You are on page 1of 28

N° 2074 PRIX 20 DA

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF
SAMEDI 13 OCTOBRE 2012
Menad «Il faut lui faire passer
des tests approfondis»
Mbele «Je ne souffre
d’aucune ancienne blessure»
CRB-MCA,
le Mouloudia
veut le
report
Algérie-Libye J-1
Affrontements à Blida
pour l’achat des billets
Le Cheikh prône
la sagesse
Saâdane «On peut
se qualifier sans
recourir à des moyens
antisportifs»
«On doit respecter la Libye,
ses joueurs et son hymne»
Les Libyens débarquent
et calment le jeu
JSK-JSMB J-3
Coup dur pour Fabbro
Bouaïcha se blesse
à l’entraînement
Remache «Pour se relancer,
il faut battre Béjaïa»
Benlamri et Sedkaoui
bons pour le service
Zoui «Dès notre arrivée,
on s’est sentis chez nous»
Arena «Je veux les 3
points à Constantine !»
C
R
B
Les blessures
inquiètent Charef
USMA
Gasmi
out face à
l’Entente
U
S
M
H
La mystérieuse
blessure de Mbele
MCA
L’ancien sélectionneur natio-
nal a bien accepté de nous
parler du match décisif du
14 octobre face à la Libye,
mais, pour ne pas gêneHall-
hozic, il n’a pas souhaité
aborder le côté technique et
tactique de la rencontre.
Rabah Saâdane a préféré par-
ler d’un autre aspect et il a in-
sisté là-dessus. C’est le
fair-play qui doit caractériser
le public de Mustapha-Tcha-
ker en cette occasion. Saâ-
dane dit que si nous nous
sommes plaints de ce qui
nous est arrivé en Egypte, on
ne doit pas refaire la même
chose avec nos frères libyens
parce que cela risque de nous
coûter très cher. Ecoutons-le.
Quelles sont
vos nouvelles ?
Je vais bien, et
tout va bien, Dieu
merci.
Commençons,
si le vous vou-
lez bien, par ce
prochain
match contre la
Libye. Comment
le voyez-vous ?
Je veux parler d’autres
aspects de ce match qui me
semblent très importants. Il faut sa-
voir qu’avant tout, le football est un
spectacle, et il ne faut pas oublier
qu’aujourd’hui, le monde de la
presse joue un rôle important dans
le sport en ce sens qu’un quel-
conque évènement ou autre inci-
dent qui se produit çà et là est su
immédiatement dans le monde en-
tier l’espace de quelques minutes.
La terre est devenue un petit village
où rien ne se cache, en efet. Nous
devons apprendre des Européens
qui nous donnent à chaque fois des
leçons de fair-play où le football
reste à la base un spectacle, et on l’a
vu lors du Clasico entre le Barça et
le Real qui a été suivi par des cen-
taines de millions de téléspecta-
teurs et/où rien ne s’est passé, en
dépit de l’enjeu et de la grande riva-
lité entre les deux clubs. J’ajouterais,
si vous le permettez, un autre
exemple.
Allez-y…
Lors du match retour que nous
avons joué au Caire contre l’Egypte
le 14 novembre 2009, les Egyptiens
nous ont agressés et ont eu recours
à la violence pour nous intimider.
Ils étaient loin de savoir qu’en
quelques minutes seulement, le
monde entier allait être au courant
de ce qui s’était passé. Personne
d’entre eux ne pensait que les
conséquences allaient être graves et
qu’ils allaient ternir leur image aux
yeux du monde entier. Ils n’ont pas
mesuré le degré de nuisance de leur
image. Vingt minutes seulement
après le caillassage de notre bus,
grâce aux médias et à Internet, le
monde entier a eu connaissance de
cette lâche agression. Du coup, c’est
toute l’image du football égyptien
qui a été ternie. En citant cet exem-
ple, je veux mettre en garde notre
public contre tout dépassement qui
risque de nous nuire et de porter
atteinte à notre réputation. D’autant
qu’aujourd’hui, le monde montre
tout de suite sa solidarité et son
soutien à la victime. Le public algé-
rien doit supporter son équipe et
laisser les joueurs s’expliquer seuls
sur le terrain. On doit retenir la
leçon d’Egypte pour ne pas tomber
dans le même piège que les Egyp-
tiens. Si nous avons condamné et
dénoncé leurs actes hier, nous ne
devons pas faire la même
chose qu’eux au-
jourd’hui.
Il faut égale-
ment respec-
ter l’hymne
national de
l’adversaire.
Un appel au
public algé-
rien à ce sujet ?
Je vous dis que
tout ce qui concerne
la Libye doit être res-
pecté. Il faut respecter l’hymne
de l’adversaire comme il ne faut pas
jeter les fumigènes sur le terrain.
Tout acte antisportif peut nous
coûter cher, il ne faut pas oublier
que la CAF peut, sur une sanction
disciplinaire, nous disqualifer quel
que soit le résultat de la rencontre.
Après le match aller, nous avons fait
un grand pas vers la qualifcation
et, ma foi, il ne faut pas tout gâcher
à cause d’un comportement anti-
sportif stupide.
Vous insistez donc sur le res-
pect de l’adversaire…
Le public algérien doit respecter
les règles du jeu et l’adversaire.
Quand on dit l’adversaire, cela
sous-en-
tend ses
j oueur s ,
ses res-
p o n s a -
bles, ses
s uppor -
ters et son
hymne na-
tional. Il
faut élever le
niveau. Par quoi
les Européens nous-ils
ont dépassés ? Par leur comporte-
ment et leur conduite exemplaire
dans les tribunes. Et j’ouvre une pa-
renthèse ici pour dire que j’ai été
très triste lorsque j’ai appris ce qui
s’était passé entre l’USM Annaba et
le NAHD. C’est inadmissible au
moment où des équipes euro-
péennes perdent des matchs im-
portants sur leur terrain et sortent
sous les applaudissements. C’est
cela la diférence.
Vous connaissez très bien le
public de Blida, comment,
selon vous, va-t-il se comporter
lors de ce match retour contre
la Libye ?
En efet, je connais très bien le
public blidéen et je me rappelle qu’à
un moment, nous lui avons de-
mandé de respecter certaines
consignes et il a répondu présent.
Je reconnais que ce public a été
pour beaucoup dans notre qualif-
cation à la CAN et à la Coupe du
monde 2010. Les supporters de
Tchaker ne jettent plus les fumi-
gènes sur le terrain. Mieux, ils ré-
primandent tout supporter qui jette
le moindre projectile et cela, c’est
une preuve que ce public est de-
venu responsable et conscient, à la
hauteur du rang qu’a atteint au-
jourd’hui la sélection nationale au
niveau mondial. Si l’Algérie se
pointe aujourd’hui à la
24
e
place au classement FIFA, le pu-
blic algérien doit suivre pour se
montrer digne de ce niveau.
Peut-on comparer ce match à
celui de l’Egypte, dont vous
parliez tout à l’heure ?
Non, il n’y a pas lieu de faire une
quelconque comparaison. Ce
match se jouera chez nous,
sur notre terrain. Tout ce
qu’il y a à faire, c’est de ne
pas commettre les mêmes
erreurs que les Egyptiens.
Il faut réserver un grand
accueil à l’adversaire, se
comporter avec lui
comme il se doit et
veiller à ce qu’il ne
manque de rien.
Pour le résultat,
c’est le terrain qui
va trancher, et là,
je suis sûr qu’on
va gagner et
qu’on va se qua-
lifer, car nous
en avons large-
ment les
m o y e n s .
Nous avons
une meil-
l e u r e
équipe que
les Libyens
d’après ce que j’ai vu au
match aller et nous n’avons
vraiment pas besoin de recourir
à des moyens extra-sportifs pour
les battre.
Nous avons vu des Libyens très
agressifs, très nerveux, qui
contestaient la moindre déci-
sion de l’arbitre. Vous ne pen-
sez pas que la Libye a perdu le
match aller parce que ses
joueurs ne se maîtrisaient
plus ?
Ils ont subi une grande pression
de la part de leurs responsables.
S’ils ont joué comme ils avaient
l’habitude de jouer, comme ils ont
pu le faire durant les 20 premières
minutes où ils étaient bons, ils au-
raient pu constituer un grand dan-
ger pour l’Algérie. Mais ils ont
perdu leur self-control, justement à
cause de cette pression et ils sont
sortis du match.
Et si on parlait de ce qui s’est
passé au match aller...
(Il nous coupe) Je ne veux pas
parler de qui s’est passé dans ce
match. Tout compte fait et malgré
tout, les Libyens restent nos frères.
Ils vivent des moments difciles
aujourd’hui, comme nous dans les
années 90, il faut les respecter, ils
sont nos voisins, et le voisin, on
peut avoir besoin de lui comme il
peut avoir besoin de nous. Il ne faut
pas créer une crise à cause d’un
match de football qui ne va durer
que 90 minutes. Il faut être au-des-
sus de toutes considérations qui
risquent de nuire à notre image. Il
faut montrer au monde entier que
nous sommes un peuple civilisé,
qui respecte l’adversaire et le foot-
ball en général. Je le répète, il faut
se comporter comme un public
d’une équipe mondialiste.
A un moment, il était question
justement que vous preniez en
main la sélection libyenne.
Vous en souvenez ?
Cela n’a pas d’importance. Moi,
je veux parler du match et de ce
qu’il peut engendrer. Cette ren-
contre doit nous unir et non
nous séparer. Je le dis encore
une fois, il faut qu’on retienne
la leçon de l’Egypte qui a payé
le prix fort de sa lâche agres-
sion sur notre sélection, et
continue à le faire jusqu’à au-
jourd’hui après tant d’années. Il
faut se mettre dans la tête que des
centaines de millions d’étrangers, le
monde entier même, vont nous re-
garder. Alors, comportons-nous
comme des gens sportifs et civili-
sés !
A part ça, comment voyez-
vous le match ?
Avec une bonne préparation,
nous allons facilement le ga-
gner. Mais j’insiste sur un
point très important, la
concentration. Il faut rester
concentré tout au long de la
rencontre, c’est peut-être la
clé du match.
Que pouvez-vous ajou-
ter ?
Je rappelle que ce n’est qu’un
match de football, qu’on peut ga-
gner facilement sans recourir à des
moyens antisportifs. Je lance une
nouvelle fois un appel à nos sup-
porters afn qu’ils puissent être
dignes du rang mondial de leur
équipe et pour qu’ils montrent au
monde entier que l’Algérien n’est
pas violent et qu’il ne répond pas à
la violence par la violence. Person-
nellement, je n’ai pas peur du pu-
blic de Tchaker, je sais qu’il sera à
la hauteur.
Entretien réalisé par
N. S.
02
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup d’œil Équipe nationale
«On peut battre la Libye sans recourir
à d’autres moyens»
«L’Egypte
a payé le prix
fort de sa lâche
agression contre
notre sélection et
continue à le payer
jusqu’à nos jours
après tant d’an-
nées»
«Il
faut mon-
trer au monde
entier que nous
sommes un
peuple
civilisé»
AUX FUMIGÈNES !
À LA VIOLENCE ! NON
La CAN-2013
avant tout
Le Cheïkh prône la sagesse
«Je n’ai pas
peur du public
de Tchaker, je
sais qu’il sera
à la hauteur,
il l’a montré
à plusieurs
reprises»
«Si la sélection algérienne occupe aujourd’hui le 24
e
rang
mondial, son public doit suivre. Il doit lui aussi élever le niveau»
Coup d’œil Équipe nationale
03
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
AUX FUMIGÈNES !
À LA VIOLENCE ! NON
La CAN-2013
avant tout
Sauf changement
de dernière minute
Halilhodzic a choisi sononze
A
une journée du match re-
tour Algérie - Libye, pour
le compte du troisième et
dernier tour des élimina-
toires de la Coupe
d’Afrique des nations 2013, dont la
phase fnale est prévue en Afrique du
Sud, la sélection nationale peaufne sa
préparation au centre technique natio-
nal de Sidi-Moussa. Jeudi après-midi,
les protégés de Vahid Halilhodzic ont
efectué une séance d’entraînement,
que le sélectionneur national a consa-
crée uniquement au volet tactique. En
efet, Halilhodzic a essayé durant cette
séance plusieurs variantes avant de dé-
signer le onze type qui sera aligné de-
main. Concernant le gardien de but,
Halilhodzic semble déjà avoir fait son
choix en décidant de faire confance à
Raïs Mbolhi, le sociétaire du Krylia
Sovetov, malgré le fait qu’il vive une situation
un peu difcile vu le manque de compétition
avec son club, après avoir été relégué au rang
de troisième gardien. Le sélectionneur natio-
nal a préféré faire confance à Mbolhi par rap-
port à ses qualités et surtout son sang-froid et
son expérience, vu l’importance particulière
de cette rencontre.
Mostefa maintenu à droite,
Cadamuro préféré à gauche,
du moins pour le moment
En défense, Halilhodzic ne va pas opérer
beaucoup de changements. Déjà dans l’axe
central, c’est la paire composée d’Essaid Belka-
lem de la JSK et Carl Medjani de l’AC Ajaccio,
qui a pris part au match aller, qui sera recon-
duite. Après l’excellente prestation de ces deux
joueurs lors du match aller à Casablanca, Ha-
lilhodzic a décidé de leur refaire confance. Par
contre, sur les fancs, il y aura bel et bien du
changement par rapport à la première
manche. On notera ainsi la présence de Mehdi
Mostefa à droite, puisque Hachoud devrait
quant à lui commencer la partie sur le banc. A
gauche, il y aura le défenseur de la Real Socie-
dad, Liassine Cadamuro. Ce dernier sera uti-
lisé cette fois-ci à gauche pour remplacer
Mesbah, forfait pour ce match à cause d’une
blessure à la cuisse.
Halilhodzic pense beaucoup au
couloir gauche… Benmoussa,
l’autre solution
Néanmoins, selon nos informations, Vahid
Halilhodzic pense beaucoup au couloir
gauche. Le sélectionneur craint en efet une
blessure de Cadamuro pendant le match, vu
que l’adversaire est très agressif. Le joueur de
la Real Sociedad n’a pas eu le loisir de terminer
tous les matchs qu’il a disputés avec les Verts, à
cause des blessures, que ce soit à Banjul en
Gambie ou dernièrement à Casablanca face à
la Libye. Il s’est même blessé pendant le stage
de mai dernier. Pour cela, Halilhodzic a déjà
une idée sur son remplaçant qui n’est autre que
le polyvalent de l’USM Alger, Mokhtar Ben-
moussa. Ce dernier a été essayé durant la
séance de jeudi, au cours du match d’applica-
tion, et il semble avoir donné satisfaction.
Guedioura comme d’habitude,
l’expérience de Lemmouchia
a fait la différence
Au milieu du terrain, il n’y aura pas beau-
coup de changements. Tout d’abord, Adlane
Guedioura sera reconduit automatiquement,
lui qui est un élément important au milieu. Il
sera d’un très grand apport pour l’équipe. Le
second milieu sera un joueur qui connaît par-
faitement la maison des Verts, en l’occurrence
Khaled Lemmouchia, le revenant dans l’équipe
type de l’EN, dont la dernière titularisation re-
monte à juin 2011 à l’occasion de la
rencontre Maroc-Algérie de Marra-
kech. Le néo-milieu de terrain du
Club Africain, très en forme en ce
moment, donnera assurément un
sérieux coup de main.
Feghouli en meneur de
jeu, Soudani et Kadir
sur les ailes
Sofane Feghouli, l’indétrônable
milieu de terrain du FC Valence, en
forme actuellement, sera lui à la ba-
guette pour diriger l’animation of-
fensive chez les Verts. Halilhodzic
misera sur lui pour trouver des so-
lutions devant et organiser le sec-
teur ofensif des Verts sur le terrain.
Le sélectionneur national compte
aussi aligner deux ailiers, Foued
Kadir à droite et Hillal Soudani à
gauche, histoire de créer le danger sur les côtés.
Ces deux joueurs ont été les auteurs d’excel-
lentes performances jusqu’à présent et leur
style plaît beaucoup au coach, surtout sur le fait
qu’ils prêtent main-forte à leurs coéquipiers
lorsque le ballon est chez l’adversaire.
Slimani en pointe
En pointe de l’attaque, Halilhodzic fera
confance à Islam Slimani. Le jeune avant-cen-
tre du CR Belouizdad ne cesse de progresser ces
derniers temps et c’est la raison pour laquelle le
sélectionneur lui fera confance, surtout qu’il
s’est montré très efcace comparativement à
Djebbour qui ne connaît pas beaucoups de
réussites ces temps-ci. La présence de Feghouli,
juste derrière, et puis celle de Kadir et Soudani
sur les côtés, devraient faciliter sa mission.
Hamza R.
C
e match Algérie-Libye commence
à drainer la grande foule. Chez
le public algérien, l’engoue-
ment commence à croître.
La victoire des Verts, lors
du match aller qui s’est déroulé à
Casablanca, semble avoir galvanisé
les supporters, surtout que le match
de demain est l’ultime test avant la
phase finale de la CAN. De ce fait, de
nombreux supporters ont tenu à mar-
quer leur présencen au stade Tchaker,
dans le but de soutenir les Verts. Ainsi, ils
étaient très nombreux, hier, à être présents
au stade Mustapha-Tchaker de Blida pour
essayer de se procurer un billet d’accès,
dès le début de l’opération de vente. Mal-
heureusement, les choses ne sont pas al-
lées dans le bon sens, dans la mesure où
on a enregistré des débordements à l’occa-
sion de cette opération. Des dérapages
qu’on pouvait tout de même éviter.
Les premiers supporters
arrivés à 5h
Les premiers supporters de l’Equipe na-
tionale sont arrivés devant le stade aux en-
virons de 5h du matin. Ils affluaient en
provenance de plusieurs des wilayas du
centre, comme Aïn Defla, Chlef, Oran et
même Tiaret. Leur seul souci était de trou-
ver un moyen pour obtenir le fameux ticket
d’accès au stade, dimanche, pour encoura-
ger les Verts.
L’opération a déduté
à 9h
Au fur et à mesure que le temps passe,
le nombre des supporters commençait à
grandir. Ils ne cessaient d’envahir la ville
des Roses et son stade mythique. Vers 9h,
le nombre des inconditionnels était telle-
ment important que les organisateurs, no-
tamment les responsables du stade, ont
pris la décision d’entamer l’opération de
vente des billets, pour ne pas avoir trop de
monde aux alentours du stade. Au départ,
le coup d’envoi de cette opération était
prévu à 10h, mais face à cette situation, les
organisateurs ont préféré l’avancer pour
éviter l’anarchie.
3 guichets seulement
ouverts au départ
Dès le début de l’opération de vente, les
organisateurs ont procédé à l’ouverture de
trois guichets seulement. Cela a provoqué
une certaine colère chez les supporters, no-
tamment ceux qui étaient venus des autres
wilayas. Face à leur nombre impression-
nant, il fallait que toutes les dispositions
soient prises.
Avec toute cette colère qui a commencé
chez les supporters, il fallait s’attendre au
pire. Certaines personnes s’impatientaient,
ce qui a, tout d’abord, déclenché des af-
frontements entre les supporters. Devant
cette situation, les forces de l’ordre sont in-
tervenues pour essayer de calmer les es-
prits. Par la suite, ces affrontements ont
touché aussi les forces de l’ordre, mais cela
n’a été que de courte durée, puisque ces
derniers ont su comment calmer leurs ar-
deurs en maîtrisant la situation. Il faut,
aussi, signaler que des groupes de malfai-
teurs ont profité de ce climat tendu pour
semer la terreur chez les inconditionnels
des Verts.
D’autres guichets ouverts
par la suite
A ce moment-là, les organisateurs ont
procédé à l’ouverture d’autres guichets afin
d’apaiser les esprits et en finir avec la vente
des billets, le plus tôt possible. Les sup-
porters ont profité de cette occasion
pour acquérir le fameux sésame de
dimanche, afin de fêter avec les
camarades de Guedioura la quali-
fication.
1 billet pour
chaque personne
Alors qu’au départ il était
prévu de vendre à chaque sup-
porter au maximum cinq bil-
lets, les organisateurs se sont
ravisés. Hier, par exemple,
chaque supporter n’avait le droit
d’acheter qu’un seul ticket. Reste
à savoir si ça sera la même chose,
aujourd’hui, étant donné que l’opéra-
tion se poursuivra jusqu’à la fin de la
journée.
20 000 billets à 200 DA mis en
vente
Selon nos informations, les organisateurs ont pris la
décision de mettre en vente 20 000 billets spéciaux
pour l’accès aux gradins non couverts. Leur prix a été
fixé par la direction de l’OPOW à 200 dinars.
4 000 autres à 1 000 DA
Pour ce qui est des gradins couverts, les res-
ponsables du stade OPOW de Blida ont, dès le
début de cette opération, mis en vente 4 000
billets à raison de 1 000 dinars l’unité.
Dispositif sécuritaire sévère
mais discret
Les services de sécurité ont, cette fois-ci,
décidé de placer un dispositif sécuritaire sé-
vère, mais discret, et ce, par crainte de débor-
dements. Selon nos échos, de nombreux
policiers seront en civil au milieu des supporters
pour les contrôler, notamment sur les fumigènes,
les banderoles pro-Kaddafi et l’ancien drapeau libyen.
Belhadja
(directeur OPOW Blida)
«L’opération se
poursuivra jusqu’à
ce samedi»
Dans une déclaration à la Radio nationale, le di-
recteur du stade OPOW de Blida, Djamel Belhadja,
a précisé que l’opération se poursuivra jusqu’à au-
jourd’hui : «L’opération se poursuivra jusqu’à ce
samedi et on a pu maîtriser les choses dès le
début. On a mobilisé dix guichets pour cette
opération. Les supporters, qui n’ont pas pu
bénéficier de billet vendredi, n’ont qu’à
revenir ce samedi pour l’avoir. Je
tiens à les rassurer.»
Début de la
vente des billets
Affrontements
entre supporters
et forces de l’ordre
L
es Libyens s’attendaient peut-être à un
bon accueil de la part des Algériens et
des responsables de notre football,
mais ils n’imaginaient sans doute pas
qu’ils allaient être accueillis aussi royalement.
Hier, à son arrivée à l’aéroport Houari-Bou-
mediène, la délégation libyenne, composée
d’une soixantaine de personnes, a été agréa-
blement surprise par l’accueil chaleureux qui
lui a été réservé et des conditions dans les-
quelles elle a accompli toutes les formalités
d’usage, administratives et douanières. C’est
ce qui a fait dire à tous les joueurs libyens que
nous avons pu approcher : «Nous sommes
dans notre pays.» Les hautes autorités de l’Etat
ainsi que toutes les instances gérant notre
football ont tout prévu pour que l’arrivée des
Libyens se déroule dans les meilleures condi-
tions possibles. En matière de sécurité, jamais
l’aéroport Houari-Boumediène n’avait été
aussi sécurisé. Arrivée à 16h35, l’équipe li-
byenne avait déjà quitté l’aéroport à… 17h10.
C’est dire que tout a été facilité pour les
soixante membres de la délégation. En outre,
ce qui les a surpris et leur a fait très plaisir en
même temps, c’est qu’aucun de nos citoyens
présents à l’aéroport n’a eu des propos dépla-
cés à leur encontre, contrairement à ce qu’ils
s'attendaient. Et c’est avec le sourire qu’ils ont
quitté l’aéroport en direction de l'hôtel Shera-
ton.
Kerbadj, Hammoum, Bouzenad
et Boukaroum à leur accueil
C’est le président de la Ligue de football
professionnel, Mahfoud Kerbadj, qui était,
hier, à l’accueil des Libyens. Il était accompa-
gné du président de la Ligue d’Alger, Ham-
moum, du secrétaire général de la Ligue
d’Alger, Bouzenad, et d'un membre du Bureau
fédéral, Boukaroum. Et c’est avec des feurs
que ce comité d’accueil a reçu la délégation li-
byenne à son arrivée, en lui souhaitant un très
bon séjour dans leur deuxième pays.
Le chargé de la sécurité à la CAF,
Djibril Traoré, et le commissaire au
match, Ali Benacer, présents
Ce match entre l’Algérie et la Libye est au
centre de l’intérêt de la CAF qui le suit de très
près, comme en témoigne la présence, hier à
l’aéroport Houari-Boumediène, du chargé de
la sécurité à la CAF, monsieur Djibril Traoré,
et du commissaire au match, le Tunisien Ali
Benacer. Ils étaient venus spécialement pour
voir dans quelles conditions seront accueillis
les Libyens et afn de relever le moindre inci-
dent. Traoré et Benacer étaient d’ailleurs sur
les lieux depuis 14h30.
La sélection libyenne est arrivée en
provenance de Tunis
C’est en provenance de Tunis et non de Tri-
poli que la sélection libyenne a atterri à l’aéro-
port d’Alger. Elle a fait le voyage à bord d’un
avion de la compagnie Afrique Royale.
Le président de la Fédération
libyenne n’est pas venu
A l’arrivée de la délégation libyenne, nous
avons vite remarqué l’absence du président de
la Fédération libyenne Mefah Kouider. Ren-
seignements pris, monsieur Mefah Kouider
se trouve aux lieux Saints de l'Islam, pour ac-
complir le pèlerinage. Il a été remplacé par le
secrétaire général de la Fédération libyenne,
monsieur Ahmed Ledjmel. Ce dernier a éga-
lement ofert un bouquet de feurs à Mahfoud
Kerbadj, représentant ofciel de la Fédération
algérienne de football.
A.C.
Ils sont arrivés hier à 16h35
Les Libyens royalement accueillis
Ahmed Zoui
«Merci pour cet accueil,
je me sens dans mon pays»
Parmi les joueurs
libyens que nous
avons pu approcher,
hier à l’aéroport,
l’attaquant Ahmed
Zoui qui nous a sur-
pris endémentant
tout ce qu’avait sou-
tenu soncompa-
triote Ali Salama
qui a accusé Djeb-
bour d’avoir pro-
noncé le nomde
Kadhafet insulté
sonpays. «J’ai déjà
tout raconté à Ziaya
qui est mon coéqui-
pier Bizerte lorsqu’il
a voulu savoir ce qui
s’était passé à la fn
du match aller, en
prenant position
avec les Algériens,
car notre numéro 14
(Ali Salama) a
menti à tout le
monde lorsqu’il a fait croire que Djebbour a glorifé
le nomde Kadhaf. Il a menti à tout le monde en
Libye en racontant cette histoire, alors que Djeb-
bour ne lui a rien dit. Il a été à l’origine de ces inci-
dents, il était très nerveux ce jour-là, et pour se
justifer, il a inventé cette histoire. Nous lui avons
dit pourquoi tu as fait tout cela, mais il n’a rien
trouvé à dire, c’est normal», nous a-t-il révélé, à
notre grande surprise.
Zoui a par ailleurs souhaité que ce match se
déroule dans un fair-play total. “Nous sommes
deux pays frères, il faut qu’on soit raisonna-
bles, il ne faut pas qu’un match de football crée
une crise entre deux nations musulmanes. Je
suis très heureux de voir tout cet accueil qui
nous a été réservé, cela me touche vraiment.
Nous avons été accueillis avec des feurs et
nous le serons aussi avec des feurs dimanche,
et que le meilleur gagne !”
A. C.
Bonne nouvelle
Yebda réintègre l’entraînement collectif
Selon Marca.es, le milieu de terrain algérien de Gra-
nada CF, Hassan Yebda, qui efectue en ce moment
sa rééducation, a repris avant-hier après-midi, à la
surprise générale, l’entraînement avec le reste de
ses coéquipiers. L’ancien sociétaire de Naples a
efectué des tours de piste avec ses parte-
naires et pris part à quelques exercices
physiques. Il a, par ailleurs, retapé
dans le ballon, ce qui demeure une
excellente nouvelle pour Yebda qui a
beaucoup galéré ces huit derniers
mois. Toutefois, le joueur n’est pas allé au
bout de la séance, par crainte d’une rechute, lui qui demeure
très afaibli au niveau physique par rapport à ses coéquipiers.
Encore deux à trois semaines d’entraînements et de travail
physique permettront au milieu algérien d’efectuer son retour
sur les terrains de la Liga. Il aura deux mois pour retrouver son
véritable niveau et postuler à une place chez les Verts, en prévi-
sion de la CAN.
S. F.
Alors que tout indique qu’il manquera la prochaine CAN
en Afrique du Sud, Madjid Bougherra a déclaré, hier matin,
sur les ondes de radio Chaîne II, que rien n’est encore perdu
pour lui et qu’il fera en sorte de vite récupérer pour pouvoir
répondre présent à cet événement continental. «J’ai garde l’es-
poir de jouer la CAN. Je dois continuer mon programme de ré-
éducation, et je compte faire tout mon possible pour répondre
présent à ce tournoi. J’ai encore le temps pour bien récupérer. Si
tout va bien, inch’Allah, je reviendrai à temps», estime-t-il.
«Déçu de rater ce match
contre la Libye, mais j’ai entièrement confiance
en Belkalem»
«Je ne vous cache pas que j’avais une grosse envie de jouer ce
match face à la Libye. Je suis déçu, mais c’est ça le football. En
tout cas, je ne me fais pas de souci pour la défense, car le groupe
dispose de bons défenseurs, à commencer par Belkalem, à qui je
fais entière confance», s’exclama-t-il.
«Je serai présent au stade pour encourager mes
coéquipiers»
Comme nous l’indiquions dans nos précédentes éditions, la
FAF a décidé d’inviter les joueurs Bougherra, Lacen et Mes-
bah, pour la rencontre de demain soir. Madjid, bien qu’il soit
en pleine période de rééducation, a assuré qu’il répondra pré-
sent. «Oui, je serai présent au stade ce dimanche. Je viendrai à
Alger samedi (Ndlr, aujourd’hui), et bien évidemment, je ne
manquerai pas d’encourager mes coéquipiers en prévision de
cette rencontre décisive», argue-t-il.
N. S.
Boudebouz dans
les tribunes
Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, était très
en colère lorsqu’il avait appris que Ryad Boudebouz était
arrivé en retard pour avoir laissé ses bagages à
Paris. Mais, on pensait que ce n’tait qu’une
colère passagère et que VHallait compter
sur Boudebouz en l’incluant au moins
sur la liste des 18. Finalement, le sé-
lectionneur national a été fdèle à sa
ligne de conduite : pas d’excuses
pour les retardataires et ce, quelque
que soit la raison de leur retard.
Ryad Boudebouz ne fgurait ni sur
la liste des onze titulaires, ni sur
celle des 18 convoqués. Une pre-
mière pour le joueur de Sochaux en
équipe nationale. Ryad Boudebouz
s’en souviendra certainement et re-
viendra, on n’en doute pas, plus fort en
sélection et en club où il a passé des mo-
ments difciles avant de rebondir.
S. F.
Bougherra ne
désespère pas
«Je ferai
tout pour
jouer la
CAN»
AUX FUMIGÈNES !
À LA VIOLENCE ! NON
La CAN-2013
avant tout
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup d’œil Équipe nationale
04
05
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup sûr USMA
A l’USMA depuis l’été 2011,
Mohamed Yekhlef, pour sa
première année au club, n’a
pas eu beaucoup de peine à
s’imposer comme étant un ti-
tulaire indiscutable au poste
d’arrière latéral gauche. Mal-
gré ce statut de cadre, les res-
ponsables du club n’ont pas
hésité à se renforcer en recru-
tant Boudebouda et Ben-
moussa. Des arrivées qui lui
ont coûté cher, puisqu’il a
perdu sa place dans le onze.
Interrogé lors de la conférence
de presse tenue jeudi, il re-
vient sur la situation qu’il est
en train de vivre ainsi que sur
d’autres sujets.
Tout d’abord, pouvez-vous nous
dire comment vous avez suivi le
match ayant opposé votre équipe
au CABBA, le week-end passé ?
Comme je n’étais pas concerné par
cette rencontre, j’ai décidé de rentrer
chez moi. La rencontre n’a pas été re-
transmise sur le petit écran, donc je n’ai
pas pu la suivre. Après le coup de sifet
fnal, j’ai appris que nous nous sommes
inclinés. Ce qui m’a beaucoup surpris,
parce que je ne m’attendais pas à un tel
résultat. Sur le papier et avant le coup
d’envoi de la partie, nous étions les fa-
voris, mais le football nous a souvent
réservé des surprises. Ce n’est pas la
première fois qu’une équipe favorite
chute chez elle et ça ne sera pas la der-
nière. Je pense qu’il ne faut pas drama-
tiser la situation. Ce n’est qu’un faux pas
et le plus important, c’est de faire le né-
cessaire afn de se racheter le plus vite
possible.
Selon vous, quelles étaient les rai-
sons de la défaite ?
Je n’ai pas fait partie du groupe, donc
je ne peux pas vous répondre. Tout ce
que je peux dire, c’est que mes coéqui-
piers ont peut-être pris ce match à la lé-
gère, en sous- estimant le CABBA. Tout
le monde sait pourtant que c’est tou-
jours difcile de gagner une confronta-
tion lorsque nous nous mettons en tête
que c’est
g a g n é
d’avance.
Com-
ment
avez-
vous
trouvé
le
groupe à
de la re-
prise ?
J’ai remarqué
que tout le monde
était déçu d’avoir perdre les
trois points à domicile d’une telle ma-
nière. Ce n’est pas facile de vite s’en re-
mettre. Mais Dieu merci, tout est rentré
dans l’ordre à présent. Les joueurs sa-
vent qu’il faut se mettre travailler en-
core plus afn de récupérer les points
perdus. La suite du parcours est encore
longue, donc si nous voulons ouvrir
une nouvelle page, nous savons ce qu’il
nous reste à faire.
Il vous faudra aller chercher des
points à Sétif. Comment voyez-
vous cette rencontre ?
Les matchs entre l’USMA et l’ESS
ont toujours été serrés et difciles à né-
gocier pour les deux équipes. Notre ad-
versaire n’est pas à présenter. Vous
n’avez qu’à jeter un œil sur son par-
cours pour savoir que notre mission ne
sera pas facile. Les deux formations ont
perdu lors de leur dernière sortie. Les
joueurs des deux équipes vont vouloir
renouer avec le succès. Cette afche
s’annonce prometteuse et c’est ce qui ne
devra que réjouir les amoureux du
beau jeu. Pour notre part, nous serons
heureux de nous refaire une santé,
avant de nous rendre à Nouakchott.
Notre mission est, certes, difcile,
mais pas impossible. Il y a un
bon coup à jouer et nous allons
faire en sorte de bien gérer ce
déplacement.
Parlons à présent de votre
situation ; comment la
vivez-vous ?
Le plus normalement du
monde. Je ne m’inquiète pas.
Avouez quand même que ce n’est
pas facile de voir son statut bascu-
ler de titulaire indiscutable à celui
de simple remplaçant…
Chaque joueur veut jouer un maxi-
mum de matchs. Ce n’est pas la peine
donc de monter sur tous les toits et de
le crier. Bien sûr que je veux prendre
part aux rencontres de mon équipe
mais jusque-là, je n’ai pas eu beaucoup
de chance. Lors des deux premières
journées, je me suis plaint d’une bles-
sure. Face au Mouloudia, j’ai été retenu
parmi le groupe. J’ai même été aligné.
Ensuite, j’ai choppé une grippe. Une
nouvelle fois, j’ai dû déclarer forfait. J’ai
demandé au coach de me dispenser du
déplacement à Batna. La seule fois où
j’étais prêt à jouer, je n’ai pas été convo-
qué. C’était face au CABBA. L’entraî-
neur a fait ses choix, et en tant
que joueur, je les respecte.
Comment vous sentez-
vous
à présent ?
Je me sens bien
psychologiquement.
Physiquement, il
faudra que j’en-
chaîne quelques
matches pour re-
trouver mon
meilleur niveau.
Croyez-moi, ce
que je suis en train
de vivre ne m’in-
quiète pas, parce
que je connais
mon niveau. Je
suis convaincu que
je retrouverai ma
place dans le onze, dès qu’on
m’aura ofert ma chance. Une fois
titularisé, personne ne pourra me
détrôner, je vous l’assure.
Etes-vous prêt à donner un
coup de main à votre équipe
lors des prochains rendez-
vous ?
Il n’y aucune raison pour que je
ne le sois pas. Avant de conclure, je
profte pour dire que le groupe actuel
a les moyens d’aller chercher au
moins un titre. Il faut juste le sou-
tenir et faire preuve de pa-
tience.
Entretien réalisé
par Adel Cheraki
C
ontraint d’écourter sa séance avant-
hier, Ahmed Gasmi, victime d’une
intervention musclée de Laïfaoui,
ne sera fxé sur se blessure que ce sa-
medi. C’est en tout cas ce que nous avons
pu apprendre. Le milieu de terrain of-
fensif des Rouge et Noir, utilisé comme
attaquant de pointe, se plaint, pour rap-
pel, d’une blessure au niveau de la che-
ville gauche. Une blessure qui pourrait
bien le pousser à déclarer forfait pour le
prochain match de son équipe prévu
mardi prochain où les Usmistes se ren-
dront à Sétif pour défer l’équipe phare
de la ville des Hauts Plateaux dans une
rencontre de la sixième journée du
championnat national. Ressentant de
fortes douleurs, Gasmi, ont la cheville est
enfée, continue de se soigner, en atten-
dant de connaître sa période d’indispo-
nibilité. Un verdict très attendu par le
natif de Skikda mais aussi pas les mem-
bres du staf technique ainsi que tous les
amoureux du club de Soustara, quand
on connaît l’importance du joueur dans
le onze de Gamondi. Ayant bénéfcié
d’une journée de repos, à l’image de tous
ses coéquipiers, ce n’est que ce matin que
le n°8 de l’USMA se déplacera au stade
Omar-Hamadi pour se faire ausculter
par le médecin du club, afn que ce der-
nier fasse son diagnostic, lui révèle la na-
ture de sa blessure ainsi que la durée de
son disponibilité.
Difficile de le récupérer
avant le déplacement à
Sétif
Même si son cas s’avère compliqué, du
moment qu’il a reçu un coup, à quelques
jours seulement du déplacement à
Sétif, les membres du staf tech-
nique ainsi que le joueur préfèrent
entretenir l’espoir de le voir remis
sur pied. Toutefois et d’après une
source digne de foi, la blessure
de Gasmi nécessitera plusieurs
jours de repos. Du coup, ce
sera difcile de le récupérer
avant le match face à l’ESS.
Non concerné donc par la re-
prise prévue pour ce matin à
10h au stade Omar-Hamadi, le
co-buteur du club jusqu’à présent
avec deux réalisations à son actif se
contentera d’une séance de soins,
avant de rentrer chez lui.
Les membres du staff
médical ne
prendront
aucun
risque avec
lui
Même s’il a
confé à ses
proches qu’il
voulait être de la
partie face à l’En-
tente, Gasmi sait
que le dernier mot ne lui revient pas,
puisque tout se décidera, une fois que le
médecin du club aura rendu son verdict.
Conscient qu’un retour prématuré pour-
rait coûter cher au joueur, les responsa-
bles usmistes ne prendront donc aucun
risque avec Gasmi, sauf dans le cas où le
staf médical donne son aval. Nous y re-
viendrons…
Adel Cheraki
Gasmi serafixé
A
près avoir bénéfcié
de 24h de repos,
c’est ce matin que
les protégés de Mi-
guel Angel Ga-
mondi se
remettront au travail pour at-
taquer la dernière ligne
droite, avant d’aborder trois
importantes rencontres, deux
en Ligue 1 et une en Coupe
arabe des clubs. Les coéqui-
piers de Khoualed, qui restent
sur une défaite concédée à
domicile samedi passé face au
CABBA, n’ont plus que trois
jours devant eux pour efec-
tuer les réglages, avant de se
rendre lundi à Sétif où se
jouera la prochaine confron-
tation des Rouge et Noir. Pour
cette séance et celle de de-
main, les membres du staf
technique auront sous la
main, une nouvelle fois, un
groupe décimé, à cause de
l’absence de cinq éléments,
tous retenus pour le match
Algérie-Libye qui se jouera
demain. C’est dire que cette
situation n’arrangera sûre-
ment pas le technicien argen-
tin et ses adjoints.
Du travail
psychologique au
menu
Ayant une semaine longue
et difcile à gérer, à cause des
longs voyages qu’ils seront ap-
pelés à efectuer, les membres
du staf technique sont en
train de préparer les pro-
chains rendez-vous depuis
plusieurs jours. D’ailleurs, ils
ont programmé un match
amical pour donner du temps
de jeu aux éléments qui n’ont
pas été utilisés, mais aussi des
exercices techniques et tac-
tiques pour clore la semaine.
Lors des prochains jours, et si
tout se passe comme prévu,
Gamondi fera le nécessaire
pour préparer ses protégés
psychologiquement, eux qui
doivent se montrer forts men-
talement, s’ils veulent remon-
ter la pente et retrouver la
confance qu’ils ont perdue,
après le faux concédé sur leur
propre terrain lors de leur
dernière sortie.
A. C.
aujourd’hui
Daham reprend
aujourd’hui
Après avoir fait l’impasse
sur la dernière séance de la
semaine, c’est ce matin
que Noureddine Daham
devra reprendre du service
avec ses coéquipiers. L’at-
taquant des Rouge et Noir
devra se préparer pour
tenir sa place mardi face à
l’ESS, du moment qu’il est
le seul à pouvoir évoluer
en pointe, après la défec-
tion du buteur Gasmi pour
cause de blessure.
«Ce
groupe a
les moyens
de remporter
au moins un
titre»
Yekhlef «Une fois qu’on m’aura donné
ma chance, personne ne pourra me détrôner»
La dernière ligne
droite, avant le
déplacement
à Sétif
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
06
Coup dés JSK
A
l’app-
roche de
la sixième
journée du
champion-
nat qui mettra aux prises
la JSK avec la JSMB, la
tension monte d’un cran à
Tizi Ouzou. Alors que les
joueurs se donnent à fond aux
entraînements pour espérer être
à cent pour cent prêts à ce ren-
dez-vous, les supporters, de leur
côté, qui veulent faire de cet
événement sportif une réussite,
se mobilisent pour la confection
d’un tifo géant qui sera placé à l’en-
trée des joueurs au stade. Le peu que l’on
puisse dire, c’est que la dernière victoire
des Jaune et Vert à Chlef a donné des
ailes aux coéquipiers de Belkacem Re-
mache qui s’apprêtent à continuer sur
leur lancée. Après avoir passé
quelques nuits blanches à cause
des blessures, Fabbro est
quelque peu soulagé de récu-
pérer un de ses titulaires en
défense à savoir Benlamri. Hier
encore, pas moins de quatre quatre
joueurs étaient blessés. Il s’agit de Mok-
dad, Lamhene, Hadiouche, Khellili et
Benlamri. Concernant le cas Benlamri,
ce dernier, qui soufre d’un problème au
niveau de la cuisse a été longtemps in-
certain avant que le kiné du club ne le re-
mette sur pied au grand soulagement de
Fabbro qui ne pourra pas compter sur
Khellili, blessé, ni sur Belkalem pour les
raisons que tout le monde connait.
Des soins intensifs pour Khellili
L’autre joueur qui soufre d’une blessure
est Sofane Khellili. En efet, l’internatio-
nal militaire s’est blessé avant-hier contre
l’USMA, lors d’un match amical. Il a
d’ailleurs passé jeudi matin une échogra-
phie de contrôle qui a révélé qu’il souf-
frait des adducteurs. D’après les résultats,
le joueur devrait se reposer pendant au
moins quatre jours. Cependant, nous
avons appris que Khellili s’est rendu hier
à Tizi, pour bénéfcier de soins, dans le
but d’être totalement prêt d’ici au derby.
Le casse-tête chinois de Fabbro
Il faut dire qu’avant-hier, Fabbro se trou-
vait dans une situation très embarras-
sante. En efet, avec la convocation de
Belkalem en Equipe nationale, la bles-
sure de Khellili et Benlamri, aucun autre
défenseur n’est désormais prêt à épauler
Rial contre la JSMB. De ce fait, le retour
de Benlamri à la compétition, deux jours
avant le derby soulage tout le monde.
Saïd D.
Bouaïcha se
blesse à la cuisse
Mauvaise nouvelle ! Aquelques jours seulement du derby contre
la JSMB, le meneur de jeu Djamel Bouaïcha, auteur d’un joli dou-
blé contre l’ASO Chlef, a contracté une blessure au niveau de la
cuisse, hier soir. L’ex-meilleur buteur du MCEE l’an dernier n’a pu
aller jusqu’au terme de la séance d’entraînement, préférant quitter le
terrain pour ne pas compliquer sa situation. Guillou devra le pren-
dre en charge aujourd’hui.
Benlamri et Hadiouche réintègrent le groupe
Par ailleurs, le défenseur Djamel Benlamri et l’attaquant Abde-
nour Hadiouche, qui étaient blessés, ont repris hier soir le chemin
de l’entraînement. De ce fait, le premier responsable à la barre tech-
nique pourra compter sur eux, mardi contre la JSMB.
Hadiouche : «Je ne ressens aucune douleur»
«Je suis vraiment soulagé ! J’ai repris le chemin de l’entraînement
sans ressentir la moindre douleur. Donc, je tiens à rassurer les sup-
porters que je suis prêt pour le derby contre la JSMB. Je ferai de mon
mieux pour être à la hauteur.» Par ailleurs, Ha-
diouche a inscrit un but, hier, lors d’un
match d’application programmé en fn
de séance.
Benlamri : «Je suis prêt à
jouer contre la JSMB»
De son côté, le défenseur
Benlamri, qui ne voulait pas
rater ce derby, dira : «Je ne
voulais pas rater cette impor-
tante empoignade. Je suis
vraiment soulagé, car je me
sens capable de prendre ma
place ce mardi. J’essayerai
d’être à la hauteur et d’ofrir
nos supporters trois autres
points.»
S. D.
Soufrant d’une blessure au
niveau des adducteurs
contractée lors de la troi-
sième journée du champion-
nat, le milieu récupérateur
Kaci Sedkaoui, qui a brillé en
ce début de saison, a déjà raté
deux rencontres respective-
ment contre le MCO et l’ASO.
L’ex-Nahdiste, qui se dit dés-
ormais prêt à reprendre sa
place, du moment qu’il ne
ressent aucune douleur, es-
père être aligné d’entrée
contre la JSMB. Après la belle
prestation de Camara et Ma-
roci contre l’ASO, ce sera dif-
fcile pour Enrico Fabbro de
chambouler son groupe. Mal-
gré cela, il est difcile de se
passer des services d’un aussi
brillant élément qui a souvent
apporté une certaine stabilité
au milieu du terrain.
Il ne souffre
d’aucune blessure
Contrairement aux deux pré-
cédentes journées au cours
desquelles Sedkaoui n’était
pas prêt à cent pour cent
pour reprendre sa place,
contre la JSMB, l’ex-joueur du
NAHD est désormais apte à
rechausser les crampons et
donner le meilleur de lui-
même. Autrement dit, sa
blessure au niveau des adduc-
teurs n’est qu’un mauvais sou-
venir.
«Prêt à me donner
à fond»
Sollicité par nos soins, hier
matin, Sedkaoui a tenu à
nous dire qu’il était prêt à re-
chausser ses crampons et re-
trouver son poste au milieu
du terrain. Pour lui, une vic-
toire sera le plus beau cadeau
à ofrir aux supporters : «Per-
sonnellement, je me sens apte
à retrouver ma place. Désor-
mais, je ne ressens plus au-
cune douleur. Si l’entraîneur
me sollicite, je répondrai pré-
sent et je me donnerai à fond
pour le convaincre de nou-
veau. J’espère être à la hauteur
et ofrir à nos supporters une
autre belle victoire.»
Saïd D.
Vers le retour de
Sedkaoui contre
la JSMB
Benlamri rétabli,
Fabbro soulagé
A moins de trois jours du derby contre la JSMB, nous nous sommes entretenus avec le latéral droit, Belkacem
Remache. Ce dernier, qui a brillé contre l’ASO, nous a fait savoir qu’une victoire contre la JSMB est plus que ja-
mais importante car les trois points permettront à la JSK de bien se repositionner au classement.
Guillou
prendra en charge
Mokdad à partir
d’aujourd’hui
«On attendait le début de championnat avec im-
patience, rien que pour voir Mokdad jouer. Seule-
ment, ce dernier se trouve toujours blessé. On
aimerait bien savoir quand il retrouvera sa place dans
l’équipe.» C’est ce que les supporters de la JSK récla-
ment depuis quelque temps. En effet, l’Ex-Mouloudéen,
qui a passé une IRM puis une échographie de contrôle,
devrait patienter encore quelques jours, avant d’avoir le
feu vert pour réintégrer le groupe de manière officielle.
En effet, nous avons appris d’une source officielle que
Guillou s’occupera en personne de Mokdad à partir
d’aujourd’hui. Le kiné de l’équipe, qui a l’habitude de
remettre tous les joueurs sur pied en un temps re-
cord, pourrait préparer son joueur au prochain
match de championnat qui opposera la JSK au
CRB, au stade du 1er-Novembre de Tizi. Que
les fans soient rassurés, Mokdad ne souffre,
selon nos informations, que d’une entorse
à la cheville.
S. D.
Remache : «On tâchera de battre
la JSMB pour se relancer»
Tout d’abord, comment se dérou-
lent les entraînements, après
votre succès à Chlef ?
Les entraînements se déroulent
dans de bonnes conditions. Tous les
joueurs sont motivés, après notre
succès à Chlef. Cette victoire rem-
portée à l’extérieur nous a permis
de soufer, avant d’accueillir la
JSMB, mardi prochain.
Vous préparez donc le derby
contre la JSMB avec beaucoup de
sérénité, n’est-ce pas ?
Efectivement, nous sommes se-
reins et nous attendons la JSMB de
pied ferme. Nous allons faire de
notre mieux pour gagner et rem-
porter les trois points qui nous per-
mettront de gagner encore
quelques places au classement.
Vous allez accueillir les Béjaouis
dans un match pas facile. Ne
trouvez-vous pas que vous êtes
dans l’obligation de remporter
les trois points ?
Comme je viens de vous le dire,
après la belle performance enregis-
trée à Chlef, nous sommes dans
l’obligation de confrmer et ofrir à
nos supporters une seconde vic-
toire de suite. Vous savez, notre
semi-échec à domicile contre le
MCO n’est qu’un accident. On tâ-
chera à être plus entreprenant à do-
micile.
Vous avez été aligné dernière-
ment au milieu du terrain. Préfé-
rez-vous être reconduit au même
poste ou en arrière droit ?
Je n’ai aucun problème de ce côté-
là. Dernièrement, j’ai été aligné au
milieu du terrain et je pense avoir
tenu convenablement mon rôle.
Contre la JSMB, je jouerai là où
l’entraîneur me le demandera. Le
plus important est de gagner et de
rester sur la même lancée.
Que pourriez-vous dire aux sup-
porters qui ne se déplacent plus
au stade ?
Vous savez, un match devant des
gradins vides n’a aucun charme. De
ce fait, je lance un appel à tous les
supporters de la JSK pour qu’ils
soient nombreux pour nous encou-
rager contre la JSMB. De notre
côté, on fera de notre mieux pour
leur ofrir une belle victoire.
Entretien réalisé
par S. Djoudi
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup d’envoi JSK
07
A
l’approche du
prochain
derby, la pres-
sion aug-
mente
considérablement au sein
des joueurs kabyles. La rai-
son est toute simple, du
moment que les hommes
de l’Italien Enrico Fabbro
cherchent non seulement à
remporter ce derby, mais
surtout à confrmer leur dé-
clic après le brillant succès à
Chlef. Désormais, tout est
clair et plus personne n’a
besoin de souligner l’im-
portante du RDV de mardi
prochain. C’est ce qu’à si-
gnifé l’entraîneur en chef
Enrico Fabbro et son ad-
joint Karouf à la séance de
reprise de mardi soir. Et
pour ne rien laisser au ha-
sard, le staf technique ka-
byle prépare d’ores et déjà
son plan de bataille pour
mardi soir. Pour cause, pas
plus tard que jeudi matin, le
staf s’est longuement étalé
sur le travail d’efcacité de-
vant les buts. Et c’est Mou-
rad Karouf qui s’est chargé
de soumettre ses attaquants
à un travail spécifque, afn
de les mettre en confance
dans le carré des 18.
Contrairement aux habi-
tudes, cette fois-ci, le staf a
consacré le plus gros vo-
lume de la préparation sur
le compartiment ofensif.
Normal, lorsqu’on sait que
les attaquants ont fait
preuve d’un manque d’ef-
cacité face au MCO. Désor-
mais, il faudra frapper
d’entrée et se mettre à l’abri,
sachant que dans ce genre
de rencontres, les joueurs
ne peuvent pas se permettre
de rater autant d’occasions
devant. Le plus discipliné
tactiquement remportera la
partie. C’est à partir de cet
ongle d’attaque que le staf
veut sensibiliser les joueurs.
Très peu de
changements
dans le onze
Suivant les 3 premiers jours
de préparation, tout porte à
croire qu’il y aura très peu
de changements dans le
onze de départ face à la
JSMB. En règle générale, on
ne change pas une équipe
qui gagne. On s’attend à ce
que les joueurs alignés face
à l’ASO soient tout naturel-
lement reconduits lors du
derby. Toutefois, il ne reste
au staf qu’à être fxé sur 2
ou 3 joueurs, tels que Ben-
lamri et Belkalem. Le pre-
mier, soufrant des
adducteurs, devait repren-
dre les entraînements hier
soir. Quant à l’internatio-
nal, tout dépendra de sa
participation face à la
Libye. Alors que Sedkaoui,
il est fort probable qu’il en-
registre lui aussi son retour
dans le onze, du moment
qu’il a été préservé face à
l’ASO.
A. A.
Après trois séances d’en-
traînement, comment s’ef-
fectue la préparation de
cette rencontre face à la
JSMB ?
Dans d’excellentes condi-
tions. Je dirai que notre
dernier succès à Chlef nous
a mis en confance et nous
a redonné la joie de jouer.
Ce fut un match exception-
nel, et je suis très heureux
de ce côté-là. Maintenant, il
va falloir oublier ce succès
et penser à la suite. Pour le
moment, il nous reste pas
moins de 3 séances et nous
devons en profter pour
améliorer notre jeu. On sait
que face à la JSMB, on sera
confrontés à une rude ba-
taille tactique.
Le derby de ce mardi,
vous y pensez ?
Bien évidemment qu’on y
pense et ce, depuis mardi
dernier. On sait que cette
rencontre est un tournant
important de cette phase
aller et qu’il ne faut en
aucun cas passer à côté.
Nous avons une dette en-
vers notre public, après
avoir réalisé un nul face au
MCO. Il va falloir réap-
prendre à gagner à domi-
cile et sortir le grand jeu.
De ce côté-là, nous
sommes vraiment motivés
à réaliser le match qu’il
faut.
Le fait d’avoir gagné à
Chlef ne vous met-il pas
davantage de pression ?
Je préfère gagner et avoir
de la pression que de per-
dre. La pression est perma-
nente et nous sommes
habitués à cela. Quelles que
soient les circonstances, on
sait que nous devons ga-
gner ce derby pour rester
dans la continuité. Comme
je vous l’ai dit précédem-
ment, on fera de notre
mieux pour ne pas déce-
voir. Pour l’instant, on se
prépare pour ce match sans
trop y penser au résultat,
afn de rester le plus
concentré possible.
Vous avez enregistré votre
3
e
titularisation de suite.
Pensez-vous jouer d’entrée
ce mardi ?
Je travaille depuis la pé-
riode de préparation, dans
le seul but de gagner une
place de titulaire. Mainte-
nant que l’entraîneur me
fait confance, je ferai de
mon mieux pour être dans
le onze à chaque match.
Tout le monde veut jouer
un tel derby, ce qui est tout
à fait normal. Je pense que
j’ai fait un bon match face à
l’ASO. J’espère que le staf
est satisfait de moi.
La JSK n’est qu’à 4 points
de la JSMB. Estimez-vous
qu’en battant le leader,
vous allez vous relancer au
classement ?
Je n’ai aucun doute là-des-
sus. En cas de victoire, je
suis persuadé que nous al-
lons jouer les premiers
rôles. C’est la raison pour
laquelle j’estime que ce
derby est un tournant im-
portant de cette phase allé.
Il va falloir tout donner
dans ce match pour espérer
jouer le podium. On sait
qu’il nous faudra gagner
toutes nos rencontres à do-
micile. A Tizi, on sera in-
traitables. Toutefois, je sais
que cette mission est loin
d’être facile, car nous allons
afronter le leader.
Entretien réalisé
par M. L.
A J-3 du derby
Le staff prépare
sa stratégie
Camara : «Ce sera un
match tactique»
Condoléances
La famille Azibi
Lahlou a l’im-
mense douleur de
faire part du décès
de son fls, frère et
père Boualemsur-
venu en Belgique le
10.10.2012 à l’âge
de 65 ans. L’enter-
rement à eu lieu
hier à Charleroi.
Que Dieu lui ac-
corde Sa Miséri-
corde et l’accueille
en Son Vaste Para-
dis. «A Dieu nous
appartenons et à
Lui nous retour-
nons».
Blessé aux ligaments
du genou, le portier
Abdenour Merzouki
fait des pieds et des
mains pour être d’attaque
mardi prochain avec les U17,
pour la simple raison que
cette rencontre tient
vraiment à cœur le
jeune portier kabyle.
En efet, Merzouki at-
tendait depuis le début de
saison ce derby kabyle, spécial
pour lui, rien que pour afronter
son ex-formation de la JSMB. Au-
jourd’hui à la JSK, Merzouki veut
démontrer beaucoup de choses.
Epatant depuis le coup d’envoi de
la Ligue 1 avec les Espoirs, l’ex-in-
ternational U17 veut s’illustrer
davantage. Si tout se passe bien
pour lui, Merzouki pourra réali-
ser son souhait, du moment qu’il
devait reprendre, hier soir, le foo-
ting avec les seniors.
A. A.
Match spécial
pour Merzouki
Match
d’application hier soir
Après 3 jours de préparation, le staff technique a programmé un match
d’application hier soir pour les joueurs. Prévu initialement de jouer un
match amical, le staff a préféré se contenter d’une rencontre entre les
joueurs afin de réduire le risque de blessure la veille du derby,
déjà que le groupe n’est pas au complet.
Travail
technico-tactique
aujourd’hui
A l’occasion de la séance d’aujourd’hui, les joueurs devraient en-
chaîner par un travail technico-tactique. Le groupe sera certainement
scindé en deux, de la même manière que jeudi dernier. D’un côté,
les défenseurs et les milieux récupérateurs, de l’autre les mi-
lieux offensifs et les attaquants. Chaque groupe sera
soumis à un travail spécifique.
Pas de repos aujourd’hui
Comme prévu, le staff technique n’a accordé aucun jour de repos pour
les joueurs. Après la séance d’hier soir programmée à 18h, les joueurs
poursuivront les entraînements jusqu’à lundi soir, avant de boucler
leur préparation par une séance de mise au vert.
Hannachi
en France pour 24 heures
C’est dans la soirée de jeudi dernier que le président, Hannachi s’est
envolé en France plus précisément à Marseille pour une affaire personnelle
de 24 heures. D’après la même source d’indiscrétion, Hannachi était at-
tendu à Alger hier soir. Il sera présent cette semaine à Tizi pour
s’occuper de la préparation du derby kabyle.
Il ne veut pas rater sa
participation avec les U21
Il nous parle du prochain
derby face à la JSMB
Cela fait 3 matchs de suite que l’Ivoirien Madani Camara bénéfcie d’un
statut de titulaire. En l’absence de Sedkaoui, Camara a réussi à gagner la
confance de son staf. Il est clair que son souhait est de garder sa place
dans le onze, en prévision du derby de mardi prochain. Il nous en parle.
Bensalem veut convaincre pour
bloquer le recrutement d’un latéral
gauche
G
GAutorisé à s’absenter jeudi dernier, Zinedine Ben-
salemdevrait reprendre ce matin avec le groupe, au
stade olympique. L’objectif de Bensalem, qui jouit du sou-
tien de Babouche, sera de retrouver toute sa verve pour
dissuader sa direction et Menad de recruter un latéral
gauche lors du prochain mercato. Il ne reste donc que
deux mois à Zinou pour redevenir celui qui avait dé-
chaîné les foules en championnat contre Tlemcen dans
un match capital pour le maintien. Petite rappel, tout de
même, Bensalem s’était aussi illustré avec un but venu
d’ailleurs en Ligue des champions face à l’Interclub (An-
gola) qui avait ouvert les portes de la phase des poules
aux Vert et Rouge.
Chaouchi devrait reprendre
aujourd’hui
G
GConfronté à tous les maux, Faouzi Chaouchi
devra mettre fn au suspense en reprenant ce matin
avec le groupe. En délicatesse avec son cou de pied, le
héros d’OumDormane se dit optimiste quant à sa par-
ticipation au match de ce mardi contre l’USMBA.
Bouraba marque des points
G
GBlessé, Tahar Bouraba a su faire montre de beau-
coup d’abnégation pour retrouver sa force phy-
sique. L’enfant du club a montré, depuis quelques jours
aux entraînements, de très belles choses. Un signe fort
lancé à l’endroit de son staf technique qui suit avec
beaucoup d’intérêt la progression de l’attaquant qui s’il-
lustre à chaque fois en match d’application.
«Je n’attends qu’un signe du
coach pour montrer ce dont je
suis capable»
Ayant des fourmis dans les jambes, Bouraba attend
la moindre opportunité pour faire montre de tous les
progrès qu’il a accomplis depuis son retour à la mai-
son. A propos de sa situation, le longiligne attaquant
nous dira : «J’ai travaillé très dur pour me remettre de
ma blessure. A présent, c’est de l’histoire ancienne. Mon
seul but, c’est de retrouver la compétition. Je me donne
à fond aux entraînements afn de gagner la confance
du coach, qui me connaît bien pour m’avoir eu sous sa
coupe à la JSMB. Je sais que tôt ou tard, j’aurais ma
chance. Et à ce moment-là, il faudra que je la saisisse en
montrant ce dont je suis capable sur un terrain. C’est
aussi cela le professionnalisme. En attendant, je tra-
vaille sans rechigner car il n’y a que le boulot et la per-
sévérance qui fnissent par payer.»
T. Che
Alors que personne ne donnait cher
de sa peau, Abdelkader Besseghier
a su hausser son niveau de jeu, au
point de reléguer Abderrahmane
Hachoud sur le banc. L’enfant de
Mascara, qui est le seul joueur à
avoir affronté l’USM Bel Abbès, sait
qu’il faudra aborder l’affiche avec
le plus grand sérieux pour
décrocher les trois points.
Vous venez d’efectuer deux jours de dur
labeur. Votre sentiment à ce propos ?
On a essayé de profter de cette
mini-trêve pour corriger certaines
carences. Nous avons travaillé le
côté physique sans pour autant né-
gliger l’aspect technique. Nous
avons vraiment très bien bossé
sous la coupe de Menad qui ne
laisse rien au hasard.
Vous semblez bien armé pour
recevoir l’USMBA à domicile dans
une rencontre que vous allez
aborder dans la peau du favori…
Certes, il est évident qu’on sera les favoris,
dans la mesure où nous recevons. Et sans
prendre en considération le classement de
notre adversaire, on sera contraint de s’im-
poser afn de confrmer le match nul décro-
ché contre Béjaïa. Et pour vous dire, ce
match nul m’est resté en travers de la gorge,
car nous aurions pu remporter ce match,
sans pour autant diminuer du mérite du lea-
der du championnat.
Justement, Hachoud qui est en
concurrence avec vous, a raté un penalty
lors de cette afche. Lui avez-vous parlé
depuis, question de lui remonter le
moral ?
D’abord, je voudrais préciser que Hachoud
n’est pas mon adversaire, mais un ami. Face à
la JSMB, il a été prouvé qu’on pouvait jouer
ensemble. Maintenant concernant le penalty
manqué, cela arrive à tout le monde. Même
Babouche, qui est le spécialiste en la matière,
a connu une désillusion contre Chlef. J’ai
parlé à Hachoud, je lui ai dit de tourner
la page et de se concentrer sur les pro-
chains rendez-vous. Je sais que Ha-
choud, qui est considéré comme l’un des
meilleurs joueurs du champion-
nat, est assez fort mentale-
ment pour surmonter cela.
Je suis convaincu qu’il
sera intraitable lors du
prochain match contre
l’USMBA.
Contrairement à vos
partenaires, vous avez
déjà joué contre l’USM
Bel-Abbès…
Pour dire vrai, je n’ai
perdu qu’une seule fois
contre l’USMBA. C’était
lorsque je portais les couleurs de
Mascara. Nous avons perdu à Bel-
Abbès. C’était la seule fois où j’ai
connu un revers face à cette
équipe. Par contre, j’ai privé Bel-
Abbès, à trois reprises, de l’ac-
cession en Ligue 1. J’espère
que j’aurais cette même réus-
site ce mardi.
Actuellement lanterne rouge
du championnat, tout le monde
donne l’USMBA perdante…
Le foot se joue sur un terrain. Il fau-
dra qu’on démontre cela sur la pelouse du 5-
Juillet. On aura beau faire des pronostics,
c’est toujours le terrain qui tranchera. Pour
nous, la règle est simple : les trois points doi-
vent nous revenir, même si Bel-Abbès est
une bonne équipe qui s’exprime
mieux hors de ses bases.
Pour preuve, le match
nul obtenu face au
CRB au stade du
20-Août. C’est
vous dire qu’il
faudra se méfer
de cette équipe.
La victoire est
impérative, surtout
que vous aurez juste
après un match face au
CRB puis le CSC, toujours au stade du 5-
Juillet…
Absolument. Si nous voulons réaliser un
sans-faute, nous devons déjà battre
l’USMBA. Nous avons une belle opportunité
de nous emparer de la tête du classement. A
nous de nous donner les moyens d’y arriver.
Une dernière question avant de conclure,
un mot sur ce match des Verts face à la
Libye ?
Nous serons de tout cœur avec notre
Equipe nationale qui ne doit surtout
pas tomber dans le panneau en
répondant aux provocations
des Libyens. Je souhaite de
tout cœur que Hachoud
puisse prendre part à
ce match que nous
gagnerons Inch’Allah
sans le moindre
doute, car nous sommes
supérieurs aux Libyens.
Entretien réalisé par
Tarek-Che
La direction du MCA veut reporter la rencontre
qui opposera son équipe au CRB, prévue le 30 octo-
bre prochain. Du côté mouloudéen, on estime qu’il
s’agit d’un match en retard, donc la LFP a le loisir de
le programmer à une autre date, afn de permettre
aux joueurs des deux équipes de bien le préparer. Il
n’est un secret pour personne que si la rencontre est
maintenue à sa date initiale, les joueurs, qui seront
autorisés à rentrer chez eux pour fêter l’Aïd avec leurs
familles, seront dans l’obligation de revenir à Alger en
catastrophe pour préparer ladite confrontation. Tou-
tefois et face au refus de la LFP à procéder à tout re-
port, sauf cas de force majeur, le MCA qui insiste
pour le report du derby, aura recours au CRB pour
faire pression sur l’instance. En efet, une source
proche du vieux club algérois nous a confé que
même le CRB souhaitait reporter le derby, pour le
même motif, d’autant plus que les joueurs seront es-
soufés, suite à leur match de Coupe arabe.
Le MCA et le CRB décidés à
solliciter la LFP
Afn que la LFP accepte de reporter le derby, le
Mouloudia prendra donc attache avec le président de
la SSPA/CRB, en l’occurrence Azzedine Gana, afn
que les deux clubs sollicitent ofciellement l’instance
de Kerbadj pour reporter ledit match. En efet,
les deux formations misent sur la compréhen-
sion du président de la LFP, d’autant que la pro-
grammation a été chamboulée. Une source digne
de foi nous a confé que le MCA, au même titre
que le CRB, ne compte en aucun cas jouer cette
rencontre le 30 octobre prochain. Ainsi, les Mou-
loudéens comptent faire valoir leurs arguments
pour que cette rencontre soit programmée à une
date ultérieure.
La LFP campe sur ses positions
Avant même qu’elle ne soit saisie, la LFP ne
compte procéder à aucun report de la rencontre
qui opposera le CRB au MCA, même si la de-
mande émanait des deux formations, car cela
pourrait, une fois de plus, perturber la program-
mation du championnat, alors que la LFP est en
train de mener une course contre la montre pour
que le calendrier soit adapté au programme de
l’EN, ainsi qu’à celui des équipes appelées à pren-
dre part aux joutes internationales. A partir de là,
on risque de s’acheminer vers un bras de fer entre
la LFP et MCA-CRB, si l’instance de Kerbadj re-
fuse tout report de ladite confrontation.
K. M.
«Je
suis allé
réconforter
Hachoud à la fin
du match face à
Béjaïa»
«Face
à la JSMB,
Menad a
démontré qu’on
pouvait jouer
ensemble,
Hachoud et
moi»
«Si
nous voulons
jouer le titre, il
faudra battre
l’USMBA, le CRB
et le CSC»
Le Mouloudia insiste pour le
report du derby face au CRB
Besseghier : «Bel-Abbès m’a souvent
réussi et ce sera le cas ce mardi»
Menad allège son
programme et met
le cap sur Bel-Abbès
Soumis à un programme
très chargé axé essentielle-
ment sur le volet physique,
les joueurs ont eu droit, hier
vendredi, à une petite paren-
thèse, histoire de se remettre
de leurs émotions. Après
avoir rechargé leurs batte-
ries, les camarades de Ba-
bouche sont appelés à se
remettre au travail ce matin à
10 h, à l’annexe du 5-Juillet.
Ayant programmé un travail
allégé qui sera consacré au
volet technico-tactique, Dja-
mel Menad a mis le cap sur le
rendez-vous de ce mardi face
à l’USMBel-Abbès. Ce sera
le match de la confrmation
pour le vieux club algérois
qui n’a plus le droit au moin-
dre faux pas dans l’enceinte
olympique. Et pour préparer
cette afche qui paraît dés-
équilibrée sur le papier,
Menad et Zemiti vont mettre
l’accent sur certains aspects
du jeu, car ils savent qu’ils
vont se heurter à un adver-
saire qui optera, tout comme
l’ASO, pour l’option défen-
sive. A partir de là, pour es-
pérer faire exploser le
verrou, il faudra se montrer
très percutants dans la sur-
face de vérité. D’ailleurs, plu-
sieurs exercices seront
proposés aux attaquants afn
qu’ils puissent conjurer le
mauvais sort en retrouvant
toute leur lucidité dans le
dernier geste et mettre fn à
la Djallit-dépendance, bu-
teur des Vert et Rouge. Trois
séances, le samedi et di-
manche matin et une der-
nière la veille du match
seront consacrées à la prépa-
ration pour la réception de la
lanterne rouge.
T. Che
08
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup osé MCA
Le changement au niveau du
staff technique du Mouloudia,
avec l’arrivée de Djamel Menad,
n’a pas profité à l’attaquant
congolais, Blaise Mbele. Jouissant
de la confiance de Rabier, qui l’a
fait entrer en cours de jeu, respec-
tivement face au WAT et à l’USMA,
tout en le titularisant avec la JSS,
Blaise Mbele n’a jamais figuré
dans les plans de Djamel Menad,
qui ne lui a même pas fait appel
pour faire partie de la liste des
dix-huit. L’ex-buteur de l’EN a jugé
que Mbele accuse un grand retard
sur le plan physique, mais il doute
aussi qu’il traîne une ancienne
blessure, d’autant plus qu’il boite
dans ses courses, ce qui a nourri
des appréhensions pour le coach
du MCA, en décidant de ne plus
compter sur lui pour l’instant.
Il expose le problème
à Ghrib, qui se montre
rassurant
Face à cette situation, Djamel
Menad a tenu à exposer le pro-
blème à Omar Ghrib, en lui expli-
quant qu’il doute que le joueur
traîne une ancienne blessure. Ce-
pendant, le coordinateur de sec-
tion football du MCA s’est montré
rassurant à ce sujet, du fait que
Mbele a subi des tests médicaux
approfondis, avant qu’il ne signe
au profit du Mouloudia. En effet,
beaucoup de choses ont été dites
sur ce joueur, notamment sur son
ancienne blessure, lorsqu’il est
venu au MCA. Son cas a été même
assimilé à celui d’Amir Sâayoud,
recruté à coups de millions, alors
qu’il traînait une ancienne bles-
sure. L’ex-joueur d’Al Ahly n’a joué
que quelques rencontres, avant de
quitter le MCA par la petite porte.
Avant de faire signer Mbele, les
responsables du vieux club algé-
rois ont tenu à faire passer à
Mbele les examens médicaux né-
cessaires, et il s’est avéré que ce
dernier ne souffre de rien, car il
s’est complètement rétabli de son
ancienne déchirure musculaire.
Ainsi, c’est suite aux différents
diagnostics médicaux, qui étaient
rassurants, que les dirigeants du
MCA ont fait signer Mbele.
Le joueur dans une
situation
embarrassante
De son côté, le joueur se trouve
dans une situation embarrassante,
lui qui veut retrouver la compéti-
tion le plus vite possible. En effet,
il s’est avéré que le joueur souffre
d’un petit raccourcissement de
l’une de ses jambes, et ce, depuis
son jeune âge, mais cela ne l’a ja-
mais empêché de pratiquer le foot-
ball, en évoluant au profit de
prestigieuses formations. Mbele
compte, donc, expliquer cette si-
tuation à son coach, et il est per-
suadé qu’il retrouvera tous ses
moyens, une fois le retard qu’il ac-
cuse sur le plan physique rattrapé.
K. M.
Lorsqu’on a essayé de connaître les raisons qui ont poussé Djamel Menad à
ne pas accorder sa confance à Blaise Mbele, contrairement à Jean-Paul Ra-
bier, l’ex-international algérien nous dira : «Je n’ai rien contre Mbele, au
contraire il travaille d’une manière ordinaire à l’entraînement, mais je
pense que Mbele soufre peut-être d’une ancienne blessure et qui l’empêche
de courir d’une manière ordinaire. A l’entraînement, j’ai constaté qu’il
boite, et c’est pour cette raison que je doute qu’il traîne une blessure
qu’il a contractée par le passé dont il ne s’est pas rétabli.» Ainsi, Dja-
mel Menad ne pourra compter pour l’instant sur le joueur avant
qu’il ne soit fxé sur son cas, à savoir si le retard qu’il accuse sur
le plan physique qui est derrière sa méforme ou bien il s’agit
d’une ancienne blessure.
«Il doit passer des tests médicaux,
il aura sa chance comme les autres joueurs»
Toutefois, Menad ne veut émettre aucun jugement
avant que Mbele ne passe de nouveaux examens médi-
caux : «Il est préférable que Mbele passe de nouveaux
examens médicaux, car s’ils ne révéleront rien de mé-
chant, à ce moment on pourra dire qu’il lui faudra seule-
ment travailler sur le plan physique, et ce même s’il boite
dans sa course. Une fois qu’on sera rassurés sur le plan
médical, Mbele aura sa chance à l’image des autres
joueurs, et il n’y aura aucun problème de ce côté. Tous les
joueurs sont traités sur un pied d’égalité et ce sont les
meilleurs qui jouent.»
«Il est bon techniquement, mais accuse
un déficit sur le plan physique»
Même s’il doute d’une ancienne blessure, Menad estime
que Mbele est doté de bonnes qualités : «Je ne remets pas en
cause ses qualités techniques ; au contraire, il s’agit d’un joueur
qui a une certaine technique dans son jeu et un bon gabarit. Ce-
pendant et en plus du problème dont on a parlé, il soufre d’un déf-
cit sur le plan physique. Il doit donc travailler pour pouvoir
atteindre la forme souhaitée.»
«On attend la décision de la LFP pour le report du
derby et je veux ma première victoire face à
l’USMBA»
Sur un autre plan, on a évoqué avec Menad le programme qu’il a
tracé pour son équipe : «Pour l’instant, on prépare notre rencontre
face à l’USMBA d’une manière ordinaire, et on s’attaquera dès ce sa-
medi au volet tactique. Pour la suite du programme, on attend la déci-
sion de la LFP au sujet du report du derby, car si le derby sera reporté
on pourra faire un autre programme. Le plus important pour nous, c’est
de préparer cette rencontre qui sera, à mon avis, difcile, et je veux ma
première victoire face à l’USMBA.»
K. M.
Mbele : «Je ne souffre d’une
ancienne blessure et je
convaincrai Menad»
Le joueur boite dans ses courses
Des doutes au sujet de la blessure du Congolais
Menad : «Mbele
souffre peut-être d’une
ancienne blessure» Vous ne fgurez plus dans les plans
de Menad, qu’en est-il au juste ?
De ce côté, il n’y a aucun problème,
c’est le choix du coach qu’il faut respec-
ter, et, personnellement, je travaille
d’arrache-pied pour pouvoir ga-
gner sa confance. Ces derniers
jours, nous nous sommes fo-
calisés sur le volet physique,
et nous sommes en train
d’accomplir du bon travail
avec Dahmane Sayeh qui a ap-
porté de nouvelles méthodes. Je
me prépare, donc, d’une manière
ordinaire et j’attends à avoir ma
chance afn de m’imposer de nou-
veau.
Menad estime que vous soufrez
d’une ancienne blessure et vous
boitez même à l’entraînement…
Je ne soufre d’aucune ancienne bles-
sure. Si cela avait été le cas, je n’aurais
pas joué presque la totalité du match
face à l’équipe de Saoura. Avant de si-
gner au MCA, vous êtes tous au cou-
rant que j’avais passé des tests
médicaux approfondis, lesquels n’ont
rien révélé. La seule blessure dont je
soufrais par le passé était à la cuisse, et
je me suis bien rétabli. Pour preuve,
j’ai joué par la suite en Malaisie.
Cela prouve que cette blessure
fait partie du passé.
Mais vous boitez à
l’entraînement.
Depuis mon en-
fance j’ai un pro-
blème de
raccourcissement,
c'est-à-dire la lon-
gueur d’une jambe
est légèrement supérieure à l’au-
tre. Toutefois, cela ne m’a pas
empêché de jouer dans le plus
haut niveau et gagner des titres
avec les clubs pour lesquels j’ai
évolué, et j’étais même en sélec-
tion de mon pays. Je vais, d’ail-
leurs, expliquer cette situation
à mon entraîneur, et je pense que le
problème ne se posera plus.
Etes-vous prêt donc pour le match
contre l’USMBA ?
Je ne vais pas dire que je suis au
sommet de ma forme physique, car il
me reste encore du travail à faire, mais
je sens une certaine amélioration, et je
vais fnir par gagner ma place.
Il semble que vous êtes confant
pour prendre une revanche sur le
sort…
Je suis persuadé de convaincre
Menad, et dès que je reprendrai toute
ma forme, vous allez voir le véritable
visage de Mbele. Si je savais que je ne
pouvais rien apporter au club, je n’au-
rai jamais signé au MCA. Je tâcherai,
donc, d’être à la hauteur de la confance
placée en moi et je vais m’imposer
dans cette équipe.
Entretien réalisé par
K. M.
Membre incontournable dans la
vie du club, Ahmed Tafat a accepté,
lui aussi, de sortir de son mutisme
pour évoquer son avenir qui s’ins-
crit, selon lui, dans la durée au
Mouloudia. D’ailleurs, Tafat a été
clair à ce sujet en nous confant sa
détermination à faire partie des fu-
turs projets du club : «Il y aura pro-
chainement une réunion pour
décider de celui qui fera partie du
nouveau conseil d’administration.
En ce qui me concerne, je compte
bien faire partie des nouveaux pro-
jets du club. Et cela, je le dois à mes
compétences et à l’expérience que j’ai
acquise lors de ces vingt dernières
années grâce à cette collaboration
avec Sonatrach et Djouad. J’ai envie
d’apporter ma contribution à l’édi-
fce, même si je ne serai pas dans le
conseil. Je pourrai me contenter d’un
poste de conseiller. Je dois aussi dire
qu’en aucun cas j’ai reçu un coup de
pouce de Marif, comme certains le
prétendent. D’ailleurs, cela fait six
mois que je ne l’ai pas rencontré.
C’est vous dire que tout ce qui a été
dit sur mon compte est pur men-
songe.»
«Les propos de Loungar
sont graves car il semble
vouloir défier Sonatrach et
l’Etat algérien»
Les propos de Kamel Loungar,
qui a déclaré s’opposer à la vente de
ses actions, ont interloqué Tafat qui
dira : «Les propos de Loungar sont
graves, car il refuse de céder ses
parts, alors qu’il y a eu des directives
des hautes instances de l’Etat. Par
son attitude, il semble vouloir défer
Sonatrach et l’Etat algérien, ce qui
est inconcevable.»
«Brahmia est en train d’agir
dans l’illégalité absolue»
Concernant Amar Brahmia qui
se revendique président légitime
du CSA/MCA, Tafat n’est pas allé
par avec le dos de la cuillère pour
expliquer la situation : «Ecoutez,
cela fait quelques mois seulement
que Brahmia a été admis comme
membre. Cela ne lui confère donc
pas le droit de se présenter candidat
à la présidence du CSA. Et le plus
improbable, c’est le fait que Brahmia
ait éjecté 14 membres sans la moin-
dre raison, alors que les lois sont
claires à ce sujet. A partir de là,
Brahmia est en train d’agir dans l’il-
légalité absolue.»
«Ce serait un plus pour le
club d’avoir Djouad dans le
conseil»
La dernière sortie médiatique de
Djouad n’a pas laissé indiférent
Tafat qui a exprimé son envie de
voir l’ex-boss du Mouloudia appor-
ter son expérience au club : «Per-
sonnellement, je respecte cette
volonté de Djouad de bri-
guer la présidence du
club, même si la déci-
sion fnale revient à
Sonatrach. Toute-
fois, il faut re-
connaître que
ce serait un
plus pour le
club d’avoir un
homme de la
trempe de
Djouad dans
le conseil, au
vu de sa riche
expérience.»
T. Che
O
m
a
r
B
e
d
ja
p
re
sse
n
ti
a
u
p
o
ste
d
e
p

sid
e
n
t
d
u
co
n
se
il
Même si pour le moment, rien n’a fltré sur le nom
de celui qui sera désigné prochainement pour présider
le conseil d’administration, on croit savoir, selon nos
sources, que la frme pétrolière Sonatrach pourrait nom-
mer Omar Bedja à ce poste. Haut cadre de Sonatrach,
c’est Omar Bedja qui avait signé le protocole d’accord,
il y a quelques semaines, avec Bouhraoua au siège de
la direction générale. En attendant la décision of-
fcielle, Bedja est en pole position pour diriger
le club le plus populaire du pays.
T. Che
S
a
y
e
h
:
«
U
n
g
ra
n
d
tra
v
a
il
a
tte
n
d
M
b
e
le
su
r
le
p
la
n
p
h
y
siq
u
e
»
«Ce que je peux vous dire au sujet de Mbele, c’est
qu’un grand travail l’attend sur le plan physique, s’il
souhaite reprendre tous ses moyens et être compétitif.
Je pense toutefois que c’est un joueur qui a de la vo-
lonté et qui fournit les eforts nécessaires aux entraî-
nements, pour être en forme», dira le préparateur
physique du MCADahmane Sayeh.
Il donne des tuyaux à Menad
Avant d’atterrir au Mouloudia, il n’est un secret
pour personne que le préparateur physique, Dah-
mane Sayeh a travaillé à l’USMBAoù il était avec
l’équipe en stage de préparation à Hammam
Bour-
guiba. En prévision du prochain match qui oppo-
sera le MCAà l’USMBA, le préparateur physique
du MCAn’a pas manqué de fler quelques tuyaux à
Menad. Ce dernier qui pourrait avoir donc une cer-
taine idée sur l’adversaire de son équipe, a déjà eu
l’occasion de suivre à la télévision la première ren-
contre du championnat qui a opposé l’USMBAà
l’ASO
au stade Boumezrag, ce qui sera un atout de
plus pour Menad.
K. M.
Tafat : «Je serai membre du
nouveau conseil d’administration»
09
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup tordu
10
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup d’œil ESS
P
our le coach sétifen,
ce match face à
l’USMA est celui des
joueurs et il a dévoilé
quelques conseils qu’il
a donnés à ses joueurs. Il précisera
que son équipe n’a plus le droit à
l’erreur, après la défaite concédée
dernièrement à Béchar. Pour espé-
rer réaliser un bon résultat, il est
évident que les Sétifens auront
être présents dans tous les duels.
C’est un match qu’ils auront à
jouer avec beaucoup d’intelligence
et de sang-froid. L’équipe de l’ESS
s’appliquera tout simplement à
jouer son football et surtout priver
son adversaire de ballon. Il faut se
battre et les joueurs sont décidés à
le faire. Au vu des caractéristiques
de l’adversaire et le retour à la
compétition de certains joueurs,
Velud doit procéder à des change-
ments qui sont surtout d’ordre tac-
tique.
ESS-USMA,
pas évident pour Sétif !
Au vu de l’identité de l’adversaire,
ce match face à l’USMA ne peut
pas être un match comme les au-
tres pour les Sétifens. Par ailleurs,
il ne se présente pas du tout sous
les meilleurs auspices après le re-
vers concédé à Béchar. Les cama-
rades de Belkaïd sont contraints et
forcés de montrer que leur dernier
échec n’est qu’un accident de par-
cours. Un succès mardi prochain
permettra d’éliminer le doute dans
la tête des joueurs.
Avec deux attaquants
de pointe
Le coach sétifen aura à trouver la
bonne formule, en ce qui concerne
le compartiment ofensif de son
équipe. En efet, lors de sa der-
nière sortie, son équipe n’a pas
réussi à faire parler la poudre.
L’une des raisons de cette inefca-
cité est la baisse de forme de cer-
tains joueurs à vocation ofensive.
Certains d’entre eux risquent d’ail-
leurs de connaître les joies du banc
de touche lors des prochains
matchs si les choses ne s’amélio-
rent pas.
L’Entente avec une
toute nouvelle force
de frappe
Le retour en forme de Aoudia et à
un degré moindre de Challali sera
le bienvenu. Pour ce qui est de
Okbi, ce dernier sera désormais
positionné un cran derrière ses at-
taquants. Il pourrait, dans un très
proche avenir, être ce chef d’or-
chestre qui a tant manqué à
l’équipe de Sétif.
Aoudia et Challali
auront à composer
la ligne offensive
sétifienne
Aoudia se trouve depuis quelques
temps dans une forme éblouis-
sante en étant presque toujours
dans les bons coups. Il ne rêve que
d’une chose, retrouver au plus vite
le chemin des flets. Ce duo pour-
rait donc former la nouvelle force
de frappe de cette équipe de Sétif ;
et avec juste un soupçon de cohé-
sion, cette paire pourrait mettre à
mal les défenses les plus hermé-
tiques.
Les mots
justes de l’entraîneur
Hubert Velud a voulu trouver les
mots justes pour mettre du baume
au cœur de ses joueurs et surtout
fait revenir cette confance qui
manque tant à l’équipe. Pour le
coach sétifen, le club a besoin de
tout le monde et que pour lui il n’y
a pas de titulaire dans l’équipe. Le
coach sétifen dira à ce propos :
«Tout d’abord, je peux vous dire
que j’ai signifé aux joueurs qu’ils
sont tous sur un pied d’égalité et
qu’aucun d’entre eux n’a signé une
licence qui spécife qu’il sera titu-
laire. Pour ce qui est de tous les
postes, celui qui joue pourrait être
remplacé à tout moment. Tout le
monde doit comprendre que seul
l’intérêt de l’ESS prime.»
S.B.
P
our parfaire la
cohésion et
aussi mettre
en place cer-
tains schémas
tactiques, Velud a orga-
nisé un match d’applica-
tion. Il a essayé plusieurs
variantes surtout en ce
qui concerne le compar-
timent ofensif.
Quand le coach
met le holà !
Lors du dernier match
d’application, les joueurs
ont utilisé toute la sur-
face du terrain. Si pour
ce qui est du score les
choses ne se sont pas
emballées, cela n’a pas
été le cas de l’engagement
physique. Les joueurs
useront et abuseront de
tacles à la limite de la
correction et Velud a dû
arrêter la partie pour
quelques minutes pour
mettre le holà et mettre
en garde ses joueurs.
Anab et Yaya
sur la touche
Deux joueurs n’ont pas
pris part au match d’ap-
plication qui s’est joué
hier. Il s’agit de Yaya et
d’Anab. Pour ce qui est
de Yaya, on peut dire que
la malchance ne l’a pas
épargné depuis son arri-
vée à Sétif. Il ressent en-
core des douleurs au
niveau du genou. La
non-participation de
Anab confrme ce que
nous avons annoncé
dans ces mêmes co-
lonnes, il y a peu. L’ex-
joueur de Waterloo ne
rentre absolument pas
dans les plans de Velud.
Anab sera-t-il le
premier libéré ?
Pour Anab, le moins que
l’on puisse dire est qu’il
ne s’est vraiment pas
adapté à son nouveau
club. On se rappelle, il y
a de cela près d’un mois,
qu’il avait demandé à ce
que son contrat soit rési-
lié et il s’était dit prêt à
rembourser pour cela
l’avance qui lui a été ver-
sée. Si les choses ne
changent pas rapidement
pour l’ex-joueur de Wa-
terloo, on peut dire, sans
se tromper, qu’il sera le
premier Sétifen à être li-
béré lors du mercato hi-
vernal.
Est-il barré par la
concurrence ?
Anab est bien sûr pétri
de qualités et il a fait l’ob-
jet, avant de signer à
l’ESS, de plusieurs solli-
citations. L’ex-joueur de
Waterloo optera fnale-
ment pour le club de la
ville des Hauts Plateaux.
Il évolue à un poste où il
est pratiquement barré
par une rude concur-
rence. Pour espérer se
faire une place dans
l’équipe, il aura à séduire
son coach en se mon-
trant meilleur que ses
concurrents directs, ce
qui est loin d’être évi-
dent. De toutes les fa-
çons, les choses
s’annoncent compliquées
pour lui.
S.B.
Velud veut que ses joueurs répondent
présent face à l’USMA
El Okbi a repris
La séance d’hier après-midi a vu le
retour de Okbi parmi le groupe. L’ex-
joueur du NAHD était en regroupe-
ment avec l’EN militaire. Cette
dernière prépare la phase finale de la
CAN de la catégorie qui se déroulera
au Cameroun. Aucune absence
n’était à déplorer à la grande joie de
Velud. La séance d’hier a été suivie
dans sa totalité par le père du milieu
de terrain sétifien Karaoui. Cela ne
s’est pas passé sans qu’Amir le fils ne
soit taquiné par ses coéquipiers.
Installation
de nouveaux
panneaux
publicitaires
En même temps que les joueurs s'ac-
tivaient sur la pelouse, des ouvriers
s’affairaient sur le pourtour de la pe-
louse. Ils avaient à installer de nou-
veaux panneaux publicitaires dont les
plus importants sont ceux concernant
l’opérateur téléphonique Djezzy.
Des appartements
pour les joueurs
L’opération menée par Hammar qui
consiste à loger les joueurs dans des
appartements en ville se poursuit.
Une quinzaine de joueurs ont déjà
déménagé de l’hôtel Hidhab. Ils oc-
cupent des appartements dont ils
doivent payer la moitié du montant
de la location. L’autre moitié étant à
la charge du club. 10 d’entre eux se
trouvent encore à l’hôtel Hidhab. Il
n’y reste qu’une dizaine de joueurs.
Ces derniers changeront de domicile
dès que la direction trouve d’autres
appartements en location. Cette me-
sure est dictée par le souci des diri-
geants sétifiens d’effectuer des
économies. Certains n’ont pas hésité
à assimiler cette décision à une sanc-
tion après la défaite concédée à Bé-
char.
700 millions
en moins de 2 mois
Même si la direction de l’hôtel Hi-
dhab a consenti une large remise, la
facture concernant l’hébergement et
la restauration des joueurs demeure
salée. Elle s’élève à près de 700 mil-
lions et cela pour une durée infé-
rieure à deux mois.
La chasse aux
resquilleurs
est ouverte
Une première réunion en ce qui
concerne l’organisation du match ESS-
USMA s’est tenue hier. Plusieurs points
étaient à l’ordre du jour. L’un d’eux
consiste à la prise de plusieurs mesures
et cela dans le but de décourager les
resquilleurs. Lors de chaque match joué
par l’ESS au stade du 8-Mai, le nombre
de ces derniers est très important et cela
entraîne un important manque à gagner
pour le club.
L’ouverture des portes
à midi
Plusieurs autres points ont été débattus
et des mesures ont été prises pour que
la rencontre se déroule dans les meil-
leures conditions. Il a été décidé, entre
autres, que l’ouverture des portes du
stade se fasse à midi, ce mardi lors de la
réception de l’USMA. Sept portes en tout
seront ouvertes pour permettre l’entrée
du public. Six d’entre elles donnent accès
aux gradins découverts.
Un accès sera réservé
aux supporters de
l’USMA
Pour le choc de ce mardi, 2 000 suppor-
ters de l’USMA sont attendus à Sétif. Ces
derniers seront encadrés par les services
de sécurité et pris en charge dès leur ar-
rivée à Sétif. Une porte d’accès particu-
lière leur sera réservée
Une question
de dosage
Lors de cette mini-trêve, les joueurs
n’ont pas été soumis uniquement à un
travail foncier. Hubert Velud a voulu évi-
ter une trop grande masse d’efforts, ce
qui est toujours rebutant pour les
joueurs. Un travail tactique avec ballon a
été prévu en parallèle. Velud nous dira, à
ce propos, que tout est question de do-
sage et que pour éviter que les joueurs
ne ressentent une certaine lassitude, il
est bon d’intégrer de temps en temps
des petits jeux avec ballon. Le moins que
l’on puisse dire est que le programme est
suivi à la lettre. Le coach sétifien et ses
adjoints veillent au grain. Par ailleurs, les
camarades de Delhoum semblent affutés
à quelques jours du choc contre l’USMA.
S. B.
Match d’application au menu
Hammar : «Bien sûr que la
prime sera revue à la hausse !»
Le président sétifen, Hassan Hammar, ne nous a
pas caché que le match contre l’USMA n’est pas une
rencontre comme les autres. A ce titre, il nous dira
que la prime en cas de victoire sera exceptionnelle :
«Pas d’hypocrisie, ce match contre le club qui possède le
plus riche efectif du championnat a un cachet spécial.
Nos supporters sont en droit d’exiger un bon résultat et
une belle prestation de la part de leur équipe. Notre rôle
est de mettre les joueurs dans les meilleures conditions.
Augmenter sensiblement le montant de la prime fait
partie de cette démarche.»
Pas moins de 10 millions
de centimes
Selon toute vraisemblance, la prime que percevra
chaque joueur de l’ESS en cas de victoire serait au mi-
nimum10 millions de centimes. Il est certain que
quel que soit le montant, la direction doit tenir ses
promesses. Il y va de sa crédibilité envers les joueurs.
S. B.
11
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup de trop USMH
A
quelques jours de la venue de
l’ASO à El Harrach, Boualem
Charef se trouve quelque peu
embarrassé pour dégager le
onze qui afrontera l’équipe
chélifenne. Même si la majorité des joueurs
sont disponibles, certains, considérés
comme éléments clés, ne sont pas encore
prêts pour la compétition. C'est le cas de
Hendou, Tatemqui sont soumis à des soins
intensifs, pour être prêts le jour du match,
car soufrant des adducteurs. Bien que Cha-
ref compte beaucoup sur eux, rien n’est en-
core sûr quant à leur participation. Il reste
quatre jours avant le match contre l’ASO,
mais les Harrachis ont depuis mardi dernier
entamé la préparation de ce rendez-vous
qu'ils ne veulent en aucun cas rater. Le pre-
mier responsable de la barre technique,
BoualemCharef, veut être fxé sur l'efectif
qui afrontera la formation chélifenne. Il ne
lui reste que quelques jours pour régler cer-
tains détails et mettre en place la tactique
adéquate pour cette confrontation. Ce n'est
pas tout, puisque Charef veut réunir le
maximumd'atouts pour s'assurer un résultat
positif.
Quelle équipe face à l’ASO ?
A quatre jours du match face à l’ASO, l'en-
traîneur harrachi n’a toujours pas tranché
concernant le onze qui débutera la rencon-
tre. Conscient de la difculté de cette ren-
contre, face à un adversaire de qualité et en
quête de points, le coach devrait faire
confance à l’équipe qui a battu le CAB.
Charef compte sur l’esprit
de groupe
Pour cette rencontre tant attendue par les
supporters de l’USMH, BoualemCharef
compte beaucoup sur l’esprit de groupe de
ses poulains et sur leur solidarité pour réali-
ser un grand match. C’est aussi l’avis de cer-
tains joueurs comme le défenseur Belkaroui
qui reste un joueur clé dans le dispositif tac-
tique de Charef : «Le groupe est assez motivé
pour cette rencontre. Certes, l’ASO est une
bonne équipe mais on va tout faire pour arra-
cher un résultat positif. Jouer contre l’ASO est
difcile, mais le groupe est habitué à ce genre
de confrontation.»
Benomar : «Contre l’ASO,
on doit être vigilants»
A travers ce que l'on a pu voir hier, le groupe
est apparemment prêt
et il ne reste que
quelques petits détails
à régler, ce que Cha-
ref tentera de faire
rapidement. Ce
constat nous a
même été
confrmé par
Hacen Benomar à
qui nous avons de-
mandé son avis sur
ce qui reste à faire
pour que l'équipe soit
prête : «Pour moi, les
joueurs sont prêts. Il reste,
certes, des imperfections que
l'on doit corriger pour s'amé-
liorer. Par rapport à ce que
nous venons d'efectuer, je reste
optimiste quant aux capacités
du groupe. Concernant la pro-
chaine confrontation prévue
contre l’ASO, les joueurs doivent
se montrer vigilants pour éviter
une mauvaise surprise.»
N. R.
Après un
arrêt forcé du
championnat,
Equipe Nationale
oblige, votre équipe
se prépare pour
reprendre la compétition.
Cet arrêt a-t-il été bénéfque
au groupe ?
Tout à fait. Je dois dire que sur le
plan collectif, cet arrêt nous a permis
de recharger nos batteries et corriger les
erreurs commises lors des précédentes
journées. Le championnat s'annonce
palpitant, car toutes les équipes ont
un objectif à atteindre. On a dû crava-
cher dur durant pour aborder la suite
du parcours dans les meilleures condi-
tions.
Comment se prépare le groupe pour
cette reprise du championnat ?
On se prépare dans les meilleures condi-
tions, dans la mesure où l'équipe reste
sur une belle série. Cela nous permet-
tra d'aborder la suite de la compéti-
tion avec un bon état d'esprit.
Aussi, les joueurs sont conscients
de la tâche qui les attend.
Vous allez recevoir l’ASOce
mardi. Comment se présente
pour vous cette
confrontation ?
Une grande motivation
anime le groupe. Le moral
est au beau fxe et nous
avons travaillé aux entraî-
nements dans de très
bonnes conditions. On est
prêts pour ce match qui
est très important pour
nous. Je pense que toutes
les conditions sont réu-
nies pour arracher une
victoire.
Mais il s’agit là de
l’ASO, une équipe
qui a réussi à
s’imposer lors de
ses deux derniers
déplacements à
El Harrach…
Nous sommes conscients de la tâche qui nous
attend, et tous les joueurs sont motivés pour
faire un grand match. Que ce soit l’ASO ou
autre, nous jouons gros lors de chacune de
nos sorties. Le fait d’avoir remporté trois vic-
toires en cinq matchs veut dire que nous
avons les capacités de réaliser d’autres belles
performances et de croire encore plus en nos
chances de jouer les premiers rôles.
Vous devez avoir une idée bien précise sur
votre adversaire…
L’ASO, malgré son mauvais début de saison,
reste une équipe redoutable qui pratique un
très beau football. Mais pour nous, cela ne
change rien à la donne. On mettra le paquet
pour réaliser le meilleur résultat possible.
Ressentez-vous une quelconque pression
avant ce match ?
Pas du tout. Je n'irai pas jusqu'à vous dire que
ce sera une partie de plaisir, mais ce sera un
match comme les autres. On a toujours su se
surpasser dans ce genre de rencontres.
L’USMHest une équipe des grands rendez-
vous et on ne va pas manquer de le montrer
une fois encore.
Vous allez aborder cette afche presque au
complet, ce qui vous met dans les meilleures
conditions n'est-ce pas ?
Lefectif est au complet, c’est de bon augure et
très important pour nous de jouer cette ren-
contre avec le meilleur onze possible. Nous
aurons tous les atouts de notre côté pour abor-
der de la meilleure des manières ce match
contre l’ASO.
Entretien réalisé
par Nacer-Eddine Ratni
Bounedjah : «Je ne marque
pas mais je contribue aux
succès de mon équipe»
Younès : «J’attends la
décision du médecin»
Même s’il a participé à la rencontre amicale contre Lakhdaria, Younès n’est
toujours pas certain de prendre part au match contre l’ASO. Il attend la déci-
sion du médecin du club pour être fixé. Ainsi donc, Younès attend avec impa-
tience son rendez-vous avec le médecin, car il ne veut sous aucun prétexte
manquer cette rencontre qui s’annonce importante pour son équipe. Interrogé
à ce sujet, le milieu harrachi nous dira : «Je me sens beaucoup mieux, mais je
dois attendre la décision du médecin pour savoir si je pourrai jouer le prochain
match face à l’ASO ou non.»
Laïb démissionnera
à la fin de saison
Selon une source sûre, on apprend que Mohamed Laïb
ne sera pas le président de l’USMH la saison prochaine. Il
aurait fait cette confidence à certains de ses proches.
Pour l’instant, le premier responsable du club ne veut pas
avouer officiellement ses intentions quant à son avenir à
la tête de l’USMH pour éviter que cela ne se répercute sur
le moral des joueur et influer négativement sur la bonne
marche de l’équipe en championnat. Laïb devrait attendre
encore quelques semaines pour annoncer cette décision.
La crise financière tire à sa fin
Angoissé par le problème d’argent et le retard dans le dé-
blocage des subventions, le premier responsable de
l’USMH vient d’être rassuré quant au déblocage rapide de
la subvention de la wilaya. Selon nos sources, il
s’agit d’une somme d’un milliard de centimes
qui devrait atterrir dans les comptes du
club. En plus de cet argent, une
source sûre nous a indiqué qu’une
autre subvention étatique d’une
valeur de 500 millions ren-
flouera à la fin du mois les
caisses du club. Si l’on
tient compte de l’arrivée
probable de cette
manne d’argent qui
viendra renflouer les
comptes de la FAF,
en guise de droits
de télévision, cela
fera pas moins
de 1,1 milliard
de centimes
qu’attendent
les respon-
sables de
l’USMH.
Les blessures
Herrag menace les titulaires
S’il y a un joueur qui s’est illustré lors des dernières rencontres amicales, c’est bien le
jeune Herrag. Après avoir été reversé dans sa catégorie Espoirs avec qui il a joué plu-
sieurs matchs, le surnommé Dendache semble avoir retrouvé ses moyens qui lui ont
permis d’être promu en équipe première. Ce jeune attaquant de 20 ans est en train de
s’imposer progressivement grâce à ses grandes capacités techniques et son intelligence
dans le jeu. Une progression constante constatée chez cet élément qui est en train de
bousculer la hiérarchie, malgré son jeune âge. Les spécialistes le considèrent comme
un des atouts majeurs de l’équipe harrachie qui pourrait faire des dégâts en champion-
nat. Malgré un manque de compétition, Charef compte quand même le convoquer en
match ofciel lors des prochaines journées. Ainsi, l’entraîneur en chef aura prouvé qu’il
compte beaucoup sur les services de ce jeune attaquant.
inquiètent Charef inquiètent Charef
inquiètent Charef inquiètent Charef
inquiètent Charef
inquiètent Charef
12
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
L
e
B
u
t
e
u
r
d
u
1
3
-
1
0
-
2
0
1
2
Pub
13
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup sûr CRB
Après trois journées sans victoire,
l’entraîneur du CRB sait pertinem-
ment que son équipe est appelée à
réagir lors de la prochaine rencontre
contre le CSC. Le technicien italo-
suisse du Chabab afrme de son côté,
qu’il vise un exploit dans cette ren-
contre. «Nous allons nous rendre à
Constantine avec l’intention de revenir
avec une victoire. Notre but est d’em-
pocher les trois points mis en jeu. Nous
sommes capables de le faire, et nous
nous préparons sérieusement pour ce
rendez-vous.»
« Le retour progressif des
blessés me rassure »
Le coach des Rouge et Blanc n’a pas
caché sa satisfaction par rapport aux
conditions avec lesquelles il prépare
son prochain match. Car, mis à part
Naïli, blessé, et Slimani qui se trouve
en Equipe nationale, tous les autres
joueurs sont présents aux entraîne-
ments. «On travaille dans de bonnes
conditions, on se prépare pour ce ren-
dez-vous contre le CSC. Il règne une
bonne ambiance, et ce qui me rassure
le plus c’est le retour progressif des bles-
sés. Même s’ils ne sont pas au top, ils
reviennent progressivement. »
« Le CSC possède une bonne
attaque mais sa défense est
fébrile »
Le technicien belouizdadi semble
avoir bien étudié le jeu de la bande à
l’entraîneur français, Roger Lemerre,
ses points forts et ses faiblesses no-
tamment. «Nous sommes conscients
de la difculté de la mission qui nous
attend à Constantine. Nous aurons af-
faire à une équipe ofensive qui possède
une bonne attaque. Mais sa défense est
fébrile, et nous allons essayer de l’ex-
ploiter à notre guise.»
« Nous devons bien gérer les
prochains matchs »
Arena n’a pas caché son inquiétude
pour les matchs qui attendent son
équipe après son retour des Iles Co-
mores, où la défaite sera interdite, à
l’instar du derby contre le MCA. «Des
matchs difciles nous attendent à l’ave-
nir. Après le CSC, ce sera le Moulou-
dia, puis l’équipe d’El Eulma avant
d’afronter la JSK. Nous devons bien
gérer cette phase.»
« La pression n’est pas
quelque chose de nouveau
pour moi »
L’entraîneur du Chabab reconnaît
qu’il est sous pression depuis la ré-
gression des résultats de son équipe,
mais ne dramatise pas les choses. «La
pression existe depuis le début de la
saison, ce n’est pas quelque chose de
nouveau. Je prends donc les choses le
plus normalement du monde et ne pas
leur donner plus d’importance qu’elles
méritent.»
« Je me suis réuni avec le
président pour tirer au clair
certains points »
Comme nous l’avons indiqué dans
notre précédente édition, le président
du CRB a haussé le temps avec son
entraîneur lors de la dernière réu-
nion. Arena a tenu à préciser que la
réunion a été ordinaire et a servi à
mettre les points sur les «i». «Je me
suis réuni avec le président Gana. On a
eu une discussion ordinaire sur cer-
tains points liés à l’actualité de l’équipe.
C’est ce qui s’est passé, un point c’est
tout.»
N. B.
Comment se déroule votre
préparation pour le prochain match
face au CSC ?
Dans les meilleures conditions. La
séance de la reprise s’est bien déroulée,
tout le monde ou presque a été
présent. On est en train de
nous préparer avec le sérieux
voulu pour ce match du CSC.
Certains pensent que votre
équipe a perdu deux points à
Oran, qu’en pensez-vous ?
Je n’ai pas vu le match, je ne me suis
pas déplacé avec l’équipe à cause de la
suspension. Mais d’après ce que j’ai
entendu, on est passés devant
une victoire. Cela dit, le nul à
l’extérieur reste toujours un
résultat positif.
La direction exige une
victoire à Constantine
contre le CSC, un
commentaire ?
Le match du CSC sera dif-
fcile, on aura afaire à une
bonne équipe qui a le moral au
beau fxe suite à sa dernière vic-
toire ramenée de Bel-Abbès.
Mais nous avons de notre côté
des arguments à faire valoir, et
on est capables de dire notre
mot et renouer avec la victoire.
Nous avons trois matchs à l’extérieur
que nous devons bien gérer.
Septième au classement
avec huit points, que
pensez-vous de ce
bilan ?
On aurait pu
faire mieux,
mais je crois
que c’est le nul
concédé face
à l’USMBA
puis celui
contre le
MCO, où
nous pou-
vions sortir
vainqueurs et la
défaite non méritée
face à la JSMB qui
nous ont fait perdre des
points précieux.
Votre équipe s’est plainte de
l’arbitrage en ce début de saison, qu’en pensez-vous ?
On a soufert de l’arbitrage efectivement en ce début de
saison. On a été privés d’un penalty à Béjaïa et lors du match
suivant contre l’USMBA, j’ai été expulsé injustement. Ce qui
a infué sur le résultat fnal de la rencontre.
Comment jugez-vous votre rendement jusque-là ?
Je me prépare toujours avec sérieux pour tous les
matchs. Je me sens en bonne forme et prêt pour la
compétition ofcielle. J’ai raté le match du MCO
pour cause de suspension, mais je n’ai pas arrê-
ter l’entraînement.
Il y a une rude concurrence au niveau
de la défense cette saison, comment
voyez-vous cela ?
La concurrence a toujours été
bénéfque pour le groupe, et
ofre à l’entraîneur plus de
choix et de solutions pour
composer son onze. Je fais
toujours de mon mieux
pour être au top et me mettre
à la disposition de l’équipe.
Et comment voyez-vous la
concurrence dans l’axe de la
défense où vous évoluez ?
J’ai confance en mes capaci-
tés, je ferai mon possible pour
m’imposer dans l’équipe.
L’équipe jouera sur plusieurs
fronts cette saison, elle aura
besoin donc de tous ses élé-
ments. Tout le monde aura sa
chance.
Vous allez vous rendre aux
Iles Comores pour le compte
du premier tour éliminatoire
de la Coupe Arabe, un
commentaire ?
On n’a pas beaucoup de temps
pour nous préparer, puisqu’on se ren-
dra dans ce pays le lendemain de la ren-
contre contre le CSC. Mais nous avons
un efectif riche, et c’est l’occasion peut-
être pour le staf technique de faire son
turn-over.
A votre retour, deux gros matchs vous
attendent contre le MCA et la JSK…
C’est un programme très difcile qui
nous attend. On joue le CSC, la JSK, le MCA
et le match de la Coupe Arabe loin de nos
bases. Nous avons un efectif riche capable
de faire face à ce calendrier.
Entretien réalisé par N. B.
Arena : « On vise les trois
points contre le CSC »
Arena : « On vise les trois
points contre le CSC »
Arena : « On vise les trois
points contre le CSC »
Arena : « On vise les trois
points contre le CSC »
Arena : « On vise les trois
points contre le CSC »
Arena : « On vise les trois
points contre le CSC »
Aksas
se blesse au
dos
Amine Aksas ne s’est pas entraîné
hier avec ses camarades. Renseignements
pris, le défenseur axial des Rouge et Blanc
qui s’est déplacé tout de même au 20-Août
en tenue de ville, soufre de douleurs au dos
qui l’ont empêché de s’entraîner. Aksas a eu
une discussion avec son entraîneur pour
lui expliquer la nature de sa blessure. Il
lui a même assuré qu’il n’est pas sûr de
s’entraîner aujourd’hui, vu les dou-
leurs dont il soufre.
Meghout
écourte sa
séance
En plus d’Aksas, Ahmed Meghout,
qui revient de blessure, a contracté de son
côté une autre blessure. Sentant des dou-
leurs au pied, le milieu de terrain belouiz-
dadi a écourté sa séance et a quitté le terrain
avant ses camarades. A noter que Meghout a
repris les entraînements mercredi passé,
après avoir fait l’impasse sur les deux der-
niers matchs de son équipe contre
l’USMBA et le MCO, à cause d’une
blessure aux adducteurs, avant de
s’arrêter, victime une nouvelle
fois d’une autre blessure.
Arena
veut les
récupérer pour le
match du CSC
Depuis le début du championnat,
l’entraîneur du CRB n’a pas pu compter
sur l’ensemble de ses joueurs à cause des
blessures. Arena ne cache pas son inquié-
tude par rapport à ce phénomène qui le
prive à chaque fois de deux, voire trois élé-
ments clés lors des matchs ofciels. Il es-
père que les blessures de Meghout et
Aksas ne sont pas graves et qu’il puisse
les récupérer pour le match du CSC
où il a besoin de tous ses atouts
pour essayer de surprendre
la bande à Roger Le-
merre.
Abdat : « On est capables
de revenir avec les trois
points de Constantine »
Retour progressif pour Herkat et
Boukria
Victimes de blessures aux adducteurs lors de la ren-
contre face au MCO, Sofane Herkat et Lyes Boukria re-
viennent progressivement à la compétition. Ils ont
participé à une mi-temps de la rencontre d’application
jouée avant-hier à Dar El Beida et la séance d’hier, même
si Herkat a efectué une séance de soins avant.
Un mois de salaire avant l’Aïd pour
motiver les joueurs
Il semble que la direction du club belouizdadi ne veut
pas rester les bras croisés devant la grogne des joueurs
qui ne cessent de réclamer leur argent. On a appris à ce
sujet que la direction de Gana songe à verser un salaire
aux joueurs avant l’Aïd El Adha, deux jours avant le re-
tour de l’équipe des Iles Comores. Les responsables du
CRB veulent faire un geste pour motiver les joueurs et
apaiser la tension, sachant qu’ils ont besoind’argent dans
ce genre de fêtes. Une nouvelle qui a rassuré les joueurs,
d’autant plus qu’ils sont à leur troisième mois sans salaire.
Le président Azeddine Gana, qui a exigé la victoire contre
le CSCet le MCA, est persuadé que c’est le moment pro-
pice pour motiver ses joueurs par le versement d’un sa-
laire.
Les joueurs veulent rencontrer Gana
Ona appris par ailleurs que les joueurs souhaitent ren-
contrer leur président dans les plus brefs délais, pour dis-
cuter de leur situation fnancière et connaître les
intentions de la directionà ce sujet. Mais avec le décès de
sa grand-mère dernièrement, les joueurs se sont conten-
tés de lui adresser leurs condoléances et reporter leur réu-
nion à plus tard. Après avoir eu vent de l’encaissement
d’unmois de salaire avant l’Aïd, les joueurs ont été untant
soit peu rassurés.
Les Belouizdadis dénoncent les
attaques des Usmistes
Les responsables du CRB n’ont pas tardé à réagir aux
attaques « gratuites » des Usmistes qui ont accusé le pré-
sident de la LFP, MahfoudKerbadj, de favoritisme envers
leur club, en sa qualité d’ancien président. Les Rouge et
Noir ont pour rappel reproché au premier responsable
de la LFP, d’avancer le matchCSC-CRBà 16h30, et main-
tenir le match ESS-USMAà 18h alors qu’il était prévu à
16h45, sur pression de l’ESS. Les Usmistes ont accusé
Kerbadj de favoriser le CRB, son ancien club, au détri-
ment de l’USMA alors que les deux clubs s’apprêtent à
efectuer des déplacements pour jouer le premier tour
éliminatoire de la Coupe Arabe. Les Belouizdadis ne
comprennent pas pourquoi c’est l’USMA qui conteste
cette décisiond’avancer le match, alors que le CSC, le club
concerné directement par le matchn’y a pas trouvé d’in-
convénients et s’est montré compréhensif afn de per-
mettre au CRB de ne pas rater le vol du soir, sachant
qu’un long voyage l’attend le lendemain aux Iles Co-
mores. Les Belouizdadis se demandent enfn comment
un club qui joue cinq matchs en déplacements dont un
enCoupe Arabe sur les sept premiers, soit favorisé par le
président de la LFP ?
N. B.
A
près le report de la sixième jour-
née au 16 octobre prochain, le
coach béjaoui a voulu donc
maintenir la cadence durant les
premiers jours de la semaine
avant le match face à la JSK.
Ainsi, Michel a décidé de programmer deux
séances d’entraînement avant-hier. La pre-
mière s’est déroulée dans la matinée et la se-
conde dans la soirée à partir de 18 h sur la
pelouse du stade de l’UMA. Le technicien a
décidé d’organiser un match d’application
contre les espoirs. C’était donc un entraîne-
ment très intéressant pour les Vert et Rouge
qui se sont donnés à fond comme dans un
match ofciel sous l’œil attentif du staf tech-
nique qui n’hésitait pas à apporter les correc-
tifs nécessaires durant toute la partie.
Physi quement , l es j oueur s
sont au t op
Cette confrontation a été caractérisée par un
grand engagement physique, chaque joueur
voulant démontrer à son entraîneur qu’il est là
pour jouer. Cela n’a pas manqué de donner un
cachet particulier à la rencontre. Chaque
équipe voulant gagner le match, on aurait cru
assister à un match ofciel. En plus de l’enga-
gement et de la grande volonté afchés par les
joueurs, l’autre satisfaction de cette opposition
contre les poulains d’Eric Deletang, c’est aussi
le jeu très plaisant produit par les camarades
de Mebarakou qui ont trouvé très vite leurs re-
pères et leurs automatismes sur le terrain. La
rencontre a vu les camarades de Bourekba, au-
teur d’une excellente prestation, l’emporter sur
le score de 4 à 1.
L’at t aque f ai t son show
Ce match disputé par les camarades de Za-
four a été caractérisé aussi par le réveil de la
ligne d’attaque puisque pas moins de quatre
buts ont été inscrits durant ce match. Ce qui a
encore rassuré le coach, c’est que trois buts sur
les quatre ont été l’œuvre des attaquants de
pointe. Une prestation qui augure d’un avenir
radieux pour les Béjaouis, qui doivent confr-
mer en championnat et lors du derby surtout.
A l’issue de cette rencontre et bien que ça ne
reste qu’un match contre les espoirs du club,
tout le monde était satisfait, joueurs, staf tech-
nique et dirigeants. Toutefois, les coéquipiers
de Lahlouh devront poursuivre leur prépara-
tion durant cette semaine afn d’être prêts pour
le match face à la JSK, ce mardi.
Le coach a ut i l i sé t ous ses
j oueur s
Jeudi dernier, le coach des Vert et Rouge a
donc organisé un match face aux espoirs. Le
but de cette rencontre était sans aucun doute
de tester ses joueurs durant cette période. Pro-
ftant donc de l’occasion, Alain Michel a donné
leur chance à tous les joueurs. Chacun a joué
mis à part Mehamha et Aourès. Le technicien
français, Alain Michel, a aligné deux équipes
diférentes lors de cette rencontre, une équipe
à chaque mi-temps, ce qui lui a permis de faire
tourner son efectif.
Le 4-4-2 pour l a pr emi èr e
équi pe et l e 3-5-2 pour l a
seconde
Pour tester deux systèmes de jeu durant le
dernier match d’application contre les U21, le
staf technique, à sa tête l’entraîneur en chef
Alain Michel, a commencé donc par mettre en
place deux schémas tactiques afn de
trouver surtout une bonne assise dé-
fensive. Durant cette opposition, la
première équipe a joué avec une dé-
fense à plat, quatre milieux et deux
attaquants (un classique 4-4-2).
Quant à la seconde équipe, elle a
évolué dans un autre schéma, un 3-
5-2 avec trois axiaux, cinq milieux,
dont trois récupérateurs, et deux at-
taquants de pointe. Le coach nous a
fait savoir qu’il a juste essayé deux
variantes pour y voir un peu plus clair.
Bour ekba r et r ouve ses
mar ques et i nscr i t un doubl é
Avant-hier, l’attaquant Ramzy Bourekba (5
matchs, un but) a pu se distinguer. Aligné en
attaque comme d’habitude avec plus de liberté
cette fois, le joueur a donné des sueurs froides
aux jeunes espoirs qui n’arrivaient pas à stop-
per ce joueur qui, non seulement, a tenu son
rôle convenablement, mais a réussi à inscrire
un doublé durant cette opposition. D’ailleurs,
les observateurs ont été impressionnés par ses
qualités. Une chose est sûre, Bourekba a réalisé
une bonne seconde période en attendant la
confrmation, bien sûr, ce mardi face à la JSK,
son ancienne équipe.
S. A.
Equi pes al i gnées
Première mi-temps : Djabaret, Chehaïma, Mebara-
kou, Megueni, Laribi (Zafour), Boukmacha, Neyati,
Hadji, Dembri, Derrag, Mebaraki.
Seconde mi-temps : Adnane, Megatli, Zafour,
Hannachi, Bahloul, Hammouche, Aït Fergane, Zer-
rara, Bourekba, Boussaha.
Buts : Zafour, Hammouche, Bourekba (2).
Seniors 4 – Espoirs 1
Les at t aquant s s’i l l ust r ent
et aver t i ssent l a JSK
Tour s de pi st e pour Mehamha et Aour ès

Soufrant tous deux des blessures qu’ils ont contractées récemment, les
deux joueurs béjaouis, Saïd Mehamha et Mohamed Lamine Aourès, qui
ont déjà repris l’entraînement en solo, n’ont pas joué le dernier match. Les
deux joueurs se sont contentés donc de quelques tours de piste pendant que
leurs coéquipiers afrontaient les espoirs, cela avant de pour-
suivre un programme spécifque dirigé par le staf médi-
cal sur la main courante.
Mebar akou a j oué ar r i èr e gauche

Alors que lors des dernières rencontres
de championnat, le jeune défenseur Zi-
dane Mebarakou a joué dans l’axe en compa-
gnie de son camarade Zafour, avant-hier, il a
été aligné à gauche de la défense avec la se-
conde équipe. Bien que ce ne soit pas son
poste de prédilection, Mebarakou a montré
de très belles choses, même s’il aurait voulu
jouer défenseur axial. Toutefois, le coach af-
frme que Zizou retrouvera sa place dans
l’axe à l’occasion du match face à la JSK.
Zeghl i , Lahl ouh et Sameur ont
j oué avec l es espoi r s

Non aligné avec la première équipe, les deux
attaquants béjaouis, Kamel Zeghli et Rafk Lahlouh,
ainsi que le jeune gardien, Yaâkoub Sameur, ont participé au
match avec les espoirs. Le coach a décidé donc d’aligner ces trois joueurs avec les
U21 pour qu’ils aient le même temps de jeu que leurs camarades. Pour rappel, les
trois joueurs s’entraînent avec l’équipe première depuis le début de saison, mais ils
n’ont joué aucune minute avec les seniors.
Mekhal di a r epr i s

Absent lors des trois premières séances, l’arrière
gauche, Rachid Mekhaldi, qui a rejoint son domicile
en France juste à l’issue de la rencontre face au Moulou-
dia, a repris avant-hier soir. En dépit de la fatigue du
voyage, le joueur s’est entraîné avec le groupe. Après
donc quelques tours de piste, Mekhaldi a été incorporé
avant-hier face aux espoirs dans les toutes dernières
minutes de la partie où il a remplacé Megatli sur le côté
gauche.
Nessma pr épar e un r epor t age sur l a
JSMB

En plus de quelques organes audiovisuels présents
avant-hier au stade de l’Unité Maghrébine, on a noté
la présence de la caméra de la chaine tunisienne
Nessma. En efet, la chaine en question est en train de
préparer un long reportage sur l’actuel leader du
championnat algérien. De ce fait, beaucoup de
joueurs ont été interviewés et le coach Alain Mi-
chel s’est montré très disponible comme d’habi-
tude.
Mi chel a sui vi l e mat ch à par t i r de
l a t r i bune

Contrairement à ses habitudes, le coach bé-
jaoui qui était de retour, avant-hier, à Béjaïa
après un séjour en France, n’a pas dirigé son équipe à
partir du banc de touche. Après avoir salué ses joueurs
qu’il n’a pas revus depuis le dernier match face au MCA,
le coach français a pris place dans la tribune en face pour
suivre les débats.
S. A.
Megueni ,
l e seul à avoi r
j oué 90’
Contrairement à ses coéquipiers, le
défenseur axial, Mokhtar Megueni, était le
seul joueur à avoir participé à l’intégralité de
la rencontre. Michel nous a fait savoir que le
joueur accuse un énorme défcit sur le plan phy-
sique après une blessure qui l’a privé des der-
nières rencontres, et c’est pour cette raison
qu’il a décidé de le laisser sur le terrain pour
améliorer sa condition physique et surtout
qu’il ait quelques matches dans les
jambes.
Lar i bi n’est pas
al l é au t er me de l a
pr emi èr e pér i ode
Le jeune défenseur axial, Hocine
Laribi, qui a participé au dernier match
amical programme par Michel, n’a pas pu
aller au terme de cette partie. Sentant des
douleurs intenses à la jambe après un télesco-
page avec l’attaquant des U21, Foukladj, l’enfant
de Sour El Ghozlane a dû quitter le terrain plus tôt
que prévu pour rejoindre l’infrmerie. Toutefois, il
faut dire que sa blessure n’est pas méchante,
d’après le coach Michel, le joueur sera bel et
bien présent ce mardi face à la JSK. D’ail-
leurs, Laribi devait s’entraîner hier
matin sans le moindre pépin.
Un aut r e
mat ch ami cal hi er
cont r e l a JS Akbou
Après une première rencontre avant-
hier dans la soirée contre les espoirs, le
coach béjaoui a décidé d’organiser une se-
conde contre l’équipe d’Akbou, hier, à l’occa-
sion de la seconde séance efectuée dans la
soirée à 17h au stade de l’Unité Maghrébine.
Michel nous a fait savoir qu’il devait aligner
encore deux équipes hier afn de préparer
l’ensemble de ses joueurs pour les trois
prochaines rencontres que jouera son
équipe en l’espace d’une semaine et
non pas seulement celle face à
la JSK, ce mardi.
L’AGE, auj our d’hui à 17h
H
a
f i d
T
i a
b
su
ccé
d
e
r a
à
l u
i -m
ê
m
e
C’est aujourd’hui à 17h que se tiendra l’assem-
blée générale élective du CSA/JSMB, qui a déjà
tenu son AGO la semaine dernière. Comme an-
noncé par nos soins, la commission de recueil des
candidatures n’a reçu qu’un seul dossier, à savoir
celui de Hafd Tiab, le frère du président Boualem
Tiab, qui a présidé le club amateur la saison écou-
lée. Ainsi, vu qu’il est le seul candidat pour le mo-
ment, Hafd Tiab est bien parti pour être réélu à la
tête du CSA.
14
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup d’œil JSMB
A
ccosté à l’issue de la
dernière séance de
travail de son équipe
dans la soirée, le
coach, Alain Michel, a
tenu, quand même, à
répondre à nos questions. Ainsi, in-
terrogé sur le prochain rendez-vous
de son équipe contre la JSK, pour le
compte de la 6e journée de cham-
pionnat, le technicien français es-
time que ce sera, avant tout, une fête
entre deux clubs frères, et que cela
reste, toutefois, un match de foot-
ball. «Avant tout, je dirais que cette
rencontre sera une fête entre la JSK et
la JSMB. Ce sera un match tout
comme les autres, avec l’aspect de
derby, bien sûr, et chaque équipe es-
sayera de le gagner. Je suis persuadé
que ça sera un grand match entre
deux bonnes équipes qui pratiquent
un bon football en Algérie», dit-il.
«On j ouer a sans t r op f ai r e
de cal cul s»
Michel pense aussi que ça sera un
match difcile pour les deux
équipes, et que le groupe est prêt
pour la bataille et pour faire un
grand match. «Écoutez, le match face
à la JSK est un match comme tous les
autres, donc, on jouera sans trop faire
de calculs. Certes, c’est un match
derby, mais pour moi, ce n’est qu’un
match ordinaire qu’on doit aborder
avec nos meilleurs atouts. On s’est
bien préparés, même si on n’avait pas
vraiment le temps devant nous. La
formation de la JSK ne se laissera pas
faire aussi facilement que ça, mais
nous aussi, on a notre mot à dire
dans ce match. On est prêts pour cette
rencontre. Il est évident que ce sera
très difcile, mais on fera tout pour
réaliser un grand match. On ira à
Tizi Ouzou pour défendre nos
chances à fond et essayer, surtout, de
revenir à Béjaïa avec le meilleur ré-
sultat possible», poursuit-il.
«Le mi eux pr épar é
ment al ement l ’empor t er a»
Le technicien béjaoui afrme que
son équipe s’est bien préparée durant
presque une semaine, se basant, par-
ticulièrement, sur l’aspect psycholo-
gique, qui n’est pas à négliger à
l’approche du match. «Le match de ce
mardi sera très difcile. Pour cela, on
a bien préparé notre équipe sur tous
les plans, notamment sur le plan
mental. Car je sais bien que le travail
psychologique est très important à la
veille d’une aussi importante confron-
tation, que nous disputerons contre la
JSK. Ainsi, on n’a rien laissé au ha-
sard, et je pense que, pour le moment,
les joueurs se portent très bien mora-
lement, car c’est un ingrédient très im-
portant, dans la mesure où l’équipe la
mieux préparée mentalement pour-
rait réussir un grand match en le ga-
gnant, évidemment», ajoute-t-il.
«Dans ce genr e de mat ch, l a
mot i vat i on se f ai t d’el l e-
même»
«Je pense que je n’ai pas besoin de
motiver les joueurs, car ils sont déjà
hyper motivés, durant toute la se-
maine. Dans ce genre de match, la
motivation se fait d’elle-même. Donc,
à mon avis, la balle est dans le camp
des joueurs, lesquels veulent vraiment
réussir leur match, et il me semble
que nous avons les moyens de rame-
ner un bon résultat. J’ai discuté avec
eux. Apparemment, ils ont bien saisi
le message, et je pense qu’avec un peu
plus de volonté et de courage, les gars
feront la diférence, d’autant que mes
joueurs se manifestent aisément à
l’extérieur. Et c’est pour cette raison
que je reste optimiste quant à l’issue
de cette confrontation. Ce n’est pas
une mince afaire, mais on a des
atouts à faire valoir», explique-t-il.
«Cer t es, on s’expr i me encor e
mi eux à l ’ext ér i eur , mai s on
doi t r est er vi gi l ant s»
Comme tout le monde le sait, la
JSMB est parmi les meilleures
équipes de notre championnat, qui
ont réalisé un très bon parcours en
déplacement. Pour cette raison, l’en-
tourage du club demeure confant
quant à l’issue de cette rencontre
face aux Canaris. Toutefois, le driver
béjaoui estime que ce match n’a rien
à voir avec les précédents, et c’est
pour cette raison qu’il a demandé
aux joueurs de se montrer plus vigi-
lants afn d’éviter toute mauvaise
surprise. «Certes, mon équipe s’ex-
prime beaucoup mieux en dehors de
ses bases. Cela nous amène à dire que
face à la JSK, on aura aussi notre mot
à dire. Néanmoins, on ne doit pas
baisser les bras, du fait que le derby
n’a aucune relation avec les matches
précédents. Ainsi, j’ai demandé aux
joueurs d’être un peu plus vigilants
durant cette partie», enchaîne-t-il.
«Pour l e moment , on n’a pas
l es at out s nécessai r es pour
j ouer en 3-5-2»
«J’ai essayé deux schémas difé-
rents, aujourd’hui, lors de ce match
d’application contre les Espoirs, mais
cela ne veut pas dire qu’on va changer
l’ancienne tactique face à la JSK. On
optera, encore une fois, pour le 4-4-2,
qui nous réussit pour l’instant. En
plus, je peux vous dire que notre
équipe n’a pas encore les moyens né-
cessaires pour adopter le 3-5-2. Cette
stratégie exige beaucoup d’eforts, sur-
tout de la part des latéraux ou des ai-
liers. C’est difcile, quand même, de
jouer avec trois défenseurs seulement,
notamment à l’extérieur. Certes, c’est
un schéma très intéressant, mais on
doit d’abord s’habituer à la situa-
tion», explique-t-il.
«L’équi pe qui j ouer a f ace à
l a JSK ne ser a pas f or cément
l a même cont r e l e MCEE»
«Face à la JSK, il y aura, certaine-
ment, quelques changements. On doit
aligner une équipe qui pourra tenir
aussi à l’extérieur. On doit prendre en
considération tous les paramètres. On
doit mettre en place une équipe qui
peut défendre et attaquer aussi en
bloc. Toutefois, il faut dire que
l’équipe qui jouera ce mardi face à la
JSK ne sera pas forcément reconduite
face au MCEE, trois jours après à do-
micile. On doit gérer cette difcile se-
maine. On jouera trois matches en
l’espace d’une semaine, donc, je pense
qu’on aura besoin de tous les
joueurs», afrme-t-il.
«On t abl e au moi ns sur ci nq
poi nt s, l or s de nos t r oi s
pr ochai nes sor t i es»
Pour le coach béjaoui, la clé de la
réussite consiste à bien gérer les
trois prochaines rencontres que
jouera son équipe, en l’espace d’une
semaine, contre la JSK, le MCEE et
l’ESS. Michel afrme que l’équipe ne
doit pas perdre durant ces trois
matches. «Je peux vous dire que le re-
port de la sixième journée ne nous
dérange pas, car nous n’avons pas
bien profté de cette période. En plus,
toutes les équipes éprouvent la même
chose. Néanmoins, je pense que ce
sera quand même difcile de jouer
trois rencontres en l’espace d’une se-
maine. C’est une étape très impor-
tante que nous devons bien gérer
pour continuer sur la lancée. En tous
les cas, on table, au moins, sur un
match nul face à la JSK et l’ESS en
déplacement, et une victoire chez
nous contre le MCEE», espère-t-il.
«Hadj i est un t r ès bon
j oueur , i l aur a sa chance t ôt
ou t ar d»
Avant de conclure, le coach bé-
jaoui nous a expliqué un peu la si-
tuation du jeune milieu de terrain,
Abou Kacem Hadji, lequel n’a encore
joué aucune minute depuis la pre-
mière journée. «Hadji est un bon
joueur, certes, mais que notre système
de jeu ne nous permet pas de faire
jouer. Comme l’an dernier, quand on
n’a pas intégré Kacem ou Ouali, au
départ. J’ai besoin de joueurs qui dé-
fendent bien aussi. Hadji travaille
bien devant, mais il doit, quand
même, apprendre à récupérer les bal-
lons. En tout cas, je vous assure qu’il
aura sa chance tôt ou tard. En tout
cas, on a besoin de tous nos éléments
durant les trois prochaines rencon-
tres», poursuit-il.
S. A.
Mi chel : «Ce mar di , ça
ser a l a fêt e à Ti zi Ouzou»
ASO
Medouar à l a
cr oi sée des chemi ns
Après avoir passé 16 ans au club, le président Me-
douar se trouve dans l’embarras avec cette histoire
de présidence qui a échu à Bentayeb, après que le
président Medouar lui a vendu ses actions puisqu’il
en détenait la majorité. L’afaire est maintenant de-
vant la justice et chaque partie dit avoir raison. Me-
douar estime que Bentayeb a commis des
infractions au niveau des actes notariés et qu’il le
poursuivrait pour cela, mais ce dernier se dit dans
ses droits et a mis l’afaire en justice afn d’exercer
ses droits de P-DG. La réunion de demain sera dé-
cisive car les deux hommes seront présents, et le re-
trait de confance qu’espère Medouar, sera difcile
d’après son concurrent puisque, juridiquement,
selon l’article 544 du code commercial, une SPA
prend son titre commercial dès son appellation. Le
président Medouar ne peut être président du club
professionnel selon l’article 3, partie 10 de l’APN, du
12/01/2012, qui prive les députés d’être président
des clubs professionnels et des fédérations profes-
sionnelles. De plus, la loi interdit au député d’être
membre du conseil d’administration d’une SPA,
selon la même loi en ses articles 5-6-7. Chose qui
empêchera le président de l’ASO d’assister à la réu-
nion de demain comme l’a précisé Bentayeb, selon
lequel Medouar ne peut pas être le porte-parole de
la SPA, au vu de l’article 4 qui interdit au député
d’utiliser son nom et son métier pour la publicité
d’une entreprise commerciale ou industrielle. Nul
doute que la réunion de demain sera chaude pour
le club qui a besoin de tous ses enfants en ce mo-
ment pour mettre fn à ce bras de fer et trouver une
solution qui permettrait à l’équipe de se relever
après les derniers résultats qui risquent de lui faire
mal s’ils persistent encore. Medouar aura à choisir
entre deux options, soit présenter sa démission à
l’APN et revenir comme président de l’ASO ou
continuer cette guerre pour reprendre les rênes du
club et choisir un autre P-DG pour le club.
A. F.
Le match de Blida a-t-il été bénéfque
pour l’équipe ?
Absolument, on avait besoin de jouer un
match sans la pression du score ni des
matches ofciels, on a joué librement pour
essayer de se mettre un match de plus dans
les jambes. C’était aussi une occasion pour le
staf technique de préparer le prochain
match face à l’USMH, mardi prochain.
Même en amical, l’équipe n’arrive pas à
s’imposer, pourquoi ?
Le score n’est pas important, je préfère per-
dre en amical et gagner en ofciel et puis ça
nous aidera à nous corriger avant le prochain
match et puis nous avons pu revenir au score,
une chose positive dans notre situation ac-
tuelle. Les fautes commises en amical, on tâ-
chera de les corriger, mardi prochain
Y a-t-il une volonté de la part des
joueurs de sortir de cette situation ?
Tout le monde est conscient de la situation
et les joueurs sont décidés à relever le déf,
malgré la difculté qu’on trouve lors des
matches à l’extérieur, mais on doit cette fois
réagir et jouer l’ofensive, car on ne peut plus
attendre l’adversaire, il faut passer à l’attaque
et créer des occasions car la victoire ne vien-
dra pas en restant derrière.
Comment se présente pour vous le
match d’El Harrach ?
Très difcile surtout sur le plan
moral car on revient d’une défaite à
domicile et aller chercher un bon ré-
sultat de l’extérieur nécessite beaucoup
de confance et d’engagement de notre
part. On a besoin d’être dans les meil-
leures dispositions pour créer l’exploit,
mais la pression peut aussi nous faire du bien
si on décide de relever le
déf.
Y aura-t-il des
changements pour
ce match au niveau
de l’efectif ?
Seul l’entraîneur peut
vous répondre, tous les
joueurs se préparent comme
s’ils vont fgurer dans le onze,
mais on ne peut pas savoir, ce qui
est sûr c’est que l’entraineur choi-
sira les plus aptes sur les plans
mental et physique et qui pour-
ront donner un plus à l’équipe.
Entretien réalisé par
Ahmed Feknous
Amroun a passé un sale après-midi
Mohamed Amine Amroun a passé un sale après-
midi à Blida. Les supporters blidéens lui en veulent
beaucoup depuis le temps où il jouait au Moulou-
dia. Le joueur n’a pas pu se concentrer comme il se
doit sur le terrain à cause des projectiles qui le vi-
saient, cela avant qu’une dizaine de supporters ne
décident de passer à l’acte, en tentant d’entrer pour
l’agresser, chose qui a obligé les dirigeants de l’ASO
a arrêter le match à quelques minutes de la fn afn
de protéger leur joueur.
Belhout de ret our demain
Rachid Belhout, qui a fait un tour en Belgique,
devrait rentrer demain. Il devra diriger la séance
de dimanche et la dernière à Chlef, lundi matin,
avant de se déplacer à Alger pour la mise au
vert.
Zaouche sur
pied
Mo h a m e d
Zaouche attend
avec impatience
son retour à la
compétition face
à l’USMH. Le
joueur a eu le feu
vert du médecin
pour poursuivre la
compétition, il ne
ressent plus rien à son
genou et devra jouer
sans problème, mardi
prochain, au stade de
Mohammadia, comme
l’espère Belhout, qui est
soulagé de son retour.
Nasri gagne des
point s
Le jeune meneur de jeu, Ché-
rif Nasri, a fait une grande presta-
tion en amical avec un but à la clé.
Cette prestation devrait lui permettre de marquer
beaucoup de points et ainsi d’être sollicité lors du
match d’El Harrach, quand on sait que beaucoup se
demandent quand Belhout fera confance à ce jeune
élément, pur produit de l’école de l’ASO, et surtout
que beaucoup d’autres joueurs sont en baisse de
forme.
Bouhafer : « On doi t
r éagi r f ace à El Har r ach »
15
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup d’œil JSMB
16
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup d’œil MCO
P
révu mercredi der-
nier et faute de quo-
rum non atteint,
l’assemblée générale extra-
ordinaire du club sportif
amateur MCO a été repor-
tée pour avant-hier. 26
membres seulement se sont
présentés à cette AG, qui
s’est déroulée au siège du
club sis au boulevard Ab-
bane-Ramdane. Comme
rapporté dans nos précé-
dentes éditions, trois points
ont été évoqués lors de cette
AGE, à savoir l’assainisse-
ment et l’organisation de
l’AG et le projet de partena-
riat avec Nafal. Mais le
point le plus important de
cette AGE a été incontesta-
blement celui évoquant le
projet du partenariat avec
Nafal. Le président du CSA,
Djebbari, est revenu sur ce
dossier en déclarant aux
membres de l’AG : «Moi je
dis tout simplement que le
CSA a été trahi lors de la
création de la SSPA/MCO.
Le club amateur doit détenir
le tiers bloquant à la
SSPA/MCO, comme le sti-
pule la réglementation. Le
Mouloudia ne veut que 300
millions de centimes dans la
société. Chose qui n’a pas de
sens à mon avis, dans la me-
sure où le Mouloudia ne vaut
pas ces sommes», dira le pre-
mier responsable du
CSA/MCO et d’ajouter : «Au
départ, j’avais rencontré le
P-DG de Nafal à maintes
reprises. Il était question que
Nafal rejoigne le MCO par
la porte de son club amateur.
Après l’échec concédé aux JO
de Londres, il était question
de créer à nouveau d’autres
disciplines sportives au Mou-
loudia d’Oran. Par la suite,
je ne sais vraiment quelle
tournure ont pris les choses
et j’ai été surpris de voir Naf-
tal signer un protocole d’ac-
cord avec la SSPA/MCO.
Aujourd’hui, il est plus que
jamais temps de réclamer les
droits du club amateur. Le
Mouloudia doit avoir son
tiers bloquant à la
SSPA/MCO, c'est-à-dire
34 % d’actions dans la so-
ciété. Je vous propose de créer
une commission et de faire
appel à un juriste pour de-
mander aux actuels respon-
sables de la société
d’augmenter le capital de la
SSPA/MCO et de redonner
les droits du CSA dans un
délai de 7 jours. Sinon, on
prendra les mesures qui s’im-
posent comme le stipule la
loi.» Les membres de l’AG
ont décidé de créer une
commission composée
jusqu’à présent par Salem
Fadel, en attendant la nomi-
nation d’un juriste afn de
suivre de près ce dossier.
La menace du
r et r ai t du l ogo de
l a SSPA n’est pas
à écar t er
Les membres de l’AG ont
approuvé à l’unanimité la
proposition du président du
CSA, Djebbari. Mais au
train où vont les choses, il
est vraiment inimaginable
de voir les responsables de
la SSPA accepter la proposi-
tion du CSA dans un délai
de 7 jours, surtout que cette
opération nécessite beau-
coup de temps. La question
qui mérite d’être posée
maintenant, c’est de savoir
quelle sera la prochaine
étape du CSA au cas où sa
proposition ne serait pas ac-
ceptée par la SSPA dans un
délai de 7jours. Selon les
membres de l’AG, la menace
du retrait du logo du Mou-
loudia d’Oran de la SSPA
n’est pas à écarter. Si tel se-
rait le cas, nul doute que le
MCO sera confronté à une
crise sans précédent. Une
crise qui risque de le pro-
longer dans son coma.
Les absent s ser ont
excl us de l a l i st e
L’autre point évoqué lors
de cette AGE du CSA/MCO
est celui relatif à l’assainisse-
ment et l’organisation de
l’AG. A ce sujet, Djebbari n’y
est pas allé par le dos de la
cuillère pour dénoncer l’ab-
sence répétitive de certains
membres de l’AG : «La liste
de l’AG du CSA compose 142
membres. Je ne me rappelle
pas qu’un jour l’AG a réuni
tous ses membres. Seul une
quarantaine ou au maxi-
mum une soixantaine de
membres assistent aux as-
semblées générales. Je
connais des membres qui ne
se sont plus présentés à l’AG
depuis plusieurs années. Ce
n’est pas normal», dira Djeb-
bari et d’ajouter : «Il faut
trouver une solution à ce
problème pour réorganiser
l’AG. Il faut établir un règle-
ment intérieur pour organier
l’AG.» Les membres de l’AG
ont décidé à l’unanimité
d’exclure tous les membres
qui se sont absentés lors des
dix dernières AG du club. Et
d’exclure désormais tous
ceux qui auront trois ab-
sences consécutives sans
justifcations. Les membres
de l’AG ont également évo-
qué, mais sans l’approuver,
la cotisation annuelle des
membres de l’AG.
Absence du
r epr ésent ant de l a
DJS et de l ’hui ssi er
de j ust i ce
Cette AGE du CSA/MCO a
été marquée par l’absence
du représentant de la DJS
ainsi que celle de l’huissier
de justice. Les présents à la
salle se sont interrogés sur
les raisons de l’absence du
représentant de la DJS et de
l’huissier de justice à cette
AGE. L’un des membres de
l’AG, en l’occurrence Bessol
Abdallah, fls d’un des
membres fondateur du club,
s’est d’ailleurs posé des
questions sur la validité de
cette AGE.
Riad O.
Le cl ub amat eur veut avoi r l e t i er s bl oquant à l a SSPA/ MCO
L
es joueurs du Mouloudia
d’Oran n’ont pas encore repris le
chemin des entraînements. Les
coéquipiers de Bouterbiet ont pour-
suivi avant-hier leur mouvement de
grève en guise de protestation contre la
non-régularisation de leur situation f-
nancière. Aujourd’hui,
le P-DG de la SSPA/MCO est appelé
plus que jamais à régler le problème
des joueurs afn qu’ils puissent repren-
dre les entraînements pour préparer le
match de ce mardi face au CABBA. A
en croire une source autorisée, Abdeli-
lah va convier aujourd’hui ses joueurs
à un dîner durant lequel il compte les
convaincre de revenir à de meilleures
sentiments tout en leur promettant de
régler leur problème dans les plus brefs
délais.
I l va pr oposer aux j oueur s
une avance de deux moi s
de sal ai r es…
Selon les informations en notre pos-
session, Abdelilah va essayer par tous
les moyens de régler le problème f-
nancier des joueurs. Ces derniers exi-
gent de toucher leur dû avant de
reprendre le chemin des entraîne-
ments. Abdelilah va proposer une
avance de deux mois de salaires aux
joueurs qui n’ont encore rien perçu
cette saison, tout en promettant de les
régulariser rubis sur l’ongle dans les
tout prochains jours. Reste à savoir
maintenant quelle sera la réaction des
joueurs. Si jamais Abdelilah parvient à
les convaincre de reprendre les entraî-
nements, c’est en fn d’après-midi que
ces derniers reprendront le chemin des
entraînements.
… et i l songe à nommer
Sof i ane El i mam manager
génér al du Moul oudi a
Selon une source généralement bien
informée des afaires du Mouloudia, le
P-DG de la SSPA/MCO, Abdelilah
Larbi songe à nommer Sofane Eli-
mam, fls du regretté Kacem Elimam,
ancien président du club, au poste de
manager général du Mouloudia
d’Oran. Toujours selon la mêmesource,
Abdelilah compte rencontrer Sofane
Elimam dans les prochains jours pour
le convaincre d’accepter sa nouvelle
mission au Mouloudia. Notre source
ajoute également que Sofane Elimam
ne serait pas contre l’idée d’être le nou-
veau manager général du Mouloudia.
R. O.
Abdel i l ah se r éuni t
auj our d’hui avec
l es j oueur s
C’
était dans l’air
depuis quelque
temps déjà,
c’est désormais
ofciel à présent : Mecheri Ab-
dallah est le nouvel entraîneur
du Mouloudia d’Oran. Il suc-
cède ainsi à l’entraîneur suisse,
Raoul Savoy qui avait démis-
sionné mardi dernier de son
poste. Hier, le P-DG de la
SSPA/MCO, Abdelilah Larbi, a
réussi à convaincre Mecheri
Abdallah de prendre en main
la barre technique de l’équipe.
Les deux hommes ont trouvé
un accord hier en fn d’après-
midi au domi-
cile de l’entraî-
neur situé au
quartier El
Barki à Oran
en attendant la
signature du
contrat qui
devra se faire
dans les tout
prochains
jours. Mecheri
connaît bien la
maison du
Mouloudia
pour avoir déjà
entraîné
l’équipe par le
passé à maintes
reprises. Il a
même gagné
plusieurs titres
avec le club
phare de
l’Ouest. Il est à
rappeler que
Mecheri Abdallah avait débuté
la saison sportive actuelle avec
l’OM Arzew, pensionnaire du
championnat de Ligue 2
groupe Ouest, avant de quitter
le club suite à un diférend avec
la direction de l’OMA.
«J’ai peut -êt r e pr i s
un r i sque, mai s j e ne
pouvai s pas t our ner
l e dos au Moul oudi a»
Hadj Mecheri Abdallah a af-
frmé avoir trouvé un accord
avec les responsables du Mou-
loudia d’Oran : «Efectivement,
je suis le nouvel entraîneur du
Mouloudia d’Oran. J’ai trouvé
un accord avec les responsables
du club à qui j’ai donné mon ac-
cord de principe. Demain (au-
jourd’hui, NDLR) je vais
rencontrer les responsables du
Mouloudia au siège du club
pour discuter davantage du plan
de travail avant d’entamer la
préparation du match de ce
mardi face au CA Bordj Bou
Arréridj.» Et d’ajouter : «J’ai
peut-être pris un risque en ac-
ceptant d’entraîneur l’équipe qui
traverse actuellement une situa-
tion très compliquée, mais je ne
pouvais pas tourner le dos au
Mouloudia. Nous devrons tous
travailler ensemble pour le faire
sortir de cette mauvaise situa-
tion. Je demande à tous les en-
fants du club de s’unir et de
mettre la main dans la main
pour surmonter cette mauvaise
passe et retrouver le chemin des
succès.»
Sebbah ser a son
adj oi nt
Si Mecheri Abdallah a été
désigné nouvel entraîneur du
Mouloudia d’Oran, Sebbah Be-
nyaâgoub a été, quant à lui,
nommé entraîneur adjoint.
Sebbah connaît, lui aussi, bien
la maison du Mouloudia pour
avoir entraîné l’équipe pendant
plusieurs années. Le duo Me-
cheri-Sebbah devrait entamer
son travail aujourd’hui.
R. O.
Mecher i Abdal l ah,
nouvel ent r aîneur
CAB
17
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup d’œil Ligue 1
CSC
WAT CABBA
R
ouabah a entamé son
travail avec le Chabab
de Batna, depuis mer-
credi dernier, après les
présentations d’usage faites par le
président du club. Dire, mainte-
nant, que le nouveau coach est le
président ont trouvé un terrain
d’entente en ce qui concerne le li-
tige qui les aurait opposé durant
l’intersaison nous paraît évident.
Mais, très peu d’informations ont
circulé sur les modalités du nouvel
accord entre les deux parties. On
rappelle que Rouabah aurait refusé
de renouveler son contrat, pour
l’exercice 2013, à cause de la fa-
meuse prime du maintien d’un
montant d’un million de dinars.
On avait même éloigné le retour
du coach, mais les choses sont al-
lées très vite et comme le football
n’est pas une science exacte sur le
terrain et parfois même en dehors,
on ne s’étonne pas que les deux
parties aient pu trouver un terrain
d’entente. Tant mieux pour tout le
monde. Les joueurs se disent sou-
lagés par le retour du coach qu’ils
connaissent pour la plupart. On
laisse entendre que lors de la pré-
paration de la saison, les coéqui-
piers de Yacine Babouche faisaient
l’éloge du coach qui conduira
l’équipe contre le WAT, ce mardi.
Jeudi , si gnat ur e
des cont r at s
Toufk Rouabah et son proche
collaborateur Ikiouene auraient
paraphé leur contrat, jeudi der-
nier. Il semble que les négociations
sont allées très vite. Rouabah au-
rait apposé sa signature au bas
d’un contrat d’une durée d’un an.
Tout comme son adjoint qui le suit
partout. En efet, à la suite de la dé-
mission du staf technique de la
barre technique du CABBA, ré-
cemment, Ikiouene en ft de
même. On se rappelle aussi qu’en
été Latrèche ne voyait pas d’incon-
vénient d’avoir dans son staf tech-
nique le Boujiote. Mais Ikiouene
avait à cette période fermé son
portable, comme pour dire qu’il
n’était pas preneur. Efectivement,
on revit le préparateur physique
aux côtés de Rouabah au CABBA.
48 heur es pour
se f ai r e ét abl i r une
l i cence et di r i ger
l e CAB du banc
Les dirigeants du CAB ont tout
juste 48 heures pour faire établir à
leur staf technique des licences.
Comme Rouabah et Ikiouene
n’ont signé leur contrat que le jeudi
dernier et comme le week-end on
ne travaille pas à la Ligue profes-
sionnelle, il restera 48 heures à
l’administration du CAB pour éta-
blir des licences à Rouabah et à
Ikiouene. Mardi, le CAB reçoit le
WAT et le staf technique a besoin
de licences pour pouvoir driver
l’équipe à partir du banc de touche
Mer edef mai nt enu
dans l e st af f
t echni que
Tahar Meredef connaîtra cette
saison le troisième staf technique.
Farid Nezzar a décidé de mainte-
nir le coach des gardiens dans le
nouveau staf technique. Il est clair
que Rouabah n’a pas vu d’inconvé-
nient à garder l’ancien portier de
l’USB et de la JSMB.
D. A.
Les j oueur s cont ent s
du r et our de Rouabah
Nezzar a, semble-t-il, pris les choses
main. Il est le seul à prendre les décisions
liées à la vie de son club. Mercredi dernier,
Abderrezak Bitam s’est vu signifer par son
président de rentrer chez lui, refusant à
son joueur de s’entraîner. Nezzar aurait
exigé de son défenseur de présenter un
justifcatif de la part du médecin du club.
Tout comme, Hadi Adel et Bitam. Si les
blessures de Hadi Adel et de Benaci n’ont
pas soulevé de questions, par contre celle
de Bitam, l’ex-défenseur de la JSK a suscité
des suspicions et le président a décidé de
pousser tout ce beau monde à présenter
pattes blanches, avant de rejoindre le
groupe.
… Et a r ej oi nt l e gr oupe,
avant de décl ar er à
nouveau f or f ai t
à cause de l a doul eur
Le lendemain, Bitam rejoint le groupe
non sans avoir présenté le précieux docu-
ment l’autorisant à s’entraîner. Mais, le lon-
giligne défenseur du CAB n’est pas allé au
terme de la séance. Il a de nouveau ressenti
des douleurs au niveau des adducteurs et a
demandé l’autorisation de son coach de
quitter la séance. Ce qui n’était pas le cas de
Bensaci et de Hadi Adel. Les deux éléments
semblent aller mieux.
Boul edi ab
passe en
consei l de
di sci pl i ne
Billel Boulediab a eu
maille à partir avec son
président. Le défenseur
central a été mis à l’index à
la suite de la défaite de son
équipe. Il est resté 21’ sur le
terrain, après le 2
e
but de
l’USMH, le staf technique
le remplace. Les remarques
du président l’auraient tou-
ché. Boulediab a payé sa
réaction. Il avait été interdit
d’entraînement, à la reprise.
Et ce n’est que jeudi que le
joueur a pu se joindre au
groupe. Renseignements
pris, Boulediab serait passé
en conseil de discipline,
par la suite, il a été autorisé
à reprendre le travail.
Nezzar r evi ent
sur l es cas
Fezzani et
Babouche
Lors de son discours de
présentation du nouveau
staf technique, le président
a dit quelques mots à ses
joueurs. Il a soulevé le
nombre d’entraîneurs qui
est passé à trois coachs en
cinq matchs. Il a demandé
à ses joueurs plus de
concentration et de travail
pour faire sortir le club de
la mauvaise passe. Nezzar
est revenu sur les cas des
joueurs, Babouche et Fez-
zani et comme pour avertir
tout le monde, il précise
qu’il n’envisage pas pour le
moment de faire appel à
ces deux éléments.
Bouar at a est
passé à Bat na
pour r ési l i er
son cont r at
Rachid Bouarata vient
de résilier son contrat qui
le liait au CAB. C’est ce
que nous apprenions, jeudi
en milieu de journée. Le
coach aurait rencontré
Nezzar pour se séparer à
l’amiable. On ne sait pas si
l’entraîneur a rendu une
partie de l’avance que le
président lui avait remise à
son arrivée chez les Rouge
et Bleu, mais Bouarata est
connu, explique-t-on,
pour ne toucher que les
salaires des périodes qu’il
a travaillées.
D. A.
Bi t am a pr ésent é un j ust i fi cat i f médi cal
r emi s par l e médeci n du cl ub…
A
fn de combler le vide laissé par
le report de la 6
e
journée du
championnat et aussi pour pas-
ser en revue l’ensemble de l’efectif,
Abbas a programmé un match amical
avant-hier soir face au pensionnaire de
Ligue 2, l’AB Merouana. Il a fallu atten-
dre la 16’ pour voir à l’œuvre les Bord-
jiens qui ont été les premiers à inquiéter
leur adversaire, par l’intermédiaire de
Mesfar qui tire juste à côté du poteau. Il
sera imité 2’ plus tard par le jeune Louz,
qui a vu sa reprise raser la barre trans-
versale. La réaction de Merouana a été
par contre plus réaliste, puisqu’à la 27’
Tlilat a réussi à ouvrir le score d’une
jolie tête en pleine lucarne de Naïli. Dix
minutes après l’ouverture du score, le
Tunisien Essif a réussi à égaliser à la
suite d’un centre millimétré venu de la
droite œuvre du latéral Menzri (37’).
Mohamed Rabah aurait pu doubler la
mise, mais la barre transversale a re-
poussé son tir puissant déclenché des 20
m. En seconde période, Belkheir aurait
pu donner l’avantage à son équipe, ce-
pendant, son tir a percuté aussi la barre
transversale. Le reste du match n’a pas
apporté de changements tant au niveau
du score que de la physionomie de la
rencontre, qui aura été un bon galop
d’entraînement pour les deux équipes.
Equipe alignée :
Naïli, Mansour (Chebira 46’), Hamda-
dou, Bendahmane (Ali Guechi 46’),
Saâdi (Mosrati 46’), Mohamed Rabah
(Djerrar 60’), Ammour (Oudni 46’),
Mesfar (Belkheir 46’), Essif (Mihoubi
79’), Louz (Gharbi 46’)
A. B.
En amical : CABBA 1- ABM 1
Le manque de r éal i sme per si st e t ouj our s en at t aque
L
e défenseur cen-
tral, Djilali qui
vient de récupérer
de sa récente blessure, a
rejoint le collectif dès l’en-
tame de la préparation de
cette rencontre du CRB. A
propos justement de ce
match, il nous a confé :
«Que dire de cette rencon-
tre si ce n’est qu’elle va être
difcile, autant que toutes
celles à venir. Après notre
belle victoire de la semaine
passée, on est dans l’obliga-
tion de réussir quelque
chose. Rater ce rendez-
vous serait des plus péna-
lisants pour nous, surtout
que nous allons avoir l’ap-
port de nos fdèles suppor-
ters dans ce stade
Hamlaoui qui sera plein à
craquer. Notre adversaire
n’est pas à présenter, et
toutes les rencontres de-
vant celui-ci ont été plai-
santes et indécises à la fois
tant à Alger que chez nous.
C’est d’ailleurs la raison
pour laquelle notre staf
technique ne rate pas la
moindre opportunité de
nous booster et de nous
pousser à aller de l’avant. Il
y a de la motivation dans
nos rangs, car personne de
mes coéquipiers ne tient à
rater ce match. N’oublions
pas les deux autres rencon-
tres après le CRB. Assurer
ce dernier match et aspirer
à prendre des risques en-
suite à Saoura et au Mou-
loudia d’Alger est dans nos
cordes inch’Allah. »
Tahar Aggoune
Dj i l al i : «Ne pas
s’enfl ammer
et r est er concent r és»
Hemani i ncer t ai n
Même en annonçant qu’il vient de récupérer de sa dernière blessure,
l’attaquant Hemani risque de ne point faire partie des comptes de l’entraî-
neur Lemerre à l’occasion de la venue du CR Belouizdad. Son rythme ac-
tuel aux entraînements demeure encore bien en dessous des exigences
physiques du coach. Avec les deux séances restantes de préparation, les
choses pourraient changer. Si cela venait à se confrmer, Hemani pourrait
postuler, ne serait qu’à une présence sur le banc en début de match.
Lemer r e r econnaît l a val eur de Fer hat
L’entraîneur clubiste a reconnu que son milieu de terrain Ferhat pos-
sède des qualités certaines pour être un bon milieu ofensif. Il a aussi re-
connu que sa marge de progression ne faisait aucun doute, pour peu qu’il
puisse travailler davantage et se remettre constamment en cause. Avec
cette nouvelle suspension de deux rencontres pour son expulsion face à
Bel Abbès, le joueur est en droit de ne point baisser les bras et de rester
compétitif durant la semaine actuelle. Avec la concurrence qui existe au
milieu du terrain, le jeune joueur de la cité des Mûriers se doit de faire
plus, c’est une certitude.
Tassi l i -CSC, r i en n’a f i l t r é
des di scussi ons
La rencontre mixte entre les représentants de Tassili et ceux du club
constantinois se poursuit de façon normale. Cependant, rien n’a encore
fltré de la teneur des discussions entre les deux parties. L’on a appris que
Tassili aurait demandé les trois derniers bilans fnanciers du club de la
ville des Ponts et que ces derniers seraient prêts à être remis. L’on croit sa-
voir aussi que l’organigramme de fonctionnement du club serait en voie de
proposition à qui de droit, dans les jours à venir. Un membre du conseil
d’administration clubiste nous a tout simplement annoncé que tout se
passe comme prévu avec les gars de Tassili.
T. A.
L
a victoire en championnat
contre le MCEE est-elle
l’arbre qui cache la forêt
ou est-ce les conditions du
déroulement du match
amical WAT-USMBA? Le match
amical perdu contre l’USMBA a
montré que rien n’était encore gagné
et que l’équipe risquait de connaître
de nouveaux déboires. Les déclara-
tions d’Amrani lors d’un entretien ne
présage pas des lendemains sereins.
«Je crois que toutes les conditions sont
réunies pour rendre mon travail, en-
core, plus pénible. La crise fnancière
risque d’avoir raison de la concentra-
tion de mes joueurs. Toutes les issues
me paraissent bloquées.»
«Mon di scour s r i sque de
ne pas t r ouver d’échos
aupr ès de mes j oueur s»
«Je constate de jour en jour une las-
situde de la part de mes joueurs. A ce
train, mon discours risque de ne plus
avoir d’échos auprès de la plupart. Je
ne leur en veux pas, pour preuve, j’ai
gardé le respect de mes joueurs. Ils
tentent tant bien que mal de faire le
travail que je leur demande à l’entraî-
nement. La plupart d’entre eux vien-
nent des environs de Tlemcen et
parfois résident loin de la ville. Ils sont
responsables de famille. On ne peut
pas leur demander plus qu’ils ne sont
capables de fournir comme eforts.»
«Yahl a au f our
et au moul i n»
Concernant le travail du président
Abdelkrim Yahla, le coach du WAT
ne manque pas de mettre en exergue
les eforts fournis par le président de
la SSPA. «Pas un seul jour le président
n’a baissé les bras, en tentant de tou-
cher les éventuels sponsors pour sortir
de cette crise fnancière aiguë, mais
force est de reconnaître que le respon-
sable du club butte sur des difcultés.
Il n’a pas encore reçu des réponses à
même de donner de l’espoir à nos
joueurs et de faire revenir la sérénité
au sein du club, sans laquelle il est im-
possible de faire passer mon message et
espérer tirer quelque chose de positif de
mes joueurs.»
«Je voul ai s j ouer cont r e
l ’USMBA à Tl emcen»
La prochaine sortie du WAT aura
lieu ce mardi. Les poulains d’Abdel-
kader Amrani joueront à Batna, mais
cela n’a pas empêché le coach de ten-
ter de faire jouer le match contre
l’USMBA à Tlemcen. «Je voulais jouer
contre Bel-Abbès sur le gazon du stade
colonel-Lotf, parce que le prochain
match du WAT se jouera à Batna sur
une aire en gazon naturel. Je me re-
trouve à jouer à Henaya sur un terrain
en tartan. En plus, je n’ai pas compris,
que l’on désigne un arbitre bénévole.
N’y a-t-il pas d’arbitres dans toute la
région pour qu’on nous désigne un bé-
névole ? Les joueurs se déconcentrent
quand ils voient ce genre de pra-
tiques.»
«Si j e me r et i r e,
ce ne ser ai t pas une f ui t e
de r esponsabi l i t és,
j e sui s à bout »
«Si je décide de quitter la barre
technique, cela ne doit être pas assi-
milé à une fuite de responsabilités. Je
suis à bout de force de voire cette si-
tuation de crise perdurer. Je suis resté à
la demande de Yahla, que je soutiens
dans cette épreuve.»
B. Mohamed
Il compte quitter la barre technique
Amr ani : «Les condi t i ons
fi nanci èr es ne sont pas favor abl es
et j e songe à qui t t er l e cl ub»
CAB
17
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup d’œil Ligue 1
CSC CABBA
R
ouabah a entamé son
travail avec le Chabab
de Batna, depuis mer-
credi dernier, après les
présentations d’usage faites par le
président du club. Dire, mainte-
nant, que le nouveau coach est le
président ont trouvé un terrain
d’entente en ce qui concerne le li-
tige qui les aurait opposé durant
l’intersaison nous paraît évident.
Mais, très peu d’informations ont
circulé sur les modalités du nouvel
accord entre les deux parties. On
rappelle que Rouabah aurait refusé
de renouveler son contrat, pour
l’exercice 2013, à cause de la fa-
meuse prime du maintien d’un
montant d’un million de dinars.
On avait même éloigné le retour
du coach, mais les choses sont al-
lées très vite et comme le football
n’est pas une science exacte sur le
terrain et parfois même en dehors,
on ne s’étonne pas que les deux
parties aient pu trouver un terrain
d’entente. Tant mieux pour tout le
monde. Les joueurs se disent sou-
lagés par le retour du coach qu’ils
connaissent pour la plupart. On
laisse entendre que lors de la pré-
paration de la saison, les coéqui-
piers de Yacine Babouche faisaient
l’éloge du coach qui conduira
l’équipe contre le WAT, ce mardi.
Jeudi , si gnat ur e
des cont r at s
Toufk Rouabah et son proche
collaborateur Ikiouene auraient
paraphé leur contrat, jeudi der-
nier. Il semble que les négociations
sont allées très vite. Rouabah au-
rait apposé sa signature au bas
d’un contrat d’une durée d’un an.
Tout comme son adjoint qui le suit
partout. En efet, à la suite de la dé-
mission du staf technique de la
barre technique du CABBA, ré-
cemment, Ikiouene en ft de
même. On se rappelle aussi qu’en
été Latrèche ne voyait pas d’incon-
vénient d’avoir dans son staf tech-
nique le Boujiote. Mais Ikiouene
avait à cette période fermé son
portable, comme pour dire qu’il
n’était pas preneur. Efectivement,
on revit le préparateur physique
aux côtés de Rouabah au CABBA.
48 heur es pour
se f ai r e ét abl i r une
l i cence et di r i ger
l e CAB du banc
Les dirigeants du CAB ont tout
juste 48 heures pour faire établir à
leur staf technique des licences.
Comme Rouabah et Ikiouene
n’ont signé leur contrat que le jeudi
dernier et comme le week-end on
ne travaille pas à la Ligue profes-
sionnelle, il restera 48 heures à
l’administration du CAB pour éta-
blir des licences à Rouabah et à
Ikiouene. Mardi, le CAB reçoit le
WAT et le staf technique a besoin
de licences pour pouvoir driver
l’équipe à partir du banc de touche
Mer edef mai nt enu
dans l e st af f
t echni que
Tahar Meredef connaîtra cette
saison le troisième staf technique.
Farid Nezzar a décidé de mainte-
nir le coach des gardiens dans le
nouveau staf technique. Il est clair
que Rouabah n’a pas vu d’inconvé-
nient à garder l’ancien portier de
l’USB et de la JSMB.
D. A.
Les j oueur s cont ent s
du r et our de Rouabah
Nezzar a, semble-t-il, pris les choses
main. Il est le seul à prendre les décisions
liées à la vie de son club. Mercredi dernier,
Abderrezak Bitam s’est vu signifer par son
président de rentrer chez lui, refusant à
son joueur de s’entraîner. Nezzar aurait
exigé de son défenseur de présenter un
justifcatif de la part du médecin du club.
Tout comme, Hadi Adel et Bitam. Si les
blessures de Hadi Adel et de Benaci n’ont
pas soulevé de questions, par contre celle
de Bitam, l’ex-défenseur de la JSK a suscité
des suspicions et le président a décidé de
pousser tout ce beau monde à présenter
pattes blanches, avant de rejoindre le
groupe.
… Et a r ej oi nt l e gr oupe,
avant de décl ar er à
nouveau f or f ai t
à cause de l a doul eur
Le lendemain, Bitam rejoint le groupe
non sans avoir présenté le précieux docu-
ment l’autorisant à s’entraîner. Mais, le lon-
giligne défenseur du CAB n’est pas allé au
terme de la séance. Il a de nouveau res-
senti des douleurs au niveau des adduc-
teurs et a demandé l’autorisation de son
coach de quitter la séance. Ce qui n’était
pas le cas de Bensaci et de Hadi Adel. Les
deux éléments semblent aller mieux.
Boul edi ab
passe en
consei l de
di sci pl i ne
Billel Boulediab a eu
maille à partir avec son
président. Le défenseur
central a été mis à l’index à
la suite de la défaite de son
équipe. Il est resté 21’ sur le
terrain, après le 2
e
but de
l’USMH, le staf technique
le remplace. Les remarques
du président l’auraient tou-
ché. Boulediab a payé sa
réaction. Il avait été interdit
d’entraînement, à la reprise.
Et ce n’est que jeudi que le
joueur a pu se joindre au
groupe. Renseignements
pris, Boulediab serait passé
en conseil de discipline,
par la suite, il a été autorisé
à reprendre le travail.
Nezzar r evi ent
sur l es cas
Fezzani et
Babouche
Lors de son discours de
présentation du nouveau
staf technique, le président
a dit quelques mots à ses
joueurs. Il a soulevé le
nombre d’entraîneurs qui
est passé à trois coachs en
cinq matchs. Il a demandé
à ses joueurs plus de
concentration et de travail
pour faire sortir le club de
la mauvaise passe. Nezzar
est revenu sur les cas des
joueurs, Babouche et Fez-
zani et comme pour avertir
tout le monde, il précise
qu’il n’envisage pas pour le
moment de faire appel à
ces deux éléments.
Bouar at a est
passé à Bat na
pour r ési l i er
son cont r at
Rachid Bouarata vient
de résilier son contrat qui
le liait au CAB. C’est ce
que nous apprenions, jeudi
en milieu de journée. Le
coach aurait rencontré
Nezzar pour se séparer à
l’amiable. On ne sait pas si
l’entraîneur a rendu une
partie de l’avance que le
président lui avait remise à
son arrivée chez les Rouge
et Bleu, mais Bouarata est
connu, explique-t-on,
pour ne toucher que les
salaires des périodes qu’il
a travaillées.
D. A.
Bi t am a pr ésent é un j ust i fi cat i f médi cal
r emi s par l e médeci n du cl ub…
A
fn de combler le vide laissé par le
report de la 6
e
journée du champion-
nat et aussi pour passer en revue
l’ensemble de l’efectif, Abbas a programmé
un match amical avant-hier soir face au pen-
sionnaire de Ligue 2, l’AB Merouana. Il a
fallu attendre la 16’ pour voir à l’œuvre les
Bordjiens qui ont été les premiers à inquiéter
leur adversaire, par l’intermédiaire de Mesfar
qui tire juste à côté du poteau. Il sera imité 2’
plus tard par le jeune Louz, qui a vu sa re-
prise raser la barre transversale. La réaction
de Merouana a été par contre plus réaliste,
puisqu’à la 27’ Tlilat a réussi à ouvrir le score
d’une jolie tête en pleine lucarne de Naïli.
Dix minutes après l’ouverture du score, le Tu-
nisien Essif a réussi à égaliser à la suite d’un
centre millimétré venu de la droite œuvre du
latéral Menzri (37’). Mohamed Rabah aurait
pu doubler la mise, mais la barre transversale
a repoussé son tir puissant déclenché des 20
m. En seconde période, Belkheir aurait pu
donner l’avantage à son équipe, cependant,
son tir a percuté aussi la barre transversale.
Le reste du match n’a pas apporté de change-
ments tant au niveau du score que de la phy-
sionomie de la rencontre, qui aura été un
bon galop d’entraînement pour les deux
équipes.
Equipe alignée :
Naïli, Mansour (Chebira 46’), Hamdadou,
Bendahmane (Ali Guechi 46’), Saâdi (Mos-
rati 46’), Mohamed Rabah (Djerrar 60’),
Ammour (Oudni 46’), Mesfar (Belkheir 46’),
Essif (Mihoubi 79’), Louz (Gharbi 46’)
A. B.
En amical : CABBA 1- ABM 1
Le manque de r éal i sme
per si st e t ouj our s en at t aque
Abbas : «Je voul ai s
voi r à l ’œuvr e l es
j oueur s que j e ne
connai ssai s pas»
«C’est un match qui nous servira notam-
ment sur le plan physique, vu que la compéti-
tion est actuellement à l’arrêt. Cela m’a permis
surtout de voir à l’œuvre des joueurs dont j’ai
entendu seulement parler mais que je ne
connaissais pas bien à l’instar de Menzri,
Gharbi, Hamdadou, Mihoubi ou encore
Oudni qui revient de blessure. Le principal en-
seignement que j’ai pu tirer de cette confron-
tation est le fait que l’équipe soufre du
manque de réalisme en attaque. Il faut avouer
que nous n’avons pas de choix dans ce secteur,
et nous allons puiser notre force dans le bloc.»
Bel guer f i n’a pas r epr i s
Une absence de marque s’est fait remarquer
durant le match contre l’ABM, il s’agit de Walid
Belguerf qui n’avait pas repris les entraîne-
ments. Renseignements pris auprès d’un diri-
geant, il a reçu l’autorisation de s’absenter pour
régler un problème personnel à Alger. On s’at-
tend à ce qu’il reprenne aujourd’hui avec le
reste du groupe. Cela dit, il ne pourra pas être
aligné d’entrée face au MCO et il sera tout au
plus sur le banc des remplaçants.
Essi f i br i se
l e si gne i ndi en
En réussissant à marquer son premier but à
Bordj (il en avait inscrit un en Tunisie pendant
le stage), Hichem Essif vient de mettre peut-
être fn au signe indien qui le poursuit. Son joli
but de la tête a été d’ ailleurs chaudement ap-
plaudi par les supporters présents, une ma-
nière de l’encourager à récidiver mardi
prochain en championnat contre le MCO. En
efet, en cinq matchs en championnat, il n’a pas
pu trouver le chemin de flets. Contre les Ora-
nais et en l’absence de Belguerf qui serait pro-
bablement sur le banc vu qu’il ne reprendra les
entraînements qu’aujourd’hui, tous les espoirs
ofensifs reposeront sur les épaules du Tuni-
sien qui aura l’occasion de débloquer son
compteur.
A. B.
Un bi quot i di en
pour gar der
en al er t e l e gr oupe
A l’évidence, le staf technique et
plus particulièrement l’entraîneur
en chef, Roger Lemerre, gardent le
rythme assez élevé avec leurs
joueurs. En programmant un bi-
quotidien, le coach a poussé ses élé-
ments à un travail foncier qui a
exigé de chacun des eforts
énormes. Le côté tactique n’a pas été
oublié, car un travail de répétition
devant le but a eu lieu à la moindre
occasion. Avec un moral au beau
fxe de la part des joueurs présents,
Lemerre profte de cette conjonc-
ture pour tirer le maximum de sa
composante. En point de mire, ce
match de Belouizdad qui a été pré-
senté par le coach comme un virage
difcile à négocier et qui demande
de la constance dans les eforts et
surtout une extrême concentration
de tous. C’est en substance la teneur
des messages transmis au fl des
séances d’entraînement par un tech-
nicien avide de confrmer la qualité
de son groupe.
Ce ser a à 16h30
à Haml aoui
Le fait d’avoir accédé à la de-
mande du club belouizdadi au sujet
du nouvel horaire de la rencontre de
ce mardi n’a pas beaucoup infué sur
quoi que ce soit en matière de pro-
grammation du travail arrêté par le
staf technique. D’ailleurs, beaucoup
de supporters étaient ravis de cette
nouvelle car tout un chacun connaît
les contraintes de rallier le stade
Hamlaoui tard dans la soirée sur-
tout au moment du retour. Une
grosse opportunité pour une af-
fuence record, même si le fait de re-
transmettre ce match à la télé aurait
été accepté. Une décision sans au-
cune incidence dans le clan
constantinois. L’essentiel étant de
rester concentré sur le match en lui-
même.
T. A
L
e défenseur central, Djilali
qui vient de récupérer de
sa récente blessure, a re-
joint le collectif dès l’entame de la
préparation de cette rencontre du
CRB. A propos justement de ce
match, il nous a confé : «Que dire
de cette rencontre si ce n’est qu’elle
va être difcile, autant que toutes
celles à venir. Après notre belle vic-
toire de la semaine passée, on est
dans l’obligation de réussir quelque
chose. Rater ce rendez-vous serait
des plus pénalisants pour nous,
surtout que nous allons avoir l’ap-
port de nos fdèles supporters dans
ce stade Hamlaoui qui sera plein à
craquer. Notre adversaire n’est pas
à présenter, et toutes les rencontres
devant celui-ci ont été plaisantes et
indécises à la fois tant à Alger que
chez nous. C’est d’ailleurs la raison
pour laquelle notre staf technique
ne rate pas la moindre opportunité
de nous booster et de nous pousser
à aller de l’avant. Il y a de la moti-
vation dans nos rangs, car per-
sonne de mes coéquipiers ne tient
à rater ce match. N’oublions pas les
deux autres rencontres après le
CRB. Assurer ce dernier match et
aspirer à prendre des risques en-
suite à Saoura et au Mouloudia
d’Alger est dans nos cordes inch’Al-
lah. »
Tahar Aggoune
Dj i l al i : «Ne pas s’enfl ammer
et r est er concent r és»
Hemani i ncer t ai n
Même en annonçant qu’il vient de récupérer de sa dernière blessure, l’at-
taquant Hemani risque de ne point faire partie des comptes de l’entraîneur
Lemerre à l’occasion de la venue du CR Belouizdad. Son rythme actuel aux
entraînements demeure encore bien en dessous des exigences physiques du
coach. Avec les deux séances restantes de préparation, les choses pour-
raient changer. Si cela venait à se confrmer, Hemani pourrait postuler, ne
serait qu’à une présence sur le banc en début de match.
Lemer r e r econnaît l a val eur de Fer hat
L’entraîneur clubiste a reconnu que son milieu de terrain Ferhat possède
des qualités certaines pour être un bon milieu ofensif. Il a aussi reconnu
que sa marge de progression ne faisait aucun doute, pour peu qu’il puisse
travailler davantage et se remettre constamment en cause. Avec cette nou-
velle suspension de deux rencontres pour son expulsion face à Bel Abbès,
le joueur est en droit de ne point baisser les bras et de rester compétitif du-
rant la semaine actuelle. Avec la concurrence qui existe au milieu du ter-
rain, le jeune joueur de la cité des Mûriers se doit de faire plus, c’est une
certitude.
Tassi l i -CSC, r i en n’a f i l t r é
des di scussi ons
La rencontre mixte entre les représentants de Tassili et ceux du club
constantinois se poursuit de façon normale. Cependant, rien n’a encore fl-
tré de la teneur des discussions entre les deux parties. L’on a appris que
Tassili aurait demandé les trois derniers bilans fnanciers du club de la ville
des Ponts et que ces derniers seraient prêts à être remis. L’on croit savoir
aussi que l’organigramme de fonctionnement du club serait en voie de pro-
position à qui de droit, dans les jours à venir. Un membre du conseil d’ad-
ministration clubiste nous a tout simplement annoncé que tout se passe
comme prévu avec les gars de Tassili.
T. A.
WAT
17
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup d’œil Ligue 1
JSS
USMBA
JSS (A) 4 -
JSS (U23) 1
Des but s
et des sat i s-
fact i ons
U
ne rencontre ami-
cale s’est déroulée,
avant-hier soir, sur
la pelouse du stade du 20-
Août de Béchar, entre la JSS
(A) et la JSS (U23). Elle s’est
terminée sur le score de 4-1
en faveur de l’équipe pre-
mière. Les buts ont été ins-
crits par le brillant Tchiko
qui s’est illustré avec un dou-
blé, Metrani et le meneur de
jeu, Beldjilali. Le staf tech-
nique composé de Hadjar et
Belhafane ont donné leurs
chances à tous les joueurs, en
incorporant deux équipes
diférentes à chaque mi-
temps. Ce qui leur a permis
de jauger la forme de chaque
joueur, avant le match face
MCEE prévu mardi pro-
chain.
Mer bah de r et our
à Béchar
Après avoir efectué un
stage d’une semaine avec
l’Equipe nationale militaire
au centre de préparation des
équipes nationales à Ben Ak-
noun, le défenseur central
Abdelmalek Merbah a enfn
rallié Béchar, avant-hier
après-midi, pour intégrer son
équipe. Le joueur algérois de
la JSS est certainement bien
préparé pour le prochain
match, sachant qu’il a dis-
puté deux matchs amicaux
avec l’EN militaire, respecti-
vement contre l’USM Alger
et le RC Arbaâ au cours des-
quels il a laissé une bonne
impression à l’entraîneur na-
tional, Mehdaoui. Pour rap-
pel, l’EN militaire se prépare
pour le prochain Champion-
nat d’Afrique. Directement
après son arrivée à Béchar,
Merbah a rejoint ses coéqui-
piers à l’entraînement.
Dépl acement
auj our d’hui
à Sét i f
Comme prévu, la direction
de la formation de Saoura a
préparé le déplacement de
l’équipe à El Eulma pour af-
fronter l’équipe locale. En
efet, les camarades de Se-
foune devront prendre un
vol direct Béchar-Constan-
tine, puis ils rallieront Sétif
par route. C’est à l’hôtel Zi-
dane qu’élira domicile la JSS
jusqu’a mardi prochain, jour
de la rencontre. Par ailleurs,
le staf technique a arrêté le
programme de préparation
du match contre le MCEE.
Une séance de décrassage est
prévue cette après-midi,
alors qu’une deuxième
séance aura lieu demain
matin puis une dernière,
lundi matin, avant d’efectuer
le déplacement le jour du
match à El Eulma.
B. G.
Afn de mettre son
équipe dans le bain du
match qui l’opposera mardi
prochain au MCA, l’entraî-
neur Bouali a jugé utile de
jouer un match amical.
C’est ainsi que sa formation
a donné la réplique à son
homologue du WAT au
stade d’El Hinaya, dans la
banlieue de Tlemcen. Ce
fut une dernière répétition,
avant le jour J et une au-
baine pour l’entraîneur de
tester diférentes variantes
de jeu. Il a aussi voulu
connaître la réaction et les
aptitudes de ses joueurs qui
pourraient être appelés à
suppléer d’éventuelles dé-
faillances ou changements
dans la composante qui af-
frontera le MCA. Cela
étant, l’USMBA l’a rem-
porté sur le score d’un but à
zéro signé El Bahari, en
première mi-temps. A
noter que cette rencontre
amicale, qui devait se dé-
rouler à Bel-Abbès, a été
délocalisée à Tlemcen
pour des raisons sécuri-
taires. D’ailleurs, elle s’est
jouée à huis clos.
M.O. Noureddine
Sévèr e sanct i on cont r e Benat i a
et un pr emi er aver t i ssement
pour l e st ade
La CD de la LNF vient de sus-
pendre le milieu de terrain de
l’USMBA pour 5 matchs fermes.
Expulsé lors de la rencontre pré-
cédente face au CSC par le refe-
ree Mial, ladite commission a
frappé fort en infigeant au joueur
de l’USMBA une sévère sanction,
après avoir pris connaissance du
rapport de l’arbitre de la rencon-
tre qui n’a pas été tendre avec le
joueur. En outre, cette sanction est
assortie d’une amende de 50 000 DA. Un coup dur
pour la formation unioniste qui devra se passer des
services de son porteur d’eau jusqu’à la 11
e
journée.
Suite au jet de projectiles par les supporters, il a été
sgnifé à l’USMBA un avertissement et une amende
de 40 000 dinars car au prochain écart de la galerie
Bel-Abbessienne, c’est la la sanction du huis clos qui
sera infigée.
Les di r i geant s cr i ent
à l ’i nj ust i ce
L’administration de l’USMBA voit en la décision
de la CD une sanction exagérée à l’encontre de son
joueur. A cet efet, on croit savoir que les dirigeants
de l’USMBA vont introduire un recours dans l’espoir
de revoir à la baisse la suspension de Benatia. C’est
ainsi que la direction de l'USMBA déposera dans les
toutes prochaines heures un recours auprès de la Fé-
dération algérienne de football (FAF), à la suite de la
suspension de 5 matches fermes infigée au joueur
Abdelmadjid Bénatia, «pour crachat» contre le
joueur du CSC, Ferhat. Les dirigeants ont qualifé
cette sanction d «’exagérée».
Une j our née de r epos
pour l es j oueur s
A la suite de la rencontre amicale livrée face au
WAT et les gros eforts consentis, l’entraîneur Bouali
a accordé à ses joueurs une journée de repos. Ces
derniers reprendront les entraînements aujourd’hui
à 16 h. Ils devront tous répondre présents, sous
peine d’être sanctionnés.
En amical : USMBA 1 - WAT 0
Bon pour l e mor al
L
a victoire en cham-
pionnat contre le
MCEE est-elle l’arbre
qui cache la forêt ou
est-ce les conditions du
déroulement du match amical
WAT-USMBA? Le match amical
perdu contre l’USMBA a montré
que rien n’était encore gagné et
que l’équipe risquait de connaître
de nouveaux déboires. Les décla-
rations d’Amrani lors d’un entre-
tien ne présage pas des lendemains
sereins. «Je crois que toutes les
conditions sont réunies pour rendre
mon travail, encore, plus pénible.
La crise fnancière risque d’avoir
raison de la concentration de mes
joueurs. Toutes les issues me parais-
sent bloquées.»
«Mon di scour s r i sque
de ne pas t r ouver
d’échos aupr ès de mes
j oueur s»
«Je constate de jour en jour une
lassitude de la part de mes joueurs.
A ce train, mon discours risque de
ne plus avoir d’échos auprès de la
plupart. Je ne leur en veux pas,
pour preuve, j’ai gardé le respect de
mes joueurs. Ils tentent tant bien
que mal de faire le travail que je
leur demande à l’entraînement. La
plupart d’entre eux viennent des en-
virons de Tlemcen et parfois rési-
dent loin de la ville. Ils sont
responsables de famille. On ne peut
pas leur demander plus qu’ils ne
sont capables de fournir comme ef-
forts.»
«Yahl a au f our
et au moul i n»
Concernant le travail du prési-
dent Abdelkrim Yahla, le coach du
WAT ne manque pas de mettre en
exergue les eforts fournis par le
président de la SSPA. «Pas un seul
jour le président n’a baissé les bras,
en tentant de toucher les éventuels
sponsors pour sortir de cette crise
fnancière aiguë, mais force est de
reconnaître que le responsable du
club butte sur des difcultés. Il n’a
pas encore reçu des réponses à
même de donner de l’espoir à nos
joueurs et de faire revenir la séré-
nité au sein du club, sans laquelle il
est impossible de faire passer mon
message et espérer tirer quelque
chose de positif de mes joueurs.»
«Je voul ai s j ouer
cont r e l ’USMBA
à Tl emcen»
La prochaine sortie du WAT
aura lieu ce mardi. Les poulains
d’Abdelkader Amrani joueront à
Batna, mais cela n’a pas empêché
le coach de tenter de faire jouer le
match contre l’USMBA à Tlemcen.
«Je voulais jouer contre Bel-Abbès
sur le gazon du stade colonel-Lotf,
parce que le prochain match du
WAT se jouera à Batna sur une aire
en gazon naturel. Je me retrouve à
jouer à Henaya sur un terrain en
tartan. En plus, je n’ai pas compris,
que l’on désigne un arbitre béné-
vole. N’y a-t-il pas d’arbitres dans
toute la région pour qu’on nous dé-
signe un bénévole ? Les joueurs se
déconcentrent quand ils voient ce
genre de pratiques.»
«Si j e me r et i r e,
ce ne ser ai t pas une
f ui t e de
r esponsabi l i t és,
j e sui s à bout »
«Si je décide de quitter la barre
technique, cela ne doit être pas assi-
milé à une fuite de responsabilités.
Je suis à bout de force de voire cette
situation de crise perdurer. Je suis
resté à la demande de Yahla, que je
soutiens dans cette épreuve.»
B. Mohamed
Il compte quitter la barre technique
Amr ani : «Les condi t i ons fi nanci èr es ne sont
pas favor abl es et j e songe à qui t t er l e cl ub»
Le br i col age est l a conséquence
de l ’absence des ar bi t r es
On ne peut pas en vouloir à la ligue de wilaya de ne pas avoir dé-
signé un trio arbitral pour le match amical WAT-USMBA. Le
match s’est déroulé à Henaya, une localité proche de Tlemcen. La
Ligue ne pouvait pas envoyer le trio arbitral, sans que sa présence
sur le terrain soit prise en charge en matière d’assurance. A notre
sens, le fait d’envoyer une demande à la Ligue pour la désignation
des arbitres est une protection des hommes en noir en cas d’im-
pondérable. On a envie de dire que le bricolage de l’administration
du WAT est la raison qui pousserait Amrani à vouloir quitter la
barre technique. Et que la crise fnancière n’est que la partie visible
de l’iceberg.
Nacer Helli
USMB
18
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup d’œil Ligue 2
RCA NAHD
L
a formation blidéenne a
donné la réplique en
amical à une très accro-
cheuse équipe de l’ASO
qui a été un sparring-
partner de qualité, avant la pro-
chaine confrontation ofcielle
contre l’ASK. Pour la circonstance,
Akli s’est passé de plusieurs de ses
habituels titulaires. La partie fut
disputée sur un rythme assez sou-
tenu et les deux équipes ont produit
un spectacle de qualité qui a régalé
le public qui est venu assister en
grand nombre à ce match qui s’est
joué sur la pelouse du stade Brakni.
Mellika arrivera à ouvrir le score
dès la 35’ d’une frappe sèche des
vingt mètres et la pause sera sifée
sur ce petit avantage en faveur des
Blidéens. En seconde période, les
locaux se montreront encore plus
incisifs et c’est fort logiquement
qu’ils arriveront à doubler la
marque par Hamia (56’). Les
joueurs de l’ASO réduiront la
marque par Nassri qui transfor-
mera un penalty (65’). Le même
Nassri égalisera à dix minutes de la
fn du match. Cette rencontre ami-
cale a été très utile au coach blidéen
qui a pu jauger l’état de forme de
plusieurs joueurs qui ne sont que
très rarement alignés. On regrettera
ce geste gratuit de Patrick sur Ouz-
nadji qui sera à l’origine d’un petit
pugilat. L’arbitre sifera la fn du
match avant terme.
S. B.
Cer t ai ns j oueur s
doi vent
convai ncr e
Lors du match amical joué
avant hier, plusieurs joueurs
n’ont pas réellement
convaincu leur coach. Il faut
dire que ceux de l’ASO ont
opté pour un jeu plutôt mus-
clé et la première précaution
qui devait être prise par les
joueurs de Blida était de ne
pas se blesser. L’entraîneur de
Blida a tout noté et il est cer-
tain que des habituels titu-
laires sont visés et ils auront à
montrer un tout autre foot-
ball, sinon…
Les quat r e
f er s en l ’ai r
On jouait la 50’ de la ren-
contre quand le joueur de
l’USMB Ouznadji a récep-
tionné un ballon transmis
par un de ses coéquipiers. Le
toujours jeune attaquant ef-
fectuera, sans contrôle, un
crochet, qui mettra dans le
vent deux défenseurs chéli-
fens. L’un d’eux, pris par son
élan, se retrouvera même les
quatre fers en l’air. Superbe !
Khel l adi en f or me
Paradoxalement, c’est
l’équipe qui a le moins de
journées d’entraînement dans
les jambes qui était la plus af-
fûtée. En efet, c’est l’USMB
qui terminera très fort la ren-
contre et durant les vingt der-
nières minutes, elle fera un
siège en règle du camp de
l’ASO. Khelladi qui est dans
une forme éblouissante fera
bonne garde dans sa cage.
S. B.
Le pet i t at t aquant bl i déen Hami a
a ét é, de l oi n, l e mei l l eur j oueur
de son équi pe l ors du mat ch ami -
cal di sput é par son équi pe f ace à
l ’ ASO. Il s’ est l i vré à nous à l a f i n
de l a rencont re et a t enu à préci -
ser que pour ce qui est du mat ch
de ce j eudi cont re l ’ ASK, Hami a
est i me que l es chances de son
équi pe sont réel l es.
Tout d’abord, votre impression sur
cette rencontre que vous venez de li-
vrer face à l’ASO ?
Nous avons eu afaire à une très bonne
équipe de l’ASO, qui nous a obligés à nous
dépenser et à faire beaucoup d’eforts.
C’est justement le but recherché, en ce qui
nous concerne, à l’occasion de ce match
amical.
Le score nul n’est-il pas décevant ?
Non, comme je vous l’ai dit, le jeu était
assez équilibré et il y a eu de très nom-
breuses occasions des deux côtés. Pour
nous, il nous fallait avoir du temps de jeu
et c’est chose faite.
Il est fort possible que vous soyez
désigné pour être le dépositaire du
jeu de votre équipe contre l’ASK.
Etes-vous prêt pour ce match ?
Je pense être très prêt de ma forme
optimale sur le plan physique et si mon
entraîneur me fait confance, je répon-
drai présent sans aucun problème. Il faut
que les gens sachent que je suis au ser-
vice de l’équipe.
Pensez-vous que votre équipe peut
réaliser une belle performance face
à l’ASK ?
Bien que cette équipe ait réalisé der-
nièrement de belles performances, nous
n’avons aucune raison de la craindre. Le
nul que nous avons concédé à Oran face
à l’ASMO est un simple accident de par-
cours et je peux vous dire qu’il est totale-
ment oublié. Tous les joueurs sont
déterminés à se racheter et cela pour être
le cas face à l’ASK. La tâche ne s’annonce
pas facile, bien sûr.
Pensez-vous que l’USMB peut réali-
ser un bon parcours en championnat
cette saison ?
Nous en avons les moyens, mais pour
cela, il faut que nous gagnions très vite en
cohésion et c’est ce qui nous fait défaut
pour le moment. Il y a un autre facteur
important, c’est celui de la sérénité dans le
travail. Il ne faut pas laisser le champ libre
à ceux qui veulent déstabiliser le groupe
après chaque contre-performance.
Entretien réalisé par
Slimane Baghdali
USMB 2 – ASO 2
Une f i n de mat ch en
queue de poi sson
Zaïm ét ai t
pr ésent
Il ne quitte pas d’une semelle ses
joueurs, le président de l’USMB. Zaïm
ne se contente pas d’assister à toutes les
séances d’entraînement de son équipe, il
efectue en outre tous les déplacements,
même ceux pour des matchs amicaux. Il
était à Brakni, jeudi après-midi, pour
assister à la rencontre qui aopposé son
équipe à celle de l’ASO.
… et s’est ent r et enu
l onguement avec Akl i
Le président de l’USMB a pris place
sur le banc de touche au côté de son en-
traîneur. On a surpris les deux hommes
en grande discussion et il y a fort à pa-
rier qu’il a été question du prochain
match contre l’ASK.
Hami a : «Je sui s au
ser vi ce de l ’équi pe»
P
our le compte de la 6e journée les
coéquipiers du capitaine Cheur-
faoui auront un périlleux déplace-
ment à l’est du pays, une confrontation
qui ne manque ni d’intérêt ni de piquant
et attirera certainement la grande foule,
surtout que ça sera face au leader du
championnat et invaincu jusqu'à présent.
MSPB : 5 mat chs,
4 nul s !
Certes les Batnéens restent invaincus
comme c’est le cas du RCA, mais le début
de saison des protèges de Zemmouri a été
marqué par une série de matchs nuls au
nombre de quatre, deux ont été concédés
à domicile. Cela montre que cette équipe
certes ne perd pas, mais trouve du mal
pour fnir ces actions. Le leader du cham-
pionnat prendra sûrement en considéra-
tion ce facteur et essayera de profter du
doute qui règne au sein de l’adversaire.
Des absent s
côt é bat néens
La formation du Mouloudia de Batna
soufre en ce moment de plusieurs ab-
sence. C’est le cas du portier Litim qui
soufre d’une blessure au niveau de son
genou, il pourra donc céder sa place au
deuxième gardien Drokdal. Ce dernier n’a
pas joué jusqu'à présent aucun match, ce
qui pourra être à l’avantage des coéqui-
piers de Rabta. Un autre joueur pourra ne
pas prendre part à cette empoignade, le
défenseur Bouraba qui soufre d’une bles-
sure au dos.
Deux mat chs,
un but mar qué !
En revanche, les protégés de Boudja-
rane n’ont eu jusqu'à présent que deux dé-
placements (CRT et NAHD), où l’équipe
de l’Arbâa s’est créé plusieurs occasions de
scorer mais sans arriver à les concrétiser.
Les attaquants devront donc réagir de la
plus belle des manières surtout que du
côté défensif, ça fonctionne bien. Ce
compartiment, dirigé par un très bon
Dali, n’a encaissé qu’un seul but en cinq
journées.
Une vi ct oi r e pour r est er
seul l eader
Auteurs d’un excellent début de saison,
les enfants de la Mitidja tenteront de faire
tout leur possible pour continuer sur la
même lancée, ce qui passera par un bon
résultat face aux enfants des Aurès. Ces
derniers, qui n’ont perdu aucun match à
domicile, reste quand même sur un semi-
échec lors de la précédente journée où ils
étaient obligés au partage des points face
à l’ES Mostaganem.
Tr oi s mat chs
en une semai ne !
Les protégés de Samir Boudjarane ré-
éditeront le même scénario de la fois pas-
sée, car ils joueront trois matchs en une
semaine. Après celui de lundi face au
MSPB, les Bleu et Blanc recevront ce ven-
dredi l’équipe de USM Blida avant de se
rendre quatre jours après au Khroub pour
afronter l’ASK. Ce dernier match a été
avancé à cause de l’Aïd El Adha.
Boudi Omar
Pas f aci l e, l e MSPB !
RCA-USMB à 15h
Le match comptant pour la
7
e
journée qui opposera la formation
de l’Arbâa au voisin blidéen a été pro-
grammé pour le vendredi 19 octobre
à 15h au stade de Omar-Hamadi
selon un communiqué sur le site de la
Ligue de football professionnelle, en
ce qui concerne les U21, la rencontre
se jouera dans la matinée à 11h au
stade de Chahid-Talbi à Mefah.
Repos hi er
L’entraîneur de
l’Arbâa a accordé
une journée de
repos hier vendredi
pour ses joueurs et
cela suite aux eforts
fournis tout au long
de la semaine, ils
pourront donc se
reposer avant de re-
prendre le chemin
des entraînements
dès aujourd’hui au
stade de Mefah.
Notons que l’équipe
s’est entraînée deux
séances au stade ga-
zonné de Boumer-
dès afn de préparer
le match de Batna
dans les mêmes
conditions.
Coup d’envoi
pour l es
j eunes
cat égor i es
La Ligue amateur
a publié le pro-
gramme des ren-
contres des jeunes
catégories
(U18-U20). C’est
ainsi que les Bleu
Blanc, qui se trou-
vent dans le groupe
C, joueront pour le
compte de la pre-
mière journée leur
premier match le
samedi 20 octobre
2012, ils seront op-
posés au RC Kouba
au stade de Mefah.
B. O.
Le président de la section football, Sofane
Bouderouaya, s’est montré très satisfait de la
décision de la commission de la LFP qui a
attribué le gain de la partie contre Annaba à
son équipe, mais afrme que le club compte
faire un recours suite aux sanctions infigées
aux deux joueurs Benyahia et Mokrani. Il
dira à ce propos : «Je suis très content des
trois points remportés face à Annaba sur
tapis vert. Ce qui était d’ailleurs prévisible,
puisque les règlements sont clairs dans pa-
reille situation. En revanche, nous allons
faire un recours concernant la sanction in-
figée à nos deux joueurs Benyahia et Mo-
krani. J’ai discuté avec le président de la
commission de discipline, Hamid Haddadj,
et je lui ai expliqué que nous avons été vic-
times de hogra à Annaba», a déclaré Boude-
rouaya qui espère que la sanction infigée à
ses deux joueurs soit revue à la baisse.
S. H.
Bendebka r epr end
pr ogr essi vement
Le milieu de terrain du Nasria, Sofane
Bendebka, pourrait jouer le prochain
match contre l’O. Médéa. Blessé à la che-
ville face à l’USM Annaba, le buteur de
l’équipe avec deux réalisations a bénéfcié
de quelques jours de repos et des soins
chez le médecin de l’équipe. Sa santé
s’étant améliorée, le joueur, qui a efectué
quelques tours de piste mardi et mer-
credi, garde espoir de jouer le prochain
match.
Les j oueur s per çoi vent
l a pr i me de Annaba
Les joueurs ont perçu la prime de la
victoire contre l’USM Annaba, remportée
sur tapis vert, après l’arrêt de la partie.
L’attribution de la prime, importante du
reste, a eu lieu au siège du club au com-
plexe d’Hussein Dey. Les joueurs étaient
très contents de percevoir leur argent
surtout qu’ils n’ont pas encore encaissé les
deux primes contre le MOC et l’ASMO.
Ce sont les dirigeants Ould Zmirli et
Bouderouaya qui ont assuré le payement
des joueurs. Selon notre source, le prési-
dent du Nasria devrait verser aux joueurs
un mois de salaire, avant le match contre
l’O. Médéa.
Ousmaïl s’ent r aîne
en sol o
Le milieu de terrain Ousmaïl s’est
contenté, jeudi, de quelques tours de
piste. Hier, il n’a pas pris part à la séance
d’entraînement de l’équipe car il se sentait
un peu fatigué, après les eforts fournis
lors du stage efectué avec l’EN militaire.
Le joueur demeure, toutefois, un élément
incontournable dans l’échiquier d’Aït
Djoudi et sera sans doute présent face à
l’OM.
S. H.
Face à l’O. Médéa, mardi prochain, le Nas-
ria sera privé d’au moins deux éléments, l’at-
taquant Benyahia et le portier Mokrani
suspendus par la commission de discipline
de quatre matches chacun, après les inci-
dents ayant émaillé la rencontre face à
l’USM Annaba. L’attaquant Benyahia sera le
grand absent, quant on sait son apport dans
le compartiment ofensif. Il sera vraisembla-
blement remplacé par Lahouamed qui n’a
pas été convoqué lors du dernier match pour
des raisons tactiques. En plus de ces élé-
ments, le défenseur axial Guebli n’est pas en-
core opérationnel pour le prochain match.
Le coach nahdiste reconduira le duo Khe-
dis-Sellami.
Benyahi a et Mokr ani absent s
Bouder ouaya : «On va f ai r e un r ecour s»
USMMH
ESMK
MOB
RCK
19
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup d’œil Ligue 2
A
ppelés à disputer un
match capital ce mardi
face à la formation de
l’ASM Oran pour le
compte de la sixième
journée du championnat, voilà que la
préparation des Crabes pour ce ren-
dez-vous important a été perturbée
par la démission du staf technique
sous la houlette de duo Rahmouni-
Moussouni, puisque les deux
matches amicaux contre la formation
de la JS Jijel et les espoirs ont été an-
nulés. D’ailleurs, il était prévu à ce
que les camarades de capitaine
Akrour se contentent d’une séance
d’entraînement dans l’après-midi de
jeudi dernier, mais cette séance n’a
pas eu lieu étant donné que les
joueurs n’ont pas le moral pour s’en-
traîner suite au départ de Rahmouni
et Moussouni, surtout que les Vert et
Noir se sont habitués à ce duo où il y
a souvent une bonne ambiance aux
entraînements. Jeudi dernier, les
joueurs n’avait plus le moral et cela a
fait que ladite séance a été tout sim-
plement annulée. Ferhat et consorts
ont observé une journée de repos
hier vendredi avant de reprendre le
travail aujourd’hui à dix heures.
Les j oueur s veul ent
r epr endr e l eur s f or ces
pour l ’ASMO
Bien qu’ils soient afectés par la
démission surprenante du duo
Moussouni-Rahmouni, voilà que les
joueurs avec lesquels nous avons pris
attache ont tenu à afcher leur
grande détermination à reprendre
leurs forces et surtout avoir un bon
moral pour le rendez-vous de mardi
prochain face à la formation de
l’ASMO. En efet, ils semblent déci-
dés à afcher leur attachement à leur
coach et leur soutien en arrachant
une victoire qui leur permettra de
rester dans le haut du tableau et
maintenir la dynamique des résultats
positifs quoique le moral du groupe
soit à plat.
La vi ct oi r e i mpér at i ve
En dépit de la perturbation que les
joueurs ont connue depuis mercredi
dernier suite à l’altercation verbale
qui a eu lieu entre le coach Mourad
Rahmouni et le président du conseil
d’administration Arab Bennai, la vic-
toire demeure impérative ce mardi
face à l’ASMO pour tenter de main-
tenir la dynamique des résultats po-
sitifs et surtout rester dans le haut du
tableau le plus longtemps possible.
Ainsi, les joueurs comptent faire de
leur mieux pour empocher les trois
points et aborder la suite de la com-
pétition avec un moral au beau fxe.
Lar ge él an
de sout i en
à Rahmouni
et Moussouni
Rahmouni et Moussouni, qui sont
rentrés chez eux, ont nénéfcier d’un
large élan de solidarité de la part
des supporters où nombreux parmi
eux qui ont tenu à afcher leur
totale mobilisation pour le retour de
ce duo à la barre technique du club.
Mieux, ils ont exigé aux dirigeants
de faire revenir Rahmouni et
Moussouni pour qu’ils poursuivent
le travail qu’ils ont entamé depuis
maintenant deux années.
Yugurtha A.
La pr épar at i on per t ur bée
Les membr es du consei l
d’admi ni st r at i on se sont
r éuni s hi er
Pour tenter de trouver une solution à la situa-
tion que vit actuellement le club suite au départ de
staf technique, les membres du conseil d’admi-
nistration du MOB se sont réunis hier pour dis-
cuter des nouveaux rebondissements de cette
afaire et surtout voir ce qu’il y a lieu de faire. Selon
un membre du conseil d’administration, la dé-
mission de staf technique sera rejetée.
Moussouni devr ai t assur er
l ’i nt ér i m en at t endant …
Même s’il est rentré chez lui en compagnie du
coach Mourad Rahmouni mercredi dernier, on
croit savoir de sources bien informées que le coach
adjoint Fawzi Moussouni devait être hier à Béjaïa
pour assurer la préparation de l’équipe pour le
prochain match face à l’ASMO. En efet, il devait
aussi diriger les camarades de Ferhat ce mardi en
attendant de voir ce que donneront les prochains
jours notamment en ce qui concerne le retour de
Rahmouni, qui a ofcialisé sa démission, en en-
voyant un fax à la direction en fn d’après-midi de
jeudi dernier.
… I l a pur gé sa suspensi on
Cela dit, ce qui fera certainement le bonheur
des joueurs ainsi que les supporters, c’est que le
coach adjoint Moussouni a purgé sa suspension
de six mois infigée lors de la rencontre face au
MC Saïda. Il retrouvera le banc dès la prochaine
journée face à l’ASMO. Ce qui lui permettra de di-
riger l’équipe le plus normalement du monde ce
mardi contre les Asémistes.
Y. A.
Repr i se ce mat i n
Suite à l’annulation des deux rencontres
amicales face respectivement à la JS Jijel et
les espoirs, les joueurs ont eu droit à une
journée de repos hier vendredi. Ils de-
vraient reprendre le travail ce matin au ni-
veau de stade de l’Unité Maghrébine
DNA
A
pparemment, les problèmes ne cessent
de se multiplier au sein de la maison
koubéenne et les jours se suivent et se
ressemblent à Kouba. Les leçons des trois der-
niers exercices n’ont pas été retenues et le RCK
risque une nouvelle redescente aux enfers (s’il y
a bien sur plus mauvaise posture que celle-ci).
En plus de cette crise fnancière aiguë qui as-
phyxie le RCK, la direction du club vient d’ap-
porter des changements au niveau du staf
technique. La dernière lamentable pression
exercée par certains gens étranges au club a fni
par apporter ses fruits. En efet, le technicien
Abdelmalek Laroui n’est plus l’entraîneur des
Vert et Blanc. Cela s’est décidé jeudi matin.
Alors que Laroui dirigeait son match test
contre l’ESBA, Samir Baha fait une virée à Ben-
haddad et demande à discuter en aparté avec
son coach. Une fois dans le bureau, les deux
hommes essayent d’expliquer la situation qui
règne au sein du club et évoquent ensemble le
départ du staf technique. Une séparation à
l’amiable soi-disant qui tombe tout d’un coup.
En commun accord, il a été mis fn aux fonc-
tions de Laroui et son adjoint Azza. En efet, le
président du RCK a été contraint de procéder à
cette démarche et céder ainsi à la pression de la
rue en chamboulant les rôles au sein de la barre
technique.
Lar oui : «J’aur ai s ai mé f i ni r
ce que j ’ai commencé i l y a
quar ant e j our s»
Interrogé pour nous donner ses impressions
sur cette séparation à l’amiable, Abdelmalek
Laroui nous dira : «Efectivement, je me suis en-
tretenu avec Baha jeudi et une décision a été
prise. Désormais, je ne suis plus l’entraîneur du
RCK et je pars avec un sentiment d’inachevé.
J’aurais aimé partir dans de meilleures condi-
tions mais apparemment le travail et la bonne
volonté ne m’ont pas suf pour réussir dans ma
mission. Comme tout le monde le sait, j’ai bouclé
cinquante jours de travail au sein de la forma-
tion koubéenne. J’ai accepté le challenge à trois
semaines de l’entame du championnat sans hési-
tation et je ne le regretterai jamais. Ce qui m’a
fait plus de mal, c’est que j’ai été contraint de par-
tir sans terminer le boulot que j’ai commencé.
Par contre, je pars la conscience tranquille sur-
tout que je suis convaincu que j’ai laissé en place
un bon groupe. Je souhaite bonne chance au
RCK qui mérite de retrouver sa véritable place.»
Il devait finaliser hier son contrat
Ouar di ent amer a
son t r avai l ce di manche
La direction koubéenne, ou plutôt les oppo-
sants de Laroui, n’a pas tardé à désigner un
nouvel entraîneur. Le président Samir Baha a
entamé jeudi, soit juste après (avant) sa rencon-
tre avec Laroui, un premier contact avec l’en-
fant de Kouba, Mourad Ouardi. Le premier
responsable du club a réussi à lui arracher l’ac-
cord de principe tout en lui donnant un
deuxième rendez-vous pour approfondir les
discussions. Il devait avoir lieu hier entre les
deux hommes. Sauf revirement de dernière mi-
nute, Ouardi sera le deuxième entraîneur du
RCK en ce début de saison. Il devrait entamer
dimanche matin ses fonctions.
Hadj Youcef mai nt enu
Par ailleurs, les changements opérés au ni-
veau du staf technique concernent Laroui et
son adjoint Azza. Par contre, l’entraîneur des
gardiens El Hadi Hadj Youcef est maintenu
dans son poste et continuera sa mission jusqu’à
la fn de l’exercice.
Youcef M.
Sépar at i on à l ’ami abl e avec Lar oui
La confrontation avec
l’équipe de Khemis El
Khechna disputée hier à 16h
à Hadjout a été le deuxième
match amical au cours de
cette mini-trêve pour les
Hadjoutis. C’est aussi le tout
dernier avant la reprise du
championnat. Cette rencon-
tre a permis à Maghraoui d’ef-
fectuer une revue d’efectif
avant le RC Relizane. Les
Hadjoutis n’ont eu aucune
peine à se défaire de la forma-
tion d’El Afroun avant-hier.
Elle réussira à planter deux
banderilles sans encaisser le
moindre but. La question est
de savoir si les camarades de
Bouzar afcheront la même
forme vendredi prochain lors
de la réception de Relizane.
Ri val i ser avec l es
mei l l eur s
Le coach hadjouti n’hésite
pas à avancer que l’équipe n’a
pas encore montré toutes ses
qualités. «Par rapport à son
potentiel, on reste sur notre
faim», disait, par exemple,
Bouzid Maghraoui. Voilà le
signe que les joueurs de Had-
jout pourraient bien faire
durer le plaisir et continuer
d’afoler les compteurs lors de
la reprise de la compétition
ofcielle. Les poulains de Ma-
ghraoui semblent être ef-
caces devant et solides
derrière, ce sont là, à n’en pas
douter, deux qualités essen-
tielles en football…
S. B.
Bacha, le coach koléen, n’a
voulu faire preuve d’aucune va-
nité, après les belles perfor-
mances réalisées par ses
joueurs dernièrement. Il nous
dira en substance : «Il est vrai
que lors du dernier match contre
le RCK, nous avons su monopo-
liser le ballon mais notre jeu n’est
pas encore au point et nous
manquons d’un certain réalisme
dans la surface. Les joueurs n’ar-
rivent pas à faire les meilleurs
choix, très vite et cela fait que
nous gâchons beaucoup d’occa-
sions. Les matchs amicaux et
d’application sont très utiles et ils
nous permettront de nous corri-
ger et de progresser. Nous n’avons
réussi à marquer des buts après
en avoir raté une bonne demi-
douzaine. Les occasions se feront
plus rares en championnat et
c’est à ce moment qu’il faut saisir
les opportunités.» On est bien
placés du côté de Koléa pour
dire que les opportunités d’en-
granger des points seront rares
et il ne faut surtout pas les lais-
ser passer.
S. B.
En amical : USMMH 2 - IBKEK 0
Bacha : «Not r e j eu n’est pas encor e au poi nt »
Les joueurs de Koléa seront en appel ce vendredi
sur le tartan du stade de Tipasa pour en découdre
avec la formation de l’USM Chéraga et cela pour le
compte de la reprise du championnat. C’est certain,
le groupe a repris confance suite à la place qu’il oc-
cupe au classement. L’entraîneur, tout comme les di-
rigeants d’ailleurs, a tenu un discours rassurant
envers les joueurs. Le coach de l’ESMK leur dira que
certaines contre-performances étaient fnalement
prévues dans le tableau de marche et qu’il restait
beaucoup de matchs pour gagner des places au clas-
sement. Bacha exhortera ses poulains à se concen-
trer totalement sur ce match contre Chéraga, qui est
d’une importance capitale.
S. B.
Chéraga en point de mire…
C’est l e moment ou j amai s !
Kab conval escent
L’attaquant Amine Kab ne s’entraîne
plus avec le groupe depuis une semaine
déjà. Il soufre d’une élongation et une
blessure au tendon. Il est soumis à des
soins intensifs en attendant de subir un
contrôle dès cette semaine.
De bon augur e avant Rel i zane
Rahmouni r evi ent
à l a demande des
suppor t er s
Comme nous l’avons déjà
annoncé dans nos précé-
dentes éditions, la démis-
sion de Mourad Rahmouni
et de son adjoint Moussouni
de la barre technique du
club a soulevé un vent de co-
lère chez les supporters qui
n’ont pas tardé à afcher
leur soutien à l’entraîneur
en exigeant son retour im-
médiat. Néanmoins, selon
les informations en notre
possession, un groupe de
supporters a pris attache
avec le coach Rahmouni
hier par téléphone pour lui
demander de revenir et re-
prendre son travail. Rah-
mouni a donné son accord
en acceptant la demande des
fans et en leur donnant ren-
dez-vous pour la séance
d’entraînement prévue pour
la matinée d’aujourd’hui.
ASK
19
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup d’œil Ligue 2
MSPB
MOC USMAn
Epur er ses
det t es, avant l e 20
décembr e, si non...
C’
est ce qu’on vient d’appren-
dre. Une source générale-
ment crédible laisse entendre
que le président du Mouloudia de Batna
s’est rendu ce jeudi à Alger. Il est le seul
représentant du club à pouvoir représen-
ter la SSPA. Zidani ayant jeté l’éponge, il
fallait qu’un membre de la direction du
club réponde à la convocation de la CRL.
De nombreux joueurs ayant déposé leur
contrat à la fn de la saison auprès de la
Chambre nationale des résolutions des li-
tiges pour non-paiement de salaires.
Tar bi nt et Messaoui
aur ai ent eu gai n de cause
Deux cas de joueurs en litiges avec leur
club ont été débattus, ce jeudi, par la CRL
en présence de Saâd Zender. Parmi les
membres de la CRL représentant les inté-
rêts de tous les joueurs, Hakim Medane
et Fayçal Badji. Un ancien gardien de but
des années 60 et 70 fait aussi membre de
ladite chambre. Il s’agit de Mohamed
Abrouk, ancien portier du CRB. En ce qui
concerne les joueurs du MSPB, Messaoui
et Tarbint auraient eu gain de cause. Selon
notre source, leur club leur est redevable
de plusieurs salaires et ce, jusqu’au mois
de juillet 2013. Date de la fn du contrat
qui lie les deux joueurs au MSPB.
Rebgui , Sahr aoui , Yakoub,
Al l i l i , Boukhl ouf , Ouanes
at t endent l eur dû
Dans le rapport qui aurait été remis ou
expliqué à Saâd Zender, le président du
CSA, le président de la CRL aurait expli-
qué que le MSPB était redevable envers de
nombreux joueurs. En efet, une pléiade
de joueurs avait décidé de quitter le
MSPB, à la fn de la saison 2012. Parmi
ces derniers, on notait les Boukhlouf,
Sahraoui, Rebgui, Allili, Ouanes, Yakoub.
Aucun d’entre eux n’avait souhaité une
issue à l’amiable, comme l’avaient décidé
Bouraoui, Zegrir et Zeghidi. Ils ont tous
déposé une plainte contre leur club em-
ployeur.
Le cl ub l e pl us endet t é
de l a Li gue1 et 2
conf ondues
On a appris que le Mouloudia de Batna
serait le club le plus endetté dans le cham-
pionnat des Ligues 1 et 2. Les représen-
tants de la CRL auraient averti le
président du MSPB que son club doit im-
pérativement régler ses dettes avant la
date butoir du 20 décembre prochain,
c'est-à-dire à la fn de la phase aller. Faute
de quoi, le MSPB risquerait, ajoute notre
source, de perdre son statut de club pro-
fessionnel. Ce qui veut dire qu’il peut ter-
miner sa saison en tant que club amateur.
Ri sque de déf al cat i ons
de poi nt s en cas de non-
pai ement des det t es
Beaucoup d’émotion lors de cette ren-
contre entre Saâd Zender, le président du
MSPB, ancien buteur des Noir et Blanc
des années 60 et 70 et certains anciens
joueurs, à l’image de Abrouk. Le cœur
lourd, Zedner expliquait à ses interlocu-
teurs qu’il n’était que le président du CSA
et qu’il venait tout juste de prendre en
main le club de ses premières amours.
L’auditoire aurait averti quand même le
responsable du MSPB que le club est
sommé de payer ses dettes envers ses an-
ciens joueurs car en plus de risquer de
perdre son statut de club professionnel, le
MSPB peut perdre aussi des points. Ce
que la loi appelle défalcation de points en
championnat.
M. B.
Lat r èche mai nt i ent
l a cadence
C
onscient que son efectif a re-
trouvé un semblant de sérénité,
l’entraîneur Latrèche en profte
pour augmenter la charge de travail
lors des séances d’entraînement. Un
travail de repositionnement et de co-
hésion au menu. En point de mire, ce
déplacement difcile à Mostaganem
que les Bleus ne veulent aucunement
rater. Assurer une seconde victoire
consécutive est l’objectif de l’heure
pour une formation qui a complète-
ment raté son entame du champion-
nat. Pour rester dans cette dynamique
de la dernière victoire devant Me-
rouana, le succès est impératif. C’est en
substance le message de Latrèche à ses
joueurs. D’ailleurs, il nous a confé :
«S’ils arrivent à être eux-mêmes sur le
terrain et à pratiquer leur football avec
cette concentration voulue, aucune for-
mation n’est en mesure de nous contrer.
Mes joueurs ont des problèmes d’ordre
moral car techniquement on ne peut
rien leur reprocher.»Voilà qui confrme
que la composante mociste possède les
moyens de se mêler à cette lutte pour
l’accession.
Lemaïci veut j ouer
à Most a
Ayant fait l’impasse sur la dernière
rencontre amicale de Tadjenanet, le
défenseur central mociste, Lemaïci,
vient de déclarer : «Je ne veux pas pren-
dre de risques inutiles en m’exposant à
une autre blessure ou à des complica-
tions, et c’est pour cela que je veux gérer
mon indisponibilité. Cependant, je me
sens de mieux en mieux et je ferai tout
pour être aux côtés de mes coéquipiers
dans ce rendez-vous de l’ESM. Un
match que nous n’avons pas intérêt à
rater. Ce sera une belle opportunité de
nous rapprocher du peloton de tête et de
pouvoir concrétiser notre vœu.» Il est
intéressant de connaître la décision de
Latrèche de l’incorporer ou non.
T. A.
L
a semaine s’est terminée
dans une bonne am-
biance. Les joueurs, qui
sont présents aux entraî-
nements, adhèrent à la
méthode de travail de leur coach.
Belâaribi, qui a refusé de program-
mer un match amical, pour préser-
ver ses poulains des blessures, a été
contraint de combler le vide par un
match d’application entre ses propres
éléments. Ce qui lui permettra, d’ail-
leurs, d’apporter des réglages dans le
jeu. Lors de cette joute, les Askistes
ont montré de belles choses. Ainsi,
tous les joueurs ont essayé de prou-
ver leurs réelles capacités pour taper
dans l’œil du staf technique. D’ail-
leurs, même les jeunes éléments, à
l’instar des Yâakoub, Boualague,
Bouafa et autres espoirs, qui ont
participé avec les séniors, n’ont rien
laissé au hasard. Ces démonstrations
confortent et rassurent l’entraîneur,
qui doit dénicher les bonnes têtes
pour former le meilleur onze possi-
ble, ce mardi face à l’USMB, dans un
match très attendu par les Diables
Rouges.
Les bl essés r at t r apent
l eur r et ar d
Les Herbèche, Hebaïche, Hafd et
Kitouni se sont bien rétablis. Ainsi,
ces blessés ont profté de la mini-
trêve pour améliorer leur forme phy-
sique, en reprenant doucement les
entraînements avec le groupe. Un
seul souci dérange le staf technique
et médical de cette équipe, l’état de
santé de Djamouni. Ce dernier reste
une vraie énigme, avec son entorse à
la cheville qui prend un peu plus de
temps. En tout cas, il se pourrait qu’il
rejoigne ses coéquipiers. Sa partici-
pation, ce mardi, face à son ancienne
équipe, demeure peu probable.
Enfn, pour information, l’ASK sera
amoindrie du latéral droit, Abbès,
suspendu pour le match de mardi.
Abdou H.
Le gr oupe r assur e Bel âar i bi
Ri en n’a f i l t r é
sur l a pr i me
Les dirigeants as-
kistes, qui courent
dans tous les sens
pour préparer le
salaire des joueurs
de ce mois d’octo-
bre, n’ont encore
rien décidé sur la
prime du match de
ce mardi, en dépla-
cement périlleux à
l’USMB. Ainsi,
cette équipe, mal-
gré le piètre visage
qu’elle montre à
domicile ces der-
niers temps, peut
se réveiller de son
sommeil. A pré-
sent, le président
du club, Khattabi,
n’a rien promis à
ses joueurs. Mais,
au cas où l’ASK
réussit l’exploit au
stade de Brakni, ce
mardi, sa direction
augmentera certai-
nement la prime.
A. H.
Boudi af :
«On ne
compt e pas
en r est er l à»
La sentence est
très lourde pour
l’USMAn, en plus
des suspensions des
joueurs concernés,
la LFP a décidé de
priver le club de
l’indemnité due au
titre des droits de
télévision. Une
sanction que ne
comprend toujours
pas Boudiaf, le pré-
sident de l’USMAn.
Approché par nos
soins, il nous dé-
clare à ce sujet :
«Franchement, j’ai-
merais bien qu’on
m’explique quel est
le rapport entre
cette sanction et les
incidents qui ont eu
lieu ce jour-là.
D’ailleurs on ne
compte pas en res-
ter là, nous avons
décidé de faire
appel à cette sanc-
tion qui est vrai-
ment sévère.»
R. M.
E
n outre de cette suspen-
sion, une autre afaire
pourrait bien déstabiliser
encore plus l’équipe annabie.
Selon le porte-parole du club, If-
ticen, le coach annabi, pourrait
bien ne pas assurer le match de
la prochaine journée face au
SAM. Et pour cause, ce dernier
est au chevet de sa femme souf-
frante.
I l f or t pr obabl e qu’i l
qui t t e l e cl ub
Toujours dans cette afaire,
une source proche du club vient
de mettre le feu aux poudres. En
efet, cette dernière nous a an-
noncé qu’Ificen pourrait bien
quitter la barre technique de
l’USMAn afn de s’occuper de sa
femme qui est soufrante. Une
réunion sera prévue après la ren-
contre face au SAM pour déci-
der du sort du technicien.
Mokdad et Boussaâda
qui di r i ger ont l e
gr oupe
C’est Salim Mokdad, l’entraî-
neur des gardiens de but, et
Ouahab Boussaâda, le prépara-
teur physique, qui conduiront
l’équipe ce mardi face au SAM.
Une situation pas inédite pour
les deux hommes puisqu’ils ont
déjà diriger le groupe quand
Christian Zermatten a été li-
mogé lors de la première journée
de championnat
R. M.
I f t i cen pour r ai t manquer
l a r encont r e f ace au SAM
Benabdel l ah s’expr i me
sur l a r adi o d’Annaba
L’attaquant Benabdellah, qui n’arrive tou-
jours pas à s’en remettre de cette sanction,
s’est exprimé sur les ondes de la radio locale
d’Annaba. D’un air abattu, il déclare : «Cette
sanction est très sévère, j’espère que la com-
mission de discipline révisera mon cas.»
Kanouni pr omu chez l es A
En raison de la suspension de quatre ren-
contres qu’a écopés le latéral droit Tobal
suite aux incidents survenus face au NAHD,
le staf technique a décidé de faire appel au
jeune Sofane Kanouni qui évolue, lui aussi,
au poste d’arrière droit dans la catégorie ju-
nior du club bônois. Cette convocation ne
sera pas la première, puisque le joueur a fait
ses débuts en seniors dans la deuxième par-
tie de la saison écoulée, à l’image du dernier
match du championnat contre l’USMB où il
a pris part à l’intégralité de la rencontre.
Ti bout i ne pr essent i
L’autre joueur qui pourrait bien profter de
la décision de la LFP pour avoir du temps de
jeu est le défenseur droit Tiboutine. Ce der-
nier pourrait assurer le fanc droit de la dé-
fense annabie à la place de Tobal contre les
Asémistes. Rappelons que Tiboutine a déjà
rempli cette mission lors du premier match
face à l’ASK.
R. M.
ASMO
19
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup d’œil Ligue 2
MCS
A
la recherche encore de
son premier succès en
championnat, l’ASMO
continue de se préparer pour le
match de ce mardi contre le
MOB. Il faut dire que la tâche
des hommes de Cherif El
Ouazzani s’annonce très com-
pliquée à Béjaïa surtout que
l’équipe adverse connaît une
bonne période ces derniers
temps comme en témoigne son
dernier succès acquis à Bel
Abbes face au MC Saïda.
Conscients de l’importance de
ce match, les responsables du
club essayent de mettre leurs
joueurs dans les meilleures
conditions possibles et d’être en
permanence proches d’eux.
Avant-hier, et à l’issue du
match amical disputé devant le
CR Bendaoud, la direction a
convié les joueurs à un dîner au
siège du club sis au boulevard
Benzerdjeb. L’occasion de dis-
cuter avec les joueurs et de les
motiver davantage avant le
match de ce mardi face au
MOB.
Mer ouan a convi é
l es j oueur s à un
dîner
Le premier responsable du
CSA, Baghor Merouan, a pro-
mis une forte prime à ses
joueurs en cas de succès ce
mardi à Béjaïa face au MOB. Le
président du CSA, le manager
du club ainsi que quelques res-
ponsables présents à ce dîner
ont motivé les joueurs en leur
demandant de fournir plus
d’eforts pour retrouver le che-
min des succès. Les joueurs
étaient unanimes à reconnaître
que la balle est plus que jamais
dans leur camp et qu’ils doivent
mettre les bouchés doubles
pour surmonter cette mauvaise
passe.
Riad O.
For t e pr i me en cas de
succès f ace au MOB
En amical :
ASMO 2 - CR Bendaoud 0
Un bon gal op
d’ent r aînement
C’est sans grande difculté que les gars de M’dina
J’dida se sont imposés avant-hier soir en amical face
au CR Bendaoud, pensionnaire du championnat de
Régional 1 de la ligue d’Oran. Face à une équipe
bien organisée du CRB, les hommes de Cherif El
Ouazzani ont toute de même réussi à faire la difé-
rence en remportant le match sur le score de deux
buts à zéro. Lors de cette joute, l’entraîneur a fait
jouer 23 joueurs. Ce match lui a permis de voir à
l’œuvre ses éléments et de mettre place les derniers
réglages avant le rendez-vous de ce mardi face au
MOB. Les deux réalisations des Asémistes ont été
l’œuvre de Benayada et Boudoumi. Il est à noter
qu’ils ont profté du report de la 6
e
journée pour
disputer deux rencontres amicales cette semaine
face au HB El Bordj et le CR Bendaoud.
L’équipe alignée :
Saoula (Louati), Belgacemi (Sirat), Boussaâda (Saâ-
daoui), Oumokhtar (Benayada) (Ouis), Tahar
(Chaouti), Benayada (Fertoul), Boudoumi (Chaib),
Berramla (Benkablia), Cherif el ouazzani (Berrah),
Khelouf (Youssef Zakaria), Amer Yahia (Balagh).
R. O.
Le gar-
dien de but
de l’ASMO,
Moudjar,
n’a pas en-
core repris
le chemin
des entraî-
nements
avec ses co-
équipiers.
Le natif d’Aïn Defa soufre d’une
blessure qui l’a contraint à rester
au repos. Joint avant-hier soir par
téléphone, Moudjar nous a fait sa-
voir qu’il soufre du ménisque :
«J’ai efectué une radio aujourd’hui
(jeudi, ndlr) à Alger qui a révélé
que je soufre du ménisque.»
I l ser a auscul t é
ce di manche
Moudjar s’est rendu avant-hier à
Alger afn d’être ausculté par le
D
r
Zerguini qui l’avait opéré la
saison dernière. Mais arrivé à
Alger, Moudjar a été informé qu’il
se trouve actuellement en France.
Ce n’est que demain dimanche
qu’il rentrera au pays. Toutefois,
Moudjar a efectué une radio chez
l’assistant du D
r
Zerguini. Par la
suite, il est rentré chez lui à Aïn
Defa avant de revenir voir le D
r
Zerguini ce dimanche pour être
fxé sur la nature de sa blessure.
Selon le concerné, sa blessure
risque de nécessiter une
intervention chirurgicale.
Benmeghi t out f ace aux
Cr abes, Youssef Yaci ne
i ncer t ai n
En l’absence de Moudjar, c’est
Saoula qui sera une nouvelle fois
titularisé ce mardi contre le MOB.
L’entraîneur Cherif El Ouazzani
devra faire appel au jeune Louati
pour être le 2e gardien face aux
Crabes. Mais en plus de Moudjar,
l’ASMO sera privée ce mardi des
services de plusieurs joueurs à
l’instar de l’attaquant Benmeghit et
du défenseur Youssef Yacine. L’an-
cien joueur du WAT n’a pas encore
repris le chemin des entraîne-
ments avec ses coéquipiers. Le
staf technique ne veut pas pren-
dre le moindre risque avec le
joueur et veut le ménager face au
MOB et le récupérer lors du derby
de vendredi prochain contre le
SAM. Pour sa part, le défenseur
Youssef Yacine est très incertain de
participer au match de ce mardi. Il
n’a pas encore réintégré le groupe
et se contente de s’entraîner en
solo. Selon une source crédible, il a
peu de chances d’être convoqué
pour le match de ce mardi.
R. O.
Moudj ar souf f r e du méni sque
En l’absence de tous ces joueurs,
Cherif El Ouazzani aura du pain
sur la planche ce mardi pour com-
poser son équipe type. L’absence
de Moudjar, Youssef Yacine, Ben-
meghit et Benaouameur risque
d’obliger le premier responsable de
la barre technique de l’ASMO de
revoir ses plans et de puiser dans
le fond de son réservoir pour com-
poser l’équipe type qui afrontera
le MOB. Après cinq matchs de
championnat, l’ASMO court tou-
jours après sa première victoire. La
tâche des coéquipiers de Chaouti
s’annonce très compliquée devant
les Béjaouis.
La l i st e des 18 ser a
connue auj our d’hui
Les gars de M’dina J’dida efec-
tueront aujourd’hui leur ultime
séance
d’entraîne-
ment avant
d’afronter
le MOB ce
mardi à
Béjaïa. A
l’heure où
nous met-
tons sous
presse, le
lieu de cette séance d’entraînement
n’a pas encore été communiqué vu
que le stade Ahmed-Zabana sera
pris demain avec la programma-
tion d’une séance d’entraînement
pour les arbitres. A l’issue de cette
séance, l’entraîneur communi-
quera la liste des 18 joueurs
convoqués pour le match de mardi
face au MOB.
R. O.
Un casse-t êt e de pl us
pour Cher i f El Ouazzani
L
e président du MCS,
Khaldi, devrait rentrer ce
samedi en Algérie, après le
séjour passé à l’étranger, pour se
soigner. Dès son arrivée, il repren-
dra ses fonctions. Ainsi, les der-
niers résultats de son équipe ne le
réjouissent pas. A cet efet, il de-
vrait réagir pour redresser la ma-
chine saïdie, car le MCS est en
train de perdre de précieux points
à domicile, et cela ne rassure pas
les Saïdis. Pour en fnir avec cette
mauvaise situation, Khaldi devrait
mettre les points sur les i avec le
staf technique et les joueurs.
La der ni èr e déf ai t e à
domi ci l e n’a pas ét é
du goût de Khal di
Même s’il n’était présent, le pré-
sident Khaldi recevait toutes les
informations sur son équipe. Et la
dernière défaite at home contre le
MOB n’a pas été de son goût. D’ail-
leurs, il a piqué une crise de nerfs,
après ce revers, en informant cer-
tains dirigeants que cela est intolé-
rable.
Une r éuni on avec
l e st af f t echni que
est pr évue
Le fait que le MCS ait raté deux
matches sur trois à domicile a
déplu au président du club. A pré-
sent, Khaldi n’a pas encore digéré
ces deux mauvaises performances,
particulièrement la dernière dé-
faite contre Béjaïa. Pour tirer les
choses au clair, il devra convoquer
tout le staf technique. Apparem-
ment, il ne devrait pas ménager
son staf technique, car les pré-
cieux points perdus seront certai-
nement à l’ordre du jour. Après
cette déconfiture, le MCS se re-
trouve à la deuxième moitié du
classement. Ainsi, lors de cette
réunion avec Karamani et ses ad-
joints, le président Khaldi ne de-
vrait pas y aller avec le dos de la
cuillère pour dire ce qu’il a au
cœur en mettant les points sur les
I, afn que l’équipe se ressaisisse.
Le pr ési dent veut
met t r e l es j oueur s
devant l eur s
r esponsabi l i t és
Même si le MCS n’a pas de
grands moyens, ses responsable se
sont engagés corps et âme pour
procurer tout ce dont ont besoin
les camarades de Mokdad. Hélas,
ces derniers n’ont pas montré
grand-chose durant les cinq
matches joués, et leurs prestations
laissent à désirer. D’ailleurs, dans
le dernier rapport envoyé au pré-
sident, il était mentionné que cer-
tains éléments devraient redoubler
d’eforts et d’autres ne méritent pas
de jouer au sein de cette équipe de
Saïda. Il ne faut pas omettre de si-
gnaler que les trois compartiments
ne fonctionnent pas comme il se
doit. A cet efet, Khaldi devrait sû-
rement savonner ses joueurs im-
productifs durant les cinq
journées, au moment où le club
veut jouer les premiers rôles cette
saison.
Amar B.
Khal di veut met t r e l es poi nt s sur l es i
L’ABM, l e mat ch de l a
der ni èr e chance pour l e
st af f t echni que ?
Le prochain match face à l’ABM
sera très important pour cette
équipe de Saïda, qui devrait aller à
Merouana pour se racheter, après
son faux pas à domicile. Apparem-
ment, la mission ne sera pas du
tout facile contre cet adversaire, lui
aussi en quête de rachat. Ainsi, les
Saïdis et surtout le staf technique
seront sous une grande pression,
avant et pendant la confrontation,
car la défaite et même un match
nul n’arrangerait pas les afaires de
cette équipe. D’ailleurs, ses diri-
geants, à leur tête Khaldi, ne vont
pas tolérer un autre glissement,
qui mettrait le staf technique sur
un fauteuil éjectable. Il semblerait,
d’ailleurs, que c’est la dernière
chance pour l’entraîneur Kara-
mani et son staf.
A. B.
20
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Amal f i t ano
«assume» et
«r egr et t e»
Pour la première fois depuis dimanche, et la po-
lémique née de son accrochage (coup de coude et
gife) avec Blaise Matuidi à la mi-temps du match
OM-PSG (2-2), Morgan Amalftano s'est exprimé
et expliqué. Dans les colonnes de La Provence, le
milieu de terrain de l'Olympique de Marseille es-
time qu'il «assume» et «regrette» son attitude. «Il
ne faut pas réduire la rencontre à cet incident, qui
arrive malgré tout chaque week-end sur les terrains
de jeu. On en fait tout une afaire, juge le joueur
phocéen. Je regrette mon geste et je n'en suis pas fer,
mais en même temps, je me fais provoquer et j'ai
réagi en fonction de ça. (...) Je n'ai rien à rajouter à
cela, j'assume ce que j'ai fait. Je sais que c'est regret-
table et ce n'est pas ce que je voulais véhiculer par
rapport au public et aux passionnés de sport.»
Amalftano et Matuidi sont convoqués pour s'ex-
pliquer devant la Commission de discipline de la
Ligue le 31 octobre, jour de PSG-OM en huitièmes
de fnale de la Coupe de la Ligue.
Bar t on déf end
Lance Ar mst r ong
Alors que Lance Armst rong a ét é reconnu coupable de
s'êt re dopé durant son règne sur le Tour de France, le
coureur cyclist e américain a reçu un sout ien inat t endu, en
la personne du milieu de l'OM, Joey Bart on (30 ans, 2
mat chs en Ligue Europa cet t e
saison). «I l est encore une lé-
gende dans un sport où le do-
page semble êt re la norme. I l
n'est pas le premier à se doper
et ne sera pas le dernier. Pour
moi, c'est t ouj ours un exploit de
gagner le Tour même en pre-
nant des produit s», a-t-il est imé
sur Twit t er.
«Ce genre de choses ne vous
fait pas gagner un t el évène-
ment . Cela vous aide à mieux
vous ent raîner et à mieux récu-
pérer, c'est t out . On ne voit pas
vraiment de nuls en t êt e du pe-
lot on, non ? Armst rong ét ait le
meilleur et j e pense qu'il est
t ouj ours une source d'inspira-
t ion. Et il a vaincu le cancer ! Ça
aussi, c'est un exploit », a aj out é
Bart on. L'Anglais est accusé de
bien des maux, mais on ne peut
pas dire qu'il ait la langue de
bois...
OM
M
a
l
a
g
a
Dem
i chel i s
com
par e
Bayer n et Real
Longt emps pensi onnai r e du Bayer n
Muni ch, l e déf enseur de Mal aga Mar t i n
Demi chel i s ( 31 ans, 7 mat chs en Li ga
cet t e sai son) a compar é l e j eu du cl ub
bavar oi s avec cel ui du Real Madr i d.
«Au ni veau de l a const r uct i on du
j eu et de son at t r act i vi t é, l e Bayer n est
à coup sûr bi en au-dessus du Real Ma-
dr i d. Le Real a un super be ef f ect i f mai s
l a phi l osophi e de j eu du cl ub bavar oi s
est bi en mei l l eur e, sel on moi », a j ugé
l ' i nt er nat i onal ar gent i n dans l es co-
l onnes du j our nal al l emand Bi l d.
Passé par l e Bayer n de 2003 à 2010,
Demi chel i s est -i l vr ai ment obj ect i f ?
N' aur ai t -i l pas di t l e cont r ai r e s' i l avai t
j oué au Real pendant sept ans ?
Apr ès Del Pi er o,
Sydney pense
à Tot t i !
Après avoir réussi un joli coup cet
été en attirant le vétéran italien Ales-
sandro Del Piero (37 ans), Sydney
rêve désormais de lui adjoindre un
de ses anciens partenaires en sé-
lection : Francesco Totti.
Dans un entretien à Pano-
rama.it, l’administrateur délégué
du club australien, Tony Pignata,
a avoué son admiration pour
l’emblématique joueur de la
Roma : «C’est un joueur extra-
ordinaire, mais il est à la Roma
et réussit un bon début de sai-
son… Mais à l’avenir, qui sait ?».
Car cel a savour e sa
r enai ssance
Présent é comme un flop
ret ent issant il y a six mois
à peine, le milieu offensif
de l’Anzhi Makhachkala
Mehdi Carcela (23 ans) a su
inverser la t endance, à force de pres-
t at ions décisives et convaincant es.
Dans les colonnes du quot idien
belge La Dernière Heure, l’int er-
nat ional marocain a savouré.
«J’ai ret rouvé mon niveau du
St andard et j e suis t it ulaire à
Anzhi. Nous sommes leaders
du championnat , j ’ai délivré
sept à neuf assist s, et nous me-
nons not re groupe d’Europa
League, compét it ion dans laquelle
nous voulons aller loin. Mes obj ec-
t ifs ? À court t erme, marquer plus de
but s et laisser une t race dans mon club.
Pour le fut ur, j ’ai un rêve et personne ne m’empê-
chera de l’at t eindre. S’il se sit ue en Anglet erre ? Peut-êt re. L’Es-
pagne me plaît beaucoup aussi», a-t-il indiqué.
Coup d’œil International
Abi dal souf f r e, mai s...
Actuellement en phase de récupération du côté du Val d’Aran dans les Py-
rénées catalanes, le défenseur du FC Barcelone et de l’équipe de France Éric
Abidal (33 ans) a accordé une interview à la chaîne locale TV3 pour évoquer
ses sensations et ses envies d’avenir.
«Je dois beaucoup travailler, c’est dur, mais pour retrouver
mon meilleur niveau, je dois suivre ce chemin, parce que
sinon, je n’y arriverai pas. Physiquement, je soufre, mais j’en
ai besoin. Je dois être fort mentalement, pour tenir bon et
revenir encore plus vite. Nous verrons à mon retour à Bar-
celone. Après avoir travaillé avec Emili, je m’entretiendrai
avec Juanjo Brau pour faire plus de travail sur le terrain.
Je ne suis pas pressé de revenir avec le groupe», a-t-il
avoué.
Hl eb t acl e
Guar di ol a
Alexander Hleb a égratigné Pep Guar-
diola, qu'il a fréquenté en 2008 au FC
Barcelone, cette semaine dans un entre-
tien accordée à Sportbild. Le milieu de
terrain biélorusse estime que l'Espagnol
«n'a jamais été le meilleur entraîneur du
monde», en dépit de ses trois titres de
champions d'Espagne et de ses deux sa-
cres européens avec le club blaugrana.
«Il a simplement eu la chance d'être à la
tête de la meilleure équipe avec les meil-
leurs joueurs», a-t-il ajouté.
Gar de espèr e gar der
Li sandr o l or s du mer cat o
L'entraîneur de l'Olympique Lyonnais, Rémi Garde, sait qu'actuellement
l'attaquant Lisandro Lopez se pose des questions. En efet, l'Argentin ne
veut plus être aligné dans le couloir gauche sur le plan ofensif. Il souhaite
ardemment évoluer dans l'axe, histoire de marquer plus de buts (4 réalisa-
tions en 9 matches). Lors d'un point presse, le coach des Gones a laissé en-
tendre qu'il croise les doigts afn que «les clubs qui s'intéressent à Licha ne
passent pas à l'ofensive durant le mercato hivernal». Jusqu'à présent, les
seules rumeurs qui sont sorties du lot ont été relayées par les médias. Les
dirigeants de la Fiorentina pourraient se manifester en janvier pour s'atta-
cher (enfn !) les services de l'ancien goleador de Porto.
Juvent us
Ver r at t i ét ai t
t r op cher
I l y a deux semai nes envi r on, l e
sél ect i onneur i t al i en Cesar e Pr an-
del l i avai t qual i f i é de «scandal eux»
l e f ai t qu' aucun cl ub i t al i en n' ai t pu
r et eni r l e j eune mi l i eu de t er r ai n de
Pescar a Mar co Ver r at t i ( 19 ans, 8
mat chs en Li gue 1 cet t e sai son) ,
auj our d' hui au PSG. Mai s en
avai ent -i l s seul ement l es moyens ?
«Mal heur eusement , nous ne
pouvi ons dépenser 12 mi l l i ons
d' eur os sur Ver r at t i », r ét or que l e
di r ect eur spor t i f de l a Juvent us
Gi useppe Mar ot t a dans l a Gazzet t a
del l o Spor t . «C' est t ouj our s l e
même pr obl ème avec des f i nances
r édui t es.»
Le di r i geant t ur i noi s se consol e
t out ef oi s avec l e r et our de pr êt de
Luca Mar r one et l ' ar r i vée du j eune
Fr ançai s Paul Pogba, «deux
j oueur s en l esquel s nous cr oyons
beaucoup». Et qui n' ont pas coût é
un eur o.
Fal cao vi se
l e Bal l on d’or
A l'instar de Messi et Ronaldo, Falcao a inscrit pas moins de 8
buts depuis la reprise de la Liga. A l'instar de Messi et Ronaldo,
Falcao pense au Ballon d'Or.
«J'ai eu la chance de gagner des titres que beaucoup de joueurs
n'ont pas dans leur palmarès. Si je continue comme cela, on tien-
dra compte de ma personne à un moment donné», a répondu le
serial buteur colombien en point presse, questionné sur un pos-
sible sacre suprême individuel dans les mois ou les années à
venir. Agé de seulement 24 ans, Falcao a déjà marqué autant de
buts cette saison dans le championnat d'Espagne que l'Argentin
Lionel Messi et le Portugais Cristiano Ronaldo. De plus, le Co-
lombien s'est illustré en août avec un formidable triplé en fnale
de Supercoupe d'Europe contre Chelsea (4-1).
At l et i co Madr i d
Bar ça
Anzhi
Newcast l e
Souci r el i gi eux
avec l e sponsor
La banque Virgin Money, dont le nom orne le maillot de
Newcast le depuis plus d'un an, n'avait pas posé de problèmes au
Conseil musulman de Grande-Bret agne (MCB). Selon le Daily Mir-
ror, ce n'est pas le cas du nouveau sponsor maillot des Magpies,
Wonga.com. En effet , le MCB a alert é les j oueurs musulmans de
l'équipe (Ben Arfa, Tiot é, Cissé et Ba) que ce sit e de crédit aux
t aux d'int érêt s ravageurs sur les prêt s à
t rès court t erme (allant parfois j usqu'à
4 000 % ! ) représent ait une act ivit é
int erdit e par leur religion.
Comme Frédéric Kanout é à une
époque (sponsor de paris en
ligne sur la t unique sévil-
lane), ces j oueurs pour-
raient demander à
évoluer sans sponsor
maillot .
Lyon
AS Rome
21
N° 2074 Samedi 13 octobre 2012
Coup d’œil International
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA
Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr
Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou,
Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni.
Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre
service publicité.
Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17
ou bien contactez lʼANEP :
1, avenue Pasteur - Alger
Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150
Contact@lebuteur.com
A
n
g
l
e
t
e
r
r
e
Les bonnes r ésol ut i ons
de Rooney
La carrière de Wayne Rooney en équipe d'Angleterre est faite d'exploits autant
que de déboires. Le joueur de Manchester United (26 ans, 4 matchs en Premier
League cette saison) a en efet la fâcheuse habitude d'être exclu au mauvais moment.
On se souvient par exemple de ce carton rouge reçu l'automne dernier face au Mon-
ténégro qui l'avait privé des deux premiers matchs de l'Euro 2012. Mais ça, c'était
avant.
«Ce qui s'est passé contre le Monténégro était stupide, a reconnu Rooney sur Sky
Sports. Je l'ai regretté aussitôt. Cela n'arrivera plus, je peux le promettre. Depuis, je
suis plus mature et je pense m'être débarrassé des erreurs ridicules que j'ai pu com-
mettre quand j'étais un jeune joueur.»
Est-ce le brassard de capitaine, qu'il a porté pour la première fois en sélection hier
soir contre Saint-Marin, qui rend l'ancienne tête brûlée soudain si raisonnable ?
Edgar Davi ds en D4
Passé notamment par la Juventus Turin
et le FC Barcelone, le milieu de ter-
rain Edgar Davids (39 ans) était
sorti de sa retraite pour évo-
luer à Crystal Palace du-
rant la saison 2010-2011.
L'international néerlan-
dais n'a fnalement pas
décidé de raccrocher à
nouveau les crampons
puisqu'il s'est engagé
comme nouvel entraî-
neur-joueur de Barnet, en
D4 anglaise.
Un joli coup de pub pour la pe-
tite formation anglaise.
Mi l an AC
Alors que la saison a mal début é
pour l'AC Milan, 11
e
de Serie A
avec déj à quat re défait es en sept
j ournées, Massimiliano Allegri ap-
paraît fragilisé. En place depuis
2010, l'ent raîneur rossonero pour-
rait êt re remercié en cas de revers
dans dix j ours cont re la Lazio
Rome. Plus probable, il pourrait
rest er sur le banc lombard
j usqu'en fin de saison avant de
part ir. Milan cherche un grand nom
pour prendre la suit e et la priorit é
s'appellerait Pep Guardiola.
Silvio Berlusconi rêve d'at t irer le
t echnicien espagnol et vant e sa
cause auprès de son bras droit ,
Adriano Galliani. L'administ rat eur
délégué du club it alien pourrait
ainsi rencont rer l'ancien coach du
Barça en fin de semaine à New
York pour une première approche
concrèt e, selon La Gazzet t a dello
Sport . Mais l'affaire ne s'annonce
pas simple concernant Guardiola,
qui a pris une année sabbat ique et
dont le Championnat it alien ne se-
rait pas une priorit é. Les clubs an-
glais seraient mieux placés pour le
séduire.
Un i nvest i ssement
des Qat ar i s
En proie à des difficult és finan-
cières, le Milan AC a vu filer deux
de ses meilleurs j oueurs au Paris
Saint-Germain durant l'ét é : Thiago
Silva et Zlat an I brahimovic. Le club
lombard pourrait t out efois voir sa
sit uat ion s'améliorer puisque la
Gazzet t a dello Sport annonce la
possible arrivée de fonds qat aris.
Les Rossoneri seraient act uelle-
ment en discussion avec la firme
QI A (Qat ar I nvest ment Aut horit y),
qui appart ient également à la fa-
mille Al-Thani, propriét aire du PSG.
Cont rairement au club de la capi-
t ale, Silvio Berlusconi ne serait en
revanche pas prêt à lâcher le Milan
AC et les négociat ions t ourneraient
aut our d'une vent e de 30% des
part s du club, soit un chèque de
250 millions d'euros.
De quoi voir l'avenir plus serei-
nement si une t elle opérat ion se
concrét isait .
Bal l on d' Or
Mourinho «Un cr i me
si C. Ronal do ne
l e gagne pas»
«Ce serait un crime si Crist iano Ronaldo ne gagnait pas le Ballon
d'Or» 2012, a clamé José Mourinho, compat riot e et ent raîneur de l'at-
t aquant port ugais au Real Madrid. «Si Crist iano ne gagne pas le Bal-
lon d'Or cet t e année, c'est seulement parce qu'il n'est pas
sympat hique, parce qu'il vend pas bien son image...», a précisé le
t echnicien du club merengue au quot idien sport if lusit anien A Bola,
faisant valoir que son j oueur vedet t e avait , cont rairement à son grand
rival du Barça Lionel Messi, décroché la saison dernière un «gros
t it re»avec son club, le t it re de champion d'Espagne.
«C' est beaucoup pl us di f f i ci l e
d' êt r e Cr i st i ano que d' êt r e
Messi »
«Messi a grandi dans l'équipe où il
j oue, avec les j oueurs avec lesquels il
j oue. Pas Crist iano, qui ét ait en Angle-
t erre et qu'on a mis dans une équipe
qui ét ait une équipe perdant e», a
aj out é Mourinho, qui décrit CR7
comme «un ailier qui marque au-
t ant de but s qu'un numéro 9» et
«un j oueur qui n'est prot égé de
rien ni par personne» au plan
physique. «Donc, j e le répèt e,
c'est beaucoup plus difficile
d'êt re Crist iano que d'êt re
Messi.»
Bor i ni i ndi sponi bl e
ent r e 5 à 12 semai nes
Parti avec la sélection d'Italie des moins de 21 ans pour afron-
ter la Suède en barrage aller de l'Euro 2013, l'attaquant de Li-
verpool, Fabio Borini (21 ans, 5 matchs en Premier League
cette saison), s'est blessé au pied droit lors de la séance d'en-
traînement d’avant-hier. L'Italien soufre d'une fracture du
scaphoïde et sera indisponible entre 5 à 12 semaines.
Zampar i ni
t acl e Ancel ot t i
pour Past or e !
Le départ de Javier Past ore (23 ans, 6 mat chs et 1 but
en Ligue 1 cet t e saison) au Paris Saint-Germain à l'ét é
2011 n'a visiblement t ouj ours pas ét é digéré par le prési-
dent de Palerme Maurizio Zamparini. Alors que l'Argent in
déçoit à Paris depuis plusieurs mois, le pat ron du club it a-
lien a t aclé l'ent raîneur parisien Carlo Ancelot t i.
«Past ore n'est pas un flop, Past ore est un phénomène.
C'est Ancelot t i qui n'y comprend que dalle en foot ball, a
lancé Zamparini sur le sit e Calciossimo. Je suis cont ent
qu'ils aient perdu en Ligue des Champions, ça lui appren-
dra à faire j ouer Nenê derrière les deux at t aquant s au
post e de Past ore.» Des propos qui devraient faire du bruit
au cours des prochains j ours...
I br a t r ouver ai t l e Bar ça «médi ocr e»
L'origine de cet t e déclarat ion rest e floue, puisque seul le
sit e du j ournal hondurien Diez y a d'abord fait référence,
avant que les grands quot idiens espagnols ne s'en em-
parent . Nous vous la livrons néanmoins, car elle vaut
son pesant d'or. À une quest ion port ant sur la possi-
bilit é de voir Mario Balot elli débarquer un j our
au Real Madrid, l'at t aquant du PSG
Zlat an I brahimovic (31 ans, 7
mat chs et 9 but s en Ligue 1
cet t e saison) aurait répondu :
«Je ne le vois pas là-bas. I l
collerait plus au Barça :
équipe médiocre, j oueur
médiocre.» La sévérit é du
propos a de quoi ét onner,
mais après t out , il est de
not oriét é publique que l'at-
t aquant suédois n'a pas
gardé un t rès bon souvenir
de son passage au sein du club
cat alan, lors de la saison
2009/ 10.
PSG
Br ési l
La Sel eçao
r égal e, Kaká
br i l l e
Le Brésil s'est très largement imposé
contre l'Irak (6-0) jeudi soir en match
amical. Absent en sélection depuis plus
de deux ans, le Madrilène Ricardo Kaká
a su saisir sa chance avec un but (48
e
) et
deux passes décisives pour Oscar (22
e
,
27
e
), auteur d'un doublé. Les autres bu-
teurs de la rencontre sont Hulk (56
e
),
Neymar (75
e
) et Lucas Moura (80
e
).
Li ver pool
Ar senal
Lewandowski ,
ci bl e des Gunner s
Après les deux Manchest er et la Juvent us Turin,
un aut re club vient se mêler à la lut t e pour l'at t a-
quant du Borussia Dort mund Robert Lewan-
dowski (24 ans, 6 mat chs et 2 but s
en Bundesliga cet t e saison).
Selon le Telegraph, le ma-
nager français d'Arsenal
Arsène Wenger vou-
drait en effet faire de
l'int ernat ional polo-
nais le successeur
de Robin Van Persie,
part i à Unit ed cet
ét é.
Le club allemand ré-
clame 27 millions d'euros
pour son but eur.
Pal er me
Her nandez
l our dement
bl essé
Abel Hernandez (22 ans, 7 mat chs en
Serie A cet t e saison) ne rechaussera
pas les crampons de sit ôt . L'at t aquant
de Palerme s'est lourdement blessé
en sélect ion. L'int ernat ional uru-
guayen souffre d'une rupt ure des
ligament s croisés du genou droit
et sera indisponible pendant six
mois minimum. Un coup dur
pour le j oueur et son club.
Rencont r e Guar di ol a-Gal l i ani à New Yor k ?
Une étude américaine indique que la
viande rouge aurait tendance à augmen-
ter le risque de mortalité liée à un cancer, alors que la
viande blanche aurait lʼeffet inverse. Selon la nomen-
clature anglo-saxonne, les viandes rouges sont les
viandes de bœuf, de porc et dʼagneau. Les viandes
blanches correspondent aux volailles. Ces données ne
doivent pas pour autant conduire à supprimer la viande
rouge de son alimentation, lʼidée est juste dʼéviter les
excès : les résultats de cette étude américaine sont en accord avec ceux qui ont
conduit à lʼélaboration de la recommandation française visant à limiter la
consommation de viande rouge à moins de 500 grammes par semaine.
Une étude américaine
laisse entendre que plus la
population d'un pays
mange de chocolat, plus il
compterait de prix Nobel !
Le chocolat noir, riche en
cacao, est non seulement
délicieux, mais ses flavo-
noïdes amélioreraient nos
fonctions cognitives....
Mais ce n'est pas là la
seule qualité du chocolat.
La preuve par 6.
1
. Le chocolat est riche
en minéraux
Croquer dans un carré de
chocolat noir permet en
effet de faire le plein de
minéraux tels que le ma-
gnésium, le phosphore
mais aussi le potassium,
le fer, le zinc, ou encore de
vitamines, notamment du
groupe B. Associé à une
alimentation variée, le
chocolat favorise ainsi
lʼéquilibre alimentaire. At-
tention bien sûr de bien le
choisir: optez donc pour
du vrai chocolat noir et ou-
bliez les biscuits cacaotés
et autres crèmes dessert
trop sucrées dont la valeur
nutritionnelle nʼest pas
aussi intéressante...
2
.Le chocolat est un
antidépresseur natu-
rel
Le chocolat est excellent
pour le moral, quʼon se le
dise ! Pourquoi ? Tout
dʼabord parce quʼil
contient du magnésium,
un minéral connu pour ses
effets relaxants et impor-
tant pour la transmission
de lʼinflux nerveux par le
cerveau. Aussi parce quʼil
est riche en théobromine,
un stimulant réputé, mais
aussi en en tyramine et la
phényléthylamine, deux
substances proches des
amphétamines qui agis-
sent sur le cerveau en
augmentant les effets des
neurotransmetteurs. Un
véritable antidépresseur
naturel dont certains effets
seraient même associés à
ceux du cannabis.
3
. Le chocolat aide à
lutter contre les rides
Le chocolat noir fait partie
du top 10 des aliments
jeunesse ! Le cacao serait
en effet lʼun effet lʼun
des aliments les plus
riches en flavo-
noïdes, et plus parti-
culièrement en
catéchines, très
connues pour leurs
propriétés antioxy-
dantes. Pour profiter
de ses nombreux
bienfaits, craquez
donc sans culpabili-
ser pour le chocolat
noir, riche en cacao
et ne vous en privez
pas. Il aide à garder
un corps plus jeune
et plus dynamique,
plus longtemps ! Attention
cependant au chocolat au
lait ou au chocolat blanc.
Pauvres en cacao, ils ne
contiennent que très peu
(ou pas) de flavonoïdes.
4
. Le chocolat aide à
prévenir les maladies
cardio-vasculaires
Les flavonoïdes contenus
dans le cacao et dans le
chocolat noir jouent un
rôle bénéfique dans la pro-
tection des maladies car-
dio-vasculaires. Ils
favorisent en effet la
baisse du taux de mauvais
cholestérol (LDL) dans le
sang et protègent lʼélasti-
cité des parois des vais-
seaux sanguins de
lʼorganisme. Une raison
de plus pour croquer du
chocolat sans compter!
5
. Le chocolat prévient
lʼhypertension
Voilà un aliment santé qui
aide à lutter contre lʼhyper-
tension ! Grâce à sa ri-
chesse en flavonoïdes, le
chocolat noir ferait en effet
baisser la tension arté-
rielle de façon significative
et aiderait à conserver une
pression sanguine stable.
De plus, le chocolat noir
permettrait également
dʼempêcher lʼapparition du
diabète de type 2.
6
. Le chocolat ne fait
pas.... vraiment grossir
Riche en lipides et en glu-
cides, le chocolat contient
en moyenne 500 calories
pour 100g. Il ne doit pas
pour autant être banni de
votre alimentation. Parce
que le chocolat noir de
qualité apporte de nom-
breuses vitamines et re-
booste le moral, croquer
quelques carrés chaque
jour aiderait ainsi à ne pas
craquer pour dʼautres ali-
ments pauvres en nutri-
ments... mais très riches
en calories.
La bonne quantité pour
profiter de tous ses bien-
faits sans grossir ? Une
barre (soit environ 30g) de
chocolat noir (70% de
cacao minimum) par jour.
Ni plus, ni moins. De quoi
se faire vraiment plaisir,
sans y laisser sa ligne!
Pour embellir la couleur des rosiers ainsi que leur par-
fum, il faut prendre des peaux de bananes et les enterrer
aux pieds des rosiers. Elles vont servir dʼengrais.
Pour que les roses soient plus belles et sentent meilleur,
mélanger un bol de lait à un litre dʼeau et deux cuillères à
soupe de vinaigre dʼalcool et arroser les pieds.
Peogle
Les jeux vidéo violents
rendent agressifs et leurs
effets sur le comporte-
ment varient avec le
temps, selon une étude
réalisée en laboratoire par
des chercheurs de l'Uni-
versité de Grenoble,
consultée mercredi par
l'AFP. Menée en collabora-
tion avec les Université de Hohen-
heim (Allemagne) et de l'Etat de l'Ohio
(Etats-Unis), cette étude doit être pu-
bliée dans le prochain numéro de la
revue scientifique américaine Journal
of Experimental Social Psychology.
«C'est la première au monde qui étu-
die de manière expérimentale les ef-
fets à long terme des
jeux vidéo violents», a
indiqué à l'AFP Laurent
Bègue, professeur à
l'Université Pierre Men-
dès-France de Greno-
ble.
Des études antérieures
avaient déjà montré que
les jeux vidéo violents
causaient une augmentation immé-
diate et de courte durée de l'agressi-
vité. Les expériences menées en
laboratoire à l'Université de Grenoble
ont permis de montrer que ces effets
étaient «cumulatifs» et qu'ils pou-
vaient être «relativement durables»,
selon la conclusion de l'article.
Réaglssez à ceIIe gage gar e-mall :
]eux-sanIé@lebuIeur.com
16:00 Arte repor-
tage
16:50 L'invité, édi-
tion spéciale
17:00 TV5MONDE,
le journal
17:30 Le bar de
l'Europe
17:40 Artisans du
changement
18:35 Chabada
19:20 Coup de
pouce pour la pla-
nète
19:30 Journal
(France 2)
20:00 Envoyé spé-
cial
21:45 TV5MONDE,
le journal
22:00 Journal
(RTS)
22:35 Acoustic
23:10 Nec plus
ultra
23:45 TV5MONDE,
le journal Afrique
00:00 En direct de
l'univers
01:00 Stars parade
01:30 Mystères
maritimes, affaires
classées
02:00 TV5MONDE,
le journal
13:00 C'est ma
vie
15:05 C'est ma
vie
16:35 Accès
privé
17:45 D&CO
18:45 Le 19.45
19:05 Scènes
de ménages
19:50 FBI :
duo très spé-
cial
20:40 FBI :
duo très spé-
cial
21:25 FBI :
duo très spé-
cial
22:10 FBI :
duo très spé-
cial
23:00 FBI :
duo très spé-
cial
23:45 Medium
00:30 Medium
01:10 Météo
01:15 M6
Music / Les
nuits de M6
11:40 Point route
11:45 Paris en plus
grand
12:00 Journal
12:15 13h15, le
samedi...
12:55 Envoyé spé-
cial : la suite
13:45 Le jour où
tout a basculé
14:10 Le jour où
tout a basculé
14:40 Hercule Poi-
rot
15:30 Rugby
17:35 Roumanoff
et les garçons
17:50 CD'au-
jourd'hui
17:55 ONDAR
show
19:00 Journal
19:40 Tirage du
Loto
19:43 Emission de
solutions
19:45 Mot de
passe
21:25 CD'au-
jourd'hui
21:30 On n'est pas
couché
00:35 Hebdo mu-
sique mag
01:00 Un jour, un
destin
11:00 Les douze
coups de midi
11:50 L'affiche du
jour
12:00 Journal
12:15 Reportages
13:35 L'intuition
d'une mère
15:05 Ghost Whis-
perer
16:00 Ghost Whis-
perer
16:50 Tous ensem-
ble
17:45 50mn Inside
18:45 Formule 1
18:50 Là où je t'em-
mènerai
19:00 Journal
19:30 Du côté de
chez vous
19:35 A la rencon-
tre de...
19:40 Nos chers
voisins
19:50 Danse avec
les stars
22:15 Danse avec
les stars, la suite
22:55 Les experts
23:45 Les experts
00:45 Formule 1
01:45 Passion dans
la brousse
Reportages
03:45 Mus
23
Le Buteur n°2074 Samedi 13 octobre 2012
Horaires des prières
Le pr over be du j our
Numér os ut i l es
■ SAMU : (021) 23.50.50
■ Urgences médicales : 115
■ Protection civile : (021) 71.14.14
■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73
■ Gendarmerie : (021) 76.41.97
■ Centre antipoison : (021) 97.98.98
■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81
■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52
■ Service des eaux : (021) 67.50.30
■ Personnes en difficulté
ou en détresse : N° Vert : 15-27
Le blffre du ]our
C
Une équipe américano-française
d'astronomes a découvert une
planète très chaude formée en
grande partie de diamant, de deux
fois la taille de la Terre et en orbite
autour d'une étoile visible à l'œil
nu, ont annoncé jeudi ces cher-
cheurs. «La surface de cette pla-
nète est probablement recouverte
de graphite et de diamant plutôt
que d'eau et de granite», explique
Nikku Madhusudhan de l'univer-
sité Yale (Connecticut, nord-est),
un des coauteurs de cette décou-
verte à paraître dans la revue
américaine Astrophysical Journal
Letters. «Cela est notre premier
aperçu d'une exoplanète ro-
cheuse [en dehors du système
solaire, NDLR] avec une composi-
tion chimique radicalement diffé-
rente de celle de la Terre»,
ajoute-t-il dans un communiqué.
Cette planète rocheuse, baptisée
55 Cancri-e, a un rayon deux fois
plus grand que celui de la Terre,
soit 12 747 km. Elle se situe à 40
années-lumière de la Terre (une
année-lumière correspondant à 9
461 milliards de kilomètres) dans
la constellation du Cancer.
55 Cancri-e tourne telle-
ment vite qu'elle fait le tour
de son étoile, appelée 55
Cancri, en à peine 18
heures, comparativement
aux 365 jours de la Terre
autour du Soleil. Elle est
aussi beaucoup plus
dense que la Terre avec
une masse dix fois supé-
rieure. Les températures à
sa surface atteignent 2 148
degrés et la rendent très
inhospitalière.
Prévisions météo pour Alger et ses environs
SAMEDI
EN PARTIE ENSOLEILLÉ
Matin : 16°C
A-M : 25C
Vent : 11 km/h
Direction : W.
DIMANCHE
ASSEZ ENSOLEILLÉ
Matin : 17°C
A-M : 25 C
Vent : 7 km/h
Direction : W.
27 Dou al Qaida 1433
5amedl
Dohr : 12h34
Asr : 15h47
Maghreb : 18h17
Icha : 19h35
Dlmancbe
Fedjr : 05h29
Chourouk : 06h55
News News
5anIé 5anIé
( Proverbe africain)
«Tout a une fin, sauf la
banane qui en a deux»
55
Les secrets du régime citron
Le r égi me ci t r on, c’est l e r égi me des st ar s hol l ywoodi ennes ! Son
secr et : met t r e à pr of i t l es ver t us ami nci ssant es du ci t r on,
sel on 7 pr i nci pes si mpl i ssi mes. Faci l e !
Une étape essentielle dans
le régime citron : pratiquer
une activité physique ré-
gulière, dʼune demi-heure
par jour environ. Cela faci-
lite la digestion et stimule
le métabolisme. De sim-
ples séances de marche
modérée constituent un
bon exercice. Profitez de
toutes les occasions pour
marcher et prendre lʼair.
Adoptez une bonne posture :
relâchez les épaules, rentrez le ventre,
regardez droit devant
vous, posez le talon en
premier à chaque pas. Et
gardez un bon rythme,
sans trop vous essouffler.
Mais vous pouvez égale-
ment faire du vélo, de la
natation, de la danse.
Attention : si vous nʼavez
pas pratiqué dʼactivité
physique depuis long-
temps, que vous souffrez
dʼhypertension ou dʼobésité,
demandez conseil à votre médecin.
ACTUFL
Di am’s n'a pas besoi n
de r apper pour car t onner
Diamʼs aurait-elle réussi une re-
conversion littéraire ? A en
juger les ventes de «Diamʼs,
Mélanie Georgiades, Autobio-
graphie», lʼautobiographie
quʼelle a signée sous son vraie
nom, a réussi son coup.
Dʼaprès le magazine «Livres
Hebdo», l'ouvrage sʼest ainsi
placé à la cinquième place des
meilleures ventes dans la caté-
gorie documents, forçant lʼédi-
teur, Don Quichotte, à
réimprimer 30 000 exemplaires
du livre après un tirage initial
de 25 000 livres. Absente de la
scène publique depuis quatre
ans, après avoir annoncé sa conversion à lʼislam, Diamʼs était
réapparue voilée presque intégralement dans lʼémission «Sept à
Huit» le 30 septembre dernier sur TF1. Elle a expliqué dans
lʼémission que la vindicte dont elle avait alors été victime au mo-
ment de lʼannonce de sa conversion ne la touchait plus. «Jʼai tel-
lement gagné en paix et sérénité que la méchanceté et la haine,
je nʼai plus le temps de les contrer», avait-elle alors déclaré.
Dans son livre, elle justifie entre autres ses choix. «Lorsque les
gens ont parlé à ma place face à mes choix personnels, jʼai senti
le besoin de parler aussi», a-t-elle déclaré sur Europe 1. Au vu
des ventes de son livre, Diam's a toujours une place de choix
dans le cœur de ses fans.
Le Nobel de l a pai x décer né
à l 'Uni on eur opéenne
Ce n'est pas une personnalité qui a reçu le prix Nobel de la paix
cette année, mais une institution.
Dans une période de crise éco-
nomique dans la zone euro, le
comité norvégien a choisi de
récompenser l'Union euro-
péenne pour son rôle dans
l'unification du Vieux continent
depuis 62 ans. «L'UE et ses an-
cêtres contribuent depuis plus
de six décennies à promouvoir
la paix, la réconciliation, la dé-
mocratie et les droits de
l'Homme en Europe», a déclaré le
président du comité Nobel norvégien Thorbjoern Jagland. C'est
l'UE qui décidera qui viendra en personne recevoir le prix à Oslo
le 10 décembre prochain, date anniversaire du fondateur du prix,
l'industriel et philanthrope Alfred Nobel. Martin Schulz, le prési-
dent du Parlement européen s'est dit «profondément ému et ho-
noré» par cette distinction. «La réconciliation est l'essence même
de l'UE. Cela peut être une source d'inspiration. L'UE est un pro-
jet unique qui a remplacé la guerre par la paix, la haine par la so-
lidarité», a-t-il réagi sur Twitter.
Un mi l l i ar dai r e amér i cai n
menace de l i cenci er ses 8.000
empl oyés si Obama gagne
Le milliardaire américain David Siegel a envoyé un mail à ses
8.000 employés afin de les menacer de
licenciement au cas où Barack
Obama serait réélu, rapporte le site
Gawker.
David Siegel, et sa femme Jackie,
sont connus aux Etats-Unis pour
être les propriétaires de Westgate
Resorts, lʼune des principales so-
ciétés de vente de co-popriétés de
vacances en temps partagé. Mais le
couple est également un habitué
des pages peoples et de plateaux
télés en raison de son goût pour le
luxe et des prises de positions radi-
cales de monsieur. Dans une ré-
cente interview accordée à
Bloomberg, lʼhomme dʼaffaires, et fer-
vent républicain, a ainsi récemment affirmé quʼil avait réussi à
faire, en 2008, réélire George W. Bush en faisant pression sur ses
employés. «Jʼai fait faire une étude sur chacun de mes employés
à mes managers», racontait-il il y a peu au site de Business Week.
«Sʼils aimaient Bush, nous les faisions sʼinscrire sur les listes
électorales. Mais pas si ils aimaient Al Gore». Le couple Siegel
a récemment fait lʼobjet dʼun documentaire intitulé : «La reine de
Versailles» et consacré au dernier projet du promoteur excen-
trique : se faire construire la plus grande maison du monde.
bonnes r ai sons pour
manger du chocol at
Une gi gant esque pl anèt e de di amant découver t e
Une ét ude démont r e que l es j eux
vi déo vi ol ent s r endent pl us agr essi f
A
sIuce
Vrai !
QuesIlon
La vi ande r ouge augment e l e r i sque de mor t al i t é
l i ée à un cancer , à l ' i nver se de l a vi ande bl anche
Demain : Les trucs pour optimiser le régime citron
R Re ec ce et tt te e
INGREDIENTS
250 g de fa-
rine de blé
60 g de lait
100 g de
beurre
1 citron jaune
3 oeufs
12 g de levure
chimique
150 g de
sucre en poudre
Zeste de ci-
tron
PREPARATION
Battre les
œufs au fouet
avec le sucre
jusquʼà ce que
le mélange
blanchisse, in-
corporer le jus
et les zeste de
citron et le ¾ de
lait, ajouter la
farine tamisée
avec la levure
chimique, le
beurre fondu et
refroidi et le res-
tant de lait, lais-
ser reposer au
froid pendant 15
min.
Beurrer les
moules à made-
leines, garnir les
plaques au ¾,
enfourner et
laisser cuire au
four à 250°C.
Démouler et
servir tiède ou
froid.
Un peu d’act i vi t é physi que
Embel l i r l a coul eur des r osi er s ai nsi que l eur par f um
Madel ei nes
au ci t r on
6
Faouzi Chaouchi, gardien de but du MCA
l
omme
ui il a dit
C
«Apparemment, je suis
victime du mauvais œil»
N° 2074 SAMEDI 13 OCTOBRE 2012
Bar Rafaeli agace Mme Xavi
Attention mesdames, tenez bien vos hommes ! A Barcelone, rien ne va
plus depuis que Bar Refaeli a débarqué. Tombé amoureux de la Catalogne,
et de Dani Alves selon les médias locaux, le top israélien commence à aga-
cer son monde. En cause, ce cliché posté, hier, par la belle sur son compte
Twitter, Xavi n’a, a priori, «pas touché», mais il n’en fallait pas plus pour fou-
tre en rogne Daniella Semaan. Pas convaincue par le message de Refaeli («Xavi
est comme un frère»), madame Xavi a montré les crocs : «L’obsession de certains
modèles de s’afficher avec un joueur est en train de devenir ridicule. Un peu de respect
s’il vous plaît ! » a-t-elle posté sur le réseau qui gazouille. Un sacré souk en perspective
dans les soirées du Barça...
L

i
n
f
o
p
e
o
p
l
e
I
I Sonatrach revient
au MCA, Mohamed
Djouad songe à un
retour aux sources !
I
I CRB-MCA après
l’Aïd, stockage de
bouzelouf en vue dans la
kouzina.
I
I Boualem Charef fait
passer le bac blanc à
ses jeunes joueurs.
Ali Sellama, milieu de
terrain de la Libye
Footaises
Ce n’est pas de
la langue de bois
Achète-toi une khamsa !
«Djebbour m’a
insulté et insulté
mon pays. Ma
réaction est
donc normale.
Tout le monde aurait réagi
de même»
au pays des
uzanne
Ah, les voilà cette fois entre nos mains ces Li-
byens !» Aujourd’hui, ils font moins les malins qu’à
Casablanca. Le numéro 14 du match aller se fait
tout petit et nous lance même des fleurs. «Je sais
que les Algériens vont bien nous accueillir, c’est un
peuple civilisé». Cette phrase est du pur baratin,
parce que ce n’est pas à lui de nous dire si on est
des sauvages ou des gens civilisés. Non, pas un fou
de son espèce en tout cas. A mon avis, c’était de la
diplomatie à deux balles… plutôt réelles qu’il vou-
drait éviter de se prendre dans la tête à Blida.
Zaâma entre frères maghrébins, on n’était pas
censé se faire la guerre, ni sur le terrain ni aux
frontières. Mais ce numéro 14 a presque mis le feu
dans les cœurs des deux peuples avec son com-
portement débile. Heureusement qu’il a des cir-
constances atténuantes avec tout ce qui entoure
ce match. D’abord les Verts ont gagné et ne sont
qu’à un point de la qualification ; puis il y a le fait
que les Libyens sortent à peine d’une révolution
sanglante et en tant qu’expérimentés des révolu-
tions, les Algériens savent qu’il vaut mieux calmer
le jeu et passer l’éponge, par respect à ce qu’ils ont
enduré. Sinon, on aurait fait d’eux un carnage. On
aurait mangé le numéro 14, dépecé le numéro 18
et brûlé le numéro 20 pour leurs gesticulations de
Casa. A bien y réfléchir, je remarque que nous
n’avons retenu aucun nom de ces joueurs. On les
appelle toujours par des numéros. Le 14, le 18, le
20… comme s’il s’agissait de prisonniers. Et dans
ce cas, il vaut mieux s’inspirer de la bonté du pro-
phète Mohamed que le salut soit sur lui, quand il a
dit à des ennemis qu’il avait capturés : «Que vais-
je faire de vous maintenant que vous êtes entre
mes mains ?» Ils répondirent effrayés : «Nous
sommes prisonniers d’un frère et d’un cousin gé-
néreux…» Il leur dit alors : «Partez, vous êtes li-
bres ! » Alors partez, vous aussi, vous êtes libres !
Mais prenez quand même un bon 4-0 dans vos ba-
gages…
Suzanne Amokrane
suzanneamokrane@yahoo.fr
merveilles
S
Pub
Partez,
vous
êtes
libres !
Au regard du nombre de Seat
Leon à plus de 240 millions
l’unité, de Golfe 6 à plus de 260
millions l’unité, de Seat Ibiza, d’Audi A4 dépassant les 500
millions, on en aurait pour une fortune. Tous ces beaux bi-
joux que vous matez là appartiennent aux fortunés
joueurs de l’USMA. Remarquez qu’avec les salaires qu’ils
touchent, ils peuvent bien se permettre un tel caprice.
Même le dernier de la classe roule carrosse.
de l’USMA
Hirèche, il y a bien une
vie après l’arbitrage
Vous vous souvenez sans doute de
Lamine Hirèche, ancien arbitre fédé-
ral. Radié après un match USMA-
MCA, ce dernier n’a pas chômé
depuis. Engagé dans la Pro-
tection civile, il est, au-
jourd’hui, lieutenant à
Biskra. Comme
quoi, il y a bien
une vie après
l’arbitrage.
Fabbro, c’est
un 4-3-3 ou
un 4-4-2 ?
A la JSK, on
semble partagés
sur la nature du
schéma tactique
adopté à Chlef.
Alors que le prési-
dent kabyle sou-
tient que le 4-3-3
continue à porter
bonheur à l’équipe,
Enrico Fabbro, de
son côté, loue l’ef-
cacité d’un 4-4-2. Alors, qui dit juste ?
Logiquement, c’est Fabbro, puisque
c’est lui qui est censé avoir arrêté la
stratégie et choisi les joueurs. Mais
comme chez nous, il n’est pas impossi-
ble qu’une main «extérieure» ait mis
son grain de sel, il se pourrait que l’en-
traîneur italien se soit emmêlé les pin-
ceaux avec ce schéma abracadabrant.
Mais peu importe, puisque, comme on
nous le dit souvent à la fn de chaque
match, seul le résultat compte !
Saadi fan de Lacen
Question à deux sous : quel est
le joueur préféré de Noreddine
Sâadi en sélection d’Algérie ?
Difcile de répondre ! Pourtant,
l’ex-coach de l’ASO Chlef, qui a
fait déjà partie du staf de l’EN
par le passé, en pince pour un
joueur. Qui, dites-vous ? Medhi
Lacen ! Sâadi n’arrête pas de
louer les qualités du milieu de
terrain de Getafe, qu’il présente
comme le joueur qui manquait à
l’EN. Il a, outre ses qualités tech-
niques, salué son sang-froid lors
du match Libye-Algérie (0-1).
Les deux hommes devraient être
présentés.
Les bijoux des joueurs
L
e

B
u
t
e
u
r

d
u

1
3
-
0
1
0
-
2
0
1
2
PUB