme compagnons car il est la meilleure des créatures (Mouhamed PSL). Sachez que l’homme qui repose en ce lieu (Seydina Issa Rohou Lahi) avait accompli un jour la prière du matin à Thiaroye Geej. Après la prière il quitta la mosquée et marcha jusqu’à la porte de sa baraque, il était habillé en noir au dessus duquel il avait un mis un boubou blanc avec son apparence noble. Il dit : « j’interpelle Thiaroye ainsi que le monde entier, quiconque attendait le Prophète Issa je suis là » Il le répéta trois fois puis dit : « Hélas si vous ne pouvez connaitre mon père comment pourrez-vous me connaitre, cependant nous verrons au jour dernier ».

15

C’est pourquoi je veux que lorsque nous venons en ce lieu pour célébrer ce jour de Seydina Limamou Lahi, un jour qui a secoué le monde, un grand jour qui par la sagesse de Cherif Abdalah et par sa science nous a suggéré de le célébrer en commençant par l’ainé (de L’Imam PSL) car il est la porte du père. De ce fait si nous venons en ce lieu nous devons nous armer d’humilité et de politesse. Je vous donne en exemple un homme qui entasse des chaussures devant une porte. Lorsqu’un homme impoli arrive tu verras que ce dernier mettra tout en désordre. Tellement son impolitesse est notoire qu’il ne verra pas les chaussures. Il foulera les chaussures par ses pieds jusqu’à ce que certaines chaussures entre dans la chambre. Cependant si un homme poli arrive tu verras que les chaussures sont restées à leur place, il les a laissé comme il les a trouvé. C’est mon père qui m’avait appris cela. Sachez que Seydina Limamou PSL a dit : « lorsque Dieu m’a fait visiter l’autre monde je ne pas vu d’homme impoli au paradis. » Sachez que moi (Mame Al Hassan Lahi) je ne suis qu’un disciple comme vous, j’ai pris le Wird comme vous. Ainsi lorsque nous nous préparons pour l’autre monde, nous ne devons pas adopter un comportement qui fera que nous soyons mépris par la terre une fois enterrés. De ce fait rappelez vous de Dieu, et sachez que lorsque nous venons en ces lieux de culte (qui abritent les hommes de Dieu), tôt où tard nous finirons comme eux (nous seront morts.) S’il y a une personne qui gagnera la considération de Dieu, il s’agit de la meilleure des créatures. Rappelez-vous la nuit (du décés de Seydina Issa Rohou Lahi) ici à cambérène. Les cœurs étaient pleins d’angoisses. De ce fait sachez que ce jour qu’il (Cherif Abdoulahi) a choisi, et cela depuis son grand frère jusqu’à nos jours, que Dieu lui octroie la force de le célébré plusieurs fois de par la bénédiction de Seydina Limamou Lahi, de Seydina Issa rohou Lahi et de Seydina Mandione Lahi son proche ami. Sachez que ce jour était un jour de peur. (Imaginez) un homme qui sort de chez lui, se dirigeant dans les dunes drapés en blanc et dit haut et fort « Répondez à l’appel de Dieu »/. Il répéta cette parole trois fois. Se dirigeant successivement à l’est, au nord et au sud puis répéta « Répondez à l’appel de Dieu Ô peuple des hommes et des jinns je suis l’envoyé de Dieu à vous ». Chacun pris sa bouche par ses mains. De ce fait quiconque vient ici, accompagné de ces nobles gens (la famille de l’imam) (devra revoir son comportement). Regardez-les (la famille de l’Imam). Regardez leur calme. Et nous les disciples nous voulons avoir plus d’autorité qu’eux ? Sachez que là où se trouvent les descendants de la meilleure des créatures et de Seydina issa PSE, vous devez les observer. Vous devez observer leur comportement et les imiter en cela. De par la parole de L’Imam PSL « Prenez exemple sur moi » il ne nous a demandé d’imiter autre que lui. De ce fait prenons du recul. Un jour arrivera, vous vous réveillerez et l’on vous dira que Mame Al Hassan a quitté ce monde. Et cela est inévitable car la mort ne vient que par surprise. Prenons soin de cette place (Jammalahi) , prenons soin des mausolées , prenez en compte votre comportement en ces lieux. Ils ne s’agissent pas de nos maisons. Soyez accompagnez (en ces lieux) par la crainte de Dieu et le recueillement. Entre l’édition précédente et celle-ci nombreuses sont les choses qui se sont passées. De ce fait celui à qui Dieu a donné la chance d’être présent devra le louer. Et se rappeler pourquoi cette faveur.

16

Ensuite, je vous recommande vous les disciples de faire allégeance à Seydina Limamou Lahi et à Seydina Issa Rohou Lahi. Revoyez si votre foi est véridique ou non. (Pensez-vous qu’il soit juste) le fait que vous résidez dans un lieu où Abdoulahi habite, et que vous restez deux à trois mois sans lui rendre visite. De même que Cherif, Imam Bachir, Mouhamadou Makhtar (ibn seydina Mandione). Nous ne vous demandons rien du tout. Cependant nous prendrons ce que vous nous donnez. Nous croyons en Dieu. Et sachez que nul ne peut nourrir la demeure du Prophète PSL si ce n’est Dieu. De ce fait prenez garde à ce que vous ne soyez surpris le jour dernier. (Je rappelle à ma propre personne) Toi Mame Al Hassan Lahi si tu ne veux que la mort ne te surprenne sur une chose que tu n’aime pas (qu’elle te surprenne), laisses-la. Diminuez (votre amour) pour l’argent, de même que votre amour pour la notoriété. Nous ne pouvons abandonner l’argent cependant ce dernier peut détruire l’homme. Mais si l’homme place sa confiance en Dieu, ce dernier ne pourra vous détruire. Qui a plus de notoriété que ceux là (la famille de l’Imam PSL). J’ai été témoin moi Mame Al hassan Lahi et je connais beaucoup de choses les concernant. Je ne raconterai jamais des choses qui n’ont pas existé. Je n’essayerai également pas de gonfler les choses. Je ne peux rien gonfler car Dieu les a déjà rendu grandioses. Cependant je vous recommande de visiter la famille de l’Imam PSL. Ne vous trompez pas. Vous devez rendre visite à vos guides/ Seydina Limamou Lahi PSL a dit : « Gardez tout ce que vous possédez et venez partager avec moi ce que je possède ». Concernant cette parole, Seydina Limamou lahi parlait des bienfaits que Dieu lui a accordé en ce monde et dans l’autre monde. Il n’attend pas l’autre monde pour partager ces bienfaits avec nous. Il les partages en ce monde (avec nous). Quiconque veut des biens est obligé de venir ici à Dakar. Il l’avait dit. Vous aviez entendu ses paraboles en parlant de « Serpent noir », « ce qui est suspendu en haut et qui vole » « le feu que l’on prend à Dakar pour l’amener » « les rails » « les corbeaux » « les bruits ». Ainsi nous devons prendre du recul. Sachez que nous ne sommes pas pareils aux gens de ce monde. Me concernant, je ne suis pas un habitant de ce monde. C’est pourquoi mes paroles ne seront pas mielleuses car je ne fais pas parti de ce monde. Je réfléchis à chaque instant me rappelant à ma propre personne ces paroles « Mame Al hassan Lahi tout ce dont tu ne veux pas que la mort te surprenne n’y soit pas ». La mort ne vient que par surprise. Toute âme goutera à la mort. Que la paix et la bénédiction soit sur vous.

17

6

Au nom de Dieu le Clément le Miséricordieux. Paix et Salut sur la meilleure des créatures. Je vous recommande d’être assidus dans la religion. Adorez Dieu et recommandez à vos familles d’en faire autant. Pratiquez avec assiduité la prière de même qu’à vos familles. Soyez assidus sur les obligations de Dieu et la tradition du prophète PSL. Suivez les recommandations de Seydina Limamou Lahi PSL, recommandations que son fils et successeur Seydina Issa Rohou lahi a bien préservé. Faisons des efforts afin de ressembler aux compagnons. J’ai vu une chose que je considère comme étant inappropriée à la communauté layene. Faîtes attention car Dieu nous a créé d’une certaine manière. Le tumulte qui a eu lieu tout à l’heure n’est pas fait pour nous. Diminuons notre fierté, ceux qui ont la fierté sont là (la famille de Seydina Limamou Lahi PSL). Nos anciens étaient là mais demeuraient effacés. Chacun connait Cheikh Makhtar Lô, Cheikh Abdou Gaye, Cheikh Jibril Gaye et autres. Cependant ils savent que celui en qui ils croient, quiconque se soumet à lui n’aura plus besoin de paraître grandiose (dans ce monde). Mon père Seydina Mandione, fut appelé par Seydina Issa Rohou lahi qui lui demanda d’aller s’habiller pour l’accompagner afin de répondre à une invitation. Seydina Mandione s’exécuta et s’habilla d’un boubou qui était dans un certain état. Seydina Issa Rohou Lahi lui dit : « Amar (surnom de Seydina Mandione Lahi) je n’irai pas à Dakar avec cette tenue que tu as mis ». Seydina Mandione lui répondit : « Si tu es Seydina Issa Rohou Lahi et que je m’habille élégamment en ta compagnie de quels yeux les gens me verraient et te verront. » Seydina Issa lui demanda : « Où sont tes chaussures ». Il lui répondit : « allons-y, laisses moi y aller dans cet état ». Et chacun d’entre nous connait qui est Seydina Mandione (son rang auprès de Dieu). Rappelez vous de la matinée durant laquelle Seydina Issa avait effectué la prière mortuaire de Seydina Limamou et après que les fidèles se furent regroupés (après l’enterrement). A ces temps là on l’appelait Issa. C’est Seydina Mandione qui a rampé, qui a saisi la main de Seydina issa pour l’embrasser. Seydina Issa refusa du premier coup. Seydina Mandione lui répondit : « Seydina Issa laisse moi faire, si je le fais tout le monde le fera. » c’est là que vint le nom Seydina Issa. Il lui dit : « Seydina issa c’est votre père qui est parti mais le notre est toujours là. Vous êtes notre père, notre mère notre ainé, vous êtes notre tout ». Après cela s’en suivirent Baye Mâli, ainsi que les autres compagnons de l’Imam PSL firent de même. De ce fait nous devons prendre exemple sur ces 18

prédécesseurs. Revivifiez la foi qui réside dans vos cœurs. Ne remplissez pas ces derniers de ce bas monde. Les cœurs sont entrain de se remplir de l’amour pour ce bas monde alors que ce bas monde ne peut cohabiter avec rien. Il élimine tout ce qui se trouve dans le cœur(comme foi). Soyons des layenes lorsqu’on se réuni, soyons des layenes et aidons les chefs religieux au lieu de se disputer avec eux. Nous reconnaissons tous ceux qui font cela. Après avoir quitté la réunion chacun pourra s’en aller avec sa fierté. Notamment ce jour –ci qui était un grand jour. Un jour merveilleux. Les disciples du peuple des Jinns sont là, cependant ils ne se comportent pas comme nous le faisons .Ils sont là parmi l’assemblée mais ils sont restés sereins du fait de ce que l’Imam PSL leur avait montré hier et aujourd’hui. Ils sont parmi l’assemblée cependant ils sont habités de politesse et de bienséance. Ce que j’ai vu tout à leur (n’était pas joli). Arrêtez de faire la course avec les guides. Et lorsqu’un ordre est émis dans la religion (un ordre du guide) accomplissez-le. S’il s’agit d’un interdit abandonnez le. Cependant, faire autre chose alors qu’un ordre interdisant une chose a été formulé, ceci je ne l’aime pas. Je ne sais quand je quitterai ce monde, cependant je vous parlerai jusqu’à ce que vous redeveniez des layenes. Croyons (fermement), ne regardons rien et ne soyons que des disciples. Quiconque retourne chez lui ensuite, qu’il prenne une corde et le jette au ciel et grimpe pour aller retrouver Dieu si tu le peux. Cependant si nous nous trouvons sur terre sachons que nous n’accompagnons que Seydina Limamou PSl. C’est tout ce que j’avais à vous recommander. Adorez Dieu et sachez que ce monde tire vers sa fin. Il ne reste plus rien. Quiconque pense que le monde vient d’arriver sachez qu’il est à sa fin. Si vous assimilez le monde au soleil et que vous comptez ses heures sachez qu’il est à seize heures. Et les amusements sont devenus nombreux, les choses son devenues nombreuses. Seydina Limamou avait tout dit de la fin du monde. De ce fait rappelons nos familles à l’adoration de Dieu. La prière, le jeûne, l’aumône, l’aumône de la rupture du jeune, la lecture du coran, faire des dons, s’aimer et s’estimer mutuellement. C’est tout ce que j’avais à vous recommander. Et pardonnez-moi tout préjudice. Paix et Bénédiction de Dieu soient sur vous.

19

20