You are on page 1of 6

L’édito 2013, l’année de nouveaux défis p.

2

Université Une annonce stupéfiante p.4

Rétro 2012 Une année riche en événements p.5

Numéro 14 DECEMBRE 2012 Gratuit jeunesump42.fr

La Newsletter
des Jeunes Populaires de la Loire

TABLES RONDES

En route pour 2014 ! p.3 et 4

L’Edito du RDJ 2013,&l’année&de&nouveaux&défis&
A l’heure de dire adieu à 2012, nous pouvons dresser un petit bilan de cette année. Cela faisait longtemps que nous attendions la déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy. François Hollande avait déjà bien lancé sa campagne, mais, le 15 février il trouva enfin un adversaire crédible. Devant des millions de téléspectateurs, Nicolas Sarkozy répondit à Laurence Ferrari : « Oui je suis candidat ». Là, tout s’est enchaîné. Meetings, tractages, collages, réunions publiques. Nous avons vécu à 100 à l’heure. Nous avons remonté une pente que les commentateurs nous disaient impossible à gravir. Certains diront qu’avec deux semaines de campagne supplémentaires, on aurait pu gagner… Cela personne ne le sait, nous avons accepté le verdict des urnes, même s’il est difficile. Ensuite, vint le temps des législatives. La gauche pensait surfer sur la vague Hollande. Ce fut à peu près vrai au niveau national, même si la majorité n’est pas écrasante, mais au niveau local, nous avons réalisé une vraie performance. Conserver nos quatre députés, ce fut une réussite pour nos candidats et pour tous les militants qui les ont accompagnés. Les législatives passées, l’UMP devait se trouver un nouveau Président. Si la campagne s’est bien passée, les résultats furent plus douloureux. Nous, les militants, nous n’avons pas voulu cela. Le triste spectacle qui nous a été offert n’a pourtant pas découragé. Nos réunions étaient toujours aussi pleines. Quelle meilleure réponse pouvions-nous apporter à nos dirigeants ? Nous avons continué notre travail de terrain, pour préparer la reconquête de demain. Car, oui, le travail vient des militants. Il n’était pas question de voir notre travail anéanti par quelques déclarations aux trop nombreux micros tendus devant le siège de l’UMP. Je suis très heureux qu’un nouveau vote soit programmé pour 2013, mais qui dit vote, dit nouvelle campagne. J’espère sincèrement que chacun saura préserver l’unité de notre famille en évitant ces petites phrases assassines qui nous font tant de mal. J’espère que le résultat, quel qu’il soit, sera clair, et que notre Président ainsi élu sera incontestable. En attendant, c’est avec Jean-François Copé que nous travaillons, tous ensemble. Il est temps de se rassembler derrière lui et de remettre la machine à gagner en marche. Cette machine à gagner, nous en aurons besoin très rapidement. Qu’importe le résultat de la nouvelle élection du Président de l’UMP, nous avons un tableau de bord à suivre. Il y a d’une part les municipales et les européennes en 2014, les régionales et les cantonales en 2015, et ensuite, nous aurons le temps de nous préparer à la présidentielle. L’urgence se situe sur nos collectivités territoriales.

2013
Notre première échéance, à laquelle nous devons nous préparer immédiatement, ce sont les municipales. Chaque adhérent des Jeunes Populaires de la Loire a par ailleurs été invité à préciser s’il souhaitait s’investir dans la vie de sa municipalité. Chez les Jeunes Populaires de la Loire, nous avons une volonté : avoir le maximum de jeunes sur les listes pour ces élections, et pas uniquement pour faire de la figuration. Nous voulons plus de jeunes élus. Il ne s’agit pas ici de faire du « jeunisme », mais de réaliser deux objectifs : -que toutes les catégories de la population soit représentées ; -participer à ce renouvellement de la vie démocratique, avec des jeunes qui n’ont pas obligatoirement les mêmes idées que des personnes investies depuis 30 ans dans la vie politique. Au sein de l’UMP, nous avons ce défi du renouvellement à réaliser, et, les Jeunes Populaires ne sont-ils pas les mieux placés pour y parvenir ? On pourrait parier aujourd’hui, sur une victoire de l’UMP aux municipales : François Hollande descend continuellement dans les sondages, de nombreuses voix s’élèvent contre les socialistes, etc. Mais, une élection municipale est une élection locale. Il nous faut travailler le terrain de chaque commune, visiter chaque électeur, proposer des projets concrets, peu coûteux, et réalisables. Ne croyons pas la victoire acquise par le fait d’une disgrâce du Président de la République, ce serait la défaite assurée. C’est dans ce but que nous avons lancé en octobre dernier nos tables rondes. Chaque mois, nous évoquerons un thème touchant à la vie municipale. A partir des propositions qui seront faites, nous pourrons ainsi proposer un socle d’idées pour nos différentes têtes de liste à travers tout le département. Alors, retroussons nos manches, le printemps nous attend en 2013, pour retrouver l’été dès 2014 ! Bonne année 2013 à toutes et à tous ! Clément Lacassagne clacassagne@jeunesump42.fr

Retrouvez-nous sur Internet
jeunesump42.fr twitter.com @jeunesump42 facebook.com/jeunesump42 dailymotion.com/JPOP42TV Google + Jeunes UMP Loire
Les articles reproduits ici sont la propriété exclusive des Jeunes Populaires de la Loire. Reproduction autorisée en citant la source. NUMERO 14 – DECEMBRE 2012 – jeunesump42.fr

2

Actualité
Sur le terrain
Les Jeunes Populaires de la Loire étaient sur le terrain pour faire signer la pétition contre le droit de vote des étrangers ainsi que pour dénoncer les 6 premiers mois de François Hollande. Partout, nous avons cherché les électeurs de gauche, mais ils restent introuvables…!

Table ronde sur la sécurité à Feurs
Une nouvelle dynamique a été lancée chez les Jeunes populaires de la Loire avec l’instauration d’une table ronde mensuelle autour de thématiques nous concernant tout un chacun. La première s’est tenue le vendredi 19 octobre 2012 dans la commune de Feurs en présence de son Maire, JeanPierre Taite, ainsi que Pascal Bernard, Major de la Police Nationale et Adjoint au Maire. Le thème inaugural de cette première expérience était centré autour de la sécurité et plus particulièrement de la vidéosurveillance.

Le Chiffre du Mois

5,6%
C’est la hausse de la délinquance en novembre 2012, ce qui correspond à 15 000 victimes de plus en un mois. De plus, l’insécurité a augmenté de 8% concernant les crimes et délits. L’image d’un Manuel Valls de droite est bel et bien erronée.

Il l’a dit

« Sachez que là où je suis, et partout où je vais, je pense à vous »
Nicolas SARKOZY 24 décembre 2012

Vie militante

Ce moment convivial a été l’occasion pour toutes les personnes présentes d’en savoir davantage sur ces caméras publiques. Outre un plus grand sentiment de protection chez le citoyen via l’effet dissuasif recherché, force est de constater que ces caméras ont d’autres vertus : elles permettent d’économiser d’importantes sommes à la municipalité. En effet, le Maire de Feurs a eu l’occasion de nous faire part du chiffrage pour la collectivité des actes de vandalisme comme les graffitis ou autres activités nocturnes sur des lieux publics, des attaques à la personne et des trafics illégaux, avant et après leur installation. Les jeunes populaires de la Loire sont maintenant plus que jamais convaincus et sensibilisés sur ce sujet. Ils ont pu s’informer, poser leurs questions, et écouter les remarques de professionnels présents. Enfin, chacun était ravi de la tenue de cette table ronde et s’est montré très enthousiaste à l’idée de pérenniser l’initiative de notre responsable départemental des jeunes, Clément Lacassagne. Elle était co-organisée sur la ème 6 circonscription avec son référent Jeunes, Fabien Martinon. Florent Thollot fthollo@jeunesump42.fr

Le bureau départemental des Jeunes Populaires a décidé de relancer la structure UMP Lycées. Il s’agit de la branche lycéenne des Jeunes Populaires. Pour ce faire, nous avons décidé de nommer Tom Pentecôte (à gauche) pour le sud du département et Jean-Baptiste Tissot (à droite) pour le nord du département. Des événements UMP Lycées seront mis en place dès le mois de janvier pour partir à la reconquête des lycéens de notre département.

NUMERO 14 – DECEMBRE 2012 – jeunesump42.fr

3

Actualité
Une annonce stupéfiante
Dans son discours aux assises nationales de l’enseignement supérieur et de la recherche, le premier ministre Ayrault a déclaré : “Le gouvernement proposera la loi sur les universités pour réaffirmer et garantir son bon fonctionnement et son autonomie réelle“ Ou encore : “Il faut redonner toute sa place à la recherche. A l’ère de la société de la connaissance, le rôle de la science et de la recherche fondamentale doit être réaffirmé. Il nous faudra renforcer les liens entre universités, grandes écoles, laboratoires de recherche et entreprises, pour que les études supérieures débouchent véritablement sur une insertion professionnelle." Après tant de critiques injustifiées, tant de mensonges et d’engagements auxquels ils renoncent un par un, la bulle éclate et le vernis craque. En effet les socialistes semblent donner raison à l’ancien ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Valérie Pécresse, en proposant de renforcer la Loi de modernisation des Universités (LRU). Celle-ci prévoit notamment l’autonomie des Universités, un recours au financement privé accru ainsi qu’un volet sur l’amélioration de l’insertion dans le monde professionnel. Au lendemain des élections présidentielles, les socialistes ont retourné leur veste et sont à présent très friands de ce qu’ils appellent l’héritage Sarkozy. Plus question de rendre caduque ce qui a été fait sous le gouvernement précédent mais au contraire, de pérenniser les réformes avec une touche hollandaise. Or c’est ici que le bât blesse. Car dans sa volonté de « corriger la LRU », le gouvernement Ayrault s’offre une nouvelle occasion de briller par son amateurisme et le monde de l’enseignement, le personnel administratif et la population estudiantine risquent bien d’y laisser des plumes. Nous sommes dans l’expectative d’un rapport sur lequel s’appuiera la ministre actuelle de l’enseignement supérieur dans ses futurs travaux. Le gouvernement semble vouloir attendre le mois de juin avant de trancher sur ce sujet, soit plus d’un an après son investiture. Pendant sa campagne, Hollande avait fait de la jeunesse sa priorité, aujourd’hui il ne compte plus les promesses qu’il enterre. Florent Thollot Référent UMP Campus Loire fthollot@jeunesump42.fr

Table Ronde sur la politique étrangère à SaintEtienne

Le jeudi 22 novembre 2012, à eu lieu notre deuxième table ronde sur le thème de la politique étrangère. Cette fois ci elle se déroulait à Saint-Étienne, elle était organisée par Thomas CHABANNES, réfèrent de la deuxième circonscription, et Clément LACASSAGNE notre responsable. Pour cette deuxième édition notre invité fut Samuel LAUFER délégué National des Jeunes Populaires en charge du pôle international. Ce fut l'occasion pour Thomas CHABANNES de rappeler tout ce qu'avait fait Nicolas Sarkozy durant son mandat, en terme de politique étrangère, avec notamment la présidence du G8 et G20, la libération de la Libye, autant d'événements qui furent signes du rayonnement de la France dans le monde entier. Samuel LAUFER nous a parlé de la politique étrangère actuelle de notre pays, en évoquant le contraste apporté par le nouveau président de la République qui a plus de difficultés à gérer les affaires étrangères que son prédécesseur, comme le prouve le cas de la Syrie. En effet alors qu’au moment de la crise Libyenne, Nicolas Sarkozy a su mobiliser les états pour agir et libérer le pays, François HOLLANDE, lui se contenta d’apporter une aide humanitaire à la Syrie, alors que la France avait la présidence de l’ONU. Enfin se fut un moment d'échange entre la vingtaine de participants et les organisateurs, permettant à chacun de poser ses questions et de donner son avis sur la politique étrangère à avoir. Thomas Chabannes tchabannes@jeunesump42.fr

6 mois d’action de François Hollande Stéphane Tiki, Délégué National des Jeunes Populaires et Clément er Lacassagne, RDJ de la Loire animaient le 1 décembre une réunion sur les 6 mois d’actions de François Hollande. Toutes les réformes ont été revues et corrigées par Stéphane, quand Clément a plutôt insisté sur le phénomène Manuel Valls et sur ce qu’il cachait. En pleine crise interne au sein de l’UMP, les Jeunes Populaires ne s’étaient pas démobilisés. La rencontre s’est achevée par un verre de l’amitié.

4

NUMERO 14 – DECEMBRE 2012 – jeunesump42.fr

Rétro 2012

Restons en contact !
Par mail : clacassagne@jeunesump42.fr Toutes les autres adresses sont sur notre site Internet. Par courrier : Jeunes Populaires Loire – UMP 11 rue de la République 42000 St Etienne Par téléphone : 04-77-42-56-07 Vous souhaitez écrire sur la newsletter : newsletter@jeunesump42.fr
NUMERO 14 – DECEMBRE 2012 – jeunesump42.fr

5