You are on page 1of 8

1

Examen écrit de Physique Générale :


(06/06/2005)

NOM :……………………………………… SECTION (biffez la mention inutile) :


PRÉNOM :………………………………… Polytech / BioIr / Archi

Modalités :

Indiquez immédiatement votre nom, prénom et section ci-dessus.


Il est également impératif d'indiquer votre nom sur toutes les pages. Si ce n'est pas fait les correcteurs ne
pourront pas vous attribuer les points correspondant à la page non identifiée.
Maintenez les feuilles du présent questionnaire agrafées.
N’utilisez que les feuilles de brouillon que l’on met à votre disposition et rendez celles-ci avec le présent
questionnaire à la fin de l'examen (indiquez-y votre nom ainsi que le numéro de la question qui y est traitée).

La plupart des questions exigent la transformation d'une formule de base ou la combinaison de


plusieurs formules de base. N'écrivez pas tous les développements qui vous ont menés à votre
réponse. Seules les formules de base, les étapes principales de votre développement et l'expression
mathématique finale non chiffrée (résultat analytique) peuvent apparaître avec la réponse chiffrée dans
la case prévue à cet effet.
Tout résultat indiqué en dehors des cases de réponse ne sera pas considéré.

Les réponses sous leur forme analytique doivent être exprimées en utilisant les mêmes noms de
variables que ceux donnés dans les énoncés correspondants. Pour les variables qui ne se trouvent
pas dans l'énoncé, le choix du nom est libre.

Comme l'examen est long, il vous est vivement conseillé de donner d'abord les formules de base et
les résultats analytiques de toutes les questions avant de calculer les résultats chiffrés. Veillez à ce
que toutes les variables apparaissant dans les résultats analytiques soient calculables (soit directement
à partir de l'énoncé, soit à partir des sous-questions qui précèdent). Si vous n'avez pas le temps de
donner les résultats chiffrés, écrivez seulement les unités des grandeurs demandées.

Pour les questions de type Vrai/Faux, cochez la case correspondant à la réponse qui vous semble
correcte et justifiez brièvement votre réponse. Aucun point n'est retiré si une réponse est fausse.

Il vous est vivement conseillé d'écrire au crayon de façon à pouvoir faire facilement des corrections.

Comme la pondération des questions n'est pas nécessairement proportionnelle à la durée qu'il faut pour
y répondre, commencez par les questions qui vous demandent le moins de temps.

Remarques :

Les distributions de charges et de courant données dans les énoncés sont supposées être isolées de tout
autre système de charges et de courant.

Les champs électrique et magnétique sont à considérer dans le vide si la présence d'un milieu matériel n'est
pas spécifiée explicitement.

Les coordonnées x, y, z sont toujours supposées associées à un repère cartésien orthonormé.

Les copies seront relevées 3 heures après la distribution de ce questionnaire


1 2
Nom : Section :

1. Vrai-Faux (donnez une brève justification de votre choix dans le cadre réservé à cet effet).

- Le schéma ci-contre montre, en coupe, un aimant permanent situé à proximité d’un fil
véhiculant un courant positif I dans le sens de la flèche sortant du plan de la feuille. S
L’aimant subit une force qui tend à le faire tourner dans le sens des aiguilles d’une montre.
/5
N
Justification (schéma éventuel) :

Vrai Faux I

- Dans un spectromètre de masse, les isotopes sont séparés grâce au fait que les forces magnétiques
qu'ils subissent sont différentes pour chacun d'eux.
/5 Justification :

Vrai Faux

G G
- Le champ B = a x 2 y1x où a = 1.2 T/m3 représente un champ magnétique physiquement acceptable.

/5 Justification :

Vrai Faux

- Le schéma ci-contre représente un aimant permanent parallélépipédique G


situé à l'intérieur d'un solénoïde où règne un champ magnétique uniforme. N S Bsol
D'après les orientations du champ et de l'aimant indiquée sur le schéma,
/5 l'aimant subit une force qui le pousse vers la droite.

Justification :

Vrai Faux

- Le schéma ci-contre représente le champ magnétique idéal théorique généré par un fil
infiniment mince véhiculant un courant électrique. En tout point se situant à distance y
finie de l'origine r, le rotationnel de ce champ est nul. r
/5 G
B θ
Justification :
z x
Vrai Faux
/25
2 3
Nom : Section :

2. Le schéma ci-contre représente une spire de forme carrée de coté 2a


y
a
(a = 1,5 cm) située dans le plan z = 0 et centrée en l'origine.
I
−a a
(a) Sachant que le courant I véhiculé par cette spire est de 2,25 A, calculez le x
G
champ magnétique B généré en l'origine. z −a

Formule(s) de base utilisée(s) et schémas éventuels :

Résultat analytique :
G
B=
/4
Résultat chiffré :
G
B =
/15 /9 /2
G
(b) Calculez le moment de force τ que subit cette spire lorsqu'elle est plongée dans l'entrefer d'un aimant où
G G G G
règne le champ magnétique uniforme B0 = 21x + 31y − 1z [ T ].

Formule(s) de base utilisée(s) :

Résultat analytique :
G
τ=
/4

Résultat chiffré :
G
τ=
/10 /4 /2
3 4 4
Nom : Section :

3. Le schéma ci-contre montre un proton accéléré par un champ électrique uniforme y G


à partir de l'origine des coordonnées (où il a une vitesse v nulle) jusqu'à la E
coordonnée x0. L'accélération se fait en présence d'un champ magnétique
uniforme de module B = 1,25 mT parallèle à l'axe z. Sachant que la masse m du qe m x0
proton est de 1,67 10-27 kg et que le champ électrique est de module E = 0,8 104 G x
N/C et est parallèle à l'axe x, calculez le rayon de courbure R = mv/(qeB) de la z
B G
v
trajectoire du proton à la sortie de la zone d'accélération en x0 = 1,3 m.

Formule(s) de base utilisée(s)

Résultat analytique : R =
/4

Résultat chiffré : R =
/10 /4 /2

4. Dans un système de courants électriques variables de façon harmonique règne un champ électrique donné
par l'expression analytique suivante : G G 1 G
E = α ( xy 1x − y 2 1y ) sin(ω t )
2
G
(a) Donnez l'expression analytique du champ magnétique B généré par ce système de courants.
Formule(s) de base utilisée(s)

G
Résultat analytique : B =
/10 /5 /5
G
(b) Donnez les expressions analytiques des densités de charge ρ et de courant J caractérisant le système.

Formule(s) de base utilisée(s)

Résultat analytique :

ρ=
G
J=
/10 /5 /5
5 5
Nom : Section :

5. Vrai-Faux (donnez une brève justification de votre choix dans le cadre réservé à cet effet).

- Les unités de la perméabilité du vide µ0 sont des Henrys par mètre [ H/m ].
/5
Justification :

Vrai Faux

- Les schémas ci-contre montrent une roue métallique en rotation libre (a) (b)
à proximité d'un fil conducteur véhiculant un courant I. Dans la
/5 situation (a) la roue tourne dans un plan perpendiculaire au fil alors
que dans la situation (b) elle tourne dans un plan contenant le fil.
Dans la situation (a) la roue s'arrête plus vite que dans la situation (b). I I
Justification :

Vrai Faux

- Le schéma ci-contre montre un aimant permanent qui se déplace à G


vitesse v vers un anneau de cuivre qui lui fait face. L'anneau de cuivre v
/5 S N
subit une force tend à l'éloigner de l'aimant.

Justification :

Vrai Faux

G G
- La densité de courant
G J = α sin(G kx ) cos(ω t )1x
et la densité de courant de déplacement

J D = − kα cos( kx ) cos(ω t ) y 1y décrivent une situation physiquement acceptable.


/5
Justification :

Vrai Faux

- Le circuit représenté ci-contre est alimenté en tension alternative. Les


maxima de courant dans ce circuit surviennent un quart de période en I
/5
avance sur les maxima de tension. V
Justification :

Vrai Faux
6 7 6
Nom : Section :

6. A l'aide du formalisme des phaseurs, établissez l'expression analytique de l'impédance


Z du circuit représenté sur le schéma ci-contre (développez suffisamment le calcul à
I L
partir de la réponse courant-tension de chacun des éléments du circuit pour montrer V R
votre connaissance de la démarche théorique à suivre). Donnez également, en
fonction de la pulsation ω du système, le délai ∆t qui sépare les maxima des courants
IR et IL qui passent dans la résistance et dans l'inducteur, respectivement (convention
de signe : ∆t positif si les maxima de IR sont en avance sur ceux de IL).

Formule(s) de base utilisée(s)

Résultat analytique : Z =
/5

∆t =
/20 /10 /5

7. Assis au bord d'une mare aux canards, Oscar bat des pieds dans
l'eau, ce qui provoque l'émission d'une onde harmonique de surface v0
(vagues) de fréquence f = 2 Hz et de vitesse v = 30 cm/s.
v
(a) Calculez la longueur d'onde λ de l'onde générée par le battement de pieds d'Oscar.

Formule(s) de base utilisée(s)

Résultat analytique : λ =
/4

Résultat chiffré : λ =
/10 /4 /2

(b) Calculez la fréquence f' de l'onde perçue par un canard qui avance vers Oscar à la surface de l'eau à la
vitesse v0 de 20 cm/s.

Formule(s) de base utilisée(s)

Résultat analytique : f' =


/4

Résultat chiffré : f' =


/10 /6 /2
8 7
Nom : Section :

8. Vrai-Faux (donnez une brève justification de votre choix dans le cadre réservé à cet effet).
− bx
- Une masse ponctuelle m se trouve plongée dans le potentiel E p ( x ) = a (e + e
bx
) où x est la position
de la masse (mouvement à une dimension). Dans l'approximation des petits mouvements, la fréquence
/5
d'oscillation de la masse dans ce potentiel autour de l’origine x = 0, vaut : f = b a /(π 2 m ) .
0
Justification :

Vrai Faux

- Le phaseur X = iA cos( kz ) correspond à l'onde réelle stationnaire x ( z , t ) = A cos( kz ) sin(ω t ) .

/5 Justification :

Vrai Faux

G GG G G G G
- L'onde vectorielle E = A cos( k . x − ω t )1x , où k = (1x + 1z )ω /( 2c ) , représente le champ
électrique d'une onde électromagnétique plane se propageant dans le vide.
/5 Justification :

Vrai Faux

FIN de l'examen pour les BA1 Architecture

- La vitesse d'une impulsion lumineuse (paquet d'ondes) dans un milieu diélectrique dont l'indice de
réfraction dépend de la fréquence selon la loi, n(ω) = a ω + b, est donnée par l'expression v(ω) = 2aωc.
/5 Justification :
Vrai Faux

- La relation de dispersion k(ω) = ω /c + iα, décrit des fonctions d'ondes complexes régies par l'équation
d'onde suivante : ∂ψ 1 ∂ψ
/5 + = −αψ
∂z c ∂t
Justification :

Vrai Faux

/25
9 10 8
Nom : Section :

9. Illustrez le principe de fonctionnement de la loupe en complétant le schéma d'optique


géométrique ci-dessous. En particulier, indiquez clairement le choix de distance focale
qui convient à l'observation de la fourmi qui se trouve à la distance |d0| de la loupe.

|d0|

/10

10. Alice et Bob ont pris leur vaisseau spatial et s'éloignent tous les deux de la terre dans des directions
opposées (sur une même ligne droite passant par la terre). Charles qui est resté sur la terre mesure la
vitesse des vaisseaux et constate que la vitesse d'Alice vA est de 0,8c alors que celle de Bob vB est de
0,6c (où c est la vitesse de la lumière). Calculez la vitesse d'Alice vAB que mesure Bob grâce à son radar
de bord (donnez votre résultat en m/s). Faites une représentation qualitative des lignes d'univers d'Alice,
Bob et Charles dans l'espace-temps (z, Ti).

Formule(s) de base utilisée(s) et schéma :

Résultat analytique : vAB =

/4

Résultat chiffré : vAB =


/10 /4 /2