You are on page 1of 24

DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013 - 21-22 Safar 1434 - N° 162 - Première année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

MÉTÉO
17° ALGER 16° TAMANRASSET
www.dknews-dz.com

Les news

DANS UN MESSAGE ADRESSÉ AUX PARTICIPANTS À LA CÉRÉMONIE DE REMISE DU PRIX NATIONAL D'ARCHITECTURE ET D'URBANISME

Bouteflika : En finir avec les cités-dortoirs !

page 4

LUTTE CONTRE LE TERRORISME

L’ANP PAIX
p. 3

SUR LE FRONT DE LA

POLITIQUE

Démission surprise de M. Ouyahia, SG du RND
M. Ahmed Ouyahia a indiqué jeudi, dans un message adressé aux militants du parti, que sa démission du poste de secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), avait pour motif la «préservation» de l'unité du parti. page 3

1ER CONSEIL NATIONAL DE TAJ

La bonne couronne
Page 5
Photo : M. Naït-Kaci

Le président du parti TAJ, M. Amar Ghoul, a, hier, dans son discours d’ouverture aux travaux (à huis clos) du Conseil national, réaffirmé les principes qui guident le parti : «Quand je vous regarde, mon esprit est rempli d’aise, mon cœur se réjouit. Tant de compétences, tant de diversité, tant de valeurs et de multiples possibles ! Quand je suis en face de vous, je mesure combien l’union et l’unité des Algériens peuvent réaliser de prouesses !»

ÉQUIPE NATIONALE

SCIENCE et VIE

F O O T B A L L
VAHID HALILHODZIC AVANT LE DÉPART DES VERTS POUR L’AFRIQUE DU SUD

CONSTANTINE

Rester assis tue
autant que la cigarette ou l'alcool !
pages 12 - 13

«Je suis confiant, mais...»

Relogement
de 750 familles
Éradication définitive des bidonvilles avant fin 2013
Page 14

page 24

MÉTÉO
17° à Alger
REGIONS NORD
Temps clair à passagèrement nuageux en cours de journée avec toutefois quelques pluies locales vers les régions Est. Les vents seront en général de secteur Ouest à Nord-Ouest (20/40 km/h). La mer sera peu agitée.

16° à Tamanrasset
REGIONS SUD
Temps partiellement nuageux vers les Oasis et le Sahara oriental en cours de journée, et partout ailleurs ciel dégagé. Les vents seront variables (20/40 km/h) avec quelques soulèvements du Sable locaux.

FLN
Réunion demain du BP

Alger Oran Annaba Béjaïa Tamanrasset

max max max max max

Le bureau politique du FLN se réunit demain dimanche, au siège du parti à Hydra avec en ligne de mire la tenue du Comité central du 31 janvier au 2 février. Ce même jour, les animateurs du « mouvement de redressement et d’authenticité » tiennent une conférence nationale.

RND
Conseil national les 17, 18 et 19 janvier
Après la démission de M. Ouyahia, qui ne sera effective que le 15 janvier, les cadres du parti entrent dans « une période d’adaptation ». M. Miloud Chorfi a précisé, pour sa part, que la suite des événements est « la tenue du conseil national les 17, 18 et 19 janvier. Un bureau de session dirigera les débats qui pourraient aboutir à l’élection d’un secrétaire général par intérim.»

TIZI OUZOU La Thaïlande

390

La production pétrolière de la Russie a atteint en 2012 son plus haut niveau depuis la chute de l'URSS, ont annoncé mercredi les autorités russes, tandis que la production de gaz naturel a enregistré une forte baisse, sapée par la stagnation des ventes en Europe. Le ministère russe de l'Energie a indiqué que la production de pétrole et de gaz à condensats a augmenté de Trois cents quatre-vingt-dix (390) exploitations agricoles, 1,3% en 2012, atteignant 518 millions de tonnes, soit 10,4 millions relevant du domaine privé de l’Etat, sont toujours en attente de barils par jour (bpj), un sommet historique pour la Russie de régularisation dans le cadre de l’opération de conversion post-soviétique. L'année précédente, le pays avait déjà établi un du droit de jouissance perpétuelle en droit de concession record, à 10,28 millions bpj. Cette hausse de la production des terres agricoles, a indiqué mercredi, à l'APS, le direcconsacre la Russie comme premier producteur mondial de péteur de l’antenne de l'Office national des terres agricoles trole, détrônant l'Arabie Saoudite dont elle ne possède cepen(ONTA), M. Ouali Abderrahmane. Sur un total de 2235 exdant pas la capacité à stimuler la production pétrolière en cas La Thaïlande a perdu son statut de preploitations agricoles, 1845 ont fait l’objet d’une demande de hausse de la demande ou troubles au Moyen-Orient. mier exportateur mondial de riz au profit de de régularisation auprès de l’antenne locale de l’ONTA, au l'Inde et du Vietnam en 2012, résultat d'une 30 décembre 2012, par les exploitants concernés, a ajouté politique controversée du gouvernement de M.Ouali. subvention des agriculteurs, selon une Association professionnelle. Le gouvernement de Yingluck Shinawatra a décidé d'acheter le riz La formation de la JSK a vu l’arrivée, vendredi dernier, aux paysans à un prix 50% plus élevé que les de sa deuxième recrue hivernale, avec l’engagement de cours mondiaux pour augmenter leurs revel’ex-défenseur de l’ESS, Adel Maiza. nus. Cette décision a rendu le riz thaïlandais L’ex-international a signé un contrat d’une saison et plus cher que ses concurrents. «Nous étions les demi en faveur de la JSK, faisant de lui la deuxième recrue champions depuis 1980, soit 31 ans, mais nous hivernale des Canaris. Un autre élément devrait lui emavons perdu la première position», a déploré boîter le pas dans les prochaines heures. Il s’agit de l’atUn tremblement de terre d'une magnitude de 3,5 Chookiat Ophaswongse, président honoraire de taquant du CAB Bouleaincer, Bouleaincer, qui n’attend degrés sur l'échelle ouverte de Richter a eu lieu jeudi l'Association des exportateurs de riz du royaume. plus que la récupération de sa lettre de libération pour après-midi au sud de Boutlelis, dans la wilaya d'Oran, a La Thaïlande n'a en effet exporté que 6,9 millions pouvoir s’engager avec les Canaris. Cela comblerait le indiqué le Centre de recherche en astronomie, astrode tonnes de riz en 2012, derrière les 9,5 millions de vide laissé par la paire Rial-Belkalem, appelée à défenphysique et géophysique. L'épicentre de la secousse l'Inde et les 7,8 millions du Vietnam. Le pays accuse dre les couleurs nationales avec les Verts à l’occasion de qui s'est produite à 17h35 a été localisé à 5 km au sud une chute de 35% par rapport aux 10,6 millions de la CAN-2013. de Boutlelis, a précisé la même source. tonnes vendues en 2011, selon l'association.

exploitations agricoles en attente de régularisation

JEUDI À 17H35

Séisme de 3,5 à Oran

NILC
17° 18° 17° 20° 16° min min min min min

2

DK NEWS

CLIN

D’

EIL

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013

DEMAIN DIMANCHE 6 JANVIER À 10H AU CENTRE DE PRESSE DE DK NEWS

Conférence-débat assurée par le professeur Kamel Bouzid,
chef de service oncologie au CHU Mustapha
L’éminent spécialiste, le professeur Kamel Bouzid, chef du service oncologie au CHU Mustapha, assurera demain 6 janvier à 10h, au Centre de presse de DK News, 3 Rue du Djurdjura (face au lycée El Mokrani), une conférence débat sur l’évolution du cancer en Algérie, sa prise en charge par les pouvoirs publics et la politique de prévention.

10° 07° 11° 07° 03°

No Comment

LUTTE CONTRE LA TOXICOMANIE

La grande disponibilité de la formation professionnelle
Le représentant du ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels, M. Chaïb Drâa Mahfoud a souligné lors de la récente conférence-débat tenue au centre de presse de DK News sur la toxicomanie, que l’institution qu’il représente dispose d’un potentiel important de 14 000 établissements scolaires et 400 000 stagiaires. Cet effectif peut être mis à contribution lors d’enquêtes lancées par la Forem sur la toxicomanie ou autres sujets touchant à la jeunesse. Il suffit simplement d’en saisir les responsables concernés.

perd son statut de 1er exportateur mondial de riz au profit de l'Inde et le Vietnam

Russie,

1er producteur mondial de pétrole !

Adel Maïza à la JSK

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013

ACTUALITÉ
POLITIQUE

DK NEWS

3

LUTTE CONTRE LE TERRORISME

L’ANP sur le front de la paix
Saïd Abjaoui

M. Ouyahia : ma démission du poste de SG du RND est motivée par le souci de préserver l'unité du parti
M. Ahmed Ouyahia a indiqué jeudi, dans un message adressé aux militants du parti, que sa démission du poste de secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), avait pour motif la «préservation» de l'unité du parti. «Ma décision sera peut-être amère pour certains parmi vous et je sollicite leur indulgence et leur compréhension, car ma démission n'est pas au service d'un agenda personnel comme pourraient le prétendre certains, son seul motif étant la préservation de l'unité de notre parti dont je demeurerai militant», a écrit M. Ouyahia. Il a ajouté que c'est en étant uni que «le RND continuera de progresser et de servir l'Algérie novembriste, républicaine et démocratique pour laquelle il milite». «La préservation de cette unité de notre Rassemblement est donc le devoir premier de chacun de nous», a-t-il dit. Il a, en outre, formé l'espoir que sa démission amènera les acteurs du mouvement qui s'est dressé contre lui, à «cesser toute action parallèle au niveau des structures de base et à aller vers une réunion du Conseil national regroupant uniquement sa composante dégagée par le Congrès et de mettre en œuvre les dispositions pertinentes du statut et du règlement intérieur du parti». Dans son message aux militants du RND, M. Ouyahia a précisé qu'il considérait que sa démission prendra effet le 15 janvier, «de sorte à éviter une longue vacance administrative du poste de secrétaire général, et en outre, à permettre aux bonnes volontés au sein du parti de se concerter avant la réunion du Conseil, sur le choix d'un secrétaire général intérimaire», a-t-il expliqué. «Je démissionne également en ce moment précis car je suis convaincu que la poursuite de ma mission jusqu'à la tenue d'un 4e Congrès ordinaire avant juin prochain, aura pour conséquence de faire perdurer un climat de tension qui n'est pas souhaitable», a-t-il fait savoir. Il a indiqué aussi avoir annoncé sa démission avant la prochaine session du Conseil national, afin que cette instance «puisse mettre en œuvre les dispositions de l'article 46 du statut du parti, qui habilite cette instance notamment à désigner un secrétaire général intérimaire». «J'annonce cette décision directement aux militants car, conformément aux textes fondamentaux du Parti, (...) le Conseil national n'est pas habilité à se prononcer sur mon mandat, qui émane du Congrès», a expliqué M. Ouyahia. Il a indiqué, par ailleurs, que la crise avait «entaché le climat et l'image» du parti lors du Conseil national tenu à la fin mai 2012, soulignant, cependant, que la grande majorité des membres de ce Conseil «avait fait prévaloir la sagesse pour permettre au parti de préparer sereinement sa participation aux dernières élections locales». «C'est d'ailleurs ce même souci qui m'a imposé le silence sur cette crise jusqu'à ce jour», a-t-il poursuivi. «L'objet de mon propos n'est pas de juger qui que ce soit, ni même de répondre aux attaques parfois blessantes dont j'ai été l'objet. Il s'agit pour moi en ma qualité de secrétaire général, de dresser des constats et d'en tirer quelques conclusions», a-t-il fait savoir.

Le terrorisme a été vaincu dans sa capacité à faire s’effondrer l’Etat. Il a été vaincu dans sa capacité et même son ambition à se saisir du pouvoir.
Il a été vaincu dans son projet de se construire un sanctuaire en Algérie. Il a été vaincu dans sa triple capacité à détruire l’organisation de la vie publique, c'est-à-dire à instaurer un ordre anarchique, la déstructuration de l’ordre économique, la mise en péril de la sécurité intérieure. Il a été vaincu dans sa capacité à s’enraciner au sein des populations. Il a été vaincu dans sa capacité à faire s’affronter les populations, c'est-àdire à instaurer une guerre civile qu’il se permettrait d’alimenter par un marché clandestin d’armes de poing. Plus important encore, le peuple lui a tourné le dos et a même participé à le combattre directement. Plus important également, sa création n’est pas d’essence de politique intérieure car la communauté internationale a fini par se rallier à la thèse algérienne d’un phénomène trans-frontière. Le chef d’état-major de l’ANP a déclaré ne laisser aux terroristes que le choix entre se rendre ou mourir. Il est dans son rôle de faire preuve de tant de détermination car l’armée, comme toute armée que la situation de sécurité intérieure engage à intervenir, reçoit un mandat du président quand les intérêts vitaux de la nation sont en péril. Il est maintenant admis par la communauté internationale que le terrorisme est une menace militaire sur la sécurité internationale et que la parade devrait comprendre une composante militaire qui est mise en œuvre indifféremment de celles des autres composantes. Toutes les institutions sont impliquées dans cette lutte, chacune dans son domaine précis, alors que celui des forces de sécurité se traduit par l’emploi des moyens de force. Malgré le ton déterminé du chef d’état-major, celui-ci déclara quand même que la lutte sera implacable, mais qu’elle le sera dans le cadre de la Réconciliation nationale initiée par le président de la République. Précision bien à propos, car l’armée et les forces de sécurité n’ont pas reçu de mandat éradicateur. Les forces armées ainsi que les forces de sécurité, périodiquement, plus particulièrement au moment de leurs sorties sur le terrain, se voient rappeler leur devoir à s’engager au service de la nation, c'est-à-dire à protéger les populations, à défendre l’intégrité du territoire et à préserver la sécurité et la continuité de fonctionnement des institutions, et à intervenir en respect des droits de l’homme. Quand bien même l’armée, toutes les armées dans le monde, ont pour mission de vaincre,

d’anéantir l’ennemi, par-delà la situation d’insécurité, quel qu’en soit le niveau, toute démarche de réconciliation nationale initiée et mise en œuvre par l’Etat est à la fois une perche tendue à la paix et la démonstration que l’Etat veut abréger les souffrances populaires. Le président a déjà dit que rien ne pourra se faire convenablement sans le retour de la paix, d’où l’explication selon laquelle les institutions concernées par la lutte contre le terrorisme ainsi que celles qui interviennent en amont des insécurités sont en permanence interpellées dans le cadre de leurs missions constitutionnelles. La réconciliation témoigne du choix qui est fait, à savoir celui de garder ouvertes les portes de celle-ci et en permanence pour donner une chance à ceux qui avaient été induits en erreur et qui le reconnaissent pour abandonner définitivement la pratique de la violence. La Réconciliation nationale est tout de même un concept nouveau mais une pratique qui relève de nos valeurs et ce concept est venu avec les conditions qui l’accompagnent, structurer la pensée stratégique nationale à la fois comme démarche de recouvrement de la paix, celle de l’établissement de la sécurité, de traitement des germes de fermentation de l’insécurité et de l’instabilité. Un concept nouveau couplé à l’emploi des moyens de force, qui fait jonction entre les éclaircies conditionnelles et bien sûr les attitudes de fermeté à l’encontre de ceux qui continuent dans la pratique de la violence. Pratiquement dans tous les discours du président, ce concept était intégré comme constante, ce qui fatalement, va fournir des axes de réflexion autour desquels auront à s’articuler des possibles politiques d’action destinées à distinguer les itinéraires à emprunter pour y parvenir. Une attente stratégique de la paix totale ? Les institutions conti-

nueront à lutter contre la violence tout en maintenant leur engagement simultanément sur une double voie, à savoir la lutte contre le terrorisme dans toute la rigueur qui est la sienne et dans le cadre de la loi, et la pratique de la mise en œuvre de la Charte pour la paix et la réconciliation plébiscitée par le peuple. Bien que nombre des objectifs poursuivis par les forces de sécurité et le pouvoir politique, à la fois par les moyens de sécurité et la réconciliation nationale, ont été pratiquement tous atteints, le président se fixe pour objectif d’asseoir une paix définitive, et pas seulement une paix durable. Le plus grand objectif ciblé est l’éradication des facteurs générateurs des intolérances qui sont les causes majeures de la survenance de la violence dans l’ampleur qui était la sienne. Il est admis que ce sont les intolérances qui génèrent des stratégies d’extrême violence, avec en toile de fond, la haine de l’autre. Ce sont bien les intolérances qui aggravent les fractures au sein de la société, qui dévitalisent le tissu populaire, qui entravent la promotion du sentiment national. Ce sont bien les intolérances qui divisent les Algériens et assombrissent les lectures de l’avenir. Le président avait bien raison d’investir dans la réconciliation, seule condition pour rassembler les Algériens, comme d’ailleurs il se plaisait à le faire comprendre. L’ANP a su se donner une double capacité opérationnelle, à savoir poursuivre sa professionnalisation et s’adapter sans cesse à la lutte contre un terrorisme qui utilise les moyens asymétriques. Les fondements de notre politique extérieure sont pris en charge dans la cohérence par l’ANP qui intervient sous couverture onusienne et africaine dans les missions de maintien de la paix et non de l’imposition de celle-ci car l’Algérie est connue pour son rejet de toute ingérence dans les affaires intérieures d’un autre Etat. S. A.

Désignation d'un secrétaire général par intérim du RND lors du Conseil national prévu le 17 janvier
Le Conseil national du Rassemblement national démocratique (RND) se réunira le 17 janvier à Alger pour la désignation d'un secrétaire général du parti par intérim, en remplacement d'Ahmed Ouyahia dont la démission annoncée ce jeudi, prendra effet le 15 janvier, a-t-on appris auprès Bureau national du RND. A cet effet, les membres du Conseil national afflueront, à partir du 16 du mois courant, des wilayas pour élire un bureau appelé à diriger les travaux du Conseil national et procéder également, soit à la désignation par «consensus» ou par «vote» d'un secrétaire général par intérim, en attendant la tenue, le mois de juin prochain, du 4e Congrès, précise la même source. Dans son message aux militants du RND, M. Ouyahia a indiqué que sa démission prendra effet le 15 janvier, «de sorte à éviter, a-t-il expliqué, une longue vacance administrative du poste de secrétaire général, et en outre, à permettre aux bonnes volontés au sein du parti de se concerter avant la réunion du Conseil, sur le choix d'un secrétaire général intérimaire». «Je démissionne également en ce moment précis car je suis convaincu que la poursuite de ma mission jusqu'à la tenue d'un 4e Congrès ordinaire avant juin prochain, aura pour conséquence de faire perdurer un climat de tension qui n'est pas souhaitable», a-t-il fait savoir. Il a indiqué aussi avoir annoncé sa démission avant la prochaine session du Conseil national, afin que cette instance «puisse mettre en œuvre les dispositions de l'article 46 du statut du parti, qui habilite cette instance notamment à désigner un secrétaire général intérimaire».

4 DK NEWS

ACTUALITÉ

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013

MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPULIQUE AUX PARTICIPANTS À LA CÉRÉMONIE DE REMISE DU PRIX NATIONAL D'ARCHITECTURE ET D'URBANISME

DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL

En finir avec les cités-dortoirs !
Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a souligné, jeudi à Alger, la nécessité de refonder le cadre légal régissant l'urbanisme et la construction et a exhorté les acteurs du secteur à rompre avec le modèle de construction de «cités-dortoirs».
Dans un message adressé aux participants à la cérémonie de remise du Prix national d'architecture et d'urbanisme, M. Bouteflika a estimé que malgré «les moyens financiers considérables» consacrés par l'Etat au bien-être social, «la construction de logements s'est souvent limitée à l'aspect quantitatif, une approche qui a donné lieu à l'émergence de cités dortoirs qui n'ont fait qu'élargir les disparités et renforcer les sentiments de frustration et de marginalisation sociales». Pour le président de la République «la grande pression et l'urgence en raison de la demande toujours croissante en matière de logements, ne saurait nous empêcher d'aboutir au modèle d'habitation auquel nous avons toujours aspiré dans le respect des principes de l'architecture traditionnelle et des normes techniques de modernité». «Alors que nous consacrons des moyens financiers considérables au développement du bien-être social, il est important qu'à tous les niveaux, les acteurs concernés, parmi lesquels les architectes et les urbanistes jouent un rôle déterminant en se mobilisant pour assurer le meilleur impact à ces efforts», insiste le Chef de l'Etat. A cet effet, il recommande «la refondation du cadre légal régissant les opéra-

De sérieuses et grosses opportunités
Haddadi K.
Le développement régional semble bien placé en tête des priorités dans le plan d’action du gouvernement inspiré du programme du Président de la République. Le fait que le Premier ministre inaugure son mandat , en se rendant dans deux grandes wilayas du pays, celles de l’Algérie profonde, Ouargla et Saïda, est un puissant indicateur de la volonté du gouvernement d’aller à un équilibre régional, lequel a été rompu pour des raisons diverses, qui tiennent au politique, au sécuritaire, à l’économique ou à l’allocation des ressources parfois mal orientée et souvent mal répartie. Il y a pourtant de grandes possibilités au niveau local, dans l’agriculture notamment. L’Algérie rurale est encore vivace. Elle permet la concrétisation de multiples projets. Le plus important est d’imprimer une dynamique de développement qui permette de fixer les populations et leur assurer les moyens de contribuer à l’effort général. Le gouvernement dans sa stratégie d’équilibre souhaite à travers des aides appropriées attirer vers cette Algérie profonde, des activités nouvelles, sans quoi les régions incriminées seraient vouées à voir un départ toujours plus important de populations de jeunes sans véritable horizon de travail. Les solutions arrivent… Les tournées du Premier ministre sont la confirmation que l’intérêt que porte le gouvernement au développement régional est bien réel. M. Abdelmalek Sellal s’est livré à une véritable évaluation de la situation tant à Ouargla, qu’à Saïda. Le contact direct avec la population comme avec les opérateurs économiques permet d’envisager à bonne échéance une relocalisation des structures essentielles à la relance économique. Le Premier ministre en a appelé à la capacité d’initiative des wilayas visitées et à celle des microstructures locales. Le Premier ministre a voulu rassurer, en rappelant que l’Etat mettra les moyes qu’il faut pour propulser le développement. En contrepartie, il a exigé rigueur, célérité et engagement chez tous ceux qui sont investis de la charge si importante de conduite des projets ou de la gestion d’établissements publics. Il y a des wilayas où l’intensification agricole peut favoriser une relative stabilisation de la population. La stratégie industrielle telle qu’elle se conçoit actuellement pourrait dans certaines autres wilayas, favoriser l’implantation d’industries traditionnelles et avoir une attractivité relative sur des catégories de populations d’âge actif, essentiellement les jeunes. C’est une évolution pleine de promesses si l’on sait accepter les sacrifices qu’elle impose. Le fonctionnement de l’appareil économique à l’échelle locale devra alors être aussi transparent et simple que possible. Il y aura des dispositifs de contrôle qui seront mis en place de manière à rendre possible un fonctionnement stable. Le Premier ministre dans ses visites a beaucoup insisté sur ces aspects de gouvernance, car il a été constaté en certains endroits des manquements impardonnables. L’Etat consent d’énormes sacrifices dans la concrétisation des projets et la réalisation d’infrastructures. Ceux qui doivent en assurer la conduite, ont pour obligation d’être irréprochables. C’est un critère qui a été, souvent c’est vrai, rappelé dans le passé, mais qui aujourd’hui fait l’objet d’une sérieuse prise de conscience que le Premier ministre promet de traduire sur le terrain. Il y a même de l’insistance dans les propos du Premier ministre. H. K.

tions d'urbanisme et de construction», soulignant que «l'heure est à la créativité, à l'innovation et à la planification à toutes les échelles». «Nous exhortons dans ce but les architectes et les urbanistes à trouver les remèdes pour panser les plaies des cités de logements conçues dans l'urgence» et à «inventer de nouveaux modèles d'habitat en réutilisant avec intelligence les architectures et formes urbaines qui assurent la symbiose entre le passé et la modernité en s'inspirant de nos traditions que nous voulons préserver et valoriser», poursuit le Chef de l'Etat. Il s'agit donc de «revisiter» dans une perspective globale, les dispositifs qui encadrent et organisent le développement et la gestion du cadre urbain de les conformer aux exigences de qualité, recommande-til. «Aujourd'hui, la ville algérienne doit faire face à des contraintes multiples et inédites, tels l'étalement urbain, la littoralisation, l'évolution des modes de vie, la nécessaire réhabilitation du patrimoine ancien et notamment, le respect des im-

pératifs environnementaux», insiste M. Bouteflika. Le président de la République insiste encore sur «le rôle fondamental à jouer par les architectes et les urbanistes dans les changements que nous voulons promouvoir». Pour le Chef de l'Etat, «l'attribution du Prix national d'architecture et d'urbanisme est l'occasion de réaffirmer l'intérêt du gouvernement pour la promotion de ces deux modes de production du cadre bâti». «L'urgence est, sans doute, venue d'accorder à l'architecture et à l'urbanisme l'attention qu'ils méritent pour le rôle qu’ils ont à jouer pour redonner à notre pays un visage digne de son passé et capable de susciter la fierté de nos générations présentes et futures», indique M. Bouteflika. Pour le président de la République, cette cérémonie est une occasion «de définir les conditions permettant la libération des capacités créatrices des architectes et d'esquisser les perspectives de promotion de la qualité de la production architecturale».

«Barakat»
Boualem Branki Repenser la ville, l'humaniser et redonner vie à l'urbanisme social. C'est en quelque sorte là les grandes caractéristiques d'un message ''urbain'' du président Bouteflika à tous les architectes et urbanistes algériens. Dans ce message adressé aux participants de la cérémonie de remise du Prix national d'architecture et d'urbanisme le Président Bouteflika a été on ne peut plus direct: ''Arrêtez de produire des cités-dortoirs'', dépourvues d'âme et de vie. C'est un constat prodigieusement alarmiste que M. Bouteflika a fait sur les différents modèles d'architecture et d'urbanisme que les Algériens se sont vu proposer. Des modèles qui reproduisent en fait l'ancienne philosophie d'un urbanisme industriel orienté vers la satisfaction de la classe ouvrière en logements, sans pour autant que l'essentiel soit garanti: les espaces-vie. Des espaces nécessaires à l'émancipation sociale des habitants des grands ensembles urbains, avec la prise en charge de tous les services sociaux qu'exige la construction d'un ensemble urbain ou une cité d'habitation. Ainsi, le président Bouteflika regrette til qu'en dépit des ''moyens financiers considérables" consacrés par l'Etat au confort social des algériens, "la construction de logements s'est souvent limitée à l'aspect quantitatif, une approche qui a donné lieu à l'émergence de cités-dortoirs qui n'ont fait qu'élargir les disparités et renforcer les sentiments de frustration et de marginalisation sociales". Quel terrible constat que celui de dire aux urbanistes, architectes et concepteurs de projets qu'ils font fausse route. En fait, les préoccupations du premier magistrat du pays sont liées à cette dimension sociale, humaine qui ne fait pas partie de cette philosophie hybride qui préside jusqu'à présent à la conception de la production d'habitats urbains et ruraux en Algérie. Il tranchera donc en relevant que ''la grande pression et l'urgence en raison de la demande toujours croissante en matière de logements, ne sauraient nous empêcher d'aboutir au modèle d'habitation auquel nous avons toujours aspiré, dans le respect des principes de l'architecture traditionnelle et des normes techniques de modernité". Dés lors, le président appelle ''les architectes et les urbanistes à trouver les remèdes pour panser les plaies des cités de logements conçues dans l'urgence" et à "inventer de nouveaux modèles d'habitat en réutilisant avec intelligence les architectures et formes urbaines qui assurent la symbiose entre le passé et la modernité en s'inspirant de nos traditions que nous voulons préserver et valoriser". Leçon de sociologie urbaine, ce message du chef de l'Etat aux concepteurs de nos futures cités et villes nouvelles reflète en réalité toute la dimension humaine que doivent prendre en considération les futurs projets d'habitat. Il faut dès lors repenser la ville, revisiter les traditions architecturales du terroir, revisiter les grands modèles d'urbanisme légués par nos ancêtres, tout en restant adeptes des grandes oeuvres urbaines contemporaines et coller aux visions futuristes d'une architecture des temps nouveaux. Vaste programme certes, mais réalisable, pour peu que la dimension humaine, sociale du cadre bâti soit conforme au cadre de vie souhaité par les Algériens. On ne peut en fait imposer des modèles d'urbanisme de villes hérissées de cités d'habitation sans âme, ghettoïsées, générant des effets sociaux pervers comme la délinquance, le banditisme et la marginalisation, et laisser de côté des schémas d'urbanisme qui prennent en charge les besoins des habitants de ces cités qui ne devraient en aucun cas devenir des ''dortoirs''. Sinon, ce modèle d'urbanisme que dénonce le chef de l'Etat, sera celui des échecs sociaux à répétition, de la crise sociale et le socle de revendications permanentes. Bien au contraire, les projets d'habitat en cours et les modèles d'urbanisme élaborés pour améliorer la vie dans les grandes villes du pays doivent donner ''une vie urbaine'' nouvelle aux Algériens. Autant conforme aux grands schémas sociétaux du pays avec sa grande diversité culturelle, et donc architecturale, qu'aux standards internationaux en matière de vie urbaine, moderne, bien ancrée dans son environnement socioculturel. Le grand succès d'architectes-urbanistes qui ont travaillé en Algérie dans les années 1970-80, comme Ricardo Bofill ou Oscar Niemeyer, est justement celui d'avoir compris la société algérienne et donné une style architecturel conforme à sa culture. Sans reniement pour autant des facteurs de modernité. B. B.

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013

NATION
BÉJAÏA :

DK NEWS 5

1ER CONSEIL NATIONAL DE TAJ

La bonne couronne
Le président du parti a dans son discours d’ouverture aux travaux (à huis clos) du Conseil national, réaffirmé les principes qui guident le parti : «Quand je vous regarde, mon esprit est rempli d’aise, mon cœur se réjouit. Tant de compétences, tant de diversités, tant de valeurs et de multiples possibles ! Quand je suis en face de vous je mesure combien l’union et l’unité des algériens peuvent réaliser de prouesses !»
O. Larbi Le chef de TAJ est réellement ému par cette assistance où se côtoient modernes et «traditionnalistes», des femmes aux tenues les plus contrastées ; une assemblée où jeunes et d’autres plus âgés se serrent dans les travées dans un coude à coude symbolique : comédiens, sportifs de haut niveau, sénateurs en exercice et députés, journalistes qui ont rejoint TAJ comme Zahia Benarous. TAJ, par la voix de son premier responsable, voit le monde tel qu’il est : en crise. «Crise financière, économique, sociale et finalement politique. Le monde est au bord de des pires développements. Quant aux pays arabes, leurs voies pour les libertés et la démocratie se sont transformées en cauchemar et en chaos. Il n’est pas question de leur dénier ces droits ; les événements en cours sont de nature à affaiblir ces nations et les rendraient moins assurées de repousser quelque intrusion étrangère…» Et de s’écrier : «Quand les situations sont celles que je décris, qui paie la facture ? - Le peuple ! répond l’assistance. Amar Ghoul développe alors, l’attitude de l’Algérie envers les événements dans les pays arabes : «Abdelaziz Bouteflika a attiré l’attention des dirigeants arabes, les a préve-

16 carrières d’agrégats inexploitées
Seize (16) carrières d’agrégats, bien que jouissant de toutes les autorisations administratives et environnementales, sont en arrêt d’activité dans la wilaya de Béjaïa, en raison de «l’opposition» de leurs voisinages, qui mettent en cause leurs supposées nuisances, selon le directeur local de l’énergie et des mines (DEM). Cinq gisements, d’une capacité de 500 000 tonnes ont été fermés après avoir commencé leur activité alors que les autres, soit 11 unités, bien que titulaires de titres miniers, n’ont jamais pu exercer à cause des protestations des riverains, a précisé M. Omar Sebaâ, ajoutant que cette situation «prive la wilaya d’un potentiel économique d’une utilité stratégique». Le même responsable relève qu’«aucun nouveau site de production n’a pu être ouvert ces dernières années, ce qui porte un préjudice certain aux entreprises locales». Pour compenser le déficit local en la matière, les entreprises se retrouvent dans l’obligation d’acquérir leurs besoins en agrégats en dehors de la wilaya, moyennant des surcouts et des retards dans leurs chantiers, a indiqué M. Sbaa. En 2012, pour une capacité globale de production, estimée à 3,5 millions de tonnes, il n’en a été produit qu’un million de tonnes, a-t-il souligné, ajoutant que seules 8 carrières sont actuellement en activité. Ces carrières à l’arrêt subissent aussi les contrecoups de l’échec de leur investissement en équipements et matériels, d’une valeur vénale moyenne de 200 millions de dinars et les candidats à leur reprise ne se manifestent plus. Ces oppositions des riverains «ne trouvent aucune justification objective, et s’expriment même à l’occasion de façon anachronique», indique M. Sebaâ, notant que «tous les exploitants ont été soumis à des paramètres techniques et environnementaux stricts». Pour corroborer cette « légèreté à la contestation», M. Sebaâ cite le cas des gisements soumis à exploitation pendant la durée consacrée à la réalisation du barrage de Tichy-haf à Bouhamaza (Seddouk), à 80 km au sud-ouest de Béjaïa et «qui ont dû subir la vindicte populaire dès la fin du projet». Le phénomène de protestation n’est pas typique à la wilaya de Béjaïa, reconnaît le même responsable, mais il «se singularise à Béjaïa par son ampleur et inquiète de façon lancinante à cause de ses répercussions supposées sur le développement local en général». Ces protestations récurrentes se répercutent négativement sur la conduite du plan de charges de la région, truffé de projets structurants, notamment une pénétrante autoroutière, un dédoublement de la voie ferrée sur 100 km, et un Centre hospitalier universitaire de 5000 lits, nécessitant chacun de grandes quantités d’agrégats, souligne, par ailleurs, le directeur de wilaya de l’Energie et des Mines.

Ph. Madjid Nait Kaci

nus des développements indésirables possibles..» Louant le pragmatisme, la vigilance et l’objectivité du président de la République, Amar Ghoul s’écrie : «Nous serons toujours d’accord avec les décisions du président, toujours à ses côtés, toujours engagés (à réaliser son programme)». En faisant siennes les conduites de plus haut magistrat du pays, Amar Ghoul, entraîne la parti à les adopter pour que cette année 2013 soit celle des victoires de l’Algérie : «Année des changements et de la concrétisation de nos ambitions nationales.» Tout les présents ont remarqué qu’Amar Ghoul prenait feu à ses propres mots. Il y avait de quoi ! Car dès le début, les propos du président du Conseil national, l’entrepreneur Habib Yousfi lui

a tressé des lauriers. Puis la jeune étudiante en sciences commerciales de l’Université de Sétif a pris la parole pour un hommage à un membre du Conseil national, membre fondateur du TAJ, disparu dans un accident de voiture. Hommage qui sera repris par Amar Ghoul dans son discours. Elle appela ensuite les nouveaux sénateurs de Souk Ahras, Naâma et Tlemcen qui reçurent des cadeaux des mains du président, d’Habib Yousfi et de Djenouhat, secrétaire à l’organique de l’UGTA qui sera dépeint par Amar Ghoul comme un vieux compagnon de lutte ! Les travaux se poursuivent à huis clos. A l’ordre du jour ; la désignation des membres du Bureau politique, la mise en place des commissions qui contribueront à l’implantation de TAJ dans la société. Les travaux seront clos vers 11 heures, ce matin.

MÉGAPROJET DE TRANSFERT D'EAU POTABLE

In Salah raccordée à Tamanrasset
Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a donné hier le coup d'envoi de l'opération de raccordement de la ville d'In Salah au mégaprojet de transfert d'eau potable vers la ville de Tamanrasset. L'opération permettra d'assurer la distribution de 8000 m3/jour d'eau potable au profit de plus de 30 000 habitants de la ville d'In Salah (750 km au nord du cheflieu de la wilaya), à partir du réseau du mégaprojet d'alimentation de la ville de Tamanrasset en eau potable (In Salah - Tamanrasset). Le coût de cette opération a été estimé à plus de 19 millions de DA, selon les explications fournies par les responsables de l'Algérienne des eaux (ADE) dans la wilaya de Tamanrasset. Ce raccordement permettra de mettre fin au problème d'approvisionnement en eau potable dans cette région, selon les mêmes responsables. Dans le cadre du deuxième et dernier jour de sa visite d'inspection dans la wilaya de Tamanrasset, Hocine Necib a inspecté un champ captant situé à 70 km au nord d'In Salah qui compte 24 forages de 600 m de profondeur chacun sur un réseau de collecte de cette eau d'un linéaire totale de 100 km, et un réservoir d'arrivée de 50.000 m3, selon la fiche technique de ce champ. Lors de sa visite de ce champ important où des travaux supplémentaires sont en cours pour un montant de plus de 9,6 milliards de DA, le ministre a annoncé la création prochainement d'un deuxième champ captant. Dans le cadre des efforts du secteur pour la garantie d'une haute qualité de l'eau potable, le ministre a précisé qu'il sera procédé, au niveau du même site, à la mise en place d'une station de dessalement d'une capacité de 100 000m 3 /jour. Dans le souci d'améliorer le service public, M. Necib a affirmé qu'un diagnostic global de la situation du réseau de distribution d'eau potable à In Salah sera fait en coordination avec les autorités de wilaya, en vue de combler les lacunes enregistrées, à l'instar de l'opération qui concerne actuellement le réseau d'approvisionnement de la ville de Tamanrasset en eau potable. Au premier jour de sa visite dans la wilaya de Tamanrasset, le ministre s'était enquis de l’avancement des travaux de plusieurs infrastructures relevant de son secteur dans cette wilaya.

M'KIRA (TIZI OUZOU)

Sans eau depuis plus de deux semaines
Ferrah Menad « Pénurie d’eau et situation en détresse. C'est la situation dramatique dans laquelle vivent les habitants de la commune de M'kira (45 km au sud-ouest de Tizi Ouzou). » En effet, plusieurs villages de cette localité sont sans eau depuis plus de deux mois, plongeant les citoyens dans la détresse la plus totale. « On ne peut plus supporter cette pénurie d'eau qui nous rend la vie extrêmement pénible », s'insurge un habitant de cette commune. « C'est le calvaire chez nous. Parfois, on ne trouve même pas de quoi boire dans la journée », ajoute un autre. Ainsi et selon nos interlocuteurs, le problème de la pénurie d'eau potable ne date pas d'aujourd'hui. Cette fois-ci, ce sont les villages de Imaândene, Ivahrizenze, Boughezale et Ivouhamène, qui sont affectés par ce problème. Au village de Bouhadj, c'est l'anarchie totale. Selon un citoyen, l'eau n'a pas coulé dans les robinets depuis plus de deux mois. Pour atténuer leur soif, les habitants de ces villages ont recours aux sources naturelles (acif, tala, taouinet), mais dont la qualité de l'eau n'est pas garantie. Cette situation est vécue dans cette partie de la wilaya alors que la mise en service partielle du barrage de Koudiat Acerdoune de Bouira a eu lieu le 5 juillet dernier, devant assurer l'alimentation en eau du versant sud-ouest de la wilaya de Tizi Ouzou. Pour l'heure, les citoyens ont recours à l'achat d’eau, à raison de 1000 DA la citerne. Les maigres quantités d’eau pompées via la station de Bouhadj se perdent dans la nature, laissant la population sans la moindre goutte. Une équation que les citoyens de ces hameaux n’arrivent pas à comprendre et que les responsables du secteur de l’eau n’arrivent pas encore à résoudre. A rappeler que l’été dernier, ces mêmes villageois ont procédé à la fermeture du siège de l’APC, de celui de la daïra et ils ont aussi bloqué le CW147 pour protester contre la rareté de l’eau qui avait duré plus d’un mois. Les responsables concernés ont alors promis de faire le nécessaire pour endiguer ce problème mais

celui-ci perdure au grand dam de cette population qui ne sait désormais plus à quel saint se vouer.

6 DK NEWS
SELON M. AZOUAOU MEHEL PDG

NATION

Vendredi 4 - Samedi 5 Janvier 2013

Les objectifs fixés par Algérie Télécom pour 2012 «n'ont pas été atteints»
Les objectifs fixés par le Groupe Algérie Télécom pour l'année 2012 "n'ont pas été atteints", même si une "légère" croissance a été enregistrée, a indiqué jeudi son Président-directeur général, Azouaou Mehmel. Dans un message adressé à l'ensemble des travailleurs du Groupe à l'occasion du nouvel an 2013, M. Mehmel a saisi l'occasion pour dresser un bilan de l'année écoulée, estimant que l'exercice précédent a été "moyen". Il a admis, à ce propos, que les objectifs fixés n'ont "malheureusement" pas été atteints, malgré, a-t-il dit, une "légère" croissance enregistrée. Selon lui, cet état fait rend encore la tâche "plus ardue" pour les exercices à venir, puisqu'il faudra "nécessairement" rattraper le "retard accumulé". M. Mehmel a précisé que le Groupe qu'il dirige active dans un domaine à forte croissance et à forte évolution et, par conséquent, il doit s'inscrire dans "un processus d'investissement permanent, tant dans les infrastructures que dans les ressources humaines". Allant plus loin dans sa critique, M. Mehmel n'a pas manqué de relever que les images que donne l'entreprise pour ses employés et actionnaires, comme pour ses clients et fournisseurs, "ne reflètent nullement ce qu'elle devrait y être". "Tel que nous voyons les choses, l'entreprise reste fortement bureaucratique et n'arrive pas à concrétiser dans les délais les projets de mise à niveau de son outil de production", a-t-il estimé, citant l'exemple des récents incendies d'Alger et Ouargla qui témoignent de l'"impossibilité d'assurer la continuité du service en cas de sinistre". "Cet état de fait rend plus ardue la satisfaction des clients sur les plans quantitatifs et qualitatif à un moment où nos abonnés continuent à être traités comme simples usagers", a-t-il regretté. Il a ajouté, dans le même sens, que les clients, les fournisseurs et les partenaires ainsi que l'environnement en général "perçoivent AT comme une entreprise archaïque, bien loin d'être au diapason des évolutions technologiques". "Cette situation engendre un grand mécontentement des clients sans oublier celui des pouvoirs publics dont la volonté et l'engagement pour le développement des TIC dans la société, n'ont pas manqué d'être réitérés lors du dernier Conseil des ministres", a-t-il rappelé. M. Mehmel a fait remarquer que cet état de fait "interpelle" tous les gens du secteur pour remédier à cette situation. "Il est vrai que la tâche est lourde et le défi est immense, mais je reste profondément convaincu que la réussite est à notre portée pour peu que nous nous remettions en cause en nous mettant toujours du côté du client (...) pour mieux le servir", a encore soutenu le PDG d'Algérie Télécom. Il s'est engagé, à cet égard, à initier "toutes les actions" et à mobiliser "tous les moyens susceptibles de permettre à tout le monde d'accomplir sa mission dans les meilleures conditions possibles".

SOLIDARITÉ Mme Bendjaballah : «accompagner le mouvement associatif»
La ministre de la Solidarité nationale et de la famille, Mme Souad Bendjaballah a affirmé jeudi à Alger l'engagement de son département à accompagner le mouvement associatif dans les activités liées à la jeunesse.
Au cours d'une rencontre sur les "Droits de l'enfant et citoyenneté, facteurs d'intégration", la ministre a déclaré que toutes les conditions étaient réunies pour faciliter les tâches assignées aux associations dans le secteur de la jeunesse, en accompagnant notamment toutes les initiatives visant à promouvoir cette frange de la société et à faciliter son intégration par des moyens matériels et humains et l'encadrement juridique. La ministre a fait part d'un projet d'ouverture d'un camp en faveur d'un maximum de jeunes durant les prochaines vacances d'été s'inscrivant dans le cadre d'un travail de proximité auquel doivent participer différents secteurs du mouvement associatif. Pour sa part, le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la jeunesse et des sports chargé de la jeunesse M. Belkacem Mellah a souligné que plusieurs entreprises juvéniles dont 133 maisons de jeunes appartenant au secteur de la jeunesse seront au service des associations activant dans ce domaine. Après avoir rappelé les moyens dont dispose son département, le ministre a souligné sa disposition à "renforcer les activités de 22% des 80.000 associations activant dans le secteur". La commission interministérielle composée de représentants de plusieurs ministères, dont ceux de la jeunesse, du tourisme, de la formation et de l'enseignement professionnels, de l'éducation nationale et de la solidarité nationale, se penche actuellement sur un programme d'activités propres aux jeunes avec la participation du mouvement associatif, a indiqué M. Mellah. Le ministre a annoncé, à cette occasion, la tenue d'une rencontre nationale fin février prochain consacrée au rôle du mouvement associatif dans le processus de développement. M. Abderrahmane Arar président du réseau algérien de la protection et la promotion des droits des enfants (NADA) a mis l'accent sur "l'importance de créer un front social contre la délinquance juvénile" qui réunirait tous les secteurs concernés pour lutter contre les fléaux sociaux.

BOUMERDES: Les travaux de réalisation du grand hôpital peinent à démarrer
Les travaux de réalisation du grand hôpital de Boumerdes peinent à démarrer en dépit de la désignation, depuis plusieurs mois, de l’entreprise réalisatrice. Bien que la première pierre de réalisation de cet établissement hospitalier de 240 lits ait été posée le 16 mai dernier par l’ex ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, M. Djamel Ould Abbes, aucun démarrage effectif de ses travaux n’a suivi depuis, a constaté l'APS. Interrogé sur ce retard, un responsable de la Direction locale de la santé, de la population et de la réforme hospitalière (DSPRH) a indiqué que la commission nationale des marchés n’avait pas encore tranché à propos de la réévaluation du budget initial affecté à la réalisation de ce projet. Une enveloppe de plus de trois (3) milliards de dinars avait été mobilisée en 2006 pour ce projet, inscrit au titre du programme quinquennal 20052009. Néanmoins, son lancement a été "différé" à maintes reprises, en raison, a précisé la même source, de "non disponibilité d’un foncier adéquat à son implantation". Un site de cinq hectares (5 ha) a été finalement sélectionné dans les environs immédiats de la ville de Boumerdes pour abriter cet établissement hospitalier, qui constituera la plus grande structure du genre à l’échelle de la wilaya, avec un bâtiment de cinq étages, dont la réalisation a été confiée à une entreprise portugaise, a-t-on signalé à la DSPRH. Outre les prestations médicales classiques, cet hôpital assurera, une fois opérationnel, une dizaine de spécialités chirurgicales dites de pointe, dont la neurologie et la cardiologie, a indiqué à l’APS, le responsable local du secteur, M. Mekki Tayeb. En outre, l’assiette foncière affectée à ce projet renferme un grand espace destiné à l’université de Boumerdes en vue de l’implantation future d’une faculté de médecine qui sera, à terme, rattachée au grand hôpital, en vue de sa transformation en un Centre hospitalo-universitaire(CHU), selon les objectifs assignés à ce projet, a-t-il expliqué.

TÉLÉPHONIE
LIGNES ENDOMMAGÉES PAR L'INCENDIE DE LA GRANDE POSTE:

Retour à la normale dans les meilleurs délais
Algérie Télécom a rassuré jeudi ses clients, dont les lignes ont été touchées par l'incendie ayant endommagé le Central téléphonique Larbi Ben M'hidi de la Grande Poste le 19 décembre dernier, et qui n'ont pas fait l'objet d'un rétablissement, que le retour à la normale interviendra "dans les meilleurs délais". "La situation au niveau du Central téléphonique cité a été normalisée, comme prévu, le 29 décembre 2012. Toutefois, des cas de dérangements en ligne n'ont pas pu être localisés et traités pour des raisons liées à l'arrêt des équipements d'extrémités", indique un communiqué de cet établissement public. Algérie Télécom tient, par la même occasion, à rassurer ses abonnés et à les inviter à se rapprocher de l'agence commerciale Larbi Ben M'hidi où une cellule a été instruite pour prendre en charge leurs doléances.

Les auteurs de l'attentat contre le Conseil constitutionnel demain devant la justice
Treize individus, dont sept en fuite, impliqués dans l'attentat à l'explosif qui avait ciblé le 11 décembre 2007 le siège du Conseil constitutionnel à Ben Aknoun, comparaîtront dimanche devant le tribunal criminel d'Alger. L'attentat, dans lequel est également impliqué l'"émir" terroriste Abdelmalek Droudkel, avait fait 10 morts et plusieurs blessés et avait coïncidé avec un autre attentat ayant ciblé le siège du Haut-commissariat aux réfugiés de l'ONU (HCR). Selon le bilan définitif établi par le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, les deux attentats ont fait 26 morts et 177 blessés. Les 13 accusés devront répondre des chefs d'inculpation liés à l'adhésion à un groupe terroriste activant à l'intérieur et à l'extérieur du pays, homicide volontaire avec utilisation d'explosifs et atteinte à la sécurité et l'unité du territoire national. APS

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013

SOCIÉTÉ

DK NEWS 7

TRANSPORT URBAIN :

Les réajustements tarifaires pas encore appliqués dans la wilaya d'Alger
Les réajustements tarifaires décidés par le ministère des Transports à partir du 1er janvier 2013 concernant le transport collectif urbain de voyageurs et le transport par taxis ne sont pas encore appliqués au niveau de la wilaya d'Alger, a-t-on constaté jeudi.
"Nous sommes au courant de ce réajustement tarifaire, mais nous ne pouvons pas l'appliquer puisque nous n'avons pas encore reçu le barème des tarifs de la part de la Fédération nationale du transport des voyageurs", a indiqué à l'APS le receveur d'un bus reliant Tessala El Merdja à Alger. Pour sa part, le chauffeur d'un minibus sur la ligne Ruisseau-Birkhadem a affirmé ne pas être encore informé sur les nouveaux tarifs. "On continue toujours à appliquer l'ancien tarif puisque aucune note ne nous a été encore transmise par la Fédération", a-t-il dit. A la station de la Place du 1er Mai, un chauffeur de taxi s'est dit "étonné" de voir l'information sur ces augmentations sur une chaîne de télévision privée, sans être informé par le syndicat de la corporation. Contacté par l'APS, le président de la Fédération nationale du transport des voyageurs et de marchandises, M. Abdelkader Bouchrit, a indiqué que la note du ministère concernant ce réajustement "n'est pas claire", ajoutant que l'organisation qu'il représente "n'a pas reçu une copie de cette note". "Nous ne sommes pas d'accord sur la teneur de cette note que nous avons appris à travers la presse nationale", a-t-il précisé. Selon lui, si cette nouvelle tarification est appliquée, une grande partie des lignes ne sera pas touchée, car ne dépassant pas les 10 km. M. Bouchrit a indiqué, en outre, avoir contacté les services du ministère des Transports

TRAFIC, COMMERCIALISATION ILLICITE D’ALCOOL ET CANNABIS
78 303 bouteilles d’alcool et 12 Kg de kif, saisies par la police, la veille de la nouvelle année.
D. Mentouri Les fêtes du réveillon, sont une opportunité que bon nombre de trafiquants mettent à profit pour réaliser des bénéfices en écoulant alcool et drogues d’une manière illicite. Ces derniers comptaient sans la vigilance des services de police car ces derniers ont opérés des saisies notamment d’alcool et de résine de cannabis, en diverses régions du pays. A Alger, pas moins de 38 946 bouteilles ont été saisies par les forces de police de la 1ere sureté urbaine de Staoueli. C’est ainsi que vers 9h00 du matin et agissant sur informations que les policiers ont investis les lieux d’un local pour saisir des bouteilles d’alcool, destinées à la vente illicite. A Relizane et dans le même contexte, les policiers de la sureté de daïra de Djediouia, ont perquisitionné le domicile d’un individu suspect, âgé de 28 ans, laquelle a donné lieu à la découverte de 12400 bouteilles de boissons alcoolisées, destinées à la vente illicite. Par ailleurs, 3169 autres bouteilles de boissons alcoolisées, destinées à la vente illicite ont été saisies par les policiers relevant de la 1er sureté urbaine de Khenchela. Les policiers ont interceptés 3 véhicules au niveau de la forêt « Bois des Pins », jouxtant la ville Tazegaght (Khenchela), à l’intérieur desquels ils ont découverts les 3169 bouteilles de boissons alcoolisées. A Mostaganem, les policiers de la sureté de Wilaya assistés par celles de la 7ème Unité Républicaine de Sécurité, ont menés plusieurs opérations de police à travers les quartiers de la ville, au cours desquelles, il a été récupéré 2485 bouteilles de boissons alcoolisées. Il est à noter que la veille, le 30 Décembre 2012, les forces de police de la Sûreté de Wilaya ont également découvert 1035 bouteilles de boissons alcoolisées, destinées à la vente illicite, après la perquisition du domicile d’un individu suspect, âgé de 36 ans. Ce n’est pas moins de 21 303 autres bouteilles de boissons alcoolisées que les policiers d’Ouargla ont saisis lors d’une patrouille de surveillance. Les forces de police de la Sûreté de Daïra de Hassi Messaoud, ont suspecté un camion suspect qui s’apprêtait à décharger une marchandise suspecte à l’intérieur d’un local commercial. La fouille dudit camion a permis la découverte de 21303 bouteilles de boissons alcoolisées, destinées à la vente illicite. Au même titre que les produits alcoolisés, les services de police sont regardants en direction du trafic de stupéfiant et précisément durant les derniers jours de l’année. Dans cette optique il est indiqué qu’à Boumerdes, les policiers de la sureté de Wilaya, ont interpellé au niveau de la commune de Cap djinet, 2 dealers, âgés de 28 ans, en possession d’une importante quantité de cannabis. L’enquête diligentée par les forces de police, a également permis l’identification de leur complice. Il s’agit d’un individu âgé de 39 ans, qui a été interpellé après la perquisition de son domicile, où il a été découvert une importante quantité de boissons alcoolisées, destinée à la vente illégale. Il est également fait état de la saisie de 12 Kg de Kif traité à Tlemcen. C’est au terme d’une minutieuse fouille d’un véhicule de la part des policiers de la sureté de daïra de Maghnia qui avaient dressé un barrage à l’entrée de la ville de Béni Bousaid, que cette quantité a été découverte.

pour plus de détails concernant cette note, précisant qu'il attend toujours une réponse. De son côté, le président de l'Union nationale des chauffeurs de taxi, M.Hocine Ait Braham, a précisé que la mise en œuvre immédiate de la nouvelle tarification était impossible en raison de la nécessité de mise à jour des logiciels des compteurs de taxis. Une réunion regroupant les représentants de cette organisation avec des responsables du ministère des Transports est prévue la semaine prochaine pour définir les modalités d'application de cette augmentation tarifaire, a-t-il ajouté. Rappelant que l'Union qu'il représente revendiquait depuis 10 ans une révision des tarifs du transport en taxi, M. Ait Braham a estimé que cette nouvelle hausse "n'est pas suffisante". Il a toutefois appelé à l'application d'augmentations tarifaires "souples" en fonction de la longueur des lignes et de

la densité du trafic. "Nous avons également proposé d'introduire de nouvelles mesures de soutien aux chauffeurs de taxi comme l'octroi de crédits bancaires sans intérêt, l'effacement des dettes fiscales et l'annulation de la taxe du véhicule neuf". Le ministère des Transports avait annoncé lundi de nouveaux réajustements des tarifs, applicables à partir du 1er janvier pour le transport collectif urbain de voyageurs et du transport par taxi. Cet ajustement tarifaire intervient, selon le ministère, dans le cadre de la prise en charge "objective et progressive" de l'évolution des différents constituants des coûts d'exploitation des moyens de transport des voyageurs. Le ministère compte par ailleurs annoncer "incessamment" les réajustements concernant les tarifs à appliquer pour le transport routier des voyageurs au-delà de 30 km (inter-wilayas).

HIVER 2012 :

Une période gravée dans la mémoire des Médéens
L’hiver 2012 restera gravé, pour longtemps, dans la mémoire des habitants de la wilaya de Médéa qui y ont notamment vécu les quinze jours les plus longs de leur vie. De mémoire d’homme, jamais chutes de neige n’ont été aussi rudes et provoqué autant de désagréments et de panique chez la population que celles enregistrées en ce début du mois de février 2012. Les vieux habitants de la région comparaient ces chutes "exceptionnelles" à un épisode presque identique qu’ils ont vécu, il y a bien longtemps. C’était, vers le milieu des années 1960, ou une terrible vague de froid et de neige s’était abattue sur la partie centre et nord-est de la wilaya, isolant, pendant des jours, des villages entiers qui ne durent leur salut, selon eux, qu’à l’esprit d’entraide et de solidarité qui prévalait à cette époque. Plusieurs localités urbaines et rurales isolées En outre, ces chutes de neige, arrivées de manière imprévisible au mois de février, avaient surpris, presque tout le monde, y compris les organismes en charge de la gestion des situations d’urgence. Le dispositif de déneigement, pourtant déployé, dans les endroits les plus stratégiques de la wilaya, s’avéra "inefficace" au bout de quelques heures, eu égard à l’importance des chutes et à la multitude des zones nécessitant des interventions de toutes sortes. Outre les perturbations du trafic routier, avec la fermeture "provisoire" de plusieurs axes routiers névralgiques, ces intempéries vont provoquer, dès les premières heures, la paralysie quasi totale de toute forme d’activité. Des tensions sur des produits de première nécessité commencent à être signaler dans de nombreuses agglomérations urbaines et rurales. Des difficultés d’approvisionnement vont provoquer des rushs sur les quelques rares commerçants qui daignèrent ouvrir, malgré les mauvaise conditions climatiques. Ces tensions vont s’accentuer, à partir du troisième jour, et toucher un autre produit stratégique, en l’occurrence le gaz butane, utilisé par plus des deux tiers de la population pour se chauffer ou préparer à manger. Les populations des zones rurales, notamment ceux qui résident dans les villages et les hameaux enclavés, furent rudement touchés par cette vague de neige. Des milliers d’habitants se retrouvent ainsi, isolés et dépourvus de tout, pendant une semaine. Profitant d’une brève accalmie, les secours commencent à s’organiser, au huitième jour, avec le déploiement de moyens de déneigement supplémentaires afin de rompre notamment l’isolement des populations bloquées par la neige. Et alors que des équipes de déneigement s’attelaient à la réouverture des axes routiers, coupés à la circulation, un autre dispositif est mis en place afin d’acheminer des vivres aux populations isolées. Il est même fait appel à des équipes pédestres de la Protection civile et de la Gendarmerie nationale pour faire du "porteà-porte" à travers les zones éparses relevant des communes d’El-Aissaoui, Baata, Ouled Brahim, Ouled Antar afin d’acheminer de l’aide à leurs populations, coupées du reste du monde. D’autres actions de solidarité seront également menées par la Sûreté nationale et les associations caritatives, notamment "Nessel-Khir" qui vont sillonner, même de nuit, les zones d’habitations situées à la périphérie des grandes agglomérations urbaines pour porter secours aux habitants. Des dégâts estimés à plusieurs milliards de DA Cet épisode neigeux a particulièrement causé de gros dégâts à l’infrastructure routière, ainsi qu’au patrimoine scolaire dont nombre d’établissements ont été rudement affectés. Les dégâts occasionnés aux infrastructures ont été estimés à plusieurs milliards de DA. Ainsi, le montant des dégâts occasionnés au réseau routier de la wilaya a été évalué par la direction des Travaux publics (DTP) à près de 4 milliards DA. Le réseau routier secondaire et les chemins de wilaya et communaux, ont été les plus affectés par ces intempéries, avec des dégâts évalués à 2,79 milliards DA. La même source a estimé l’incidence de ces intempéries sur l’état du réseau routier national qui traverse la wilaya à environ 1,16 milliard DA. Autre secteur affecté par ces intempéries, l’éducation qui a vu 195 de ses établissements, dont 169 écoles primaires, endommagés à des degrés divers par la vague de neige qui a balayé la région durant quinze jours. La direction de l’éducation estimait ces dégâts à 240 millions DA, outre l’impact de ces intempéries sur la scolarité de milliers d’élèves, notamment en milieu rural où les cours ont dû être suspendus durant toute la durée du mauvais temps. Des dégâts, tout aussi importants, ont été également enregistrés par le secteur de l’urbanisme où il a été recensé la dégradation, partielle ou totale, de la voirie et réseaux divers au niveau d’une quarantaine de communes, sur les soixante-quatre que compte la wilaya. La direction de l’urbanisme avait évalué ces dégâts à 1,13 milliard DA. Le secteur de l’agriculture, notamment ses filières avicoles, arboricoles et laitière, avait également subi de grosses pertes se chiffrant à plusieurs millions de DA. APS

8 DK NEWS
FRANCE - ESPAGNE - BASQUES

SOCIÉTÉ
EMIRATS ARABES UNIS

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013

Le parti nationaliste Batasuna annonce sa dissolution
Le parti nationaliste basque Batasuna, considéré comme proche de l'ETA, interdit en Espagne depuis 2003 mais pas en France, a annoncé jeudi sa dissolution, lors d'une conférence de presse à Bayonne, dans le sud-ouest de la France, a constaté l'AFP. "Nous vous annonçons la dissolution de Batasuna", ont déclaré deux porte-parole du mouvement, Maite Goyenetxe et Jean Claude Aguerre, près de 14 mois après la décision de l'ETA de mettre fin à la violence. "Nous affirmons que nous atteindrons le projet de construire Euskal Herria (le Pays Basque) par la seule voie politique face aux Etats français et espagnols qui sont des oppresseurs", a dit Maite Goyenetxe. En Espagne, les membres de Batasuna ont pour beaucoup rejoint d'autres partis. L'ETA avait elle-même mis fin, le 20 octobre 2011, à plus de 40 ans de lutte armée pour l'indépendance du Pays basque, sans pour autant se dissoudre ni déposer les armes.

Dubaï ouvre le premier terminal réservé à l'Airbus A380
Dubai Airports a ouvert mercredi le premier terminal au monde dédié exclusivement aux départs et arrivées de l'Airbus A380, surnommé le "superjumbo", ont rapporté des médias.
Dubai Airports a entamé l'ouverture par étapes du Hall A, un bâtiment du Terminal 3 de l'aéroport international de Dubai consacré à l'A380. Toutefois, seules quatre de ses 20 portes d'embarquement ont été mises en service mercredi. Une fois pleinement en service, le Hall A devrait augmenter la capacité de transit de l'aéroport de 60 à 75 millions de passagers. En 2012, l'aéroport de Dubaï ou DXB, comme le surnomment les pilotes, a accueilli environ 57 millions de passagers, contre 51 millions en 2011. Premier à emprunter ces installations, un A380 géré par la compagnie aérienne nationale de Dubaï, Emirates Airline, a décollé en direction de l'aéroport londonien d'Heathrow, l'un des plus importants centres du trafic

VENEZUELA

Hugo Chavez souffre toujours d'une "sévère infection respiratoire"
Le président vénézuélien Hugo Chavez, souffre toujours d'une "sévère infection respiratoire" après l'opération subie le 11 décembre, a annoncé vendredi Ernesto Villegas, ministre de l'Information. "Le commandant Chavez fait face à des complications provoquées par une sévère infection pulmonaire", a déclaré Ernesto Villegas. Hugo Chavez, qui a subi une quatrième opération destinée à lui retirer des tumeurs malignes, n'a pas fait d'apparition publique depuis plus de trois semaines, ce qui suscite de nombreuses suppositions sur une aggravation de son état de santé. Le vice-président vénézuélien Nicolas Maduro, officiellement désigné par Hugo Chavez comme son dauphin, est rentré jeudi de Cuba, où il a rendu visite à son chef d'Etat. Hugo Chavez, réélu en octobre, doit prêter serment le 10 janvier, mais ses partisans du Parti socialiste (PSUV) laissent désormais entendre que la cérémonie pourrait être reportée, ce que refuse l'opposition.

aérien international longue distance. Emirates Airline assure cinq liaisons quotidiennes entre Dubaï et Londres, toutes utilisant le superjumbo. Le PDG de Dubai Airports, Paul Griffiths, a qualifié l'ouverture de ce nouveau terminal de "formidable succès" qui renforce la position de l'aéroport de Dubaï comme plus important aéroport du Moyen-Orient en termes de trafic. Emirates Airline est le pre-

mier utilisateur de l'A380, modèle phare du consortium aéronautique européen EADS. Le transporteur aérien a commandé au total quelque 262 avions A380, dont 92 ont été livrés jusqu'à présent. Doté d'une capacité maximale de 853 passagers, cet avion est le plus grand appareil de transport aérien de passagers au monde.

ATTENTAT EN IRAK :

19 morts (nouveau bilan)
Au moins dix-neuf personnes ont trouvé la mort jeudi dans un attentat à la voiture piégée perpétré au sud de Baghdad. Le précédent bilan faisait état de quinze morts. La voiture piégée a explosé dans un parking utilisé principalement par des véhicules transportant des pèlerins vers ou depuis Kerbala, faisant 19 morts et 47 blessés, ont indiqué des sources médicale et policière. Il s'agit du deuxième attentat en quelques jours à Moussayeb, située à mi-chemin entre Baghdad et Kerbala. Sept personnes, dont trois femmes et deux enfants, y avaient été tués le 31 décembre. Parmi les victimes de l'attentat de jeudi figurent cinq femmes et quatre enfants, a précisé la source médicale, indiquant que le bilan risquait de s'alourdir en raison de la gravité des blessures de certaines victimes. Un autre attentat a eu lieu jeudi dans l'est de Bagdad. Une bombe placée sur le bas-côté de la route a touché un minibus transportant des pèlerins chiites, en blessant au moins six, selon des responsables.

SUISSE :

3 personnes tuées par balles à Daillon
Un homme a tué trois personnes par balles et blessé deux autres, mercredi soir, à Daillon, un village situé dans le canton suisse du Valais, rapportent jeudi des médias helvétiques. Les raisons de cet acte "ne sont pas encore connues", a-t-on indiqué de même source, précisant que la police cantonale est parvenue à maîtriser l'auteur présumé de la fusillade avant de l'arrêter. Les forces de l'ordre ont été alertées vers 20H50 par téléphone qu'un individu tirait sur des habitants de Daillon. Plusieurs personnes blessées gisaient au sol, a indiqué la police dans un communiqué rendu public dans la nuit de mercredi à jeudi. Patrouilles et Unité spéciales de la police cantonale sont immédiatement intervenues pour neutraliser l'auteur présumé de la tuerie. Trois personnes sont décédées sur les lieux, et deux autres blessées ont été hospitalisées, ajoute le communiqué. Selon des témoins, le tireur, âgé d'une trentaine d'années, est un habitant de Daillon. Il se serait servi d'un fusil d'assaut, précise-t-on de même source.

USA

Hillary Clinton
sort de l'hôpital où elle était admise en raison d'une thrombose dans la tête

CÔTE D'IVOIRE :

Un système de vidéosurveillance pour renforcer la sécurité dans les rues d'Abidjan
Un système de la vidéo-surveillance sera mis en place dans les rues d'Abidjan destiné à renforcer la sécurité dans la capitale économique de Côte d'Ivoire, a annoncé le ministre ivoirien de l'Intérieur et de la Sécurité Hamed Bakayoko. M. Bakayoko qui intervenait lors d'un entretien avec des journalistes a indiqué que des caméras de surveillance performantes seront installées pour avoir une idée claire des mouvements de personnes. A travers ce dispositif électronique, nous saurons qui fait quoi, a-t-il indiqué, faisant état de la nécessité de repérer ou de dissuader les individus suspects. La pacification et la sécurisation de la capitale économique préoccupent les autorités sécuritaires du pays qui entendent doter les forces de l'ordre de moyens modernes et efficaces pour accomplir leur mission de protection de biens et de personnes. La vidéosurveillance dans les rues et lieux publics (gare, banques) a fait chuter la délinquance dans certains pays européens et son expérimentation en Côte d'Ivoire s'avère opportune.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a quitté, mercredi soir, l'hôpital newyorkais où elle était admise depuis dimanche en raison d'une thrombose (caillot de sang) située entre le cerveau et le crâne, a annoncé son porte-parole, Philippe Reines. "Ses médecins traitants l'ont assurée qu'elle fait un bon progrès à tous les niveaux et qu'ils sont confiants qu'elle fera un rétablissement complet", a précisé le porte-parole dans un communiqué. Agée de 65 ans, Mme Clinton n'a pas fait d'apparition publique depuis plus de trois semaines à la suite d'un "méchant virus gastrique" et une commotion cérébrale provoquée par une chute.

TAIWAN

Séisme de 4,4 au large de l'île de Taiwan
Un séisme de magnitude de 4,4 sur l'échelle ouverte de Richter s'est produit vendredi au large de la côte est de l'île de Taiwan, selon le Centre du réseau sismologique de Chine. L'épicentre du séisme a été localisé à 24,1 degrés de latitude nord et à 122,3 degrés de longitude est, à une profondeur de 7 km. Quelques heures auparavant, un séisme de magnitude 4,3 a été enregistré à 23,9 degrés de latitude nord et à 121,9 degrés de longitude est, à une profondeur de 8 km. Les séismes n'ont pas causé de dégâts sur l'île, selon Chine Nouvelle. APS

Vendredi 4 - Samedi 5 Janvier 2013

ÉCONOMIE

DK NEWS

9

SELON LE PRÉSIDENT ABBAS

L'autorité palestinienne
fait face à une crise financière sans précédent
L'Autorité palestinienne fait face à une crise financière sans précédent, a déploré jeudi le président palestinien Mahmoud Abbas, mettant en garde que cette situation pourrait s'empirer sans aide internationale.
"Nous faisons de notre mieux pour faire du réseau de sûreté financière promis par les pays arabes lors du sommet de Baghdad une réalité", a souligné M. Abbas cité par l'agence de presse officielle Wafa. Le président palestinien a tenu ces propos lors d'une réunion avec les membres du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) à Ramallah, siège de l'Autorité palestinienne en Cisjordanie. En mars dernier, les pays arabes avaient promis à la Palestine, lors du sommet arabe à Baghdad, une aide mensuelle de 100 millions de dollars. "Sans le réseau de sûreté, la situation s'aggravera et s'empirera", a ajouté le président Abbas. La veille, le Conseil des ministres palestinien, a réitéré lors d'une session présidée par Salam Fayyad, son appel aux pays arabes à "activer le filet de sécurité arabe et à verser les fonds promis" à l'Autorité palestinienne. Selon une source officielle, "l'Autorité nationale a besoin de 240 millions de dollars par mois pour pouvoir remplir ses obligations". Israël avait annoncé en décembre dernier le blocage pour le mois du transfert des taxes dues à l'Autorité palestinienne, après à la démarche de la Palestine à l'ONU.

PORTUGAL:
Les ventes de voitures au plus bas depuis 1985
Les ventes de voitures neuves au Portugal ont chuté de 37,9% en 2012 par rapport à l'année précédente, atteignant leur plus bas niveau depuis 1985, selon des chiffres publiés mercredi par l'Association automobile portugaise (Acap). Dans ce pays soumis à une sévère cure de rigueur en échange d'une assistance financière internationale, 95.290 voitures légères de passagers ont été vendues l'an dernier, contre 93.013 en 1985, a indiqué l'Acap dans un communiqué. Les ventes de voitures légères commerciales ont reculé de 54,2% sur un an et celles de poids-lourds de 29,5%. L'ensemble du marché automobile s'est ainsi contracté de 40,7% l'année dernière, à 113.411 véhicules. Le Portugal, qui a obtenu en mai 2011 un prêt de 78 milliards d'euros de l'Union européenne et du Fonds monétaire international, est tenu de mettre en oeuvre un exigeant programme de rigueur et de réformes afin d'assainir ses finances publiques et accroître la compétitivité de son économie. Cette politique d'austérité doit provoquer en 2012 une chute de 3% du PIB, alors que le taux de chômage a atteint au troisième trimestre un nouveau record de 15,8%.

SUISSE
Les perspectives de l'économie suisse s'assombrissent pour le troisième mois consécutif
Le baromètre conjoncturel suisse KOF a de nouveau reculé en décembre, a annoncé jeudi le centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich, suggérant que les perspectives pour l'économie suisse se sont assombries. En décembre, ce baromètre a accusé une baisse de 0,22 point par rapport au mois précédent pour s'établir à 1,28 point, alignant un troisième mois consécutif de baisse. Le mois dernier, ce baromètre qui donne une indication sur l'évolution à court terme du PIB suisse, se situait à 1,50 points. "Les perspectives de l'économie suisse se sont nettement assombries à l'approche de la fin de l'année", notent les chercheurs du KOF dans un communiqué. Les divers indicateurs qui entrent dans la composition du baromètre montrent que les entreprises industrielles suisses n'ont plus beaucoup d'espoir de voir leur production augmenter face au manque d'impulsion en provenance de l'Union européenne, le premier partenaire commercial du pays, pointent les chercheurs du KOF. Le secteur du bâtiment a tourné à plein régime en Suisse l'an passé alors que le maintien des taux d'intérêt à des taux historiquement bas et les tensions sur le marché immobilier ont encouragé la construction de logements.

OMAN
Le sultanat d'Oman prévoit une hausse des dépenses pour le budget de 2013
Le sultanat d'Oman a estimé mercredi les dépenses de son budget de 2013 à 33,54 milliards de dollars, soit une hausse de 7,5 milliards par rapport aux prévisions effectuées un an plus tôt pour le budget de l'année 2012, selon le ministre des Affaires financières. Les recettes devraient atteindre 29,12 milliards de dollars, après avoir été estimées un an plus tôt à 22,85 milliards de dollars pour l'année 2012, a ajouté le ministre des Affaires financières, Darwish al-Balouchi. Le déficit public devrait atteindre 4,4 milliards de dollars, soit 5% du produit intérieur brut (PIB), a-t-il précisé. Le budget est toutefois fondé sur une évaluation prudente du prix du pétrole -dont les revenus devraient représenter 72% des recettes de l'Etat--, été estimé à 75 dollars le baril. Le prix du baril devrait dépasser cette estimation et permettre au sultanat de dégager un excédent budgétaire, comme cela a été le cas en 2012 où le ministre a fait état d'un excédent budgétaire de 2,6 milliards de dollars. En 2012, les recettes de cet Etat avaient atteint 36,4 milliards de dollars grâce à un baril de pétrole vendu sur le marché à 109 dollars, permettant une hausse des dépenses à 33,8 milliards de dollars, selon M. Balouchi. Oman avait été secoué en 2011 par des manifestations réclamant notamment la création d'emplois. Le sultan Qabous a depuis procédé à des remaniements ministériels et élargi les pouvoirs de l'assemblée consultative. APS

E S P A G N E

Chômage:
année noire pour 2012, pas d'embellie avant fin 2013
noncent à chercher un travail, souligne Javier Velazquez, économiste à l'université Complutense, de Madrid. Dans son dernier rapport sur l'Espagne, l'OCDE estimait que le nombre de chômeurs dépasserait 6 millions dans le pays en 2013.Un chiffre qui place l'Espagne au deuxième rang des pays industrialisés qui comptabilisent le plus de chômeurs, derrière la Grèce. Le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy table sur un taux de chômage de 24,6% fin 2012, contre 21,6% en 2011, puis sur une légère baisse en 2013, à 23,3%. Sous la pression des marchés et de l'Union européenne, le gouvernement, au pouvoir depuis un an, a multiplié les hausses d'impôts, supprimant de nombreux emplois publics, pour tenter de ramener son déficit public de 9,4% du PIB en 2011 à 2,8% en 2014. Mais selon les analystes, cette cure d'austérité repousse un peu plus la reprise économique du pays. Le gouvernement s'est lui-même résigné à une nouvelle année de récession en 2013, après un repli du PIB attendu à 1,5% en 2012.

L'Espagne a terminé l'année 2012 avec 4,85 millions de chômeurs, un fléau social que la quatrième économie de la zone euro mettra du temps à juguler, dans un contexte d'austérité budgétaire et de récession persistante. Pour la fin décembre, l'Espagne a enregistré 4,85 millions de personnes à la recherche d'un emploi, soit 9,64% de plus qu'un an plus tôt, selon les chiffres publiés jeudi par le ministère de l'Emploi et de la Sécurité sociale. La secrétaire d'Etat à l'Emploi, Engracia Higaldo, souligne que le rythme de la hausse a ralenti par rapport aux mois précédents. En rythme mensuel, le chômage a même enregistré une baisse, pour la première fois depuis le mois de juillet: le nombre de demandeurs d'emplois a reculé de 1,2% en décembre par rapport à novembre, qui avait atteint le chiffre record de 4,91 millions de personnes. Une baisse statistique du nombre de chômeurs peut être liée au découragement des demandeurs d'emplois, qui re-

10DK NEWS
VENEZUELA

MONDE AFFAIRE DES MALOUINES

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013

Hugo Chavez dans un état «stable» mais «délicat»
Le président vénézuélien Hugo Chavez est dans un état "stable" mais "délicat", a indiqué mercredi le ministre vénézuélien de la Science et de la Technologie, Jorge Arreaza. "L'équipe médicale nous a fait savoir que l'état du président Chavez demeurait stable mais délicat", a écrit sur son compte Twitter M. Arreaza, qui se trouve être aussi le gendre de M. Chavez. M. Arreaza a également indiqué qu'Adan Chavez, le frère aîné du président, était arrivé mercredi à La Havane. Hugo Chavez, qui souffre depuis juin 2011 d'un cancer pelvien, a subi une quatrième opération à Cuba le 11 décembre. Il devrait prêter serment le 10 janvier pour un quatrième mandat présidentiel.

La Grande-Bretagne doit se conformer «aux résolutions de l'ONU»
L'Argentine a appelé à la Grande-Bretagne à se conformer "aux résolutions de l'ONU" sur les Malouines, à l'occasion du 180ème anniversaire de la prise par les Anglais de cet archipel riche en ressources halieutiques et pétrolifères, a rapporté la presse britannique d'opposition dans son édition de jeudi.
Dans une lettre ouverte, publiée en Grande-Bretagne, la présidente d'Argentine Cristina Kirchner a demandé au Premier ministre David Cameron de se conformer "aux résolutions de l'ONU" sur les Malouines, archipel de l'Atlantique, revendiquées par son pays. "Depuis cette date, la Grande-Bretagne, pouvoir colonial, a refusé de rendre ce territoire à la République argentine, l'empêchant ainsi de restaurer son intégrité territoriale", a ajouté la présidente argentine dans sa missive, publiée sous forme d'encart dans deux journaux d'opposition, le Guardian et l'Indépendant. Une copie a été adressée au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon. En 1965, l'Assemblée générale de l'ONU a adopté "une résolution invitant les deux pays à trouver une solution négociée à cette querelle sur leur souveraineté", qui a été suivie de "beaucoup d'autres résolutions", poursuit Cristina Kirchner qui "invite à nouveau" le RoyaumeUni à les "respecter". En réponse aux propos officiels de l'Argentine, une porte-parole du Foreign Office a souligné que "les habitants des Falklands (appellation britannique de l'archipel) sont Britanniques et ont choisi de l'être", soulignant "qu'ils sont libres de choisir leur propre avenir, politique et économique, et ont un droit à l'auto-détermination, consacré dans la charte des Nations unies". De ce fait la Grande-Bretagne considère "qu'il ne peut donc y avoir de négociations sur la souveraineté des Falklands que si, et quand ses insulaires le souhaitent", a conclu la porte-parole du Foreign Office. La population de ces îles, dont les eaux sont riches en ressources pétrolières, doit décider par référendum cette année si elle veut que les Malouines restent un territoire britannique d'outre-mer ou changent de statut. Le 30ème anniversaire de la guerre des Malouines, qui a opposé l'Argentine et le Royaume-Uni du 2 avril au 14 juin 1982, a donné lieu l'année dernière à de vives tensions entre Buenos Aires et Londres qui a opposé une fin de non-recevoir aux revendications argentines et à ses demandes de négociations. Dans le message qu'il avait adressé à Noël aux habitants de l'archipel, David Cameron avait accusé l'Argentine de vouloir leur dénier le "droit à l'autodétermination".

SYRIE

Entretien téléphonique entre Hillary Clinton et Lakhdar Brahimi
La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a eu mercredi un entretien téléphonique avec l'émissaire international pour la Syrie Lakhdar Brahimi sur les développements de la crise en Syrie, rapportent jeudi des médias. L'entretien entre Mme Clinton et M. Brahimi vise à "informer Washington des résultats de la récente visite en Syrie du médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe et de sa rencontre avec le président syrien Bachar al-Assad ainsi qu'avec d'autres personnalités syriennes", a précisé lors d'une conférence de presse, la porte-parole de la diplomatie américaine, Victoria Noland. La porteparole a, en outre, exprimé le soutien des EtatsUnis aux efforts de Lakhdar Brahimi visant à relancer les initiatives définies lors des rencontres de Genève en juin dernier pour la formation d'"un gouvernement de transition" en Syrie. Par ailleurs, Mme Clinton a eu une conversation téléphonique avec le Premier ministre qatari cheikh Hamad Ben Jassem Al-Thani portant essentiellement sur la situation en Syrie, le soutien à l'Autorité palestinienne ainsi que sur la situation en Afghanistan, selon Mme Noland.

TURQUIE

SOUDAN

Arrestation d'un ex-chef de l'armée turque pour un putsch en 1997
Un ancien chef d'état-major de l'armée turque, le général Ismail Hakki Karadayi, a été arrêté jeudi matin à Istanbul pour son rôle présumé dans le coup d'Etat de 1997, ont rapporté les médias turcs. Le général aujourd'hui à la retraite devait être entendu dans la journée à Ankara par un tribunal de la capitale turque dans le cadre d'une enquête lancée l'an dernier et qui a déjà provoqué le placement en détention de plusieurs officiers supérieurs, ont précisé les chaînes de télévision turques. L'ancien numéro deux de l'état-major en 1997, le général Cevik Bir, considéré comme "le cerveau" de ce putsch, avait été arrêté et écroué avec près d'une vingtaine d'autres officiers en avril 2012. Tous ces militaires sont poursuivis de "tentative de renversement du gouvernement ou d'empêcher partiellement ou totalement son action". Le gouvernement poussé à la démission en 1997 était dirigé par Necmettin Erbakan, le mentor politique de l'actuel Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

Des ONG soudanaises se disent victimes de «répression»
Des ONG de défense des droits de l'Homme soudanaises ont accusé mercredi les autorités d'entraver leurs activités, ont rapporté des médias. Une coalition d'ONG a affirmé dans un communiqué être "la cible d'une campagne de répression menée" par les autorités, et a donné des exemples à l'appui de ses accusations. Selon elle, les autorités ont fermé le Centre d'étude soudanais spécialisé dans les domaines des droits de l'Homme et de la culture, et des officiers ont battu des militants qui ont protesté contre cette fermeture ainsi que des journalistes couvrant leur sit-in. Les autorités ont également retiré sa licence au centre Al-Khatem Adlan pour le développement humain, et ont interdit d'activité l'organisation des droits de l'Homme Arry qui oeuvre auprès des rebelles dans la région du Kordofan-Sud, a ajouté la coalition. "Cela témoigne d'une campagne contre les ONG et la liberté d'expression. Nous allons nous battre (...) pour nos droits", selon elles. Un responsable du Parti du Congrès national au pouvoir, Rabih Abdelatti Ebeid, a cependant dit à l'AFP que le gouvernement soutenait les ONG "qui aident les gens", mais a dénoncé celles qui "ont un agenda" politique, "soutiennent les rebelles et incitent à œuvrer contre le gouvernement". APS

PAKISTAN

Un chef de guerre tué par un drone américain
Un important chef de guerre pakistanais, le mollah Nazir, son adjoint et huit autres personnes ont été tués jeudi par des tirs de drones américains dans le nord du Pakistan, près de la frontière afghane, ont indiqué des sources sécuritaires. Deux missiles ont atteint un véhicule dans lequel circulait des insurgés dans le village de Sar Kanda, situé au Waziristan du Sud, district tribal considéré comme un des centres de la mouvance djihadiste dans le nord du Pakistan. Ces tirs ont fait six morts et d'autres tirs dans un district voisin ont fait quatre morts, selon des responsables de la sécurité. Le mollah Nazir, blessé en novembre dans un attentat à la bombe attribué à des taliban rivaux, s'était distingué d'autres chefs en privilégiant les attaques contre les soldats américains déployés en Afghanistan plutôt que contre les Pakistanais dans leur propre pays. Deux hauts responsables d'Al Qaïda dans le nord-ouest du Pakistan ont déjà été tués au début du mois dernier par des drones américains.

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013

HISTOIRE-CULTURE

DK NEWS 11

FRANCE

Colloque sur l’assassinat de personnalités politiques maghrébines et françaises par les services de renseignements français
Un colloque sur l’assassinat de personnalités politiques maghrébines et françaises par les services de renseignements français se tiendra le 12 janvier prochain à l’Assemblée nationale française, à l’initiative de l’association "Vérité et justice" pour Farhat Hached, en association avec l’Institut Mehdi Ben-Barka et "Sortir du colonialisme".
La rencontre qui se déroulera, avec le soutien de syndicats français dont la CFDT et la CGT et d’associations militant pour les droits de l’homme dont la Ligue française des droits de l’homme (LDH) et le Mrap, sous le thème "60 ans Farhat Hached : à quand la vérité sur les crimes coloniaux" articulera ses travaux sur les assassinats du Tunisien Farhat Hached, de Me Amokrane Ould Aoudia, de Mehdi Ben Barka et d’Henri Curiel. Il y a 60 ans, le 5 décembre 1952, Fahrat Hached, fondateur en 1946 et depuis secrétaire général de l’Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT) en même temps que l’un des principaux leaders alors du mouvement national tunisien, était assassiné à Tunis. Selon la LDH, ce crime a été commis, sous le couvert d’une organisation terroriste baptisée "la Main rouge", par une branche du Service français de documentation extérieure et de contre-espionnage (SDECE) qui, depuis sa création en janvier 1946, dépendait françaises sur le rôle du gouvernement de l’époque et demandera l’ouverture de toutes les archives relatives à ce crime. Il soulèvera aussi les questions posées par les déclarations, en décembre 2009, à la chaîne de télévision Al Jazeera d’un citoyen français qui a revendiqué avoir appartenu à cette organisation "La main rouge" en déclarant "si c’était à refaire, je le referais" et estimé l’assassinat de Farhat Hached "légitime". Un point sera fait aussi sur la plainte déposée contre lui, pour apologie de crimes de guerre, en mars 2010 par les membres de la famille Hached, la LDH et la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH). Le colloque se penchera également sur l’assassinat d’autres personnalités engagées dans le combat anticolonial. Le 21 mai 1959, l’un des avocats qui défendait les militants du Front de libération nationale (FLN) durant la guerre de libération, Me Amokrane Ould Aoudia, du barreau de Paris, a été assassiné dans le IIe arrondissement, rue SaintMarc, en sortant de son cabinet, par des agents du service action du SDECE, avec l’aval du Premier ministre Michel Debré, selon les révélations d’historiens. Le 29 octobre 1965, des policiers français dépendant du SDECE auraient prêté la main à l’enlèvement en plein Paris, boulevard Saint-Germain, de l’homme politique marocain et leader tiersmondiste Mehdi Ben Barka, qui a été suivi de sa disparition. A ce jour, les Etats français et marocains n’ont pas reconnu leur responsabilité dans son assassinat. Le 4 mai 1978, Henri Curiel, qui avait animé un réseau français de soutien à la lutte pour l’indépendance de l’Algérie puis soutenu l’action de Ben Barka, a été assassiné à son tour Paris.. Après l’affaire Ben Barka, de Gaulle avait rattaché le SDECE au ministère des Armées et soumis les homicides de son service à l’aval du président de la République. Le président était alors Valéry Giscard d’Estaing. Selon le programme, ce colloque qui sera ouvert par le secrétaire général de l’UGTT, Houcine Abbasi, et sera animé par des historiens tunisiens, marocains, et français dont Gilles Manceron qui présentera trois cas emblématiques de responsabilité des services de renseignements français dans l’assassinat de militants anticoloniaux. L’historien, spécialiste du colonialisme, René Gallisot, apportera quant à lui, une réflexion ayant pour thème "Connaître et reconnaître les responsabilités politiques françaises dans les crimes coloniaux". Des éclairages sur les circonstances de l’assassinat des militants anticoloniaux cités, ainsi que sur les démarches juridiques relatives aux crimes coloniaux seront en outre apportés par de nombreux participants à cette journée organisée à l’invitation des députés Marie-George Buffet (PCF), Noël Mamère (Europe-Ecologie Les Verts-EELV) et Pouria Amirshahi (PS).

directement du président du Conseil, celuici étant alors Antoine Pinay. "Il est temps que, 60 ans plus tard, la responsabilité de ce crime, qui a provoqué une immense émotion en Tunisie et a pesé lourdement sur l’avenir de ce pays, soit enfin reconnue", estime la ligue. Après un rappel des faits, le colloque interpellera les autorités

6E ÉDITION DU «GLASGOW SHORT FILM FESTIVAL»

MUSIQUE

"Mollement, un samedi matin" de Sofia Djama au Festival international du court métrage de Glasgow
Le court métrage de Sofia Djama "Mollement, un samedi matin", participera à la 6e édition du "Glasgow Short Film Festival" (Festival du court métrage de Glasgow), en Ecosse, qui se tiendra du 7 au 10 février prochain, annoncent les organisateurs du Festival. Inscrit dans la catégorie "Compétition internationale", le court métrage de Sofia Djama, réalisé en 2011, sera en course pour le grand prix du court métrage international, le "Bill Douglas Award" et le prix du public de la même catégorie. La 6e édition de ce festival connaîtra la participation de 25 pays qui présenteront une quarantaine de courts métrages, allant de la sciencefiction au documentaire, en passant par le genre expérimental et le film d'animation. Parmi les courts métrages programmés à ce festival, "Ash" (Singhapour -2012), "The Boy at the Five" (Brésil-2012), "Burning Hearts" ( Japon-2011), "Dylan's Room" (Royaume-Uni-2012), "East Hastings Pharmacy" (Canada-2012), "The First Hope" (USA-2012) et "Vanishing Point" (Inde-2012). "Mollement, un samedi matin" qui a obtenu deux distinctions au festival de Clermont-Ferrand, propose un regard critique sur la société algérienne, à travers l'histoire de "Mayassa". "Ce n'est pas un film sur le viol ni un film féministe. Le viol est juste un prétexte pour dénoncer le malaise et la détresse de notre société. En fait, tous les personnages du film, victimes ou bourreaux, sont pris en otage d'une pression", avait précisé Sofia Djama lors de la projection du film à Alger en janvier 2012. Par ailleurs, 24 autres films représentant le Royaume-Uni dont "Bond" (2012), "Foxy And Marina" (2012), "Nevada" (2012) et "Soft Toffee"

Idir sort un nouvel album en février prochain
Le nouvel album du chanteur algérien Idir sortira le 4 février prochain, parallèlement à son deuxième concert de l'année 2013 prévu à cette occasion à l'Olympia de Paris, annonce-t-on sur le site officiel de Idir. Très attendu par ses nombreux fans, l'album qui est produit en studio par Sony Music, contient douze titres en tout dont "Adrar Inu" (Ma montagne). Les admirateurs du chanteur se rappelleront le refrain de "Adrar Inu", choisi comme musique générique de "Machaho", un film de Belkacem Hadjadj sorti en 1995. L'album contient, en outre, une chanson suggérée par Mouloud Mammeri et puisée du terroir musical kabyle ancien. Le concert programmé pour la sortie de l'album sera suivi d'un autre spectacle le 5 février dans la mythique salle parisienne, avant que le chanteur n'entame une tournée dans plusieurs villes de France qui se poursuivra jusqu'à juin prochain. Idir demeure, sans contexte, l'un des chanteurs d'expression kabyle les plus populaires. Avec l'inoubliable "A Vava Inouva", son premier album sorti en 1976 et repris dans plusieurs langues, il connaîtra une renommée internationale jamais entamée bien que le chanteur-compositeur ne soit pas très prolifique. Particulièrement soucieux de la bonne qualité de ses œuvres et du respect de son public, Idir a toujours préféré maturer ses chansons avant de les lui proposer. Son dernier album "La France des couleurs" qui remonte à 2007 a été précédé, en 1999, de "Identités" et "Les chasseurs de lumières", produit en studio. Né en 1949 à Béni-Yenni (Tizi Ouzou), Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet, n'a plus donné de spectacle en Algérie depuis sa performance de 1997 à la Coupole du 5-Juillet, au grand regret de ses inconditionnels. APS

(2011), prendront part à la "Scotish Competition" pour la distinction du meilleur film écossais. "Glasgow Short Film Festival", institué en 2008, est une des nombreuses

sections du "Glasgow Film Festival" (Festival du cinéma de Glasgow), organisé chaque année et qui compte aussi le "Glasgow Youth Film Festival" (Festival du film de jeunes de Glasgow).

12 DK NEWS

SCIENCE

Vendredi 4 - Same

Un nouvel antibiotique contre la TUBERCULOSE
Rester assis tue autant que la cigarette ou l'alcool !
Être longtemps sur une chaise diminue votre espérance de vie... De quoi prendre de bonnes résolutions. Une chronique à lire debout. Pourquoi se contenter de l'injonction "pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop salé ou trop sucré", alors qu'il faudrait à l'évidence ajouter "évitez aussi de vous asseoir" ? Il est en effet dangereux de rester l'arrière-train sur une chaise. Toutes les études s'accordent sur le sujet. Celle menée par les chercheurs de l'université de Sydney entre 2006 et 2010 concluant que plus une personne s'assoit, plus elle a de chances de mourir tôt, et que les personnes assises plus de 11 heures par jour ont 40 % de risque en plus de mourir dans les trois ans que celles qui se sont assises moins de 4 heures par jour. Tout comme celle de l'American Cancer Society démontrant que les personnes assises plus de 6 heures par jour ont un taux de mortalité supérieur de 20 % pour les hommes, et de 40 % pour les femmes, à celui des salariés qui y passent moins de 3 heures. Bref, rester assis tue tout autant que la cigarette ou l'alcool. Et ce, que l'on passe ses soirées à regarder la télévision, ou qu'on les passe dans un club de sport. Car l'exercice ne change rien à la bombe à retardement qui s'enclenche dès que l'on s'assoit, avec l'arrêt immédiat de l'activité électrique des muscles des jambes, la diminution, après une heure, de 90 % des enzymes brûlant les graisses qui se déposent alors dans les vaisseaux, et le ralentissement, après deux heures, de la métabolisation du glucose, diminuant ainsi de 20 % le niveau de bon cholestérol... Un coup à regarder les chaises et les fauteuils sous un tout autre jour ! Mais que faire si le sport, dont on nous rabâche les bienfaits à tout propos, ne constitue en rien l'antidote à une position que nous adoptons entre 50 % et 70 % de nos journées ? Il semble que la seule et unique solution consiste à réduire le temps que nous passons en position assise. Drastiquement. Car nous gagnerions deux ans d'espérance de vie en le limitant à 3 heures par jour. De quoi y réfléchir à deux fois. DEUX ANS D'ESPÉRANCE DE VIE GAGNÉS ! Pourtant ce constat, établi dans le monde entier, et relayé par des journaux comme Le Figaro, L'Express, le Wall Street Journal, ou le New York Times, a bien du mal à passer dans les

Produit par le laboratoire américain Johnson and Johnson ( J & J), le Sirturo est capable de venir à bout des formes de tuberculose multirésistantes aux antibiotiques. Il vient d'être autorisé aux États-Unis.

MÉDICAMENTS : Le

mœurs. Et il a conduit à des réactions bien différentes en France, où l'on dispense quelques recommandations de bon sens, et aux ÉtatsUnis, où il a donné naissance à un nouveau marché. D'où ce panaché de solutions franco-américaines, des plus simples aux plus compliquées : - Restreignez votre temps en position assise dès que vous sortez du bureau, où il est bien difficile de rester assis moins de 8 heures par jour, en limitant par exemple votre temps quotidien de télévision à moins de 2 heures, ce qui vous procurera un gain d'espérance de vie de 1,38 an. - Au bureau, dégourdissez-vous les jambes toutes les 10 minutes, ou une minute toutes les heures, ce qui diminuera de 20 % votre risque cardiovasculaire. Il est en effet avéré que pour contrer l'immobilité, source de tous les dangers, tous les mouvements comptent, même les plus mineurs, comme le fait de lacer ses chaussures. Au point que ces petits mouvements font désormais l'objet d'études très sérieuses de la part des chercheurs américains qui les ont baptisés NEAT, abréviation de Non-Exercise Activity Thermogenesis. - Renouez avec la tradition des employés de bureau du XIXe siècle, lorsque comptables et clercs de notaire auraient jugé impensable de s'asseoir, et organisez vos réunions debout, ce qui aura l'avantage de les faire durer moins longtemps. - Ou, plus radical encore, prévalez-vous de l'exemple de Léonard de Vinci, Winston Churchill, Vladimir Nabokov, et plus récemment de Philip Roth, pour demander un "standing desk" à votre employeur. Ces bureaux ajustables ou surélevés, qui sont même parfois combinés à un tapis de course pour faire un petit footing en travaillant, ont en effet commencé à fleurir dans la Silicon Valley. Ils y ont été lancés par des entreprises comme Apple, Google, ou Facebook, qui, conscientes de leur responsabilité dans la tendance à l'allongement du temps passé assis devant des écrans, ont promu le travail debout. D'où ce nouveau marché, dominé par Steelcase, au chiffre d'affaires d'environ 40 millions de dollars, qui a ouvert la voie à nombre de PME, comme ErgoDesktop, TrekDesk, ou Focal Upright Furniture, commercialisant des bureaux dont les prix varient de 260 à 4 000 dollars. Alors "Debout ! Les damnés de la terre ?" L'Internationale aurait-elle vu juste ?

de la bonne ob

Il y a mille raisons d’oublier de prendre un médicament, ou de mal l’utiliser. Pourtant, le secret de l’efficacité du traitement tient pour beaucoup, en une bonne observance. Le Pr Jean-Paul Giroud, membre de l’Académie nationale de médecine et spécialiste en pharmacologie clinique, nous livre ses clés pour s’y retrouver. Ne perdons pas de vue que « l’observance, c’est l’adéquation entre les comportements du patient et les conseils de son médecin » nous explique-t-il. « Le terme ‘d’observance’ d’ailleurs, est mal employé. On devrait parler d’adhérence ou d’adhésion au traitement. Le concept d’observance ne met en cause que le patient. Avec ‘Adhésion’, on parle de la capacité du patient à répondre à une demande active, celle de son médecin. D’ailleurs l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) parle plutôt d’adhésion ». Alors puisque c’est de cela qu’il s’agit, comment adhérer au mieux ? Dialoguer avec son médecin Pour Jean-Paul Giroud, c’est là une « première étape essentielle. Celle qui permettra de faire en sorte que le patient dispose de toutes les informations pour respecter son traitement. Malheureusement, le manque de temps limite parfois ce dialogue. En France, la durée d’une consultation est d’environ 13 minutes. Pour qu’un certain nombre de messages puisse passer, elle devrait être beaucoup plus importante. C’est indispensable pour permettre une bonne explication, orale mais également écrite, par le biais de l’ordonnance ».

Idéalement pour spécialiste, « tient devrait voir compter su sources claires et complémen d’information : le médecin, le pha cien ET la notice » Trois éléments portance. En 2005 en effet, un son BVA/Destination Santé nous app que « 72% des patients considèren leur médecin demeure la meil source d’informations sur les mé ments prescrits. Pour 55% des in gés, c’est le pharmacien. Quan notice dont une idée reçue voudra personne ne la lise, elle serait lu matiquement par 6 patients sur 1 Matin-midi et soir, quel intér Le respect impératif des horair prise du médicament nous renvo fait, à la pharmacocinétique du m cament. C’est-à-dire au devenir substance dans l’organisme du m

E ET VIE

edi 5 janvier 2013
ela faisait quarante ans que c e n'était pas arrivé. Lundi soir, l'agence américaine chargée de l'évaluation des médicaments, la FDA a autorisé un nouveau traitement contre la tuberculose: le Sirturo produit par le laboratoire américain Janssen Therapeutics, branche pharmaceutique du groupe Johnson and Johnson ( J&J). Longtemps délaissée par les groupes pharmaceutiques, pour cause de rentabilité insuffisante, la recherche de nouveaux antibiotiques a marqué le pas pendant des

DK NEWS

13

C

décennies. Mais l'émergence de souches de Mycobacterium tuberculosis (l'agent infectieux de la tuberculose, également appelé bacille de Koch) multirésistantes aux antibiotiques a changé la donne, laissant certains malades et leurs médecins de plus en plus démunis. Même l'isoniazide et la rifampicine, les deux antituberculeux les plus puissants actuellement disponibles, ne parviennent plus à venir à bout de ces microbes tenaces. Des risques importants «La tuberculose multirésistante est une grave menace à la santé publique dans le monde et le Sirturo offre un traitement qui manquait aux patients ne disposant pas

d'autres alternatives thérapeutiques», souligne le Dr Edward Cox, un responsable de la FDA. Utilisé en combinaison avec d'autres antituberculeux, ce nouvel antibiotique a la faculté de neutraliser l'enzyme qui permet au bacille de se multiplier et de se propager dans l'organisme. Mais il n'est pas sans danger. Le Sirturo «comporte des risques importants, avertit le Dr Cox. Les médecins doivent donc l'utiliser à bon escient et uniquement chez des malades qui n'ont pas d'autres choix». Essentiellement due à une mauvaise application des antibiotiques (doses ou durée insuffisantes), la tuberculose multirésistante est en aug-

mentation constante. Selon l'Organisation mondiale de la santé, près de neuf millions de personnes étaient atteintes de tuberculose, dans le monde, en 2011 dont pas moins de 400.000 cas d'infection multirésistante essentiellement en Chine, en Russie, en Inde et en Afrique du Sud. L'année précédente la maladie avait fait 1,4 million de morts, tous germes confondus (contre 1,7 million en 2004). Selon l'Institut national de veille sanitaire, le nombre de cas de tuberculose déclarés en France en 2010 était de 5187 (8,1 cas pour 100.000 habitants), soit une baisse de 1,7 % par rapport à l'année précédente.

es secrets bservance
Vous trouvez votre ordonnance trop compliquée, vous avez des difficultés à mémoriser la posologie ou l’espacement des doses ?
Si vous devez le prendre le matin puis à midi et enfin le soir, cela signifie que la concentration de ce médicament dans l’organisme doit être constante, tout au long de la journée ». Voilà pourquoi il est important de respecter la posologie, le moment de la prise et la durée du traitement ; A jeun ou au cours d’un repas ? Là encore le Pr Giroud conseille la plus grande attention. « Tout simplement parce que certains médicaments, comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ont un effet délétère

Les voyages spatiaux seraient DANGEREUX pour le CERVEAU
Une fois sortis de la protection du champ magnétique terrestre les astronautes peuvent être exposés à des niveaux de radiations qui accélèrent le développement d'Alzheimer.
Les longs périples dans l'espace comme un voyage vers Mars exposeraient les astronautes à des radiations qui accélèrent le développement d'Alzheimer, montrent des expériences menées en laboratoire sur des souris. «Le risque pour la santé d'une exposition aux radiations dans l'espace tels que des cancers sont connus depuis longtemps», relève le Dr Kerry O'Banion, professeur de neurobiologie au Centre médical de l'Université de Rochester à New York, principal auteur de ces travaux parus dans la revue scientifique PLOS ONE. «Mais cette dernière étude montre pour la première fois qu'être exposé à des niveaux de radiations équivalents à une mission vers Mars produirait des effets cognitifs néfastes et accélèreraient des changements dans le cerveau liés à la maladie d'Alzheimer», ajoute ce chercheur. Souris et accélérateur de particules Sur Terre ou sur la station spatiale internationale ISS en orbite terrestre basse, le champ magnétique de la planète protège contre un bombardement constant de particules radioactives venant de l'espace. Mais pour des séjours prolongés dans l'espace profond il existe actuellement peu de moyens de se protéger, un danger qui préoccupe les agences spatiales, même si aucune mission habitée lointaine n'est pour le moment programmée. Le voyage aller-retour vers la planète rouge pourrait prendre jusqu'à trois ans. Les chercheurs ont surtout étudié l'impact d'une forme de radiation de particules de grande masse et de haute énergie propulsées à très grande vitesse dans l'espace par des explosions d'étoiles lointaines. Les auteurs de l'étude ont reproduit dans un accélérateur de particules du laboratoire national de Brookhaven à New York ces radiations cosmiques et soumis des souris à des niveaux comparables à ceux qui affecteraient des astronautes durant une mission sur Mars. Les souris exposées aux radiations ont le plus souvent échoué aux tests de mémoire, laissant penser qu'elles souffraient de dégénérescence neurologique qui affecte normalement des animaux plus vieux. Le cerveau de ces rongeurs montrait également des signes d'altération vasculaire et une accumulation plus importante que la normale de bêta amyloïde, une protéine qui en s'accumulant, forme des plaques étouffant les neurones, une des principales caractéristiques de la maladie d'Alzheimer.

r notre le papouur trois ntaires armas d’imndage prenait nt que illeure édicanterront à la ait que systé10 ». rêt ? « res de voie en médir de la malade.

sur le tube digestif. Dans ce cas, il est indispensable de ne pas les prendre à jeun. A contrario, certains traitements antibiotiques imposent une prise à jeun. C’est à dire 1h30 à 2 heures avant un repas. Les aliments peuvent en effet parfois ralentir voire accélérer le passage d’une substance dans le sang » : De l’eau, rien que de l’eau… Un médicament pris au petit déjeuner avec le jus d’orange matinal, c’est plus facile, non ? Pour Jean-Paul Giroud, « seule un grand verre d’eau permet d’éviter que les gélules ou les granules ne se collent au niveau de l’œsophage. Evitez les autres boissons comme les colas ou le lait qui peuvent modifier l’action du médicament. Sans oublier le risque de certaines interactions médicamenteuses. Comme le jus de pamplemousse, dont il est prouvé qu’il inhibe ou au contraire qu’il potentialise l’effet de certains médicaments. Un surdosage peut avoir des conséquences très graves sur l’organisme » ; Les médicaments…mais pas seulement ! L’observance passe avant tout par le respect de règles hygiéno-diététiques. Par exemple, dans le cas d’une prescription médicamenteuse contre l’hypertension, il est nécessaire d’arrêter le tabac. Ce sevrage tabagique évidemment, fait partie intégrante de l’observance ; Pas d’arrêt sans instructions. Enfin seul le médecin jugera s’il est opportun d’arrêter votre traitement. Et cela, même si vous vous sentez mieux.

14 DK NEWS

RÉGIONS

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013

CONSTANTINE

ACTIVITÉS DES SERVICES DE POLICE EN FIN D’ANNÉE

Relogement de 750 familles
Éradication définitive des bidonvilles avant fin 2013
La page de l’habitat précaire dans la wilaya de Constantine "sera définitivement tournée à la fin de l’année 2013", a affirmé jeudi le wali de Constantine, en marge de l’opération de relogement de 750 familles qui résidaient dans le bidonville "Bessif".
Rappelant que l’opération de relogement entamée jeudi sera poursuivie dans les prochains jours pour toucher plus de 800 autres familles, M. Noureddine Bedoui a déclaré à l'APS qu’à la fin de l’année en cours, "plus aucun bidonville ne subsistera dans la cité des Ponts". Les familles ainsi relogées s’ajoutent aux 3 000 autres familles ayant regagné leurs nouveaux logements depuis la relance du dossier de la résorption de l’habitat précaire (RHP) à Constantine, a-t-il souligné. Le chef de l’exécutif local a également rappelé l’adoption de la formule du contrat-programme en tant que démarche visant à venir à bout des sites précaires qui ceinturent l’antique Cirta et défigurent son panorama. Cette démarche, première expérience du genre en Algérie, est de nature à faire entourer les opérations de relogement de transparence et d’équité. Ces contrats-programmes concer-

571 points de contrôle et 4 212 patrouilles à travers le pays

D. Mentouri nent près de 10 000 familles constantinoises recensées dans 65 sites de bidonvilles dans la wilaya. Le document RHP stipule que tout citoyen recensé parmi les habitants d’un bidonville appelé à disparaître, ouvre droit à un logement réalisé dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire. L'opération, conduite selon cette nouvelle formule, a été lancée en décembre 2011 avec le relogement de 1 000 familles qui résidaient dans les chalets dits de la Sotraco, situés à Boudrâa-Salah, dans une zone de glissement. Ces chalets sont appelés à être rasés en même temps que trois bidonvilles limitrophes, en l’occurrence les baraquements des sites Ameziane, An-Nasr et Hattabia dont les habitants ont été transférés à Ali Mendjeli. En septembre 2012, le plus grand et le plus ancien bidonville de Constantine, "Fedj Errih" en l’occurrence, a été démoli après le relogement des 1 400 familles qui y résidaient. Si 48 accidents de la route ont été recensés durant les 2 derniers jours de l’année, la DGSN a recensé pas moins de 210 autres accidents de la route durant la période allant du 25 au 31 décembre et qui se sont soldés par le décès de 12 personnes et causé des blessures à 264 autres personnes. Cela dit, les services de police soulignent la diminution des accidents comparativement à la même période de l’année précédente (2011). Selon un communiqué, 571 points de contrôles ont été mis en place sur les axes routiers en cette fin d’année par la DGSN. Il est indiqué que durant les journées du 30 et 31 décembre écoulées, les services de police ont dénombrés 48 accidents de la route qui se sont soldés par le décès d’une personne. Ces accidents ont, par contre, causé de graves blessure à 55 autres personnes. Dans l’optique de sécurisation des biens et des personnes, la DGSN a mobilisé un grand nombre de policiers qui ont effectué pas moins de 2 062 patrouilles pédestres de même que 2 152 autres patrouilles mobiles. Des patrouilles qui mettent en évidence les objectifs d’occupation du terrain ciblés par la DGSN et qui suscitèrent un sentiment de sécurité au sein des populations des villes d’Algérie. Les policiers faisant partie du dispositif de sécurité mis en place sur les axes routiers ont procédé au contrôle de 15 121 véhicules. Durant ces contrôles, 62 usagers de la route ont été destinataires de procès-verbaux pour infractions au code de la route. Par ailleurs, 2 personnes ont été séparément arrêtées pour conduite en état d’ivresse. Ces dernières seront présentées devant les instances judiciaires compétentes et ce, conformément au code pénal, réprimant sévèrement les délits de conduite en état d’ivresse considérés comme des actes criminels. Concernant les accidents de la route et au vu des statistiques relatives à la période allant du 25 au 31 décembre, les services de police soulignent la diminution des accidents de la route soit 63 accidents, 37 blessés de moins que durant la même période de l’année précédente (2011). Cependant, les mêmes services notent une augmentation des décès et qui est de l’ordre de 2 personnes. Les statistiques sur les accidents de la route, révèlent que Bordj Bou-Arréridj s’est octroyé la première place avec 22 accidents suivie par la wilaya de Sétif et Biskra avec 19 accidents. 95,24 % des accidents recensés ont eu pour origine l’excès de vitesse, l’irrespect des règles de conduite, les dépassements dangereux, note le communiqué.

La distribution de logements sociaux reprendra "avant l’été 2013"
Interrompue pendant plus de cinq ans, la distribution de logements publics locatifs (LPL) reprendra dans la ville de Constantine "avant l’été 2013", a affirmé, jeudi à l’APS, le secrétaire général de la wilaya. Les dossiers des demandeurs de logements à caractère social "sont en cours d’examen par les services de la daïra qui établiront les listes des bénéficiaires "juste après l’achèvement de l’opération de relogement des familles résidant dans les derniers bidonvilles de la ville", a souligné M. Aziz Benyoucef. Le même responsable a indiqué que le dossier du logement social "reprendra son cours normal au fur et à mesure de l’achèvement de l’opération de débidonvillisation qui s’est soldée, à ce jour, par l’éradication des 2 plus grands bidonville de la cité, à savoir "Fedj Errih" et "Bessif" où vivaient plus de 2 100 familles. Le programme de réalisation de 18 000 unités publiques locatives accordées à la wilaya dans le cadre du plan quinquennal 2010-2014, a été déjà lancé, a souligné M. Benyoucef, précisant que le chantier de réalisation de 5 000 unités de ce segment sera réceptionné "d’ici à la fin du premier trimestre 2013".

Début d'une opération de relogement de plus de 1 500 familles
Une vaste opération de relogement de plus de 1 500 familles résidant dans des habitations précaires a été entamée, jeudi à Constantine, avec l’évacuation du bidonville "Bessif" dont les 750 habitants ont emménagé dans des appartements neufs à Ali Mendjeli, a-t-on constaté. Plus de 800 autres familles vivant dans quatre autres sites d’habitat précaire seront relogées à leur tour "dès la semaine prochaine", a indiqué à l’APS le secrétaire général de la wilaya, M. Aziz Benyoucef. L’opération de relogement effectuée jeudi matin s’est déroulée dans de bonnes conditions grâce à la réquisition d’importants moyens pour le transport du mobilier et des biens des familles concernées, visiblement soulagées et très heureuses de quitter, juste avant les rigueurs de l’hiver, un site des plus insalubres où leurs enfants ont grandi dans des conditions extrêmement difficiles. Le bonheur des anciens habitants du site de "Bessif", également appelé "cité Es-Salem", pouvait se lire dans les yeux des pères et des mères de familles à leur arrivée dans une cité flambant neuve, situé dans l’unité de voisinage (UV) n° 19 à Ali-Mendjeli.

TISSEMSILT

Agence Actel : La clientèle déçue
OULD SIDI AMAR Sont de plus en plus nombreux les abonnés au téléphone et à l’internet à Tissemsilt à se plaindre du mépris et du peu de considération dont font montre, à leur encontre par les agents proposés aux guichets à l’agence commerciale « Actel » de Tissemsilt. Les préposés au guichet, imbus de leur position ou de leur savoir administratif, traitent la clientèle avec mépris. Payer une facture téléphonique ou renouveler son abonnement d'Internet au niveau de l'agence d'Algérie Télécom de Tissemsilt (Actel) relève souvent du parcours du combattant. De nombreux clients de l'agence Actel, à Tissemsilt, se sont plaints ces derniers jours du mauvais accueil qui leur est réservé par les préposés aux guichets, chaque fois qu'ils se présentent pour une réclamation ou autre prestation. « Bien que les clients soient peu nombreux dans la salle d'attente, on est obligés d'attendre près d'une heure pour être accueillis alors que les agents concernés affichent toute l'indifférence à notre égard », s'est indigné un jeune homme venu acquitter sa redevance au réseau Internet. Il n'est pas le seul à dénoncer ouvertement le mauvais comportement de certains agents d'Actel. « Plusieurs abonnés se trouvent malmenés chaque fois mais n'osent pas se plaindre en l'absence des responsables du service, ceci pour éviter des altercations avec les travailleurs », a noté un client venu réclamer à propos de son abonnement mais qui s'est vu « essuyer » la colère d’un agent de bureau. Malgré les promesses des responsables de l'agence d'œuvrer pour améliorer la qualité de service et d'accueil, celles-ci ne resteront qu'un vœu pieux. N'est-il pas urgent de revoir les procédés de recrutement et penser plutôt à former le personnel pour mieux accueillir les abonnés qui, faut-t-il le rappeler, s'acquittent de leur factures rubis sur l'ongle sans même prétendre à un accueil respectable ? Un refus catégorique d’écouter les clients pour régler le problème de ligne ou d’internet, qui perdure et qui leur cause d’insupportables désagréments.

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013

AFRIQUE

DK NEWS 15

Le secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) Nassour Guelengdouksia Ouaïdou, a indiqué jeudi à Libreville qu'il est très difficile à ce jour de confirmer une date précise concernant l'ouverture des pourparlers entre la rébellion du Séléka qui menace de marcher sur Bangui et le gouvernement centrafricain.

REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE «Difficile»
de confirmer la date de l'ouverture des pourparlers (CEEAC)

LIBYE: Enlèvement à Benghazi d'un responsable de la brigade criminelle
Des hommes armés ont enlevé le responsable par intérim du département des enquêtes criminelles de Benghazi, ont annoncé jeudi de sources sécuritaires. "Abdelsalam al-Mahdawi a été enlevé mercredi soir alors qu'il se rendait au siège du département des enquêtes criminelles", a indiqué une source sécuritaire, citée par l'AFP. "Des hommes barbus l'ont arrêté à un feu de la circulation (...) et l'ont kidnappé sous la menace d'armes", a ajouté cette source estimant que des islamistes radicaux sont derrière ce rapt. Des collègues des policiers en civil se sont rassemblés mercredi soir devant l'hôtel Tibesti pour demander sa libération, selon la même source. Le ministre de l'Intérieur a promis jeudi de "rechercher l'officier et d'identifier les auteurs" de l'enlèvement. La ville de Benghazi a connu une série d'attaques contre des postes de police et des assassinats visant les officiers de l'armée.

"La date des pourparlers, je ne peux pas vous le dire exactement parce que les rebelles sont un peu dispersés", a déclaré Guelengdouksia Ouaïdou lors d'une conférence de presse au siège de la CEEAC à l'issue d'une série d'audiences accordées aux diplomates japonais, américains et congolais au sujet de la crise centrafricaine. Selon le secrétaire général de la CEEAC, ces pourparlers pourraient avoir lieu la semaine prochaine. Guelengdouksia Ouaïdou a indiqué que la rencontre

aura lieu à Libreville et sera présidée par le chef de l'Etat congolais, Denis Sassou Nguesso en sa qualité de président du comité de suivi de l'accord de paix en Centrafrique signé à Libreville en 2008. La CEEAC, qui compte dix Etats membres, assure la médiation entre les protagonistes centrafricains. Elle supervise également la force d'interposition de l'Afrique centrale qui campe actuellement dans la ville centrafricaine de Damara, située à 75 km de Bangui.

RD CONGO
Une enquête de l’ONU réfute plusieurs rumeurs dans l'est de la RDC
La Mission des Nations unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo (Monusco) a réfuté mercredi plusieurs rumeurs, suite aux vérifications d'une équipe d'évaluation dépêchée récemment dans trois localités du territoire de Masisi, situées au Nord-Kivu. L'objectif de cette mission était de vérifier la véracité de rumeurs persistantes qui circulaient à Mpati, Nyange et Bibwe. Au terme de sa mission, l'équipe a été en mesure de déclarer "sans fondement" plusieurs de ces rumeurs, notamment celle qui affirmait l'arrivée à Kazibake de 4 000 membres des Forces de libération démocratique du Rwanda (FDLR), accompagnés de membres de leurs familles, et qui auraient transité par la Zambie. En outre, l'équipe de la Monusco a infirmé la rumeur faisant état du passage de deux hélicoptères sans le logo de l'ONU, le 13 décembre entre Nyange et Lwama, de même que celles qui affirmaient l'existence à Kivuye d'un nouveau commandant des FDLR et l'approvisionnement en armes et en munitions de ce groupe rebelle armé par des avions de l'armée gouvernementale. En revanche, la mission a pu confirmer la présence d'éléments FDLR dans plusieurs localités et villages des groupements Bashali Mukoto et Mpati, où ils sont arrivés à compter d'avril 2012, fuyant l'avancée des rebelles Mai Mai Rahiya Mutomboki. Les FDLR sont au nombre des groupes présents sur l'axe Bibwe-Kitso-Nyange qui posent un problème de protection de la population civile en collectant des taxes illégales et en entravant les récoltes agricoles. La Mission a recommandé aux autorités nationales et locales de prendre des mesures appropriées pour venir en aide aux civils. Elle rappelle que ces dernières années, les Casque bleus des Nations unies ont participé à de nombreuses opérations conjointes avec l'armée congolaise afin de réduire la nuisance causée par les groupes armés, dont les FDLR. La Monusco évalue à seulement quelques centaines le nombre de combattants résiduels FDLR dans cette région. APS

Des ONG dénoncent les exactions de la rébellion
Des organisations de défense des droits de l'homme en Centrafrique ont déploré jeudi les "exactions" commises par la coalition rebelle du Séléka dans les villes qu'elle a conquises, ainsi que celles commises par le pouvoir contre les proches de la rébellion à Bangui. Dans un communiqué, le Réseau des organisations non gouvernementales de défense des droits de l'homme (RONGDH) "déplore les exactions commises dans les villes occupées par la coalition Séléka, les pillages des biens publics et privés, la rupture systématique des moyens de communication dans lesdites villes et des cas de violences physiques et sexuelles sur la population civile". Le RONGDH condamne également "l'érection des barrières illégales" et "la distribution des armes blanches et à feu dans certains quartiers de Bangui" et "des cas d'arrestations arbitraires de certains compatriotes issues des régions d'origine ou non des leaders de la coalition". Un jeune musulman supposé proche de la rébellion centrafricaine a été tué dans la nuit de lundi à mardi par les forces de l'ordre à Bangui, donnant lieu à des heurts entre population du quartier et la police mardi, durant lesquels un policier a trouvé la mort. Un communiqué de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale a demandé lundi la fin des "arrestations des personnalités politiques ou des parents et supposés partisans des insurgés" Quatre personnes dont deux rebelles du Séléka ont également été tués mardi dans des heurts qui ont éclaté à Ngakobo, village proche de Bambari, dans le centre du pays, après une tentative de pillage d'une sucrerie par la rébellion qui tient la région.

L'ONU préoccupée par le sort des civils
Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) a exprimé jeudi sa préoccupation au sujet de la protection des civils en République centrafricaine, pays en proie à des violences et des pillages, ces dernières semaines, dans le sillage d'un groupe armé qui se dirigerait vers la capitale Bangui. Après une série d'attaques perpétrées contre plusieurs villes du nord-est du pays, la coalition de groupes rebelles connue sous le nom de Séléka aurait arrêté cette semaine sa progression, acceptant le principe de pourparlers avec le gouvernement de François Bozizé sous l'égide du Gabon, à Libreville. ''Selon nos estimations, 36.000 personnes se trouveraient dans les zones passées sous le contrôle des rebelles et près de 700.000 autres à Bangui ne sont pas à l'abri d'une escalade'', s'inquiète l'OCHA dans son rapport. ''En quête de sécurité, des civils quitteraient leurs domiciles, y compris à Bangui, à Ndélé et aux alentours, où les combats ont éclaté. Certains franchissent la frontière avec le Cameroun et la République démocratique du Congo'', précise l'agence onusienne. La semaine dernière, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et le Conseil de sécurité avaient condamné ces attaques et appelé les rebelles à mettre fin à leurs opérations, les exhortant aussi, ainsi que les autorités centrafricaines, à résoudre la crise par le dialogue et le respect de l'Accord de paix global de Libreville.

L'Afrique du Sud appelle les rebelles centrafricains à cesser immédiatement les hostilités
Le gouvernement sud-africain a appelé mercredi les groupes armés en République centrafricaine à cesser immédiatement les hostilités, à se retirer des villes occupées et à cesser leur avancée vers Bangui. "Nous appelons toutes les parties concernées à s'abstenir de tout acte de violence contre les civils et à respecter les droits de l'homme", a indiqué un communiqué du ministère sud-africain des Relations internationales et de la Coopération. "L'Afrique du Sud est gravement préoccupée par la situation en République centrafricaine et condamne les attaques des groupes armés rebelles contre plusieurs villes qui menacent la population civile et la stabilité du pays", ajoute le communiqué. Le président sud-africain Jacob Zuma avait envoyé lundi son ministre de la Défense, Mosiviwe Mapisa-Nqakula en République centrafricaine pour évaluer la situation sur le terrain. "Nous appelons toutes les parties à trouver une solution pacifique à la crise par un dialogue politique, nous nous félicitons de la déclaration du président centrafricain François Bozizé d'œuvrer pour une solution négociée à la crise dans son pays", ajoute le communiqué. L'Afrique du Sud soutient les efforts entrepris par la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) pour résoudre la crise en République centrafricaine, dit encore le communiqué.

16 DK NEWS

TÉLÉ
20:43 Image du jour : Dakar 2013 - Magazine sportif 20:44 Météo 2 23:04 CD'aujourd'hui - Variétés 23:05 On n'est pas couché - Talk show

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013

Programme du samedi 5 Janvier 2013
La sélection
11h10 : Le souffle de la steppe «rediff» - Reportage 12h00 : Journal en français+météo - Information 12h30 : El aahd e'tamine (04) - Feuilleton doublé 13h40 : Assrar oua abhath (01) - Documentaire 14h25 : Znoud al sit (12) - Feuilleton arabe 15h15 : Barbie - L métrage dessin animé 16h35 : Takder tarbah n°74 - Emission de jeux 17h15 : Santé mag «la santé scolaire» - Magazine de santé 18h00 : Journal en amazigh - Information 18h30 : Le médaillon (16) - Feuilleton alg 19h00 : Journal en français+météo - Information 19h30 : Une ville, une histoire «Ouargla» - Reportage 20h00 : Journal en arabe - Information 20h45 : A cœur ouvert - Emission 22h20 : Alhane wa chabab «prime n°02» Emission 00h00 : Journal en arabe - Information

20:50
Les experts : Miami - Série policière
Durée : 0h45 - Acteurs : David Caruso, Emily Procter, Jonathan Togo - Réalisateur : Don Tardino Le sang de nos vingt ans - Saison 10 (9/19) Trois détenus viennent d'être libérés de prison lorsque l'un d'entre eux est assassiné : la police soupçonne le père de leur victime, tuée en 1991.

12:00 Les douze coups de midi - Jeu 12:45 Météo 12:50 L'affiche du jour - Magazine sportif 13:00 Journal 13:15 Reportages - Magazine de reportages Ghost whisperer - Série fantastique 15:20 - Trente ans d'errance - Saison 1 (1/22) Ghost whisperer - Série fantastique 16:10 - J'aurai toujours 6 ans - Saison 1 (2/22) 17:05 Tous ensemble - Magazine de société - La 100e maison 18:45 50mn inside - Magazine de reportages 19:50 Là où je t'emmènerai - Magazine de société 19:55 Météo 20:00 Journal 20:30 Du côté de chez vous - Magazine de la décoration - Chalet Saphyr 20:35 Météo 20:40 Nos chers voisins - Série humoristique 21:35 Les experts : Miami - Série policière - Le tueur de New York - Saison 4 (7/25) Les experts : Manhattan - Série po22:25 licière - Le flic de Miami - Saison 2 (7/24) Les experts - Série policière – 23:10 Meurtre XXL - Saison 5 (16/25) 23:55 Les experts - Série policière – Pulsions - Saison 5 (17/25)

12:25 12/13 : Journal national 12:50 30 millions d'amis - Magazine animalier 13:25 Les grands du rire - Divertissement-humour 15:00 En course sur France 3 – Tiercé Depuis Vincennes 15:20 Keno - Loterie 15:25 New génération Monte-Carlo – Société - Sur la piste des grands 16:25 Robinson Crusoé - Film d'aventures 17:55 Questions pour un champion – Jeu - Le trophée des lycées : la finale 18:30 Avenue de l'Europe - Magazine d'actualité - Décorer sa maison : un hobby européen 18:50 Météo des neiges 19:00 19/20 : Journal régional 19:30 19/20 : Journal national 19:58 Météo 20:00 Tout le sport - Multisports 20:10 Le journal du Dakar - Rallye-raid 20:15 Zorro - Série d'aventures - La mort truque les cartes - Saison 1 (19/39) 20:40 40 ans au bon endroit - Magazine de services 22:15 Météo 22:20 Soir 3 22:40 Pour l'amour de Jerusalem - Société

20:45
Les années bonheur - Divertissement
Durée : 2h19 - Présentateur : Patrick Sébastien Entre nostalgie et bonne humeur, Patrick Sébastien s'entoure de Fabien Lecoeuvre, Mathieu Madénian et Noëlle Perna afin de passer une soirée festive. Il dévoile les petits secrets et les bons souvenirs des années passées, en compagnie de nombreux artistes, chanteurs, imitateurs et humoristes. Parmi eux, Enrico Macias, Cali, Gérard Lenorman, Catherine Lara, Amaury Vassili, Isabelle Boulay, Francky Vincent, Gérard Palaprat, Khaled, Bobby Kimball du groupe Toto, Nicolas Peyrac, Kim Wilde, Boris, Lorie, Keen'V, Douchka et Los del Mar. Côté humour, il présente entre autres les prestations et imitations de Popeck et des Chevaliers du Fiel.

12:35 Babioles - Série d'animation 12:40 Zapping - Divertissement 12:50 C'était 2012 - Divertissement 13:45 L'effet papillon - Magazine d'actualité 14:25 Samedi sport - Multisports 14:30 Intérieur sport - Magazine sportif 14:45 Rugby - Championnat de France Top 14 - 15e journée 16:55 Samedi sport - Multisports 17:00 Looking for Buenos Aires - Sport 17:55 Action discrète – Divertissement La folie Bugarach 19:00 Le JT 19:10 Happy hour - Divertissement Babioles - Série d'animation - Câlin 20:10 à nettoyer 20:15 Babioles - Série d'animation 20:20 Le petit journal - Divertissement 22:40 Jour de rugby – Rugby - 15e journée du Top 14

20:45
A vos caisses ! - Téléfilm humoristique
Durée : 1h30 - Acteurs : Léa Drucker, Arnaud Ducret, Julia Dorval - Réalisateur : Pierre Isoard Une caissière de supermarché et son nouveau directeur voient leurs relations s'adoucir lorsque ce dernier s'inscrit à la chorale dirigée par la jeune femme.

20:55
Time out - Film de science-fiction
Durée : 1h45 - Acteurs : Justin Timberlake, Amanda Seyfried, Cillian Murphy Réalisateur : Andrew Niccol Dans un monde où la vieillesse n'existe plus et où les riches vivent éternellement, un homme, accusé de meurtre, est pris en chasse par la police.

12:00 Tout le monde veut prendre sa place - Jeu 12:45 Point route - Magazine de services 12:50 Météo 2 13:00 Journal 13:15 13H15, le samedi... - Magazine d'actualité 14:00 Météo 2 14:05 Envoyé spécial : la suite - Magazine de reportages - Chine : l'usine à champions, 19 ans après 14:55 Le jour où tout a basculé - Magazine de société - Je suis espionnée, mais par qui ? 15:15 Le jour où tout a basculé - Magazine de société - Mon beau-père me fait des avances 15:50 L'ombre d'un flic - Téléfilm policier 17:20 US Marshals, protection de témoins -Série policière - Le paradoxe du choix - Saison 5 (4/8) 18:05 US Marshals, protection de témoins - Série policière - La reine de la nuit - Saison 5 (5/8) 18:50 CD'aujourd'hui - Variétés 18:55 Ondar show - Divertissement-humour - Best of 19:50 Météo des neiges 20:00 Journal 20:40 Tirage du loto - Loterie 20:42 Emission de solutions - Magazine de l'environnement

12:35 Norbert et Jean : le défi - Magazine culinaire - Détourner les grands classiques de la pâtisserie pour en faire des desserts salés 13:35 Météo 13:40 C'est ma vie - Magazine de société Les incompris 14:45 C'est ma vie - Magazine de société Prêts à tout pour le bonheur de leurs enfants 16:00 C'est ma vie - Magazine de société Familles au bord de l'explosion 17:05 A mourir de rire - Divertissement 17:35 Accès privé - Magazine du show-biz 18:45 D&CO - Magazine de la décoration - Cristina et David 19:40 Météo 19:45 Le 19.45 20:05 Scènes de ménages - Série humoristique 21:40 Once upon a time - Série fantastique - Le grand méchant loup - Saison 1 (15/22) Once upon a time - Série fantas22:25 tique - Le chemin des ténèbres - Saison 1 (16/22) Once upon a time - Série fantas23:05 tique - La petite voix de la conscience - Saison 1 (5/22)

20:50
Once Upon a Time - Série fantastique
Durée : 0h50 - Acteurs : Lana Parrilla, Ginnifer Goodwin, Robert Carlyle - Réalisateur : David Solomon Nova et Rêveur - Saison 1 (14/22) Mary Margaret et Leroy vendent des bougies pour aider les nonnes de Storybrooke, tandis qu'Emma enquête sur la disparition mystérieuse de Kathryn.

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013

DÉTENTE

DK NEWS

17

Mots Fléchés N°161

Proverbes
Respecte-moi et je ferai tout pour toi : Se dit du fait d’abandonner une besogne sous prétexte que c’est impossible. Proverbe algérien Si ce n'est pas l'index, a dit le chacal, je passerai au milieu d'un souk Proverbe berbère Ce que tu ne veux pas laisser savoir à ton ennemi, ne le dis pas à ton ami. proverbe arabe Le chien aboie, la caravane passe Proverbe français

C’est arrivé le 5 Janvier
951 : abdication du roi Ramire II de León. 1307 : les meneurs de l'émeute du 30 décembre 1306 (28 personnes) sont pendus à Paris1. 1355 : traité de Paris. 1477 : mort de Charles le Téméraire à la bataille de Nancy. 1757 : attentat de Robert-François Damiens sur la personne de Louis XV. 1809 : traité des Dardanelles. 1895 : dégradation publique du capitaine Dreyfus. 1919 : début de la révolte spartakiste de Berlin 1919 : fondation du Parti national-socialiste des travailleurs allemands. 1929 : instauration de la dictature en Yougoslavie par le roi Alexandre Ier2 1930 : début de la campagne de dékoulakisation en Russie3. 1968 : Alexander Dubsek devient le premier secrétaire du Parti communiste de Tchécoslovaquie.

Célébrations :
- Espagne et quelques villes du Mexique : Cabalgata de Reyes Magos (es) (Cavalcade des Rois mages). - Ancienne fête nationale des Lorrains, célébrant cette date de 1477 ; peu fêtée de nos jours, mais très présente avant 1766.

Samurai-sudoku N°161
Les problèmes de Sudoku Samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9. Chaque Sudoku Samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

Mots Croisés N°161

Horizoutal : 1. Parenchyme chlorophyllien, à cellules serrées, de la face supérieure des feuilles 2. Rare - Rigides 3. Papillonner - D'une seule couleur 4. Faciès culturel caractéristique du paléolithique supérieur au Maghreb - Cédé à un sentiment 5. Cérium - Compagnon de Mahomet – Un mètre cube de bois 6. Ion - Naturel 7. Pièce de bois - Grandes lavandes 8. Préfixe - Pareil - Enlève 9. Ch. - l. de c. de Tarn-et-Garonne - Copine 10. Tube de verre - Cuisiniers à bord d'un navire 11. Premier - Gaz rare de l'atmosphère Ancien do 12. Canards - Province de la Chine du Nord

Vertical : 1. Musée de peinture 2. Fusion de roches de la croûte continentale donnant naissance à un magma granitique - Sans variété 3. Traîneau - Frère du père 4. Col des Alpes - Tente de toiles destinée à protéger un navire 5. Pâtes de chair de poisson - Versus 6. Pronom personnel - Apparitions subites de boutons 7. Sulfate double d'aluminium et de potassium - Parcelle, débris 8. Chlore - Interjection 9. Étourdies - Bouton 10. Province canadienne - Rivière de l'Éthiopie 11. Our - Inconstant 12. Pièce soutenant le poids d'un véhicule - Estonie

18 DK NEWS

SPORTS

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013

SPORT MILITAIRE
TIPASA

5300 coureurs au cross militaire de Cherchell
Près de 5300 coureurs, dont 119 filles, ont pris part à la journée nationale du Cross de l’Armée nationale Populaire (ANP), organisée, jeudi, à l’Académie interarmes de Cherchell (Tipasa). Le coup d’envoi de ce cross militaire, couru sur un itinéraire de 5000 mètres (Académie interarmes de Cherchell- annexe Abane Ramdane), a été donné par le chef du service des sports militaires, le général Mokdad Benziane, en compagnie du commandant de l’Académie, le général Sidane Ali. Six (6) catégories d’âge, dont 4 garçons et 2 filles, ont pris part a cette course, marquée par "un esprit de forte compétition" entre les coureurs de l’ANP, en dépit des mauvaises conditions climatiques, a-t-on constaté. Ce cross annuel entre les différentes écoles, unités et régions militaires du pays vise la "généralisation et consécration de l’esprit sportif, à tous les niveaux de l’Armée et chez tous ses éléments (filles et garçons)" a indiqué, le général Mokdad, soulignant que c’est, également, une "occasion pour évaluer le niveau de disponibilité et de condition physique des éléments de l’Armée nationale. Cette compétition offre aussi "l’opportunité pour l’émerSakin Zerouk(26-32 ans), le paramilitaire Dehili Kamel (33-40 ans) et le lieutenant colonel Bouziane Mohamed (plus de 40 ans), alors que chez les filles, la première place est revenue à l’élève-officier Medini Meriem dans la catégorie des 18-25 ans et Besti Faten, chez les 26-32 ans.

MILA Ouverture d’une école de football initiée par la Fondation de l’équipe du FLN
La Fondation des anciens footballeurs de l'équipe nationale du Front de libération nationale (FLN) a ouvert jeudi à Mila une école de football, a-t-on constaté. Deuxcents (200) jeunes footballeurs des classes sport-études de cette wilaya ont subi, au stade communal de la ville, les épreuves de sélection qui aboutiront au choix des 50 premiers joueurs de cette nouvelle école. La sélection s’est déroulée en présence de Mohamed Soukhane, Hamid Zouba et Mohamed Maouche, membres de la glorieuse équipe du FLN, ainsi que de cadres de la direction de la Jeunesse et des sports. Hamid Zouba, insistant à cette occasion sur la nécessité de "donner toute la priorité aux jeunes", a estimé que seul le suivi du cursus complet des joueurs est en mesure de faire émerger les futures stars de l’élite footballistique nationale. Depuis le 21 décembre dernier, la Fondation de l’équipe du FLN a créé dix écoles de football, a rappelé l’ancien entraîneur de l’équipe nationale et du MC Alger.

CONSTANTINE

700
gence de jeunes talents aptes à représenter l’Algérie et l’ANP dans les joutes internationales" a ajouté lee responsable militaire, affirmant "la détermination du Commandement de l’ANP à promouvoir les activités sportives militaires". Le général Sidane a, pour sa part, souligné l’intérêt de cette manifestation sportive en matière de "raffermissement des liens de solidarité et fraternité entre les éléments de l’Armée nationale populaire". Chez les hommes et par catégorie d’âge, ce cross militaire a été remporté, respectivement, par l’élève officier Rezika Smail (18-25 ans), le sergent-chef

participants
Près de 700 éléments de la garnison de Constantine de l’Armée nationale populaire (ANP) ont pris part, jeudi, au traditionnel cross de l'ANP organisé dans l’enceinte de l’unité de maintenance et de rénovation d’El Khroub (Constantine). Le coup d’envoi des épreuves qui se sont déroulées sur un parcours aménagé à l’intérieur de l’unité a été donné par le général Saïd Ziad au nom du général-major commandant la 5ème Région Militaire. Le cross, couru par beau temps, a vu la participation d'athlètes militaires de différents grades et tranches d'âge, tous relevant de la 5ème RM. Le lieutenant-colonel Mohamed Naïli, chef du service des sports de la 5ème RM a indiqué à l'APS que cette épreuve qui se déroule a travers toutes les garnisons du territoire national s’inscrit dans le cadre du "développement de la condition physique des sportif militaires qui doivent être toujours prêts à relever les défis imposés par leur mission". La course-phare de ce cross, ouverte aux 25-33 ans, disputée sur un parcours de 10.000 m, a été remportée par Rabah Laour devant Lamine Fouaz et Abdelhamid Sebsi. Résultats techniques : -25-33 ans 1. Rabah Laour 2. Lamine Fouaz 3. Abdelahamid Sebsi -Plus de 35 ans 1. Mohamed Chaouche 2. Bilal Merdja 3. Abdelaziz Mahroug -Féminines (5.000 m) 1. Romaila Hamri 2. Amel Trodi

FESTIVAL DE WILAYA DES ÉCOLES DE FOOTBALL

Clôture de la phase d'hiver à Tissemsilt
La phase hivernale du festival de wilaya des écoles de football s’est achevée mercredi au complexe omnisports de Tissemsilt, a-t-on appris auprès des organisateurs. Dans cette phase de trois jours, organisée par l’Office du parc omnisports de wilaya en collaboration avec la direction de la jeunesse et des sports, les écoles relevant de ce complexe sportif se sont illustrées occupant les premières places en poussins et benjamins, a indiqué son directeur de l'OPOW, M Mohamed Slama. Six écoles relevant de l’OPO et deux écoles de la ligue de wilaya de sport de proximité et sport pour tous ont participé à ce festival, soit un total de 102 joueurs chez les poussins (8 à 10 ans) et les benjamins (10 à 12 ans). Cette manifestation a pour objectif de sélectionner de jeunes talents et développer le sport roi dans la wilaya en offrant l’occasion aux enfants d'étaler leur savoir-faire et promouvoir l’esprit sportif. La phase du printemps aura lieu, selon M. Slama, en mars prochain et celle d’été entre les mois de juin et juillet prochains avec une participation d'un nombre considérable d’écoles de football. L’OPOW de Tissemsilt dispose de huit écoles de football dans les catégories des poussins et benjamins encadrées par six cadres sportifs.

OUARGLA

3.000 athlètes au cross de l’ANP
Plus de 3.000 athlètes militaires de différents grades et catégories d’âge, ont pris part au cross de l’armée nationale populaire (ANP) disputé jeudi au complexe régional sportif de la 4e région militaire (4ème RM) à Ouargla. Le coup d’envoi de cette compétition ouverte à tous les éléments des unités de la garnison de Ouargla qui s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée nationale du cross de l’ANP a été donné, au nom du général-major commandant de la 4ème RM, par le chef d’Etat-major de la 4ème RM, le général Cherayria Abdelwahab. Le général Cherayria Abdelwahab a, dans son allocution d’ouverture, mis en relief l’importance de ce type d’activités sportives pour l’évaluation des aptitudes physiques du militaire et l’ancrage de l’esprit collectif parmi les éléments de l’Armée Nationale Populaire. La cérémonie de clôture de cette compétition militaire a donné lieu à la remise des prix et cadeaux d’encouragement aux trois premiers vainqueurs de chaque catégorie

Résultats techniques :
Catégorie 18 à 25 ans 1. Le caporal Athamnia Karim 2.Le djoundi contractuel Djalel Sayel 3.Le djoundi contractuel Hamza Moudjad Catégorie de 26 à 32 ans 1.Le caporal contractuel Aloui Hamid 2.Le caporal Fadjouj Issam 3.Le capitaine Labidi Younes Catégorie de 33 à 40 ans 1.Le caporal Bouakez Ali 2.Le commandant Walid Fedjaj 3.Le caporal-chef Tayeb Mourad Catégorie plus de 40 ans 1.Le commandant Legrâa Hammou 2.Le lieutenant-colonel Boucif Ahmed 3.Le colonel Chechina Abderrahmane

N°150 Solution Mots Croisés N°160

Solution Mots Fléchés N°160 N°150

Solution Samurai-soduku N°160

MORTAISEUSES ICAUNAIS ABA LEPANTE THAU LAI ERRA IUT ENDOLORI BD PSI EGALE IE E TORE EN RG RIEC NATTA E TU TRENTAINE ULTRA TES EN II OBSESSION SADISME ELNE

LAMINECTOMIE EGALITAIRE G PALACE GLIE ICI T DOUANE DEGAINERENT ORNATES IGUE S ELAM CLEBS IF STEKEL ES ROUTIER ERRA EUS ON OUI I NE INSENSEES ETALS HUENT

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013

SPORTS

DK NEWS

19

CAN-2013

Medhi Lacen :
"Il faut sortir du groupe d'abord"
Le capitaine de la sélection algérienne de football Medhi Lacen a indiqué jeudi à Alger, que l'objectif premier des Verts à la Coupe d'Afrique des Nations CAN-2013 en Afrique du Sud, est de sortir du groupe D au premier tour.
"L'objectif premier de la sélection algérienne est de sortir de notre groupe qui est très difficile avec la présence de grosses cylindrées, après on verra jusqu'où on pourra aller dans la compétition", a déclaré Lacen à l'APS. Au premier tour de la CAN-2013, la sélection algérienne a hérité du groupe D avec la Côte d'Ivoire, vicechampionne d'Afrique, la Tunisie et le Togo. Pour passer au second tour, le joueur du club espagnol de Getafe, estime qu'il faut bien négocier le premier match contre la Tunisie le 22 janvier dans un derby maghrébin qui s'annonce chaud et indécis. "Le premier match dans toutes les compétitions de poules est en est la clé. Si tu ne gagnes pas le premier match ou, au minimum obtenir un nul, ce sera difficile pour la suite du tournoi. C'est très important. Il faut bien l'aborder pour mieux entamer le tournoi" a-t-il souligné. Medhi Lacen qui va participer à sa première Coupe d'Afrique après avoir pris part au Mondial 2010 en Afrique du Sud, semble bien décidé à réussir sa première CAN, en dépit d'un manque de temps de jeu avec son club en championnat d'Espagne. "Je pense que dans toutes les sélections africaines ça va être comme ça. Il y a des joueurs qui jouent plus au moins. Je pense que ceux qui ont plus joué seront ménagés. Le travail sera personnalisé, le plus important est d'être tous prêts le jour du match et être au même niveau" a t-il affirmé. " Je suis content d'aller à la CAN-2013 en Afrique du Sud. J'ambitionne d'aller le plus loin possible dans la compétition. Nous avons largement le temps de bien nous préparer pour le tournoi pour que tout le monde soit au même niveau de forme avant d'aborder la compétition" a-t-il ajouté. Les deux matches amicaux des Verts contre l'Afrique du Sud le 12 janvier et face à Platinum Stars le 17 du même mois constituent de bons tests, selon Lacen avant d'affronter la Tunisie le 22 janvier à Rustenberg. " Les deux rencontres amicales seront très bénéfiques

Déclarations
de joueurs de la sélection nationale
Déclarations de joueurs de la sélection algérienne de football, recueillies par l'APS jeudi au centre technique de la FAF à Sidi Moussa (Alger) et à quelques heures du départ des Verts pour l'Afrique du sud où ils prendront part à la 29e Coupe d'Afrique des nations (19 janvier - 10 février 2013). Ryad Boudebouz (FC Sochaux/France) : "La Coupe d’Afrique est une très belle compétition. Notre objectif dans cette CAN-2013 est d’aller le plus loin possible. Si l’opportunité se présente pour gagner le titre nous allons puiser dans nos ressources pour triompher. Le premier match contre la Tunisie sera déterminant pour la suite du parcours. Les matches contre les équipes du Maghreb ont un caractère spécial. Nous sommes conscients de la difficulté de notre tâche en Afrique du Sud". Medhi Lacen (Getafe/Espagne) : "Nous possédons un bon groupe. Il nous reste 20 jours devant nous pour bien se préparer à ce rendezvous continental. Nous espérons être prêts dès la première rencontre devant la Tunisie. Nous avons hérité d’un groupe très relevé. Si nous passerons le premier tour nous allons aller loin dans cette CAN".

pour le groupe. Elles vont nous permettre d'avoir du temps de jeu, de bien nous préparer et d'avoir des repères avant de début du tournoi" a-t-il dit.

Azzedine Doukha (USM El Harrach) :
"C’est ma première participation à une coupe d’Afrique des nations et j’espère qu'elle sera réussie pour moi. Toutes les équipes du groupe D ont des chances de se qualifier au second tour et cela nous motivera davantage pour jouer nos chances jusqu’à la dernière journée. Sur le plan personnel, je suis ambitieux, si je suis là c’est pour gagner une place de titulaire". Islam Slimani (CR Belouizdad) : "Le premier match est très important dans ce genre de compétition. Nous ferons tout pour passer le cap du 1er tour. Concernant mon avenir on en parlera après la CAN-2013". Yacine Bezzaz (CS Constantine): "Je mettrai mon expérience internationale au service de l’équipe dont la majorité découvre la Coupe d’Afrique. Je me sens prêt notamment sur le plan physique pour réussir une belle CAN. Avec un peu de réussite nous sommes capables de surprendre en Afrique du Sud". Rafik Halliche (Academica Coimbra): "Nous avons une équipe jeune pleine de qualités qui devrait compenser le manque d’expérience lors de cette CAN par la volonté et l’envie de s’illustrer. Je retrouve progressivement mon niveau et je souhaite apporter le plus attendu de moi".

NIGER

Offensive de charme en direction des sociétés nationales et autres
La Fédération nigérienne de football (FENIFOOT) a poursuivi jeudi sa campagne de sensibilisation et son offensive de charme en direction des grandes sociétés nationales et de bonnes volontés pour améliorer les conditions de déplacement de l'équipe nationale en Afrique du Sud pour prendre part à la coupe d'Afrique des Nations (19 jan10 fév). Jeudi soir, la FENIFOOT a organisé un Téléthon pour mobiliser des ressources au profit du Mena, le onze national, qui disputera la CAN, pour la deuxième fois consécutive. Quelques jours avant le lancement de ces activités, le sélectionneur Gernot Rhor, a convoqué 26 joueurs pour une mise au vert au Centre Technique de Football, à la périphérie de Niamey. Liste des 26 joueurs convoqués pour la CAN 2013 Gardiens de but : Daouda Kassaly (Chippa United/Afrique du Sud), Saminou Rabo (Sahel SC/Niger), Moussa Alassane Alzouma (AS Garde Nationale/Niger). Défenseurs : Koffi Dankowa (Espérance de Zarzis/Tunisie), Mohamed Chikoto (AS Marsa/Tunisie), Mohamed Alassane Soumaila et Kader Amadou (OFC/Niger), Kourouma Fatogoma (Chabab/Maroc), Mohamed Bachar et Luky James (AS Douane/Niger), Ismael Alassane (Manga Sport/Gabon), Milieux : Karim Konaté (sans club), Idrissa Laouali (Manga sport/Gabon), Issiakou Koudizé (AS GNN/Niger), Boubacar Talatou (Tchanda Royal zulu/Afrique du Sud), Williams N'gonou (LB 07/Suède), Souleymane Sakou (OFC/Niger), Amadou Mountari (FC Mans/France), Ibrahim Benjamin (AS Garde Nationale/Niger), Idi Sabiou-Akokana (FC/Niger). Attauants : Moussa Maazou (Etoile du Sahel/Tunisie), Kamilou Daouda ( JS Saoura/Algérie), Modibo Sidibé (Sans club), Issoufou Danté (Widad de Fez/Maroc), Issoufou Boubacar (sans club), Mohamed Wonkoye (ASEC Abidjan/Côte d'ivoire).

CAMEROUN

CAN 2013 (PRÉPARATIFS)

Match nul entre le Nigeria et la Catalogne 1-1
La sélection de football du Nigeria a fait match nul avec la sélection de Catalogne (1-1), mercredi soir, en match de préparation pour la coupe d'Afrique des Nations (CAN2013), prévue en Afrique du Sud du 19 janvier au 10 février, rapporte vendredi le site livefoot.fr. La sélection de Catalogne était composée de joueurs issus de cette région espagnole avec notamment des joueurs du FC Barcelone et de l’Espanyol. Les Super Eagles étaient menés au score dès la 4è minute à l'issue du but marqué, sur penalty, par Sergio Gonzalez qui a concrétisé une faute de la main dans la surface d’un défenseur nigérian. En seconde période, les protégés de l'entraîneur Stephen Keshi ont égalisé grâce à Bright Dike, joueur des Portland Timbers en MLS. Au premier de la CAN-2013, le Nigeria évoluera dans le groupe C, aux côtés de la Zambie (détenteur du trophée), du Burkina Faso et de l'Ethiopie.

Le staff technique présent au rendez-vous africain
Le staff technique des Lions Indomptables du Cameroun sera présent en Afrique du Sud pour assister aux rencontres de la phase finale de la coupe d'Afrique des Nations (CAN-2013), prévue du 19 janvier au 10 février, rapporte jeudi le site Footafrica365.fr. Même si les "Lions indomptables" n'ont pu se qualifier pour la CAN-2013, Le staff technique camerounais sera, lui, présent afin de superviser les sélections du Togo et de la RD Congo, futurs adversaires du Cameroun, en éliminatoires du Mondial 2014 dont la prochaine journée aura lieu en mars prochain. " J’y serai avec certains de mes collaborateurs pour superviser les sélections du Togo et de la RD Congo qui seront les futurs adversaires des Lions pour la suite des éliminatoires du Mondial 2014", a indiqué l'entraîneur des Lions Indomptables, Jean Paul Akono. A la CAN-2013, le Togo évoluera dans le groupe D, aux côtés de l'Algérie, la Côte d'Ivoire et la Tunisie, alors que la RD Congo affrontera, dans le groupe B, le Ghana, le Niger et le Mali. La sélection camerounaise sera absente au rendez-vous sud-africain, comme elle l'a été lors de l’édition 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale. En mars prochain, au lendemain de la fin de la phase finale de la CAN-2013, le Cameroun recevra le Togo pour le compte de la 3è journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. APS

TOGO

La participation d'Adebayor toujours envisagée
L'attaquant togolais Emmanuel Adebayor n'a toujours pas pris de décision définitive quant à sa participation à la Coupe d'Afrique des Nations de football 2013 après avoir annoncé son retrait en décembre, a affirmé jeudi son entraîneur à Tottenham Andre Villas-Boas. "Tout peut arriver, a déclaré l'entraîneur de Tottenham (D1 anglaise), au quotidien britannique Daily Mail. Je ne me mettrai pas dans une position où j'empêcherai un joueur de remplir ses obligations internationales. Nous devrons libérer le joueur s'il le décide", a-t-il poursuivi. La date limite pour l'annonce des effectifs retenus pour la CAN a été fixée à mercredi prochain. Le 1er décembre, Adebayor, capitaine des Eperviers, avait annoncé qu'il suspendait "provisoirement" sa carrière internationale et ne participerait pas à la prochaine CAN, qui aura lieu en Afrique du Sud du 19 janvier au 10 février. L'attaquant vedette du Togo dénonçait alors "l'ambiance un peu malsaine qui règne dans le nid des Eperviers" et remettait également en cause le programme de préparation "qui n'augure pas d'une bonne prestation à la CAN". Le Togo, qui a hérité d'un tirage au

sort difficile au sein de la poule D avec la Tunisie, l'Algérie, et la Côte d'Ivoire, est entraîné par le Français Didier Six.

20 DK NEWS
les 23 Ethiopiens connus
Le sélectionneur de l'Ethiopie, Sewnet Bishaw, a rendu publique sa liste des 23 joueurs qui disputeront la coupe d'Afrique des nations de football (CAN-2013), prévue du 19 janvier au 10 février en Afrique du Sud, a rapporté jeudi la presse locale. Trois professionnels seulement font partie de cette liste concoctée par le coach éthiopien : le milieu de terrain Yussuf Saleh (Syrianska/Suède) ainsi que les attaquants Saladin Seid (Wadi Degla/Egypte) et Fuad Ibrahim (Minnesota Stars/Etats-Unis). Bishaw Sewnet s'est fixé un objectif audacieux, à savoir gagner la CAN-2013, 51 ans après son dernier titre africain, rappelle-t-on. Le dernier titre africain remporté par l'Ethiopie remonte à 1962, alors que sa dernière participation à une CAN date de 1982 en Libye. L'Ethiopie s'est qualifiée pour la CAN-2013 après avoir éliminé le Bénin et le Soudan. Au premier tour de la CAN-2013, l'Ethiopie évoluera dans le groupe C avec la Zambie, championne d'Afrique en titre, le Nigeria et le Burkina Faso. Les 23 joueurs convoqués : Gardiens de but : Jemal Tassew (Coffee FC), Sisay Bancha (Dedebit), Zerihun Tadelle (Saint George) Défenseurs : Degu Debebe (Saint George), Biyadglign Eliase (Saint George), Abebaw Butako (Saint George), Alula Girma (Saint George), Seyum Tesfaye (Dedebit), Birhanu Bogale (Dedebit), Aynalem Hailu (Dedebit) Milieux de terrain : Asrat Megersa (EEPCO), Addis Hintsa (Dedebit), Yared Zinabu (Saint George), Shimelese Bekele (Saint George), Behailu Asefa (Dedebit), Minyahel Teshome (Dedebit), Dawit Estifanose (Coffee FC), Yussuf Saleh (Syrianska/SUE) Attaquants : Saladin Seid (Wadi Degla/EGY), Adane Girma (Saint George), Umed Ukuri (Saint George), Getaneh Kebede (Dedebit), Fuad Ibrahim (Minnesota Stars/USA).

SPORTS
MALI

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013

Une pré-liste de 28 joueurs dévoilée
Le sélectionneur du Mali, Patrice Carteron a dévoilé jeudi une pré-liste de 28 joueurs pour la phase finale de la 29ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2013, prévue du 19 janvier au 10 février 2013 en Afrique du Sud, rapporte jeudi le site Malifootball. Cette pré-liste marque le retour en sélection du milieu de terrain Mahamadou Lamine Sissoko (PS-Germain/France) et l'arrivée de nouveaux comme le défenseur Molla Wagué de SM Caen (France). Cette liste de 28 joueurs sera ramenée aux normes (23), le 9 janvier, peu avant l'envol, le même jour, de la sélection pour l'Afrique du Sud, où elle évoluera dans le Groupe B aux côtés du Ghana, du Niger et de la RD Congo. " Sur place en Afrique du Sud, nous comptons effectuer un match amical contre le Zimbabwe ou contre une équipe locale avant notre entrée en lice contre le Niger, le 20 janvier'', a déclaré Patrice Carteron, au cours d'une conférence. Il a souligné qu'il comptait sur la "solidarité'' de chacun de ses joueurs afin de vaincre le Ghana, et éventuellement, la Côte d'Ivoire, ajoutant que ces deux sélections ont été su(A.C Ajaccio/France), Ousmane Coulibaly (Stade Brestois 29/France) , Adama Coulibaly (A.J. Auxerre/France), Mahamadou N'Diaye (Vitoria Guimares/Portugal) , Idrissa Coulibaly (Lekhwiya SC, Qatar) , Salif Coulibaly (Djoliba AC/Mali), Adama Tamboura (Randers FC/Danemark) , Molla Wague (SM Caen/France) , Milieux de terrain : Mahamadou Diarra (FC Fulham/Angleterre) , Seydou Keîta (Daelin Aerbin/Chine) , Samba Sow (RC Lens/France) , Samba Diakité (Qeens Park Rangers/Angleterre) , Tongo A. Doumbia (Wolverhampton/Angleterre , Sambou Yatabaré (SC Bastia/France) , Kalilou Mohamed Traoré (FC Sochaux/France) , Mohamed Lamine Sissoko (PSG/France) Attaquants : Sigamary Diarra (AC Ajaccio/France) , Abdou Traoré (Girondins de Bordeaux/France) , El Hadj Mahamane Traoré (OGC Nice/France) , Cheick Fanta Mady Diarra (Stade Rennais FC, France) , Modibo Maïga (West Ham United/Angleterre), Cheick Tidiane Diabaté (Girondins de Bordeaux/France), Mahamadou Samassa (Chievo Verone/Italie) Mustapha Yatabaré (E.A. Guingamp/France).

périeures au Mali au cours de la dernière CAN. La liste des 28 présélectionnés par le Mali: Gardiens de but : Soumaïla Diakité (Stade malien/Mali)), Mamadou Samassa (E.A Guingamp/France) , Aly Yirango (Djoliba AC/Mali) et Germain Berthé (11 Créateurs/ Mali) Défenseurs : Fousseyni Diawara

L'Angola et la Zambie en amical samedi à Johannesburg
Les sélections nationales d’Angola et de Zambie s'affrontent samedi, à Johannesburg, en match amical d'application, en préparation de la coupe d'Afrique des Nations de football (CAN-2013), prévue du 19 janvier au 10 février, rapporte jeudi l'agence Angop. Ce match amical sera le dernier pour les Palangas Negras (surnom de l'équipe angolaise), face au champion d'Afrique en titre, la Zambie. Lors d'un premier match d'application joué, à la mi-décembre, contre la Gambie, la sélection angolaise avait fait match nul (1-1). L'Angola a ouvert le score sur penalty par Amaro (11e), avant que les Scorpions n'égalisent à la 72e minute grâce à Saloum Faal. Au premier de la CAN-2013, l'Angola se trouve dans le groupe A avec l’Afrique du Sud, le Maroc et Cap-Vert, alors que la Zambie évoluera dans le groupe C, aux côtés du Nigeria, du Burkina Faso et de l'Ethiopie.

SÉLECTION NATIONALE DU CAMEROUN

L'entraîneur Akono candidat à sa succession
le sélectionneur du Cameroun, JeanPaul Akono est candidat à sa propre succession à la tête de l'équipe de football, rapporte le site Africa365.fr, citant la direction administrative des sélections nationales du Cameroun. Recruté en urgence sélectionneur du Cameroun en septembre dernier en remplacement du Français Denis Lavagne, Akono aurait déposé sa candidature auprès d’une commission ad-hoc mise sur pied par la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Le champion olympique à Sydney 2000 avec les Lions Indomptables avait manqué sa principale mission d’alors, à savoir qualifier la sélection à la phase finale de la coupe d'Afrique des Nations de football (CAN-2013) qui débute le 19 janvier en Afrique du Sud. Après l’élimination par le Cap-Vert, les autorités sportives avaient chargé la Fécafoot de lancer un appel à candidature pour le recrutement dans les normes d’un entraîneur national sélectionneur des Lions. Depuis lors, les postulants se bousculent. « Nous avons à ce jour enregistré une dizaine de candidatures, dont celles de Jean-Paul Akono l’actuel occupant du poste, JulesFréderic Nyongha un ancien de la tanière, et aussi des techniciens expatriés dont je ne souhaite pas révéler les noms pour le moment», a déclaré une source interne de la Fécafoot. Depuis trois mois qu’il est à la barre des quadruples champions d’Afrique, Jean-Paul Akono n’a toujours pas bénéficié d’un contrat de travail. En plus de forcer la main aux pouvoirs publics afin d’obtenir la régularisation de ses fonctions, Akono bataille donc également pour prolonger son séjour dans la tanière des fauves les plus titrés de la sous région d’Afrique centrale.

TUNIS

Le défenseur Aymen Abdennour autorisé à retarder son arrivée
Aymen Abdennour, le défenseur central international tunisien de Toulouse, a obtenu l'accord de sa Fédération pour arriver avec un jour de retard au regroupement de la sélection tunisienne qui prépare la Coupe d'Afrique des nations, indique jeudi l'entraîneur toulousain Alain Casanova. Abdennour, défenseur très sollicité lors de la phase aller du championnat de France, sera donc titulaire à Boulogne-sur-Mer (National) samedi à l'occasion de l'entrée en lice du club toulousain. «Aymen a été très convaincant», s'est amusé Casanova, expliquant que «les discussions se sont très bien passées entre le joueur et la Fédération tunisienne». «L'année dernière, nous l'avions laissé partir avec une semaine d'avance (déjà pour la CAN) et ils (les dirigeants tunisiens) s'en sont souvenus», a poursuivi l'entraîneur. Aymen Abdennour retrouvera dimanche la sélection tunisienne qui se trouve déjà à Doha pour un stage de préparation pour la CAN-2013 (19 janvier - 10 février) en Afrique du Sud.

MAROC

«tout va se jouer sur l’état d’esprit du groupe» (joueur marocain)
Le milieu de terrain marocain Kamel Chafni, sociétaire de Brest (ligue 1 française) a jugé que lors de la prochaine coupe d’Afrique des nations (CAN-2013) en Afrique du sud «tout va se jouer sur l’état d’esprit» des joueurs pour aller le plus loin possible dans la compétition. «Tout va se jouer sur l'état d'esprit. Il faut qu'on joue ensemble et si on a réellement envie d'aller le plus loin possible, je pense qu'on en sera capable», a souligné Chafni dans une interview au site sportif MarocFootball.info. Il a ajouté que la sélection marocaine est composé d’un «bon groupe et de bons joueurs» et que «l’esprit de groupe et l’envie seront très important». Il a, par ailleurs, fait remarquer que «ces dernières années, ce ne sont pas les plus grosses équipes sur le papier qui remportent la coupe d'Afrique» en citant l’exemple de la Zambie vainqueur de la précédente édition alors qu’elle n'avait pas forcément «les meilleurs joueurs». Lors de la compétition continentale, le Maroc évoluera dans le groupe A aux côtés de l’Afrique du Sud (pays hôte), du Cap Vert et de l’Angola. La CAN se déroulera du 19 janvier au 10 février. APS

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013

SPORTS

DK NEWS 21

JS KABYLIE

LIGUE 1 / MC ORAN

Une semaine pour recharger les batteries
FERRAH MENAD C’est hier vendredi que les choses sérieuses commenceront pour la formation de Djurdjura avec le stage d’une semaine qui aura lieu au complexe de Boumerdès, où il sera une occasion pour le staff technique afin d’apporter les correctifs nécessaires et assurer une meilleure préparation pour la phase retour. Nasser Sandjak a opté pour ce regroupement qui va durer une semaine où il va insister sur le volet physique afin de permettre aux joueurs de reprendre leurs forces et, par la même, être prêts pour la phase retour.

Tests concluants pour 3 joueurs émigrés

Le volet physique, priorité du coach
D'aucuns ont dû constater des lacunes sur le plan physique chez certains joueurs. La plupart avec qui nous avons discuté ne semblent pas s'inquiéter outre mesure. Mais ils comptent beaucoup sur une bonne préparation en perspective de la phase retour, et en particulier les premiers matchs contre l’USMH et la JSS. Sandjak et ses poulains entameront la préparation de la phase retour avec comme priorité de combler les lacunes constatées au niveau de la défense, et en attaque qui a manifesté une grande inefficacité.

haut du tableau , le staff technique a tracé un programme spécial pour ce stage d’une semaine avec, notamment, un biquotidien où les joueurs auront à travailler dur sur le volet physique pour reprendre leurs forces et être à la hauteur des attentes. Cela dit, il sera surtout question d’afficher une bonne forme pour cette deuxième phase du championnat qui ne sera pas facile.

prévoit des réglages dans les trois compartiments durant cette période pour donner un autre souffle à son équipe qui lui permettra d'entamer la seconde manche de la compétition avec un tout autre visage.

Des matches amicaux pour peaufiner la préparation
Toutefois, étant donné que cette trêve sera d’une courte durée avec deux semaines seulement, le staff technique compte, ainsi, profiter de ce stage pour disputer quelques matches amicaux afin d’avoir une bonne idée sur le groupe et s’arrêter sur les manques dont souffre l’équipe. Pour cela, le premier responsable technique des Canaris Nasser Sandjak et ses collaborateurs souhaitent disputer trois joutes amicales devant des équipes de la ligue deux ou une afin de permettre aux nouvelles recrues de s’adapter et, surtout, entamer la deuxième phase du championnat en force.

Des réglages dans les trois compartiments
Avec un bilan jugé tout juste moyen durant la phase aller, les Kabyles n'ont toujours pas atteint la vitesse de croisière qui leur permettra de maintenir le rythme pour la suite du parcours. Nasser Sendjak compte donc revoir tous ses plans pour préparer un vrai commando pour la seconde manche. Il ne veut rien laisser au hasard. Le coach, qui connaît mieux que quiconque son équipe, n'a pas apprécié le rendement de certains éléments depuis la rencontre de la coupe d’Algérie face au MCA. Ainsi, il

Du biquotidien au programme
En effet, conscient de la tâche qui attend ses poulains lors de la phase retour avec des matches importants que Belkacem Remache et consorts disputeront pour tenter de récolter le maximum de points pour jouer le

ZINE EDDINE MAKAOUI

«Nous sommes condamnés à fournir plus d’efforts lors de la phase retour»
Le jeune défenseur de la JSK? Makaoui, a joué presque tous les matchs de la phase aller avec son équipe qui vient de terminer la phase aller à la huitième position avec 20 points.
nous motiver davantage à aller chercher d’autres points afin de récolter le maximum et assurer une place qualificative pour une compétition intercontinentale cette année inchallah première phase, je peux dire que j’ai donné le meilleur de moi-même lors de ces matches et je vais encore travailler davantage afin d’être à la hauteur lors de la phase retour et bénéficier d’un temps de jeu supplémentaire afin d’aider mon équipe à réaliser les résultats escomptés.

Concernant le championnat, vous Vous avez participé à presque tous avez réussi à terminer la phase aller les matches durant cette première à la huitième position avec 20 partie du championnat. Comment points. Comment évaluez-vous ce évaluez-vous votre rendement ? Et comment se présente pour vous parcours ? Absolument j’ai joué beaucoup la phase retour ? Certainement, ce parcours est ample- matches avec mon équipe durant la La deuxième phase du championnat ment positif dans la mesure où ne sera pas facile dans nous venons de terminer cette la mesure où nous première phase du championsommes appelés à diser nat à la huitième place avec 28 puter des matches difpoints. Soit la position idéale ficiles et importants pour espérer décrocher notre concernant une place ticket pour une place africaine qualificative où la Depuis le dernier match de la JSK contre le CAB, le stade du 1ercette année et surtout atteinconcurrence sera rude Novembre est fermé pour travaux. En effet, la pelouse posée il y dre l’objectif tracé. D’ailleurs, entre les différentes a de cela quelques années est devenue impraticable. Ainsi, une nous avons réussi de bons rééquipes. Pour ce qui autre de la cinquième génération a été inscrite. Depuis plus sultats durant la phase aller et nous concerne, nous d’une semaine, l’entreprise chargée d’effectuer les travaux est c’est de bon augure pour nous. sommes déterminés à sur place. Comme nous l’avons déjà annoncé, le délai fixé pour récolter le maximum réceptionner la nouvelle pelouse est d’un mois. Autrement dit, Ne pensez-vous pas que ce de points qui nous perle premier match de la phase retour entre la JSK et l’USMH allait parcours vous motivera damettront d’atteindre être programmé dans un autre stade. Or, et au rythme où vont vantage pour faire encore notre objectif et réaliles travaux, sachant que l’ancienne pelouse a été complètement mieux durant la phase reser le rêve des milliers décapée et qu’une nouvelle est déjà posée sur une bonne partie tour ? de nos supporters. du terrain, tout porte à croire qu’il n’ y aura pas de délocalisation Les résultats que nous avons du match, et que les Canaris aborderont la reprise du championréalisés durant la première Entretien réalisé par nat de ligue une en recevant l’USMH au stade 1er novembre de phase du championnat vont FERRAH MENAD Tizi-Ouzou . F. M.

La nouvelle pelouse du stade du 1 Novembre sera prête pour le match JSK-USMH

Trois joueurs émigrés, Nabil Sebbihi, Hamza Chaib et Bara Naim, ont passé avec succès leurs tests techniques au MC Oran, et devraient signer leurs contrats dans les prochains jours, a-t-on appris jeudi auprès de Djamel Benchadli, l'entraîneur du club de Ligue 1 algérienne de football. "Les trois éléments (deux évoluant en France et un à Malte) ont donné satisfaction. Tout indique qu'ils seront parmi nous en vue de la deuxième partie de la saison, si les dirigeants trouvent un terrain d'entente avec eux sur le plan financier", a indiqué à l'APS l'entraîneur mouloudéen. "Ils sont jeunes et pétris de qualité. Ce serait un véritable investissement pour le club si on parvient à conclure avec eux", a-t-il ajouté. Benchadli n'a pas tari d'éloges sur le trio en question, en particulier Sebbihi, "un animateur de jeu aux qualités intrinsèques", selon ses dires, ajoutant à propos de Chaib, qu'il évolue comme milieu récupérateur, et son avantage est d'être compétitif, puisqu'il a joué régulièrement avec son club dans le championnat de Malte lors de la première partie de la saison. Evoquant Naim Bara, Benchadli a encensé ce jeune gardien de but, s'engageant à tout faire pour convaincre les dirigeants de son club pour l'enrôler dans son effectif, d'autant plus qu'après la résiliation du contrat de l'ancien portier international, Hichem Mezair, "le MCO a besoin de recruter un autre gardien de but à sa place", a encore expliqué le technicien oranais. Cette même source a fait savoir, en outre, que d'autres contacts sont noués avec des joueurs évoluant dans le championnat national, à l'image de Abderraouf Zarabi (CS Constantine) et Farès Hamiti (CR Belouizdad), mais aucun accord n'a été encore trouvé avec leurs clubs respectifs pour récupérer leurs lettres de libération. Côté départs, Benchadli a assuré, qu'hormis Mezair, Yahia et Feddal (blessé), aucun autre joueur de l'effectif actuel du MCO ne sera libéré lors de cette période des transferts d'hiver. "Les dernières rencontres m'ont permis de découvrir des joueurs de talent capables de rendre d'énormes services au Mouloudia lors de la phase retour. Du coup, j'ai décidé, qu'exceptés les éléments déjà libérés, il n' y aura aucun autre départ au cours de ce mercato", a-t-il précisé. Par ailleurs, le MCO qui a repris les entraînements mercredi, entrera en stage bloqué à Oran à partir de dimanche prochain, a annoncé Benchadli, estimant que la disponibilité de l'outil de travail dans la capitale de l'ouest a motivé sa décision de ne pas programmer le stage en question ailleurs. A l'issue de la phase aller, le club phare d'Al Bahia est classé à la 13e place, soit la première formation non relégable, alors que l'objectif de Benchadli, en vue de la phase retour, est de terminer dans une place "au milieu du tableau", a-t-il conclu.

22 DK NEWS
MONDIAL-2013 DE HANDBALL / ALGÉRIE

SPORTS
JUDO

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013

Rabah Soudani, blessé, déclare forfait
L'arrière droit de la sélection algérienne de handball, Rabah Soudani, ne sera pas retenu pour le prochain championnat du monde en Espagne, à cause d'une blessure, a-t-on appris vendredi auprès de la Fédération algérienne de la discipline. Le joueur de Saran (N 1, France) ne sera pas prêt pour le rendez-vous planétaire qui débutera le 11 janvier en cours, d'où la décision de l'entraîneur national, Salah Bouchekriou, de se passer de ses services en vue de cette échéance. Un coup dur pour les Verts, estiment les spécialistes, qui vient s'ajouter au forfait du gardien de but, Abdelmalek Slahdji, absent lui aussi du prochain mondial après avoir annoncé récemment sa retraite internationale. Le sept algérien se rendra vendredi après midi en Croatie où il effectuera son dernier regroupement en vue du rendez-vous ibérique. Sur place, les coéquipiers du revenant Beriah disputeront deux rencontres amicales contre l'Arabie Saoudite et la Norvège. Lors du Mondial, les protégés de Bouchekriou évolueront dans le groupe D avec l'Espagne (Pays hôte), la Croatie, la Hongrie, l'Australie, l'Egypte.

Soraya Haddad «indécise» sur son retour à la compétition
La judokate algérienne Soraya Haddad, en retrait de la scène sportive depuis les Jeux olympiques 2012 de Londres (27 juillet-12 août), se dit «indécise» sur son retour à la compétition, gardant cependant l'espoir pour entamer «un nouveau cycle olympique si les conditions sont réunies». «Je suis actuellement au repos après une longue préparation pour les JO de Londres. Je m'occupe de ma dernière année d'études afin de décrocher un diplôme de conseiller en sport à l'INFS/STS d'Alger», a déclaré Haddad à l'APS, au lendemain de sa désignation comme «meilleure athlète algérienne de l'année 2012». «Si je reprends la compétition, ce sera pour décrocher des médailles au niveau mondial et olympique. Ce sera un ultime challenge d'entamer un dernier cycle olympique si les conditions sont réunies», a ajouté la médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, âgée aujourd'hui de 28 ans. Interrogée sur sa récente entrevue avec le ministre de la jeunesse et des sports, Mohamed Tahmi, au sujet de son éventuel retour à la compétition, Soraya Haddad, a souligné que «le ministre a promis de fournir toutes les conditions nécessaires pour permettre une préparation de haut niveau». Concernant son encadrement, Haddad souhaite garder le même entraîneur Mohamed Bouhaddou qui, selon elle, est «compétent tant au niveau technique que psychologique» à même de lui

FOOTBALL

Le transfert de Belkalem à l'ES Tunis est toujours d'actualité
L'ES Tunis, champion de Tunisie en titre, ne désespère toujours pas d'engager le défenseur international algérien, Essaïd Belkalem, avec lequel les contacts butent sur la date du début du contrat du joueur de la JS Kabylie, a affirmé le président de la section football de l'Espérance de Tunis, Riadh Bennour. «Le joueur souhaite venir en juin alors que nous voudrions qu'il signe dès cet hiver» a déclaré le responsable tunisois, contacté par la chaîne de télévision «Attounissia». Le longiligne défenseur axial des Verts est entré en pourparlers avec les responsables du club de la capitale tunisienne depuis deux semaines. Il était attendu à Tunis, il y a quelques jours, pour finaliser avec l'EST, mais il a préféré différer la conclusion de cette transaction à la fin de cet exercice. Une telle éventualité permettrait au joueur de négocier tout seul son transfert, dans la mesure où son contrat avec la JSK expirera en juin prochain. C'est la raison pour laquelle le président de son club de Ligue 1 algérienne, Mohand Cherif Hannachi, n'a pas hésité à donner son accord pour le libérer dès cet hiver au profit de l'EST, dans l'espoir de rentabiliser son transfert, rappellet-on. Belkalem (23 ans) se trouve actuellement à Rustenburg (Afrique du sud) où la sélection algérienne entame vendredi un stage de préparation en vue de la coupe d'Afrique des nations (CAN-2013) qui débutera le 19 janvier en cours en Afrique du sud.

apporter «un plus», et envisager une nouvelle campagne olympique. «L'idéal serait de continuer l'aventure avec mon entraîneur, c'est un coach dont j'ai entièrement confiance. Un paramètre très important à mes yeux», a indiqué Haddad. Revenant sur le sacre de la meilleure athlète algérienne 2012, lors du sondage APS, titre qu'elle a déjà remporté, précédemment, à deux reprises en 2005 et 2008, la native d'El-Kseur (Béjaïa) s'est déclarée «très heureuse et honorée d'avoir été élue meilleure athlète féminine de l'année 2012». «C'est quelque chose de motivant pour un athlète d'obtenir une telle consécration, j'espère être un bon exemple pour les générations futures», a-t-elle ajouté. En 2012, Haddad a remporté le titre de champion d'Afrique dans la catégorie (-52kg) et a décroché une 9e place (754pts) au classement mondial de la Fédération internationale de judo (IJF).

PUB

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA D’ALGER DIRECTION DES RESSOURCES EN EAU NIF : 410006000016020

AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHÉ
Conformément aux dispositions des articles 49 et 125 du décret présidentiel n° 10-236 du 07/10/2010 modifié et complété, portant réglementation des marchés publics, la Direction des Ressources en Eau de la wilaya d'Alger porte à la connaissance des soumissionnaires ayant participés à l'appel d'offres national restreint n°47/12, relatif aux travaux de réhabilitation et développement de la zone d'activité de Dergana commune de Bordj El-Kiffan, qu'à l'issue de l'évaluation des offres le soumissionnaire suivant est retenu provisoirement :
Soumissionnaire Note de l'offre Evaluation technique financiere retenu (60 pts) Montant DA TTC Numéro d'identification fiscale du soumissionnaire retenu OBS.

TRANSFERT

Sofiane Feghouli
prolonge avec le FC Valence jusqu'en juin 2016
L'international algérien Sofiane Feghouli a prolongé ce vendredi, de deux saisons, son contrat avec le FC Valence, soit jusqu'en juin 2016, a annoncé le site officiel du club de la Liga. La cérémonie de signature s'est déroulée à la salle de presse de la Cité sportive du club à Paterna, précise la même source. Le Ballon d'Or algérien 2012 qui était lié au club espagnol jusqu'en juin 2014, devient du coup le deuxième joueur le mieux rémunéré du club espagnol, derrière le capitaine et buteur Roberto Soldado, estime la presse locale. Feghouli s'est dit «très heureux» et «content» d'avoir prolongé son contrat avec le club espagnol. «Je n'ai, à aucun moment, envisagé de quitter le club malgré l'intérêt manifesté par plusieurs clubs étrangers. Je joue dans l'un des meilleurs clubs du monde. Le championnat d'Espagne correspond parfaitement à mon style de jeu. Je suis très heureux de jouer à Valence» a déclaré Feghouli lors d'une conférence de presse tenue à l'issue de la cérémonie de signature du prolongement de son bail. L'exjoueur de Grenoble a indiqué qu'il vivait «un rêve» depuis qu'il a opté la première fois pour Valence en provenance de Grenoble. «J'ai travaillé dur pour atteindre ce niveau de jeu qui a permis la prolongation du mon contrat. Je fais de mon mieux pour aider mon club. j'aurais aimé joué samedi contre Grenade mais je ne pouvais pas. Je dois rejoindre la sélection algérienne en Afrique du Sud» a-t-il souligné. De son côté, le directeur sportif du FC Valence Braulio Vazquez a salué le renouvellement du contrat de Feghouli, qualifié de «très important» à tous les niveaux. «Il a beaucoup grandi avec nous. Votre progression est en vue.» a-t-il dit. Agé de 23 ans, le milieu offensif algérien se rendra samedi en Afrique du Sud pour préparer avec la sélection algérienne la Coupe d'Afrique des Nations CAN-2013 du 19 janvier au 10 février.

Lot n°01 : Entreprise MAIDA ABDELBAKI Lot n°02 : Sarl MEBARKI TRUCK Lot n°03 : Lot n°04 :

48,00

Offre Moins disante Offre Moins disante

Offre retenue 2.340.058,50 N°175390100172149 avec un délai de réalisation de (20) jours Offre retenue 6.085.638,00 N°00716097474360 avec un délai de réalisation de 30 jours Déclaré infructueux Déclaré infructueux

48,00

Pour les soumissionnaires non retenus, ils peuvent se rapprocher de la Direction des Ressources en Eau la wilaya d'Alger (Bureau des marchés) au plus tard trois (03) jours à compter du premier jour de la publication de cet avis pour prendre connaissance des résultats détaillés de l'évaluation de leurs offres techniques et financières, et en cas de contestation ils peuvent introduire un recours auprès de la commission des marchés de la wilaya d'Alger dans un délai de dix (10) jours à compter de la première parution du présent avis et ce conformément aux dispositions de l'article 114 du décret présidentiel n° 10-236 du 07/10/2010, modifié et complété portant réglementation des marchés publics.

DK NEWS

Anep : 500 035 du 05/01/2013

Vendredi 4 - Samedi 5janvier 2013

FOOTBALL MONDIAL
Real :

DK NEWS

23

Juventus

Mourinho et Cristiano
Ronaldo désirés à Paris

Falcao
déjà au Réal

?

La confirmation attendue pour Peluso
lanta Bergame a été prêté à la Vieille Dame jusqu'à la fin de la saison. Cet accord oblige les Bianconeri à débourser pas moins de 1,5 million d'euros immédiatement et 3,5 millions dans quelques mois afin de lever l'option d'achat obligatoire dans quelques mois. Interrogé après avoir signé son bail dans le Piémont, l'international italien a fait savoir que pour lui le fait de rejoindre la Juve s'apparente à "un rêve qui devient réalité". Désormais, il va devoir mettre à profit l'absence du Ghanéen Kwadwo Asamoah, qui s'apprête à disputer la CAN, afin de gagner ses galons de titulaire dans le couloir gauche de l'arrière-garde turinoise.

Si l’intérêt du PSG pour Cristiano Ronaldo et José Mourinho faisaient encore l’objet de doute chez certains, les dernières déclarations en provenance du Qatar sont sans équivoque. A en croire Le Parisien, le prince héritier du pays aurait confié à ses proches en privé que la star portugaise du Real Madrid et l’entraîneur merengue seraient les priorités du prochain mercato estival parisien. « Le prince veut absolument que Mourinho et Ronaldo soient au PSG l’année prochaine. C’est le moment ou jamais pour les faire venir à Paris. » a assuré un membre de la famille royale au quotidien français. Une opération somme toute envisageable étant donné

la situation actuelle du technicien portugais dont le crédit s’est foncièrement réduit dans la capitale espagnole, d’autant que son départ pourrait rentrer dans le cadre d’un échange avec Carlo Ancelotti dont Florentino Pérez apprécie les qualités et le travail. Pour Cristiano Ronaldo, l’affaire apparaît plus complexe. Le joueur portugais est actuellement sous contrat avec le club madrilène jusqu’en 2015 et même s’il ne prolongeait pas, la proposition parisienne devra atteindre des sommets et probablement dépasser les 100 millions d’euros pour convaincre les dirigeants de la Maison Blanche.

Le cauchemar des supporters de « l’autre » club madrilène pourrait donc devenir réalité si leur idole Falcao rejoignait le Real Madrid. Une hypothèse qui a pris une épaisseur nouvelle ce jeudi après les révélations de l’émission espagnole Punto Pelota, selon laquelle le président des Matelassiers aurait confirmé à l’un de ses invités, lors du match contre le Celta Vigo le 21 décembre, l’existence d’un accord entre l’international colombien et la Maison Blanche. Enrique Cerezo n’a évidemment pas tardé à réfuter cette information, affirmant qu’il ne s’agissait que d’une « plaisanterie » . Reste que ce démenti ne pèse pas lourd face aux propos lourds de sens du conseiller du club Miguel Angel Marin Gil, pour qui « Falcao a gagné le droit de décider de son avenir » . Une façon, peut-être, de préparer le terrain à un départ vers le Real…

Conformément à ce que nous vous indiquions il y a déjà quelques jours, Federico Peluso s'est bien engagé en faveur de la Juventus Turin. Le latéral gauche qui appartient à l'Ata-

AC Milan

Pato
signe aux Corinthians
Jeudi soir, les Corinthians de Sao Paulo ont confirmé la nouvelle. Après le passage de sa visite médicale préalable à sa signature, Alexandre Pato s'engagera en faveur du récent champion du monde des clubs contre une indemnité de transfert estimée à 15 millions d'euros. A 23 ans, l'international brésilien rentre donc au pays, lui qui a été formé à l'Internacional Porto Alegre, après six ans passés en Lombardie, dont les trois dernières saisons gâchées par de nombreuses blessures. Pour rappel, il y a un an, Pato avait été tout proche de signer au Paris Saint-Germain contre 35 millions d'euros...

Arsenal

Chelsea

Chamakh proche
des Hammers
Disposant d'un temps de jeu famélique avec Arsenal, l'attaquant marocain, Marouane Chamakh, 28 ans, devrait rallier dans les prochaines heures la formation de West Ham pour un prêt de 6 mois révèle The Daily Mail. Chamakh a-t-il enfin trouvé une porte de sortie ? N'ayant pas disputé la moindre minute en Premier League cette saison, l'international marocain (62 sélections), Marouane Chamakh, devrait poursuivre l'aventure hors de l'Emirates Stadium, tout en restant à Londres. En effet, à en croire le quotidien britannique, The Daily Mail, l'ancien buteur des Girondins de Bordeaux devrait s'engager très prochainement avec la formation de West Ham, actuellement 11e de Premier League.

Lampard
partira à la fin de la saison

Bayer Leverkusen

Cris signe pour un an au Grêmio
Interrogé par cittaceleste.it, l’agent de Frank Lampard a assuré ce jeudi que son joueur ne resterait pas à Chelsea à la fin de la saison. Le milieu de terrain anglais, qui est devenu le meilleur buteur de l’histoire du club en Premier League, mettra fin à 12 années passées au sein du club londonien. Lampard est suivi par la Lazio Rome, l’Inter Milan ou encore des clubs américains de MLS. Six mois après avoir quitté l'Olympique Lyonnais, Cris avait surpris tout le monde en résiliant il y a quelques jours son contrat avec Galatasaray. Le défenseur brésilien n'est cependant pas resté longtemps sans club puisque ce vendredi le Grêmio a annoncé la signature de Cris pour un an. La formation de Porto Alegre, qui disputera cette année la Copa Libertadores n'a pas donné d'autres détails sur cette transaction. Agé de 35 ans, l'ancien défenseur de l'OL fait donc son grand retour dans le championnat brésilien qu'il avait quitté en 2003, il avait alors quitté Cruzeiro pour rejoindre le Bayer Leverkusen.

Bayern Munich

Weiser prêté
Mitchell Weiser à l’échelon inférieur pour gagner du temps de jeu. Recruté l’été dernier par le Bayern Munich en provenance de Cologne, le milieu offensif a été prêté à Kaiserslautern jusqu’à la fin de la saison. Il renforce ainsi le troisième de Bundesliga 2. Weiser n’est pas apparu avec le groupe pro du Bayern cette saison et s’est contenté de matchs avec la réserve, en quatrième division allemande.

F R A N C E

PSG

Leonardo a sermonné Lavezzi et Pastore
Et le dirigeant s'en est expliqué directement avec les deux Argentins, lors de l'entraînement d'hier après-midi, à la vue des journalistes. Pastore en a pris particulièrement pour son grade. Le défenseur Diego Lugano (32 ans) était également concerné mais a été épargné par l'ancien international brésilien.

Raspentino : coeur»

Brest

«L'OM, mon clubà dejusqu'à la fin de la l'OM Brest

Alors que le Paris Saint-Germain a repris l'entraînement samedi au Qatar, Javier Pastore (23 ans, 15 matchs et 1 but en Ligue 1 cette saison) et Ezequiel Lavezzi (27 ans, 10 matchs et 2 buts) n'ont quant à eux fait leur retour que dimanche. Un retard dont s'était plaint publiquement le directeur sportif Leonardo.

é par Florian Raspentino, prêt nir "plus fort". du temps de jeu afin de reve bonne saison, espère retrouver é, c’était peut-être une Baup m’a dit qu’être prêt « Elie e statut, nir plus fort, avec un autr e pour jouer et ensuite reve le Foot. chos l’Intégra no jeudi soir au micro de a ainsi déclaré Raspenti bien. Quand une urs ici à l’OM, ça roule Il y a de très bons joue mon club de cœur à dire. L’OM, ça reste équipe gagne, il n’y a rien nir plus fort. Et s en prêt. J’espère reve même si je pars cinq moi peu plus. » jouer un

DK NEWS
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

Edité par la SARL DK NEWS
Directeur général Abdelmadjid CHERBAL

Directeur de la rédaction

Abdelmadjid TAREB

REDACTION ADMINISTRATION 03, Rue du Djurdjura - Ben Aknoun - Alger Tél. : 021 94 66 62 (63) - Fax : 021 94 66 82 Email : contact@dknews-dz.com - Site : http://www.dknews-dz.com

PUBLICITE : S'adresser à 03, Rue du Djurdjura - Ben Aknoun - Alger Tél. : 021 94 66 62 (63) / Fax : 021 94 66 82 / Email : contact@dknews-dz.com - IMPRESSION : S.I.A. Pour votre publicité, priére de s’adresser à l’entreprise nationale de communication d’édition et de publicité – ANEP SPA 1, Avenue Pasteur – Alger – Tél : 021.71.16.64/021.73.71.28 – Fax : 021.73.95.59/021.73.99.19

Vendredi 4 - Samedi 5 janvier 2013 - 21/22 Safar 1434 - N° 160 - Première année

«Le vrai travail commence
aujourd’hui»
Le sélectionneur de l’équipe nationale de football, le Bosnien Vahid Halilhodzic, a affirmé que les Verts entameront «le vrai travail» aujourd’hui, à l’occasion du premier jour du stage à Rustenburg (Afrique du Sud), en vue de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2013 (19 janvier - 10 février). «Après notre arrivée (vendredi matin, ndlr), nous aurons une séance de décrassage en fin de journée, alors que le vrai travail va commencer dès samedi avec au menu un cycle biquotidien», a affirmé le coach national à son arrivée à Johannesburg. L’équipe nationale est arrivée vendredi matin à Johannesburg, à bord d’un avion spécial après 9h10 mn de vol. Les coéquipiers du néointernational, Faouzi Ghoulam (AS Saint-Etienne), ont parcouru, par bus, la distance 150 km pour arriver au Bafokeng sport campus, leur camp de base de leur stage qui s’étalera jusqu’au 16 janvier. Lors de la CAN 2013, l’Algérie évoluera dans le groupe D, avec la Côte d’Ivoire, la Tunisie, et le Togo. «Nous devons bien récupérer après un long voyage fatiguant, c’est pour cette raison que nous avons choisi de rejoindre Rustenburg un peu plus tôt pour préparer cette CAN en toute tranquillité», a ajouté Halilhodzic entouré de journalistes algériens et sudafricains. Appelé à commenter la présence des supporters algériens, qui vont prêter main forte aux Verts lors de leur expédition africaine, Halilhodzic relève l’importance de ce «soutien qui va certainement booster les joueurs pour donner le meilleur d’eux-mêmes». Au cours de leur stage, les Verts disputeront deux matches amicaux, le 12 janvier face à l’Afrique du Sud, au stade de Soweto (banlieue de Johannesburg), avant de donner la réplique à la formation locale de Platinum Stars (division 1), le 17 janvier à Rustenburg.

VAHID HALILHODZIC, AVANT LE DÉPART DES VERTS POUR L’AFRIQUE DU SUD :

«Je suis confiant, mais...»
S. Ben Dans une conférence de presse qu’il a animée à quelques heures du départ des Verts, jeudi dernier, vers l’Afrique du Sud pour participer à la Coupe d’Afrique des nations prévue dans ce pays dès le 19 janvier prochain, le sélectionneur de l’Equipe nationale algérienne de football, le Bosnien Vahid Halilhodzic, émet quelques réserves sur la participation des Verts à cette compétition. C’est ainsi qu’il avait déclaré, entre autres que «je ne serai pas surpris si on est éliminés dès le premier tour. Seulement, cela ne l’a pas empêché d’être un peu plus mesuré en matière de pronostic en précisant que « les joueurs affichent une grande ambition et une très grande volonté pour réaliser le meilleur résultat possible en Afrique du Sud. Une chose est sûre, dira-t-il «Nous n’allons certainement pas pour du tourisme en Afrique du Sud». diens de but… «. A propos de quelques joueurs voulant disputer des matchs avec leurs clubs respectifs avant de rejoindre les Verts en retard, Vahid est intransigeant « Il est hors de question que Feghouli ou Kadir jouent à partir du 5 janvier. Leur clubs sont dans leurs droits de les retenir jusqu'au 5 mais j'ai refusé qu'ils disputent le moindre match sous peine de sanction. Cadamuro et Kadir nous rejoindront directement en Afrique du Sud vendredi matin et Feghouli juste après également», précise coach Halilhodzic.

volonté de bien faire. Je suis optimiste, mais ce ne sera pas une grande surprise si on est éliminé au premier tour» a-t-il souligné. En tous les cas, le sélectionneur des Verts fait remarquer que : «Nous allons tout faire pour bien représenter l'Algérie à la CAN-2013. Nous allons avec beaucoup d'ambition et de volonté pour réaliser le meilleur résultat possible», a déclaré Halilhodzic dans une conférence presse au Centre technique national de Sidi Moussa, jeudi dernier.

Les Verts à pied d’œuvre à Rustenberg
Et pour ces matchs amicaux, le coach Vahid Halilhodzic a estimé que les rencontres amicales contre l'Afrique du Sud le 12 janvier et face à Platinum Stars le 17 du même mois sont suffisants pour arriver à la CAN-2013 avec un groupe compétitif et aborder la compétition dans les meilleures dispositions. «Nous allons nous préparer à Rustenburg ou il fait très chaud. J'ai besoin de 20 jours pour que les joueurs s'adaptent aux conditions climatiques», a conclu coach Vahid. Et à ce propos justement, la sélection algérienne de football est arrivée hier matin vers 10h30 à Johannesburg à bord d'un avion spécial. La délégation algérienne, composée de 57 personnes, a été accueillie sur place, par des supporteurs de la communauté algérienne résidant à Johannesburg et dans d'autres villes d'Afrique du Sud. Après les formalités d'usage à l'aéroport qui ont duré environ une heure, l'équipe a quitté la métropole sud-africaine, pour rallier la ville de Rustenburg (à 150 km), lieu de résidence des Verts durant le premier tour de la CAN et dont le premier match est prévu sur place le 22 janvier contre la Tunisie.

Le choix des 23 joueurs
«Pendant un mois je n'ai pas bien dormi à cause de cette liste, ce n'est pas facile de faire le choix des 23. J'ai préféré prendre avec moi les 23 et non 25 comme les Tunisiens, dès le début de stage pour bien travailler, mais d'ici le 9 janvier, il peut y avoir des changements. En cas de blessure ou d'indiscipline je peux toujours appeler un nouveau joueur «, a précisé également coach Vahid. Interrogé sur l’absence de certains joueurs coach Vahid répond au sujet de Rafik Djebour (le buteur du championnat de la Grèce avec Olympiakos le Pirée), que «sa suspension pour le premier match a été décisive dans mon choix. Le premier match contre la Tunisie est déterminant pour la suite du tournoi. En plus le joueur est moins efficace en sélection, et il a été souvent blessé avec la sélection algérienne». Pour ce qui est de Abdelmoumène Djabou, le caoch des Verts estime qu’ «il est encore blessé. Je lui ai bien expliqué et j’ai bien compris sa situation». Quant au gardien de but Zemmamouche, Vahid remarque qu’ «il n’est pas encore du niveau de M’bolhi et puis c’est dommage car je ne peux pas prendre plus de trois gar-

«Faire le meilleur résultat possible»
Et justement à propos des objectifs assignés, coach Vahid questionne : «Sommes-nous capables de passer le premier tour et aller loin dans le tournoi ? Avant de répondre : « Je ne peux le dire maintenant. Les responsables parlent des 1/2 finales comme objectif, c'est bien d'être ambitieux et je le suis également. Mais il faut être réaliste, l'Algérie a été versée dans le chapeau 3 lors du tirage au sort. Aujourd’hui, je dispose de trois groupes de joueurs, ceux qui ont beaucoup de matches dans les jambes, ceux qui ont rarement joué et les blessés. Dans quel état nous serons en Afrique du Sud, c'est difficile de se prononcer pour le moment. Il y a beaucoup d'incertitudes», a-t-il expliqué. En dépit de la difficulté de la mission, le sélectionneur reste serein et optimiste et compte bien réussir une bonne surprise à la CAN-2013. «Je vais me donner à 100% pour préparer mon équipe à la compétition pour atteindre l'objectif assigné. A la Coupe d'Afrique, tout est possible. Sincèrement, qui a parié un centime sur les chances de la Zambie en 2012? Nous disposons d'un groupe certes qui manque d'expérience mais plein de