BRIGADE DE TRANSMISSIONS ET D’APPUI AU COMMANDEMENT

Sommaire
Page 1 : Le 40e RT récompensé par TIM

Le

récompensé par TIM

C

ette année, le 40e RT s’est encore distingué lors du concours de Terre information magazine (TIM).

Page 2 : Le 48e RT, sportivement ! Page 3 : Le « ch’ti » raid au 41e RT Vigipirate au 53e RT FOB Surobi au 28e RT Page 4 le saviez-vous : « 14—18 l’héritage inattendu de la Grande Guerre »

Comme l’an dernier, le régiment a remporté le prix prestige de l’unité de l’armée de Terre ayant le plus participé. Cette récompense, un tableau réalisé par Madame Isabelle MAURY, peintre aux Armées, représente 2 Légionnaires fixant l’antenne d’un poste radio porté par un 3e. Le hasard fait que le thème de cette œuvre s’inscrit pleinement dans le cadre du 70e anniversaire de l’arme des transmissions.

Le prix prestige 2012 de TIM Le « 40 » a en outre gagné les 1e, 3e, 5e et 7e prix réservés aux sections et le premier prix destiné à la réserve. Les lots se répartissent de la façon suivante : 25 places pour un week-end touristique à Paris ; 25 appareils photos ; 25 survêtements de marque ; 25 ouvrages sur le char Leclerc et enfin, pour le prix « réserve » : 15 maquettes du VBCI. La délégation du 40e RT à Paris C’est ainsi que les adjudants-chefs ALBELDA, JACQUIN et BONNARD, le sergent-chef CHOQUET et le caporal ® BRAUNSHAUSEN, accompagnés du lieutenantcolonel LEROY, commandant en second du régiment, sont allés recevoir les prix tant convoités dans le cadre prestigieux de l’école militaire de Paris. LCL LEROY
BTAC Info n°53 février BTAC Info n° 59 octobre 2012

Vie de la brigade
Le 48e RT, sportivement !

L

Le XV DU PACIFIQUE au 48e RT Du 48 et de l’ovalie.

e 25 septembre « le XV du Pacifique » est revenu aux sources, au 48e, où il a été créé, pour fêter son 5e anniversaire. L’ADC ® Alexandre FILIMOEHALA, ancien du régiment, a été l’un des principaux instigateurs de ce projet qui regroupe aujourd’hui 300 joueurs Polynésiens des armées. Ils reprennent les valeurs et les traditions du bataillon du Pacifique au travers de chants, de danses guerrières et du fameux hakka présenté au président de la République, sur les Champs Elysées, le 14 juillet 2011.

A

u mois d’août le CCH Erwan GELY, moniteur E²PMS au 48e RT, a participé, avec l’équipe de France au championnat du monde militaire de rugby à 7, à Denver aux Etats-Unis. La France s’est inclinée en finale face à l’équipe Britannique essentiellement composée de joueurs Fidjiens (dans le cadre du Commonwealth).

Le CCH Erwan GELY

Deux Agenais au Danemark

D
Nos « orienteurs »

eux sous-officiers du 48 ont participé au 45e championnat du monde militaire de course d’orientation, cet été, à Aalborg au Danemark.

Après un stage avec l’équipe de France en Belgique, L’ADJ Igor DANIEL et le SCH Philippe BENACEK ont concouru successivement aux épreuves moyenne et longue distances. Ils ont respectivement décroché les 88e et 65e places du classement individuel, et les 17e et 19e places par équipe.

Concours hippique du CSA 48e RT
a 22e édition du concours hippique national de sauts d’obstacles a eu lieu en août à Agen. Le CSA du 48e a ainsi réuni près de 600 cavaliers professionnels et amateurs pour s'affronter à travers les 23 épreuves qualificatives pour les championnats de France de la fédération française d'équitation. Le président du club, le CBA Patrice LAMOTE et le chef de la section équitation, le CNE (ER) Serge DAVY initiateur de l'épreuve, ont obtenu le soutien des organismes publics et de plus de 40 sponsors pour permettre une nouvelle fois la réussite de cette magnifique prestation. Saut à 1,35 mètres ADJ LOPEZ
BTAC Info n° 59 septembre 2011 BTAC Info n°49 octobre 2012 .

L

Vie de la brigade
Le Ch’ti raid au
e 41e RT a organisé le 04 octobre, son premier raid dans la région de Douai. Le « Ch’ti raid des uniformes » a rassemblé 18 équipes de 3 concurrents du régiment et d’organismes militaires de la région du Nord. Deux, Deux... 12 kms de run & bike Ce raid aventure multisports d’une distance totale de près de 65 kilomètres était composé de VTT (35 kms), de run & bike (12), de trail (11), de canoë (1,5) et de course d'orientation (4 topo). Les participants ont pu mesurer la difficulté de cette épreuve et ont apprécié l’organisation sans faille de l’ADJ David DUEZ et du bureau des sports du « 41 ». CNE KLAUDER u 3 au 12 septembre, le 53e régiment de transmissions a participé à l’opération VIGIPIRATE en Ile de France. Sous les ordres du capitaine THOMAS, cette unité de type PROTERRE 2, alors en alerte, a été déployée pour renforcer le dispositif sur Paris dans le cadre des jeux paralympiques et ainsi accomplir la surveillance des accès à Eurodisney et la sécurisation des vols en partance ou en provenance de Londres sur l’aéroport de Roissy-Charles-De-Gaule. De leur propre aveu, nos soldats ont apprécié le caractère concret de cette mission et le Ravivage de la flamme sous l’Arc de Triomphe contact avec la population. Ils ont pu mesurer l’importance de l’image de leur état de militaire au service de la Nation, soulignant l’exemplarité qu’ils doivent montrer dans leur tenue, leur comportement et leurs actions. ADJ CINTAS

L

D

Vigipirate au

Le Mont Saint-Michel !

Rétrocession de la FOB SUROBI

L

e 31 juillet , le colonel HABEREY, chef de corps du Battle Group Wild Geese a remis les clés de la base avancée (FOB) Surobi au lieutenant colonel HUSSEIN (ANA).

Les hymnes nationaux français et afghan ont résonné lors de la descente puis de la montée des couleurs des deux pays. Après ce moment de solennité, le général HAUTECLOQUE RAYSZ s’est adressé aux soldats français et afghans et a tenu à saluer l’ambition et le niveau atteint de la 3e brigade de Le CNE SERPAULT l’armée nationale afghane (ANA) menée par le général BARAKATULLAH. Français et Afghans ont ainsi célébré ensemble cet événement majeur qui illustre de manière concrète la montée en puissance et l’autonomie acquise par l’ANA, ainsi que le succès du processus de transition. Fait marquant dans ce transfert : la rétrocession du poste de garde sur le Mont Saint -Michel. Ce site, dominant la base avancée de Surobi et l’ensemble du district, est un point clé dans le dispositif de sécurité des éléments de la FOB. Position française depuis 2008, la base avancée de Surobi était la dernière emprise française dans le district du même nom après le transfert des COP Uzbeen le 30 juin et du COP Anjiran le 16 juillet dernier. Elle sera désormais entièrement gérée par la 3e brigade ANA, et tenue par le kandak 31. CNE SERPAULT
BTAC Info n° 59 octobre 2012

Le saviez-vous ? saviezUn héritage inattendu de la Grande Guerre...

O

n connaissait les dégâts faits par la Grande Guerre parmi les gloires sportives de l'époque, mais beaucoup moins son rôle dans la diffusion du sport en France. C'est au départ pour remonter le moral des troupes entre deux assauts que de jeunes cadres pédagogues, reprenant l'initiative de quelques soldats, eurent l'idée de recourir au sport. Pour les Poilus, souvent issus du monde rural, ces séances - bien plus ludiques que les manœuvres - furent l'occasion de toucher pour la première fois un ballon de foot ou de rugby. Parfois de découvrir l'idée même du sport aux côtés de leurs frères d'armes britanniques ou américains. Le sport se mit aussi directement au service de la guerre à travers les épreuves de lancer de grenades, l'action des Corps francs ou celle des groupes de Chasseurs cyclistes. 14-18 contribua de plus à l'éclosion du sport féminin et du handisport, né pour gérer les séquelles laissées par l'effroyable conflit. Que cette longue période de souffrance ait permis au sport de conquérir les couches populaires est un des plus surprenants héritages de la Première Guerre mondiale. L'École de Joinville, formatrice de moniteurs d'éducation physique, fit office de creuset pour sa propagation. Michel Merckel, professeur d'éducation physique et sportive, a pratiqué la compétition avec une certaine réussite en athlétisme, cyclisme, hand, judo, rugby, voile et volley. En s'appuyant sur les journaux de tranchées, les carnets de Un livre à découvrir ! Poilus et les courriers partis du front, il montre comment « 14M. Merckel 18 » a servi de tremplin au sport moderne français.

e BTAC info a trouvé sa place parmi les nombreux outils de communication. Publié exclusivement de façon dématérialisé, mensuellement, sur le site Intraterre de la BTAC, sa seule ambition est de montrer simplement la vie de la brigade et de donner quelques informations utiles à tous et pour tous. Aujourd’hui, votre bulletin est consulté en moyenne par

L

Numéro vert pour la solde

520 personnes par mois. Soit 10.6 % de la population de
la brigade. C’est bien et peu à la fois ! D’autant qu’il est également diffusé hors de nos unités. Ce média existe pour

vous ; n’hésitez donc pas à exprimer

votre contentement ou non, et surtout vos propositions. Il existe aussi

par vous ; venez donc y faire partager vos

articles, vos témoignages, votre expérience, vos anecdotes, vos informations ... Dans tous les cas : adressez vous à votre officier communication information régimentaire. Merci de venir lire et relire, mais également de faire découvrir, au plus grand nombre, votre BTAC Info ! Merci de votre fidélité !
Directeur de la publication : GBR WASIELEWSKI, rédacteur en chef : CNE CORBEIL

Donnez votre avis !!

.

BTAC Info n°59 octobre 2012

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful