Communiqué de presse

Festival RussenKo : Le Kremlin-Bicêtre à l’heure des cultures russe et russophones (Janvier 2013)
Le Kremlin-Bicêtre, le 29 Octobre 2012 - Et de 4 ! La Ville du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne, IDF) vous donne ème rendez-vous les 25, 26 et 27 janvier 2013 pour la 4 édition de son Festival RussenKo. Manifestation incontournable offrant à voir la Russie d’aujourd’hui dans ce qu’elle a de plus créatif, cette édition ne déroge pas à ce qui fait la marque de fabrique du Festival, à savoir proposer un foisonnant programme entre théâtre, cinéma, arts plastiques, photographie, littérature, musique et tables rondes. Une programmation éclectique et exigeante à vivre, que l’on soit grand ou petit, dans un format convivial autour de projections, de concerts, de spectacles et de rencontres. Pour découvrir les temps forts et nouveautés de cette nouvelle édition, suivez le guide ! On commence par la première rétrospective en France du photographe Igor Moukhin. Considéré comme l’un des plus grands photographes russes contemporains, Igor Moukhin a exposé dans le monde entier. Reprenant à son compte l’école de New York et de façon plus générale celle de l’école de la rue, l’accent est mis ici sur sa traque en noir et blanc de tous les signes de la vie nouvelle dans des portraits de rue pris sur le vif. Placée sous la houlette du commissaire d’exposition, photographe et critique d’art Christian Gattinoni, cette première rétrospective d’Igor Moukhin débutera le 25 janvier pour l’ouverture du Festival RussenKo et se prolongera jusqu’au 24 février. Elle rassemblera 62 photos grand et moyen formats. On poursuit avec la venue pour la première fois en France de l’artiste-plasticien urbain P183, dit « Le Banksy russe » qui investira différentes rues du Kremlin-Bicêtre avec ses graffs et pochoirs urbains. Fruits d’une personnalité artistique révélée en marge des écoles et institutions artistiques, les performances, fresques et installations de P183 sont une revendication d’un « art social » en même temps qu’une réinterprétation de l’espace qui l’environne. L’art urbain sera également présent sur l’exposition « Street Art, parcours croisés » qui rassemblera des œuvres de P183 et Nebay, graffeur kremlinois dont le nom a circulé en lettres calligraphiées jusqu'en Russie sur des chantiers, des parkings, des gares désaffectées, après une tournée menée de Moscou à Vladivostok Autre nouveauté cette année, « Le RussenKo des enfants », une programmation entièrement dédiée au jeune public ! Au programme, des compagnies d’art de la rue (Compagnie Girafe Royale, les Klownkoffs), des lectures de contes, le théâtre de marionnettes de Samara avec le spectacle La princesse qui sautille, ainsi que deux films d’animation (Les cygnes sauvages - 1962 et La Reine des Neiges – 1957), tous deux inspirés de contes de Christian Andersen. Enfin, une exposition et des ateliers participatifs animés par l’artiste-plasticienne de Samara, Oksana Stogova, inviteront les enfants à faire le lien entre la littérature et les cinq sens. Enfin, le dimanche 27 janvier aura lieu à la médiathèque l’Echo, « Ombres et lumière », un atelier autour de l’album bilingue russo-français d’Alexandre Rodtchenko, Animaux à mimer (Édition MeMo, La Collection des Trois Ourses). Côté écran noir, RussenKo proposera un cycle dédié à la famille, aux liens qui unissent, à ceux qui déchirent. Une vision très personnelle de la complexité des relations qu’entretient la société russe avec ses proches : parents, enfants, maris et femmes. Avec Alexandra (2009, Russie-France) d’Alexandre Sokurov, Enterrez-moi sous le carrelage (2008, Russie) de Sergei Snejkine, La Parentèle (1981, URSS) de Viktor Merejko, La Noce (1999, Russie) de Pavel Lounguine, Loin de Sunset Boulevard (2005, Russie). Les films seront présentés par Korinna Daniélou (Directrice artistique du Festival russe VOICES), Jacques Simon (Président de l’association Kinoglaz et spécialiste du cinéma russophone) ou encore par Igor Minaev réalisateur de Loin de Sunset Boulevard. Une des plus grandes actrices de sa génération en Russie Svetlana Kriouchkova sera également présente pour présenter deux films : Enterrez-moi sous le carrelage et La Parentèle.

Côté scènes, RussenKo 2013 présentera Les Jeunes Filles, pièce de théâtre extrait d’une nouvelle de Ludmila Oulitskaïa et qui fait la part belle aux thématiques de prédilection de l’écrivain russe : l’éveil de la féminité, les premières amours, l’entrée dans l’âge adulte. Théâtre-laboratoire d’innovation et de création artistiques, le Théâtre SamArt de la Ville de Samara a reçu à plusieurs reprises le prestigieux prix des « Masques d’or ». Sa compagnie est réputée et appréciée pour la sobriété de son jeu et sa fidélité aux textes qu'elle interprète. Ludmila Oulitskaïa est l’une des plus grandes romancières russes actuelles, elle était l’invitée du Festival Russenko 2012, et a reçu en 2011 le Prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes. Côté musique, RussenKo consacrera une partie de sa programmation au compositeur russe Edison Denisov. Ekaterina Kouprovskaia-Bruggeman, son épouse, bibliographe animera une conférence sur le célèbre compositeur contemporain tandis que le violoncelliste Fedor Roudine, petit-fils d’Edison Denisov, donnera un concert de musique classique et contemporaine. Par ailleurs, Le festival RussenKo accueillera la chorale de jeunes garçons de la ville de Togliatti, créé en 1994 et de nombreuses fois primé. Côté musiques actuelles, RussenKo fera venir the Retuses, l’un des meilleurs jeunes groupes russes, selon Time-Out – appréciés et estimés pour leur folk acoustique mélancolique et mélodique. Du côté des tables rondes, notons « Liberté, citoyenneté et internet en Russie » animée par Ziad Maalouf de l’Atelier des médias sur RFI à laquelle participeront le bloggeur activiste Drugoi (sous réserve), Mikhail Fishman ancien rédacteur en chef de Newsweek Russia, journaliste politique et auteur d'une émission à Dozhd' ; la journaliste Manon Loizeau (sous réserve) ; Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l'Est & Asie centrale de Reporters Sans Frontières ; ainsi que le sociologue Alexandre Bikbov, spécialiste des réseaux sociaux en Russie. Cette table ronde s’intéressera à la place des nouvelles technologies et des réseaux sociaux dans le débat politique en Russie, et plus particulièrement à la lumière des élections présidentielles russes de 2012. La table ronde « L’art et la rue » montrera – à la lumière de la condamnation des Pussy Riots à deux ans de prison ferme pour leur « performance » dans la Cathédrale du Saint Sauveur – à quel point la question de la présence de l’art dans la rue pose problème aujourd’hui en Russie. Elle sera animée par Bahia Allouache, journaliste reporter (RFI, Radio Nova, France Culture) et réunira Igor Moukhin, P183, Boubacolorz, (danseur et chorégraphe hip hop) et Nebay (graffeur). Enfin, notons une table ronde « Regards croisés des citoyens russes et français » animée par Jean Radvanyi (Centre franco-russe de recherche en sciences humaines et sociales de Moscou), en présence d’Alexandre Drozdov (Fondation Eltsine), et de Vladimir Kolosov (Institut de Géographie de l’Académie des Sciences de Russie). Enfin, côté littérature, les 4èmes Journées littéraires russes et russophones investiront la nouvelle médiathèque L’Echo de la Ville du Kremlin-Bicêtre. Placées sous le thème « « Récits d’Histoire / Récits d’histoires », elles réuniront des éditeurs, des traducteurs ainsi que des écrivains russes et français. Parmi ces derniers, certains ont voyagé à bord du Transsibérien à l’occasion de l’Année croisée France-Russie 2010 parcourant la Russie de Moscou à Vladivostok. Rencontres, dédicaces, lectures, tables rondes sont au programme. Avec notamment Maylis de Kerangal pour son journal de bord, Tangente vers l’Est (ed. Verticales) ; Christian Garcin pour Les nuits de Vladivostok (à paraître chez Stock en janvier 2013) ; une rencontre avec Olivier Rohe et les lycéens kremlinois autour de « Ma dernière création est un piège à taupe » (ed. Inculte) ; une rencontre avec Vladislav Otrochenko, Mes treize oncles, Verdier 2011 ; une table ronde : "comment traduire l'âme russe" avec Sophie Benech, traductrice de Ludmila Oulitskaia, Bernard Kreise, traducteur de Pavel Sanaiev et Paul Lequesne, traducteur de Stakhov. Sans oublier des dégustations de gastronomie russe et plein de surprises encore ! Nous vous donnons rendez-vous fin janvier au Kremlin-Bicêtre ! Festival RussenKo 4 édition : Spectacles, projections, expositions, concerts et rencontres autour des cultures russe et russophones. Un festival organisé par la Ville du Kremlin-Bicêtre dans le cadre de la coopération avec le district de Dmitrov et en partenariat avec la Région et la Ville de Samara, ainsi que l’Alliance Française de Samara. Les 25, 26 et 27 janvier 2013 – Dans plusieurs lieux de la Ville du Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne (IDF) – Pass à partir de 5 €. www.russenko.fr Contact Presse : clara@morenoconseil.com / 06 12 56 70 07 Visuels disponibles sur demande. Légendes, de haut en bas : affiche du Festival, photo d’Igor Moukhin, The Retuses, installation de Pavel P183 dit Le Banksy russe, Les Jeunes Filles (compagnie SamArt), visuel du film Alexandra, visuel du film Enterrez-moi sous le carrelage
ème

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful