Coup  d’œil  sur  l’éduation  

                             

 

Avril  2012  ,  Vol.5  No.  1  

Le  service  de  recherche  et  de   développement  pédagogique  est  fier  de   partager  avec  tous  les  employés  du  Cégep   de  l’Outaouais    le  nouveau  Coup  d’oeil  sur   l’éducation    

Au  menu  
Une  étudiante  engagée   Le  RIED   L’interculturalité   Les  TIC  au  gymnase   Des  ressources  en  folie  !  

Coup  d’oeil  sur  l’éducation  
 

On  redémarre  le  Coup  d’œil!  
C’est  avec  un  plaisir  immense  que  l’équipe  vous  présente  la  toute  première  édition   du  Coup  d’œil  sur  l’éducation  (The  Revenge!).  Ceux  et  celles  d’entre  vous  qui  étaient   au   Cégep   entre   2006   et   2009   se   souviennent   sans   doute   de   cette   publication   irrévérencieuse   que   tenait   à   produire   le   SRDP   de   2   à   4   fois   par   année.   Eh   bien!   Après  2  ans   de   silence,   le   SRDP   juge   qu’il   est   plus   que   temps   de   se   relancer  dans   cette  belle  aventure  pour  partager  certaines  des  découvertes  et  expériences  que  les   employés   du   Cégep   font   dans   le   domaine   de   la   pédagogie   ou   des   sciences   de   l’éducation.     Dans  la   présente   édition  —  l’édition  5(1)   —,  le  lecteur  pourra   découvrir,   dans   un   format   plus   que   sympathique,   certaines   des   merveilleuses   expériences   qui   se   réalisent   dans   le   monde   de   l’éducation   et   dans   notre   Cégep.   Il   y   est   entre   autres   question  du  Réseau  interordre  en  énergie  durable  (RIÉD),  un  projet  innovateur  qui   réunit   des   chercheurs   des   quatre   coins   de   la   province   et   même   d’au-­‐delà;   d’une   expérience   d’utilisation   de   la   suite   des   outils   Apple   (iPod,   iPad,   etc.)   dans   un   contexte   d’enseignement   de   l’éducation   physique;   des   nouvelles   ressources   en   pédagogie  et  en  didactique  qui  se  trouvent  au  SRDP;  des  classes  de  francisation  du   Cégep  de  l'Outaouais  et  des  possibilités  pédagogiques  qu’elles  nous  offrent  à  toutes   et  tous!     Je   vous  souhaite   donc,   au   nom  de  toute  l’équipe   Coup  d’oeil  sur  l’éducation   du  SRDP,  une  bonne  lecture!   est  une  production  du     Service  de  recherche  et  de   Charles-­‐Antoine  Bachand   développement   Service  de  recherche  et  de  développement   pédagogique.  Il  est   pédagogique   dorénavant  complètement   kasher.       Pour  les  plaintes,  les   menaces  et  les   commentaires  ou  même   pour  soumettre  un  texte,   joignez  le  type  qui  signe   Suivez  nous  sur  Twitter   l’édito.  Il  en  sera  si  heureux   @SRDPOUTAOUAIS    

1  

3 2 1

Coup  d’œil  sur  l’éduation  

 

Avril  2012  ,  Vol.5  No.  1  

Une  étudiante  engagée  au  service  de  son  programme  
Par  Émilie  Doutreloux  
Marie-­‐Pier   Lauzon,   étudiante   de   deuxième   année   inscrite   au   programme   de   Gestion   de   commerces,   était   loin   de   se   douter   en   entreprenant   son   premier   Marie-­‐Pier  Lauzon,     cours,   il   y   a   deux   ans,   que   son  passage  au  Cégep  de  l’Outaouais   influencerait   l’évolution   de   son   programme  d’études.         Depuis   septembre   2011,   dans   le   cadre  d’une  évaluation  complète  des   programmes   des   Techniques   administratives,   le   comité   d’évaluation   a   sollicité   la   participation   des   étudiantes   et   des   étudiants   aux   réflexions   de   fond   pour   l’amélioration   de   leurs   programmes   d’études.   Ainsi,   une   étudiante   et   un   étudiant   ont   pris   part   aux   réunions   du   Comité   d’évaluation  et  quatre  autres,  dont   Marie-­‐Pier   Lauzon,   ont   été   interpelés   dans   l’élaboration   d’outils   de   collecte   de   données   destinés  à  la  clientèle  étudiante.   «  Nous   avons   souvent   des   discussions   avec   d’autres   étudiants   sur   les   détails   techniques   du   programme.   Participer   à   la   création   des   questionnaires   de   sondage,   c’était   pour   moi   le   meilleur   moyen   de   nous   faire   entendre.  »     Affirme   posément  Marie-­‐Pier  Lauzon.     Faire   participer   les   étudiantes   et   étudiants   à   ce   processus   d’élaboration   de   questionnaires   pour   sondage   est   une   initiative   peu   courante.   Le   comité   d’évaluation  de  ces  2    programmes   de   Techniques   administratives   est   très   satisfait   du   travail   des   participantes   et  participants.   Tous   les   étudiants   et   étudiantes   des   2   programmes   pourront   répondre  au  sondage  officiel  en   avril   2012   à   l’aide   des   questionnaires   bâtis   par   leurs   pairs   en   collaboration   avec   le   comité   d’évaluation   des   programmes.   «     J’ai   beaucoup   appris   dans   cette   expérience   (…)  ça   m’a   aussi   permis   de   faire   des   liens   avec  mes  cours  de  recherche  et   de   marketing  »   assure   Marie-­‐ Pier  Lauzon.   Il  faut   dire  que   la  participation   des   étudiantes   et   étudiants   à   cet   exercice   d’évaluation   des   programmes   de   Techniques   administratives   est   essentielle.   Au   terme   de   ce   travail,   les   membres   du   Comité   d’évaluation   pourront   tenir   compte  des   besoins  manifestés   par   les   premières   et   premiers   intéressés.  

 

Le  programme  du  32e  colloque  de  l’AQPC,  qui  se  déroulera  les  6,  7  et  8  
juin  prochain  au  Palais  des  Congrès  de  Gatineau  est,  dès  à  présent,  disponible  en  format  pdf   sur  le  site  de  l’AQPC.  Il  est  donc  possible  de  choisir  nos  ateliers  et  de  s’y  inscrire  dès   maintenant  !    Vous  n’êtes  pas  sans  savoir  que,  cette  année,  ce  sont  les  trois  établissements   d’enseignement  collégial  de  Gatineau  qui  sont  les  hôtes    de  ce  bel  et  grand  évènement.    Voici   quelques  ateliers  présentées  par  des  membres  du  Cégep  de  l’Outaouais       Atelier  202  et  302  :  La  question  qui  anime  !   Lise  ST-­‐PIERRE,  professeure;  Nicole  BIZIER,  charge  de  projets  Université  de  Sherbrooke,  PERFORMA;  Martine   ST-­‐GERMAIN,  cons.  pédagogique  Cégep  de  l’Outaouais;  Roger  DE  LADURANTAYE,  cons.  pédagogique  Cégep   de  Rivière-­‐du-­‐Loup     Atelier  204  :  Agir  collectivement  pour  mieux  prévenir  la  violence  dans  les  relations  amoureuses     Claire  BEAULIEU,  professeure  en  Techniques  policières;  Marie  BOLDUC  professeure  de  psychologie,  Cégep  de   l’Outaouais.     Atelier   212   :   Cultiver   le   jugement   dans   la   jungle   costaricaine                                         .     François   LAHAIE,   professeur   en   Technologie   de   la   géomatique/cartographie;   Daniel   LÉGER,   professeur   de     biologie;  Mathieu  LEGAULT,  professeur  en  Multimédia,  Cégep  de  l’Outaouais       Suite  à  la  page  4  

 

2  

3 2 1

Coup  d’œil  sur  l’éduation  

 

Avril  2012  ,  Vol.5  No.  1  

Au  gymnase  :  l’Apple  TV  et  sa  suite  en  I  (iPod  et  iPad)    
Éric Cloutier appartient à un département faisant usage de la vidéoanimation. En éducation physique, on apprend par l’exemple. Il faut examiner ses déplacements et gestes pour s’améliorer. Les moyens se sont allégés pour les voir. Caméra, trépied, extension et cassette, lecteur, télévision ont été remplacés par le boîtier d’Apple TV et une technologie sans fil.

L’iPod   touch,   de   la   4ième  génération,   est   un   petit   appareil   facile   d’utilisation,   muni   de   caméras   frontale   et   dorsale.   Il   tient   en   poche.   Nous   en  avons  quatre,  à  la  disposition   du   groupe,   sur   une   table   du   gymnase.   Au   premier   cours   de   la   session,   je   montre   comment   faire   pour   filmer   et   visionner   les   séquences   vidéo.   Ensuite,   les   étudiants   s’en   servent   au   besoin.   Comme   les   étudiants   sont   regroupés   en   équipe   de   deux,   l’un   d’eux   filme   les   mouvements   du   coéquipier   en   action  sur  le  mur  d’escalade.   Il   devient   alors   plus   facile   pour   les   étudiants,   en   se   voyant,   d’analyser  leurs  mouvements  et   de   comprendre   ce   qu’il   reste   à   améliorer  du  côté  technique.   La   rétroaction  que   je   fais  en  classe   (ou   celle  de   son   coéquipier)   est   plus   précise,   et   enfin   possible   pour   tous!   Nous   pouvons   davantage   tenir   compte   des   forces   et   faiblesses   de   chacun.   L’intervention  est  plus  rapide,  le   visionnement   étant   instantané.   Avec   l’iPod,   il   est   possible   de   revenir   sur   un   geste   qui   s’est   produit  alors  que  mon  attention   était   dirigée   ailleurs.   D’ailleurs,   l’élève   est   aussi   capable   de   procéder   à   l’évaluation   de   sa   performance,   rendant   celui-­‐ci   plus   actif   dans   son   apprentissage.  

 

d’écran4,   avec   l’arrivée   de   l’Apple   TV,   la   démarche   s’allège.   Je   ne   suis   plus   en   laisse.   La   recopie   vidéo   à   mon   projecteur   se   fait   par   réseau   WiFi.  En  un  clic,  l’écran  de  l’iPad  est   affiché   à   l’écran   du   gymnase   par   l’intermédiaire   de   l’Apple   TV5.   Je   peux  m’en  servir  comme  un  tableau   blanc   interactif   et   y   écrire.   Je   peux   me   promener,   partout   dans   le   gymnase,   enclencher   la   caméra   intégrée   et   filmer,   m’asseoir   à   côté   d’un   élève,   le   faire   interagir   avec   la   tablette!Je   peux   passer   d’une   application   à   l’autre,   rapidement,   et   projeter   des   vidéos.   C’est   un   atout   dans  un  cours  d’éducation  physique.   Les   vidéos   ont   une   grande   utilité   pour  l’analyse  du  geste  sportif.   L’iPad   multiplie   mes   formes   d’intervention.   À   titre   d’exemple,   l’application   Tabata   Pro   me   libère   du   sifflet   et   du   chronomètre,   y   compris   de   l’orchestration   musicale   pendant   la   durée   de   l’entrainement   de   style   «  CrossFit  ».   Quand   je   déclenche   l’application,   je   peux   rester   attentif   à   ce   qui   a   lieu   dans  

mon   gymnase   et   mieux   superviser   le   groupe   et   les   gestes  de  chacun.     Bilan   Oui,  on  s’entraîne  davantage  et   mieux   avec   l’iPod   et   l’iPad   au   gymnase!   D’abord,   en   minimisant   le   temps   requis   pour   les   présentations   de   groupe,   on   gagne   du   temps   d’engagement   moteur.   Ensuite,   on   maximise   les   périodes   d’entrainement,   par   le   recours,   notamment,   à   l’autoscopie6.   Cette   façon   de   faire   facilite   l’adoption  d’une  démarche  par   objectifs   pour   l’amélioration   de   son   efficacité   dans   la   pratique   d’une   activité   physique.   L’étudiant   peut   formuler   des   moyens   pour   atteindre   ses   objectifs,   ce   qui   correspond   aux   éléments   de   compétence  de  l'ensemble  2.  

Animons,   iPad   en   main,   et   bougeons  advantage    
Si   l’iPad   23  permet   la   recopie  

  3  

 

6 4 2 5

Coup  d’œil  sur  l’éduation  
Afin   de   mieux   percevoir   la   pertinence   de   cette   approche,   il   faut   d’abord   se   rappeler   les   compétences   poursuivies   par   la   formation   générale   en   éducation   physique.   Si   l’objectif   d’autonomie  dans  l’exercice  des   activités  physiques  est  commun   aux  trois  ensembles,  chacun  des   échelons   introduit   un   aspect   différent  et  essentiel  :   • Le   premier   ensemble   procède  à  l’intégration   de   l’activité   physique   dans   une   démarche   de   promotion   et   de   protection  de  la  santé.   Le   second,   auquel   il   faut   associer   le   cours   d’escalade   «   109-­‐201-­‐MQ   Escalade   sur   paroi   intérieure   »,   cherche   à   introduire   dans   la   vie   de   l’étudiant   une   nouvelle   activité   physique   dont   il   n’est   pas   nécessairement   le   maître.   On   lui   montre   comment   développer   ses  

 
connaissances   de   base   dans   la   pratique   de   ce   sport   (normes   de   sécurité,   principales  techniques).   Le   troisième   relève   du   champ   de   compétences   supérieures   de   la   gestion   des   pratiques   d’activités   physiques,   qu’il   faut   apprendre  à  réguler.  

Avril  2012  ,  Vol.5  No.  1  
1  Le  professeur  était  soucieux  de   faire  voir  les  applications  de   l’iPad  et  de  l’iPod  en  action,  en   classe  ainsi  que  la  réalisation   vidéo  produite  avec  les  mêmes   outils.  Il  souhaitait  démontrer  ce   que  l’on  peut  réaliser,  sans   prétention,  en  à  peine  une  heure.   2  Autorisation  a ccordée  pour   l’utilisation  d'images  tirées  de   l'application  iPad  :  L’application   Corps  humain  virtuel  ©  2011  Les   Éditions  Québec  Amérique  inc.   Tous  droits  réservés.   3  Système  d’exploitation   IOS.5.0.1   4  Avec  AirPlay.   5  O n  peut  brancher  le  b oîtier  de   l’Apple  TV  à  un  téléviseur  ou  à   un  projecteur  par  câble  HDMI.   6  Technique  d'analyse  et  de   correction  à  des  fins   pédagogiques  pratiquée  par  le   sujet  sur  lui-­‐même  au  moyen   d'un  enregistrement  audiovisuel   (prise  de  conscience  individuelle   ou  collective).    

On   comprend   mieux   maintenant   pourquoi  l’iPad  et  l’iPod  nous  sont   utiles.   Le   visionnement   des   séquences   filmées   développe   une   approche  analytique  de  la  pratique   du   sport.   Les   étudiants   prennent   l’habitude   de   se   questionner   :   «  Que   puis-­‐je   faire   pour   m’améliorer?  »,   «  Quels   moyens   utiliser?  »,   «  Quels   changements   opérer?  ».   Et   ils   apprennent   à   trouver  réponse   à  leurs  questions.   Ils   développent   ainsi   leur   autonomie!   Cet   article   est   reproduit   ici   sus   la   licence   CreativeCommons   octroyé   par   prof   Web.   Il   a   été   publié   la   première  fois  le  26  Mars  2012    

http://www.profweb.qc.ca/fr/pu blications/recits/au-­‐gymnase-­‐ lapple-­‐tv-­‐et-­‐sa-­‐suite-­‐en-­‐i-­‐ipod-­‐et-­‐ ipad/index.html  

 

Suite  de  la  page  2  

Le  programme  du  32e  colloque  de  l’AQPC,    
Atelier  308  :  Un  centre  d’aide  virtuel  en  mathématiques     Marie-­‐Claude  PARÉ,  Maxime  Gagné,  professeurs  de  mathématiques,  Cégep  de  l’Outaouais   Atelier  409  :  Les  modes  d’interaction  en  classe  qui  favorisent  la  responsabilisation  de  l’étudiant     Martine  ST-­‐GERMAIN,  conseillère  pédagogique,  Cégep  de  l’Outaouais;  Jacques  CHEVRIER,  professeur   associé,  Dép.  des  sciences  de  l’éducation,  UQO   Atelier  606  :  Stratégies  d’études  efficaces,  apprentissage  réussi     Richard  RIOPEL,  Céline  L’ÉCUYER,  conseillers  pédagogiques  Cégep  de  l’Outaouais   Atelier  701  :  La  m obilité  e nseignante  :  ses  répercussions  sur  l’internationalisation  de  la  formation     Vania  ATUDOREI,  professeur  en  Tech.  de  production  pharmaceutique,  Cégep  Gérald-­‐Godin;  Anne-­‐Marie   TEZINE,  professeure  de  français,  Cégep  Édouard-­‐Montpetit;  Marie-­‐Claude  LEBLANC,  professeure  en  Tech.   d’éducation  spécialisée,  Cégep  de  l’Outaouais.      

 

4  

2 1

Coup  d’œil  sur  l’éduation  

 

Avril  2012  ,  Vol.5  No.  1  

Donnez  une   dimension   interculturelle  à   vos  activités   pédagogique  
Par  Émilie  Doutreloux  
  C’est  dans  les  années  2000  que  le  ministère   de   l’Immigration   et   des   Communautés   culturelles   (MICC)   fait   le   pari   de   sortir   les   personnes   immigrantes   des   Centres   d’orientation   et   de   formation   des   immigrants   (COFI).   À   l’époque,   ces   centres   étaient   désignés   pour   l’apprentissage   du   français.  À  la  suite  des  recommandations  du   MICC,   des   établissements   d’enseignement   francophones   sont   alors   sollicités   afin   de   tenter   l’expérience   et   d’accueillir   cette   nouvelle  clientèle.     Quoi   de   mieux   que   l’environnement   naturellement   francophone   et   culturellement   dynamique   d’un   Cégep   pour   relever  ce  défi?       C’est  ainsi  que  d epuis  près  de  8  ans,  le  Cégep   de   l’Outaouais   est   mandataire   du   MICC   et   accueille   annuellement   plus   de   200   adultes   d’origines   diverses   inscrits   au   programme   d’intégration   linguistique   des   immigrants   (PILI).   De   ce   fait,   le   Cégep   collabore   au   mandat  gouvernemental  de  francisation  des   personnes   immigrantes   dans   la   perspective   de  leur  participation  pleine  et  active  à  la  vie   sociale,   économique,   culturelle   et   politique   de  la  société  québécoise.       Pour  y  arriver,  le  Cégep  de  l’Outaouais   s’est   doté   d’un   conseiller   pédagogique   à   la   formation   continue   et   a   mis   sur   pied   une   équipe   dynamique   d’animatrices   et   animateurs   qui   travaillent   en   étroite   collaboration   avec   le   personnel   enseignant   de   francisation   du  MICC.  On   y  une   offre   des   cours   et   des   activités   de   soutien   à   la   francisation   qui   répondent   à   la   double   nécessité   de   cette   clientèle   allophone,  soit  :   • d’acquérir  le  plus  rapidement  possible  les  compétences   langagières   permettant   d’accéder   aux   services   essentiels,   de   communiquer   avec   les   membres   de   la   société  québécoise  et  de  s’épanouir  en  français;   • de   s’intégrer   socioculturellement   en   s’appropriant   les   codes   culturels   et   les   valeurs   propres   à   la   société   d’accueil   afin   de   participer   activement   à   leur   propre   processus  d’intégration.     Ces   animatrices   et   animateurs   engagés   par   le   Cégep   organisent  des  activités  ludiques  et  pratiques  permettant  à   leurs  étudiantes  et  étudiants  de  multiplier  les  occasions  de   communiquer   et   d’appliquer   leurs   nouveaux   acquis   dans   des   situations   concrètes.   Il   peut   s’agir   d’un   rallye   dans   un   supermarché  d’alimentation,  de  cultiver  un  espace  dans  un   jardin  communautaire,  ou  encore,  de  simuler  une  entrevue   d’emploi  filmée,  de  participer  à  une  séance  d’improvisation   ou   de   discuter   de   sujets   d’actualité.     Les   animatrices   et   animateurs   ont   prévu   de   multiples   occasions   de   parler   en   français  pour  accélérer  l’intégration.     En   qualité   d’enseignantes   et   enseignants,   peut-­‐être   seriez-­‐ vous   intéressés   à   offrir   à   vos   étudiantes   et   étudiants   l’occasion   d’élargir   leurs   horizons   et   de   saisir   la   définition   du  terme  citoyen  du  monde  en  contribuant  concrètement  à   l’intégration   des   nouveaux   Québécois.   Participez   avec   l’équipe   de   francisation   à   un   café-­‐discussion   sur   les   pratiques   d’affaires   à   travers   le   monde,   à   un   débat   sur   le   droit   à   l’éducation,   à   un   laboratoire   ou   à   une   visite   historique  du  Vieux  Hull.       Contactez   l’animateur   Daniel   Charbonneau   pour   coordonner  le  tout  :  819-­‐770-­‐4012  poste  4521       Daniel  Charbonneau,  Vincent  Paquet,  Aude  Bélanger,  Fatima  Zaki  et  Jean-­‐ Marc  Emery  (absente  Mélanie  Leduc)  

 

5  

Coup  d’œil  sur  l’éduation  

 

Avril  2012  ,  Vol.5  No.  1  
Par  Charles-­‐Antoine  Bachand  

Au  cours  des  d erniers  mois,  le  SRDP  travaille  très  fort  à  doter  le  Cégep  d’un  centre  de  ressources   pédagogiques.  À  terme,  nous  espérons  offrir  un  endroit  convivial  où  il  sera  possible  de  consulter  des   ressources  pédagogiques  et  didactiques  de  tout  acabit.    En  attendant  l’ouverture  officielle  de  ce   magnifique  centre,  la  présente  rubrique  vous  permettra  de  découvrir  quelques  nouveautés  qui  seront   sûrement  d’intérêt.  

LA  NOUVELLE  ECOLE  CAPITALISTE    
Christian   LAVAL,   Francis   VERGNE,   Pierre   CLÉMENT,  Guy  DREUX     Ce   qu’en   dit   l’éditeur  :   «  Ce   qui   ressemble   aujourd'hui   à   un   sabotage   de   l'école   -­‐   suppressions   de   classes,   réduction   des   effectifs   enseignants   et   appauvrissement   de   la   condition   enseignante   -­‐   ne   suffit   pas   à   caractériser   la   mutation   historique   de   l'école.   Celle-­‐ci  ne  joue  plus  seulement  une   fonction   dans   le   capitalisme,   comme   l'ont   montré   les   analyses   critiques   des   années  1970  :  elle  se   plie  de   l'intérieur  à   la  norme   sociale   du   capitalisme.   L'"employabilité"   est   le   principe  et  l'objectif  de  la  normalisation  de  l'école,   de   son   organisation   et   de   sa   pédagogie.   L'école   devient   peu   à   peu   un   système   hiérarchisé   d'entreprises   productrices   de   "capital   humain"   au   service  de  l'"économie  de  la  connaissance".  [Dans  ce   livre,  les  auteurs]  entendent  […]  donner  à  tous  ceux   qui   se   sentent   concernés   par   cette   problématique   éminemment   politique   les   outils   d'analyse   pour   construire   une   alternative   convaincante   et   résolue.  »  

UN  PEDAGOGUE  DANS  LA  CITE  
Philippe  MEIRIEU  et  Luc  CEDELLE     Ce   qu’en   dit   l’éditeur  :   «  Qu'est-­‐ ce  qui  fait  courir  un  pédagogue?   Comment  un  professeur  devient-­‐ il  un  militant  et  un  chercheur  en   pédagogie?   Qu'espère-­‐t-­‐il   vraiment   en   participant   à   des   commissions   ou   des   réformes?   En  quoi  son  combat  pour  l'accès   aux   savoirs   est-­‐il   solidaire   d'un   projet  plus  large  d'émancipation   de   tous   et   de   refondation   de   la   démocratie?   Pourquoi   décide-­‐t-­‐il   de   s'engager   en   politique?   Qu'est-­‐ce   qu'un   "catho   de   gauche"   vient   faire   chez   les   écologistes?   Et,   au   total,   qu'est-­‐ce   qu'être   aujourd'hui   un   pédagogue   dans   la   Cité?    Considéré  par  les  uns  comme  une  des  figures  de   proue   de   l'éducation   et   de   la   formation,   accusé   par   d'autres   d'avoir   sapé   les   fondements   de   l'école,   Philippe   Meirieu   s'explique   ici.   Interrogé   sans   complaisance   par   Luc   Cédelle,   il   répond   sans   fard.   Sans  esquiver  les  coups  ni  les  problèmes.  Au  plus  près   du   plus   juste.    Il   s'adresse   à   tous   ceux   et   à   toutes   celles   qui   se   demandent  :   "Que   voulons-­‐nous   transmettre   à   nos   enfants   ?"   et   "Quel   futur   préparons-­‐nous?"  »   perspective   !   Et   d’un   plaisir   chaste  et  pédagogique,  il  va  sans  dire.  

ENSEIGNER  À  L'UNIVERSITÉ  DANS  UNE  APPROCHE-­‐PROGRAMME  
PRÉGENT,  R.,  BERNARD,  H.,  et  KOZANITIS,  A.  (2009).    

 

 

Ce  que  nous  dit  l'éditeur  :  Cet  ouvrage  «  vise  deux  objectifs  :  proposer  aux  professeurs  une   démarche   et   des   conseils   pratiques   pour   la   préparation,   la   prestation   et   l'amélioration   pédagogique   de   leurs   cours   et   les   accompagner   dans   la   transition   d'un   enseignement   universitaire   axé   sur   l'approche-­‐cours   à   celui   orienté   vers   une   approche-­‐   programme.   [...]   Résolument   engagé   dans   cette   voie   [construction   de   compétences],   l'ouvrage   explique   comment   formuler   des   compétences,   guider   les   étudiants   dans   le   développement   de   ces   compétences  par  une  pédagogie  active  et  évaluer  les  compétences  acquises  dans  le  contexte   de   situations   authentiques,   inspirées   du   marché   du   travail.   Il   revisite   l'exposé   magistral   pour  en  faire  un  instrument  dynamique.  Il  décrit  en  détail  les  façons  d'utiliser  efficacement   les   projets   intégrateurs,   des   outils   privilégiés   de   développement   des   compétences   par   les   étudiants.[…]  L'ouvrage  aborde  aussi  l'important  sujet  de  la  motivation  des  étudiants  et  fournit  de  nombreux   conseils  pour  créer  un  climat  propice  à  l'apprentissage.  »  

 

6  

Coup  d’œil  sur  l’éduation  

 

Avril  2012  ,  Vol.5  No.  1  

Réseau   interordre  en   énergie  durable  

Sur  la  photo  :  A lexandre  Mathieu,  Luc  Fournier,  Jean   Boudreau,  Frédéric  Poulin,  Frédéric  Lesage,  Daniel  Rousse  

Par  Emilie  Doutreloux  

Le  RIED  ça  vous  dit  quelque  chose?    Non,  il  ne  s’agit  pas  d’un  nouveau  parti  politique!  Le  Réseau  interordre   en  énergie  durable  (RIED)  est  un  environnement  qui  permet  aux  formateurs  et  aux  chercheurs  en  énergie   durable  d'établir  les  liens  nécessaires  afin  de  réaliser  leurs  projets.     Fondé   par   Frédéric   Lesage   du   Cégep   de   l’Outaouais   et   Daniel   Rousse   de   l'École   de   technologie   supérieure   (ÉTS)   de   Montréal,   cet   ambitieux   travail   de   synergie   et   de   coopération   emballe   le   Ministère   de   l’Éducation,   du   Loisir   et   du   Sport   (MELS).   Le  RIED  rallie  près  de  25  établissements  de   niveaux   collégial   et   universitaire,   dont   vingt-­‐trois   au   Québec,   un   en   Ontario   et   un   au   Mexique.   Les   formateurs   et   chercheurs   membres  du  RIED  sont  connus  et  respectés   par   le   milieu   industriel   avec   lequel   ils   collaborent   à   divers   projets   de   recherche   répondant   aux   besoins   des   entreprises   dans  le  domaine  des  énergies  durables.  

!

! !

APPEL À COMMUNICATIONS
!

! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

1er Séminaire scientifique et 1er Symposium Synergie
du Réseau Interordre en Énergie Durable
!

19 20 juin 2012 à l'École de technologie supérieure, Montréal, C anada Le RIED est heureux d annoncer son premier symposium synergie ainsi que son premier séminaire scientifique couplés en un seul événement, RI E D 2012. Il s agit n aperçu complet dans le domaine des technologies de l énergie durable qui porte une attention particulière sur les res récentes des étudiants universitaires et collégiaux.

!

!

! !

DURA BLE 3 avril 2012 Olivier Balima, ÉTS En   plus   de   favoriser   les   liens   entre   les   Date limite résumé étendu. 1. Éoliennes et hydroliennes Daniel Bélanger, UQAM ! 2. Marées et océans chercheurs   universitaires   et   collégiaux,   les   Hervé Bernier, Cégep Pocatière 17 avril 2012 3. Capteurs solaires David Berthiaume, Cégep Thetford Décision sur les résumés. formateurs   et   les   entreprises,   le   RIED   se   ! Nancy Déziel, Cégep Shawinigan 4. Récupération énergétique 22 mai 2012 et biomasses Mamadou Doumbia, UQTR Date limite résumé final. démarque   par   l’espace   important   qu’il   5. Récupération thermique Luc Fournier, Cégep Outaouais ! et géothermie Hussein Ibrahim, Cégep Gaspésie PR I X É T U D I A N T S : 1 place 500$, dédie   aux   étudiantes   et   étudiants   proactifs   6. Stockage d'énergie et piles Adrian Ilinca, UQAR 2 place 250$, 3 place 100$. 7. Transport d'énergie et réseaux ! Michael Korwin-Pawlowski, UQO et   passionnés   des   technologies   liées   aux   C'est G R AT U I T pour les étudiants 8. Véhicules et transport Frédéric Lesage, Cégep Outaouais conférenciers qui s'inscrivent avant énergies   durables.   À   cet   effet,   une   place   9. Bâtiments basse-énergie Alain Marineau, Cégep Limoilou le 17 avril, 2012! Mohamed Mohamedi, INRS 10. Sciences et efficacité ! toute  particulière   leur   sera   réservée   les  19   énergétique Mario Parenteau, Cégep Trois-Rivières Les comptes-rendus seront 11. Environnement, politiques Jean Perron, UQAC disponibles en ligne sur le site du RIED. et   20   juin   prochains   lors   du   Symposium   et stratégies ! Daniel Rousse, ÉTS ! 12. Autres applications Hassam Sadek, McMaster synergie  qu’organise  les  membres  du  RIED   Radu Zmeureanu, Concordia riednetwork.org à  l’ÉTS.  Les  œuvres  récentes  d’étudiantes  et   ! ! étudiants   universitaires   et   collégiaux   seront   exposées,   dont   celles   de   plusieurs   étudiants  du  Cégep  de  l’Outaouais.     Pour  en  savoir  plus,  suivez  le  lien  suivant  :  http://www.riednetwork.org  
!
er e e
!

T H È M ES E N É N E R G I E

C O M I T É SC I E N T I F I Q U E

D AT ES À R E T E NI R

    7  

Coup  d’œil  sur  l’éduation  

 

Avril  2012  ,  Vol.5  No.  1  

Par  Emilie  Doutreloux    

 

8  

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful