Ces associations qui for

PîifrîmoInA

Ils recyclent les cordes de guitare
bout de deux heures de concert et un violoniste environ une fois par an'\ précist-t-il Pour leur donner une seconde vie, Cédric a mis en place 80 points de récupération dans la France entière dans les écoles de musique, salles de concert, studios de répétition... Le matériel collecté est ensuite envoyé à un industriel spécialisé dans le traitement des métaux précieux. Les bénéfices de la vente vont au profit d'actions en faveur es guitaristes et violo- recyclage des vieilles cordes de la santé et de la protection nistes ont des métaux de guitares, violons, basses et de l'environnement. L'assowprécieux sous les cymbales de batterie. On trouve ciation récupère également des doigts", affirme Cédric Breuze, du nickel et de l'argent dans les instruments en bon état à destiqui habite La Tronche dans cordes de guitare, de l'or dans nation du Mali, du Cameroun et l'agglomération grenobloise, celles des violoncelles et du d'autres Etats africains. • président de Music solidarity. cuivre dans les cymbales. "Tous Contacts : 06 70 43 06 6 . 0 En novembre 2011, ce jeune ces éléments ont une durée de hello@musicsolidarity.com musicien de 25 ans a créé une vie limitée : un guitariste profilière de récupération et de fessionnel change ses cordes au

Valoriser le patrimoine stéphanois

•car*"
U haut de la colline de Cessieu, près de Bourgoin-Jallieu, la chapelle Saint-Joseph offre une vue à plus de 180 degrés sur 19 clochers des villages du Nord-Isère. Un site superbe, qui invite à la contemplation et à la sérénité. Cette chapelle est aussi un lieu chargé d'histoire. Jean de Torchefelon, qui a participé à la bataille d'Azincourt en 1415, et son épouse, Anne de Paladru, l'auraient faite construire pour y être inhumés. Au fil des siècles, beaucoup d'habitants de Cessieu y sont venus à la messe, en retraite, en pèlerinage... Ce fut aussi le rendez-vous des amoureux. Elle fait partie de notre patrimoine et nous y sommes attachés", souligne Jean-Claude Argoud, président

D

Ils redonUntlvre^^iîé GlilPlIe'

de l'association Sauvegarde de la chapelle Saint-Joseph de Cessieu. Pour sauver l'édifice qui tombait en ruine, cette association créée en 2011 s'est fixée pour mission d'acquérir la chapelle et de la rénover. Un travail gigantesque, du déboisement du site à la réfection des murs et du toit. Avec dix bénévoles et une vingtaine d ' a d h é r e n t s , l'association

récolte des dons et organise des festivités dont les recettes sont dédiées à la restauration. ''Nous allons aussi installer des bancs, des tables d'orientation et baliser le sentier qui relie cette chapelle au centre du village. " L'objectif : sauver l'édifice de l'oubli et faire (re)découvrir aux habitants son très bel environnement... •

avez-vous que Saint-Etienne-de-^ Geoirs, village natal du contreba Mandrin, aurait été créé par les Rom qu'au Moyen-Age, la cité était ceinte d'h tantes murailles ; qu'à la Révolution, elle ] nom de Marathon - parce que distante de ^ de Grenoble - ; qu'elle abrite une église enclos paroissial dont les plus anciens éléi datent du XIV^ siècle ainsi que de magnil halles en fonte, construites en 1889 ? 'Ve moine aurait pu être davantage valorisé Charles Monnet, passionné d'histoire 1 ( Mais jusqu'à l'année dernière, personne, s'en souciait vraiment." Il aura fallu un projet de réaménageme centre-village, avec le déplacement des et des travaux menaçant des éléments d paroissial, pour que quelques Stéphanois se lisent. ''Déplacer les halles ? On a cru blague", se souvient Françoise Clark. Elk alors une pétition contre le projet, qui ab en septembre 2011, à la création de l'Assoc pour le patrimoine de Saint-Etienne-deGeoirs. Présidée par Damien Jacquier-L; et forte d'une centaine d'adhérents, cette association milite depuis pour que la mé collective stéphanoise soit valorisée. Eli pose des visites guidées, participe aux Jo du patrimoine et collecte des informations patrimoine matériel et immatériel de la com Elle a en projet de réaliser un recueil vivc les seniors du village, de constituer un le des noms des rues et des animations de type patrimoine où des historiens viendraient fai conférences sur un sujet local. • Contacts ; 04 766549 57. patrimoine.sesg@orange.fr

S

I s è r e

M a g a z i n e

-

n o v e m b r e

2 0 1 2

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful