Inauguration du Pôle Civique de FOSSES Samedi 24 novembre 2012

Monsieur le sénateur Messieurs les députés Monsieur le président du conseil régional Monsieur le président du conseil général Messieurs les présidents d’agglomérations Messieurs les Conseillers généraux Mesdames et Messieurs les Maires et conseillers municipaux, Monsieur le curé, Mesdames et Messieurs les représentants des corps constitués, des services de l’Etat, des syndicats intercommunaux, des associations professionnelles culturelles et sportives, Mesdames, Messieurs, chers collègues et amis. C’est magnifique. C’est simplement magnifique d’être réuni aujourd’hui, tous ensemble, avec nos différences, qu’elles soient territoriales, sociales, fonctionnelles, politiques ou culturelles, dans ce lieu hautement symbolique qu’on a pris l’habitude d’appeler le Pôle Civique de Fosses. Si vous êtes ici, si vous avez répondu présent à notre invitation, c’est que cet évènement, comme ce bâtiment, est aussi le votre. Tous ici, vous avez contribué, en partenaires, à ce projet qui a eu largement le temps de mûrir dans la tête de plusieurs générations de fossatussiens. Cela fait seulement plus de 30 ans que la Mairie et nombre de services à la population sont installés dans des locaux provisoires plus ou moins adaptés.

1

30 ans que les municipalités successives ont donné priorité aux équipements scolaires, périscolaires, sportifs et culturels afin d’accueillir nos enfants dans de meilleures conditions que dans de sombres préfabriqués et de répondre aux attentes et besoins d’une population qui est passée de 2 200 habitants en 1968 à 8 800 habitants en 1982. A ce propos, je vous invite à parcourir la magnifique exposition sur l’histoire contemporaine de Fosses, salle du Conseil Municipal. 30 années pendant lesquelles, des hommes et des femmes, élus et services ont construit et fait vivre des services à la population dans des conditions souvent précaires et clairement peu en rapport avec leur talent et professionnalisme. Force est de constater que sous ses aspects de baraque de chantier, cette Mairie pas comme les autres, que beaucoup ont souvent cherché pendant des heures, a été le témoin de milliers de réunions, rencontres, batailles politiques et débats citoyens, témoin des grandes décisions et projets qui racontent l’histoire contemporaine de Fosses. C’est dans ce monument de l’architecture préfabriquée, qu’il y a 4 ans déjà, grâce au formidable engagement de tous et particulièrement à la ténacité de plusieurs générations d’élus et d’agents, que Fosses est entrée de plein pied dans l’extraordinaire aventure du renouvellement urbain. Des élus et des professionnels qui ont su construire un vrai projet partenarial et convaincre l’Agence Nationale de Renouvellement Urbain de la nécessité de renouveler en profondeur son centre ville en mobilisant plus de 53 millions d’euro pour le financer. C’est donc après la disparition des derniers préfabriqués encore présents dans les cours d’écoles il y quelques années, qu’aujourd’hui le centre – ville profite à son tour d’une attention et d’un effort particulier avec le concours de l’ANRU et de l’ensemble des collectivités territoriales : Région IDF, Département du Val d’Oise, CCRPF. Avec le renouvellement du centre ville, c’est toute l’image de la ville qui est en train de changer :

2

- une offre de logements diversifiés et complémentaire pour un parcours résidentiel adapté, - de nouveaux commerces en veillant à la réinstallation des commerçants présents aujourd’hui sur le plateau qui exercent dans une copropriété vétuste et insécure, - et enfin un nouvel équipement de services publics moderne et fonctionnel. A ce sujet, les 4 000 m² de nouvel équipement de services publics, le Pole Civique aura couté un peu plus de 11 millions d’euros, financé à 67% par les partenaires, ce qui est une belle opération pour les foyers fossatussiens. C’est le résultat d’un travail acharné et la preuve de la justesse, de la légitimité de notre projet. Ce samedi 24 novembre 2012 représente une étape importante dans la reconquête d’une image positive pour la ville de Fosses et ses habitants, une date importante illustrant la dynamique en marche qui incarne le Fosses d’aujourd’hui et annonce le Fosses de demain. *** Je souhaite remercier ici tous ceux qui ont contribué à la création de ce projet citoyen. D’abord vous, les fossatussiens, pour votre persévérance pendant les nombreuses et interminables réunions de travail, ateliers urbains et autres espaces de concertation. Le Pôle Civique vous doit beaucoup et notamment le choix de son emplacement dans le centre ville. Je salue aussi votre patience pendant les travaux, je suis désolé de vous annoncer qu’il va falloir tenir encore un peu pour voir aboutir ce fabuleux projet. Je remercie l’Agence Nationale de la Rénovation Urbaine (ANRU) et son directeur Monsieur Pierre SALLENAVE pour avoir cru en notre projet. Un projet partenarial qui permet à Fosses de réparer ce qui s’est révélé être mal fait il y a un peu plus de 40 ans maintenant et ce sans trop tirer sur la fiscalité locale, sans faire payer directement la facture aux ménages Fossatussiens. Je remercie les élus et les services du Conseil Régional et la DRAC (direction des affaires culturelles) pour notamment leur aide apportée au projet de Médiathèque.

3

Je sais que du haut de la Région, il y a des yeux qui nous connaissent bien et qui nous regardent attentivement… merci. Je remercie Le Conseil Général du Val d’Oise et son président Arnaud BAZIN, ainsi que les présidents précédents, François CELLIER et Didier ARNAL, qui ont, tous les 3, su accompagner l’opération de Fosses même en ces temps financièrement si difficiles pour les départements. Je remercie l’ensemble des Maires de notre Communauté de Communes, la CC Roissy Porte de France, qui ont toujours unanimement apporté leur soutien à notre collectivité et particulièrement son président, Monsieur Patrick Renaud, sans qui ce projet serait resté dans les cartons. Je remercie la CPAM d’avoir trouvé les ressources nécessaires pour rester à Fosses… Je remercie la Mission Locale et la Maison de l’Emploi de s’être associé à ce projet. Je remercie les équipes de l’EPA Plaine de France, son directeur, Monsieur Damien ROBERT et son directeur précédent, Monsieur Hervé DUPONT avec lesquels nous partageons plus qu’une concession d’aménagement. J’ai une pensée amicale pour Eric de St SAUVEUR, directeur adjoint, qui nous a quitté trop tôt… Je remercie Paul LANDAUER, architecte et urbaniste de combat, infatigable militant du projet de Fosses, il n’habite pas Fosses, mais c’est un vrai fossatussien ! Je remercie Pierre Louis Falloci, architecte de grande qualité. Il a su transformer un programme d’une complexité folle en une œuvre architecturale à la hauteur de nos ambitions, qu’elles soient fonctionnelles, symboliques ou environnementales. Il a dessiné plus qu’un Pôle Civique, il a mis en espace notre projet politique, un projet où l’organisation et la gestion publique de notre territoire et des citoyens qui l’habitent se nourrit du lien social que tissent les solidarités et la connaissance des cultures. Les grands architectes se reconnaissent par leur capacité à dépasser la simple commande, leur capacité à nous embarquer dans le voyage de nos propres rêves, Monsieur FALLOCI est un grand architecte.
4

Un beau projet d’architecture est la rencontre entre une bonne maitrise d’ouvrage, un bon architecte et une bonne entreprise. Je remercie donc les équipes de l’entreprise CBC et ses co-traitants pour la qualité des ouvrages réalisés et la bonne tenue du chantier. L’entreprise CBC semble d’ailleurs tellement heureuse de travailler à Fosses qu’elle fait durer le plaisir dans la finition des derniers détails. Je remercie néanmoins l’entreprise de ne pas trop user de l’hospitalité fossatussienne… Je remercie le personnel municipal de la ville de Fosses, son collectif de direction et sa directrice générale des services, Madame Christine Bulot, pour leur engagement, leur professionnalisme et leur implication au quotidien. Pour arriver à ce magnifique résultat, vous avez su, en plus du travail quotidien que représente l’administration d’une ville de près de dix mille habitants, effectuer les taches nécessaires mais néanmoins colossales que sont la mise au point du programme fonctionnel de ce nouvel équipement de service public et le déménagement de l’ensemble des services de la Mairie, du centre social, de la bibliothèque, de l’école de musique entre autres. Avec mes collègues du CM, je vous vois quotidiennement à l’œuvre et je peux vous assurer, même évidemment si tout n’est pas parfait, qu’il y de quoi être fier et reconnaissant du service que vous rendez à notre population, surtout en ces temps de crise où le principe même de service public est constamment malmené. A mes collègues ici présents, mes complices, mes amis, je vous remercie d’avoir su prendre le risque de porter un tel projet, de votre confiance. Votre engagement au quotidien, en plus de votre vie professionnelle et familiale, demande beaucoup d’énergie et de sacrifices, c’est admirable. Merci. Enfin, je souhaite remercier ceux qui nous ont précédés. Je pense à Alain LACOMBE, maire de Fosses pendant 24 ans et aux équipes municipales qu’il a animées. Je pense évidemment à son alter égo, son premier adjoint, Patrick VENTRIBOUT, qui a suivi Alain pendant tous ses mandats et qui nous a quitté il y a peu. Sans Patrick la fête est aujourd’hui un peu moins belle.

5

A eux deux, ils ont posé les bases d’une gestion visionnaire de notre ville. Une façon de faire de la politique qui ne fait pas la une des journaux, une façon de faire de la politique comme heureusement beaucoup d’élus la font dans ce pays : sincèrement et honnêtement, en plaçant l’humain au centre de leur préoccupation. Nous leur devons beaucoup, nous leur devons d’être ici aujourd’hui devant vous, merci à eux deux… *** Vous le savez maintenant, l’ouvrage que nous inaugurons aujourd’hui n’est qu’une étape, certes importante, mais seulement une étape d’un projet de renouvellement urbain que nous allons devoir porter encore quelques années. Bientôt, les 3 tours de l’allée de la Tramontane seront démolies, suivra le centre commercial. Il ne faudra pas longtemps pour les mettre à terre tellement leur vétusté saute aux yeux. Nous ne les regretterons pas, surtout lorsqu’ils seront remplacés par des commerces et des logements dignes de ce nom. Vous me direz qu’il n’y a pas que le centre ville à FOSSES et vous aurez raison. La municipalité s’attache à porter son action sur l’ensemble de notre territoire communal. La ZAC de la gare est de nouveau en phase opérationnelle et le village pourrait accueillir un programme culturel structurant d’envergure intercommunal, dans les prochaines années. Comme vous pouvez le constater, les élus de Fosses ne chôment pas et savent emmener avec eux tous ceux qui, de droite comme de gauche, partagent la même ambition pour notre territoire. *** Je terminerai mon propos simplement. Avec mes collègues du CM de Fosses, je vous offre, à vous tous et particulièrement à vous, citoyens de Fosses, ce bâtiment. Il est à vous et il sera donc ce que vous en ferez. Faites en bon usage, usez-le, partagez le, faites que les projets, les débats et les décisions qui en sortiront dépassent la magnifique architecture de ce lieu et servent la construction d’une société riche de la différence des citoyens qui la composent. Merci.
6