You are on page 1of 18

Le harcèlement entre pairs (school (bullying

Ghomari fawzia

1

2003 : p66) Nous allons essayer de présenter les différentes formes de violences dans le milieu scolaire puis aborder le concept de « School bullying » l’une des formes de violence répandue entre élèves dans les écoles et ses conséquences graves notamment vis à vis de l’extrême banalisation du phénomène et qu’être victime de ce genre de comportement ne peut être 2 .2000 D’un autre coté. le ministère de l’éducation nationale a rendu public dans le journal “El khabar” du 9 mai 2007 les résultats d’un rapport qui stipule la montée de la violence scolaire et que les violences exercée entre les élèves dans les institutions scolaires a été évaluée selon les derniers chiffres à 4725 . qui leur assure sécurité. pourra contribuer à les faire adhérer aux valeurs pro sociales et éviter les comportements déviants d’isolement et d’inadaptation. passage à l’acte et comportements violents Ceci nous renvoie au rôle vital que peut jouer l’école dans la vie de l’enfant et l’adolescent au coté de la famille.2006:p111 « L’enfant et l’adolescent passent une grande partie de leurs temps à l’école ou ils côtoient leurs pairs et tissent avec eux des liens d’amitié. » (Fontaine. les respecte et les encourage à dépasser l’échec et reprendre confiance en soi et affronter les difficultés . les enseignants et les élèves eux mêmes.affirmation Cela suppose que l’école qui opte pour des stratégies aidant les enfants et les adolescents à construire des projets . Non résolus ils peuvent générer déséquilibre. des crises. est moins répandue dans les écoles dont les équipes pédagogiques se distinguent par la cohésion (la solidarité et l’empathie.déviance. de rejet ou de confrontation.Données sur la violence dans le milieu scolaire Dans le mois de septembre de l’année scolaire 1999/2000 un élève en classe de septième année fondamentale a poignardé son camarade de classe . elle permet en plus des acquisitions scolaires.R . La gravité de l’évènement en question a donné lieu au premier séminaire national pour la lutte contre la violence dans le milieu solaire organisé pour la première fois par l’inspection académique du gouvernorat du grand Alger le 23 et 24 Janvier de l’année . (In Trogger. des frustrations et conflits vécus. des connaissances du monde environnant et des représentations claires de leur avenir . . La violence selon Trogger.avec une arme blanche.cas Il serait donc indispensable et nécessaire de réagir en tant que chercheurs et spécialistes pour un dépistage et une prise en charge préventive des enfants et adolescents dans le but d’une meilleure gestion du stress. de créer un climat d’échange. ce qui a provoqué le décès de l’enfant Cet évènement inattendu et cruel a fait lever plusieurs points d’interrogation dans le milieu éducatif et créa un état de panique chez les parents d’élèves.Psychologie de l’agression . de communication et d’auto.

des gestes 3 . donne un tableau de la violence ou peu de faits graves.. » (CREAD . de justice d’écoute et de compréhension. notamment après le suicide de trois jeunes adolescents en Norvège au début des années 80. 2006 Ces actions négatives selon Bidwell. moyen et secondaire « l’analyse des données fournies par les élèves . délits ou crimes . coups de pieds. insultes. gifles. . Le school bullying a été répertorié par l’OMS en 2004 comme problème de santé publique (Fontaine. 14-16 avril 2005 Ce phénomène de violences répétitives entres pairs est l’objet central de notre article. Tunis.continue Le school bullying est défini en 1987 par Dan OLweus: « un élève est victime de school bullying quand il subit d’une manière continue et répétitive dans le temps des actions négatives de la part d’un ou plusieurs autres élèves » . octobre 2009 School Bullying) Le concept d’harcèlement entre pairs) Dan Olweus est l’un des chercheurs qui a étudié dans les années 70 le comportement agressif chez les garçons et le premier à mener une étude à large échelle dans les écoles norvégiennes auprès d’un échantillon de 140 000 jeunes adolescents de 8à 16 ans et grâce à lui. quel que soit le sexe .. destruction des bien de l’autre.une expérience ordinaire dans la vie des enfants ce qui mène les adultes à .. le voile a été levé sur le phénomène du harcèlement entre pairs.malaise Ces actions négatives peuvent être en même temps verbales (comme les menaces l’humiliation..R : Aux sources de la violence de (l’enfance à l’adolescence . bousculade. sont le fait de nuire ou d’essayer de nuire à quelqu’un de façon intentionnelle ou de lui causer blessure ou . Horton . selon l’association médicale Américaine.. Les élèves interrogés .. Colloque international sur la violence en milieu (scolaire. après avoir subi un harcèlement de la part de leurs camarades (American Medical Association. moqueries) et non-verbales (comme Les coups. mettent par contre en avant un éventail de faits dont la répétition quotidienne et l’accumulation semblent faire réellement violence aux élèves qui y sont confrontés : coups sous différentes formes .l’accepter sans se soucier des conséquences ? Quelles sont les formes de la violence scolaire Une étude sur la violence en milieu scolaire a été réalisée par le CREAD sur une population scolaire de 531 élèves dans les différents paliers de l’enseignement primaire.May 2002)répétitive et .((Cité par. filles et garçons. humiliations.manque de respect.

entrainer (Débarbieux. 1989. comptabilisant les enfants qui se déclarent “ victimes plus d’une fois ou (deux” (Cité par Blaya.Agression à long terme.M:The nature and the prevalence of (bullying in elementary schools.Roland. 1992. cette semaine. insultes) ou psychologique (surnoms. 1989) précisent pour que la violence reportée soit qualifiée de bullying.La victime a des difficultés à se défendre. lui faire peur. La durée et la continuité de la peur et de l’angoisse dans le temps est due au traumatisme émotionnel qui résulte d’une telle attaque d’un coté et à la peur de répéter sur lui de telles attaques de l’autre coté. Sharp et cowie(1998) font référence à une recherche menée par Smith et Levan (1995) pour laquelle ils demandent aux enquêtés si ”ils ont été victimes de bullying ce jour.2002: p138 Entre autres. la menacer. Ce sont des indicateurs de base.dispute entre deux personnes de force égale L’importance donnée à ce phénomène est due à son impact sur le climat et la réussite scolaires et aux conséquences psychologiques graves qu’il peut .E. 1973. A summary of masters’ thesis..1978.. Dan Olweus décrit le school bullying comme étant un type spécifique d’agression il s’agit de l’attaque physique sur une autre personne plus faible.. il faut que l’agression ait eu lieu au moins une fois par semaine pendant un mois. Pour Lowenstein(1978) il s’agirait de violence perpétrée pendant au moins six mois.coups et d’humiliations . Smith.2006: p98) Caractéristiques du harcèlement entre pairs (school (bullying Il n’existe pas de définition universelle du Bullying.. Olweus.moqueries. 1991. C.N.) (Bidwell. ( Bidwell:2007) Cette définition nous montre que le school bullying est différent d’une . Ainsi Olweus et Roland (Olweus. les témoins d’incidents de bullying sont considérés comme victimes indirectes de telles expériences étant donné le sentiment 4 . ce trimestre”. D’autres chercheurs sont encore moins stricts sur la notion de fréquence.(. 1993) que :le bullying présente les caractéristiques suivantes Il peut être physique (coups. elles parlent aussi de “bullying occasionnel pendant le trimestre en cours “.L’agresseur a l’intention délibérée de nuire.qui prend souvent de surnoms et d’insultes accompagnés de. rumeurs.1997 En 1994.Le racket. à caractère répétitifLa notion de temps et de durée est primordiale au concept.. isolement de la victime du reste de ses camarades Le racisme . toutefois il est admis par nombre de chercheurs (Bezag.méchants et grossiers etc.

victime ( Cité par.d’insécurité et de peur vis à vis des menaces des élèves d’un coté et le désintérêt de l’administration vis à vis de ce problème.en milieu scolaire en Europe du nord Ce questionnaire est disponible en langue Anglaise.Il n’a jamais été utilisé en Algérie Le questionnaire a été appliqué dans les salles de classes en groupe sur un :échantillon de 490 élèves dont (élèves dans 07 classes de deuxième année moyenne (50. la représentation de la sécurité dans l’ école chez les élèves Le recueil des données s’est fait à partir de l’administration du questionnaire (élaboré par Dan Olweus en 1989. Ce qui peut facilement fragiliser l’enfant et l’adolescent quand les adultes ne se préoccupent pas de ces agressions et encouragent indirectement un contexte social favorisant la victimisation ce qui peut détériore gravement le . L’âge de notre échantillon varie 5 . .2006 :p98) Méthodologie de recherche Nous nous sommes basés sur la description du vécu des élèves et de ce qu’ils subissent comme harcèlement physique et psychologique de la part de leurs pairs et son étendue dans les écoles d’enseignement moyen.59% 243 Le choix de l’échantillon était aléatoire dans 07 établissements de l’enseignement moyen de la wilaya d’Alger. ses formes et le degré d’intervention des enseignants et des élèves pour mettre fin à ces agressions et. (Shortened bullying questionnaire Ce dernier lui a permis de détecter l’ampleur et la gravité de ce phénomène dans le milieu scolaire et d’élaborer un programme de lutte contre la violence . suédoise et norvégienne. ses lieux et ses conséquences psychologiques sur les élèves notamment comme l’a souligné Débarbieux “.40% 247 (élèves dans 07 classes de troisième année moyenne (49. ses formes.Débarbieux . bien sûr.Ces conséquences peuvent varier du décrochage scolaire et expliquer des problèmes d’absentéisme importants à la perte de confiance en soi entrainant parfois des conduites auto-violentes telles que le suicide de la .climat scolaire Une élève témoin du bullying raconte “les élèves de première année moyenne sont harcelé par des élèves de deuxième et l’école n’est pas sécurisée parce qu’on menace les élèves qui osent dénoncer aux “enseignants l’acteur du bullying Objectifs de la recherche Essayer d’évaluer l’ampleur du phénomène de school bullying dans les écoles de l’enseignement moyen.

00% 35.00% 0.00% 10. Age des élèves de l'échantillon 40.10 Echantillon de recherche % 23.00% % 36.20% 0 ‫71سنة‬ Résultats de la recherche Niveaux de victimisation par les pairs-1 Niveaux de victimisation Non-victimisation Victimisation faible Victimisation moyenne Forte victimisation Total Pourcentages %15.4 0.80%.00% 15.20% de l’échantillon par contre les filles représentent 51.00% 30.40 2 0% 0%.10 %72.60 %100 Nombre élèves 74 357 51 08 490 6 .20%.2 ‫11سنة‬ ‫31سنة‬ ‫51سنة‬ 2.40 %01.00% 25.00% 20. Les garçons représentent 48.00% 5.entre 11 et 16 ans.90 %10.70% 23.30 % 11.

6 ‫تعرض شديد‬ ‫تعر ض خفي ف‬ Le tableau ci-dessus nous montre que 416 élèves.Nous trouvons par exemple 72. 84.4 1.40% des écoliers ont subi des victimisations moyennes c’est à dire “ plus d’une ou deux fois” depuis le début de l’année scolaire et enfin 01. S’il apparait difficile de préciser le degré de sa gravité et l’ampleur de ses effets sur les écoliers.1 72.89% de l’ensemble de l’échantillon de la recherche ont révélé avoir subi un harcèlement depuis le début de l’année scolaire 2006/2007 et 15. nous pouvons néanmoins élucider les différents niveaux de victimisation vécues par les écoliers .‫مستويات التعر ض للمضايقة من طرف القرا ن‬ 80 60 ‫04نسبة التلميذ‬ 20 0 15.90% de l’ensemble des élèves a été victime du bullying une à deux fois depuis le début de l’année scolaire elle est occasionnelle et non systématique comme l’a bien exprimé un des élèves “Il existe un léger harcèlement de la part de quelques camarades (expressions verbales)” Il peut être répandu et général comme le souligne une des élèves de l’échantillon "Le cercle du bullying est élargi pour le nombre élevé des élèves et dés fois pour torturer les élèves incapables de se protéger.9 ‫عدم التعر ض‬ ‫تعرض خفي ف‬ ‫تعر ض متوسط‬ 10.60% ont subi une forte victimisation c’est à dire “une fois par semaine” et “plusieurs fois par semaine” Faisant référence à la recherche menée par Smith et Levan (1995) pour laquelle ils comptabilisent les enfants qui se déclarent victimes au moins plus d’une fois ou deux” nous pourrons considérer que 59 élèves sont victimes de bullying c’est à dire 12% de notre échantillon ce qui se rapproche de ce que nous ont révélé les écoliers à travers la question ouverte du questionnaire 7 . par des paroles blessantes et l’administration ne donne pas suite aux plaintes" Il s’est avéré aussi que 10. ce qui vient soutenir l’hypothèse de l’existence du phénomène du bullying dans la réalité des écoles de l’enseignement moyen entre des élèves dont l’âge varie entre 11 et 16 ans.10% seulement de l’ensemble de l’échantillon ont révélé ne jamais avoir été victime dans la même année.

Les lieux de victimisation Lieux de victimisation En classe Fréquences 242 Pourcentag e %49. humiliations et nombreux ceux qui préfèrent les paroles violentes et moi je n’ai pas peur d’eux. L’élève ne vient plus à l’école fuyant le bullying. et trop fort pour les autres. le considérant comme un jeu ou une plaisanterie. in victimes : du traumatisme à la restauration. dérange et ennuie.nous trouvons par exemple 10.24% ont reconnu avoir harcelé leurs pairs et enfin 02.. insultes. C . prêts à l’attaque pour se défendre devant toute tentative d’agression.38 8 .85% sont victimes de bullying et en même temps sont des bullies.oeuvre de justice et victimes.55% des élèves qui ont été témoins d’événement de bullying et 02. celui qui me harcelle je le tue et celui qui harcelle mon frère je le harcelle avec l’arme blanche jusqu’à la mort " Il est clair donc que le bullying est un phénomène connu par les écoliers et très répandu dans les écoles de l’enseignement moyen . il peut être léger pour les uns. Oui.2002:P135) 2. c’est une très mauvaise habitude et nous souhaitons ne plus harceler les autres " L’absentéisme et le seul moyen pour se débarrasser du bullying chez certains élèves comme l’ont souligné Thompson et Sharp dans leur étude portée sur 723 lycéens que 20% révèlent que leur absentéisme était pour éviter les agresseurs (Cité par Blaya.ceci a été exprimé par une élève de 15ans: "Dans mon école plusieurs filles et garçons me harcellent quelques fois mais je ne me tais pas et je les harcelle doublement . Ce genre d’élèves utilisent généralement des stratégies de bullying pour se défendre . c’est pour cela que je ne suis pas très touché par le bullying que ça soit dans l’école ou dans la rue" D’autres élèves vivent cette expérience d’être dans un état d’alerte.20 % des élèves qui ont reconnu être victimes du bullying comme l’a bien exprimé un élève de 13ans : "quelques élèves me harcellent en m’appelant caniche par rapport à mes cheveux et cela me fait trop mal et d’autres élèves me frappent" Nous trouvons aussi 07. mais reconnaissent en même temps qu’il est nuisible et très dangereux comme le dit un élève de troisième année moyenne: "A mon avis le bullying est d’un coté plaisanterie et jeu mais d’un autre coté il fait souffrir. devenir insupportable même et humiliant. comme l’a bien exprimé cet élève de 16 ans: "le bullying existe à l’école dans les couloirs et en dehors de l’école à travers une violence extrême . Les élèves tendent généralement à harceler ou intimider leurs camarades.

Les élèves subissent le harcèlement de leurs pairs qui les connaissent très bien.18 22.67 10.0 0 % .44 13.0 0 % 49.0 0 % ‫سة‬ ‫سم‬ ‫مدر‬ ‫الق‬ ‫ى ال‬ ‫و ال‬ ‫نأ‬ ‫م‬ ‫حة‬ ‫لسا‬ ‫يا‬ ‫ف‬ ‫وقة‬ ‫لر‬ ‫يا‬ ‫ف‬ ‫ض‬ ‫رحا‬ ‫الم‬ ‫في‬ 9 Le tableau ci-dessus nous montre que les incidents de bullying se produisent généralement dans la salle de classe ce qui confirme les résultats de recherches menés par l’observatoire Européen de la violence scolaire.En allant de/ou vers l’école Dans la cour ou pendant la récréation Dans les couloirs Dans les toilettes Total 196 143 110 67 50 %40 %29. Ceci est du.67 10.oeuvre de justice et victimes.00 % 29 2 0 .3 8% 40 3 0 . connaissent leurs défauts et leurs points faibles ils passent la plupart de leur temps avec eux (Cité par Blaya. in victimes : du traumatisme à la restauration.20% ‫ا لماكن التي يتعر ض لها التلميذ للم ضايقة من طر ف رفاقهم‬ 6 0 .44 %13. selon une étude canadienne.0 0 % .En ce qui concerne le harcèlement de la part des élèves c’est le plus dur par exemple ce matin j’ai lu une phrase en Français j’ai fait une erreur pourtant je réussis bien cette langue les garçons autour de moine cessent de me harceler et répéter le mot sans cesse et même d’autres garçons dans la cour. ils me harcellent aussi par rapport à mes habits .18 %22.0 0 % 4 0 .20 % % % % 1 0 .1997) Une élève en troisième année moyenne en parle : "le bullying n’est pas le seul fait des élèves mais aussi des enseignants quelques uns bien sur .et ‫نقل‬ ‫ي ال‬ ‫ف‬ .2002:P) Un fait très important à souligner : Les enseignants ne s’intéressent pas à ce genre de comportements et n’essaient pas d’y mettre fin. aux représentations des enseignants qui ne croient pas au fait que le bullying est un problème grave dans leurs classes (Cité par Bidwell.0 0 % 5 0 .N.0 0 % 0 . C .

0 % ‫سم‬ 1% 40.0 % 5 0 4 .69 L fo es d b llyin su ies es rm e u g b p les élèves ar Les données ci-dessus démontrent clairement que la violence verbale est très répandue dans notre échantillon et une des manifestations les plus fréquentes du bullying dont souffrent les victimes et prend la forme de surnoms au premier degré avec 40.40 %18. puis la cour avec 30%. 6 ‫ار‬ ‫حة‬ ‫ت‬ ‫لقا‬ ‫ج‬ ‫اء‬ ‫بأ‬ 10 . les couloirs avec 22.67%.0 % 0 0 2 . 2 20. se sont les endroits de rencontre et de bousculades entre élèves à la sortie ou en rentrant à l’école avec un pourcentage de 40% .malgré tout j’ai caché ça dans mon cœur. 9 2% 31.0 % 0 0 5 0 .0 % 0 0 .0 % 0 0 3 . Concernant les endroits où le bullying est très fréquent. après la salle de classe. 5 9% 14.0 % 0 0 1 . 2 2% 0% 7% 21. on note que 50% du bullying est fréquent dans la cour 3.0 % 5 0 3 . 4 18.81 %35.57 %14.22 %21. Dans les pays anglo-saxons. Une élève de 14 ans s’exprime par rapport à cela : ‫ية‬ ‫طف‬ ‫عا‬ ‫ية‬ ‫سم‬ ‫ب‬ ‫الت‬ ‫سب‬ ‫ب‬ ‫قة‬ ‫ضا ي‬ ‫لم‬ ‫ا‬ ‫ية‬ ‫خر‬ ‫اء‬ ‫يذ‬ ‫س‬ ‫ل‬ ‫ال‬ ‫عا‬ ‫م‬ ‫يد‬ ‫هد‬ ‫ية‬ ‫الت‬ ‫رق‬ ‫ع‬ ‫قة‬ ‫ب‬ ‫ض اي‬ ‫ضر‬ ‫مد‬ ‫م‬ ‫تع‬ ‫ال‬ ‫لم‬ ‫أو‬ ‫لا‬ ‫كل‬ ‫عز‬ ‫لر‬ ‫ال‬ ‫ا‬ ‫و‬ ‫ش‬ ‫مي‬ ‫ته‬ ‫ال‬ ‫ع‬ 4 .91 %31.44% et les toilettes avec 13. Les enseignants actuels sont devenus eux aussi comme les élèves et moi je déteste tout cela et je souhaite vous parler avec toute franchise".0 % 5 0 2 .81%.8 1% 35.0 % 5 0 1 .22 %20.Formes et manifestations du school bullying Formes du bullying surnoms blessants Bullying pour relations amoureuses Moqueries Menaces et préjudice Rascisme Coups et coups de pieds Exclusion et isolement intentionnel Fréquence s 200 176 153 104 100 91 72 Pourcenta ges %40.

32 %14.90 11 . représente 21. les moqueries et les menaces sont les formes les plus blessantes devant l’absence d’interventions de la part des adultes."je crois que le harcèlement est un sujet très dangereux parce qu’il affecte les sentiments des autres .22% comme l’exprime bien une fille de 15 ans: "A l’école les harcèlement de la part de beaucoup d’élèves sont répétitifs à cause de mon apparence extérieure ou mon physique . Les moqueries représentent aussi une forme très fréquente du bullying dont 31. il représente un pourcentage important environ 36% ce qui est lié aux caractéristiques de cet âge ou l’adolescent s’intéresse de plus en plus à l’autre sexe.de la colle et des cigarettes.22% et prends souvent la forme du racket comme l’a bien exprimé un élève de 14ans: "Les enfants sont menacés pour voler leurs parents dans le but d’acheter des drogues . Ceci nous conduit à penser que les surnoms. Les filles qui n’aiment pas étudier le pratiquent aussi" Les coups et les coups de pieds sont généralement moins fréquents et ne représentent que 18. Cette forme d’agression n’est pas visible et indirecte elle se manifeste à travers des rumeurs et le fait de divulguer des secrets personnels d’une personne dans le but de lui faire du mal et blesser leur sentiments et manipulation des amitiés à travers des tentatives de faire perdre une fille son ami le plus cher. Par contre la menace avec préjudice.08 %05.57%.Sexe des bullies (harcelleurs) Bullies garçons Filles Filles et garçons Frequenc es 178 69 29 pourcentag es %36. Nous retrouvons donc le sentiment d’insécurité dans l’école. Mes camarades se moquent de ma rapidité en parlant et ceci me gène vraiment car je me sens inferieure à eux et je souhaiterais que ce harcèlement cesse car il me perturbe gravement et me pousse à pleurer fortement" Le bullying à connotation raciste est l’un des formes fréquentes mais dans le registre verbal uniquement. la peur du harceleur selon l’expression d’un des élèves: "Notre école n’est pas un endroit sécurisé pour les élèves qui ont des difficultés à se défendre ou même à informer quelqu’un de ce qui leur arrive comme harcèlement et ceci de peur des menaces des élèves harceleurs " 4.vu que les harceleurs les blessent avec la parole et ceci est un manque d’éducation et je voudrai que vous mettiez fin à cela s’il vous plait" Quand au bullying vis à vis des relations amoureuses.

32% qui dépasse très nettement le bullying commis par des agresseurs filles avec seulement 14. Une élève témoin de 13ans nous raconte: "Un jour je marchais dans la cour de l’école quand j’aperçois 4 ou 5 élèves qui se sont regroupés autour de deux élèves et les frappaient et soudainement apparait un autre groupe qui les ont contraints à arrêter de les frapper et enfin le directeur arrive et les emmène au bureau " S x d s é v s B llie e e e lè e u s 4 .0 % 0 0 1 .91 Les résultats de la recherche nous révèlent que les élèves interviennent beaucoup plus que les enseignants pour mettre fin aux harcèlements à 56% environ du fait qu’ils côtoient leurs pairs pendant leur présence à l’école et sont souvent témoins des incidents de bullying en comparaison avec les enseignants qui interviennent avec seulement 37% bien que ces incidents se passent fréquemment dans les salles de classe comme nous l’avons observé dans cette recherche. 1 % 90 5. Une élève de 15 ans s’exprime par rapport à cela: "le bullying existe dans notre école sous différentes formes quotidiennement en classe .0 % 0 0 0 0 .0 % 0 0 2 .3 36 % 08 4.08%.Le tableau ci-dessus nous montre le bullying le fait des garçons.0 % 0 0 3 .93 %55. que l’agresseur soit seul ou un groupe de garçons avec 36.0 % 2% . ‫لد‬ ‫أو‬ ‫ت‬ ‫بنا‬ ‫ت و لد‬ ‫أو‬ ‫بنا‬ 5-Intervention des enseignants et élèves pour mettre fin au bullying Intervenants Enseignants élèves Fréquences 181 274 Pourcentag es %36.dans la cour et même en dehors de l’école. L’école ne prend pas en charge ce problème et l’élève victime d’harcèlement fait recours aux garçons de son quartier ou ses camarades de classe uniquement " 12 .

00% ‫تدخل المعلمين‬ ‫تدخل التلميذ‬ Il apparait.00% 20.91% 36. Comme le souligne cet élève de 15 ans: "Les grands élèves harcellent ceux qui sont arrivés en dernier comme moi mais les surveillants et les enseignants ne s’intéressent pas à ces choses là" 6-Représentation de la sécurité à l’école par les élèves 13 .00% 0. selon l’étude généralement que l’école ne joue pas son rôle vis à vis des élèves qui subissent des agressions et des intimidations et menaces de la part de leurs pairs et ne fait rien pour garantir un climat de sécurité.pourcentage d'intervention des enseignants et élèves dans les cas de bullying 55.00% 40.93% 60.

les adultes : enseignants.Représentation d e la sécu rité à l'éco le p ar les élèves 51. surveillants et administrateurs ont un rôle à jouer dans le suivi. (Roché.90% 8.00% 0. Hirshi (1969) a défendu que l’école protège de la délinquance car elle est un lieu ou les enfants s’attachent à d’autres pêrsonnes qui défendent des valeurs “ pro-sociales “(par opposition à antisociales). l’encadrement des élèves et leur accompagnement dans les étapes sensibles de leur vie émotionnelle et personnelle et dans la construction de relations sociales saines avec leurs pairs. permet d’acquérir un niveau d’instruction plus élevé.10% uniquement des élèves trouvent leur école très satisfaisante ou très sécurisante.60% 60.00% 10.00% 50.00% Enfin. nous constatons que le phénomène du school bullying est bien présent et répandu dans les écoles et a de grandes répercussions sur le climat scolaire. alors que le reste la trouvent parfois en quelque sorte sécurisante.00% 22.S. qui lui même permet un meilleur contrôle de soi “.50% 30. c’est à dire ajustement social.20% 20.90% 40. L’école selon quelques théories a un rôle positif sur la délinquance “Durant les années soixante. Nous remarquons que l’école reste un endroit vital et très influant sur la vie scolaire des élèves. 14 ‫تاتا‬ ‫ب‬ ‫غير‬ ‫سة‬ ‫مدر‬ ‫يانا‬ ‫ال‬ ‫أح‬ ‫من ة‬ ‫ةآ‬ ‫رس‬ ‫ما‬ ‫لمد‬ ‫وعا‬ ‫ا‬ ‫ةن‬ ‫آمن‬ ‫سة‬ ‫مدر‬ ‫اية‬ ‫ال‬ ‫بكف‬ ‫منة‬ ‫ةآ‬ ‫رس‬ ‫لمد‬ ‫جدا‬ ‫ا‬ ‫من ة‬ ‫ةآ‬ ‫رس‬ ‫لمد‬ ‫ا‬ ‫منة‬ ‫آ‬ .00% 2.00% 14. Il perturbe la tranquillité des élèves et les prive d’avoir du plaisir à vivre une scolarité calme et rassurante du fait que plus de la moitié de notre échantillon trouvent que leur école n’est pas du tout sécurisante et 11. et donc de verbalisation.

P. ce qui le frustre et sentir la dégradation et la peur parfois surtout s’il a un complexe psychologique et quand le bullying est commis par des garçons mal éduqués ou même des filles . in victimes : du traumatisme à la restauration. anxiété). Ceci a été soulevé dans des recherches qui ont mis l’accent sur ces effets qui renvoient au danger de l’éventualité du stress post-traumatique chez des victimes de bullying à long terme “ les victimes subissent des changements de la personnalité et mettent en place des conduites d’évitement ou de peur (Hirigoyen. 2002 : p5-15) 15 . peut perdre sa confiance en soi . “ (Cité par Blaya. S. 2001). l’adolescent qui est rejeté d’une façon intentionnelle et permanente dans cette période de la vie. leur confiance et leur bien être. se retirer et rentrer dans un cercle fermé de sentiments d’échec. la “Théorie des routines délinquantes” indiquait que l’école a pour caractéristiques de rassembler des jeunes délinquants (au sens large d’un comportement désordonné ou agressif) avec un grand nombre d’autres enfants et adolescents qui sont autant de cibles potentielles d’autant plus attractives que l’établissement ne fait pas l’objet d’une surveillance organisée“ (Cité par Roché.p6-7) L’école peut donc être protectrice contre la violence et les comportements de délinquance et d’addiction d’un coté et de l’autre coté. Les troubles psychiques et la dépression prennent le relais des premiers troubles fonctionnels (stress. de dépression et de perte d’estime de soi. 2004.S.In Rapport de la commission du débat national sur l’avenir de l’école(en France) Avril. C . Cette théorie se centre sur la contribution de l’école à forger les comportements délinquants.May3 .2002:P135-136) Ces effets peuvent être très compromettants pour l’équilibre psychologique chez certains élèves comme l’exprime cette élève de 15 ans: "le bullying est quelque chose de négatif pour l’élève et a un grand effet psychologique sur lui. De plus . (Limber. Son échec le pousse à se rebeller contre les normes de l’école et de la société. In American Medical Association . Ceci a été souligné par le sociologue Cohen (1955) : comment l’enfant qui n’arrive pas à se conformer aux attentes de l’enseignant vit une tension.p6) Mais l’école représente dans d’autres circonstances une source de tension continue qui menace le sentiment de sécurité chez les élèves. L’unique porte de sortie pouvant parfois sembler être le suicide. 2004. elle peut contribuer à utiliser la violence par les élèves pour protéger leurs droits et leurs intérêts dans l’absence de l’autorité et de la loi. Plus récemment . Ce phénomène peut détruire l’élève et l’éloigner de son objectif même si le bullying concerne l’apparence ou la parole je veux dire que l’élève soit insulté pour ses habits ou sa façon de parler" Une autre étude dans les écoles australiennes démontre que les enfants qui ont révélé avoir été victimes du bullying au moins 1 fois par semaine expriment leur souhait de mort et un dégout des études et de la vie.oeuvre de justice et victimes. psychosomatie.

2003 : p241) « Le harcèlement moral peut détruire un individu au même titre qu’une agression physique. alors que ses manifestations directes ont tendance à régresser . injurient les plus faibles. ses formes indirectes progressent. et perdre tout intérêt pour elles ainsi que la tendance à l’absentéisme pour éviter les agresseurs . j’en ai marre de cette vie et je souhaite vraiment mourir que de rester dans cette vie injuste. » (In Fontaine.. insultent. d’intimidation et de harcèlement. » Résumé Détester les études .R . des moquerie. et les observateurs ont tendance à sous-estimer ses effets nuisibles sur les victimes.L’agressivité indirecte et proactive est plus difficile à combattre . L’expression de l’agressivité change avec le d »vélocement .C’est qui a été exprimé par une élève de 15 ans de notre échantillon : "oui elle n’est pas du tout sécurisée (parle de l’école) parce qu’ils voient ‫الباطل‬ et n’interviennent pas et je dis en toute franchise que j’ai détesté les études pour ces choses qui se passent d’une façon répétitive" Une autre élève de 14ans révèle dans le même contexte : « J’en ai vraiment marre de cette vie parce qu’elle est trop injuste . pas très visibles.Psychologie de l’agression .Elle se socialise. des menace et de maltraitance morale et physique ce qui représente la base de tout processus éducatif . détester la vie pour ne pas être protégé.Psychologie de l’agression . « Olweus (1997) considère que c’est un droit démocratique fondamental pour un enfant de se sentir en sécurité à l’école et d’être protégé de toutes les formes d’oppression. ils sont injustes. » (In Fontaine.. la lassitude et le souhait de mort sont considérés comme conséquences graves retrouvées dans notre échantillon. l’enseignant ne peut en prendre compte que s’il croit fermement que faire preuve de justice devant les élèves et la nécessité de les protéger des agressions de ceux qui sont plus âgés et plus forts qu’eux et les habituer et initier à respecter autrui et l’évitement des comportement verbaux offensants et injurieux. 2003 : p248) Une élève de 14ans s’est exprimée sur cela : "le harcèlement est une chose impensable parce qu’il ya des gens qui se sentent inutiles ce qui crée un dégout de la vie surtout concernant notre physique ou autre et je revendique d’arrêter cet harcèlement par ce qu’il blesse le cœur blessure qui ne se cicatrisera à jamais " Propositions 16 .A l’école leur attitude est très mauvaise.Elle passe plus facilement inaperçue.R .

17 . ses formes visibles et invisibles. ses symptômes et les conséquences à court et à long terme au niveau des victimes et agresseurs. 4-Elaboration de programmes spécialisés pour la prise en charge psychologique des élèves et le dépistage des victimes et agresseurs orientés vers le personnel spécialisé . éducateurs et parents d’élèves pour sensibilisations vis à vis du phénomène. assistants sociaux). sociologues. et formations aux techniques de counselling et techniques thérapeutiques (psychologues. 3-Formation des enseignants aux techniques de communication constructive et de régulation des conflits et des interactions en classe. mettre l’accent sur les écoles les plus affectées et les facteurs mis en cause. 2-Elaboration de programmes d’intervention pour les différents acteurs dans le milieu scolaire : enseignants.1-une étude à large échelle pour évaluer l’ampleur du phénomène du bullying dans les différentes écoles et paliers de l’enseignement. L’adoption d’attitudes chaleureuses et de respect de l’autre.

Ghomari fawzia Chercheur Université d’Alger Institut des sciences humaines et sociales Département Psychologie sciences de l’éducation et Orthophonie 18 .