Le LaBOraTOire D’iDéeS SUr L’eDUcaTiON eT La JeUNeSSe

JeUNeSSe
eNSeigNeMeNT SUPerieUr éDUcaTiON eMPLOi

Baisse ou augmentation du budget "jeunesse - vie associative" ?
Octobre 2012

cerU Déchiffrage
contexte

« La priorité jeunesse, c’est + 7 % en 2013 et + 40 % en 2015 pour le programme Jeunesse et Vie associative par rapport à 2012. » annonce fièrement le dossier de presse du ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative. + 7%, + 40%, mais est-ce si sûr ?

Présenté au Conseil des ministres et à la Commission des finances de l'Assemblée nationale, le PLF 2013 doit traduire la volonté du Gouvernement d’assurer « un redressement historique des comptes publics »1. Aussi, pour chaque mission budgétaire, figure-t-il un paragraphe sur la « participation à l’effort partagé de maîtrise des dépenses publiques »2. La mission Sport, jeunesse et vie associative participe à cet effort ; on trouve donc logiquement dans les documents mis en ligne par Bercy une baisse de crédits en 2013 :

« le PLf 2013 doit traduire la volonté du gouvernement d’assurer « un redressement historique des comptes publics »

P. 105 et suivantes http://www.economie.gouv.fr/files/projet-loi-finances-2013-plf-missions.pdf 1- La synthèse du projet de loi de finances pour 2013 : http://www.economie.gouv.fr/files/projet-loi-finances-2013-plfsynthese.pdf 2- http://www.economie.gouv.fr/files/projet-loi-finances-2013-plf-missions.pdf

LaBOraTOire D’iDéeS SUr L’éDUcaTiON eT La JeUNeSSe I 34 rUe eMiLe LaNDriN 92100 BOULOgNe U 0178164030

www.ceru.fr

eNSeigNeMeNT SUPerieUr

eMPLOi

eDUcaTiON

JeUNeSSe

www.ceru.fr

LaBOraTOire D’iDéeS SUr L’éDUcaTiON eT La JeUNeSSe I DÉBAT I cerU I 2

« la mission Sport,
jeunesse et vie associative diminue de 0,3 milliard d’euros en 2013»

De 0,49 milliard d’euros en 2012, la mission Sport, jeunesse et vie associative diminue de 0,3 milliard d’euros en 2013. Dans cette mission, il y a deux programmes budgétaires : les sports et la jeunesse - vie associative. Or, comme le remarque L’Humanité, dans son édition du 3 octobre 2012, le programme Sport accuse une baisse de 5%. Difficile de croire alors que le programme jeunesse et vie associative puisse être en hausse. Pourtant, Valérie Fourneyron se félicite en conférence de presse : « ces moyens, hors crédits de personnels, sont en hausse de 7 % à périmètre comparable, par rapport à 2012. ». Le dossier de presse, quant à lui, vante aussi que "9,5 millions d'économies seront réalisées"3 . Ce chiffre est à retenir. alors, hausse ou baisse budgétaire par rapport à 2012 ? Si l’on se reporte au PLF 20124 , on découvre que les crédits du programme jeunesse et vie associative sont strictement les mêmes5 qu’en 2013, soit 0,23 milliard d’euros. Adieu donc les 7% d’augmentation et les 9,5 millions d'économies... Que s'est-il passé alors ?

« La hausse des crédits alloués à la jeunesse et à la vie associative vient en fait uniquement du report de crédits prévus en 2012, mais économisés par l’ancien gouvernement ».

La hausse des crédits alloués à la jeunesse et à la vie associative vient en fait uniquement du report de crédits prévus en 2012, mais économisés par l’ancien Gouvernement et réutilisés par la nouvelle équipe gouvernementale pour l'année 2013. La théorie des vases communicants d'une année sur l'autre… et pour qui cette fausse augmentation ? Jeunes et associations de jeunesse pourraient se réjouir de ces annonces d’augmentation en trompe-l'œil, pourtant le diable est dans les détails. Le dossier de presse du ministère s’enorgueillit de réserver 9 millions d’euros6 aux associations nationales de jeunesse et d’éducation populaire. Pourtant, surprise, c’est le même montant qu’en 2012 ! Ce ne sont donc pas les associations qui profitent du surplus budgétaire provenant de la gestion du précédent Gouvernement.

LE LABORATOIRE D’IDÉES SUR L’EDUCATION ET LA JEUNESSE

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ÉDUCATION JEUNESSE EMPLOI

Ce ne sont pas non plus les jeunes, puisque le budget (cf tableau ci-après) en 2013 diminue de 11% et le fonds d’expérimentation pour la jeunesse de 100 % ! Ces baisses représentent un montant de 9,5 millions d'euros.

cerU

3 - P. 14 du dossier de presse du ministère des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative daté du 2 octobre 2012. 4 - P. 175 www.performance-publique.budget.gouv.fr/fileadmin/medias/documents/ressources/PLF2012/PLF-2012.pdf 5 - En LFI. 6 - P. 3 du dossier de presse du ministère des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative daté du 2 octobre 2012.

LaBOraTOire D’iDéeS SUr L’éDUcaTiON eT La JeUNeSSe I DÉBAT I cerU I 3

www.ceru.fr

«Ce ne sont donc
pas les associations qui profitent du surplus budgétaire provenant de la gestion du précédent Gouvernement. Ce ne sont pas non plus les jeunes, puisque le budget en 2013 diminue de 11% et le fonds d’expérimentation pour la jeunesse de 100 %»

P. 18 du dossier de presse du ministère des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative daté du 2 octobre 2012.

Ce chiffre, nous l'avons déjà vu : il s'agit du montant présenté comme les efforts du ministère pour participer au redressement des comptes publics. alors, quelle action a le privilège de voir son budget augmenter ? La grande gagnante est l’Agence du service civique qui engrange 26 millions supplémentaires. Mais 26 millions, c'est bien plus que les crédits recyclés de l'année 2012. D'où provient donc le reste ? C'est la réapparition des 9,5 millions d'euros qui ne sont pas du tout économisés, mais ponctionnés au budget habituel de la jeunesse et destinés à une autre action ! Ou comment déshabiller Pierre pour habiller Paul. En atteignant 160 millions d’euros, l’agence du service civique consomme maintenant les 2/3 du budget jeunesse – vie associative ! 160 millions d’euros pour 30 000 jeunes … Et pour l'avenir ? Avec cette pratique des vases communicants en faveur de l'Agence du service civique, que restera-t-il du budget alloué aux actions traditionnelles du ministère si, comme annoncé par Valérie Fourneyron, le budget du service civique doit couvrir 30 000 jeunes supplémentaires à horizon 2015 ? On peut craindre le pire, quand on sait que maintenant les 10 000 jeunes en plus en service civique cette année ont fait diminuer le budget traditionnel de la jeunesse et de la vie associative de 10%. La jeunesse et l’éducation populaire, des priorités du quinquennat livrées au principe du bonneteau. contact presse : Inès Charles-Lavauzelle, U 01.78.16.40.30 I ines.charleslavauzelle@ceru.fr
LE LABORATOIRE D’IDÉES SUR L’EDUCATION ET LA JEUNESSE

« En atteignant 160 millions d’euros, l’agence du service civique consomme maintenant les 2/3 du budget jeunesse – vie associative ! 160 millions d’euros pour 30 000 jeunes»

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ÉDUCATION JEUNESSE EMPLOI

cerU

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful