Stricto sensu, le trekking ou trek est une randonnée à pied dans une région montagneus e.

La marche à pied permet de découvrir le monde à son rythme et favorise les rencontres. De par son faible impact sur l'environnement, elle semble répondre aux attentes d 'un nombre croissant de personnes soucieuses d'écologie et de développement durable. Trekking aux forêts de Tijuca Intégrée dans Rio de Janeiro, la forêt en raison de sa géographie particulière et de sa to pographie, a une caractéristique intéressante. En 15 minutes, vous pouvez quitter la jungle de béton de la ville pour vous retrouvez dans la jungle de la forêt de Tijuc a. Il est peut-être difficile d'imaginer une transition plus drastique. Mais c'est un fait, vous pouvez même prendre du temps pour atteindre les portes d'accès du par c forestier, mais une fois arrivé là, c'est le sentiment de liberté que vous allez res entir. Trilhes, cascades et lacs Le parc de forêt de Tijuca est vraiment une immense forêt dense où il est donc conseil lé de planifier son trajet à pied ou avec un guide expérimenté qui connaît bien l'endroit, et qui est familiarisé avec les aventures quotidiennes. Il existe des cartes indiquant les sentiers pavés et les sentiers rustiques, mais il ne faut pas oublier que c'est en fait une forêt très vaste. Il faut connaître le m eilleur moment pour y aller, jusqu'où vous pouvez aller en fonction du temps de la journée, faire attention, principalement si vous ne connaissez pas bien les trilh es. Il ne faut pas oublier que c'est la plus grande forêt urbaine du monde. Le site est trés visité par les randonneurs d'espaces verts, que ce soit par les deu x routes pavées que par les trilhes et aussi pour les touristes qui font des tours de jeeps par des routes asphaltées qui coupent à travers la forêt; ces derniers circu its sont proposés par des sociétés spécialisées. Parmi les nombreux points à visiter vous tr ouverez en particulier des cascades, des bâtiments historiques, des belvédères et des postes d'observation générale de la jungle elle-même avec de nombreux petits animaux q ui vivent librement dans la zone de forêt dense, des rivières, des cascades, des étang s, des points d'arrêt avec des tables et des terrains de jeux etc... Il s'agit de la plus grande forêt artificielle du monde. Elle est aussi la plus g rande forêt existante dans les zones urbaines. Elle se compose de trois grands ens embles de bois séparés par des routes qui permettent l'accès rapide et facile des quar tiers qui font frontières : Tijuca, Botafogo, le Jardin botanique, Gavia, Sao Conr ado, Barra da Tijuca, Jacarepaguá Grajaú, Vila Isabel, long River et Orange. Parmi ses nombreux points forts on note le barrage de la Solitude, Bom Retiro, l a Chapelle Mayrink, la Cascade Gabrielle, le Taunay Cascade (Cascatinha), l'Exce lsior, la Grotte Paul et Virginie et la Grotte Luiz Fernandes. Il s'agit d'une zone de loisirs pour lesquelles vous pouvez marcher, faire du vélo , passer en moto ou en voiture. L'observation à partir d'avions ou d'hélicoptères est autorisée, mais volant à basse altitude (moins de 300 m de hauteur). Escalades et pi que-niques sont autorisés. L'entrée des animaux domestiques (chiens, chats, chevaux, etc.) n'est par-contre pas autorisée. La Forêt de Tijuca est le deuxième parc national du Brésil, avec une superficie approx imative de 3300 ha (33 km ²). A la suite de la dévastation survenue dans les premiers siècles de la ville il est d ifficil de rencontrer des animaux. Cependant, il ya des insectes et des araignées de diverses espèces, des serpents, lézards, oiseaux, mammifères etc...

(Convoyage Départ à 9h à vore hôtel - Convoyage retour vers 15h). Déjeuner: Spécialités brési nnes (Feijoada, grillades, etc.). Itinéraires Secteur du Corcovado (Christ Rédempteur, Paineiras, Mirante Dona Marta). Secteur des Singes (Vue chinoise, table de l’ Empereur, Table ronde, Courbe de s marionnettes). Secteur de la forêt de Tijuca (Cascatinha, Cavernes...). Secteur Jacarepaguá (La Gorge de Mateus, Serra dos Pretos Forros, le barrage d es gitans). Un peu d'histoire

Préoccupé par les pénuries d'eau qui ont affecté la ville de Rio de Janeiro, D. Pedro II demanda de planter la forêt de Tijuca en 1861, ce qui est le premier exemple au B résil, de reconstitution de la végétation avec des espèces. Lorsque la ville a commencé à cr oître avec l'arrivée de la famille royale, les bois et les forêts environnants ont com mencé à être défrichés pour la plantation et ses bois ont été utilisés comme bois de chauffag t charbon de bois. Les plantations de café ont remplacé la forêt et les pentes des mon tagnes ont été dévastées. Quatre fois de suite, Rio de Janeiro a été punie par la sécheresse et la dévastation des forêts. Un projet fut lancé afin de faire son reboisement avec des espèces indigènes, a vant l'expropriation de 1854 des terres des ranchs et des fermes. Dans la première année, l'administrateur de la forêt a planté 13.500 plants. Malgré le travail peu techn ique et scientifique qui a été fait pendant de nombreuses années, en dépit de l'incompréhe nsion des organismes publics qui a supprimé les fonds, à la fin du siècle 90.000 arbre s auraient été plantés et une magnifique forêt est « née » qui aujourd'hui protège la ville Rio de Janeiro.