Khalef «Il est très bien pris en charge, parle de Hannachi

il a besoin de repos»
«Tous les jours, il s’informe sur la JSK»

LUNDI 14 JANVIER 2013 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2164 PRIX 20 DA
De nos envoyés spéciaux en Afrique du Sud et en Espagne

Même Raouraoua n’a pas compris sa non-incorporation

Y aurait-il une affaire Ghoulam ?

Kadir rassure
à l’aise avec Medjani et Halliche»
JSK

«Ma blessure n’est pas grave» Belkalem «J’étais

«Désolé, je ne viendrai pas»

Chalali

MCA

Bouguèche signe

et avertit l’USMA
«Je serai prêt pour le derby»
Aksas, c’est en bonne voie

USMA

Hanifi, c’est réglé !
«Je ne tiens aucune rancune à Sandjak»
CRB

Hadjadj, 1re recrue

02

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

De nos envoyés spéciaux en Afrique du Sud

Équipe nationale
Il confirme son statut de numéro malgré le manque de compétition

Hamza Rahmouni

M’bolhi fait taire ses détracteurs Slimani
On l’avait donné peu compétitif, voire perdu, certains sont même allés remettre en cause sa distinction en tant que meilleur gardien de but algérien 2012, distinction remise par les quotidiens sportifs El Heddaf et Le Buteur. Le gardien de but de l’Equipe nationale, Rais Ouahab M’bolhi, a mis tout le monde d’accord, avanthier, lors du match amical disputé face à l’Afrique du Sud. Sollicité à plusieurs reprises, Rais a gagné presque tous ses duels face aux attaquants sud-africains. Grâce à ses interventions décisives, il aura été, de l’avis de tout le monde, l’un des hommes du match. où il est parvenu à sauver deux réelles occasions de buts.

Raïs rassure ses camarades et contrarie ses détracteurs

NedjmEddine Sidi Athmane

Tout au long de la rencontre amicale jouée samedi soir à l’Orlando-Stadium, M’bolhi a montré une grande concentration dans le jeu. Grâce à sa bonne lecture du jeu, il a dirigé sa défense d’une main de maître. Ce qui a, dès son premier arrêt, rassuré ses camarades. Par ailleurs, pas du tout affecté par tout ce qui a été dit à propos de sa sélection pour la CAN, M’bolhi a fait taire ses détracteurs. En fin de match, le portier du Sovetov Samara est resté humble, en s’abstenant de faire le moindre commentaire sur sa prestation contre les Sud-Africains.

«Les éloges de Mark Fish me font plaisir»

Même s’il est resté muet dans ce match joué contre l’Afrique du Sud, on ne peut pas reprocher beaucoup de choses au buteur du CR Belouizdad, Islam Slimani. Titularisé seul en pointe, Islam n’a pas été très souvent alimenté en bons ballons. Dans cet entretien, il affirme que le meilleur reste à venir. Tout d’abord, on aimerait avoir votre analyse sur ce match joué contre l’Afrique du Sud ? Je pense que dans l’ensemble, ce fut une bonne réplique pour nous face à une très bonne équipe d’Afrique du Sud. Je dirais même que ce fut un très bon test pour nous, avant d’entamer la dernière ligne droite. On a prouvé qu’on a du répondant sur le plan tactique pour contrer cette bonne équipe sud-africaine. Le match nul est équitable. Vous revenez de blessure, vous étiez suspendu pour le dernier match de votre équipe, comment avez-trouvé votre rendement sur le plan personnel ? Dieu merci, je retrouve petit à petit la forme. En première mi-temps j’avais les jambes un peu lourdes, cela s’explique par l’énorme travail accompli durant dix jours. En seconde mi-temps, ça s’est nettement amélioré. Je me suis bien senti et j’espère avoir fait mon travail, avant de céder ma place à mon ami Aoudia. Titulaire dans ce match test important pour la suite, cela vous donnet-il le droit de rêver d’une place de titulaire contre la Tunisie ? Je l’espère, je fais tout pour convaincre le coach. Je suis à sa disposition. S’il me fait confiance, j’essayerai de ne pas le décevoir en me montrant à la hauteur des espérances placées en moi. Le match contre la Tunisie approche, vous y pensez déjà ? C’est normal. On sait tous que ça va être un match important. Ce sera le premier de la compétition donc commencer par un bon résultat nous motivera pour la suite. En tout cas, on a encore quelques jours pour bien préparer ce derby maghrébin. C’est la deuxième fois que l’Equipe nationale ne marque aucun but en

Moumen Aït Kaci Ali

Bousseliou : «Vous n’avez rien à craindre, Raïs sera prêt pour la CAN»
Kamel Bousseliou, chargé de préparer Raïs Ouahab M’bolhi, nous avait dit lors d’une déclaration accordée à notre journal que M’bolhi sera prêt pour le début de la compétition : «Raïs est très affuté, il travaille bien plus que d’habitude depuis qu’il est sans club. Vous n’avez rien à craindre, il sera prêt pour la CAN.»

Mourad Hachemi

Adlene Chouial

L’excellente production de M’bolhi, a été saluée par l’ensemble des joueurs de l’Equipe nationale qu’on avait interrogés à ce propos. Il est considéré de l’avis même du président de la FAF, Mohamed Raouraoua, comme la grande satisfaction de ce premier test livré face aux Sud-Africains. Pas du tout surpris par la forme affichée par le gardien titulaire, le président a lui aussi félicité Raïs.

Raouraoua soulagé

Gordon Igesund (ent-AFS) : «Le gardien algérien nous a privés d’une victoire»
En marge de sa déclaration d’après-match faite à la télévision, Gordon Igesund, l’entraîneur de la sélection sud-africaine, s’est dit impressionné par les qualités du gardien de but algérien qui aura été décisif dans ce premier test ô combien important pour les Verts : «On a réussi à se créer quelques bonnes occasions contre une bonne équipe d’Algérie qui n’est pas n’importe quelle sélection. Il ne faut pas oublier que c’est la deuxième équipe dans le classement CAF. Malgré cela, on a produit du jeu et leur gardien de but a été excellent dans ses interventions. Je peux dire qu’il nous a privés d’une victoire.»

Impérial dans les airs et les duels
Yacine Selhani
Vigilant sur sa ligne, M’bolhi aura été imposant durant ce match amical, soldé sur un score vierge. Même en manque de compétition, Raïs, qui n’a jamais cessé les entraînements avec son préparateur spécial, Kamel Bousseliou, aura été décisif à plus d’un titre. Grâce à ses sorties aériennes réussies et ses arrêts réflexes, il a pu rassurer ses coéquipiers, notamment en fin de première période

Moumen A.

match amical, cela ne vous inquiète-t-il pas ? Avant de répondre à votre question, je dois dire qu’il s’agit de la première fois qu’on est resté sans marquer durant un match, puisque moi je ne prends pas en compte le match contre la Bosnie. Pour nous, c’était un non-match pour les raisons que tout le monde connaît. Après, sachez que ne nous sommes pas du tout inquiets. Il nous reste encore plusieurs séances d’entraînements pour y remédier et retrouver notre efficacité. Parlez-nous un peu de l’ambiance au sein du groupe, comment avezvous vécu le stage effectué au Bafokeng ? On travaille sereinement. L’ambiance est parfaite et chacun de nous est concentré à fond sur le programme établi par l’entraîneur. On s’applique à bien exécuter notre plan de travail pour répondre aux attentes du coach et du peuple algérien. Mark Fish a dit de belles choses de vous… Je suis flatté. Ça fait vraiment plaisir de recevoir les éloges de ce très grand défenseur qui a évolué au plus haut niveau. Après, cela me pousse à travailler plus et à croire en mes capacités. Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali Utile comme arrière droit

Touché au genou face à l’AFS

Plus de peur que de mal pour Kadir
Contraint de céder sa place à son coéquipier Soudani, quelques minutes après la pause, Foued Kadir est sorti en boitant du vestiaire, à la fin de la rencontre. Le milieu de terrain offensif de l’Olympique de Marseille, qui a été touché au genou à la suite d’un contact avec un défenseur sud-africain, souffre d’une contusion. C’est qui a été révélé par les premiers examens médicaux qu’il a passés. Une information confirmée par le médecin de l’Equipe nationale que nous avons croisé dans le hall de l’hôtel Hyatt regency, quelques instants seulement avant le retour des Verts à Rustenburg, hier matin. «Foued n’a rien de méchant, c’est juste une contusion.» Concernant Lacen, qui n’a pas pris part à ce duel amical face aux Sud-Africains, notre interlocuteur nous a révélé qu’il ne s’agissait pas d’une grosse blessure. Le sociétaire de Getafe a été tout simplement ménagé par son coach.

«Rien d’inquiétant !»
En fin de rencontre, Foued Kadir s’est dirigé directement vers le bus de l’Equipe nationale. Ce dernier, qui ne pouvait trop s’attarder à la zone mixte en raison de son genou touché, nous a quand même affirmé qu’il ne souffrait d’aucune blessure grave. Abordé à la réception de l’hôtel à son retour du stade Orlando-Stadium, Foued a tenu quand même à rassurer les supporteurs de l’Equipe nationale, en nous lançant : «Je dois me faire soigner, toutefois il n’y a rien d’inquiétant.»

Mehdi Mostefa Sbaâ a, de nouveau, commencé la partie d’entrée, face à l’Afrique du Sud, samedi soir à Soweto. Le joueur polyvalent d’Ajaccio, qui a tenu bon pendant les 90 minutes de la partie, a été l’un des éléments qui aura montré le plus d’aptitudes physiques. Aligné en début de rencontre comme arrière droit, Mostefa a terminé le match au poste de milieu récupérateur. Toujours aussi fougueux dans les duels, l’Algérien, qui a failli se blesser dans un choc terrible avec un joueur sudafricain, a ratissé plusieurs ballons. Il s’est avéré encore une fois très à l’aise dans ce poste de demi-défensif qu’il a toujours occupé à Ajaccio.

Mostefa plus à l’aise à la récupération

Il est en conccurrence à droite de la défense
Même s’il reste un élément précieux dans l’entre jeu, le milieu de terrain défensif de l’AC Ajaccio sera en concurrence sur le flanc droit de la défense. C’est ce qui nous a été signifié à plusieurs reprises par l’entraîneur Vahid Halilhodzic. «Il rend beaucoup de services à l’équipe. Mostefa est le type de joueur capable de se sacrifier pour l’équipe, il donne tout sur le terrain et c’est sur des joueurs comme lui que je peux compter. Seulement, je vous rappelle que c’est en défense qu’il sera en concurrence.»

Moumen Aït Kaci Ali

M. A.

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

03

Équipe nationale

Raouraoua aurait
souhaité que Ghoulam joue
sables de la Fédération française de football, lesquels voulaient à tout prix garder Ghoulam chez les Bleus, après l’élimination des Espoirs. Mais grâce à son savoir-faire, il a réussi à remporter cette grande bataille dans la discrétion la plus totale, jusqu’à l’annonce officielle de la venue du joueur par la FAF. Le président avait contacté le joueur et son entourage discrètement, il s’est même rendu secrètement à Saint-Etienne pour rencontrer le joueur et sa famille, en réussissant à le convaincre en quelques minutes. tel Hayat Regency de Johannesburg quelques minutes après l’arrivée de l’équipe. Le président de la FAF a regagné sa chambre directement dès son arrivée à l’hôtel sans dîner avec les joueurs ni adresser la parole à quiconque, alors que d’habitude il partageait le dîner avec les joueurs lors des différentes sorties des Verts. On ne sait pas si cela est dû à la nonincorporation de Ghoulam ou tout simplement à la fatigue vu que le président de la FAF avait effectué un long voyage avant le match. Ce qui est sûr, c’est que le président de la fédération fait confiance à Halilhodzic et respecte tous ses choix, comme il l’a déclaré lors de sa récente conférence de presse : «Halilhodzic continuera sa mission même si on est éliminés au premier tour de la CAN.» e président de la Fédération algérienne de football a marqué sa présence au cours de ce match amical entre l’Afrique du Sud et l’Algérie qui s’est déroulé, samedi soir, à Orlando Stadium de Soweto. Comme à son habitude, Mohamed Raouraoua ne rate jamais une occasion de suivre les Verts au cours de leurs sorties amicales ou officielles. A la fin du match, il était content de la réaction des joueurs, notamment Mbolhi qui l’a particulièrement impressionné. Néanmoins, le président de la fédération voulait, en effet, voir à l’œuvre Faouzi Ghoulam, l’arrière gauche de l’AS Saint-Etienne, non incorporé dans ce match amical, ne serait-ce que pour quelques minutes. Il était un peu déçu de la non-participation du joueur, car c’était une bonne occasion pour Halilhodzic de lancer Ghoulam dans le bain en lui donnant la chance de montrer son niveau et de s’adapter au jeu de l’équipe, tout en ayant aussi la cohésion, étant donné que c’était en amical.

L

…et le convaincre de laisser Saint-Etienne pour venir à la CAN
Les efforts du président Mohamed Raouraoua ne se sont pas limités uniquement à convaincre le joueur d’opter pour la sélection algérienne, mais aussi à laisser l’AS Saint-Etienne et rejoindre les Verts pour la phase finale de la CAN-2013 pour une longue durée d’un mois et demi, au cas où les Verts parviendraient à atteindre la finale. C’est dire que Raouraoua a fait tout ce qu’il fallait faire pour engager immédiatement ce joueur talentueux, lequel peut beaucoup aider les Verts.

Il ne sera pas présent au match de Platinum Stars
Mohamed Raouraoua n’assistera pas à la seconde rencontre amicale des Verts face à Platinum Stars, une équipe de première division locale. Le match est prévu pour jeudi 17 janvier au Moruleng Stadium. Le président de la FAF sera, en effet, retenu par des obligations au niveau de la CAF et du comité d’organisation de cette 29e CAN. Hamza R.

Il avait tout fait pour le ramener en sélection…
La déception de Mohamed Raouraoua est tout à fait logique, car il avait fait un travail gigantesque pour pouvoir prendre de cours les respon-

Le président a rejoint directement sa chambre
Mohamed Raouraoua a rejoint l’hô-

Ghoulam cachait mal sa déception
our le match amical face à l’Afrique du Sud, tout le monde s’attendait à ce que Faouzi Ghoulam effectue son baptême du feu avec l’Equipe nationale algérienne, lui qui a choisi, en novembre dernier, de jouer au profit des Verts. Depuis le début du regroupement de l’EN à Sidi Moussa ou même à Rustenburg, on chuchotait dans les rouages de l’EN son incorporation face à l’Afrique du Sud. En effet, à en croire une source très proche du sélectionneur national, il semblerait que ce dernier voulait le voir à l’œuvre, au départ. Il avait décidé de le tester au cours de ce match amical. Depuis trois jours, Vahid Halilhodzic pensait le faire jouer d’entrer face à l’Afrique du Sud. Après, le sélectionneur a changé d’avis, puisqu’il avait décidé d’aligner Mesbah au début, et faire entrer Faouzi Ghoulam en seconde mi-temps. Mais le jour du match, tout a changé. Vahid Halilhodzic a

P

décidé de laisser Ghoulam sur le banc. Le joueur était très déçu de ne pouvoir jouer la moindre minute au cours de ce match.

Il espérait jouer au moins en seconde mi-temps
Pour ce qui est du joueur, il faut savoir que l’arrière gauche de l’AS Saint-Etienne voulait à tout prix jouer son premier match sous les couleurs de l’équipe d’Algérie. Il avait hâte de fouler la pelouse d’Orlando Stadium avec le maillot algérien. Néanmoins, le joueur n’avait pas le choix d’être titulaire. Selon les échos qui nous sont parvenus, Ghoulam s’attendait à faire son apparition au moins en cours de jeu, mais cela ne s’est pas produit.

primer. Sollicité par les médias algériens présents à Soweto, Ghoulam s’est excusé poliment de ne pouvoir répondre à leurs sollicitations. Selon les échos qui nous sont parvenus, le joueur n’avait même pas le moral de s’exprimer, mais il a tenu à se comporter en professionnel.

Hier matin, il a regagné le bus en dernier
Faouzi Ghoulam, tout en restant professionnel, sans protester, ni discuter avec le sélectionneur, était abattu, hier matin. Au moment où l’Equipe nationale s’apprêtait à quitter l’hôtel Hayat Regency de Johannesburg, le joueur était le dernier à monter dans le bus pour rejoindre ses camarades. Toutefois, le fait qu’il a eu une réaction positive par rapport au groupe, en cachant sa déception, cela lui permettra de gagner des points. H. R.

A la fin du match, il a refusé de s’exprimer
La déception de Faouzi Ghoulam était visible après le match. L’arrière gauche stéphanois était parmi les rares joueurs à avoir refusé de s’ex-

Raouraoua a rejoint le Bafokeng hier après-midi

C

omme nous l’avions déjà indiqué dans l’une de nos précédentes livraisons, le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, a rejoint, dans l’après-midi d’hier, le Bafokeng Sport Campus, camp de base des Verts durant la préparation d’avant-CAN. Le premier responsable de la plus haute instance

footballistique d’Algérie avait prévu, dès le départ, sa venue pour cette date, après avoir rejoint Johannesburg en provenance de Zurich où il a assisté à cette rencontre amicale. A son accueil, il y avait des gens de la fédération.

Il aurait eu une discussion avec Halilhodzic
Selon une source digne de foi, Mo-

hamed Raouraoua s’est enquis encore une fois sur les conditions d’hébergement des Verts durant ce stage. Par ailleurs, on croit savoir qu’il aurait eu une longue discussion avec le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, à propos de la préparation de l’équipe et du match amical face à l’Afrique du Sud, où le président était très satisfait de la réaction de l’EN. H. R.

04

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

De nos envoyés spéciaux en Afrique du Sud

Équipe nationale

Guedioura
«C’est de bon augure pour le match de la Tunisie»
près le match de l’Afrique du Sud, Adlane Guedioura s’est exprimé dans la zone mixte sur cette rencontre. Le milieu de terrain de Nottingham Forest s’est dit content de la prestation de l’Equipe nationale, surtout qu’elle sort d’une semaine de travail intense effectué au Bafokeng Sport Campus, la base des Verts à Rustenburg. Voici l’entretien.

Du couscous après le match

Hamza Rahmouni

A

NedjmEddine Sidi Athmane

Moumen Aït Kaci Ali

Mourad Hachemi

Adlene Chouial

L’EN a quitté Johannesburg hier, à 10h30 La sélection nationale algérienne a quitté, hier matin, son lieu d’hébergement, Hyatt Regency hôtel, le plus luxueux établissement hôtelier de Johannesburg, pour rejoindre la ville de Rustenburg. Les Verts se sont levés très tôt pour préparer leurs bagages, et vers 10h30, le bus de l’EN a quitté le parking de cet établissement.

Que pensez-vous de cette rencontre ? Tout d’abord, ce n’est qu’un match amical. C’était donc l’occasion pour nous de montrer un très bon visage, de tester quelques stratégies et d’essayer certaines choses. Je pense que c’est un match très bénéfique pour l’Equipe nationale. Pourquoi bénéfique ? Ce match est bénéfique par rapport à l’adversaire que nous avons rencontré. L’Afrique du Sud est une très bonne équipe qui pratique du beau football. Sincèrement, c’est une équipe qui a laissé une bonne impression, mais nous aussi, on a su comment la contrer. De notre côté, on a fait un bon match. Je ne vous le cache pas, je suis très content de la réaction de

l’équipe. Qu’est-ce qui est positif dans le rendement de l’équipe ? Ce qui est positif sur le terrain, c’est que les joueurs se sont bien comportés. Il ne faut pas oublier qu’on sort d’une semaine de préparation très chargée. Durant cette semaine, on avait axé notre travail beaucoup plus sur le physique, cela nous a obligés à une débauche d’énergie conséquente. Je pense qu’au cours de cette rencontre, notre réaction était plutôt positive. C’est de bon augure pour le match du 22 face à la Tunisie. C’est le deuxième match d’affilée où vous ne marquez pas de but. Cela commence à déranger, n’est-ce pas ? Pourquoi deux matches ? Vous prenez

Yacine Selhani

Les policiers soumis aussi au péage
Au moment où nous étions derrière le bus pour rejoindre la ville de Rustenburg, ce dernier s’est arrêté devant le péage. Nous avons été ainsi surpris de voir le chauffeur payer pour que la barrière lui soit levée. Par la suite, on était encore plus ébahis en voyant les policiers sud-africains, qui escortaient les Verts, payer dix rands pour chaque véhicule.

en considération le match amical face à la Bosnie ? Non, ce match est un peu spécial, on a joué sur une pelouse Escortée jusqu’au impraticable où on Bafokeng Sport Campus ne pouvait monLa sélection nationale a été estrer notre jeu. Par cortée par les forces de sécurité sudcontre, pour ce africaines dès son départ de Hyatt match face à Regency de Johannesburg, jusqu’à l’Afrique du Sud, leur camp de base, à Rustenburg, on s’est pas mal au Bafokeng Sport Campus. débrouillés, mais ce n’est pas un proArrivés blème si on n’a pas à 13h marqué de but. On a enC’est vers 13h que les core dix jours de travail joueurs de la sélection natiopour nous améliorer avant de rentrer dans nale algérienne ont rejoint leur camp de base de Rustenburg. le vif du sujet face à la sélection tunisienne. Une fois à l’hôtel Royal Marang du Bafokeng Sport Campus, Entretien réalisé par les joueurs ont pris leur Hamza R. repas avant de faire une légère sieste.

A la fin du match amical face à la sélection sud-africaine, les coéquipiers d’Adlane Guedioura ont vite rejoint l’hôtel Hyatt Regency où ils avaient élu domicile pendant deux jours. Sur le coup, tout le monde a pris le chemin du restaurant pour prendre le repas du soir. Une surprise les attendait. Le cuisinier en chef de l’EN, Farid Nemiri, leur a préparé un plat traditionnel, le couscous. Tous les joueurs ont apprécié.

Lemmouchia dément la presse tunisienne
Khaled Lemmouchia a tenu à démentir formellement ce qui a été rapporté par la presse tunisienne, ces derniers jours. En effet, cette dernière annonce avec instance qu’un émissaire de la direction du Club Africain a été dépêché en Afrique du Sud pour rencontrer le joueur afin de résilier le contrat entre les deux parties. L’ex-Sétifien a démenti ces rumeurs, en précisant qu’il a un contrat en bonne et due forme jusqu’en juin 2013 avec le club de la capitale tunisienne, et qu’il compte honorer.

Raouraoua n’a pas apprécié ses déclarations

Halilhodzic ne parlera pas jusqu’au match de la Tunisie
Al Jazeera sport s’empare de l’exclusivité des coulisses des Verts
Selon une source bien informée, la chaîne sportive qatarie, Al Jazeera sport, s’est arrachée officiellement l’exclusivité des droits de coulisses de l’Equipe nationale algérienne, durant la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations. C’est à partir du 16 janvier, date du départ de l’EN du Bafokeng Sport Campus vers l’hôtel Kwa-Maritane, que la chaîne qatarie commencera à filmer les coulisses de l’EN. Toutefois, il faut préciser que dans le contrat signé entre Al Jazeera sport et la FAF, il est interdit aux Qataris de filmer les chambres des joueurs, car cela touche à leur intimité.

Ses critiques envers la CAF et la FAF ont irrité le président
Dans le programme de l’Equipe nationale, il était prévu que le sélectionneur national anime deux points de presse en Afrique du Sud, avant le coup d’envoi de cette CAN. Le premier a eu lieu jeudi, avant le match amical contre l’Afrique du Sud, tandis que le second était prévu pour mercredi, avant le deuxième match amical face à Platinum Stars. Néanmoins, ce dernier n’aura pas lieu le mercredi 16 janvier comme il était prévu. On croit savoir que ce point de presse du sélectionneur a été annulé. Pourquoi ? D’après une source autorisée, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, n’a pas apprécié certaines déclarations du sélectionneur au dernier point de presse animé jeudi passé au Bafokeng Sport Campus. Ainsi, la prochaine déclaration officielle de Vahid Halilhodzic sera faite avant le premier match de cette CAN face à la Tunisie, comme le stipule les règlements de la Confédération africaine de football. Selon la même source, le président Mohamed Raouraoua n’avait du tout pas apprécié que Vahid Halilhodzic tire à boulets rouges sur la plus haute instance continentale, la CAF, dont Mohamed

Raouraoua en est l’un des responsables et l’un des personnages les plus respectés. Raouraoua n’a pas aussi apprécié une déclaration faite par Halilhodzic à l’encontre de certaines personnes de la FAF. C’est pour cela que ce point de presse a été annulé. Pour sa part, le sélectionneur avait dit à maintes reprises que «j’essaie toujours d’être franc et honnête avec la presse algérienne».

Un point de presse des joueurs pourrait être programmé
Par ailleurs, le point de presse prévu pour ce mercredi 16 janvier devrait, quand même avoir lieu, en attendant une confirmation de la part des officiels de la FAF, sur son maintien ou non. D’après certains échos non confirmés, il se pourrait qu’il y en aurait un, mais en présence d’un ou de deux joueurs. Une chose est sûre, Halilhodzic ne parlera pas cette foisci. H. R.

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

05

Équipe nationale

Halliche-Medjani-Belkalem
Hier, décrassage pour certains, travail physique pour d’autres
rrivés hier en début d’aprèsmidi à Rustenburg, les capés du coach Vahid Halilhodzic ont effectué une séance d’entraînement au centre de regroupement des Verts, le Bafokeng Center Campus Sport. Une séance de décrassage était au menu des camarades de Guedioura.

retour au scénario de 2009
u cours de la rencontre amicale ayant mis aux prises l’Afrique du Sud avec l’Algérie, tout le monde a sans doute constaté que la défense centrale, jadis point fort des Verts, refait parler d’elle. Que ce soit la paire Medjani - Belkalem ou Halliche - Belkalem, il était difficile aux redoutables attaquants sud-africains de passer par le centre de la défense. Intraitables dans les ars, les trois défenseurs centraux algériens ont, chacun dans son registre, réalisé des gestes défensifs de haute factures. Medjani c’était le placement, le placement et une excellente lecture du jeu, Belkalem c’était la fougue, la présence physique et quelques montées offensives qui auraient lui permettre de marquer et Hallaiche était tout simplement le Halliche impérial des éliminatoires du Mondial-2010. Il y a eu certes cette mauvaise relance de Medjani ou cette première intervention maladroite de Halliche, mais ce n’était rien devant les qualités montrées par nos trois défenseurs centraux.

A

A

Le groupe scindé en deux
Afin de permettre aux joueurs de bien récupérer de leurs efforts consentis avant-hier en amical face à l’Afrique du Sud, le sélectionneur national a décidé de scinder son groupe en deux. Le premier, composé des joueurs qui n’avaient pas été utilisés ou qui ont été incorporés en cours de match face à l’Afrique du Sud, ont effectué des exercices physiques avec ballon. Un entraînement dirigé avec le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic. Quant au reste des éléments de la sélection nationale, c'est-à-dire ceux qui avaient participé à une grande partie du match ou entièrement, ils se sont contentés de quelques tours de piste suivis d’échauffements et de quelques étirements.

liche). Halilhodzic, lui, n’a aucun problème à choisir deux défenseurs parmi trois de niveau très rapproché, mais il peut lui aussi prendre tout le mode à contre-pied et jouer comme Saâdane surtout que Kadir qui est toujours là a déjà occupé le poste de joueur de couloir en Coupe du monde et que Mesbah et Ghoulam sont des latéraux très portés vers l’attaque. Osons les comparaisons jusqu’au bout et composons le reste de l’équipe avec Lacen et Guedioura à la récupération, Feghouli en meneur de jeu juste derrière les deux attaquants que sont Soudani et Slimaniet on aura une beau onze avec trois arrière centraux.

Tout se décidera le 17 janvier face à Platinium Stars
Revenons sur terre parce que Halilhodzic ne changera jamais aussi radicalement un schéma qu’il a mis un an et demi à inculquer aux joueurs. Mais, on n’aimerait pas être à la place du coach lorsqu’il ira annoncer à Belkalem, Halliche ou Medjani qu’il ne comptera pas sur lui d’entrée face à la Tunisie. L’un des trois devrait s’y préparer parce que le 17 janvier face à Platinium Stars, la paire centrale qui commencera le match sera sans doute celle qui sera alignée face aux Tunisiens. . Hamza R.

Lacen s’est entraîné en solo
Mehdi Lacen, le milieu de terrain de l’Equipe nationale, n’a pas disputé le match contre l’Afrique du Sud, en raison d’un petit point ressenti à la cuisse, quelques instants avant le début de la rencontre. Hier, le sociétaire de Getafe s’est contenté d’une légère séance d’entraînement en solo. Moumen A.

Difficile de mettre l’un des trois sur le banc
Au départ, il était clair que les titulaires aux postes étaient Medjani et Belkalem au vu de l’importance de la cohésion dans cette zone stratégique, mais la rentrée de Rafik Halliche ne va sans doute pas laisser insensible le sélectionneur national. Une situation qui nous rappelle étrangement celle vécue par Saâ-

dane en mai 2009 lors le prédécesseur d’Halilhodzic préparait le match Algérie - Egypte de Blida. A cette époque et pendant tout le stage du Castellet, Saâdane avait préparé l’équipe à jouer avec deux défenseurs centraux et deux latéraux. Le dernier jour du stage il est passé au 3-5-2, un schéma dépassé selon les observateurs, mais un schéma qui nous a qualifiés en Coupe du monde 24 ans après

grâce notamment à une défebse centrale intraitable composée par Halliche, Yahia et Bougherra.

Et si Halilhodzic décide de les aligner tous les trois ?
Il faut avouer aussi que Saâdane est passé au 3-5-2 parce qu’il ne voulait pas mettre sur le banc deux cadres (Yahia et Bougherra et un jeune qui montait (Hal-

Belkalem : «J’étais à l’aise et avec Medjani et avec Halliche»
Alors Essaid, êtes-vous satisfait du résultat de ce match ? Oui, je suis vraiment satisfait du résultat de cette rencontre du fait qu’on a affronté une très bonne équipe qui joue très bien au ballon. Aussi, l’Afrique du Sud possède des joueurs talentueux, rapides et techniques. De notre côté, je pense qu’on a fait un bon match, même si on pouvait gagner, mais je pense que le résultat importe peu dans ce genre de confrontation. Pour nous, le plus important était le rendement de l’équipe qui a été satisfaisant, à mon avis. Sans doute, vous avez ressenti une certaine fatigue. Oui, c’est vrai. On a ressenti une certaine fatigue et je pense que cela est tout à fait logique, du moment qu’on a travaillé dur pendant les dix premiers jours de ce stage pour préparer la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations. Durant tout ce temps-là, on avait axé notre travail sur le plan physique, car on sait pertinemment qu’il faut être forts physiquement afin de réaliser de bons résultats dans une compétition comme la CAN. Autrement dit, n’avait été la fatigue, vous auriez battu les Sud-Africains… Ce n’est pas ce que je voulais dire. En fait la fatigue ne nous a pas permis d’avoir un rendement meilleur. Mais ça reste tout de même un bon test pour nous. Vous avez été titularisé pour la quatrième fois d’affilée, apparemment le sélectionneur vous fait confiance. Oui, j’ai été titularisé pour la quatrième fois d’affilée, je ne vous cache pas que ça m’encourage beaucoup. C’est un grand honneur pour moi de défendre les couleurs de mon pays. La confiance du sélectionneur m’honore beaucoup. Ça me donne envie de travailler encore davantage. Au cours de ce match, vous avez joué au côté de Medjani, avant de le faire en compagnie de Halliche, ça vous un peu rendu la tâche difficile, non ? Pas du tout ! Halliche et Medjani sont deux très bons défenseurs qui ont beaucoup donné à la sélection. Moi, je suis prêt à jouer avec eux, l’essentiel est que l’Equipe nationale n’encaisse pas de but. Que je joue avec Medjani ou Halliche, ça ne me pose aucun problème. J’étais à l’aise avec les deux. L’EN n’a plus marqué depuis deux matchs… Ça reste qu’un simple match amical. Maintenant, je pense qu’on va travailler beaucoup plus ce volet, avant d’entamer la compétition face à la Tunisie qu’il faudra absolument battre. Votre président à la JSK, Moh Cherif Hannachi, est hospitalisé en France. Quel est votre sentiment ? Je souhaite de tout cœur un prompt rétablissement au président Moh Chérif Hannachi afin qu’il revienne à la JSK et à sa famille. J’espère inch’Allah qu’il se rétablira très vite. Entretien réalisé par Hamza R.

Halilhodzic à Soudani : «Bravo, tu as prouvé que tu n’avais plus peur pour ta blessure !»
Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, était agréablement surpris par la production de son attaquant Hilal Al Arbi Soudani, dans ce match amical face à l’Afrique du Sud. Entré en jeu en seconde période à la place de Foued Kadir, Soudani s’est donné à fond. Hilal, qui revient de blessure, n’hésitait pas à aller au charbon pour presser les défenseurs sud-africains. Le joueur de Vitoria Guimarães a aussi montré une présence constante dans les duels. «Bravo, tu as prouvé que tu n’avais plus peur pour ta blessure», lui avait-il lancé à la fin de la rencontre. M. A.

06

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

De nos envoyés spéciaux en Afrique du Sud

Équipe nationale

Hamza Rahmouni

Boudebouz : «Le coach a fait ses choix, je n’ai pas à les commenter»
que l’essentiel est d’être prêts le 22 janvier contre la Tunisie. Incorporé en fin de match, cela ne vous a-t-il pas affecté ? Le coach a fait ses choix, je n’ai pas à les commenter. Ici, je suis à la disposition de mon pays et de la sélection. Pour revenir à votre question, non, je ne suis pas affecté. A moi de travailler plus pour reprendre ma place. Vous avez quand même envie de jouer ce match contre la Tunisie que vous connaissez bien… C’est vrai que lors du match amical joué contre cette équipe, j’avais réussi à faire une bonne partie, mais je ne crois pas qu’on va affronter la même sélection. On doit absolument concrétiser cette victoire réalisée en amical et se concentrer sur notre objectif. Il ne faut pas se focaliser sur ce derby, l’important est d’être bons durant toute la CAN. Il reste un match face à Palatinium Stars, seriez-vous prêt mentalement à prouver dans ce match ? Bien sûr, je n’attends que ça. Au risque de me répéter, on vit bien dans notre groupe et le plus important, c’est le bonheur du collectif. Croyez-vous pouvoir aller au bout ?

Halilhodzic le rassure

NedjmEddine Sidi Athmane

Moumen Aït Kaci Ali

Mourad Hachemi

Adlene Chouial

Yacine Selhani

Pas du tout affecté par son statut de remplaçant samedi en amical face à l’Afrique du Sud, Ryad Boudebouz avance qu’il est à la disposition du collectif. Dans cet entretien accordé au Buteur, Ryad ne lâche pas et promet de travailler plus fort durant le reste du stage de préparation pour regagner la confiance du coach. Un mot sur ce match nul face à l’Afrique du Sud ? C’était un bon test pour nous. Au-delà du résultat de la rencontre, je crois que nous avons

montré de bonnes choses, même s’il reste encore du travail à faire avant notre premier match face à la Tunisie. On a un peu souffert physiquement au début, mais au fil des matches, on a vu que mes camarades se sentaient bien. C’est de bon augure pour la suite des échéances. Comment expliquez-vous cette fatigue ? Il ne faut pas oublier qu’on a beaucoup travaillé durant ces derniers jours de stage. Le coach avait augmenté la cadence. On est très fatigués, mais je crois

Tschabalala : «On a joué contre une grande équipe d’Algérie»
Pour le milieu de terrain de Kaiser Chiefs, Lawrence Tschabalala, l’Algérie reste un adversaire difficile à jouer et ce résultat nul concédé at home est décevant pour son équipe : «On a joué contre une très forte équipe. L’Algérie recèle de très bonnes individualités. Je suis, certes, déçu du résultat de la rencontre, parce qu’à mon avis, on méritait de gagner. En tout cas, c’était pour nous un vrai test. Cela va nous permettre de tirer le maximum de renseignements, avant d’entamer la compétition officielle. On veut gagner cette coupe et c’est le terrain qui va trancher.»

Ryad Boudebouz n’a pas beaucoup joué sous l’ère Vahid Halilhodzic. Lors du dernier Afrique du Sud-Algérie (0-0), la pépite du FC Sochaux s’est contentée de jouer une douzaine de minutes. C’est déjà Ecoutez, comme le coach ça ! Pourtant, son talent et son ambition le poussent naturellement à revendiquer plus l’a dit, on doit gérer de temps de jeu. Chose qui devrait arriver, match par match. Il ne selon les assurances de Vahid faut pas trop se limiter Halilhodzic. aveuglement à parler d’objectifs alors que la compétiLe tion n’a même pas futur proche à commencé. Bien sûr, c’est un bonheur de remporter un l’ordre du jour sacre africain, mais pour En outre, les deux hommes ont parlé le moment, il faut rester tactique. Vahid Halilhodzic a expliqué à modéré et penser à bien Ryad Boudebouz dans quel registre il le préparer la Tunisie. voyait plus rentable. Autrement dit dans un Entretien réalisé 4-4-2 en losanges où le petit génie sochalien par Moumen aura à occuper un couloir. Plus à gauche, Aït Kaci Ali puis se repositionner sur son pied droit, même si sur ce point, Un seul Vahid Halilhodzic long tête-à-tête pourra décider de son emplacement. au Hayett Regency Avant le retour de l’équipe à Rustenburg, le sélectionneur national s’est isolé un moment avec Ryad Boudebouz dans un coin du hall du grand Hayett Regency, sans Il sera doute pour revenir sur le match de la veille, difficile de mais aussi pour évoquer l’avenir proche. L’on ne détrôner sait pas qui est derrière l’initiative, mais ce qui est sûr, c’est que les deux hommes ont eu une Mesbah discussion franche, au cours de laquelle Vahid On le sait tous, DjaHalilhodzic a expliqué en gros ce qu’il atmel Mesbah ne tend de son joueur. Apparemment, il s’avoue jamais vaincu. cherchait à canaliser son immense taAvant-hier, lors de cette lent et l’optimisait au maximum empoignade de préparade manière à faire bénéfition face aux Sud-Africains, cier l’équipe. le Milanais a démontré qu’il était bien décidé à défendre sa place sur le flanc gauche de la défense. Rassurant sur son couloir, Djamel, qui n’a pas trop participé au jeu offensif de l’EN, a quand même assuré derrière. Enterré par certains en raison de sa situation sportive peu reluisante avec le Milan AC, Mesbah a prouvé qu’il possède du caractère pour rebondir, un peu à l’image de son parcours atypique, du reste.

La déclaration que Cadamuro n’a jamais tenue
Liassine Bentaïba Cadamuro est un garçon très humble et surtout réaliste, mais cela ne l’empêche pas d’être ambitieux. Ainsi, interrogé par un journal espagnol sur ses objectifs avec la sélection, Liassine a répondu qu’il avait l’intention d’aller au bout de cette CAN qui commencera le 19 janvier prochain, avec l’Algérie, mais il n’a jamais avoué qu’il allait en Afrique du Sud pour ramener le trophée. Pour rappel, Vahid Halilhodzic avait mal apprécié cette déclaration jugée très euphorique et même irréaliste lorsqu’on sait que les Verts visent le dernier carré comme premier objectif. «Je n’ai jamais dit ça ! Je sais ce que j’avance. J’ai tout simplement déclaré qu’on était ambitieux et que nous visions le meilleur parcours possible avec, pourquoi pas, une victoire finale», nous a déclaré en marge de la zone mixte organisée, avant-hier, juste en fin de match.

Physiquement, il a répondu présent
En dépit, donc, de son manque de temps de jeu, Djamel Mesbah ne semblait pas du tout diminué. Coriace comme à son habitude, l’ancien arrière gauche de Lecce a neutralisé son vis-à-vis. Très sollicité en défense, Djamel, qui multipliait les montées, est allé sans aucun problème au bout de cette rencontre. Interrogé sur son match sorti face à l’Afrique du Sud, Mesbah très modeste dira : «Ah oui ! Vous m’avez trouvé bon, je ne sais quoi vous dire, à vous de jugez !»

Halilhodzic : «Les gars, on n’a pas été mal, il nous reste dix jours pour préparer la Tunisie»
En fin de match, Vahid Halilhodzic a tenu un langage rassurant et très motivant à ses joueurs. En dépit de quelques insatisfactions sur le plan tactique, l’entraîneur national a rappelé à ses joueurs que rien n’est encore acquis et qu’il faudra encore cravacher dur pour espérer arriver au top face à la Tunisie : «Bravo les gars, ça n’a pas été mal, mais il reste encore beaucoup de boulot. On a dix jours pour remédier et préparer le match de la Tunisie.»

Une seule passe latéral maladroite
La prestation de l’international algérien du Milan AC, Djamel Mesbah, samedi, contre l’Afrique du Sud, aura été plus que correcte mis à part une passe latéral à l’adversaire qui a failli nous coûter un but. A aucun moment, il n’a été débordé ; Djamel dégageait une assurance totale sur le flanc gauche de la défense algérienne. En concurrence directe avec le jeune arrière gauche de SaintEtienne, Faouzi Ghoulam, Mesbah a marqué des points précieux, en vue d’une probable titularisation contre la Tunisie. En tout cas, de par ce que nous avons pu voir, samedi, Mesbah sera difficile à déloger de son poste.

Serero : «L’Algérie peut créer la surprise»
Le meneur de jeu de l’Afrique du Sud, Serero Thulani, s’est dit impressionné par la qualité de l’Equipe nationale algérienne. Interrogé en fin de match, Serero, qui est considéré comme l’une des stars de la sélection sud-africaine, nous a déclaré : «Ce fut un match d’un bon niveau technique. On a éprouvé d’énormes difficultés face à une très bonne équipe algérienne. Je suis content de la production de l’équipe, parce qu’il faut avouer que cela n’était pas facile contre une formation bien organisée tactiquement. D’après ce que j’ai pu voir ce soir, l’Algérie peut prétendre à aller au bout.»

Moumen A.

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup réussi USMA

07

Hanifi choisit l’USMA ! L
e transfert de Hanifi a fait le buzz dans les journaux et les réseaux sociaux ces derniers temps. L’ex-meilleur buteur de la JSK, qui a été autorisé à changer d’air et opter pour une nouvelle formation, a été approché par plusieurs formations de l’élite, entre autres lesSétifien et lesHarrachis. Ayant reçu des propositions intéressantes, l’ex-joueur koubéen a préféré prendre tout son temps, avant de trancher. Alors qu’il s’est mis d’accord avec le président Hammar pour rejoindre l’ESS, avant la reprise du championnat, Hanifi a changé d’avis dans la matinée d’hier. Le joueur, qui a été officiellement contacté par les Rouge et Noir, a rencontré hier matinRebouh Haddad, à Dar El Beïda, pour entamer les négociations. Après quelques minutes seulement, les deux hommes ont vite trouvé un accord de principe. D’ailleurs, l’homme fort de l’USMA a même demandé à Hanifi de s’entraîner l’aprèsmidi. Ce qui était impossible pour le joueur qui n’avait même son équipement sportif.

JSK a eu tort de le libérer. Pour rappel, Hanifi a signé un contrat de 18 mois avec la possibilité de quitter l’USMA, s’il reçoit une offre de l’étranger.

La JSK a récupéré la lettre de libération de Maïza
Le transfert de Salim Hanifi à l’USMA arrange plus que jamais les dirigeants kabyles. En effet, la JSK était en négociations avec les responsables de l’USMA pour racheter la lettre de libération du défenseur AdelMaïza. Après s’être assurés les services de l’attaquant, les Usmistes ont finalement accepté de libérer Maïza. Autrement dit, ce transfert a été étudié par les deux formations qui ont trouvé leurs comptes. Saïd D.

Il a signé un contrat de 18 mois
D’après ce que nous avons appris, Salim Hanifi, qui a paraphé son contrat hier matin, s’est mis d’accord avec Haddad pour s’engager avec l’USMA pour 18 mois. Malgré le fait que le club algérois ait recruté des joueurs de qualité, à l’image de Ziaya, cela n’a pas inquiété l’exKoubéen qui est prêt à relever le défi et prouver que la

Contacté par nos soins, juste après avoir paraphé son nouveau contrat, l’attaquant Hanifi, qui s’est engagé pour 18 mois avec l’USM Alger, a tenu à nous dire qu’il ne gardait aucune rancune à Nacer Sandjak qui a décidé de le libérer. Toutefois, il n’a pas manqué l’occasion de s’adresser aux supporters de la JSK qui l’apprécient énormément en leur disant : «Je quitte la JSK avec un pincement au cœur. Je demande pardon aux supporters que je respecte énormément. Entretien.

On a appris que vous avez signé un se sont très bien déroulées. Il a accepté contrat de 18 mois avec l’USMA. facilement mes exigences. J’en suis Pouvez-vous nous confirmer l’inravi. formation ? La concurrence à l’USMA ne vous Effectivement, je viens de signer un fait-elle pas peur ? nouveau contrat de 18 mois au profit Non, la concurrence ne m’a jamais de l’USMA. Après mûre réflexion, j’ai inquiété. Tant qu’elle soit loyale, cela décidé de défendre les couleurs me poussera à travailler davantage de cette équipe. J’espère et progresser. Je vais faire de avoir fait le bon choix. mon mieux pour apporter «Les Comment se sont un plus à cette formation supporters de déroulées les négoqui joue sur plusieurs la JSK resteront ciations ? fronts. Inch’Allah, je serai toujours dans Comme vous le à la hauteur. mon cœur» savez, j’ai été contacté Vous avez quitté la JSK par plusieurs équipes après une saison et demie. qui voulaient s’attacher Êtes-vous au courant que mes services. Seulement, les supporters étaient contre j’ai choisi l’USMA. Les négovotre départ ? ciations avec le président Haddad Tout à fait, les supporters de la JSK

«Je ne garde aucune rancune à Sandjak»

me respectent beaucoup. Je tiens à nat en haut du tableau. leur dire qu’ils resteront touD’ailleurs, je lui sou«Je jours dans mon cœur. Le deshaite bon courage. souhaite un tin en a voulu ainsi. prompt Quels sont vos L’entraîneur Sandjak a dérétablissement objectifs avec cidé de me libérer et je ne au président l’USMA ? lui garde aucune rancune. Tout d’abord, Hannachi qui a Je suis même au courant gagner la toujours été que le président Hannachi confiance de l’encorrect avec ne voulait pas que je parte, traîneur et décromoi» mais dommage. Je lui soucher une place de haite un prompt rétablissement. titulaire. Je suis venu à Vous avez laissé la JSK à la huil’USMA pour m’imposer tième place. Selon-vous, l’équipe et prouver que je suis un joueur sera-t-elle capable de retrouver le sur lequel on peut compter. Toutefois, haut du tableau ? je vais essayer d’inscrire le maximum Oui, je suis persuadé que la JSK aura de buts et retrouver mon efficacité. son mot à dire lors de la phase retour. Entretien réalisé par Saïd D. Avec le recrutement de qualité qui a été réalisé, la JSK finira le champion-

Courbis tient son équipe-type
Après quelques jours d’entraînement à Sidi Moussa, le premier responsable à la barre technique qui a soumis ses joueurs à rude épreuve, a décidé de trancher quant à l’équipe-type qui sera alignée ce mardi, contre le CS Constantine au stade Hamlaoui. En effet, nous avons appris d’une source bien informée que le technicien français a profité de la séance de samedi, pour dévoiler ses cartes et annoncer la liste des onze titulaires qui débuteront la partie. Cette décision a provoqué la colère de plusieurs joueurs, d’autant, ceux qui seront laissés sur le banc des remplaçants. Le peu que l’on puisse dire est que, Courbis n’a pas choisi le bon moment que les éléments qui ne sont pas d’attaque perdront l’envie de s’entraîner à fond avec le reste du groupe. Zemmamouche sera reconduit dans les bois, lui qui a toujours été titulaire depuis l’entame de la saison. Sur le flanc droit, le technicien français aurait préféré Abdelkader Laïfaoui à Benamara et Meftah. Ces deux derniers n’ont toujours pas réussi à gagner leur place. sa deuxième titularisation de suite après celle contre Sig en Coupe d’Algérie. En effet, le premier responsable à la barre technique, a préféré aligné Bouzid à la place du jeune Chafaï qui souffre toujours d’une blessure. Cette fois-ci, l’axe central sera composé de Khoualed et Bouzid. à Constantine.

Djediat, Chafaï et Gacemi officiellement out

La formation usmiste se rendra à la ville des Ponts suspendus sans trois de ses éléments. Il s’agit du meneur de jeu, Djediat, du défenseur Chafaï et de l’attaquant, Gacemi. Alors que le premier souffre d’une blessure au a misé sur Ferhat et Bouazza pour animer le jeu. Si l’entraîneur a compté niveau du dos, le second a ressent des douleurs au genou. Quant à Gacemi, l’ex-Béjaoui est sur ces deux joueurs, c’est parce que blessé au niveau de la cuisse. Les trois éléSaad Tedjar se trouve en Afrique du ments qui ne se sont pas entraînés conveSud avec l’équipe nationale tandis que nablement, ne seront de retour qu’à Laâmouri Djediat est blessé. Il n’effecpartir de la seconde journée. tuera pas le déplacement avec son équipe

Bedebouda préféré à Yekhlef sur le flanc gauche
Sur le côté gauche, Yekhlef qui a été titularisé lors des dernières rencontres, attendait avec impatience la reprise du championnat pour confirmer son statut. Cependant, Roland Courbis lui a préféré Bedebouda, qui sera aligné d’entrée contre le CSC.

Koudri et Bouchama à la récupération, El Orfi remplaçant
A la récupération, Courbis ne compte pas chambouler son effectif. Le duo KoudriBouchama qui a souvent été à la hauteur sera aligné contre le CSC. Par ailleurs, l’exCanari, Hocine El Orfi débutera la partie sur le banc des remplaçants. Malheureusement pour lui, il n’a pas encore gagné la confiance de son coach.

Benmoussa aux côtés de Ziaya en attaque

Zemma titulaire, Laïfaoui à droite
Dans le poste de gardien de but, l’entraîneur ne compte pas apporter des modifications. En effet, Mohamed Amine

Bouzid et Khoualed pour composer la charnière centrale
Dans l’axe central de la défense, l’international Ismail Bouzid devrait enregistrer

Ferhat et Bouazza pour animer le jeu
Pour animer le jeu et créer une bonne cohésion entre les joueurs, Roland Courbis

Pour ce périlleux déplacement, le premier responsable à la barre technique de l’USMA compte mettre en L’attaquant nigérian, Yacoubo a paraplace un schéma tactique classique phé hier son nouveau contrat de deux sai4-4-2 pour espérer revenir avec un sons et demie au profit de l’USMA. Le bon résultat. Alors que le brillant joueur et selon nos informations, portera le Benmoussa était attendu pour prennuméro 5. Par ailleurs, le premier responsadre sa place, les Usmiste auront droit ble à la barre technique a donné des gade découvrir le nouvel attaquant, Abranties à la direction concernant le delmalek Ziaya qui rejoue en Algérie, joueur, qui selon lui, referme des après une très longue période. Ce derqualités qui lui permettent de nier devrait faire de son mieux pour réusdonner un plus à la formasir ses débuts avec l’USMA. tion de Soustara.

Yacoubo signe un contrat de deux ans et demi

M. Z.

08

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup de cœur JSK

Sandjak : «Une victoire face à El Harrach fera le plus grand bien à Hannachi»

ingt-quatre heures après la reprise des Canaris à la forêt de Harouza, l’entraîneur en chef Sandjak a assuré l’entraînement d’hier sur la nouvelle pelouse du 1er-Novembre, une partie seulement puisque les travaux s’accélèrent pour que le match de l’USMH se joue à Tizi. A la fin de l’entraînement, nous nous sommes entretenus avec le coach des Canaris qui semblait très satisfait de l’état d’esprit qui anime son groupe à une journée de la reprise de la compétition. Selon lui, tout est prêt pour assurer un bon début de la seconde phase du championnat. D’emblée, Sandjak dira : «Les joueurs commencent à rentrer dans le premier match. Nous avons effectué une semaine de préparation à Boumerdès durant laquelle on a apporté quelques corrections aux lacunes notées. Personnellement, je suis très optimiste. Tout le monde est prêt pour le vrai départ.»

V

bien la manière avec laquelle les joueurs réceptionnent mon message. Ils ont bien compris qu’il va falloir redémarrer avec le sourire, ce qui nous facilitera certainement la suite de notre parcours. Ils sont tous déterminés à vaincre demain.»

philosophie.»

«Bouchouk est un exinternational tombé dans le trou mais à la JSK, il retrouvera son niveau»
Parlant individuellement des trois nouvelles recrues, Sandjak dira de l’ex-international du CAB, Bouchouk : «Bouchouk est un bon joueur qui possède d’énormes qualités. C’est un joueur qui a été international mais qui, malheureusement, est tombé dans le trou. Je suis persuadé qu’il a fait le bon choix, car à la JSK, il retrouvera vite son meilleur niveau, voire retapera aux portes de la sélection.»

doit avoir l’amour pour le club pour lequel il joue sinon, cela ne sert à rien de porter son maillot», a fait remarquer Sandjak.

«Le match de l’USMH est difficile mais il faut bien le gérer»
A notre question de savoir comment se présente ce match face à l’USMH, Sandjak explique : «Tout le monde connaît l’USMH. C’est une équipe homogène, solide et coriace. Je sais que le match va être difficile et nous devons rester très lucides et bien concentrés sur notre sujet du jour pour arriver à garder les points du match à Tizi. Après toute cette période de stage, j’attends une réaction positive de la part de mes joueurs sur le terrain.»

«Je dis merci aux responsables de l’OPOW et de la DJS pour cette magnifique pelouse»
Très soulagé de l’achèvement des travaux de la pose de la nouvelle pelouse, qui garantira une meilleure qualité de jeu durant la deuxième partie du championnat, le coach des Canaris déclare : «D’abord, je dois dire merci aux responsables de l’OPOW et à la DJS de Tizi qui ont veillé à ce que le stade soit prêt pour le match de l’USMH. Parlant de la qualité de la surface, je vous assure qu’elle permettra aux joueurs de développer une meilleure qualité de jeu et diminuera à coup sûr le risque de blessures. C’est une pelouse qui vient au bon moment en attendant le bonheur qu’est la réception du nouveau stade.»

qui a bouleversé la maison des Canaris. Sandjak nous confie : «Déjà, nous sommes soulagés que l’état de santé du président va beaucoup mieux. Franchement, nous avions eu peur pour lui. Les joueurs étaient perturbés d’apprendre que le premier responsable a été victime d’un accident. Nous sommes tous solidaires avec lui et nous ferons de notre mieux pour gagner. Rassurezvous, une victoire va accélérer sa guérison.»

«Je ne parlerai de Challali qu’une fois qu’il aura officialisé sa venue»
En conclusion, nous avons sollicité Sandjak pour livrer ses impressions sur l’attaquant de l’ESS, Challali, qui devait finaliser hier avec la JSK. Il a exprimé luimême le souhait de recruter ce joueur, cet hiver, par la JSK : «Je ne parlerai de Challali qu’une fois qu’il aura tout officialisé avec nous. Pour l’instant, il n’est pas encore signataire à la JSK.» Propos recueillis par Lyès Aouiche

«Boulaïnceur est un jeune qui rentre bien dans l’esprit du club»
«Boulaïnceur est un jeune garçon très technique et qui a des qualités qui nous seront d’un apport considérable. Il rentre bien dans l’esprit de la JSK, lui qui aime ce club avant de venir ici. Je dirais même que cela va lui permettre de s’intégrer vite dans sa nouvelle famille.»

«On a fait des choix judicieux en matière de recrutement cet hiver»
Revenant sur cette période du mercato qui sera bouclée dans quelques heures, la JSK a conclu jusqu’à hier matin avec trois nouvelles recrues, en attendant Challali, qui devait tout finaliser hier après-midi, Sandjak dira aussi : «Durant cet hiver, nous avons fait des choix judicieux en matière de recrutement. Nous avons fait venir des joueurs locaux qui vont vite intégrer le groupe et s’imprégner de sa

«Les joueurs déterminés à vaincre»
Parlant des joueurs, Sandjak dira aussi qu’ils ont beaucoup travaillé durant le stage et chacun d’eux connaît la mission qui attend tout le monde dès ce premier match de l’USMH à domicile. Il dira qu’ils sont déterminés à repartir sur de bases solides, à savoir la victoire demain après-midi : «J’apprécie

«Nous avions eu peur pour le président»
L’autre question que nous avons abordée avec Sandjak est l’accident dont a été victime le président Hannachi et

«Dans le football, il n’y a pas que l’argent ; il faut aussi aimer le club pour lequel on joue»
Pour Nasser Sandjak, la réussite d’un nouveau joueur dans son nouvel environnement n’a pas trop de secret. «Dans le monde du football, il n’y a pas que l’argent qui compte. Un joueur

Anniversaire
A Anaïs
Une ! Puis deux. Puis cent deux ! Qu’une bougie en appelle une autre. Que leur lumière soit. Qu’elle illumine ta vie en ce jour, demain et dans cent ans encore. Dieu fasse que le bonheur que tu nous apportes ne prenne pas une ride. Puisses-tu souffler, en grosses bourrasques s’entend, tes bougies et dire tes souhaits. Papa et maman sont tous ouïs. Ils sont là pour t’écouter. Et faire en sorte de les exaucer. Joyeux anniversaire !

L’infirmerie désemplie

q

Asselah va beaucoup mieux
Concernant le portier Asselah, qui souffre depuis quelques jours de la grippe, ce dernier va beaucoup mieux. Hier, Asselah a pris part à la séance d’entraînement et au match d’application. Donc, sa participation face à l’USMH n’est pas compromise.

qUne autre bonne nouvelle, à devaient être qEn fin de séance, quelques heures du premier match Sandjak a organisé achevés tard dans de la phase retour, c’est le retour au un match d’application la nuit travail de tous les joueurs qui ont entre les joueurs sur la En prévision du match face à l’USMH contracté des blessures durant le ermoitié du terrain. A la qu’abritera officiellement le stade du 1 stage. Il s’agit de Sedkaoui, Maroci et Novembre, les travaux de gommage de- fin de la séance, les Bellakhdar qui ont tous réintégré le joueurs nous ont révélé vaient se poursuivre hier jusqu’à une groupe. à l’unanimité que la heure tardive de la nuit. Le représenSéance technique nouvelle pelouse est une tant de l’entreprise Derriche était, au menu merveille et qu’ils sont hier, sur place pour veiller à ce qAprès avoir déployé des efforts très contents qu’elle soit que ses ouvriers terminent sur le plan physique durant achevée dans les délais pour tout avant lundi. une semaine de stage, à Bourecevoir l’USMH à Tizi devant merdès, et une séance les supporters. Entraînement d’oxygénation à la forêt Ultime séance sur une partie du Harouza avant-hier, les aujourd’hui à 16h30 Canaris se sont exerstade hier qLes Canaris effectueront leur dercés hier matin au Au lendemain de la reprise des ennière séance d’entraînement cet volet technique sur la traînements à Tizi Ouzou, à la forêt de après-midi à partir de 16h30. L’entraîneur nouvelle pelouse. Harouza, les Canaris ont effectué leur Sandjak et son adjoint Amrouche vont L’objectif était beaudeuxième séance de la semaine sur la devoir aborder avec les joueurs les caracer-Novembre. Les rescoup plus pour perpelouse du 1 téristiques du match de demain et, du mettre aux joueurs de ponsables de l’OPOW ont pu metcoup, mettre en place un plan d’attaque qui trouver leurs repères tre à la disposition de Sandjak va garantir la victoire. A la fin de la séance, sur cette nouvelle surface une moitié du terrain toles joueurs concernés par le match rentreront qui va certainement garantalement achevée. en mise au vert à l’hôtel Amraoua. tir du beau spectacle.

Les travaux

Match d’application

q

q

q

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup direct JSK

09
Les Kabyles veulent surprendre jours
après l’élimination en Coupe d’Algérie, les Kabyles renoueront, demain, avec la compétition locale, pour le compte de la 1re journée de la phase retour du championnat. Les camarades de Malik Asselah effectueront leur ultime séance d’entraînement cet après-midi, à 15h, avant d’affronter le lendemain la formation de l’USMH. En gros, la préparation pour cette rencontre a débuté la semaine dernière, lorsque les joueurs se sont regroupés à l’hôtel Leïla pour entamer le stage hivernal. Faute de temps, le staff technique des Canaris n’a pu programmer plus d’un match amical face à la formation de Boumerdès. Un test bénéfique pour les hommes de Nasser Sandjak, lesquels ont retrouvé l’efficacité devant, en inscrivant six buts. Même si aux yeux du coach, la préparation hivernale fut une totale réussite, les nombreux observateurs préfèrent attendre demain après-midi pour voir le rendement de l’équipe au stade du 1er-Novembre. Seul un résultat positif indiquera si l’équipe se trouve réellement sur une courbe ascendante ou pas. De leur côté, les joueurs semblent déterminés à réussir cette première sortie en phase retour. Après une phase aller minée par les contre-performances, le temps est venu pour tourner une nouvelle page.

Benlameri prêt à prolonger

son contrat
e président Hannachi le voulait depuis trois ans, mais il n’a pu le recruter que cette saison. Il s’agit du défenseur Djamel Benlameri. L’international olympique, qui était courtisé par tous les clubs algériens, a finalement décidé de choisir la JSK qui lui permettra de dérocher un contrat professionnel. Après un début plus ou moins difficile sous l’ère Enrico Fabbro, Djamel a finalement réussi à s’imposer sur le banc droit. La preuve, il a été élu meilleur joueur kabyle lors de la phase aller. Lors de l’interview qu’il nous a accordée, Benlameri avait déclaré qu’il était prêt à prolonger son contrat de deux saisons. Pour certains, le joueur ne faisait qu’augmenter sa cote pour gagner l’estime des supporters et des dirigeants. Seulement, pendant le stage de Boumerdès, Benlameri a affirmé encore une fois qu’il était prêt à prolonger son contrat en déclarant publiquement à Yarichène : «Je vous jure que je suis prêt maintenant à prolonger mon contrat.»

L

17

La stabilité, le secret de sa réussite
Le défenseurBenlameri, dont le contrat expirera en 2015, est d’ores et déjà prêt à le prolonger de deux autres saisons supplémentaires. Ce dernier, qui compte réussir sa carrière, veut privilégier la stabilité. Se sentant très à l’aise à la JSK, l’international kabyle avait même promis aux supporters qu’il ne jouera pour aucun autre club algérien.

Les licences de Bouchouk, Boulaïnceur et Maïza récupérées
Comme nous l’avons signalé dans une de nos précédentes éditions, l’administration kabyle a déposé jeudi dernier les dossiers de qualification de ses trois nouvelles recrues, à savoir Bouchouk, Boulaïnceur et Maïza. C’est hier que le secrétaire général du club, en l’occurrence Hadbi, a récupéré les licences de la LFP. Ainsi, les trois nouveaux kabyles seront présents demain face à l’USMH.

«Je privilégie la stabilité»

Interrogé par nos soins à l’hôtel Leila, Djamel est soulagé Benlameri, qui, en l’espace de quelques mois, a de recevoir l’USMH gagné le respect des supporters qui l’ont vite adopté, nous a révélé qu’il était prêt à proà Tizi Peu avant le coup d’envoi de la séance d’enlonger son bail avec le club kabyle pour traînement d’hier matin, l’international olympouvoir se concentrer et atteindre le haut pique de la JSK, Djamel Benlamri, s’est dirigé niveau : «Vous savez, je me sens libéré en vers un ouvrier de l’entreprise Derriche conduioptant pour une longue durée. La preuve, sant une machine sur la pelouse pour lui demanaprès avoir signé mon premier contrat de der si les travaux allaient réellement être achevés deux saisons, j’ai demandé à Hannachi de le avant le match de l’USMH. Benlamri a été rasprolonger encore d’une année. Désormais, suré par l’ouvrier que la pelouse sera réceptionnée dans sa totalités avant lundi après-midi, après six mois passés à la JSK, je tiens à vous ce qui a soulagé le défenseur axial déterdire que je suis de nouveau prêt à proroger miné à gagner ce match pour le présimon bail. En fait, je privilégie la stabilité qui dent Hannachi et les supporters est un gage de réussite.» qu’il souhaite voir se déplacer

Il

S.D

en force.

Chalali ne viendra pas

Avant d’évoquer le match de mardi face à l’USMH, comment vous sentezvous physiquement après la semaine de stage à Boumerdès ? Il est vrai que nous n’avons pas eu le temps de nous préparer dans la durée, puisque la reprise est pour mardi. Mais Libérer Hanifi avant nous avons d’assurer Chalali, une gaffe tout de Après Abdenour Hadiouche et Salim Hanifi même pu qui ont été officiellement libérés, la JSK vient de Vers travailler le perdre Chalali qui n’a pas pu obtenir sa lettre de volet phyune autre libération. Autrement dit, au lieu de renforcer sique, la sele compartiment offensif qui ne fonctionne réunion des membres plus correctement, la direction de la JSK a maine du CA diminué de son effectif en gardant trois dernière. En l’absence du président Moh-Cherif Hannachi, attaquants seulement. Il est vrai que le L’autre sales membres du conseil d’administration se sont recrutement a été qualitatif, mais pertisfaction réunis, jeudi dernier, à Alger pour prendre le relais. En sonne ne pourra garantir que les nounous vient plus de la nomination d’Azzedine Mellal pour assurer velles recrues apporteront un plus. l’intérim, les membres du CA ont signé la libération de du match Magré tout, les supporters sont optiSalim Hanifi. D’après la même source, une seconde réuamical dismistes pour un nouveau départ. nion est prévue cette semaine pour prendre de nouvelles puté face à «Désolé, je n’ai pas pu mesures en l’absence de Hannachi. Pour l’instant, le préBoumerdès. récupérer ma lettre de sident de section, Yazid Yarichène, et le coordinateur, L’attaque libération» Rachid Ali Azzouaou, sont préoccupés par le dossier Contacté par nos soins, l’international s’est, enfin, Chalali. Ce n’est que lundi soir que les choses seolympique a tenu à nous dire que «je ront plus claires. Une fois le recrutement clos et réveillée. suis vraiment désolé de pas avoir récuque toutes les demandes de licence seront Désormais, péré ma lettre de libération. Je vais contidéposées au niveau de la ligue, les il faunuer la saison à l’Entente.» membres du conseil se réuniront dra S. D. une autre fois.

Après trois jours de négociations, l’attaquant sétifien va devoir continuer à défendre le maillot noir et blanc jusqu’à la fin de saison. Après un contact officiel de la part des Kabyles qui le voulaient à tout prix, l’international olympique n’a pas pu récupérer sa lettre de libération. La signature de Salim Hanifi à l’USMA a complètement refroidi Hassan Hammar qui a finalement décidé de garder son avant-centre jusqu’à la fin de saison. Alors que c’était prévu que les deux clubs opèrent à un échange de joueurs, nous avons appris d’une source bien informée que Mohamed Chalali ne jouera pas à la JSK cet hiver. Le moins que l’on puisse dire est que l’attaquant n’a pas réussi à convaincre ses dirigeants de lui délivrer sa lettre de sortie. De ce fait, il devrait aller au terme de son contrat avant de négocier tranquillement sa prochaine destination en fin de saison. Rappelons que l’entraîneur sétifien ne voulait pas le garder dans son effectif. Malgré cela, il n’a pas été libéré au profit de la JSK.

Remache : «Nous avons du retard à rattrapper au classement»
A J-1 de la reprise du championnat, c’est la mobilisation générale à la JSK. Aux yeux du latéral droit Belkacem Remache, il ne faut surtout pas la rater. Il estime que l’équipe accumule déjà assez de retard, et il n’est plus question de décevoir encore. confirmer en match officiel. Dans quel état se trouve le groupe à quelques heures de la première journée de la phase retour du championnat ? Tout le monde est motivé pour la reprise du championnat, mais beaucoup plus pour réaliser un résultat positif. Nous aurons la chance de jouer à domicile, face à une équipe difficile à négocier, certes, mais nous devons réagir. J’espère que nos supporters viendront nous soutenir en force lors de cette première journée de la phase retour. Croyez-moi que, mentalement, cette confrontation face à l’USMH est bien plus qu’un simple match de championnat. A onze points du leader, êtes-vous capables de combler le retard en quinze matches ? Bien évidemment que c’est possible. Je ne dis pas que nous allons jouer le titre, mais une place sur le podium est jouable. D’ailleurs, c’est le seul objectif tracé. Nous avons du retard à combler au classement. A ce que je sache, ce n’est pas encore la fin de saison à la JSK. Nous travaillons pour remonter rapidement au classement. Le temps est venu pour reprendre les choses en main. Ça nous fait vraiment mal au cœur de voir la JSK dans cette position. Un mot sur les nouvelles recrues... Je pense que les dirigeants ont effectué un recrutement judicieux et bien réfléchi. Le club a fait appel à des joueurs de qualité. En plus, les joueurs recrutés ne sont plus à présenter. Ils ont fait leur preuve au sein de leurs formations. Je souhaite qu’ils puissent s’épanouir davantage à la JSK. En tous les cas, on leur facilitera l’intégration. Allez-vous retrouver votre place de titulaire face à l’USMH ? Je le souhaite. En tous les cas, je me prépare pour jouer ce match. Nous avons disputé un match amical mercredi face à Boumerdès, et je me suis senti parfaitement à l’aise, que ce soit sur le côté droit ou gauche. Je reste à la disposition du staff technique. L’important est de répondre présent quand l’équipe a besoin de mes services. Entretien réalisé par Abdelatif Azibi

Les nouvelles recrues à la loupe

Avec trois nouvelles recrues cet hiver, les dirigeants kabyles ont injecté du sang neuf dans l’équipe. Pour les supporters, cette rencontre face à l’USMH sera l’occasion de voir les nouveaux joueurs à l’œuvre. Il est clair que Maïza, Bouchouk et Boulaïncer attireront l’attention plus que leurs partenaires. Pour l’instant, toutes les conditions sont réunies pour qu’ils réussissent leur entrée sous les couleurs de la JSK, puisqu’ils se sont parfaitement bien intégrés au sein de l’équipe.

Une attaque new-look
Nul doute que le plus grand souci du staff technique demeure le compartiment offensif. Vu les contre-performances enregistrées depuis l’entame du championnat, le staff a constaté que le manque d’efficacité risque de pénaliser davantage l’équipe. C’est la raison pour laquelle le recrutement a été axé sur le compartiment offensif, en faisant appel à Bouchouk, Boulaïncer et Chalali qui devait signer dans la soirée d’hier. Si cela se concrétise, l’attaque kabyle sera relookée pour cette seconde manche du championnat. A. A.

10

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup double CRB

Vers le maintien de Meghout
nnoncé en grande pompe au Chabab, l’attaquant de la JSK, Salim Hanifi, a finalement opté pour l’USMA. Alors que le Chabab pensait que la concurrence viendra seulement de la direction de l’Entente, qui était prête à proposer une offre plus importante que la sienne, c’est la direction de Haddad qui a eu le dernier mot. Le désormais ex-Canari n’a pas accepté l’offre de Gana qui lui a proposé un salaire de 100 millions et une avance de deux mois. L’ex-joueur du Raed a favorisé le plan finan-

A

cier dans son choix sachant qu’il lui sera difficile de s’imposer dans l’effectif de Courbis, alors qu’il était quasiment sûr de jouer comme titulaire s’il avait choisi de porter les couleurs du Chabab. La crise financière que traverse le club belouizdadi actuellement a eu raison de lui dans cette trêve hivernale. La direction du Chabab n’a pas assuré les services d’aucun nouveau joueur à 24 heures de la fermeture du marché des transferts. En rupture de ban avec son équipe depuis la défaite à domicile contre l’USMH (2-4) pour le compte de la 13e journée, Ahmed Meghout

n’a pas donné signe de vie. Alors qu’il insiste pour partir, Aazeddine Gana lui a exigé de payer la somme de 670 millions de centimes pour avoir sa lettre de libération, ce qu’il refuse catégoriquement. Le milieu du Chabab a refusé de reprendre le travail avec le groupe mais n’a pas réussi, d’un autre côté, à obtenir sa lettre de libération. Son cas se complique de plus en plus sachant qu’il ne reste pas beaucoup de temps pour clore les transferts.

L’émigré Yahiaoui a négocié avant-hier
Un autre joueur a été proposé, également, à la direction du Chabab. Il s’agit du joueur émigré Yahiaoui qui évolue dans le club français de Ligue 2, Sedan en l’occurrence, dans le poste d’attaquant. Accompagné de son manager, Yahiaoui a rencontré, dans la soirée d’avant-hier les dirigeants du CRB pour discuter de la possibilité de son transfert au Chabab. Les responsables belouizdadis sont intéressés par le CV de cet attaquant qu’ils veulent apparemment engager pour qu’il apporte un plus à l’attaque après le départ de Hemiti sachant que le Nigérian Sodji n’a marqué qu’un seul but en championnat lors de la phase aller. moins une date de retour. Tout porte à croire que Yahiaoui n’a pas été emballé par l’offre de la direction des Rouge et Blanc qui ne compte pas beaucoup sur lui. négocier. Pour rappel, un autre émigré est venu effectuer des essais lors du dernier regroupement sans convaincre le staff technique.

Il a signé pour 18 mois
Hadjadj, première recrue

Il est rentré en France
Le joueur émigré Yahiaoui est précipitamment rentré en France après un round de négociations sans donner une réponse claire au sujet de l’offre qui lui a été faite. Le joueur a affirmé qu’il devait rentrer en urgence pour une affaire personnelle et revenir, par la suite, en Algérie sans donner néan-

La direction ne croit pas à son retour
La façon avec laquelle Yahiaoui a quitté le pays pour rentrer en France, sans accorder une réponse claire, a donné une idée sur les intentions du joueur. La direction a déjà écarté la piste de ce joueur qui a, a priori, pris la décision de ne plus revenir pour continuer à

sera récompensé par les supporters demain
Le meneur de jeu du CRB, Ammar Ammour, sera récompensé par les supporters en marge de la rencontre de demain face à la JS Saoura. Le milieu belouizdadi a été élu meilleur joueur de la phase aller sur la page Facebook CRB News.

La formation du Chabab tient sa première recrue dans ce mercato hivernal. Il s’agit du milieu de terrain de l’ASO Chlef, Fodil Hadjadj, qui a paraphé hier dans la soirée un contrat de 18 mois en faveur des Rouge et Blanc. Après avoir trouvé un accord avec le président Azeddine Gana, le néo belouizdadi n’attendait que sa lettre de libération pour officialiser sa venue au Chabab. Abdelkrim Medouar a déclaré récemment qu’il faciliterait le transfert du joueur au club de Laâqiba avec qui il entretient de bons rapports. Chose promise chose due. Fodil Hadjadj est la première recrue en attendant l’attaquant de l’EST, Dahar, qui devrait signer Ammour pour deux ans.

Herkat «On compensera
le manque de préparation par la volonté»
Quel commentaire faites-vous, d’abord, sur le regroupement que vous avez effectué ? Si je dis que notre préparation est réussie à 100% ce serait vous mentir. On ne peut pas effectuer une bonne préparation en cinq jours. L’entraîneur n’a pas pu appliquer son programme alors que nous, les joueurs, on n’a pas fait le travail souhaité. Mais ce qui s’est passé est passé et nous devons faire avec les moyens de bord. Vous allez affronter la JS Saoura, demain, dans le premier match de la phase retour. Qu’en pensez-vous ? C’est le premier match officiel et nous devons être prêts comme il se doit. On joue à domicile et je dirais, donc, qu’on n’a pas droit à l’erreur. On fera notre possible pour empocher les trois points mis en jeu. On n’a pas pris le temps nécessaire pour nous préparer mais nous avons appliqué les instructions du coach. Nous espérons être prêts et je pense que nous avons la solution pour compenser le manque de préparation. Vous faites allusion à la volonté, n’est-ce pas ? Absolument. Nous avons de la volonté qui pourra compenser notre manque de préparation. Nous allons faire de notre mieux pour entamer la phase retour de bon pied. On va refaire le match de la Coupe arabe où nous nous sommes qualifiés alors qu’on ne s’est pas préparés durant la semaine. Une victoire est si importante pour vous ? Tout à fait. Une victoire dans le premier match de la phase retour est importante sur le plan moral surtout et elle nous permettra de gagner en confiance, puisque quatre jours plus tard, nous aurons affaire à un autre match difficile à Chlef contre l’ASO. Une victoire face à l’équipe de Saoura nous ouvrira l’appétit et nous allons l’aborder avec la même détermination avec laquelle nous avons terminé la phase aller. Vous occupez la dixième place au classement. Pensez-vous être capables de vous ressaisir ? L’équipe n’occupe pas la place qu’elle mérite. 19 points c’est peu et nous devons améliorer notre capital points, à commencer par le match de la JS Saoura. Nous devons gagner ce match et continuer avec la même détermination pour pouvoir nous en sortir indemnes à la fin de la saison. En ce qui vous concerne, vous avez repris les entraînements après avoir raté les derniers matches de la phase aller… Exact. Le stage qu’on a effectué a été une occasion de renouer avec les entraînements et j’ai fait tout mon possible pour retrouver la forme. Je me sens mieux sur le plan physique et la blessure n’est plus qu’un mauvais souvenir. J’ai joué contre l’ASMO et je n’ai rien senti. En évoquant le match de l’ASMO, vous n’avez pas montré un bon visage. Pour quelle raison ? Ce n’était qu’un match amical, donc, une occasion pour les joueurs de rester compétitifs et une opportunité pour les joueurs qui reviennent de blessure de gagner un match dans les pieds. Le staff technique a, également, pu avoir une idée sur le niveau de l’équipe après quelques jours de travail intense. Que voulez-vous dire aux supporters ? On attend d’eux qu’ils soient nombreux au stade 20-Août pour nous soutenir comme il l’ont si bien fait à la fin de la phase aller et le match de Coupe d’Algérie. Nous avons besoin de leur soutien et nous ferons de notre mieux pour leur donner de la joie. Entretien réalisé par N. B.

Il a rencontré Gana hier

Comme nous l’avons déclaré dans l’une de nos précédentes éditions, la direction du NAHD est entrée en lice pour recruter l’attaquant sétifien Faouzi Yaya, qui a négocié avec le Chabab. Les dirigeants du Nasria se sont déplacés à Sétif où ils ont réussi à obtenir la lettre de libération du joueur. Il devait même signer son contrat en faveur du NAHD alors qu’il était annoncé comme la première recrue du CRB en ce mercato. A noter que l’ex-joueur du MOB a exigé un salaire de 100 millions de centimes par mois et une avance de quatre mois au lieu d’un salaire de 60 millions par mois et une avance de deux mois.

Yaya opte pour le NAHD

N. B.

Dahar proposé
où il a rencontré, avant-hier dans la soirée, le président Azeddine Gana. Le joueur a affirmé qu’il veut rentrer jouer en Algérie, dans un club huppé comme le CRB. Selon nos informations, certains dirigeants se sont montrés intéressés par le recrutement de cet attaquant dont on dit beaucoup de bien.

A quelques jours de la reprise de la compétition officielle, le Chabab n’a pas assuré les services d’aucun joueur en dépit des plusieurs noms annoncés comme de potentielles recrues alors qu’en parallèle plusieurs départs ont été enregistrés. On a appris, à ce sujet, qu’un autre joueur a été proposé à la direction du club de Laâquiba. Il s’agit de l’attaquant de l’Espérance de Tunis, Dahar, le frère de l’ancien défenseur du NAHD Amine Dahar, en vue de renforcer le compartiment offensif après le départ de Hemiti et l’absence de Slimani. Dahar s’est déplacé à Alger

Il se chargera luimême de sa lettre de libération
Selon les informations en notre possession, la direction du club belouizdadi, qui n’a pas pour le moment assuré les services d’aucun joueur, est favorable à l’idée de faire signer un contrat pour cet attaquant le plus rapidement possible, sachant que le délai des transferts s’achèvera demain. On a appris, également, à ce sujet, que le joueur est rentré en Tunisie pour discuter avec la direction de son club l’Espérance de Tunis dans le but d’obtenir sa lettre de libération pour signer au CRB. Dahar a rassuré les Belouizdadis qu’il se chargera luimême de sa lettre de libération avant de revenir à Alger.

Suite au décès du neveu de leur ami et collègue Djamel Charaïtia, professeur de dessin, les enseignants du CEM El-Harithia – El Biar - (ex-Sainte-Famille), à sa tête la directrice, Mme Houfani, et la surveillante générale, Mme Chabi) lui présentent leurs sincères condoléances et lʼassurent de leur sympathie. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

Condoléances

PAGE PARRAINEE PAR

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup réussi MCA Il a été présenté hier à la presse à l’hôtel Mercure

11

retourne chez lui après 3 ans d’exil
près avoir rencontré Ghrib vendredi dernier à la villa de Chéraga où il a signé les deux copies du contrat et la demande de licence, Hadj Bouguèche, qui a décidé de revenir au MCA après trois années d’exil dans les pays du Golf, a été présenté hier à la presse à l’hôtel Mercure. Dans une cérémonie digne de ce nom, et qui reflète la volonté des responsables à donner une bonne image à leur équipe, Hadj Bouguèche a signé la troisième copie du contrat en présence du premier responsable de la section football, Omar Ghrib, Sadek Amrous, le secrétaire du club, Attalah, et Boualem Megherbi, ainsi que des proches du club. Le néoMouloudéen a répondu par la suite aux questions de la presse, où on a noté une forte présence médiatique pour la couverture de l’événement.

Bouguèche
était attendu à 15h à l’hôtel Mercure, ce dernier a accusé un peu de retard pour arriver sur les lieux en raison du flux intense du trafic routier. Il n’est arrivé donc qu’à 15h50 à l’hôtel où les Chnaoua étaient à son accueil. Un geste qui a mis du baume au cœur du joueur qui s’est souvenu du bon vieux temps, lui qui était incontestablement le chouchou des Chnaoua l’année du sacre, en étant pour beaucoup dans la consécration du MCA. Après avoir donc apposé sa signature et posé avec le maillot vert et rouge qui lui a tant manqué, il a répondu aux questions des journalistes, avant de se faire prendre en photo avec les Chnaoua présents sur les lieux, lui qui, par sa modestie, a répondu favorablement à leurs sollicitations.

«Je serai prêt contre l’USMA»
moment que le championnat saoudien n’a connu la trêve que depuis une dizaine de jours et je m’entraînais d’une manière ordinaire avec mes coéquipiers. Une fois que la trêve a débuté, j’ai veillé à entretenir ma forme et je suis prêt à jouer sans aucun problème. Vous serez donc prêt à affronter l’USMA... (Rire) En ce qui me concerne, je suis prêt à reprendre service dès que je serai qualifié et de jouer face à l’USMA, mais cela est aussi tributaire de la décision de l’entraîneur. Votre expérience dans les pays du Golfe vous a-t-elle permis de progresser par rapport au niveau qui était le sien au MCA ? Franchement, je pense avoir progressé en gagnant plus d’expérience et la disposition des moyens nécessaires m’a permis d’améliorer mes qualités. Toutefois, et lors des derniers six mois, je pense avoir préservé mon niveau. Vous êtes donc en mesure d’apporter un plus à l’équipe. Oui, je peux donner ce qu’on attend de moi au MCA et je ne vous cache pas qu’en suivant les résultats de l’équipe, j’étais très heureux que le Mouloudia occupe la troisième place du classement. Avec la qualité de l’effectif du MCA, ne pensez-vous pas que l’équipe a les moyens de jouer le titre ? Je sens que le MCA est capable de gagner le titre cette saison, et je vais faire de mon mieux pour aider l’équipe. Tout le monde pense que vous allez former un bon duo avec Djallit. Qu’en pensez-vous ? Djallit n’est plus à présenter et je souhaite former un bon duo avec lui, ce qui ne pourra que profiter à l’équipe. Allez-vous porter votre ancien numéro au Mouloudia ? (Rire) Je laisse le soin à Ghrib de choisir le numéro qui me convient Entretien réalisé par K. M.

A

Il arrive à 15h50, les Chnaoua à son accueil
Alors que Bouguèche

Il affiche clairement ses ambitions de jouer le titre
A travers ses réponses à la presse, Hadj Bouguèche a affiché clairement ses ambitions de jouer le titre avec le MCA. Lui

qui a quitté le vieux club algérois sur une consécration en 2010, et veut marquer son retour par un autre titre, et aider ses coéquipiers à atteindre l’objectif tracé. Hadj Bouguèche affirme qu’il est compétitif et qu’il n’accuse aucun retard, du fait qu’il a pris seulement dix jours de repos à travers lesquels il a veillé à entretenir sa forme. Ainsi, le nouvel attaquant du MCA est animé d’une grande volonté pour donner ce plus à la ligne d’attaque dès qu’il sera qualifié. K.M.

Alors que le CSA/MCA signer dans le club qu’il souhaite. Le président attendait une réponse à la du Chabab a essayé de convaincre son joueur requête adressée à Sonad’accepter de terminer la saison chez les Rouge et Blanc, mais celui-ci a insisté pour partir mon- trach, avant la tenue de la nayer son talent ailleurs. Amine Aksas est, pour réunion du conseil des associés à travers laquelle les rappel, en contact très avancé avec le MCA. responsables du club Après Sahraoui, Mameri, Hemiti, c’est au tour sportif amateur ont réd’Aksas de quitter le club. clamé pas moins de trois Il est très proche du MCA croire sièges ainsi que d’autres Selon une source digne de foi, on laisse points que nous avons que Aksas est très proche du MCA, car Menad a rapportés dans notre prédéjà émis le vœu de le recruter, seulement le cédente livraison, le coorproblème de la lettre de libération posait prodinateur de la section blème. La même source ajoute qu’un proche du football de la SSPA/MCA club a déjà pris attache avec lui. K. M. a saisi officiellement les plus hauts responsables de la firme pétrolière, en déposant le dossier du litige qui l’oppose à Amar Brahmia. En effet, et suite à l’agrément qui a été délivré par la DRAG à Amar Brahmia, en sa qualité de président du club sportif amateur, Omar Gharib a mené deux Joma Algérie informe son aimable clientèle de la disponibilité de actions judiciaires, à savoir au niveau la gamme (2012/2013) de vêtements et de chaussures de sport, du tribunal administratif pour remetune gamme riche et complète spécialement conçue pour le sport tre en cause l’agrément qui a été délide haut niveau avec un excellent rapport Qualité-Prix. vré à Brahmia, en criant à qui veut Veuillez contacter notre service commercial l’entendre que c’est lui le président légitime du CSA/MCA, et non BrahAlger : 0555.626.476 - 0555.626.477 mia, mais aussi au niveau du tribunal Oran : 0770.766.971 - 0770.766.973 civil en accusant ses opposants d’avoir El Eulma : 0770.140.185 - 0770.144.145 eu recours à des pratiques fraudu-

Aksas a obtenu sa lettre de ation hie libéraxial Amine Aksas a obtenur Ghrib dépose le dossier concernant eur Le défens hier dans la soirée sa lettre de libération auprès le litige entre Brahmia et Sonatrach de la direction du club, lui permettant ainsi de
leuses, remettant en cause la composante de l’AG qui a élu Amar Brahmia à la tête du CSA/MCA.

«Comme je vous l’ai dit, l’équipe s’est renforcée dans les postes où le besoin s’est fait ressentir et le recrutement de Bouguèche qui n’est plus à présenter atteste que ce mercato est une réussite. Je profite de cette occasion pour remercier Hadj Raouraoua qui a facilité la tâche à Bouguèche afin qu’il puisse régler sa situation administrative avec son club et se retrouver aujourd’hui parmi nous. Quant au recrutement, il se peut qu’on recrute un autre élément et ça sera en défense», dira Ghrib.

Ghrib : «Je remercie Hadj Raouraoua qui a facilité la tâche à Bouguèche»

Vous avez signé officiellement votre contrat au MCA, qu’est-ce qui a pesé dans votre décision lorsqu’on sait que vous n’avez pas manqué de sollicitations ? Lorsque j’ai pris la décision de rentrer au pays, j’étais bien décidé de revenir au MCA. Une fois que Ghrib m’a contacté, je n’ai pas hésité à donner mon accord de jouer de nouveau au Mouloudia. Je pense avoir tenu ma parole du fait que j’avais toujours dit que si je vais rejouer dans le championnat algérien, ça sera uniquement au MCA. D’aucuns estiment que vous accusez du retard sur le plan physique du fait que vous êtes resté sans compétition après avoir résilié votre contrat. Je tiens à vous rassurer que je ne n’accuse aucun retard du

Quelle sera la réaction de Sonatrach ?
En saisissant donc Sonatrach, Ghrib tient à ce que la firme pétrolière tienne compte de ces deux actions menées en justice, afin que le CSA/MCA ne soit pas partie prenante du conseil des associés, avant que la justice ne tranche et rende son verdict sur le litige. Il est à rappeler que lors de la signature du protocole final par la majorité des actionnaires de la SSPA/MCA, il a été mentionné sur le PV que Sonatrach est actionnaire à majorité écrasante de la société sportive par actions, en attendant que la justice tranche sur le litige du club sportif amateur. Cependant, les responsables de la firme pétrolière ont jugé utile de faire appel aux responsables du CSA/MCA présidé par Brahmia. D’ailleurs, deux rencontres ont eu lieu entre des hauts fonctionnaires de Sonatrach et des représentant du comité directeur. Reste à savoir quelle sera maintenant sa réaction suite à cette nouvelle démarche de Ghrib, car la firme pétrolière risque de tenir la réunion du conseil des associés sans que le CSA/MCA n’y soit associé.

Le comité directeur du CSA/MCA désignera un représentant à la réunion du conseil des associés

Selon une source signe de foi, on laisse entendre que le CSA/MCA devait se réunir hier pour désigner son représentant à la réunion du conseil des associés prévue aujourd’hui et qui sera suivie par l’installation du nouveau conseil. Le comité directeur du CSA/MCA devait donc élaborer les points qui seront évoqués aujourd’hui par son représentant lors de cette réunion du conseil des associés, et il semble bien que le club sportif ne soit pas prêt à faire des concessions. Toutefois, on se demande quelle sera sa réaction, si Sonatrach décidait de ne pas l’associer à la réunion, du fait que la justice n’a pas encore tranché sur le litige. K. M.

La famille Akachouche d’El Biar et d’Alger-Centre, parents et alliés, remercie tous ceux qui ont compati à sa douleur après le décès de Akachouche Mohamed dit Mustapha, survenu à l’âge de 83. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

Remerciements

PAGE PARRAINEE PAR

12

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup de joie MCA
De nos envoyés spéciaux en Espagne

13

PAGE PARRAINEE PAR

Menad veut tout faire pour récupérer Bouguèche et Hadj Aïssa pour le derby face à l’USMA
Loin des regards indiscrets, Djamel Menad s’es réuni avec son préparateur physique, Dahmane Sayeh, afin d’élaborer un programme très précis dans le but de remettre d’aplomb Lazhar Hadj Aïssa et Hadj Bouguèche pour le derby face à l’USMA. Après avoir mesuré la fraîcheur physique des deux nouvelles recrues, Dahmane Sayeh devra se mettre en ordre de marche pour se charger en personne des deux éléments qui travailleront d’arrache-pied pour rattraper le temps perdu. Ce ne sera pas facile, mais Djamel Menad veut tout mettre en œuvre afin de pouvoir éventuellement compter sur les deux nouvelles perles mouloudéennes pour la grande affiche qui interviendra dans deux semaines. Menad sait qu’avec Bouguèche et Hadj Aïssa dans son groupe, il y aura un ascendant et un impact psychologique sur leur éternel rival qui reste sur une victoire lors du match aller.

MCA-Borussia Dortmund sera programmé, en janvier 2014, en Espagne

Bouchikhi Tarek

à Saoura, je ne commettrai la même erreur que Nouzaret»

Menad «Face au WAT et
courses, il avait perdu face à nous et enchaîné sept matches sans le moindre succès. C’est ce qu’il lui avait coûté sa place. » «Si Bensalem fait ses preuves face au WAT, il restera titulaire quitte à laisser Hachoud et Besseghier sur le banc» L’autre sujet que nous avons évoqué avec Menad concerne la concurrence au poste de latéral droit qu’opposent Zinedine Bensalem et Billel Moumen. Finalement, Menad a pris la décision d’aligner Zinou dans un registre qui n’est pourtant pas le sien. «J’ai testé Bensalem et Moumen face à Vitesse et j’ai décidé de faire jouer Bensalem au poste de latéral droit. Il a la vitesse et une frappe puissante du pied gauche. Maintenant, si Bensalem donne entière satisfaction face à Tlemcen, il restera titulaire quitte à laisser Hachoud et Besseghier. C’est comme ça que je perçois les choses. » «Hormis Djeghbala, aucun n’est sûr d’être titulaire» Une nouvelle fois, Menad n’a pas tari d’éloges sur Abdelmalek Djeghbala qui a été très impressionnant durant ce regroupement. «J’ai été encore une fois ravi par Djeghbala qui est impressionnant. Sans complexe aucune, il a marqué individuellement l’international Chilien de Vitesse, De Lima Reis. D’ailleurs, les places seront chères et hormis Djeghbala, aucun joueur n’est sûr d’être titulaire. Je peux vous dire même que Si Djeghbala avait eu une base footballistique dans son jeune âgé, il aurait été en Equipe nationale et je sais de quoi je parle. » «Djemili a été bon face à Arnhem, mais Chaouchi reste le numéro un» Vitesse Arnhem. J’ai été très satisfait de son rendement mais il faut savoir que Chaouchi reste le numéro un sans conteste. Cela dit, je vais attendre la veille du match pour trancher. La participation de Chaouchi dépendra uniquement de son état de forme. Et le fait qu’il n’a pas pu jouer les deux matches amicaux à cause de cette angine qui l’a beaucoup affaibli reste le seul point noir de ce stage. » «Hadj Aïssa et Bouguèche seront soumis à des tests physiques pour évaluer leur état de forme»

L

e match de haut vol disputé par le Mouloudia face au Vitesse Arnhem n’a pas laissé indifférents les organisateurs des matches tests au profit de l’équipementier JOMA. Le responsable hollandais, chargé de mettre sur pied les matches de gala, a été tout particulièrement séduit par les Vert et Rouge. D’ailleurs, l’homme en question a confié au directeur de JOMA Algérie, Mourad Touti, qu’il allait tout met-

tre en œuvre pour organiser un match amical face à l’ogre allemand lors du prochain stage hivernal du Doyen en terre ibérique. En effet, les champions d’Allemagne seront, en janvier 2014, en stage hivernal dans la ville de Murcie. Une aubaine pour mettre sur pied une rencontre amicale entre le MCA et le club allemand. D’ailleurs, nous avons appris de sources sûres que les responsables de Borussia sont d’accord sur le principe en attendant de peaufiner et de fi-

celer ce projet qui a tout l’air de prendre forme. Pour rappel, Dortmund était déjà à deux doigts de jouer contre le Mouloudia durant ce regroupement, n’était l’engagement de JOMA avec le FC Malines qui avait, par la suite, joué contre les Allemands. C’est dire que tout est sur le bon chemin pour assister, l’année prochaine, à cette même période à un match qui fera date dans l’histoire du Mouloudia. T. Che

ès son retour à l’hôtel après avoir dîné avec le consul, c’est à une heure très Lekehal Mohamed tardive dans la soirée que nous avons sollicité Djamel Menad qui a accepté, malgré la fatigue, de nous dresser un bilan de ce regroupement, le troisième du nom, qui vient de s’achever. Le technicien mouKhaled Khoualdia loudéen a tenu à mettre en garde ses joueurs car le dépaysement sera total avec le retour au pays. Loin des infrastructures des complexes sportifs espagnols, Menad sait qu’il faudra désormais retrouver le chemin des entraînements à Hadjout avec tout ce que cela comporte comme risque. «Je suis amplement satisfait de ce stage qui a été une réussite sur tous les plans. Nous avons eu l’opportunité de jouer deux matches de très haut niveau qui nous ont permis de progresser et de jauger les capacités des uns et des autres. J’ai demandé à mes joueurs, avant la fin de ce stage, de garder les pieds sur terre car nous avons maintenant une rencontre de championnat que nous devons gagner face au Widad de Tlemcen. Ce ne sera pas facile, mais je suis confiant car nous avons un bon groupe qui a très bien bossé durant ces douze jours de regroupement. »

D

neau pour défendre le joueur du Chabab. «Je voulais Aksas car c’est un joueur qui peut apporter un plus à l’équipe. Et je défie quiconque de l’accuser d’être un perturbateur et un indiscipliné. Ceux qui propagent ces accusations ne connaissent pas Aksas. Moi, je suis bien placé pour parler de lui puisque c’est sous mes directives qu’il a été promu en senior, à l’OMR, et je l’ai eu sous ma coupe au CRB. Tout ce qui a été dit sur lui est archi faux. » «Je ne pourrais parler du titre qu’après la 5e journée de la phase retour» Concernant les objectifs du coach mouloudéen, il ne pourra en parler qu’après avoir disputé cinq matches durant cette phase retour. «Je ne pourrais parler du titre qu’après la 5e journée de la phase retour et pas avant. A nous de bien négocier nos matches afin de rester fidèles à nos objectifs. » «Si nous jouons le derby comme face à Arnhem, on prendra l’USMA de vitesse» Le derby face à l’USMA qui s’approche à pas de géant a été aussi évoqué durant la conférence d presse. Menad dans un jeu de mots a voulu lancer un message à l’endroit de Soustara qui doit désormais se méfier des Vert et Rouge. «Je dois me concentrer sur le match face au WAT, ensuite, on verra car on ne doit pas sauter les étapes. Cela dit, si nous jouons le derby comme face à Arnhem, il est certain que nous allons prendre l’USMA de vitesse (sourire). » «C’est bien de jouer Valence, en été, mais pas sur les pelouses algériennes» Et pour conclure ce point de presse qui s’est étalé sur une heure, nous avons fait allusion à cette possibilité de jouer un match gala, en été, face au FC Valence. Menad a été catégorique : il faudra jouer cette rencontre en Espagne car, en Algérie, il n’y a aucun stade qui dispose d’une pelouse capable d’abriter une telle affiche. «C’est sûr que ce sera formidable de jouer contre un club comme Valence, mais il faudra disputer cette rencontre en Espagne car, en Algérie, on ne dispose pas de stade doté d’une pelouse de haute qualité», a conclu Menad sur une phrase que devront méditer les décideurs de notre football. T. Che

Ghazi «Le WAT n’aura aucune
Malgré ses 34 ans qu’il vient de fêter durant ce stage en Espagne, le poids des années ne semble pas avoir d’emprise sur Karim Ghazi qui continue à se produire avec toujours cette même soif de gagner. Le milieu de terrain se méfie beaucoup de cette équipe de Tlemcen qui aura à cœur de faire tombé le mouloudia qui doit absolument descendre de son nuage.
Votre sentiment après avoir achevé ce regroupement en Espagne ? C’est toujours avec un cœur ulcéré qu’on quitte cet endroit. Nous avions tous les moyens à notre disposition pour bien travailler. C’est vraiment le paradis sur terre pour un joueur de haut niveau car nous avons tout à portée de main. Si vous deviez emmener avec vous en Algérie quelque chose de ce pays, ce serait quoi ? Et bien, j’emmènerai avec moi la pelouse sur laquelle on s’est entraînés’ tout au long de ce stage. C’est malheureux de le dire mais c’est le triste constat des choses. Les pelouses espagnoles vont beaucoup nous manquer mais il faudra pourtant faire avec. Je peux vous dire que le dépaysement sera total. Que retenez-vous des deux matches amicaux que vous avez joués durant ce regroupement ? Ce que je retiens, c’est le second match face à Vitesse Arnhem qui restera le match référence pour nous. Il y a très longtemps qu’on n’a pas évolué à un tel niveau de jeu. Et si nous avons progressé dans tous les compartiments, c’est aussi à cause de l’état des pelouses qui sont extraordinaires. C’est un plaisir et un régal de jouer ici. D’ailleurs, on comprend mieux pourquoi la Roja domine le football mondial. Cela a dû vous toucher lorsque le joueur Kakuta vous a encensé suite à votre production de très haute facture ? C’est sûr que cela me touche surtout venant d’un joueur qui évoluait à Chelsea et qui a été champion d’Europe chez les U19 de l’équipe de France. Il faudra que je continue sur cette lancée, car le plus important est de rester régulier en termes de performance. Du haut de vos 34 ans, qu’estce qui vous motive encore à jouer avec cette même hargne alors que vous avez tout ou presque gagné dans votre carrière ? J’aime mon métier et j’aime ce sport. Et tant que j’ai cette envie de bosser et de me donner à fond, je continuerai à sillonner les stades du pays. J’ai aussi envie de gagner d’autres titres avec le Mouloudia. En parlant de titre, pour rester en course, il faudra déjà débuter la phase retour par une victoire face au Widad. Ce sera le match piège par excellence, car nous sommes actuellement sur un nuage après la fin de ce stage en Espagne. Il faut très vite mettre les pieds sur terre et éviter de s’enflammer, car sinon on risque de se faire surprendre par notre adversaire. A ce moment, la chute sera rude et très violente. Face à vous, il y aura une équipe revancharde que vous avez battue sèchement lors du match aller à Tlemcen. C’est sûr que Tlemcen voudra aussi sa revanche après la débâcle du match aller. A nous de faire en sorte que cela ne se produise pas, sinon ce sera la catastrophe. Mais pour vous dire vrai, si nous parvenons à garder le même niveau affiché face au Vitesse Arnhem, le Widad de Tlemcen, et avec tout le respect que je leur dois, n’aura aucune chance face à nous. Il faudra, donc, garder le même état d’esprit et la même concentration, ce qui n’est jamais évident surtout après avoir affronté une grande équipe européenne. Il «Je veux refaire à Tlemcen est, donc, capital, le même coup qu’il y a deux voire même primorsaisons à Bologhine» dial pour nous de De retour au premier plan grâce au forfait de Hachoud et de Besseghier, Zinedine Bensalem retrouvera demain gagner ce premier l’équipe du WAT qui lui rappelle de très bons souvenirs. En match de la phase effet, il y a deux saisons, le Mouloudia jouait sa survie face au retour afin de Widad au stade de Bologhine. Un match entre mal-classés où le bien débuter la vaincu fera un grand pas vers la relégation. Finalement, c’est nouvelle année. Il Bensalem, d’une frappe du pied gauche, qui a libéré le public ne faut pas aussi de Bologhine. «Je suis prêt à répondre présent. Je veux être à la hauteur de la confiance qui a été placée en moi par le oublier que nous coach. Je ne pourrais jamais oublier ce but que j’ai marqué, devons enchaîner il y a de cela deux saisons, contre Tlemcen à Bologhine par un autre match qui nous avait permis de nous éloigner de la zone tout aussi périlleux rouge car le Widad aussi jouait sa survie. Ce serait contre Saoura. fabuleux de refaire le même coup au WAT Entretien réalisé par même si je joue cette fois-ci dans le couloir droit», nous dira en subsTarek-Che

chance contre nous si...»

Un dîner grandiose avec le consul sur le front de mer d’Alicante
A la veille du départ, le consul d’Algérie en Espagne a invité les délégations mouloudéenne et sétifienne pour un dîner dans un lieu chic situé sur le front de mer de la ville d’Alicante. Après avoir effectué quelques achats dans les centres commerciaux de la ville côtière, les joueurs se sont rendus sur le lieu du rendez-vous où les attendait le représentant de la diplomatie algérienne, M. Djamel Lekkam. Journalistes, photographes, joueurs et dirigeants étaient, donc, tous conviés à cette soirée mémorable. Bénéficiant d’une vue panoramique, les camarades de Chaouchi ont pu profiter de ce moment de détente pour décompresser autour d’une table très bien garnie. M. Djamel Lekkam a profité de cette occasion pour souhaiter bonne chance aux deux équipes dans la suite de leurs parcours.

Bensalem

Hadj Ahmed lui a offert le maillot de Babouche et une écharpe
Alors que le dîner touchait à sa fin, le chef de la délégation mouloudéenne, Rafik Hadj Ahmed, a profité de cette opportunité pour honorer le consul d’Algérie en lui offrant un maillot du capitaine d’équipe, Réda Babouche. Le responsable du Mouloudia lui a aussi remis une écharpe et un fanion du club. Un geste qui a beaucoup touché M. Lekkam, lui qui est un fan du Mouloudia même s’il a débuté sa carrière de footballeur au Chabab de Belouizdad.

«C’est important de terminer le stage sans la moindre blessure» Menad a mis, par ailleurs, en exergue le fait que son équipe a bien négocié le stage sans connaître des soucis sur le plan physique : «Je suis soulagé d’avoir terminé le stage sans la moindre blessure hormis celle de Bouzidi qui devrait être sans gravité.” Djamel Menad est un entraîneur qui prend des leçons du passé d’où son envie de garder le même effectif et éviter tous les chamboulements qui risquent de perturber son groupe. «Moi, je vais faire confiance à un groupe qui jouera les matches et dès qu’il y aura un faux pas, j’interviendrais pour effectuer un ou deux changements seulement. Je ne vais pas, sous prétexte que nous allons enchaîner les matches, instaurer le turn-over au risque de me casser la gueule. Je ne vais certainement pas commettre la même erreur que Robert Nouzaret lorsqu’il avait cru que le match face à Annaba, alors drivé par moi-même, était dans la poche. Il avait aligné une équipe B pour bien se préparer pour le match contre la JSK. Résultat des

Nous avons aussi évoqué avec Menad le cas des deux nouvelles recrues mouloudéennes qui ne seront pas selon lui de sitôt compétitifs. «Après le match contre Tlemcen, nous allons avec Dahmane Sayeh faire passer à Hadj Aïssa et à Bouguèche des tests physiques pour évaluer leur état de forme avant de concocter un programme adéquat qu’ils devront suivre à la lettre. Il faudra du temps, donc, avant que les deux éléments ne puissent jouer. » «Je suis plus inquiet pour Hadj Aïssa que pour Bouguèche» Toujours au registre des nouvelles recrues, le champion d’Afrique, en 1990, avec les Verts n’a pas caché son inquiétude concernant l’état de forme actuel de Hadj Aïssa qui n’a plus joué depuis neuf mois, ce qui n’est pas le cas de Bouguèche. «Je ne vous cache pas que je suis plus inquiet pour Hadj Aïssa que pour Bouguèche pour plusieurs raisons. Déjà, cela fait plus de neuf mois qu’il n’a pas joué ; il lui faudra des sacrifices et du temps pour se remettre d’aplomb. Bouguèche, pour sa part, est un joueur qui ne prend pas de poids et cela est très important. En plus de cela, il est compétitif puisqu’il jouait dans le championnat saoudien. » «Je défie quiconque qui accuse Aksas d’être un joueur perturbateur et indiscipliné» Voulant savoir si Menad était toujours intéressé par la venue d’Amine Aksas, puisqu’il avait réclamé le recrutement d’un défenseur axial, l’entraîneur du Mouloudia est monté au cré-

Le chef de la délégation, Rafik Hadj Ahmed, était tout soulagé d’avoir terminé ce stage en Espagne sans le Hier à 10h, les joueurs du Moulou- moindre accro. Le responsable mouloudéen, en étroite collaboration avec dia ont effectué leur dernière séance celui de JOMA, Mourad Touti, a tout de travail au complexe sportif d’Almérina. Tout le monde était présent pour fait pour que le séjour se déroule dans les meilleures conditions. C’est, donc, cette dernière axée sur l’aspect techavec le sentiment du devoir bien acnico-tactique. A l’ordre du jour, la compli que Hadj Ahmed a regagné, hier, préparation du match de demain le pays avec des idées en tête. «Je ne contre le club phare des peux qu’être satisfait de ce stage qui s’est Ziyanides. déroulé dans de très bonnes conditions. Rien n’est venu manquer aux joueurs et aux memLe bres du staff technique qui ont travaillé dans des conditions idéales. Même le petit Yanis est climat était clément avec des jourun polyglotte nées printanières qui ont permis assidu aux joueurs de s’entraîner sans le Le fils du consul, Yanis, qui est, lui, moindre souci. Et que dire des un supporter de l’USMA, débute une cardeux matches amicaux que nous rière très prometteuse au Hercules Alicante. avons joués face à deux grands Maîtrisant le jeu des deux pieds, ce qui est clubs européens ? Pour tout cela, rarissime pour un gamin de 13 ans, le petit ce stage a été une totale réusYanis est aussi studieux dans sa scolarité. site. Et on fera à l’avenir tout Maîtrisant les langues arabe, espagnole et pour effectuer d’autres regroupel’anglais, Yanis est un polyglotte assidu. ments de ce calibre et de cette Qui a dit que la scolarité et le footqualité-là. Je veux profiter de l’occaball ne faisaient pas bon mésion pour remercier notre partenaire nage ? et équipementier JOMA pour son précieux concours», dira le chargé du marketing et du management du Doyen.

Une dernière au complexe d’Almérina

Le satisfecit de Rafik Hadj Ahmed

La prestation de haute facture de Houari Djemili contre Vitesse Arnhem aurait pu semer le doute dans l’esprit de Menad. Or, ce n’est pas du tout le cas pour le technicien mouloudéen qui compte sur l’enfant de Bordj Menaiel pour le match de demain. «Certes, Djemili a réussi un gros match face au

Le MCA a rejoint, hier, Alger avec beaucoup d’objectifs
Au terme d’un stage abouti qui aura duré douze jours, les gars du Mouloudia ont su hausser leur niveau de jeu pour terminer leur regroupement sur une très bonne note avec ce match référence face au Vitesse Arnhem. Hier, c’était l’heure du départ avec la délégation mouloudéenne qui a quitté son lieu d’hébergement à 15h, non sans avoir pris un bon déjeuner dans un hôtel qui sonnait creux après le départ de toutes les équipes de football qui peuplaient Albir Garden. Les hommes de Menad avaient, donc, hâte de retrouver le pays. Après une semaine de soleil, hier c’était le froid glacial et le mauvais temps qui ont sévi dans le sud de l’Espagne. Les parkas et les vestes étaient, donc, sortis pour ce retour au pays qui s’est déroulé dans la bonne humeur. Les camarades de Babouche ont tenu à saluer leurs amis de Sétif avec lesquels ils ont partagé ce séjour en terre ibérique. Prenant place à bord d’un autocar affrété par l’équipementier, les joueurs en ont profité pour apprécier les paysages qu’offre cette ville d’Alicante. Arrivée à l’aérodrome, c’est vers les coups de 18h15 que l’équipe a quitté l’Espagne pour un retour aux sources avec la compagnie nationale. Et c’est une heure plus tard que les Vert et Rouge atterrissaient sur le tarmac de l’aéroport international Houari-Boumediene avec le sentiment du devoir accompli. A présent, c’est avec des objectifs pleins la tête que les hommes de Menad se projettent vers un avenir qu’ils espèrent prolifique. Mais pour cela, il faudra déjà débuter l’année 2013 sur une bonne note avec une victoire contre le Widad de Tlemcen.

tance Bensalem.

Joma Algérie informe son aimable clientèle de la disponibilité de la gamme (2012/2013) de vêtements et de chaussures de sport, une gamme riche et complète spécialement conçue pour le sport de haut niveau avec un excellent rapport Qualité-Prix.

Veuillez contacter notre service commercial
Alger : 0555.626.476 - 0555.626.477 Oran : 0770.766.971 - 0770.766.973 El Eulma : 0770.140.185 - 0770.144.145

Les joueurs surchargés
Profitant pleinement des soldes que proposaient les grandes enseignes dans la ville de Benidorm, les joueurs ont dû s’acheter, la veille du départ, des valises et des cabas afin de pouvoir transporter tous leurs achats. La majorité des joueurs étaient surchargés au moment de quitter leur lieu d’hébergement.

T. Che

14

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup difficile JSMB

Bangoura et Coulibaly pas encore qualifiés

Michel dans l’embarras
J-1 du match face au MCO, les deux nouvelles recrues hivernales de la JSMB, Boubacar Bangoura et l’axial Moussa Coulibaly, ne sont toujours pas qualifiées avec leur nouvelle équipe. Comme pour tout le monde, la seconde période d’enregistrement qui concerne le mercato hivernal est déjà lancée depuis trois semaines et même si la direction de la JSMB a déjà fait tout le nécessaire pour qualifier ces deux joueurs, cette dernière n’a toujours pas pu avoir leurs lettres de sortie, alors que la période d’enregistrement prendra fin en principe

A

aligner d’entrée demain.

fense et en attaque.

La direction attend toujours et espère une réponse favorable du TMS
Au moment où nous mettons la presse, la direction de la JSMB n’a toujours pas reçu une réponse du TMS ((Transfert Maching System) concernant les deux joueurs maliens, Bangoura et Coulibaly, malgré que la direction les a déjà enregistrés depuis le lancement du TMS, le mois dernier. Ainsi, les deux joueurs ne sont toujours pas qualifié car le TMS n’a toujours pas donné une réponse favorable ou pas. La direction de la JSMB attend toujours et espère bien avoir une réponse avant ce matin afin de pouvoir qualifier ces deux joueurs pour participer au match de demain contre le MCO. Dans le cas contraire, le coach Michel devra composer sans ces deux éléments et sera contraint de trouver d’autres solutions en dé-

Michel : «S’ils ne jouent pas demain, c’est comme si on avait rien fait cet hiver»
Depuis le début de la préparation pour la suite du parcours et la rencontre de demain face au MCO, le coach Michel a décidé de mettre dans le bain ses deux nouvelles recrues pour qu’ils puissent s’adapter et avoir un peu plus de cohésion avec les autres éléments. Toutefois, tout cela pourrait être sans intérêt du fait que ces derniers n’ont pas encore reçu leurs lettres de libération et ne seront pas, ainsi, concernés par ce premier match face au MCO. «Pour le moment, je ne sais pas quoi faire. Je peux vous dire qu’on a effectué un stage à l’étranger afin de les préparer aussi pour la suite du parcours. J’espère bien qu’on aura une réponse favorable avant le premier match face au MCO, sinon c’est comme si on n’avait rien fait cet hiver. Cela dit, on a libéré plusieurs joueurs, donc, on doit quand même avoir d’autres pièces de rechange pour cette phase retour.» S. A.

après-demain. Cela dit, les deux joueurs risquent de ne pas participer au match de demain contre le MCO à domicile. Ainsi, le coach Michel s’est retrouvé dans une situation très embarrassante du fait qu’il compte déjà les

Après venus au re le sur place cont éjaouis sont re hivernal, les B tout dernier match amical béjaouis étaient à s avoir livré un cette période, les joueur ur les toutes derLe jeune attaquant béjaoui, Kamel Zeghli, qui reste l’une des MCEE. Après hier, au stade de l’UMA po éparation d’une satisfactions de son équipe lors du dernier stage effectué à Hammam pied d’œuvre, hes. Ce dernier cycle de prnique d’appronières retouc a permettre au staff tech Bourguiba, est optimiste quant à l’avenir de son équipe. Le joueur e idée bien semaine devr ramme et d’avoir aussi unLe coach affirme que l’équipe a effectué une bonne préparation et qu’elle sera ndir son prog emble de ses éléments. amifo ns prête pour le match face au MCO. Il avoue qu’il fera de son mieux pour précise sur l’e a organisé deux rencontres au non seulement s’imposer dans l’échiquier des Vert et Rouge, mais béjaoui, qui jà son onze de départ face aussi contribuer à la réussite de son équipe qui veut rééditer le MCO. cales, tient dé
Avec un peu de recul, quel commentaire faites-vous sur le stage de Hammam Bourguiba ? Sincèrement, on a de Hammam e avoir une Après le stage bien travaillé durant Rouge sembl e le onze s Vert et tout notre séjour en l’entraîneur de sur son effectif ainsi qu au Buteur, Tunisie. Avec le préès précise idée tr claration faite t su com- parateur et le staff e récente dé type. Lors d’un savoir que des joueurs on ’autres technique, on a fait s qu a fait Michel nous s chances et s’imposer, alor u- une bonne prépaisir leur e de ne pas fig ment sa nt mêm ration physique. ontré et risque moment, Michel n’a De son côté, l’enn’ont rien dém Certes, pour le elques traîneur Michel n’a . rer sur sa liste uer la liste de son onze qu afin rien laissé au havoulu divulg t du championnat et ce, pas débu e sard. De manière jours avant le toujours la sérénité et d’êtr générale, on a réussi conserver la phase de de emier match notre préparation, prêts dès le pr le MCO à domicile. surtout que sur le plan tour contre re de la récupération, on ne manquait de rien. e Vous, L’équip du personnellement, alignée lors ce au avez-vous supporté fa tch toute cette grande second ma sentie charge ? E pres MCE C’est vrai, on a ce au MCO s ont déjà comfa subi une grande es sérieuse coach, les chos , car c’est à Béjaïa que Mi- n charge au déPour le gagera so hier matin mencé depuis s dernières retouches et dé O, surtout part, mais n’ouce au MC portera le bliez pas qu’on ain fa chel ap débutera dem ation des deux a préparé la onze type qui e qui plane sur la particip des moindres n ud suite du paravec l’incertit plus d’une doublure et no certainement cours durant Maliens. Avec rents postes, Michel aura veut pas ence stage. C’était, dans les diffé oix. Même si le coach ne i formeront ch s qu s joueur bien sûr, fatigant, l’ambras du iquer la liste dee à croire qu’il fera mais on n’avait pas core commun type, tout port mila première l’équipe le choix. Il fallait faire ux qui ont joué confiance à ce du dernier match contre le des sacrifices et on les a lors près. temps faits. Pour revenir à votre deux joueurs S. A. MCEE, à un ou question, j’ai supporté cette charge sans aucun problème. En plus, il fallait profiter de cette période pour être au top à la reprise. Vous avez joué deux matchs amicaux sur place que vous avez perdus aussi. Quelle analyse en faites-vous ?

t son Michel tien MCO e ssés ce tu uen s pour er, age onzurs pafaen terresanisipaysneavant-hile staprès 8 jo

Alors plane que le doute la toujours sur goura de Ban participation ulibaly et de Co

Zeghli
parcours de la saison dernière.

Megatli d’attaque
Le jeune arrière droit de la JSMB qui a réintégré le groupe, vendredi dernier, après sa blessure au genou, se sent très bien à présent. Il a participé à l’entraînement d’hier sans sentir la moindre douleur. En tous les cas, le coach Michel nous a fait savoir que qu’il compte déjà sur lui face au MCO du fait que ce dernier pourrait bien jouer ce match aussi. Reste à savoir maintenant s’il pourrait aller au terme de la rencontre ou pas. Megatli souffre d’une blessure compliquée au genou et les douleurs peuvent revenir à n’importe quel moment.

«Je veux gagner la confiance du coach»

Il idée a déjà une emble l’ens précise sur ueurs es jo de s Bourguiba,

Je pense qu’en dépit des résultats techniques, notre équipe a fourni de belles prestations. Notre objectif, était de parfaire tous les aspects avant l’entame de la compétition. En plus, l’objectif du staff technique était également de tester tous ses joueurs afin d’avoir une idée précise sur chacun de nous. C’est pour vous dire que les résultats techniques des rencontres qu’on a jouées ne sont pas plus importants que de fournir une belle prestation. Donc, la JSMB peut-elle espérer réaliser un meilleur parcours que celui de la phase aller ? Oui, pourquoi pas. Mais le plus important sera de prouver notre valeur sur le terrain et démontrer réellement que la JSMB, cette saison, peut rivaliser avec les ténors du championnat. Cela ne va pas être facile, mais on fera tout pour réaliser une excellente saison. Certes, le groupe a été remanié mais nous devons nous montrer encore plus forts pour réaliser une belle saison. Pour un premier stage avec l’équipe première, vous avez été l’une des satisfactions du groupe. Un commentaire ? Tant mieux pour moi. Il faut maintenant que je continue à travailler avec la même volonté afin d’être à la hauteur de la confiance placée en moi, mais surtout de faire mieux à l’avenir. Je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin. Je vais travailler encore afin d’atteindre un niveau supérieur. Je ne vais pas brûler les étapes, certes, mais je ne dois pas aussi dormir sur mes deux oreilles aussi. S. A.

Bendris Zakaria aurait tout conclu avec la direction
A quelques heures seulement de la clôture de la période d’enregistrement hivernale, la direction de la JSMB, qui a déjà recruté trois joueurs, dont un Espoir, a pris attache avec le milieu offensif du CR Témouchent, Zakaria Bendris, qui a entamé les négociations avec les dirigeants de la JSMB avant-hier. D’après nos informations, le joueur aurait déjà tout conclu avec le responsables de la JSMB qui ont aussi convaincu la direction de Témouchent de leur céder l’un de leurs meilleurs joueurs lors de la phase aller.

Il devait signer hier soir
Même si pour le moment, rien n’est encore confirmé, le jeune milieu du CRT (25 ans) a été aperçu hier à Béjaïa, en compagnie de son agent. D’après nos informations, les deux hommes sont venus spécialement pour poursuivre les négociations sur place, après avoir trouvé un accord. D’après notre source, la signature du contrat était prévue hier soir. S. A.

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup d’œil ESS

15

PAGE PARRAINEE PAR

JSMB
Deletang aura une autre mission
Comme annoncé par nos soins, le coach français des 21, Eric Deletang, ne fait plus l’unanimité au sein de l’entourage béjaoui, notamment après l’élimination en Coupe d’Algérie de la cétégorie Espoirs de la JSMB, vendredi dernier, face à la modeste équipe du MCEE. Ce dernier échec n’a pas été du goût du président qui a décidé de mettre fin à ses services en tant qu’entraîneur des Espoirs. Deletang ne quittera pas la JSMB pour autant, du moment que son contrat court jusqu’à la fin de cette saison. Ainsi, la direction lui confiera une autre mission afin de ne pas lui payer les indemnités de la résiliation de son contrat. Désormais, il s’occupera de la formation des jeunes.

Les choses (vraiment) sérieuses commencent ce mardi !

De nos envoyés spéciaux en Espagne

Samir Bechir

Khaled Khoualdia

Abid-Charef pour diriger JSMB-MCO
La commission fédérale a communiqué, hier, les noms des arbitres devant diriger les rencontres du championnat professionnel de Ligue 1 et U21 programmées pour demain. Pour ce qui concerne la rencontre de la JSMB face au MCO, qui se déroulera demain à 18h, à huis clos, au stade de l’Unité-Maghrébine, ce sera l’arbitre M. Abid Charef qui sera assisté par les deux juges de touche, Boulefefel et Tamen. A signaler que c’est ce même arbitre qui a dirigé le dernier match de la JSMB contre le MCO la sinon écoulée à Béjaïa. Une rencontre qui s’est soldée sur une large victoire pour les visiteurs (0-3).

l est certain que Velud, l’entraîneur de l’ESS, va adopter un système de jeu qui permettra à ses joueurs d’être conquérants et surtout efficaces devant le but, ce mardi, face à la formation eulmie. Il aura pour cela à sacrifier un défenseur en le remplaçant par un élément à vocation offensive. Il serait, en effet, suicidaire d’aller aborder cette rencontre la fleur au fusil. Le onze sétifien, qui se présentera à l’appel de l’arbitre, ce mardi, pour le match contre la formation

I

du MCEE, est normalement connu. Khedhaïria, qui affiche ces derniers temps la grande forme, sera dans la cage. Benameur, l’entraîneur des gardiens, nous a dit que son poulain était fin prêt et qu’il n’y a aucune raison pour qu’il ne fasse pas du bon boulot. Le portier émigré de l’Entente pourra compter sur une défense, pour le moins renforcée. Il y a fort à parier que le coach sétifien va adopter un système de jeu où la prudence sera de mise. Velud alignera une paire axiale qui

sera composée de Belkaïd et Benabderahmane. Cette dernière a montré sa solidité lors des derniers matchs d’application. Hammar : «Que le fair-play soit total !» Nous avons eu un entretien avec le président de l’ESS, à trois jours du match que doit livrer son équipe face à El Eulma. Le boss sétifien nous dira : «Même si l’enjeu est de taille, cet ESS-MCEE reste un match entre deux grands clubs amis de longue date. A ce titre, il doit se dé-

rouler dans un fair-play total. Je suis certain que le meilleur accueil sera réservé à nos amis d’El Eulma par nos supporters. D’un autre côté, les amoureux de la balle ronde seront gratifiés, c’est certain, d’une belle partie de football.» Le boss de l’ESS n’a pas tout à fait tort. Ce choc entre Sétifiens et Eulmis s’annonce palpitant, mais qui aura le dernier mot ? Réponse, ce mardi, vers les coups de vingt heures. Et que le spectacle soit ! S. B.

La dernière séance d’entraînement aujourd’hui
Les Sétifiens s’entraîneront en Espagne, ce matin, pour la toute dernière fois avant leur retour en Algérie. La délégation sétifienne doit quitter l’hôtel Albir Garden de Benidorm en fin d’après-midi. Le départ pour Alger prévu à 18 heures Le vol Alicante-Alger à bord duquel la délégation sétifienne doit s’embarquer décollera à 18 heures. 50 minutes plus tard, l’aéronef atterrira sur le tarmac de l’aéroport Houari-Boumediène. Tout de suite après avoir récupéré leurs bagages, les membres de la délégation de l’ESS prendront la route vers Sétif. La nuit à l’hôtel Hidhab Aussitôt arrivés à Sétif, les joueurs prendront leurs quartiers à l’hôtel Hidhab. Ils passeront la nuit et cela pour leur mise au vert avant le match d’El Eulma qui doit se jouer le lendemain. Il est prévu qu’ils prendront leur dîner dans un des restaurants de l’aéroport Houari Boumediene. Maameri non concerné par le match de ce mardi. Même s’il s’entraîne depuis avant-hier, Maameri ne sera pas convoqué par Velud pour prendre part au match contre le MCEE. «C’est tout à fait logique dans la mesure où je viens juste de reprendre les entraînements et que je n’ai effectué aucune séance avec mes coéquipiers» nous dira l’enfant de Boufarik. Les joueurs du MCA et de l’ESS à la table du consul Le consul général d’Algérie à Alicante a choisi un restaurant de la ville tenu par deux Algériens pour y convier les membres des délégations du MCA et de l’ESS. Un dîner a été offert aux joueurs et aux accompagnateurs des deux clubs algériens. Des cadeaux ont été remis par Boulahdjillet et Zoghlache au consul et au personnel en place. S. B.

Un seul absent, Aoudia
Hubert Velud n’aura que l’embarras du choix pour composer la liste des dix-huit joueurs qui auront à donner la réplique à El Eulma, ce mardi. Il ne pourra cependant pas compter sur les services d’Aoudia qui se trouve en Afrique du Sud pour y jouer la CAN. Le prix de la location du stade du 8-Mai sera fixé aujourd’hui C’est aujourd’hui que les directions de l’ESS et du complexe du 8Mai se réuniront. Il y a un seul point à l’ordre du jour, le montant de la lo«Être au top le jour de la reprise, ni avant ni après» «Nous ferons le maximum pour réaliser un bon début de phase retour. Nous prendrons les matchs comme ils viennent et, pour le moment, notre seule préoccupation est de nous préparer comme il se doit. Sur le plan physique, les joueurs ne sont pas loin du top. Nous avons réussi à remettre à niveau ceux qui étaient légèrement en retard. Il y a comme un petit blocage psychologique qui, une fois surmonté, permettra à l’équipe de d’avoir un bien meilleur rendement. Le tout est d’être au top au coup d’envoi du match de reprise, ni avant ni après.». S. B. cation du stade pour le compte de la phase retour de la saison 2012-2013. Le prix du billet ne sera pas revu à la hausse. Selon des proches de la direction de l’ESS, cette dernière ne penserait pas à augmenter le prix du billet d’accès au stade du 8-Mai. C’est ainsi que l’accès aux tribunes couvertes coûterait 300 dinars. Il faut par ailleurs s’acquitter de 200 dinars pour accéder aux gradins. Quand Velud met les bouchées doubles ! Hubert Velud a concocté à ses poulains un programme des plus copieux et, avec l’aide de ses adjoints, il veille aux moindres détails et surtout à ce que ses joueurs restent concentrés sur leur travail. Si, la semaine passée, le coach sétifien a axé son travail plutôt sur le plan physique, le travail foncier, nous a-t-il confié, a permis une rapide remise à niveau pour bon nombre de joueurs. Lors des trois derniers jours, c’était surtout des séances technico-tactiques. S. B.

Reprise au stade de l’UMA hier et ultime séance ce matin
Sitôt arrivés à Béjaïa, hier dans la matinée, en provenance d’Alger ouù ils ont passé la nuit, les joueurs de la JSMB ont repris le travail dans la matinée à 10h au stade de l’UMA. La formation béjaouie devra aussi effectuer une toute dernière séance du travail ce matin avant le match de demain. Ce sera, donc, comme d’habitude une séance consacrée dans sa majorité au volet technico-tactique. Il faut dire aussi que le coach ne va pas vraiment programmer grandchose afin d’éviter la fatigue à ses poulains à quelques encablures seulement du match face aux Hamraoua.

Zafour ne s’est pas entraîné
Le capitaine de la JSMB, Brahim Zafour, qui souffre d’une légère blessure aux adducteurs ne s’est pas entraîné, hier, dans la matinée. Comme tout le monde le sait, ce joueur n’est pas concerné par le match de demain face au MCO, suite à sa suspension face à l’ASO, et c’est pour cette raison que le staff médical a décidé de le ménager. Ce dernier sera, toutefois, présent le samedi prochain face à l’USMBA.

Madoui, au four et au moulin L’adjoint de Velud, Kheireddine Madoui, est très précieux au sein du staff sétifien. Incontestablement, il est l’un de nos rares techniciens à user de ce qui se fait de mieux pour assurer une préparation des plus pointues sur les plans physique, technique et psychologique. Cela est visible à chaque sortie des Sétifiens. Ces derniers terminent à chaque fois très fort leurs matchs et, si les résultats ne sont pas toujours ceux escomptés, c’est plutôt au niveau du mental qu’il faut en chercher les causes nous dira Madoui, à quelques jours du derby contre le MCEE. S. B.

Quelle équipe pour sortir indemne du guêpier eulmi ? Pour l’équipe de Sétif, ce match face à El Eulma se gagnera… ou se perdra, d’abord au niveau de la zone intermédiaire. L’équipe qui sera présente dans les duels dans cette zone sensible du jeu aura fait un grand pas vers la victoire. On compte sur “Gatuso” Côté sétifien, Delhoum aura à harceler les dépositaires du jeu eulmi. Il sera aidé dans cette tâche par Karaoui, celui que les supporters appellent Gatuso. Ce dernier, en plus d’avoir le look du célèbre milieu défensif italien, joue dans le même registre. Tout cela permettra à Djahnit, le meneur de jeu, d’avoir une certaine liberté de mouvement. Madouni et Gourmi en pointe Les deux joueurs qui seront les fers de lance de la formation sétifienne ce samedi face au MCEE seront Madouni et Gourmi. Ces deux éléments auront à faire parler la poudre. Sétif, c’est certain, assurera ses arrières pour faire face à toutes les velléités de l’équipe d’El Eulma et pour éviter tout scénario catastrophe. D’abord ne pas prendre de buts sera la motivation première des joueurs de la ville d’Aïn Fouara et, à partir de là, toutes les ambitions sont permises. S. B.

Absence énigmatique de Dembri
En plus de Zafour qui ne s’est pas entraîné hier, cette même séance a vu l’absence de l’attaquant Hamza Dembri qui n’a pas effectué le stage de Hammam Bourguiba avec le groupe et était lui aussi absent hier. Une absence qui suscite beaucoup d’interrogations au sein de l’entourage de la JSMB. La direction nous a confirmé que le joueur est toujours à la JSMB alors que d’après certaines indiscrétions, ce joueur est déjà libéré cet hiver. S. A.

Tenue correcte exigée !
Boulahdjillet a l’œil partout et surtout il refuse toute concession en ce qui concerne la discipline et le comportement de ses joueurs au cours du stage. Samedi passé, à l’heure du dîner avec le consul, un rapide coup d’œil lui a permis de constater que deux de ses joueurs portaient des tenues dépareillées, alors qu’il était convenu que tout le monde porte ce jour-là une tenue aux couleurs du club. Les contrevenants furent priés de rejoindre manu militari leurs chambres pour changer de tenue. S. B.

Joma Algérie informe son aimable clientèle de la disponibilité de la gamme (2012/2013) de vêtements et de chaussures de sport, une gamme riche et complète spécialement conçue pour le sport de haut niveau avec un excellent rapport Qualité-Prix.

Veuillez contacter notre service commercial
Alger : 0555.626.476 - 0555.626.477 Oran : 0770.766.971 - 0770.766.973 El Eulma : 0770.140.185 - 0770.144.145

16

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup d’œil Ligue 1

CSC
Lemerre prié de se prononcer
Une source proche du club constantinois affirme que le dirigeant Boulhabib aurait demandé à l’entraîneur en chef de se prononcer sur les deux étrangers ayant pris part au dernier match amical face à La Marsa. Il s’agit du Tunisien Hadj Saïd et de l’Ivoirien Ouatara. Pour ce dernier son, club tunisien de Monastir aurait exigé pas moins de 60 000 dollars pour sa libération au profit du CS Constantine. L’adjoint Djeddi serait chargé d’élaborer un rapport détaillé sur les deux éléments qu’il a eus à voir jouer.

CSC-USM Alger va-t-il avoir lieu ?
Les milliers de Sanafir se posent avec acuité la question de savoir si ce match de reprise devant l’USM Alger va être confirmé en sa date. Et pour cause, l’installation du cirque aux environs du stade Chahid Hamlaoui. Pour rappel, ce cirque a pris position sur le parking du stade. Devant un tel impondérable, que vont faire les organisateurs pour canaliser autant de monde et, surtout, permettre aux spectateurs de rallier le stade. Ce sera le service de sécurité qui aura le dernier mot, au sujet du maintien ou non de cette confrontation qui devrait attirer des milliers de sportifs. Préoccupant, pour tout un chacun avec les contraintes pouvant découler de ce double spectacle sur la même infrastructure sportive.

Lemerre pense à pallier à l’absence de Boulemdaïs
Devant la douleur qui persiste chez l’attaquant Boulemdaïs, l’entraîneur Lemerre est en train de penser au palliatif. Il a d’ores et déjà entamé sa préparation psychologique à l’adresse de ses deux nouveaux attaquants Tiaiba et Hadiouche. En prévision de la pression qui attend les deux joueurs dans l’enceinte du stade Hamlaoui, le staff technique tente de trouver les moyens adéquats pour mettre sur pied l’un ou l’autre des joueurs. Boulemdaïs, lui, devrait patienter encore et voir avec le staff médical seul habilité à se prononcer sur son éventuelle participation à ce match difficile.

Fabre arrive et entame
nnoncé depuis une vingtaine de jours pour venir à Constantine et entamer les négociations avec le dirigeant Boulhabib, chargé des recrutements, le gardien de buts de Clermont Foot Fabre est arrivé. Attendu par ce même dirigeant, les deux hommes n’ont pas perdu de temps pour regagner en urgence l’hôtel Novotel où le joueur doit séjourner. Au vu du temps restant, l’on croit savoir que les deux

Benhadj et Gil en dehors des comptes
Les mesures prises par le staff médical depuis longtemps déjà, en vue de remettre sur pied les deux milieux du terrain que sont Benhadj et Gil N’gomo, se sont avérées vaines. Une source proche du club de la ville des Ponts confirme que ce duo devrait faire l’impasse sur le match de Soustara. Ce qui serait en droit de voir Lemerre faire confiance à Allag, Ferhat et autre Naït Yahia pour compenser ces deux absences de taille.

Reporter le match serait une opportunité
Pour beaucoup de Sanafir, un éventuel report de la rencontre devant Soustara serait bon à prendre. Et pour cause, les multiples indisponibilités enregistrées à l’heure actuelle. Celles de l’attaquant Boulemdaïs, Benhadj et Gil N’gomo en sont les plus notables. Pour l’heure, c’est l’attente vis-à-vis de la décision de la commission des compétitions de la Ligue nationale.

A

les négociations
hommes ont dû certainement passer aux choses sérieuses avec pour objectif du dirigeant clubiste de trouver les arguments nécessaires pour convaincre cet élément. Avec seulement un seul gardien de buts, en l’occurrence Natèche dans les bois, le club se trouve dans l’obligation d’enrôler Fabre et d’être ainsi à l’abri de toute mauvaise surprise. Fabre, dès son arrivée, a vite fait d’annoncer que tout devrait dépendre des propositions du club et que

sa libération ne serait pas un problème pour lui. On attend pour l’heure les déclarations du club constantinois, à ce sujet. A une journée de la clôture des recrutements, tout porterait à croire que Boulhabib est en droit de faire certaines concessions pour être tranquille à propos de ce poste de gardien de buts assez stratégique. Tahar Aggoune

ASO
Hadjadj libéré pour le CRB
Fodil Hadjadj a vu le bout du tunnel hier avec l’ASO puisque Medouar s’est mis d’accord avec les dirigeants du CRB pour leur remettre sa lettre de libération. Le joueur, qui n’a joué aucun match avec l’ASO, devra rallier aujourd’hui sa nouvelle équipe pour être présenté à ses camarades. Medouar n’a pas voulu le bloquer et a préféré le céder pour le bien de l’équipe et du joueur

Haddouche : «Prêt Nour Eddine Debka sauvé pour un bon début»
Il a failli perdre la vie
Comment se déroulent les derniers préparatifs pour le match de l’USMBA ? Tout va bien. On se trouve en pleine forme après le stage e Franco-Algérien de s’effondrer sur la pes’en être remis. Un accid’Alger qui nous a permis de Nour Eddine louse, déclenchant un dent jamais arrivé à retrouver tous nos moyens Debka a failli pervive frayeur parmi les l’équipe et qui a failli physiques. Maintenant, le plus dre la vie lors de ses prejoueurs. Le joueur avait tourner au drame pour grand travail est purement miers pas avec l’ASO. avalé sa langue, chose le joueur et l’équipe. La Venu samedi à la reprise qui lui a coupé la respiséance a été interrompue tactique car le staff technique essaye de trouver la meilleure afin de faire des essais ration. Heureusement à cause de cet incident formule pour le prochain avec le groupe à la depour lui le staff médical surtout que les joueurs match. mande de l’ASO, le était en place avec les ont eu peur pour lui. On joueur a parlé avec Benjoueurs, et a vite fait de ignore si la direction de Pensez-vous que vous aurez zekri un instant avant de sauver la vie du joueur l’équipe lui permettra la chance de jouer ? commencer par un jogen faisant ressortir sa d’effectuer d’autres essais Personne n’est sûr de jouer ging et quelques exerlangue avant de le hier soir avant de partir ce match car il y a une grande cices. Au moment où ses conduire à l’hôpital de aujourd’hui ou elle se concurrence entre les joueurs camarades travaillaient, Ouled Mohamed en urcontentera de son effecet le dernier mot reviendra à le joueur s’est arrêté au gence. Le joueur est sorti tif. l’entraîneur qui a maintenant milieu du terrain avant hier matin et semblait A. F. une idée précise sur la forme de chacun. J’espère que j’aurais Il rencontrera Medouar aujourd’hui la chance d’y participer et d’aiNessakh très proche de Sétif der mon équipe à réaliser une Chems Eddine Nessakh, qui n’a pas voulu réinbonne performance. Belgorfi tégrer l’équipe, devrait rencontrer aujourd’hui Benzekri veut miser sur les devait signer le président Medouar pour le convaincre de jeunes lors de la deuxième hier lui remettre ses papiers pour signer à Sétif. étape de cet exercice, Le joueur du CABBA, Belgorfi, qui a Medouar lui a demandé hier de ramener pensez-vous qu’ils tranché entre Chlef et l’USMBA, était atles dirigeants de cette équipe pour négo- tendu hier pour signer son contrat avec pourront assurer ? cier directement. N’étant pas enthousiaste Les jeunes de l’équipe ont l’équipe et commencer les entraîneà l’idée de céder son joueur, ce dernier toujours démontré qu’ils ments. Il a donné son accord final devra le convaincre de le lâcher s’il ne veut pour jouer pour l’équipe et son sont prêts et capables de doncontrat devrait être de 36 pas passer une moitié de saison blanche avec ner un plus à l’équipe. Leur mois. faire porter une telle responsal’équipe bilité les incitera à donner le

par le staff médical L

Ghalem restera à l’ASO
Le keeper de l’ASO, Mohamed Ghalem, sera présent avec l’équipe demain à Bel Abbès. Des rumeurs ont annoncé son départ lors de ce mercato, et Ghalem, qui a effectué avec l’équipe le stage d’Alger, mise sur cette rencontre afin de revenir avec un bon résultat.

Yakouba et Talbi hier à l’essai
La dernière séance d’entraînement hier était une occasion pour le staff technique de voir les qualités de deux joueurs venus effectuer des essais avec l’équipe. Il s’agit du Franco-Algérien, Talbi Samir, et du Gabonais, Yakouba, qui sont venus hier afin de convaincre Benzekri qui devra programmer un match d’application entre les joueurs afin de voir les deux joueurs qu’il devra évaluer rapidement car il n’y a plus de temps à perdre, le mercato s’achevant demain.

meilleur d’eux-mêmes afin de bénéficier de la confiance de l’entraîneur comme ils l’ont fait lors des derniers matches de la phase aller et en Coupe d’Algérie. Comment voyez-vous ce match de l’USMBA ? Très important pour nous car il faut commencer la phase retour par une bonne note qui nous assurera au moins notre écart avec les derniers. Ce sera un match à six points et nous devrons bien le négocier. Il s’agit d’un derby et de telles rencontres sont toujours spectaculaires et ouvertes à tous les pronostics. Quelle sera la meilleure façon de réaliser un bon résultat ? Avoir confiance en nos capacités et oser car on a les moyens de les surprendre chez eux mais avant tout, il faut être solides derrière pour ne pas prendre de but. Ils ont un grand stade en pelouse naturelle et ça demande beaucoup d’engagement physique, surtout que ce genre de terrain est lourd en cette saison d’hiver. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

16

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup d’œil Ligue 1

CSC
Lemerre prié de se prononcer
Une source proche du club constantinois affirme que le dirigeant Boulhabib aurait demandé à l’entraîneur en chef de se prononcer sur les deux étrangers ayant pris part au dernier match amical face à La Marsa. Il s’agit du Tunisien Hadj Saïd et de l’Ivoirien Ouatara. Pour ce dernier son, club tunisien de Monastir aurait exigé pas moins de 60 000 dollars pour sa libération au profit du CS Constantine. L’adjoint Djeddi serait chargé d’élaborer un rapport détaillé sur les deux éléments qu’il a eus à voir jouer.

CAB
Nezar pose ses conditions à Bitam A une encablure de la clôture du marché du transfert hivernal, le cas d’Abderrezak Bitam reste toujours posé. Le président du CAB ne veut pas se taire et laisser faire, surtout quand il s’agit d’un joueur qui n’a joué en tout et pour tout qu’un seul match. Et quel match ? Il vaut mieux ne pas revenir sur cette défaite contre l’ESS. On a appris que Farid Nezar aurait souhaité rencontrer son joueur ou à la limite son représentant. Pour l’heure, Bitam n’est pas en mesure de discuter ou de négocier quoi que ce soit, nous a confié l’entourage du défenseur. Après son opération, le médecin aurait donné 45 jours de repos au joueur Bitam a subi une opération chirurgicale et a bénéficié de 45 jours de repos. Il ne va pas jouer les prochains matchs en championnat. Ce dernier sera absent une bonne partie du début de la phase retour. Nezar a dû faire ses calculs. Pour cette raison, le président du CAB a proposé trois choix au joueur et son représentant. Nezar a demandé à ce que le joueur accepte de venir négocier le rachat de son contrat, et c’est la première proposition. La seconde, le président du CAB a laissé entendre au joueur de choisir une équipe et d’accepter d’être transféré dans un autre club. Et la dernière, c’est de pousser le joueur à revoir son salaire à la baisse. Pour rappel, Bitam a signé un contrat de deux ans pour un salaire d’un million de dinars par mois. L’ex-défenseur du MSPB et de la JSK a, par ailleurs, touché une avance de 5 millions de dinars. Les spéculations vont bon train. Qu’envisage le CAB ? Pour Zou qui défend les intérêts du joueur : «Le président m’a dit que le CAB n’a rien entrepris à l’encontre de Bitam. Et on va attendre que le joueur se rétablisse et qu’il soit en mesure de négocier, pour aller discuter avec Nezar. » Le président aurait récupéré 2 milliards de centimes après le départ de 4 joueurs Quatre joueurs ne font plus partie de l’effectif du Chabab. Deux se sont retrouvés à la JSK, (Boulaïncer et Bouchouk), un autre au CABBA (Loulou Bitam) et, enfin, Naâmoune avait le choix entre l’USMBA et le NAHD. Ces quatre départs auraient rapporté près de deux milliards de centimes au CAB. Ainsi, si le CAB ne réussit pas à redresser la barre en cette deuxième partie du championnat, la direction accompagnera le club jusqu’à la fin de la saison à moindre frais. Mais, on n’en est pas encore là. Ce qui est palpable, c’est que rarement ces dernières années, le CAB a agi de telle manière. Tous les joueurs ont accepté une réduction de salaire et Fergani le sait Si Fergani a souhaité rencontrer les joueurs les uns après les autres et les écouter en tête-à-tête, c’est pour être sûr de connaître tous les recoins du bateau dans lequel il s’est embarqué, et le coach en sera le commandant. Le staff technique doit savoir quels sont les problèmes des joueurs, et qui a été payé et qui ne l’a pas été. Peut-on demander des comptes à un joueur, si on ne l’écoute pas et si on ne cerne pas les moindres de ses soucis ? Les joueurs auraient accepté une réduction de salaire sur demande de la direction du club. Cheriat a convaincu Sahraoui Il aurait pu être le titulaire au poste lors de la phase aller, mais Sahraoui a passé une phase aller des plus mauvaises de sa carrière. Fouad Cheriet, qui a été appelé par Nezar pour étoffer le staff technique, s’est empressé de prendre attache avec Sahraoui. Le coach des gardiens du CAB connaît Sahraoui et il sait qu’il peut faire l’affaire au cours de la phase retour. Cheriet a réussi à convaincre l’ex-portier du MSPB et du MCEE, de revenir et tout serait entré dans l’ordre. Avec l’arrivée de Cheriet, il ne faut pas s’étonner de revoir Sahraoui dans les buts du CAB. Les Rouge et Bleu n’ont que trop souffert de ne pas voir un seul gardien de but durant la phase aller. L’inconséquence de certains coachs, qui se sont succédé à la barre technique, a fait que par moment on avait observé trois gardiens en quatre matchs. Du jamais vu. Aucun gardien ne sera libéré Nezar ne libérera aucun gardien. C’est ce que nous a appris une voix autorisée au club. Aïssani, Methazem, Babouche et Sahraoui termineront la saison sous le maillot du CAB.

Lemerre pense à pallier à l’absence de Boulemdaïs
Devant la douleur qui persiste chez l’attaquant Boulemdaïs, l’entraîneur Lemerre est en train de penser au palliatif. Il a d’ores et déjà entamé sa préparation psychologique à l’adresse de ses deux nouveaux attaquants Tiaiba et Hadiouche. En prévision de la pression qui attend les deux joueurs dans l’enceinte du stade Hamlaoui, le staff technique tente de trouver les moyens adéquats pour mettre sur pied l’un ou l’autre des joueurs. Boulemdaïs, lui, devrait patienter encore et voir avec le staff médical seul habilité à se prononcer sur son éventuelle participation à ce match difficile.

Fabre arrive et entame Fabre arrive et entame les négociations les négociations
nnoncé depuis une vingtaine de jours pour venir à Constantine et entamer les négociations avec le dirigeant Boulhabib, chargé des recrutements, le gardien de buts de Clermont Foot Fabre est arrivé. Attendu par ce même dirigeant, les deux hommes n’ont pas perdu de temps pour regagner en urgence l’hôtel Novotel où le joueur doit séjourner. Au vu du temps restant, l’on croit savoir

A

Reporter le match serait une opportunité
Pour beaucoup de Sanafir, un éventuel report de la rencontre devant Soustara serait bon à prendre. Et pour cause, les multiples indisponibilités enregistrées à l’heure actuelle. Celles de l’attaquant Boulemdaïs, Benhadj et Gil N’gomo en sont les plus notables. Pour l’heure, c’est l’attente vis-à-vis de la décision de la commission des compétitions de la Ligue nationale.

que les deux hommes ont dû certainement passer aux choses sérieuses avec pour objectif du dirigeant clubiste de trouver les arguments nécessaires pour convaincre cet élément. Avec seulement un seul gardien de buts, en l’occurrence Natèche dans les bois, le club se trouve dans l’obligation d’enrôler Fabre et d’être ainsi à l’abri de toute mauvaise surprise. Fabre, dès son arrivée, a vite fait d’annoncer que tout devrait dépendre des propo-

sitions du club et que sa libération ne serait pas un problème pour lui. On attend pour l’heure les déclarations du club constantinois, à ce sujet. A une journée de la clôture des recrutements, tout porterait à croire que Boulhabib est en droit de faire certaines concessions pour être tranquille à propos de ce poste de gardien de buts assez stratégique. Tahar Aggoune

CSC-USM Alger va-t-il avoir lieu ?
Les milliers de Sanafir se posent avec acuité la question de savoir si ce match de reprise devant l’USM Alger va être confirmé en sa date. Et pour cause, l’installation du cirque aux environs du stade Chahid Hamlaoui. Pour rappel, ce cirque a pris position sur le parking du stade. Devant un tel impondérable, que vont faire les organisateurs pour canaliser autant de monde et, surtout, permettre aux spectateurs de rallier le stade. Ce sera le service de sécurité qui aura le dernier mot, au sujet du maintien ou non de cette confrontation qui devrait attirer des milliers de sportifs. Préoccupant, pour tout un chacun avec les contraintes pouvant découler de ce double spectacle sur la même infrastructure sportive.

Benhadj et Gil en dehors des comptes
Les mesures prises par le staff médical depuis longtemps déjà, en vue de remettre sur pied les deux milieux du terrain que sont Benhadj et Gil N’gomo, se sont avérées vaines. Une source proche du club de la ville des Ponts confirme que ce duo devrait faire l’impasse sur le match de Soustara. Ce qui serait en droit de voir Lemerre faire confiance à Allag, Ferhat et autre Naït Yahia pour compenser ces deux absences de taille.

CABBA

algré le problème financier qui a provoqué le boycott des entraînements, les joueurs travaillent d’arrache-pied afin d’être prêts demain pour le match contre le CAB. En effet, les coéquipiers de Bendahmane ne veulent en aucun cas compromettre le reste de leur parcours devant la lanterne rouge du championnat, en engrangeant les 3 points de la victoire, et cela pour deux raisons. La première est de permettre à leur équipe de consolider sa place au milieu du tableau et, pourquoi pas l’améliorer (tout dépendra des résultats des autres équipes logées à la même enseigne). La seconde sera de mettre la balle dans le camp de leur administration qui aura le dos au mur pour les régularise, sachant que malgré une préparation perturbée par le boycott, les joueurs ont l’intention d’aller au bout de leurs forces pour prouver leurs bonnes intentions. Chikhaoui : « Le problème du manque de compétition ne se posera pas » Questionné sur le problème du manque de compétition qui risque de se poser, sachant qu’il n’a pas trop joué au cours de la phase aller avec son ancien club, l’USMBA, la nouvelle recrue Chikhaoui estime que cela ne

Les joueurs ont mis le problème financier de côté M
sera pas un handicap pour lui. «Si je n’ai pas eu souvent ma chance avec mon ancien club, c’est à cause du coach Bouali avec lequel j’ai eu des problèmes. Cependant, je me suis toujours entraîné le plus normalement du monde. Il faut savoir que la saison écoulée, j’ai disputé 27 matchs en Ligue 2. Aujourd’hui, c’est un nouveau challenge qui m’attend avec le CABBA, une équipe connue par son public et les moyens dont elle dispose qui me permettront certainement de progresser et sortir de l’anonymat, comme me l’a conseillé Ali Houari qui a joué pendant de longues saisons à Bordj.» Ziani : «Je suis prêt à apporter un plus en attaque contre le CAB» Le nouvel attaquant de l’équipe, Billal Ziani, estime quant à lui, qu’il est déjà satisfait d’avoir convaincu son nouveau coach qui le connaît bien, et que la balle est désormais dans son camp. «Après ces quelques jours passés avec l’effectif de ma nouvelle équipe qui possède un bon groupe, je commence à retrouver mes repères. D’ailleurs, l’ambiance est tellement détendue que je ne me suis à aucun moment senti nouveau, ce qui m’a beaucoup aidé à bien me préparer pour le prochain match contre le CAB. Si le coach décide de me faire confiance, je serai à la hauteur pour apporter un plus en attaque.»

Essifi pris à partie par les Criquets Au cours la séance d’entraînement d’avanthier, le Tunisien Hichem Essifi a été pris à partie par une grande partie des supporters qui y ont assisté, le traitant de tous les noms d’oiseau tout en l’invitant à faire ses valises, sachant qu’il n’a rien montré au cours des matchs qu’il avait joués, alors que son salaire était considéré comme le plus important de l’effectif. Le Tunisien n’a pas bronché, se contentant de se concentrer sur le terrain. Mais il faut avouer qu’il passera des moments difficiles pour le reste du parcours, surtout s’il n’arrive pas à montrer un tout autre niveau. Ce comportement hostile, s’explique par le fait que le Camerounais Didier Bassamagné, qui était à l’essai la semaine dernière et qui avait convaincu par ses qualités, a été obligé de partir, vu qu’il était venu pour remplacer le Tunisien, mais, ce dernier n’a pas voulu changer d’air car sa libération aurait coûté une fortune que le club ne peut acquitter. Il est sûr maintenant que les Criquets ne le lâcheront pas de sitôt, et que ce sera un fardeau très lourd à supporter pour le reste de la saison.

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup osé USMH

17
Charef insiste sur le collectif
Conscient de la tâche qui attend son équipe ce mardi contre la JSK, Boualem Charef a beaucoup parlé à ses éléments les incitants à redoubler d’efforts et de se concentrer sur cette rencontre. Il a aussi mis en garde les joueurs contre l’esprit individualiste tout en insistant sur la solidarité du groupe et le collectif qui, pour lui, reste le meilleur moyen de réaliser un bon résultat.

Les Harrachis veulent accrocher les Canaris
es Jaune et Noir, qui en découdront ce mardi avec la JSK à Tizi Ouzou, n’ont qu’une seule idée en tête : accrocher cet adversaire chez lui. Un résultat positif est tant attendu par leurs supporters qui sont décidés à envahir les gradins du stade du 1er-Novembre. Dans le camp des joueurs, on a déjà oublié le parcours de la phase aller pour se concentrer uniquement sur cette deuxième manche du championnat qui débutera avec ce déplacement chez la formation kabyle. En effet, si l’on tient compte du match d’application organisé hier matin et par rapport à l’équipe Charef a préparé son groupe et le dispositif qu’il compte mettre en place. A première vue, on peut penser que les

L

pas se faire surprendre par un adversaire qui a de la qualité avec des attaquants très puissants. Il faudra être présent dans les duels car ça va être une véritable bataille sur le terrain. Si on veut aller jusqu'au bout, il faudra être très attentif, concentré et, surtout, oser. Ce n'est que de cette manière qu'on pourra surmonter cet obstacle.»

Tatem Bitam et Younès trois joueurs pour deux places
Dans l’entre jeu, les postes de milieux offensifs droit et gauche constituent un véritable cassetête pour Charef qui sera contraint de choisir entre Younès, Tatem et Bitam. Pour l’instant, les trois joueurs sont à chances égales pour une place de titulaire. Si l’on tient compte de son expérience, on peut dire que Tatem et Younès sont les mieux placés pour une titularisation. Cependant au vu de ce qu’il a laissé apparaître comme qualités, Bitam a autant de chances de prétendre à une titularisation. Par conséquent on peut dire que dans ce poste la concurrence sera acharnée et de ce fait le mieux préparé sera titularisé.

Entraînement à l’heure du match
Afin de permettre à son équipe d’être bien prête pour le match contre la JSK, le coach harrachi a programmé une dernière séance d’entraînement qui a eu lieu cet après-midi au stade Lavigerie. Le technicien harrachi saisira cette occasion pour apporter les dernières retouches avant de composer le onze qui affrontera la formation kabyle. N. R.

Harrachis évolueront probablement avec un milieu de terrain assez renforcé. En effet, il est prévu dans l’entrejeu cinq milieux pour contrecarrer cette équipe kabyle qui, faut-il le préciser, est prenable à domicile. En tout cas, c’est l’avis de tous les joueurs avec qui nous avons discuté.

«Ce sera dur, mais on peut surmonter cet obstacle»
«Nous aurons un match très difficile contre une équipe de la JSK qui, à mon avis, reste prenable à domicile. Il faut être très vigilant pour ne

La lutte est acharnée entre les gardiens de but de Belkaroui : «J’attends la décision l’USMH afin de glaner une du médecin» Nacer Bechouche l’un des adjoints de Charef, à qui place de tituBlessé à la cuisse, Hicham Belkaroui n’a toujours pas renous avons demandé son avis sur ce qui reste à Le jeune gardien Boukacem est lui aussi convaincu de ses laire. Si Doufaire pour que l’équipe soit prête à 100%, nous dira : pris les entraînements avec le groupe. Même si les résultats capacités à être un concurrent de taille pour les deux autres «Avec des séances quotidiennes, le groupe devrait re- de l’échographie n’ont révélé aucune blessure grave, le milieu kha est pour portiers. Même s’il manque encore de compétitions pour harrachi a été mis au repos pour une semaine. C’est le méde- l’instant le titrouver son meilleur niveau. Pour moi, les joueurs n’avoir pas joué souvent cette saison, il ne s’inquiète pas cin du club qui en a décidé ainsi pour éviter au joueur toute tulaire dans ce sont prêts. Il reste certes des imperfections que l’on pour autant. Interrogé, il nous dira : «Sincèrement, cette éventuelle rechute surtout que ce genre de blessures nécesdoit corriger pour s’améliorer. Mais je reste optimiste poste, ses deux situation ne m'inquiète pas outre mesure tant je suis site impérativement du repos et des soins intensifs. Ainsi, le quant aux capacités du groupe. Concernant la proconvaincu de mes qualités et ma capacité à gagner remplaçants, défenseur central harrachi attendra la décision du médecin chaine confrontation face à la JSK, les joueurs doima place au sein du onze. Ce sera tôt ou tard, Limane et Boudu club pour être fixé sur son état de santé mais aussi vent savoir saisir les occasions de buts en se mais l’essentiel est de travailler beaucoup et kacem, semblent sur sa participation pour le match contre la JSK car montrant efficaces face au gardien.» le reste viendra, j’en suis sûr et ceril ne veut sous aucun prétexte manquer cette bien revenir ces tain.» rencontre qui s’annonce importante derniers temps et se pour son équipe. présentent désormais comme des concurrents sérieux. Doukha a donc intérêt à redoubler d’efforts s’il veut rester longtemps le titulaire dans les bois

Boukacem : «Je saisirai la moindre chance qui me sera donnée pour montrer ce que je vaux»

Bechouche : «Les joueurs doivent se montrer efficaces devant le but»

A propos de sa participation contre la JSK

Concurrence acharnée entre les portiers

Touahri «Je fais tout pour regagner
ma place dans l’équipe»
confiance de l’entraîneur. Mais pour le moment, je ne suis pas inquiet. C’est vrai que nous sommes en milieu de saison, mais il reste une quinzaine de matches. Cette saison, vous n’avez fait que des apparitions en seconde mi-temps. Un commentaire ? En effet, cela m’est arrivé d’être incorporé en cours du jeu et ma foi je pense avoir rempli convenablement ma mission. Le reste viendra avec le temps. Vous aurez peut-être une autre chance de jouer surtout si votre équipe est appelée à attaquer pour gagner ses matches. Je suis prêt à tout moment si l’entraîneur décide de m’aligner comme titulaire ou en cours de match comme il l’a fait contre certaines équipes. Je me donnerai à fond pour aider mes coéquipiers à sortir avec un bon résultat. En plus quand je suis sur le terrain, je ne me contenterai pas d’attaquer mais je donne toujours un coup de main derrière notamment quand il s’agit de récupérer des balles au niveau de l’entrejeu. Votre équipe se déplacera à Tizi pour affronter la JSK. Comment voyez-vous la rencontre ? A mon avis, ce sera un match équilibré mais nous allons faire le maximum pour gagner. En tout cas, nous n’allons pas nous contenter d’un nul. On jouera comme nous l’avons l’habitude de le faire. Autrement dit avec un système offensif pour pouvoir gagner. On croit savoir que de nombreux clubs vous convoitent… Effectivement j’ai quelques touches de la part de certains dirigeants de club. Mais je n’ai pas donné suite à ces contacts pour la simple raison que je me sens bien à l’USMH. En plus je ne suis pas libre. Comme vous devez le savoir, je suis toujours lié à l’USMH par un contrat, il n’est donc pas facile de changer de clubs aussi facilement. Ce qui me préoccupe le plus, c’est de rester longtemps performant. Pour cela, je dois travailler encore plus pour contribuer à d’autres succès de mon équipe. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

Lors des dernières rencontres amicales, vous avez laissé une bonne impression. C’est la bonne forme apparemment. En fait, ces derniers temps, je me sens bien sur tous les plans. Cela fait que sur le terrain, je réussis mes prestations. Cela prouve que je suis en progression.
Après avoir été titulaire en début de saison, vous avez perdu ce statut que vous aviez acquis depuis la saison passée. Un commentaire ? Vous savez, les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas. L’année passée, il est vrai j’étais titulaire et cette fois-ci, je débute, comme vous le dites, sur le banc des remplaçants. C’est le choix de l’entraîneur qui a jugé que je n’étais pas encore en forme pour faire partie de son onze. Cela dit, je ne vais pas m’amuser à commenter les décisions du coach. Ce n’est pas dans mes habitudes. Vous préférez réserver votre réponse sur le terrain, non ? Oui, et d’autant plus que la saison est encore longue. Dès que j’aurai ma chance, je ferai le maximum pour regagner la

Des contacts en Arabie Saoudite et en Turquie pour Yaya et Amada
Depuis qu'ils sont rentrés chez eux en Afrique pour passer les fêtes de fin d'année, Amada et Yaya ne sont pas encore regagner le pays. Absents, ils ont raté le stage qui s'est déroulé à Tipaza. De ce fait, Charef sera contraint de trouver des solutions pour pallier leur défection. Selon nos sources, ces deux éléments qui ont des contacts avec des clubs étrangers ont eu l'autorisation de leur coach pour une absence jusqu' à la fin du mois de janvier. Cela leur permettra d'effectuer les essais avec clubs qui s'intéressent à eux. On croit savoir que Yaya intéresse des clubs turcs, alors qu'Amada serait convoité par une équipe d’Arabie Saoudite.

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup d’œil Ligue 1

17

USMBA

Amrani quitte Bel Abbès
a certes eu certains couacs qui ont fait grincer des dents et le tout dernier est que l’opération recrutement ne s’est pas concrétisée comme le souhaitait Amrani. La goutte qui a fait déborder le vase étant certainement le départ de Hamzaoui, bradé au profit de la JS Saoura. Cependant, ce qui a en réalité provoqué le départ de Amrani, c’est la vacance du bureau puisque la situation du CA de la SSPA USMBA demeure embrouillée en l’absence d’un véritable patron. Il y a aussi un certain climat qui régnait ces derniers temps au club. Les tiraillements incessants entre les différentes factions proclamées qui gravitent autour du club, d’où le flou persistant qui fait le quotidien de l’USMBA. Venu à l’USMBA pour tenter de redresser une situation désespérée, Amrani se plaignait parfois des conditions du club, arguant que cela influera négativement sur le devenir de l’équipe. Amrani décide donc de quitter l’USMBA où il n’aura passé que quelques jours.

Après la libération de Hamzaoui, «On s’accuse comme on peut»
n affirmant avoir libéré le joueur, Okacha Hamzaoui, au profit de Saoura de concert avec les membres du CA, l’exprésident, Baghdad Benaïssa, a jeté un pavé dans la mare. Baghdad est allé encore plus loin lorsqu’il a déclaré que «la transaction s’est accomplie en présence de Bensenada Djillali, le premier responsable actuel du CA. D’ailleurs c’est lui-même qui s’est occupé des négociations avec le président de la JS Saoura et les autres membres étaient au courant de cette libération depuis le 2 janvier dernier. J’étais donc encore le président légitime à cette date et rien n’a été fait en tapinois comme prétendent certains membre» .

Djillali Bensenada précise
Joint par nos soins pour confirmer l’information, Djillali Bensenada n’a pas été très explicite sur l’affaire. Il a tenu quand même à clarifier un point relatif à la décision de Amrani. «Amrani n’a pas démissionné. Il y a une affaire avec le WAT» a-t-il déclaré. Bensenada a tenu à dénoncer la tentative de désinformation faisant état de la démission et les fausses rumeurs colportées au sujet de son départ du club. «En effet, certains ont fait croire que Amrani avait eu des problèmes avec les dirigeants dans le but évident de ternir leur image aux yeux des supporteurs de l’USMBA. Le vrai problème d’Amrani est que ce dernier a certaines choses à régler avec l’administration du WAT. Ce sont les dirigeants de Tlemcen qui ont saisi la LNF pour exiger d’Amrani de rembourser une certaine somme à son ancien club, faute de quoi, il n’aurait pas sa licence. C’est un coup des dirigeants du WAT qui veulent faire le forcing sur nous pour qu’on leur cède Kada Benyacine» a-t-il conclu. M. O. Noureddine

E

Baghdad Benaïssa : «Les autres membres du CA étaient au courant de la libération de Hamzaoui»
centimes, le 2 janvier dernier. Je qualifie cela de scandaleux et cela a été fait à mon insu.» Il ajoutera par la suite. «Il y a quelques jours, Baghdad, qui disait toujours s’être retiré des affaires de l’USMBA, signait un PV selon lequel le nouveau responsable de la SSPA/USMBA, Djillali Bensenada, était seul habilité à gérer juridiquement et administrativement la SSPA alors qu’il avait libéré Hamzaoui quatre jours auparavant», at-il conclu.

S

amedi, Abdelkader Amrane a surpris tout le monde en annonçant qu’il ne continuera plus à entraîner l’USMBA. Le technicien tlemcenien de la formation bel-abbésienne a informé les dirigeants du club de sa décision. La nouvelle a été confirmée par Djillali Bensenada un peu plus tard. Sa démission était en fait assez inattendue et cela après l’assombrissement qu’a connu l’équipe, dernièrement. Il y

Delli : «La transaction s’est faite en catimini»
De son côté, Mohamed Delli, porte-parole du CA et l’un des actionnaires de la SSPA/USMBA, qualifie l’affaire de scandaleuse. «Je suis contrarié par la manière dont Hamzaoui a été libéré. Il fallait que j’apprenne ailleurs que le joueurs Hamzaoui a été bradé par Bahgdad au profit de la JS Saoura pour la somme de 500 millions de

Bensenada : «J’ai déposé une opposition à la LNP pour bloquer le transfert»
«Je ne suis pas aliéné pour cautionner la libération de Hamzaoui, et dans de telles conditions de surcroît. De nos jours, les attaquants se font rare et le club a toujours besoin des services du joueur. C’est pourquoi je n’aurais jamais accepté de le libérer», a-t-il rétorqué avant de pousuivre : «Baghdad Benaissa à

lui-même déclaré qu’il s’était retiré des affaires du club depuis le 27 avril dernier. Alors, je me demande pourquoi il décide tout seul de libérer Hamzaoui. Amrani avait insisté sur la présence de Hamzaoui et Diss à l’USMBA. D’ailleurs Benaissa était présent lors de notre discussion avec l’entraîneur à l’hôtel Béni Tala. Je ne vois pas pourquoi il a agi de la sorte. Amrani pourrait en témoigner. Il a libéré le joueur à notre insu et sans que personne ne soit au courant. J’ai déposé d’ailleurs une opposition à la LNF pour bloquer le transfert de Hamzaoui et je mettrai à nu le bilan de Baghdad », nous a-t-il déclaré avec beaucoup d’émotion dans la voix. M. O. Noureddine

WAT
Un mois de salaire avant le MCA ?
En attendant d’encaisser l’intégralité de la subvention des autorités locales, la direction a émis le vœu de verser un mois de salaire aux camarades du capitaine d’équipe, Anouar Boudjakdji, durant la journée d’aujourd’hui. Un geste fort qui pourra motiver davantage les Widadis, à l’aube d’affronter une très coriace formation du MCA, dans son jardin fétiche du 5-Juillet.

Le recrutement hivernal, entre espoir et inquiétude !
tlemcénienne qui, malgré la subvention des autorités locales, n’a pas réussi un recrutement cinq étoiles, vu l’absence de grands noms sur le marché, sans oublier le refus de la majorité des joueurs d’évoluer dans un club qui lutte pour le maintien et qui n’offre pas de salaires exorbitants comme ce fut le cas dans les clubs de l’Est.

Un dernier défenseur pour boucler le mercato
Avec quatre nouvelles recrues déjà, la direction widadie veut utiliser aussi la dernière licence disponible en songeant au recrutement d’un nouveau défenseur polyvalent capable d’occuper le poste de latéral droit, après la venue de Renane, qui sera le concurrent direct de Tiza sur le côté gauche de la défense, après la libération, assez étrange et louche, de Djeroudi, avant la fin de la phase aller.

Kada Benyacine ou Yaghni pour la cinquième licence
Si le choix numéro un de la direction reste de récupérer l’enfant du club, Kada Benyacine, prêté cet été à l’USMBA, elle a aussi entamé les pourparlers avec le défenseur polyvalent de l’USMH, Yaghni, qui était même attendu à Tlemcen, hier, devenant ainsi, dans le cas d’un accord final, la seconde recrue en provenance du club algérois, après le milieu de terrain, Djarbou.

Aucun grand nom, à l’exception de Ghazali
Djarbou, Renane ou Chaouti, très peu de gens à Tlemcen ont déjà entendu le nom de ces trois nouvelles recrues qui n’ont nullement un riche vécu dans l’élite, à l’exception de l’attaquant, Youcef Ghazali, qui reste la recrue star pour ce mercato hivernal, lui qui a déjà porté les couleurs de deux grands clubs, l’ESS et l’ASO, tout en ayant l’honneur d’évoluer avec l’EN locale.

Sidhoum écarte un départ cet hiver
Élément important et cadre du onze de départ widadi, le polyvalent Ilyes Sidhoum nous a confié son refus de lâcher le WAT en ce moment crucial, malgré quelques offres alléchantes sur le plan sportif et financier, voulant poursuivre la saison à Tlemcen avec la détermination de sauver le club de la relégation. O. R. B. A.

Benyelles satisfait du recrutement
Selon ses propres dires après la fin de la rencontre amicale face au SAM, l’entraîneur, Abdelkarim Benyelles, et contrairement aux précédents discours, a reconnu qu’il était satisfait de la venue de joueurs comme Renane ou Chaouti, lui qui a eu son mot à dire dans cette opération recrutement.

quelques heures de la reprise du championnat, avec un très périlleux déplacement qui attend les Widadis à la ca-

A

De simples doublures au final ?
Encore une fois, et à l’exception peut-être de Ghazali, les autres nouvelles recrues n’arrivent nullement au WAT avec un statut de titulaire dès le départ, mais plutôt avec celui de simple doublure, afin de donner plus de choix à Benyelles en cas de forfait pour blessure ou suspension. De traditionnels titulaires de la phase aller, tout en les mettant sous pression, afin de se transcender sur le terrain.

pitale pour affronter le MCA pour le compte du premier match de la phase retour, le club phare des Zianides continue de profiter de ce mercato hivernal pour se renforcer avec l’arrivée de quatre nouvelles recrues, Ghazali, Chaouti, Renane et Djarbou. En attendant la venue d’un cinquième élément pour boucler définitivement ce registre, l’heure est au bilan qui est loin d’être réjouissant vu la qualité des joueurs recrutés mais surtout leur probable contribution dans les futurs résultats des Widadis en cette seconde moitié de saison…

Les recrues manquent de rythme
En plus d’avoir un CV peu alléchant, les nouvelles recrues ne sont nullement au top de leur forme physique, vu qu’à l’exception de Renane, les autres ne sont nullement des titulaires importants dans leur club, ce qui exige un certain temps pour trouver leur meilleur niveau et leurs repères avec leurs nouveaux coéquipiers. Othmane Riyad Baba Ahmed

… Il risque de n’aligner que les anciens face au MCA
En attendant de confirmer la venue d’un cinquième joueur lors de ce mercato hivernal, l’entraîneur tlemcénien ne devra nullement chambouler son équipe type dès l’entame de la phase retour et le match choc face au MCA, s’attendant probablement à aligner un onze de départ qui a déjà pris part à la phase aller tout en laissant quelques nouvelles recrues sur le banc de touche, avec l’absence de Ghazali, suspendu pour cette belle affiche. O. R. B. A.

Un recrutement low cost !
C’est probablement le meilleur titre possible pour résumer le recrutement effectué par la direction

18

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup de vent MCO

Bouguerra et Farradji bouclent le recrutement

Après Zarabi, Achiou et Chaïb, la direction du Mouloudia d’Oran vient d’officialiser la venue de l’avant-centre Fouad Bouguerra et du portier Mohamed-Seghir Farradji qui ont paraphé hier dans l’après-midi leurs contrats en présence de l’actionnaire majoritaire, Ahmed Belhadj, mais en l’absence du P-DG qui a refusé de rejoindre la pièce dans laquelle les deux éléments ont posé avec le maillot.

A

yant réussi à retrouver un semblant de stabilité après que l’actionnaire majoritaire, Ahmed Belhadj, a payé les joueurs avant d’engager cinq nouvelles recrues et un nouvel entraîneur qui est Cherif El Ouazzani Si Tahar, le Mouloudia d’Oran devra aborder cette phase retour comme il a terminé la première moitié de saison. Une tâche qui s’annonce toutefois un peu compliquée, vu la petite crise qui a frappé l’équipe suite à la grève de trois jours entamée par les joueurs et le changement opéré au niveau de l’encadrement technique. Malgré cela, une volonté farouche anime les joueurs après que Baba eut arrangé les choses dans la bâtisse du Mouloudia, en payant tout d’abord les joueurs avant d’engager un entraîneur réclamé par tous son entourage qui est Cherif El Ouazzani. Ce dernier est en train de motiver à bloc ses éléments, en leur inculquant cette volonté de vaincre. C’est donc en conquérant que les coéqui-

Refaire à Béjaïa le coup Refaire à Béjaïa le coup de la saison passée !! de la saison passée
piers du capitaine Seddik Berradja vont devoir fouler le terrain synthétique du stade de l’Unité-Maghrébine où leur objectif serait de rééditer la performance de la saison passée lorsque l’équipe est allée battre la JSMB à Béjaïa même. Une victoire qui a permis à l’époque aux Rouge et Blanc d’assurer à 90% leur survie en Ligue 1.

Le club interdit de recrutement

Achiou et Ferradji s’imposent déjà
Juste après avoir signé chez les Hamraoua, Hocine Achiou vient de s’imposer dans l’équipe oranaise. Après trois séances d’entraînement, l’ex-Usmiste a réussi à forcer le respect de son entraîneur Cherif El Ouazzani, qui a jugé utile de le retenir dans la liste des 18. Une présence qui prouve que les dirigeants du Mouloudia ainsi que le staff technique tablent beaucoup sur l’expérience de cet élément pour faire sortir le MCO du bas de tableau. L’autre nouvelle recrue qui a été convoquée pour ce déplacement de Yemma Gouraya n’était qu’autre le tout

nouveau gardien de but, Mohamed Seghier Farradji. Sitôt débarqué à Oran, l’ex-portier du CSC a été retenu dans la liste des joueurs convoqués pour le match hier matin, c'est-à-dire avant même d’apposer sa signature sur le contrat. L’on ne sait pas encore si Cherif El Ouazzani doit compter sur eux comme titulaires ou pas au cours de cette rencontre, surtout lorsque l’on sait que les deux joueurs en question se sont montrés prêts sur le plan physique au cours de la dernière séance durant lesquelles ils ont pris part avec le groupe.

L’information faisant état que le MCO sera privé de recrutement est tombé comme un couperet sur la tête des dirigeants du club. En effet, ces derniers ont été au courant de la décision de la Ligue nationale de rejeter la demande de licence des nouvelles recrues tant que la direction n’a pas assaini la situation par rapport à la comdéjà un match dans les jambes, mission chargée des résolutions des litiges. A cet c’est celui de la Coupe d’Algérie effet, l’on vient d’apprendre que les dirigeants du des U21 qu’ils ont joué vendredi MCO ont adressé une lettre aux responsables de LFP pour leur demander de faire une ponction à passé face à l’USM Annaba et partir des droits de la télévision afin de régler durant lequel ils ont tous les une partie des dettes qui s’élèvent à un milliard deux marqué un but. Il est fort neuf cents millions de centimes.

possible que Cherif El Ouazzani compte sur les services de ces deux éléments d’entrée demain soir sur le revêtement synthétique du stade de l’Unité-Maghrébine de Béjaïa.

Abdelilah s’accroche avec Bellellou
Désolante a été la scène qui s’est produite hier à midi du côté d’un restaurant en face de la station régionale d’El Bahia, lorsque le P-DG de la société, qui croyait avoir eu un moment de répit en compagnie du DG et l’actionnaire Baba autour d’un repas des plus succulents, a été la désagréable visite de celui qui est désormais leur allié, Baroudi Bellellou. Ce dernier a dû entrer en colère noire contre Abdelilah qui s’est désengagé à recruter Daoud Bouabdellah, pourtant annoncé en force pour rallier le MCO cet hiver. Confirmant que c’est l’actuel P-DG qui est contre son retour au MCO, Baroudi a fait entendre des vertes et pas mûres à Abdelilah devant le regard surpris des clients de ce très chic restaurant. Avant de quitter les lieux, Bellellou a conseillé à Baba de s’en méfier des gens qui l’entourent. «Attention, ces gens ont l’intention de te poignarder dans le dos sans scrupule», prévient-il Baba sans pour autant les rejoindre à table.

Départ aujourd’hui pour Béjaïa par route
C’est aujourd’hui que les Rouge et Blanc se rendront à la ville de la Soumam, en prévision de l’ouverture de la phase retour. La délégation oranaise s’envolera ce matin vers la capitale avant de rallier Béjaïa par route. Le chemin du retour pose jusqu’à présent problème, puisque le staff technique veut garantir un retour moins fatiguant à ses poulains qui devront affronter le CS Constantine trois jours plus tard. Amine L.

Aouedj convoqué
Alors qu’il avait menacé de quitter l’équipe si on ne le payait pas, Sid Ahmed Aouedj a finalement repris hier le chemin des entraînements avec le groupe. Une seule séance a été suffisante pour le joueur, afin d’assurer une place parmi le groupe qui va se rendre dès aujourd’hui à Béjaïa. Il faut dire que l’international olympique des Hamraoua ainsi que Hichem Cherif ont

Bentiba : «Chérif El Ouazzani est le choix idéal pour le MCO»
Tout comme les jeunes de l’équipe, Bentiba Mohamed a sauté de joie en apprenant le retour de Chérif El Ouazzani à la barre technique. Il pense également que la direction a réalisé une belle opération de recrutement. Vous n’avez pas encore intégré le groupe, vous vous entraînez toujours en solo. Que se passe-t- il ? Je continue de travailler en solo car je dois avoir le feu vert du médecin de l’équipe pour réintégrer le groupe et taper dans le ballon. Personnellement, je me sens très bien. Mais je ne veux pas précipiter mon retour. Je préfère attendre la décision du staff médical. Justement quel était l’avis du médecin ? En principe, je dois continuer à travailler durant les trois prochains jours en solo en compagnie de Bouguerra avant d’intégrer le groupe à son retour de Béjaïa. Cependant, je ne serai pas présent pour ce premier match de la phase retour, mais je vais me donner à fond pour être au moins dans la liste des joueurs convoqués à l’occasion de la réception du CSC. Comment se déroule le travail sous la houlette de Chérif El Ouazzani ? Nous n’avons pas considéré la venue de Chérif El Ouazzani comme un changement au sein de la barre technique car la plupart des joueurs ont eu l’occasion de travailler sous sa houlette. Il est connu pour son sérieux et sa discipline de fer. Il va permettre au groupe de bien travailler et à chaque joueur de donner le meilleur de lui-même. En tous les cas, c’est un plaisir de travailler sous ses ordres. Lors de la reprise des entraînements, il a parlé longuement avec le groupe. Que vous a-t-il dit ? Rien de spécial ! Il a tout d’abord souhaité la bienvenue aux nouvelles recrues, puis il a exhorté les joueurs à prendre conscience de la situation de l’équipe. En tous les cas, on a tous compris son message et nous sommes décidés plus

Zidane, Ouamane et Zarabi non convoqués
Trois éléments ont dû passer à la trappe. Il s’agit du gardien de but Ouamane Reda qui a fait immédiatement les frais de l’arrivée de Farradji, Mohamed Amine Zidane et la nouvelle recrue, Zarabi Abdraouf qui n’a pas encore obtenu sa libération de la part de la Chambre des résolutions de litige. A noter que les Kouriba, Boumechra et Bentiba sont encore convalescents.

que jamais à relever le défi et améliorer la position de l’équipe. Que pensez-vous du recrutement effectué par la direction, cet hiver ? Je trouve que le recrutement a été judicieux. On a engagé de bons éléments qui sont capables de donner un plus. Personnellement, je suis satisfait des joueurs rame-

nés vu leur expérience. Mais les places risquent d’être chères cette fois-ci ? Sur ce plan, je ne suis pas inquiet car je sais que Chérif El Ouazzani est un entraîneur correct. Il fera jouer le meilleur. C’est à nous de travailler comme il se doit. Chacun avec lui aura sa chance. Entretien réalisé par Amine L.

La liste des joueurs convoqués
Dahmane, Ferradji, Senouci, Bourzama, Sebbah, Belabbes, Meghrebi, Mazari, Layati Achiou, Dagoulou, Berradja, Aoued, Bouterbiat, Bentaleb, Aouedj, Benyettou, Cherif.

A. L.

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup d’œil Ligue 2

19

MOB-ABM

Rahmouni : «On doit entamer la phase retour par une victoire»

Benjenine out
Pour la rencontre de ce soir face à l’AB Merouana, le staff technique du MOB sera privé des services de défenseur, Benjenine, pour cause de suspension automatique après le carton rouge dont il a écopé lors de la rencontre de coupe face au CA Batna. Sinon le reste du groupe sera prêt pour cette confrontation et cela permis au coach, Rahmouni, d’aligner une équipe qui sera en mesure de réaliser le résultat escompté.

Nemdil : «A domicile, on doit gagner quel que soit l’adversaire»
L’attaquant Nemdil est persuadé que son équipe est en mesure de faire mieux que la phase aller et réaliser les résultats escomptés pour cette deuxième phase du championnat. Pour cela, il estime que la victoire est impérative face à l’AB Merouana pour aborder la suite de la compétition le moral au beau fixe.

Les trois nouvelles recrues qualifiées
Comme il a fallu attendre, les trois nouvelles recrue de cet hiver du MO Béjaïa en l’occurrence Kheddis, Dehouche et Sahraoui, sont qualifiées par la Ligue nationale et peuvent prendre part à la rencontre qui opposera leur équipe face à la formation de l’AB Merouana ce soir. En effet, le manager du MOB à savoir Mohand Natouri a récupéré hier leurs licences auprès des instances concernées, sachant qu’ils sont convoqués pour ce match.

A

près une trêve de deux semaines observée par le championnat, les pensionnaires de la Ligue deux aborderont dès aujourd’hui le chemin de la compétition officielle avec le déroulement de la première journée de la phase retour. En effet, les Crabes du MO Béjaïa disputeront leur rencontre aujourd’hui lundi avec la formation de l’AB Merouana dans un match qui revêt une grande importance pour les capés de Mourad Rahmouni étant donné que la victoire s’annonce impérative pour espérer rester dans le haut du tableau et avoir un moral au beau fixe pour la suite de la compétition. D’ailleurs, profitant de la trêve, les Béjaouis se sont bien préparés en prévision de la reprise avec, notamment, un stage

d’une semaine effectué aux Hammadites qui a été une belle opportunité pour le staff technique de procéder aux réglages nécessaires afin que l’équipe puisse être au rendez-vous et réaliser une belle entame de saison.

sont unanimes à dire que ce match revêt une grande importance pour eux où la victoire est impérative pour espérer rester sur le podium le plus longtemps possible.

Un succès pour une meilleure entame
Comme les Béjaouis n’auront pas la tâche facile puisqu’ils auront affaire à une équipe de l’AB Merouana qui se déplacera pour réussir le meilleur résultat possible, les camarades de Chebana n’auront d’autre alternative que de glaner les trois points de la victoire et entamer cette deuxième phase du championnat par un succès qui sera une motivation de plus pour la suite de la compétition. A cet effet, les joueurs

Gare à l’excès de confiance !
Bien que l’adversaire s’annonce à la portée des camarades de Chebana avec l’avantage du public et du terrain, il n’en demeure pas moins que les Crabes doivent prendre les choses très au sérieux et éviter de sous-estimer l’adversaire. En effet, le staff technique semble être conscient de ce qui attend son équipe puisque le coach Mourad Rahmouni a demandé plus de concentration à ses joueurs tout en les mettant en garde quant à l’excès de confiance surtout que la formation de l’AB Merouana n’aura

pas à perdre beaucoup et jouera sans pression, contrairement aux Béjaouis qui doivent arracher les trois points de la victoire. Ayant profité de la trêve observée par le championnat pour bien préparer ses troupes, le premier responsable à la barre technique du MOB nous confie : «Je pense qu’on s’est bien préparés durant la trêve où nous avons tenté de faire de notre mieux pour corriger les lacunes constatées et permettre aux joueurs de reprendre leurs forces pour assurer une belle entame de cette deuxième phase du championnat et réaliser les résultats escomptés. Certes, la tâche ne sera pas facile, mais je suis persuadé que les joueurs seront en mesure de glaner les trois points de la victoire afin de rester dans le haut du tableau.»

Les joueurs ont reçu des chèques
Dans le but de les motiver à fournir plus d’efforts lors de la rencontre d’aujourd’hui face à l’AB Merouana et réaliser le résultat escompté, la direction du MOB a procédé à la remise des chèques pour les joueurs afin de retirer le reste du salaire du mois de décembre. Une manière de les inciter à réaliser une belle entame de la phase retour.

Y. A.

Yugurtha A.

Comment avez-vous préparé le rendez-vous de ce lundi face à l’AB Merouana ? La préparation s’est déroulée dans de bonnes conditions où le groupe affiche le moral au beau fixe pour réaliser une bonne entame de la phase retour qui nous permettra de rester dans le haut du tableau et atteindre nos objectifs. D’ailleurs, nous avons effectué un stage bloqué d’une semaine aux Hammadites qui nous a permis de corriger les lacunes constatées et être aptes pour la reprise de la compétition officielle. En évoquant ce stage, comment l’évaluez-vous ? Je ne vous cache pas que le stage que nous avons effectué aux Hammadites a été bénéfique pour nous dans la mesure où il nous a permis de corriger nos erreurs et afficher un meilleur visage lors de la phase retour. Pour cela, bien que nous ayons aimé disputer quelques joutes amicales, il n’en demeure pas moins que nous avons repris toutes nos forces pour la reprise Entretien réalisé par du championnat à partir de ce Yugurtha A. lundi face à l’AB Merouana. Et comment s’annonce cette renChibane contacté contre pour En quête d’un élément qui sera en mevous ? sure de donner un plus à l’équipe sur le Ce match ne s’anplan offensif, la direction du MOB se nonce pas facile trouve en contacts avancés avec l’attapour nous étant quant le meilleur buteur de la formation donné que nous aude la JSM Chéraga, à savoir Chibane. rons affaire à une D’ailleurs, les discussions ont atteint un équipe qui n’aura rien à perdre et qui stade très avancé et ce, bien que la direction du club algérois refuse de céder son se déplacera à Béjaïa buteur. pour réaliser un bon

résultat. Pour ce qui nous concerne, je crois que nous n’avons pas le droit à l’erreur dans la mesure où on doit faire le maximum pour récolter le plus de points possible et surtout de n’en céder aucun à domicile afin de rester dans le haut du tableau et se permettre de décrocher notre ticket pour la Ligue 1. L’effectif s’est renforcé avec l’arrivée de nouveaux éléments et cela sera d’un grand apport pour le groupe, n’est-ce pas ? Evidemment, je pense que l’arrivée des trois nouvelles recrues sera une bonne chose pour nous dans la mesure où ces joueurs vont se permettre de donner un plus à l’équipe et nous permettre d’être encore mieux durant cette phase retour afin de réaliser les objectifs tracés. Pour cela, on doit se concentrer sur le reste du parcours et fournir le maximum d’efforts pour réaliser ce rêve d’accéder en Ligue1. Donc, vous êtes optimiste pour la suite de la compétition ? Oui, je suis optimiste pour l’avenir surtout que tous les joueurs sont conscients de la tâche qui nous attend et déterminés à aller jusqu’au bout de notre objectif, à savoir décrocher le ticket pour la Ligue 1.

NAHD-MOC
Une victoire pour bien entamer la phase retour
es coéquipiers de Madi Aymen tenteront aujourd’hui de bien lancer leur deuxième partie de saison et cela en recevant la formation du MO Constantine à 15h au stade du 20Août. Un match important pour les Sang et Or, surtout que les Nahdistes veulent espérer jouer les premiers rôles, chose qui passera certainement par l’enchaînement d’une série de bons résultats, à commencer dès aujourd’hui face au MOC.

Madi : «Les trois points resteront au 20-Août»
Seriez-vous prêt à faire partie du onze Le coach nous a bien préparés pour ce de départ qui affrontera le MO Constan- match. Il nous a délivré des consignes afin tine ? d’écarter toute forme de pression suppléJe souffrais avant d’une blessure mais j’ai mentaire, et cela en se concentrant sur le pu m’entraîner dernièrement avec le groupe match et en évitant la précipitation. et je me sens de mieux en mieux, ce qui me Que pensez-vous des joueurs qui ont permettra ainsi de joueur demain (entretien renforcé l’équipe au cours de ce réalisé hier, ndlr) si le coach compte sur moi. mercato ? Pensez-vous que le Nahd soit prêt pour A mon avis, le recrutement est très intécette reprise du championnat ? ressant surtout avec la venue de joueurs qui Bien sûr, on a eu droit à une bonne prépa- ont de l’expérience. Ils pourront donc apporration avec l’entraîneur, Youcef Bouzidi, et ter le plus souhaité, sans oublier le fait qu’ils cela malgré le fait qu’on se soit contentés de ont déjà évolué dans le haut niveau, ce qui rester à Alger et de ne pas jouer un nombre nous aidera à atteindre les objectifs tracés et important de matchs amicaux, chose qui n’a ainsi être à la hauteur des espérances des supen aucun cas influé de manière négative sur porteurs qui souhaitent voir leur équipe notre préparation. On s’est bien préparés et parmi l’élite. tout le monde est conscient de la tâche qui Entretien réalisé par Boudi Omar nous attend, et on peut dire qu’on est prêts pour réaliser un parcours honorable. Comment appréhendez-vous le match face au MOC ? Ouchène et Mahloul Ce sera sans aucun doute un match difficile face à une formaparmi les convoqués tion du MOC qui sera dans l’obliLes deux joueurs espoirs, Takfarinas Ouchene et Mahgation de se ressaisir après une loul, feront partie des 18 joueurs convoqués pour ce première partie de saison décematch face au MOC. Le nombre de joueurs blessés a vante, ce qui le poussera à tout poussé donc le coach nahdiste à compter sur ces jeunes joueurs. donner afin de réaliser un résultat positif. De notre côté, on est Boussaïd et Benayache motivés à se donner à fond, surtout qu’on jouera à domicile deseront absents vant nos supporteurs, ce qui fait Souffrant de blessures de la cuisse contractées lors de séances d’entraînement, Rafik Boussaïd et Zoheir Beque le faux pas est interdit et on nayache seront absents pour la rencontre d’aujourd’hui fera tout pour que les trois points face au MOC. Ils ont préféré continuer les soins afin restent chez nous… J’aimerais d’être d’attaque pour le prochain match. ajouter quelque chose... Allez-y…

L

Premier match sous l’ère Demigha
es camarades de Hammadou donneront la réplique à la formation du Nasr Hussein Dey, aujourd’hui au stade du 20-Août. Un match dont l’importance ne fait aucun doute pour l’entraîneur Latrèche et sa troupe. Après un stage en Tunisie dont les bienfaits sont multiples, les supporters mocistes s’attendent à voir leur onze réagir dès l’entame de cette phase de championnat. Ce sera ma première du boss Demigha, lequel avait déclaré : «Nous avons tenté de tout mettre en œuvre, pour assurer à nos joueurs la meilleure préparation possible. Maintenant, c’est à eux de justifier la confiance placée en eux.»

L

Montrer ses ambitions dès le début
En recevant lors de cette 16e journée à domicile, les protégés de Youcef Bouzidi auront ainsi une occasion en or pour bien entamer la phase retour et montrer leurs ambitions dès le début. Cette rencontre sera aussi l’occasion pour le coach nahdiste de compter sur ces nouvelles recrues lors de ce mercato hivernal, à l’image de Faouzi Yaya ou Mohamed Amroune. Ces deux joueurs auront ainsi la mission de donner un nouveau souffle pour l’attaque et essayer, pourquoi pas, d’ouvrir leur compteur but, face aux Constantinois.

maison mociste, et la réaction des joueurs est bonne à mon avis. Concernant le match de reprise, j’ajouterais que le NAHD est difficile à jouer et que nous allons tenter de puiser au fond de nos ressources pour le contrer. Nous avons des arguments à faire valoir, et le moral des troupes est au beau fixe. Réussir cette reprise serait bénéfique pour la suite de la compétition.»

Bouregaa en grande forme
Le buteur attitré du groupe mociste est convaincu que son équipe possède les moyens de réussir un bon match aujourd’hui. «Devant une bonne formation du Nasr, nous avons intérêt à nous surpasser pour ne pas revenir bredouille de ce déplacement à Alger. Nous sommes animés de bonne volonté, pour traiter d’égal à égal avec notre adversaire du jour. Pour moi, marquer serait ma meilleure récompense dans ce match.»

Abdeslam et Zerrouki dans la récupération
L’autre nouvelle recrue, en l’occurrence Cherif Abdeslam, aura, quant à elle, la mission de récupérer les balles et de casser les attaques de l’adversaire. Elle pourra ainsi faire bénéficier l’équipe de son expérience, elle qui a évolué dans plusieurs clubs auparavant. Il sera probablement associé à Mourad Zerrouki.

Latrèche : «Je compte sur le sursaut d’orgueil des nôtres»
Le coach mociste, Latrèche, revient sur cette phase de préparation en déclarant : «Nous avons essayé de remettre de l’ordre dans la

Boudi Omar

T. A.

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup d’œil Ligue 2

21

ASMO

Benouameur : «Entamer la phase retour par un résultat positif»
Le moins que l’on puisse dire est les gars de M’dina J’dida sont décidés à réaliser un bon parcours lors de la seconde moitié du championnat. Les hommes de Mouassa veulent bien entamer la phase retour en allant chercher un résultat positif à Aïn M’lila face au CRBAF. Malgré la difficulté de cette tache, le défenseur Benouameur nous a affirmé que son équipe a les moyens de réaliser un résultat positif face au nouveau promu de La ligue 2. Tout d’abord, quel bilan faites-vous de votre stage à Alger ? Le stage s’est déroulé dans de très bonnes conditions. Tous les moyens ont été mis à notre disposition et nous avions pu travailler dans la sérénité la plus totale. Ce stage nous a permis de corriger nos lacunes et de bien se préparer en prévision de la seconde moitié de la saison. Nous avions également disputé, durant ce stage, trois matchs amicaux qui se sont avérés riches en enseignements pour nous. Nous avions effectué une bonne préparation à Alger et ce stage a été bénéfique pour nous. On peut, donc, dire que vous êtes prêts pour la reprise du championnat… C’est le cas de le dire. Pour ne rien vous cacher, nous avons hâte de reprendre la compétition. Nous avions profité de cette trêve pour effectuer une bonne préparation et corriger nos lacunes. Notre équipe s’est, également, renforcée par des nouveaux joueurs. Nous sommes motivés pour réaliser des bons résultats durant la phase retour du championnat. Nous, les joueurs, avons une grande envie de redresser la situation et d’améliorer le classement de notre équipe. Nous allons tout faire pour atteindre notre objectif, inch’Allah. Quel est l’objectif de l’ASMO durant cette seconde moitié de la saison ? Notre principal objectif est d’enchaîner les succès afin d’améliorer le classement de notre équipe. Comme tout le monde le sait, nous avions multiplié les contreperformances lors de la phase aller du championnat. Nous avions perdu assez de points à domicile. Il est donc temps pour nous de redresser cette situation et d’enchaîner les bons résultats. Nous avons un bon groupe qui est capable de revenir en force en championnat. Comme je vous l’ai déjà expliqué, nous sommes motivés à bloc pour atteindre notre objectif. Comment se présente pour vous votre prochain match face au CRBAF ? Il est clair que ça sera un match difficile pour nous dans la mesure où nous allons affronter une bonne équipe du CRB Aïn Fakroun qui a réalisé jusqu’à présent un bon parcours en championnat. Le CRBAF est une équipe difficile à manier chez elle. Nous mesurons parfaitement la difficulté de la tâche mais nous sommes déterminés à aller chercher un bon résultat à Aïn M’lila. Il est important pour nous d’entamer la phase retour par un résultat positif. Le fait d’être privé de plusieurs joueurs lors ce match constitue un handicap pour vous, n’est-ce pas ? Il est clair que nous aurions souhaité disputer ce match au grand complet. Plusieurs joueurs vont manquer à l’appel ce mardi. Certes, cela constitue un handicap pour l’ASMO. Toutefois, je pense que notre équipe possède un bon groupe de joueurs et je suis convaincu que ceux qui seront alignés ce mardi livreront une bonne prestation et sauront comment remplacer les absents. Entretien réalisé par Riad

Tlemçani (OM) et Benchaâbane (MOB) dans le viseur
Les responsables de l’ASMO multiplient les recherches pour dénicher l’oiseau rare qui peut résoudre le problème de l’équipe en attaque. Le manager général du club, Benamar, avait reconnu que le problème de l’ASMO réside dans l’inefficacité de ses attaquants : «Nous avions livré de bonnes prestations lors des précédentes rencontres amicales disputése à Alger. Toutefois, le problème de notre équipe réside en attaque. L’inefficacité de nos attaquants nous a joué un mauvais tour jusqu’à présent. Il est donc important de renforcer l’avant-garde de notre team.» Il faut dire que les dirigeants asémiste, en dépit de leur bonne volonté de renforcer leur attaque, n’ont pas encore trouvé des joueurs libres pour venir jouer à l’ASMO. A en croire une source autorisée, les Asémistes sont intéressés par le recrutement de deux joueurs. Il s’agit de Tlemçani (O Médéa) et Benchaâbane (MO Béjaïa). Les responsables de l’ASMO espèrent convaincre l’un de ces deux joueurs de porter le maillot vert et blanc.

Boussaâda rétabli de sa blessure
Le défenseur Boussaâda s’est remis de sa blessure au niveau de la cheville. L’ancien joueur du Mouloudia d’Oran nous a fait savoir qu’il ne ressent plus de douleur et qu’il reprendra les entraînements avec ses coéquipiers dès leur retour à Oran : «Dieu merci, je me suis rétabli de ma blessure au niveau de la cheville. Je ne ressens plus de douleur et je me sens prêt à reprendre le chemin des entraînements. En principe, je reprendrai les entraînements avec mes coéquipiers dès leur retour à Oran.» Toutefois, Boussaâda sera absent pour le match de son équipe demain face au CRBAF. R.O.

Comme rapporté dans notre édition d’hier, Cheikh Hamidi était attendu hier au siège de l’ASMO pour concrétiser son accord avec la direction du club. Or, le joueur a fait faux bond et ne s’est pas présenté durant toute la journée. Pourtant, les responsables de la formation de M’dina J’dida avaient tout conclu avec lui comme nous l’a fait savoir le manager général de l’ASMO, Benamar : «On avait tout conclu avec lui. On avait même trouvé un accord sur le plan financier. On ignore les raisons qui l’ont poussé à ne pas se présenter au siège du club. Sa piste est définitivement écartée.» Les responsables de l’ASMO ont décidé de se passer de ses services et de songer à d’autres attaquants pour renforcer les rangs de leur effectif.

Hamidi a fait faux bond

MCS
Saïda devra profiter des problèmes du CRT
Confusion LNFA programme un match de championnat, LRS un match de Coupe d’Algérie
Ça se passe qu’en Algérie, puisque samedi dernier, l’équipe de la JSS des U20 devait jouer un match de championnat face au MBH (Hassasna), du moment où la LNFA a programmé cette rencontre au stade les Frères-Bracci de Saïda, mais finalement, cette équipe de Saoura s’est retrouvée toute seule sur le terrain, car le MBH des U20 s’est déplacé à Frenda pour disputer un match de Coupe d’Algérie programmait par la Ligue régionale de Saïda. Ainsi, la JSS a fait le déplacement plus de 1 070 km en allerretour pour rien, avec tous les frais qui s’en sont découlés, à cause de manque d’informations entre les deux ligues. En effet, cela a engendré une confusion totale, à l’heure du professionnalisme. Finalement, nos instances footballistiques sont, apparemment, loin de cet objectif. A. B.

ASK

Les esprits khroubis se tournent vers l’USMAn
heure de vérité a sonné pour la bande à Merzekane qui a un rendezvous d’une grande importance, demain soir. Ainsi, l’ASK se rendra à la ville voisine de Bône pour croiser le fer avec l’USMAn, la deuxième fois cette année, dans une rencontre qui promet un beau spectacle entre les deux formations de l’Est, lesquelles se portent un peu mal au classement général. On se rappelle du match de l’aller qui s’est déroulé à Abed-Hamdani, vide ce jour-là à cause du huis clos imposé à l’ASK en cette période de l’année. Malgré cela, la rencontre a enregistré un festival de buts et une performance offensive de la part des deux formations, deux buts partout, ce qui n’a pas arrangé les affaires des deux équipes. Par ailleurs, les retrouvailles de demain s’effectueront avec un moral retapé et les batteries bien rechargées, suite aux 15 jours de repos. D’ailleurs, cela donnera un charme particulier à cette empoignade, laquelle sera certainement très disputée. En effet, côté khroubi, l’optimisme gagne toute la région, et on ne parle que de victoire. Ainsi, la confiance est revenue au

L

e MCS va reprendre la compétition de Ligue 2, ce mardi, en déplacement à Aïn Témouchent pour affronter le CRT, la lanterne rouge du classement. En effet, les camarades de Cheraïtia seront très avantagés par rapport à leur adversaire, malgré leur déplacement à l’extérieur. Mais, le MCS a effectué un bon stage bloqué, et le groupe sera au grand complet, ce mardi, avec un renfort de qualité, à l’image du retour de l’arrière central, Megueni, et le milieu de terrain, Addadi. En revanche, le CRT a presque raté ce mercato, du moment où les joueurs de cette équipe étaient en grève depuis deux semaines, et n’ont repris les entraînements que les dernières 48h. Ainsi, le CRT ne serra pas prêt à affronter le MCS dans cette empoignade, une opportune pour les Saïdis d’aller ramener les trois points de l’extérieur. En effet, les poulains de Hammouche devraient profiter des problèmes du CRT

pour arracher un succès et avoir plus d’assurance pour la suite du parcours.

L’équipe type se dessine
Le MCS entamera la deuxième phase du championnat sans grand changement au sein de son effectif, sauf en défense, après que le club eut libéré pas moins de quatre éléments, Boulemdaïs, Boukamacha, Belaïd et Hamedi. Et face au CRT, il y aura sûrement Addadi et Mokdad sur les deux couloirs. Quant au centre de la défense, Hammouche devra faire confiance à Megueni, Bentabet et El Hadjari. Au milieu du terrain, Atek, Guenifi, Benabdelkader, Cheraïtia et Zaoui étaient les mieux désignés. En attaque, Boukhari évoluera seul en pointe. Concernant le gardien de but, Bouhada gardera toujours son statut de n° 1 dans les bois. Amar B.

L’

sein du groupe, un bon signe pour la suite du parcours. En attendant demain, les Diables Rouges devront juste croiser les doigts et prier pour une victoire face aux Annabis afin de débuter la deuxième aventure sur de bons auspices.

Le premier vrai test de Merzekane
N’ayant pas bénéficié d’assez de temps pour diriger sa nouvelle équipe en aller, le nouveau coach askiste, Chaâbane Merzekane, suivra son premier match officiel à la l’ASK, demain, à Annaba, face à l’USMAn. Une rencontre à laquelle tenait vraiment l’équipe khroubie et son entraîneur qui souhaitait commencer sur une bonne note en attaquant les choses sérieuses de la plus belle des manières, notamment avec une victoire qui fera plaisir à Merzekane, sachant que ce dernier a insisté sur l’aspect physique durant tout le stage préparatif, ce qui risque de jouer un mauvais tour aux coéquipiers de Douadi, lesquels devront patienter pour avoir les fruits de leurs efforts. Abdou H.

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup d’œil Ligue 2

21

ASK

USMAn
L’aventure des Salhi et Ouaddah débutera demain
Ce marché des transferts n’a pas été bien utilisé par la direction asksite. En effet, trois éléments ont été recrutés par l’ASK, un gardien de but, un latéral droit, pas encore qualifié, et, enfin, un attaquant de pointe, jeune, alors qu’un défenseur central manquait pour combler le vide de Hebaïche, libéré cet hiver. Ainsi, pour le staff technique, la priorité va plus pour le compartiment offensif, cela donne déjà une idée bien précise sur les intentions du coach Merzekane, qui fera certainement confiance à l’ex-élément de l’UST, Salhi, qui a de fortes chances de débuter demain en tant que titulaire. D’ailleurs, on peut dire la même chose sur le gardien Ouaddah, à la place de Gaouaoui, toujours souffrant de son genou. En effet, l’ex-portier de l’USMBA profitera de l’occasion pour montrer tout son savoir-faire et clouer sa place dans les bois khroubis pour le reste du parcours, cela passe, éventuellement, par un rendement irréprochable et impeccable à la fois face à l’USMAn. Les deux éléments joueront leur première minute sous le maillot askiste, et le meilleur scénario qui puisse leur arriver est d’arracher une victoire sur la belle pelouse du 19-Mai, demain soir.

heure de vérité a sonné pour la bande à Merzekane qui a un rendezvous d’une grande importance, demain soir. Ainsi, l’ASK se rendra à la ville voisine de Bône pour croiser le fer avec l’USMAn, la deuxième fois cette année, dans une rencontre qui promet un beau spectacle entre les deux formations de l’Est, lesquelles se portent un peu mal au classement général. On se rappelle du match de l’aller qui s’est déroulé à Abed-Hamdani, vide ce jour-là à cause du huis clos imposé à l’ASK en cette période de l’année. Malgré cela, la rencontre a enregistré un festival de buts et une performance offensive de la part des deux formations, deux buts partout, ce qui n’a pas arrangé les affaires des deux équipes. Par ailleurs, les retrouvailles de demain s’effectueront avec un moral retapé et les batteries bien rechargées, suite aux 15 jours de repos. D’ailleurs, cela donnera un charme particulier à cette empoignade, laquelle sera certainement très disputée. En effet, côté khroubi, l’optimisme gagne toute la région, et on ne parle que de victoire. Ainsi, la confiance est revenue au sein du groupe, un bon

Le premier vrai test de Merzekane L’

«Boudiaf dégage, Tliba bienvenue !»

C

omme rapporté par nos soins, une cinquante de supporteurs de l’USMAn s’est rassemblée hier devant le siège de la wilaya pour exiger le départ de l’actuel président Boudiaf et son remplacement par un certain Tliba. Des banderoles ont été déployées à son honneur. «Boudiaf dégage, Tliba bienvenue !» C’est ce qu’on pouvait lire sur l’une d’entres elles.

Tliba Bahaa-El-Dine : «Je le confirme, je suis intéressé par le club»
De son côté, Tliba, l’homme d’affaires que les supporteurs réclament, n’a pas caché son désir de prendre la tête de l’équipe de l’USMAn. Joint par nos soins, il nous déclara : «Je confirme, je suis bien intéressé par le club. Il est possible que j’achète toutes les actions de l’USMAn si Boudiaf décidait de quitter le club.» Slimane R.

signe pour la suite du parcours. En attendant demain, les Diables Rouges devront juste croiser les doigts et prier pour une victoire face aux Annabis afin de débuter la deuxième aventure sur de bons auspices. N’ayant pas bénéficié d’assez de temps pour diriger sa nouvelle équipe en aller, le nouveau coach askiste, Chaâbane Merzekane, suivra son premier match officiel à la l’ASK, demain, à Annaba, face à l’USMAn. Une rencontre à laquelle tenait vraiment l’équipe khroubie et

son entraîneur qui souhaitait commencer sur une bonne note en attaquant les choses sérieuses de la plus belle des manières, notamment avec une victoire qui fera plaisir à Merzekane, sachant que ce dernier a insisté sur l’aspect physique durant tout le stage préparatif, ce qui risque de jouer un mauvais tour aux coéquipiers de Douadi, lesquels devront patienter pour avoir les fruits de leurs efforts. Abdou H.

Le DGS s’est entretenu avec Kerroum hier
Le directeur de la jeunesse et des sports, Djamel Zebdi, avait donné rendrez-vous hier dans son bureau au président de la CSA Kerroum. Dans cette petite réunion, les deux hommes se sont longuement entretenus au sujet du club et de l’actuel président Boudiaf. Le DGS avait proposé à Kerroum de continuer le travail au côté de Boudiaf jusqu’à la fin de saison. Ce dernier a refusé cette proposition.

Pas de prime spéciale pour Douadi and Co
Pour la reprise du championnat, la direction askiste n’a pas encore défini le barème des primes de matches. D’ailleurs, on ne s’attend pas à voir un nouveau pour le moment, sauf si les coéquipiers de Hafid arrivent à renverser la vapeur au fil des journées. Ainsi, même le coach khroubi n’a pas voulu ajouter de la pression à la direction, en déclarant récemment que l’urgence est de gagner et assurer le maintien en Ligue 2, le plus rapidement possible, en suivant aussi les résultats des autres équipes. Cela dit, les Khroubis n’auront pas une grosse prime s’ils ne parviennent pas à battre l’USMAn sur leur terrain fétiche, demain. A. H.

Kerroum : «J’ai proposé au DGS de me laisser prendre la place de Boudiaf»
Nous avons pris attache avec Kerroum afin d’en savoir un peu plus sur cette réunion qui avait eu lieu hier entre les deux hommes. Ce dernier nous dira : «J’ai proposé au DGS de me laisser prendre la place de Boudiaf et diriger l’équipe jusqu’à la fin de saison. Pour moi, c’est la meilleure solution afin de sauver l’équipe de la dérive.» S. R.

A. H.

MSPB
Lamri : «On a fait une bonne préparation»
La qualification des U21, une motivation pour faire un résultat contre le SAM
Les jeunots du MSPB se sont qualifiés contre l’USMBA. Cela s’est passé non loin du lieu de stage de l’équipe A. Cette victoire va sans doute encourager les seniors à faire un bon match ce mardi.

«Le président n’a nullement l’’intention de céder ses actions»
Et de poursuivre : «C’est une affaire très complexe car le président actuel n’a nullement m’intention de céder ses actions. Malheureusement, le temps joue contre nous. Il ne reste que deux jours avant le match du l’ASK et il est primordial de trouver un accord d’ici là.»

Sid Ali Lamri fait partie du groupe depuis une semaine, et bénéficie comme tous ses coéquipiers d’un stage de préparation qui a toute son importance avant le début de la phase retour. «On a fait du bon travail. Ce stage nous a permis de nous retrouver, c’est une bonne chose. On est dans un cadre agréable, et les conditions nous conviennent.»

«On va à Mohammadia pour faire un résultat»
Le stage touche à sa fin. Le MSPB entamera la phase retour par un difficile déplacement à Mohammadia. Le voyage ne sera pas long, puisqu’entre Mostaganem et Mohammadia, il n’y a une que 40 km. Les joueurs

n’auront pas à faire un long voyage. Lamri dira au sujet de ce match qui s’annonce difficile : «On va pour faire un résultat à Mohammadia. Le match amical contre l’ESM était bénéfique, et on va tenter de refaire le même contre le SAM.» M. B.

Boudemagh était sur le banc de touche avec les Espoirs en coupe

Benaifa toujours sous le coup d’une suspension
Benaifa ne jouera pas contre le SAM, il est toujours sous le coup d’une suspension et doit encore purger deux autres matchs avant de retrouver la compétition. Il avait écopé de 5 matchs contre le CRT. Par contre, Litim a purgé et devrait faire partie de la liste des 18 joueurs convoqués au match contre le SAM, il est fort probable qu’il garde les buts de son équipe.

Ragdi et Haddad privés du match contre le SAM
Haddad et Ragdi seront privés du match contre le SAM. Le premier a été expulsé pour cumul de deux cartons face au NAHD, il a écopé d’un match, et Ragdi doit purger pour cumul de cartons. M. B.

On a appris que c’est l’entraîneur avec Boudiaf» adjoint, Lamine Zemmouri qui avait Comme mentionné ci-dessus, Kerdirigé les U21 en Coupe d’Algérie roum avait refusé de retravailler avec contre l’USMBA. Boudemagh a dû Boudiaf : «Je ne peux pas travailler avec faire le voyage à Bel-Abbès, il était sur Boudiaf. On est deux personnes compléle banc de touche. Pourtant, le coach tement différentes avec des principes difdes U21 s’appelle Bourahla, malheuférents. Il est impossible qu’on se reusement, cet entraîneur ne dispose comprenne.» pas encore d’une licence. Sans S. R. contrat, Bourahla ne peut pas prétendre à une licence, ce qui laisse penser que le coach n’a pas signé son contrat avant d’accepter de Anniversaire En ce jour extraordinaire pour la famille driver les U21. Et Bacha, le papa Hamza et la maman Amel souon risque de ne pas haitent un fabuleux anniversaire à leur adorale retrouver contre ble fille Arije qui soufflera, ce soir, sa première l’ASO, pour les 8es bougie, avec un excellent gâteau, une tonne de fantastiques cadeaux et une fête qui promet de finale. bien ! Rien n’est trop sensationnel pour ton anM. B.
niversaire Arije. Bon anniversaire !

«Je ne peux pas travailler

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup d’œil Ligue 2

21

MSPB Lamri : «On a fait une bonne préparation»

ASMO
Tlemçani (OM) et Benchaâbane (MOB) dans le viseur
Les responsables de l’ASMO multiplient les recherches pour dénicher l’oiseau rare qui peut résoudre le problème de l’équipe en attaque. Le manager général du club, Benamar, avait reconnu que le problème de l’ASMO réside dans l’inefficacité de ses attaquants : «Nous avions livré de bonnes prestations lors des précédentes rencontres amicales disputése à Alger. Toutefois, le problème de notre équipe réside en attaque. L’inefficacité de nos attaquants nous a joué un mauvais tour jusqu’à présent. Il est donc important de renforcer l’avant-garde de notre team.» Il faut dire que les dirigeants asémiste, en dépit de leur bonne volonté de renforcer leur attaque, n’ont pas encore trouvé des joueurs libres pour venir jouer à l’ASMO. A en croire une source autorisée, les Asémistes sont intéressés par le recrutement de deux joueurs. Il s’agit de Tlemçani (O Médéa) et Benchaâbane (MO Béjaïa). Les responsables de l’ASMO espèrent convaincre l’un de ces deux joueurs de porter le maillot vert et blanc.

S

id Ali Lamri fait partie du groupe depuis une semaine, et bénéficie comme tous ses coéquipiers d’un stage de préparation qui a toute son importance avant le début de la phase retour. «On a fait du bon travail. Ce stage nous a permis de nous retrouver, c’est une bonne chose. On est dans un

cadre agréable, et les conditions nous conviennent.»

«On va à Mohammadia pour faire un résultat»
Le stage touche à sa fin. Le MSPB entamera la phase retour par un difficile déplacement à Mohammadia. Le voyage ne sera pas long, puisqu’entre Mostaganem et Mo-

hammadia, il n’y a une que 40 km. Les joueurs n’auront pas à faire un long voyage. Lamri dira au sujet de ce match qui s’annonce difficile : «On va pour faire un résultat à Mohammadia. Le match amical contre l’ESM était bénéfique, et on va tenter de refaire le même contre le SAM.» M. B.

Boussaâda rétabli de sa blessure
Le défenseur Boussaâda s’est remis de sa blessure au niveau de la cheville. L’ancien joueur du Mouloudia d’Oran nous a fait savoir qu’il ne ressent plus de douleur et qu’il reprendra les entraînements avec ses coéquipiers dès leur retour à Oran : «Dieu merci, je me suis rétabli de ma blessure au niveau de la cheville. Je ne ressens plus de douleur et je me sens prêt à reprendre le chemin des entraînements. En principe, je reprendrai les entraînements avec mes coéquipiers dès leur retour à Oran.» Toutefois, Boussaâda sera absent pour le match de son équipe demain face au CRBAF.
R.O.

ASK
L’aventure des Salhi et Ouaddah débutera demain
Ce marché des transferts n’a pas été bien utilisé par la direction asksite. En effet, trois éléments ont été recrutés par l’ASK, un gardien de but, un latéral droit, pas encore qualifié, et, enfin, un attaquant de pointe, jeune, alors qu’un défenseur central manquait pour combler le vide de Hebaïche, libéré cet hiver. Ainsi, pour le staff technique, la priorité va plus pour le compartiment offensif, cela donne déjà une idée bien précise sur les intentions du coach Merzekane, qui fera certainement confiance à l’ex-élément de l’UST, Salhi, qui a de fortes chances de débuter demain en tant que titulaire. D’ailleurs, on peut dire la même chose sur le gardien Ouaddah, à la place de Gaouaoui, toujours souffrant de son genou. En effet, l’ex-portier de l’USMBA profitera de l’occasion pour montrer tout son savoir-faire et clouer sa place dans les bois khroubis pour le reste du parcours, cela passe, éventuellement, par un rendement irréprochable et impeccable à la fois face à l’USMAn. Les deux éléments joueront leur première minute sous le maillot askiste, et le meilleur scénario qui puisse leur arriver est d’arracher une victoire sur la belle pelouse du 19-Mai, demain soir.

A. H.

Comme rapporté dans notre édition d’hier, Cheikh Hamidi était attendu hier au siège de l’ASMO pour concrétiser son accord avec la direction du club. Or, le joueur a fait faux bond et ne s’est pas présenté durant toute la journée. Pourtant, les responsables de la formation de M’dina J’dida avaient tout conclu avec lui comme nous l’a fait savoir le manager général de l’ASMO, Benamar : «On avait tout conclu avec lui. On avait même trouvé un accord sur le plan financier. On ignore les raisons qui l’ont poussé à ne pas se présenter au siège du club. Sa piste est définitivement écartée.» Les responsables de l’ASMO ont décidé de se passer de ses services et de songer à d’autres attaquants pour renforcer les rangs de leur effectif.

Hamidi a fait faux bond

RCK

DNA PAC
Début de préparation pour Kouba
La formation du Paradou a entamé hier sa préparation pour la prochaine rencontre contre la formation de Kouba. Une rencontre très difficile pour les gars d’Hydra dans la mesure où cette rencontre est qualifiée de derby face à un adversaire qui cherche les trois points à tout prix afin de se rapprocher du leader. De leur côté, les Pacistes, qui sont loin de l’accession, cherchent à se ressaisir et à mettre un terme aux multiples échecs enregistrés depuis le début de saison, notamment à domicile. On s’attend donc à une rencontre explosive entre deux équipes aux objectifs différents. De leur côté, les joueurs du PAC veulent offrir une nouvelle victoire à l’équipe, car ils ont senti que la situation est catastrophique. Eux qui prétendaient jouer au haut niveau, ils ne sont même pas capables de gagner contre l’une des plus faibles formations de cette division. les Koubéens ont misé sur les trois prochaines sorties de la phase aller pour rester sur la lancée. Désormais, ces performances ont été mises de côté et les joueurs ne pensent qu’à leur prochain rendez-vous. Les poulains de Mustapha Biskri sont concentrés sur leur prochain adversaire, qui n’est autre que le voisin et l’éternel rival, le PAC. Donc, un match, a priori, qui s’annonce palpitant vu l’enjeu de la partie et ainsi son cachet derby. Concernant la préparation du rendezvous contre le PAC, le staff technique du RCK mise sur un succès qui lui permet de rester sur cette bonne dynamique et de garder le contact avec le haut du tableau. L’entraîneur, Mustapha Biskri, effectue une préparation spécifique en prévision de cette empoignade, ce qui est le cas d’ailleurs pour son homologue du Paradou, Bouhila. Les deux coaches n’ont pas négligé le volet psychologique afin de gonfler le moral des troupes, notamment après cette bonne dynamique que traversent les deux équipes. Avec de légères séances d’entraînement, le staff technique koubéen procédera aujourd’hui aux derniers réglages avant le match de mardi prochain. Y. M.

NARBR
Les supporteurs n’acceptent plus d’échec

Paradou en point de mire

L

es Vert et Blanc arrivent toujours à prolonger leur belle série de bons résultats. En effet, les camarades de Mezraoui, qui reprendra demain sa place dans le onze rentrant en compagnie de Guessoum après avoir purgé leur suspension automatique, ont finalement réussi à réaliser le souhait de leurs fans et du staff technique en gardant leur invincibilité pour la troisième fois de suite. Après sept points récoltés lors des trois derniers matches joués, ce qui est une excellente moisson pour une formation confrontée à des problèmes administratifs et financiers,

S

Gagner ou sortir d’Hydra
Il est vrai que le match contre le RC Kouba sera une rencontre difficile, car elle opposera deux équipes qui se connaissent très bien. En plus, elle sera qualifiée de match derby. Les coéquipiers de Benachour seront obligés de remporter les trois points afin d’éviter la crise mais aussi pour se ressaisir des derniers échecs enregistrés à domicile et à l’extérieur. Dans cette rencontre, les Jaune et Bleu seront obligés de remporter le match au stade Ahmed-Fallek ou alors prendre la décision de quitter définitivement ce stade qui ne réussit pas les affaires du PAC depuis deux saisons déjà. Khalil Y. M.

ans aucune victoire depuis le début de saison, la formation du NARBR occupe la dernière place au classement général. Malgré cela, les coéquipiers de Rouaïghia gardent le soutien de leurs supporteurs, mais jusqu’à quand ? Certains supporteurs ont menacé les joueurs de jouer à huis clos en cas d’autre échec, ce mardi, contre la formation de M’khadma. En effet, les fans réghaouis menacent de ne plus assister aux matches et de ne plus soutenir l’équipe si les joueurs ne réussissent pas un résultat positif dans le match de demain. D’autre part, les responsables du NARBR, à leur tête Noredine Azzel, croient encore aux chances de l’équipe de rebondir dans le classement général, surtout avec l’arrivée du nouvel entraîneur, Kamel Lahcen.

Biskri craint la fatigue
Par ailleurs, le coach du Raed compte remédier à certaines lacunes et apporter quelques légers changements sur la composante qui affrontera le PAC. Après avoir constaté des insuffisances sur les plans défensif et offensif lors de la précédente rencontre de championnat et le retour des suspendus, le staff technique se basera sur une préparation exceptionnelle et une séance devant le but est envisagée aujourd’hui. En parallèle, l’entraîneur des Vert et Blanc craint la fatigue puisque ses joueurs ont enchaîné quatre matches en 18 jours. C’est pour cela qu’il a programmé un micro cycle de récupération. Le retour des suspendus apportera une certaine fraîcheur physique à l’équipe. De leur côté, les supporters koubéens mettent la pression sur les joueurs et les dirigeants afin d’éviter un faux pas contre le voisin paciste... Y. M.

Pour encourager les joueurs…
Afin d’encourager ses joueurs, le premier responsable du club a fait appel aux sponsors de l’équipe. Effectivement, certains ont répondu à l’appel, comme ce fut le cas avec le nouveau sponsor, DBT. Le responsable de la société de transport a promis aux joueurs une importante prime en cas de victoire. Daïkh Benchohra a même décidé de mettre son adjoint, Zerroukhi Bilel, à la disposition de l’équipe en cas de besoin. K. Y. M.

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup d’œil Clubs de Kabylie

21

Régionale 1

JS Akbou 1 - ES Baghlia 0

Bon pour le moral
Stade : OPOD d’Akbou Affluence : moyenne Arbitres : Belahcene, Mansouri, Bouras Avertis : Lardjene, Ferka (JSA) Mabizari, Daoud, Hamani (ESB) Buts : Bouchouchene (2') JSA JSAK : Hamimi, Kinzi, Bacha, Melchene, Aourtilane, Bachouche (Ferka), Amrane (Temzi), Bouchouchene, Lardjene, Akhnak, Belkadi (Tighilit) Entr. Mira ESB : Abderahmani, Hamadou, Daoud, Mebtouche, Benalia, Boussadia (Cherrabi), Mabizari, Bayou, Lahouazi, Hamani (Cherrabi), Maouche Entr. Ferhat l’emporter face à l'ES Baghlia pour sortir la tête de l'eau et prendre un peu d'air au classement. Dès le début de la partie, les camarades du virevoltant Lardjene voulaient prendre le jeu à leur compte. Ils en furent récompensés aussi vite, lorsque sur un contre rapide, Bouchouchene à l’affût et profitant de la sortie hasardeuse du gardien de l'ESB envoyait le cuir au fond des filets. Le scénario idéal pour cette formation akboucienne qui a cherché à se libérer dès les premiers instants du match. Juste après cette réalisation, les camarades de Bachouche ont continué à presser leurs vis-à-vis en se procurant deux belles opportunités de réaliser le break, mais ni Bouchouchene (4') ni Melchene (7') n'ont pu trouver le cadre. Il a fallu attendre le quart d'heure de jeu pour voir la troupe à Malik Ferhat porter le danger dans le camp adverse, lorsque Hamani mit sur orbite Mabizari qui bat Hamimi, mais l'arbitre refusa le but pour une prétendue faute de main, une décision très contestée par les joueurs de l'ESB. Une chaude action qui a vite fait de secouer les joueurs de la JSA qui vont repartir à l'abordage mais, gagnés par l'énervement et l'excès de précipitation, ils vont rater des occasions qui paraissaient simples à concrétiser. A la reprise, c’est le même scénario qui se reproduira, avec une formation akboucienne qui maitrisa parfaitement son sujet mais manquait d’opportunisme dans sa dernière ligne, alors que les protégés de Ferhat, n'ayant plus rien à perdre et sentant qu'il y avait un bon coup à jouer, vont monter d'un cran pour aller titiller l'arrière-garde locale, mais sans grand bonheur. Au bout, ce fut un succès logique mais difficile pour une équipe akboucienne qui peut souffler un tant soit peu en attendant les réglages nécessaires à la fin de la phase aller.

Mira Abdennour (entr. JS Akbou) :
«Nous sommes vite entrés dans le vif du sujet en pressant l'adversaire, mais on a péché par excès de précipitation. En seconde mi-temps, on a apporté des correctifs et l’équipe s’est montrée dangereuse, mais on a gâché plusieurs occasions.»

JS Azazga 1 - IRB El Achour 0

«On a réussi l’essentiel»

Merci Akouba !
l’issue du match face à El Achour, Iazouguen peuvent se dire qu’ils ont réussi l’essentiel tant sans la vista du gardien Akouba, le score aurait pu être autre. Ce dernier s’est fait remarquer d’abord dès la 7’ par une intervention décisive lorsque le défenseur central d’El Achour lui a adressé un missile qu’il a repoussé de justesse. Une autre fois, on jouait la 85’ et alors qu’Iazouguen menaient au score d'un but à zéro, l’attaquant de pointe de l’équipe adverse s’est présenté seul face à ce même Akouba qui a dévié une deuxième fois son tir sauvant son camp d'une égalisation certaine. A cela, il faudrait ajouter ses interventions justes et efficaces le long des 90’. Baour, l’auteur de l’unique but à la 58’, était remplaçant au début de la partie. C’est suite à la blessure de Yeddou qu’il fut incorporé à la 10’ minute de jeu et c'est

A

Malik Ferhat (entr. ESB) :
«C’était un match difficile, nous avons mis du temps pour entrer dans notre match face à une coriace formation de la JSA qui s'est montrée plus agressive. Je tiens à déplorer encore une fois l'arbitrage qui nous a refusé un but pour des raisons obscures.» Z. A. H.

«L’arbitre nous a pénalisés»

B

attus la semaine dernière chez le leader, les protégés de Mira son devaient de

Z. Ait Hamouda

de bon augure. Une rentrée à la pointe de l’attaque qui a redonné de la vigueur aux camarades de Mallek qui ont commencé à montrer leurs intentions en mettant en danger les gars d'El Achour. Ce dernier d'ailleurs, à la 22’, exécutera un coup franc sur la tête de Benmokhtar qui le dévia vers la cage adverse mais vite repoussé par le gardien. 15’ après, ce même Benmokhtar récidivait de la même façon, la balle est une première fois repoussée par un défenseur adverse qui atterrit sur Baour, d’un retourné, ce dernier obligera un autre défenseur à intervenir sur la ligne. En seconde mi-temps, sur un corner qui atterrit sur la tête de Baour, ce dernier ouvrait la marque et libéra les siens. La suite ne fut qu’une gestion tactique de l’acquis d’Iazouguen qui s’en sont tirés à bon compte surtout après l’occasion de la 85’.

B. Ferhati

Régionale 2

MC Bouira 1- JS Bordj Menaïel 1

Le Mouloudia revient de loin
Stade : Bourouba-Said de Bouira Affluence : moyenne. Arbitres : Redouane. Zemit. Tebani. Avertissements : Allouane, Kherrouf, Saili, Morsli (JSBM) Tellal M (MCB) Expulsion: Allouane (JSBM). Buts: Had (46’) JSBM Mohad (90’) MCB MCB : Maache, Berkani (Boutaous), Krim (Allache), Hidouchi, Aouadi, Zaidi, Zemmouri (Bousta), Mohad, Tellal K, Tellal M, Ferrah. Entr. Tellal Ali JSBM : Allouane, Saili, Tiachitine, Kherrouf, Morsli (Ahib), Ait Ouarab (Demir), Debache, Fouaci, Rehali, Had, Aissi (Alhamani). Entr. Matouk
e nouveau, le MC Bouira s’est fait peur dans son fief face à une équipe de la JS Bordj Menaeil qui s’est déplacée à Bouira pour un résultat positif. Les protégés du coach bouiri Tellal Ali manquaient d’efficacité et de réussite notamment en attaque. La partie a bien commencé, avec comme première alerte un essai de Mohad qui plaça un joli tir des 20 mètres obligeant le portier menaili à repousser en catastrophe le cuir. Cinq minutes plus tard, une très bonne combinaison à une touche de balle entre Mohad, Tellal Mohamed et Ferrah qui ont réussi à se faufiler à travers la défense ménailie qui est restée pantoise, mais il manquait cette ultime touche pour mettre le ballon au fond des filets. A la 10’, le MCB ratera lamentablement l’ouverture du score, lorsque le virevoltant Tellal Mohamed héritait d’une jolie passe du jeune stratège Ferrah, véritable poumon de l’équipe malgré son jeune âge, d’une reprise enverra le cuir s’écraser sur le poteau gauche puis revenir sur le même Tellal qui placera une tête, de nouveau le ballon rebondit sur la transversale et refusa d’entrer. Après cette action, ce fut le passage à vide des deux équipes qui se sont engagées dans une véritable bataille au milieu de terrain, les visiteurs bien motivés ont mené plusieurs attaque par l’intermédiaire de Debache, Fouaci et Had, celle qui a failli faire mouche survenait à la 43’, lorsque Had tentait un tir des 20 mètres obligeant le portier de Bouira d’étaler tout son savoir-faire pour dégager d’une belle détente le cuir. La partie qui s’est déroulée dans un fairplay total malgré l’engagement physique des joueurs des deux équipes a connu une autre tournure en deuxième mi-temps. Dès la reprise, Tellal Mohamed toujours égal à lui même fut fauché à l’intérieur de la surface de réparation, l’arbitre laissera jouer, au moment où les joueurs protestaient, Debache récupéra la balle et s’en alla traverser le terrain d’une belle foulée, alertait Had qui remit sur Fouaci, celui-ci d’une belle reprise de volée ouvrait le score. Stupéfaction dans le camp Bouiri, mais le but est validé et non le penalty. Le MCB tentera alors de revenir au score en pressant son vis-à-vis, mais s’était sans compter avec la défense ménailie bien regroupée autour de Morsli. A la 54’, Zemmouri est accroché à l’intérieur de la surface de réparation des visiteurs, cette fois ci, l’arbitre n’hésitera pas à désigner le point de penalty. C’est le capitaine du MCB qui s’en charge, mais son tir s’en est allé percuter le poteau gauche. La déconcentration et l’énervement n’ont pas trop aidé les protégés de Tellal Ali pour niveler le score. Mohad et Tellal Mohamed ont à eux seuls comptabilisé au moins six actions nettes pour scorer. Alors que la partie allait se terminer en faveur des Ménailis, un cafouillage dans leur camp aboutira à l’égalisation de Mohad, sous un vent de contestation des Ménailis, ce qui a valu l’expulsion de leur gardien de but. Le MCB est revenu de loin, même de très loin. Adjaout

ES Timezrit 0 - SS Sidi Aïch 1 Saïdi libère les Diables Rouges
Stade : municipal de Seddouk Affluence : faible Arbitres : Kebaili, Chaterbache, Toulaït Avertissements : Benmamar, Saidi (SSSA) Zerari (EST) But : Saïdi (52’) (SSSA) EST : Kedadouche, Mazer, Boulainceur, Medouri, Tilkout, Zerari, Benyahia (Medouri), Bahouche (Benidiri), Akkouche (Souama), Deflaoui, Taouint (Aït Dahmane) Entraîneur : Ghani Boulaincer SSSA : Benmokhtar, Ferhat, Benmamar, Bainou, Mouloudji, Sekouchi, Messafri, S. Iken (Semache), Saïdi, Chilla (Boudia), F. Iken F (Amaouche) Entraîneurs : Atmani et Oudjani
ncore une journée fatale pour les Orange. Déjà bien avant le début de la rencontre, la mission des deux équipes voisines s’annonçait difficile, elles qui sont dans une situation semblable. À l’arrivée, c’est un autre revers pour les Orange qui s’enfoncent ainsi dans leur peu enviable position de lanterne roue. Ce match va accentuer un peu plus le doute chez les Orange contrairement à leurs voisins les Diables Rouges qui jubilaient en fin de rencontre, puisqu’ils viennent d’enregistrer enfin une victoire qui leur échappait depuis plusieurs semaines. Les deux formations sont entrées sur le terrain avec la peur au ventre, peur de perdre le match. La majorité du temps de la première période s’est déroulée au milieu de terrain où il n’y avait rien à se mettre sous la dent. C’est sur un score vierge que l’excellent arbitre de la ligue de TiziOuzou Kebaili renverra les 22 acteurs aux vestiaires. En deuxième mi temps, les Diables Rouges étaient plus animés de la volonté de vaincre, contrairement aux Orange qui paraissaient émoussés et hors du coup. A la 52’ l’omniprésent Sofiane Iken, qui a montré toutes ses prouesses techniques lors de cette rencontre, remettait un joli ballon entre deux défenseurs en direction de Saidi, ce dernier s’en est allé droit au but et dribblait le gardien pour ensuite mettre le ballon au fond de la cage de Kedadouche, libérant ainsi ses coéquipiers et le staff technique. Les poulains de Oudjani choisissaient après d’opérer par des contres rapides et meurtriers et auraient pu transformer quelques occasions pour corser l’addition, mais ni Iken Fouad (59’) qui était pourtant seul face au gardien, ni son cousin Sofiane (66’) dont le tir finit sur la transversale, n’ont pu permettre au SSSA de faire le break. Les Espérantistes, quant à eux, sont passés à un doigt de l’égalisation, sur un tir Deflaoui qui a été repoussé de justesse par Benmokhtar. Le reste du temps a été marqué par une grande bataille au milieu du terrain jusqu’au coup de sifflet final.

E

D

H. Tahar

Matouk (entr. JSBM) : «On méritait les trois points»
«On tenait le match, malheureusement, l’arbitre a faussé la rencontre et nous a privés des trois points bien mérités.»

Tellal (entr. MCB) : «Nous avons raté notre match»
«On s’est bien préparés pour cette rencontre, on voulait continuer sur la dynamique des bons résultats. Malheureusement, au moment où on devait marquer, c’est eux qui l’on fait suite à une bévue de l’arbitre, ce dernier nous refusé un penalty incontestable, les visiteurs en profitèrent pour mener une contre-attaque et marquer.»

Ghani Boulaincer (entr. EST) : «Quand on ne marque pas… »
«C’est un match qu’on ne devait pas perdre. On méritait au moins le point du nul. Que voulez-vous, sur une occasion ils ont marqué, nous on a raté quelques occasions bien plus évidentes. Quand vous ne marquez pas, vous encaissez. C’est comme ça.»

Hanafi Atmani (entr. SSSA) : «Espérons que c’est le déclic»
«Une victoire est toujours bonne pour le moral, je souhaite que cette fois-ci c’est le vrai le déclic. En 1re mitemps, mes joueurs étaient crispés. A la pause on a apporté quelques correctifs. Le score aurait pu être plus lourd, si on avait su exploiter toutes nos occasions.»

22
Inter Milan

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup d’œil International

Lavezzi
«J’ai reçu une offre de l’Inter, mais… »
L’actuel milieu offensif ou attaquant du PSG, Ezezquiel Lavezzi a laissé un souvenir impérissable à Naples, ville qu’il a fait rêver et vibrer durant cinq années. L’histoire a pris fin cet été mais «El Pocho» est, et sera, toujours attaché a la cité parthénopéenne. Il a accordé une interview aux journalistes de la Radio 2 Rai où il explique son refus de rejoindre la grande formation de l’Inter Milan par respect aux supporteurs de Naples : «J’ai demandé au président De Laurentiis de me vendre à l’étranger. J’ai reçu une offre de l’Inter, j’aurais pu y aller mais par respect pour les tifosi du Napoli je ne l’ai pas fait. J’ai passé cinq années merveilleuses là-bas, je n’aurais pas pu leur faire ça» a reconnu l’international argentin.

Domenech Le PSG s’intéresse à Adriano «J'ai des contacts»
A la recherche d'un latéral gauche pour pallier le départ de l'Ivoirien Siaka Tiéné, les dirigeants du Paris-SG auraient formulé une offre pour s'attacher les services du défenseur brésilien du FC Barcelone, Adriano, rapporte El Mundo Deportivo. Plus souvent joker que titulaire au sein de la formation blaugrana (5 buts en 11 matches de Liga cette saison), le très offensif latéral gauche brésilien (16 sélections), technique et rapide, ne bénéficierait pas nécessairement de plus de temps de jeu en ralliant le club de la capitale. Il devra, là aussi, jouer des muscles pour pousser sur le banc des remplaçants son compatriote, Maxwell. Sous contrat jusqu’en juin 2014, le Brésilien de 28 ans aimerait prolonger au Barça mais n’a pas encore trouvé de terrain d’entente avec son club. L’hiver dernier, Maxwell avait déjà effectué le trajet entre Barcelone et Paris. Raymond Domenech, qui a quitté le monde du football professionnel après une Coupe du monde 2010 désastreuse avec l’équipe de France, souhaite retrouver un banc de touche. C’est ce qu’il a confirmé sur les ondes de RTL. «Il y a quelque chose que je dis souvent aux personnes que je rencontre, le truc qui me manque vraiment c'est l'odeur de la pelouse. Quand on est entraineur, qu'on fait du foot et quand on rentre sur le terrain, il y a ce parfum d'herbe coupée, d'humidité. C'est physique et ça commence à me manquer. La pelouse, ça sent bon», a expliqué le vicechampion du monde 2006. J'ai des contacts.» En revanche il n'a pas précisé s'il préférerait reprendre en main un club où une sélection nationale.

Barça

AC Milan

Mascherano : «Messi va marquer notre temps» Interrogé en conférence de presse à propos de son compatriote argentin Lionel Messi, Javier Mascherano s’est montré pour le moins élogieux envers le quadruple oBallon d’Or avec qui il a l’honneur d’év en sélection : «Il est sur le luer en club et quer notre temps. Atteindre un point de devenir une légende, il va mar compte de ce qu’il est en train de tel niveau à son âge, on ne se rend pas de quelqu’un qui a remréaliser et de ce qu’il fait. Vous parlez e d’Or à seulement 25 ans… », Expliqu porté quatre Ballons Liverpool. l’ancien milieu de terrain de

Donadoni n’écarte pas un retour

Neymar : «Aucun accord avec le Barça»
Dans les colonnes du quotidien uruguayen El Pais, Neymar a démenti une énième fois un éventuel accord avec le FC Barcelone, comme souvent annoncé dans la presse catalane ces derniers mois : «Je n’ai aucun accord, ni avec le Barça ni avec une autre équipe. La seule chose que j’ai signée, c’est avec le Santos et j’en suis ravi. C’est un grand club et je suis sous contrat ici jusqu’en 2014», a insisté l’attaquant brésilien. Des médias catalans avaient annoncé un accord entre Neymar et le Barça au cours du mois d’octobre, en évoquant même une première partie du transfert d’ores et déjà versé par l’actuel leader de la Liga.

Auteur d'une saison convaincante avec Parme, Roberto Donadoni ne laisse pas les cadors de la Serie A insensibles sur son potentiel. A la tête du pensionnaire d'Ennio-Tardini depuis le mois de janvier 2012, l'ancien sélectionneur de la Squadra Azzurra (2006-2008) pourrait bien quitter rapidement son équipe du moment. Selon La Gazzetta dello Sport, le technicien italien de 49 ans serait suivi par l'AC Milan, qui cherche d’ores et déjà un remplaçant à Allegri : «Milan ? J'ai un contrat avec Parme jusqu'en 2015 et j'ai l'intention d'alPas vraiment à son aise dans les rangs du Zénith ler jusqu'au bout. L'avenir, on ne sait jamais ce qu'il Saint-Pétersbourg, l'attaquant brésilien, Hulk, 26 la saison.» peut se passer selon le déroulement de ans, pourrait rebondir du côté de Manchester City Huitièmes avec 29 points, les Parmesans rapporte le média russe Lifesport. Chahuté par son sont aujourd'hui plus proches des precoach à cause d’un rendement peu prolifique, l’internamières places que de la zone tional auriverde a alors mis le feu aux poudres en décemrouge. bre dernier, avant de s’excuser quelques jours plus tard. Une aubaine pour Manchester City qui, selon le média russe Lifesport, serait venu aux nouvelles. Mieux, les Citizens auraient fait une offre. Aucun montant n’est évoqué, mais le Zenit ne serait pas vendeur, se disant pleinement satisfait de son buteur. City devrait donc revenir à la charge puisque les champions d’Angleterre en titre commencent sérieusement à être agacés par l’attitude de Mario Balotelli, et ce, malgré l’apaisement médiatique de Roberto Mancini. Si cette information se confirme, nul doute qu’Hulk risque de ne pas rester insensible, même s’il a encore une carte à jouer en A la tête de Tottenham depuis juilcoupe d’Europe avec le Zenit. Grand voyageur, passé notamment par le Japon et let dernier, André Villas-Boas s'est le Portugal, la recrue la plus chère de l'histoire du Zénith Saint-Pétersbourg exprimé sur son adaptation avec les [55 millions d'euros l'été dernier, ndlr.] pourrait donc découvrir un grand Spurs, au point de vouloir soutenir la championnat en signant à Manchester City. comparaison avec Chelsea, sa précédente expérience d'entraîneur, marNasri : «Je dois beaucoup à Wenger» quée par un départ avant même la fin de saison. Sauf que pour le technicien Lui, il veut te parler, apprendre à te Tout juste avant le grand portugais, interrogé par le tabloïd anconnaître et te donner confiance en toi. choc d’hier en Premier glais The Sun, sa situation avec le pen» Interrogé sur son choix de partir League opposant Arsenal à sionnaire de White Hart Lane chez les Citizens, l’ancien joueur de Manchester City à l'Emis'apparente presque à une balade de l’OM a assumé et expliqué son choix. rates, Samir Nasri est resanté, comparé à ce qu'il a vécu à «J'ai joué un football fantastique penvenu sur ses années Stamford Bridge la saison dernière. dant trois ans et j'ai appris comment londoniennes, et notam«Tottenham, c'est un club de très haut jouer régulièrement au haut niveau en ment sa relation avec Tonniveau, mais les objectifs sont difféparticipant à la Ligue des champions ton Arsène : «Si je suis ici, rents et l'attente des médias est moins et en étant toujours en course pour le c'est grâce à lui. Je n'oublierai grande», a indiqué l'ancien adjoint de titre. Mais c'était un bon jamais ce qu'il a fait pour José Moudéfi pour moi de venir ici moi. Je lui dois beaucoup. Il rinho. Après et gagner des titres, car m'a donné confiance, non 21 matches c'est ce qu'il me manquait seulement en tant que joués, Tottenà Arsenal. Tout était géjoueur, mais aussi en tant ham occupe nial, mais je voulais gaqu'homme. C'est pourquoi la troisième gner des titres. Donc je je l'aime et le respecte vraiplace de la suis venu ici pour marment, il se soucie beauPremier quer l'histoire, et c'est ce coup des hommes, pas League, derque nous avons fait. Le seulement des joueurs. rière United dernier titre de City reCertains entraîneurs et City... mais montait à 44 ans.» veulent vous voir sur le devant Chelterrain et c'est tout. sea.

Manchester City

«Mourinho a changé ma vie»
En préparation avant de disputer la CAN qu’il espère enfin remporter, l’attaquant ivoirien est revenu sur ses rapports particuliers avec «The Special One», son ancien coach à Chelsea : «Celui que j’aurai toujours dans mon esprit est José Mourinho, simplement parce qu’il a cru en moi, a relayé le quotidien espagnol Marca. Il est un grand entraîneur. Il a une place spéciale dans ma vie parce qu’il l’a changée. J’ai toujours essayé de donner le meilleur de moi-même afin de lui rendre la confiance qu’il avait en moi». Arrivés à Chelsea la même année, Drogba et Mourinho ont connu pendant trois ans une relation empreinte d’un profond respect mutuel. À tel point que l’ex-attaquant des Blues considérait le Mou comme un père. Interrogé sur Eurosport, relayé par Marca, Didier Drogba a évoqué aussi ses souvenirs lors de la victoire de Chelsea en finale de la Ligue des champions à Munich face au Bayern. L’attaquant ivoirien n’oubliera jamais. «Pas beaucoup de gens peuvent dire qu’ils ont soulevé ce trophée, avoue-t-il. Nous pouvons donc en être fiers. C’est vraiment une compétition spéciale. Les émotions qu’elle procure sont très intenses et différentes».

Drogba

La piste Hulk refait surface

Tottenham

La véritable renaissance de Villas-Boas

N° 2164 Lundi 14 janvier 2013

Coup d’œil International
AS Rome Real Madrid

23
Man Utd

Guardiola a refusé de venir
Alors qu’il souhaite reprendre du service la saison prochain sur le banc d’un club européen, Pep Guardiola peutil terminer en Italie du côté de l’AS Roma ? Présent en conférence de presse samedi, l’actuel technicien romain Zdenek Zeman a précise que l’ancien Barcelonais avait rencontré le président Franco Baldini durant le mois d’octobre : «Je ne pense pas être en danger. Le président a effectivement vu Guardiola en octobre, mais il est libre de voir qui il veut», a précise Zeman. Selon le Corriere dello Sport, l’AS Roma aurait tenté, en novembre dernier, de s’attacher les services de Josep Guardiola. Mais l’ancien coach du FC Barcelone aurait refusé, préférant ne pas interrompre son année sabbatique, en attendant de rebondir en Angleterre et plus précisément à Manchester City. En effet, The Sun en est certain, Pep Guardiola aurait décidé de rejoindre Manchester City cet été. Après avoir longuement réfléchi, l’ancien international ibérique a donc donné sa préférence aux Skyblues. Et selon l’émission sportive Téléfoot, Monaco serait plus qu’intéressé par Mancini, l’actuel entraîneur du club anglais à la place de Claudio Ranieri, qui devra quitter le banc de la Principauté, en ouvrant une voie royale à Guardiola.

Mourinho : «Il s'est passé des choses»
Tenu en échec à Osasuna (0-0), samedi soir en Liga, le Real Madrid risque bien de voir le Barça et l'Atletico creuser un écart encore plus grand au classement. En attendant, José Mourinho s'est mis en évidence en conférence de presse. L'entraîneur du Real Madrid a lâché une phrase qui devrait faire couler beaucoup d'encre en Espagne : «Dans les premières journées, il s'est passé des choses dont je ne veux pas parler. Ensuite, quand la différence est si grande, l'un joue sans pression et l'autre se démotive», a-t-il déclaré au sujet des quinze points séparant les deux cadors du championnat espagnol. Difficile d'en savoir plus, mais le sous-entendu du coach du Real risque de faire parler de lui dans les prochains jours.

Il a supervisé les Reds Devils hier
Manchester United avait un spectateur de choix dans ses tribunes hier après-midi. Pour la venue de Liverpool en Premier League, les Red Devils étaient supervisés par José Mourinho, l’entraîneur du Real Madrid. Le club de la capitale espagnole affrontera United en 8e de finale de la Ligue des champions, le 13 février prochain pour ce qui est du match aller, et le technicien portugais a voulu observer les hommes de Sir Alex Ferguson en personne avant ce rendez-vous tant attendu. Le Special One n’a pas choisi n’importe quel match des Mancuniens, puisque Liverpool est leur rival légendaire, et peut donner au Lusitanien une idée du comportement des leaders du championnat d’Angleterre lors d’un choc.

Giggs prêt à jouer jusqu’à 40 ans
Ryan Giggs prendra-t-il un jour sa retraite ? Alors qu'on pensait le Gallois de 39 ans dans la dernière saison de sa longue et riche carrière avec Manchester United, voilà que le gaillard réfléchirait à rempiler pour une autre année. Le milieu de terrain gallois joue certes moins que les années précédentes, mais son influence et son expérience sont toujours d'une aide précieuse pour la formation mancunienne de Sir Alex Ferguson. Mais il n'empêche que le natif de Cardiff semble avoir quelques doutes au sujet de son avenir à Old Trafford. «Je vais voir comment je me sens, puis je vais en parler avec le manager, a-t-il affirmé auprès du Sunday People. En ce moment, j'en profite, mais la fin de saison approche et on ne sait jamais ce qui peut arriver.» a déclaré le vétéran gallois, tout en reconnaissant que les séances d'entraînement lui étaient désormais adaptées : «Je suppose que j'en bave un peu moins que certains jeunes garçons, parce que le coach reconnaît que j'ai des besoins différents sur ce point maintenant. Mais n'allez pas croire que je ne travaille plus physiquement, sinon je ne pourrais tout simplement pas m'entraîner avec le reste des gars.»

Albiol ne s’intéresse plus à la Liga
Revenant dans le onze de départ après les absences de Sergio Ramos et Pepe, Raúl Albiol a été le premier joueur du Real Madrid à réagir suite au match nul contre Osasuna Pampelune (0-0). Le défenseur n’a pas accordé énormément d’importance à ce résultat : «La Liga doit nous servir pour la Copa del Rey et la Ligue des Champions, pour prendre du rythme et enchaîner les victoires, ce qui nous permettrait d’affronter au mieux les deux compétitions où nous devons mettre tous nos efforts. Il faut amorcer une bonne dynamique en ce sens».

OM

PSG

Wenger : «Fabregas reviendra un jour»

Alors que Nenê a profité d’un entretien accordé à Téléfoot pour révéler avoir trouvé un accord avec le club d’Al Gharafa, diL'OM a un accord de principe manche, Falcao, le buteur de l'Atletico Madrid a révélé son admiavec les Magpies ! Acheté 15,5 milration pour Zlatan Ibrahimovic. «J’ai suivi le lions d'euros à Nice (+25% d'une évenle dans tuelle revente), Loïc Rémy va quitter Marseil parcours de Zlatan, il a une carrière in. les prochaines heures contre 10,5 millions d'euros e croyable. Dans tous les championnats où il Et c’est le président Vincent Labrune en personn est passé, il a montré qu’il était un joueur qui, sur les ondes de RMC, confirme l’existence de e cet accord de principe : «On a un accord de princip différent. Il est fantastique et marque é Loïc à avec Newcastle, c’est vrai. On a donc autoris beaucoup de buts. Je veux rivaliser avec ce discuter avec eux. Pour le reste, patientons». Sauf re genre de joueurs, mais mon objectif princicoup de théâtre donc, le Français va bien rejoind la colonie tricolore de Newcastle. Désireux de quitpal c’est d’être meilleur chaque jour». Puis, des ter la Canebière, Rémy a déjà refusé une offre Falcao évoqué le projet du PSG : «La inQueens Park Rangers cet hiver, mais semble très France est un pays merveilleux. J’y téressé à l’idée de rejoindre le club du nord de l’Angleterre, où il retrouverait de nombreux suis déjà allé et j’ai adoré. Le PSG a compatriotes comme Hatem Ben Arfa, Yohan un projet sportif très ambitieux. Ils ou Cabaye, Mathieu Debuchy, Gabriel Obertan ont investi énormément d’argent encore Sylvain Marveaux. Avec le départ de Demba Ba pour Chelsea cet hiver, Newcaspour construire une équipe comtle a absolument besoin de se renforcer pétitive. Il leur faudra du offensivement, et a clairement fait de Loïc temps pour arriver au Rémy sa priorité de recrutement dès le départ du Sénégalais. but fixé, mais cela peut aussi arriver très vite.» Et qui sait, le Tigre pourrait faire partie de ce Qui va accueillir transfert au Barça pour 29 milAlors que le club d'Arsenal fait beaucoup parler de projet ambiWesley Sneijder ? lions d'euros ne semble toujours lui au cours de ce mois de janvier, Arsène Wenger s'est tieux. Annoncé en Turpas avoir été digéré par le technilaissé aller à une confidence sur ses futures intentions. quie, et plus particien français. En revanche, Arsène Interrogé par la presse anglaise, le technicien français culièrement à Wenger a tenu à calmer le jeu sur une est toujours en admiration devant Cesc Fabregas, le miGalatasaray, le milieu de terrain pourarrivée plus ou moins imminente, une lieu de terrain du FC Barcelone. «Je ne suis pas rait tout compte fait perspective impossible selon lui : «Il ne reconvaincu qu'il ne reviendra pas un jour, a ainsi lâché le atterrir en Previendra pas dans les deux ou trois proboss londonien dans des propos repris par Sky Sports. mier chaines années, parce qu'il est lié C'est vraiment un joueur d'Arsenal. Il aime le club et il League. avec le Barça. Mais peut-être plus regarde tous les matches.» Depuis le départ de l'internaL'internatard.» Sous contrat avec les tional espagnol en 2011, le vide est difficile à combler tional néerlandais (90 sélections) de l'Inter Milan voit Blaugranas, Cesc Fabregas dans le vestiaire des Gunners. Pendant débarquer un nouveau prépeut-il effectuer un come-back huit ans, le pensionnaire de l'Emitendant de Premier League. retentissant avec les Gunners ? rates aura pu compter sur l'inEn effet, le quotidien britanCe serait en tout cas le rêve affluence dans l'entrejeu du nique The Daily Mirror réfirmé par Arsène Wenger. footballeur de 25 ans, mais son vèle que le board des

Rémy tout proche de Newcastle

Falcao : «Zlatan a une carrière incroyable»

Liverpool

Arsenal

Les Reds désirent Sneijder

Wenger compare Guardiola à Benitez
Annoncé du côté de Chelsea, Manchester United ou encore Manchester City, Pep Guardiola pourrait bien débarquer en Premier League la saison prochaine. Arsène Wenger connaît bien ce championnat et il s’est exprimé à propos de cette possible arrivée du technicien italien : «Il a commencé sa carrière avec du caviar et il en aura aussi à Chelsea donc c’est un bon ingrédient pour faire du bon boulot. Ca dépend de la qualité des joueurs. Barcelone a 16 points d’avance sur le Real Madrid donc ils ont une équipe exceptionnelle. C’est un bon entraîneur, tout comme Benitez» a-t-il déclaré dans des propos rapportés par le Daily Mail.
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

Reds aurait formulé une offre «sensationnelle» pour s'attacher les services du Champion d'Europe 2010, qui souhaite quitter au plus vite Giuseppe Meazza. Avec un hypothétique trio Sneijder-SturridgeSuarez, nul doute que Liverpool verrait ses ambitions à la hausse.
Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

N° 2164 LUNDI 14 JANVIER 2013

Khalef parle de Hannachi
C’est avec la gorge nouée et une voix aphone dues à un fort rhume que nous avons joint Mahieddine Khalef hier au téléphone. Sollicité pour parler de l’état de santé de son ami Moh Chérif Hannachi, l’un des bâtisseurs de la JSK n’a pas hésité un seul instant à nous en parler considérant cela comme un devoir envers les supporters de la JSK et les amis de Hannachi à travers tout le territoire national de plus en plus inquiets sur l’état de santé du président de la JSK. der le moral.»

Abdoun trompé par un diagnostic exagéré

«Plus que tout, il a besoin de repos»
Selon Mahieddine Khalef, «les médecins de Hannachi eux-mêmes ont demandé à ce que leur patient ne fasse aucun effort moral qui puisse le déranger. Plus que tout, Moh Chérif Hannachi a besoin de repos. J’appelle tous ceux qui veulent lui rendre visite de s’abstenir. Si on veut accélérer sa guérison, on doit le laisser tranquille.» Devant les appels incessants de ses amis et des personnalités sportives, Hannachi a dû éteindre son portable toujours sur conseil de ses médecins.

«Il est très bien pris en charge»

Mahieddine Khalef, qui s’était déplacé à l’aéroport Houari Boumediène pour accompagner Hannachi et s’enquérir de son état de santé «Il s’informe tous les jours sur la JSK» avant son transfert à l’étranger, est l’une des rares personnes à avoir Le passé sportif de Hannachi et sa force de caractère l’aident énoraccès aux informations concernant le boss de la JSK. «Je suis mément à tenir le coup. D’ailleurs et comme a tenu à nous l’apprendre en effet en contact permanent avec les membres de la Khalef, «Moh Chérif s’informe tous les jours de la JSK, il est mis au famille Hannachi et je peux vous assurer que Moh parfum de tout ce qui se passe au club malgré la fatigue.» Pour Chérif est entre de bonnes mains, il est très bien Il restera Khalef, «le fait de rester en contact avec son club de toupris en charge», nous a dit Khalef qui jours peut l’aider parce que Moh Chérif a toujours vécu à Paris Maintenant que le plus dur est passé nous a appris que le président de la pour la JSK et fait tout pour la maintenir en haut». pour lui, le président de la JSK, Moh-Cherif JSK est bien entouré par ses M. S. Hannachi, essaie de reprendre ses esprits après proches «ce qui lui permet de garun week-end mouvementé. Ainsi, ce qui rassure le
plus, c’est que le diagnostic des médecins est positif. Aux dernières nouvelles, Moh-Cherif Hannachi aurait quitté la salle de réanimation. Il se trouverait dans celle des soins, mais seuls ses proches ont le droit de l’approcher. D’après nos sources, le boss kabyle devrait quitter l’hôpital mercredi ou jeudi. Toutefois, il ne rentrera pas de sitôt au pays. Hannachi prolongera son séjour à Paris jusqu’à nouvel ordre. A l’heure actuelle, ses proches insistent pour l’éloigner le plus possible de l’entourage du club.

Des contrôles à faire tous les 10 jours
D’après la même source d’information, le président kabyle doit rester sous surveillance. Les médecins lui auraient ordonné de passer des contrôles tous les 10 jours, afin de suivre l’évolution de son état de santé. Il doit, donc, subir d’autres examens approfondis, ce qui l’empêcherait de rentrer à Tizi. Pour l’instant, Hannachi profitera de sa convalescence pour décompresser un peu. Aux yeux de ses proches, il doit à tout prix évacuer la pression qui pèse sur lui. Même s’il sera difficile de le convaincre, cette fois, il doit se soumettre aux conseils des médecins, et ce, pour son bien.

Djamel Abdoun a retrouvé la compétition samedi avec son club, Olympiakos le Pirée, dans un match de championnat face à Levadiakos. Cela n’a pas manqué de soulever des interrogations auprès de l’opinion publique algérienne, surprise de ce retour rapide sur les terrains d’un joueur qui avait décliné l’offre de participer à la CAN2013 au motif que sa convalescence devait prendre 5 semaines.

Djebbour avait eu lui aussi un diagnostic erroné
A bien y voir, ce retour de Abdoun n’est pas un reniement de sa parole. Il n’est pas à écarter que les responsables de Olympiakos aient exagéré le diagnostic de sa blessure juste pour le décourager d’aller à la CAN. Il est possible qu’ils lui aient fait comprendre qu’il lui faut 5 semaines de convalescence alors qu’en réalité, il en fallait moins. Cela ne serait pas surprenant puisqu’ils l’ont déjà fait avec Rafik Djebbour qui a dû jouer plusieurs matches la saison passée en traînant une blessure au genou sur «conseil» des médecins du club qui martelaient qu’il n’avait pas besoin d’une intervention chirurgicale.

Le leader de la Serie A italienne, la Juventus de Turin, était hier en déplacement à Parme. Un déplacement qui ne lui a pas trop réussi puisqu’il s’est fait accrocher (1-1). L’attaquant algérien Ishak Belfodil a été titularisé sur le front de l’attaque de Parme et a même joué toute la partie.

Belfodil et Parme accrochent la Juve

Une discussion franche s’impose entre Halilhodzic et lui
Ayant contracté la blessure le 15 décembre 2012, Abdoun a rejoué samedi passé, 12 janvier 2013, soit 4 semaines exactement après. A une semaine près, on ne peut pas parler de tricherie, surtout pas de la part d’un joueur qui a exprimé à maintes reprises son désir de défendre les couleurs nationales et qui avait fait tout pour convaincre le sélectionneur Vahid Halilhodzic. Après la CAN, une discussion franche s’impose entre le coach et le joueur afin d’éviter les malentendus et les interprétations tendancieuses.

Eloigné des terrains pour blessure depuis plusieurs jours, Abdelkader Ghezzal a effectué son retour samedi en jouant avec l’équipe réserve de Bari contre celle de la Reggina. Le match s’est terminé par la victoire de Bari 3-1. Ghezzal a été d’ailleurs derrière le deuxième but de son équipe.

Ghezzal a rejoué

Ghirardi «Si nous recevons une

bonne offre pour Belfodil, il pourra partir»
Le président du FC Parme, Tommaso Ghirardi, a révélé au Corriere dello Sport que de grands clubs européens veulent avoir Ishak Belfodil : «A ma connaissance, il a eu trois contacts de clubs européens. Si nous recevons une bonne offre, il pourra partir dès l’été prochain.» Selon les spécialistes, la cote de Belfodil a grimpé ces derniers mois, si bien que son transfert devrait coûter 10 millions d’euros alors que Parme l’a recruté de Lyon moyennant 3 millions d’euros.

«Tout pour retrouver ma place dans la A»
Dans des déclarations faites au site officiel de son club, Ghezzal a exprimé sa joie de retrouver la compétition : «Après la mauvaise blessure que j’avais contractée, je ne peux qu’être heureux d’être revenu sur les terrains aujourd’hui, surtout que j’ai travaillé dur pour y arriver. Je me suis entraîné avec l’équipe A tout au long de la semaine passée. Il me reste cependant du travail à faire afin de retrouver mon niveau et j’ai encore un peu de temps pour le faire, puisque nous sommes encore en trêve. Je ferai tout pour retrouver ma place dans l’équipe première le 26 janvier face à Ascoli.» Absent des terrains depuis plus d’un an et demi à cause d’une double fracture suivie d’une rechute, la latéral droit algérien Brahim Ferradj a rejoué le week-end La Tunisie passé en Coupe de France avec soin club, Brest. Samedi, il a retrouvé la compétition s’effondre face au de la Ligue 1 à l’occasion du déplacement à Evian couronné d’un succès 0-2. Ghana Dans ce match, il a joué exceptionnelLa sélection de Tunisie a disputé lement comme latéral gauche et hier, à Doha, un autre match de prépas’en est très bien sorti, ration face au Ghana. Après le nul pipuisqu’il disputé toute la teux concédé jeudi dernier contre le partie. A signaler que Gabon (1-1), elle s’est effondrée face à deux autres joueurs son homologue ghanéenne 4-2, confird’origine algérienne, mant ainsi les inquiétudes exprimées ouFlorian Raspentino et vertement par son sélectionneur, Sami Abel Khaled, ont égaTrabelsi. Pourtant, les Tunisiens melement joué dans ce naient au score 2 à 0 jusqu’à l’heure match pour Brest, l’un de jeu, grâce à deux buts comme titulaire et l’autre en inscrits par Issam tant que Jomaâ, mais les remplaGhanéens se sont çant. brutalement ré-

Ferradj retrouve la compétition

L’entraîneur de l’Espérance de Tunis, Nabil Maaloul, a révélé à la radio tunisienne Mekchakha que l’ancien international algérien Anthar Yahia s’est officiellement engagé avec le club. «Je peux vous assurer que tout a été réglé avec Anthar Yahia depuis plusieurs jours. Il a signé un contrat et a même passé avec succès la visite médicale», a-t-il assuré.

«Anthar Yahia a signé un contrat à l’Espérance»

Maaloul

S. F.

Adebayor impose de changer la liste des 23 transmise à la CAF

Casse-tête réglementaire pour le Togo

«Il sera avec nous sitôt qu’il aura résilié son contrat avec Kaiserslautern»
Le coach du champion de Tunisie en titre a ajouté que «la durée du contrat est de deux ans et demi». «Il sera avec nous sitôt qu’il aura résilié son contrat avec Kaiserslautern», a-t-il déclaré, très sûr de lui, ce qui laisse supposer que Yahia jouera bel et bien à l’Espérance et qu’il lui reste juste à trouver un terrain d’entente avec la direction de FC Kaiserslautern pour une résiliation à l’amiable du contrat qui le lie encore au club allemand.

veillés durant la dernière demiheure en alignant 4 buts, œuvres de John Boy, Mubarak Wakasu, Gian Asamoah et Albert Adomah.

La sélection du Togo n’est pas sortie de l’auberge. Alors que la majorité des sélections devant participer à la CAN-2013 sont à pied d’œuvre pour préparer le tournoi, elle vit au rythme des négociations et palabres, parfois au plus haut niveau de l’Etat, pour savoir quelle liste de joueurs devrait participer à la compétition, celle officielle transmise par la Fédération togolaise de football à la CAF, ou celle élaborée par le sélectionneur Didier Six et changée par les responsables togolais. Ce débat fait même l’objet de réunions ministérielles. Il est vrai que le capitaine et star de l’équipe, Emmanuel Adebayor, en fait une condition sine qua non pour participer à la CAN. Pour lui, il s’agit d’une question de principe : c’est au sélectionneur de choisir les joueurs, pas à la fédération.

Le Togo prend sa revanche sur le Niger Battue la semaine passée à Niamey par son homologue
du Niger en match amical (3-1), la sélection du Togo a pris sa revanche, hier à Lomé, lors du match «retour» en réussissant à battre son adversaire 2-1. Les Togolais ont joué sans leur capitaine et buteur Emmanuel Adebayor qui continue à bouder la sélection.

La Côte d’Ivoire, l’Algérie et la Tunisie n’accepteront aucune transgression
Or, le dernier délai pour l’envoi de la liste était le 9 janvier dernier. Selon la réglementation, plus aucun changement n’est autorisé, sauf en cas de force majeure. Or, les humeurs d’Adebayor n’entrent pas dans la catégorie des cas de force majeure, ce qui fait que la CAF ne devrait pas accepter un changement non motivé. D’ailleurs, même les responsables des adversaires du Togo risquent de ruer dans les brancards dans le cas d’une transgression des règlements. Un vrai casse-tête réglementaire pour les responsables politiques et sportifs togolais.

M. T.

F. A.-S.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful