L’Islam pendant la paix et la guerre

Makkah

Cheikh Oussaamah Khayaat
Vendredi 21/11/1423

Serviteurs d’Allah ! Craignez Allah, car la crainte d’Allah est la meilleure provision pour le serviteur dans son chemin vers Allah, de même qu’elle est la meilleure chose pour que l’homme passe les étapes de la vie en étant à l’abri des péchés. O Musulmans ! Allah a complété le bienfait, augmenté le don, et achevé le mérite avec ce qu'il a prédestiné par sa sagesse et sa miséricorde lorsqu’il envoya Son messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) avec la guidée et la vraie religion, et fit que son message soit une miséricorde pour les mondes, comme il a dit (qu'il soit glorifié) : {Nous ne t’avons envoyé que comme miséricorde aux habitants de ce monde}. Et les mondes, serviteurs d’Allah, sont tout ce qu’Allah a créé, et en première ligne, les fils d’Adam avec leurs différences de couleur de peau et de race, et leurs différences concernant les langues et les visages ; les aspects de cette miséricorde générale dans le message de ce généreux prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) sont innombrables.

Et l’aspect le plus évident et le plus important qui montre cette miséricorde et sa véracité, et qui en est une preuve, c’est ce avec quoi ce message est venu comme protection des âmes, du sang et de la vie des gens, qui n’a pas d’égale. De plus, cette protection n’est pas seulement pour les musulmans, mais elle englobe tous ceux qui ne sont pas musulmans. Et parmi les preuves les plus évidentes de cette protection, ce chemin unique que le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a tracé pour sa communauté, qu'il lui a ordonné de prendre, et lui a interdit de s’y opposer et de transgresser ses limites pendant la paix et la guerre. En ce qui concerne la paix, ce qui a été rapporté du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) comme avertissement sévère et une menace pour celui qui tue un infidèle allié (autorisé à séjourner en terre d’Islam) - c’est l’homme qui vient d’un pays où il y a la guerre et entre dans le pays de l’Islam en ayant la protection des musulmans -. Al-Boukhari a rapporté dans son recueil de hadiths authentiques d’après Abdoullah ibn Amr ibn Al-Ass (qu'Allah soit satisfait de lui) que le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Quiconque tue un infidèle ayant la protection des musulmans, ne sentira pas l’odeur du paradis et son odeur peut être sentie à partir d’une distance de quarante années (de marche)) C’est une menace, serviteur d’Allah, effrayante qui empêche les gens doués de raison de dormir. En ce qui concerne la guerre, les conseils (recommandations) du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) aux commandants de ses armées, et les ordres qu’il leur donnait avant leur départ, n’ont pas besoin d’explication, et sont remplis de preuves, car le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) montre que le sang est sacré et que les âmes ont une grande valeur, il n’est donc pas correct de les laisser en proie aux interprétations construites sur les opinions, les doutes et les commentaires qui ne sont pas appuyés par la science, ni la guidée, ni le Livre. Mouslim a rapporté dans son recueil de hadiths authentiques, ainsi qu’Ahmed dans son « Mousnad » et les auteurs des « Sounanes », d’après Bouraïda (qu'Allah soit satisfait de lui) que le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Allez combattre dans le chemin d’Allah et tuez ceux qui ne croient pas en Allah ; combattez dans le chemin d’Allah et ne commettez pas d’excès (ne dépassez pas les bornes), ne trahissez pas, ne défigurez pas les morts, et ne tuez pas les nouveau-nés (les enfants) …). Et Al-Boukhari et Mouslim ont rapporté dans leurs recueils de hadiths authentiques qu’Ibn Omar (qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) a dit : - « Une femme fut retrouvée morte lors d’une expédition du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) ; alors, le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) interdit de tuer les femmes et les enfants » Et dans une version d’Ahmed dans son « Mousnad » et d’Abou Dawoud dans ses « Sounanes » :

- « Lorsque le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) vit une femme tuée, il dit : (Cette femme ne pouvait pas combattre) Puis, il dit à l’un d’entre eux : (Rejoins Khaalid et dis-lui : « Ne tuez pas les enfants, ni ceux qui se mettent sous la protection des musulmans). Les califes du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) après lui et les gouverneurs des musulmans se sont accrochés à cette guidée prophétique et ont suivi ce chemin siècles après siècles ; ceci apparaît clairement dans leurs conseils aux commandants de leurs armées lorsqu’ils les envoyaient combattre les ennemis. Le calife bien-guidé Abou Bakr le véridique (qu'Allah soit satisfait de lui) fit des recommandations à Yazid ibn Abi Soufiane un de ses commandants qu'il envoya sur Cham (la Syrie, la Palestine…), il lui dit : - « Je te recommande trois qualités : Ne tue pas une femme, ni un enfant, ni un vieillard, ne coupes pas un arbre fruitier, ne détruis pas les maisons, ne tue pas les moutons, ni les chameaux sauf pour manger, ne coupe pas les dattiers et ne les brûle pas, et ne dérobe pas une partie du butin avant son partage »
Rapporté par l’Imam Malik dans le « Mouwatta ».

Et les recommandations d’Omar ibn Al-Khattab (qu'Allah soit satisfait de lui) aux commandants de ses armées avant leur départ ; il leur disait : - « Au nom d’Allah et avec l’aide d’Allah, partez ! Et la victoire ne provient que d’Allah, en restant sur la vérité et en patientant. Donc, combattez dans le chemin d’Allah ceux qui ne croient pas en Allah, n’agressez pas car Allah n’aime pas les agresseurs, ne soyez pas lâches lors de l’affrontement de l’ennemi, ne défigurez pas les morts, ne transgressez pas lorsque vous dominez, ne tuez pas les vieux, ni les femmes, ni les enfants, et évitez de les tuer lorsque les deux armées se rencontrent et lorsque vous lancez une attaque sur l’ennemi ». Et il a été rapporté de tous les gouverneurs des musulmans ces mêmes recommandations brillantes et lumineuses qui montrent la beauté de cette religion, sa magnificence, sa justice, et sa miséricorde, et qui exprime avec vérité et qui montre avec sincérité l’application vivante de la parole d’Allah (qu'il soit glorifié) : {Combattez sur le chemin d’Allah (pour la cause d’Allah) ceux qui vous combattent et n’agressez point. Allah n’aime pas les agresseurs}. C’est un combat pour Allah et dans le chemin d’Allah, non pour obtenir un des butins de la vie de ce monde, c’est un combat juste pour une cause juste ; donc, il ne doit pas y avoir d’hostilité, ni de destruction, ni de corruption sur la terre.

Et la religion, son Livre et son prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) sont venus avec cette lumière qui fit disparaître les ténèbres ; il n’est donc pas impossible que son soleil brille sur ce monde aujourd’hui comme il a brillé hier. Et cette vraie religion ne mérite-telle pas d’être décrite par la justice, la paix, et la vraie liberté, et non pas par le terrorisme, le meurtre, et le désir ardent de verser le sang ? Je cherche refuge auprès d’Allah contre satan le maudit : {Ils veulent éteindre la lumière d’Allah avec leurs bouches et Allah tient absolument à accomplir Sa lumière, n’en déplaise aux négateurs !}. Deuxième sermon :

Serviteurs d’Allah ! Craignez Allah et invoquez-le toujours, car quels que soient les efforts pour cacher la vérité et répandre le faux, la domination, la victoire, la gloire, et le pouvoir sont pour la religion d’Allah à la fin ; comme il a fait descendre le Livre de rappel et se charge de sa protection (qu'il soit glorifié), il a aussi promis de faire que sa religion domine et d’élever son drapeau, et sa promesse est véridique, elle ne change pas ; il a dit (qu'il soit exalté) : {C’est Lui qui a envoyé Son messager porteur de la bonne direction et de la religion du vrai afin de la placer au-dessus de la religion tout entière, n’en déplaise aux associateurs}. Le croyant doit donc avoir une bonne pensée de son Seigneur, avoir confiance en sa promesse, et avoir la conviction que ce qu’il a promis arrivera, il doit aussi travailler pour obtenir cette promesse et il doit faire attention que le désespoir n’atteint pas son coeur, car ce n’est pas le caractère des croyants, ni la qualité des pieux.

http://www.alharamainonline.org/

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful