«Les retrouvailles seront chaudes avec Coach Vahid»

Le Togolais du CAB avertit : Mani Sapol «Le Togo, ce n’est pas seulement Adebayor»

Salomon Kalou :

convoqué face convoqué à la Bosnie
Yebda se blesse

Halliche

JEUDI 1ER NOVEMBRE 2012 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2091 PRIX 20 DA

MCA

le ministre et la Ligue
«On jouera au 5-Juillet jusqu’à

Ghrib défie

la fin du championnat»
«C’est Raouraoua et non Kerbadj qui fixera la date de la trêve»

Menad veut Zerdab
JSK
USMA

«Je veux le que j’étais prêt à partir si championnat c’était moi le problème» et la coupe»

Courbis

Les 5 vérités de Fabbro «J’ai dit à Hannachi

«On a été trop passifs sur le but de Chafaï» «Je suis convaincu de pouvoir redresser la barre» «L’arbitre nous a lésés» «Je ne marginalise aucun joueur»
USMH

«Si l’éthique est respectée, on peut être champions»

Djarbou

CRB

Gana

«Arena ne restera pas, Gamondi c’est fini et Geiger sera relancé»

02

N° 2091 Jeudi 1er Novemdre 2012

Coup d’œil Équipe nationale

Mesbah en méforme, Cadamuro blessé

Harek, une autre solution
pour Vahid
une autre solution

«Ce serait avec plaisir de revenir en sélection»
voie du maintien. Toutefois, la saison est encore longue et il faudra encore travailler pour atteindre notre objectif. Vous le savez peut-être. L’adjoint du sélectionneur national, en l’occurrence Nordine Kourichi, supervise depuis quelques semaines certains joueurs algériens qui évoluent en Ligue 1 française. Pour l’instant, vous ne figurez pas encore dans sa liste, mais ça ne pourrait tarder avec les belles performances que vous réalisez en ce moment… Vous savez, moi, je fais mes matches et j’essaie toujours de donner le meilleur de moimême pour être toujours aussi bon sur le terrain. Après, si le sélectionneur cherche un joueur sur le couloir gauche et juge utile de venir me superviser, moi, je serai plus que prêt à revenir de nouveau en sélection. Ce sera même avec un grand plaisir. Après, je sais que les générations ont changé et que la priorité du staff technique va surtout pour les jeunes joueurs, afin de mettre en place une équipe d’avenir, mais quoi qu’il en soit, je répondrai toujours présent, si on fait appel à moi. Le côté gauche pose quelque peu problème en ce moment avec Djamel Mesbah qui ne joue plus au Milan AC, et Cadamuro, blessé. Vous pourriez être d’un bon renfort en EN, pas uniquement pour la CAN, mais même après, non ? Inch’Allah, pourquoi pas ? Comme je viens de vous le dire, moi, ce qui me préoccupe le plus, c’est d’être au top chaque week-end, faire mes matches et aider Bastia à décrocher le maintien. Après, il y a un sélectionneur en place et c’est lui qui décide. S’il pense que je peux être utile à la sélection et juge que j’ai les qualités pour intégrer la sélection, j’en serai ravi. Au cas contraire, je continuerai à m’entraîner dur et à travailler pour être encore plus meilleur. L’Algérie a hérité de la Côte-d’Ivoire, la Tunisie et le Togo lors de la prochaine CAN. Quelles sont ses chances durant cette compétition, selon vous ? J’ai vu récemment le match face à la Libye, et je peux dire que l’équipe m’a vraiment plu. Défensivement et même offensivement, on a une équipe très costaude et je pense qu’elle a les moyens d’aller loin. C’est vrai qu’on a hérité d’un groupe très difficile, mais je pense, si on continue avec cet état d’esprit de vainqueur, on est capables de faire quelque chose de bien durant cette CAN. Il faut juste travailler et y croire. Entretien réalisé par Saïd Fellak

Après un début de saison assez difficile, vous enchaînez, depuis quelques matches, d’excellentes prestations en Ligue 1. On imagine que vous êtes satisfait de vos performances ? El Hamdoulilah. C’est vrai qu’au début, j’ai eu quelques difficultés. J’étais blessé à la cheville et je n’étais pas totalement prêt physiquement. l’approche de la CAN, le sélecMais là, je me sens tionneur national, Vahid Halilnettement mieux hodzic, commence à établir et ça commence peu à peu le groupe qu’il enà venir. On visage d’emmener en reste sur quaAfrique du Sud pour retre matches présenter l’EN lors de cette manifestation sans défaite. continentale. Toutefois, la seule inquiéLe weektude qui tracasse le coach bosnien en end derce moment, c’est cette cascade de blesnier, on a sures, qui touche ses joueurs et qui battu risque d’affaiblir davantage les Borchances des Verts dans cette CAN. deaux, Face à la méforme qu’affiche depuis qui a plusieurs semaines Djamel Mesbah au subi par Milan, le retrait de Nadir Belhadj et les l’occablessures à répétition de Liassine Casion sa predamuro, une solution s’offre à Halilmière défaite de la hodzic pour renforcer ce côté gauche saison. de la défense, Fethi Harek, en l’occurEn parlant de ce rence. Ce dernier, qui évolue au Spormatch de Bordeaux ting Club de Bastia, réalise depuis justement, vous avez quelques semaines maintenant d’excelréalisé l’une de vos lentes prestations en championnat de meilleures perforFrance de Ligue 1 et peut du coup être mances au cours de d’un bon renfort en sélection. Harek cette partie… compte, pour rappel, une sélection avec Oui, c’est vrai que je l’EN, c’était en 2008, sous l’ère de Rabah me suis bien senti lors Saâdane. de ce match, mais même celui d’avant Meilleur latéral gauche de L2 face à Ajaccio. Je me sens de mieux en la saison passée, il est en train mieux physiquement, de briller en L1 «J’aimerais et ça se voit sur le terDéjà étincelant lors du précédent exercice avec le club corse, rain. Actuellement, je fais de bons bien que le Fethi Harek avait été élu à la fin de la saison meilleur arrière matches et on gagne, c’est l’essentiel. gauche de L2. Cette saison et pour sa première année parmi sélectionneur vienne Votre club réalise un début de l’élite, le joueur, qui vient de fêter ses 30 ans, réalise depuis championnat assez correct. L’obme superviser pour plusieurs semaines d’excellentes prestations, en témoigne jectif sera d’assurer le maintien, notamment son très bon match face à Bordeaux dimanche voir si je peux être non ? dernier, où il s’était d’ailleurs illustré par une très belle passe Oui, évidemment. On est promus utile à l’EN» décisive sur le premier but inscrit par son équipe. Titulaire inen Ligue 1 cette saison, et on sait tous discutable au sein de Bastia, Harek mérite d’être suivi, ou du que l’apprentissage est difficile. On a moins supervisé par le staff technique des Verts, lui qui s’est dit pris quelques gifles lors des premiers prêt à revenir avec un grand plaisir en sélection. matches, mais depuis, on s’est remis sur les S. F. rails. Actuellement, on est bien et sur la bonne

A

Il est international togolais et il joue au CAB
rience à ce stade de la compétition. Malgré son jeune âge, Mani Sapol Allez-vous compter beaucoup est une pièce maîtresse dans la sélection togolaise. Ayant évolué à Al Itti- plus sur les pros ou les locaux ? Je pense que la sélection togolaise had Libye avant d’atterrir au Chabab restera elle-même. Nous aussi nous de Batna, le joueur se rappelle sommes des mondialistes comme les comme si c’était hier l’attaque dont autres équipes du groupe. On a sa sélection a fait l’objet il y a joué le Mondial 2006. On va deux ans à Cabinda. Il compter sur une sélection évoque dans cet entretien composée essentiellement plusieurs sujets… de joueurs professionVotre sélection n’a pas nels. Les locaux bouété gâtée par le tirage en cleront la liste. se retrouvant dans le Le leader du groupe a groupe de la mort. Qu’en pour nom Adebayor. pensez-vous ? «Je Comment se comJe ne considère pas ce porte-t-il avec les autres groupe comme celui de regrette joueurs ? la mort. Je pense que le beaucoup C’est un joueur très motirage nous a procuré de grandes nations de l’absence de deste et aussi l’un de mes meilleurs amis dans la séfootball, un point c’est Ziani que lection. Il ne se la joue tout. C’est un tirage pas comme une star. C’est normal car nous pouj’aime d’ailleurs l’impression qui vons jouer n’importe beaucoup» se dégage de lui lorsqu’on quelle sélection. le côtoie. Il a bon cœur. Que pensent les TogoTrès professionnel dans son travail. lais de ce tirage ? Il veut toujours nous montrer la voie Du moment que vous avez qualifié de la victoire. Il nous a toujours ce groupe de celui de la mort, cela menés vers le succès car il est aussi veut dire que les quatre sélections la clé de l’équipe. partent à chances égales. Les TogoY a-t-il d’autres stars au sein de lais pensent que nous avons toutes votre sélection ? les chances de passer ce premier Oui bien sûr mais je ne vais pas détour. Ils sont très confiants. Finalement, la qualification se jouera sur le voiler leur nom car nous allons jouer contre vous non ? (Il plaisante) rectangle vert même si, en face, il y Que pensez-vous de l’Equipe naaura des nations qui ont de l’expé-

Mani Sapol : «Nous avons d’autres stars que Adebayor»
comme moi qui n’avait que 18 ans à tionale algérienne ? l’époque. On était dans le car et tout C’est une grande sélection qui fait à coup on a entendu des coups de peur aux autres équipes. Elle est capable de battre n’importe quel adver- feu qui transperçaient la tôle du bus. Des personnes ont succombé à cette saire. Je pense que l’Algérie va jouer attaque et d’autres ont été blessées pour remporter le trophée. Mais ensans que l’on sache jusqu’à présent core faut-il qu’elle le confirme sur le qui nous a attaqués et ce qu’on nous terrain. voulait. Quel est le joueur algérien qui vous Combien de temps a impressionne le plus ? duré cette embuscade ? Incontestablement, c’est Ziani qui, Environs 15mn ou plus. Je malheureusement, ne ne me souviens pas trop fait plus partie de ce «Je ne car je ne veux pas revenir groupe. J’aimais ce joueur depuis qu’il considère sur cet incident. Avez-vous perdu des était à Marseille. Il a pas ce proches ? réalisé un Mondial Des coéquipiers plus âgés honorable. Je ne comgroupe que moi mais qui formaient prends pas les raisons de sa mise à l’écart. comme celui l’ossature. C’était des moParlons de ce qui de la mort» ments pénibles. vous est arrivé à CaLe portier qui a été blessé, binda en 2010… qu’est-il est devenu mainteJe ne pourrais jamais ounant ? blier ce qui s’est passé ce jour-là. Je Il vit en France avec sa famille. Il ne n’arrive pas à effacer ce douloureux joue plus au foot. souvenir de ma mémoire mais je ne Un dernier mot ? veux pas revenir sur les faits car ce Je souhaite bonne chance à l’EN alqui devait arriver arriva et la vie gérienne. Je ne pense pas que ce continue. C’est à cause de cet incigroupe sera celui de la mort mais dent qu’on n’a pas joué la dernière plutôt celui dans lequel on deCAN. A présent, on essaye de survrait voir du beau football et monter tout cela en participant à la que les meilleurs se qualifient. prochaine édition. Entretien réalisé Vous attendiez-vous à un tel au téléphone par scénario ? Nedjmou S. Non jamais ! surtout pour un jeune

N° 2091 Jeudi 1er Novemdre 2012

Coup d’œil Équipe nationale
Côte-d’Ivoire

03

Salomon Kalou : «On respecte l’Algérie,
la Tunisie et le Togo mais on ne craint personne»
Comment jugez-vous le niveau de la Ligue 1 française ? C’est un très bon championnat, très tactique où n’importe quelle équipe peut battre l’autre. En tout cas, je m’y plais. L’actualité, c’est le récent tirage au sort de la CAN-2013. La Côte-d’Ivoire est logée dans la poule D avec le Togo, l’Algérie et la Tunisie. Un commentaire ? C’est une très grosse poule constituée de deux équipes de l’Afrique de l’Ouest et de deux autres de l’Afrique du Nord. La poule est très équilibrée à mon avis. Ça promet ! Craignez-vous particulièrement un pays ? Nous respectons toutes les équipes dans le groupe, mais ne nous craignons personne. Comment entrevoyezles retrouvailles «Ça va être vous Vahid Halilhodzic avec de chaudes (sélectionneur de l’Almatches. retrouvailles gérie) ? Ne trouvez-vous pas ces criavec coach Ça va être de chaudes retiques trop sévères ? trouvailles avec coach Non, parce que c’est le football. Vahid» Vahid, car il nous connaît Les gens ont confiance en mes très bien. Mais il n’y a pas qualités et attendent beaucoup de moi. d’animosité entre nous. Les choses se Je les comprends. Mais la pression que passeront bien. je vis est positive, car elle m’oblige à tra- Quelles seront les erreurs à éviter vailler davantage. pour votre 4e CAN ? Comment expliquez-vous le fait que Il faudra continuer sur notre lancée de vous ayez des difficultés à vous imla dernière CAN en Guinée équatoriale poser à Lille et à faire oublier Haet au Gabon. Il faudra également éviter zard dans le cœur des supporters ? de prendre des buts. Après, nous avons Pour m’imposer à Lille, il faut déjà que des attaquants qui peuvent marquer à j’enchaîne les matches, ce qui n’a pas n’importe quel moment. A quelques sesouvent été le cas jusqu’à présent, en maines de cette CAN, je suis confiant. raison de ma blessure aux ischio-jamIn abidajan.net biers. Laissez-moi le temps de retrouver la régularité. Après, on verra…

Halliche a reçu sa convocation
Alors que beaucoup se demandaient si Rafik Halliche allait être convoqué pour le prochain match amical que disputera la sélection nationale face à la Bosnie-Herzégovine, après qu’il se soit blessé une nouvelle fois, on vient d’apprendre d’une source autorisée que l’ancien Nahdiste est bel et bien retenu pour cette partie amicale. Le joueur a même reçu sa convocation. En l’absence de Bougherra, Bouzid et même Cadamuro dans l’axe, le sélectionneur national n’a pas eu trop le choix que de sélectionner l’actuel défenseur de l’Académica Coimbra, bien que celui-ci ne demeure pas tout à fait au top physiquement. Il passera une échographie dans trois jours pour voir s’il sera apte contre la Bosnie
La convocation de Halliche pour ce match face à la Bosnie-Herzégovine ne signifie pas pour autant qu’il sera certain de jouer. En effet, n’étant pas encore totalement rétabli de sa blessure, sachant qu’il est sorti au bout de 21’ du match face à l’Atlético Madrid jeudi dernier en Europa League et qu’il souffre d’une contracture au muscle Ischio-Jambier, l’ancien pensionnaire de Fulham devrait, selon nos informations, passer une échographie dans trois jours pour constater l’évolution de sa guérison et, surtout, voir s’il fera ou pas le déplacement à Alger et prendre part au match, afin d’éviter l’épisode qu’il a vécu lors du précédent match face à la Libye, quand on sait qu’il s’était déplacé jusqu’à Sidi Moussa pour finalement être libéré dans l’après-midi. Soulignons, toutefois, que d’après une source proche du joueur, cette nouvelle blessure n’est pas aussi grave que la première et que par conséquent, il ne devrait pas être éloigné des terrains pour une longue durée.

Peu épargné par les critiques (souvent acerbes), le nouvel attaquant de Lille (France) connaît un début de saison compliqué. Malgré tout, Salomon Kalou garde la tête froide. Dans cet entretien, il juge aussi la poule des Eléphants, à 81 jours de la CAN-2013.
Comment réagissez-vous aux critiques faites contre vous, après vos débuts difficiles avec Lille ? C’est difficile. Je le concède… Mais face aux critiques, j’essaie toujours de répondre sur le terrain. C’est pourquoi, je continue de travailler très dur à l’entraînement pour réaliser de bons

S. F.

Mesbah toujours blessé
Non convoqué pour le dernier match de championnat disputé face à Palerme avant-hier soir, Djamel Mesbah n’est toujours pas totalement remis de sa blessure contractée à la cuisse, il y a maintenant près d’un mois. Les médias italiens ont souligné, hier, que le latéral gauche milanais n’est pas encore prêt pour la compétition et c’est ce qui explique la décision du staff technique du Milan AC de ne pas faire appel à lui lors des derniers matchs. On ne sait pas encore si Mesbah sera en mesure d’effectuer son retour en Serie A, ce samedi, lors de la réception du Chievo Verone, pour le compte de la 10e journée du championnat d’Italie.

La Côte-d’Ivoire se préparera à Abu Dhabi
elon certains rapports de presse en Côte-d’Ivoire, on apprend que la Fédération ivoirienne de football a déjà tranché concernant le lieu où les coéquipiers de Didier Drogba effectueront leur stage de préparation au mois de janvier prochain, en perspective de la CAN. En effet, la FIF aurait jeté son dévolu, une nouvelle fois, sur un centre sportif de très haut standing qui se trouve aux Emirats Arabes Unis, plus précisément dans la capitale Abu Dhabi. Un centre que l’équipe ivoirienne connaît parfaitement bien, puisqu’elle y a déjà effectué sa préparation pour la précédente édition de la CAN qui s’est tenue en janvier dernier conjointement au Gabon et en Guinée équatoriale.

S

En amical face au RDC le 14 janvier
Durant ce regroupement qui devrait durer une quinzaine de jours, les poulains de Sabri Lamouchi joueront deux à trois matchs amicaux. D’après le site du magazine Jeune Afrique, la Fédération ivoirienne a déjà eu l’accord de son homologue du RD Congo pour organiser un match amical, le 14 janvier prochain. En effet, la sélection congolaise, drivée par Claude Leroy, a elle aussi choisi Abu Dhabi pour effectuer sa préparation à la CAN. S. F.

Yebda se blesse une fois de plus
La chance semble tourner le dos à l’international algérien, Hassan Yebda. En effet, après un retour assez prometteur à l’entraînement collectif, il y a plus de 10 jours maintenant, le joueur s’est de nouveau blessé avant-hier soir, lors d’une séance d’entraînement. En effet, après un exercice de tirs devant les bois, l’ancien Napolitain a ressenti des douleurs au niveau de son genou, ce qui l’a contraint d’arrêter l’entraînement. D’après certains médias espagnols, Yebda aurait eu une petite contracture. C’est donc par mesure de précaution que le staff médical de Granada CF a décidé de le ménager et le soumettre à des soins. Notons cependant que cette petite blessure n’est pas vraiment grave et demeure normale, étant donné que le joueur n’a plus rejoué depuis plus de huit mois. Toutefois, cela risquerait de retarder une nouvelle fois son retour à la compétition.

Tunisie

Trabelsi va rappeler Msakni
Exclu du groupe lors du dernier stage préparatif au match face à la Sierra Leone, en raison de son refus de participer à un spot publicitaire, l’attaquant vedette de la sélection tunisienne et de l’Espérance de Tunis, en l’occurrence Youssef Msakni, ne sera finalement pas sanctionné, puisque la Fédération tunisienne de football, sur intervention du coach national, Sami Trabelsi, a décidé de jeter l’éponge sur cette affaire et d’autoriser le retour parmi le groupe, dès le prochain stage de la sélection. Cette décision est motivée aussi par l’importance de Msakni dans cette equipe tunisienne qui va participer dans deux mois à la CAN en Afrique du Sud. S. F.

Feghouli et Valence prennent option pour la qualif’ Comme rapporté par nos soins, l’international algérien du FC Valence, Sofiane Feghouli, gracié par la Ligue espagnole, après le carton rouge qu’il avait reçu la saison passée en demi-finale face au FC Barcelone, a pris part en tant que titulaire, avant-hier, au match aller des 32es de finale de la Coupe d’Espagne, face à la modeste formation de Llagostera, pensionnaire de la D3 espagnole. L’ancien Grenoblois a joué 68’ de cette partie remportée (0-2) par son team. Avant de retrouver le même adversaire lors du match retour, le 28 novembre prochain à Mestalla, on peut d’ores et déjà dire que le FC Valence a assuré sa qualification pour le prochain tour. Il sera prêt pour le match au sommet de ce samedi La participation de Sofiane Feghouli à ce match de coupe lui a permis de retrouver ses sensations, lui qui avait raté les 3 derniers matches de championnat suite à son expulsion et surtout de se préparer au choc de ce week-end, face au co-leader de la Liga, la surprenante equipe de l’Atlético Madrid de l’intenable Falcao. Une partie qui se jouera à Mestalla et que le FC Valence est condamné à remporter pour ne pas se voir distancer davantage au classement.

Benchikha : «Je souhaite la qualification de une interview accordée au siteTunisie» l’ancien sélectionneur national Abl’Algérie et la internet «Al-Tounsia», Dans
delhak Benchikha,a déclaré que le tirage au sort de cette CAN n’a pas gâté l’Algérie, ni même la Tunisie, mais qu’il espère néanmoins que ces deux sélections passent ensemble pour le prochain tour. «L’Algérie et la Tunisie représentent un seul pays et j’ai trouvé assez dommage que le tirage au sort ait regroupé ces deux sélections. Néanmoins, c’est ça le football, et j’espère qu’on assistera à un vrai match de foot, dans le plus grand fair-play. La partie va sans doute se jouer sur de petits détails et il faudra donc faire très attention pour les deux teams. Je souhaite vraiment que l’Algérie et la Tunisie se qualifient ensemble pour les quarts de finale, même si je sais que ça ne va pas être facile. Tout le monde parle de la Côte-d’Ivoire, mais il ne faut pas sous-estimer le Togo qui pourrait bien créer la sensation», dira l’ancien entraîneur du Club Africain. Notons que celui-ci a fait savoir qu’il avait refusé récemment une offre du club de Bizerte, puisqu’il a décidé pour le moment de continuer sa mission en tant que consultant pour la chaîne qatarie Al Jazeera Sport.

S. F.

S. F.

04

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Coup franc JSK

Fabbro «En tant qu’étranger,
je m’abstiens de critiquer les arbitres, mais il y a des limites à ne pas franchir»
vec du recul, un peu moins de vingt-quatre heures après le match perdu à Bologhine, nous avons sollicité l’entraîneur Fabbro pour nous expliquer les raisons de cet énième échec. D’emblée, Fabbro a tenu à nous dire : «En tant qu’entraîneur étranger exerçant en Algérie, je m’abstiens du mieux possible de faire la moindre déclaration sur le niveau de l’arbitrage. Ma mission consiste à diriger un club sur un plan technique. Néanmoins, je vous assure qu’il y a des limites à tout, ce que nous avons constaté à Alger est loin d’être accepté, nous avons été privés d’un bon résultat. Je n’ai pas pour habitude de chercher des excuses à mes défaites, j’assume pleinement mes responsabilités, mais à ce rythme, je crains le pire.»

En refusant la démission de Fabbro

Hannachi joue la carte de la stabilité
Il y avait de la tension dans l’air, au coup de sifflet final de la rencontre qui a opposé la JSK à l’USMA. L’entraîneur en chef de la JSK, Fabbro, qui a perdu son match aurait, selon des indiscrétions, déposé sa démission au vestiaire expliquant à son président Mohand-Cherif Hannachi qu’il ne pouvait plus travailler dans un environnement pourri, à savoir un arbitrage qui ne cesse de se distinguer par un niveau très bas. Travaillant sous une forte pression depuis le début de la saison, l’entraîneur Fabbro a toujours dépassionné les débats, restant toujours persuadé qu’avec le temps, son équipe allait trouver sa vitesse de croisière. Devant l’obligation de résultat, c’est l’avenir de Fabbro qui a été mis en jeu en cas de faux pas. Par ailleurs, ni la défaite d’hier ni celle face au CRB, quelques jours plus tôt, n’ont précipité son départ. Mieux, le président Hannachi a déclaré en fin de match qu’il refusait catégoriquement le départ de Fabbro et qu’il favorisait la carte de la stabilité au niveau de la barre technique. En réagissant de la sorte, Hannachi n’a pas imputé la responsabilité de la défaite à son entraîneur encore moins aux joueurs, dès lors qu’il a pointé un doigt accusateur senvers l’arbitre Zouaoui qui, selon lui, a privé la JSK d’un meilleur résultat. Conforté dans son poste d’entraîneur en chef des Canaris, Fabbro a devant lui trois jours pour remobiliser ses troupes et préparer du mieux possible le périlleux déplacement à Constantine qui attend son équipe ce samedi. Un match que d’aucuns estiment difficile. Fabbro, qui a été soutenu par Hannachi, trouver les solutions à même de débloquer sa ligne d’attaque et revenir à Tizi avec un résultat positif, le moindre faux pas reléguerait la JSK en bas de l’échelle, ce qui rendra sa tâche beaucoup plus complexe.

A

contents, notamment les joueurs qui ne jouent pas souvent, le technicien italien dira : «Je ne marginalise personne, je mets les joueurs sur un pied d’égalité. Je gère bien le vestiaire, et les joueurs savent bien qu’ils sont là pour travailler dans l’intérêt de l’équipe.»

«Hannachi a été satisfait du rendement de l’équipe, en dépit de la défaite»
Par ailleurs, Enrico Fabbro, s’est expliqué également à l’issue de la rencontre sur cet échec immérité. D’après l’Italien, son équipe était supérieure à l’USMA, laquelle n’a eu qu’une seule occasion nette, durant les 90 minutes de la partie. Néanmoins, il a dit que le président Hannachi a été très satisfait du rendement de son équipe, malgré la défaite. A ce sujet, il dira : «Contre l’USMA, tout a bien fonctionné, sauf les buts. Nous avons largement dominé notre adversaire qui n’a eu qu’une seule occasion pendant toute la partie. Le peu que je puisse vous dire, c’est que le président Hannachi a été satisfait du rendement global de l’équipe. Il a compris que nous n’avons pas été chanceux encore une fois. C’est le plus important.»

«Je remercie Hannachi de m’avoir renouvelé sa confiance »
Pour ce qui est de l’attitude de Hannachi qui ne lui a pas imputé la responsabilité de la défaite, et mieux encore, lui a accordé son entière confiance, Fabbro nous confie : «Je suis content que le président m’ait renouvelé sa confiance, nous avons discuté au vestiaire avant même de quitter le stade de Bologhine, je lui ai dit que si c’est moi le problème, je suis prêt à partir. Sa confiance m’encourage à surmonter cette épreuve et travailler pour chercher des résultats positifs.»

«Même si je n’aime pas critiquer les arbitres, nous avons été lésés contre l’USMA»
Sans doute, l’arbitre Zouaoui n’a pas été à la hauteur. Les responsables de la JSK l’ont pointé du doigt, car il les a privés d’un penalty valable en seconde mi-temps. Selon eux, même le coup-franc, qui a été derrière le premier but des Usmistes n’était pas valable. Poursuivant ses déclarations, Fabbro ajoutera : «Même si je n’aime pas trop critiquer les arbitres, cette fois-ci, nous avons été lésés contre l’USMA. En plus du coup-franc douteux qui leur a été accordé sur l’action du but, le directeur du jeu nous a privés d’un penalty valable. N’oubliez pas aussi que le vestiaire qui nous a été réservé ressemble à une écurie. Si cela continue ainsi, le football demeurera toujours dans l’amateurisme.»

«J’ai revu le match à la télé, on a été trop passifs sur le but»
De retour à Tizi, l’entraîneur Fabbro a revu le match à la télé. Il nous dira : «J’ai eu l’occasion de revoir le match dans son intégralité à la télé. Je vous assure qu’on pouvait revenir d’Alger avec un résultat positif, l’équipe a bien développé son jeu. Le seul point que je regrette, c’est que nous avons été trop passifs sur l’action du but, j’ai même expliqué aux joueurs en réunion ce matin qu’il ne faillait pas perdre la concentration à l’intérieur de la surface de réparation.»

«J’ai visionné quelques matchs du CSC, j’ai donc mon idée sur l’adversaire»
À notre question de savoir comment l’équipe préparait le match du CSC de ce samedi, Fabbro ajoutera : «Nous devons tourner la page et préparer le CSC. Les joueurs ne sont pas démobilisés, au contraire, ils se préparent à se déplacer en conquérants. J’ai visionné plusieurs matches du CSC cette saison, j’ai donc une idée sur l’adversaire. Nous mettrons en place un plan qui nous permettra de revenir avec un résultat positif.»

«Notre effectif est de qualité, je suis convaincu de pouvoir redresser la barre»
A propos du dernier match et beaucoup plus du parcours de son équipe depuis le début de la saison, Fabbro nous dira : «Notre effectif est de qualité, je ne pense pas qu’il y ait un problème à ce niveaulà, je suis même convaincu que tous ensemble, nous saurons améliorer la situation, redresser la barre n’est pas impossible.»

«Tous les matchs sont difficiles, pas seulement celui du CSC»
Avant de conclure, Enrico Fabbro a reconnu la difficulté de tous les matches de championnat, pas seulement du CSC : «Vous savez, je ne pense pas qu’il existe des matches faciles en championnat. Notre prochain match s’annonce d’ores et déjà difficile contre le CSC. Pour cela, nous devons bien le préparer. J’espère qu’on sera efficaces cette fois.»

«Je ne marginalise personne, je gère bien mon vestiaire»
A la question de savoir comment il gérait les mé-

Propos recueillis par Lyès Aouiche et S. Djoudi

L. A.

Retour sur l’annonce de démission de Fabbro
ffecté par cette défaite de trop, le technicien italien, Enrico Fabbro, a annoncé sa démission devant l’ensemble des joueurs, des membres de son staff, des dirigeants et du président Moh Cherif Hannachi. Le coach kabyle n’a pas attendu le lendemain pour le déclarer, puisque dès qu’il est rentré dans le vestiaire, il a provoqué une réunion où tout le groupe était présent. Fabbro a expliqué au président qu’il n’avait plus les capacités morales pour mener à bien sa mission. Après deux défaites de suite en championnat, l’Italien n’arrive plus à trouver les solutions pour obtenir des résultats. Aux yeux de plusieurs observateurs, Fabbro a tout simplement craqué après une semaine sous pression. De retour de Rome dimanche dernier, l’Italien savait qu’il n’avait plus le droit à l’erreur. Certains pensent aussi que Fabbro a été très intelli-

A

geant en crevant l’abcès en premier, histoire de sortir par la grande porte. Il savait que tôt ou tard, le clash allait avoir lieu. Cette fois-ci, Hannachi a agi avec prudence, en refusant la démission de son entraîneur. Il lui a renouvelé sa confiance, du moins jusqu’à samedi prochain face au CSC.

Le coach soupçonne un dirigeant de vouloir le pousser à partir
Depuis le fameux match nul face au MCO au stade de Tizi Ouzou, l’Italien sait qu’il est sous pression et qu’il ne bénéficie plus du soutien de l’ensemble des dirigeants. D’ailleurs, un membre influent au sein de la direction avait même déclaré le lendemain dans les médias que la JSK avait mis fin aux fonctions de Fabbro, chose qui a soulevé la colère de Hannachi. Cette même personne avait

laissé entendre que l’Italien allait gérer son dernier match face à l’USMA, chose qui n’a pas été du goût de Fabbro. Même s’il ne l’a pas déclaré officiellement, Fabbro soupçonne ce dirigeant de vouloir à tout prix le pousser à partir, du moment que c’est un membre influent au sein de la direction et proche de Hannachi.

«Si c’est moi le problème, je pars»
Lors de cette réunion d’aprèsmatch, Fabbro n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. C’est en présence des joueurs que l’Italien a annoncé sa démission. Il a dit clairement au président ceci : «Cela fait quatre mois que j’entraîne l’équipe et j’ai tout fait pour que la JSK réapprenne à gagner. Ce soir, je suis affecté par cette seconde défaite de suite. Nous jouons bien,

mais nous n’arrivons pas à inscrire des buts. Je n’ai plus l’énergie de continuer. Si c’est moi le problème, je pars. J’ai décidé de démissionner de mon poste d’entraîneur en chef. Je ne connais que vous (président, ndlr) et je tenais à vous le dire devant l’ensemble des joueurs et des membres de mon staff. Je n’ai de problème avec personne, ni avec Karouf, ni avec un autre membre de mon staff ou mes joueurs. Je n’ai connu que des hommes à la JSK.» Ce n’est qu’après l’annonce de la démission de Fabbro que le président Hannachi a pris la parole à son tour en rejetant cette décision. Hannachi a expliqué à son entraîneur que ce n’était pas le meilleur moment d’annoncer sa démission et que l’équipe avait encore besoin de ses services. L’Italien devrait donc poursuivre sa mission jusqu’à samedi prochain face au CSC. A. C.

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Coup tordu JSK Les deux joueurs ne s’adressent plus la parole

05

La JSK pénalisée à cause du conflit Belkalem-Rial
ls étaient tout simplement nuls ! Les Kabyles ont essuyé une nouvelle défaite en championnat face à l’USMA mardi dernier, pour le compte de la mise à jour de la 7e journée de Ligue 1. Contrairement aux habitudes, cette fois-ci, ce sont les 3 compartiments de jeux qui sont passés à côté de la plaque. Après deux succès de suite en championnat, les Kabyles sont devenus méconnaissables face au CRB et l’USMA. Le plus inquiétant, c’est qu’en plus du souci de l’attaque qui ne marque plus, la défense régresse. Après le but encaissé dans les dernières minutes face CRB, voilà que la JSK a de nouveau encaissé un but sur balle arrêtée. Au lieu de contester la position de hors-jeu, les joueurs feraient mieux de justifier l’absence de marquage des joueurs usmistes, puisque Chafaï et Deham étaient complètement démarqués. Désormais, c’est la paire axiale Belkalem-Rial qui suscite la plus grande inquiétude. La paire en question, qui s’est bien débrouillée ces deux dernières saisons, ne fonctionne plus, malheureusement. Il n’y a qu’à voir les erreurs à répétition, pour constater que le rendement de Belkalem et Rial n’est plus ce qu’il était. Le rendement médiocre des défenseurs aurait pu faire plus de dégâts, après la bourde de Rial en fin de match. Heureusement que Gasmi a fait preuve de manque d’efficacité, en ratant le cadre. Avec ce rendement médiocre durant deux matchs de suite, l’ensemble des observateurs pensent qu’il est temps de changer les choses pour le bien de l’équipe, car la mésentente entre Belkalem et Rial ne prendra pas fin de sitôt.

I

L’action du coup franc, une preuve de leur mésentente
Alors qu’il restait quelques minutes à jouer, la JSK a bénéficié du dernier coup franc dangereux dans ce match à l’entrée de la surface de réparation. Et au moment où Rial et Bencherifa étaient en discussion pour décider qui d’entre eux va l’exécuter, Belkalem n’a pas trouvé mieux que de tirer en envoyant le ballon dans les décors. Une action qui a soulevé la colère des joueurs et du staff, puisque même Karouf s’est levé de son banc de touche pour engueuler le joueur. Une action qui n’a échappé à personne. Et lorsque Rial est allé s’expliquer avec Belkalem, ce dernier n’a pas mâché ses mots. Cette fois, l’international algérien ne peut pas nier les faits puisqu’il était en grand plan sur l’écran lorsqu’il s’est accroché verbalement avec son partenaire.

Fabbro aura-t-il enfin le courage d’apporter des changements dans l’axe ?
Lorsqu’on ne communique pas sur les actions de jeu, on finit par commettre des erreurs de marquage. Avant chaque coup franc exécuté côté adverse, Belkalem et Rial ne savent même pas s’ils vont jouer le hors-jeu ou pas ! Pour l’intérêt de la JSK, les choses ne peuvent plus continuer ainsi. Pour les heures qu’ils lui restent à la JSK, Fabbro devrait au moins avoir le courage d’apporter des changements dans l’axe. S’il faut les sanctionner, qu’il le fasse. Et s’il doit les réconcilier, qu’il le fasse. En fermant les yeux sur cette affaire, les choses risquent de s’aggraver davantage.

Entraînement léger hier
Les Canaris ont effectué hier matin une séance d’entraînement très légère. Le staff technique a proposé quelques exercices de relaxation, avant de terminer par un footing léger sous la conduite de Mauro.

Les Canaris effectueront leur Trois joueurs ne se sont pas entraîdernière séance d’entraînement nés avec le groupe, hier, se contentant à Constantine. Fabbro et Karouf de suivre la séance en tenue de ville. Il insistent pour que l’équipe trouve s’agit de Khellili qui nous a confié qu’il un créneau horaire, une fois arriKhellili grippé, souffrait d’une légère grippe, Mazari vée à là-bas, pour apporter les derMekkaoui touché qui a travaillé seul avant l’arrivée niers réglages. La direction a déjà du groupe, et Mekkaoui légèà la cheville pris ses dispositions pour trouver rement blessé. Les deux défenseurs des un terrain d’entraînement à Constantine. Canaris, Sofiane Khellili et

Mekkaoui, Mazari et Khellili en tenue de ville

Ultime séance à Constantine

Deux axiaux qui ne communiquent pas sur le terrain !
C’est sans doute la pire chose qui puisse arriver dans une équipe. Difficile de l’admettre, mais c’est la triste réalité malheureusement. Comment deux joueurs qui évoluent côte à côte depuis plus de deux ans au sein de la même équipe ne communiquent même pas sur le terrain ? Ce n’est un secret pour personne, Belkalem et Rial se font la gueule depuis l’incident de la saison dernière à Sétif. Leur mésentente sur le terrain saute aux yeux. Les deux joueurs s’évitent et font semblant de jouer le jeu lorsqu’ils sont sur le terrain. Mais les choses ne sont pas aussi simples. Certains joueurs qui ont souhaité garder l’anonymat affirment que le conflit entre Belkalem et Rial pénalise l’équipe.

Khellili a largement sa place
N’est-il pas le bon moment de lancer enfin Khellili dans le bain ? L’international militaire mérite amplement sa place dans cette défense qui inquiète de match en match. Marginalisé depuis le coup d’envoi de la Ligue 1, Khellili a au moins la rage de bien faire, contrairement aux joueurs qui enchaînent les matchs sans convaincre. Aux yeux de plusieurs observateurs, Fabbro doit révolutionner son équipe face au CSC. Si ça marche, tant mieux pour lui et son équipe. Et si ça ne fonctionne pas, on dira au moins qu’il aura tout essayé pour sauver la JSK. A. C.

Zinedine Mekkaoui, n’ont pas repris les entraînements, hier. Le premier souffre d’une grippe et le second a été touché à la cheville la veille contre l’USMA. Le staff technique a ménagé les deux éléments, présents au stade en tenue de ville.

Benlamri

«On laisse Zouaoui à sa conscience»
L’arbitre de la rencontre est passé à côté. En fermant les yeux sur un penalty valable et en n’ayant pas sifflé plusieurs fautes, il a beaucoup influé sur la partie. Je ne cherche pas des excuses pour expliquer la défaite, néanmoins avec une meilleure qualité d’arbitrage, on n’aurait pas été privés d’un résultat positif. Tout ce que je peux vous dire, c’est que nous laissons l’arbitre à sa conscience. Vous étiez à plusieurs reprises sur le point d’ouvrir le score et prendre l’avantage, malheureusement pour vous, vos tentatives sont restées vaines... C’est regrettable. Je vous l’accorde, nous nous sommes procurés beaucoup d’occasions de but notamment en première mi-temps, malheureusement elles n’ont pas été bien exploitées. Je le regrette amèrement car à force de rater c’est l’adversaire qui en a profité pour revenir dans un match que nous avons mieux géré. Cette défaite aura-t-elle des incidences sur le mental du groupe, surtout qu’un autre match vous attend samedi face au CSC ? Nous devons vite oublier ce revers et préparer notre prochain match. Les matches se succèdent et on est tenus de bien gérer cette phase. Il y a un match à préparer, on doit se mobiliser. Même amoindris sur le plan mental, il est de notre devoir de recouvrer nos esprits et aller de l’avant. Ça ne sert à rien de se lamenter, il faut se racheter. Gardez-vous l’espoir de remonter au classement d’ici à la fin de la phase aller ? Je suis persuadé qu’on a les moyens de revenir en haut du tableau. Il nous reste encore des matches à jouer avant la fin de la phase aller, nous déploierons notre énergie pour parvenir à occuper une place honorable. Vous avez été le meilleur joueur sur le terrain, vous avez gagné tous vos duels, un commentaire ? Je n’ai pas pour habitude de commenter mon rendement personnel, je laisse les observateurs faire leur propre jugement, moi je fais mon travail sur le terrain et je me donne à fond pour convaincre et honorer la confiance placée en moi. Je ne pense pas faire plus que mon devoir. En jouant à la JSK, le maillot doit être mouillé à la fin du match et je continuerai toujoursà le faire avec la même détermination. Le match du CSC étant prévu pour samedi, aurezvous suffisamment de temps pour vous préparer ? C’est vrai qu’en jouant mardi, nous serons moins frais physiquement que notre adversaire, le CSC, qui est resté au repos. Néanmoins, on saura récupérer le plus vite possible et partir à Constantine pour réaliser un bon résultat, nous en avons les moyens. Les joueurs sont tous dépités, mais ils n’abdiqueront pas. Entretien réalisé par Lyès A.

Entraînement à 16h aujourd’hui
Le staff technique kabyle a programmé une seconde séance aujourd’hui à 16h. Il est question de travailler un peu plus l’efficacité devant le but et préparer le schéma qui sera mis en place après-demain face au CSC.

Départ pour Constantine demain à 9h
Les Canaris envisagent de se déplacer par route à Constantine, demain à 9 h. La liste des 18 joueurs concernés par le match sera communiquée ce soir après l’entraînement.

Encore une fois, la JSK rate un match qu’elle a bien commencé. On vous sent démoralisé, quel est votre commentaire ? Croyez bien que je suis très déçu par le résultat final de la rencontre. Nous ne méritons vraiment pas de perdre de la sorte et mes dires vous seront confirmés par tous les présents. Nous avons bien joué, malheureusement des paramètres extrasportifs ont fait que nous rentrons à Tizi défaits, c’est malheureux ! Vous voulez, peut-être, parler de l’arbitrage que vos responsables ont décrié ? Oui, je pense que tout le monde a vu le match qui a été retransmis à la télévision.

06

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Coup triple JSK

Après une réunion de plus de 30 minutes au vestiaire...

Les 3 remarques de Fabbro aux joueurs C’
est dans une ambiance morose et sous un temps pluvieux que les Canaris ont repris l’entraînement, hier matin, au lendemain de la défaite face à l’USMA. Comme il fallait s’y attendre, Fabbro a tenu à discuter avec ses joueurs au cours d’une réunion qui aura duré plus de trente minutes au vestiaire. En effet, Fabbro, qui a revu le match à la télé, a retenu plusieurs remarques. Ainsi, il a voulu remobiliser ses troupes tout en revenant sur les principales remarques. taine déconcentration de ses joueurs qui ont laissé pas moins de trois joueurs sans marquage : «On a pris un but qu’on pouvait éviter, je considère que vous avez manqué de concentration. Dans ce genre de situation, il ne faut jamais laisser l’adversaire libre sans couverture devant le gardien de but, on a trop facilité la tâche à leur joueur qui ne s’est pas gêné pour envoyer le ballon au fond des filets. J’exige de vous plus de vigilance dans la surface de réparation.» ceptable. Pour preuve, il n’y a qu’à voir le nombre d’occasions qu’on se crée durant le match pour confirmer mes dires. Je suis persuadé que nous avons les moyens de revenir en haut du tableau, pourvu que vous gardiez votre mobilisation», a ajouté Fabbro.

Les Canaris dans l’impasse !
est le flou total à la JSK. Après une défaite amère concédée à domicile contre le CRB dans le temps additionnel, les coéquipiers de Fayçal Belakhdar voulaient réapprendre à gagner en allant chercher un bon résultat à Bologhine. Seulement, rien n’a fonctionné comme prévu. La JSK, qui traverse une période très délicate ces derniers jours, a été prise au piège par les Usmistes de Soustara, lesquels, malgré leur moyenne prestation, ont réussi l’essentiel. Un but à zéro aura été suffisant aux Rouge et Noir pour se réconcilier avec leurs supporters, lesquels n’espéraient que battre la JSK pour se relancer en championnat. De leur côté, les Kabyles, malgré une légère domination, ne pouvaient mieux faire que de rentrer à Tizi bredouilles, tout en espérant retrouver le sourire. D4ailleurs, Enrico Fabbro a annoncé sa démission juste après le match d’avant-hier, mais Hannachi lui a accordé un autre sursis. Désormais, il faudra avoir toujours la tête haute et de ne jamais baisser les bras, d’autant plus que nous sommes à peine à la 8e journée et rien n’est encore joué. Avec plus de volonté et de solidarité, la JSK retrouvera sa vraie place.

C’

L’équipe joue bien, mais…
De l’avis de tout le monde, la JSK développe un très beau football ces derniers temps. En effet, la formation kabyle avait été à la hauteur contre la JSMB et le CRB. Avant-hier, les poulains d’Enrico Fabbro avaient dominé l’équipe usmiste qui n’a pas réussi à imposer son jeu, tout au long de la partie. «On joue bien, mais l’efficacité devant les bois nous fait toujours défaut», disait l’entraîneur de la JSK, après la défaite.

3- «Arrêtez de discuter les décisions de l’arbitre, les cartons nous pénalisent»
La troisième et dernière remarque, plutôt recommandation, de Fabbro est relative aux cartons dont les joueurs écopent souvent gratuitement, notamment en discutant les décisions de l’arbitre. Pour Fabbro, il est inutile de parler lorsque l’homme en noir a sifflé et que les avertissements ne sont pas faits pour arranger les affaires de l’équipe. «J’ai remarqué aussi que certains d’entre vous discutent beaucoup les décisions de l’arbitre, les cartons dont vous écopez ne nous arrange pas, pis encore, ça nous prive de vos services en cas de cumul. Et c’est embêtant», a déclaré Fabbro.

Les dirigeants ne veulent plus de Zouaoui
Dernièrement, la JSK a été lésée par l’arbitrage scandaleux. Après tout ce qui s’est passé contre le CRB, l’arbitre Zouaoui a, selon les responsables kabyles, été vicieux. En plus des fautes imaginaires qu’il sifflait à tort et à travers, Zouaoui a privé la JSK d’un penalty valable en deuxième mitemps, suite à une faute commise par Koudri sur Bouaïcha dans la surface de réparation. Rappelons que les Canaris ont longuement contesté le but de Chafaï qui, d’après eux, se trouvait en position de hors-jeu.

1- «Le but est venu dans un moment de déconcentration, il faut y remédier»
Le premier sujet qu’a abordé Fabbro avec ses poulains est le but encaissé par les Usmistes. À ce propos, il expliquera aux joueurs que malgré tout ce qui a été dit, les Canaris ont une part de responsabilité. En revoyant les images à la télé, Fabbro a constaté qu’il y avait une cer-

2- «Vous développez un meilleur jeu que l’adversaire, il vous manque l’efficacité»
Le deuxième point que le technicien italien a jugé nécessaire de développer avec les Canaris porte sur la qualité du jeu que la JSK développe depuis le début de saison, laquelle, selon Fabbro, est meilleure que celle des clubs qu’il a déjà affrontés. «Pour ce qui est de votre jeu, je n’ai vraiment rien à vous reprocher, vous faites de votre mieux et vous développez un jeu ac-

L. A.

les jambes aux coupe, ier ka s confi Le port r, avec le gro e de ville. De le moral équipiers de Hamza nu vait , hie te a é Ziad, lesquels ont entraîn la séance en ue le joueur et reprendre q lité de s ont confié a vec repris, hier matin, le a tenue ou nfiler s hange verbal ire n ’e d chemin de l’entraîdences vant même d ite à l’éc Il faut f. u a nement, en prévià plat, aînements, s ourad Karou gatifs qu’a M les entr eur-adjoint, sion du déplacement ltats né e, et rs résu B, à domicil é în ernie l’entra à Constantine. Une deux d e au CR nt port que les és la JSK fac Bologhine, o rencontre que les Kaeurs et istr r, à hie s jou enreg byles ne doivent absolu, avant- au mental de techl’USMA du staff ment pas perdre. coup mbres n sale u des me ique. S. Djoudi à celui n

Après deux défaites de Que sé suite, les joueurs de la JSK as p auront-ils le moral pour s’est-il azari défier le CSC ? Le revers avant-hier entre M uf ? s’est pas concédél’USMA aurait, rboMazari, ne l’intégra- contre certainement, scié etbKa a il il a suivi yle, N -

Se racheter à Constantine, une obligation !

A. Y.

Merveilleux sont les supporters de la JSK ! Même si le match n’a pas été programmé à Tizi Ouzou, les amoureux de la JSK ont, quand même, tenu à se rendre au stade Omar-Hamadi de Bologhine, pour donner un coup de pouce à leur équipe, laquelle avait besoin d’encouragements pour retrouver le moral. D’ailleurs, ils avaient rempli la tribune qui leur a été réservée. Au cours du match, les inconditionnels kabyles n’arrêtaient pas de soutenir leur formation, avec des chansons et des applaudissements nourris, et ce, durant toute la rencontre. Après le but encaissé en seconde période et au moment où on s’attendait à ce qu’ils quittent le stade, en boudant leur équipe, ces derniers tenaient à suivre la rencontre jusqu’à la fin. Savez-vous pourquoi ? Tout simplement pour applaudir les joueurs de la JSK car, il faut le dire, ces derniers ont livré un excellent match contre l’éternel rival. Lorsque nous nous sommes entretenus avec eux, ils étaient tous unanimes à dire que la réaction des fans les a réconfortés. Autrement dit, leur réaction, en fin de match, ne fera que du bien aux coéquipiers de Remache, lesquels feront, certainement, de leur mieux pour se ressaisir contre le CSC. Profitant de notre présence sur les lieux, nous avons jugé utile de recueillir certaines déclarations de joueurs.

Ils ont applaudi les joueurs, malgré la défaite

Remache : «On se rachètera, c’est promis»
L’autre élément que nous avons sollicité à propos des applaudissements des supporters n’est autre que Remache. L’ailier droit kabyle, qui a apprécié la réaction des fans, nous dira : «Sincèrement, le public de la JSK mérite tout le bonheur du monde. On aurait aimé se racheter pour leur offrir une victoire contre l’USMA. Dommage ! Je tiens à leur dire que la JSK restera toujours debout et que l’équipe finira par se retrouver. Encore un grand merci pour vos encouragements. Bravo !»

Sedkaoui : «C’est génial de leur part»
Quant à Kaci Sedkaoui, qui a été époustouflant à la récupération aux côtés de Tayeb Maroci, le geste des supporters ne l’a pas trop surpris. D’après ses dires, les fans connaissent parfaitement bien le football. Selon lui, la JSK a livré un excellent match, sans pour autant pouvoir inscrire le moindre but : «Vous savez, la réaction des supporters ne m’a pas trop surpris. Nos fans connaissent bien le football. Ils se sont rendus compte que nous étions à la hauteur. Je tiens à les féliciter pour leur initiative qui nous nous fera que du bien. C’est génial de leur part.»

Belakhdar : «Merci à notre public !»
Flamboyant contre la JSMB et le CRB, l’ex-joueur du MCEE, Fayçal Belakhdar, qui a été crédité d’une prestation moyenne contre l’USMA, a remercié les supporters de la JSK, lesquels se sont rendus en force à Bologhine. Il dira que leur réaction à la fin du match ne pourra être

S. Djoudi

Hadiouche

Les supporters décidés à soutenir leur équipe

que bénéfique à l’équipe : «Sincèrement, je ne sais plus ce qui nous arrive. On perd, pourtant on pratique du beau football. Je profite de cette occasion pour remercier les supporters qui nous ont chaleureusement applaudis, malgré la défaite. Ils méritent tout le bonheur.»

«C’est une période difficile»
Que pouvez-vous nous dire sur cette seconde défaite de suite concédée contre l’USMA ? C’est vraiment difficile de digérer une telle défaite. Nous avons dominé notre adversaire, qui n’a eu qu’une seule occasion durant les 90’ de jeu. Toutefois, je tiens à vous dire que l’arbitre n’était pas trop correct. Il nous a privés d’un penalty valable, en seconde période. Ne trouvez-vous pas que vous étiez capables de renverser la situation à n’importe quel moment de la partie ? Oui, comme je viens de vous dire, nous avons livré une très belle première mi-temps. Après le but encaissé, nous avons essayé de revenir dans le match, mais c’était trop difficile. Il faudra, désormais, oublier ce résultat et préparer sereinement la suite du parcours. Un match important contre le CSC nous attend samedi. J’espère pouvoir nous racheter pour nous réconcilier avec nos fans. L’équipe ne marque désormais plus, un commentaire ? Et pourtant, on joue parfaitement bien. Contre le CRB, nous étions à la hauteur, sans pouvoir inscrire le moindre but. La même chose face à l’USMA où nous avons eu quelques occasions de scorer, en vain. Désormais, nous devons être plus concentrés dans les prochains matches et ce, pour retrouver notre efficacité le plus vite possible. Vous allez vous envoler à Constantine demain. Comment s’annonce pour vous cette empoignade ? Ce n’est pas seulement cette rencontre qui s’annonce difficile, mais toutes les confrontations. Notre prochain adversaire développe un beau football. Nous allons bien nous préparer pour éviter une autre défaite. Entretien réalisé par S. Djoudi

Condoléances
La famille Benamara est en deuil ! C’est avec affection que nous avons appris le décès de Mohamed Benamara, âgé de 72 ans. En cette douloureuse circonstance, les Benamara d’Alger, de Bou Ismaïl, de Tazmalt et de Aïn El Hammam présentent leurs sincères condoléances à la famille du défunt. L’enterrement aura lieu à Béni Mohamed, le 2 novembre. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Courbis «Je viens pour corriger pas pour construire» R
olland Courbis, le nouvel entraîneur de l’USMA a donné sa première conférence de presse, à l’issue de la victoire de son équipe contre la JSK. D’une durée de 45 minutes avec l’accent propre des habitants du sud de la France, Courbis parle des objectifs qu’il a sans doute tracés avec les propriétaires du club de Soustara. «Je ne viens pas pour construire une équipe. Ce genre de travail ne se fait pas à presque la moitié du championnat. Mais je viens pour apporter des corrections et pour gagner le maximum de matchs en championnat. Et arriver à classer l’USMA parmi les meilleurs.» Coupe de la CAF et la Ligue des Champions seront prises en compte de manière intelligente. Gagner en expérience, et permettre à certains joueurs d’avoir des matchs dans les jambes. On jouera le jeu et essayerons de gagner nos matchs. Mais, sans plus.»

Coup osé USMA

07

lon et on s’est créé de nombreuses occasions dont l’une a été transformée en but. C’était l’essentiel dans un match difficile, contre un gros morceau.»

«J’ai atteint 18 fois sur 22 mes objectifs, c’est dans cet esprit que je suis là»

«Tlemcen au repos observait notre tactique de jeu»

«Le championnat et la coupe principaux objectifs de la saison»
Quant aux objectifs de la saison que le coach a tracés avec les Haddad, Courbis les classe par priorité. «Les principales compétitions sont le championnat, d’abord, ensuite la Coupe d’Algérie. Les autres compétitions ou l’USMA est encore en lice ne sont pas plus importantes que ça. Nous nous concentrerons sur le championnat et y mettrons de notre mieux pour gagner le maximum de matchs.»

Courbis ne tourne pas autour du pot, il a des réponses directes et sans ambages. Comme par exemple celle concernant la durée de son séjour à Alger en tant que patron de l’USMA. «J’ai signé un contrat de 18 mois, je ne suis pas ici pour construire une équipe ou faire de la formation et travailler à long terme. Je viens gagner des titres. J’ai atteint mes objectifs 18 fois sur 22 et je tâcherai de réussir cette fois encore.»

«La victoire contre la JSK c’est Dziri et nous étions meilleurs en 2e mi-temps»
Concernant son premier match à la tête des Rouge et Noir, Courbis rend hommage à Dziri et explique que la victoire revient à l’ancienne vedette de l’USMA et aux joueurs aussi. «C’est Dziri qui avait la charge de former le onze titulaire, et c’est lui qui a procédé aux changements. Le mérite revient, aussi, aux joueurs qui sont à féliciter.» En ce qui concerne le match proprement dit, Courbis juge qu’il était moyen, avec par moments des temps forts en faveur de l’USMA et de la JSK. «En première mi-temps, nous avions commis des erreurs et on n’a pas bien joué. Mais en seconde période, on a eu une meilleure réaction, on a pris possession du bal-

Comme il l’explique, le coach de l’USMA craint la fatigue à force de jouer des matchs sur une courte période. «La fatigue des joueurs est à prendre en ligne de compte. Parce que je constate que les joueurs ont joué beaucoup de matchs sur une courte période. Ça peut influer sur le rendement des joueurs. J’ai fait reposer Deham parce qu’à 35 ans, il a besoin de récupérer ses forces pour être prêt dans trois jours et son remplaçant va pouvoir profiter de temps de jeu. Pendant ce temps, Tlemcen était au repos et nous observait à la télévision pour mieux étudier notre tactique»

«Le tartan est un souci, je ne veux pas un autre cas Andréa»
Courbis n’aime pas le tartan. Pour le coach des Rouge et Noir, il est la cause des blessures. «Le tartan est un problème sérieux. Je ne veux perdre d’autres joueurs comme c’est le cas avec le Malgache (Andréa, Ndlr). On peut faire avec les problèmes de la programmation et de la fatigue, mais si on rajoute les problèmes que peut nous causer le tartan cela va compliquer encore plus notre tâche. » Youcef K.

«La Ligue des champions arabe et la Coupe de la CAF pour mieux nous préparer, sans plus»
Pour être plus précis, l’USMA est concernée par deux autres compétitions, celles de la Coupe de la CAF et la Ligue des champions arabe. Courbis veut faire profiter l’ensemble de son effectif de ces compétitions et permettre à son équipe de gagner en expérience. «La

Pour battre la JSK, les joueurs de l’USMA se sont retrouvés dans l’obligation de fournir des efforts remarquables durant toute la partie. En «Heureux d’avoir contribué à la victoire de mon équipe» effet, le staff technique mise plus que jamais sur la récupération, ces derdynamique. On doit Vous avez finalement niers jours, du moment que les coSoulagement ! Les supconfirmer que notre eu le dernier mot lors équipiers de Hamza Koudri, qui ont porters usmistes se sont succès face à la JSK, de ce Clasico face à la urs matches, en passant par retrouvés contraints de n’est pas le fruit du livré plusie JSK. Quel est votre un long voyage en Mauritanie, prépacompter avec les doigts hasard. Si on arrive commentaire sur ce rent d’ores et déjà une autre empoiles dernières secondes du à reproduire la match ? gnade ce samedi contre le WA match contre la JSK, même prestation Il faudrait dire que Tlemcen. Autrement dit, le staff tech- d’autant plus que les Kaque lors du classico, nous n’avions pas tellenique n’aura que deux jours pour re- byles étaient tout proches je suis persuadé ment le choix que de mobiliser les joueurs et mettre en de l’égalisation dans le qu’on empochera les gagner ce match. Après place un autre dispositif tactique dans temps additionnel. En trois points de la vicavoir raté tous nos renle but de surprendre les Widadis qui effet, après un nul et une toire. Pour jouer le contres à domicile, on traversent une période délicate depuis défaite au stade Omartitre, il faut gagner à était vraiment sous l’entame de la saison. domicile. Le calcul Y. K. Hammadi de Bologhine, pression. Je suis heules coéquipiers de Chafaï, est simple. reux pour la victoire, qui étaient dos au mur, Dziri : Le WAT traverse car elle était impérative. ont su profiter de «J’apprendrai aux une situation diffiCela va nous permettre l’unique occacôtés de Courbis» de bien enchaîner la cile. Pensez-vous sion pour ouvrir Billel Dziri se dit disponible compétition. Il va falque c’est un avanle score et offrir pour fructifier son expérience loir maintenir cette dytage pour vous ? aux fans une auprès d’un entraîneur dont la namique de bons La JSK n’est plus une équipe Non, du moment première victoire renommée a dépassé l’Hexagone résultats, car la seule chose à présenter. Ce qui est certain, que toutes les renat home. Seule: «Je ferai de mon mieux pour qui compte aujourd’hui, c’est c’est que ça n’a pas été une contres seront diffiment, rien n’est aider Courbis dans sa tâche. Je de se replacer sur le podium. chose facile. Nous avons ciles et toutes les encore acquis, profiterai de sa riche expérience trouvé pas mal de difficultés, équipes se valent. Quel a été votre sentiment du moment sur les terrains pour continuer notamment en première péNous sommes lorsque vous avez inscrit le qu’un très grand à apprendre.» riode. Mais par la suite nous l’équipe à battre en but de la victoire ? travail attend le avons repris confiance en championnat, et tout le C’est une sensation vrainouvel entraîneur, Cournous. Le fait de n’avoir gagné monde nous attend au ment unique. Je suis très heubis, qui a débuté officielGasmi : aucun match à Bologhine a tournant. L’erreur est de reux d’avoir contribué au lement ses fonctions, beaucoup pesé sur le moral. Il «Je n’en ai pas prendre le WAT de haut. succès de mon équipe. Je suis hier. Le prochain match fallait gagner cette fois-ci. Nous avons vécu l’expécru mes yeux après un joueur qui aime tenter sa de championnat contre C’est ce que nous avons fait. Je rience avec le CABBA, chance devant. Lors de l’acle WAR sera celui de le ratage» tiens à dire que mon but est qui nous a battus detion du coup franc, j’ai suivi la confirmation pour Gasmi avait le but au bout du pied valable et qu’il n’y avait pas de vant nos supporters. parfaitement bien le ballon. Je les Rouge et Noir, lesquand il s’est présenté seul devant le position de hors-jeu. Il n’y a Cette fois-ci, il va falme suis bien démarqué des quels, désormais, gardien de la JSK. Il répond désaprien à dire à ce sujet. loir tout donner car défenseurs, et j’ai mis le baln’auront plus le droit pointé, mais garde le sourire : «Je n’archaque point à son Vous allez affronter le lon au fond. Que ce soit moi à l’erreur s’ils veulent rive pas à croire comment j’ai pu rater importance avant la fin WAT ce samedi. Pensezou un autre, l’important est garder un espoir de se cette occasion. Je croyais avoir fait de la phase aller. d’avoir gagné cette rencontre. rapprocher des leaders. vous réaliser votre second l’essentiel, mais des fois, quand Entretien réalisé par succès à domicile ? le ballon ne veut pas renL’attaque pose Comment avez-vous Youcef Koudri Je le souhaite. Il est plus trer, on n’y peut toujours problème trouvé votre adversaire ? difficile de rester dans cette rien.» Nul doute que le comButeur décisif lors du Clasico face à la JSK, le défenseur central usmiste, Chafaï s’est dit très réjoui de cette victoire. L’international algérien estime que l’USMA devait gagner ce match pour éviter de replonger dans la crise.

Chafaï «On voulait ce er
1 succès à Bologhine»

La récupération, l’autre souci du chef !

Deux matches en trois jours

Un grand chantier
partiment offensif de l’USMA ne fonctionne plus convenablement ces derniers temps. Malgré la présence de Deham, Seguer, Djediat et Feham, il aura fallu attendre une réaction d’un défenseur pour débloquer la situation contre la JSK. Autrement dit, le premier responsable à la barre technique, Courbis, et son adjoint Dziri, devraient régler ce problème d’attaque, avant que ce soit trop tard. Avec un tel effectif, les supporters exigeront automatiquement de jouer les premiers rôles. Cependant, pour y arriver, il faudrait être tout le temps efficaces.

attend Courbis

La défense tient bon
Contrairement au compartiment offensif qui se cherche toujours, les milieux de terrain, à l’image de Koudri et Bouchema, et les défenseurs, Khoualed et Chafaï, tiennent convenablement leur rôle. La preuve, le staff technique ne pourra être que satisfait de leur rendement, en attendant une amélioration au niveau de l’attaque. Y. K.

08

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Coup risqué MCA

La présence de Hachoud et probablement Chaouchi à la CAN pourrait pénaliser le Doyen
La Ligue nationale a fixé la date de la trêve hivernale qui s’étalera du 29 décembre au 19 janvier. Vingt jours qui paraissent insuffisants dans la mesure où l’aventure africaine des Verts au pays de Nelson Mandela débutera le 22 janvier 2013. Et avec Abderrahmane Hachoud en équipe nationale et probablement Fawzi Chaouchi, le Mouloudia pourrait attaquer la seconde partie du championnat sans deux cadres de l’équipe. Dans le cas où le calendrier serait maintenu, Djamel Menad devra affronter le Widad de Tlemcen, la JS Saoura et la JSMB sans Hachoud et Chaouchi. Le derby face à l’USMA n’entre pas en ligne de compte car le club de Soustara possède dans ses rangs plus de cinq internationaux, ce qui plaide pour le report de ce rendez-vous. Du côté des pensionnaires de Cheraga, on compte sur le premier responsable du football national pour trouver une solution à même d’arranger toutes les parties.

Menad veut faire venir Zerdab au mercato
Actuellement en difficulté dans son club du FC Rouen, Zahir Zerdab n’a plus été convoqué depuis cinq matches de championnat. Une situation qui n’a pas laissé indifférent Djamel Menad qui connaît parfaitement les qualités du joueur émigré, meilleur passeur de la JSMB. Seulement, le club béjaoui cher à Tiab lorgne lui aussi sur le meneur de jeu qu’il veut récupérer lors du prochain mercato hivernal.

Kerbadj : « Dès mon retour d’Allemagne, ce vendredi, on étudiera le dossier avant de trancher »
Voulant avoir l’avis du président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, celui-ci qui se trouve actuellement en Allemagne, estime qu’il est nécessaire de se pencher sur ce problème qu’il faudra résoudre. «Ecoutez, je ne peux rien vous dire pour le moment dans la mesure où je me trouve actuellement en Allemagne. Dès mon retour ce vendredi, il est certain que nous allons nous pencher sur ce dossier qu’il faudra traiter. Et tant que cela ne sera pas fait, aucune décision définitive ne sera prise car il y va des intérêts de la sélection nationale.»

sant les qualités de Zerdab, je compte le proposer à la direction à qui revient la décision finale».

« La détermination des Oranais nous a incités à quintupler nos efforts »
Pour ce qui est du match de ce samedi qui est en train de prendre des proportions démesurées dans les quartiers oranais, Menad nous confiera : «On voit que les dirigeants du MCO ont promis de très fortes primes pour motiver leurs joueurs. Cette détermination pour nous battre doit nous inciter à quintupler nos efforts pour espérer nous imposer et prendre la mesure de notre adversaire».

Menad : « Je vais proposer Zerdab à la direction à qui reviendra la décision finale »
Au sujet du dossier Zerdab qui intéresse au plus haut point Djamel Menad, celui-ci nous dira avec beaucoup de prudence : «Connais-

T.Che

T.Che

près un mini-stage de quarante-huit heures qui fut intense pour les joueurs, le coach Menad a réduit la cadence avec la programmation depuis hier d’une seule séance par jour. Ainsi, hier matin, les camarades de Babouche se sont entraînés toujours au stade de l’ISTS qui est doté d’une pelouse en synthétique de cinquième génération. Tout le monde s’est donné à fond malgré la pluie et le mauvais temps. Bien que certains éléments soient toujours affectés par les déboires qu’ils ont vécus la veille, chacun s’est arraché pour répondre aux attentes du staff technique. C’est d’ailleurs sous une haute surveillance que les camarades de Chaouchi ont pu bosser hier matin au centre sportif. L’entraîneur du MCA, Djamel Menad, en fin psychologue, a demandé à ses troupes d’oublier cet épisode et de se focaliser sur ce rendez-vous de samedi qui sera déterminant pour la suite du parcours. Pour l’ancien international, il est

A

La séance d’hier à l’ISTS sous haute surveillance
hors de question de connaître une nouvelle désillusion en terres oranaises, lui qui est toujours en quête d’un succès face aux Hamraoua. Rien donc n’est laissé au hasard par le staff technique qui a encore à effectuer deux séances avant de s’envoler à destination d’Oran. Hachoud et Babouche, a constitué l’essentiel du travail concocté par le staff mouloudéen qui veut rééditer, en termes de qualité, le jeu collectif produit lors du match disputé face à la JSMB au stade de l’Unité-Maghrébine. Ça reste à ce jour l’affiche référence par excellence pour le Doyen. l’équipe mouloudéenne à saisir la moindre opportunité pour transpercer la défense oranaise. Menad et Zemiti, grâce à leur vécu, n’hésitaient pas à intervenir pour donner quelques conseils précieux à leurs joueurs.

Zeddam toujours en solo
Hamza Zeddam était hier le seul joueur à s’entraîner en solo. Actuellement convalescent suite à une luxation de l’épaule contractée face à la JSMB, le natif de Constantine devra poursuivre encore pour quelques jours un programme spécifique. C’est sous l’œil très attentif du préparateur physique, Dahmane Sayeh, que Zeddam a bossé hier en marge du groupe. Longue séance de footing suivi par des étirements ont constitué l’essentiel du programme du défenseur central mouloudéen.

L’accent a été mis sur le jeu au sol
Durant la séance d’hier, Menad et Zemiti ont beaucoup mis l’accent sur le jeu au sol. Pas question donc pour l’arrière-garde mouloudéenne d’user d’un jeu direct qui mettrait en difficulté Mustapha Djallit et Samy Yachir. Progresser avec le ballon en passant par le milieu de terrain puis tenter de passer sur les côtés grâce à

Les balles arrêtées au menu
Toujours lors de la même séance, les joueurs ont beaucoup travaillé les balles arrêtées. Sachant que dans le football moderne les rencontres se débloquent souvent sur les coups de pied arrêtés, les Babouche, Hachoud, Metref et Besseghier ont donc beaucoup travaillé cet aspect important du jeu. Cela illustre la volonté de

Tennis-ballon pour décompresser
Ayant beaucoup axé son travail sur l’aspect physique lors des deux jours précédents, Menad a décidé de mettre aussi l’accent sur la récupération afin de permettre à ses troupes de récupérer des efforts consentis. Et pour décompresser, les joueurs ont eu droit au tennis-ballon afin de se dégourdir les jambes. Besseghier, Ghazi et Djallit se sont régalés lors de cet exercice.

Mobitang s’est fondu dans le groupe
Contrairement à son associé en défense centrale, Zeddam, Claude Mobitang a pu s’entraîner normalement avec ses partenaires. Le Lion indomptable semble avoir retrouvé toute sa verve, ce qu’il lui permet d’espérer être retenu pour le périlleux déplacement à Oran. T.Che

En 2012, avec la JSMB, il a été privé du titre par le MCO

Kacem : «Même si j’ai tourné la page, ma détermination de gagner reste intacte»
En abordant le match face au MCO, Kacem Mehdi ne peut oublier la défaite qu’il avait essuyée face aux Oranais et qui avait privé son équipe d’alors, la JSMB, du titre de champion.
Comment est l’état d’esprit du groupe avant d’aborder ce périlleux déplacement à Oran ? Nous sommes dans les meilleures dispositions psychologiques. Nous restons sur une belle victoire face au CSC et cela a eu pour effet de booster le moral des troupes qui ont hâte d’en découdre ce samedi dans un match très difficile. Et pourtant, sur le papier, la rencontre parait déséquilibrée entre le deuxième et la lanterne rouge… Sur le papier seulement. Mais sur le terrain ce sera une tout autre histoire. Le football se joue sur un rectangle vert et non à travers des pronostics. On sait que ça va être une rude bataille face à une équipe qui est à la recherche de sa première victoire de la saison. Et face à toute la pression qui entoure cette équipe, il faudra beaucoup se méfier de la bête blessée. En ce qui nous concerne, on n’a pas du tout envie de servir de déclic pour le MCO. Votre objectif sera donc de gagner cette affiche… Absolument. Nous jouons tous les matches avec cet esprit de conquérant. On ne peut se déplacer en se disant qu’on va jouer la défensive. C’est avec ce type de mentalité qu’on risque de perdre la partie. Nous irons à Zabana avec l’ambition de ramener les trois points. Justement, n’êtes-vous pas animé par un esprit de revanche, vous qui avez perdu le titre avec la JSMB suite à une défaite surprise à Béjaïa face aux Oranais ? Pour moi, ce match perdu fait partie du passé. J’ai tourné la page même si je ne pourrais oublier ce jour cauchemar-

desque. C’est pour cela qu’il faudra beaucoup se méfier de cette équipe. En ce qui me concerne, je ne suis aucunement animé d’un esprit de revanche. A l’issue du match perdu, c’est les dirigeants de Les salaires la JSMB qui perçus hier m’ont accusé Chose promise chose due. de tous les Les joueurs ont été régularisés maux et non et ont perçu leur salaire. Cette ceux du procédure concerne les anciens MCO avec de l’équipe et non les nouvelles qui je n’ai recrues, qui avaient touché une aucun proavance sur salaire au moblème. ment de la signature de Entretien réalisé leur contrat. par Tarek-Che

er vienn Il aura suffi que le Mouloudia d’Alg e par enchantement, les dirigeants, les problèmes se dissipent. Et comm etvoulu pimenter les débats en prom à l’image de Youcef Djebbari, ont mes en cas de victoire face au une prime de 25 millions de centi tant un un début de saison et qui donne Doyen. Une somme colossale pour ois ce samedi au stade Ahmedaperçu sur ce qui attend les Algér petit préfère se focaliser sur les objectifs Zabana. Côté algérois, même si on ir quelques craintes quant à club on ne peut s’empêcher de nourr du plus hostile. Et ce ne sont pas eil des Oranais qui s’annonce des l’accu ce de certains dirigeants, qui pourles déclarations incitant à la violen eux qui sont bien déterminés à t rassurer Menad et ses joueurs, raien ir de la ville de Sidi El Houari fi de toute cette agitation pour reven faire avec les trois points de la victoire.

25 millions pour motiver le MCO, les Algérois redoutent l’hostilité oranaise que tous e à Oran pour

Cela fait exactement 3 ans que nous avons perdu notre père et grand-père, Mebrek Ahmed. En cette douloureuse occasion, son fils Rachid demande à tous ceux qui lʼont connu, aimé et admiré dʼavoir une pieuse pensée à sa mémoire. Que Dieu lʼaccueille en Son Vaste Paradis. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

Pensée

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Coup ferme MCA

09

Alors auvaise nouvelle pour le Mouloudia qui verra son terrain fétiche fermé pour rénovation de la pelouse, à partir du 1er Mai 2013. C’est en tout cas le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi, qui l’a déclaré dernièrement. Une décision ministérielle qui a pour but de refaire un lifting au temple du football national. Mais voilà que cette décision pénalisera le Mouloudia, dans la mesure où le championnat a de très fortes chances de ne pas s’achever avant la finale de la Coupe d’Algérie. Mais pour le coordinateur de section, Omar Ghrib, il est hors de question de changer de domiciliation du moment que le club a signé une convention avec la direction de l’OCO qui prendra fin jusqu’au baisser de rideau du championnat. «Pour nous, il est hors de question de jouer ailleurs. Nous terminerons le championnat au stade du 5-Juillet car nous avons signé une convention avec l’OCO. Nous irons donc au terme de notre contrat. Après la fin du championnat, les autorités locales seront libres de rénover l’enceinte olympique. Personnellement, je pense qu’on devrait apporter cette aide maintenant au président de l’OCO, Benmouhoub, qui a essayé avec les moyens du bord de faire marcher l’office olympique.»

M

que le stade du 5-Juillet sera fermé pour travaux à partir du 1er Mai

Ghrib : «Ayant signé une convention, nous jouerons au 5-Juillet jusqu’à la fin du championnat»
jourd’hui les hauts responsables de Sonatrach pour élaborer un plan de travail. Je suis confiant et je rassure à cette occasion nos supporters car tout va pour le mieux.»

nancier, Dieu merci, tout va pour le mieux. Les joueurs ont tous confiance en moi et savent que je n’ai qu’une seule parole», a-t-il dit.

«La ratification du protocole est prévue pour lundi ou mardi prochain»
Voulant avoir une date précise concernant la ratification du protocole avec la firme pétrolière, Omar Ghrib nous a livré une information d’une importance capitale : «Pour des raisons techniques et administratives, la ratification du protocole chez le notaire a été différée de quelque jours seulement. Ce n’est qu’une question de temps et tout rentrera dans l’ordre. D’ailleurs, la procédure devrait se faire le lundi ou le mardi au siège de Sonatrach, bien évidemment.»

«C’est Raouraoua et non Kerbadj qui fixera la date de la trêve pour ne pénaliser aucune équipe qui compte des internationaux»

«Motiver les joueurs du MCO par des sommes astronomiques ne diminuera en rien notre envie de gagner»

«Le jour de la signature, il y aura aussi l’installation d’un nouveau conseil d’administration»
Toujours dans le même contexte, l’homme fort du Mouloudia nous a confirmé aussi l’installation du nouveau conseil d’administration qui comptera trois membres de la direction actuelle du Mouloudia. «Le jour même de la ratification du protocole, il y aura aussi l’installation officielle du nouveau conseil d’administration qui sera constitué des membres désignés par Sonatrach et trois membres de la direction mouloudéenne», nous a confié Ghrib avec optimisme

«J’ai rencontré les hauts responsables de Sonatrach pour élaborer un plan de travail »
Alors que la ratification du protocole avec Sonatrach était prévue, selon la direction du Mouloudia, pour hier, la procédure semble reportée à une date ultérieure. A ce propos, Omar Ghrib nous dira : «J’ai rencontré au-

Malgré la crise qui secoue le club oranais, Youcef Djebbari a fait monter la sauce en motivant Tout le monde sait qu’avec la convocation des ses joueurs avec des sommes astronomiques. locaux par le sélectionneur national, Vahid On parle d’une prime de 25 millions pour un Halilhodzic, il y aura des équipes qui seront simple match de championnat. Ghrib reste de pénalisées durant la CAN. Omar Ghrib consimarbre face à cette agitation. «Les dirigeants du dère que la solution est détenue par le présiMCO sont libres de motiver leurs joueurs avec dent de la FAF, Mohamed Raouraoua, et non des sommes astronomiques car cela ne dimipar celui de la LFP, Mahfoud Kerbadj. «C’est le nuera en rien notre volonté de gagner ce président de la FAF, Raouraoua, et non Kermatch», a-t-il conclu. badj, qui fixera la date de la trêve hivernale qui T. Che doit coïncxidé avec le déroulement de la CAN. Ainsi, aucune équipe qui compte des internationaux ne sera pénalisée. Maintenant, nous Sonatrach sommes tous au service de la sélection natiomilliards nale. Et nous devons tous nous plier aux débloque 3 ng décisions qui seront prises par la fédérad sponsori us forme dee ratification du prototion», dira avec détermination Ghrib so report la r de qui ne reconnaît nullement l’autorité Etant donné le ciellement la prise de pouvoi ont de la ligue qui prend des décisions à elle offi trolière firme pé cole qui sc onsables de la de au la tête du client. trach, les resp , de venir en ai

ASO
Il a donné son accord final à Medouar

Sona ring rme de sponso ssources accepté, sous fo bler le besoin urgent de re ur com s membres du urs et le Doyen. Po ser tous les joue veloppe afin de régulari Sonatrach a octroyé une en e aide Au chapitre des salaires et des à cett que, la staff techni MCA. Grâce primes, Omar Ghrib a tenu à bade centimes au urra passer à l’action de 3 milliards ib po layer toutes les rumeurs d’un revers Omar Ghr ancière de substantielle, la situation fin de la main. «Nous n’avons aucun souci, ainissement de s. En d’autres termes avec l’ass les joueurs devront toucher dans les s troupe l’ensemble de se ygène pour le Doyen qui heures qui viennent leur salaire. Côté fiuffée d’ox ssoune bo patience de s’a attend avec im mpagnie nacier avec la co tionale.

«Les joueurs percevront leur salaire sans le moindre souci»

Geiger, nouvel entraîneur
Le Suisse Alain Geiger est de retour dans le championnat algérien pour driver, cette fois-ci, l’ASO Chlef, après plus d’une semaine de négociations qui ont abouti à un accord final, hier soir, entre Medouar et Geiger, à Paris. Les deux hommes se sont entendus sur tous les points du nouveau contrat. Ainsi, Alain Geiger touchera 280 millions par mois, et devra mettre à profit son expérience pour améliorer les résultats de l’équipe et reconduire l’ASO parmi les premiers au classement. CE qui sera un nouveau défi pour le technicien suisse, lequel a, finalement, accepté l’offre de Medouar qui se trouve depuis quelques jours en France pour régler ce problème d’entraîneur. Geiger est attendu, demain à Chlef, selon les dernières informations, en compagnie de Medouar, pour le présenter aux joueurs. D’ailleurs, il devra commencer son travail après le match de Batna, auquel il assistera comme superviseur. Geiger est très motivé pour diriger l’ASO, un challenge différent pour lui, surtout qu’il veut réussir quelque chose cette saison. Medouar lui a promis aussi un recrutement judicieux au prochain mercato, afin de préparer la phase retour. Ainsi, l’interphases sera l’occasion pour le nouvel entraîneur de mieux préparer physiquement l’équipe, en procédant au remaniement du groupe, surtout que cette période va durer, en raison du déroulement de la CAN.

Bentayeb voulait y tenir son AG Le siège de l’ASO fermé
De retour du Pèlerinage, Ibrahim Bentayeb a voulu hier tenir une assemblée du conseil d’administration à 10h00 du matin. Mais il n’a pu le faire car il a trouvé toutes les portes fermées, il a dû faire demi-tour en reportant cette réunion qu’il a programmée avant de partir. Les autres membres du conseil ne se sont pas présentés comme prévu, Bentayeb a déclaré qu’il va saisir la justice pour lui donner droit, surtout avec ce qui s’est passé en son absence, notamment l’élection de Mr Sbaihia comme PD-G de la SPA des Lions du Chéliff, au moment où Medouar se trouvait à l’étranger alors que Sbaihia ne s’est pas présenté hier au bureau.

Gharbi : «Nous devons réagir»
Un match important, n’est-ce pas ? Absolument, ce match se déroulera dans des conditions exceptionnelles, on est obligés de gagner, car il faut redémarrer, l’essentiel est d’arracher les trois points qui sont plus qu’importants pour nous et pour la suite du parcours. On joue chez nous, et c’est une occasion à ne pas manquer. L’équipe joue mal à Boumezrag. Ne craignez-vous pas de retomber dans le doute lors de ce match ? Le début est très important, nous avons besoin d’un but libérateur qui nous permettra de retrouver notre confiance et le soutien du public. Les supporters nous manquent beaucoup, et ils doivent comprendre ce qui se passe pour nous aider dans cette tâche, et ce, dans l’intérêt du club qui doit retrouver sa réputation. Le CAB a réussi à vous piéger la saison dernière, comment voyez-vous ce pour ce match ? Je me sens en forme et je veux gagner ce match. En tout cas, je ferai tout mon possible pour aider mon équipe à remporter cette partie, et je n’hésiterai pas à marquer si l’occasion se présente. C’est la mission de tout le monde et l’équipe doit être au rendez-vous si on veut paraître avec un meilleur niveau. Jouer sans entraîneur ne vous compliquera pas la tâche ? On jouera pour les couleurs de l’équipe, avec ou sans entraîneur. On essaiera de faire un grand match pour sortir de cette situation et convaincre nos supporters. C’est un défi, et tout le monde doit faire le maximum pour relever la tête et ne pas perdre d’autres points précieux. Je lance un appel aux supporters pour venir en masse et soutenir leur équipe, car cela relève de la responsabilité de tout le monde. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Un nouveau préparateur physique à l’horizon
Selon les dernières informations, Geiger aurait posé une condition avant de venir à l’ASO, celle de ramener avec lui un préparateur physique étranger pour l’aider dans sa tâche. A présent, on ignore toujours la réaction de Medouar à cette proposition, car il exigeait souvent aux entraîneurs de travailler avec Benchouia. La question qui se pose, en ce moment : quel sera le sort de ce dernier si Geiger ramène son adjoint avec lui ? A. F

match ? Les matches ne se ressemblent pas. Certes, la saison dernière, nous avons eu beaucoup de mal à gagner, mais cette fois-ci, on sera moins à l’aise et nous avons besoin de prendre les trois points. D’ailleurs, on sera plus agressifs et plus percutants, car le succès ne viendra pas facilement, surtout que l’adversaire aspire au même objectif. On compte énormément sur votre apport dans ce match. Etes-vous prêts

10

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Coup d’œil USMH

Djarbou : «Si le titre se joue sur le terrain, on peut aller jusqu’au bout»
Après avoir fait l'impasse sur plusieurs matches en début de championnat, le milieu offensif de la formation harrachie, Djarbou, a repris sa place avec l’équipe type. Il devrait figurer sur la liste des joueurs appelés à affronter la JSS ce weekend.
Quel jugement portez-vous sur le parcours que vous avez réalisé jusque-là avec votre équipe ? Globalement, je suis satisfait de mes prestations même si, en début de saison, j'ai dû faire face à certaines embûches qui ont quelque peu freiné mon élan. Par la suite, j'ai repris confiance et je suis revenu progressivement à mon meilleur niveau. Vous disposez de peu de temps de jeu durant les compétitions officielles. Comment vivezvous cette situation ? Il est vrai que cette situation m'incommode mais je n'y peux rien. C'est au coach de décider si je rentre dans ses plans ou non. Mon rôle est de respecter ses décisions tout en m'investissant pleinement aux entraînements afin de gagner sa confiance. Quel poste vous convient le mieux? Habituellement j'évolue dans l’entrejeu comme meneur de jeu, mais je peux aussi me produire sur le flanc droit tout en apportant mon soutien à notre attaque. Parfois je fais de la récupération et je me débrouille assez bien à ce niveau. Cependant, je préfère jouer comme milieu offensif car je sais que mon rendement est meilleur. Votre équipe est appelée à affronter la JSS chez elle. Un déplacement périlleux et un match qui s'annonce prometteur. Qu'attendez-vous de ce rendez-vous ? On est conscients que la partie sera difficile à négocier. Mais on ne va pas se laisser faire car nous aussi on est déterminés à empocher les trois points de la victoire, ce qui nous permettra de garder notre position en tête. Donc, on peut dire que votre objectif est de jouer les premiers rôles ? Absolument, même si on ne dispose pas d'assez de moyens pour jouer le titre, cet aspect ne nous décourage nullement puisque nous croyons en nos chances. On sait qu'on peut aller jusqu'au bout si, bien sûr, tout se joue sur le terrain. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

Lamali, Touahri en ballottage au milieu
Si, pour tous les autres postes, les choses sont claires puisque les choix sont déjà faits concernant les joueurs qui débuteront le match, le coach n'a pas encore tranché quant à l'identité du joueur qui occupera le poste de milieu droit. Entre Lamali, qui reste sur une très belle prestation face à l’USMA, et Touahri, qui a l'avantage d'avoir plus d’expérience et son riche vécu, le coach demeure en effet inEntraînement à décis.

l’heure du match

A 48 heures du match contre la JSS
a formation harrachie jouera en déplacement ce weekend et croisera le fer avec la JSS dans le cadre de la 9e journée de championnat de Ligue 1. Le moins que l’on puisse dire sur cette rencontre, c’est qu’elle sera d’une grande importance pour les poulains de Charef qui doivent confirmer leurs derniers bons résultats. C’est la seule solution s’ils veulent préserver la première place qu’ils occupent actuellement. Cependant, la mission des Jaune et Noir ne sera pas aussi simple. Elle s’annonce comme l’une des plus difficiles depuis le début de championnat. En effet les Banlieusards devront af-

L

El Harrach veut rester le roi des déplacements
fronter une équipe locale de la JSS qui aura à coeur de défier le leader et réaliser une victoire pour espérer prouver que sa place en haut du classement n’est pas le fait du hasard. Cependant, face à une équipe harrachie qui réalise ses meilleurs résultats en déplacement, les choses ne seront pas aisées. Les poulains de Charef, qui se sont très bien préparés durant toute la semaine, croient ferme en leurs chances de franchir cet obstacle. Un éventuel succès de l’USMH à Béchar lui permettra de rester le roi des déplacements après ses deux succès ramenés d’El Bordj et de Tlemcen.

Afin de permettre à son équipe d’être prête pour le match contre la formation de la Saoura, le coach harrachi a programmé une dernière séance d’entraînement qui aura cet après-midi au stade Lavigerie. Le trio Bechouche-Laoufi-Haniched devrait saisir l’occasion pour apporter les dernières retouches avant de composer le onze qui affrontera la JSS.

Gagner à Bechar, le défi des joueurs
Avant même le début de la compétition, l'entraîneur de l’USMH, Charef, avait misé sur le début du championnat pour gagner le maximum de points afin de s'assurer et

de donner plus de confiance au groupe. El Harrach a bien entamé la compétition. Après huit matchs les Jaune et Noir caracolent en tête du classement. Aujourd’hui, avec cinq victoires en sept matches, dont trois en déplacement, les joueurs de l’USMH ne comptent pas s'arrêter là. Du moins c’est l’avis de tous les joueurs harrachis, parmi eux Bounedjah. «Le match face à la JSS sera pour nous celui de la confirmation. Même sil s’agit d’un déplacement, il n’est pas question de céder le moindre point lors de cette rencontre» nous dira l’attaquant harrachi. De son côté, le défenseur central, Belkaroui, nous fera le même commentaire : «Face à la JSS, nous jouerons pour les trois points. C’est ce qui nous intéresse. Donc pas question de faire un faux pas».

driver harrachi mettra à profit pour apporter les retouches nécessaires avant la rencontre. Les poulains de Charef semblent avoir le même esprit qui les caractérisait depuis le début du championnat. La reprise des entraînements s'est d'ailleurs déroulée sous le regard de quelques fidèles supporters soucieux de voir leur équipe enchaîner avec un autre bon résultat.

On ne change pas une équipe qui gagne
Le staff technique s'est montré satisfait d'avoir récupéré les joueurs qui étaient incertains pour ce match. Aussi, le retour d’Aït Ouamar, samedi dernier, est un atout supplémentaire pour l'entraîneur harrachi qui aura donc l'embarras du choix pour composer son milieu du terrain. Bien qu'il ait plusieurs arguments à faire valoir sur le terrain, Bechouche, Laoufi et Haniched, comptent faire confiance aux mêmes éléments qui ont affronté l’USMA. Cela prouve que ce trio est donc un adepte de l'adage «On ne change pas une équipe qui gagne» et, comme ces joueurs ont pu s’imposer à Tlemcen, ce sont donc les mêmes éléments qui seront alignés ce weekend.

Forte prime en cas de victoire
Aussi, nous avons appris d’une source digne de foi que la direction du club a promis une forte prime en cas de victoire à Béchar. Le montant n’a pas été divulgué mais d’après des indiscrétions on parle d’une prime très conséquente qui va dépasser la somme habituelle d’une victoire à l’extérieur. Une chose est sûre, les coéquipiers de Belkaroui semblent bien décidés à remporter les trois points de cette rencontre.

La pression pèse déjà
La confrontation JSS-USMH sera une des affiches de la journée et ce, pour des considérations purement footballistiques. La rencontre sera très difficile pour les deux équipes, mais beaucoup plus pour l'USMH qui évoluera en déplacement face à une équipe redoutable à domicile. Une grande pression pèsera sur les épaules des joueurs de l’USMH qui veulent faire de ce match celui de la confirmation. Autrement dit, plus la rencontre approche, plus la pression monte dans le camp harrachi. Devant cette situation, le staff technique sera appelé à gérer le moral de ses joueurs et à axer beaucoup plus son travail sur le plan psychologique, car il s'agira d'un déplacement périlleux. N. R.

Tatem «On sait ce qui nous attend à Bechar, mais on est prêts»
Le milieu offensif harrachi, qui réalise une saison assez bonne sous les couleurs de l’USMH, estime que son équipe tentera de réaliser l’essentiel dans ce match face à la JSS : «Le groupe est prêt et les derniers bons résultats réalisés nous permettent de faire le déplacement à Béchar avec une grande confiance en nous. Je reconnais qu’il s’agit d’un rendez-vous difficile. Affronter la JSS chez elle n’est pas chose aisée, et on sait ce qui nous attend là-bas mais nous sommes assez motivés pour réaliser un résultat positif».

Demou «La JSS est redoutable à domicile, mais on ne la craint pas»
Au sujet de la rencontre, Demou, le défenseur central harrachi dira : «Nous ne sommes guère impressionnés à l'idée d'affronter la JSS chez elle. Nous avons confiance en nos capacités. Nous avons les moyens de réaliser un bon résultat là-bas. C'est, en tout cas, le mot d'ordre de l'ensemble des joueurs. La JSS est une bonne équipe qui joue bien au football. Je pense que c'est un paramètre qui nous avantage beaucoup» avant d'ajouter : «Le moral du groupe est au beau fixe. Même si notre adversaire reste une équipe redoutable à domicile, on ne la craint pas car nous avons entièrement confiance en nos capacités».

Le staff technique apporte les dernières retouches
Il ne reste aux Harrachis que deux jours pour bien préparer leur confrontation avec la JSS à Béchar. Les poulains de Charef, qui ont repris les entraînements avant-hier avec une seule séance par jour, poursuivront leur programme de préparation jusqu’à demain matin. Deux jours que le

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Coup de fouet ESS

11

Aoudia, Tiouli et Ferrahi

Révision des salaires des joueurs…

seront sanctionnés

a formation sétifienne a poursuivi la préparation du match qu’elle doit jouer ce samedi contre l’USMBA. Lors de la séance d’hier matin, l’effectif était au complet pour ce qui est des joueurs valides et cela après le retour de trois éléments qui ont raté les deux dernières séances. Il s’agit d’Aoudia, Tiouli et Ferrahi.

L

Ils ont été convoqués par Hammar
Hammar, par le biais de Kheireddine Madoui, a convoqué Tiouli, Aoudia et Ferrahi. Ces derniers avaient à se rendre, après la séance d’entraînement de l’après-midi, au siège du club. Il est évident que le président sétifien n’a pas du tout l’intention de fermer les yeux sur les deux jours d’absences de ces trois joueurs.

Finalement, la direction de l’ESS a décidé de passer à l’acte en ce qui concerne la révision (à la baisse) des salaires de certains joueurs. C’est ainsi que le premier joueur à avoir été informé de cette mesure est Anab. Ce dernier a été reçu par Arab qui lui a proposé une réduction de moitié de son salaire actuel (12 500 euros, ndlr). Le directeur administratif de la société avancera comme argument le fait qu’Anab ne figure même pas parmi les dix-huit joueurs qui sont régulièrement convoqués par Velud.

L’opération a commencé !

sa mère et son manager avant de prendre une décision. Selon Arab, Anab a une semaine pour répondre à la proposition qui lui a été faite.

C’est le tour de Challali
Un autre joueur a été destinataire d’une correspondance émanant de la direction du club. Il s’agit de Challali qui aura à se présenter devant les dirigeants pour une renégociation de son salaire. Cette réunion est prévue juste aprés le retour des Sétifiens de Bel Abbes. Le manager de l’ex-joueur d’Aberdeen, qui a été mis au courant par son poulain, a aussitôt contacté Hammar. Il l’informera qu’il n’était pas question de toucher au salaire du joueur.

Le coach veut des explications
Avant que ne débute la séance, le coach sétifien Velud a discuté en aparté avec les trois joueurs. Il demandera au trio Aoudia-Ferrahi- Tiouli des explications en ce qui concerne leurs absences lors des séances de lundi et de mardi. Ce n’est qu’après cela qu’il les autorisera à prendre part à la séance d’entraînement.

d’entraînement entraîne une ponction sur salaire de 5 millions de centimes. Si les justifications fournies par Aoudia, Ferrahi et Tiouli sont jugées irrecevables, ces joueurs risquent de payer une amende qui s’élèverait à 15 millions de centimes. Ils raté en tout, trois séances d’entraînement.

fessionnel doit respecter un minimum de règles pour être au top le jour de la compétition. Ces trois joueurs ont raté trois séances qui précédent un match important. Pour ce qui est de leur participation ou non au match contre l’USMBA, je prendrai une décision ce jeudi.»

Les anciens joueurs ont perçu un salaire
Les joueurs qui ont prolongé leur contrat cette saison ont eu, hier, une agréable surprise. Sans qu’ils en fussent informés auparavant, chacun d’eux a reçu, à la fin de la séance d’entraînement d’hier, une enveloppe. Celle-ci contenant le montant d’un mois de salaire. Les joueurs qui ont été recrutés cette saison, avaient, on se le rappelle, perçu trois à quatre mensualités d’avance et cela au moment de la signature de leurs contrats.

Velud : «Je prendrai une décision en ce qui les concerne ce jeudi»
Manifestement, le coach sétifien n’a que moyennement apprécié les absences de Tiouli, Aoudia et Ferrahi. En effet, il n’exclut pas de les sanctionner sportivement en se passant d’eux tout simplement pour le match de ce samedi contre l’USMBA. Il nous a dit réserver sa réponse jusqu’à aujourd’hui jeudi : «Un sportif de haut niveau et de surcroît pro-

Une chance pour Yaya, Michak et Madouni
Si Velud prend la décision de sanctionner Tiouli, Aoudia et Ferrahi en ne les retenant pas pour le match contre l’USMBA, cela fera l’affaire de certains joueurs qui jusque-là n’ont pas bénéficié de la confiance de leur entraîneur. Il s’agit de Michak, Yaya et Madouni qui pourraient être parmi les dix-huit et cela pour la première fois de la saison. S. B.

Le respect des clauses du contrat ou sa résiliation
Le manager de Challali se veut catégorique. Il dira à Hammar qu’il y avait deux solutions. La première est que la direction du club honore les clauses du contrat et dans ce cas, il n’y aurait plus de problème. Dans le cas contraire, on procéderait à la résiliation de l’engagement et cela aux torts du club. Le bras de fer entre le manager de Challali et la direction de l’ESS semble d’ores et déjà engagé.

Une lourde sanction financière
Selon le règlement intérieur qui a été mis à la disposition des joueurs, le mois d’août dernier, l’absence à une séance

Anab a pris acte
L’ex-joueur de Waterloo ne fera aucun commentaire et surtout ne donnera aucune réponse. Il se contentera de dire à Arab qu’il verrait avec

L’Entente veut s’échapper suite à un match (une nouvelle fois) arbitré par Necib
La Ligue nationale a rendu publique la liste des arbitres de la journée de ce samedi. C’est Necib qui a été désigné pour arbitrer le match qui se déroulera du côté de la Mekerra et qui opposera l’ESS à l’USMBA sur la pelouse du stade du 24-Février. Il sera assisté de Meghlout et Boudebouz. trage, les Sétifiens n’ont eu que rarement des raisons de se plaindre si on excepte le match qu’ils ont joué contre la JSMB. On se rappelle que ce jour-là, les joueurs de l’ESS, les membres du staff et les dirigeants avaient longuement protesté auprès de Amalou et cela malgré le résultat final qui était en leur faveur.

Les Sétifiens ont pris la tête du classement lors de la 19e journée la saison passée
Si cette année l’ESS a pris les commandes du championnat lors de la 8e journée, la saison passée, il a attendu la 13e pour occuper la place qui est la sienne actuellement. L’ESS ne prendra seule la place de leader qu’à l’issue de la 19e journée. Ce fut près la victoire face à l’USMH sur la pelouse du stade du 8-Mai dans des conditions climatiques glaciales comme celles qui prévalent actuellement à Sétif.

Lors de la séance d’hier mercredi, un seul joueur s’est absenté. Il s’agit de Farouk Belkaïd qui souffre d’une contracture au niveau de la cuisse.

Un seul absent, Belkaïd

Soltani incertain

Même s’il s’est entraîné avec le reste de l’effectif, Soltani est incertain pour le match de ce samedi. Il ressent toujours des douleurs au niveau du genou. Il n’est pas à écarter que Velud prenne la décision de ménager son attaquant.

Necib a été bon contre El Harrach, mais…
d’importance. A noter que l’USMH aura à disputer un match difficile à Béchar contre la JS Saoura. match qu’ils ont joué contre l’USMH. Une autre coïncidence étonnante, cette rencontre a été arbitrée par Necib qui aura à officier ce samedi à Bel Abbes.

Il ne jouera pas ce samedi
Le médecin qui a examiné Belkaïd lui a prescrit un repos de quatre jours. Ceci fait que Belkaïd est d’ores et déjà forfait pour le match de ce samedi contre l’USMBA.

Boumillat arrivera ce samedi
Le préparateur physique de l’ESS Boumillat n’a pas rejoint Sétif hier comme cela était prévu. Il a prévenu les dirigeants qu’il était bloqué à Marseille et que son arrivée est retardée jusqu’à samedi.

Etre seul à leur place est possible
Au vu des données théoriques qui entourent le match de ce samedi que livreront les Sétifiens et celui que joueront les Harrachis, la conjoncture est plutôt favorable à l’ESS. Il y a de fortes chances pour que les Sétifiens se retrouvent, à l’issue de cette journée, seuls à la tête du classement.

Le même scénario risque de se répéter
Il y a de fortes chances pour que le scenario de la saison passée se répète. L’ESS prendra alors les commandes suite à un match qui a été dirigé par Necib. Une victoire des Sétifiens du côté de la Mekerra adjointe à une défaite ou même un nul des Harrachis à Béchar voudraient dire que l’ESS se retrouverait seule à la tête du classement.

Ils veulent au moins garder leur place de leader
L’objectif minimal de la formation entraînée par le Français Velud, lors de la confrontation de ce samedi, est d’au moins conserver la place de leader. Ceci ne sera possible que si les Sétifiens gagnent leur match contre l’USMBA. Dans ce cas, le résultat enregistré par les Harrachis n’aura aucune espèce

La saison écoulée, l’ESS a pris la tête du classement contre l’USMH
Les hasards du calendrier ont voulu que l’année dernière, les Sétifiens avaient pris la tête du classement lors du

Seul l’arbitrage du match contre la JSMB a été contesté
Toujours au sujet de l’arbi-

Pour reparler de l’arbitrage de Necib en ce qui concerne les matchs de l’ESS qu’il a eu à officier, il y a eu du bon et du moins bon. Cet arbitre a dirigé deux matchs de l’Entente la Il sera saison passée. Le premier remplacé fut à Constantine et il se par Demba terminera sur une victoire Belkaïd absent, du CSC (3-2). Les Sétifiens Velud titularisera ont estimé ce jour-là qu’ils avaient été victimes d’un ar- Demba dans l’axe de la défense. Le bitrage partial. Le second match livré par les Sétifiens Malien sera associé à Benabderrahet arbitré par Necib la saimane. Les deux son écoulée fut contre l’USMH au stade du 8-Mai. joueurs ont évolué une seule fois enOn jugera la prestation de semble cette sail’homme en noir d’acceptable ce jour-là. C’est d’ailleurs son. Ce fut à Oran lors du match à cette occasion que l’ESS a contre le MCO. accaparé le fauteuil de leader. K. L.

A quelle heure le coup d’envoi du match USMBA-ESS ?
On est en droit de se poser cette question du côté de Sétif. En effet, la direction de l’ESS a été destinataire d’un fax qui précise que le coup d’envoi du match a été avancé de trois heures (voir la dernière édition du Buteur). C’est un tout autre horaire qui est mentionné dans le programme diffusé sur le site de la ligue. On remarque que le début du match est maintenu à son horaire initial, c’est à dire 18 heures.

12

N° 2091 Jeudi 1er Novemdre 2012

En s’imposant en amical face à l’ORBA

Coup sûr JSMB

Les joueurs rassurent Michel avant le CABBA
pas de dire que les Béjaouis ont été à la hauteur.

Mardi dernier, le coach des Vert et Rous ge a organisé une rencontre amicale face à de l’ORBA. Le but de cette rencontre l’équipe était aucun doute de tester ses joueurs, avan sans match de Bordj. Profitant donc de cette t le occasion, Michel a donné sa chance à tout monde. Mis à part Zafour, Zerrara, Ney le Mohamed qui n’ont pas été concerné ati et Si s rencontre, les autres joueurs de l’effect par cette if béja ont tous été incorporés. Michel a align oui presque deux équipes différentes à chaq é temps, ce qui lui a permis de faire tour ue miner son effectif. Il est à signaler qu’Amine Megatli, qui e les dernières rencontres de son équipe a joué arrière droit ou gauche, a joué, hier, comme dans pour remplacer son camarade Zafour l’axe soigne toujours. Le joueur a composé qui se nière centrale avec Mebarakou, com la charme cas d’ailleurs lors du match face à l’ESS c’était le dire que le coach est train de le prép . Il faut arer jouer à ce même poste, au cas où la défe pour ction de Zafour se confirme.

Michel a utilisé 22 joueur

Megatli a joué dans l’ax

A

L’équipe de la 1re période jouera face au CABBA Comme tout le monde le sait, en programmant ce match amical, le staff technique veut surtout permettre à ses capés d’effectuer une bonne préparation afin de garder le rythme de la compétition avant d’affronter le CABBA et, surtout, de corriger les Décrassage juste après la lacunes décelées lors des dernières rencontre rencontres pour mettre en place une Pour permettre aux joueurs de récupére r un équipe homogène qui aura pour peu des efforts fournis durant la joute mission de défier son adversaire. jouée avant-hier face à l’ORB Akbou, amicale Avec plusieurs absences, notamment de la JSMB a demandé aux joueurs quile coach ont en défense et au milieu de terrain, ticipé à la rencontre d’avant-hier de retou parrner Michel devra donc trouver des élésur le terrain pour quelques tours de piste et ments de rechange capables de faire des exercices d’étirement sous la houl ette du face à cette situation. Le coach devra préparateur physique. donc pallier la défection de Zerrara qui sera remplacé par Hadji, sans Ghorbal pour diriger aucun doute. En plus de cela, le JSMB-CABBA coach est en train de préparer Aït La commission fédérale a communiqué Fergane pour remplacer Neyati qui les noms des arbitres appelés à diriger , hier, souffre d’une blessure à la cuisse. les contres du championnat professionnel renC’est dire que l’équipe alignée en predes Ligues 1 et 2 seniors et des U21 prog mière période face à l’ORBA, en rammées qui s’est manifesté lors de cette rencontre avec près avoir repris le chemin des pour les vendredi 2 et samedi 3 nove amical, sera certainement la même qui défiera mbr trois buts marqués. Idem pour le milieu de entraînements lundi dernier, les chain. Pour ce qui concerne la rencontr e prole CABBA, ce samedi en championnat, à un terrain qui a tenu son rôle convenablement coéquipiers du portier Yacine la JSMB contre le CABBA, qui se joue e face à ou deux joueurs près. durant toute la rencontre. Le coach a été égara Djebaret ont joué un match amiau stade de l’Unité-Maghrébine, c’est à 18h Michel : «On corrige nos lacunes» lement satisfait, et pour la première fois decal, avant-hier, devant l’équipe de M. Ghorbal qui l’officiera assisté des l’arbitre deux juges puis bien longtemps, de sa défense. Ce l’ORBA. Pour cette rencontre, le coach a «Ce match amical nous permettra de rester de touche, compartiment, qui n’a toujours pas trouvé ses donné leur chance à tous les joueurs, notamtoujours compétitifs. Toutefois, je dois dire qu’il contre desSerradj et Charchar, alors que la renEspoirs sera dirigée par M. Benbramarques en championnat, n’a encaissé qu’un ment ceux qui n’ont pas eu l’occasion de jouer nous reste encore quelques retouches que nous ham. seul but durant la rencontre amicale d’avantdurant les matches officiels disputés en chamdevrons régler dans les tout prochains jours, S. A. hier, chose qui a donné encore plus d’assupionnat depuis le début de la saison. Comme afin d’être au top pour la prochaine journée du rance pour le driver de la JSMB qui espère annoncé par nos soins, les Vert et Rouge ont championnat. Nous sommes en train de corritoutefois assister à la même prestation et la disposé de leur adversaire du jour sur le score ger nos lacunes et avec la préparation qu’on a même réaction de ses joueurs lors des prode 3 à 1. En plus du résultat, les Béjaouis ont effectuée, notre équipe sera certainement prête La chaines journées, à commencer par la rencon- pour aborder son match derby de ce samedi fourni une belle prestation, malgré les diffiparticipation de tre de ce samedi face à Bordj Bou-Arréridj. cultés rencontrées devant cette équipe couraavec ses meilleurs atouts. On a quand Une belle fraîcheur physique geuse qui a bien résisté, malgré les coups de même suffisamment d’arguments pour Zafour au match face à boutoir des attaquants béjaouis. Cette rencon- Tous ceux qui ont assisté aux rencontres jouer les trouble-fête cette saison», tre contre l’équipe d’Akbou aura été un bon nous dira Michel. Bordj se confirme jouées par la JSMB depuis le début de saison test pour les Vert et Rouge, en prévision de la S. A. Le capitaine de la JSMB, Brahim Zafour, qui souffrait sont unanimes à dire que l’équipe est en nette rencontre de samedi prochain contre le d’une blessure depuis le match contre le MCEE, est en amélioration et les joueurs répondent bien CABBA, à domicile. Dans l’ensemble, la rentrain de poursuivre un programme de rééducation spéciphysiquement. Malgré la multiplication contre s’est déroulée dans des conditions norfique ces derniers jours, afin d’être au top pour le prochain des rencontres, les capés de Michel ont pu males, l’équipe a montré de très bonnes match de son équipe. Après presque une semaine consacrée résister. Les joueurs béjaouis arrivent aisé- Les équipes alignées dispositions, cependant le plus important aux aux soins, le joueur se sent beaucoup mieux actuellement. Ce ment à terminer leur match sur le même Première mi-temps : Djabaret, yeux des supporters ainsi que le staff techdernier a réintégré, d’ailleurs, le groupe hier pour entamer la rythme. Ils affichent une belle forme phyChehaïma, Mekhaldi, Mebarakou, nique, c’est de continuer sur cette lancée et repréparation collective, en prévision du match face au sique, ce qui leur permettra de poursuivre Megatli, Laribi, Aït Fergane, Bahloul, produire cette prestation en championnat. CABBA. Zafour ne ressent plus aucune douleur pour le mole reste de la saison sans souci. C’était Hadji, Bourekba, Mebaraki. Satisfaction du staff technique ment et si tout se passe comme prévu, il sera certainement donc la principale satisfaction du staff Seconde mi-temps : Djebaret (Adde retour face au CABBA, ce samedi, dans l’axe de la technique et de tous les supporters béToutefois, les coéquipiers de Megatli ont nane), Bouaâbta, Benaâtsou, Laribi, défense. jaouis. Cela prouve, encore une fois, que péché par un manque de concentration flaMegueni, Hannachi, Boukmacha, l’équipe a bien travaillé lors de la période grant et une certaine facilité dans le jeu, noHammouche, Aourès, Derrag, Bousd’intersaison. Avant-hier également, en tamment en seconde période, ce qui n’a pas Megatli plus du résultat et de la prestation des plu à leur entraîneur qui a demandé à ses saha. ressent toujours joueurs, ces derniers ont tenu jusqu’au joueurs de prendre le match au sérieux. TouButs : Mebarki, Laribi, Aourès bout. Certes, il y avait une équipe d’une tefois, le coach Michel n’a pas caché sa satisdes douleurs au genou division inférieure, mais cela n’empêche faction par rapport au compartiment offensif Bien qu’il ait participé à la première période du dernier match amical joué avant-hier face à l’ORBA, le jeune arrière droit de la JSMB, Amine MeBoukmacha : «Gagner face au gatli, ressent toujours des douleurs au genou. En effet, qu’à sera donc officiellement absent ce saLe néo-milieu de terrain de la JSMB, CABBA, on ne pensedernière ça !» c’est la même blessure dont il souffrait depuis le début de défaite medi face au CABBA. Belkacem Neyati, ne s’est pas enPour Nassim Boukmacha, la saison qui l’a privé d’ailleurs des deux premiers matchs cas influer Bahloul pour le traîné ni avant-hier ni hier. Ayant concédée face à Sétif ne va en aucun que ce derde la saison. Cette blessure n’est pas encore guérie totamoment remplacer ressenti des douleurs intenses à sur le moral du groupe, du lement, mais cela n’a pas empêché le joueur de jouer expérimenLa défection de Neyati va cerla cuisse, lors de la séance de nier possède en son sein des joueurs tion et les derniers matches, malgré les douleurs. Avanttainement laisser un grand lundi dans la soirée, le joueur a ent faire face à cette situa tés qui peuv hier également, à l’issue du match amical, Amine vide dans l’équipe béjaouie, ce dû quitter le terrain plus tôt érêt du club. Il estime relever le défi pour l’int a ressenti des douleurs très intenses. Cela dit, rminés à resamedi, face à Bordj, notamment que lui et ses coéquipiers sont déte e journée que prévu. Pour être fixé sur la sa participation face au CABBA n’est au milieu de terrain. Le nature de ces douleurs, l’exnouer avec la victoire dès la prochain out les pas acquise. staff technique devra joueur de Médéa a passé une icile. «C’est surt face au CABBA, à dom intéressent. Cela lui trouver un reméchographie avant-hier dans trois points de ce match qui nous ance et plaçant. Toutefois, il va nous permettre de gagner en confi sérénité. l’après-midi. Les résultats ont bel toute ne reste que le miet bien révélé que ce dernier soufStambouli : d’aborder les autres rendez-vous en équipe, on lieu de terrain béfrait d’une élongation à la cuisse Que ce soit le CABBA ou une autre «Il doit se faire jaoui, Bilel Bahloul, qui gauche, ce qui a amené le staff médical de la doit gagner, c’est tout !» n’a pas joué la derJSMB à lui prescrire quelques jours de soigner d’abord !» la joie à nière rencontre face à repos. «Tout faire pour procurer de Khaled Stambouli, membre du staff médical, nous a » l’ESS, pour le remIl est officiellement out face à nos supporters fait savoir que le joueur souffre toujours de son genou. s pas implacer. Voilà donc Bordj «Certes, notre mission est difficile, mai peut arIl estime que le joueur devra désormais arrêter de jouer une bonne nouvelle Le verdict est tombé concernant la blessure dans un match tout possible, surtout que pour essayer de trouver une solution à sa blessure, avant oir de pour le driver des river. On va se donner à fond avec l’esp à nos de Neyati. L’enfant de Chlef souffre d’une qu’il ne soit vraiment trop tard. «En tous les cas, j’ai pris joie la Vert et Rouge qui renouer avec le succès et procurer de s'inquiéter élongation à la cuisse qui l’éloignera encore une décision. Ce n’est pas normal qu’il joue avec cette pourra compter sur des terrains pour une autre semaine, au supporters. Je leur demande de ne pas bon parmême blessure depuis le début de la saison. Je dois disB fera un ce joueur, que ce soit moins. Khaled Stambouli, membre du staff et je leur promets que la JSM cuter avec le médecin et les autres concernés pour leur t, on se ratdans la récupération cours cette saison. Ce n'est qu'un débu ns, on leur médical, qu’on a eu au téléphone, a affirmé expliquer cette situation. Pour moi, Megatli doit ou comme milieu offentrapera face à Bordj. De toutes les faço fier le tir que la convalescence du joueur ne durera tout arrêter maintenant pour se consacrer aux sif, juste derrière les attaque quelques jours seulement, mais qu’il ne mieux pour recti promet de faire de notre soins. Il doit d’abord s’assurer de sa totale dit Boukmacha. pourra pas reprendre avec le groupe, avant quants, comme il l’a si bien et surtout les satisfaire», nous a guérison, avant de reprendre le trafait lors du dernier match d’avoir suivi quelques séances de soins inS. A. vail», a-t-il dit. amical face à Akbou. tensifs ainsi qu’un travail spécifique. Neyati

Neyati souffre d’une élongation

N° 2091 Jeudi 1er Novemdre 2012

Coup de balai CRB

13
Aksas reprend les entraînements…
La séance d’entraînement d’hier a été caractérisée par le retour d’Amine Aksas après avoir fait l’impasse sur les trois dernières séances en raison de douleurs au dos. Cette blessure avait inquiété le staff technique qui a besoin de son joueur pour le match d’El Eulma. Toutefois, Aksas s’est contenté d’une séance légère et de quelques exercices spécifiques.

Le CRB décide de se séparer d’Arena
estera, restera pas, tel est la question qui taraude les esprits des supporters du CRB au sujet d’Arena qui a démissionné de son poste, mais qu’on a laissé entendre qu’il pourrait revenir parce que la direction comptait lui renouveler sa confiance. Une histoire très confuse, d’autant qu’on évoquait entre-temps des contacts avancés avec Angel Gamondi. Toutefois, il semble que le sort de l’entraîneur italien est définitivement scellé, puisqu’on vient d’apprendre que la direction du club a décidé de revenir sur sa décision de le reconduire à son poste en lui signifiant qu’elle ne veut plus de lui et qu’elle a accepté sa démission.

R

les dirigeants ont refusé ses conditions concernant ses arriérés et ses primes de matchs qui ne lui ont pas été payés. La direction a justifié cela par le fait que c’est Arena qui a démissionné de son poste, et de ce fait, il n’est pas en droit de réclamer ses salaires et les primes de matchs. Les responsables du club ont même refusé de lui payer son billet, même s’il est possible qu’ils reviennent sur cette décision.

italien ne pourra rentrer à Alger que samedi prochain où il devra se réunir avec le premier responsable du CRB pour tout tirer au clair.

Bouhila compte démissionner
De son côté, l’entraîneur adjoint Karim Bouhila serait sur le point de déposer sa démission à son tour. Car, de tout ce qui a été dit ces derniers temps concernant le départ d’Arena et l’éventuelle arrivée de Gamondi, il n’a pas été mis au courant. Il s’est senti inutile en ce sens que personne n’a pris attache avec lui pour lui demander de prendre les choses en main en attendant la nomination d’un nouvel entraîneur, et en plus, il se dit dans les coulisses, que Gamondi devrait ramener avec lui son adjoint. En tout cas, avant d’entreprendre quoi que ce soit, Bouhila devra d’abord rencontrer Azzedine Gana. F. A.

… et poursuit les soins
Entre-temps, Aksas poursuit toujours les soins afin qu’il puisse se remettre complètement de cette blessure et de ces douleurs au dos. Le staff médical lui a programmé quotidiennement une séance de soin après chaque entraînement. Il est à rappeler que cela fait deux semaines que le défenseur belouizdadi souffre de cette blessure qui l’avait contraint à faire l’impasse sur le match face au CSC, avant qu’il revienne à la dernière minute à la compétition contre le Mouloudia, puis face à la JSK. Les douleurs se sont réveillées, mais les chances de le voir prendre part au match du MCEE sont grandes.

Arena rentrera samedi pour discuter avec Gana
Cela dit, toute cette histoire devrait être éclaircie ce samedi entre le président Azzedine Gana et le technicien italien qui a été surpris d’apprendre que les dirigeants, n’ont pas tenu leur parole lorsqu’il a accepté de remettre sa démission sous conditions. Des conditions qui ont été acceptées par la direction du Chabab, avant qu’elle ne les balance carrément contre le mur. En raison d’un problème de visa, l’entraîneur

Haddouche lui a signifié la décision de la direction
C’est le secrétaire général, Djamel Haddouche qui a été chargé en effet, d’appeler Arena et lui faire part de cette décision, tout en lui indiquant que

Gamondi fait faux bond aux Belouizdadis

Le retour des blessés soulage Bouhila
En plus d’Aksas, d’autres joueurs qui souffraient de différents bobos s’en sont également remis, à l’image de Boukedjane et Mekhout, ce qui a dû soulager Karim Bouhila qui devra diriger l’équipe jusqu’à la nomination du nouvel entraîneur. Bouhila bénéficiera, en effet, pour ce match contre le MCEE, d’un effectif au complet à l’exception d’Islam Slimani, toujours convalescent.

Gana décide de tourner la page et relance Geiger
sieurs jours, Azzedine Gana avait déclaré qu’il était enfin parvenu à un terrain d’entente avec le technicien argentin et qu’il ne restait que quelques détails qui devaient être réglés justement lors de ce rendezvous. Mais à leur grande surprise, les dirigeants du CRB se sont retrouvés seuls sur le lieu du rendez-vous. Après deux heures d’attente, ils ont décidé d’appeler Gamondi pour savoir ce qui a pu le retenir et s’il allait venir ou non. En vain, le téléphone de Gamondi ne répondait pas. Et ce qui a mis davantage en colère Gana et les dirigeants, c’est que l’entraîneur argentin n’a même pas pris le soin de les appeler pour les prévenir qu’il avait changé d’avis ou qu’il ne pourrait pas se présenter au rendez-vous. Gana dans tous ses états Se sentant froissé, Azzedine Gana était dans tous ses états. Il n’a pas accepté cette dernière sortie de Gamondi et a tout simplement décidé de tourner définitivement cette page. Même les autres dirigeants du CRB ont eu la même réflexion, eux qui sont restés près de deux heures en train de l’attendre sans qu’il daigne appeler pour s’excuser. La décision d’abandonner cette piste est donc collective. Rappelons que ce n’est pas la première fois que les négociations avec Gamondi capotent, puisqu’on avait échoué à le retenir durant l’été 2011 et on n’a pas pu le faire revenir, non plus, au début de la saison en cours en raison de ses exigences financières. L’Argentin lui a fait perdre trois entraîneurs La piste Gamondi a fait perdre beaucoup de temps au Cha-

i la direction du CRB a décidé d’une manière définitive de se séparer de l’entraîneur italien Arena, il n’est pas évident en revanche, de nommer un nouvel entraîneur dans les plus brefs délais. On pensait que les négociations avec Angel Gamondi étaient en bonne voie, et que les choses allaient se régler au plus vite, mais on vient d’apprendre que cette question pourrait prendre beaucoup plus de temps, et qu’il est même très probable que le technicien argentin ne soit pas le nouvel entraîneur du Chabab.

S

Mardi, point de Gamondi au rendezvous Et pour cause, Gamondi ne s’était pas présenté au rendezvous qui a été pris entre les deux parties mardi passé. Après avoir entamé les négociations avec l’ex-entraîneur des Rouge et Noir, il y a plu-

bab, mais aussi plusieurs autres opportunités au moment où plusieurs entraîneurs étaient enthousiastes à l’idée de prendre l’équipe en main, à l’image de Noureddine Saâdi qui est parti en Tunisie, Abdelkader Amrani, qui était très intéressé, ou du Suisse Geiger que Gana pistait, il y a quelque temps, sans oublier la décision du président du Chabab de revenir sur sa décision de reconduire Arena. Tout cela à cause de Gamondi qui a finalement fait faux bond aux Belouizdadis. Selon nos informations, la seule piste qui reste possible, c’est celle de Geiger même si l’ASO est sur ses traces. Les dirigeants du CRB vont tenter leur chance et relancer les contacts avec l’ex-entraîneur de l’ESS, tout en espérant que le statut actuel du club fasse la différence auprès du Suisse par rapport à celui de l’ASO. F. A.

mondi, nous avons pris attache avec le dent Azzedine Gana qui nous a confi présidécision d’abandonner la piste de l’ rmé sa Argen «Nous avions rendez-vous avec lui mar tin. j’étais accompagné de personnes resp di soir, qui étaient toutes concernées par ces ectables négo tions. Nous l’avons longtemps attendu, ciamais il n’est pas venu. Il n’a même pas appe lé pour s’excuser, et la manière avec laquelle il s’est comporté avec nous m’a mis très en colèr e. décidé de mettre fin aux négociations» J’ai donc t-il fait savoir. Il ajoute : «Nous avon , nous apar la suite de l’appeler, mais ni lui s essayé ni son nager n’ont répondu à nos appels. Pou maquelqu’un qui ne cesse de parler de disc r iplin de bonne conduite, c’est une honte !» e et «J’ai apprécié la franchise de Saâdi» Concernant le refus de Noureddine Saâdi, le président Gana a dit qu’il a beaucoup sa franchise : «Franchement, Saâdi apprécié s’est comporté en homme lorsqu’il a refusé de la table des négociations, parce que s’asseoir à nous en contact avec d’autres entraîneurs. étions Mai comportement de Gamondi m’a beau s le coup déçu.» «Nous allons relancer Geiger » Gana a, par la suite, fait savoir que le CRB est très grand pour courir derrière des neurs, quel que soit leur standing. entraî«On n’accepte pas le chantage et le CRB a un nom histoire. Cette page, nous l’avons tour et une née et nous allons ramener un entraîneur capa driver un club de la dimension du CRB ble de avons plusieurs pistes, et nous pensons . Nous avec lequel nous avons déjà discuté. à Geiger relancer et on va discuter avec lui. De On va le tout manières, le CRB aura son nouvel entr es les aîneur la semaine prochaine.» «Lefkir est le bienvenu» Par ailleurs, concernant les récentes tions de Mohamed Lefkir, Gana s’est déclararessé par la contribution de l’ancien dit intéprés du Chabab : «Je respecte beaucoup Aâm ident (Mohamed Lefkir), c’est quelqu’un qui i Moh dirigé le CRB et s’il a envie de revenir a déjà et de vailler avec nous, il est le bienvenu». tra-

Gana : «Je ne veux plus entendre parler de Gamondi» Pour en savoir plus concernant l’affa ire Ga-

L’ambiance revient à l’entraînement
Il semble que les choses sont revenus à la normale à l’occasion de la séance d’hier qui a connu le retour de tous les joueurs blessés et de ceux qu’on soupçonnait vouloir bouder les entraînements, Angan et Sodji entre autres, et qui a été caractérisée par une ambiance bon enfant suite à une reprise timide dimanche passé. Même si les problèmes n’ont pas encore été réglés, les joueurs semblaient décontractés hier et décidés à confirmer leur dernière victoire à Tizi Ouzou, tout en faisant attention de ne pas tomber dans le même piège que celui de l’USMBA.

Les déclarations de Lefkir ne laissent pas les joueurs indifférents
Bien entendu, les joueurs du CRB suivent de près ce qui se passe dans leur club ces temps-ci et l’évolution de la situation avec les dernières déclarations de l’ancien président du Chabab, qui a décidé de racheter le club. Entre optimistes et pessimistes, c’est le sujet de conversation des joueurs hier à l’entraînement, en plus de la question de l’entraîneur qui n’a pas encore été tranchée par les dirigeants. F. A.

14

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Coup facile MCO

MCO 2 - CCS 1

Bon pour le moral avant le MCA
n s’imposant en match amical avant-hier face à la modeste formation du CC Sig, les Hamraoua ont mis un terme à une longue et cruciale période de 70 jours sans le moindre succès toutes compétitions confondues. Certes que le plus important est de gagner le match face au Mouloudia d’Alger samedi après-midi, mais d’aucuns estiment que ce succès devra faire du bien au moral des joueurs à l’image de Salim Boumechra qui a réussi à inscrire le premier but au cours de la première période. Sur leur lancée, les poulains de Mecheri ont doublé la mise par un autre revenant qui est l’attaquant bukinabé, Saïdou Sandaogo, qui a repris de la tête un corner botté par ce même Boumechra. Les visiteurs ont quand même réussi à réduire la marque au dernier quart d’heure.

Berradja, Sebbah, Zidane, Bouterbiat reprennent les entraînements
Bien qu’ils souffrent de petits bobos, cinq éléments du Mouloudia étaient cette semaine à l’infirmerie. Il s’agit en effet du capitaine d’équipe, Zidane Mohamed Amine, les deux arrières droit, Senouci Bouziane et Sebbah Abidine, le milieu récupérateur, Sofiane Bouterbiat et le milieu offensif, Berradja Seddik. Si les trois derniers ont évité de prendre des risques face au CC Sig, les deux premiers se sont blessés en plein match avec d’abord une contracture musculaire pour l’ancien défenseur de l’ASO Chlef suivi par Zidane qui a dû quitter le terrain en première période en boitant. Le stoppeur en question s’est touché au niveau des adducteurs. Le staff médical, présent en force au cours du dernier match amical, va se livrer à une véritable course contre la montre pour récupérer les éléments précités. Selon le soigneur de l’équipe, Abdelhak Harrane, la blessure de ces joueurs n’est pas aussi compliquée que l’on pense et ne remettra pas en cause leur participation pour le prochain match contre le Mouloudia d’Alger. D’ailleurs, ces éléments, excepté Senouci, ont repris hier l’entraînement avec le groupe.

E

Vers la titularisation d’Ouasti dans l’axe
Tout porte à croire que l’entraîneur du Mouloudia qui a adopté le 4-4-2 lors de la première période face au CCS va devoir apporter quelques changements par rapport à l’équipe type. Le premier changement qui a frappé à l’œil des supporters a été l’incorporation de Zoubir Ouasti d’entrée. C’est la première fois que le joueur est titularisé dans son poste de prédilection. Chose qui démontre l’envie de Mecheri de remanier son organisation défensive. ficiels en l’espace d’une semaine affirme avoir eu à présent une idée réelle sur les capacités de ses éléments : «Ce match amical m’a servi à voir de plus près la forme de mes joueurs sur le plan individuel. Je crois avoir désormais une idée juste sur la qualité de mon effectif. Cela va me permettre d’aligner le meilleur onze possible contre le MC Alger.» frent sur le plan psychologique. Mais je trouve qu’ils sont conscients de la mission qui les attend. Nous allons tout faire pour attaquer ce match dans les meilleures conditions possibles, afin de renouer avec le succès.» A. L.

Senouci attend les résultats de l’échographie
Senouci Bouziane, qui s’est présenté hier en tenue de ville à l’entraînement, redoute une élongation ou une déchirure. «Pour le moment, je ne connais pas la nature de cette blessure car je dois effectuer une échographie en fin d’après-midi», nous a déclaré hier à midi le joueur qui ne devra pas prendre part au match contre le MCA samedi prochain. A. L.

L’équipe de la 1re mi-temps
Ouamane (Dahmane), Senouci (Bourzama), Layati, Zidane, Ouasti, Bentaleb, Bentiba, Aoued, Boumechra, Benyettou, Chérif

«Ce sera un match difficile»
Le coach des Hamraoua reconnaît par contre que le match de samedi prochain s’annonce difficile pour son équipe et ce pour plusieurs raisons : «Ce ne sera pas une partie de plaisir, car je connais bien notre adversaire du jour qui est sur une courbe ascendante. En revanche, mes joueurs souf-

Mecheri : «A présent, j’ai une idée sur mon équipe»
Ayant mis pour la première fois depuis son retour à la tête de la barre technique du Mouloudia ses joueurs en match amical, Mecheri qui n’a disputé que des matchs of-

L’équipe de la 2e mi-temps
Guitarni, Bourzama, Bouâazza, Megherbi, Belabbès, Mazari, Dagoulou, Bentiba, Boumechra, Yahia, Sandaogo.

Bourzama : «Le MCA ne nous fait pas peur»
Pressenti pour prendre part d’entrée à ce match contre le MCA suite à la blessure de Sebbah suivie par celle de Senouci, Chafik Bourzama se dit être d’attaque pour jouer ce match. Il pense également que le MCO a les moyens de battre le MCA samedi prochain sur la pelouse du stade Zabana. Comment se prépare le groupe pour ce prochain rendez-vous ? Comme tout le monde le constate, le groupe se prépare d’arrache-pied pour ce rendez-vous qui s’annonce très important pour nous. On est très concentrés et déterminés à gagner cette rencontre pour provoquer le déclic psychologique. Les dirigeants se sont réunis avec les joueurs. Quel était leur mot d’ordre ? Ils voulaient surtout nous motiver davantage et nous rappeler qu’ils sont prêts à régler tous nos problèmes. Ils nous ont également promis une forte prime en cas de succès. Les joueurs qui ont été attentifs au discours des dirigeants sont prêts à se défoncer sur le terrain pour gagner ce premier match et rassurer par là même nos fans. En parlant de motivation financière, si on ajoute la prime fixée par Djebbari, chaque joueur devra toucher 25 millions en guise de ce succès. C’est motivant, non ? C’est sûr que la prime fixée par les responsables du club est une motivation supplémentaire. Mais ce qui compte pour le moment, c’est de gagner ce match. On ne pense pas trop aux primes, il faut glaner les trois points de la victoire et ensuite évoquer ce sujet. Nous les joueurs, on a toujours mis nos problèmes même d’ordre financier à côté à l’approche des matchs. Comment avez-vous appris cette réconciliation entre Djebbari et Abdelilah ? C’est une bonne chose pour le club de voir ces deux responsables enterrer la hache de guerre et, peutêtre, travailler ensemble. En tous les cas, ce genre d’initiative ne pourra qu’avoir son effet positif sur le groupe. Comme vous l’avez dit, le plus important demeure actuellement la victoire face au MCA. Comment se présente justement ce match ? C’est un match difficile vu notre situation actuelle. Ce n’est pas l’adversaire qui nous fait peur, car le niveau des équipes est très proche. Il faut seulement qu’on arrive à se montrer solidaires sur le terrain pour espérer prendre à défaut cette équipe du MCA. A priori, les joueurs semblent conscients et veulent prendre leurs responsabilités au cours de cette rencontre. Sur le plan personnel, il se pourrait que vous soyez d’entrée face au MCA. Est-ce que vous êtes à 100% de vos moyens pour cette affiche, vous qui n’avez joué que rarement en ce début de saison ? Je ne me suis jamais senti prêt à jouer comme cette fois-ci. Je veux prendre part à cette rencontre et donner le meilleur de moi-même. Maintenant, pour ce qui est de ma titularisation ou pas, ce n’est pas à moi de décider. Le staff technique est le mieux placé pour trancher la question. Entretien réalisé par Amine L.

Bouterbiat : «Je suis à 100% de mes moyens»
Le milieu de terrain qui a raté le match d’avant-hier affirme avoir récupéré ses forces suite à une blessure à l’épaule. Le joueur a en effet repris le plus normalement du monde l’entraînement avec le groupe à l’occasion de la séance d’entraînement d’hier. Il nous confie : «Je ne ressens plus cette douleur à l’épaule. Il faut dire que le staff médical ne voulait pas m’exposer au risque de blessure lors du match amical face au CCS. Sinon, je me sens à 100% de mes moyens pour le match de samedi prochain.»

Berradja : «Je me suis ménagé, c’est tout »
Absent lui aussi lors du précédent match amical, Seddik Berradja sera toutefois prêt ce samedi pour le match contre le MC Alger. «Ma blessure n’a rien de grave, la preuve je me suis entraîné le plus normalement du monde hier. Mon absence était juste une question de précaution», affirme Berradja qui devra affronter son ancienne équipe.

Changement au programme
Décrassage hier, repos aujourd’hui !
Devant bénéficier d’une journée entière de repos après leur match amical joué contre le CC Sig, les Hamraoua se sont finalement entraînés hier au stade Keloua. Les coéquipiers de Dagoulou ont effectué une séance de décrassage pour se reposer aujourd’hui. Ils reprendront vendredi l’entraînement avec une séance d’entraînement au stade Ahmed-Zabana.

Abdelilah et Elimam bénéficient de leur licence
Les deux dirigeants du Mouloudia d’Oran à savoir le PDG de la société, Abdelilah Larbi et le manager général, Elimam Sofiane ont bénéficié de leur licence qui leur permettra de prendre place samedi prochain sur le banc de touche du Mouloudia. Ce n’était toutefois pas le cas pour l’entraîneur adjoint, Sebbah Benyagoub qui devra patienter une semaine puisque le secrétaire de la LFP est en congé. Il ne reprendre que cette semaine. A. L.

Les joueurs chez Aouedj
La plupart des joueurs du Mouloudia ont pris la direction de Mersa El Kébir pour partager le chagrin de leur coéquipier Sid-Ahmed Aouedj, encore très peiné par la disparition de son père dont l’enterrement a eu lieu hier. A. L.

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Coup d’œil Ligue 1

15

CABBA

CAB
Le dégraissage de l’effectif va commencer

ntervenant sur les ondes de la radio locale, le président Messaoudène n’a pas tari d’éloges sur ses joueurs qu’il a qualifiés de véritables professionnels, eux qui se sont surpassés au cours des derniers matches, malgré le problème financier auquel est confronté le club depuis l’entame du championnat. «Je ne peux que remercier les joueurs qui ont prouvé que nous possédons un bon groupe, malgré les faux pas concédés à domicile. Seulement, ils n’ont pas tardé à les faire oublier après leurs deux succès à l’extérieur qui ont été le fruit de leur grande volonté. Pour notre part, nous avons couru dans tous les sens pour qu’ils soient régularisés, au moins partiellement, avant les fêtes de l’Aïd. Dieu merci, ils ont perçu leurs primes de matches, en attendant le reste, dès que les caisses du club seront renflouées. C’est pour dire qu’un climat de confiance s’est instauré depuis la saison écoulée entre les joueurs et l’administration du club et les nouveaux ont été mis au courant par les anciens de cette relation. S’ils continuent à travailler de la sorte, je suis sûr que le meilleur est à venir. Il ne faut pas oublier aussi l’apport de l’entraîneur Abbas, car depuis son retour à la barre technique, il a su comment redresser la barre. La preuve, il a réussi une série de matchs sans défaite avec deux victoires à l’extérieur», a déclaré Messaoudène.

I

Messaoudène : «Les joueurs et le coach sont à féliciter» L
Mosrati, le dernier arrivé
Le groupe s’est complété, avanthier soir, par l’arrivée du Tunisien Mosrati qui a été confronté à un problème de réservation de billet d’avion. A signaler que Benchergui s’entraîne en solo, en attendant sa régularisation financière pour réintégrer le groupe. Avant-hier, il s'est contenté d'une séance de musculation en salle pour entretenir sa forme.

a direction du Chabab, en concertation avec le staff technique, est en train d’envisager le plus sérieusement du monde le dégraissage de son effectif. C’est ce que nous a appris l’entourage de l’équipe. A la veille de la 9e journée et à 7 journées de la fin de la phase aller, les responsables du CAB ont déjà en tête les noms des joueurs à éliminer. Il semble que c’est en attaque que l’effectif connaîtra le gros des départs. Au moins, trois joueurs sont déjà ciblés. Ceux qui n’ont pas beaucoup joué sont connus. Il y aurait même un défenseur qui ne ferait pas long feu.

Séminaire régional pour les arbitres
La Ligue bordjienne de football organise, du 31 au 2 novembre, un séminaire régional qui verra la participation des représentants de toutes les régions du pays en tant qu’invités. Au cours des travaux de ce rendez-vous des responsables de l’arbitrage de l’Est du pays, les nouvelles instructions de la FIFA seront débattues. Ahmed Khabbouz, président de la Ligue de BB-A, ainsi que Farouk Ouchène qui est à la tête de la commission d’arbitrage de la wilaya tiennent à ce que ce séminaire soit une réussite totale, puisqu’ils se sont investis à le préparer minutieusement depuis des semaines. A cette occasion, d’anciens arbitres seront honorés. A. B.

Abderrezak Bitam rechute, une blessure qui pourrait précipiter son départ ?
Abderrezak Bitam, le longiligne défenseur du Chabab ne fera pas le déplacement à Chlef. A la veille du voyage, il a déclaré à son entraîneur qu’il ressentait des douleurs au niveau des adducteurs. Le coach ne le retiendra pas parmi les 18 joueurs qui feront le voyage. Bitam ne joue plus et sa phase aller est pour le moins catastrophique. De là, à dire qu’il risque de ne pas porter le maillot du CAB, au cours de la 2e moitié du championnat, est un pas que d’aucuns franchiraient allégrement. Si Bitam quitte le CAB en décembre, on dira sans nul doute que son recrutement était un bide. La première personne qui sera sans doute déçue de cette issue, est le président Nezar. Il ne sera pas le seul, tout le monde avait misé sur ce défenseur et on avait considéré que le recrutement de Bitam était la meilleure affaire des Rouge et Bleu. Mais si le joueur est signataire d’un contrat de deux ans, son départ ne peut pas se faire de la manière la plus facile et la plus simple. Bitam a empoché 500 millions de centimes. La saison dernière, il n’avait pas eu beaucoup d’opportunités de jouer avec la JSK, et cette saison non plus. Quelles sont les équipes qui vont risquer de miser sur cet élément ? Le MSPB, peut-être, mais à quel prix ?

Merzougui promet une forte prime
Le nouvel homme fort du CABBA, Moussa Merzougui, membre du CA et président des jeunes catégories, a promis une forte prime aux joueurs, s’ils arrivent à ramener les 3 points de la victoire ce samedi de Béjaïa, sans parler de la prime ordinaire octroyée suivant le barème, quand on sait qu’un succès à l’extérieur vaut 6 millions de centimes. Ce qui nous amène à dire que la prime promise sera spéciale et elle dépassera les 10 millions de centimes. Pour rappel, Merzougui

avait déjà remis à chaque joueur ayant contribué à la dernière victoire à l’extérieur une prime de 5 millions, après le match contre BelAbbes. En outre, il compte recruter au prochain mercato hivernal un attaquant nigérian qui évolue actuellement en championnat de Roumanie. D’ailleurs, il se rendra prochainement à Bucarest pour le superviser, sachant qu’il est en contact permanent avec son manager. Si une telle transaction venait à se réaliser, le contrat du Tunisien Essifi sera résilié au cours de la même période, lui qui n’est pas parvenu à s’imposer en pointe de l’attaque.

CSC
Il y a de la mobilisation dans l’air
Au vu des efforts des camarades de Griche lors des séances d’entraînement et aussi de l’ambiance existante, tout porte à croire qu’il y a une forte mobilisation avant cette confrontation de la JS Kabylie. Conscients des difficultés que pourraient représenter cet adversaire, les joueurs savent qu’ils doivent se surpasser et éviter de laisser le moindre champ de manœuvre aux camarades de Belkalem. Le staff effectue un travail dominant au niveau offensif, car il y a unanimité autour du comportement du réseau offensif de l’équipe. Sans moyens en attaque, l’équipe rencontrerait moult contraintes et cela chacun le sait parfaitement. C’est ce qui justifie autant de volume aux entraînements et d’exercices répétitifs devant les bois.

Le lieu d’entraînement, un vrai casse-tête

L

Griche l’a échappé belle
Soulagement chez les Sanafir au sujet d’une éventuelle sanction de leur défenseur Griche, après sa réaction épidermique durant la dernière rencontre devant le Mouloudia d’Alger. Il s’avère que l’arbitre, Benouza aurait été assez clément pour ne point établir de rapport pour confirmer un quelconque mauvais comportement du joueur clubiste. Cela devrait donner à réfléchir tant au joueur qu’à certains de ses coéquipiers. C’est aussi un point sur lequel l’entraîneur Roger Lemerre aurait insisté durant la reprise. En termes clairs, il a interdit à ses éléments de discuter à l’avenir les décisions des arbitres censés diriger les rencontres à venir. Une manière de se couvrir et d’éviter de pénaliser leur équipe en prévision des joutes prochaines où le groupe devrait avoir besoin de toutes ses ressources humaines.

es efforts entrepris tant par l’administration du club que celui du staff technique rencontrent toujours cette contrainte liée au lieu d’entraînement de l’équipe. Ne possédant pas une structure indépendante pour mener à bien son travail, le staff technique est confronté régulièrement à des surprises pour dénicher un stade libre pouvant recevoir le groupe selon le programme concocté par Roger Lemerre. Dès la reprise du travail, le groupe a rencontré des perturbations notables pour s’entraîner normalement. Il a fallu moult négociations et autres initiatives pour dénicher le lieu. Des mesures urgentes devraient être prises pour bénéficier d’un lieu de manière définitive, et éviter ainsi les mauvaises surprises qui mettent les nerfs des concernés à rude épreuve. Les autorités se doivent de s’impliquer davantage, afin de trouver une solution et permettre à chacun d’être libéré de pareille contrainte.

Un effectif assez étoffé
Le staff technique clubiste pourrait respirer un grand coup pour la rencontre future des Vert et Noir. Et pour cause, le retour de certains éléments blessés qui donnent ainsi l’occasion à Roger Lemerre de pouvoir aligner une équipe assez équilibrée dans l’ensemble de ses compartiments de jeu. Hormis le défenseur Nehari qui poursuit pour l’heure des soins intensifs et aussi le milieu du terrain Benhadj qui vient de reprendre sa phase de mise en route, le reste serait disponible dans de fortes proportions. Ce qui pourrait donner au staff technique plus de manœuvre, notamment au niveau de son compartiment d’attaque et aussi le milieu offensif. Il faut dire que l’équipe souffre encore de cette lacune, car seuls Bezaz et Boulemdaïs tentent tant bien que mal à percer la défense adverse. Devant

la JS Kabylie, une équipe possédant in réseau défensif de qualité, l’équipe constantinoise devrait compter sur des atouts supplémentaires si elle veut prendre l’ascendant sur son vis-à-vis.

Deux attaquants dans le collimateur
Deux attaquants sont dans le collimateur de la direction du CAB. Des joueurs qui n’ont pas connu le nouveau staff technique des Rouge et Bleu. Parmi ces joueurs, un attaquant avait failli quitter le CAB, avant la clôture du mercato, diton. Mais, à cette époque-là, avant mi-août, les rumeurs les plus folles avaient circulé au sujet des libérations de joueurs avant la fermeture du mercato. Même, le nom de Bella avait été cité, mais ce dernier n’est pas concerné cette fois et en plus il joue en défense. Ce n’est pas de ce joueur qu’il s’agit.

Les supporters ont suivi la production de la JS Kabylie
En plus des joueurs et du staff technique concerné par la production et manière de faire du futur adversaire de leur équipe la JS Kabylie, les supporters clubistes étaient scotchés devant leur poste de télévision pour assister au match USM Alger-JS Kabylie. Les moindres mouvements de l’équipe kabyle étaient commentés dans leur entité. Partant de là, les pronostics fusaient de toutes parts. Il y a cependant unanimité autour des difficultés que pourraient rencontrer les camarades de Bezaz dans ce rendezvous des plus attendus pour ce samedi au stade Chahid Hamlaoui à partir de 17h45.

Mani Sapol avait rendez-vous avec l’équipe
C’est le jeu du chat et de la souris entre Mani Sapol et son équipe. Aux dernières nouvelles, Mani Sapol serait arrivé à l’aéroport d’Alger, depuis hier. Il avait embarqué à Casablanca, une courte escale, avant de prendre le vol vers Alger. Selon des sources proches du club, la direction du Chabab aurait demandé à son joueur de patienter dans la capitale. L’équipe du CAB devait s’envoler, hier, à 17 h vers Alger. Le Togolais, avait rendez-vous avec l’équipe à l’aéroport d’Alger. Le bus du CAB devait embarquer les joueurs dès leur descente d’avion pour les diriger vers El Attaf, le lieu de leur hébergement avant le match contre l’ASO. Mani Sapol ne sera pas dans la liste des 18 joueurs convoqués pour le match, nous a confié la même source. Tout dépend aussi de son état physique.

Tahar Aggoune

Les retransmissions à la télé constituent un manque à gagner certain
En étant la formation la plus retransmise sur le petit écran, le CS Constantine se trouve pénalisé à plus d’un titre en matière de recette du stade. Pour cela, l’on croit savoir que les dirigeants clubistes seraient en train de préparer certaines propositions à transmettre à la Fédération algérienne de football. Ces derniers estiment qu’ils sont en droit d’avoir les compensations voulues comme cela se fait outre mer. Raouraoua serait destinataire d’un écrit en ce sens dans les jours prochains. Le système actuel de répartition équitable entre la totalité des clubs de la Division Une, est loin d’être une solution acceptable pour tous.

Gil N’gomo veut retrouver son niveau
Le milieu du terrain, Gil N’gomo auteur d’un très bon début de saison a vu sa production baisser d’un cran après sa récente blessure. Ayant pris le temps nécessaire pour se refaire une saison, il semble être décidé à retrouver ses marques et sa place de titulaire incontesté dans l’échiquier de Roger Lemerre : « J’espère que pour cette fois-ci, mes soucis seraient éloignés. Je ne ressens plus cette douleur persistante qui m’a pénalisée après ma récente reprise. En tout état de cause, je fais les efforts nécessaires pour avoir mon comportement habituel et être ainsi au service de ma formation qui a grandement besoin de toutes ses ressources.

Match d’application contre Aïn Yagout
Lors du dernier entraînement, le staff technique avait prévu un match d’application contre l’équipe d’Ain Yagout. Une localité distante d’une cinquantaine de kilomètres du chef lieu de la wilaya de Batna. Rouabah a procédé aux derniers réglages avant le voyage à Chleff. Le CAB a pris le meilleur sur Aïn Yagout par la plus petite des marges.

T. A.

T. A.

K. D.

16

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Coup d’œil Ligue 1

WAT

Vu les multiples changements ces derniers temps

Une véritable révolution dans la maison widadie
tracé ensemble l’objectif principal cette saison, qui réside à atteindre le maintien le plus tôt possible.

Yahla n’a rien pu faire tout seul
Malgré une très grande volonté de lutter pour sortir le club de la crise financière, Abdelkarim Yahla, qui n’a pas eu la moindre aide des entrepreneurs locaux, a décidé, après mûre réflexion, de se retirer à son tour, laissant son poste vacant, avant que les membres de conseil d’administration, installent Bentchouk Chawki, comme président par intérim.

sans oublier l’entraîneur des gardiens, Benyamina, le staff technique des seniors est composé à 100% d’enfants du club qui ont déjà défendu le maillot bleu et blanc par le passé.

salaires importants pour rien.

La direction va faire le ménage même avec les Espoirs
A l’instar des seniors, la direction ne devra pas se montrer clémente aussi avec les Espoirs, privilégiant de donner la chance aux jeunes Tlemcéniens formés au club, au lieu de garder de nombreux joueurs des environs recrutés cet été, supportant le lourd fardeau de les héberger et les nourrir quotidiennement, sans pour autant qu’ils soient en mesure de figurer parmi les seniors dans un avenir très proche.

Rapatrier les enfants du club, l’autre priorité
Parmi les grandes nouveautés, le président Bentchouk, en collaboration avec l’entraîneur Kherris, a pris la décision de tabler, lors du mercato hivernal, sur le retour d’anciens joueurs qui font actuellement le bonheur d’autres clubs, sans pour autant dévoiler de noms à l’heure actuelle, attendant la fin de la phase aller avant de s’attaquer à ce dossier, tout en espérant avoir les liquidités suffisantes pour réaliser quelques bonnes affaires.

La nomination de Kherris, un choix d’avenir
Parmi les signes forts d’une nouvelle politique qui est en train de s’installer actuellement au WAT, c’est le choix de confier les commandes de l’équipe senior à Kheireddine Kherris. Si certains doutent de la capacité d’un jeune sans la moindre expérience comme entraîneur en chef de réussir convenablement cette lourde tâche, la nomination de Kherris est le meilleur choix possible dans la mesure où il a acquis un riche vécu comme joueur mais aussi comme entraîneur adjoint, ayant les qualités requises pour réussir une brillante carrière sur le banc de touche.

Vers un WAT… à l’accent tlemcénien
C’est le grand souhait du président Bentchouk qui veut redonner une âme à son club, qui a, certes, perdu de ses valeurs de club formateur qui ont fait de lui un club non seulement familial par le passé, mais avec une certaine culture dans le management. Si tout ne sera pas changé du jour au lendemain, le moins que l’on puisse dire, c’est que la révolution est en marche dans la maison widadie. Othmane Riyad Baba Ahmed

La liste des libérés risque d’être garnie
Autre point sensible, c’est forcément la libération de certains éléments dès la fin de la phase aller. En plus d’un rendement très limité, ils n’apportent pas le plus souhaité au moment de leur recrutement, d’où la préférence de les libérer, au lieu de continuer de les laisser percevoir des

pparemment, le temps est au changement à Tlemcen . Après un début de saison assez catastrophique sur le plan sportif, avec, notamment quatre points seulement remportés sur vingt quatre possibles et une place de reléguable à l’heure actuelle, le club phare des Zianides, est entrain de connaître une véritable révolution ces derniers jours, avec l’espoir de retrouver rapidement son statut de trouble-fête, capable de lutter pour les premières places, comme ce fut le cas du temps de la génération d’orée des Bettadj,

A

Kherris et Dahleb…

Le départ de Amrani, le premier grand tournant
A la tête de l’équipe première depuis plus deux ans, l’entraîneur, Abdelkader Amrani, qui avait carte blanche mais aussi la confiance totale de la direction, n’a pas pu supporter la forte crise financière, en décidant de claquer la porte et déposer sa démission, après la seule victoire remportée cette saison à domicile, face au MCEE, chamboulant de la sorte les plans des dirigeants, qui ont pourtant

Un staff technique 100 % made in WAT
Avec la nomination de Kherris comme entraîneur en chef, et la récente venue de Laâredj Boussehaba,

Après avoir loupé les trois séances d’entraînement en début de semaine, le défenseur émigré, Oussama Zouak, qui a dû retarder sa venue pour un problème de réservation, était attendu hier lors de la séance de l’après-midi. Il lui faudra rattraper son retard par rapport au reste du groupe, s’il veut préserver son poste de titulaire dans l’axe de la défense tlemcénienne, face à l’USMA, samedi prochain.

Zouak attendu hier

JSS
Saoura a besoin d’un attaquant et d’un milieu de terrain au mercato
vant l’ouverture de la prochaine période des transferts prévue à la fin du mois de décembre, le staff technique de la JS Saoura a déjà fixé les besoins pour renforcer l'équipe. En effet, une source sûre nous a confirmé que le club sudiste va commencer les tests prochainement et la priorité sera de mettre en avant un attaquant et un milieu de terrain défensif. D’après la même source, le manque d’efficacité devant les buts a obligé le staff technique à recruter un attaquant en priorité, surtout que l’absence de Zaïdi continuera jusqu'au début de la phase retour.

USMBA
Pour éviter à l’équipe le déclin : les grands axes des dirigeants et du staff technique

Reconquérir le groupe
C’
est dans des conditions singulières que Benkabou et Yadel s’efforcent tant bien que mal à préparer leurs joueurs comme il se doit à la confrontation de samedi prochain face à l’ESS. Le risque de voir des fissures dans un groupe disloqué psychologiquement est perceptible. Le staff technique des Vert et Rouge a sous la main un effectif au complet, hormis Hamiche et Bencharia. monter la pente.

A

cherches.

La ligne offensive, une priorité
A 8 journées de l’entame de la nouvelle saison, la ligne offensive de la JSS n’a pas encore trouvé ses repères en Ligue 1. Cinq buts inscrits en 8 matchs ont obligé Hadjar et Belhafiane à penser à faire de la ligne offensive une priorité pour renforcer l’attaque par les meilleurs joueurs. C’est pour cela que Zerouati va mettre le paquet pour recruter un attaquant de valeur.

… Et éviter la crise
Cette rencontre face à l’ESS a une visée singulière pour les dirigeants de l’USMBA. C’est pratiquement la rencontre qui rendra l’espoir aux Vert et Rouge. Ils savent qu’une défaite de plus sonnera le glas et mettra leur équipe au bord de l’implosion. Ainsi, seule une victoire calmera les esprits et mettra fin aux spéculations. L’USMBA est encore en plein doute et en manque de confiance et ses dirigeants savent pertinemment qu’une autre défaite face à l’ESS mènera le club vers une crise et un bras de fer avec les supporters. Ces derniers ne toléreront certainement pas une autre dérive des leurs.

Rouge, jouant dans leur propre antre, sont dos au mur mais les dirigeants et le staff technique exigent de leurs hommes qu’ils prennent le match par le bon bout et assurent les trois points car, pour l’heure, seule la victoire importe.

Assurer le plein pour sortir des affres de la relégation
A la vue de ses résultats désavantageux, l’USMBA donne l’impression de se diriger vers la Ligue 2. C’est dire que le plus dur est à venir, surtout avec les journées qui restent à jouer. Dans l’urgence des choses, assurer le maximum de points demeure l’objectif primordial d’autant que tous les rivaux seront, eux aussi, en appel. Mais pour ce faire, il faudrait d’abord commencer par battre l’ESS. Dirigeants, entraîneurs et joueurs sont donc conscients que ça ne sera pas une simple ballade face à un adversaire qui ne joue que pour les titres.

Rattraper les points perdus
L’USMBA va de mal en pis. Indubitablement, les résultats catastrophiques enregistrés par l’équipe ne plaident pas en faveur des dirigeants et du staff technique qui visent, désormais, à rattraper les points perdus. Les Vert et Rouge estiment être capables de se relancer et de se refaire une santé en empochant les 3 points de la victoire qui leur serviront de détonateur face à l’ESS.

Un Africain pour remplacer Alex
D’autre part, le départ de l’attaquent ivoirien, Alex, permettra à la direction de la JSS de recruter un autre joueur africain et d’utiliser la deuxième licence d’un joueur étranger. Zerouati pense faire le bon choix cette fois et prendre les mesures nécessaires pour recruter un bon joueur africain et éviter les erreurs du passé. Le boss de Saoura a mis en service une boîte e-mail pour recevoir les vidéos et le CV des joueurs étrangers afin sélectionner les meilleurs et les tester.

Prendre le match par le bon bout
Ainsi, les camarades de Diss seront dans l’obligation de ne pas céder d’autres points à domicile même si la tâche paraît a priori difficile face à un adversaire qui, vu sa position de leader et ses ambitions régulières, peut constituer un obstacle pour l’USMBA en tentant sa chance pour revenir chez lui avec un résultat positif sinon carrément avec les trois points. Ce serait, bien évidemment fatal pour Bel-Abbès et c’est pourquoi le staff technique, conduit par le tandem Benkabou-Yadel ne cesse d’insister auprès de ses joueurs pour qu’ils se surpassent samedi.

Zerouati a fait le point avec Hadjar et Belhafiane
La liste des postes prioritaires qui vont être renforcés dès la prochaine période des transferts a déjà été déposée sur la table du premier responsable du club, Mohamed Zerouati. Le boss de la Saoura a bel et bien fait le point avec le duo du staff technique, Hadjar et Belhafiane, pour discuter les besoins de l’équipe. Une réunion positive d’après notre source. Zerouati a accordé son approbation au staff technique pour commencer les re-

Des défaillances pesantes
Désormais, après les défaillances attendues de Hamiche (qui a convolé en justes noces), Bencharia (blessé au genou) et probablement Zia (grippé), le staff technique de l’USMBA devra composer avec les moyens du bord pour atteindre l’objectif. En dépit de ces aléas, l’équipe vise, plus que jamais, les trois points de la victoire pour ne pas sombrer davantage. Une raison suffisante pour exhorter encore plus les joueurs à mettre le turbo. Pour ainsi dire, les Vert et Rouge sont donc au pied du mur et la balle est dans leur camp du moment qu’ils ne sont pas à l’abri d’un retournement de situation. C’est pourquoi, tout en étant conscients de l’importance de la mission, les joueurs ne devront s’occuper que d’euxmêmes, sans se soucier des autres résultats. Ils seront appelés à se défoncer pour glaner le maximum de points, à commencer par le match de ce samedi contre l’Entente.

La victoire pour repartir du bon pied...
Surtout ne pas rater l’opportunité d’évoluer at home pour arracher la victoire. C’est la règle d’or des responsables de l’USMBA qui comptent faire de cette rencontre face à l’ESS un nouveau départ. C’est du moins ce qui ressort du cercle d’El Khadra et des indiscrétions des dirigeants qui ont exhorté les joueurs à se surpasser contre l’Entente. En effet, même les supporters ne voudraient en aucun cas que leur équipe rate son match à Bel-Abbès ce samedi, à l’occasion de la venue de l’Aigle Noir de Sétif. Autant d’espoir de bousculer la hiérarchie. Une victoire contre l’Entente sera aussi une opportunité pour prouver qu’il faut toujours compter avec l’USMBA quant à ses chances de jouer le maintien. En accueillant une formation sétifienne qui carbure à plein régime, les Bel Abbésiens comptent se surpasser afin de re-

L’aspect psychologque prépondérant
Afin de pousser le groupe à se surpasser face aux Sétifiens, le staff technique motive au quotidien sa troupe en insistant notamment sur le moral de ses hommes car c’est sur ce point précis que les choses risquent de basculer. On a remarqué une détermination qui en dit long sur l’état d’esprit du groupe en dépit de la morosité qui a marqué le groupe. Les joueurs sont en pleine confiance et croient ferme en leurs possibilités. Cela dit, on craint cependant la pression grandissante dans le sprint final. Il est vrai que les Vert et

Billel G.

Zaïdi commencera la rééducation
Après une longue absence des terrains à cause d’une blessure grave au tibia péroné, le jeune attaquant de la JSS, Zaïdi, a enlevé les broches en attendant de commencer la rééducation. Le retour de Zaïdi à l’entraînement n’aura donc lieu qu’après le début de la phase retour.

M O Noureddine

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Coup d’œil Ligue 2

17

MOB

Zahir Atia seul postulant à la présidence du CA
en prévision de la rencontre de ce vendredi devant la formation de Bordj El Kiffane dans le cadre de 2e tour régional de la Coupe d’Algérie. A cet effet, le coach Mourad Rahmouni tente actuellement de mobiliser ses troupes à travers une bonne préparation qui leur permettra de réaliser un bon résultat et surtout arracher la qualification au prochain tour. Cela dit, le staff technique a tenu à demander à ses joueurs de prendre les choses très au sérieux et d’éviter de tomber dans le piège de la facilité.

Nemdil : «On doit arracher la qualification afin de se motiver pour le championnat»
A l’instar de ses camarades, l’attaquant du MOB Zahir Nemdil affirme dans cet entretien qu’il nous a accordé que son équipe se prépare dans de bonnes conditions pour les prochains matches notamment celui de Dame coupe devant la formation de CRB Bordj El Kiffane dans le cadre de 2e tour de la Coupe d’Algérie. Comment se déroule la préparation de la prochaine rencontre de coupe d’Algérie ? La préparation se déroule dans de bonnes conditions où le groupe affiche un moral au beau fixe pour aborder la rencontre de coupe de ce vendredi avec le seul objectif d’arracher la qualification au prochain tour et par la même, espérer continuer notre parcours avec sérénité. D’ailleurs, les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend et décidés à décrocher le ticket au prochain tour. Et comment s’annonce ce match face au CRB Bordj EL Kiffane ? La rencontre de ce vendredi devant la formation de CRB Bordj El Kiffane ne s’annonce pas facile dans la mesure où nous aurons à faire à une équipe qui fera le maximum pour arracher la qualification au prochain tour. Pour ce qui nous concerne, je pense qu’on n’a pas droit à l’erreur dans la mesure où nous devrons faire de notre mieux pour imposer notre loi et surtout prendre les choses très au sérieux pour aller le plus loin possible dans cette compétition. Est-ce que les problèmes que connaît le club au niveau du staff dirigeant ne vont pas influer négativement sur le moral des joueurs ? Non, je ne pense pas. Les problèmes que connaît le staff dirigeant ces derniers jours ne vont pas nous perturber et ce, étant donné que nous sommes des signataires avec le club et nous sommes que des employés sur le terrain. Certes, on veut à ce que les choses soient stables et le club retrouve sa sérénité,

La participation de Benjenine est incertaine face au CRBBK

A

lors que Bennai Arab a décidé de se retirer de la gestion des affaires du club comme président de conseil d’administration, voilà que l’actionnaire Zahir Atia se trouve l’unique candidat pour prendre ce poste étant donné que les autres actionnaires refusent de prendre la relève. D’ailleurs, il s’est montré intéressé par la présidence de CA et les choses devraient s’éclaircir dans les prochains jours.

l’avant comme l’espèrent les nombreux fans du club. Pour rappel, Zahir Atia fait partie des actionnaires du club et aura la tâche de gérer les affaires courantes du club à l’avenir.

L’AGE de CSA aura lieu dans deux semaines
Par ailleurs, si le président du conseil d’administration sera installé dimanche prochain après que toutes les démarches nécessaires ont été prises, voilà que l’élection d’un nouveau président de CSA aura lieu dans deux semaines après que le président actuel Bennai Arab a décidé de poursuivre sa mission pour un délai de 15 jours, le temps de permettre aux membres de l’AG de préparer un nouveau candidat.

Bien que le patron de la barre technique compte procéder à des légers changements lors de la rencontre de ce vendredi face à la formation de CRB Bordj El Kiffane dans le cadre de 2e tour régional de Dame coupe, il n’en demeure pas moins que Rahmouni sera privé des services de certains éléments pour différentes raisons. C’est ainsi que la participation de défenseur Benjenine est incertaine dans ce match, alors que Benchabane se trouve toujours convalescent.

Il sera officialisé dans son poste dimanche prochain
Comme il est le seul candidat pour succéder à Bennai Arab à la tête de CA, on apprend de sources bien informées que Zahir Atia sera installé dans ce nouvelles fonctions à partir de dimanche prochain afin de permettre au club d’éviter à ce que les choses se compliquent davantage et aller de

Déplacement demain à Bouira
Etant donné que la rencontre de ce vendredi se déroulera au niveau de stade de Saïd-Bourouba de Bouira, la délégation béjaouie devrait se déplacer à Bouira dans la matinée de ce vendredi où la rencontre est prévue à partir de 15h. Le retour est programmé juste à la fin de la rencontre. Yugurtha A.

Rahmouni mobilise ses troupes
En attendant, les Béjaouis continuent de se préparer dans la sérénité

mais, notre premier souci et de réaliser de bons résultats et de ne pas se mêler dans ces problèmes. Vous ne pensezpas qu’une qualification en coupe vous motivera pour le championnat ? Bien sûr, une qualification ce vendredi devant la formation de CRB Bordj El Kiffane nous permettra d’aborder la suite de la compétition avec un moral au beau fixe et nous motiver davantage pour le prochain déplacement en championnat face à l’O Médéa pour espérer revenir avec le meilleur résultat possible et se ressaisir de notre dernier faux pas à domicile.

Entretien réalisé par Yugurtha A.

RCA
En amical ESMK 4 - RCA 1
Afin de mieux préparer les prochaines échéances qu’attendent les enfants de la Mitidja, les joueurs de l’Arbâa ont joué avanthier un match amical face à la formation de Koléa qui évolue en deuxième division amateur. Le match s’est soldé en la faveur des locaux par un score sans appel de quatre buts à un. l’entraîneur de l’Arbâa aura donc beaucoup de choses à tirer de cette confrontation et ainsi voir où ça ne marche pas et apporter les correctifs nécessaires, en comblant les lacunes constatées lors de ce match amical.

Les Bleu et Blanc préparent El Afroun
ne pas trop se fatiguer surtout que trois jours après ils recevront à domicile l’équipe de l’ES Mostaganem dans un match qui s’annonce difficile. Et pour cela les Bleu et Blanc devront concrétiser leurs occasions et éviter de tomber dans la précipitation et l’excès de vitesse.

Gare à l’excès de confiance !
Dans ce genre de match, on a souvent l’habitude de craindre que l’équipe qui part favorite ne prend pas son match au sérieux et tombe ainsi dans la facilité, chose qu’a tenue à insister l’entraîneur, Samir Boudjarane, lors des séances d’entraînement, surtout après avoir vu que son équipe n’a pas bien tourné lors du match amical face à Koléa.

L’occasion pour l’attaque de se réveiller
C’est le compartiment de jeu qui n’a pas encore donné satisfaction du côté de l’Arbâa, les attaquants tenteront donc à l’occasion de ce match de la coupe face à une équipe qui a priori est à leur portée de retrouver le chemins des filets et ainsi se libérer surtout qu’ils n’arrivent plus à marquer plus d’un but dans un match,. Hormis le match comptant pour la deuxième journée face à l’O-Médéa qui a vu les attaquants du RCA marquer deux buts, les autres victoires ont toutes étaient remportées par la plus petite des marges. Boudi Omar

Les supporteurs en force
Très soulagés en voyant leur équipe réaliser jusqu'à présent un parcours sans faute, les supporteurs d’Ezzargua seront attendus en masse demain au stade de Berrouaghia afin d’aider l’équipe à passer ce tour préliminaire de la Dame coupe et pourquoi pas espérer réaliser un parcours honorable. Les joueurs de l’Arbâa n’ont pas cessé au cours de cette semaine de lancer les appelles au douzième homme afin qu’il vienne les soutenir jusqu’au coup de sifflet final, comme c’était le cas lors des précédentes journées surtout que ce match face à un voisin se jouera dans un stade neutre. B. O.

Deux équipes alignées
Pour ce match amical face à l’ESM Koléa, le coach de l’Arbâa, Samir Boudjarane, a aligné deux équipes afin de donner la chance à tous les joueurs et ainsi les garder dans le rythme de la compétition. En première mitemps il a formé un onze de départ composé des joueurs remplaçants et ceux qui retournent tout juste de blessure, avant de faire rentrer en seconde période l’équipe qui a pris part au précédent match du championnat face aux Mocistes. A noter que l’unique but de la partie du côté de l’Arbâa a été signé en deuxième période par le milieu de terrain Amiri. B. O. es protégés de Samir Boudjarane entameront dès demain leurs parcours dans la compétition prestigieuse de la Coupe d’Algérie, où ils seront opposés à la formation d’El Afroun qui est venue à bout de l’équipe de Tablat lors du 4e tour préliminaire de la Coupe d’Algérie sur le score de deux buts à un. Les coéquipiers de Hocine Harrouche devront prendre ce match au sérieux surtout que l’adversaire n’a rien à perdre et jouera ses chances à

L

fond. En outre, il s’agira d’un match entre deux clubs qui se connaissent vu qu’ils se sont déjà rencontrés lors des saisons précédentes.

Essayer de marquer d’entrée
Les coéquipiers de l’attaquant Bouguerroua tenteront de marquer d’entrée demain face à leur adversaire du jour, l’équipe d’El Afroun, et cela afin de se faciliter la tâche et

18

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Coup d’œil Ligue 2

NAHD

Le club asphyxié par une crise financière
avait décidé de débloquer une subvention de 3 milliards de centimes au profit de la section football, mais rien n’a été fait. Selon notre source, les dirigeants se sont déplacés au siège de l’APC pour comprendre les raisons de l’absence de subvention. Les membres du conseil communal les ont orientés vers le walidélégué, lequel les enverra vers d’autres pistes tout en leur expliquant qu’il n’a rien reçu de la part de l’APC. La situation est très confuse entre les différentes institutions, au grand dam du club sang et or qui se trouve au bord de l’asphyxie. nancière persiste toujours. Il est clair que les joueurs fournissent de gros efforts pour réussir de bons résultats, mais cela n’est pas suffisant lorsqu’on sait que les clubs qui jouent l’accession déboursent des sommes importantes, beaucoup plus importantes que le budget dérisoire du Nasria. L’équipe est appelée à effectuer deux déplacements respectivement au Khroub et à Mohammadia pour y affronter l’ASK et le SAM. Deux périlleux déplacements qui nécessitent beaucoup d’argent pour les frais d’hébergement, de restauration et de transport. En plus de cela, les joueurs, le staff technique et le personnel du club sont aux portes du quatrième salaire, ce qui nécessitera de la direction de réunir de l’argent pour régulariser tout le monde. S. H.

Le Nasria s’impose en amical face à Bouira
Le Nasria s’est imposé, mardi à Zioui, en match amical de préparation contre l’équipe de Bouira en l’emportant par 4 à 2. Les quatre buts ont été inscrits par Zerrouki, Touati, Lahouamed et Aoufi. Le staff technique a programmé ce match pour s’arrêter sur la forme de chaque joueur, notamment ceux qui vont remplacer les absents pour le match de coupe contre Amizour, à savoir Ousmaïl (blessé), Bendebka et Madi (suspendus). Le staff technique composé de Gassi et Hamenad a fait tourner l’effectif pour s’arrêter sur la forme de tout un chacun.

Guebli a rejoué
Le défenseur axial du Nasria, Ishak Guebli, s’est complètement rétabli, après plusieurs jours de repos et de soins intensifs. Le joueur, qui souffrait d’une blessure au niveau de la cheville, se sent mieux. Il a d’ailleurs rejoué mardi en match amical contre l’équipe de Bouira et se dit prêt à reprendre la compétition. Le coach nahdiste pourrait l’aligner pour le match de Coupe d’Algérie contre l’équipe de Oued Amizour. S. H.

L

e Nasria vit une crise financière aiguë ces derniers temps, alors que les dirigeants sont confrontés à des difficultés pour trouver d’autres sources de finan-

cement, allant jusqu’à puiser dans leur propre budget. Malgré les efforts des responsables qui déboursent de leur poche, le club vit toujours une crise profonde qui risque de perturber son parcours en

championnat. Les dirigeants se plaignent de l’absence d’aide de l’APC qui refuse toujours de débloquer la subvention. Selon une source proche du club, le conseil d’administration de l’APC d’Hussein Dey

L’accession nécessite beaucoup d’argent
Le Nasria, qui aspire à retrouver l’élite le plus tôt possible, risque de rater son objectif, si la crise fi-

Déplacement à Tizi le jour du match
Finalement, le Nasria n’entrera pas en mise au vert, en prévision du match de Coupe d’Algérie contre l’équipe de Oued Amizour. La direction du club a décidé de faire le déplacement le jour du match par bus, surtout que le voyage n’est pas éreintant. Cette décision intervient à la suite de la crise qui couve le club ces derniers temps.

Bendebka rejoint l’EN universitaire
Le milieu de terrain du Nasria, Sofiane Bendebka, a rejoint l’EN universitaire pour un stage, en prévision des prochaines échéances. Une bonne occasion pour le joueur de bien se préparer, lui qui n’est pas concerné par le match de Coupe d’Algérie contre Oued Amizour. S. H.

USMB
Après avoir été contrôlé positif, Abdellaoui innocenté
C’est un grand ouf de soulagement qu’a poussé le milieu de terrain de l’USMB, Abdellaoui. En effet, après avoir été contrôlé positif lors d’un premier test, Abdellaoui a été convoqué au siège de la Ligue. Sur place, on lui annoncera qu’un deuxième test de vérification montrera qu’il n’existait aucune substance dopante. Abdellaoui est donc autorisé à jouer les matchs que disputera son équipe, à commencer par celui de vendredi contre le MCK.

Soins intensifs pour les blessés
Manaâ et Mellika, qui souffrent de petites blessures, sont pris en charge comme il se doit par le staff médical du club afin qu’ils soient remis sur pied dans les plus brefs délais. Akli veut disposer de tous ses joueurs très vite afin qu’il puisse préparer comme il se doit les prochains rendez-vous.

Haddou : «D’abord ce match de coupe»
L’attaquant blidéen, Haddou, pourrait effectuer son retour à la compétition très bientôt. Totalement rétabli de la blessure qu’il a contractée lors d’une séance d’entraînement, il nous a dit avoir hâte de renouer avec la compétition. Il rêve d’un retour gagnant avec, pourquoi pas une place une place parmi les meilleurs pour son équipe en fin d’exercice. Nous ne pouvons commencer notre entretien sans vous demander des nouvelles de votre santé… Je vous remercie, je suis totalement rétabli. D’un autre côté, j’ai hâte de renouer avec la compétition. Tout le monde est content que votre blessure ne soit pas méchante… En réalité, moi aussi j’en ai eu peur au début. Une méchante blessure pourrait freiner mon élan, mais finalement, rien de grave. Comment avez-vous vécu cette absence ? Comme un véritable calvaire. J’étais dans l’impossibilité d’aider mon équipe au moment où elle en avait le plus besoin. Je dois vous avouer que les jours de match étaient pénibles pour moi. Serez-vous dans l’équipe, lors du match de coupe de ce vendredi ? Peut-être pas, même je suis apte à jouer en championnat. De toutes les façons, le dernier mot revient à mon entraîneur. Pour ce qui me concerne je suis prêt à tenir mon poste. J’ai hâte de renouer avec la compétition qui m’a terriblement manqué et je veux être utile à l’équipe et l’aider à gagner des matchs. Si je dois rester sur le banc et que mon équipe gagne, je le ferai avec grand plaisir. C’est une tâche assez difficile que celle qui vous attend contre l’équipe d’Annaba, qu’en pensezvous ? Il y a d’abord ce match de Coupe d’Algérie qu’il nous faut gagner. Pour ce qui est de la rencontre à Annaba, ce sera un match entre deux équipes qui, malgré leur classement, sont pratiquement du même niveau. Nous de notre côté, nous la voulons cette victoire et nous nous battrons pour l’arracher. Il nous faut pour cela être dans le match de la première à la dernière minute. La volonté à elle seule pourrait ne pas suffire. Ne croyez-vous pas que vous devez développer un tout autre football que celui qui a été le vôtre ces derniers temps ? Je ne suis pas tellement d’accord avec vous car, depuis quelques matchs, notre rendement sur le terrain s’est nettement amélioré et les résultats aussi. Ces derniers auraient pu être nettement meilleurs avec un peu plus de réussite. La meilleure preuve pour cela est que nous avons réalisé nos meilleures performances face à des équipes qui ont l’habitude d’occuper le haut du classement. Et en ce qui concerne vos ambitions, cette saison ? Il est impératif de gagner les prochains matchs que nous aurons à jouer et cela quel que soit le lieu où ils se déroulent. D’un autre côté, nous avons montré que nous pouvions prendre des points chez l’adversaire. C’est avec cet état d’esprit qu’il nous faut jouer désormais. Entretien réalisé par Slimane Baghdali

Herida bon pour le service
On a vu Herida gambader sans ressentir aucune gêne lors de la dernière séance d’entraînement et cela ne peut être que rassurant pour le staff technique. En effet, le défenseur blidéen a totalement récupéré de la blessure contractée lors du dernier match, après avoir été sévèrement taclé par un défenseur de Médéa. «J’ai ressenti sur le coup une forte douleur au niveau du genou et j’ai tout de suite pensé à une entorse mais il n’y a rien de grave et je peux m’entraîner normalement», dira Herida.

La fiabilité des tests remise en cause
Avant toute chose, l’erreur lors des tests de contrôle de dopage n’est pas l’apanage exclusif de notre pays. Tous les biostatisticiens de par le monde sont unanimes à dire qu’il y a un fort pourcentage d’erreurs qui ne peuvent être corrigées que par la multiplication des tests. Lors de chaque test, la répartition des urines se fait dans deux flacons différents qui seront scellés et numérotés. L'un servira à l'analyse initiale, l'autre pourra être utilisé en cas de contestation pour la contre-expertise. Il en est de même pour les tests sanguins. S. B.

Khelladi en forme
Le portier de l’USMB Khelladi a réalisé un sansfaute lors du dernier match disputé par son l’équipe. Le moins que l’on puisse dire est qu’il a très bien fait ce qu’il avait à faire. Khelladi a effectué deux arrêts exceptionnels qui ont rassuré ses partenaires. Impérial dans les airs, il a aussi été très bon sur sa ligne. Il n’endosse aucune responsabilité sur les deux buts encaissés par son équipe. De bon augure avant le match de coupe et le périlleux déplacement à Annaba.

L’optimisme mesuré de l’entraîneur
Akli veut que son équipe confirme la place qu’elle occupe au classement, non seulement ce vendredi mais aussi lors de la confrontation avec le club de Annaba. Il est donc certain qu’il a concocté une stratégie adaptée à chaque rencontre. Si contre la modeste équipe du Mouloudia de Khemis, l’heure sera à l’offensive, la prudence sera de mise une semaine plus tard. L’objectif sera cependant le même car il s’agira de s’assurer le gain du match. S. B.

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Coup d’œil Ligue 2

19

ASMO
Cherif El Ouazzani veut quatre nouveaux joueurs au mercato
Le moins que l’on puisse dire est que la formation de M’dina J’dida aura besoin de renfort lors du prochain mercato. Après huit journées de championnat, l’équipe a montré quelques limites sur le double plan offensif et défensif. D’ailleurs, l’entraîneur, Cherif El Ouazzani, a affirmé à maintes reprises que l’équipe a besoin de se renforcer par de nouveaux joueurs capables de donner un plus à l’ASMO. Le manager général de l’ASMO, Benamar, a déjà affirmé au Buteur qu’il est en contact très avancé avec deux joueurs évoluant en Ligue1. Récemment, l’entraîneur s’est réuni avec ses dirigeants afin d’évoquer le sujet. Rencontré à l’issue du dernier match amical qui avait opposé son team face à la JSS, l’ancien capitaine de l’EN nous a déclaré que l’équipe a besoin d’un renforcement dans les quatre compartiments : «Effectivement, j’ai discuté récemment avec les responsables du club et je leur ai expliqué que l’équipe avait besoin d’un renforcement dans les quatre compartiments. Nous avons besoin d’un gardien de but, d’un défenseur axial, d’un milieu de terrain et d’un attaquant de métier.» Et d’ajouter : «Pour ce qui est des libérés, il s’agira de deux ceux qui n’ont pas donné un plus à l’équipe jusqu’à présent. Il est préférable pour eux d’avoir du temps de jeu ailleurs que de rester sans compétition à l’ASMO.» Cherif El Ouazzani a refusé de dévoiler le nom des joueurs qui seront libérés au prochain mercato. Riad O.

Benaouameur : «Nous n’avons pas d’autre choix que de battre le MOC et le RCA»
Après avoir purgé sa suspension de trois matchs, le défenseur, Benaouameur Akram, a repris le chemin de la compétition lors du précédent match de son équipe face au MSP Batna. L’ancien joueur de l’ESM affirme que lui et ses coéquipiers ont déjà tourné la page des derniers matchs de l’équipe pour se concentrer désormais sur la suite du parcours qui les attend en championnat. Benaouameur parle dans l’entretien qui suit de l’importance de décrocher les six points des deux prochains matchs qui opposeront l’ASMO au MOC et au RCA. Tout d’abord, comment est l’ambiance au sein du groupe ? Très bonne ambiance et nous travaillons dans de bonnes conditions et préparons dans la sérénité la plus totale notre prochain match face au MOC. Nous sommes conscients de la tâche qui nous attend et nous allons tout faire pour améliorer les résultats de notre équipe. Justement, comment se déroule votre préparation pour le match face au MOC ? Comme je viens de vous le dire, nous préparons ce match dans la sérénité la plus totale. Nous avons déjà oublié notre dernière défaite concédée à Batna et nous ne nous focalisons que sur notre prochain match face au MOC. Nous sommes dans l’obligation de gagner ce match afin de se ressaisir, surtout que nous n’avons plus le droit à l’erreur à domicile. Nous avons perdu suffisamment de points à la maison jusqu’à présent et nous sommes appelés à battre le MOC pour se relancer. Tous les joueurs sont conscients de l’importance de ce match et je peux vous assurer que nous sommes décidés à battre le MOC. Le fait que la 9e journée de championnat de la Ligue 2 soit reportée au mardi 6 novembre est-il bénéfique pour vous ? Oui, dans la mesure où cela va nous permettre d’avoir plus de temps pour bien préparer ce rendez-vous très important face au MOC. Nous allons jouer deux matchs amicaux afin de bien préparer la rencontre de mardi prochain face au MOC. Oui, ce report nous est bénéfique à plus d’un titre. D’aucuns estiment que vous êtes condamnés à gagner vos deux prochains matchs à la maison face au MOC et au RCA, est-ce votre avis aussi ? Absolument. Nous n’avons pas d’autre choix que de battre le MO Constantine et le RC Arbâa afin d’ajouter six points à notre besace et surtout pour reprendre confiance en nous-mêmes après les dernières contreperformances concédées en championnat. Il est vraiment très important de gagner ces deux matchs pour améliorer notre classement et sortir de la zone rouge. Cela va nous permettre également d’aborder la suite de la compétition avec plus de sérénité. Nous sommes motivés pour décrocher les six points de ces deux matchs. Comment s’annonce pour vous la suite de la compétition ? Il est vrai que nous avions mal entamé le championnat, mais nous restons confiants et sereins car nous savons pertinemment que nous avons les moyens pour rebondir. Nous travaillons très dur pour retrouver le chemin du succès. Il reste encore plusieurs matchs à jouer et nous allons tout faire pour engranger le maximum de points lors des prochains matchs, à commencer par ceux des deux prochaines rencontres, face au MOC et au RCA. Entretien réalisé par Riad O.

DNA

ESMK
Faire comme en 2008
La Coupe d’Algérie est une épreuve qui n’a laissé que des bons souvenirs du côté de Koléa. En effet tout le monde a en mémoire le parcours exceptionnel effectué par Ennedjma, en 2008, dans cette épreuve. L’ESMK avait atteint le stade des demi-finales, après avoir éliminé deux clubs de l’élite. Le WAT avait barré la route de la finale à Ennedjma.

PAC
La coupe n’est pas une priorité
La Coupe d’Algérie qui va disputer au cours de cette semaine n’est pas une priorité pour le club d’Hydra. Le PAC a d’autres projets pour le moment, qui consiste à jouer les premiers rôles en championnat. Effectivement, l’objectif principal, des coéquipiers de Benachour est d’atteindre l’accession. Tandis que la Coupe d’Algérie sera comme une compétition de préparation pour les Pacistes. Mais cette compétition n’est pas un objectif, cela ne veut pas dire que les Jaune et Bleu ne vont pas se donner à fond ; au contraire, les Poulains de Youcef Bouzidi vont jouer pour y aller le plus loin possible. Ça sera aussi une belle opportunité pour donner une chance aux joueurs qui n’ont pas joué pour le moment, à l’image de Nekkach et Bouhellal. Khalil Y. M.

NARBR

Le groupe poursuit ses bonnes prestations
Encore une fois, le NARBR a disputé un match amical contre la formation de Boudouaou. Cette fois encore, les poulains d’Aziz Triaki ont remporté la partie sur un score de trois buts à un. Les réalisations étaient inscrites par Rouaïghia et le jeune Merbah. Cette rencontre est considérée comme une préparation pour le prochain match de Coupe d’Algérie contre l’OM Ruisseau. Le premier responsable de la barre technique a tenu à essayer quelques solutions qu’il compte employer dans les prochaines rencontres. Malheureusement pour lui dans cette rencontre, il a perdu l’un de ses meilleurs éléments, il s’agit de Fersaoui. Sa participation lors du prochain match ne sera pas garantie. sa jeunesse. En effet, en plus du superbe but inscrit contre Berraki, l’enfant de Réghïa a marqué deux autres hier. Le premier après un échange de balle avec ses coéquipiers, le deuxième d’un coup de franc direct. Le public présent n’avait rien à affaire que d’applaudir longuement le joueur.

Allali, le seul rescapé
Lors du parcours exceptionnel de l’ESMK en Coupe d’Algérie, il y a de cela quatre ans, l’équipe était entraînée par Nasser Akli, l’actuel coach de l’USMB. Un seul joueur qui fait partie de l’effectif actuel avait pris part à l’aventure. Il s’agit du milieu de terrain Allali.

Le problème de Boulekhmir enfin réglé !
L’entraîneur du NARBR pourra compter sur son milieu de terrain, Boulekhmir, qui a enfin réglé son problème avec ses responsables militaires. Il pourra donc faire partie du match de championnat contre Bousâada. Pour rappel, le départ de Boulekhmir avec ses coéquipiers en stage en Tunisie lui a coûté de grands problèmes avec les responsables de sa caserne, car le joueur a quitté le territoire national sans autorisation de ses responsables. Khalil Y. M.

Rouaïghia retrouve son efficacité
La chose intéressante à signaler dans les rencontres amicales disputées pour le moment, c’est l’efficacité d’Aziz Rouaïghia qui a retrouvé

«Une bande de copains que rien n’arrêtait»
Allali s’est remémoré pour nous le parcours de l’ESMK en Coupe d’Algérie, il y a de cela maintenant quatre ans. Il nous dira en substance : «Les souvenirs que je garde de cette épopée ? Il y en a beaucoup. C’est surtout l’engouement qui a noyé la ville qui était pavoisée pendant de longues semaines aux couleurs du club. Pour ce qui est de l’équipe, nous formions un bloc. Nous étions une bande de copains que rien n’arrêtait. Nous avions sorti l’USM Annaba, une équipe truffée d’individualités à l’époque, au stade des quarts et cela avec l’art et la manière. C’est certain, nous jouerons à fond nos chances dans cette épreuve et cela pour faire plaisir à nos supporters.» S. B.

Benachour, Meddahi et Defnoun ne seront pas présents
Cette trêve sera bénéfique pour le PAC, afin de récupérer certains joueurs comme Benachour, Defnoun et Meddahi qui souffrent de légères blessures. Cette période permettra aussi de récupérer le buteur du PAC, Hichem Bouyoucefi qui a entamé les entraînements en solo depuis quelques jours. Mêmes si ces joueurs ne seront pas présents en Coupe d’Algérie, le technicien paciste compte les faire préparer pour le prochain match du championnat.

USMMH
Que d’absents !
Ils étaient les seuls joueurs à ne pas s’être présentés lors de la séance de reprise. Il s’agit de Khechine, Berrabah, Aroussi, Ziam et Ouadah. Ils ont tous simplement prolongé le repos qui leur a été accordé à l’occasion des fêtes de l’Aïd. Ces cinq joueurs encourent très certainement des sanctions.

USMMH 1 - M. Boufarik 0

Pour préparer Sendjes
Les Hadjoutis ont donné la réplique en amical à leurs homologues de Mitidjet Boufarik, un club qui évolue en Division régionale. Ils se sont contentés d’un tout petit but signé Ziam pour l’emporter. Le duo Bourahla-Maghraoui a pu jauger l’état de forme de ses joueurs à trois jours du match de coupe contre Sendjes. S. B.

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Coup d’œil Ligue 2

19

MSPB

Réunion d’urgence à la villa et reprise des entraînements
le prochain déplacement à Bel-Abbès.

La reprise s’est faite mardi
Les dirigeants ont reporté cette manche, puisqu’ils sont arrivés à convaincre leurs joueurs à reprendre le chemin des entraînements. Ces derniers savent que leur demande a été prise au sérieux et que leur problème ne va pas tarder à connaître une issue favorable, même si la solution est temporaire parce que le club est en butte à de sérieux soucis financiers et les sponsors ne sont pas nombreux à venir en aide au MSPB. Pourquoi aucun opérateur de téléphonie mobile ne veut injecter de l’argent à Batna ? Où sont passées les grandes firmes de l’Etat ? Le MSPB est le parent pauvre de la Ligue 2, et au train où vont les choses, le club risque de laisser des plumes. On ne sait pas quelles vont être les conséquences de cet arrêt de quelques jours. On le saura prochainement, quand le championnat reprendra son cours normal et à travers les prochaines prestations du Mouloudia de Batna.

Les dirigeants auraient accepté de payer deux mois de salaires
Les exigences des joueurs étaient claires depuis quelques jours. Ils avaient demandé deux mois de salaires, plus les deux primes de matchs. Cette exigence, avaient expliqué les responsables du Boubiya, n’était pas réalisable. Les dirigeants avaient par la même occasion expliqué qu’ils avaient reçu des promesses avant l’Aïd, mais que finalement si ces elles n’ont pas été tenues, c’est parce que l’argent n’était pas disponible et il était impossible de payer tout le monde. Les dirigeants ont lors de la réunion de mardi dernier

proposé de payer deux mois de salaires seulement. Les coéquipiers du capitaine Belhadi ont accepté cette nouvelle proposition.

Tout devrait se faire avant le match contre Saïda
L’issue au problème posé par les joueurs a été, semble-t-il, trouvée. Les joueurs devraient attendre au plus tard deux ou trois jours, avant de toucher les deux salaires des mois de septembre et octobre. Il n’est pas question pour l’heure des primes des matchs contre l’ASMO et face à Merouana. On peut penser que cela va se passer avant le lundi, date du départ à Bel Abbès, pour le match contre le MCS. K. D.

ardi dans la matinée, l’équipe dirigeante et à sa tête Issam Daas, le président de la SSPA et Saad Zender, le président du CSA accompagnés par les autres membres de l’équipe

M

dirigeante aux environs de sept personnes, avaient fixé un rendezvous aux joueurs au niveau de la villa. C’est ce que nous a appris une source généralement crédible, mardi dans l’aprèsmidi. Une réunion d’urgence, parce que le match de mardi prochain

arrive à grandes enjambées et les joueurs sont à l’arrêt depuis une semaine. La réunion s’est déroulée dans la matinée, la majorité des joueurs attendaient leurs dirigeants. Comme le temps presse, une solution au problème financier posé par les joueurs menaçait

Zemmouri était à son poste
Mardi, à 15 heures, Zemmouri était à son poste avec les joueurs qui se sont retrouvés sur la pelouse du stade Chaoui, pour enfin, entamer la reprise après 8 jours de repos, dont deux de boycott. Zemmouri avait lui aussi menacé de démissionner, après le match contre l’ASMO. K. D.

ASK
Travail psychologique pour le groupe
ne fois placé à la tête du groupe askiste, le nouvel coach Tebib s’est vite penché sur l’aspecte psychologique. Il faut dire que le technicien khroubi a trouvé un groupe abattu et complètement démotivé, lors qu’il doit préparer le prochain match face au NAHD. C’est ainsi que Tebib a entamé un travail psychologique réconfortant pour remettre en confiance les joueurs askistes qui avaient besoin d’entendre des paroles de ce genre pour chasser le doute qui les habite depuis quelque temps. Malheureusement, ce n’est pas le seul problème dont souffre l’effectif askiste, il y a aussi les absences, les blessures et les difficulté sur le plan physique . Tout cela rend la tâche du coach Tebib très compliquée, mais connaissant ce dernier qui est un vrai bosseur et qui adore son métier, il aura juste besoin d’un peu temps pour améliorer tous les aspects de l’équipe. Bénéficiant de la confiance de Khettabi, du public local, même la bonne volonté de bien faire, il redressera la barre. C’est de bon augure pour la suite.

USMAn
Bengoreine : «Mes coéquipiers feront tout pour se qualifier au prochain tour»

MOC
Madani a rencontré ses joueurs
Tout en insistant sur le fait que les problèmes existants dans sa formation ont été amplifiés par la rue et ceux qui veulent la peau du club, Kamel Madani a rencontré la totalité de ses éléments pour une réunion de travail. L’on croit savoir que beaucoup de points furent débattus afin de clarifier une situation, pour le moins préoccupante pour ceux qui portent le club dans leur cœur. Les joueurs par l’intermédiaire du capitaine Z’mit ont mis sur la table leurs exigences et un accord de principe aurait été trouvé. Ce qui sousentend que l’entraîneur Latrèche devrait passer à la vitesse supérieure, afin de compenser la perte de temps enregistrée depuis le retour des fêtes de l’Aïd. En point de mire, cette rencontre devant l’ASM Oran chez lui. points. On est sur une bonne série et pas prêts de s’arrêter de si tôt. La saison passée, j’ai gagné la coupe avec l’ESS alors qu’elle ne faisait même pas partie de nos objectifs, pour vous dire que lors de cette compétition, on ne sait jamais ce qui peut arriver, donc on doit jouer chaque match avec tout le sérieux voulu et essayer de se qualifier», nous a déclaré hier à la fin de la dernière séance d’entraînement. R. M.

U

B

engoreine, l’ancien joueur de l’ESS, qui purgera demain son dernier match de suspension, voudrait bien que ses coéquipiers s’inspirent du parcours de l’Entente de l’année passée. «On accorde une grande importance à ce match de coupe, mes coéquipiers feront tout pour se qualifier au prochain tour. Après on aura le match face à l’USMB, ce jour-là on aura d’autre choix que de prendre les trois

Yassa rechute, sa présence vendredi est incertaine
Autorisé par le staff médical à rejoindre le reste du groupe pour la préparation du prochain match de Coupe d’Algérie face à la formation de Ben Badis, Yassa, le milieu de terrain annabi, aurait ressenti, une nouvelle fois, des douleurs au niveau des adducteurs. N’ayant pas pu poursuivre les entraînements, il s’est contenté d’un léger footing avant de quitter le terrain pour se faire soigner. Ainsi, sa participation à la rencontre de demain est sérieusement remise en cause. Rappelons que Yassa a déjà été absent lors des quatre dernières rencontres de l’USMAn à cause de sa blessure aux adducteurs contractée contre le CRBAF.

Khiri pressenti
C’est le deuxième gardien, Khiri en l’occurrence, qui pourrait garder les bois annabis aujourd’hui après-midi. Une chance pour le remplaçant de Benhamou d’avoir des minutes sous les crampons, et pourquoi pas essayer de bousculer l’hiérarchie et de s’emparer du maillot n°1. Difficile à faire surtout que l’ancien portier international est en pleine confiance ces jours-ci.

Biquotidien et charge au programme
Avide de remettre de l’ordre dans la maison mociste, le coach Latrèche a augmenté volontairement la charge des efforts afin de remettre sur les rails un groupe préoccupé par autre chose que par celui d’aller de l’avant et avec le moral escompté. Un biquotidien a été programmé, mettant les camarades de Z’mit dans une situation de réaction voulue. Le coach a insisté auprès de ses joueurs sur le fait de mettre de côté certaines préoccupations et de ne penser qu’au terrain. Vont-ils avoir les capacités nécessaires pour cela ? La question se pose avec acuité dans les rangs d’un Mouloudia de Constantine loin de la stabilité que tentent de mettre en évidence certains responsables et proches du club.

Douadi revient à de meilleurs sentiments
Le meneur de jeu de l’équipe est revenu à de meilleurs sentiments, hier soir. L’enfant de Tébessa a quitté le Khroub la veille de l’Aïd très énervé, après les insultes dont il a été victime de la part d’une frange de supporters après le retour de Marouana. La direction a tout fait pour convaincre le joueur de revenir aux entraînements . Objectif réussi, il a repris normalement hier soir, Tebib a sous la main son meilleur élément, c’est déjà un bon début, il manque juste le retour de Kitouni et tout sera comme avant. Abdou H.

Derrahi de retour
Sur la liste des convoqués pour ce match de coupe, il est plus que probable que Mokdad et Boussaâda fassent appel aux services de Derrahi. Absent au dernier match face au MOB à cause d’une suspension, le capitaine de l’équipe bônoise aura besoin de renouer avec la compétition avant le grand choc de la 9e journée face à l’USMB. R. M.

Benhamou et Zaâboub de retour
En France à l’occasion des fêtes de l’Aïd, Benhamou et Zaâboub, les deux émigrés du club bônois, auraient rejoint le territoire national avant-hier en fin de journée, une information divulguée par une source proche du club. Autorisés par la direction du club de rejoindre leurs familles à l’étranger à la fin de la semaine dernière, ils pourraient ne pas être concernés par la prochaine rencontre qui opposera l’USMAn à la formation de Ben Badis, pour le compte du tour préliminaire de la Coupe d’Algérie.

Une rencontre amicale aujourd’hui
Pour compenser une inactivité flagrante, l’entraîneur Latrèche aurait prévu une rencontre amicale pour aujourd’hui devant la formation du MB Constantine. Une opportunité pour ce dernier de retremper ses éléments dans la compétition et aspirer avoir une idée sur l’état physique de ses joueurs. De cette rencontre pourrait dépendre dans de fortes proportions l’effectif qui devrait donner la réplique au prochain adversaire oranais, pour le compte de la prochaine journée du championnat. T. A.

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Coup d’œil Ligue 2

19

ASMO
Cherif El Ouazzani veut quatre nouveaux joueurs au mercato
Le moins que l’on puisse dire est que la formation de M’dina J’dida aura besoin de renfort lors du prochain mercato. Après huit journées de championnat, l’équipe a montré quelques limites sur le double plan offensif et défensif. D’ailleurs, l’entraîneur, Cherif El Ouazzani, a affirmé à maintes reprises que l’équipe a besoin de se renforcer par de nouveaux joueurs capables de donner un plus à l’ASMO. Le manager général de l’ASMO, Benamar, a déjà affirmé au Buteur qu’il est en contact très avancé avec deux joueurs évoluant en Ligue1. Récemment, l’entraîneur s’est réuni avec ses dirigeants afin d’évoquer le sujet. Rencontré à l’issue du dernier match amical qui avait opposé son team face à la JSS, l’ancien capitaine de l’EN nous a déclaré que l’équipe a besoin d’un renforcement dans les quatre compartiments : «Effectivement, j’ai discuté récemment avec les responsables du club et je leur ai expliqué que l’équipe avait besoin d’un renforcement dans les quatre compartiments. Nous avons besoin d’un gardien de but, d’un défenseur axial, d’un milieu de terrain et d’un attaquant de métier.» Et d’ajouter : «Pour ce qui est des libérés, il s’agira de deux ceux qui n’ont pas donné un plus à l’équipe jusqu’à présent. Il est préférable pour eux d’avoir du temps de jeu ailleurs que de rester sans compétition à l’ASMO.» Cherif El Ouazzani a refusé de dévoiler le nom des joueurs qui seront libérés au prochain mercato. Riad O.

Benaouameur : «Nous n’avons pas d’autre choix que de battre le MOC et le RCA»
Après avoir purgé sa suspension de trois matchs, le défenseur, Benaouameur Akram, a repris le chemin de la compétition lors du précédent match de son équipe face au MSP Batna. L’ancien joueur de l’ESM affirme que lui et ses coéquipiers ont déjà tourné la page des derniers matchs de l’équipe pour se concentrer désormais sur la suite du parcours qui les attend en championnat. Benaouameur parle dans l’entretien qui suit de l’importance de décrocher les six points des deux prochains matchs qui opposeront l’ASMO au MOC et au RCA. Tout d’abord, comment est l’ambiance au sein du groupe ? Très bonne ambiance et nous travaillons dans de bonnes conditions et préparons dans la sérénité la plus totale notre prochain match face au MOC. Nous sommes conscients de la tâche qui nous attend et nous allons tout faire pour améliorer les résultats de notre équipe. Justement, comment se déroule votre préparation pour le match face au MOC ? Comme je viens de vous le dire, nous préparons ce match dans la sérénité la plus totale. Nous avons déjà oublié notre dernière défaite concédée à Batna et nous ne nous focalisons que sur notre prochain match face au MOC. Nous sommes dans l’obligation de gagner ce match afin de se ressaisir, surtout que nous n’avons plus le droit à l’erreur à domicile. Nous avons perdu suffisamment de points à la maison jusqu’à présent et nous sommes appelés à battre le MOC pour se relancer. Tous les joueurs sont conscients de l’importance de ce match et je peux vous assurer que nous sommes décidés à battre le MOC. Le fait que la 9e journée de championnat de la Ligue 2 soit reportée au mardi 6 novembre est-il bénéfique pour vous ? Oui, dans la mesure où cela va nous permettre d’avoir plus de temps pour bien préparer ce rendez-vous très important face au MOC. Nous allons jouer deux matchs amicaux afin de bien préparer la rencontre de mardi prochain face au MOC. Oui, ce report nous est bénéfique à plus d’un titre. D’aucuns estiment que vous êtes condamnés à gagner vos deux prochains matchs à la maison face au MOC et au RCA, est-ce votre avis aussi ? Absolument. Nous n’avons pas d’autre choix que de battre le MO Constantine et le RC Arbâa afin d’ajouter six points à notre besace et surtout pour reprendre confiance en nous-mêmes après les dernières contre-performances concédées en championnat. Il est vraiment très important de gagner ces deux matchs pour améliorer notre classement et sortir de la zone rouge. Cela va nous permettre également d’aborder la suite de la compétition avec plus de sérénité. Nous sommes motivés pour décrocher les six points de ces deux matchs. Comment s’annonce pour vous la suite de la compétition ? Il est vrai que nous avions mal entamé le championnat, mais nous restons confiants et sereins car nous savons pertinemment que nous

ASMO-KSO aujourd’hui en amical
Après avoir battu la JS Sig avanthier sur le score de quatre buts à un, les gars de M’dina J’dida disputeront aujourd’hui leur deuxième match amical de la semaine. Les hommes de Cherif El Ouazzani vont croiser le fer avec le KS Oran, pensionnaire du championnat de la Régionale 2 de la Ligue d’Oran de football. Ce match sera l’occasion pour le staff technique de l’ASMO de mettre en place les derniers réglages, avant le rendez-vous de ce mardi, face au MO Constantine. Le premier responsable à la barre technique de l’ASMO aura très certainement, à l’issue de cette joute amicale, une idée plus fixe sur le onze de départ qui sera aligné face au MOC. Les coéquipiers de Benayada bénéficieront d’un jour de repos, demain vendredi, et reprendront samedi le chemin de l’entraînement.

Belgacemi marque des points
Le jeune arrière gauche, Belgacemi, a marqué des points avanthier lors du match amical qui avait opposé son équipe à la JS Sig. Issu des espoirs, il a livré une prestation correcte, gagnant plusieurs duels et participant au jeu offensif de son team. Belgacemi a de fortes chances d’être titularisé ce mardi contre le MOC en raison de l’absence de Sirat qui souffre d’une blessure de l’orteil. Même s’il possède l’option de reconvertir le très expérimenté Boussaâda en arrière gauche, Cherif El Ouazzani songe à aligner un défenseur arrière gauche de métier face au MOC. Belgacemi devra profiter de cette chance, si elle se présente, mardi, devant le MOC. R. O.

avons les moyens pour rebondir. Nous travaillons très dur pour retrouver le chemin du succès. Il reste encore plusieurs matchs à jouer et nous allons tout faire pour engranger le maximum de points lors des prochains matchs, à commencer par ceux des deux prochaines rencontres, face au MOC et au RCA.

Entretien réalisé par Riad O.

CRT
Merouana pour effacer les quatre défaites consécutives
Le passage à vide si on ose l'appeler ainsi pour l'équipe du CRT où elle vient de subir quatre défaites consécutives, CRBA 2-0, ASK 2-1, NAHD à domicile 0-1 et SAM 1-0, a complètement déstabilisé la bande à Amrouche. A présent, ses joueurs se trouvent dans une situation des plus critiques en ce début de championnat. Pourtant, les coéquipiers de Rachedi ont bien entamé le challenge en arrachant un nul devant le MC Saïda, lequel présageait que le CRT allait faire un bon parcours lors de l’exercice 2012-2013. Malheureusement, cela n'a pas été le cas, et l'équipe essuyait revers sur revers, même si les coéquipiers de Belaâlem avaient un préjugé d'avoir tardivement repris la préparation d'avant-saison, et que l'instabilité administrative ne leur a pas permis de démarrer comme toutes les autres équipes de la Ligue 2. La série des contre-performances que ne cessent les Témouchentois d'encaisser a été justifiée par le coach Amrouche par la reprise tardive de la préparation d'avant-saison et aussi les longs voyages qu'ont effectués les coéquipiers de Dahmane à l’Est. Ces derniers ont rencontré, respectivement l'USMAn, l'ASK et le CRBAF, trois déplacements où les Rouge et Blanc sont retournés bredouilles avec zéro point dans leur escarcelle. A présent que la Ligue a décidé d'une trêve de dix jours de l'Aïd, et que tous les joueurs blessés sont rétablis et ont repris les entraînements avec leurs coéquipiers, les responsables du CRT n'ont aucune autre excuse à formuler si le CRT n'arrache pas la victoire souhaitée par tout le monde devant l'AB Merouana, vendredi prochain.

MCS Cheraïtia : «On n’a plus le droit à l’erreur à domicile»
Comment s’est faite la reprise des entraînements ? La reprise s’est faite comme d’habitude, dans de bonnes conditions, et les quelques jours de repos nous ont fait beaucoup de bien. Nous nous sommes décompressés après avoir passé des moments de pression, mais nous avons tourné cette page. A présent, on pense au reste du parcours qui est encore long. Mais le MCS devra réagir dès la semaine prochaine lors de la reprise de la compétition. Après cette mauvaise série, pensezvous que le MCS est prêt sur le plan moral pour reprendre la compétition ? C’est vrai que nous sommes sur une mauvaise série qui a trop duré, car le MCS n’arrive pas à gagner même à domicile, et cette situation nous a beaucoup affectés sur le plan moral. Ainsi, c’est toujours difficile de gérer une telle période, mais cette mini-trêve nous a fait beaucoup de bien, et même le discours de notre nouveau coach nous a remonté le moral. Maintenant, nous avons oublié cette étape et nous sommes en pleine concentration pour le prochain match, car nous sommes conscients de la tâche qui nous attend. Tout d’abord, on doit préparer cette confrontation sur tous les plans pour espérer réaliser un bon résultat. Comment voyez-vous le reste du parcours pour votre équipe ? Déjà, nous sommes en bas du tableau, donc, on devra se ressaisir lors des prochains matches et on n’a plus le droit à l’erreur. Même si la suite du parcours ne sera pas du tout facile pour nous, on devra faire de grands matches afin de renouer avec la victoire et arracher le maximum de points pour sortir de cette place de relégable qui ne nous correspond pas en réalité. Ainsi, nous n’avons pas d’autre choix que de réagir dans les plus brefs délais et surtout ne pas rater la moindre rencontre d’ici la fin de cette première phase du championnat. A l’heure actuelle, le plus important, c’est de réaliser des résultats probants à domicile, tout en cherchant de précieux points en déplacement. D’ailleurs, notre groupe est conscient de sa mission. Comment ça se présente cette confrontation face au MSPB ? C’est un match très important pour nous, car nous sommes sur une mauvaise série qui a trop duré, ce qui veut dire que le faux pas n’est pas permis pour le MCS. La rencontre ne sera pas du tout facile, car nous allons jouer à huis clos et en dehors de Saïda, deux paramètres qui nous pénalisent depuis le début de saison, mais nous sommes en pleine préparation afin d’être prêts pour cette rencontre face à cette équipe de Béjaïa. Ainsi, notre effectif souhaite provoquer le déclic.

Khaldi en colère contre les absents
Pas moins de cinq joueurs sont toujours aux abonnés absents, et après quatre jours de la reprise des entraînements, les Bouhada, Sahnoune, Bentabet, Hamedi et Boukhari n’ont pas jugé utile de reprendre avec le reste du groupe et sans donner la moindre raison. D’ailleurs, cette attitude a déplu au président Khaldi, qui était très en colère. Ainsi, il a demandé au secrétaire de l’équipe de prendre les mesures nécessaires à l’encontre de ses joueurs, car leur absence pénalise le MCS.

Ils seront sanctionnés financièrement
D’après une source proche de la direction du club, le président Khaldi, qui n’a pas accepté l’absence des cinq joueurs, veut frapper très fort, en décidant de les sanctionner financièrement. D’ailleurs, il se pourrait qu’ils soient traduits devant le conseil de discipline dans les prochains jours.

Les blessés de retour
Tous les joueurs, qui étaient blessés les deux dernières semaines, à l'image de Debbaz, Oussaad, Benoradj, Bendriss et, récemment, Hachem, ont repris les entraînements cette semaine. Ainsi, le coach Amrouche aura toute la latitude de choisir les meilleurs pour former un onze capable de faire la différence. Bensalah

Hankouche a programmé un match d’application
L’entraîneur du MCS, Mohamed Hankouche, a programmé pour hier un match d’application au stade Les Frères-Bracci. Ainsi, il a saisi cette occasion pour donner la chance aux 22 joueurs de se produire, ce qui lui permettra de découvrir ses éléments afin de se faire une idée sur la capacité de chacun, physiquement, techniquement et tactiquement, avant d’affronter mardi prochain le MSPB à Sidi Bel-Abbès.

Entretien réalisé paar Amar B.

A. B.

20

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Coup d’œil International
Real Madrid Juventus
meilleur». A seulement 25 ans, Lionel Messi a pratiquement tout gagné dans le monde du football. Il lui reste toutefois un rêve, celui de remporter la Coupe du Monde. L’Argentin avoue qu’il aimerait bien ne pas remporter son quatrième Ballon d’Or cette année mais en 2014 : «Je signerai tout de suite pour gagner dans deux ans mon quatrième Ballon d’Or. Cela voudrait dire que l’Argentine est championne du monde. C’est le rêve qui me reste à réaliser».

Messi prêt à offrir le Ballon d’Or à Casillas Julio Cesar : «Je hais la Juventus,
Lors d’un entretien accordé à France Football, Lionel Messi est revenu sur les candidats au titre du prochain Ballon d’Or. Le joueur du Barça a tenu à mettre le capitaine du Real Madrid dans la course finale : «Il ne faut pas oublier Casillas. Pour moi, ce n’est pas un obstacle qu’il soit gardien. Ce n’est pas parce qu’il occupe ce poste qu’il ne peut pas recevoir la récompense. C’est un joueur très important, l’un des meilleurs gardiens de but au monde, sans doute le

elle me rendait fou»

Butragueno : «J'aurai aimé jouer avec CR7»
Le légendaire Emilio Butragueno n'a qu'un regret sur sa riche carrière : ne pas avoir joué avec Cristiano Ronaldo, en affirmant cela dans un discours au journal As : «C'est un phénomène….J'aurai vraiment apprécié de jouer avec lui, car son style est unique. C'est admirable. Je pense que c'est le meilleur attaquant à avoir porté ce maillot. Il veut toujours être meilleur que le jour d'avant. Il est très ambitieux avec une grosse capacité à marquer et une belle influence dans le vestiaire.» Butragueno est plus contrasté sur le Ballon d'Or. «Si Cr7 va le gagner ? Le Real a six candidats en lice. C'est ce qui est important». Histoire de ne pas faire de mécontents.

Invité dans le programme «Undici» sur Italia due, Julio Cesar, désormais aux Queens Park Rangers, est revenu sur son adieu douloureux à l’Inter et le le portier brésilien n’a pas manqué de lancer quelques piques à la Juventus, que ses anciens coéquipiers affronteront samedi «Je hais la Juventus. Je la hais parce que c’est l’équipe qui m’a rendu complètement fou en Italie, je n’ai presque jamais réussi à la battre. Ce qui s’est passé à Catania dimanche arrive avec tous les clubs, mais quand ça arrive avec les bianconeri, les gens se rappellent de ce qui s’est passé il y a quelques temps. Les arbitres ont toujours une pression particulière quand ils arbitrent la Juve. L’adieu à l’Inter ? Je ne m’y attendais pas, je suis triste de la façon dont j’ai été traité. Je l’ai eu en travers de la gorge pendant quelque temps, je m’attendais à quelque chose de différent mais j’ai parlé avec le président Moratti et maintenant tout est réglé» a reconnu l’actuel gardien de QPR.

Arsenal

AC Milan
Mardi soir, l'AC Milan a arraché un nul presque inespéré à Palerme (2-2) en ouverture de la 10e journée de Serie A, Montolivo et El-Shaarawy égalisant alors que les Lombard étaient menés de deux buts en Sicile. Et au coup de sifflet final, Massimiliano Allegri était déçu, avant tout pour ses joueurs. «C'était un bon retour et nous aurions même pu gagner, note le technicien milanais sur le site officiel du club. Franchement, je ne m'attendais pas à ce que nous soyons menés après 47 mi-

Liverpool
le nul est malgré tout acceptable». Malgré la remontée de ses joueurs de 2-0 à 2-2 à Palermo, Massimiliano Allegri a eu après le match un appel de Silvio Berlusconi qui lui a fait part de toute la déception qui l’habitait suite à la prestation des rossoneri. Selon La Gazzetta dello Sport l’ancien chef du gouvernement italien n’a pas du tout aimé ce qu’il a vu à la télévision et n’a pas manqué de le faire savoir au technicien milanais, qui a lui même reconnu en conférence de presse avoir «mal préparé le match».

AS Rome

Wenger : «Une de mes plus grandes victoires»
Avant- hier, Arsène Wenger a dû passer par pas mal d’état, après avoir vu son équipe être menée 4-0, puis revenir à 4-4, avant de s’imposer 7-5 en prolongations. Wenger a d’ailleurs reconnu, après le match, que cette rencontre est l’une de (ses) plus grandes victoires : «Nous sommes revenus du désastre pour sauver notre fierté», a-t-il déclaré à l'issue de la rencontre. «C'est peut-être l'une de mes plus grandes victoires. On ne peut pas jouer pour Arsenal et renoncer, quel que soit le score», a-t-il ajouté, saluant les supporteurs de ses «Gunners» : ils «sont toujours restés derrière l'équipe et je dois les en remercier. Il était difficile d'être plus mauvais en seconde période que nous l'avions été pendant la première». Avant de conclure : «Mais c'était comme un match de tennis. C'est important de gagner et d'être en quarts de finale. Cette Coupe n'est pas une de nos priorités, mais si nous étions repartis de la façon que nous avons joué en première mi-temps, ce n'aurait pas été non plus un de mes plus grands moments de fierté», a-t-il lancé.

Allegri : «Je suis déçu pour les joueurs»

Rodgers : «Je ne vois pas Suarez partir»
Buteur face à Everton le weekend passé (2-2), Luis Suarez continue toutefois de s'attirer les foudres de certains de ses adversaires irrités par son comportement sur le terrain. Brendan Rodgers, son entraîneur à Liverpool, est une nouvelle fois monté au créneau pour défendre le buteur uruguayen. «Toutes ces critiques sont en fait une motivation pour lui. Il aime être ici et je ne le vois pas partir. C'est un talent incroyable qui suscitera toujours des commentaires positifs et négatifs à la fois. Ce qu'il faut retenir, c'est que Luis est un joueur fantastique», a expliqué l'ancien manager de Swansea sur Sky Sports.

Les Spurs désirent Pjanic
A 22 ans, Miralem Pjanic vit pour l'heure une deuxième saison décevante de l'autre côté des Alpes. Débarqué à l'AS Rome en août 2011, le milieu de terrain international bosnien s'y était imposé comme titulaire sous les ordres de Luis Enrique la saison dernière, mais n'est plus qu'un simple remplaçant aux yeux de Zdenek Zeman, l’actuel entraineur, tant et si bien qu'un départ au mercato hivernal est envisagé. Et du côté de Tottenham, on semble attentif à la situation de l'ancien joueur de l‘OL, où André Villas-Boas pourrait en faire le successeur de Luka Modric, tant et si bien que les Giallorossi pourraient recevoir rapidement une proposition concrète pour un joueur encore sous contrat jusqu'en 2015.

nutes de jeu et mais nous avons été bien meilleurs en seconde période. Nous aurions pu faire mieux et je suis déçu pour les joueurs qui ont beaucoup donné mais

La piste Zarate déjà à oublier

En quête de joueurs pour se renforcer dès le mercato hivernal, l'AC Milan semble décider à se pencher sur le cas de Federico Peluso. Selon Mediaset, les Rossoneri continueraient de suivre avec intérêt l'évolution du défenseur international italien après avoir pensé à l'engager l'été dernier, et devraient même formuler en ce sens à l'Atalanta Bergame une proposition estimée à 5 millions d'euros durant les semaines, afin de renforcer un secteur de jeu très fébrile depuis le début de saison. A l’issue de la rencontre entre Alaves et le FC Barcelone (3-0 pour les Catalans), Cesc Fabregas ne souhaitait pas trop gamberger sur la victoire des siens et se projetait déjà sur la Liga et la nécessité pour le FC Barcelone de ne pas se démobiliser vis-à-vis de Madrid, malgré leurs 8 points d’avance, qui donne pourtant une marge d’erreur assez considérable : «Il est impensable dans notre esprit qu’il (Real Madrid) soit déjà hors-jeu Si l’OM tient déjà le remplaçant de Kaboré pour la Liga. Nous connaissons leur histoire et savons qu’avec leur avec Barton, que Mango n’entre pas dans les entraîneur ils se battront jusqu’à la fin. La différence actuelle (8 plans d’Elie Baup, le cas des deux frères Ayew points) peut paraître énorme mais en vérité, elle est mince. Tu est plus problématique. L’entraîneur marseilperds deux matches et il ne te reste plus que 2 points». lais n’a pas de possibilités de rechange en attaque. Il y a quinze jours, une rumeur a David Villa reconnaît évoqué la possibilité d’un prêt de Mauro Zarate cet hiver. l’importance de marquer Mais si le président de la Lazio, David Villa confirme son reClaudio Lotito est d’accord pour tour au meilleur niveau en marlaisser partir son attaquant argenquant le premier but contre tin au prochain mercato : «Zarate devait déjà partir cet été, Alavés (0-3). L’attaquant catalan est heumais il a refusé plusieurs équipes. Le moment venu et dans le reux de retrouver les terrains, mais surrespect des règles, c’est-à-dire en janvier, nous serons disposés à tout de retrouver la sensation de parler avec les présidents de clubs intéressés.» Par contre, les conditions semblent buteur : «C’était difficile de marquer des strictes : «Non, pas sous forme de prêt. Nous étudierons les propositions, mais pas celle de buts de la Clinique Quirón (rires). Je suis prêt avec options.» Cela devrait considérablement compliquer le dossier pour l’OM qui content car je me suis senti à l’aise sur le tern’a pas de moyens financiers pour recruter l’ancien joueur de l’Inter Milan, qui devra exirain. Au-delà des buts, qui sont importants pour ger un gros salaire, malgré un long passage à vide. un attaquant, la victoire était primordiale pour l’équipe».

Un œil sur Peluso

Barça

Fabregas ne veut pas enterrer le Real

OM

N° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

Coup d’œil International
Real Madrid

21

Le PSG s’attaque au duo «Ronaldo-Mourinho»
Selon la Gazzetta dello Sport, le Paris Saint-Germain serait prêt à faire une offre de 100 millions d'euros pour Cristiano Ronaldo. Apparemment le feuilleton du transfert de Cristiano Ronaldo au Paris Saint-Germain ne fait que débuter. Hier, c’est le très sérieux quotidien sportif transalpin la Gazzetta dello Sport qui indique dans son édition du jour que le club de la capitale serait prêt à débourser 100 millions d’euros pour s’attacher les services de l’attaquant portugais. Le journal italien rajoute même que Paris souhaiterait en plus faire venir José Mourinho. Cette rumeur intervient alors que Ronaldo n’a toujours pas prolongé son contrat, dont le bail se termine en 2015, avec le Real Madrid. Pour rappel, au mois de septembre dernier, le Ballon d’Or 2008 s’était plaint dans la presse espagnole de ne pas être heureux professionnellement. S’il n’a pas fait part clairement de ses revendications, il ne fait quasiment aucun doute que son salaire, estimé à 10 millions d’euros par an, ne serait pas à la hauteur de ses attentes. Dans l’ombre, l’agent de José Mourinho et de Cristiano Ronaldo Jorge Mendes aurait donc débuté les tractations avec le Paris Saint-Germain. Et finalement, il n’est pas certain que Florentino Pérez ait la volonté de conserver son joueur contre vents et marées. Car malgré des statistiques incroyables, le Portugais ne fait pas partie des chouchous de Santiago Bernabeu, les Socios préférant des joueurs comme Iker Casillas ou encore Xabi Alonso. De plus, avec la mise en place du fair play financier, la direction merengue pourrait avoir besoin de remplir les caisses, histoire de ne pas avoir de problèmes avec l’UEFA. Le cheikh Al-Thani, propriétaire du PSG, aurait aussi donné son accord pour satisfaire les demandes salariales de CR7, sous contrat jusqu'au 30 juin 2015 et qui n'a toujours pas prolongé au Real Madrid (l'international portugais réclamerait 18 millions d'euros annuels, les Merengues lui en proposeraient 14).

«The Special One» tacle l’entraîneur de la Cantera
Alors qu’il est mis en cause par la presse espagnole parce qu’il ne pioche pas assez dans la réserve, comme ce fut le cas chez le grand rival catalan, l’entraîneur du Real Madrid, José Mourinho, a réagi vivement en conférence de presse, donnant sa vision des choses sur ce point précis. Prenant directement à partie Alberto Toril, le coach du Real Madrid Castilla, réserve du club qui évolue en Segunda Division, Mourinho ne l’a pas vraiment épargné, l’accusant à demi-mot de ne pas faire le nécessaire pour faire progresser ses joueurs : «Je veux des joueurs qui s’affirment, montent et restent en équipe première. Si c’est simplement pour faire le nombre, j’ai déjà 30 joueurs sous la main», a-t-il lancé. Preuve et noms à l’appui, The Special One a ensuite énuméré les joueurs que la Casa Blanca avait sortis depuis 1999 pour illustrer son propos : «Seuls Pavon, Raul Bravo et dans une moindre mesure Miguel Torres ont eu du succès en équipe première», a-t-il rappelé, pour se dédouaner. Il a ensuite tenté d’expliquer pourquoi la passerelle ne fonctionnait pas à plein entre cantera et équipe première. «La position de Jesé Rodriguez n’existe pas en équipe première. Il n’y a pas de neuf et demi chez nous. Il y a un 7, un 9, un 10 et un 11 mais pas de neuf et demi. Il y a peu de point de contact avec la manière de jouer des deux équipes, et dans ce cas les joueurs en paient le préjudice ». Nul doute que ce coup de gueule va créer des remous dans l’organigramme madrilène. Et Jorge Valdano peut en témoigner, quand Mourinho a quelqu’un dans le viseur, il est très en danger…

Liverpool Gerrard : « Je suis allé trop loin»
Après le match nul entre Everton et Liverpool (2-2) dimanche dernier, le capitaine des Reds, Steven Gerrard (32 ans, 9 matchs et 2 buts en Premier League cette saison) avait reproché aux hommes de David Moyes de «jouer comme Stoke». Ce qui, en Angleterre, signifie «comme des gros bourrins». Conscient de la dureté d'un tel jugement, l'international anglais a fait machine arrière, en tenant à s’excuser publiquement : «J'ai revu le match et je suis allé trop loin, s'est excusé le milieu de terrain dans le Liverpool Echo. Ce n'était pas mon intention de manquer de respect à Everton ou Stoke, ainsi qu'à leurs entraîneurs et joueurs respectifs. J'étais frustré par le but refusé à Luis Suarez lorsque j'ai dit cela». En fin de match, l'arbitre avait en effet invalidé un but de l'attaquant uruguayen, qui n'était pourtant pas hors-jeu, en privant les Reds d’une victoire tant précieuse après un début de saison raté.

Manchester United

Manchester City

L. Bender dans le viseur des Diables Rouges Alors que Paul Pogba, qui semblait représenter l'avenir dans l'entrejeu, soit parti à la Juventus de Turin, Manchester United devrait chercher à se renforcer dans ce secteur l'été prochain. Alors que Michael Carrick est annoncé sur le départ et que Darren Fletcher tarde à se remettre d'une longue blessure, Lars Bender serait dans le collimateur des Red Devils, où Sir Alex Ferguson serait particulièrement intéressé. Ce milieu de terrain âgé de 23 ans est désormais une valeur sûre en Bundesliga. Depuis le mois d'août 2009, le joueur qui est né à Rosenheim porte le maillot du Bayer Leverkusen, après avoir évolué à Munich 1860, et il a gagné sa place en équipe nationale d'Allemagne (10 sélections, 1 but). Les scouts mancuniens devraient continuer de venir le voir s'exprimer à la BayArena durant toute cette saison 2012/2013. L'été dernier, les décideurs du Bayern Munich voulaient obtenir sa signature mais ils n'avaient pas réussi à convaincre Leverkusen de le lâcher. Encore sous contrat jusqu'en juin 2017 avec le Bayer Leverkusen, le milieu de terrain défensif international allemand pourrait débarquer en Premier League contre 15 ou 20 millions d'euros.

Isco, la priorité de cet hiver ?
Le nouveau directeur technique de Manchester City, Txiki Begiristain, aurait fait de l’attaquant de Malaga, Isco, la priorité du mercato hivernal pour le club anglais, lui qui a rejoint les Citizens cette semaine pour apporter son expérience et réorganiser le secteur sportif, notamment au niveau du recrutement. Encore sous contrat jusqu’en 2016, le jeune joueur dispose d’une clause libératoire fixée à 17 millions de livres. Mais actuellement, le club andalou tenterait de convaincre son joueur de signer un nouveau contrat qui doublerait par la même occasion la clause de rachat. La presse espagnole annonce que le principal intéressé, s'il acceptait la nouvelle formule proposée et ce, malgré un bail courant déjà jusqu'en 2016, verrait sa clause libératoire passer de 21 à 38 millions d'euros avec un salaire réévalué, cette manœuvre étant opérée dans le but de décourager les Citizens de s'attarder encore sur Isco.

Chelsea

Di Matteo ne comprend pas pour le Ballon d’Or
Vainqueur de la Ligue des champions en mai dernier, Chelsea ne compte qu'un seul joueur, son ancien attaquant Didier Drogba, parmi les nominés au Ballon d'Or Fifa 2012. Une véritable injustice aux yeux du coach des Blues, Roberto Di Matteo, qui l'a fait savoir hier sur le site officiel du club londonien. «C'est un peu décevant parce qu'en tant que vainqueurs de la Ligue des champions, on pouvait s'attendre à un peu plus de reconnaissance pour la performance des joueurs. C'est difficile à expliquer…», a ainsi réagi le technicien italien qui pourra peut-être se consoler avec le titre d'entraîneur de l'année, lui qui fait partie de la liste des dix nominés dévoilée le 29 octobre dernier, en succédant de la sorte à Guardiola.

Dortmund

Le départ de Nani se précise
Sous contrat jusqu'en juin 2014 avec Manchester United, Nani n'a toujours pas trouvé d'accord avec sa direction pour une revalorisation. Si bien qu'un départ de l'international portugais semble se confirmer au fil des jours. Selon le Daily Telegraph, un transfert du footballeur de 25 ans est en bien meilleure voie qu'un terrain d'entente sur son salaire. Si elle ne se fait pas lors du prochain mercato d'hiver, la d'euros pour la presse anglaise. Au cœur de nombreuses rumeurs de départ, Nani a tenu à rétablir certaines vérités, notamment celle sur son agent : «Franchement, je ne sais pas quel est le but de celui qui diffuse ces informations. Je le répète, Jorge Mendes est et sera toujours mon agent. Point final», a-til déclaré au journal A Bola. Depuis le début de saison, Nani a disputé six rencontres et inscrit un but en Premier League.

Le Borussia ne veut pas lâcher Klopp
Vainqueur du championnat d'Allemagne en 2011 et 2012, le Borussia Dortmund semble avoir trouvé la bonne formule pour rivaliser avec le Bayern Munich notamment, tant sur le pré que dans le secteur exécutif. Et dans une interview accordée au Schwäbischen Zeitung, Hans-Joachim Watzke, président du club de la Ruhr, assure que rien ne changera dans le staff technique avant 2016. «Nous sommes amis avec Michael Zorc et Jürgen Klopp, et ils m'ont promis que nous resterions ensemble au moins jusqu'en 2016», assure-t-il. A noter néanmoins que l’entraîneur Klopp n’a pas caché son désir d’entraîner la sélection allemande dans un avenir proche.
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

transaction a de fortes chances d'aboutir dès la fin de cet exercice 2012-2013. Acheté 22 millions d'euros en 2007, l'ancien joueur du Sporting Portugal pourrait être vendu contre une indemnité d'environ 15 millions

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

22

Le Buteur n° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012

V SA utile

OIR

Détente
e-mail : Réagissez à cette page par com x-sante@lebuteur. jeu

Sudoku n° 1139

Benjamin Franklin, Voltaire, Goethe, Mozart, George Washington, Jules Ferry, et Théodore Roosevelt appartenaient à la Franc-maconnerie.

In

QCM
Comment est mort Abane Ramdane ?
a- Tombé au champ dʼhonneur b- Assassiné par ses compagnons dʼarmes c- Sʼest suicidé

L’intrus
Boudiaf Ben Mʼhidi Benboulaïd Zabana

LS V
eaviez-

ous ?

Ouragan Sandy : d'où vient le nom de cette tempête tropicale?
Rita, Katrina, Irène, Sandy... on a lʼimpression que tous les cyclones tropicaux ont un prénom féminin et pourtant, ce nʼest le fruit que du hasard. En fait, après la seconde Guerre Mondiale, il a été décidé qu'on attribuerait toujours un nom féminin aux ouragans. Cette décision a évidemment fait bondir les féministes qui ont finalement obtenu, en 1979, de lʼorganisation météorologique mondiale, que les ouragans aient également des noms masculins. Désormais, une liste de noms à la fois masculins et féminins, est établie par le Centre national des ouragans. Cette liste comporte 21 prénoms anglais, espagnols et français. Seuls les prénoms commençant par les lettres Q, U, X, Y et Z sont exclus de cette liste parce qu'il nʼy en a pas suffisamment. Ainsi, les 21 noms sélectionnés pour cette année 2012 sont Alberto, Béryl, Chris, Debby, Ernesto, Florence, Gordon, Hélène, Isaac, Joyce, Kirk, Leslie, Michael, Nadine, Oscar, Patty, Rafael, Sandy, Tony, Valérie et William. Le choix de ces petits noms, qui doivent impérativement être courts et distincts, s'appuie sur plusieurs critères, dont la géographie. Les cyclones tropicaux sont ainsi nommés selon les régions au-dessus desquelles ils évoluent. Par exemple, pour le bassin Atlantique Nord, les ouragans portent des prénoms anglais, espagnols et français, en référence aux pays qui bordent l'océan.

M

éli Débusquez 2 héros de la Révolu- L e L i o n d u D j u r d j u r a algérienne élo tionmélangés : dont les noms ont été

Qui Cʼest ?

Comment le jouer
La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les numéros de 1 à 9.

llotdinmaiau

Charade
Mon 1er est un poisson. Mon 2e est le fils de la vache. Mon 3e est la moitié du luth. Mon 4e est une ville suisse. Mon tout est célébrée aujourdʼhui

D

evinette

Quel est le comble de l'opticien ?

Qui a dit ?
«Je nʼai pas peur des Français car ils vont partir, jʼai peur des hommes qui vont gouverner lʼAlgérie de demain»
Larbi Ben Mʼhidi Ferhat Abbas Colonel Lotfi Abane Ramdane

D s’

e qui agit-il ?

Identifiez cette photo

Enigme
Pourquoi ne peut-il pas pleuvoir deux jours de suite ?

Cʼest un héros de la Révolution

Mots fléchés n° 1588

Ce

jour-là

1755 : Le tremblement de terre de Lisbonne au Portugal, un des plus puissants de l'histoire, fait environ 100 000 morts. 1952 : Les États-Unis font exploser leur première bombe H. 1954 : Déclenchement de la Révolution algérienne, dite toussaint rouge. 1961 : Manifestations nationalistes à Alger : 85 morts.

Humour…
 La maîtresse dit à Adel : A ton avis, pourquoi Charlemagne a-t-il inventé l'école ? Adel : Parce qu'il était trop vieux pour y aller !  On dit que les vieux conduisent lentement... C'EST FAUX ! La preuve, c'est toujours eux qui sont en tête des bouchons !

La photo du jour
Samia Lakhdari, Djamila Bouhired, Hassiba Ben Bouali, Zohra Drif.

Sudoku n° 1139

M li- lo M Audin (Maurice) - Maillot (Henri) Qui c?est ? Abane Ramdane De quiSʼagit-il ? Colonel Amirouche Charade Révolution (Raie, veau, lu, Sion)

S o llu t iio n d e s jje u x … S olution des jeux… S o ut on des eux…

QCM b- Assassiné par ses compagnons dʼarmes L?intrus Ahmed Zabana (le seul parmi les 4 qui nʼa pas participé au Congrès de la Soummam) Devinette C'est de vérifier la vue d'un serpent à lunettes. Enigme Car entre les 2 jours, il y a toujours une nuit. Qui a dit ? Colonel Lotfi

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com té@lebute jeux-san

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

Décrassage
Le proverbe du jour

Le Buteur n° 2091 Jeudi 1er Novembre 2012
Horaires des prières
16 Dou al Qaida 1433

23

Prévisions météo pour Alger et ses environs
JEUDI
ASSEZ ENSOLEILLÉ

VENDREDI
ASSEZ ENSOLEILLÉ

«La beauté est une demi faveur du ciel, l'intelligence est un don»
(Proverbe africain)

Jeudi
Dohr Asr Maghreb Icha Fedjr Chourouk : 12h31 : 15h28 : 17h54 : 19h13 : 05h45 : 07h13

Vendredi

Matin : 15 °C A-M : 24 C Vent : 18 km/h Direction : S.W.

Matin : 19 °C A-M : 24 C Vent : 7 km/h Direction : S.W.

ACTUEL

Sandy : 10 à 20 milliards de $ de dégâts aux USA… auSandy n'a pas moins L'ouragan
encore quitté la côte Est des Etats-Unis que déjà, les économistes cherchent à évaluer son impact sur l'activité américaine. Quel sera le coût de Sandy ? Pour l'heure, il faut se contenter d'estimations. Eqecat, la société qui fait référence en matière de gestion des risques, avance ses chiffres : l'ouragan pourrait causer entre 10 et 20 milliards de dollars de dégâts, soit entre 7,7 et 15,4 milliards d'euros. Seulement la moitié de la somme devrait être couverte par les compagnies d'assurance. «Les dommages pris en charge sont évalués entre 5 à 10 milliards de dollars», indique Eqecat. Les estimations vont s'affiner maintenant que le jour s'est levé. Mais si les images sont impressionnantes, les chiffres le sont aussi : 9 millions d'Américains sans électricité, 11 000 vols annulés, l'ensemble des entreprises fermées… A tel point que le président Barack Obama a décrété sans attendre l'état de «catastrophe majeure» dans l'Etat de New York et le New Jersey.

Rhume : se laver le nez, le meilleur geste anti-rhume
Pulvériser un jet dʼeau salée dans les narines, cela ne vaut pas un bon bain de mer, pensez-vous. Erreur ! Ce geste dʼhygiène a des bienfaits sur la prévention, le soin et le confort respiratoire. Surtout en période d'apparition des virus, quand les rhumes nous guettent… 1. Rhume : le lavage des fosses nasales, cʼest vraiment utile ? La muqueuse nasale filtre des milliers de litres dʼair par jour. Directement au contact de lʼenvironnement, elle constitue la première barrière de protection du système respiratoire contre les agents extérieurs (virus, bactéries, allergènes, polluants…). Elle épure lʼair inspiré avant quʼil nʼatteigne les poumons. Soumise en permanence à des agressions, cette muqueuse peut être victime dʼune réaction inflammatoire locale qui se traduit par un écoulement, des éternuements et une production excessive de mucus à lʼorigine dʼune gêne respiratoire, car le nez est alors bouché. La muqueuse nasale protège, mais il faut elle aussi la protéger. 2. En quoi le lavage du nez fait-il du bien ? Comme il permet de débarrasser la muqueuse nasale de lʼexcès de mucus, des pollens et des agents pathogènes (virus, bactéries…) qui sʼaccumulent à sa surface, il permet aux muqueuses de jouer pleinement leur rôle, et agit en prévention. En favorisant la désobstruction des fosses nasales, il diminue également la gêne respiratoire. Voilà pourquoi se laver le nez peut être un geste de base dans les rhinopharyngites sans complication, et un geste essentiel chez les nourrissons et jeunes enfants qui ne savent pas toujours très 4. Quelles autres mesures dʼhygiène mettre en place ? Évitez les atmosphères enfumées, polluées ou à fort risque allergisant. Méfiez-vous des brusques alternances chaud/froid et ne surchauffez pas les chambres : la température idéale se situe autour de 19-20°C. Nʼoubliez pas dʼaérer votre appartement tous les jours. Humidifiez aussi lʼatmosphère, en particulier si votre chauffage est électrique. Vous pouvez même ajouter quelques gouttes dʼhuiles essentielles assainissantes dans un saturateur. Enfin, hydratez-vous régulièrement, y compris en buvant des boissons chaudes. 5. Quelle solution nasale choisir ? qq Les solutions salines, dites isotoniques, à base dʼeau de mer, dont la concentration en sel est ramenée au même taux que celui des fluides de lʼorganisme. Riches en oligo-éléments, elles humidifient, lavent et décollent les croûtes du nez. On peut les utiliser quotidiennement si besoin. qq Les solutions hypertoniques, très concentrées en chlorure de sodium, favorisent la décongestion nasale. Elles conviennent bien aux nez bouchés. qq Les solutions avec antiseptiques et fluidifiants sʼimposent dans les situations à risque infectieux, comme les premiers signes dʼun rhume. qq Les solutions enrichies en sels minéraux (cuivre, soufre, manganèse) sont censées limiter les épisodes infectieux, récidivants ou allergiques.

R e ce tt e
Épaule d’agneau au barbecue à la harissa

Sandy va compter parmi les ouragans les plus coûteux
Il est maintenant acquis que l'ouragan Sandy comptera parmi les plus dévastateurs aux Etats-Unis. Loin, très loin, du cyclone Katrina - 40 à 66 milliards de dollars de dégâts autour de La Nouvelle Orléans en 2005. Mais plus qu'Irene - 10 milliards l'an dernier.

Sandy fait tomber plusieurs sites Internet
Les internautes habitués à fréquenter des sites américains de référence tels que les Huffington Post, Gizmodo, Gawker, BuzzFeed, DailyKos ou encore le site de diffusion de vidéo en streaming LiveStream, ont en effet eu la surprise de ne pas pouvoir y accéder, ou alors de tomber sur des versions non actualisées. Une hécatombe due, selon le site Boing Boing, à la fois à la coupure de courant et aux inondations ayant frappé Manhattan où se trouvent être concentrées plusieurs entreprises possédant les serveurs stockant les données de tous ces sites. En effet, précise le site spécialisé Data Center Knowledge : lʼinondation provoquée par lʼouragan Sandy a envahi les immeubles de deux data centers dans le sud de Manhattan, mettant hors service les pompes diesel utilisés pour alimenter le générateur.

bien se moucher. Enfin, il constitue un vrai geste dʼapaisement et de soulagement chez celles et ceux qui souffrent de rhinite allergique. 3. Comment fait-on pour laver le nez ? Chez le nourrisson, ce lavage sʼeffectue de préférence avant les repas ou la tétée. Il faut placer le bébé sur le dos, la tête tournée sur le côté, jamais en arrière pour éviter un spasme du larynx. Lʼinstillation (pulvérisation) se fait dans la narine supérieure en faisant en sorte que le liquide ressorte par lʼautre narine. Les sécrétions restantes doivent être aspirées par un mouche-bébé. Chez lʼadulte et lʼenfant, qui peuvent se moucher, le lavage nasal permet de déloger les sécrétions plus profondément enfouies. Les pulvérisations sʼexercent tête penchée au-dessus du lavabo, dans chaque narine, en bouchant à chaque fois la narine supérieure. Du coup, le liquide sʼécoule par lʼautre narine. Le geste doit être suivi dʼun mouchage. On utilise toujours ces produits lavants avant les autres médicaments à administration nasale, jamais après !

Temps de préparation : 10 minutes Cuisson : 20 minutes et plus Pour 4 personnes Ingrédients : q1 épaule dʼagneau ou de mouton désossée q4 cuillères à soupe de harissa Préparation : Badigeonner au pinceau lʼépaule dʼagneau tout entier dʼharissa. Mettre la viande à griller à feu vif, sur les braises du barbecue, et tourner la viande en cours de cuisson. Servir lʼépaule dʼagneau découpé en tranches.

10 conseils pour ne jamais tomber malade
Se mettre à l’abri des infections, c’est possible. 10 conseils pour renforcer ses défenses immunitaires et ne plus tomber malade.

Veiller à ses apports en vitamines et minéraux
Vitamines, minéraux, oligoéléments : des alliés de poids. Ils aident lʼorganisme à mieux résister aux rhumes, bronchites et autres gastroentérites. La vitamine A, présente par exemple dans la carotte, les épinards ou la laitue, tonifie les muqueuses respiratoires. La vitamine C des agrumes ou du kiwi possède des vertus anti-infection et anti-fatigue. Les fruits oléagineux regorgent de magnésium. Le calcium ou le zinc stimulent aussi notre immunité. En pratique : Une alimentation saine et variée suffit généralement à couvrir nos besoins en vitamines et minéraux. Seules les prescriptions médicales en cas de carences nécessitent le recours à des compléments alimentaires.

A Détartrer le lave-vaisselle
On parle souvent du lave-linge mais le lave-vaisselle, lui aussi, s’entartre. Il faut donc aussi le détartrer de temps en temps. Pour faire cette opération de façon naturelle, il faut verser cinq litres de vinaigre blanc dans la cuve et lui faire faire un cycle à vide.

stuce

People

Ben Affleck empêché de tourner dans Homeland par Jennifer Garner
Ben Affleck aurait pu réaliser un épisode de la série Homeland, mais il avait promis à sa femme, Jennifer Garner, de ne pas s'absenter de la maison afin de s'occuper de leurs enfants. Libby Gibson, la directrice de casting de Homeland, a fait un clin dʼœil à Ben Affleck quand elle est montée sur la scène des Artios Awards qui se tenaient lundi soir à Los Angeles car elle comptait bien travailler avec l'acteur-réalisateur. Mais Ben Affleck a ensuite fait savoir quʼil avait dû tirer un trait sur le projet. «Cʼest vrai ! Jʼallais faire Homeland», a-t-il dit à Us Weekly. Lʼacteur a expliqué quʼil avait passé un accord avec sa femme stipulant que lʼun dʼeux devait toujours rester chez eux avec leurs trois enfants. Et cʼétait son tour cette fois-ci. Elle mʼa dit : «Jʼai ce film, ça dure 10 semaines, cʼest à Atlanta». Je me suis dit, «OK, on oublie. Je suis sûr que ça ne va pas marcher de toutes manières» , se souvient-il. Homeland, avec Damian Lewis et Claire Danes, a été le grand vainqueur des Emmy Awards cette année.

Question
On attrape la grippe à cause du froid, d’un courant d’air ou d’un changement brutal de température

Demain : éviter les polluants

N ew s
Sa nté

De l'or pour détecter le virus du SIDA à l'œil nu
En l'absence de ces marqueurs, les particules se séparent et forment des sortes de petites boules qui donnent une coloration rougeâtre au liquide. Selon ses inventeurs, ce prototype est dix fois plus sensible que les procédés actuels et dix fois moins cher à fabriquer, ce qui pourrait particulièrement intéresser les pays défavorisés. D'autant plus que le dispositif pourrait être utilisé pour différentes maladies. «Le test est conçu sur des supports plastiques jetables et ne demande pas d'utiliser des équipements coûteux puisque la présence de la molécule recherchée peut être détectée d'un simple regard, à l'œil nu», explique à l'AFP Molly Stevens, de l'Imperial College de Londres.

Faux !

Et si le VIH pouvait être détecté à l'œil nu ? C'est la prouesse que suggèrent des chercheurs britanniques qui viennent tout juste de dévoiler leur invention. Innovante, celle-ci consiste en un détecteur constitué d'infimes particules d'or déposées sur une base en plastique. Des particules capables de réagir à la présence de certains signes de la maladie. Plus concrètement, si le sérum testé contient les marqueurs biologiques d'une maladie (par exemples le p24 associé au VIH ou l'antigène prostatique spécifique (PSA) servant à diagnostiquer un cancer de la prostate), les nanoparticules d'or donnent une teinte bleu caractéristique à la solution remplissant le détecteur.

Le rhume et la grippe sont causés par des virus, pas par la température. Ces virus se répandent davantage en hiver parce que les gens se regroupent dans des endroits fermés, et parce que les changements fréquents de température entre l’intérieur et l’extérieur fragilisent le système respiratoire. Les symptômes du rhume et de la grippe (sensation de froid, frissons) sont dus à la fièvre, pas à la température extérieure.

Le

C hiffre du jour

9

Arrêter de fumer avant 40 ans permet de gagner 9 ans de vie
L'étude, publiée dans la revue médicale britannique Lancet, sʼest intéressée à 1,2 million de femmes britanniques, qui ont été recrutées entre 1996 et 2001 et suivies jusqu'en 2011. Les chercheurs britanniques ont cherché à comprendre ce qu'il était arrivé aux femmes ayant arrêté de fumer à des âges divers de leur vie. Ils ont ainsi découvert qu'en arrêtant avant 40 ans, les femmes pouvaient regagner plus de 9 ans d'existence, et 10 ans en arrêtant de fumer avant 35 ans. «Qu'ils soient hommes ou femmes, les fumeurs qui arrêtent de fumer à un âge moyen vont gagner en moyenne 10 ans de vie», souligne l'un des co-auteurs de l'étude, Richard Peto, de l'Université d'Oxford. «Cela ne signifie pas toutefois que les femmes peuvent sans danger fumer jusqu'à 40 ans et s'arrêter ensuite car elles conservent dans les décennies suivantes un taux de mortalité supérieur de 20% à celles qui n'ont jamais fumé», note l'étude. Car bien evidemment les femmes non fumeuse ont une meilleure espérance de vie. Si on compare les fumeuses qui ont continué et les non fumeuses, le risque global de mourir prématurément est quasiment multiplié par 3. Le risque augmente en fonction de la quantité de cigarettes fumées quotidiennement et de l'âge auquel les femmes ont commencé à fumer. Le décès prématuré des fumeuses est principalement dû au cancer du poumon et aux affections respiratoires chroniques, ainsi qu'aux maladies cardiovasculaires. Pour celles qui arrêtent de fumer entre 45 et 55 ans, le risque de décès prématuré est augmenté de 56% par rapport aux non fumeuses, mais elles gagnent encore quelque 6 à 7 années de vie supplémentaires par rapport à celles qui vont continuer à fumer.

17:00 360°-GEO 18:00 TV5MONDE, le journal 18:25 Le journal de l'économie 18:30 L'invité 18:40 Chabotte et fille 19:05 Epicerie fine 19:30 Tout le monde veut prendre sa place 20:30 Journal (France 2) 21:00 Un village français 21:50 Un village français 22:40 TV5MONDE, le journal 22:50 Journal (RTS) 23:25 Le journal de l'économie 23:30 Questions à la une 00:25 Le dessous des cartes 00:40 TV5MONDE, le journal Afrique 01:00 La vie en miettes 02:30 Mystères maritimes, affaires classées

11:00 Les douze coups de midi 11:50 L'affiche du jour 12:00 Journal 12:40 Petits plats en équilibre 12:55 Speed 14:55 Spéciale bêtisier 16:25 Quatre mariages pour une lune de miel 17:20 Une famille en or 18:05 Le juste prix 18:45 Nos chers voisins 19:00 Journal 19:40 Après le 20h, c'est Canteloup 19:50 MasterChef 22:15 MasterChef se met à table 23:10 New York, section criminelle 00:00 New York, section criminelle 00:50 Reportages 01:25 Sept à huit 03:05 Découverte du monde 03:30 Musique 03:55 Histoires naturelles

13:50 Consomag 14:00 Toute une histoire 15:00 La jeune fille et les loups 16:50 Côté Match 16:55 L'illusionniste 18:45 CD'aujourd'hui 18:50 Volte-face 19:41 Paris en plus grand 20:00 Journal 20:45 Envoyé spécial 22:15 Complément d'enquête 23:14 Paris en plus grand 23:15 Grand public 00:45 (c) France 00:46 Dans quelle éta-gère 00:50 Journal de la nuit 01:00 Météo outremer 01:04 CD'aujourd'hui 01:05 Les faussaires 02:40 Toute une histoire 03:30 24 heures d'info

12:40 Météo 12:45 Le 12.45 13:00 Scènes de ménages 13:45 Vertical Limit 16:00 Modern Family 16:30 Modern Family 16:50 Modern Family 17:15 Modern Family 17:35 Un dîner presque parfait 18:45 100 % Mag 19:45 Le 19.45 20:05 Scènes de ménages 20:50 Bones 21:40 Bones 22:25 Bones 23:15 Bones 00:05 Bones 00:55 66 minutes

N° 2091 JEUDI 1ER NOVEMBRE 2012

o C ilmme lui a dit

«Même Fabbro est dégoûté, il a voulu démissionner»
Moh-Chérif Hannachi, président de la JSK

Y a de quoi, ce n’est pas rigolo de t’avoir comme président !

Guimaraes A l’USMA, le confort insiste sur c’est pour l’USMA !
Nabil Ghilas
On ne sait pas, si vous êtes invité chez les Haddad, si vous aurez droit à un matelas président ou à un lit de camp. Mais une chose est sûre, à Bologhine, les hôtes n’ont pas le droit au même confort que les maîtres de céans. Moh-Chérif Hannachi, qui a l’habitude de gueuler pour un oui et un non, est le premier à avoir contesté ce manque d’équité qui sonne carrément, selon le président de la JSK, comme un manque d’hospitalité de la part de l’USMA envers ses hôtes. Jugeons-en : le petit vestiaire tout rikiki, c’est pour l’équipe visiteuse. Le banc rabougri en plastique dur aussi. Alors que l’USMA a le droit à des sièges en cuir. De quoi titiller l’égo surdimensionné de Hannachi, lequel ne s’est pas gêné une seule seconde à crier à la hogra. Gageons que l’USMA se verra rendre la pareille au retour.

Ce n’est pas de la langue de bois «Les propos de Khelaïfi sont flatteurs, mais pour l’heure, je suis pleinement investi avec Valence» Sofiane Feghouli, milieu de terrain de l’EN

La surprise

Fabbro

Pour pallier le départ à la CAN de son attaquant Hillal Soudani, le Vitoria Guimaraes s’est lancé à la recherche d’un nouvel attaquant. La direction du club portugais a jeté son dévolu sur l’actuel co-meilleur buteur du championnat portugais, l’Algérien Nabil Ghilas, qui évolue chez le club voisin de Moreirense. Les dirigeants du Vitoria multiplient les pourparlers avec leurs homologues de Moreirense pour espérer recruter le petit frère de Kamel dès l’ouverture du mercato hivernal. A en croire la presse portugaise, Moreirense ne serait pas contre l’idée de laisser partir le joueur, mais réclamerait en échange une assez forte indemnité financière. Quand on sait que le Vitoria Guimaraes traverse une grave crise financière, on ne sait pas comment ses dirigeants feront pour finaliser ce transfert.

Le WAT songe à rompre son

Ainsi, Enrico Fabbro est dégoûté. L’entraîneur italien ne supporte plus d’enchaîner les défaites. Mardi à Bologhine, l’Italien a surpris tout son monde dans le vestiaire, en annonçant sa démission aux joueurs à la fin du match. Voilà donc un entraîneur qui ne s’accroche pas désespérément à son banc. Cela étant dit, l’effet de surprise n’a pas été long, puisque Hannachi a vite fait de le confirmer à son poste jusqu’à la prochaine défaite.

engagement avec l’USMA
Le WAT, qui a négocié la prolongation du prêt de Rafik Mazouzi avec l’USMA, l’été dernier, s’était engagé à ne pas aligner le gardien de but de 23 ans lors des matches entre les deux clubs. Un engagement que le club tlemcénien compte rompre, car l’entraîneur Kheris a émis le vœu d’aligner son gardien titulaire, faute de doublure de qualité. Sauf qu’au WAT, on ne sait pas trop si l’engagement contracté a été rapporté sur le contrat du joueur. Comme le président Abdelkrim Yahla a démissionné récemment, il n’y a personne pour éclairer la lanterne du staff technique sur les modalités de cet accord. Sur le principe, Kheireddine Kheris ne se gênerait pas une seconde à rompre cet engagement pour peu qu’il soit verbal. Car si la clause a été insérée dans le contrat de qualification de Rafik Mazouzi, l’USMA pourrait toujours déposer un recours. Kheris gagnerait beaucoup à appeler Yahla.

Ronaldo participe à une téléréalité
Pour une raison qui nous échappe, Cristiano Ronaldo a participé à une émission de télé assez particulière. Un programme à mi-chemin entre «C’est mon choix» et «Toute une histoire» qui met en scène, notamment, des ados à problèmes. Sur son 31, le Portugais va se montrer très à l’écoute d’une jeune fille qu’il doit conseiller. Puis CR7 d’expliquer à la maman : «Pour mieux vivre, désormais, car la vie est courte, les choses s’amélioreront si tu lui accordes ton pardon.» Amen.

Dennis Alas
accusé de viol
Dennis Alas, capitaine de la sélection salvadorienne, pourrait bien ne plus jouer au football professionnel dans sa vie. Interpellé suite à la plainte d’une adolescente de 15 ans pour viol, le milieu de terrain surnommé Pitbull a été libéré contre une caution de 10 000 dollars, mais sera assigné à résidence durant quatre mois, jusqu’à son procès. Les faits qui lui sont reprochés remontent à décembre 2011. Selon l’accusation, «il a emmené la jeune fille dans son appartement et, usant de duperie, a eu des relations sexuelles avec elle». Selon un communiqué du tribunal d’El Salvador, le juge estime qu’il dispose d’indices suffisants pour établir le crime de viol. Voilà qui pourrait coûter cher au capitaine de la sélection et joueur de Firpo, 27 ans, qui risque 4 à 10 ans de prison.

Le 1 000e de la Seleçao
Le 21 juillet 1914, l’équipe brésilienne de football disputait le premier match de son histoire. C’était contre le club anglais d’Exeter et celle qui deviendra la grande Seleçao l’avait emporté 2 buts à 0. 98 piges, 5 Coupes du Monde, 8 Copa America, 3 coupes des Confédérations et une constellation de joueurs de génie plus tard, la sélection auriverde s’apprête à jouer son 1 000e match. L’heureux adversaire qui aura l’honneur de participer à la fête s’appelle la Colombie. Le 14 novembre prochain, ce match amical se disputera aux Etats-Unis dans le New Jersey. Parfois incomplète, en raison du nombre de ses éléments qui évoluent en Europe, le groupe brésilien sera blindé de stars - Dani Alves, Thiago Silva, David Luiz, Kaka, Hulk, Neymar, entre autres - pour l’occasion. Attention, tout de même, aux hommes de Mano Menezes de ne pas laisser Falcao et consorts péter l’ambiance.

Milan Algérie

Début des entraînements demain
On vous en parlait ici. L’idée de créer une école de football en Algérie en partenariat avec l’AC Milan a fait son petit bonhomme de chemin. Si bien que l’école ouvre officiellement ses portes ce vendredi pour les bambins sélectionnés par catégories pour les premières séances d’entraînement. Deux techniciens italiens, délégués par l’AC Milan, viendront superviser les entraînements, en étroite collaboration avec trois techniciens algériens, Djamel Arab, Salim Bouchoucha et Tarek Nouioua. Bruno Felippi et Fredi Antoine Nelson chapeauteront le travail comme l’a fait Jean-Marc Guillou à l’Académie du Paradou. C’est ce que nous a appris le président de la section Milan Algérie, Sofiane Doudou, qui a réussi, avec Arezki Remane, à décrocher ce partenariat avec le géant italien. Les deux hommes ont lancé la très prometteuse Excellence de Kouba, qui donnera la réplique à Milan Algérie le 5 janvier prochain lors d’un match gala pour le lancement officiel de l’école. Bon vent !

Un joueur expulsé pour avoir contesté des insultes racistes
A 24 ans seulement, Toto Tamuz est l’une des stars de l’Hapoël Tel-Aviv. Mais si ses talents de buteur sont très appréciés, sa couleur de peau, elle, ne fait pas l’unanimité. Lors de la 7e journée du championnat israélien, son équipe affrontait le Beitar Jérusalem. Pendant tout le match, le joueur a dû faire face à de nombreuses insultes à caractère raciste. Du coup, quand celui-ci a marqué, il a accompagné sa célébration d’un doigt sur la bouche. Un geste qui lui a valu une expulsion. D’après Sofoot, les deux clubs auraient déjà réagi par communiqués interposés. L’Hapoël, bien sûr, défend son poulain. «L’Hapoel Tel-Aviv apporte son soutien à Toto Tamuz, victime d’une attaque raciste par les fans du Beitar Jérusalem, qui l’insultaient et lui jetaient des bananes. Le racisme est intolérable et impardonnable, et nous le combattrons avec tous nos moyens. Nous considérons l’expulsion de Tamuz comme une récompense pour le racisme et une justification de ce phénomène dangereux», explique-t-il.

Footaises

p eo ple

Fabbro, il préfère le limoger. Mohamed s pas appréciéZerouati n’a le film
s

Abdellaoui s Sidi Lekbir. s’est dopé à Moh-Chérif Hannachi s refuse la démission de
s s

o L’inf

de Nezar.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful