Prospective du travail mobile

1 . Chronos a eu la charge d’administrer le questionnaire et d’interpéter ces résultats.Introduction Le travail s’impose comme le «driver» le plus conséquent des mobilités. Si en moyenne en France. On y observe qu’un nombre significatif de travailleurs développent déjà des stratégies rassemblées sous la dénomination de «travail mobile». les collectivités et les entreprises. Dit autrement.0 a été réalisée dans le cadre d’un chantier conduit par Atos. Elle a été cofinancée par Oséo. le travail connaît une mutation profonde que nous avons eu l’occasion de souligner dans l’étude Wite 2. TelecomParisTech. Dans le même temps. Citica et Chronos.0* présentée dans ce document. Cette tendance est une opportunité pour les trois grands protagonistes : les travailleurs. *L’enquête Wite 2. on ne pourra plus penser les mobilités sans penser le travail. il compte pour 45% des kilomètres parcourus et pour l’essentiel des dysfonctionnements des transports motorisés. le travail ne représente que quelques 25% des motifs de déplacement.

sociabilités. révèlent des tendances et ne peuvent être considérés comme représentatifs de l’ensemble des travailleurs. 2 . instrumentations et maîtrise des usages –.Finalités & Méthodologie Une réflexion prospective sur la base d’une consultation en ligne 533 répondants à un questionnaire très circonstancié et centré sur les pratiques numériques du travail (janvier 2012) Les cinq axes explorés – localisation. temporalités.

à distance. ni l’autre 3 ...Le travail dans tous ses états Des travailleurs déjà mobiles (connectés. 42% 12% 17% 12% 58% ? ? ? @ ? ? @ ? ? @ @ TAXI Nomade et télétravailleur ? TAXI ? Qui sont-ils ? Nomade seul 24% 29% 24% @ 24% Télétravailleur seul Ni l’un.) dont presqu’une moitié s’identifie comme «nomade» et/ou «télétravailleur». en mouvement. en ligne.

équilibrage territorial… économie) 2 3 4 . analyses et opportunités 1 Le travail mobile procède D’un modèle de productivité en rupture Des excès de transport domicile-travail D’une transformation des rythmes du quotidien (travail = 25 % des motifs de déplacements et l’essentiel des dysfonctionnements) Le travail mobile révèle Une autonomisation des pratiques Un brouillage des frontières entre travail et hors travail Une agilité générale des pratiques… servies par le «numérique ambiant» Le travail mobile recèle des opportunités Pour le travailleur (qualité de vie. sociabilité… économie) Pour l’entreprise (productivité… économie) Pour la collectivité (environnement.Postulats. transports.

relationnel) 5 . espace. mais s’approprie déjà le numérique • L’ «hypermobile indépendant» traduit l’émergence d’un statut d’indépendant. «agile» à tous égards (temps. La figure traditionnelle du travail normé dans le temps et dans sa localisation au lieu principal du travail («le travailleur sédentaire») est battue en brèche par trois autres grands types : • Le «mobile occasionnel» reste proche de ces normes.Les tendances du travail mobile (1) Une typologie (page suivante) a été construite sur des indicateurs d’agilité (voir page 17). très «numérisé». nomade mais fortement centré sur le domicile • La figure la plus pionnière est celle de l’«hyperagile».

Les tendances du travail mobile (2) L’hyperagile. Le travailleur sédentaire Le mobile occasionnel L’hypermobile indépendant L’hyperagile 6 . pionnier du travail mobile de demain : une forte mobilité et une intensité des usages des outils nomades et de leurs diverses fonctions.

5% 41.5% 43% 53.5% 35% 41% ger d’entreprise» ou «à changer 41% de do35% passent à 59.5% 25% 25% 25% La demande de travail mobile est très 41.Délocaliser le travail ? (1) Pour être plus près du travail… 23% 23% « Songent à changer d’entreprise » 17. ces 37% en moyenne 17.5% 43% 23% 14. 53.5% 17.5% 14. Au total.5% 18% 18% 7 53.5% 25% 41. Soit que les 35% travailleurs 41% «songent à chan35% 41% micile».5% 17.5% 43% 43% .5% 41.5% « Songent à changer de domicile » 18% 14.5% 18% 18% + 1h de trajet 14.5% 53.5% 23% 23% 41.5% lorsque le répondant déclare une heure de trajet ou plus par jour.5% + 1h de trajet largement le résultat d’une insatisfaction dans l’équation domicile-travail.5% 14.

5% 35% 35% 35% 35% 35% 41% 41% 41% + 1h de trajet 23% 23% 23% 41.5% 41.5% 41.Délocaliser le travail ? (2) Pour travailler à distance 17.5% 17.5% 53.5% 14.5% 25% + 1h25% de trajet 25% 25% 25% 25% « Songent à s’éloigner de l’entreprise » 17.5%) se déclarent prêts à travailler à distance.5% 17.5% 17. 41. mais 57% parmi ceux effectuant plus 23% d’une heure de déplacement.5% 25% 17.5% 18% 18% « Ne songent ni à l’une ni à l’autre option » 8 53.5% 53.5% 14.5% 43% 43% .5% Près de la moitié des répondants (46.5% 35% 41% 41% 41% 43% 43% 18% 18% 18% 35% 53.5% 53.5% 53.5% 23% 23% 14.5% 14.5% 17.5% « Songent le faire en restant proches de l’entreprise » 41.5% 41.5% 41% 43% + 1h 43% de trajet 14.

Dispersion des localisations et désynchronisation du travail • La dispersion des localisations du travail est considérable. 37% du temps de travail est déclaré hors siège principal du travail. Un seul chiffre : 63% des répondant déclarent travailler au moins une fois par semaine le soir 9 . Le domicile domine pour le travail exogène mais d’autres lieux s’imposent progressivement • La désynchronisation du travail est manifeste.

fournisseurs 8% Travail en extérieur (chantier.) 14% Dans les transports eux-mêmes 7% Depuis des espace pro en accès libre Au moins une fois par mois 13% Dans un hôtel 10 . partenaires. etc. marché.Où travaille t-on ? Au moins une fois par semaine 36% Depuis le domicile 10% Dans des lieux publics 21% Chez des clients.

5% 11 .5% Habituel 16.5% 16.Désynchroniser le travail ? Répartition du temps de travail Les temps de travail («toujours ou presque») 77% ? ? 63% Entreprise 20.5% 20.5% 63% En congés & RTT 62% 36% 63% 63% Occasionnel 20.5% Autres Aux horaires usuels 63% Le soir (au moins 1 fois/semaine) 77% 63% 41% 41%77% 62% 62% 62% Les week-ends & jours fériés 36% 36% 36% 10.5% 16.5% 63% 20.5% Domicile 16.

Autre travail. autres outils. autres usages BYOD (Bring your own devices) 75% › équipement personnel Les outils du travail mobile 65% 65% 65% Ordinateur de bureau 71% 71% 71% Ordinateur portable 92% › équipement employeur Travail en mobilité 65% 65% 71% 71% 82% › équipement mobile 37% 13 37% 37% Smartphone 11% 11% 11% Tablette .

les forts usages des réseaux sociaux. collègues. son usage professionnel hors des locaux de l’employeur vaut pour 82% des répondants. • Autre dimension du communautaire à distance. encore. Quant au téléphone mobile. clients. sans oublier l’universel e-mail. fournisseurs et pairs… 14 . 82%.Nouvelles sociabilités : le communautaire à distance • Le signe le plus manifeste de ce travail connecté mais désynchronisé sont les 54% de travailleurs déclarant un usage de l’agenda partagé. des messageries et des web conférence. se déclarent en contact tous les jours ou presque avec hiérarchie.

Les sociabilités du travail Les outils 66% des échanges usuels 18% 96% Ne téléphonent jamais pour le travail en dehors des locaux de l’employeur. @ @ @ … … @ … 66% …… … 8% 51% 66% 66% Email (tous les jours) 66% 18% 96% 66% 96% 96% 96% % 51% 25% 51% 51% 25% 51% Messagerie instantanée (tous les jours) 54% … … 9 15% 54% 15% 54% 54% 54% 15% 25% 51% Agenda partagé (tous les jours) 6% 33% 16% 33% 33% 54% Visioconférence (tous les jours) 16% 33% 15 .

29% Via les réseaux sociaux 30% f 30% Via le partage de doc 29% 32% 32%30% Via la web conférence 82% 32% f 16 . collègues. clients…) tous les jours ou presque.30% Les sociabilités 32% du travail 82% 82% Utilisation d’applications f professionnelles d’échange 29% Sont en contact avec le réseau d’entreprise (hiérarchie.

domicile. hiérarchie. byod…) L’agilité relationnelle (contacts réseau. qui évoluent dans le même sens au gré de l’intensité des pratiques du travail mobile : 1 2 3 4 5 L’agilité temporelle (désynchronisation. immédiateté…) L’agilité spatiale (partition siège. clients…) L’empowerment (autonomie. collègues. des applications. ailleurs…) L’agilité numérique (mobilisation des outils. multitasking. bricolage…) 17 .Les agilités du travail mobile Des indicateurs corrélés.

Empowerment Empowerment Empowerment Empowerment Le travailleur sédentaire Agilité Agilité relationnelle relationnelle 100 100 Agilité Agilité temporelle temporelle Le mobile occasionnel Agilité Agilité relationnelle relationnelle Empowerment Empowerment Empowerment Empowerment Les agilités du travail mobile 100 100 Agilité Agilité temporelle temporelle 100 100 100 100 Agilité Agilité temporelle temporelle Agilité Agilité Agilité numérique Agilité numérique numérique numérique Agilité Agilité temporelle temporelle Agilité Agilité Agilité numérique Agilité numérique numérique numérique Empowerment Empowerment Empowerment Empowerment 100 100 Agilité Agilité temporelle temporelle 100 100 Agilité Agilité temporelle temporelle ité Agilité ité érique Agilité numérique érique numérique Agilité Agilité relationnelle relationnelle Agilité Agilité relationnelle relationnelle Empowerment Empowerment Empowerment Empowerment L’hypermobile indépendant L’hyperagile 100 100 Agilité Agilité temporelle temporelle Agilité Agilité relationnelle relationnelle 100 100 Agilité Agilité relationnelle relationnelle Agilité Agilité temporelle temporelle ité Agilité ité érique Agilité numérique érique numérique Agilité Agilité relationnelle relationnelle Agilité Agilité relationnelle relationnelle 18 .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful