You are on page 1of 5

Les particularités de la société musulmane

Madina

Cheikh Housseïn Ali Ach-Cheikh

Vendredi 23/4/1425 (11/6/2004)

O Croyants !

Les musulmans sont touchés par les vagues de tentations, ils sont entourés par les
causes de la séparation et du mal, et les ennemis de l’Islam font des efforts pour diviser
leurs rangs et pour inciter aux causes de l’hostilité entre leurs enfants ; ils sont contents
de la dispersion du rang des musulmans et de la séparation de leur parole, et ils sont
heureux de la diffusion de la haine dans les sociétés musulmanes et de la répulsion
entre les jeunes. Les musulmans ont alors énormément besoin de s’attacher au chemin
avec lequel leurs coeurs deviennent purs, leurs poitrines sont épanouies, et les
principes de l’amour et de l’amitié se répandent.

Oui ! De nos jours, les musulmans ont besoin de revoir le chemin de l’école des grands
principes moraux, il est nécessaire qu’ils réalisent le programme de l’école des règles
des qualités élevées, cette école qui renferme les grands principes de l’amour et de
l’amitié, ainsi que les grandes bases des bonnes qualités. C’est le programme de l’école
de l’Islam qui a insisté sur l’enracinement des causes de l’amour entre les musulmans et
des règles de la fraternité et de l’entente entre les croyants, Allah (qu'Il soit exalté) a dit :

{Les croyants ne sont que des frères}.

Et le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Et soyez des serviteurs d’Allah et des frères).


Ces principes nobles et ces grandes vertus conduisent la communauté vers tout bien, et
leur réalisent toute chose utile. Ce sont des principes qui sont les bases de la droiture
de leurs sociétés, le bonheur de leur vie et la réalisation de leurs intérêts, c’est la raison
pour laquelle les hommes sages ont dit :

- « Et chaque peuple, lorsqu’ils s’aiment, se rendent visite ; lorsqu’ils se rendent visite,


ils s’entraident ; lorsqu’ils s’entraident, ils travaillent ; lorsqu’ils travaillent, ils construisent
et peuplent la terre ; et lorsqu’ils construisent et peuplent la terre, on leur donne la
prospérité et la bénédiction ».

Et c’est la raison pour laquelle au sujet de la meilleure époque et de la plus grande


nation concernant la piété et la prospérité, Allah (le Puissant et le Haut) a dit en ce qui
concerne les Ansars avec les Mouhajirines :

{Il [appartient également] à ceux qui, avant eux, se sont installés dans le pays
[Médine] et dans la foi, qui aiment ceux qui émigrent vers eux, et ne ressentent
dans leurs cœurs aucune envie pour ce que [ces immigrés] ont reçu, et qui [les]
préfèrent à eux-mêmes, même s’il y a pénurie chez eux}.

Et ainsi, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) adressa son message à sa
communauté lorsqu’il dit (qu'Allah prie sur lui et le salue) :

(Ne vous enviez pas mutuellement, ne vous détestez pas, ne vous tournez pas le
dos, et soyez des serviteurs d’Allah et des frères ; le musulman est le frère du
musulman, il n’est pas injuste envers lui, il ne l’abandonne pas lorsqu’il a besoin
de lui et il ne le méprise pas ; et tout ce qui appartient à un musulman est interdit
à un autre musulman : son sang, son argent et son honneur [en ce qui concerne
les femmes]) rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Mes frères en Islam !

Sous l’ombre de ce grand chemin, le musulman doit vivre dans sa société, il doit vivre
sa vie et accomplir ses activités en étant lié [uni] à ses frères croyants par un lien qui est
le plus grand lien, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Le croyant par rapport à un autre croyant est comme la construction dont toutes
les parties sont liées les unes aux autres, et il croisa ses doigts les uns dans les
autres) Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.
Mes frères en Islam !

Sous l’ombre du chemin du meilleur des hommes, le musulman doit vivre en ayant de
bonnes qualités et des concepts élevés ; leur règle et leur base sont qu’il vit dans sa
société en aimant pour ses frères musulmans ce qu’il aime pour lui-même, et en
détestant pour eux ce qu’il déteste pour lui-même ; le prophète (qu'Allah prie sur lui et le
salue) a dit :

(Aucun de vous ne sera vraiment croyant jusqu’à ce qu’il aime pour son frère ce
qu’il aime pour lui-même) rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Et il a dit (qu'Allah prie sur lui et le salue) :

(Et le bien de ma communauté a été placé à son commencement [l’époque des


compagnons], et la fin de ma communauté subira des malheurs [des calamités] et
des choses que vous désapprouverez, et des tentations viendront les unes après
Les autres. La tentation arrivera et le croyant dira : « voilà, ma fin »., puis elle
disparaîtra ; et une autre tentation viendra, et le croyant dira : « c’est celle-ci, c’est
celle-ci [c-à-d : qui le détruira] ; donc, celui qui désire être sauvé de l’Enfer et
entrer au Paradis, que la mort lui vienne alors qu’il croit en Allah et au jour du
jugement dernier, et qu’il se comporte avec les gens comme il aime que les gens
se comportent avec lui…) rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

C’est une règle prophétique qui contient toutes les significations du Bien, les bons
principes et les bonnes qualités ; c’est une règle apportée par l’homme qui possède les
qualités les plus complètes, de même que le bien et le mérite les plus complets ; cette
règle ferme exige, au cours des temps et des situations différentes, de toujours
respecter les significations de l’entente et de la fraternité, de la compassion et de la
miséricorde, de la douceur, de la bienveillance et de la bonne compagnie, des bons
comportements, de l’altruisme et du réconfort, et du fait de dissiper les tourments et de
subvenir aux besoins des gens ; et au sujet de ces significations et de ces vertus
élevées, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit en décrivant la société
musulmane :

(L’exemple des croyants dans l’amitié, la miséricorde et la bienveillance entre eux,


est comme l’exemple du corps qui lorsqu’un membre souffre, le reste du corps
souffre aussi en restant éveillé et en ayant la fièvre) rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Et le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Et quiconque aide son frère, Allah l’aidera ; quiconque dissipe le tourment d’un
musulman, Allah lui dissipera un tourments parmi les tourments du jour du
jugement ; et quiconque cache les défauts d’un musulman, Allah cachera ses
défauts le jour du jugement) Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.
C’est une règle qui exige l’éloignement de la jalousie [être envieux] et de la haine dans
la société musulmane, et elle exige aussi l’interdiction de causer du tort et de nuire aux
croyants, Allah (qu'Il soit exalté) a dit :

{Et ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu’ils l’aient mérité, se
chargent d’une calomnie et d’un péché évident}.

Et le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Ne vous enviez pas les uns les autres, ne vous détestez pas, ne vous tournez pas
le dos les uns aux autres ; qu’aucun de vous ne vende sur la vente de l’autre, et
soyez des serviteurs d’Allah et des frères. Le musulman est le frère du musulman,
il n’est pas injuste envers lui, il ne le méprise pas et il ne l’abandonne pas lorsqu’il
a besoin de lui, la piété se trouve ici ; le fait qu’un musulman méprise son frère
musulman lui suffit comme mal ; tout ce qui appartient à un musulman est interdit
à un autre musulman : son sang, son argent et son honneur) Rapporté par Mouslim.

O Musulmans !

Ce sont les choses sûres de notre religion, et les bases de la construction des sociétés
de la communauté de Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue) ; des bases qui
combattent le fait de troubler la sécurité, qui arrêtent les préjudices contre le pays et les
serviteurs, et qui empêchent la perversion des moeurs et la corruption ; chaque
musulman doit mettre en pratique ces concepts élevés et suivre ces directives nobles,
afin qu'il vive dans sa société en aimant et en étant aimé, en étant clément et qu'on soit
clément envers lui ; ainsi, il vit une vie agréable et satisfaisante, Allah (qu'Il soit exalté) a
dit :

{Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres.

Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable, accomplissent la Salat,


acquittent la Zakat et obéissent à Allah et à Son messager.

Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage}.

Et le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Vous n'entrerez pas au Paradis tant que vous ne croirez pas [tant vous ne serez
pas croyants], et vous ne croirez pas tant que vous ne vous aimerez pas les uns
les autres ; vous indiquerai-je une chose qui vous fera vous aimez les uns les
autres si vous la mettez en pratique : saluezvous les uns les autres [dire : As-
Salaamou Alaïkoum]) Rapporté par Mouslim.
Deuxième sermon :

Les ennemis de ce hadith font beaucoup d'efforts afin de provoquer la corruption et la


dépravation des gens de l'Islam, ils agissent toujours afin de semer la haine entre les
musulmans et les causes de la séparation entre les croyants ; et les musulmans - après
que leur religion leur ai montré les chemins des bonnes choses, et les causes du succès
et du bonheur - doivent demeurer fermes sur les recommandations de cette religion
comme les montagnes, et ils doivent suivre ces directives bénies. Et les gens de ce
pays, le pays des deux mosquées saintes - alors qu'ils vivent dans de grands bienfaits
et beaucoup de bonnes choses évidentes - sont enviés par les ennemis de l'Islam et
des musulmans ; c'est la raison pour laquelle les habitants de ce pays doivent se
rassembler sur la Sounnah et la guidée, ils doivent s'entraider dans l'accomplissement
du bien et de la piété, de même qu'ils doivent être unis avec leurs dirigeants afin de
réaliser les bonnes choses utiles et les intérêts recherché ; et ils doivent se méfier des
causes de la séparation, de la haine, des chemins des disputes et des divergences afin
que la religion des gens et leur vie dans ce monde soient protégées, et qu'ils vivent sous
l'ombre de la sécurité, de la tranquillité, de la stabilité, de la prospérité et du repos.

http://www.alharamainonline.net/