You are on page 1of 4

LES 7 MISSIONS DE LA DIRECTION DU BUDGET

Une vocation profonde : proposer une stratégie soutenable des finances publiques et agir
dans ce cadre pour des politiques publiques performantes.

1ÈRE
MISSION : PROPOSER UNE STRATÉGIE GLOBALE DES FINANCES PUBLIQUES INSCRITE DANS LE LONG
TERME
Approche proposée par la DB : « Toute administrations publiques » (APU)
Pour cela a été crée par le Gouvernement le Conseil d’orientation des finances publiques
(Cofipu)

Mission du Cofipu : Organiser la concertation entre tous les acteurs qui partagent la
responsabilité des comptes publics. (Etat, Collectivités locales et organismes de sécurité
sociale)
Secrétariat assuré par 3 autres directions : la direction générale du trésor et de la politique
économique, la direction de la Sécurité Sociale et la direction générale des Collectivités
locales.
Volonté d’élargir et de renforcer les capacités
Capacités d’analyse sur les dépenses sociales et les finances des collectivités territoriales
 Analyse consolidée de l’ensemble des finances publiques
Capacité d’analyse sur les dépenses fiscales (en partenariat avec la DLF : Direction de la
législation fiscale)
 Définition et suivi de la stratégie fiscale et donc aux prélèvements obligatoires
 Meilleur pilotage du besoin de financement des administrations publiques et de
l’élaboration de la programmation à moyen terme à la préparation des PLF et de loi de
financement de la Sécurité Sociale.

2ÈME
MISSION : ÉLABORER UNE PROGRAMMATION DOCUMENTÉE POUR METTRE EN ŒUVRE CETTE
STRATÉGIE
Cette mission couvre l’ensemble des administrations publiques.

la direction participe ou anime les travaux suivant :
 Le programme de stabilité
 La révision générale des politiques publiques
 La programmation à moyen terme (PMT)

Analyse des politiques publiques :
- Fonction d’analyse stratégique des différentes politiques publiques, qui se
traduit par des propositions de réformes structurelles
- A pour vocation d’ être largement renouvelée et enrichie dans le cadre de la
révision générale des politiques publiques (RGPP)

Le pilotage de la RGPP :
- Contribution aux travaux des différentes équipes d’audit, par ses analyses, sa
capacité de chiffrage et d’expertise, ses propositions de réforme
- Traduction budgétaire des orientations et pistes de réforme qui seront dégagées
- Suivit de la mise en œuvre des réformes
Responsable de la mise en œuvre du budget pluriannuel :
- Prépare chaque année une programmation à moyen terme (PMT) : propose
aux décideurs publics une programmation des finances publiques sur trois ans,
détaillée par mission et par programme et distinguant les dépenses de
personnel (ossature du budget pluriannuel)
- Responsable de la bonne mise en œuvre d’un budget pluriannuel sur trois
ans (fixation de plafond de crédits par mission -> plus de visibilité pour
conduire aux réformes donc permet d’ assurer la cohérence des choix sectoriels
avec la trajectoire d’ensemble des finances publiques)

3ÉME
MISSION : VEILLER À CE QUE LA BUDGÉTISATION ANNUELLE SOIT COHÉRENTE AVEC LA
PROGRAMMATION ET RÉPONDE À UNE LOGIQUE DE PERFORMANCE
En particulier, dans le cadre de l'élaboration du projet de loi de finances (PLF) et de la
participation à l'élaboration du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS)

 Relation avec les ministères transformés : Davantage sur le mode du dialogue et de
l’appui technique (les ministères dans le cadre de la LOLFont des marges de
manœuvre accrues dans leurs choix budgétaires et dans la gestion de leurs crédits)
 Procédure budgétaire :
- Première phase d’échange technique (aboutie à un constat commun sur
l’exécution du précédent exercice et sur l’évolution tendancielle des dépenses)
- Deuxième phase : Conférence budgétaire
- Dialogue au niveau des ministères
- Elaboration collégiale d’un cadrage (engagement de l’ensemble du
gouvernement)
La direction du Budget veille alors principalement à ce que la répartition souhaitée par le
ministère soit soutenable, notamment en termes de trajectoire pluriannuelle des finances
publiques.

4ÈME MISSION : S'ASSURER QUE LA GESTION RESPECTE LES OBJECTIFS FIXÉS EN TERMES DE
SOUTENABILITÉ FINANCIÈRE ET DE PERFORMANCE
Processus nouveaux liés aux projets et rapports annuels de performances (PAP et
RAP) et au pilotage de l'exécution (pour toutes les administrations publiques).

 Travail sur l’élaboration des RAP
 Analyse de la gestion passée (n-1) et éclairent sur le choix à faire construire le PLF de
l’année (n+1)
 Contrôle budgétaire : Rénovation lors du décret du 17 janvier 2005 (vise à créer les
conditions de l’équilibre entre le respect de l’autonomie du gestionnaire et le maintien
d’un instrument de contrôle indispensable au pilotage des finances publiques)
- Pour cela mise en place une série d’outil d’animation et de formations
- En chargé de veiller à la soutenabilité des décisions des gestionnaires
(capacité à assumer les engagements juridiques qu’ils entendent souscrire au
regard des moyens de paiement mis à leur disposition)
- Alerter les responsables de programme et la direction du Budget sur les
tensions et risques budgétaires
5ÈME MISSION : PARTICIPER À L'ÉLABORATION DU BUDGET COMMUNAUTAIRE ET À SON CADRAGE
PLURIANNUEL
Suivre la procédure communautaire et de participer à la négociation des grands
dossiers européens.
 contribution active à la négociation des perspectives financières communautaires, ainsi
qu’à l’élaboration du budget communautaire

6ÈME MISSION : DÉFINIR ET FAIRE VIVRE LES PRINCIPES ET OUTILS BUDGÉTAIRES ET GARANTIR LEUR
BONNE APPLICATION
Veille à la définition et à la bonne application des référentiels, méthodes et outils de
la procédure et de la gestion budgétaires. (budgétisation et consommation des crédits,
déploiement de nouveaux référentiels de gestion financière préparatoires au passage à un
progiciel de gestion intégré de type SAP (Chorus), utilisation de la comptabilité budgétaire,
animation de la performance, de la justification au premier euro, de la comptabilité d’analyse
des coûts)

 Animation de la fonction de gestion financière de l’Etat
- Justification au premier euro : outil de la transparence budgétaire
- Comptabilité d’analyse des coûts :mesurer le coût de chaque politique
publique, analyser le résultat, ajustement des prévisions.
- Promotion des nouveaux modes de gestion issus de la LOLF (pilotage des
budgets opérationnels de programme, outils et méthodes de dialogue de
gestion, pilotage des emplois et de la masse salariale, animation du contrôle de
gestion et des acteurs de la communauté financière, école de la LOLF, etc)
 Préparation du nouveau système d’information financière de l’État
- Objectif stratégique car enjeux pour le pilotage de l’exécution budgétaire, de
la masse salariale et des plafonds d’emploi et du suivi de la performance
- Application commune aux administrations centrales et déconcentrées,
Chorus sera déployé à compter de 2009

7ÈME MISSION : ASSURER LA TUTELLE STRATÉGIQUE ET FINANCIÈRE DES ORGANISMES PUBLICS
Processus d'amélioration de la surveillance de la gestion des organismes,
d'élaboration de leur cadre budgétaire et comptable et de contribution à leur évolution
stratégique

La direction du Budget a une compétence générale de tutelle sur les organismes contrôlés et
subventionnés par l’État (les opérateurs) ainsi que sur certaines entreprises publiques.
 Elaboration et diffusion de la doctrine budgétaire ( sous forme de circulaires) et de
performance relative aux opérateurs et aux modalités d’exercice de la tutelle
financière.
 Réflexions en liaison avec les ateliers et groupes de travail ad hoc auxquels elle
participe ou qu’elle anime, les directions des ministères, les corps d’inspection chargés
de travaux touchant aux opérateurs ainsi que les instances de concertation
interministérielles.
 Réorganisation de la tutelle : suivi de l’activité économique et financière des
organismes sous tutelle = une activité importante de la direction du Budget.
- Recherche d’une meilleur répartition des tâches
- Redéploiement des moyens vers l’analyse des déterminants de la dépense
- Analyse de la performance
- Réflexion stratégique sur la réforme des modes d’intervention publique =
redéfinir le champ et les modes d’exercice de la tutelle économique et
financière

POUR ALLER PLUS LOIN : * L’organigramme (format PDF) de la direction du Budget
* Arrêté du 22 avril 2008 modifiant l’arrêté du 27 mars 2007 portant organisation de la
direction du Budget
* Arrêté du 27 mars 2007 portant organisation de la direction du Budget
* Décret n°2007-447 du 27 mars 2007 relatif à la direction du Budget

SOURCE : http://www.performance-publique.gouv.fr/les-acteurs-de-la-performance/au-
ministere-du-budget-des-comptes-publics-et-de-la-fonction-publique/la-direction-du-budget-
db/les-7-missions-de-la-direction-du-budget.html