La prosternation de gratitude

Date 1/9/2002 17:34:21 | Sujet : Actes d'adorations

La prosternation de gratitude
Shaikh Abû Usama Salim Ibn 'Id Al-Hilali

Chapitre 211 : La Sunna recommandée du Sujudush-Shukr : Prosternation de gratitude à l’arrivée d' une bénédiction apparente ou à la résolution d' une détresse

Hadith 1159 : Sa'd Ibn Abi Waqqas (qu’Allah l’agrée) dit : « Nous étions avec le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam), quittant Makkah et espérant nous rendre à Al-Madina. Alors que nous étions près de Azwara (un lieu d’arrêt près de Makkah) il (sallallahu 'alayhi wa sallam) s’est arrêté et a levé ses mains en invoquant pendant une heure, et il ensuite tombé prosterné. Il est resté ainsi quelque temps et s'est ensuite levé, étendant ses mains pendant une autre heure. Il s’est de nouveau prosterné et a ensuite invoqué et après s’être prosterné une troisième fois il (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « En vérité j'ai demandé à mon Seigneur l'intercession pour ma nation. On m'a accordé la permission d'intercéder pour un tiers, donc je suis tombé prosterné devant mon Seigneur par gratitude. Puis j'ai relevé ma tête et j’ai demandé à mon Seigneur pour ma nation et on m'a accordé un autre tiers. Donc je suis tombé prosterné devant mon Seigneur par reconnaissance et me suis ensuite relevé pour demander à mon Seigneur de nouveau l'intercession pour ma nation. Il m'a donné la permission d'intercéder pour le dernier tiers donc je me suis prosterné devant mon Seigneur. » Le hadith est rapporté par Abû Dawud.

Authenticité du hadith : Da'if (faible) - Il est rapporté par Abû Dawud avec une chaîne de narrateurs faible, qui contient Mussa ibn Ya'qub Az-Zama'i, qui avait une mauvaise mémoire. Son enseignant, Yahya Ibnul-Hassan Ibn 'Uthman, est inconnu, comme l’est l'enseignant de son enseignant, Ibn Al-Ash'ath Ishaq. Personne ne l'a déclaré authentique sauf Ibn Hibban.

Fiqh du hadith : le hadith est faible, donc il n'y a aucun fiqh tiré de cela. Cependant, sujudush-shukr, ou la prosternation de la gratitude lorsqu’arrive une bénédiction apparente ou qu’une détresse est résolue est fermement authentifiée du prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) et en outre les Salafus-Salih l'ont pratiqué. A ce sujet :

Le hadith d'Abû Bakr (qu’Allah l’agrée) qui a dit que lorsque quelque chose qui lui plaisait arrivé au prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam), il tombait prosterné. Ceci est rapporté par

Abû Dawud, At-Tirmidhi et Ibn Majah. Dans la chaîne est Bakar ibn 'Abdul-'Aziz qui est faible.

Le hadith d'Anas Ibn Malik qui dit le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) tombait prosterné quand était réalisé quelque chose qu’il demandait. Le hadith est rapporté par Ibn Majah avec Ibn Lahi'a, un narrateur faible, dans sa chaîne.

Le hadith de 'Abdur-Rahman Ibn 'Awf dans lequel le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « En vérité j'ai rencontré Jibril (‘alayhi salam) et il m'a donné des nouvelles heureuses, en disant : En vérité votre Seigneur vous dit : Quiconque prie sur toi, Je prie sur lui et quiconque te salue, Je le salue. Donc je me suis prosterné par reconnaissance. » Ceci est rapporté par Ahmad, Al-Hakim et Al-Bayhaqi. Dans sa chaîne se trouvent des narrateurs inconnus et confus. Il vient par une autre voie, aussi faible, dans le Musannaf d'Ibn Abi Shayba. Les deux narrations se renforcent pour rendre le hadith hassan (bon, acceptable).

Et quant à la pratique des Salaf Salih :

La prosternation de 'Ali (qu’Allah l’agrée) quand il a trouvé Thath-Thadya des Khawarij. Ceci est rapporté par Ahmad, Al-Bayhaqi et Ibn Abi Shayba. La chaîne de cette narration atteint le niveau de hassan.

La prosternation Ka'ab Ibn Malik par reconnaissance envers Allah pour lui avoir donné des nouvelles heureuses que son repentir a été accepté par Lui. Ceci est rapporté dans AlBukhari et Muslim.

Basé sur cela, il n'y a aucun doute de la validité du sujudush-shukr. Quant à celui qui pense qu’il est une chose nouvellement inventée, qu’il cesse de le voir ainsi après la réception de cette remontrance.

Bonus : L'enseignant de shaykh Salim, Al-'Alama Muhammad Nasirud-Din Al-Albani, dit de ce hadith : « La chaîne de ce hadith est faible comme je l'ai fait comprendre dans Al-'Irwa (*467) et Al-Ahadithud-Da'ifa (3229). » Cependant, le shaikh a déclaré authentique la narration d'Abû Bakr rapportée par Abû Dawud. Le hadith déclare que le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) avait l'habitude de donner un exemple de la patience par la prosternation de gratitude pour Allah en réception d'une chose qui le rendait heureux. Il est (n° 2412) dans Sahih Sunan Abi Dawud (2/534).

Et Allah est plus savant.

Article tiré du site troid.org

Source : Sharh Ryadhu-Salihin de l’imam An-Nawawi (1420/4/24) Traduit en français par les salafis de l’Est

Cet article provient de Salafi de l'est http://www.salafs.com L'adresse de cet article est : http://www.salafs.com/article.php?storyid=182

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful