MCA-USMH au 5-Juillet ?

MCA
Après le recrutement, les dirigeants puis les supporters

La trêve, l'autre souci de Michel
«Ce sera difficile de meubler le vide»

Younès boude puis revient

Ziani s'accroche avec Ben Arfa…

JANVIER 2009

27

Mardi

soutiennent

Les Marseillais

l'Algérien

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N°764 PRIX 20 DA

Doudane parle de Matoub

Un club de Ligue 1
veut Meftah
JSMB 1 - USMB 2

JSK

"Il m'avait fait rater l'avion pour que je ne signe pas à Chaouia"

«Jeudi, je jouerai peut-être mon dernier match»

USMA

Ammour vers Al Wihda
Anderson jouera face à Béjaïa

CRB

qualifié!
Nébié enfin

Blida fait

Affaire Ghalem Kouba menace
de recourir au TAS

plier le tenant

2

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

Coup de vieux JSK

Doudanepas Matoub Lounès « Non, ce n’est
qui m’a emmené à l’USC »
n club est chargé d’histoire, d’ailleurs c’est cette dernière qui fait la grandeur de tel ou tel club et comme dans chaque histoire il y a toujours des non-dits ou bien certaines vérités qu’on pense être des vérités, mais avec le temps on se rend compte que ce qui s’est passé ne s’est pas réellement passé comme on l’avait raconté. La JSK n’échappe pas à cette règle. Parmi ces faits marquants qu’on a établi comme une vérité, il y a le départ de Karim Doudane de la JSK en 1994, qui a été attribué au défunt Matoub Lounès. Dans le conscient des supporters de la JSK, c’est le chanteur mythique de la chanson kabyle qui a été derrière le départ de ce joueur vers l’autre club « berbère », en l’occurrence l’US Chaouia. Un petit rappel des faits est nécessaire pour se mettre dans les conditions de cette époque, Karim Doudane est un jeune joueur prometteur, sans doute le plus prometteur de sa génération. Après avoir fait ses classes, Doudane est promu en équipe première, c’était déjà un rêve qui se réalisait pour lui, le rêve est devenu plus beau lorsque le joueur s’est vite fait une petite place au soleil avant de s’imposer au sein du onze. Il en deviendra l’une des pièces maîtresses, et ses prestations ont eu pour effet de faire tomber les supporters sous son charme au point où ils lui ont donné le surnom de « Baggio ». Il est vrai que sa longue crinière y est pour beaucoup dans cette appellation, mais la qualité du jeu qu’il produisait n’était pas en reste. A la même époque, une équipe venue des fins fonds de la hiérarchie commence à faire parler d’elle, surtout à cause de son président, Abdelmadjid Yahi. A l’image de Aïssa Menadi, le Chaoui est venu défier les autres

U

: « Da Moh ! Attention ! ne laisse pas ton fils quitter la JSK », mais c’était trop tard je me trouvais déjà à Oum El Bouaghi et j’avais déjà signé mon contrat avec l’USC. Si je dis tout cela maintenant, c’est pour rétablir certaines vérités sur une période de ma carrière car je ne veux pas qu’on colporte des rumeurs à mon sujet et au sujet d’un ami intime, Matoub Lounès. Celui-ci reste une figure emblématique pour tous les Kabyles car il a beaucoup donné pour la région et la JSK, cela restera gravé à tout jamais dans la mémoire des gens et dans l’histoire du club, ma conscience ne me permet pas de me taire sur cette vérité.”

autre dimension. J’étais jeune et je n’ai pas trouvé de bons conseils. Ce qui m’a fait regretter mon geste c’est ce que m’avait dit Matoub lorsque je l’ai revu par la suite. Celui-ci ne m’avait montré aucun signe de rancœur, même si je savais qu’au fond de lui, il était en colère, mais il m’avait salué en me disant : « Maintenant que tu as signé ton contrat, tu dois te comporter en homme et honorer ce contrat jusqu’au bout, mais dès que tu l’auras fait, tu devras revenir à la JSK. » Ces paroles m’ont beaucoup touché. »

« Pour lui, la JSK était sacrée »
On ne pouvait pas évoquer toute cette histoire sans faire allusion à la personnalité de Matoub Lounès, une personnalité que beaucoup qualifient de charismatique. « C’est le cas de le dire, c’était un personnage unique en tous points de vue. Et concernant sa relation avec la JSK, je dirais qu’elle était spéciale, c’était tout simplement de l’amour aveugle. Pour Matoub, la JSK représentait quelque chose de sacré, il ne fallait surtout pas y toucher au risque de s’attirer sa colère. Rappelez- vous, en 1990, alors que son état de santé ne le permettait

« J’ai regretté mon départ de la JSK »
présidents en les menaçant de prendre leurs meilleurs joueurs et ce, en leur proposant des primes de signatures considérées faramineuses en ce temps-là. C’est là qu’entre en jeu l’actuel président de la section football. Considéré comme un des joueurs les plus en vue de la JSK, il s’attire l’intérêt de l’USC. Les choses n’en sont pas restées là puisque le joueur a rejoint effectivement les rangs de la formation chaouie, un transfert qui avait fait des vagues chez les supporters de la JSK et c’est là qu’est née cette version selon laquelle Matoub Lounès qui a carrément emmené le joueur à l’USC. Cette version a été relayée et personne n’est venu la démentir, ni même la confirmer, malgré cela elle est restée bien incrustée dans les esprits des Kabyles. Presque quinze ans après, le principal concerné a bien voulu dépoussiérer cette histoire en rétablissant une vérité, la vérité toute simple. « Non, ce n’est pas Matoub Lounès qui est derrière mon départ à l’USC », nous fera savoir Karim Doudane.

« Il m’a fait rater l’avion pour que je ne signe pas »
Maintenant que la vérité est connue, l’ex- milieu de terrain de la JSK s’est laissé aller à donner des détails qui confirment cette vérité. « Matoub ne m’a jamais poussé à rejoindre l’USC, bien au contraire il a tout fait pour que je ne signe pas dans ce club ou bien ailleurs. Dans sa vision des choses, un enfant de la JSK se devait de rester fidèle aux couleurs du club car ce dernier ne pouvait être fort que par ses enfants. Il n’était pas contre le fait de ramener des joueurs de l’extérieur, mais il voulait rester fidèle à une tradition instaurée à la JSK durant les années 1970 et 1980, à savoir que l’ossature devait être composée des joueurs formés au club, et recruter des éléments dont l’équipe avait besoin. Pour lui, la force d’un club c’est la stabilité de son effectif. C’est la raison pour laquelle il avait fait des pieds et des mains pour que je ne signe pas à l’USC et à ce sujet je peux vous raconter une anecdote édifiante. Le jour où je devais me rendre à Alger pour prendre l’avion à destination de Constantine et de là rejoindre la ville d’Oum El Bouaghi, j’avais rencontré Matoub à Tizi Ouzou. Eh bien ! figurez-vous qu’il m’avait retenu dans sa voiture à parler au point où je m’étais oublié et ne pouvais ainsi arriver à temps pour prendre l’avion. J’ai dû partir le lendemain par route pour aller signer mon contrat », dira Doudane.

A propos de son aventure avec l’USC, Doudane n’en est pas déçu, bien au contraire, mais il y a une chose qu’il regrette amèrement. « Je n’ai pas regretté mes années sous le maillot chaoui car lorsque j’ai rejoint l’USC, c’était certes un nouveau club parmi l’élite, mais c’était un bon club qui renfermait des joueurs de renom et de qualité, c’est ce qui a permis à l’USC de jouer les premiers rôles en cham-

« ‘‘Da Moh, ne laisse pas ton fils quitter la JSK’’, voilà ce qu’il avait dit à mon père »
Le regretté Matoub Lounès n’en restera pas là. Ayant senti chez Doudane une trop grande envie de changer d’air à travers la discussion qu’il avait eue avec lui, il avait tenté de l’en dissuader en usant d’un autre procédé, celui des sentiments qu’il a envers son père. « Matoub avait appelé mon père et lui avait dit en ces termes

pionnat. Il y avait aussi des dirigeants qui croyaient en ce club, la preuve le club a remporté le championnat et la Supercoupe d’Algérie. En plus de cela, au sein de ce club, j’ai connu des hommes de valeur avec lesquels je suis resté en contact jusqu’à maintenant. Ce que je regrette par contre, c’est mon départ de la JSK. Avec le temps, je me suis rendu compte que j’avais pris une décision un peu hâtive, j’aurais du faire preuve de plus de retenue, mais il y avait des situations qui m’ont poussé à partir. Je ne veux pas trop remuer le passé, mais je dirais que je suis parti à cause de certaines décisions techniques prises à mon encontre comme, par exemple, le fait que je me suis retrouvé sur le banc lors de la finale de la coupe d’Algérie face à l’AS Aïn M’lila, sous prétexte que je suis arrivé en retard à une séance d’entraînement en compagnie de Karouf, Benkaci, Aït Abderahmane alors que d’autres, qui sont arrivés en retard, n’ont pas été inquiétés… Mais bon ! cela fait partie du passé. Si j’étais resté à la JSK, je pense que ma carrière aurait connu une

pas à cause des multiples interventions chirurgicales qu’il avait subies, il avait désobéi aux médecins pour venir de Paris jusqu’en Zambie pour assister à la finale de la coupe d’Afrique des clubs champions et être aux côtés de son équipe chérie. La JSK coulait dans les veines de Matoub, il ne pouvait pas vivre sans elle. Je n’oublierai jamais sa présence à nos côtés à l’hôtel lors de la demi-finale de la coupe d’Algérie face à l’USMB puis la finale contre l’ASAM. A cette occasion, il avait ramené son « mandole » avec lui, il a offert un petit concert en privé, ce qui a eu pour effet de nous aider à décompresser et nous motiver pour ce rendez-vous important. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point il était content que nous remportions ce titre. Le lendemain, je l’avais rencontré à Tizi Ouzou et je lui avais remis le maillot que je portais lors de la finale, ce geste lui a beaucoup fait plaisir même si j’estime qu’il méritait plus que cela », nous fera savoir Doudane. A. A

Coup de vent JSK

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

3

abie Meftah pourrait ou devrait jouer son dernier match ce jeudi face au MCEE. L’éventualité d’un départ du défenseur international vers l’étranger est très plausible. Selon des sources sûres, le joueur intéresserait fortement un club français qui serait, nous dit-on, prêt à le faire signer surle-champ. Pour le moment, l’information qui nous est parvenue reste vague, dans la mesure où aucun élément n’est venu nous apporter plus de détails sur les coulisses de cette affaire. Mais il n’en demeure pas moins qu’un départ de l’arrière droit est très envisageable. C’est le manager italo-camerounais, Gaspar, qui serait derrière le coup. Par souci de s’assurer l’exclusivité du transfert, l’agent en question n’a rien voulu laisser filtrer sur le nom du club en question. «Ne me demandez pas plus de détails, je n’en sais pas plus que vous. Il n’a rien voulu me dire pour le moment», nous a confié Meftah. Les deux hommes parlaient encore hier après-midi des modalités d’un partenariat, avant de s’attaquer au transfert. «Il voulait d’abord me faire signer un contrat. C’est légitime. C’est lui qui est derrière l’affaire. Je ne pouvais donc pas dire non», a encore ajouté Meftah en substance. Les deux hommes ont jusqu’à samedi à minuit pour finaliser, sachant que le mercato clôturera son barnum dans moins de quatre jours.

R

Un club français veut Meftah
un pouvoir de décision, sachant qu’il est encore sous contrat avec la JSK jusqu’en juin prochain.

Les négociations pourraient débuter demain
Dans le cas où le président kabyle consentirait à laisser partir son défenseur, les négociations entre les deux parties pourraient débuter, nous dit-on, demain. Seulement tout dépendra aussi des prétentions financières de Hannachi. Car le club en question, ajoute notre source, n’est pas prêt à aller au-delà d’une certaine somme dont le montant n’a pour le moment pas été communiqué. Toutefois, la possibilité d’un transfert en juin reste d’actualité. «C’est vrai que le club en question voudrait faire signer Meftah sur-le-champ. Mais dans le cas où l’on ne parviendrait pas à un accord avec la JSK, le transfert pourrait être reporté jusqu’en juin et là, financièrement parlant, ce sera plus intéressant pour le club acquéreur, puisqu’il n’aura pas à payer des indemnités de transfert», a précisé notre source. A l’heure où nous mettons sous presse, les choses en sont à ce stade. Tout dépendra donc de la rencontre entre Meftah et Hannachi aujourd’hui. Ce n’est qu’à l’issue de cette entrevue que l’on saura si le transfert ira à son terme. Affaire à suivre. A. A. A.

Il rencontrera Hannachi aujourd’hui
Le moins que l’on puisse dire est que Rabie Meftah n’a pas beaucoup cogité. Il s’est montré

intéressé dès que les deux collaborateurs algériens de Gaspar lui ont fait part de l’affaire. Le joueur devrait rencontrer le président Hannachi aujourd’hui pour en discuter. Car sans la bénédiction de Hannachi, Meftah n’a pas encore

détails, je n’en sais pas plus que vous. On parle d’un transfert en Comment pouvez-vous être inFrance, y a-t-il vraiment un téressé par l’offre d’un club contact concret dans ce sens ? dont vous ne connaissez même Oui, d’après les infos qui me sont pas le nom ? parvenues, ça tient vraiment la On m’a assuré qu’il s’agit là d’une route. Les agents en question m’ont puis franassuré que le transfert est quasiment bonne opportunité. Et clubs chement, je n’ai rien à perdre. Un acquis, pour peu que les deux contrat professionnel est toujours parviennent à un accord. emballant. Après reste la question De quel club s’agit-il en fait ? modalités… Tout se discute. Je l’ignore. Pour le moment, on des Quelles sont vos chances d’être me dire. Je sais qu’il n’a rien voulu transféré vers ce club ? s’agit d’un club français apparemElles sont importantes. Il y a ment de Ligue 1. C’est ce qu’on m’a de beaucoup de chances pour que je dit. Ne me demandez pas plus

je joue Meftah : «Il se pourrait que udi» mon dernier match ce je

Meftah, décision aujourd’hui

Etant toujours soumis à un travail spécifique, le laEt qu’en pense votre joue ce jeudi mon dernier match téral droit Rabie Meftah sera fixé aujourd’hui sur sa président de tout face à El Eulma participation au match du week-end, face au MCEE. Il ça ? Qui est derrière le coup ? On n’en a pas encore passera une consultation ce matin chez le médecin du C’est Gaspar. club. C’est d’ailleurs ce que nous a indiqué Guillou : parlé. Je ne sais pas ce Est-il votre manager ? qu’il en pense. Je « Après un programme spécifique qui aura duré trois y a une heure. Je le compte aller le voir jours, j’examinerai Rabie demain matin. Il sera Pas jusqu’à il donc fixé sur son sort, à savoir la participation connaissais de nom, mais je n’ai ja- mardi, (entretien réalisé ou non à la prochaine rencontre de chammais eu à traiter avec lui par le dimanche soir) pour lui pionnat. Mais je dirais qu’il est dans passé. C’est lui qui m’a contacté pour faire part de l’affaire en déJ’en ai disla bonne voie.» me faire part de l’affaire. tails. J’espère vraiment qu’il se collaborateurs tout à montrera compréhensif, car c’est cuté avec ses … ne se présenl’heure une opportunité qui tera peut-être pas une autre fois. Mais pas avec lui ? Travail de plaEntretien réalisé par pas directement. Plus tard Non, Achour Aït Ali peut-être... cement au

Derrag : « Lang m’a redonné goût pour le football »
Vous avez quitté l’entraînement dimanche passé suite à une blessure à la cuisse, comment vous sentez-vous maintenant ? Très bien, ce n’est pas une blessure grave. C’est juste que j’ai senti quelques douleurs au niveau de la cuisse après avoir été victime d’un tacle au cours du match d’application. Maintenant tout est rentré dans l’ordre, et je me prépare pour la rencontre de jeudi prochain, face au MCEE, le plus normalement du monde. Justement, comment voyez-vous cette rencontre ? Ce sera sans aucun doute une rencontre difficile. Chaque équipe fera le maximum pour empocher les trois points de la victoire. J’ajouterai aussi que toutes nos rencontres seront difficiles, car n’importe quelle équipe aimerait battre le champion en titre. C’est pour cela que nous devons prendre cette équipe du MCEE très au sérieux. Ne ressentez-vous pas une certaine pression, du fait que vous êtes appelé à confirmer votre dernier résultat face à l’ESS ? Sachez que la pression a toujours existé. Nous sommes désormais habitués au stress d’avant-match. Ce n’est guère un problème pour nous. Nous allons éliminer tous les paramètres qui pourront influer négativement sur notre rendement. L’entraîneur est en train de faire le nécessaire pour nous mettre à l’aise, à quelques jours de cette rencontre. Vous allez vous déplacer à El Eulma en étant amoindris de 3 éléments, cela ne perturbe pas le groupe ? Il est vrai que le fait d’être amoindris influe quelque peu sur notre style de jeu, car les 3 joueurs sont des titulaires. Mais je ne suis pas très inquiet, car nous avons un effectif assez riche, et l’entraîneur pourra sans doute combler le vide. D’ailleurs, les remplaçants ont prouvé qu’ils avaient eux aussi leurs qualités et qu’on pouvait compter sur eux. Il faudrait juste revoir le match face à l’Ittihad pour en avoir la preuve. Comment jugez-vous vos prestations au fil des rencontres ? C’est difficile pour un joueur de donner un jugement sur lui-même. Le staff technique est le mieux placé pour le faire. Tout ce que je peux dire, c’est que sur le plan physique je me sens au top, et cela après avoir retrouvé le goût de la compétition. De plus, depuis la venue de Lang, je me sens de mieux en mieux, vu que je fais partie de ses choix. N’êtes-vous pas à la recherche d’un but, qui vous mettra encore plus en confiance ? Il est vrai que marquer un but est une source de motivation pour un joueur, mais je ne suis pas trop préoccupé par cette idée. L’intérêt de l’équipe prime. Le plus important est de gagner les rencontres, et remonter vite au classement général. C’est ce qui m’importe le plus. Maintenant, si j’arrive à marquer, ce sera une bonne chose pour moi, rien de plus. J’essaye dans chaque match de créer le danger sur le flanc gauche, et surtout pouvoir servir les attaquants. Entretien réalisé par A. S.

menu

Au cours de cette quatrième séance d’entraînement de la semaine, le staff technique des Canaris poursuit toujours sa préparation pour le match du week-end. En effet, les joueurs kabyles ont testé différents schémas tactiques, ayant tous pour objectif le placement. L’entraîneur Lang en a profité pour corriger ses joueurs dans les différents compartiments de jeu.

Départ demain pour Constantine
La délégation kabyle s’envolera demain matin en direction de Constantine, pour disputer un match en retard face au MCEE. Une fois sur les lieux, les joueurs kabyles prendront la route en direction d’El Eulma où ils passeront la nuit.

Retour juste après le match

Comme ce fut le cas lors de la rencontre face au MSPB, les joueurs de la JSK regagneront la capitale juste après la rencontre face au MCEE. Ils prendront le vol Constantine-Alger en soirée.

4

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

JSK

Coup d’œil JSMB-USMB Coupe d’Algérie

Bensaïd

JSMB 1 – USMB 2

« A El Eulma, je referai le coup de l’ESS »
Vous bénéficiez certainement d’un excellent moral, surtout après votre but face à l'Entente… C’est normal d’avoir le moral au beau fixe lorsqu’on inscrit un but, et ainsi donner un plus à son équipe. Mais je ne vous cache pas que j’ai mis cette rencontre face à l’ESS aux oubliettes. Je dois gérer match par match. J’ai remis les pieds sur terre. Je suis concentré sur le match de jeudi face au MCEE, qui s’annonce très difficile. Il sera donc différent de celui de l’ESS ? Absolument. Et ce pour plusieurs raisons. En premier lieu, nous allons subir une énorme pression de l’adversaire, qui aura l’appui de ses supporters. Et aussi parce que la formation du MCEE est une équipe accrocheuse, qui développe du très joli football. En troisième lieu, nous sommes obligés de confirmer notre bonne forme, surtout lorsqu’on reste sur une victoire. C’est dire que notre tâche ne sera guère évidente, jeudi prochain. Quel est l’objectif du club durant ces deux dernières rencontres en retard ? Je dirais que nous devons jouer le maximum de points, c'est-àdire 6 sur 6. J’estime que c’est un objectif qu’on pourra atteindre, car le dernier match de cette phase, face au RCK, se jouera à Tizi ; ce qui est un avantage pour nous. Donc, j’estime que le tournant pour nous est cette rencontre face au MCEE, que nous devons gérer avec brio. Revenons à votre prestation, peut-on dire que l’une des meilleures affaires de la JSK durant le mercato d’hiver fut de ne pas vous avoir libéré ? Je ne peux rien vous dire à ce sujet. Il faudra poser cette question au président, qui saura vous répondre mieux que moi. De mon côté, je suis heureux de ne pas avoir quitté la JSK, car j’avais un sentiment "d’inachevé" dans ce club. Avant de partir de la JSK, je dois rendre le bien qu’on m'a donné. Vous avez inscrit trois buts en compétitions internationales, mais un seul but en championnat ; pourquoi cette différence ? Il est vrai que j’ai été plus efficace en Coupe de la CAF et en Coupe nord-africaine qu’en championnat. J’avoue que lorsque j’affronte des défenseurs étrangers, cela me facilite la tâche, car personne ne connaît son adversaire ; et je me sens plus libre, contrairement au championnat où tous les joueurs se connaissent, ce qui complique les choses. Mais je promets un rebondissement dans les plus brefs délais. Quel est votre objectif personnel ? En premier lieu, je voudrais rester sur cette courbe ascendante, car je commence à retrouver une certaine confiance que j’ai perdue durant la phase aller. Par la suite, être l’attaquant tellement attendu et recherché par la direction en apportant ma touche pour régler le problème offensif. En tous les cas, je suis prêt à redoubler d’efforts. Promettez-vous de marquer face à El Eulma ? Je l’espère. En tous les cas, je vais essayer de refaire le coup de l’ESS. Ce serait merveilleux pour moi de marquer encore une fois. Ne serait-ce que pour satisfaire nos supporters qui commencent à reprendre confiance. De notre côté, nous les joueurs, sommes prêts à reprendre les choses en main. Et nous promettons une phase-retour complètement différente de l’aller. Entretien réalisé par M. L.

le détenteur de la coupe
Stade 1er-Novembre (Tizi Ouzou)
Affluence : moyenne Arbitres : Khelifi, Omari, Zellagui Avertissements : Bellakhdar (19’), Boulemdaïs (55’), Mehia 583’) (JSMB). Zemmouchi (23’), Abdellali (55’) Senouci (82’), (USMB) Buts : Zemmouchi (6’), Hamiti (17’) (USMB). (N’Djeng 60’) (JSMB)

Blida s’offre

USMB :
Toual, Senouci, Ould Zemirli, Zemmouchi, Boumsong, Zmit, Chebira (Bellahouel 87’), Abdellali, Mehdaoui (Saâdi 68’), Ezechiel, Hamiti (Bellinga 81’). Entraîneur : Hammouche.

JSMB :
N’Jeukam, Meddour, Bellakhdar, Zafour, Messali, Zerdab, Boukessassa, Mehaïa, Boulemdaïs, Belkheir (Lahmar), N’Djeng. Entraîneur : Menad

Comme c’était le cas lors de la finale de l’UNAF perdue contre l’ES Tunis, les Béjaouis ont été surpris au début de la rencontre. En effet, après six minutes de jeu seulement, les Blidéens ont réussi à trouver le chemin des filets par l’intermédiaire de Zemmouchi. Suite à un coup franc des 30 mètres, le tir du défenseur blidéen, dévié par le mur, trompe le portier béjaoui N’Jeukam. Touché dans son amour-propre, le détenteur de la dernière coupe d’Algérie se rue vers l’attaque dans l’intention de se rattraper. Les joueurs ont failli d’ailleurs arriver à leurs fins, n’était le poteau qui a renvoyé la balle de N’Djeng, qui reprenait un centre de Boukessassa. Une minute plus tard, les poulains de Hammouche corsent la marque. Abdellali s’échappe sur le côté gauche et effectue un centre, Hamiti monte plus haut que tout le monde et reprend victorieusement de la tête (2-0). Une douche écossaise pour les gars de Yemma Gouraya, qui ne comprennent pas ce qui leur arrive. Les déboires des Béjaouis ne s’arrêtent pas là, puisque leur entraîneur a été expulsé par l’arbitre à la 20’. Les Rouge et Vert obtiennent un penalty à la demi-heure de jeu suite à un fauchage de Belkheir dans la surface de réparation. Chargé d’exécuter la

sentence, N’Djeng perd le duel face à Toual, et rate l’occasion de réduire la marque. L’arbitre renvoie les 22 acteurs aux vestiaires sur ce score de 2 à 0. les Béjaouis reviennent avec de meilleures intentions et dominent littéralement leurs adversaires en seconde période. Belkheir, sur le côté, avait la balle de l’égalisation dans les pieds, mais n’est pas arrivé à ajuster son tir (49’). La pression des Béjaouis continue, et ils seront récompensés à l’heure de jeu par l’intermédiaire de N’Djeng. Sur une touche de Boukessassa, Zerdab sert idéalement l’attaquant camerounais de la JSMB ; celui-ci, d’un tir instantané réduit la marque. Six minutes plus tard, c’est Zafour qui rate l’égalisation à deux reprises, la première balle est sauvée par Toual et la deuxième s’écrase sur le poteau. A la 70’, Lahmar sert Boulemdaïs seul dans les 18 mètres, qui reprend de la tête mais Toual veille au grain. Les Béjaouis multiplient les attaques, mais butent sur une défense solide de Blida qui défend jalousement son petit avantage jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre. En éliminant le détenteur de la coupe d’Algérie, l’équipe de Blida affrontera le PAC en 16es de finale. Lyes.A

Revoilà Meddour

Hafid Meddour a effectué son retour à la compétition officielle lors de ce match de coupe entre l'USMB et la JSMB après une longue période d'absence. L'arrière droit béjaoui a été rappélé par Menad après la défection de Amine Megatli.

Menad : « Khellifi a tout fait pour nous écarter de la coupe »
« Je suis sidéré par l’arbitrage de Khellifi qui a tout fait aujourd’hui pour nous écarter de la coupe. Il a cherché le moindre pretexte afin de m’expulser. C’est inadmissible de nous programmer le lundi et le jeudi au lieu du vendredi. Apparemment, on veut nous casser à tout prix. C’est la preuve que la ligue est en train de faire dans le bricolage. Quant au championnat, on sait tous qui va le remporter d’avance.»

Nougui : « C’est le championnat qui nous importe le plus »

Première apparition pour Ould Zmirli
Hossam Ould Zmirli, qui a opté pour l'USM Blida lors de ce mercato, en provenance du NARBR, a été titularisé pour la première fois. Il a joué sur le flanc gauche de la défense des Vert et Blanc.

« La rencontre était difficile depuis le début jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre. On a subi surtout en seconde période, mais l’équipe s’en est sortie à bon compte. On savait que celui qui allait marquer le premier gérera le match à sa guise et se qualifiera. C’est finalement ce qui est arrivé. Maintenant on doit préparer notre rencontre contre le RCK, car c’est le championnat qui nous importe le plus. »

Altercation Zafour-Zemmouchi
Lors de cette rencontre, une altercation a éclaté entre Brahim Zafour et Abderaouf Zemmouchi en première mi-temps. Ils ont même failli en arriver aux mains, n'était l'intervention des joueurs des deux camps.

32 de finale

es

Coup d’œil JSMB-USMB

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

5

Les Béjaouis accueillis chaleureusement
La délégation de la JSM Béjaïa a été accueillie chaleureusement hier au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou par le DJS de Tizi, M. Messaoudène. Ce dernier a eu une discussion avec les dirigeants de la JSMB au salon d'honneur du stade, il a même souhaité bon courage à l'équipe béjaouie.

Le plan orsec est lancé pour Blida !
e grand club de la Mitidja, qui occupe une très inconfortable avant-dernière place, aura à reprendre le championnat après une trêve qui a duré plus de deux mois. Le moins que l’on puisse dire est que leur prochain adversaire ne leur facilitera pas du tout la tâche, car lui-même est menacé. En effet, le RCK occupe le tout dernier strapontin du championnat et ses joueurs auront à cœur de mettre à mal la troupe de Hamouche. En faisant le plein sur le plan recrutement lors du dernier mercato, et en libérant ceux que Hamouche a jugé non rentables sur le terrain, le club de Blida a fait peau neuve. Il s’agira maintenant d’aller chercher des points, et surtout ne pas se contenter de glaner uniquement ceux qui sont mis en jeu à domicile ; cela risque d’être insuffisant. Il est nécessaire de gagner des matchs, et les Blidéens ont payé cher pour le savoir, eux qui ont accumulé les résultats nuls. Ceci a eu pour conséquence immédiate de leur faire faire du surplace. Il reste aux camarades de Zmit une moitié de championnat pour se reprendre. Sauver le club de la relégation ne sera pas

L

uniquement l’affaire des joueurs, tout le monde aura à s’impliquer et ce sera en décrétant la mobilisation générale des supporters, des amoureux du club et des pouvoirs de décision que l’USMB sera sauvée et pourra conserver sa place parmi l’élite. Ne dit-on pas en pareil cas que « la situation est grave, mais pas désespérée… » ?

Menad expulsé
Djamel Menad a été expulsé lors de ce match de coupe contre l'USMB, à cause de contestation d'une décision auprès de l'arbitre de touche. Ainsi, il a été expulsé à la 20' de la partie, laissant son adjoint Boussekine diriger la partie.

Belkheir de retour
Mohamed Amine Belkheir a effectué son retour à la compétition à l'occasion de ce match face à l'USMB, après une absence lors du dernier match disputé par la JSMB pour le compte de la coupe maghrébine, contre l'ES Tunis à Radès.

Elle en a perdu des points, cette équipe de Blida, en faisant preuve d’une extrême naïveté lors d’un grand nombre de matches qu’elle n’a pas réussi à gagner. Beaucoup de buts ont-ils été encaissés parce que les défenseurs de Blida se sont fait surprendre par un attaquant adverse qui a su se faire oublier, et qui a réussi à concrétiser la seule opportunité de marquer qu’il a eue durant tout le match ? Lors de chacune de leurs sorties, que de fois les attaquants de cette équipe de Blida se sont retrouvés en excellente position de scorer, avant de rater lamentablement, en ne trouvant

Moins de naïveté et plus de réalisme !

pas le cadre ou tout simplement en tirant mollement dans les bras du gardien. Ils l’ont payé très cher, ce manque de réalisme devant les buts, les attaquants de Blida. Et les échecs à répétition ont tôt fait d’entraîner le divorce avec leurs supporters. Il est vrai que la plupart du temps les attaquants de pointe avaient pour nom Beloufa et Hadj Saad ; des joueurs qui viennent tout droit de la division Inter-régions, et qui certes ont beaucoup de qualités, mais n’ont aucune expérience de la D1. « Quand vous voyez notre effectif, il n’y a finalement que Zmit et moi qui avions plusieurs années d’expérience en D1. Tous les autres joueurs sont soit de jeunes joueurs du cru, soit issus des divisions inférieures. Ceci fait qu’avec un tel effectif, au départ, nous savions que nous allions souffrir et c’est ce qui s’est passé effectivement », nous dira, à juste titre, Mehdaoui. La conclusion est que les joueurs de Blida auront à corriger au plus vite plusieurs de leurs défauts, et il leur faut faire preuve de moins de naïveté et de plus de réalisme. Slimane B.

Première titularisation de Zerdab…
Cette rencontre USMB-JSMB a été une occasion pour le néo-milieu de terrain béjaoui, Zahir Zerdab, d'honorer sa première titularisation sous les couleurs de la JSMB. Il a été aligné au milieu de terrain où il a laissé une bonne impression contre l'ES Tunis, après avoir été incorporé en cours de jeu.

…Njeung aussi
Outre Zahir Zerdab, Njeung Yannick a été lui aussi titularisé pour la première fois de la saison sous les couleurs de la JSMB. L'attaquant camerounais a évolué en pointe de l'attaque, où il a réduit le score.

Ghalem à Blida : le juste retour des choses

Il a raté un penalty
L'attaquant camerounais, Njeung Yannick, a raté un penalty lors de ce match contre l'USMB, alors que les Vert et Blanc menaient au score par deux buts à zéro.

Des arguments plutôt sonnants et trébuchants

Herbache : «Je n’ai pas été convoqué… Et après ? »
Pour les 32es de finale de coupe d’Algérie, face à la JSMB, Hamouche a décidé, comme annoncé dans notre précédente édition, de laisser à Blida trois de ses habituels titulaires. Il s’agit de Ounas, Hadj Saâd et Herbache. Ce dernier ne semblait nullement affecté par la décision de son entraîneur et il nous dira à ce sujet : « Je ne vois vraiment pas pourquoi il y aurait un problème. Le coach a décidé de se passer de mes services pour ce match et il a sûrement ses raisons… Cela ne va pas me décourager, bien au contraire. A moi de travailler et de redoubler d’efforts pour me faire une place dans l’équipe. » S. B.

L

a commission présidée par Guidouche a tranché, samedi passé : Ghalem est qualifié à Blida et aura à porter les couleurs de l’USMB jusqu’à la fin de la saison. Cette décision est justifiée par le fait que le joueur a signé un contrat de six mois, bien avant que la durée des nouveaux engagements ne soit portée à deux ans. Il est utile de rappeler que Ghalem avait quitté le club koubéen losqu'on lui a infligé une lourde sanction financière après un différend avec un dirigeant et l’entraîneur adjoint. Le président de l’USMB a donc, le plus naturellement du monde, sollicité les services du désormais ex-portier koubéen. Ce dernier n’hésitera pas longtemps avant de s’entendre avec Zaïm, et il signera un contrat de six mois au profit du club de Blida. Il sera ainsi la première recrue de l’USMB, à l’occasion du mercato qui, au moment des faits ne devait débuter que dans un mois et demi. Le RCK réalisera des performances plutôt médiocres sans son gardien de but, et néanmoins capitaine, et on aura tôt fait du côté de Kouba de rappeler l’enfant prodige, arguments

sonnants et trébuchants à l’appui. Ghalem reprendra du service du côté de Benhaddad, non sans en avoir demandé la permission à Zaïm.

sans appel et cela est le début d’une affaire sordide ; une de plus qui vient rendre encore plus viciée l’atmosphère du sport-roi qui n’en avait vraiment pas besoin.

travail, qui est d’empêcher que l’équipe de Blida n’encaisse des buts.

Les choses dévieront quand la commission de qualification de la Ligue, en plus de refuser de qualifier Ghalem à Blida comme le voudra la logique, décidera de faire dans l’ambiguïté en décrétant, sans que cela ne soit stipulé dans aucun texte ou règlement, de « geler » la licence du joueur. Erreur fatale de cette instance qui, à juste titre, fera croire à la direction du RCK qu’il y avait là matière à contester la qualification du joueur à l’USMB. Refusant de trancher fermement dès le départ comme cela est de leur devoir, et en s’appuyant sur les textes qui régissent notre football, les membres de la CQ ont, encore une fois, fait preuve de mollesse en voulant ménager « la chèvre et le chou ». Kouba et le joueur contestent une décision qui, en réalité, est

Les « hésitations coupables » de la CQ

Peut-être qu’il était sous le coup de la colère, toujours est-il que Ghalem nous a paru catégorique quand il a affirmé qu’en aucun cas il ne rejoindrait les rangs de l’USMB. La direction du RCK a, dès la décision de la commission de qualification de donner gain de cause à l’USMB connue, décidé d’utiliser tous les moyens de recours possibles. Entre-temps, le joueur, en refusant de rejoindre son nouveau club, peut s’exposer à des sanctions inhérentes à ce qui s’apparente à un abandon de poste. Ce n’est manifestement pas dans les intentions de Zaïm de sanctionner Ghalem. Le président de l’USMB veut, au contraire, ne ménager aucun effort pour que le joueur intègre le groupe au plus vite et se consacre totalement à son

Que risque Ghalem en refusant de rejoindre Blida ?

Il n’a pas été convoqué pour le match de coupe contre la JSMB

Nous avons voulu connaître l’avis de Hamouche en ce qui concerne l’arrivée de Ghalem dans son effectif. Le coach blidéen, avant de nous répondre, précisera qu’il n’avait à aucun moment songé à convoquer Ghalem pour le match de coupe face à la JSMB. «Je ne suis pas un adepte du bricolage, et cela n’aurait eu aucun sens de convoquer un joueur pour un match de coupe alors qu’il venait tout juste d’être qualifié au club. Il y a un groupe qui est prêt et il n’est pas question de le chambouler à la veille d’une rencontre importante. Pour ce qui est de Ghalem, il aura d’abord à rejoindre ses coéquipiers à l’entraînement et disputer loyalement sa place dans l’équipe. Il a, bien sûr, les qualités pour s’imposer et il l’a montré lors de ses prestations avec son ancien club. » Slimane B.

6

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

Coup de trop MCA
Belkhir et Daoud ont eu leur chance bien avant

Face à la situation difficile qui prévaut actuellement au Mouloudia suite à l’élimination prématurée en Coupe d’Algérie, les pensionnaires de Chéraga n’ont pas trouvé mieux que de décréter le boycott et d’interdire aux joueurs de faire toute déclaration à la presse sans avoir l’autorisation de la direction du club. Les dirigeants du MCA ont fait part de cette décision aux joueurs lors de la réunion qu’ils avaient tenue avec eux, les menaçant de sévir s’ils ne respectaient pas cette décision.

Le Mouloudia décrète le boycott

En manque d’arguments face l’échec de leur politique, les dirigeants du MCA essayent donc d’imputer la responsabilité à la presse, au lieu de chercher les véritables causes qui ont mené l’équipe à cette impasse. Les pensionnaires de Chéraga, s’ils veulent voir leur équipe réussir de bons résultats à l’avenir, n’ont qu’à se remettre en cause et revoir leur politique, car le boycott ne changera en rien aux résultats du Mouloudia. K. M.

Rendre à César ce qui est à César

L’

élimination prématurée du Mouloudia en Coupe d’Algérie, en plus des répercussions négatives sur le moral du groupe, va imposer au vieux club algérois une nouvelle trêve qui s’étalera au minimum sur trois semaines. La LNF a décidé de reporter la première journée du championnat prévue le 5 février prochain pour programmer, le jour même, les huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie. Le MCA devait donner ce jour la réplique à l’USMH pour la première journée du championnat. Alain Michel sera contraint, une nouvelle fois, de trouver les solutions adéquates pour meubler cette trêve, du fait que son programme est tout simplement chamboulé. En effet, l’entraîneur du Mouloudia avait déjà dénoncé la mauvaise programmation de la LNF par le passé, à l’image de la récente décision de faire jouer deux tours de la Coupe d’Algérie en l’espace d’une semaine. Cela pénalise les équipes qui sont éliminées. Maintenant que la LNF a choisi de faire jouer un autre tour de la Coupe d’Algérie, cela va priver, de nouveau, plusieurs formations de l’élite de compétition, à l’image du MCA. Mieux, la date de la prochaine journée du championnat n’a même pas encore été fixée… en plus l’EN disputera un match amical le 11 février face au Bénin.

La trêve de trop

Deux matches seulement depuis le 19 décembre
D’autre part, on pourra dire d’ores et déjà que les joueurs du Mouloudia risquent de manquer terriblement de compétition lors de la reprise du championnat qui sera programmée, sans aucun doute,

après le match de l’EN, même si l’équipe a joué cinq matchs amicaux, lors de la récente trêve, deux à Alger respectivement face au CRB et l’USMB, et trois autres rencontres en Tunisie. Les joueurs du MCA, depuis le 19 décembre dernier, n’ont disputé que deux matchs officiels en Coupe d’Algérie face à la modeste formation de Aïn D’hab et face au CRB, ce qui risque de jouer un mauvais tour au vieux club algérois. Même si le MCA va disputer des rencontres amicales d’ici la reprise du championnat, rien ne pourra remplacer la compétition officielle.

velles recrues, à savoir Bencharif, Khenniche et Lachkham, blessés, de rattraper le retard qu’ils accusent par rapport à leurs coéquipiers. Ces derniers pourront donc être prêts pour la reprise du championnat. L’entraîneur du Mouloudia va sans aucun doute miser sur eux pour donner un nouveau souffle au MCA, comme il nous l’a déjà af-

firmé, idem pour Jean-Marc Bénié qui, suite à sa qualification, sera un atout pour l’attaque du vieux club algérois. Reste à savoir si les joueurs vont pouvoir apporter le plus qu’on attend d’eux. Ce sera la dernière carte pour Michel qui veut présenter une équipe new-look face à l’USMH. K. M.

Michel : «Cela va être difficile de meubler cette minitrêve»
«Cet énième report n’arrange guère nos affaires. Ça va être cette difficile de meubler cette minitrêve. Programmer un autre stage n’est pas indiqué ; soumettre mes joueurs à un entraînement biquotidien risque de les user physiquement et moralement. Nous allons programmer des matches amicaux, même s’ils ne pourront jamais remplacer les rencontres officielles. Je vais me pencher sur la question afin de trouver le programme adéquat qui nous permettrait de gérer au mieux cette longue période de repos », nous dira Michel, le coach mouloudéen.

Une occasion pour les nouvelles recrues
Bien que cette trêve forcée ne se présente pas au bon moment pour le Mouloudia, elle sera néanmoins une belle opportunité pour les nou-

Joint par téléphone vendredi dernier, soit avant l'instauration du boycott par le président Amrous, Hamza Koudri avoue dans cet entretien qu'il voulait jouer ce match pour prêter main-forte à son équipe. Mais l'entraîneur en a décidé autrement. Toutefois pour lui, cette défaite ne doit pas décourager le groupe pour la suite du parcours. Vous n'avez pas été aligné contre le CRB en coupe ; déçu ? Non, pas du tout. Comme vous le savez, j'avais contracté une blessure à la cuisse lors du stage de Tunisie. Mais on vous a vu en train de vous échauffer… En effet, j'avais pris part à l'échauffement avec mes coéqui-

Koudri: «Oublionsle CRBetpensonsàElHarrach»
piers, sur instruction de l’entraîneur. Mais moi, je savais que je n'allais pas jouer ce match, à cause de ladite blessure. On imagine votre déception, à la suite de l'élimination de votre équipe en coupe, même si vous n'y avez pas pris part… C’est le cas de le dire. Franchement, on ne s'attendait pas à sortir de cette épreuve à ce stade-là. Mais c'est la loi du football. De plus, les matchs de coupe sont toujours indécis. Mes coéquipiers ont dominé la majorité du temps de la rencontre, en se créant un nombre incalculable d'occasions de but. Mais malheureusement, ils n'ont pas su les concrétiser. Optimiste pour la suite du parcours ?

Il faut toujours être optimiste dans la vie. Et puis se faire éliminer par le CRB n'est pas la fin du monde. Il faut se serrer les coudes maintenant et continuer à travailler d'arrache-pied pour être au top à la reprise du championnat.

Le prochain match de championnat sera contre l'USMH ; un commentaire ? Ce sera un match très important pour nous, dans la mesure où on aura l'occasion d'augmenter notre capital points à 25 unités, surtout que ce match aura lieu chez nous à Bologhine. De plus, il faudra penser à nos supporters qui sont toujours déçus après l'élimination en coupe. A mon sens, un succès pourrait rendre le sourire à notre large galerie. Entretien réalisé par Hamza R.

Jeudi dernier, à l’occasion du match de Coupe d’Algérie face au CRB, s’il y a des joueurs qui avaient donné entière satisfaction c’est bien les deux jeunes joueurs Abdenour Belkhir et Farid Daoud qui ont brillé de mille feux. Seulement au Mouloudia on veut se vanter d’avoir misé sur la politique des jeunes alors que la réalité est tout autre, car Belkhir et Daoud avaient bien eu leur chance avant cette saison. Et c’est le technicien italien, Enrico Fabbro, qui avait eu le courage de faire confiance à ses deux jeunes joueurs en les incorporant de manière progressive dans l’équipe. Il y a une année, au moment où les équipes s’arrachaient les stars à coup de millions, le Mouloudia s’est vu proposer le jeune Abdenour Belkhir qui évoluait au RCGO. Dès sa première séance d’entraînement, il a réussi à épater le technicien italien qui a donné son accord pour le recruter, mettant son nom sur la liste des joueurs devant prendre part au stage de préparation à Norcia. Au cours de ce stage Belkhir a brillé de mille feux face à l’équipe de Scafatese, de la série C, et d’El Wasl des Emirats qui étaient en stage de préparation en Italie. Malheureusement pour Belkhir, et juste après le retour de l’équipe du stage de préparation, il a contracté une méchante blessure avec l’EN juniors en Arabie Saoudite. Une blessure qui lui a joué un mauvais tour, juste au moment où il était aminé d’une grande volonté de décrocher une place de titulaire, en dépit de son jeune âge. Toutefois Enrico Fabbro n’a pas hésité à lui faire confiance et ce à l’occasion de la finale de la Supercoupe d’Algérie disputée face à l’Entente de Sétif. Ce jour-là, Belkhir, qui a fait son entrée en cours de partie, a tiré son épingle du jeu et les présents au stade du 5-Juillet ont découvert un jeune joueur promu à un bel avenir. Malheureusement pour lui, les différents changements à la barre technique lui ont joué un mauvais tour. Quant à Farid Daoud, et comme nous l’avons rapporté lors de notre précédente livraison, il a été lancé dans le bain par le Belge, Jean Thissen, la saison dernière face au WAT. Il a fait son entrée en cours de jeu à la place de Hadjadj, avant de faire deux autres apparitions face à l’ASO et l’ESS, entre-temps, Enrico Fabbro était de retour aux affaires du club. Cela dit, au Mouloudia on doit cesser de verser dans la récupération, car jeudi dernier le MCA a joué sans un véritable attaquant de pointe, alors que sur le banc il y avait Mohamed Amroune qui a, à chaque fois qu’on lui a fait confiance, tiré son épingle du jeu, comme cela fut le cas face à la JSK. Il a été incontestablement l’homme du match en étant auteur du but d’égalisation et aussi derrière le but de la victoire. K. M.

Coup de manivelle MCA
A propos du complexe Ferhani Après avoir boudé la séance d’avant-hier
Comme nous l’avons souligné lors de notre précédente livraison, l’absence de Sofiane Younès lors de la reprise des entraînements a soulevé moult interrogations chez les supporters. C’est en fait pour une question d’argent que Sofiane aurait boudé la séance d’avant-hier. C’était la seule solution pour le joueur de mettre la pression sur les pensionnaires de Chéraga qui ont aussitôt réagi pour régler le problème, avant qu’il ne prenne une autre tournure, surtout en cette période de crise.

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

7

Le président du Mouloudia, Sadek Amrous, devait rencontrer le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Hachemi Djiar, dimanche dernier pour discuter avec lui de la gestion du complexe sportif Ferhani de Bab El Oued. En effet, il s'est rendu au MJS en compagnie de deux membres du comité directeur, Tafat et Ahmed Lagoune. Il faut dire que le président mouloudéen veut bénéficier de la gestion de ce complexe, afin que le club tire profit des infrastructures dudit complexe, sachant que les autorités locales veulent en avoir la mainmise. H. R.

Amrous devait rencontrer Djiar

Younès a repris hier matin
Au cours d’un entretien avant-hier avec Sofiane Younès, les dirigeants du club ont tenu à le rassurer concernant la régularisation de sa situation financière. Les pensionnaires de Chéraga lui ont promis de lui octroyer son dû dans les plus brefs délais. C’est ce qui explique son retour aux entraînements hier matin à Hydra. T. Che

Les responsables l’ont rassuré

A propos du recrutement effectué lors du mercato

Le jeune Kabla s’entraîne avec le groupe
Le jeune milieu de terrain, Riadh Kabla, a entamé sa première semaine de travail avec les seniors. Promu en équipe fanion suite à sa très bonne production lors du match-test disputé contre le MOB au cours duquel il a été l’auteur de l’unique but de la partie, Kabla veut désormais gagner la confiance d’Alain Michel dans l’espoir de grappiller du temps de jeu avant la fin de la saison. « C’est extraordinaire pour moi de m’entraîner aux côtés des Badji, Babouche et autre Benhamou. Ma promotion chez les seniors ne pourra que me motiver à travailler davantage dans le but de m’aguerrir et, pourquoi pas, prendre part à certaines rencontres officielles avant la fin de la saison », nous confia le jeune prodige mouloudéen. Cette promotion devra être suivie de celles d’El Kadi, Gherbi et Aberane qui doivent suivre le même cheminement que leur camarade, Kabla.

Entre satisfaction et inquiétude
e Mouloudia fait partie des clubs qui ont fait le ménage durant ce mercato en libérant certains joueurs, pour faire venir quatre. En outre, sept joueurs ont ainsi été laissés libres durant ce mercato hivernal. Il s'agit de Safi Belghomari et Mohamed Boudjenah qui ont été prêtés au MC Oran pour une durée de six mois seulement, de Nacer Boulekbache qui a opté au profit du nouveau promu le RCK, du défenseur Imad Bella qui a opté pour l'ESM Koléa, de l'international togolais Maman Chérif Touré qui devait opter lui pour le Xamax Neuchâtel, club de première division Suisse. Sofiane Belaïd a été, lui aussi, libéré. N’ayant pas eu de club preneur, il a dû retourner au MCA. En effet, il a repris le chemin des entraînements dimanche dernier. Farid Touil, enfin, a été libéré par les dirigeants du vieux club algérois au lendemain du grand derby MCAUSMA qui a eu lieu au stade du 20-Août. Ce jour-là, ce joueur a été insulté à tort par les supporters du club qui n'avaient pas accepté son ratage dans les tout derniers instants de la rencontre. Les responsables du club se sont ainsi rendu compte de leur grosse erreur d’avoir recruté ce joueur qui a coûté environ 900 millions pour ne marquer qu'un seul but. Cela a poussé les Mouloudéens a ratissé large pour essayer de recruter des joueurs capables de donner un plus à l'équipe lors de cette deuxième partie du championnat. C’est ainsi que quatre joueurs ont rejoint les Vert et Rouge durant cette trêve. Le premier a été l'ex- attaquant du FC Toulon, Sofiane Bencharif. Un autre joueur franco-algérien optera pour le club. Il s'agit de l'exmilieu de terrain de l'US Créteil, Farès Khenniche.

Bentocha est rentré hier de Chlef
Absent lors de la séance d’hier matin, Maâmar Bentocha n’est rentré en fait qu’hier de Chlef, sa ville natale. Souffrant d’une grippe aiguë, Bentocha a été contraint d’observer trois jours de repos total avant de pouvoir reprendre le travail avec ses partenaires. Le demi-défensif mouloudéen devait se remettre au travail hier après-midi avec le groupe à l’annexe du 5-Juillet.

L

Amroune toujours au repos
Le centre-avant des Vert et Rouge, Mohamed Amroune, a été contraint de faire une nouvelle fois l’impasse sur la séance de travail d’hier matin effectuée au complexe sportif de la Sûreté nationale de Hydra. Souffrant d’un bobo au niveau du tibia contracté avec les juniors lors de la rencontre de coupe face au PAC, Amroune n’a pu réintégrer le groupe. Le retour à l’entraînement du joueur est programmé pour aujourd’hui.

Par ailleurs, deux autres joueurs ont rejoint le club quelques jours avant la fin du stage, à savoir le Tunisien Chakib Lachkham, sociétaire des Gawafel de Gafsa qui a été prêté par l'ES Tunis, et l'Ivoirien Jean-Marc Bénié, l'exavant-centre vedette de l'Espérance de Tunis et du Raja de Casablanca. Même si dans les rouages du club, beaucoup de choses ont été dites à propos de ce recrutement, cette opération n'a pas été une réussite à cent pour cent, mais elle n'a pas été ratée non plus. Des joueurs comme Chakib Lachkham ou Jean-Marc Bénié peuvent apporter le plus souhaité par l'entraîneur Alain Michel.

Michel mise sur Lachkham et Bénié

Bedbouda cloué au lit
Le latéral gauche mouloudéen, Brahim Bedbouda, n’a toujours pas pu reprendre l’entraînement en raison d’une grippe qui l’a cloué au lit.

Bouguèche se fait soigner
Hadj Bouguèche, pour sa part, a dû faire l’impasse sur la séance d’hier pour cause de blessure. En effet, l’enfant d’Arzew soigne un bobo à la cuisse qui l’empêche de reprendre le chemin des entraînements.

Biquotidien depuis hier
Les partenaires de Badji ont entamé depuis hier le travail biquotidien avec séance le matin au Cati et l’après-midi à l’annexe du 5-Juillet. Travail physique et technico- tactique seront au programme concocté par l’ex-entraîneur de Grenoble, Alain Michel. Il y aura aussi de la musculation au menu des joueurs qui seront soumis, durant cette mini-trêve, à une charge de travail assez conséquente. De quoi faire perdre les quelques kilos de trop aux joueurs qui affichent une surcharge pondérale. T. Che

Cependant, on se demande ce que fera le driver mouloudéen pour incorporer ses joueurs avec les deux autres recrues. En effet, il se retrouvera dans une situation des plus inconfortables. Il n'est un secret pour personne que la concurrence est rude au milieu du terrain avec la présence des Hamadou, Koudri, Bentocha, Hadjadj, Badji et Daoud. Cela dit, il y aura certainement des joueurs qui seront sacrifiés, afin que Khenniche et Lachkham puissent jouer. On pense beaucoup plus à Badji qui semble avoir perdu beaucoup de ses moyens. Pour preuve, sa décevante prestation lors du match des 16es de finale de la Coupe d'Algérie contre le CR Belouizdad. Même Hadjadj risque de perdre sa place, lui qui sera

Ça va s’encombrer au milieu

éloigné des terrains pendant trois semaines, à cause d'une blessure. Par ailleurs, il faut dire que le jeune Farid Daoud pourrait fausser les calculs du staff technique, après sa prestation de haute facture contre le Chabab. En ce qui concerne les deux attaquants de pointe, Bencharif et Bénié, Alain Michel va se retrouver encore une fois dans l'embarras, car ce sont des joueurs que Michel a choisis. Cela dit, il compte beaucoup sur eux. Mais que fera-t-il ? Il sera dans l'obligation de sacrifier deux joueurs parmi les Younès, Bouguèche, Belkhir et Boumechra. Il pourrait même être contraint de revoir sa stratégie pour faire jouer certains joueurs. En tout cas, on sera mieux fixés dans environ un mois pour dire si le recrutement a été judicieux ou non. Hamza Rahmouni

Hadjadj aussi…
Idem pour Fodil Hadjadj qui, lui, soigne une déchirure musculaire à la cuisse gauche. Une blessure qui s’était aggravée suite à la participation de l’exNantais au match de coupe face au CRB.

Hier matin, séance sous la grêle
Les joueurs du Mouloudia ont eu droit à une douche sur le terrain hier matin à l’occasion de la séance de travail effectuée au Cati de Hydra. C’est sous la pluie et la grêle que les partenaires de Babouche se sont entraînés une heure et demie durant sous l’œil attentif d’Alain Michel qui veillait au grain. T. Che

Moumen : « Je dois entamer très bientôt ma rééducation »
Opéré il y a de cela un mois pour une pubalgie, Billel Moumen, le jeune milieu de terrain des Vert et Rouge, espère entamer sa rééducation au cours de la semaine prochaine avec l’espoir de reprendre la compétition durant la seconde partie du championnat. Cela fait un mois que vous vous êtes fait opérer. Comment vous sentez-vous physiquement ? Dieu merci, je me sens bien. Je ne ressens plus de douleurs, ce qui me laisse optimiste pour la suite des événements. C'est-à-dire ? Si tout va bien, je devrais entamer ma rééducation au cours de la semaine prochaine. Ce qui serait fabuleux pour moi. On imagine que vous avez trop souffert de ce problème de pubalgie qui vous a gâché la préparation d’intersaison et la première partie du championnat ? Je peux vous dire que j’ai trop souffert de ce problème-là. A chaque fois que je revenais à mon meilleur niveau, mais ma progression était stoppée par mon problème de pubalgie. Ça devenait vraiment infernal pour moi. C’est ce qui m’a poussé à passer sur le billard afin de régler définitivement mes ennuis de santé. Seule alternative qui pouvait me permettre de retrouver la compétition. Vous allez devoir cravacher très dur pour grappiller du temps de jeu avec les seniors et, surtout, retrouver votre place de titulaire au sein de l’EN espoirs … Pour être franc avec vous, le plus important pour moi c’est de retrouver ma forme physique et mes sensations. Ensuite, à moi de travailler pour retrouver une place avec les seniors et avec la sélection nationale espoirs. Il y a aussi la Coupe d’Algérie que je voudrais remporter avec les juniors qui sont entraînés par Mekhazni. Ce serait fabuleux pour moi de sauver ma saison par un titre avec les juniors, en attendant de le faire avec l’équipe fanion. Considéré comme l’un des joueurs les plus talentueux de votre génération, les supporters attendent avec impatience le moment de vous voir enfin à l’œuvre ? J’avais eu l’occasion de faire une brève apparition la saison passée contre le CABBA sous la coupe de Mekhazni. Mais je compte tout mettre en œuvre afin de revenir à mon meilleur niveau. A partir de là, je pourrais prétendre à une place avec les seniors. C’est à moi de mettre les bouchées doubles afin de gagner la confiance du coach et de mes dirigeants qui m’ont beaucoup soutenu dans les moments difficiles, quand j’étais au creux de la vague en raison de ma blessure. Vous avez dû suivre sur le petit écran le match de coupe entre votre équipe et le CRB. Déçu de voir vos camarades se faire éliminer aux tirs au but ? Cette défaite m’a fait perdre le sommeil. J’étais très déçu de cette élimination surtout que nous avons mieux joué que notre adversaire. Mais que voulez-vous, on a manqué de réussite. C’est la dure loi du football. Entretien réalisé par Tarek-Che

8

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

Coup de tête USMA
Après le report du match face au CABBA

Anderson qualifié contre la JSMBsupporters de Bon nombre des
l’USMA s’interrogent sur le cas d’Issia Anderson, et se posent la question de savoir si le Vénézuélien pourra prendre part au prochain match contre la JSMB, sachant que c’est un match en retard de la phase aller. Anderson est bel et bien qualifié pour prendre part à cette rencontre. Les textes de loi des règlements généraux de la Ligue nationale de football (LNF) autorisent trois catégories de joueurs recrutés dans la deuxième phase des transferts à prendre part aux matches en retard de la phase aller : les joueurs sans club, les joueurs venant d’une division inférieure et les joueurs qui évoluaient dans un championnat étranger. Issia Anderson entre dans cette dernière catégorie, et de ce fait, il est qualifié pour jouer ce jeudi. B. M.

Il négociera son transfert ce vendredi à Tunis

Ammour pourrait terminer la saison à Al Wihda

Mouassa «Cela nous arrange»

Selon Mouassa

A la fin du match amical disputé contre l’USMB, Issia Anderson a essayé de justifier sa prestation moyenne par le rôle que lui a confié son entraîneur lors de cette rencontre et son placement sur le terrain. «J’ai joué un peu en recul et c’est ce qui explique le fait que j’étais un peu hors du coup. Je suis plus à l’aise un peu plus haut, juste derrière les attaquants», nous expliquait-il. Ce n’est pas l’avis de son entraîneur qui juge que son joueur n’est pas au point physiquement. «C’est un joueur très doué, mais il présente un déficit physique assez considérable. Je crois qu’avant de venir à l’USMA, il ne travaillait pas beaucoup. Il lui est difficile d’avoir une certaine fraîcheur physique sur le terrain et suivre le rythme d’un match jusqu’à la fin. Rar conséquent, il doit redoubler d’efforts s’il veut se faire confier la mission de mener le jeu de l’équipe», répond le coach usmiste qui pense que le rendement de son joueur face à Blida n’a rien à voir avec son placement sur le terrain.

Il manque de fraîcheur physique

mmar Ammour pourrait quitter l’USMA avant la fin de la saison, voire dans les jours qui viennent. Selon une source digne de foi, le meneur de jeu des Rouge et Noir vient de recevoir une offre de la part du club saoudien Al Wihda. Il y a donc de fortes chances, selon notre source, que le meneur de jeu des Rouge et Noir l’accepte. La preuve, Ammour aurait été très intéressé, au point de programmer un rendez-vous ce vendredi à Tunis pour rencontrer un agent tunisien, chargé par les Saoudiens de mener les négociations et, éventuellement, un représentant du club d’Al Wihda. Il faut savoir qu’avant de jeter son dévolu sur Ammour, le club saoudien avait dans un premier temps une préférence pour Hadj Aïssa que Serrar n'a pas voulu lâcher. Le

A

président de l’ESS avait exigé un montant dissuasif pour que les Saoudiens abandonnent la piste du joueur sétifien. En effet, il avait exigé la somme de 600 000 dollars pour un contrat de six mois. Une exigence financière que les responsables d’Al Wihda ont jugée trop exagérée. C'est alors que ces derniers se sont rabattus sur leur deuxième option, celle de Ammour qu’ils ont eu l’occasion de voir à l’œuvre lors de la double confrontation en Coupe arabe entre l’USMA et Al Wihda. Le contact est récent et il y a de fortes chances, comme indiqué plus haut, qu’il aboutisse.

de l’USMA et peut-être celui du staff

Acceptera-t-on de le lâcher ?
Reste à connaître l’avis des dirigeants

technique. Cela va être une décision difficile à prendre, compte tenu de l’influence de Ammour sur le jeu des Rouge et Noir. Mais après le recrutement d’Anderson qui évolue dans le même registre, l’éventualité de transférer Ammour pourrait être envisagée, surtout si les retombées financières sont considérables. Si le joueur et le club trouvent leurs comptes, les Saoudiens pourraient être invités à négocier. Mais dans le cas où ce transfert n’arrange qu’une seule partie, tout pourra alors tomber à l’eau. Pour le moment, on n’en est pas encore là. Il va falloir attendre le retour de Ammour de Tunis pour savoir si ce transfert a des chances de se
réaliser. B. M.

L’entraîneur de l’USMA a exprimé hier son contentement à la suite du report de la première journée de la phase retour du championnat qui était prévue le 5 février. «Peut-être que ce report n’arrange pas certaines équipes, mais nous, cela nous arrange énormément. Avec les deux matches en retard que nous allons jouer respectivement contre la JSMB et l’USMAn, nous aurions dû enchaîner, trois jours après notre déplacement à Annaba par un autre déplacement à Bordj pour affronter le CABBA. Compte tenu de la situation actuelle, cela risquait de nous pénaliser», nous a-t-il déclaré. Le coach usmiste pense surtout aux joueurs indisponibles, pour le moment, pour cause de blessures, d’autant qu’il y avait un risque d’en perdre d’autres, si le match contre le CABBA avait été maintenu à sa date initiale. Ce report est donc très bénéfique pour les Rouge et Noir qui pourront préparer tranquillement leurs deux matches en retard. Il est à rappeler que le match contre l’USMAn est programmé au lundi 2 février à Annaba, alors que celui face au CABBA devait se dérouler le jeudi 5 février.

Des séances d’entraînements plus longues la charge

Depuis l’arrivée de Mouassa, nté. de travail a considérablement augme inLes joueurs sont soumis à un travail durent tense et les séances d’entraînements ps que d’habitude. A titre plus longtem nt pu d’exemple, les camarades de Ghazi n’o enquitter le stade Omar-Hamadi qu’aux de 14h, alors qu’ils y étaient depuis virons sont 10h du matin. Certains joueurs s’en même plaints.

Retour au 4-4-2
A l’approche du match contre la JSMB, prévu ce jeudi à Bologhine, les choses se gâtent vraiment pour Kamel Mouassa qui devra faire face à quelques défections en défense, dans l’axe central notamment. Trois défenseurs, et pas des moindres, seront absents pour ce rendez-vous. Il s’agit de Ali Rial, Sofiane Harkat et Amine Saïdoune. Le premier est suspendu pour cumul de cartons, le second n’est pas qualifié et le troisième est blessé. L’entraîneur usmiste ne disposera, par conséquent, que de deux défenseurs axiaux, Moncharé et Zidane, qui vont constituer l’axe central de la défense face à Béjaïa. Durant toute la semaine, ce sont ces deux éléments qui ont été alignés ensemble durant les différents exercices et autres matches d’application afin de créer une meilleure cohésion entre eux, compte tenu des nombreuses lacunes constatées à ce niveau depuis le début de la saison, plus particulièrement pendant toute la période où Rial était indisponible. Et ce qui est un peu inquiétant, c’est que sur le banc, il n’y aura pas de solution de rechange, poste par poste. On sera obligé en cas de nouvelle défection pour une raison ou une autre, de faire appel à Benaoumeur ou Khoualed, ce qui pourrait fausser tous les calculs du coach. Toutefois, selon Mouassa, les lacunes en question sont dues beaucoup plus à un système de jeu défaillant.

Un 3-5-2 défaillant
Dans les déclarations du nouvel entraîneur de l’USMA, sollicité pour donner son avis sur les différentes raisons qui ont engendré la situation dans laquelle se trouve actuellement son équipe, sur le plan technique notamment, Mouassa pense que le plus grand problème réside dans la stratégie de jeu avec laquelle évoluait l’équipe depuis le début de la saison. «Le problème est dans la stratégie de jeu qu’a adop-

tée l’équipe jusque-là. Il ne faut pas oublier qu’elle encaissait beaucoup de buts à cause du système de jeu qu’elle appliquait, et c’est à ce niveau que nous allons essayer d’apporter les correctifs qui s’imposent», nous a-t-il indiqué hier. Le coach faisait allusion, bien entendu, au 3-5-2 que Fullone appliquait. Un système qui a été jugé défaillant, vu les très mauvais résultats enregistrés, et surtout, le niveau de jeu proposé. «Pour maîtriser ce système, il faut des joueurs de couloir très costauds, ce qui n’est pas le cas à l’USMA», nous fait savoir Mahieddine Meftah, qui sait de quoi il parle dans la mesure où il a fait partie de l’équipe

qui appliquait le 3-5-2 avec une grande maîtrise, avec Zeghdoud et Aribi dans l’axe, et des joueurs de couloirs comme Maouche et Achiou, et parfois même Dziri et Ghazi. C’est tout naturellement donc, que le nouveau staff technique retourne au système classique, le 4-4-2 qui sied mieux, selon de nombreux observateurs, à l’effectif actuel de l’USMA. C’est en appliquant ce système de jeu d’ailleurs, que les Rouge et Noir ont joué leur meilleur match cette saison à Saïda, malgré la défaite. B. M.

Coup d’œil DIVISION 1

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

9

NAHD
Camara et Jimmy convoqués par Lamri
Les deux joueurs africains du NAHD, Ibrahima Camara et Bulus Jimmy, ont été convoqués samedi par le président de section football, Abderrahmane Lamri, pour un véritable ‘’réquisitoire’’ pour avoir réclamé, selon lui, leur dû dans la presse. Lamri leur avait demandé s’ils se sont réellement adressés à la presse. Une manière peu élégante qui viserait à intimider les deux joueurs pourtant dans leur droit de réclamer leurs primes de match et de signature. La direction du NAHD, au lieu de régulariser les deux joueurs qui n’ont pas encore perçu leurs salaires des deux derniers mois (décembre et janvier) et surtout la prime de victoire contre le CRB, comme cela a été le cas pour leurs coéquipiers d’ailleurs, préfère étouffer les problèmes de sa mauvaise gestion du budget du club en interdisant aux deux joueurs (deux pièces maîtresses dans le groupe) de parler et d’étaler leurs revendications sur les colonnes de la presse. La direction du Nasria, par le biais de son président de section, fera mieux de payer tout le monde, y compris les entraîneurs des jeunes catégories qui n’auraient pas encore perçu leurs salaires depuis trois mois, au lieu d’agir de la sorte.

Sedkaoui « Nous allons nous rattraper »

Le report de la première journée de la phase retour à une date ultérieure a complètement chamboulé le programme de préparation de l’équipe qui souffre, à l’instar de la plupart des équipes de l’élite, du manque de compétition depuis la fin de la phase aller. L’élimination de l’équipe en Coupe d’Algérie a contraint davantage l’équipe au repos. L’entraîneur Benzekri sera dans l’obligation d’organiser le maximum de matches amicaux pour meubler le vide même s’il reste convaincu que rien ne remplace la compétition officielle. Il avait déjà déclaré quelques jours avant l’officielisation du report de la date de la reprise : « En tout cas, il faut s’attendre à tout dans notre championnat. Nous sommes obligés de faire avec. Nous allons essayer de combler le vide par des matches amicaux, mais rien ne remplace la compétition officielle».

Le chamboulement du calendrier perturbe l’équipe

En amical :
Le NA Hussein Dey a disputé, hier, au stade Zioui, un match amical de préparation contre le Paradou AC, l’une des équipes les plus en forme du moment en Superdivision. La rencontre s’est soldée par un nul équitable (11) au cours de laquelle l’entraîneur Benzekri a fait tourner son effectif. Le Nasria a ouvert la marque par l’intermédiaire de son meneur de jeu Billel Attafen, avant que le PAC n’égalise sur un but contre son camp signé Youcef Nehari.

NAHD 1 – PAC 1

S. H.

Comment se déroule la préparation durant cette trêve ?
Nous sommes en train de peaufiner notre préparation dans l’espoir d’être fin prêts pour la reprise. Après le stage de Tunisie, consacré au volet physique, actuellement, nous sommes en train de travailler les automatismes du groupe en organisant des matches amicaux.

Gana reprend en solo
Le milieu de terrain et capitaine d’équipe, Smaïl Gana, a repris les entraînements dimanche après une semaine de repos. Gana s’est contenté de quelques tours de piste en solo. Il en aura encore pour une semaine. Il dira en substance : « Je me suis entraîné en solo, je me sens bien. Je devrais néanmoins poursuivre la préparation seul jusqu’à la fin de semaine. Je rejoindrai le groupe à partir de la semaine prochaine. » Gana, dont l’équipe a grandement besoin pour la reprise du championnat face à la JSK , estime que le report de la première journée de la phase retour serait une bonne chose pour lui. « Cette décision de la LNF me permettra de bien me soigner et me préparer pour la reprise. Ce n’est peut-être pas le cas pour mes coéquipiers. »

période de doute, mais tant qu’on n’est pas fixés sur la date de la reprise, on est tout le temps perturbés.

Comment jugez-vous le rendement de l’équipe lors des matches amicaux ?
Vous savez, les matches sont un baromètre pour l’entraîneur afin de tester la forme de chaque joueur. On essaye de donner le maximum de nous-mêmes pour gagner sa confiance et nous préparer pour la suite du parcours qui s’annonce difficile.

Le report de la date de la reprise ne risque-t-il pas de chambouler votre programme ?
C’est vrai qu’avec ce report, notre programme de préparation risque d’être chamboulé, mais nous sommes obligés de faire avec et rester concentrés sur notre travail. Même si cela nous permettrait de bien huiler la machine après une

de bien nous concentrer sur la reprise afin d’entamer la seconde moitié du championnat par une victoire. C’est vrai que la JSK est un gros morceau qui semble retrouver son rythme, il n’en demeure pas moins que nous aussi avons un bon groupe capable de rebondir à tout moment. Avec le soutien de notre public, nous voulons marquer le début de la phase retour par une victoire.

Comment jugez-vous l’apport de Boudjelid en attaque ?
Boudjelid est un joueur d’expérience et de métier. Il a tout notre soutien. On espère qu’il apportera un plus au compartiment offensif pour espérer retrouver notre efficacité devant afin de renouer avec les victoires.

Justement, vous allez affronter la JSK pour le premier match de la manche retour ; un commentaire ?
Peu importe l’adversaire, l’essentiel est

NAHD-OMR dimanchecadre de sa préparation le

Entretien réalisé par Slimane H.

Rabah Hafid en tenue de ville

L’attaquant Rabah Hafid, qui a essuyé, jeudi, lors du match amical contre la JSM Tiaret , une large critique de la part de son entraîneur pour sa prestation jugée insuffisante, ne s’est pas entraîné dimanche avec le groupe. Il a brillé par son absence qui a laissé croire à certains que le joueur n’a pas admis les critiques acerbes de son coach. Néanmoins hier, lors du match amical contre le PAC, il s’est présenté au stade Zioui en tenue de ville et il a eu une discussion avec l’entraîneur en chef. Selon une source proche du club, le joueur devra reprendre les entraînements aujourd’hui.

Toujours dans dispour la reprise du championnat, le NAHD l’OM putera un autre match amical contre u dimanche prochain. Ce match était Ruissea le reprévu bien avant, mais le départ (puis med Slitour) de l’entraîneur olympien Sid-Ah des deux mani a chamboulé le programme tre à diéquipes qui ont différé la rencon d que manche prochain. Par ailleurs, on appren ue husseindéen compte égalele staff techniq ce ment organiser une autre rencontre amicale désigner. jeudi contre une équipe qui reste à ue se Dans le cas contraire, le staff techniq entre les contentera d’un match d’application joueurs.

S. H.

RCK Voilà comment Ghalem a été « détourné » à Blida
Le gardien Mohamed Ghalem a été qualifié au sein de la formation blidéenne pour la phase retour, même si cela a fait naître un nouveau feuilleton synonyme d’un bras de fer entre le RCK et la FAF, en particulier Hamid Haddadj. Tout le monde s’interroge sur cette qualification « bizarre » alors que d’autres dossiers similaires à celui de Ghalem ont été rejetés au niveau de la Ligue. En plus de l’encrage juridique, la qualification de Ghalem a été appuyée par certains responsables qui n’ont rien à voir dans cette affaire. Au départ, les membres de la Commission de la réglementation et la qualification au niveau de LNF avaient décidé de « geler » le dossier déposé par le président de l’USMB, Mohamed Zaïm. Seulement, Akli Ben Barka, pour des raisons qu’on ignore, a préféré transférer le dossier à son patron, Haddadj. Ce dernier a instruit M. Guidouche de délivrer une licence au profit de l’USMB. Selon une source sûre, le président intérimaire de la Ligue a incité Ben Barka à qualifier Ghalem sur un appel téléphonique. La qualification du keeper koubéen aurait pu être faite sur une décision mais cela obligera les responsables de la LNF à présenter les motifs et l’encrage juridique de leur décision. Le comble dans tout cela, c’est que Haddadj a entériné cette qualification en signant une dérogation dans la mesure où son statut du président de la FAF lui ouvre le droit de prendre certaines décisions qu’il juge nécessaires et utiles pour la bonne marche du championnat. Mais cela pourrait- il se faire au détriment des règlements ? Haddadj a-t-il le droit de violer la loi ?

bien au RCK.

Kouba aura gain de cause sans aller à Lausanne
Devant cette qualification inattendue, les Koubéens ne comptent pas rester les bras croisés et sont décidés de défendre leur cause par tous les moyens. D’abord, le secrétaire du club a été instruit pour préparer un recours afin de le déposer au niveau de la CRQ. Il devrait être déposé aujourd’hui. Si cette dernière persiste dans son entêtement, la direction koubéenne n’ira pas par trente- six chemins. C’est ainsi qu’elle a décidé d’arracher son droit auprès de Haddadj puisque c’est ce dernier qui est a l’origine de cette fameuse affaire. En effet, la direction koubéenne n’ira pas à Lausanne pour une telle affaire aussi banale, selon une source autorisée.

La démission de Nouari, la gifle
Pour prouver la démarche illégale de la Ligue, la démission de Mohamed Nouari, président de la Commission de discipline de la LNF, est en quelque sorte la gifle et la goutte qui a fait déborder le vase. Ce dernier n’a pas hésité à ouvrir le feu sur ses pairs et dénoncer la qualification antiréglementaire de Ghalem. Sa sortie médiatique est venue mettre fin à toutes les spéculations et confirmer que Ghalem appartient bel et

La nouvelle programmation, l’autre délit
Après cette fameuse affaire de Ghalem, la Ligue et la FAF continuent leur « plan de revanche » sur le RCK. Ainsi, l’achar-

nement se poursuit contre le Raed sans aucune explication. Sinon comment expliquer le deux poids, deux mesures prôné par la Ligue à l’encontre de Kouba. Le dernier calendrier de la mise à jour a été complètement chamboulé et mis le club en mauvaise posture. Le RCK affrontera l’USMB vendredi avant de se déplacer lundi à Béjaïa pour croiser le fer avec la JSMB. Trois jours plus tard, le Raed effectuera un deuxième déplacement à Tizi Ouzou pour jouer face à la JSK. Cette nouvelle programmation prouve ainsi l’acharnement de la FAF et de la LNF dans la mesure où le club koubéen devrait accueillir la JSK sur son terrain mais cette domiciliation a été changée à la dernière minute sans prévenir les Koubéens. En plus de cette bévue, les Vert et Blanc n’auront pas aussi de temps de récupérer alors que nos responsables ont accédé aux vœux des Blidéens de repousser leur match contre le RCK pour vendredi alors qu’ils refusent de repousser le match de Béjaïa pour mardi et celui de la JSK pour samedi.

Youcef Mimoune

10

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

Coup d’œil ESS

Le report de tous les réconforts
a nouvelle du report du coup d’envoi de la phase retour du championnat, a été d’une manière générale bien accueillie par les Sétifiens, même si le président Serrar y voit tout de même un inconvénient. En effet, si le boss ententiste ne cache pas sa satisfaction de voir le tour des huitièmes de finale de la coupe d’Algérie programmé à la date du 05 février, initialement prévu pour le début du retour, il n’en aurait pas moins souhaité voir la Ligue arrêter le nouveau calendrier, ou doit-on dire exactement l’avenant, au moment de prendre la décision du renvoi. Toutefois, et comme on ne peut pas tout avoir à la fois de la part des instances de notre football qui nous ont habitué à ne faire les choses qu’à moitié en laissant le reste aux aléas de toute nature, à Sétif on se frotte les mains d’avoir à aborder la prochaine étape de Dame coupe tout en étant dans ce bon état esprit né des deux précédents matches (32es et 16es) qui ont vu les Noir et Blanc se débarrasser de deux concurrents du même palier. C’est dire que plus rien ne saurait les faire douter dans leur intention déclarée de s’adjuger cette saison le trophée dans l’épreuve populaire tout en étant plus que jamais bien placés pour aller jusqu’au bout de leur ambition de remporter le titre de champion. Et ne leur parlez surtout pas de doublé car ce serait leur faire l’affront d’occulter leur statut de « Nababs » en Ligue des champions arabe, une compétition qui, dirions-nous, tend à devenir une spécialité maison. Mais cela ne fait pas pour autant perdre leur lucidité aux Sétifiens qui voient en ce report du début de la phase retour, l’opportunité pour le moins inespérée d’apurer les comptes de l’aller en faisant disputer les matches retard qui restent, notamment la rencontre RCK-JSK. En voila une réaction de véritable leader, ne demandant qu’à y voir clair pour ne rien laisser au hasard en traçant un itinéraire qui semble jusque là bien tenir le cap dans la voie de tous les sacres promis.

L

A moins que le tirage au sort des huitièmes de finale de la coupe d’Algérie ne décide de mettre face à face le deux formations de la capitale des Hauts Plateaux, l’ESS et l’USMS, ce qui impliquerait forcement que le match sera programmé au stade du 08-Mai, tout autre adversaire qui sortirait du chapeau sera synonyme d’une autre rencontre à l’extérieur pour l’Entente. Ce qui ferait au total la neuvième fois que Djediat et ses camarades seront en balade hors de leurs bases depuis leur sortie en championnat chez le RCK, avant de se rendre à Khartoum dans le cadre de la Ligue des champions arabe contre le Hillal soudanais, puis retour au championnat national avec le

Vers 9 déplacements d’affilée

match à Chlef contre l’ASO, suivi d’une virée à Bouira pour le rendez-vous des 32es contre El Harrach et de là, direction Tizi Ouzou pour le match retard contre la JSK et enfin il y eut la confrontation des 16es au stade du 20-Août à Alger contre Saida en attendant de se rendre vendredi chez l’USMH à Lavigerie. Ce qui nous fait déjà sept (07) déplacements et dans la perspective où les Ententistes éviteraient leurs voisins de l’USMS le 05 février prochain, cela fera donc un grand huit qui sera suivi tout juste après par le premier match de la phase retour du championnat face à l’ASK au Khroub et le compte y sera ; neuf presque tout rond à moins d’une petite unité. S. B.

Aït Djoudi:« Jouer d’abord les huitièmes avant le retour est une aubaine »
« Pour nous, jouer d’abord le prochain tour de la coupe d’Algérie avant d’entamer la phase retour du championnat est une bonne chose, dans la mesure où ça tombe à un moment où tout Sétif baigne littéralement dans le climat ambiant de l’épreuve populaire. De la sorte nous n’avons qu’à rester sur notre concentration actuelle et cette dynamique de la qualification qui ne fait que conforter les joueurs dans cette conviction qu’ils partagent avec les supporters et les dirigeants, staff technique compris que cette saison sera celle du renouvellement du bail avec Dame coupe. Maintenant, pour ce qui est de notre prochain adversaire, on ne se pose pas trop de questions, l’essentiel est que notre préparation se poursuit en tenant compte de toute éventualité. »

Lemouchia « D’une certaine manière, je m’y attendais à ce retour parmi les Verts »
Tout d’abord, quelle a été votre réaction en apprenant que vous étiez de nouveau convoqué en Equipe nationale ?
J’ai eu la même réaction que lorsque j’avais été appelé la première fois, c’est à dire que cela m’a rempli de joie et de plaisir. Mais à vrai dire je m’y attendais d’une certaine façon car je n’ai jamais cessé de travailler d’arrache-pied pour attirer de nouveau l’attention du sélectionneur sur moi. Rappelez-vous, je vous l’avais dit un jour que si mon retour devrait se faire ; il ne m’appartenait qu’à laisser les choses suivre leur cours. Ce retour a toujours fait partie de mes projets, tout comme je m’étais fait le pari de reprendre ma place au sein de l’Entente après être revenu de blessure et à partir de là je n’avais qu’à persévérer et voilà, mes efforts et ma patience n’ont pas été vains. Tout est venu à point…

l’Entente ?
Dieu merci, tout va bien. Nous restons sur deux victoires en coupe d’Algérie où nous avons éliminé deux formations de l’élite et cela na peut que nous faire chaud au coeur en maintenant le moral au beau fixe. Cela dit, ce n’est là que des pas de franchis dans la voie de la concrétisation de nos objectifs, auxquels nous continuons d’œuvrer en toute sérénité. Pourvu que ça dure !

prêts à relever le défi quel que soit l’adversaire qu’on aura en face de nous, car notre détermination est grande de remporter la coupe cette saison.

D’où vous vient tout ce désir de gagner la coupe, alors qu’il n’y a rien de plus irrationnel que de faire de cette épreuve un objectif précis ?
Personnellement, je suis à Sétif depuis trois saisons maintenant, et j’ai gagné un championnat et deux fois la Ligue des champions arabes avec l’Entente ; donc il ne me manque qu’e le couronnement en coupe d’Algérie auquel j’ai tellement envie d’y goûter. Ce serait extraordinaire à voir l’engouement que suscite la coupe d’Algérie chez nos supporters qui nous transmettent ce fol espoir qu’ils ont de voir l’Entente remporter le trophée. Mais attention, cela ne doit aucunement signifier qu’on va négliger notre objectif premier qui est celui de gagner le championnat.

Puisque vous évoquez la coupe d’Algérie, que pensez-vous de la programmation du prochain tour le jeudi 05 février, c’est à dire dès la semaine prochaine ?
Personnellement, je pense que c’est avantageux pour nous. Il ne nous appartiendra de la sorte qu’à rester concentrés comme nous le sommes dans la foulée de nos deux derniers matches de coupe, ce qui n’aurait pas été le cas si nous devions jouer tel que prévu initialement au mois de mars, avec entre-temps le risque de dissipation entre les matches du championnat et de la Ligue des champions arabe.

Votre retour en E.N a coïncidé avec celui de Hadj Aissa, quel est votre commentaire ?
Hadj Aissa était en Equipe nationale et l’avait quittée avant que je ne sois appelé la première fois, donc on n’a pas eu l’occasion de se retrouver ensemble sous les couleurs nationales ; et cerise sur le gâteau, en plus de Raho, il y aura aussi Djediat. C’est vraiment fabuleux de se retrouver tous les trois ensemble parmi les Verts, ce sera l’occasion d’œuvrer de concert pour donner une bonne image de l’Entente que l’on représente. Maintenant, pour revenir à Hadj Aissa, je pense qu’il mérite amplement sa place en Equipe nationale, il n’y a pas lieu de faire le moindre commentaire.

Comment voyez-vous la suite de votre parcours en championnat ?
Nous sommes en position de leader et nous auront l’occasion de consolider notre fauteuil dès ce vendredi avec au moins un point supplémentaire à la faveur de notre match en retard contre El Harrach. Ensuite, il va y avoir la phase retour que nous aurons à gérer de la même façon que l’on s’est comporté jusque-là, voire mieux puisque dans l’ensemble le calendrier nous sera plus favorable par rapport à l’aller où nous avions eu à nous déplacer chez de dangereux concurrents. Même sans ça, je pense qu’on a les moyens, matériel et humain, pour arriver à nos fins en toute sportivité. Entretien réalisé par : S. B

Demain, mercredi, aura lieu le tirage au sort des huitièmes de finale, sur quel adversaire souhaiteriez-vous éventuellement tomber ?
Soyons réalistes ; avant de parvenir à ce tour des huitièmes de finale, le tirage au sort a dressé sur notre passage deux vis-à-vis du même palier que nous et nous avons réussi à nous qualifier sans que nul ne trouve à en redire. Personne ne nous a fait de cadeau et on ne s’attend pas à ce qu’on nous en fasse cette fois encore où nous sommes

Comment est l’ambiance au sein de

Coup d’œil Division 1

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

11

Messaoud et Zaoui irritent Amrani
Samir Zaoui était-il déçu de ne pas avoir été convoqué cette fois ci pour le stage de l’équipe nationale ? Mohamed Messaoud l’était-il lui aussi en s’étant sans doute attendu à attirer enfin l’attention du sélectionneur national sur lui à force de faire parler la poudre tout en multipliant les belles prestations ? On se pose des questions faute d’avoir jusqu’à présent trouvé d’autres explications à l’absence des deux joueurs à la reprise des entraînements dimanche. En tout cas Amrani n’était pas du tout content en constatant les défections de ce duo censé donner le bon exemple aux autres joueurs. D’ailleurs, le coach chélifien n’a pas caché le fond de sa pensée en haussant le ton pour répéter que dorénavant toute absence non autorisée à l’entraînement sera sévèrement sanctionnée

Gharbi
Gharbi :
Comment expliquez-vous toute cette bonne ambiance qui caractérise vos séances d’entraînements depuis le début de semaine ? Je pense que l’explication est toute simple à trouver dans cette bonne dynamique sur laquelle nous sommes après avoir passé les deux premiers tours nationaux de la coupe d’Algérie en ayant écarté au passage deux pensionnaires de l’élite. Cela ne peut que nous mettre à l’aise pour nous sentir le cœur léger à l’entraînement où on travaille avec plaisir et dans l’intention de rester sur ce bon rythme pour réussir notre entrée en lice en Ligue des champions. Justement cette participation aux éliminatoires de la prestigieuse Ligue des champions d’Afrique, n’y est-elle pas pour beaucoup elle aussi dans ce bon état d’esprit ? Forcement qu’il doit y avoir un peu de ça tant je sens l’impatience nous gagner d’y être déjà au fur et à mesure que cette échéance se rapproche. Ca va être une nouvelle aventure exaltante pour laquelle on se sent une réelle passion qui nous pousse à préparer ce premier match comme il se doit, tant on n’a pas envie de rater cette première marche de laquelle dépendra la suite des événements. Pour espérer poursuivre l’aventure, il va falloir vous assurer une marge sécurisante dès ce premier match aller à domicile, ce qui ne promet pas d’être aisé face à ces Guinéens de Fello Star qui avaient déjà éliminé de l’épreuve la JSK, vous sentez-vous en mesure de faire mieux que les Kabyles ? Tout d’abord, laissez moi vous dire qu’on aurait souhaité ne pas entendre ces rumeurs à propos d’un éventuel forfait de notre adversaire, car même si nous les joueurs, on doit rester en dehors de ce genre de considération, il n’en demeure pas moins que les bruits nous parviennent et cela n’est pas sans nous gêner dans notre

ASO

« On se sent une réelle passion pour la Ligue des champions »
concentration que l’on s’efforce toutefois de maintenir au maximum. Cela dit et pour revenir à votre question, je pense que sur le terrain, nous avons largement les moyens de nous imposer en souhaitant seulement que la réussite soit au rendez vous pour nous assurer un avantage nous permettant d’aborder le match retour en toute sérénité. Maintenant, quand vous me dites que ce club a éliminé la JSK je pense que ces dernières années, le football guinéen n’est plus cde qu’il était comme le prouve leur très mauvaise production lors de la dernière coupe d’Afrique des nations et donc, il n’y a pas de quoi nourrir plus d’appréhension que ça. Vous concernant personnellement, pour votre retour à la compétition lors des 16ème de finale vous avez été finalement aligné en milieu de terrain alors que d’aucuns pensaient que le coach allait vous confier le poste de latéral droit, pourquoi selon vous ce choix ? Pour moi la question ne se pose pas, car même si je m’en tire bien sur le côté droit de la défense où j’ai d’ailleurs souvent été aligné, mon poste de prédilection reste celui de milieu de terrain. Pour ce qui est de savoir sur quoi reposait ce choix lors de notre dernier match, je pense que le coach est plus apte à vous répondre même si je peux vous dire que s’il ne m’a pas demandé de jouer en défense c’est parce qu’il n’avait pas besoin de moi à ce niveau où j’ai l’habitude de rendre service de par ma polyvalence. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Ça se complique pour Babanda
Alors qu’il nous avait déclaré avoir été rassuré quant à l’état de son genou par l’IRM passée samedi dernier, il semblerait que le Camerounais Babanda a crié victoire trop tôt puisque il va devoir de nouveau passer des examens médicaux après avoir encore ressenti des douleurs. C’est ce qui explique qu’il se trouvait encore à Alger dimanche en consultation chez son médecin et rien ne disait qu’il allait pouvoir rentrer à Chlef lundi. Une situation qui n’est pas sans faire sourciller le coach Amrani qui pensait pouvoir récupérer cette semaine le joueur qui a présenté cette blessure à soin retour du Cameroun où il était parti les fêtes de fin d’année en famille.

Boudaoud se remet au ballon
Lors de la séance de dimanche, on a remarqué que pour la première fois, le défenseur Boudaoud s’est entraîné en se remettant à taper dans le ballon alors que jusque là, depuis son retour de convalescence, il se contentait uniquement d’effectuer du jogging en solo et de légers exercices. Tout porte à croire donc que la nouvelle recrue ramenée en ce tout récent mercato d’hiver va pouvoir se mettre au travail avec le groupe au cours de cette semaine.

Zaouche opérationnel
On avait fait part dans notre édition d’hier, de son retour à l’entraînement avec le groupe dimanche à l’occasion de la séance de reprise, et si on y revient c’est pour annoncer le total rétablissement du milieu de terrain Mohamed Zaouche qui respire de nouveau la forme. Autant dire donc que le lutin chélifien est d’ores et déjà apte à reprendre sa place dès le prochain match de son équipe, si le coach juge utile de faire appel à ses précieux services.

CABBA

Hachoud:«Jeveuxremporterquelquechosecettesaison»
Pour commencer, quel commentaire faites-vous sur la qualification de votre équipe en coupe ? A se fier au score, la victoire paraît tirée par les cheveux. Mais sur l’ensemble du match, on méritait largement la qualification et même de gagner par plus d’un but d’écart. L’adversaire a joué le jeu sans avoir recours au jeu agressif, comme c’est le cas généralement quand il s’agit de jouer contre une équipe de division inférieure. Il semble que votre équipe a toujours des difficultés à s’imposer, quand elle croise ce genre d’équipes. Toutes les autres équipes de D1 éprouvent les mêmes difficultés en coupe devant celles qui n’ont pas toujours l’occasion de les croiser et les exemples ne manquent pas. Comme la coupe leur offre cette opportunité, elles essaient de sortir de l’anonymat, ce qui est tout à fait légitime. En ce qui nous concerne, on s’est fixé dès le départ la qualification sans trop prendre de risques. Vous insinuez peut-être le fait que plusieurs joueurs étaient sous la menace d’un 3e carton jaune qui les aurait privé de participer au prochain match face à l’USMA, n’est-ce pas ? Il n’y a pas que ça. Il faut prendre en compte aussi les blessures, sachant que c’était seulement notre deuxième rencontre après le stage de Aïn Draham. Dans ce genre de situation, il faut savoir monter en puissance progressivement pour être prêts à la reprise du championnat qui reste notre priorité. On comprend par là que la coupe n’est pas votre objectif… Personne ne peut prétendre dire que cette compétition, qui réserve parfois des surprises, peut être un objectif. Il faut la prendre match par match et si l’opportunité se présente pour nous de remporter le trophée, on n’hésitera pas à jouer nos chances à fond. Quelle est l’équipe que vous voulez personnellement croiser lors du prochain tour de la coupe ? Un club de D1, comme par exemple l’Entente de Sétif ou à la rigueur une de Super D2, car cela nous permettra de jouer sur notre vraie valeur. Vous nous aviez déclaré un jour que votre rêve était de remporter un titre de champion ou la coupe sous les couleurs du CABBA. Vous y tenez toujours ? Absolument. Le CABBA est un grand club qui suscite un engouement extraordinaire au sein de ses supporters qui méritent quelque chose en guise de récompense pour leur fidélité. Par exemple lors du dernier match contre Jijel à Sétif, j’avais l’impression d’être au stade du 20-Août à Bordj, car nous étions entourés de milliers de supporters qui avaient fait le déplacement avec nous. C’est pour cette raison que je veux gagner quelque chose avec l’équipe qui m’a donné l’occasion de me révéler. Face à Jijel en coupe, vous étiez pour la première fois cette saison sur le banc des remplaçants. Peut-on en connaître les raisons ? J’étais légèrement blessé à la jambe et c’est pour cette raison peut-être que le coach a préféré me ménager et donner ainsi l’occasion à un autre élément en possession de tous ses moyens de jouer. En tout cas, je respecterai toujours ses décisions, sachant que nous avons un bon groupe surtout en défense où tous les joueurs sont d’égale valeur. Entretien réalisé par A. Benbacha

La coupe, l’autre objectif inavoué
L’administration du CABBA a décidé d’octroyer à ses joueurs une prime assez conséquente de 5 millions de centimes pour leur qualification en coupe. Une telle démarche prouve, si besoin est, que Bouda et Aktouf veulent faire de la compétition populaire un de leurs objectifs cette saison, en plus d’un rang qualificatif pour une participation à une compétition internationale en championnat.

Le restaurant du stade opérationnel
Les travaux inhérents à la réfection du restaurant du stade du 20-Août ont pris fin, après une vingtaine de jours de travaux accélérés sous le suivi d’un membre du comité directeur, Yazid Saâdouni en l’occurrence. En plus du restaurant qui soulagera les joueurs, une cafétéria destinée aux spectateurs fonctionnera vraisemblablement à partir du prochain match de championnat contre l’USMA. «Cette initiative est la première d’une série de mesures concrètes visant à donner une véritable assise à la structuration du club qui est demeuré longtemps dans les limbes», a tenu à souligner Yazid Saâdouni. A. B.

12

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

Coup sûr CRB
Berradja, Aouad, Boushaba et Lahmar absents

Nebié
Seddik Berradja, Amine Aouad, Brahim Boushaba ainsi que Mohamed LahmarAbbou, qui habitent tous à l’Ouest, n’ont pas pu arriver à temps à Alger pour prendre part à la reprise des entraînements. Ils reprendront aujourd’hui avec l’ensemble de leurs camarades.

Sa lettre de sortie est arrivée hier

sera qualifié avant le prochain match

En attendant

Berguiga et Bendahmane se soignent

Pour cause de blessures, Hamid Berguiga et Lounès Bendahmane ne se sont pas entraînés hier avec leurs camarades. Ils se sont contentés d’une séance de soins. Normalement, leur participation à la prochaine rencontre n’est pas hypothéquée.

Harizi et Benabdallah sous les drapeaux

Abdelkader Harizi et Salah Benabdallah ont raté la reprise des entraînements effectuée hier matin au stade du 20-Août. Ils étaient sous les drapeaux et devraient réintégrer le groupe aujourd’hui.

Biquotidien aujourd’hui

Le staff technique belouizdadi a programmé un biquotidien pour aujourd’hui. Une séance de musculation le matin à Chéraga, et une deuxième sur le terrain de la Protection civile de Dar El Beïda.

LA LETTRE de sortie du joueur burkinabé, Alain Nebié, est parvenue hier matin au bureau de la direction du club belouizdadi. Ne voulant pas perdre de temps, les dirigeants du CRB ont vite déposé le précieux document au niveau de la Ligue nationale de football afin qu’il soit qualifié dans les plus brefs délais. Ce qui porte à croire que la nouvelle recrue du Chabab aura le droit de jouer sous les couleurs de son nouveau club dès le prochain match que devra disputer le CRB jeudi 5 février pour le compte des 8 es de finale de la Coupe d’Algérie. Une nouvelle qui a été accueillie avec beaucoup de soulagement du côté de la direction du club, ainsi que du staff technique. La qualification de l’attaquant burkinabé devra apporter des solutions dans le compartiment offensif, qui souffre toujours de l’inefficacité devant les buts. Les Belouizdadis souhaitaient la participation des deux nouvelles recrues, Edwin et Nebié. Au tour précédent contre le Mouloudia, cela n’était pas possible, leurs lettres de sortie n’étant pas encore arrivées. L’attaquant burkinabé, qui s’entraîne depuis un moment avec le groupe, devrait faire sa première apparition lors du prochain tour de la Coupe d’Algérie. Une occasion pour les supporters du Chabab de découvrir leur nouveau joueur, dont on dit beaucoup de bien. Pour rappel, Nebié qui a été mis à l’essai lors de la rencontre amicale disputée à Rouiba contre le WAR avait impressionné ceux qui étaient présents au stade. L’entraîneur Mohamed Henkouche n’avait pas tari d’éloges sur le joueur qui a été d’ailleurs à l’origine d’une polémique entre le président Kerbadj et son manager Léo. N. B.

Si le cas de Nebié a été réglé, le joueur Edwin ttend toujours d’être qualifié. Les dirigeants attendent toude jours l’arrivée de sa lettre sortie. Son manager les a assurés qu’elle ne tardera pas à parvenir. Les responsables belouizadadis souhaitent que ce dernier soit également qualifié pour les 8es de finale, pour que l’effectif soit enfin au complet.

Edwin

Après 14 ans

veut la coupe

Le Chabab

INITIALEMENT le CRB, à l’instar des autres clubs de la D1, devait renouer avec le championnat jeudi 5 février. Finalement, la première journée de la phase retour a été reportée à une date ultérieure, puisque la FAF y a programmé les 8es de finale de la Coupe d’Algérie. Les joueurs du CRB, qui ont repris les entraînement hier matin au stade du 20-Août, sont impatients de connaître leur prochain adversaire. Après avoir passé sans difficulté l’écueil de la modeste équipe du NRB Tazeguert, les Belouizdzadis savaient qu’ils allaient avoir affaire au Mouloudia d’Alger qui a éliminé l’équipe de Aïn D’heb sur le score sans appel de 9 à 0. D’ici à demain jour du tirage au sort, c’est tout Belouizdad qui retient son souffle. Une chose

est sûre ; les fans du CRB voudront certainement éviter les grosses cylindrées, à l’instar de l’ESS, l’USMAn ou autre ASO Chlef, même si les joueurs, eux, se disent prêts à affronter n’importe quel adversaire. Tomber sur une équipe modeste et passer éventuellement aux quarts de finale, tour où le CRB a été éliminé la saison passée par le NAHD, fera rêver les supporters de s’adjuger le trophée, après 14 ans de disette. «On préfère tomber sur une grande équipe, car même celles dites petites pourraient nous éliminer. Mais le plus important à présent, c’est de faire durer cette joie de notre qualification face au Mouloudia», nous dira le milieu belouizdadi, Mohamed Lahmar-Abbou. N. B.

Lahmar-Abbou
«On ne
Après trois jours de repos, on imagine que vous allez reprendre les entraînements aujourd’hui dans la bonne ambiance… Après trois jours de repos bénéfique, nous allons reprendre le travail dans un moment (entretien réalisé avant l’entraînement d’hier : ndlr). Nous avons savouré cette qualification contre le Mouloudia. D’ailleurs même à la maison, tout le monde était content pour moi. Tous ceux qui me croisaient dans la rue m’ont félicité pour cette qualification. Tout cela m’a mis du baume au cœur. La reprise se déroulera bien évidemment dans la bonne humeur. Le moral étant au beau fixe, cela nous permettra de nous préparer dans de bonnes conditions pour les prochaines échéances. Justement en parlant de prochaines échéances, des changements ont été opérés dans le programme. La première journée de la phase retour a été reportée, laissant place aux huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie ; qu’en pensez-vous ? Pour le report, vous venez de me l’apprendre maintenant. Dans ma tête, on devait disputer la première journée de la phase retour. Mais bon, la programmation, on doit faire avec. Nous allons nous préparer pour la coupe ou le championnat. On fera en sorte de se tenir prêts pour le jour j.

craint aucune
Le tirage au sort aura lieu mercredi. Des préférences concernant votre futur adversaire ? Franchement si nous avions le choix, je préférerais tomber sur une grande équipe. En Coupe d’Algérie, une petite équipe pourrait vous éliminer. Lorsque vous affrontez une

équipe en coupe»
Je pense que je ne remplis que ma mission sur le terrain. Lorsque je suis aligné, j’essaye toujours de donner le meilleur de moi-même. Mais si j’affiche une certaine forme, c’est grâce au travail et au sérieux aux entraînements. Mais pour revenir au dernier match, le mérite revient à toute l’équipe qui s’est montrée solidaire. J’espère que le CRB connaîtra des jours meilleurs à l’avenir. Etes-vous optimiste pour le reste du parcours en coupe ? Bien évidemment. Nos débuts en Coupe d’Algérie prêtent à l’optimisme. C’est de bon augure pour la suite du parcours. Je crois que nous avons les moyens de jouer les trouble- fêtes en championnat et viser une place qualificative à une compétition internationale. Entretien réalisé par Noureddine B.

équipe de D1 par exemple, vous vous tenez automatiquement sur vos gardes. Toutefois, on ne craint aucune équipe. On est prêts à affronter n’importe quel club. Cela fait 14 ans que le CRB n’a pas goûté au sacre de la Coupe d’Algérie ; pensez-vous que cette saison sera la bonne pour vous ? Inch’Allah. Vous savez, nous ferons de notre mieux pour procurer de la joie à nos supporters. Nous avons une dette envers eux. Une fois aux quarts de finale, on se sentira plus proches encore de la finale. Notre motivation ira en crescendo. J’espère que cette année sera la nôtre. Vous étiez l’un des joueurs les plus en forme de votre équipe lors de la rencontre contre le Mouloudia…

L

L

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

13

Coup d’œil USMH

L’USMH aura récupéré

Djabou

au 5-Juillet ?
Tout porte à croire que le grand derby tant attendu entre le Mouloudia d’Alger et l’USMH, comptant pour la première journée de la phase retour, se jouera au stade du 5-Juillet. Si l’on tient compte de la date de réouverture de ce stade programmée pour le 24 février prochain, il est tout à fait possible de voir cette rencontre se dérouler dans l’enceinte du complexe Mohamed Boudiaf. Cette éventualité est surtout due au report de la première journée de la phase retour programmée initialement le 6 février avant d’être reportée, laissant place au déroulement des matches retard et pour les huitièmes de finale de la coupe d’Algérie. C’est donc toute une journée de championnat qui vient d’être reportée à une date ultérieure et en même temps le match phare MCA - USMH. Les raisons de ce report sont pour l’instant floues, mais certains observateurs pensent que la LNF et la FAF ont voulu temporiser pour gagner une ou deux semaines, le temps que le stade du 5-Juillet rouvre ses portes. Ce qui leur permettra de programmer la rencontre entre le Doyen et l’équipe harrachie dans un stade qui présente de meilleures conditions de sécurité par rapport aux stades de Bologhine et 20-Août.

MCA-USMH

JSEB 1 USMH

En amical

7

G En affrontant hier, au stade d’El-Biar, la formation locale de la JSEB, l’équipe harrachie n’a pas fait dans le détail en infligeant un carton à son adversaire du jour qu’elle a battue sur un score sans appel de 7-1. Par cette victoire, l’attaque de l’USMH aura prouvé son regain de forme après avoir sombré pendant deux semaines sans marquer le moindre but. En témoignent les scores (1-0 et 0-0) respectivement face à l’Entente et le RCK, lundi passé.

Triplé de Souakir
S’il y a un joueur qui s’est illustré lors de cette joute amicale, c’est incontestablement l’attaquant Souakir qui a été l’auteur d’un triplé prouvant ainsi sa grande forme actuelle. Les autres buts ont été inscrits par Saïbi, Aïssaoui, Ferhat et Djabou.

Hanitser a joué
Moins de 24 heures après sa première séance avec l’USMH, l’attaquant Sofiane Hanitser a joué sous les couleurs de sa nouvelle équipe. Pour une première, la prestation de Hanitser a été jugée appréciable surtout si l’on tient compte du fait que ce joueur n’a pas joué depuis sept mois.

Par rapport à la crise que traverse l’équipe du Mouloudia d’Alger et les différents revers enregistrés tant en championnat qu’en coupe, le report de la première journée de la phase retour n’a pas été sans provoquer une grande joie parmi les supporters du Doyen qui ne demandaient pas mieux que pareille décision. En fait , cette joie des supporters du Mouloudia se comprend si l’on tient compte du fait que lors de cette journée leur équipe devait donner la réplique à l’USMH. Les Mouloudéens, comme tout le monde sait, ne veulent en aucun cas voir leur équipe perdre. Mais ce qu’on a tendance à oublier côté mouloudia, c’est que l’équipe harrachie pourrait tirer profit de ce report. En effet, l’USMH, d’ici là, pourra compter sur les services de sa nouvelle recrue, Djabou. Avec ou sans la fameuse lettre de transfert qu’il attend depuis quelques semaines, le petit lutin sétifien aura la possibilité de participer à cette rencontre. Les règlements généraux de la FAF prévoient, en effet, qu’un joueur transféré d’un club étranger pourra participer à une rencontre officielle un mois après que son dossier eut été déposé à la ligue. C’est le cas de Djabou qui, dans deux semaines, pourra bénéficier d’une licence provisoire qui lui permettra de prendre part à des rencontres officielles.

Belle prestation de Ziad
Parmi les joueurs qui se sont également illustrés lors de cette confrontation, on citera le défenseur Ziad qui a réalisé une prestation sans faute. L’enfant de Aïn M’lila est en train de prouver qu’il peut, lui aussi, prétendre à une titularisation. Le jeune défenseur central, Rabah Ziad, est décidément convaincu que sa place n'est pas sur le banc des remplaçants. "Pour être sincère, cette situation de remplaçant ne m'inquiète pas outre mesure tant je suis convaincu de mes qualités et ma capacité de reprendre ma place parmi le onze."

Encore deux juniors promus
Décidément, les responsables du club harrachi n'hésitent jamais à lancer dans le bain leurs juniors dès qu'ils s'aperçoivent qu'un élément possède les qualités pour jouer en catégorie supérieure. Après avoir promu pas moins de huit éléments en équipe première, deux autres jeunes viennent de connaître cette promotion. Il s'agit de Adjam et Rezgui, qui depuis le début de la compétition officielle, brillent de mille feux en championnat des juniors. Ayant eu écho de leurs qualités, Charef a décidé de les intégrer dans l'effectif des seniors. Ayant fait partie de l'équipe en seconde mi-temps du match amical contre la JSEB, ces deux éléments ont confirmé tout le bien qu’on pensait d’eux.

Il ratera encore une fois le match contre l’Entente
Il faut dire que la séance de reprise qui s’est déroulée dimanche après-midi au stade Lavigerie a été marquée par la présence de tous les joueurs qui se sont entraînés dans une grande ambiance. Parmi les joueurs qui affichent une forme éclatante, il y a le jeune Djabou qui, malheureusement, ne pourra prendre part à la rencontre de ce week-end en raison de sa non qualification, lui qui espérait être là face à son ancienne équipe. «Dommage que je ne pourrai pas jouer encore une fois cette rencontre car il est toujours motivant d’affronter son ex-équipe.»

Les caisses bientôt renflouées
Les caisses du club seront bientôt renflouées par une autre importante arrivée d'argent émanant des différentes entreprises avec lesquelles les responsables de l'USMH ont conclu un contrat de sponsoring. A ce titre, on apprend qu'une somme de un milliard de centimes sera versée dans les caisses du club d’ici la fin du mois, et le reste arrivera à partir du mois prochain.

Si on revenait au dernier match face à Kouba, ne pensez-vous pas que vous avez raté le coche ? En effet, après une première mitemps équilibrée, nous avons pu prendre le dessus sur notre adversaire au retour des vestiaires, où nous avons pu imposer notre jeu, mais la chance n’était pas de notre côté. Je pense qu’on pouvait battre le RCK vu notre rendement en seconde mitemps. Mais nous avons raté beaucoup d’occasions nettes de marquer. A travers vos propos, on comprend que vous regrettez un peu le résultat du match… D’abord je dirais qu’un point est toujours bon à prendre dans un derby et surtout face à une équipe qui a battu tous les clubs d’Alger, cette saison. Vu sous cet angle, je peux dire

Guessoum «On ne décevra pas notre public»
que le nul nous satisfait. Si on constate le nombre d’occasions ratées, je dirais qu’on a laissé filer les trois points. Ce week-end, vous affrontez l’Entente de Sétif. Comment avez-vous préparé cette rencontre ? On a respecté le programme établi par le staff technique qui veille à maintenir le groupe en forme en perspective de ce match. Sinon il n’y a pas eu de préparation spéciale. Comment voyez-vous ce match ? C’est une rencontre qui s’annonce équilibrée vu les capacités des deux équipes. Bien qu’on joue à domicile, notre tâche ne sera pas facile. Nous devrons jouer comme nous avons l’habitude de le faire chez nous. Par rapport à la forme du groupe, je pense qu’on peut arracher une victoire. Avant de rencontrer l’Entente en coupe, on savait seulement qu’elle renferme de bons joueurs. Mais aujourd’hui nous en avons une idée précise. Je peux donc vous dire qu’elle ne nous impressionne pas. Avec tous mes respects pour cette équipe, je pense qu’elle est prenable et que nous avons les moyens de les surprendre. Moi, je reste confiant en tout cas pour ce match. On vous sent déterminé à réaliser un grand match pour arracher la victoire… A ce stade de la compétition, on n’a pas le droit de céder des points à domicile. Ce match, nous devons le gagner. C’est obligatoire pour améliorer notre position au classement et

Hamza

pour que notre public nous revoie gagner après deux nuls. Le public harrachi sera au rendezvous comme il l’a déjà fait lors des autres matches. Quel est votre sentiment ? Nous avons des supporters très fidèles qui soutiennent toujours leur équipe quelles que soient les difficultés. On souhaite être à la hauteur pour leur faire plaisir. Entretien réalisé par Nacer Eddine Ratni

14

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

Coup d’œil Division 1

Les problèmes offensifs inquiètent Ifticen
aintenant qu’Ifticen et ses protégés s’apprêtent à reprendre l’entraînement après les trois jours de repos dont l’équipe a bénéficié au sortir de son 16e de finale devant les Arzewiens de l’OA3, leur premier objectif ou l’axe principal sur lequel ils assoiront leur préparation sera cette inefficacité offensive dont Aoudia et ses camarades de l’attaque ont fait montre face justement à cette équipe de l’OA3 qui évolue pourtant trois paliers plus bas, mais aussi face à l’équipe de Souk Ahras qui est pensionnaire d’une division équivalente et dont l’USMAn s’est défaite difficilement lors du tour précédent. A voir le nombre incalculable d’occasions ratées lors de ces deux matches, qui paraissaient pourtant largement à leur portée, le commun des observateurs avancerait avec l’assurance du spécialité que les Tuniques rouges souffrent d’un mal chronique aux avant-postes. Un mal qui aurait tôt fait de les écarter de l’épreuve alors qu’en championnat, il ne reste plus que l’espoir d’accrocher une place qualificative à une compétition internationale. Ce manque de lucidité devant les bois adverses, qui ne tient pourtant pas à des défaillances dans la manière de mener les offensives, tend à être une donnée récurrente, voire une constante à chaque fois que l’USMAn est appelée à faire son apparition et pas seulement en Coupe d’Algérie dont elle n’a joué que deux matches jusqu’à présent. C’est précisément depuis le démarrage du championnat que ça ne marche pas vraiment dans ce compartiment. 15 buts inscrits pour 15 matches joués, c’est sans conteste la piètre des moyennes obtenues dans ce domaine ces dernières années. A titre d’exemple, à la même période de la saison passée, les attaquants annabis ont totalisé pas moins de 20 buts, alors que la saison d’avant, dans le palier d’en bas, un record de 34 buts a été atteint. La saison d’avant encore, qui fait partie des pages noires dans le palmarès du club puisqu’il y a eu relégation au final, l’USMAn avait 17 buts à son actif au bout du même nombre de matches. C’est

USMAn

El Hadi Adel
Un danger derrière les attaquants
Buteur de l’équipe lors des saisons précédentes, El Hadi Adel a commencé à accuser le coup la saison passée déjà avec sept buts seulement à son actif. Alternant entre le poste d’ailier gauche et celui d’avant-centre, l’attaquant annabi a fini par perdre de sa superbe. C’est plutôt son positionnement derrière les attaquants qui lui a permis de marquer pas moins de 18 buts au cours de la saison 2006-2007 ou encore un total de 17 buts lors de la saison d’avant.

M

On le voit toujours avec le costume du sauveur
Vu comme le sauveur à son arrivée à la tête des Tuniques rouges après le départ de Depireux, Ifticen a toujours la cote auprès des supporters malgré les productions peu convaincantes de son équipe. Aujourd’hui plus encore puisqu’on compte sur lui pour enlever l’habit du maillon faible qui colle à son compartiment offensif et l’élever au rang des meilleures attaques du championnat. «Moi-même, je deviens inquiet lorsque je vois les attaquants rater un nombre d’occasions aussi important et dans des matches aussi décisifs que ceux de la Coupe d’Algérie. Des buts qu’on aurait pu marquer le doigt dans le nez et sans que personne vienne faire le moindre commentaire. Non seulement on se met dans des situations de danger, mais on donne aussi à nos adversaires l’occasion de se ressaisir et de croire en leurs chances. Pour moi, il n’y a qu’une solution à ce problème d’efficacité : travailler devant les buts jusqu’à ce que nos attaquants acquièrent tous les automatismes qu’il faut», nous disait Ifticen dans cette dernière période. Mehdi T.

Aoudia
Il a le soutien de son coach
Bien qu’il ait raté bon nombre d’occasions devant les bois d’Arzew comparé aux autres attaquants qui auront été tout autant malheureux dans le dernier geste, Aoudia a reçu le soutien de son entraîneur, mais aussi de l’ensemble de ses coéquipiers. A Annaba, on se met en tête que les problèmes de l’équipe sont collectifs et qu’il faudra le concours de tout le monde pour en venir à bout.

dire, pour se mettre au diapason des commentaires savants, qu’il y a un travail en profondeur à faire au niveau de ce compartiment et qu’Ifticen devra relayer Depireux qui a réussi la performance d’élever le niveau de l’arrière-garde au niveau exigé dans le haut niveau (7 buts encaissés pour 10 matches joués). En plus, l’entraîneur a l’aubaine de préparer un autre match de coupe d’agérie après le report de la reprise du championnat. La pâte existe avec des hommes comme El Hadi Adel, Chahloul ou encore le malheureux Aoudia pour ne citer que ceux-là, l’USMAn gardant pour elle la palme du club qui a les meilleurs attaquants du championnat devant l’ESS qui est pourtant leader du championnat.

Chahloul
Un bon avant-centre
Arrivé de l’ASO au mercato, l’attaquant Chahloul qui n’aura joué que deux mi-temps ou presque (ESSA et OA3) sous ses nouvelles couleurs, en remplacement de Rebbih, n’a pas été efficace sur l’aile gauche bien qu’il ait les qualités physiques pour le poste. Dans l’entourage du club et au-delà, on verrait plutôt cet attaquant dans la peau d’un avant-centre.

Bouguerra : «On ne doit pas mettre
la pression sur Aoudia»
N’étant plus titularisé depuis le match face au RCK, Bouguerra alterne depuis le bon et le moins bon dans les rendez-vous de son équipe. Incorporé en seconde période lors du dernier match face à l’OA3, l’attaquant annabi a bien voulu nous donner son appréciation sur la production de l’USMAn : «Premièrement, il ne faut pas mettre davantage de pression sur Aoudia qui reste un excellent attaquant. C’est toute l’équipe qui n’a pas marché ce jeudi-là. Sincèrement, on ne veut plus de ce genre d’adversaire en coupe parce qu’on ne sait pas à qui s’en tenir en général. Un adversaire de notre division aurait ajouté au challenge. Cela dit, je remercie mon entraîneur qui m’a offert de jouer en seconde période et j’espère que j’ai été utile. Pour notre prochain match face à l’USMA, je me battrai pour une place de titulaire.»

Athmani
Un peu trop marginalisé
Athmani qui présente un bilan plutôt favorable depuis le début de la saison paraît un peu trop marginalisé dans les calculs de son staff technique. Sa technicité, sa rapidité d’exécution ainsi que son agilité sur les couloirs suffiraient à elles seules à faire la différence. Il n’a jamais été incorporé depuis l’arrivée d’Ifticen à la tête de l’équipe.

ASK
Belhadef revient dans une semaine
Il ne reste plus qu’une semaine à Belhadef pour qu’il reprenne l’entraînement normalement. Le milieu offensif khroubi est resté toute une phase aller sans jouer suite à son opération aux ligaments croisés.

Un trouble-fête qui s’appelle LNF
a LNF a annoncé avant-hier soir, sans donner de date cependant, le report à nouveau du démarrage de la phase retour qui était initialement prévu pour le 2 février prochain. Déjà en délicatesses avec son effectif, l’ASK est contrainte de laisse tomber ses cycles courts et de prévoir une tactique de préparation en adéquation avec ces nouvelles données. D’ailleurs, il se dit ici et là que le championnat ne reprendrait ses droits que d’ici une quinzaine de jours, soit vers mifévrier, et encore pour l’ASK, cet arrêt risque de durer trois semaines entières si on considère que l’ESS, son prochain adversaire, pourrait faire valoir son droit au report de la journée en raison de la présence de trois de ses joueurs parmi les Verts qu’un match amical attend face au Bénin le 12 février. Si on fait correctement les comptes, les protégés de Bougherara ne renoueront avec la compétition qu’à partir du 19 février pour le compte de la journée suivante. Au moment où nous mettons sous presse, la Ligue n’a communiqué aucune date.

Metmet : «On a reçu une gifle»
nterrogé au lendemain de l’élimination de son équipe en Coupe d’Algérie, le défenseur Metmet nous dira d’emblée que «son équipe ne méritait pas de perdre, du moins pas avec cet écart, au vu de la physionomie de la rencontre». Il en veut preuve «la domination de l’ASK sur le cours du jeu jusqu’à l’égalisation de Tlemcen dans les dernières minutes de la partie». Décortiquant avec nous les moments les plus importants de cette rencontre, il nous dira avant toute chose : «Si on revoit bien ce match, on voit tout de suite que la défense n’est pas seule responsable sur les quatre buts du WAT. Leur premier but a été inscrit suite à une déviation malencontreuse de Gil, alors que le deuxième et le troisième l’ont été sur deux balles arrêtées (corner et coup franc direct, NDLR).

L

«Je serai au rendez-vous»
En ce qui concerne la possibilité de le revoir dès le premier match de son équipe lors de l’étape suivante du championnat, Belhadef, un brin optimiste, nous déclarera ceci : «Le report que vient de décider la LNF me donne la latitude de m’entraîner pendant quatre semaines entières en prévision de la reprise du championnat. Vous en conviendrez avec moi, ce temps sera largement suffisant pour revenir à mon meilleur niveau. J’espère qu’on aura l’occasion de jouer quelques matches amicaux d’ici là pour voir où j’en suis dans la préparation et améliorer mes performances au fur et à mesure.» C. Z.

Toujours en rapport avec le nouveau contexte qui s’impose au club, les joueurs interrogés ont déclaré en majorité qu’ils verraient bien un stage de préparation en Tunisie en prévision de cette désormais lointaine reprise du championnat. Selon eux, ce regroupement loin des décors habituels les aiderait un peu à oublier leur fâcheuse élimination en Coupe d’Algérie, mais aussi à se préparer comme il se doit à renouer avec un championnat qui leur réussit bien jusqu’à présent avec une belle troisième place à leur actif. Peut-être ce sera la meilleure option pour Bougherara et ses dirigeants afin de combler le vide absolu auquel lui et son équipe seront contraints pendant cette période.

I

Bougherara prolongera leur congé
Partis en congé de trois jours après leur 16e de finale perdu face au WAT jeudi dernier, les joueurs pourraient voir ce temps de repos accordé par leur coach se prolonger encore. Il est à noter que les Khroubis n’ont pas connu de répit significatif depuis le début de la saison, voire depuis leur stage de préparation estival. C. Z.

Les joueurs verraient bien un stage en Tunisie

Quant au quatrième, il est intervenu au moment où toute l’équipe mettait la pression devant pour égaliser. Je ne veux faire porter le chapeau à personne, mais la défense n’est pas du tout à blâmer dans ce match.» A une question sur les répercussions que cette élimination risquait de produire sur le moral des troupes, le libero de l’ASK aura ce propos : «Cette élimination nous a fait très mal au cœur, même si au départ, nous ne nous étions pas fixé d’objectif précis pour cette compétition. Nous aurions aimé continuer l’aventure, mais voilà, on se fait arrêter par plus opportuniste que nous. Cette gifle nous fera remettre les pieds sur terre c’est sûr. A présent, on a une place au haut du tableau à conserver en championnat.» C. Z

Coup d’œil DIVISION 1

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

15

MSPB
Le coach sera-t-il mis à l’épreuve durant un mois ?
Le Monténégrin Bogdanovic était jusque-là inconnu dans la scène footballistique algérienne. On laisse entendre qu’il était sur le point d’être engagé par le CRB, mais que les négociations avaient capoté. Il reconnaît dans ces déclarations avoir été approché par un manager pour le compte du Chabab, mais ne donnera pas de détails sur les raisons de cet couac. On laisse entendre dans l’entourage du club batnéen que le coach sera soumis à l’essai durant au moins une période de trente jours. En tout cas, Bogdanovic a commencé son travail et il suscite déjà la curiosité des supporters qui se sont déplacés au stade Abdelatif-Chaoui pour le voir à l’œuvre.

L’

arrivée d’un nouvel entraîneur au MSPB aura au moins permis à tout le monde de respirer. Maintenant, place au travail et aux matches amicaux. Ce à quoi vont s’atteler les responsables du club, un stage et quelques sparring-partners qui restent à dénicher. A en croire le président du Mouloudia de Batna, El Hadj Zidani, il n’y aura pas de stage en dehors de la ville de Batna : «On ne bougera pas de Batna pour ce stage. Nous avons toutes les commodités pour bien travailler dans notre ville. Nous pourrons envisager éventuellement de nous déplacer pour les besoins de nos matchs amicaux.» Lors du dernier stage qui s’est déroulé à Alger, certains cadres de l’équipe n’étaient pas très chauds pour cette option comme le capitaine qui avait laissé entendre qu’un stage sur place était préférable, surtout par ces temps de crise financière. Sans remettre en cause le travail de Rachid Soualah, le stage d’Alger est à mettre aux oubliettes.

«On reste à Batna»

Zidani

«Le report du championnat met toutes les équipes à la même enseigne»
Pour le président du MSPB, le report du championnat n’a rien de particulier : «Il met toutes les équipes à la même enseigne. On va quand même rester près d’un mois sans compétition.» Le MSPB a le désavantage d’être éliminé en Coupe d’Algérie. Même sur ce plan, il ne sera pas lésé car avec le Boubiya, de nombreuses équipes de la D1 sont sorties de cette compétition. Pour le MPSB et quelques autres clubs qui sont passés par des turbulences durant cette trêve hivernale, le report de la reprise n’est pas une mauvaise chose en soi, surtout que le coach est un étranger. C’est la première fois qu’il travaille en Algérie. Il ne sera pas dépaysé car il a déjà travaillé dans un pays arabe, en Tunisie plus exactement, et sa famille est originaire du pays de Tarek Dhiab, l’ancienne gloire de l’EN tunisienne. Bogdanovic aura quand même suffisamment de temps pour recharger les batteries d’une équipe qui est en mesure de refaire le même parcours que lors de la phase l’aller, c’est-à-dire d’assurer son maintien parmi l’élite.

«Le coach n’a pas signé son contrat et rien ne presse»
Une chose est certaine : le coach fraîchement installé à la barre technique n’a pas encore signé son contrat. Bogdanovic ne se le cache pas. Il l’a déclaré à la presse et se dit enthousiaste à l’idée de montrer son savoir-faire, c’est-àdire commencer le travail. Quant au premier des dirigeants batnéens, il nous confiait : «Nous n’avons pas encore discuté du contrat avec le coach. Je ne vous cache pas que c’est la première fois que nous engageons un entraîneur étranger. Nous devons nous entourer de toutes les précautions pour ne pas tomber dans des pièges de débutant. On ne veut pas avoir affaire à la FIFA plus tard.»

Le président assistera le 28 janvier à l’AG de la FAF
Le président du MSPB se rendra le 28 de ce mois à Alger pour prendre part aux travaux de l’assemblée générale ordinaire de la FAF qui devraient se dérouler à l’hôtel Riadh de Sidi Fredj. Il est à noter qu’habituellement, c’était Zedam qui se rendait à Alger pour représenter le club, mais depuis le remaniement effectué au sein du club, c’est le président en personne qui représentera le MSPB.

A la recherche de sparring-partners
Le Mouloudia de Batna va certainement se produire devant son public dans les tout prochains jours. Les dirigeants sont en contact avec des présidents de clubs de la région de Batna pour organiser des rencontres amicales en prévision du démarrage de la phase retour. M. B.

«Un entraîneur ne peut rien faire à lui seul»
Au sujet du choix porté sur le nouveau coach, le président du Boubiya a eu cette réponse : «Je viens de lire les commentaires d’un joueur de l’USMA dans la presse et j’ai trouvé qu’il avait entièrement raison en déclarant que le coach seul ne peut rien faire. C’est le cas pour toutes les équipes. Nous sommes convaincus de notre choix. Sinon, nous n’aurions jamais recruté Bogdanovic.» Mouloud B.

MCS BOUHAFS «Le maintien est à notre portée, même que ce ne sera qu’une formalité»
Avec un peu de recul comment avez-vous vécu cette élimination en coupe d’Algérie face à l’Entente de Sétif ? Bien sûr nous avons été très déçus de ne pas y avoir trop cru, mais comme on dit ce n’est qu’après que viennent les regrets. Il faut dire qu’en nous alignant pour ce match, nous nous attendions à plus de difficultés devant ces Sétifiens qui, finalement ne nous ont pas été vraiment supérieurs en ne devant d’être passés que grâce à ce coup de pouce de l’arbitre qui s’est précipité à leur accorder un penalty qui n’était pas vraiment évident. Sans ça, il y avait des chances pour que la partie connaisse une tout autre issue. Mais bon on ne va pas en faire tout un plat, d’autant que notre principale préoccupation reste notre situation en championnat. Si vous dites que votre tort en coupe est de ne pas y avoir cru, et en championnat, croyezvous vraiment pouvoir assurer le maintien ? Même mieux que ça je dirai, pour nous le maintien ne devrait être qu’une formalité qu’on va s’atteler à expédier dés les premiers matches de la phase retour en profitant de cette bonne dynamique sur laquelle nous étions lors des dernières rencontres de l’aller et que cette élimination qu’on n’aura pas méritée du tout n’a pas altérée. Il se précise que la reprise du championnat va être reportée, ne craignez-vous pas de perdre vainsi le bénéfice de ce bon état d’esprit qui vous anime ? C’est vraiment navrant qu’il y ait autant de reports dans notre championnat, même quand on ne s’y attend pas. Bien évidemment qu’on aurait de loin préféré aborder la phase retour en étant dans ces même dispositions psychologiques qui nous permettent d’affronter n’importe quel adver-

saire en étant confiants en nos capacités de faire ce qu’il faut pour nous débarrasser de cet objectif du maintien qu’il nous tient à cœur d’ôter de notre chemin le plus tôt possible pour passer à autre chose. Qu’entendez-vous par passer à autre chose ? Pour nous, le maintien ne saurait constituer une fin en soi, et c’est pour cela qu’une fois cet objectif atteint, on ne compte pas s’arrêter en cours de chemin, mais continuer à aller de l’avant dans l’espoir de terminer la saison à un classement honorable plus conforme à nos réelles potentialités. Ce qui serait un gain psychologique appréciable pour l’avenir, c'est-à-dire la prochaine saison où le MCS devrait passer à une autre étape plus revalorisante que cette manie de jouer toujours pour le maintien. Entretien réalisé par
Amar Bensadek

Belhezil : « J’exige des explications sur cette élimination »

L’élimination en coupe d’Algérie face à l’ESS ne promet d’être digérée de sitôt du côté de Saida où, on pense vraiment que l’équipe a frôlé l’exploit par manque d’audace, mais qu’en pense le président Belhezil ? Nous avons pris attache avec le boss saidi qui a bien voulu nous livrer ses impressions : « Pour l’heure je ne peux vous dire grand-chose car j’attends de réunir le staff technique pour avoir des explications. C’est nécessaire pour moi, dans la mesure où l’équipe avait bénéficié d’un bon stage de préparation durant la trêve hivernale et si on a fermé les yeux sur la mauvaise prestation face à la modeste formation de Beaulieu, cette fois je ne compte pas me taire. Ce n’est pas tant l’élimination contre Sétif qui me fait mal, mais la façon dont elle a été concédée, je veux parler de la manière de jouer de notre équipe qui n’avait pourtant rien à perdre et dont on attendait donc une toute autre réaction sur le plan du jeu d’autant que nous avions bien éviter de mettre la pression sur les joueurs et encore moins l’entraîneur. Enfin dommage pour nos supporters qui avaient senti qu’il pouvait y avoir un bon coup à jouer et qui a été gâché parce que nos joueurs n’y ont pas cru en refusant de se livrer davantage devant alors que rien ne les obligeait de rester cantonnés derrière. »

Mechiche : « Seul l’avenir compte à présent »

Après avoir eu les impressions du président Belhezil suite à l’élimination du MCS en coupe face à l’ESS, nous avons pu joindre le coach Ali Mechiche pour connaître sa réaction, dans la mesure où ses choix tactiques sont implicitement mis en cause. L’entraîneur saidi ne se laisse pas démonter et devait nous dire : « Moi, j’ai la conscience tranquille, j’ai bien pris le soin bien avant le match de rappeler aux joueurs qu’ils devaient jouer sans la moindre pression, la coupe n’étant pas notre objectif et que rien ne les empêcheraient de jouer comme ils savent le faire c’est à dire un football ouvert. Jamais je ne leur ai demandé de rester derrière, mais ils ont ce réflexe qui est malheureusement le propre du footballeur algérien. Ce n’est pas ma faute si les consignes n’ont pas été suivies et si le boss veut des explications elles sont là dans cette attitude sans qu’il y ait de quoi en faire un drame. Au contraire ce match et la façon dont nous l’avons appréhendé doivent nous servir de leçon à l’avenir et c’est ce qui compte. »

16

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

Coup d’œil Super D 2

MCO
Son compteur reste bloqué à 1 but

CAB
L’attaque se réveille, 16 buts en Coupe d’Algérie

Combatif à souhait, le jeune attaquant du MCO veut retrouver le chemin des filets. Pour l’instant, il ne compte qu’une seule réalisation dans son escarcelle. Comment se prépare le groupe pour ce match du WAT ? On se prépare dans les meilleures conditions dans la mesure où l’équipe reste sur une belle lancée en Coupe d’Algérie. Cela va nous permettre d’aborder cette rencontre face au WAT avec un bon état d’esprit. Je dirai aussi que les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend durant cette phase retour où nous n’aurons pas le droit à l’erreur. C’est difficile de commencer cette phase retour en accueillant le leader du championnat, non ? Ce n’est pas à nous de choisir nos adversaires. Tlemcen ou une autre équipe, le plus important c’est qu’on soit dans notre jour. Certes, notre mission ne sera pas facile devant une équipe considérée comme l’une des meilleures de cette division, mais nous aussi, on a des arguments à faire valoir. N’oubliez pas qu’on a gagné tous nos matches à Bouakeul. Ressentez-vous une quelconque pression avant ce match ? Pas du tout. Je n’irai pas jusqu’à vous dire que ce sera une partie de plaisir car le WAT est pour moi l’une des meilleures équipes du pays, mais pour nous, ce sera un match comme les autres. On a toujours su se surpasser dans ce genre de rencontre. Le MCO est une équipe des grands rendez-vous et on ne va pas manquer de le montrer une fois encore ce jeudi. Sur le plan personnel, avec le renfort ramené au mercato, vous avez réussi à garder votre place de titulaire. Cela vous encourage davantage, n’est-ce pas ? Et comment, le fait de jouer plus souvent ne peut que me mettre en confiance. J’ai seulement besoin d’inscrire un autre but pour me libérer. Cela fait bien longtemps que je n’ai pas marqué. Malgré cela, je n’en fais pas une fixation car je contribue aussi aux succès de mon équipe. A chaque fois que je suis sur le terrain, l’équipe arrive à marquer et cela me fait également plaisir. L’entraîneur est satisfait de mon rendement et c’est l’essentiel pour moi. Entretien réalisé par Amine L.

Medjahed : «Je contribue aussi aux succès de mon équipe»

Elimam : «C'est un derby tout ce qu’il y a d’ordinaire»
L
e président du Mouloudia d’Oran, qui a connu plein de derbies palpitants dans sa longue carrière avec les Hamraoua, ne semble pas du tout pris par la fièvre de ce MCO-WAT. Elimam estime que cette rencontre n’a rien de spécial du moment que, selon lui, l’équipe a l’obligation de gagner tous ses matches à domicile. «On se prépare le plus normalement du monde pour cette rencontre. Je ne nie pas que nous allons avoir en face une bonne équipe du Widad, d’autant plus que c’est le leader du championnat. Mais pour nous, toutes les rencontres sont capitales et pas seulement celle de ce week-end face au WAT», nous dit le premier responsable du club d’El Hamri qui essaye bien sûr de dépassionner les débats à la veille de cette rencontre. «Inutile pour nous de motiver les joueurs et de les préparer sur le plan psychologique. Les données de ce match suffisent en ellesmêmes pour leur donner la motivation. En plus, la plupart jouissent d’une expérience et d’une maturité qui leur permettent de faire face à ce genre d’événement», ajoute-t-il.

Il y a longtemps que le CAB n’avait pas gagné par un score aussi large, en coupe comme en championnat. Le moins que l’on puisse dire est que son attaque se réveille. Les coéquipiers d’Ahmed Messadia ont marqué 16 buts sur les trois tours de la coupe d’Algérie. Lors des trente-deuxièmes et seizièmes de finale, les Cabistes avaient inscrit 13 buts. Huit face à Baïda et cinq contre Hadjout. Le CAB avait disputé un tour régional contre Merouana. Il avait gagné par un score de 3 buts à un. Depuis au moins dix ans le CAB a rarement dépassé le premier tour de la Coupe.

Messadia 4 buts, Rouaïghia 3

«Bouali, c’est le point fort du WAT»
En parlant du WAT, Elimam n’a pas tari d’éloges sur son entraîneur, Fouad Bouali. Pour lui, ce coach est l’artisan de la marche triomphale des gars des Zianides : «La force du WAT réside surtout dans la clairvoyance de son entraîneur qui a su tirer son équipe vers le haut. On sent que ce groupe est soudé et qu’il évolue parfaitement bien sous la direction de Bouali. Cet homme est le point fort du WAT.» «Mais comme chaque équipe, le WAT a ses défauts. A nous de profiter de l’avantage du terrain et du public», dit-il pour se rappeler et rappeler à son monde que le WAT n’est que son prochain adversaire dans un championnat où l’accession doit impérativement être au bout.

tition, dont je ne nie pas que le challenge est fort intéressant, ne pourrait remplacer une accession. Pour nous, toutes nos forces doivent être concentrées sur le championnat. Cela dit, les manches qu’on a livrées jusque-là en Coupe d’Algérie nous ont servi de matches de préparation. A l’inverse des matches amicaux, dans une compétition pareille, les joueurs se donnent à fond et jouent avec beaucoup de sérieux. Néanmoins, on prend la peine de ne pas nous mettre en danger avec les risques de blessures et de suspension. Prenez par exemple notre 16e de finale face à Koléa. La moitié des titulaires n’y a pas pris part alors qu’on n’avait que deux joueurs suspendus et deux autres légèrement blessés. Malgré cela, on s’est qualifiés. On procédera pareil lors des tours suivants.» Et de poursuivre : «Pour le prochain tour, je souhaite vivement rencontrer une formation de l’élite pour qu’on puisse se produire sur notre véritable valeur. On nous reproche souvent de laisser la manière aux vestiaires, mais on ne peut pas élever le niveau face à ces petites équipes. Franchement, je voudrais bien me mesurer à l’ESS ou au CRB.»

t-il encore. Concernant la Coupe d’Algérie, le président compte appliquer un barème de primes dès le prochain tour. «Si l’équipe passe aux quarts de finale, les joueurs recevront une prime conséquente», ajoute-t-il sur ce point.

Ils sont les meilleurs buteurs de leur équipe en championnat. Ils sont aussi les meilleurs buteurs en Coupe d’Algérie. Rouaïghia a marqué trois buts en Coupe, il a six buts en championnat. Il devance Messadia qui n’en a que 4 championnat. Boukhlouf revient bien aussi. Il a une cadence d’un but par match.

«Seules les victoires calmeront les supporters»
Elimam estime que la réaction négative d’une partie des supporters durant le match de Koléa tient à une problématique plus générale qui touche toute la société algérienne : «Je ne pense pas que ce genre d’agissements est propre aux supporters du MCO car l’on voit ces choses dans les quatre coins du pays. Nous, au Mouloudia, on est en train d’œuvrer pour atténuer ces comportements dans les stades. En ce qui concerne nos supporters, ils sont juste mécontents des mauvais résultats que l’équipe accumule ces dernières saisons. Imaginez avec moi le comportement d’un jeune supporter, disons entre 16 et 20 ans. Il n’a connu aucune joie ces cinq dernières années. Il n’a fait qu’assister à la lutte du MCO pour son maintien. Pour rendre le sourire à ce supporter, on doit l’habituer aux victoires. C’est le seul moyen qu’on a entre les mains pour reconquérir notre public d’antan.»

«Les joueurs seront payés»
Concernant le volet financier, Elimam estime que le plus dur est passé et que le club ne devrait pas souffrir sur ce plan durant les prochaines semaines. «Les rentrées manquent souvent aux mois de décembre et de janvier qui coïncident avec la période du mercato. Cela dit, on s’est pas mal débrouillés ces deux derniers mois», estime le patron du club d’El Hamri qui a promis de verser aux joueurs la deuxième tranche de leur prime de signature. «Je n’exige rien des joueurs. Quels que soient les résultats de l’équipe, ils devront toucher l’intégralité leur prime de signature. Je tiens à respecter mes engagements», précise-

«On compte récupérer un maximum de joueurs de l’Ouest»
Le président oranais qualifie de réussite son recrutement de mercato : «On a engagé les joueurs que nous voulions. Il pense en effet que l’objectif de ce recrutement était de récupérer quelques joueurs issus de la région ouest dont la mentalité est compatible avec le mode de vie des Hamraoua « Il n’y a pas un seul joueur de l’Ouest qui n’aime pas porter les couleurs du MCO. Mon objectif à moyen terme est de récupérer tous les éléments qui évoluent ailleurs.» Amine L.

«Je préfère une formation de l’élite en coupe»
Concernant l’aventure du Mouloudia en Coupe d’Algérie, Elimam affirme que cette compétition ne figure pas parmi les objectifs du club : «Pour une équipe qui rétrograde pour la première fois de son histoire comme le MCO, la priorité des priorités est de retrouver l’élite au plus vite. Ni la Coupe d’Algérie ni une autre compé-

Le compartiment le plus faible c’est la défense, surprenante parce que le CAB est réputé depuis quelques saisons, posséder une défense hermétique. Quand on dispose de joueurs athlétiques, comme les Salim Aribi, une riche carrière et une expérience, Smaïl Benmili, très sollicité durant le marché des transferts de l’été dernier, Ameur Djamil le voulait absolument au sein du MCA, mais le joueur a préféré rester à l’Est du pays, plutôt que de s’aventurer dans la capitale, pour des raisons familiales. Quand on possède un élément sur le flanc droit de la défense de la trempe de Samir Soualah, ce dernier, faut-il le rappeler, avait raté 4 ou 5 rencontres de la phase aller pour blessures. Il s’était fait opérer du ménisque. Sur le flanc gauche, un Samir Djilani. Avec une expérience de plus de dix ans aussi bien en Division 1 qu’en Super D2 et des doublures comme Adel Meziani, Chebana, on est surpris de retrouver cette défense parmi les plus mauvaises de la classe. Le CAB est mieux classé dans ce compartiment que l’OMR, le MOB. Ces deux équipes ont réalisé un très mauvais parcours de la phase aller. Les Rouge et Bleu surclassent aussi l’équipe de Mostaganem. Près de 20 buts encaissés, c’est sans doute trop, pour une équipe qui renferme un effectif comme le CAB. Le président El Hadj Nezar, exaspéré, s’est exprimé souvent dans ces colonnes pour dire qu’il fallait recruter un libéro. A la fin du mercato, aucun libéro n’est arrivé au CAB. Ce n’est pas grave en soit, mais encore faut-il trouver ce qui n’allait pas à l’aller car le retour est plus difficile, le moindre point perdu ne pouvant être rattrapé.

L’une des plus faibles défenses du championnat

Nezar a misé sur le staff technique

Oui, cela fait dix longues années que le Mouloudia d’Oran n’a pas battu cette équipe du Widad de Tlemcen sur le terrain de Bouakeul. La dernière victoire des Hamraoua remonte à la saison 1998 -99 (21). C’est d’ailleurs l’actuel entraîneur des Rouge et Blanc qui a ouvert le score pour les siens durant cette rencontre. Depuis ce jour-là, quatre MCO-WAT ont eu lieu à Bouakeul avec deux succès pour le WAT et deux matches nuls. L’enjeu est donc de taille pour les coéquipiers de Kechamli qui devront non seulement mettre un terme à la suprématie tlemcénienne, mais aussi se mettre en orbite pour la course à l’accession.

Dix ans, barakat

Le kiné rassure

«Ouasti sera là face au WAT»

Selon le kiné du club, le libéro du Mouloudia souffre d’une contusion à la cheville droite. Une blessure qui ne devra pas l’empêcher de prendre part au derby de jeudi prochain face au Widad de Tlemcen. «La blessure de Ouasti n’a rien de grave. Néanmoins, on a décidé de le ménager ces derniers jours pour qu’il puisse suivre quelques soins. Il doit réintégrer le groupe aujourd’hui. Normalement, ce jeudi, il sera à 100% de ses moyens», nous ce spécialiste. Voilà une bonne nouvelle pour les supporters du Mouloudia qui souhaitent voir leur équipe aborder ce derby avec tous ses atouts. A. L.

Dans cette rétrospective rapide par les chiffres de la phase aller et à la veille du démarrage de la phase retour, on comprendra que les dirigeants du CAB, et à leur tête le président Nezar, ont misé sur le staff technique, jugeant que l’effectif est assez étoffé pour mener à bien la barque jusqu’en Division 1. Très peu de départs et une seule recrue au mercato d’hiver, Abdelhak Bouraoui. Arrivée de Abdelkrim Benyeles avec une carte de visite bien garnie.

Une semaine à l’OPOW

Le staff technique a décidé de préparer le match contre l’USMBA sur le gazon du stade de l’OPOW. Le CAB n’aura droit qu’à deux séances sur le terrain principal. Probablement les mardi et mercredi. Le reste du temps, les entraînements se dérouleront sur les terrains annexes. M. B.

Coup d’œil Super D2

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

17

WAT
Match d’application le lundi matin
L’entraîneur tlemcénien devra se réjouir de voir l’intégralité de ses joueurs, à l’exception du milieu du terrain Nouredinne Abdellaoui, blessé au genou, s’entraîner depuis le début de semaine, ce qui lui donne la possibilité d’avoir un large choix pour constituer son onze face au MCO. Afin d’avoir une idée plus précise sur la forme physique de chacun, un match d’application est programmé dans la matinée du lundi.

ASMO
Pas de match amical
Le patron de la barre technique des Vert et Blanc, en l’occurrence Djamel Benchadli, a jugé inopportun de programmer une rencontre amicale à la veille de l’important rendez-vous face au CSC, que les partenaires de Merghad tenteront de bien négocier afin de ne pas perdre contact avec les formations de tête. Néanmoins, dimanche dans la matinée, les troupes du coach asémiste ont disputé, entre eux, un match d’application histoire de se mettre dans le bain des compétitions.

MCA-WAT se jouera finalement le jeudi à Bouakel
Prévu initialement dans l’après-midi de vendredi, la direction tlemcénienne vient d’apprendre que le match se jouera finalement le jeudi, une décision qui ne réjouit guère l’entraîneur tlemcénien: «C’est vraiment désolant de subir à chaque fois des changements de programmation à quelques jours seulement d’un match important, alors que nous avons un planning bien tracé et qu’on doit chambouler durant la semaine du match. Imaginez, on vient de recevoir un fax la matinée de dimanche qui nous indique qu’on va jouer le match à Zabana, avant d’en recevoir un deuxième un quart d’heure après, disant que le match se jouerait finalement à Bouakel. Mais bon, on fera avec et on essaiera d’être prêts le jour du match.»

Que vous inspire ce carton réalisé face à l’AS Khroub 4-2, jeudi dernier ? Je suis évidemment très content, car nous avons gagné face à une bonne équipe de l’élite qui pratique un bon football. Cette victoire est très intéressante, puisque j’ai parlé avec les joueurs avant le début de la rencontre, leur disant que c’est l’occasion de juger notre niveau. Nous étions supérieurs dans plusieurs domaines sur notre adversaire, tout en restant nous-même sans nous soucier de l’identité de l’équipe qui joue en face. La qualification est en poche. Quelle est votre analyse de la rencontre ? Comme c’est souvent le cas, il y a les points forts, les points faibles également mais il y a plus de choses positives. On a vu une équipe qui est entrée sur le terrain avec la volonté de gagner le match, et ce, dès le début. Ensuite, même menés au score, nous avons toujours eu le monopole du ballon, avec surtout la même détermination d’aller en avant, et arracher la victoire au bout du compte. Après la coupe, c’est un nouveau grand challenge qui vous attend avec un déplacement délicat à Oran, pour affronter le Mouloudia… C’est sûr que c’est une très belle affiche. Ce sera le premier match de la phase retour face à une équipe du MCO qui reste sur de jolies performances, surtout une belle victoire face à Bentalha lors de la Coupe d’Algérie, et comme j’ai toujours dit aux joueurs, chaque match est l’occasion de jauger notre niveau et fructifier

Bouali : «Avoir de nouvelles ambitions face au MCO»

Tours de piste pour Boualem
Comme nous l’avions annoncé dans nos précédentes éditions, la coqueluche du club de M’dina J’dida a repris le chemin du stade à l’occasion de la séance d’entraînement du dimanche matin. Pour la circonstance, Benchadli lui a concocté un programme spécial de remise en forme basé essentiellement sur des tours de piste, suivis d’exercices de musculation et d’étirement.

les efforts faits durant les séances d’entraînement de la semaine. Comment imaginez-vous le scénario de cette partie ? Comme à chaque fois à l’extérieur, il faudra déjà être costauds défensivement. On devra aussi essayer d’avoir la mainmise sur le jeu, de répondre présents dans les duels. En déplacement, il faut être complets dans tous les compartiments du jeu pour ramener un résultat positif. Un nul serait-il un bon résultat ? C’est sûr qu’avant un match, on vise toujours la victoire et les trois points, mais tout dépendra de la physionomie du match, mais tant qu’on a la possibilité de rivaliser et prétendre aux trois points, on va tout mettre en œuvre pour essayer de ramener le maximum de points de notre déplacement. Qu’attendez-vous de vos joueurs

lors de ce grand derby de l’Ouest ? J’espère qu’on fera un bon match sur le plan du jeu et du spectacle, Il faut que les joueurs prennent une nouvelle fois conscience de leur potentiel et de leurs qualités. En enchaînant une belle série de matches sans défaite, nous sommes évidemment perçus différemment par nos adversaires. Nous devons donc afficher un état d’esprit conquérant et une volonté d’imposer notre jeu à l’adversaire. Pour finir, quel message adressez-vous aux supporteurs tlemcéniens ? J’espère que notre public fera le déplacement en masse pour nous soutenir. Notre rencontre face au MCO, est certes un derby, mais avant tout cela reste un match de football. Entretien réalisé par Othmane Riyad Baba Ahmed

Haddou incertain
L’attaquant de la formation de M’dina J’dida risque de faire l’impasse sur la rencontre comptant pour la première journée de la phase retour où son équipe sera appelée à se mesurer face au CSC à Constantine. En effet, l’ancien baroudeur du CRT traîne une légère blessure depuis quelques jours, ce qui a contraint son entraîneur à le ménager en perspective du rendez-vous de ce vendredi.

Benchadli a les «18» en tête
Tout porte à croire que l’entraîneur asémiste a déjà sa petite idée sur les 18 joueurs qui seront appelés à se déplacer ce jeudi à Constantine pour se mesurer aux Sanafirs du CSC. Cependant, la fameuse liste ne sera rendue publique qu’à la veille du départ afin de ne pas perturber la sérénité du groupe. Selon certaines indiscrétions, plusieurs changements seront opérés par Benchadli qui veut mettre tous les atouts du côté de son équipe avant son déplacement à Constantine. Dans ce registre, le coach asémiste misera certainement sur la contribution des nouvelles recrues pour atteindre son objectif. Toutefois, on croit savoir que sur les quatre joueurs enrôlés au mercato, trois d’entre eux seulement effectueront l’expédition vers l’est du pays.

USMBA
Hadjar a tout mis en œuvre pour faire ressortir le groupe qui ouvrira les hostilités face au CAB lors de la première journée du championnat de la phase retour. Au-delà du résultat des matches amicaux disputés au cours de la semaine face, respectivement, à la JSS et au CRT, le coach belabbésien a tiré les enseignements nécessaires sur la production de ses joueurs. En basant tout son programme sur la cohésion du groupe, l’entraîneur Hadjar a profité de chaque match pour peaufiner l’équipe et rectifier le tir. Dans cette optique, et après avoir bénéficié de deux jours de repos auprès de leur famille, les camarades de Atek ont repris le chemin des entraînements ce samedi. En attendant l’entame du championnat, le driver profitera des quelques jours qui restent pour accentuer cadence, exigeant de ses joueurs encore plus d’efforts et plus de concentration.

SAM
Dans le cadre des investigations concernant le gel du compte du SAM, 16 membres de l'ancienne AG ont été entendus ce dimanche par le juge d'instruction de la cour de justice de Mohammadia, cela dans le but d'éclaircir la situation actuelle. Pour rappel, l'ex-direction du SAM réclame son dû qui s'élève à 800 millions d'où le gel du compte du club en début de saison et, jusqu'à l'heure actuelle, aucune issue n'a été trouvée à cet épineux problème qui n'a que trop duré, malgré les nombreux appels aux autorités compétentes. Pour l'heure, la direction actuelle se débat dans une crise sans précédent et les finances font cruellement défaut.

Hadjar met les bouchées doubles

16 membres de l’ex-AG devant le juge

second présente un hématome à la cheville. Rien de vraiment sérieux n'a été décelé et les deux joueurs pourront s'entraîner avec le groupe sous l'œil vigilant du médecin du club et du kiné.

Douar devra prendre son mal en patience…
Le très solide défenseur axial, Douar, ne sera pas de la partie ce vendredi face à l'USM Sétif pour le compte de la première journée de la phase retour. Sa blessure a été jugée beaucoup plus sérieuse puisqu'il présente un gros hématome sur la cuisse et est toujours sous traitement. Normalement, il devrait reprendre les entraînements dans deux semaines si tout se passe comme prévu. Pour l'heure, le coach Benfetta aura sous la main Aïssani qui revient en force et le junior Demou qui confirme sa solidité au fil des matches.

Lembarkia suspendu…
En écopant d'un carton jaune lors du match de Coupe d'Algérie face au Hilal de Rouina, le troisième, le milieu récupérateur, Lembarkia, sera suspendu pour la prochaine rencontre à domicile face à l'USM Sétif, rencontre qui coïncide avec la première journée de la phase retour.

Benchebat retrouve le groupe
Le néo-Samiste, Benchebat, fraîchement arrivé au mercato, a repris les entraînements avec ses coéquipiers ce dimanche. Pour rappel, ce joueur, blessé à la fin des entraînements la semaine dernière, a dû faire l'impasse sur le match de Coupe d'Algérie vendredi dernier. Cet attaquant dont on dit le plus grand bien sera peut-être aligné face à Sétif ce week-end, de même que l'autre recrue hivernale, Ouala. Allam Athmane

Départ ce jeudi
En prévision de la rencontre de ce vendredi, les gars de M’dina J’dida prendront le départ d’Oran demain vers la capitale par train, avant de rallier, dans la soirée, la ville des Ponts. Le retour s’effectuera juste après le match par vol direct Constantine-Oran. M. Dani

Entraînement léger pour Tahar
L’avant des Vert et Rouge, Tahar, blessé, a repris les entraînements avec le groupe ce dimanche. Toutefois il s’est contenté d’un entraînement léger fait de quelques tours de piste et d’exercices d’assouplissement.

El Hadjari et Soltani souffrants…
Et comme un malheur n'arrive jamais seul, en plus de la blessure de Sahraoui et Benyettou, le gardien de but, voilà que deux joueurs, et non des moindres, El Hadjari et Soltani, sont souffrants. Le premier nommé traîne une blessure au mollet et le

18

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

Coup d’œil Super D2

WRB
Larabi : «On visera les trois points contre l’OMR»
A quelques jours du début de la reprise, quel est l’état d’esprit de votre groupe ? Je dois dire que le groupe se porte très bien. On a assez travaillé durant le stage de préparation et je peux avancer que tout est prêt pour aborder ce derby face à l’OMR dans de bonnes conditions. Je ne vous cache pas aussi que le discours du président nous a gonflé le moral. Ce derby ne sera pas facile, car l’OMR joue le maintien ? Il est vrai que ça s’annonce très rude comme mission, mais nous n’avons pas le choix. Si on veut continuer à croire en nos chances, on doit absolument l’emporter contre Ruisseau. Je sais qu’en face de nous, on aura une équipe décidée à jouer ses cartes à fond. Mais sachez aussi qu’on est bien décidés à réaliser notre objectif dans ce duel. Lequel ? On compte profiter de cette empoignade qu’on jouera ici à Alger pour engranger les trois points de la victoire. C’est notre seule alternative pour rester au contact des autres postulants à l’accession. Entretien réalisé par Moumen A.

PAC
El Orfi reprend
Le milieu de terrain récupérateur El Orfi Houssine a repris les entraînements avec ses coéquipiers, lui qui a été touché à la cheville mercredi dernier en amical face au MOB. Cependant, le joueur n’a rien de grave qui l’empêcherait de prendre part au prochain match de son équipe face à l’OMA.

Dahmani : «On jouera l’accession !»

Khellidi attend toujours un geste de la FAF
L’ex-joueur du RCK, Samir Khellidi, qui ne sait toujours pas s’il jouera cette saison ou pas avec son nouveau club, le Paradou, espère que la FAF réglera sa situation le plus vite possible, car cela fait déjà six mois qu’il est sans compétition.

C

omme anticipé par Le Buteur dimanche, le président du Widad de Bentalha, Djillali Dahmani, est parvenu à débloquer une situation que d’aucuns ont qualifié de difficile. Ainsi tout en expliquant les causes de son éclipse qui n’a du reste que trop duré, le président du Widad a tenu aussi à responsabiliser ses protégés lors de son intervention : «J’étais très occupé à régler des affaires professionnelles. C’est ce qui explique mon absence. Je tiens à l’occasion à vous rappeler que notre objectif ne peut être autre que l’accession. Je ne dis pas cela pour vous mettre la pression, mais plutôt pour vous responsabiliser et vous démontrer que je demeure toujours ambitieux et attaché à mon équipe.» Par ailleurs, ce discours n’a pas été sans motiver les camarades de Chakir à se donner à fond lors de la séance

qui a suivi cette réunion.

«Votre argent, vous l’aurez sous peu»

Tout ce que je vous demande, c’est d’être à la hauteur des espérances placées en vous.» Moumen A.

L’exemption pourrait faire les affaires du Paradou
Les camarades du capitaine Chatih sont exempts pour la première journée de la phase retour qui se jouera ce vendredi. En effet, le Paradou, qui ne jouera pas cette première journée, peut se targuer d’avoir fait une bonne affaire, car même si les prétendants jouent tous et peuvent creuser l’écart, il n’en demeure pas moins que le fait d’être exempts au début de la phase retour est plus avantageux qu’à la fin. Toujours est-il que les Hydratis pourraient perdre la deuxième place, certes, mais ils resteraient toujours postés à cinq unités du WAT, si ce dernier venait à perdre son match face au MCO à Oran. Même cas pour les autres prétendants, à savoir le WRB, l’USMBA, le MOC et l’ASMO qui rendront visite respectivement à l’OMR, au CAB, à l’USB et au CSC. Ces équipes risquent de laisser des plumes, surtout que leurs adversaires sont difficiles à manier chez eux. C’est dire que cette journée pourrait être sans conséquences pour le Paradou.

Toujours dans le souci de sensibiliser ses troupes à se donner à Biskra fond lors de la deuxième moin’ira nulle part tié du championnat qui s’annonce difficile et longue Ce que nous avons rapporté dimanche au pour toutes les équipes sujet du départ annoncé par certains de l’enqui jouent l’accession, traîneur en chef de Bentalha Mustapha Biskri, Dahmani n’omettra pas de rassurer ses joueurs démenti du reste par le président de section Mohammedi sur nos colonnes, le président Dahmani au sujet de leur dû. a aussi réitéré sa confiance à son coach. Tout en Compréhensif à l’égard revenant sur les motivations qui l’ont poussé à de l’ensemble des joueurs inquiets, il dira : porter son choix sur ce technicien aux compétences avérées, Dahmani a incité ses proté«J’ai eu vent des appréhengés à ne pas lésiner sur l’effort pour sions de certains d’entre aider leur entraîneur à réaliser vous concernant votre régulal’objectif du club. risation. Tout le monde aura son dû sous peu. C’est une promesse.

MOB
Idirène : «Nous sommes obligés de faire de notre mieux pour sauver le club»
Dans cet entretien, le jeune milieu de terrain du MOB, en l'occurrence Sofiane Idirène, revient sur le stage que son équipe a effectué à Alger. Il affirme qu'il a été très bénéfique sur tous les plans. Il est revenu aussi sur le parcours qui attend son équipe lors de la phase retour, il déclare que la mission s'annonce difficile, mais ses coéquipiers sont déterminés à faire le maximum pour sauver le club. Comment avez-vous préparé la reprise du championnat ? La préparation effectuée à Alger s'est déroulée dans de bonnes conditions. D'ailleurs, je ne vous cache pas que ce regroupement a été bénéfique dans la mesure où il nous a permis de prendre conscience de nos véritables capacités et par là, assurer la meilleure préparation possible pour la reprise du championnat. D'après vous, peut-on dire que vous êtes prêts pour la reprise ? Oui, vu la préparation que nous avons effectuée durant la trêve hivernale, je peux dire que nous sommes prêts pour la compétition. Le groupe est déterminé à arracher les résultats positifs qui nous permettront de réaliser notre objectif. Nous avons disputé deux matches amicaux et sur ce volet, il y a beaucoup de satisfactions qui ont été tirées de ce stage. Franchement, nous sommes optimistes bien que la mission ne s'annonce pas facile. Effectivement, vous allez reprendre la compétition avec un déplacement à Arzew, comment se présente ce match pour vous ? Comme tous les matches que nous avons disputés jusque-là. La rencontre de ce week-end, face à l'OM Arzew, sur le terrain de cette dernière, ne s'annonce pas facile dans la mesure où il s'agit d'affronter une équipe chez elle et condamnée, elle aussi, à un bon résultat. Malgré cela, nous sommes conscients de la tâche qui nous attend et plus que jamais déterminés à réaliser un bon résultat qui nous permettra de réaliser un nouveau départ et par la même, réaliser notre objectif, qui reste le maintien en Superdivision. Vous ne pensez pas que le début du parcours s'annonce décisif pour votre équipe qui n'a pas le droit à l'erreur ? Effectivement, je crois que vu la position que notre équipe occupe dans le classement général, les premiers matches de cette phase retour s'annoncent déjà d'une extrême importance, car il faut arracher le maximum de points possibles afin de sortir de la zone rouge et remonter au classement. C'est pour cette raison d'ailleurs, que nous sommes obligés de réaliser un bon départ afin d'avoir la confiance. Nous nous battrons jusqu'au bout pour réaliser notre objectif. Mais, la tâche ne sera pas facile devant des équipes qui viseront le même objectif que vous, n'est-ce pas ? Oui, de ce côté-là, vous avez raison, car, en cette phase retour, c'est toutes les équipes qui vont tenter d'arracher des points pour atteindre leur objectif. De notre côté, je crois que nous avons les moyens qu'il faut pour atteindre un tel objectif, nous allons faire de notre mieux pour l'atteindre. Nous avons encore seize matches à disputer et tout reste possible. Entretien réalisé par Lahcène H.

Fersaoui : «J’espère que la phase retour sera meilleure pour moi»
Le jeune défenseur du Paradou, Hakim Fersaoui, qui n’entre plus dans les plans du duo Bouhellal-Benlaredj, espère que la deuxième manche du championnat sera beaucoup meilleure pour lui, car il veut plus de temps de jeu pour retrouver son niveau de l’année dernière où il a été un titulaire indiscutable : « J’ai passé des moments difficile à l’aller lors duquel je n’ai pratiquement pas joué. J’espère jouer plus souvent au retour et retrouver mon niveau, car je me sens en pleine forme. J’espère que le staff technique me fera confiance.» Sofiane Mehenni

En prévision de la rencontre importante de ce week-end face à la formation de l'OM Arzew, les Béjaouis du MOB continuent de se préparer dans la sérénité la plus totale pour être prêts pour le rendez-vous et réaliser un bon résultat. D'ailleurs, le groupe s'entraîne à raison d'une séance par jour. Tous les joueurs sont présents, on a même récupéré les blessés, mis à part Kerraguel, Bensalem, Naït Yahia et Mebarki. D'ailleurs, ces derniers sont incertains pour le match de ce vendredi face à l'OMA.

La préparation se poursuit

Coup d’œil Super D2

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

19

CSC
La dernière mesure prise par le conseil d’administration du stade Hamlaoui relative à la remise en cause du contrat établi en début de saison entre le CSC et les gérants du stade Hamlaoui continue d’alimenter les discussions dans les milieux clubistes et à fait sortir le président Mazar de sa réserve. Ce dernier, qui a tenu à organiser une conférence de presse, en a profité pour informer l’ensemble de ses supporters sur les conséquences désastreuses pour l’équipe, si cette décision venait à être confirmée. Il a d’ailleurs tout fait pour entrer en contact avec le DJSL de Constantine de même que le wali de la ville. Dans cet ordre d’idées, il a clairement signifié la possibilité de revoir la domiciliation des matchs à venir. D’ailleurs, proposition a été faite pour que le CSC ne bénéficie que de 49 % des recettes et que le club n’aurait plus un droit de regard sur le côté organisationnel.

JSMS
Une élimination… salutaire
Même si l’élimination en coupe face à Ben Aknoun continue à faire des remous dans les milieux sportifs skikdis, de l’avis des proches du club, celle-ci est venue à point nommé pour remettre de l’ordre dans la maison. D’ailleurs, des mesures urgentes ont été prises par le président, entre autres arrêter les cotisations pour les membres de l’assemblée tout en proposant la date du 19 février pour la tenue d’une assemblée générale extraordinaire. Du côté des supporters, on essaye d’oublier l’élimination en coupe pour se consacrer à la phase retour du championnat qui sera déterminante pour la survie de l’équipe en Super D2. Guitari Djamel, l’un des artisans de l’accession du club en Super D2, vient d’être rappelé par le président, afin d’apporter son concours dans les affaires courantes de l’équipe seniors. Il s’est d’ailleurs présenté à l’entraînement du dimanche pour essayer de calmer les esprits chauffés de bon nombre de supporters présents à l’entraînement. chose faite puisque ces mêmes supporters qui, après avoir écouté Guitari, ont promis d’encourager l’équipe à l’occasion de ses prochaines confrontations. Il est à souligner que la présence des nouveaux joueurs à l’entraînement a redonné de l’espoir à tout le monde de voir l’équipe sortir de sa mauvaise passe.

L’affaire du stade retient l’attention de tout le monde

Hazi : «Une fois payés, on n’aura plus aucune excuse»

Le président clubiste continue sa tournée à travers l’ensemble des quartiers de Constantine et en particulier ceux où se trouve le plus gros de ses supporters. A chaque rencontre, les supporters n’ont pas manqué l’occasion de lui faire part de leurs préoccupations. Le président devait saisir cette opportunité pour mettre sur la table les problèmes que traversent sa formation et en particulier ceux liés aux finances. T. A.

Mazar continue sa tournée à travers les quartiers

Un bilan sur votre dernier stage de préparation ? L’objectif de ce regroupement a été sans conteste d’élever notre niveau de préparation. Nous avons eu droit à un travail foncier de qualité qui a exigé de nous d’intenses efforts. Une chose est sûre, on récoltera les fruits de notre travail dès la reprise du championnat. Qu’est-ce qui a retenu votre attention durant ces jours de travail ? Après l’élimination en Coupe d’Algérie, il y avait du mécontentement, c’est certain. Ce stage nous a permis de remettre les choses à leur place. C’est d’ailleurs cela qui a permis à l’ambiance de revenir donnant ainsi l’occasion aux éléments de travailler dans une totale sérénité. Vous connaissez maintenant le groupe ; un commentaire ? C’est vrai que le groupe a traversé des moments assez délicats. Mais grâce à l’expérience de certains, il a pu tenir le coup. Il y a un bon groupe capable de se surpasser dans les mo-

ments difficiles et cet état de fait va nous être utile durant la phase à venir. Nous avons vraiment les moyens de figurer parmi les prétendants à la montée. Que vous manque-t-il pour le réaliser ? Il faut aller droit au but. Les joueurs doivent être régularisés pour pouvoir ainsi être libérés de cette contrainte. Beaucoup d’éléments ont des familles à charge. Par conséquent, on doit les payer. Une fois régularisés, ils n’auront plus aucune excuse pour ne pas concrétiser l’objectif. Un mot sur la future phase retour ? C’est la dernière ligne droite et tout club a déjà son idée sur son parcours. Il y a eu beaucoup de calculs chez nos adversaires qui ont eu le temps nécessaire d’apporter les correctifs et cela va donner lieu à des joutes difficiles pour tous. Nous concernant, nous avons fait comme eux et l’essentiel serait de ne point rater l’entame de notre championnat.

Un avis sur la concurrence existante dans certains postes précis ? Cela fait partie de la vie de tout footballeur d’être soumis à ce type de situation. Si cette concurrence est loyale et sportive, elle est la bienvenue. Chez nous, chacun fait le maximum pour espérer être parmi les titulaires et continuer à travailler pour y parvenir. Dans ce registre, il y a un bon état d’esprit entre tous les joueurs. Un appel aux supporters ? Les supporters du CSC sont d’une importance et d’une aide extraordinaires. Ils aiment leur club et connaissent le football. C’est vrai aussi que par moments, certains d’entre eux se laissent aller, mais il y a toujours des gens calmes qui sont là. L’essentiel pour la phase retour, c’est que notre public puisse être derrière nous dans les moments difficiles surtout. Entretien réalisé par Tahar Aggoune

Guitari calme les esprits

L’entraîneur des juniors ‘A’ assure l’entraînement
Devant le retard accusé par le nouveau coach Mourad Ouardi, le président a chargé Aoued Djamel, entraîneur des juniors A, d’assurer l’entraînement de l’équipe seniors pour la journée du dimanche. D’ailleurs, tous les joueurs anciens et nouveaux étaient présents.

MOC
Aoun Seghir :
«Ma
Vous vivez une situation assez particulière avec votre suspension ? Dans le contexte actuel des choses, cette suspension est mal tombée, alors que l’on se prépare à reprendre la compétition. C’est dommage, car il y a eu des correctifs dans l’effectif et j’aurais aimé faire partie du futur onze dès la reprise. Mais j’espère que mes coéquipiers vont avoir assez de ressources pour réussir l’entame. Beaucoup voient en vous en compagnie de Mani les futurs milieux de terrain mociste… Cela relève des compétences de notre staff technique, seul censé choisir les éléments à aligner sur le terrain. En plus de Mani qui est un bon élément capable d’apporter beaucoup au compartiment du milieu, il y a aussi d’autres éléments. D’où cette concurrence qui est en train de nous pousser à nous surpasser. Comment voyez-vous ce match de Biskra ?

suspension est mal tombée»
Sans aucun doute, comme une rencontre de reprise, c'est-à-dire avec beaucoup de difficultés, tant pour nous que pour notre adversaire. Sans compétition depuis pratiquement deux mois, il faut admettre que ce ne sera pas chose aisée. Mes coéquipiers ont durement travaillé pour être au top le jour de la rencontre et je suis conscient qu’ils ne vont pas lésiner sur les moyens pour réussir leur coup. On a l’impression que les nouvelles recrues ont apporté un plus, non ? C’est une évidence, car l’administration du club, en étoffant l’effectif au dernier mercato, a ciblé les joueurs en fonction de nos manques et de leur expérience. Pour l’heure, les nouveaux se sont vraiment bien intégrés dans le groupe. Avec les aménagements apportés, pouvez-vous comparer les deux effectifs de l’aller et celui actuel ? Je crois que ce serait aller vite en besogne pour aspirer à juger tel ou tel effectif. Pour l’actuel, il n’a eu que quelques rencontres amicales pour faire valoir sa valeur. Ceci est vraiment insuffisant, car il va falloir attendre la reprise et juger ainsi dans les réelles conditions de jeu. La compétition vous manque-telle ? Bien sûr qu’elle nous manque, car on ne peut garder notre concentration maximale durant presque deux mois et parfois sans connaître la date de la reprise. De plus, il faudrait aux clubs plus de moyens pour gérer les phases creuses. Et il y a toujours ce risque de se retrouver en manque de compétition qui pourrait être pénalisant. En conclusion ? Mon vœu le plus cher reste celui de voir nos efforts récompensés par des résultats probants. Nous avons en tête de réduire l’écart qui nous sépare des premiers, donc condamnés à tout mettre en œuvre avec l’aide de tous les Mocistes. Entretien réalisé par Tahar Aggoune

Conscient que tous les jours comptent, le nouveau coach mociste Janackovic a préféré se rabattre sur le visionnage des cassettes existantes au niveau du club. Ceci concerne en particulier toutes les rencontres mouloudéennes ayant eu pour cadre le stade Hamlaoui. Une manière de se faire une meilleure idée sur la valeur de chacun de ses éléments.

Janackovic visionne des cassettes…

Le déplacement à Mosta prévu pour mercredi
Le déplacement de l’équipe seniors à Mostaganem est prévu pour ce mercredi par avion via Oran. Une séance de décrassage est prévue à l’arrivée des joueurs au stade du 24- Février. La délégation skikdie prendra le chemin du retour juste après la fin du match face à l’ESM.

En plus du fait qu’il a tout fait pour être fixé sur la valeur de ses éléments lors des matchs, l’entraîneur Janackovic a dû recourir à un entretien en tête à tête avec chacun de ses joueurs pour mieux se fixer sur eux. T. A.

… et rencontre chacun de ses éléments

La situation générale du club en assemblée
Le président Djakrif a prévu une réunion de travail avec le bureau du CSA le 4 février où il sera question de mettre tout en œuvre pour la tenue d’une AGE prévue pour le 19 février prochain. Ce sera l’occasion de passer en revue la situation générale du club. Hafiane Med Lamine

20

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

Coup d’œil Inter-Régions
NARBR JSMC

JSEB

Ababsia exige des garanties
Sollicité officiellement par Talahadj, l’ex-président de la JSEB, Hassen Ababsia, s’est montré disponible à venir en aide au club, mais non sans poser quelques conditions relatives au remboursement de l’argent qu’il avait dépensé durant sa période de présidence. Ababsia qui avait, rappelons-le, déboursé des sommes colossales lors des deux dernières années, a demandé un engagement de la part de Talahadj lui garantissant son argent. Chose que le président du CSA a refusée. Joint par nos soins, il explique les causes de ce refus : «Ababsia est un bienfaiteur du club, donc son retour est toujours le bienvenu. Il a promis de nous aider et j’attends toujours. Il m’a demandé des garanties concernant l’argent qu’il a déboursé avant mon élection, je n’ai pu répondre par l’affirmative pour des raisons administratives et techniques.» Moumen A.

Medjahed : «La situation actuelle du club m’a incité à répondre présent»
D’aucuns considèrent votre retour comme une véritable surprise… Pour ne rien vous cacher, je vous dirai que je suis le premier à avoir été surpris quand des dirigeants réghaouis sont venus me voir pour me demander de revenir. D’ailleurs je leur ai dit que rien ne motivait mon retour et que je devais terminer la saison à l’OMR avant de tirer définitivement ma révérence. Ils ont insisté, me suppliant de venir leur donner un coup de main parce que, selon eux, l’équipe allait à la dérive. Le discours qu’ils m’ont tenu était tellement convaincant que j’ai fini par fléchir, me disant je ne devais pas refuser un appel du cœur. Ce club, en effet, est ma seconde famille parce que j’y ai passé une grande partie de ma carrière. Pour ce qui est de la surprise des gens, je la comprends du fait qu’ils pensaient que j’avais tiré un trait sur le NARBR. A vrai dire, leur étonnement est compréhensible car vous étiez l’un des acteurs de la fin de saison tumultueuse du NARBR, en raison du fameux match que vous avez perdu contre le CAB et qui a précipité votre départ prématuré au même titre que d’autres joueurs. La situation actuelle du NARBR m’a incité à répondre présent. Après tout ce qui s’est dit et surtout les extrapolations qui ont été faites, j’ai préféré me retirer discrètement plutôt que de rester sur place et d’alimenter la rumeur. Les supporters, qui étaient, j’en suis sûr, manipulés, ne voulaient rien comprendre et ont tout fait pour nous faire porter le chapeau. Et avec du recul, je pense que j’aurais dû revenir pour leur prouver que tout ce qui se disait sur ma personne n’était que diffamation et mensonge. J’en veux, en tout cas, à ceux parmi les proches qui n’ont rien fait pour nous défendre, et me défendre, plus particulièrement. L’histoire, de toutes les façons, les a rattrapés puisque, maintenant que le club est en mauvaise posture, on a pensé à moi parce qu’on connaît mon attachement indéfectible à ce club. On vous a certes rappelé mais votre retour ne fait pas l’unanimité puisque, dans le cercle réghaoui, des voix se sont élevées pour contrecarrer la démarche du président … Ecoutez, moi je ne fais pas attention à ce qui se dit. L’essentiel pour moi c’est d’être à la disposition du staff technique avec comme principale intention de me mettre au service de l’équipe. Reconnaissez quand même que la situation est dramatique parce que l’équipe, qui n’a engrangé que très peu de points à l’aller, est appelée à jouer des matches extrêmement difficiles car toutes les équipes vont passer la vitesse supérieure, qui pour assurer le maintien, qui pour jouer le titre… L’heure est certes grave mais il ne faut pas baisser les bras. Nous aussi, nous avons notre mot à dire en jouant crânement nos chances de maintien. Nous devons nous armer de volonté et surtout croire en nos capacités. Il faut que les joueurs transcendent le complexe qu’ils ont cultivé durant la phase aller. Je pense que les choses se sont améliorées puisque l’ambiance qui règne dans le groupe est plus saine. Partant de là, tout est permis, sachant que si on aligne deux victoire consécutives, la confiance reviendra et on jouera plus libérés. Je tiens cependant, avant de clore cet entretien, à lancer un appel aux supporters pour qu’ils reviennent prêter main-forte à leur équipe fétiche. C’est en effet dans ces moments qu’ils doivent se ranger du côté de leur équipe. Entretien réalisé par A. Ahnia

Chéraga fin prête pour affronter le SCAD
L’équipe de Chéraga va en découdre demain après-midi avec la coriace équipe du SCAD, à Aïn Defla, dans une rencontre qui entre dans le cadre de la première journée de la phase retour du championnat de l’Inter-Régions qui débutera ce jeudi. En effet, les poulains de Zemiti, qui se sont bien préparés pour cette deuxième manche du championnat, veulent débuter par un bon résultat qui fera certainement du bien aux camarades de Slimani, en prévision de la suite du championnat. Toujours est-il que les gars de Chéraga aborderont cette rencontre avec un bon état d’esprit, après leurs victoires en amical face à l’équipe de Bougara et l’OMR au stade du 20-Août par deux buts à un, dimanche dernier. L’entraîneur Zemiti espère donc que ses joueurs reviennent avec un bon résultat de Aïn Defla car, selon lui, ils en sont capables. En effet, après le renfort de l’équipe lors du mercato par des éléments d’expérience, la JSMC compte jouer les trouble-fêtes au retour. Accusant un retard de 14 poins sur le leader du groupe, on voit mal cette équipe revenir à hauteur des prétendants. Mais vu l’effectif que renferme la JSMC, le coach Zemiti peut facilement terminer la saison parmi les quatre premiers. C’est d’ailleurs l’objectif de la direction du club. Du côté de Chéraga, on regrette que l’équipe n’ait pu jouer ses derniers matches comme elle l’avait fait au début de la saison, c’est-à-dire en force. Ce qui lui aurait permis de jouer aisément l’accession. Peut-être que ce sera le cas pour l’année prochaine.

L’USMH au menu
Dans le but de mettre ses protégés dans le bain de la compétition qui commencera jeudi avec un match très important et décisif contre l’OC Beaulieu, l’entraîneur Meradi qui a dû annuler une rencontre amicale face à l’USB, pour programmer un match contre l’USMH. Ce match, qui rentre dans la préparation des deux teams, s’est déroulé hier lundi au stade Abderrahmane Ibrir, El Biar.

OMR 1 - JSMC 2

IBKEK

Allou rassure ses joueurs
Devant le retard mis par la direction à régulariser les joueurs qui attendent leurs dûs depuis plusieurs mois, les camarades de Bakhti n’ont pas hésité à mettre leur menace en exécution. Ainsi, plus de la moitié des éléments khechnis ont séché des séances d’entraînement en fin de semaine dernière en signe de protestation. Allou, le président du CA, n’a pas tardé à réagir. C’est ainsi, qu’il a tenu une réunion avec ses protégés mercredi en début de soirée. Tout au long de son intervention, le premier responsable du club khechni n’a eu de cesse de demander à ses protégés de reprendre les entraînements tout en leur promettant de les payer sous quinzaine, soit le temps que la subvention attendue pour la semaine prochaine, arrive aux caisses du club : «Boycotter les entraînements n’est pas la meilleure manière de nous pousser à vous payer. Travailler sérieusement et vous serez tous régularisés. La subvention rentrera bientôt et vous aurez, comme convenu, votre argent », leur a-t-il dit en substance. Moumen A.

Les Chéragois ont affronté avant-hier en amical au stade du 20-Août l’équipe de l’OMR. La JSMC l’ont remporté sur le score de deux buts à un. Les deux réalisations de Chéraga ont été inscrites par le buteur maison Slimani. Ce résultat fera sûrement du bien au moral des joueurs, avant le déplacement de jeudi prochain à Aïn Defla. Sofiane Mehenni

Bachi se trouve des alliés
La dernière sortie de Mustapha Bachi sur les colonnes de notre journal, qui avait dressé un petit état de lieu concernant la situation qu’il avait héritée de la section football, continue d’alimenter les discussions à El Biar. Si certains proches de l’équipe dirigeante actuelle sont unanimes à condamner ses déclarations, les trouvant inappropriées et pas du tout fondées, d’autres, et ils sont nombreux, ont approuvé la réalité qu’il a étalée. D’ailleurs quelques amoureux de l’équipe l’ont soutenu et félicité pour son francparler et surtout son courage à dévoiler certaines vérités. A signaler que Bachi a refusé d’émettre le moindre commentaire à la dernière réaction de Talahadj qui l’avait fustigé hier dans notre journal. Il a tout simplement préféré éviter la polémique pour préserver la sérénité de l’équipe à la veille d’un rendez-vous important contre l’OC Beaulieu.

ESMK Meghraoui : «On n’a pas à rougir de cette élimination»
Qu’avez-vous à dire de cette élimination face au CA Batna ? On a fait le match qu’il fallait. On a parfois dominé les débats en allant même inquiéter sérieusement notre vis-à-vis. La preuve, on n’est sortis de la coupe qu’à l’issue des prolongations au cours desquelles nous avons encaissé un but et un de nos joueurs a été expulsé. En outre, le troisième but adverse aurait pu être évité, puisqu’il a été marqué sur une erreur impardonnable de la défense. Néanmoins, mon équipe est à créditer d’une prestation honorable et convaincante. Je suis donc entièrement satisfait, malgré l’élimination. Vous allez maintenant mettre le cap sur le championnat… Absolument. Vous savez, ces rencontres de coupe, on les considère comme des galops d’entraînement. Les joueurs ont en effet eu plus de matches dans les jambes, notamment en cette période de trêve. Je réitère encore pour dire que mes joueurs ont fait un bon match contre le CAB en ratant même plusieurs occasions franches de scorer. Pour répondre à votre question, notre objectif primordial demeure le championnat où nous devons absolument tout faire pour gagner le titre. Justement, comment voyez-vous la phase retour ? Croyez-moi que cette élimination en coupe nous permettra d’être plus concentrés pour entamer cette seconde phase de la compétition qui sera décisive et difficile, sachant que beaucoup de calculs entreront en ligne de compte. A vrai dire, l’enjeu sera de taille. Ce que je crains le plus durant cette phase, c’est l’arbitrage et le jeu de coulisses. J’espère que l’étique sportive sera respectée. Que le meilleur gagne ! Entretien réalisé par M. Grini

Seddiki et Hirèche absents dimanche
La séance d’entraînement de dimanche matin a été marquée par l’absence surprenante des deux entraîneurs de l’IBKEK. Ainsi, les présents au stade de Khemis El Khechna étaient tous étonnés de constater la défection de Seddiki et de son adjoint Toufik Hirèche. Ayant cru au départ de ces derniers, les supporters ont vite pris attache avec les responsables du club pour s’enquérir sur les raisons de cette absence. Finalement, il s’est avéré que Seddiki était malade. Quant à Hirèche, il était retenu par une affaire personnelle.

WAR

Rabahi : «Nous avons beaucoup travaillé durant cette trêve»
Quel regard portez-vous sur la phase aller ? En toute sincérité, je pense qu’on est passés à côté de la réalisation de quelque chose de très intéressant même si je considère que le parcours que nous avons effectué est très encourageant. Il y a un soupçon d’amertume quand on sait que, si nous avions travaillé durant l’intersaison, comme nous l’avons fait pendant cette trêve, nous serions en train de planer sur le championnat. Il faut dire que la mauvaise préparation que nous avons faite et les tiraillements qu’il y avait dans le groupe, faute de prise en charge effective, nous ont quelque peu perturbés. Toujours est-il que le changement au niveau du staff technique a été salutaire puisque le déclic tant attendu s’est produit. Dans l’ensemble, les choses se sont énormément améliorées et nous avons réussi à faire une bonne remontée au classement général. Comment voyez-vous le suite du championnat… Il faut dire que le championnat est loin d’être joué, cela ne veut pas dire que nous ambitionnons de le remporter… Néanmoins si les choses se précipitent, positivement bien sûr, nous jouerons à fond l’accession. De toutes les façons, nous sommes prêts à réaliser de bonnes performances car nous avons énormément travaillé ces derniers jours. Reconnaissez qu’il y a un bon coup à jouer… Oui et tout le monde le sait, mais n’oubliez pas que l’équipe qui mène le bal pour le moment est un sacré client. Boufarik a mis le paquet pour accéder et je pense que rivaliser avec une telle formation n’est pas chose aisée. Justement, vous allez lui rendre visite ce jeudi. Comment voyez-vous cette confrontation ? C’est un match extrêmement difficile et l’indécision sera de mise. On aura en tout cas un avantage sur eux, nous allons jouer sans pression. Quant à eux, ils seront mis au pied du mur parce qu’il faut à tout prix qu’ils gagnent, pour ne pas avoir à douter dès le premier match de la phase retour. Entretien réalisé par A. Ahnia

Benali souffre d’une élongation
Engagé cet hiver, Benali Ameur ne pourra pas faire ses débuts à El Biar ce jeudi contre l’OCB. Sans compétition depuis belle lurette, l’ex-capitaine du Doyen a contracté une blessure au niveau de la cuisse. Il souffre, selon le docteur Talahadj, d’une élongation qui nécessite un repos total de dix jours.

20

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

Coup d’œil Clubs de Kabylie
Pré-Honneur Béjaïa (10e journée)

Pré-honneur Tizi Ouzou-(7 journée)
e

Le fait saillant de la neuvième journée, dans la division Pré-Honneur de Béjaia, est incontestablement la défaite inattendue subie par le leader, l'ARB Barbacha, dans son antre devant le Gouraya de Bougie. Une contre-performance qui fait déjà date dans le championnat 2009. En conséquence, le dauphin, le SRB Tazmalt, contraint au repos, non sans avoir le gain de son match devant le FC Ath Abbas, réduit l'écart à seulement deux points. Cependant, cette très convoitée seconde place est désormais occupée en compagnie de l'US Adekar, auteur d'un carton réussi chez lui devant l'US Toudja qu'il a étrillé sur le score sans appel de 7 buts à 0. Idem pour l'US Soummam qui a atomisé la, pourtant, coriace formation de Bouhamza sur le large score de 4 buts à 1. D’autre part, le Chabab de Tala Hamza, en dépit de la force de son adversaire, a pu quand même sortir victorieux, sur la plus petite des marges, et renouer par la même occasion avec le succès. D'autre part, le Widad d'Ouzellaguen, en quête urgente de points, a été contraint au match nul par les littoraux de Lota, lesquels à ce jour n'ont pas encore connu de succès. Enfin, la rencontre prévue entre le RC Seddouk et son homologue de la JS Semaoun n'a pu avoir lieu en raison de l'impraticabilité du stade de Seddouk. Tahar M.

Le gros coup de Gouraya

Le KC Taguemount Azzouz s’offre le beau rôle

Sikh n’Oumedour détrône Draâ Ben Khedda
La huitième journée de la division honneur a été marquée par tout un lot de surprises dont la première est évidemment la plus marquante restera la défaite de l’US Tala Athmane à domicile face à l’US Sidi Belloua. Un faux pas inattendu face aux coéquipiers de Boukellal qui éprouvaient jusque-là beaucoup de difficultés et, en conséquence, ce retentissant succès pourrait constituer le déclic pour entamer la suite du parcours d’un meilleur pied. La seconde surprise, c’est le succès de l’ASC Irdjen au stade d’Ifflissen face au LCI local pourtant difficile pourtant à faire bouger. La troisième, c’est la victoire du CRB Mekla à Tizi Rached acquise devant la formation locale de l’OTR qui restait sur trois succès de suite. Enfin, la quatrième c’est la septième défaite de la JS Ait Yahia Moussa concédée cette fois-ci at home face au NRB Beni Douala. Des résultats complètement inattendus qui font que le grand bénéficiaire a été incontestablement la formation de Sikh N’Oumedour qui a réussi à détrôner l’USM Draa Ben Khedda pour s’offrir le fauteuil de leader. Les gars d’Issiakhen n’ont pas fait dans les détails en infligeant à leurs homologues de l’ex-Mirabeau un carton de trois buts zéro, dont deux réalisations signées par Ait Gueni. Pour sa part, le DC Boghni s’est contenté d’une victoire de deux buts à un aux dépens de l’US Kabylie. A signaler le non déroulement du match devant opposer au stade de Larbaa Nath Irathen, l’OC Ath Douala à la JS Tadmait , en raison de la neige qui recouvrait abondamment le terrain. K. Hamou

Les résultats
IRB Souk El Tenine 2 – OS Maatkas 0 JSC Sidi Namane 1 – ES Draa Ben Khedda 0 CRB Timizart- OM Kira ES Assi Youcef 0 – NRB Bounouh 0 US Azazga 1 – US Djemma Saharidj 2 ES Nath Irathen – O Makouda FC Mechtras 1 – MS Ait Abdelmoumene 1 JS Tala Tgana 0– KC Taguemount Azzouz 1

L

Résultats
US Adekar 7 - US Toudja 0 CRB Tala Hamza 1 - JS Chemini 0 US Soummam 4 - IRB Bouhamza 1 ARB Barbacha 0 - G . Béjaia 2 WRB Ouzellaguen 0 - JS Lota 0 RC Seddouk - JS Semaoun (non joué)

Honneur Béjaïa (10e journée)

Qui arrêtera la JS Akbou ?
En plus de la victoire acquise chez lui devant le Naceria de Bougie, le leader, la JS Akbou , a mis aussi à profit le nouveau semi-échec concédé par son poursuivant immédiat, le CRB Souk El Tenine, pour porter désormais son avance à huit points. Aussi, les Olympiens de Melbou font partie des bénéficiaires de cette journée, lui qui s’en est allé ramener un précieux succès de Timezrit mettant ainsi fin à l'ascension des Espérantistes. D'ailleurs, cette victoire permet à la formation des littoraux de partager la seconde place avec son voisin le Chabab de Souk El Tenine. D'autre part, l'AS Taàssast est parvenu à se racheter en ramenant un succès de son lointain déplacement à Boudjellil devant l'équipe locale qui n'est autre que la lanterne rouge du groupe. En revanche, les gars de Feraoun se sont contentés d'un seul point chez eux devant les Unionistes de Bougie. Enfin, la rencontre prévue entre les Pompiers de Béjaia et le CRB Aokas a été déprogrammée. Tahar Meziane

a meilleure opération de la septième journée de la Prehonneur est à mettre à l’actif du KC Taguemount Azzouz. En effet, après avoir écarté un de ses deux compagnons de la première place une semaine plus tôt, l’ES Nath Irathen en l’occurrence, les gars d’Ait Mahmoud se sont débarrassés lors de cette journée du second co-leader, la JS Tala Tgana et de surcroît en dehors de leurs bases. Une nouvelle performance qui permet aux coéquipiers de Tadala de s’emparer en solo des commandes du classement avec désormais trois points d’avance sur leur victime du jour. Le derby qui a opposé la JSC Sidi Namane à l’ES Draa Ben Khedda est revenu à Sidi Namane, alors

les deux autres qui ont mis aux prises l’ES Assi Youcef à l’IRB Bounouh et le FC Mechtras au MS Ait Abdelmoumene se sont soldés sur des scores de parité. Quant au cinquième derby de cette 7ème journée, l’IRB Souk El Tenine l’a emporté devant l’OS Maatkas par deux buts à zéro. En s’inclinant devant l’US Djemma Saharidj, l’US Azazga a été le grand perdant du jour. Le CRB Timizart a également raté le coche en se faisant accrocher chez elle par la lanterne rouge, l’Olympique de M’kira. Le dernier match au programme de cette journée entre l’ES Nath Irathen et l’Olympique de Makouda n’a pu avoir lieu en raison de la neige. H. K.

Le classement
1- KC Taguemount Azzouz 2 - JS Tala Tgana 3 -ES Nath Irathen 4- IRB Souk El Tenine - FC Mechtras 6 -US Azazga - ES Assi Youcef - US Djemaa Saharidj 09-JSC Sidi Namane 10- ES Draa Ben Khedda 11- MS Ait Abdelmoumene 12 -IRB Bounouh - CRB Timizart - OS Maatkas 15 - O Makouda 16- O M Kira 19 Pts 16 13 12 12 11 11 11 10 9 6 4 4 4 3 2 7J 7 6 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 6 7

Pré-Honneur Bouira
Taghzout creuse l’écart
Incontestablement, l’AS Taghzout, leader du championnat de Bouira, division Pré-Honneur, a été le grand bénéficiaire de la quatrième journée, laquelle a été marquée encore une fois par la défection de deux équipes : le CRS Dechmia et de WC Maamoura, faussant totalement le déroulement normal de ce round. Sur les trois rencontres prévues au programme, seul le match CB Hakimia- AS Taghzout s’est déroulé. Une rencontre soldée par une victoire au profit de la formation de Taghzout qui est allée à El Hakimia étaler l’étendue de ses forces. En effet, l’AS Taghzout n’a pas eu de peine pour engranger les trois points de la victoire devant une équipe d’El Hakimia qui est toujours à la recherche de son premier succès. De fait, Taghzout prend le large avec une avance de six points sur l’ASC Aomar (B) qui a observé son rôle d’exemption. sure où ils n’ont pas pu jouer le match en raison de l’absence de leur adversaire qui n’a pas donné signe de vie à l’heure du match alors que le trio d’arbitres ainsi que le délégué ont été sur le terrain. Une absence inexplicable qui coûtera certainement une lourde sanction pour le CRS Dechmia en plus de la perte du mach sur tapis vert. Pour sa part, le CR M’Chedallah à été également frustré de ne pas pouvoir reprendre la compétition à l’occasion de cette quatrième journée en raison de la défection de son adversaire du jour, le WC Maamoura, lequel en est à sa deuxième défection après avoir fait l’impasse sur le déplacement qu’il devait effectuer à Ait Laaziz lors de la première journée. mon équipe n’est pas concernée par cette décision dans la mesure où on n’est pas responsable de l’absence du WC Maamoura. Pour moi, le match est gagné sur tapis vert, car notre adversaire n’avait pas des raisons valables pour ne pas faire le déplacement chez nous. Il faut savoir en outre que mon équipe a déboursé de l’argent le jour du match pour finalement ne pas jouer. Nous demandons à être remboursés intégralement avant de penser à rejouer ou non la rencontre » nous dira M. Lamri, le président de l’US Ath Laaziz. Idir Mameri

Les résultats
US Tala Athmane 0 – US Sidi Belloua 1 OC Ath Douala – JS Tadmait (Non joué) DC Boghni 2 – US Kabylie 1 O Tizi Rached 1 – CRB Mekla 2 JS Ait Yahia Moussa 1 – NRB Beni Douala 2 LC Ifflissen 1 – ASC Irdjen 2 ES Sikh Oumedour 3 – USM D.B. Khedda 0 Exempt : ASC Ouaguenoun

Le classement
1 -ES Sikh Oumedour 2 - USM D.-B. Khedda 3 - US Tala Athmane 4 - DC Boghni 5 - ASC Ouaguenoun - CRB Mekla 7- JS Tadmait -O Tizi Rached 9 - LC Ifflissen - US Sidi Belloua 11-ASC Irdjen 12 -NRB Beni Douala 13-OC Ath Douala -JS Ait Yahia Moussa - US Kabylie 18 Pts 8 J 16 7 14 7 13 7 12 7 12 7 11 7 11 8 10 8 10 8 8 7 7 7 3 6 3 8 3 8

Les résultats
CB Hakimia - AS Taghzout 2-5 CRS Dechmia - US Ath Laaziz: non joué CR M’Chedallah - WC Maamoura : non joué Exempt: ASC Aomar (B)

Ait Laaziz refuse de rejouer le match face à Maamoura
Le bureau de ligue a rendu récemment le verdict concernant l’affaire du match de la première journée qui devait opposer l’US Ath Laaziz au WC Maamoura et qui n’a pu se dérouler en raison de l’absence du WC Maamoura. Le bureau de ligue a décidé de faire rejouer la rencontre, chose que les dirigeants d’Ath Laaziz refusent comme il nous a été confirmé par le président Lamri : «

Résultats
JS Béjaia 1 - CRB Souk El Tenine 1 JS Akbou 2 - NC Béjaia 0 IRB Boudjellil 1 - AS Taàssast 4 O Feraoun 1 - USM Béjaia 1 ES Timezrit 0 - O Melbou 2 CS Protection Civile - CRB Aokas (à programmer)

La frustration de l’US Ath Laaziz et du CR M’Chedallah
L’US Ath Laaziz, qui a fait un long déplacement à Dechmia pour en découdre avec l’équipe locale, est retournée bredouille. Non pas pour avoir subi un échec, mais les gars d’Ath Laaziz ont déboursé des frais pour rien dans la me-

Le classement
1- AS Taghzout 12 pts 2 - ASC Aomar (B) 6pts 3 – CR M’Chedallah 3 pts - US Ath Laaziz 3 pts - CRS Dechmia 3 pts 6 - WC Maamoura 0pts 7 - CB Hakimia 0 pt

20

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

Coup d’œil INTER-REGIONS
SCMO RCBOR Belaïd (ent.) «On défendra nos chances jusqu'à la fin»

La concurrence bat son plein à Médioni

Le moins que l’on puisse dire c’est que les places vont être très chères au sein de l’effectif du SCM Oran. Déjà, durant la phase aller du championnat, les Ghoualems comptaient des joueurs de qualité, avant que la direction du Sporting ne décide de renforcer les rangs de son effectif durant la période des transferts hivernale par des joueurs de renom tels que le trio de l’ASMO, Kadi Bilal, Soumeur et Berrane ainsi que le virevoltant centre avant de l’IRBS, Saha, sans oublier l’ex-keeper du CRT, Mehadji. Désormais, l’entraîneur Bendoukha aura l’embarras du choix pour composer son onze de départ. Même l’équipe type semble se préciser davantage.

Au lendemain du départ des deux portiers, Khelifa Chaht et Benhamdoud du SCMO, tout le monde croyait que Cheriti allait être le maître de la cage du Sporting, mais voilà que l’arrivée de Mehadji remet tout en question et crée un climat de concurrence dans les bois. Il faut dire qu’il est très difficile de se prononcer sur l’identité de celui qui sera le n°1 de l’équipe, puisque ces deux gardiens ont montré, durant les dernières rencontres amicales disputées, un visage séduisant, même si l’ex-gardien du CRT a gagné des points sur son vis-à-vis lors de la dernière rencontre amicale jouée face à l’OMA.

Mehadji-Cheriti Qui sera le gardien du Sporting ?

Etes-vous complètement rétabli de votre blessure ? Pas vraiment, je ne suis pas encore à 100% de mes moyens. Certes, je me sens beaucoup mieux qu’au début, mais je ressens encore des douleurs au niveau de la cuisse. Je subis des soins intensifs afin d’être prêt le jour J.

Ammor : “L’équipe est plus forte qu’avant”
souhait était d’être épargné par les blessures, mais, encore une fois, j’ai subi des blessures qui m’ont empêché de prendre part à toutes les rencontres de championnat. Que voulez-vous que je fasse, ce sont les aléas du football, j’espère qu’en 2009 je serai épargné car je ne voudrais pas rater le moindre match avec mon équipe. Que pensez-vous des nouvelles recrues ? J’estime que la direction du SCM Oran a fait un très bon boulot lors du marché des transferts hivernal, car elle est parvenue à recruter des joueurs de qualité. Je pense que des joueurs comme Kaïd Bilal, Berane, Soumeur, Mehadji et Saha vont beaucoup nous aider et je suis convaincu que le SCM Oran sera plus fort avec eux. Comment se présente pour vous le prochain match face

à l’IRBT ? Nous devons prendre ce match très au sérieux. Il est vrai que nous allons affronter l’équipe plutôt modeste de Timimoun, mais nous ne devons pas la sous-estimer car cela peut nous créer beaucoup de problèmes. Je suis néanmoins confiant et optimiste pour ce match. Comment voyez-vous la suite du parcours ? L’on s’attend à ce que notre mission soit très difficile, car plusieurs équipes ont le même objectif que nous, mais je crois dur comme fer que nous pouvons atteindre notre objectif. Nous avons un calendrier favorable, à nous d’en profiter pour prendre les commandes du classement. Entretien réalisé par Sofiane T.

Justement serez-vous présent lors de la rencontre de ce jeudi face à l’IRBT ? Je ne peux rien vous dire pour le moment car moi-même je ne suis pas encore fixé sur mon sort. Je dois attendre demain pour voir avec le kiné qui décidera de la date de mon retour. On imagine que cette épreuve a été dure pour vous… Bien sûr, vous savez, mon grand

9 défenseurs pour 4 postes

Le père de Sari s’explique «L’absence de mon fils aux entraînements est justifiée»
Le père du sociétaire du SCM Oran nous a contacté avant-hier pour apporter quelques précisions concernant l’absence de son fils aux entraînements. En effet, pour lui, son fils sera absent des terrains les deux prochains mois : " L’absence de mon fils est justifiée par sa blessure. Que les dirigeants du Sporting sachent que mon fils a subi une grave intervention chirurgicale, et qu’il n’est pas encore rétabli à 100 %. Il sera absent des terrains pour les deux prochains mois". Cette déclaration intervient quelques jours seulement après que les dirigeants du SCMO eurent affiché leur mécontentement du comportement de leur meneur de jeu.

Pour composer l’arrière-garde du Sporting, le staff technique n’aura que l’embarras du choix, vu la présence de plusieurs bons joueurs dans ce secteur où l’on retrouve Abdelhadi, Addad, Reguigue, Belkhadem, Chenane, Herat, Kaïd Bilal, Maâtellah et Hebali qui vont se livrer une guerre sans merci pour taper dans l’œil du coach et obtenir une place de titulaire. Si Maâtellah et Hebali semblent bien partis pour occuper les couloirs de la défense, c’est dans l’axe que Bendoukha devra trouver la formule magique, et tout porte à croire qu’il devra opter pour le duo HeratKaïd Bilal.

IRBS

Oundadji : «Remporter le match pour Les faux pas ne seront plus admis à domicile consolider notre position» Le club phare du Nador renoue ce week-end
Le coach des Rouge et Blanc en Coupe d’Algérie, Oundadji Kaddour, voulait que ses protégés arrachent une qualification en Coupe d’Algérie, mais ils furent contrariés. Ces derniers ont repris, dès samedi, les entraînements sous la houlette du technicien Oundadji pour se préparer dans de bonnes conditions afin de croiser le fer avec les Tighenifis. L’homme à la barre technique de l’Ittihad pense que ses poulains savent ce qui les attend. «La progression des joueurs du cru, qui ont gagné en cohésion, et l’apport des nouvelles recrues, à l’image de Bourahla, seront déterminants durant la phase retour. Les équipes ne vont se faire de cadeau, surtout lorsqu’elles évoluent à domicile. Nous allons faire de même, dès cette empoignade face à l’Idéal pour remporter le match et consolider notre position. » avec la compétition officielle ayant au menu l’Idéal de Tighennif, un team qui lui a ravi la vedette durant la phase aller. Eliminés de justesse lors du tour précédent de la Coupe d’Algérie par les Espérantistes de Mostaganem, les coéquipiers du jeune Guerrad Ouaddah concentrent maintenant leurs efforts sur le championnat, à l’affût d’une victoire face à leurs hôtes. Les Souguerris, soucieux de soigner leur image, entendent mettre à profit ce match dans le but d’asseoir leur notoriété et s’afficher comme team difficile. M. Mihoubi

Au milieu, il ne devrait pas y avoir de surprise

En revanche, au milieu du terrain, l’entraîneur Bendoukha ne devra pas apporter beaucoup de changements, du moins dans l’animation de jeu où Ammour et Saha seront les maîtres à jouer du Sporting. Dans la récupération de jeu, Belhamidi et Belbachir sont eux aussi bien placés pour constituer un duo infranchissable, mais là aussi, Bendoukha a des solutions de rechange, surtout que Toua possède le profil idéal pour assurer l’animation de jeu, sans oublier Gaïd qui est toujours blessé et qui peut apporter un plus par son expérience, et bien évidemment le duo Rejdal-Aroussi si jamais ils décident de réintégrer le groupe.

Le RCBO Rhiou, qui occupe une place honorable se prépare pour la phase retour qui s'annonce difficile. Le coach Belaïd reste convaincu que son équipe peut atteindre l'objectif tracé en début de championnat. Au cours de la trêve, un stage bloqué a été programmé avec des matches amicaux et le RCBO Rhiou semble progresser comme l'a souligné Belaïd. Un bilan sur le stage bloqué ? Je pense qu'il a été bénéfique pour le groupe. Le travail effectué au cours de ce stage a permis aux joueurs d'améliorer leur condition physique. Avez vous disputé des matches amicaux ? Nous avons obtenu de bons résultats au cours des 3 matches amicaux avec 2 nuls et 1 victoire. Notre premier match à Oued Rhiou contre l'OMA s'est soldé par un nul (0-0), le second à Relizane contre le RCR fut en notre faveur (RCR 0 - RCBOR 3) et le troisième à Aïn Defla contre le SCAD par un nul (1-1). Donc vous êtes optimistes pour le retour ? Notre évaluation se fera lors des matches officiels de la phase retour, je reste cependant optimiste. Et les nouveaux joueurs ? Je ne peux me prononcer avant la reprise de la compétition, c'est là que je pourrai donner mon avis sur les nouveaux joueurs. Que pensez vous de la phase retour ? Les équipes auront le même objectif, à savoir la victoire pour se mettre à l'abri. Quant à nous, on s'efforcera de défendre nos chances jusqu'à la fin quel que soit l'adversaire. On doit s'attendre à un retour difficile. Entretien réalisé par B. Abed

Hadri blessé
La liste des blessés au sein du RCBO Rhiou vient s'allonger avec Hadri qui s'est blessé lors de la séance d'entraînement de samedi et qui sera indisponible pendant quelques jours.

Oukrif : «Il faut faire preuve de réalisme»

"C’est plutôt en attaque que j’ai besoin de joueurs", nous a déclaré l’entraîneur Bendoukha au lendemain de la rencontre de son équipe face à la JS Sig. Ce jour-là, les Hamamas se sont créé une multitude d’occasions mais la touche finale manquait terriblement à l’équipe, la direction a tout de suite frappé un grand coup lors du mercato en recrutant le duo Berrane-Soumeur. Ces deux éléments de qualité auront la lourde tâche de secouer les filets des équipes adverses lors de la phase retour du championnat qui s’annonce déjà très difficile mais ces deux éléments devront cravacher dur pour garder leur place de titulaire, puisque des joueurs comme Hafed, Bendoredine peuvent parfaitement leur chiper leur place, sans oublier aussi le meilleur buteur du championnat, Belkacem, qui est en désaccord avec sa direction. Sofiane T.

Berrane-Soumeur Un duo de choc en attaque

Le capitaine souguerri, Oukrif Ameur, ne cache pas ses appréhensions, le retour sera difficile pour toutes les équipes. « L’Ittihad peut se prévaloir des potentialités de ses jeunes éléments, mais le réalisme doit être de rigueur. Les matches auront leurs spécificités et ne sont jamais gagnés d’avance. Contre Tighennif, il va falloir se montrer solidaire et aller de l’avant pour gagner. Une victoire face à l’Idéal est plus que nécessaire pour la suite du parcours, elle ne sera pas du tout aisée. »

Guerrad : « Nous rendrons le sourire à notre public»

Les fans souguerris étaient nombreux à effectuer le déplacement à Relizane. L’élimination de leurs favoris a été mal perçue, mais la coupe a choisi son cavalier. Conscient de la nécessité de rendre le sourire au public souguerri, le jeune joueur émergeant Guerrad Ouadah promet une prestation de premier ordre face à l’Idéal. «Nous avons une dette envers notre public, qui a été frustré au lendemain de notre élimination en Coupe. Nous allons profiter de la venue de Tighennif pour rendre le sourire à nos fans. Le défi sera relevé.»

Benzekri toujours convalescent
Le milieu de terrain, Benzekri Sofiane, quant à lui, ne s'est pas encore rétabli de sa blessure et reste incertain pour les prochains matches.

IBKEK

Allou rassure ses joueurs
Devant le retard mis par la direction à régulariser les joueurs qui attendent leurs dûs depuis plusieurs mois, les camarades de Bakhti n’ont pas hésité à mettre leur menace en exécution. Ainsi, plus de la moitié des éléments khechnis ont séché des séances d’entraînement en fin de semaine dernière en signe de protestation. Allou, le président du CA, n’a pas tardé à réagir. C’est ainsi qu’il a tenu une réunion avec ses protégés mercredi en début de soirée. Tout au long de son intervention, le premier responsable du club khechni n’a eu de cesse de demander à ses protégés de reprendre les entraînements tout en leur promettant de les payer sous quinzaine, soit le temps que la subvention attendue pour la semaine prochaine, arrive aux caisses du club : «Boycotter les entraînements n’est pas la meilleure manière de nous pousser à vous payer. Travailler sérieusement et vous serez tous régularisés. La subvention rentrera bientôt et vous aurez, comme convenu, votre argent», leur a-t-il dit en substance. Moumen A.

Entraînement de lundi avancé
L'équipe du RCBO Rhiou, qui s'entraîne à partir de 14 heures au courant de la semaine changera d'horaire pour le lundi. En effet, ce jour-là, il y aura une rencontre de Régionale 2 qui mettra aux prises le WBO Rhiou avec le GBA Tedeles à 14 heures, ce qui a obligé le staff de programmer les entraînements en matinée à partir de 10 heures. B. Abed

Le Buteur n° 764 Mardi 27 janvier 2009

Coup d’œil International
Angleterre
Alors que cinq rencontres des 16es de finale de la FA Cup sont à rejouer pour cause de match nul, le tirage au sort des 8es de finale a été effectué dimanche soir. Chelsea et Manchester United affronteront une formation de Championship (deuxième division), Watford pour les Blues et Derby ou Nottingham pour les Red Devils. En cas de succès sur Cardiff, Arsenal affrontera West Bromwich Albion ou Burnley. Enfin, le vainqueur de Liverpool-Everton devrait affronter Aston Villa si Villa se débarrasse de Doncaster. Les matches se joueront les 14 et 15 février.

21

FIFA

Pour de gros pour Chelsea et MU en Cup

Hiddink aurait préféré Gerrard

Fowler vers l’Australie

Robbie Fowler, l'ancien joueur de Liverpool, devrait s'engager avec le club australien de North Queensland Fury et rejoindre ainsi l'A-League. Selon Ian Ferguson, l'entraîneur du club de Towsnville, les négociations sont en bonne voie. «Il est venu passer cinq jours pour voir les conditions de vie et je pense qu'il a apprécié son séjour», a ainsi précisé le technicien à la radio Five Live. L'ancien international anglais, âgé de 33 ans, était sans club après son prêt de trois mois aux Blackburn Rovers, qui s'est terminé fin décembre.

Le sélectionneur de la Russie et grand connaisseur du football européen, Guus Hiddink, aurait désigné Steven Gerrard (28 ans, 20 matches en Premier League cette saison, 9 buts) comme meilleur joueur de l'année 2008 à la place de Cristiano Ronaldo. "Ronaldo est un bon garçon", a commenté dimanche Hiddink au Daily Mirror. «Il a toujours les cheveux bien en place. Cependant, il ne pense qu'à la finition devant le but. J'aime Gerrard pour ses qualités de meneur. Techniquement et tactiquement, c'est le meilleur.»

Milan AC

Le premier but de Beckham

Hull City demande réparation

Le club anglais de Hull City, qui joue en Premier League, va demander réparation après les dégradations commises par les supporters de Millwall (division 3) samedi lors du 4e tour de la Cup. Hull City a battu Millwall (2-0) et cela a énervé une poignée d'irréductibles qui a brisé 50 sièges au Kingston Communication Stadium et les a utilisés comme projectiles pour les lancer sur la pelouse. «Il n'y a pas de place (dans le football) pour ce genre d'hooliganisme idiot», a déclaré le président de Hull, Paul Duffen.

Le milieu anglais David Beckham (33 ans, 3 matches en Serie A cette saison, 1 but) a marqué pour la première fois sous les couleurs du Milan AC lors de la large victoire des siens à Bologne (1-4) dimanche après-midi. Le Brésilien Kaka a également inscrit un doublé. En prenant une part active au jeu milanais, Beckham s'avère donc au fil des matches plus qu'une recrue de luxe, seulement là pour permettre à Victoria de loger dans la capitale de la mode. Et s'il prolongeait en rouge et noir à l'issue d'une pige qui doit prendre fin en mars prochain ?

Chelsea

AS Roma

Bayern Munich

En fin de contrat avec Chelsea en juin prochain, le milieu de terrain du FC Chelsea, Michael Ballack, a clamé dans la presse son intention de rester dans le club londonien. «Je suis heureux ici. Nous discuterons dans les prochaines semaines et je pense que nous trouverons une issue. J'espère avoir l'occasion d'évoluer encore quelques années supplémentaires à Chelsea», a affirmé l'Allemand dans les colonnes de la BBC. Agé de 32 ans, le joueur serait sur le point d'accepter un nouveau contrat de deux années chez les Blues, avec notamment une réduction de salaire, mais une augmentation des primes de match.

Ballack veut rester

Le défenseur de l'AS Roma, Christian Panucci (35 ans, 11 matches et 2 buts en Serie A cette saison), a rendue publique son intention de quitter le club. Arrivé en 2002 en provenance de Monaco, l'international italien arrive au terme de son contrat en fin de saison. «C'est décidé ! : je veux quitter l'AS Roma. Je ne me sens pas respecté», a-t-il lancé au micro de Sky Sport. Le Milan AC serait candidat.

Panucci annonce son départ

Le président du Bayern Munich, KarlHeinz Rummenigge, se prononce en faveur d'un plafonnement des salaires des footballeurs. Il propose que les clubs participant à la Ligue des champions «ne puissent pas dépenser plus de 50% de leurs recettes dans la masse salariale de leur équipe». L'ancien international aurait parlé de sa proposition à Michel Platini et il estime même qu'elle pourrait entrer en vigueur dès 2010. L'homme prêche pour sa paroisse, le Bayern Munich suivant difficilement les plus grands clubs d'Europe sur le montant des transferts et les salaires des meilleurs joueurs. Parallèlement, son stade, l'Allianz Arena, d'une capacité de 66000 places, possède une fréquentation parmi les plus régulières en Europe.

Rummenigge veut plafonner les salaires

Liverpool

Manchester United

Keane, un cas

20 millions d’euros. C’est la somme qu’a déboursée Liverpool pour s’attacher les services de Robbie Keane l’été dernier. L’attaquant irlandais a pourtant été mis de côté par Rafael Benitez le week-end dernier contre Everton. La presse anglaise évoque un départ possible de l’ancien spur. Le technicien espagnol, qui a précisé que son joueur n’était pas blessé, a d’ailleurs préféré choisir David N’Gog dans son groupe plutôt que Keane…

Giggs impressionne Ferguson e emblé

L'ailier gauch matique de Manchester United, Ryan Giggs (35 ans, 550 matches et 101 buts en Premier League depuis 1990), pourrait prolonger son contrat d'une saison supplémentaire. En fin de bail en juin prochain, le Gallois a reçu l'aval de son manager, Alex Ferguson. «Il a été fantastique pour nous cette saison. Il pourrait gagner le trophée du footballeur de l'année. Il semble l'une de ces devenir meilleur avec le temps et il est rattrapés pas rares personnes qui, à cet âge, ne sont par les blessures», a confié l'Ecossais.

Arsenal

La sortie médiatique du manager de Manchester United, Sir Alex Ferguson, avant le 4e tour de la Cup contre Tottenham (2-1) samedi, n'a pas trouvé un écho favorable du côté de la Fédération anglaise. Alors que le règlement stipule qu'en cas d'égalité, un match est à rejouer, le technicien a trouvé une faille -l'article 11a- et laissé entendre que son équipe pourrait demander à jouer la prolongation pour éviter de rajouter une date à un calendrier déjà surchargé. Les Red Devils ayant gagné, le problème ne s'est pas posé, mais la FA a immédiatement réagi en annonçant qu'elle allait amender cette vieille règle pour éviter que ce type de menace se reproduise à l'avenir. Si l'instance britannique devra attendre la fin de la saison pour pouvoir réformer cette loi, MU a, de son côté, tenu à calmer le jeu dans un communiqué publié sur son site officiel : «Le club n'a jamais demandé à ses adversaires de disputer la prolongation plutôt qu'un replay.»

La Fédération répond à Ferguson

Lyon

Offre pour Ricardo Oliveira
Lyon va proposer 12 millions d’euros à Saragosse pour Ricardo Oliveira, selon Le Parisien. Le club de deuxième division espagnole en réclame 15. La publication francilienne estime qu’un accord devrait être rapidement trouvé. L’ancien de Milan viendrait ainsi pallier le futur départ de Fred.

Absent depuis un an en raison d'une tendinite à un genou, Tomas Rosicky a repris l'entraînement avec Arsenal, a indiqué dimanche son agent, Pavel Paska sur le site Internet du joueur. «C'est un nouveau changement positif de sa situation, un espoir que la période difficile de Tomas va se terminer», a expliqué l'homme de confiance du Tchèque. Blessé e de finale de la Cup contre Newcastle, Rosicky avait été opéré fin janvier 2008 en 16 courant mai, puis à nouveau en novembre. En juin dernier, il avait aussi été l'un des grands absents de l'Euro-2008.
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

Rosicky a repris l’entraînement

Tottenham

Cudicini a signé
Libéré par Chelsea, Carlo Cudicini rebondit à Tottenham. Le gardien de but italien de 35 ans, doublure habituelle de Petr Cech chez les Blues, terminera la saison chez les Spurs.

¥ Tél. (021) 73-15-73 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : SIA - Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

22

Le Buteur N° 764 Mardi 27 janvier 2009

LS V
eaviez-

Sudoku n° 538 193 Sudoku n°
ous ?
e-mail : Réagissez à cette page par jeux-sante@lebuteur.com

Pourquoi dit-on «trier sur le volet» ?

QCM
Qui fut le premier pharaon d'Egypte ?
a- Osiris b- Ahmosis c- Akhenaton Débusquez 2 personnages de

L’intrus

Airbus Vélo

Concorde Boeing

M
Au Moyen Âge, un volet était un tissu si fin et léger qu'il pouvait ''voleter'' au vent. Il était utilisé, entre autres, pour fabriquer des tamis servant à trier les graines, tamis qui, par extension, sont eux-mêmes devenus des volets. Le mot a perduré et, au XVe siècle, le volet désignait l'assiette en bois dans laquelle les femmes triaient les pois et les fèves.

C’

était…

éli série policière algériennes dont élo les noms ont été mélangés…

Trouvez lʼactuelle appellation de

4 4 7 8 3 2 5 9 4 6 3 2 5 3 8 6 4 1 5 5 3 9 4 7

3 6 1 2

7 2 9 3 9 4 7 8

CAJACNONKO

Castra Nova

D

evinette

Charade
Mon premier est un légume. Mon second est la partie extérieure du pain. Mon tout est un plat.

Comment le jouer La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les nombres de 1 à 9.

Quelle est la ressemblance entre les examens et la lessive ?

E

nigme

I

nvention

Me rendant à la plage, je croise 6 hommes. Chaque homme a 6 femmes, chacune de ces 6 femmes a 6 gosses, qui ont chacun 6 chiens et 6 chats. Combien de gens se rendent à la plage ?

Ce

1876
Téléphone
Alexander Graham Bell (Américain)
Gênraient De façon parfaite Evénement imprévu Degrés

Q
Fellag Jouvet

ui a dit ?

jour-là

«Certains ont l’air honnête, mais quand ils te serrent la main, tu as intérêt à recompter tes doigts»
Coluche Aragon

D’ Ç

a sor t ?

De quel film célèbre cette photo est-elle extraite ?

1926 : Première expérience publique de télévision.

1965 : Assassinat du Premier ministre iranien, Hassan Ali Mansour.

1967 : 3 astronautes américains, Grissom, Chaffee et White, perdent la vie lors d'un entraînement dans Apollo 1.

Mots fléchés n° 959
Très pointu Faits avec rien Sidéré Mesure de surface Filets Distance à Pékin Char russe Se posent Vers de vase

Humour…
G Une maman chameau et son fils discutent ensemble lorsque le bébé chameau demande à sa mère : - Maman, pourquoi est-ce que je possède trois orteils à chaque pied ? - Eh bien fiston, lorsque nous traversons le désert, ses orteils nous permettent de marcher dans le sable sans que nous nous enfoncions ! Un peu plus tard, le petit chameau demande à sa mère : - Maman, pourquoi est-ce que je possède d'aussi grandes paupières ? - C'est pour empêcher le sable d'aller dans tes yeux lorsque tu voyages dans le désert ! - Ah OK, merci

maman, répondit le petit chameau. Après un court moment, le fiston chameau se retourne vers sa mère : - Maman, pourquoi est-ce que j'ai ces grosses bosses sur le dos ? La mère, commençant à être agacée par toutes ses questions, répond quand même à son fils : - C'est pour emmagasiner de l'eau et ainsi lors des traversées dans le désert, te permettre de passer de longues périodes sans boire ! - C'est formidable maman, donc nous possédons trois orteils pour ne pas s'enfoncer dans le sable, de grosses paupières pour ne pas avoir de sable dans les yeux et des bosses sur le dos pour emmagasiner de l'eau, mais maman... ? - Oui mon garçon ? - Veux-tu bien me dire ce que l'on fait dans un zoo ?

Mènerais le navire Creux d’épaules Espagnol autrefois Crétinerie Glissée Sorties de bois Combat singulier Chanteras Technique raffinée Bien installée Support de notes Air de Londres Rythme moderne Cousin du loir Occupes Bouche de merle Soulageaient Grasse volaille Période obscure Mettra en ordre Malaria Roua de coups Mamelles de vache Pâles copies Très contentes Lutécium au labo Enonces Négation Plante à papier Câbles marins Explose Refuges Lac intérieur Prendra un repas Dieu de la guerre Classe fermée Forcer Début de gamme

Terme de tennis Bismuth abrégé

Refrain Tria des noix Affirmation Coup de tabac Suffoque

La photo du jour

Possèda Grandes jattes Sable mouvant Bien couvertes

Solution des jeux…
Une seule puisque JE me rends à la plage et que je CROISE ces personnes

Passera à l’étuve

Suppliciait

Rendues mates Chargea Munie d’organes de vol

Dans les deux cas, on mouille, on sèche et on repasse.

Enigme
Mohammadia

Devinette
Kojak - Canon

Méli-Mélo

C’était…

Les 12 salopards

D’où Ça Sort ?

Choucroute ( chou – croute)

Charade

Sudoku 538 Sudoku n° n° 193 9 2 5 8 7 4 4 7 8 1 3 6 1 6 3 2 5 9 6 3 2 9 4 7 5 1 9 3 2 8 8 4 7 5 6 1 7 8 6 4 1 5 2 5 1 6 9 3 3 9 4 7 8 2
a- Osiris

QCM

Vélo (les trois autres sont des marques)

L’intrus

Coluche

Qui a dit ?

3 5 7 8 6 2 9 4 1

6 2 8 1 4 9 3 7 5

1 9 4 5 7 3 2 8 6

Jours Obstinées romains Part de chacun Epouse de radjah Vallée envahie Agréable à regarder Corps céleste Note du chef Premier arrivé La sœur de maman Lieux de résidence

A tirer à la fin Restitue Fin de verbe Vue dans un livre Siège de cavalière Marque d’infinitif Précipitation

ail : cette page par e-m R agissez eur.com jeux-sant @lebut

Le Buteur N° 764 Mardi 27 janvier 2009

Le proverbe du jour
Si on n’a pas expérimenté la douleur, on ne peut goûter au bonheur.
Proverbe tibétain

S a n t e´
Brûlures d’estomac : les aliments à éviter
Café, plats épicés, agrumes : certains aliments peuvent aggraver les brûlures d’estomac et l’acidité gastrique. Quelques conseils pour éviter ces désagréments. Sodas : des boissons à proscrire Laissez les sodas au placard. Ces boissons gazeuses augmentent la quantité d’air dans l’estomac. Résultat : celui-ci se remplit davantage et fait pression sur le muscle qui protège l’œsophage du reflux acide. Ce cas de sûreté risque alors de s’ouvrir à tout moment. Autre inconvénient : les sodas contiennent des minéraux acidifiants pour l’organisme. Notre conseil : la consommation de ces boissons doit rester occasionnelle. Substituez aux sodas de l’eau en priorité, ou des jus de fruits peu acides, comme le jus d’ananas. Freinez votre consommation d’oignon L’oignon appartient à la classe des aliments fermentescibles. Autrement dit, il fermente dans l’intestin. Conséquence : il diminue la résistance du muscle qui barre la route des remontées acides. La consommation d’oignon favorise ainsi les brûlures d’estomac et les douleurs dans l’œsophage. Notre conseil : les oignons cuits sont plus digestes. Mais n’en prenez pas plus d’une à deux fois par semaine. Vous pouvez utiliser en remplacement de l’échalote, peu fermentescible. Agrumes, des fruits à risque Orange, pamplemousse, citron : autant de fruits à modérer si vous souffrez de brûlures d’estomac. Leur goût acide peut irriter l’œsophage. De plus, ils stimulent les secrétions digestives dans l’organisme. Le contenu de l’estomac devient plus acide et risque de brûler les parois du tube digestif. Notre conseil : il ne faut pas arrêter de consommer des agrumes. Ils apportent de nombreux bienfaits. Mais limitez-vous à un agrume par jour, selon votre tolérance. Vous pouvez également vous tourner vers d’autres fruits comme la banane, la poire, l’abricot ou la pêche, plus digestes. Gare aux plats épicés Curry, piments, poivrons : modérez vos ardeurs. Les plats épicés ne font pas bon ménage avec les brûlures d’estomac. Ils irritent en effet l’œsophage et activent la production de sucs gastriques. Résultat : l’acidité augmente dans l’estomac. Et les risques de reflux gastro-œsophagien (RGO) par la même occasion. Notre conseil : évitez de consommer les épices qui brûlent la bouche. Troquez-les contre des fines herbes. Vous pouvez par exemple utiliser de la ciboulette et du persil. Certaines épices douces restent consommables, comme le curcuma. Il dispose d’un puissant effet anti-inflammatoire. Et ne salez pas trop vos plats. Le sel semble aussi augmenter les reflux. Evitez le chocolat, le café et le thé Le point commun entre le chocolat, le café et le thé : les méthylxanthines. Sous ce nom barbare se cachent des substances relaxantes pour les muscles. Elles diminuent l’efficacité du clapet qui empêche le reflux gastro-œsophagien (RGO). Il faut donc éviter de consommer trop d’aliments contenant des méthylxanthines en cas de brûlures d’estomac. Autre mauvais point pour le café : il augmente le stress, facteur de RGO. Notre conseil : privilégiez le chocolat noir au chocolat au lait. Préférez les chicorées et tisanes douces au café et au thé. Quant au lait, il vaut mieux l’éviter aussi. S’il peut soulager temporairement, il augmente la sécrétion gastrique et donc l’acidité sur le long terme.

23

Horaires des pri res Pr visions m t o pour Alger et ses environs

Mardi
Dohr Asr Maghreb Icha : 13.10 : 15.47 : 18.10 : 19.32

MARDI
Pluvieux

MERCREDI
Tr s nuageux

Insolites
Record : 2.000 enfants dessinent un train de 6 km de long
Roumanie - Plus de 2.000 enfants se sont réunis pour créer la plus grande fresque du monde réalisée sur un trottoir. Les enfants ont dessiné un train sur plus de 6 kilomètres en utilisant plus de 10.000 boîtes de craies. Ce record du monde, qu'ils ont établi l'année dernière, a été confirmé par le livre Guiness des Records. Le dessin avait commencé comme un jeu de cour d'école avant de s'étendre quand d'autres professeurs et élèves se sont joints aux artistes en herbe. "Nous n'avions pas l'intention de battre un record. Nous avons juste continué à dessiner jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de trottoir. Dieu merci il n'a pas plu ", a déclaré l'un des organisateurs.

Mercredi
Fedjr : 06.25 Chourouk : 07.54

Matin : 12¡C A-M : 10¡C Vent : km/h 50 Direction :W N

Matin : 11 ¡C A-M : 13¡C Vent : km/h 43 Direction W :

Recettes
Pain au beurre
G 500 g de farine, G 1 sachet de levure de boulanger "ultra rapide" G 125 g de beurre G 2 oeufs G 1 cuillère à café de sel G 1 cuillère à café de sucre G 100 ml de lait G 100 ml d'eau 1Dans un saladier, mélangez la farine avec la levure de boulanger, le sel et le sucre. Dans un petit bol, battez un oeuf en omelette. 2 Dans une petite casserole, faites tiédir l'eau et le lait et faites-y fondre le beurre coupé en petits morceaux. 3 Creusez un puits dans la farine et versez le mélange eau-lait-beurre et ajoutez l'oeuf battu. Mélangez avec une spatule puis pétrissez la pâte durant 5 minutes avec vos mains jusqu'à l'obtention du boule homogène qui ne colle pas aux doigts (ajoutez de la farine si nécessaire). 4 Remettez la boule de pâte dans le saladier, couvrez avec un linge propre et laissez reposer durant une heure (jusqu'à ce que la pâte ait quasiment doublé de volume). Pétrissez la pâte une minute pour la faire retomber. 5 Partagez-la en trois morceaux égaux afin de former des boudins (d'environ 1,5 cm de diamètre) et faites une tresse. 6 Posez cette tresse sur une tôle, beurrée et farinée (ou mieux recouverte de papier sulfurisé). Dorez à l'oeuf à l'aide d'un pinceau. Enfournez aussitôt à four moyen (175°C environ, thermostat 5) pendant 40 minutes. Attendez le complet refroidissement du pain avant de déguster.

Record au Mexique : le plus grand gâteau au fromage blanc du monde

Des chefs pâtissiers ont présenté dimanche à Mexico le plus grand gâteau au fromage blanc du monde, qu'ils ont soumis pour homologation au Guinness Book des records. "Notre gâteau est le plus gros du monde, il pèse plus de deux tonnes, mesure deux mètres et demi de diamètre et 55 centimètres de hauteur", a indiqué un des 55 professionnels mexicains qui ont participé à sa confection, au prix de 60 heures de travail, a-t-il précisé. Les pâtissiers ont utilisé 800 kilos de fromage blanc, 800 de yaourt, 350 de galettes, 250 de sucre, 150 de beurre et 100 de fraises. Une organisation de bienfaisance va répartir 20.000 portions du dessert dans les quartiers pauvres de la capitale mexicaine.

Angleterre - Un couple s'est dit "oui" cinq fois sur une année au cours de cérémonies célébrées aux quatre coins du monde. Simonne Harris et Ryan Feeney se sont mariés pour la première fois à Las Vegas, au bout de trois mois de relation. Ils ont renouvelé leurs vœux 4 fois depuis. Le couple explique qu'il a décidé de faire coïncider les cérémonies avec les visites aux parents vivant aux quatre coins du monde, pour s'assurer que toute la famille pourrait les voir s'unir. La deuxième cérémonie a eu lieu en Turquie pays de la mère de Ryan, la troisième en Angleterre dans leur ville natale, la suivante en Floride où vit le père de Simonne, et enfin la dernière en Australie chez la maman de la jeune mariée.

Un couple se marie cinq fois en moins d'un an

Pain aux raisins
G 400 g de farine G 1/2 cube de levure de boulanger G 20 cl de lait G 100 g de beurre G 125 g de sucre G 1 cuillère à café de sel G raisins secs 1 Confectionner la pâte à brioche : mélanger la farine avec le sel, 100 g de sucre, 75 g de beurre fondu et la levure délayée dans le lait tiédie. Pétrir cette pâte pendant 10 minutes. 2 Etaler la pâte avec les mains en formant un grand rectangle. Préparer une sauce avec les 25 g de beurre restant et les 25 g de sucre. Ajouter les raisins secs. Etaler cette préparation sur le rectangle de pâte. 3 Former un rouleau avec la pâte puis couper des tranches de pâte et les disposer sur une plaque du four recouverte de papier sulfurisé. 4 Laisser reposer ces brioches pendant 45 minutes puis enfourner à 200°C pendant 20 minutes.

Etats-Unis - Une femme a été inculpée pour mauvais traitements à animaux après avoir vendu sur internet des "chatons gothiques" avec la queue, le cou et les oreilles piercés. C'est la Peta (association de protection animale) qui a porté plainte contre Holly Crawford, 34 ans. L'association lui reproche d'avoir réalisé des piercings sur des petits chats avant de les mettre en vente pour plusieurs centaines d'euros sur internet. Holly Crawford a pour sa part déjà annoncé qu'elle plaiderait non coupable. Elle se défend en disant qu'il n'y a aucune différence entre piercer un chat et un humain. Elle aurait utilisé des aiguilles stériles ainsi que du savon chirurgical et elle aurait vérifié plusieurs fois par jour que la cicatrisation se faisait correctement. "Quand je faisais cela, c'était sans intention cruelle" explique-t-elle. "Ils étaient aimés, bien nourris, n'avaient pas de puces, leurs griffes étaient coupées. Et ils étaient heureux."

Une femme vend des chatons piercés sur internet

R et rouv e z lle s omme il s an s me´ di ca me nt e omme i l a n me´di came t t r o uv m e´ a e e´d
Problèmes d’insomnie ? Evitez les somnifères et leurs effets secondaires (troubles de la mémoire, baisse de vigilance…). Voici 12 solutions efficaces pour retrouver le sommeil sans médicaments

Faut-il faire la sieste ?
Vous avez passé la nuit éveillé(e), faut-il dormir dans la journée ? Si vous êtes "du soir", vous aurez tendance à faire une sieste longue. A tort ! Car elle empiétera sur le capital sommeil de la nuit suivante. Mieux vaut s’accorder une sieste brève, d’une vingtaine de minutes, qui permet de se recharger en énergie et qui ne gêne pas l’endormissement le soir qui va suivre. A noter : Si cette nuit blanche est occasionnelle et que vous êtes très bien réglé(e), vous parviendrez à vous recaler sans soucis, et n’aurez pas forcément besoin d’une sieste. Demain :Ni mots croisés, ni télé au lit !

Soupes : de grandes bols de vitamines
Idéales en hiver pour nous réchauffer, les soupes offrent aussi de nombreux avantages nutritionnels. Riches en légumes, pauvres en calories, ces plats légers apportent plein de vitamines. Si vous voulez obtenir une soupe variée en micronutriments, mélangez des légumes tiges (asperges, céleri…) à des feuilles (choux, épinards.), racines (betteraves, carottes…) et fruits (poivron, tomate.). À condition, bien sûr, qu’ils soient hyper frais. Le must : la soupe faite avec les légumes cueillis le matin dans son potager. Pas facile pour tout le monde ! Sinon, après les avoir achetés (au marché) conservez-les dans le bac à légumes du réfrigérateur, et utilisez-les le plus vite possible. ATTENTION À LA CUISSON ! Pour les légumes gorgés d’eau, comme les courgettes ou les tomates, préférez le cuit-vapeur ou le panier vapeur de votre Cocotte-Minute. Ils ne réclament aucun ajout d’eau. Pour les autres, plus fibreux, pensez au four à micro-ondes qui offre l’avantage de cuire très vite. Si vous optez pour une cuisson classique à l’eau, mettez-en le moins possible, faites cuire vos légumes juste le temps nécessaire et, bien sûr, récupérez le jus de cuisson dans lequel les vitamines se sont dispersées.

((

(

(

Stars

La question
L’acné disparaît avec le premier rapport sexuel

Les Beckham : ils se barricadent !

Alors que Victoria est à Los Angeles et David en Italie au Milan AC, les Beckham ne rigolent pas avec la sécurité ! S'ils sont en effet à des milliers de kilomètres de leur demeure britannique, ils ont mis tout en oeuvre pour que cette dernière soit inviolable. Caméras "couleur" de vidéo-surveillance, chiens de garde, mur fortifié et patrouille de sécurité permanente par des anciens membres du SAS, une unité militaire anglaise : celui qui s'amusera à tenter de cambrioler leur hôtel particulier aura à en découdre avec l'escadron "beckhamien" . Tout cela, sans compter la suveillance interne à l'hôtel. Les employés n'échappent pas non plus à un contrôle rigoureux de leurs moindres faits et gestes à l'intérieur de la maison. Ainsi, ils doivent signer un registre de présence à chaque entrée et sortie de l'une des nombreuses pièces de la somptueuse résidence ; ça doit en faire un paquet, de signatures, à la fin de la journée...

FAU X !
Un rapport sexuel ne fait pas disparaître les boutons, de même il n’y a aucun lien entre masturbation et acné ! Cette idée semble venir de l’époque où mariage et premier rapport sexuel correspondaient au début de l’âge adulte, et donc à la fin de la puberté... C’est à dire à un moment où pour beaucoup, l’acné peu à peu diminue pour finalement disparaître.

N e w s S a n t e´

Le tabagisme passif rend accro !

Enrico Macias... blessé dans une fusillade à Paris

La série noire continue pour Enrico Macias... Après la tragique disparition de son épouse et ses embrouilles avec le gouvernement de l'Ile de La Réunion, le chanteur a été victime d'une fusillade, dans la nuit de samedi à dimanche. Il a été très légèrement blessé par balles au bras, peu après minuit, avenue de l'Opéra, à quelques pas seulement de son domicile. Alors qu'il rentrait chez lui, un individu manifestement posté entre les numéros 11 et 13 de l'avenue a fait feu à plusieurs reprises avec une carabine, blessant légèrement quatre passants (dont un au visage), parmi lesquels Enrico Macias, selon une information du Parisien. Sa blessure n'a pas nécessité d'hospitalisation, l'artiste a dû en être quitte pour une belle frayeur.

Le tabagisme, une maladie transmissible… par les parents ! N’exposez jamais votre enfant à la fumée de cigarette. Il risque sérieusement de devenir accro à la nicotine… sans jamais avoir fumé lui-même. Une étude canadienne révèle en effet, "un lien très clair" entre tabagisme parental et dépendance nicotinique des enfants. La cigarette en voiture est particulièrement montrée du doigt. L’équipe de Mathieu Bélanger (épidémiologiste à l’Université de Moncton, dans la province du Nouveau-Brunswick) a interrogé près de 1.500 élèves de 10 à 12 ans afin de mesurer leur niveau d’exposition au tabagisme passif. A la maison, et en voiture. Le résultat fait réfléchir. Sur 1.488 jeunes ayant déclaré n’avoir jamais fumé, 69 (soit 4,6%) ont tout de même apporté des réponses traduisant une dépendance à la nicotine. Comme le fait, par exemple, de ressentir une envie de fumer en voyant d’autres enfants du même âge une cigarette à la main. "C’est bien la première fois que l’on prouve que le tabagisme passif peut créer de la dépendance à la nicotine", précise Bélanger. Ainsi, le tabagisme parental en voiture et en présence de l’enfant augmenterait à lui seul de 20% le risque d’addiction à la nicotine chez les non-fumeurs. Alors conduire ou fumer… il va falloir choisir !

Astu ce du j our
Peler les poivrons
Verts, jaunes, rouges. Chacun sa couleur préférée mais de toute façon, on les aime tous pelés. Placer le poivron sous une flamme vive ou sur la grille du four. Quand la peau est noircie, commence à cloquer, passer le poivron sous l'eau froide et peler le. Vous pouvez aussi faire la même opération mais au lieu de le passer sous l'eau froide, mettez-le dans un sachet plastique hermétique contenant de l'air. La peau se détachera d'elle même.

Le chiffre du jour
Une femme enceinte depuis soixante ans

60
Mardi 27 janvier

Chine - Grâce à une radiographie, un médecin a su déceler la cause des maux de ventre d'une femme de 90 ans : elle était enceinte depuis 1948. Huang Yijun était tombée enceinte en 1948. Malheureusement, l'enfant est mort in utero et les médecins ont proposé de l'opérer contre une forte somme d'argent. N'ayant pas les moyens, la femme avait juste espéré faire une fausse couche, qui n'est jamais venue. Pendant des années, elle a eu mal au ventre mais la douleur s'était accentuée ces derniers mois. C'est donc un autre médecin qui a découvert le foetus après avoir réalisé une radiographie du ventre de Mme Yijun. "Normalement les bébés morts pourrissent. C'est vraiment étonnant que cette dame n'ait pas été plus malade", explique Xu Xianming, le chef du département obstétrique et gynécologie de l'hôpital.

10h00 : Moughamarat Farid 10h30 : Maleh Ya Bahr 11h30 : L-Islam Fi Hind Documentaire 12h30 : Khousoussiat Min Aâlem 13h20 : Magazine Régional 13h30 : El-Taghelibiya ELFalastiniya 15h00 : Aâzizi ElMouchahid 17h00 : Mouqatil Nabile 17h30 : Acheribet AlQoran 18h30 : Moutâat El-Maida 19h00 : Rassael Houb Wa Harb 21h00 : Film 22h45 : Marhaba Emission 23h00 : El-Aâid Haïfa

11h10 : 7 à la maison 11h55 : Attention à la marche ! 13h00 : Journal 13h55 : Les feux de l’amour 14h50 : Les deux visages de Christie 16h35 : Seconde chance 17h30 : Grey’s anatomy 18h25 : A prendre ou à laisser 19h10 : La roue de la fortune 20h00 : Journal 20h50 : Koh-Lanta, le retour des héros 22h45 : Pascal, le grand frère

12h00 : Tout le monde veut prendre sa place 13h00 : Journal 14h05 : Toute une histoire 15h10 : Le Renard 17h05 : En quête de preuves 18h05 : The closer : L.A. enquêtes prioritaires 19h00 : Service maximum 20h00 : Journal 20h35 : L’abolition 22h25 : Faites entrer l’accusé 00h15 : Journal de la nuit-météo 00h35 : Ciné-clu

13h10 : Ma famille d’abord 13h35 : Un père pour Brittany 15h30 : Une nouvelle alliance 17h20 : Le rêve de Diana 17h50 : Un dîner presque parfait 18h50 : 100% mag 20h00 : Une nounou d’enfer 20h45 : NCIS : Enquêtes spéciales 23h00 : The unit : commando d’élite 23h50 : A fleur de peau 00h45 : Météo 00h50 : Zone inter-

16h30 : Questions pour un champion 17h00 : Bananes à régime forcé 18h00 : TV5MONDE, le journal 18h20 : L’invité 18h35 : Rumeurs 19h05 : Tout le monde veut prendre sa place 20h00 : Journal (TSR) 20h30 : Journal (France2) 21h00 : Destination réussite 22h00 : TV5MONDe, le journal

SI CE JOUR EST VOTRE ANNIVERSAIRE : Une année marquée par des rebondissements, des imprévus, mais sans jamais mettre en cause votre stabilité ou votre situation professionnelle; ce sont plutôt les sentiments qui évolueront. "Amour" cherchera son "toujours"! LES ENFANTS NES CE JOUR : Ils seront d'un tempérament calme et modéré dans leurs passions et leurs opinions. Ils s'engageront pourtant, révoltés par les extrémismes. Sensibles au sens de la justice, ils seront des amis sûrs et des partenaires fidèles.

au pays des

Suzanne
merveilles

Frustré de ne pas être titulaire Ben Arfa s’accroche avec Ziani
e nom de Karim Ziani a fait le tour des rédactions sportives de tous les médias français hier. En effet, l’international algérien a eu une altercation verbale avec son coéquipier Hatem Ben Arfa au cours de l’entraînement de la matinée de l’Olympique de Marseille à la Commanderie. Les deux hommes se sont échangés quelques mots face-à-face, avant que le défenseur nigérian Taye Taiwo ne les sépare. «Ce n’est pas grave. Tant qu’il n’y a pas eu de coups échangés, c’est bien. J’aime que les séances soivent vives. J’en ai même un peu rigolé», a dédramatisé l’entraîneur Eric Gerets lors de la conférence de presse qui a suivi l’entraînement.

L

Haddadj va-t-il tirer l’oreille à Hannachi et Aït Djoudi ?
Haddadj a promis à la radio de convoquer Aït Djoudi et Hannachi dans son bureau pour leur tirer les oreilles, après leur dispute de tayabet el hammam dans la presse. Je sens que ça va bien chauffer dans le bureau du président cette fois. Franchement, je donnerai cher pour assister à cette rencontre. Je suis même prête à payer ma place pour y entrer. Le top serait de devenir une petite mouche juste pour pouvoir me cacher sous le bureau de Haddadj ou sur son épaule et voir de mes yeux ce qui va se passer entre ces trois hommes. Vous croyez qu’il va les entendre séparément ou ensemble ? Vous imaginez la scène, s’il décidait de les recevoir au même moment ? Je ne suis pas sûre que le menu pharmacien soit capable de retenir Moh Chérif Hannachi et ses 100 kg si le président de la JSK venait à débarquer à Dély Brahim avec son kimono d’ancien karatéka. Il les écraserait tous les deux. Mais que va leur dire réellement Haddadj et que va-t-il faire d’eux ? Se contentera-til de les raisonner après qu’ils eurent tout dévoilé l’un de l’autre ? Dans ce cas, il aurait pu les appeler au téléphone pour avoir des hassanat, (voire de très nettes même !) sans faire tout ce cinéma à la… radio. Car celui qui veut faire du bien, il doit plutôt le cacher aux autres. Maintenant s’il veut faire crédible et marquer son passage à la tête de la FAF, Haddadj doit sévir sans pitié, en se basant sur ces graves accusations qui mériteraient largement l’ouverture d’une enquête. Les propos de Hemani aussi sont à prendre très au sérieux, si Haddadj veut faire les choses comme il se doit. Mais vous allez voir, les choses vont se calmer d’elles-mêmes dans les jours à venir et toutes ces gesticulations vont aller mourir dans le grand sac des affaires impossibles. Comme celles de Boussaâda, du match gagné par le CABBA à Bologhine la saison passée, ou encore de Khellidi. C’est pour cela qu’on désespère souvent dans ce beau pays.

ciait de bribes de temps de jeu. Dans le même temps, Karim Benzema, qui a le même âge, était plongé dans l’anonymat. Or, à l’âge de 18 ans et demi, alors que Gérard Houllier était entraîneur, c’est Benzema qui a émergé et gagné sa place, alors que Ben Arfa faisait du surplace. La saison dernière, sous le commandement d’Alain Perrin, Benzema est devenu titulaire, alors que Ben Arfa était confiné au statut de remplaçant, car il est reproché de ne pas défendre assez et d’être tactiquement indiscipliné. La frustration a fait naître une animosité de Ben Arfa envers Benzema, au point où ils ne se parlaient plus.

Les Marseillais donnent raison à Ziani
A cause de son mauvais caractère, Ben Arfa a eu des démêlés. A Lyon, il s’était violemment accroché avec Sébastien Squillaci (aujourd’hui au FC Séville). Au moins de novembre dernier, il s’était accroché avec Modeste M’Bami durant l’échauffement qui a précédé le match Liverpool-Marseille. Ne parlons pas de son refus d’entrer en jeu en deuxième mi-temps de la rencontre Marseille-PSG en signe de colère après sa non-titularisation. Tout cela fait qu’il est classé comme «fauteur de troubles». C’est pour cela qu’hier, tout le monde à Marseille, à commencer par ses coéquipiers, ont donné raison à Karim Ziani, surtout que ce dernier est exemplaire depuis le début de la saison. F. A. S.

Un tacle a tout déclenché
La cause directe de cet accroc est un fait de jeu au cours d’un match d’opposition entre l’équipe supposée être celle qui sera alignée ce mercredi au stade Gerland entre l’Olympique Lyonnais en 16es de finale de la Coupe de France et l’équipe constituée des remplaçants. Sur un terrain détrempé et rendu glissant par les intempéries, Ziani a taclé Ben Arfa et ce dernier ne l’a pas accepté en invectivant l’Algérien. Quelques instants auparavant, l’international français d’origine tunisienne avait bousculé Boudwijn Zenden, mais ce dernier n’a pas réagi. L’Algérien, lui, ne s’est pas tu.

Ben Arfa voulait jouer contre Lyon
L’incident, somme toute sans gravité, n’en est pas moins un de trop impliquant Hatem Ben Arfa, réputé pour être caractériel et psychologiquement fragile, en dépit de son talent incontestable. Vraisemblablement, le joueur a très mal pris le fait d’être remplaçant pour le match de mercredi, lui qui tenait particulièrement à le jouer puisque l’adversaire n’est autre que son ancien club, l’Olympique Lyonnais. Il était frustré de ne pas faire partie du onze rentrant à Gerland, lui qui a un compte à régler

avec les supporters de Lyon qui l’ont sifflé copieusement durant le match aller du championnat, le président Jean-Michel Aulas et… Karim Benzema.

Benzema lui a fait de l’ombre
En effet, un différend oppose les deux internationaux français depuis qu’ils jouaient ensemble à Lyon. Depuis son adolescence, Ben Arfa était considéré comme un futur crack, un talent pur qui allait devenir la star du football français. Il avait même été intégré à 17 ans dans l’effectif des seniors et bénéfi-

« Je souhaite beaucoup de succès à l’équipe d’Algérie »
Mehdi Lacen continue de briller dans le championnat espagnol puisqu’il est allé ramener avec son équipe Santander une belle victoire d’Andalousie face au FC Séville de Kanouté. « C’était une véritable prouesse et cela prouve qu’on est sur une courbe ascendante », nous a dit Lacen au lendemain du match. Le FrancoAlgérien n’a pas raté l’occasion de souhaiter bon courage à l’équipe d’Algérie. « Je souhaite aux joueurs beaucoup de succès, pas uniquement durant ce stage, mais aussi durant les matchs officiels. »

Lacen

«Je comprends la déception des téléspectateurs algériens»
Présentateur vedette des émissions de football sur Canal+, Hervé Mathoux est autant heureux de la commercialisation légale des cartes d’abonnement du bouquet Canal+ en Algérie que désolé que l’offre destinée aux Algériens n’englobent pas les chaînes Canal+ Sport et Sport+ et les émissions de football de Canal+. «Au cours de mon passage à Alger pour la cérémonie de récompense du meilleur footballeur algérien, j’ai été frappé par l’engouement des Algériens pour les émissions de sport du groupe Canal+, particulièrement les émissions sur le football. Je comprends donc parfaitement leur déception quant à leur impossibilité de suivre les championnats européens sur les chaînes qui leur sont proposées. Les droits de diffusion sont une question épineuse, en effet. Je n’ai ni la compétence ni les prérogatives de parler de ce volet qui me dépasse, mais la frustration que peuvent ressentir les sportifs algériens est compréhensible», nous a-t-il déclaré hier.

Mathoux

Suzanne Amokrane Suzanneamokrane@yahoo.fr

Après la qualification de Ghalem à l’USMB
ier, les dirigeants koubéens représentés par Merzak Touchi, le président, Mohamed Chaïb le manager général, et le secrétaire ont animé une conférence de presse au siège du quotidien El Moudjahid. L’objet de cette rencontre avec les journalistes était de dénoncer ce qu’ils considèrent comme une injustice à l’égard de leur club. « Celui qui a qualifié Ghalem à Blida a foulé aux pieds ses propres lois. La loi qui impose aux joueurs de signer pour au moins deux ans au mercato a été promulguée par la fédération », a déclaré Chaïb avant de s’étaler un peu plus sur la manière avec laquelle Ghalem a été qualifié à l’USMB. « La loi a été promulguée le 8 août puis rendue publique le

H

Kouba menace de recourir encore une fois au TAS
lendemain à travers le site de la fédération, alors que Ghalem a signé un contrat de 6 mois à Blida le 4 novembre. C’est un problème simple que la fédération a rendu complexe. D’ailleurs, le responsable de la commission des qualifications a démissionné après avoir su que Ghalem a été qualifié par la FAF. »

Chaïb : « On a déjà fait opposition »
Les dirigeants koubéens ne se sont pas contentés de dénoncer « l’injustice de la fédération qui s’acharne contre nous.» Ils ont déjà fait opposition au niveau de la commission des litiges présidée par M. Mecherara. « C’est la pre-

mière étape de notre démarche. Si nous récupérons notre bien, c’est bon, sinon nous suivrons la procédure normale pour être rétablis dans nos droits, car à Kouba nous avons horreur des injustices et nous ferons tout pour lutter contre », expliquera Chaïb sans parler du TAS.

« Face à Blida, on jouera sans gardien de but »
L’ancien capitaine d’équipe du RCK pense que « la décision de qualifier Ghalem à Blida est un acte de violence, surtout qu’elle survient à quelques jours du match RCKUSMB. Comment voulez-vous calmer les supporters dans ce cas ? » Pour Chaïb, « on va trouver un moyen de protester le jour du match, soit en boycottant la rencontre, soit en jouant sans gardien de but. »

Y. M.