You are on page 1of 51

les études du CNC décembre 2012

l’emploi dans les films cinématographiques

L’emploi dans les films cinématographiques
L’emploi intermittent dans le tournage des films d’initiative française de fiction agréés entre 2006 et 2010

Décembre 2012

Cette étude a été réalisée conjointement par la Direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC et le Service Pilotage & Statistiques d’Audiens.

Audiens Service Pilotage & Statistiques 74 rue Jean Bleuzen - 92177 Vanves Cedex Tél. : 0 173 173 591 www.audiens.org Carole Perraut

Centre national du cinéma et de l’image animée Direction des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55 www.cnc.fr Fanny Beuré, Benoît Danard, Caroline Jeanneau

ISSN : 2259-7980
L’emploi dans les films cinématographiques

2

Sommaire

Introduction et méthodologie ................................................................................................. 4 Synthèse ............................................................................................................................... 6 I. II. III. IV. V. VI. Périmètre d’analyse .................................................................................................... 8 L’emploi dans les films cinématographiques ..............................................................11 L’emploi dans les films selon l’année d’agrément ......................................................15 L’emploi dans les films selon le bénéfice du crédit d’impôt ........................................21 L’emploi dans les films selon le devis de production ..................................................27 Annexe : liste des films du périmètre de l’étude .........................................................37

L’emploi dans les films cinématographiques

3

Introduction et méthodologie
Pour la troisième année consécutive, le Centre national du cinéma et de l’image animée, en collaboration avec Audiens, a réalisé une étude sur l’emploi dans les films cinématographiques de fiction. Les données analysées dans cette étude sont issues des déclarations nominatives annuelles des salaires faites à Audiens par les entreprises concernées. Audiens est le groupe de protection sociale dédié aux secteurs de la culture, de la communication et des médias. A ce titre, les entreprises de ces secteurs d’activité sont tenues d’adhérer aux institutions de retraite complémentaire d’Audiens. Chaque année, elles doivent fournir une déclaration nominative annuelle des salaires qui permet à Audiens d'attribuer les points de retraite à chaque salarié. Ces déclarations contiennent notamment, pour chaque période d'activité déclarée, l'identité du salarié, les dates de début et de fin d'activité, la catégorie professionnelle ainsi que le salaire brut après abattement pour frais professionnels pour les professions qui peuvent bénéficier de cette déduction. Pour l’activité de production de films cinématographiques, les entreprises déclarant des salaires à Audiens effectuent ces déclarations film par film. Cette pratique permet d’isoler l’emploi intermittent spécifiquement dédié à chaque œuvre et simplifie l’analyse de l’emploi consacré à la production cinématographique. Le périmètre d’analyse de cette étude comprend 664 films d’initiative française de fiction cinématographique ayant reçu l’agrément des investissements (ou, à défaut, directement l’agrément de production) en 2006, 2007, 2008, 2009 ou 2010 et qui ont pu être identifiés dans les déclarations recueillies par Audiens. Du fait de la nature différente de l’emploi nécessaire à leur fabrication, les longs métrages documentaires et d’animation ont été exclus de l’analyse. L’étude concerne l’emploi intermittent déclaré pour la production de ces films, quelle que soit l’année d’emploi à laquelle il est fait référence. Elle exclut l’emploi que les entreprises de production pourraient déclarer à d’autres titres que les films à proprement parler. Elle exclut donc notamment l’emploi permanent des entreprises concernées. Les différentes catégories professionnelles mentionnées sont : - les artistes interprètes ; - le personnel technique bénéficiant du statut de cadre ; - le personnel technique ne bénéficiant pas du statut de cadre.

4

L’emploi dans les films cinématographiques

Le classement en tant que cadre ou non cadre s'appuie sur la convention collective appliquée par chaque entreprise, les fonctions de cadres étant homologuées par l'Agirc. Les notions d'artiste et de technicien font référence à la nature même de l'emploi : un artiste interprète ou crée une œuvre de l'esprit ; un technicien occupe une fonction technique. Sont définis comme intermittents du spectacle les salariés cadres et non cadres techniques et artistiques employés en contrat à durée déterminée d'usage. Il convient de préciser que le classement d’un individu dans l’une ou l’autre des catégories professionnelles est effectué pour chaque film. Ainsi, un même individu pourra être compté plusieurs fois, dès lors qu’il occupe des emplois de catégories différentes sur plusieurs films. En revanche, il sera compté une seule fois dans le total des emplois. Il résulte de ce mode de calcul que la somme des effectifs par catégorie d’emploi n’est pas nécessairement égale aux effectifs totaux. La masse salariale telle qu’elle est appréhendée dans cette étude correspond aux salaires bruts après abattement pour frais professionnels. L’emploi déclaré pour la production des 664 films d’initiative française de fiction cinématographique du périmètre de l’étude sera analysé selon plusieurs critères : - l’année d’agrément du film (2006, 2007, 2008, 2009 ou 2010) - le bénéfice ou non du crédit d’impôt pour le film (oui / non) - le montant du devis de production du film (5 tranches : moins de 1 M€ / 1 M€ à 4 M€ / 4 M€ à 7 M€ / 7 M€ à 15 M€ / 15 M€ et plus). Le crédit d’impôt en matière cinématographique permet à une société de production, sous certaines conditions, de déduire de son imposition 20 % de certaines dépenses de production (dépenses dites éligibles), sous un plafond de 1 M€ par film. Il est subordonné à la délivrance d’un agrément à titre provisoire puis d’un agrément à titre définitif. Ce dernier ne peut cependant être délivré que si l’œuvre a préalablement donné lieu à la délivrance d’un agrément de production au titre du soutien financier du CNC, constatant l’octroi définitif de celui-ci. Il convient de signaler que, pour certains des 664 films étudiés dans cette étude, la mesure de l’emploi telle qu’elle ressort des déclarations recueillies par Audiens peut s’avérer partielle. En effet, pour certains films (notamment de coproduction) dont le tournage s’est partiellement déroulé hors de France, il est possible qu’une partie de l’emploi n’ait pas été déclarée à Audiens car relevant d’une entreprise de production sans établissement en France. Il est important de préciser que cette étude prend uniquement en compte l’emploi déclaré par le producteur délégué, ce que ne correspond pas à une mesure exhaustive de l’emploi mobilisés pour la production d’un film. Sont, par exemple, exclus les sous-traitants employés par les producteurs exécutifs, ainsi que les industries techniques.

L’emploi dans les films cinématographiques

5

Synthèse
Le Centre national du cinéma et de l’image animée, en collaboration avec Audiens, a réalisé pour la troisième année consécutive une étude sur l’emploi dans les films cinématographiques. Les données analysées dans cette étude sont issues des déclarations nominatives annuelles des salaires faites à Audiens par les entreprises concernées. Le périmètre d’analyse pour cette étude inclut 664 films d’initiative française de fiction cinématographique ayant reçu l’agrément des investissements (ou, à défaut, directement l’agrément de production) entre 2006 et 2010 et qui ont pu être identifiés dans les déclarations recueillies par Audiens. L’étude concerne l’emploi déclaré pour la production de ces films, quelle que soit l’année d’emploi à laquelle il est fait référence. Elle exclut l’emploi que les entreprises de production pourraient déclarer à d’autres titres que les films à proprement parler. Elle exclut donc notamment l’emploi permanent des entreprises concernées. Près de 122 000 intermittents et une masse salariale de 725 M€ pour 664 films La production des 664 films de fiction de la période 2006-2010 a mobilisé 121 895 intermittents et a généré plus de 725 M€ de masse salariale. Plus de 80 % des effectifs intermittents sont salariés en tant qu’artistes interprètes (81,9 %). Ces derniers reçoivent moins d’un tiers de la masse salariale totale (32,1 %). Les personnels techniques bénéficiant du statut de cadre représentent 5,3 % des effectifs totaux et mobilisent 36,6 % de la masse salariale globale. Les emplois techniques non cadres concernent 12,9 % des intermittents employés pour la production de l’ensemble des films et 31,3 % de la masse salariale. La majorité (57,4 %) des intermittents salariés pour la production de films cinématographiques de fiction sont des hommes. Ils captent plus des deux tiers (68,8 %) de la masse salariale. En termes d’effectifs comme en termes de masse salariale, la répartition de l’emploi selon la catégorie professionnelle est globalement similaire pour les cinq années d’agrément. Les artistes interprètes composent 73,0 % des effectifs et captent 32,0 % de la masse salariale pour les films agréés en 2006, contre respectivement 75,2 % et 33,5 % pour ceux agréés en 2010. Parallèlement, les cadres représentent 8,5 % des effectifs et mobilisent 36,5 % de la masse salariale pour les films agréés en 2006, contre 7,8 % et 37,8 % pour ceux agréés en 2010. Une rotation importante des effectifs Les trois quarts (75,0 %) des individus ayant participé à la production des films au cours des cinq années sont intervenus sur un seul film. Une très grande majorité des artistes interprètes n’a participé qu’à un seul film de l’échantillon (81,0 %). Néanmoins, 12,3 % d’entre eux ont été employés sur deux ou trois films et 6,7 % sur quatre films ou davantage. La part des individus ayant participé à plusieurs films est plus importante parmi les emplois techniques. 52,0 % des cadres et 48,0 % des non cadres ont ainsi été salariés sur au moins deux films de l’échantillon. Au global, moins de 11 % des intermittents ont travaillé sur au moins quatre films en cinq ans. Parmi les 121 895 intermittents ayant travaillé sur au moins
L’emploi dans les films cinématographiques

6

un film de l’ensemble de l’échantillon, 3 622 individus, soit 3,0 % des effectifs totaux, ont travaillé sur au moins un film de chaque année d’agrément considérée. 387 intermittents en moyenne par film Sur l’ensemble de la période, la production d’un film de fiction emploie en moyenne 387 intermittents dont 289 artistes interprètes (72,5 %), 78 techniciens non cadres (19,6 %) et 32 cadres techniques (7,9 %). Ces intermittents sont majoritairement de sexe masculin : 236 hommes (61,0 %) et 151 femmes (39,0 %) en moyenne par film. En moyenne, 1,09 M€ est consacré à la masse salariale des intermittents sur un film. L’effectif intermittent moyen s’établit à 376 individus pour les films agréés en 2006, à 430 pour ceux agréés en 2007, à 411 pour ceux agréés en 2008, à 354 pour ceux agréés en 2009 et à 364 pour ceux agréés en 2010. Les films bénéficiaires du crédit d’impôt emploient davantage d’intermittents Les films de fiction ayant bénéficié du crédit d’impôt cinéma sur la période ont mobilisé 115 909 intermittents et ont généré 619,75 M€ de masse salariale, soit 85,5 % du total. Pour les films avec crédit d’impôt, les emplois artistiques mobilisent 82,3 % des intermittents, contre 60,3 % pour les films sans crédit d’impôt. Parallèlement, 35,3 % de la masse salariale est dévolue aux cadres pour les films avec crédit d’impôt, contre 44,6 % pour les films sans crédit d’impôt. Les films ne bénéficiant pas du crédit d’impôt emploient pour leur production moins d’intermittents déclarés en France. Le niveau moyen de devis et la non comptabilisation d’une partie de l’emploi expliquent ce phénomène. L’effectif intermittent moyen s’établit à 451 individus pour les films bénéficiaires du crédit d’impôt et à 148 pour les films sans crédit d’impôt. Les masses salariales moyennes respectives s’établissent à 1,18 M€ et à 0,75 M€. Plus le devis d’un film est élevé, plus le nombre d’intermittents est important En moyenne, plus le devis d’un film est élevé, plus le nombre d’intermittents employés pour sa production est important. L’effectif intermittent moyen s’établit à 78 individus pour les films à devis inférieur à 1 M€, à 196 individus pour les films dont le devis est compris entre 1 M€ et 4 M€, à 427 pour les films dont le devis est compris entre 4 M€ et 7 M€, à 588 pour les films dont le devis est compris entre 7 M€ et 15 M€ et à 738 pour les films dont le devis est supérieur à 15 M€. Les masses salariales moyennes par film augmentent également avec le devis du film, passant de 114 k€ pour les films à devis inférieur à 1 M€ à 3,27 M€ pour les films à plus de 15 M€. La part des emplois artistiques dans l’ensemble des intermittents embauchés pour la fabrication d’une fiction d’initiative française augmente avec le devis de production. Ainsi, 62,5 % des emplois sont-ils occupés par des artistes interprètes pour les films dont le devis est inférieur à 1 M€, contre 78,3 % pour les films dont le devis est supérieur ou égal à 7 M€. Parallèlement, la part de masse salariale réservée aux emplois cadres diminue quand le devis de production augmente, passant de 49,3 % pour les films à moins de 1 M€ à 34,8 % pour les films à plus de 7 M€. Cette diminution s’opère majoritairement au bénéfice de la part de masse salariale dévolue aux artistes interprètes.

L’emploi dans les films cinématographiques

7

I. Périmètre d’analyse
L’objectif initial de cette étude était d’analyser l’emploi lié à la production des 771 œuvres cinématographiques de fiction d’initiative française ayant reçu l’agrément des investissements (ou, à défaut, directement l’agrément de production) en 2006, 2007, 2008, 2009 ou 2010. L’examen des déclarations nominatives de salaires recueillies par Audiens a permis d’identifier 664 films de cette liste initiale, soit 86,1 % d’entre eux. L’étude porte finalement sur ces 664 œuvres (cf. liste des films du périmètre de l’étude en annexe).
Identification des films du périmètre initial visé
Films agréés par le CNC Films identifiés par Audiens Films non identifiés par Audiens
1

1

nombre 771 664 107

% 100,0 86,1 13,9

Fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010. Source : CNC - Audiens.

107 films de fiction d’initiative française agréés entre 2006 et 2010 n’ont ainsi pas pu être identifiés par Audiens ou n’ont pas déclarés d’activité à ce jour (cf. liste des films d’initiative française de fiction agréés en 2006, 2007, 2008, 2009 ou 2010 exclus de l’étude, page 49). Deux raisons peuvent expliquer ce défaut : - Les sociétés de production ayant enregistré l’emploi lié aux films en question sont des entreprises étrangères sans établissement en France. Dans ce cas, les salariés travaillant en France doivent, le cas échéant, être déclarés au titre de leur retraite complémentaire au groupe Taibout et non à Audiens, ce qui exclut la possibilité de trouver ces films dans les données d’Audiens. - A titre exceptionnel, une entreprise peut déclarer l’activité relative à une production de film cinématographique sur sa société mère et non sur un établissement spécifique dédié au film en question. C’est notamment le cas pour les œuvres à faible budget, qui ont peu de charges à déclarer en propre. La limitation du périmètre d’analyse aux 664 titres identifiés dans les bases de données d’Audiens a peu d’incidence sur la représentativité de l’échantillon final en fonction de l’année d’agrément. En effet, sur l’ensemble de la période, 86,1 % des films de fictions agréés par le CNC sont identifiés. Ce taux s’établit à 83,7 % pour les films agréés en 2006 et à 86,4 % pour ceux agréés en 2010.
Films du périmètre d’analyse selon l’année d’agrément
Films agréés par le CNC Films identifiés par Audiens taux d'identification (%) Films non identifiés par Audiens
1

1

2006 141 118 83,7 23

2007 156 135 86,5 21

2008 154 131 85,1 23

2009 151 134 88,7 17

2010 169 146 86,4 23

total 771 664 86,1 107

Fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010. Source : CNC - Audiens.

8

L’emploi dans les films cinématographiques

Ainsi, 17,8 % des films qui seront analysés sont-ils agréés en 2006, contre 18,3 % des films visés au départ. 20,3 % des films du périmètre sont agréés en 2007 (20,2 % de l’ensemble des films agréés), 19,7 % sont agréés en 2008 (20,0 % de l’ensemble), 20,2 % sont agréés en 2009 (19,6 % de l’ensemble) et 22,0 % en 2010 (21,9 % de l’ensemble).
Répartition des films du périmètre d’analyse selon l’année d’agrément Films agréés par le CNC1
Films identifiés par Audiens

2006 2010 21,9% 18,3% 2009 19,6% 2007 20,2% 2008 20,0%
1

2006 2010 17,8% 22,0% 2009 20,2% 2007 20,3% 2008 19,7%

Fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010. Source : CNC - Audiens.

En revanche, pour les raisons explicitées ci-dessus, la restriction du périmètre déforme la représentativité de l’échantillon en termes de répartition des devis de production. En effet, si 91,4 % des films de fiction présentant un devis supérieur à 1 M€ sont identifiés dans les bases de données d’Audiens, c’est le cas de seulement 36,5 % des films de fiction dont le devis est inférieur à 1 M€.
Films du périmètre d’analyse selon le montant du devis de production
Films agréés par le CNC Films identifiés par Audiens taux d'identification (%) Films non identifiés par Audiens
1

1

<1M€ 74 27 36,5 47

1M€-4M€ 321 271 84,4 50

4M€-7M€ 141 134 95,0 7

7M€-15M€ 180 177 98,3 3

>15M€ 55 55 100,0 0

total 771 664 86,1 107

Fictions cinématographiques d’initiative française agréés entre 2006 et 2010. Source : CNC - Audiens.

Le périmètre d’analyse réduit élimine donc majoritairement des films de fiction à faible devis pour lesquels l’analyse de l’emploi apparaitra moins significative. Parmi les films qui seront analysés, 4,1 % présentent un devis inférieur à 1 M€, contre 9,6 % de l’ensemble de l’échantillon visé initialement.
Répartition des films du périmètre d’analyse selon le montant du devis de production Films agréés par le CNC1
<1M€ >15M€ 9,6% 7,1% 7M€15M€ 23,3% 4M€-7M€ 18,3% Films identifiés par Audiens <1M€ 4,1% >15M€ 8,3% 7M€15M€ 26,7% 4M€7M€ 20,2% 1M€4M€ 40,8%

1M€-4M€ 41,6%

1

Fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010. Source : CNC - Audiens.

L’emploi dans les films cinématographiques

9

Parallèlement, dans la mesure où certains films non identifiés sont partiellement ou intégralement tournés à l’étranger, la limitation du périmètre d’analyse accentue le poids des films qui bénéficient du crédit d’impôt. Ainsi, 95,3 % des films avec crédit d’impôt font partie de l’analyse, contre seulement 63,5 % des films sans crédit d’impôt. Les films avec crédit d’impôt représentent 78,8 % du périmètre d’analyse, contre 71,2 % des films de fictions agréés par le CNC.
Films du périmètre d’analyse selon le bénéfice du crédit d’impôt
avec crédit d’impôt 549 523 95,3 26 sans crédit d’impôt 222 141 63,5 81 total 771 664 86,1 107

Films agréés par le CNC Films identifiés par Audiens taux d'identification (%) Films non identifiés par Audiens
1

1

Fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010. Source : CNC - Audiens.

Films agréés par le CNC1

Films identifiés par Audiens

sans CI 28,8% avec CI 71,2%

sans CI 21,2%

avec CI 78,8%

1

Fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010. Source : CNC - Audiens.

Malgré ces écarts, les 664 films identifiés dans les bases de données d’Audiens permettent une analyse détaillée de l’emploi et de la masse salariale consacrés à la production des fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010.

10

L’emploi dans les films cinématographiques

II. L’emploi dans les films cinématographiques
Pour mémoire, ne sont considérés dans cette étude que les emplois intermittents déclarés pour la production des 664 films identifiés. Les effectifs sont déterminés par le comptage des individus ayant été déclarés sur au moins un film (un individu déclaré sur plusieurs films n’est compté qu’une seule fois). La notion de masse salariale retenue dans cette étude correspond aux salaires bruts après abattements pour frais professionnels, tels qu’ils sont déclarés auprès d’Audiens. La production des 664 films de l’échantillon a mobilisé 121 895 intermittents et a généré plus de 725 M€ de masse salariale.
Emploi dans les films cinématographiques
hommes effectifs totaux masse salariale totale (k€)
1

1

femmes 51 898 225 941

cadres 6 684 265 568

69 997 499 133

non cadres 16 357 227 105

artistes 104 045 232 401

total 121 895 725 075

Il convient de préciser que le classement d’un individu dans l’une ou l’autre des catégories professionnelles est effectué pour chaque film. Ainsi, un même individu peut être compté plusieurs fois, dès lors qu’il occupe des emplois de catégories différentes sur plusieurs films. En revanche, il est compté une seule fois dans le total des emplois. Il résulte de ce mode de calcul que la somme des effectifs par catégorie d’emploi n’est pas nécessairement égale aux effectifs totaux. Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

Plus des quatre cinquièmes des effectifs intermittents sont salariés en tant qu’artistes interprètes (81,9 %). Ces derniers reçoivent pourtant moins d’un tiers de la masse salariale totale (32,1 %). Les personnels techniques bénéficiant du statut de cadre représentent 5,3 % des effectifs totaux et mobilisent 36,6 % de la masse salariale globale. Les emplois techniques non cadres concernent 12,9 % des intermittents employés pour la production de l’ensemble des films et captent 31,3 % de la masse salariale globale.
Répartition de l’emploi dans les films cinématographiques selon la catégorie professionnelle
Effectifs
cadres; 5,3%

Masse salariale

non cadres; 12,9%

artistes; 32,1%

cadres; 36,6%

artistes; 81,9%

non cadres; 31,3%

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

L’emploi dans les films cinématographiques

11

La majorité des intermittents salariés pour la production de films de fiction cinématographique sont des hommes. Ces derniers représentent 57,4 % des effectifs et captent plus des deux tiers (68,8 %) de la masse salariale, ce qui traduit une inégale répartition de la masse salariale selon le sexe. Cet écart peut, en partie, s’expliquer par le fait que 6,2 % des hommes ont participé à la production d’au moins un film de l’échantillon en y occupant un poste de cadre, contre seulement 4,6 % des femmes.
Répartition de l’emploi dans les films cinématographiques selon le sexe
Effectifs Masse salariale

femmes 42,6%

femmes 31,2% hommes 57,4% hommes 68,8%

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

L’emploi est essentiellement déclaré sur les années correspondant aux années d’agrément retenues dans l’analyse (97,7 % de la masse salariale est déclarée entre 2006 et 2010). L’agrément des investissements précède généralement le début du tournage des films de quelques jours, ce qui explique la concordance entre année d’agrément et année d’emploi de la majorité des effectifs mobilisés pour la production. Néanmoins, la fabrication des 664 films concernés avait mobilisé 0,7 % de la masse salariale totale dès 2005 et en mobilise encore 1,6 % en 2011.
Répartition de la masse salariale dans les films cinématographiques selon l’année de déclaration
masse salariale totale (k€) masse salariale totale (%) 2005 5 257 0,7 2006 125 396 17,3 2007 164 204 22,6 2008 153 441 21,2 2009 130 905 18,1 2010 134 563 18,6 2011 total 11 308 725 075 100,0 1,6

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

Les trois quarts des individus ayant participé à la production des films du périmètre sont intervenus sur un seul film en cinq ans. C’est un peu plus le cas des femmes (77,1 % d’entre elles) que des hommes (73,4 %). A l’inverse, moins de 11 % des intermittents ont travaillé sur au moins quatre films en cinq ans. C’est le cas de 12,0 % des hommes et de 9,5 % des femmes.

12

L’emploi dans les films cinématographiques

Effectifs selon le nombre de films auxquels ils ont participé
hommes 51 384 7 193 3 011 1 882 1 277 5 250 69 997 femmes 40 014 4 991 1 975 1 177 846 2 895 51 898 cadres 3 207 1 096 583 414 329 1 055 6 684 non cadres 8 500 2 277 1 222 966 700 2 692 16 357

1

un film deux films trois films quatre films cinq films six films et plus total
1

artistes 84 307 9 409 3 348 1 823 1 086 4 072 104 045

total 91 398 12 184 4 986 3 059 2 123 8 145 121 895

Il convient de préciser que le classement d’un individu dans l’une ou l’autre des catégories professionnelles est effectué pour chaque film. Ainsi, un même individu peut être compté plusieurs fois, dès lors qu’il occupe des emplois de catégories différentes sur plusieurs films. En revanche, il est compté une seule fois dans le total des emplois. Il résulte de ce mode de calcul que la somme des effectifs par catégorie d’emploi n’est pas nécessairement égale aux effectifs totaux. Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

Une très grande majorité des artistes interprètes n’a participé qu’à un seul film de l’échantillon (81,0 %). Néanmoins, 12,3 % d’entre eux ont été employés sur deux ou trois films et 6,7 % sur quatre films ou davantage. La part des individus ayant participé à plusieurs films est plus importante parmi les emplois techniques. 52,0 % des cadres et 48,0 % des non cadres ont ainsi été salariés sur au moins deux films de l’échantillon. Au sein de chaque catégorie, près d’un quart des effectifs a travaillé sur quatre films ou plus (26,9 % des cadres et 26,6 % des non cadres).
Répartition des effectifs selon le nombre de films auxquels ils ont participé (%)
total artistes non cadres cadres femmes hommes
0% 10% 20% 30%
52,0 48,0 77,1 73,4 75,0 81,0 21,4 25,1 10,2 11,1 13,4 14,6 14,1 12,3 4,3 6,7 2,8 3,9 16,5 15,8 3,9 5,6 4,5 7,5

40%

50%

60%

70%

80%

90%

100%

un film

2 ou 3 films

4 ou 5 films

6 films ou plus

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

Le nombre d’intermittents par film est très variable. Ainsi, 22,0 % des films ont-ils employé moins de 100 intermittents et, à l’opposé, 30,1 % en ont employés plus de 500, toutes catégories professionnelles confondues. Le nombre d’intermittents engagés pour un film peut dépendre de nombreux facteurs : le sujet, le nombre de scènes nécessitant de nombreux figurants, les effets spéciaux et la technicité requise en postproduction. Une constante apparait néanmoins : plus le nombre d’intermittents requis est élevé, plus le devis de production du film est important. C’est pourquoi ces données sont à interpréter avec prudence, compte tenu du fait qu’une forte part de films à petits budgets, et donc sans doute

L’emploi dans les films cinématographiques

13

à plus faible nombre d’intermittents employés, ont été exclus de l’analyse (cf. partie I, page 10).
Films selon les effectifs déclarés
nombre de films 78 68 102 93 123 161 39 664 % 11,7 10,2 15,4 14,0 18,5 24,2 5,9 100,0

moins de 50 intermittents 50 à 99 intermittents 100 à 199 intermittents 200 à 299 intermittents 300 à 499 intermittents 500 à 999 intermittents 1000 intermittents et plus total

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

Sur l’ensemble de la période, la production d’un film de fiction emploie en moyenne 387 intermittents dont 289 artistes interprètes (72,5 %), 78 techniciens non cadres (19,6 %) et 32 cadres techniques (7,9 %). Ces intermittents sont majoritairement de sexe masculin : 236 hommes (61,0 %) et 151 femmes (39,0 %) en moyenne par film.
Effectif moyen par film selon la catégorie professionelle

Effectif moyen par film selon le sexe

cadres 7,9% non cadres 19,6% artistes 72,5%
femmes 39,0% hommes 61,0%

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

Toutes catégories confondues, 1,09 M€ est consacré en moyenne à la masse salariale des intermittents d’un film. Ce montant est à comparer au devis moyen de production des films de l’échantillon qui s’établit à 6,72 M€.
Emploi moyen par film selon l’année d’agrément
hommes effectifs moyens masse salariale moyenne (k€)
1

1

femmes 151 340

cadres 32 400

236 752

non cadres 78 342

artistes 289 350

total 387 1 092

Il convient de préciser que le classement d’un individu dans l’une ou l’autre des catégories professionnelles est effectué pour chaque film. Ainsi, un même individu peut être compté plusieurs fois, dès lors qu’il occupe des emplois de catégories différentes sur plusieurs films. En revanche, il est compté une seule fois dans le total des emplois. Il résulte de ce mode de calcul que la somme des effectifs par catégorie d’emploi n’est pas nécessairement égale aux effectifs totaux. Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

14

L’emploi dans les films cinématographiques

III. L’emploi dans les films selon l’année d’agrément
Les 664 films analysés ont été agréés entre 2006 et 2010. L’objet de cette partie est de déterminer et d’analyser l’emploi mobilisé pour une année d’agrément, compte tenu du fait que certains films ont été exclus de l’analyse. Pour mémoire, ne sont considérés que les emplois intermittents déclarés pour la production de ces 664 films. Les effectifs sont déterminés par le comptage des individus ayant été déclarés sur au moins un film. Dans cette partie, un individu déclaré sur plusieurs films agréés la même année n’est compté qu’une seule fois. En revanche, un individu déclaré sur au moins un film agréé en 2006 et un film agréé en 2010 est compté pour un au titre de chaque année et pour un dans le total. La notion de masse salariale correspond aux salaires bruts après abattements pour frais professionnels, tels qu’ils sont déclarés auprès d’Audiens. La production des 118 films d’initiative française de fiction agréés en 2006 et identifiés dans les bases de données d’Audiens a mobilisé 30 448 intermittents et a généré 132,87 M€ de masse salariale. Les 135 films agréés en 2007 ont mobilisé 37 456 intermittents et ont généré 156,73 M€ de masse salariale. La production des 131 films agréés en 2008 a mobilisé 34 261 intermittents et généré 153,92 M€ de masse salariale. 34 347 intermittents et une masse salariale de 135,23 M€ ont été nécessaires pour la production de 134 films agréés en 2009, contre 35 487 intermittents et une masse salariale de 146,33 M€ pour les 146 films agréés en 2010.
Evolution de l’emploi selon l’année d’agrément
Effectifs

Masse salariale (M€)
156,73

40 000 35 000 30 000 25 000 20 000 15 000 10 000 5 000 0

160,00 155,00 150,00 145,00 140,00 135,00 130,00 125,00 120,00

153,92 146,33

37 456

30 448

34 261

34 347

35 487

132,87

135,23

2006

2007

2008

2009

2010

2006

2007

2008

2009

2010

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

L’emploi dans les films cinématographiques

15

Emploi dans les films cinématographiques selon l’année d’agrément
hommes films agréés en 2006 effectifs totaux masse salariale totale (k€) films agréés en 2007 effectifs totaux masse salariale totale (k€) films agréés en 2008 effectifs totaux masse salariale totale (k€) films agréés en 2009 effectifs totaux masse salariale totale (k€) films agréés en 2010 effectifs totaux masse salariale totale (k€) total effectifs totaux masse salariale totale (k€)
1

1

femmes 12 388 39 133 15 890 50 101 13 805 45 905 14 031 45 130 14 436 45 672 51 898 225 941

cadres 2 649 48 431 2 860 54 799 2 809 56 979 2 711 50 080 2 828 55 280 6 684 265 568

non cadres 5 816 41 958 6 750 50 533 6 463 49 790 6 334 42 727 6 185 42 098 16 357 227 105

artistes 22 875 42 480 28 973 51 397 25 927 47 149 26 234 42 424 27 394 48 950 104 045 232 401

total 30 448 132 869 37 456 156 729 34 261 153 918 34 347 135 231 35 487 146 328 121 895 725 075

18 060 93 737 21 566 106 628 20 456 108 012 20 316 90 101 21 051 100 656 69 997 499 133

Il convient de préciser que le classement d’un individu dans l’une ou l’autre des catégories professionnelles est effectué pour chaque film. Ainsi, un même individu peut être compté plusieurs fois, dès lors qu’il occupe des emplois de catégories différentes sur plusieurs films. En revanche, il est compté une seule fois dans le total des emplois. Il résulte de ce mode de calcul que la somme des effectifs par catégorie d’emploi n’est pas nécessairement égale aux effectifs totaux. Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

Parmi les 121 895 intermittents ayant travaillé sur au moins un film en cinq ans, 96 031 individus, soit 78,8 % du total, ont travaillé pendant une seule année d’agrément (que ce soit sur un ou plusieurs films). Parmi les artistes interprètes, cette proportion atteint 84,6 %. A l’opposé, 3,0 % des effectifs totaux (3 622 individus) ont travaillé sur au moins un film de chaque année d’agrément considérée. Cette proportion de travailleurs réguliers est particulièrement forte parmi les emplois techniques (9,2 % des cadres et 7,8 % des non cadres ont travaillé chaque année d’agrément).
Effectifs selon le nombre d’années de présence
hommes femmes 1 an 2 ans 3 ans 4 ans 5 ans total
1

1

cadres 3 426 1 220 775 649 614 6 684

54 104 7 582 3 457 2 460 2 394 69 997

41 927 5 141 2 207 1 395 1 228 51 898

non artistes total cadres 96 031 9 346 88 045 12 723 2 702 9 390 5 664 1 714 3 330 3 855 1 319 1 812 3 622 1 276 1 468 16 357 104 045 121 895

L’année de référence est l’année d’agrément. Il convient de préciser que le classement d’un individu dans l’une ou l’autre des catégories professionnelles est effectué pour chaque film. Ainsi, un même individu peut être compté plusieurs fois, dès lors qu’il occupe des emplois de catégories différentes sur plusieurs films. En revanche, il est compté une seule fois dans le total des emplois. Il résulte de ce mode de calcul que la somme des effectifs par catégorie d’emploi n’est pas nécessairement égale aux effectifs totaux. Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

16

L’emploi dans les films cinématographiques

Répartition des effectifs selon le nombre d’années de présence (%)
3,2 3,2 3,5 9,2 4,3 4,9 7,8

1

total artistes non cadres cadres femmes hommes 0% 10% 20% 30% 1 an
1

78,8 84,6 57,1 51,3 80,8 77,3 18,3 16,5 10,5 11,6

10,4

4,6 9,0 8,1

9,7

9,9 10,8

40% 2 ans

50% 3 ans

60% 4 ans

70% 5 ans

80%

90%

100%

L’année de référence est l’année d’agrément Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

En termes d’effectifs comme en termes de masse salariale, la répartition de l’emploi selon la catégorie professionnelle est globalement similaire pour les cinq années d’agrément. Les artistes interprètes composent 73,0 % des effectifs et captent 32,0 % de la masse salariale pour les films agréés en 2006, contre respectivement 75,2 % et 33,5 % pour ceux agréés en 2010. Parallèlement, les cadres représentent 8,5 % des effectifs et mobilisent 36,5 % de la masse salariale pour les films agréés en 2006, contre 7,8 % et 37,8 % pour ceux agréés en 2010.
Répartition de l’emploi dans les films selon l’année d’agrément et selon la catégorie professionnelle (%)
100,0% 80,0% 60,0% 40,0% 20,0% 0,0% 18,6 8,5 effectif masse salariale 2006 36,5 17,5 7,4 effectif masse salariale 2007 artistes 35,0 18,4 8,0 effectif masse salariale 2008 non cadres cadres 37,0 18,0 7,7 effectif masse salariale 2009 37,0 17,0 7,8 effectif masse salariale 2010 37,8 73,0 31,6 32,0 75,1 32,2 32,8 73,7 32,3 30,6 74,4 31,6 31,4 75,2 28,8 33,5

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

L’emploi dans les films cinématographiques

17

3,4

2,7 2,4

1,7 1,4

3,0

L’inégalité de répartition de la masse salariale selon le sexe se réduit très légèrement sur la période étudiée. Si les hommes représentent 59,3 % des effectifs en 2006, ils captent 70,5 % de la masse salariale, soit une différence de 11,2 points. Cet écart diminue les années suivantes (10,5 points pour les films agrées en 2007 et 2008 et 7,5 points pour ceux agréés en 2009), avant d’augmenter de nouveau pour les films agréés en 2010 (9,5 points). Les femmes composent 40,7 % des effectifs et se partagent 31,2 % de la masse salariale relative aux films ayant reçu l’agrément en 2010. En 2006, alors que leur poids dans les effectifs était également de 40,7 %, moins de 30 % de la masse salariale leur était alors alloués.
Répartition de l’emploi dans les films selon l’année d’agrément et selon le sexe (%)
100,0% 80,0% 60,0% 40,0% 59,3 20,0% 0,0% effectif masse salariale effectif masse salariale effectif masse salariale effectif masse salariale effectif masse salariale 70,5 68,0 70,2 66,6 68,8 40,7 29,5 42,4 32,0 40,3 29,8 40,9 33,4 40,7 31,2

57,6

59,7

59,1

59,3

2006

2007 hommes

2008 femmes

2009

2010

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

Comme constaté précédemment, l’emploi est essentiellement déclaré à Audiens au titre de l’année de l’agrément des investissements : c’est le cas de 87,2 % de la masse salariale relative aux films agréés en 2006 et de 87,5 % de celle relative aux films agréés en 2010. La production des films mobilise encore de l’emploi pendant les années suivantes, notamment pour les films dont le tournage ou la postproduction sont inachevés à la fin de l’année d’agrément. En effet, 8,9 % de la masse salariale relative aux films agréés en 2006 est déclarée après 2006. Respectivement 7,2 %, 5,2 %, 4,9 % et 7,6 % de la masse salariale relative aux films agréés en 2007, 2008, 2009 et 2010 sont déclarés après l’année d’agrément.

18

L’emploi dans les films cinématographiques

Répartition de la masse salariale selon l’année de déclaration et l’année d’agrément des films
2005 118 films agréés en 2006 masse salariale totale (k€) masse salariale totale (%) 135 films agréés en 2007 masse salariale totale (k€) masse salariale totale (%) 131 films agréés en 2008 masse salariale totale (k€) masse salariale totale (%) 134 films agréés en 2009 masse salariale totale (k€) masse salariale totale (%) 146 films agréés en 2010 masse salariale totale (k€) masse salariale totale (%) total : 664 films masse salariale totale (k€) masse salariale totale (%) 2006 2007 11 757 8,8 2008 98 0,1 10 956 7,0 335 0,2 7 890 5,1 12 0,0 71 0,0 6 446 4,8 2009 2010 2011 total 132 869 100,0 156 729 100,0 153 918 100,0 195 135 231 0,1 100,0 11 114 146 328 7,6 100,0 11 308 725 075 1,6 100,0

5 202 115 812 87,2 3,9 45 0,0 10 0,0

9 479 135 902 86,7 6,0 105 0,1

15 896 129 946 84,4 10,3 593 0,4 57 0,0

12 237 115 761 85,6 9,0 204 0,1

6 919 128 034 87,5 4,7

5 257 125 396 164 204 153 441 130 905 134 563 0,7 17,3 22,6 21,2 18,1 18,6

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

Vraisemblablement en raison de la nature différente des films agréés chaque année, l’effectif intermittent moyen varie fortement selon les années. Il s’établit ainsi à 376 individus pour les films agréés en 2006, à 430 pour ceux agréés en 2007, à 411 pour ceux agréés en 2008, à 354 pour ceux agréés en 2009 et à 364 pour ceux agréés en 2010. Il convient de souligner que les années 2006, 2009 et 2010 ne comptent, respectivement, que 7,6 %, 7,5 % et 6,8 % de films au budget supérieur à 15 M€ (alors que ces derniers pèsent pour 8,3 % des 664 films étudiés). Cette sous-représentation des films à gros budget sur les trois dernières années peut expliquer l’effectif moyen par film plus réduit, les films aux budgets les plus élevés étant ceux qui mobilisent généralement le plus d’intermittents.
Effectif moyen par film selon l’année d’agrément
440 420 400 380 360 340 320 300 2006 2007 2008 2009 2010 total
Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

430 411 376 354 364 387

L’emploi dans les films cinématographiques

19

Les emplois techniques représentent un effectif moyen par film relativement stable, quelle que soit l’année d’agrément. Les postes de cadres occupent une trentaine de personnes en moyenne (33 individus en 2006, 32 en 2007 et 2008, 30 en 2009 et 2010) tandis que les emplois techniques non cadres mobilisent entre 71 (en 2010) et 85 personnes (en 2007). En revanche, l’emploi artistique est plus fluctuant et représente entre 261 (en 2009) et 325 personnes en moyenne (en 2007). L’effectif moyen de personnes de chaque sexe varie peu. Selon l’année d’agrément, les emplois occupés par des femmes représentent entre 138 et 172 postes en moyenne par film et ceux occupés par des hommes entre 216 et 258 postes. Dans cette étude, il n’est pas fait référence à la durée d’activité, cette information n’étant pas disponible. Les différences en termes d’effectifs moyens n’impliquent pas nécessairement d’écarts en termes de mesure d’emploi. L’emploi des intermittents pour la production d’un film agréé en 2006 a mobilisé, en moyenne, 1,13 M€ de masse salariale, contre 1,16 M€ pour un film agréé en 2007, 1,17 M€ pour un film agréé en 2008, 1,01 M€ pour un film agréé en 2009 et 1,00 M€ pour un film agréé en 2010.
Emploi moyen par film selon l’année d’agrément
hommes 118 films agréés en 2006 effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 135 films agréés en 2007 effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 131 films agréés en 2008 effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 134 films agréés en 2009 effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 146 films agréés en 2010 effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) total : 664 films effectifs moyens masse salariale moyenne (k€)
1

1

femmes 145 332 172 371 158 350 138 337 141 313 151 340

cadres 33 410 32 406 32 435 30 374 30 379 32 400

non cadres 81 356 85 374 82 380 73 319 71 288 78 342

artistes 270 360 325 381 307 360 261 317 279 335 289 350

total 376 1 126 430 1 161 411 1 175 354 1 009 364 1 002 387 1 092

231 794 258 790 254 825 216 672 222 689 236 752

Il convient de préciser que le classement d’un individu dans l’une ou l’autre des catégories professionnelles est effectué pour chaque film. Ainsi, un même individu peut être compté plusieurs fois, dès lors qu’il occupe des emplois de catégories différentes sur plusieurs films. En revanche, il est compté une seule fois dans le total des emplois. Il résulte de ce mode de calcul que la somme des effectifs par catégorie d’emploi n’est pas nécessairement égale aux effectifs totaux. Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

20

L’emploi dans les films cinématographiques

IV. L’emploi dans les films selon le bénéfice du crédit d’impôt
Parmi les 664 films analysés, 523 ont bénéficié du crédit d’impôt cinéma, soit 78,8 % du total. L’objet de cette partie est de comparer l’emploi mobilisé pour un film bénéficiaire du crédit d’impôt à celui mobilisé pour un film qui n’en a pas bénéficié. Il convient de rappeler que parmi les 107 films qui ont été exclus de l’analyse faute de données disponibles, figuraient 81 films non bénéficiaires du crédit d’impôt. Le nombre de films « sans crédit d’impôt » analysés ci-dessous se limite ainsi à 141 longs métrages. Pour mémoire, ne sont considérés que les emplois intermittents déclarés pour la production des 664 films retenus. Les effectifs sont déterminés par le comptage des individus ayant été déclarés sur au moins un film. Dans cette partie, un individu déclaré sur plusieurs films ayant bénéficié du crédit d’impôt n’est compté qu’une seule fois. En revanche, un individu déclaré sur au moins un film avec crédit d’impôt et un film sans crédit d’impôt est compté pour un dans chaque catégorie et pour un dans le total. La notion de masse salariale correspond aux salaires bruts après abattements pour frais professionnels, tels qu’ils sont déclarés auprès d’Audiens. La production des 523 films d’initiative française de fiction agréés entre 2006 et 2010 identifiés dans les bases de données d’Audiens et ayant bénéficié du crédit d’impôt cinéma a mobilisé 115 909 intermittents et généré 619,75 M€ de masse salariale. La fabrication des 141 films sans crédit d’impôt a mobilisé 15 826 intermittents et généré une masse salariale de 105,33 M€. Les emplois relatifs aux films bénéficiaires du crédit d’impôt mobilisent 95,1 % du total des effectifs et ont généré 85,5 % de la masse salariale globale, pour 78,8 % des films. Parallèlement, les films sans crédit d’impôt (21,2 % des films de l’échantillon) ont mobilisé 13,0 % des effectifs totaux et 14,5 % de la masse salariale totale.
Répartition comparée des films et de la masse salariale selon le bénéfice du crédit d’impôt (CI)
Films Masse salariale

sans CI 21,2% avec CI 78,8%

sans CI 14,5% avec CI 85,5%

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

L’emploi dans les films cinématographiques

21

Emploi dans les films cinématographiques selon le bénéfice du crédit d’impôt
hommes 523 films avec crédit d’impôt effectifs totaux masse salariale totale (k€) 141 films sans crédit d’impôt effectifs totaux masse salariale totale (k€) total : 664 films effectifs totaux masse salariale totale (k€)
1

1

femmes 49 508 194 740 5 899 31 201 51 898 225 941

cadres 6 052 218 564 2 188 47 004 6 684 265 568

66 401 425 009 9 927 74 125 69 997 499 133

non cadres 15 309 199 247 4 279 27 859 16 357 227 105

artistes 99 214 201 938 9 838 30 463 104 045 232 401

total 115 909 619 749 15 826 105 326 121 895 725 075

Il convient de préciser que le classement d’un individu dans l’une ou l’autre des catégories professionnelles est effectué pour chaque film. Ainsi, un même individu peut être compté plusieurs fois, dès lors qu’il occupe des emplois de catégories différentes sur plusieurs films. En revanche, il est compté une seule fois dans le total des emplois. Il résulte de ce mode de calcul que la somme des effectifs par catégorie d’emploi n’est pas nécessairement égale aux effectifs totaux. Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

Pour les films avec crédit d’impôt, les emplois artistiques mobilisent 82,3 % des intermittents, contre 60,3 % pour les films sans crédit d’impôt. Cet écart peut s’expliquer par le montant des devis des films concernés. En effet, les films à devis de production inférieur à 1 M€ représentent 3,3 % des films bénéficiaires du crédit d’impôt, contre 7,1 % des films sans crédit d’impôt. Or, le poids des dépenses consacrées à l’emploi des artistes baisse avec le devis des films (cf. études sur les coûts de production des films cinématographiques publiées par le CNC). Par ailleurs, pour certains films sans crédit d’impôt, la mesure de l’emploi telle qu’elle ressort des déclarations recueillies par Audiens peut s’avérer incomplète. En effet, pour les films dont le tournage s’est partiellement déroulé hors de France, il est possible qu’une partie de l’emploi (artistique en l’occurrence) n’ait pas été déclarée à Audiens car relevant d’une entreprise de production sans établissement en France. Parallèlement, 35,3 % de la masse salariale est dévolue aux cadres pour les films avec crédit d’impôt, contre 44,6 % pour les films sans crédit d’impôt. Cette différence trouve sans doute également sa justification parmi les hypothèses formulées ci-dessus.

22

L’emploi dans les films cinématographiques

Répartition de l’emploi dans les films selon le bénéficie du crédit d’impôt et selon la catégorie professionnelle (%)
100,0% 80,0% 60,0% 40,0% 20,0% 0,0% 26,2 12,7 5,0 effectif - films avec masse salariale CI films avec CI 35,3 13,4 effectif - films sans masse salariale CI films sans CI 44,6
cadres

32,6 60,3 82,3 32,2

28,9
artistes

26,5
non cadres

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

La distribution asymétrique de la masse salariale entre les hommes et les femmes est plus marquée pour les films avec crédit d’impôt que pour les films sans crédit d’impôt. Pour les 523 films avec crédit d’impôt, les hommes représentent 57,3 % des effectifs et captent 68,6 % de la masse salariale, tandis que pour les 141 films sans crédit d’impôt, ils composent 62,7 % des effectifs et mobilisent 70,4 % de la masse salariale.
Répartition de l’emploi dans les films selon le bénéficie du crédit d’impôt et selon le sexe (%)
100,0% 80,0% 60,0% 40,0% 20,0% 0,0% effectif - films avec CI masse salariale films avec CI effectif - films sans CI masse salariale films sans CI 57,3% 68,6% 62,7% 70,4%
hommes

42,7%

31,4%

37,3%

29,6%
femmes

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

Les 104 films de 2006 et les 114 films de 2010 bénéficiant du crédit d’impôts mobilisent respectivement 82,4 % et 83,8 % de la masse salariale de l’ensemble des films agréés chaque année. Ces parts sont inférieures à celle constatée sur la totalité de la période étudiée. Au contraire, les 106 films de 2007 et les 100 films de 2009 bénéficiant du crédit d’impôt mobilisent respectivement 88,3 % et 86,7 % de la masse salariale totale des films de chaque année. Pour mémoire, ces pourcentages sont à interpréter avec prudence compte tenu de la nature des films qui ont été exclus de l’échantillon.

L’emploi dans les films cinématographiques

23

Emploi selon le bénéfice du crédit d’impôt et l’année d’agrément
hommes femmes 104 films agréés en 2006 avec crédit d’impôt effectifs totaux masse salariale totale (k€) 14 films agréés en 2006 sans crédit d’impôt effectifs totaux masse salariale totale (k€) 106 films agréés en 2007 avec crédit d’impôt effectifs totaux masse salariale totale (k€) 29 films agréés en 2007 sans crédit d’impôt effectifs totaux masse salariale totale (k€) 99 films agréés en 2008 avec crédit d’impôt effectifs totaux masse salariale totale (k€) 32 films agréés en 2008 sans crédit d’impôt effectifs totaux masse salariale totale (k€) 100 films agréés en 2009 avec crédit d’impôt effectifs totaux masse salariale totale (k€) 34 films agréés en 2009 sans crédit d’impôt effectifs totaux masse salariale totale (k€) 114 films agréés en 2010 avec crédit d’impôt effectifs totaux masse salariale totale (k€) 32 films agréés en 2010 sans crédit d’impôt effectifs totaux masse salariale totale (k€) 523 films avec crédit d’impôt effectifs totaux masse salariale totale (k€) 141 films sans crédit d’impôt effectifs totaux masse salariale totale (k€) total : 664 films effectifs totaux masse salariale totale (k€)
1

1

cadres non cadres 2 425 38 459 407 9 972 2 513 45 897 576 8 902 2 451 46 984 646 9 995 2 338 42 610 615 7 470 2 465 44 615 614 10 664 6 052 218 564 2 188 47 004 6 684 265 568 5 389 35 072 913 6 886 6 253 45 066 1 065 5 467 5 863 44 377 1 305 5 413 5 782 38 205 1 081 4 522 5 634 36 527 1 157 5 571 15 309 199 247 4 279 27 859 16 357 227 105

artistes

total

17 216 76 421 1 790 17 316 20 150 94 329 2 461 12 299 18 792 93 027 3 248 14 986 18 852 77 871 2 664 12 230 19 873 83 361 2 255 17 295

11 937 33 087 893 6 046 14 914 43 995 1 546 6 106 12 796 38 920 1 889 6 986 13 226 39 434 1 329 5 696 13 631 39 305 1 346 6 368

22 152 29 153 35 977 109 508 1 395 6 503 2 683 23 362

27 286 35 064 47 362 138 324 2 436 4 035 4 007 18 405

24 063 31 588 40 585 131 946 3 260 6 563 5 137 21 972

24 733 32 078 36 490 117 305 2 367 5 934 3 993 17 926

26 200 33 504 41 523 122 666 1 887 7 427 3 601 23 663

66 401 49 508 425 009 194 740 9 927 74 125 5 899 31 201

99 214 115 909 201 938 619 749 9 838 15 826 30 463 105 326 104 045 121 895 232 401 725 075

69 997 51 898 499 133 225 941

Il convient de préciser que le classement d’un individu dans l’une ou l’autre des catégories professionnelles est effectué pour chaque film. Ainsi, un même individu peut être compté plusieurs fois, dès lors qu’il occupe des emplois de catégories différentes sur plusieurs films. En revanche, il est compté une seule fois dans le total des emplois. Il résulte de ce mode de calcul que la somme des effectifs par catégorie d’emploi n’est pas nécessairement égale aux effectifs totaux. Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

24

L’emploi dans les films cinématographiques

Les films ne bénéficiant pas du crédit d’impôt emploient pour leur production moins d’intermittents déclarés en France. Le niveau moyen de devis et la non comptabilisation d’une partie de l’emploi expliquent ce phénomène. L’effectif intermittent moyen s’établit à 451 individus pour les films bénéficiaires du crédit d’impôt et à 148 pour les films sans crédit d’impôt. Les masses salariales moyennes respectives s’établissent à 1,18 M€ et à 0,75 M€.
Effectif moyen par film selon le bénéfice du crédit d’impôt (CI) et l’année d’agrément
600 500 400 398 300 200 206 100 0 144 176 125 122 148 509

488 432 431

451

2006

2007

2008

2009

2010

total

films avec crédit d'impot

films sans crédit d'impot

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

Parmi les films bénéficiaires du crédit d’impôt, le profil des films agréés en 2006 fait apparaitre un niveau d’emploi (398 intermittents et une masse salariale de 1,05 M€ en moyenne par film) nettement inférieur à celui des films agréés en 2007 (509 intermittents et une masse salariale de 1,30 M€ par film). Les emplois moyens relatifs aux films des années 2008, 2009 et 2010 se situent entre ces deux niveaux. Pour les films ne bénéficiant pas du crédit d’impôt, le niveau d’emploi moyen le plus important est observé pour les films agréés en 2006 (206 intermittents et une masse salariale de 1,67 M€), tandis que l’effectif moyen le plus faible est observé pour les films agréés en 2010 (122 intermittents) et la masse salariale moyenne la plus faible pour ceux agréés en 2009 (0,53 M€).

L’emploi dans les films cinématographiques

25

Emploi moyen par film selon le bénéfice du crédit d’impôt et l’année d’agrément
hommes femmes 104 films agréés en 2006 avec crédit d’impôt effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 14 films agréés en 2006 sans crédit d’impôt effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 106 films agréés en 2007 avec crédit d’impôt effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 29 films agréés en 2007 sans crédit d’impôt effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 99 films agréés en 2008 avec crédit d’impôt effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 32 films agréés en 2008 sans crédit d’impôt effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 100 films agréés en 2009 avec crédit d’impôt effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 34 films agréés en 2009 sans crédit d’impôt effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 114 films agréés en 2010 avec crédit d’impôt effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 32 films agréés en 2010 sans crédit d’impôt effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 523 films avec crédit d’impôt effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 141 films sans crédit d’impôt effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) total : 664 films effectifs moyens masse salariale moyenne (k€)
1

1

cadres non cadres 33 370 32 712 36 433 21 307 36 475 22 312 34 426 19 220 32 391 22 333 34 418 22 333 32 400 81 337 79 492 97 425 39 189 94 448 46 169 86 382 35 133 79 320 42 174 87 381 44 198 78 342

artistes 289 346 114 465 379 447 98 139 363 410 120 205 321 365 77 175 329 364 72 232 336 386 94 216 289 350

total 398 1 053 206 1 669 509 1 305 144 635 488 1 333 176 687 432 1 173 125 527 431 1 076 122 739 451 1 185 148 747 387 1 092

243 735 139 1 237 305 890 89 424 300 940 112 468 262 779 83 360 262 731 78 540 274 813 96 526 236 752

155 318 68 432 204 415 55 211 188 393 63 218 171 394 41 168 169 345 44 199 177 372 52 221 151 340

Il convient de préciser que le classement d’un individu dans l’une ou l’autre des catégories professionnelles est effectué pour chaque film. Ainsi, un même individu peut être compté plusieurs fois, dès lors qu’il occupe des emplois de catégories différentes sur plusieurs films. En revanche, il est compté une seule fois dans le total des emplois. Il résulte de ce mode de calcul que la somme des effectifs par catégorie d’emploi n’est pas nécessairement égale aux effectifs totaux. Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

26

L’emploi dans les films cinématographiques

V. L’emploi dans les films selon le devis de production
Parmi les 664 films analysés, 27 présentent un devis inférieur à 1 M€, soit 4,1 % du total. Les 271 films dont le devis est compris entre 1 M€ et 4 M€ représentent 40,8 % de l’échantillon. Entre 4 M€ et 7 M€, 134 films sont dénombrés, soit 20,2 % du total. 177 films affichent un devis compris entre 7 M€ et 15 M€ et représentent 26,7 % de l’ensemble des films analysés. 55 films présentant un devis supérieur à 15 M€ complètent l’échantillon (8,3 % du total). L’objet de cette partie est de comparer l’emploi mobilisé pour un film selon le niveau de son devis de production. Il convient de rappeler que parmi les 107 films qui ont été exclus de l’analyse faute de données disponibles, figuraient 97 films dont le devis est inférieur à 4 M€ (cf. partie I page 10). L’ensemble des analyses ci-après est à considérer avec prudence au regard de cette précision méthodologique.
Films selon le montant du devis de production
nombre de films répartition (%)
Source : CNC - Audiens.

<1M€ 27 4,1

1M€-4M€ 271 40,8

4M€-7M€ 7M€-15M€ 134 177 20,2 26,7

>15M€ 55 8,3

total 664 100,0

Pour mémoire, ne sont considérés que les emplois intermittents déclarés pour la production des 664 films retenus. Les effectifs sont déterminés par le comptage des individus ayant été déclarés sur au moins un film. Dans cette partie, un individu déclaré sur plusieurs films dont les devis sont situés dans la même tranche n’est compté qu’une seule fois. En revanche, un individu déclaré sur deux films qui ne sont pas dans la même tranche de devis est compté pour un dans chaque tranche concernée et pour un dans le total. La notion de masse salariale correspond toujours aux salaires bruts après abattements pour frais professionnels, tels qu’ils sont déclarés auprès d’Audiens. La production des 27 films de fictions d’initiative française agréées entre 2006 et 2010, identifiées dans les bases de données d’Audiens et dont le devis est inférieur à 1 M€, a mobilisé au total 2 019 intermittents et a généré 3,09 M€ de masse salariale. Les 271 films dont le devis est compris entre 1 M€ et 4 M€ ont mobilisé 37 706 intermittents et généré une masse salariale de 109,16 M€. 38 517 intermittents et une masse salariale de 125,29 M€ ont été nécessaires pour la production des 134 films au devis compris entre 4 M€ et 7 M€, contre 58 302 intermittents et une masse salariale de 307,68 M€ pour les 177 films à devis compris entre 7 M€ et 15 M€. Enfin, pour les 55 films dont le devis est supérieur à 15 M€, 26 709 intermittents et une masse salariale de 179,86 M€ ont été mobilisés. Les films à moins de 1 M€ de devis, qui représentent 4,1 % de l’ensemble des films, emploient 1,7 % des intermittents pour 0,4 % de la masse salariale globale. Ces pourcentages s’établissent à 40,8 % des films, 30,9 % des intermittents et 15,1 % de la masse salariale pour les films au devis compris entre 1 M€ et 4 M€ et à 20,2 % des films,

L’emploi dans les films cinématographiques

27

31,6 % des intermittents et 17,3 % de la masse salariale pour les films dont le devis est compris entre 4 M€ et 7 M€. Les films à devis plus élevés, moins nombreux, mobilisent pourtant une proportion plus importante de l’emploi total. Les 177 films dont le devis est compris entre 7 M€ et 15 M€ (26,7 % des films) mobilisent ainsi 47,8 % des intermittents et 42,4 % de la masse salariale, et les 55 films dont le devis est supérieur à 15 M€ (8,3 % des films) occupent 21,9 % des intermittents et génèrent 24,8 % de la masse salariale.
Répartition comparée des films et de la masse salariale selon le devis de production
Films
<1M€; 4,1% >15M€; 8,3% 7M€15M€; 26,7% 1M€4M€; 40,8% 4M€7M€; 20,2%

Masse salariale

<1M€; 0,4% 1M€4M€; 15,1% 4M€7M€; 17,3%

>15M€; 24,8%

7M€15M€; 42,4%

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

Emploi dans les films cinématographiques selon le devis de production
hommes 27 films à devis inférieur à 1 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 271 films à devis compris entre 1 M€ et 4 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 134 films à devis compris entre 4 M€ et 7 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 177 films à devis compris entre 7 M€ et 15 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 55 films à devis supérieur à 15 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) total : 664 films effectifs totaux masse salariale totale (k€)
1

1

femmes 725 1 199 16 052 41 444 16 301 44 203 24 297 92 753 10 016 46 341 51 898 225 941

cadres 334 1 522 3 547 48 346 2 533 46 223 3 258 106 175 1 637 63 302 6 684 265 568

non cadres 435 844 7 220 34 332 6 157 38 612 8 855 94 151 5 276 59 167 16 357 227 105

artistes 1 280 721 28 363 26 482 30 832 40 454 47 966 107 353 20 537 57 391 104 045 232 401

total 2 019 3 087 37 706 109 160 38 517 125 289 58 302 307 679 26 709 179 860 121 895 725 075

1 294 1 888 21 654 67 715 22 216 81 087 34 005 214 925 16 693 133 519 69 997 499 133

Il convient de préciser que le classement d’un individu dans l’une ou l’autre des catégories professionnelles est effectué pour chaque film. Ainsi, un même individu peut être compté plusieurs fois, dès lors qu’il occupe des emplois de catégories différentes sur plusieurs films. En revanche, il est compté une seule fois dans le total des emplois. Il résulte de ce mode de calcul que la somme des effectifs par catégorie d’emploi n’est pas nécessairement égale aux effectifs totaux. Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

28

L’emploi dans les films cinématographiques

La part des emplois artistiques dans l’ensemble des intermittents embauchés pour la fabrication d’un long métrage de fiction d’initiative française augmente avec le devis de production. Ainsi, 62,5 % des emplois sont-ils occupés par des artistes interprètes pour les films dont le devis est inférieur à 1 M€, contre 78,3 % pour les films dont le devis est supérieur ou égal à 7 M€. Parallèlement, la part de masse salariale réservée aux emplois cadres diminue quand le devis de production augmente, passant de 49,3 % pour les films à moins de 1 M€ à 34,8 % pour les films à plus de 7 M€. Cette diminution s’opère majoritairement au bénéfice de la part de masse salariale dévolue aux artistes interprètes.
Répartition de l’emploi dans les films selon le devis de production et selon la catégorie professionnelle (%) Effectifs
100,0% 80,0% 62,5 60,0% 40,0% 20,0% 0,0% <1 M€ 21,2 18,5 16,3 9,1 1M€-4M€ 15,6 6,4 4M€-7M€ 14,7 5,4 7M€-15M€ 19,2 6,0 >15M€ 72,5 78,0 79,8 74,8 artistes non cadres cadres

Masse salariale
100,0% 23,4 80,0% 60,0% 40,0% 20,0% 0,0% <1 M€ 1M€-4M€ 4M€-7M€ 7M€-15M€ >15M€ 49,3 44,3 36,9 34,5 35,2 27,3 31,5 30,8 30,6 32,9 24,3 32,3 34,9 31,9 artistes non cadres cadres

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

L’emploi dans les films cinématographiques

29

L’écart de la répartition de la masse salariale entre hommes et femmes s’accentue à mesure que le devis de production augmente. Par rapport à l’ensemble des films, la comparaison des répartitions de la masse salariale et des effectifs est très légèrement en faveur des femmes dans les films à petits budgets : les intermittentes composent 35,9 % des effectifs mobilisés pour la production des films au devis inférieur à 1 M€ et mobilisent 38,8 % de la masse salariale correspondante. En revanche, pour toutes les autres tranches de devis, la distribution est plus favorable aux hommes. Les écarts s’accentuent à mesure que le devis de production augmente. Sur les films au devis supérieur à 7 M€, les hommes composent 59,6 % des effectifs et captent 71,5 % de la masse salariale.
Répartition de l’emploi dans les films selon le devis de production et selon le sexe (%) Effectifs
100,0% 80,0% 60,0% hommes 40,0% 64,1 20,0% 0,0% <1 M€ 1M€-4M€ 4M€-7M€ 7M€-15M€ >15M€ 57,4 57,7 58,3 62,5 35,9 42,6 42,3 41,7 37,5 femmes

Masse salariale
100,0% 80,0% 60,0% 40,0% 61,2 20,0% 0,0% <1 M€ 1M€-4M€ 4M€-7M€ 7M€-15M€ >15M€ 62,0 64,7 74,2 38,8 38,0 35,3 30,2 25,8 femmes hommes

69,9

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

30

L’emploi dans les films cinématographiques

Sur l’ensemble des 146 films agréés en 2010, 25,9 % de la masse salariale correspond aux films dont le devis est compris entre 4 M€ et 7 M€. Cette part est sensiblement supérieure à celle constatée les autres années (12,5 % en 2006 et 14,5 % en 2009), mais s’explique logiquement par le fait que les films de cette tranche de devis sont proportionnellement plus nombreux en 2010 (26,7 %, contre 20,2 % en moyenne sur l’ensemble de la période). A l’inverse, les films agréés en 2010 et dont le devis est supérieur à 15 M€ mobilisent une plus faible part de la masse salariale (18,9 %) que ceux agréés les années antérieures. Les films de cette tranche ne représentent que 6,8 % des films agréés dans l’année, contre 8,3 % du périmètre total. Pour mémoire, ces pourcentages sont à interpréter avec prudence compte tenu de la nature des films qui ont été exclus de l’échantillon.
Répartition de l’emploi selon le devis de production et l’année d’agrément (%) Effectifs
100,0% 90,0% 80,0% 70,0% 60,0% 50,0% 40,0% 30,0% 20,0% 10,0% 0,0% 16,1 20,8 14,6 19,3 12,3 >15M€ 30,1 39,5 35,8 43,3 38,9 35,9 7M€-15M€ 4M€-7M€ 1M€-4M€ <1M€ 20,6

19,0 25,2

21,8 21,2

20,9 19,0

14,9 26,4

118 films agréés 135 films agréés 131 films agréés 131 films agréés 146 films agréés en 2006 en 2007 en 2008 en 2009 en 2010

Masse salariale
100,0% 90,0% 80,0% 70,0% 60,0% 50,0% 40,0% 30,0% 20,0% 10,0% 0,0%

24,4

29,1

26,5

24,7

18,9

>15M€ 7M€-15M€

39,4 45,7 39,5 45,1 42,9

4M€-7M€ 1M€-4M€

12,5 17,3

17,5 13,6

15,5 12,0

14,5 17,6

25,9 15,4

<1M€

118 films agréés 135 films agréés 131 films agréés 134 films agréés 146 films agréés en 2006 en 2007 en 2008 en 2009 en 2010
Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

L’emploi dans les films cinématographiques

31

Emploi selon le devis de production et l’année d’agrément

1

hommes femmes 4 films agréés en 2006 à devis inférieur à 1 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 54 films agréés en 2006 à devis compris entre 1 M€ et 4 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 18 films agréés en 2006 à devis compris entre 4 M€ et 7 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 33 films agréés en 2006 à devis compris entre 7 M€ et 15 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 9 films agréés en 2006 à devis supérieur à 15 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 6 films agréés en 2007 à devis inférieur à 1 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 54 films agréés en 2007 à devis compris entre 1 M€ et 4 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 28 films agréés en 2007 à devis compris entre 4 M€ et 7 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 35 films agréés en 2007 à devis compris entre 7 M€ et 15 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 12 films agréés en 2007 à devis supérieur à 15 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 5 films agréés en 2008 à devis inférieur à 1 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 47 films agréés en 2008 à devis compris entre 1 M€ et 4 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 26 films agréés en 2008 à devis compris entre 4 M€ et 7 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 39 films agréés en 2008 à devis compris entre 7 M€ et 15 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 14 films agréés en 2008 à devis supérieur à 15 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 3 films agréés en 2009 à devis inférieur à 1 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 65 films agréés en 2009 à devis compris entre 1 M€ et 4 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 23 films agréés en 2009 à devis compris entre 4 M€ et 7 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 33 films agréés en 2009 à devis compris entre 7 M€ et 15 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 10 films agréés en 2009 à devis supérieur à 15 M€ effectifs totaux masse salariale totale (k€) 67 119 5 406 14 268 4179 11 023 8 675 43 522 4 051 24 805 139 209 5 724 13 237 5 789 17 362 9 993 43 572 5 990 32 247 619 842 4 804 11 519 5 236 15 775 11 004 48 501 4 182 31 376 143 278 6 361 14 705 3 753 12 651 9 586 38 626 5 004 23 840 41 55 3 916 8 733 2856 5 528 5 943 17 207 1 912 7 610 91 142 4 217 8 069 4 449 10 070 6 804 18 390 3 777 13 430 343 597 3 256 6 971 3 619 8 069 7 377 20 861 2 011 9 408 68 164 4 530 9 145 2 414 6 920 6 453 19 356 2 943 9 545

cadres 36 101 1 100 10 241 559 5 936 1 173 21 233 435 10 920 52 161 1 079 9 348 767 10 286 1 104 19 876 621 15 128 98 669 915 8 019 719 8 767 1 223 23 615 642 15 908 61 257 1 263 10 680 593 7 456 1 049 20 628 431 11 059

non artistes cadres 25 40 2 124 7 221 1 131 5 015 2 979 19 265 1 443 10 417 71 115 2 062 6 497 1 865 8 460 2 996 18 563 2 224 16 896 185 421 1 768 5 769 1 676 7 489 3 270 22 921 1 862 13 191 52 104 2 314 7 506 1 375 5 749 2 914 17 607 1 542 11 761 49 33 6 307 5 539 5 412 5 600 10 736 20 231 4 147 11 078 110 75 6 974 5 461 7 751 8 686 13 008 23 524 7 111 13 651 687 349 5 503 4 701 6 563 7 588 14 208 22 826 3 795 11 685 100 83 7 545 5 664 4 295 6 365 12 295 19 748 6 075 10 565

total 108 174 9 322 23 001 7 035 16 551 14 618 60 729 5 963 32 414 230 351 9 941 21 306 10 238 27 432 16 797 61 963 9 767 45 676 962 1 439 8 060 18 490 8 855 23 844 18 381 69 362 6 193 40 784 211 443 10 891 23 850 6 167 19 571 16 039 57 983 7 947 33 385

32

L’emploi dans les films cinématographiques

hommes femmes

cadres

non artistes cadres

total

9 films agréés en 2010 à devis inférieur à 1 M€ effectifs totaux 350 195 98 113 340 545 masse salariale totale (k€) 439 241 334 164 182 680 51 films agréés en 2010 à devis compris entre 1 M€ et 4 M€ effectifs totaux 5 320 3 562 1 038 1 989 6 027 8 882 masse salariale totale (k€) 13 986 8 527 10 059 7 338 5 116 22 513 39 films agréés en 2010 à devis compris entre 4 M€ et 7 M€ effectifs totaux 9 174 6 324 1 064 2 581 12 094 15 498 masse salariale totale (k€) 24 276 13 616 13 778 11 899 12 215 37 892 37 films agréés en 2010 à devis compris entre 7 M€ et 15 M€ effectifs totaux 7 949 5 050 1 022 2 545 9 634 12 999 masse salariale totale (k€) 40 704 16 938 20 823 15 795 21 025 57 642 10 films agréés en 2010 à devis supérieur à 15 M€ effectifs totaux 3 282 2 014 372 1 080 3 902 5 296 masse salariale totale (k€) 21 251 6 349 10 287 6 902 10 412 27 601 total : 664 films effectifs totaux 69 997 51 898 6 684 16 357 104 045 121 895 masse salariale totale (k€) 499 133 225 941 265 568 227 105 232 401 725 075 1 Il convient de préciser que le classement d’un individu dans l’une ou l’autre des catégories professionnelles est effectué pour chaque film. Ainsi, un même individu peut être compté plusieurs fois, dès lors qu’il occupe des emplois de catégories différentes sur plusieurs films. En revanche, il est compté une seule fois dans le total des emplois. Il résulte de ce mode de calcul que la somme des effectifs par catégorie d’emploi n’est pas nécessairement égale aux effectifs totaux. Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

En moyenne, plus le devis d’un film est élevé, plus le nombre d’intermittents employés pour sa production est important. L’effectif intermittent moyen s’établit à 78 individus pour les films à devis inférieur à 1 M€, à 196 individus pour les films dont le devis est compris entre 1 M€ et 4 M€, à 427 pour les films dont le devis est compris entre 4 M€ et 7 M€, à 588 pour les films dont le devis est compris entre 7 M€ et 15 M€ et à 738 pour les films dont le devis est supérieur à 15 M€. Les masses salariales moyennes par film augmentent également avec le devis du film, passant de 114 k€ pour les films à devis inférieur à 1 M€ à 3,27 M€ pour les films à plus de 15 M€.
Effectif moyen par film selon le devis de production et l’année d’agrément
1 200 1 021 1 000 800 636 600 400 200 0 2006 2007 <1M€ 2008 1M€-4M€ 4M€-7M€ 2009 7M€-15M€ 2010 >15M€ ensemble 27 202 421 580 734

894

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

L’emploi dans les films cinématographiques

78 196 427 588 738 33

679 513

576

39 206 436

193 188 402

71 190 304

64 193

511 463 559

En moyenne, la mesure de l’emploi est plus élevée en 2007 que sur l’ensemble des années étudiées, dans toutes les tranches de devis, sauf pour les films inférieurs à 1 M€. Pour ces derniers, un film agréé en 2007 emploie en moyenne 39 intermittents pour une masse salariale de 59 k€ quand, sur l’ensemble du périmètre étudié, les effectifs et masse salariale moyens s’élèvent respectivement à 78 et 114 k€ pour les films à moins de 1 M€. A l’inverse, pour les films dont le devis est supérieur à 15 M€, un film agréé en 2007 emploie 1 021 intermittents pour une masse salariale de 3,81 M€ alors que, sur l’ensemble du périmètre, un film au tel devis emploie en moyenne 738 intermittents pour une masse salariale de 3,27 M€.

Masse salariale moyenne par film selon le devis de production et l’année d’agrément (K€)
4 000 3 602 3 806 3 500 3 000 2 500 2 000 1 770 1 500 1 000 43 426 919 500 0 2006 2007
<1M€

3 338

2 913

1 840

1 779

1 757

2 760

76 441 972 1 558

59 395 980

2008
1M€-4M€ 4M€-7M€

2009
7M€-15M€

2010
>15M€

Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

34

L’emploi dans les films cinématographiques

114 403 935 ensemble

288 393 917

148 367 851

1 738

3 270

Emploi moyen par film selon le devis de production et l’année d’agrément
hommes 4 films agréés en 2006 à devis inférieur à 1 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 54 films agréés en 2006 à devis compris entre 1 M€ et 4 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 18 films agréés en 2006 à devis compris entre 4 M€ et 7 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 33 films agréés en 2006 à devis compris entre 7 M€ et 15 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 9 films agréés en 2006 à devis supérieur à 15 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 6 films agréés en 2007 à devis inférieur à 1 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 54 films agréés en 2007 à devis compris entre 1 M€ et 4 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 28 films agréés en 2007 à devis compris entre 4 M€ et 7 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 35 films agréés en 2007 à devis compris entre 7 M€ et 15 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 12 films agréés en 2007 à devis supérieur à 15 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 5 films agréés en 2008 à devis inférieur à 1 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 47 films agréés en 2008 à devis compris entre 1 M€ et 4 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 26 films agréés en 2008 à devis compris entre 4 M€ et 7 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 39 films agréés en 2008 à devis compris entre 7 M€ et 15 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 14 films agréés en 2008 à devis supérieur à 15 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 3 films agréés en 2009 à devis inférieur à 1 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 65 films agréés en 2009 à devis compris entre 1 M€ et 4 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 23 films agréés en 2009 à devis compris entre 4 M€ et 7 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 33 films agréés en 2009 à devis compris entre 7 M€ et 15 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 10 films agréés en 2009 à devis supérieur à 15 M€ effectifs moyens masse salariale moyenne (k€) 17 30 119 264 252 612 355 1 319 501 2 756 23 35 120 245 251 620 388 1 245 638 2 687 124 168 113 245 241 607 413 1 244 354 2 241 48 93 113 226 186 550 348 1 170 573 2 384 femmes 10 14 83 162 169 307 225 521 232 846 15 24 86 149 185 360 248 525 382 1 119 69 119 75 148 161 310 266 535 159 672 23 55 77 141 118 301 227 587 320 955

1

cadres 10 25 24 190 34 330 45 643 53 1 213 9 27 23 173 33 367 39 568 67 1 261 20 134 22 171 31 337 39 606 54 1 136 21 86 24 164 29 324 40 625 49 1 106

non cadres 8 10 47 134 69 279 121 584 181 1 157 12 19 44 120 80 302 112 530 240 1 408 37 84 44 123 74 288 114 588 154 942 17 35 42 115 66 250 109 534 182 1 176

artistes 16 8 135 103 321 311 417 613 504 1 231 21 13 142 101 353 310 497 672 723 1 138 138 70 128 100 303 292 547 585 308 835 33 28 132 87 212 277 444 598 670 1 056

total1 27 43 202 426 421 919 580 1 840 734 3 602 39 59 206 395 436 980 636 1 770 1 021 3 806 193 288 188 393 402 917 679 1 779 513 2 913 71 148 190 367 304 851 576 1 757 894 3 338

L’emploi dans les films cinématographiques

35

hommes

femmes

cadres

non cadres

artistes

total1 64 76 193 441 511 972 463 1 558 559 2 760 78 114 196 403 427 935 588 1 738 738 3 270 387 1 092

9 films agréés en 2010 à devis inférieur à 1 M€ effectifs moyens 39 24 12 14 42 masse salariale moyenne (k€) 49 27 37 18 20 51 films agréés en 2010 à devis compris entre 1 M€ et 4 M€ effectifs moyens 118 76 23 47 135 masse salariale moyenne (k€) 274 167 197 144 100 39 films agréés en 2010 à devis compris entre 4 M€ et 7 M€ effectifs moyens 308 203 33 82 405 masse salariale moyenne (k€) 622 349 353 305 313 37 films agréés en 2010 à devis compris entre 7 M€ et 15 M€ effectifs moyens 288 175 37 92 353 masse salariale moyenne (k€) 1 100 458 563 427 568 10 films agréés en 2010 à devis supérieur à 15 M€ effectifs moyens 349 211 42 130 424 masse salariale moyenne (k€) 2 125 635 1 029 690 1 041 27 films à devis inférieur à 1 M€ effectifs moyens 49 28 14 18 52 masse salariale moyenne (k€) 70 44 56 31 27 271 films à devis compris entre 1 M€ et 4 M€ effectifs moyens 116 79 23 45 134 masse salariale moyenne (k€) 250 153 178 127 98 134 films à devis compris entre 4 M€ et 7 M€ effectifs moyens 255 172 32 75 329 masse salariale moyenne (k€) 605 330 345 288 302 177 films à devis compris entre 7 M€ et 15 M€ effectifs moyens 360 229 40 110 454 masse salariale moyenne (k€) 1 214 524 600 532 607 55 films agréés à devis supérieur à 15 M€ effectifs moyens 479 258 54 179 518 masse salariale moyenne (k€) 2 428 843 1 151 1 076 1 043 total : 664 films effectifs moyens 236 151 32 78 289 masse salariale moyenne (k€) 752 340 400 342 350 1 Il convient de préciser que le classement d’un individu dans l’une ou l’autre des catégories professionnelles est effectué pour chaque film. Ainsi, un même individu peut être compté plusieurs fois, dès lors qu’il occupe des emplois de catégories différentes sur plusieurs films. En revanche, il est compté une seule fois dans le total des emplois. Il résulte de ce mode de calcul que la somme des effectifs par catégorie d’emploi n’est pas nécessairement égale aux effectifs totaux. Base : 664 fictions cinématographiques d’initiative française agréées entre 2006 et 2010 et identifiées dans les bases de données d’Audiens. Source : CNC - Audiens.

36

L’emploi dans les films cinématographiques

VI. Annexe : liste des films du périmètre de l’étude
Liste des films du périmètre de l’étude
titre …Où allons-nous ? 13 French Street 13 m² 15 Ans et demi 17 Filles 24 Mesures 3 Amis 35 Rhums 36 Vues du Pic St-Loup 48 Heures par jour 8 Fois debout th 8 Wonderland 99 Francs A bout portant A l'aventure A l'intérieur A l'origine Actrices Adieu Gary Adoptés (Les) Affaire Farewell (L') Agathe Cléry Age de raison (L') Age d'homme (L') Ah ! La libido Aide-toi, et le ciel t'aidera Aliker Amélie au pays des Bodin's Americano Amour c'est mieux à deux (L') Amours d'Astrée et de Céladon (Les) Angèle et Tony Anna M Ao le dernier Néandertal Apollonide, souvenirs de la maison close (L') Après le sud Après lui Arbre et la forêt (L') Armée du crime (L') Arnacoeur (L') Art d'aimer (L') Art de séduire (L') Assaut (L') Astérix aux jeux olympiques Au bistro du coin Au fond des bois Au voleur devis (M€) 2,00 0,85 0,61 9,48 3,00 2,52 8,83 3,63 3,53 6,01 1,81 0,74 12,45 10,80 0,81 2,42 10,25 4,25 3,01 3,99 17,80 22,32 7,72 3,88 2,89 5,49 2,54 0,60 2,61 4,97 2,50 1,30 3,29 13,40 3,80 type
1

réalisateur BAZZ Nicolas MOCKY Jean-Pierre GROSSMAN Barthélémy DESAGNAT François / SORRIAUX Thomas COULIN Delphine / COULIN Muriel LESPERT Jalil BOUJENAH Michel DENIS Claire RIVETTE Jacques CASTEL Catherine MOLIA Xabi MACH Jean / ALBERNY Nicolas KOUNEN Jan CAVAYE Fred BRISSEAU Jean-Claude BUSTILLO Alexandre / MAURY Julien GIANNOLI Xavier BRUNI TEDESCHI Valeria AMAOUCHE Nassim LAURENT Mélanie CARION Christian CHATILIEZ Etienne SAMUELL Yann FEJTO Raphaël ROSIER Michèle DUPEYRON François DESLAURIERS Guy LE ROCH Eric DEMY Mathieu FARRUGIA Dominique / LEMORT Arnaud ROHMER Eric DELAPORTE Alix SPINOSA Michel MALATERRE Jacques BONELLO Bertrand

agrément 2009 2007 2008 2007 2010 2007 2006 2008 2008 2007 2008 2010 2006 2010 2007 2006 2008 2006 2008 2010 2008 2007 2009 2006 2007 2007 2007 2009 2010 2009 2006 2009 2006 2009 2010

CI

2

F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 MAJO MAJO F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100

NON OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI

0,92 F100 JAUFFRET Jean-Jacques 4,20 F100 MOREL Gael 3,49 F100 DUCASTEL Olivier / MARTINEAU Jacques 9,16 F100 GUEDIGUIAN Robert 8,71 F100 CHAUMEIL Pascal 3,02 F100 MOURET Emmanuel 1,32 F100 MAZARGUIL Guy 5,29 F100 LECLERCQ Julien 78,07 MAJO FORESTIER Frédéric / LANGMANN Thomas 4,88 F100 NEMES Charles 3,96 MAJO JACQUOT Benoît 1,51 F100 PETIT Sarah

2010 NON 2006 OUI 2008 OUI 2008 OUI 2009 OUI 2010 OUI 2010 OUI 2010 OUI 2006 NON 2010 OUI 2009 OUI 2008 NON

1

F100 = film intégralement financé par la France ; MAJO = film de coproduction internationale financé majoritairement par la France. 2 Film bénéficiaire ou non du crédit d’impôt cinéma.

L’emploi dans les films cinématographiques

37

titre Aube du monde (L') Auberge rouge (L') Autre (L') Autre Dumas (L') Autre Monde (L') Avant l'aube Avant que j'oublie Avant-poste Aventures extraordinaires d'Adèle BlancSec (Les) Avocat (L') Baby Blues Babylon A.D. Bal des actrices (Le) Baltringue (Le) Bamako Bambou Bancs publics (Versailles rive droite) Banlieue 13 - Ultimatum Bas-fonds Beau Rivage Beaux Gosses (Les) Bel Age (Le) Bellamy Belle Epine Beur sur la ville Bien-aimés (Les) Bienvenue à bord Bienvenue chez les Ch'tis Big City Black Blanc comme neige Blonde aux seins nus (La) Boarding Gate Bouquet final Brindille (La) Bruit des gens autour (Le ) Bruit des glaçons (Le) Bureaux de dieu (Les) Bus Palladium Ça commence par la fin Ça se soigne ? Café du pont (Le) Camping 2 Candidat (Le) Capitaine Achab Captifs Cartouches gauloises Case départ Cash Castigo Ce que mes yeux ont vu Ce soir je dors chez toi Celle que j'aime Ces amours-là Ceux qui restent Chambre des morts (La) Chance de ma vie (La) Changement d'adresse Chansons d'amour Chant des mariées (Le) Chantrapas

devis (M€) 1,45 21,43 3,08 9,64 4,99 6,71 1,13 1,03 31,34 5,01 4,33 50,82 4,00 4,03 1,61 7,66 5,30 15,50 1,23 1,24 4,22 3,30 11,76 1,86 9,72 6,81 16,34 10,95 14,42 3,22 6,56 4,08 2,55 8,00 2,80 2,51 7,31 1,75 7,94 2,10 7,09 4,07 23,07 2,65 2,37 2,16 1,99

type

1

réalisateur FAHDEL Abbas KRAWCZYK Gérard BERNARD Patrick Mario / TRIVIDIC Pierre NEBBOU Safy MARCHAND Gilles JACOULOT Raphael NOLOT Jacques PARRAUD Emmanuel BESSON Luc

agrément 2007 2006 2007 2009 2009 2010 2006 2008 2009 2009 2008 2007 2007 2008 2006 2009 2007 2008 2008 2009 2008 2008 2008 2009 2010 2010 2010 2007 2006 2007 2009 2008 2006 2008 2010 2008 2010 2007 2009 2009 2007 2009 2009 2006 2006 2009 2006 2010

CI

2

MAJO F100 F100 MAJO MAJO MAJO F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100

NON OUI OUI OUI NON NON OUI NON OUI OUI OUI NON OUI OUI NON OUI OUI OUI NON NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI

ANGER Cédric BERTRAND Diane KASSOVITZ Mathieu LE BESCO Maïwenn SEBAS Cyril SISSAKO Abderrahmane BOURDON Didier PODALYDES Bruno ALESSANDRIN Patrick LE BESCO Isild DONADA Julien SATTOUF Riad PERREAU Laurent CHABROL Claude ZLOTOWSKI Rebecca BENSALAH Djamel HONORE Christophe LAVAINE Eric BOON Dany BENSALAH Djamel LAFFARGUE Pierre BLANC Christophe PRADAL Manuel ASSAYAS Olivier DELGADO Michel MILLET Emmanuelle DIASTEME BLIER Bertrand SIMON Claire THOMPSON Christopher COHEN Michaël CHOUCHAN Laurent POIRIER Manuel ONTENIENTE Fabien ARESTRUP Niels RAMOS Philippe GOZLAN Yann CHAREF Medhi EBOUE Fabrice / STEKETEE Lionel / 9,22 F100 NGIJOL Thomas 14,49 F100 BESNARD Eric 0,65 F100 VUILLARD Eric 1,60 F100 DE BARTILLAT Laurent 7,40 F100 BAROUX Olivier 6,51 F100 CHOURAQUI Elie 7,25 F100 LELOUCH Claude 3,93 F100 LE NY Anne 6,11 F100 LOT Alfred 7,52 MAJO CUCHE Nicolas 0,77 F100 MOURET Emmanuel 3,22 F100 HONORE Christophe 2,86 F100 ALBOU Karin 3,14 F100 IOSSELIANI Otar

2007 OUI 2007 OUI 2006 OUI 2007 OUI 2008 OUI 2009 NON 2006 OUI 2007 OUI 2010 NON 2006 OUI 2007 OUI 2007 NON 2009 OUI

38

L’emploi dans les films cinématographiques

titre Charly Chez Gino Chicas Chroniques sexuelles d'une famille d'aujourd'hui Chrysalis Cineman Clé des champs (La) Clef (La) Clémence Cliente Coach (Le) Coco Coco avant Chanel Coco Chanel & Igor Stravinsky Code a changé (Le) Cœur des hommes N°2 (Le) Cœurs Colombiana Coluche, l'histoire d'un mec Comme les autres Comme les cinq doigts de la main Comme ton père Commis d'office Complices Concert (Le) Conquête (La) Contre toi Contre-enquête Copacabana Copie conforme Cortex Coup d'éclat Coupable Coursier Crédit pour tous Crime d'amour Crime est notre affaire (Le) Croisière (La) Cyprien Dame de trèfle (La) D'Amour et d'eau fraiche Dans la peau de Jacques Chirac Dans la tourmente Dans la vie Dans les cordes Dans Paris Dans tes bras Dans ton sommeil Danse avec lui Dante 01 Darling De bon matin De la guerre De l'autre côté du lit De l'huile sur le feu De vrais mensonges Délice Paloma Demain dès l'aube Demandez la permission aux enfants Dernier Etage, gauche, gauche Dernier Gang (Le) Dernier pour la route (Le)

devis 1 type (M€) 0,57 F100 7,03 MAJO 6,80 F100 0,45 8,76 21,79 5,81 7,58 0,37 9,55 6,11 14,54 19,43 12,01 12,01 10,20 10,85 32,13 9,09 3,99 8,85 4,91 2,89 3,35 13,19 6,42 3,21 7,60 3,49 3,80 4,49 4,21 1,48 9,41 0,32 6,97 9,74 11,07 9,20 2,49 2,31 1,84 7,52 1,96 2,54 2,21 2,23 2,01 8,88 6,82 3,94 4,05 2,62 10,99 3,32 13,91 2,50 5,28 5,34 3,50 10,50 7,86 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 MAJO F100 MAJO MAJO F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100

réalisateur LE BESCO Isild BENCHETRIT Samuel REZA Yasmina BARR Jean-Marc / ARNOLD Pascal LECLERCQ Julien MOIX Yann PERENNOU Marie / NURIDSANY Claude NICLOUX Guillaume BUCHTER Franck BALASKO Josiane DORAN Olivier ELMALEH Gad FONTAINE Anne KOUNEN Jan THOMPSON Danièle ESPOSITO Marc RESNAIS Alain MEGATON Olivier DE CAUNES Antoine GARENQ Vincent ARCADY Alexandre CARMEL Marco CAYRE Hannelore MERMOUD Frederic MIHAILEANU Radu DURRINGER Xavier DOILLON Lola MANCUSO Franck FITOUSSI Marc KIAROSTAMI Abbas BOUKHRIEF Nicolas ALCALA Jose MASSON Laetitia RENOH Hervé MOCKY Jean-Pierre CORNEAU Alain LAFAURIE Nathalie / THOMAS Pascal POUZADOUX Pascale CHARHON David BONNELL Jérôme CZAJKA Isabelle ROYER Michel / ZERO Karl RUGGIA Christophe FAUCON Philippe RICHARD-SERRANO Magaly HONORE Christophe GILLET Hubert DU POTET Eric / DU POTET Caroline GUIGNABODET Valérie CARO Marc CARRIERE Christine MOUTOUT Jean-Marc BONELLO Bertrand POUZADOUX Pascale BENAMOU Nicolas SALVADORI Pierre MOKNECHE Nadir DERCOURT Denis CIVANYAN Eric CIANCI Angelo ZEITOUN Ariel GODEAU Philippe

agrément 2006 2010 2009 2010 2006 2008 2009 2007 2007 2007 2008 2008 2009 2008 2008 2006 2006 2010 2008 2008 2009 2007 2007 2008 2008 2010 2009 2006 2009 2009 2007 2010 2006 2009 2010 2009 2008 2010 2008 2008 2009 2006 2010 2006 2006 2006 2009 2008 2006 2006 2006 2010 2007 2008 2010 2009 2006 2008 2006 2009 2007 2008

CI

2

OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI

L’emploi dans les films cinématographiques

39

titre Dernier Vol (Le) Dernière Séance Derniers Jours du monde (Les) Derrière les murs Des filles en noir Des hommes et des dieux Des poupées et des anges Désengagement Détrompez-vous Deux Jours à tuer Deux Mondes (Les) Deux Vies plus une Deuxième Souffle (Le) Dharma Guns Diable dans la peau (Le) Dialogue avec mon jardinier Diamant 13 Didine Différence c'est que c'est pas pareil (La) Disco Disparue de Deauville (La) Divorces ! Djinns Dog Pound Domaine Donnant donnant Donne-moi la main Dorothy Eden à l'Ouest Eden Log Élève Ducobu (L') Elle s'appelait Sarah Emmerdeur (L') Emotifs anonymes (Les) Empreinte de l'ange (L') En ville Enfance du mal (L') Enfants de Timpelbach (Les) Enfin veuve Ennemi intime (L') Ensemble c'est trop Ensemble, c'est tout Enter The Void (Soudain le vide) Entre adultes Entre les murs Envoyés très spéciaux Erreur de la banque en votre faveur Espion(S) Et soudain, tout le monde me manque Et toi, t'es sur qui ? Eté indien (L') Exercice de l'Etat (L') Fabrique des sentiments (La) Face cachée (La) Fais-moi plaisir ! Famille Wolberg (La) Faubourg 36 Faut que ça danse ! ème Femme du V (La) Femme invisible (La) Femmes de l'ombre (Les) ème Femmes du 6 étage (Les) Fil (Le)

devis (M€) 12,30 1,53 9,91 3,21 2,12 4,00 3,02 3,85 7,82 8,80 18,20 3,01 21,12 1,83 1,26 8,73 6,85 2,62 2,82 18,73 7,54 7,57 2,75 4,83 1,51 12,02 0,89 5,04 7,28 2,27 10,50 10,20 22,24 7,87 5,76 0,77 1,07 13,15 8,28 9,78 6,78 12,22 12,38 0,23 2,48 12,81 8,88 7,18 6,30 1,26 1,51 6,55 3,60 3,69 3,40 1,80 28,00 5,33 5,31 2,19 19,42 7,00 1,52

type

1

réalisateur DRIDI Karim ACHARD Laurent LARRIEU Arnaud / LARRIEU Jean-Marie SID Pascal / LACOMBE Julien CIVEYRAC Jean-Paul BEAUVOIS Xavier HAMDI Nora GITAI Amos DEGA Bruno BECKER Jean COHEN Daniel CEBULA Idit CORNEAU Alain OSSANG François Jacques MARTINERIE Gilles BECKER Jean BEAT Gilles DIETSCHY Vincent LAETHIER Pascal ONTENIENTE Fabien MARCEAU Sophie GUIGNABODET Valérie MARTIN Hugues CHAPIRON Kim CHIHA Patric MERGAULT Isabelle VINCENT Pascal-Alex MERLET Agnès COSTA-GAVRAS Constantin VESTIEL Franck DE CHAUVERON Philippe PAQUET-BRENNER Gilles VEBER Francis AMERIS Jean-Pierre NEBBOU Safy MREJEN Valérie COUSSEMACQ Olivier BARY Nicolas MERGAULT Isabelle SIRI Florent Emilio FAZER Lea BERRI Claude NOE Gaspard BRIZE Stéphane CANTET Laurent AUBURTIN Frédéric BITTON Gerard / MUNZ Michel SAADA Nicolas DEVOLDERE Jennifer DOILLON Lola RAOUST Alain SCHOELLER Pierre MOUTOUT Jean-Marc CAMPAN Bernard MOURET Emmanuel ROPERT Axelle BARRATIER Christophe LVOVSKY Noémie PAWLIKOWSKI Pawel TEYSSIER Agathe SALOME Jean-Paul LE GUAY Philippe BEN ATTIA Medhi

agrément 2009 2010 2009 2010 2009 2010 2007 2007 2006 2007 2007 2007 2006 2009 2010 2006 2008 2006 2008 2007 2006 2009 2009 2009 2008 2009 2006 2007 2008 2007 2010 2009 2008 2010 2007 2010 2008 2007 2007 2006 2009 2006 2008 2006 2007 2008 2008 2008 2010 2006 2006 2010 2007 2006 2008 2009 2007 2006 2010 2008 2007 2010 2008

CI

2

F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 MAJO F100 F100 F100 F100 MAJO MAJO F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO MAJO MAJO F100 MAJO MAJO MAJO MAJO F100 F100 F100 MAJO

OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI NON NON OUI NON OUI NON OUI OUI OUI OUI NON NON OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI NON NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI NON

40

L’emploi dans les films cinématographiques

titre Fille coupée en deux (La) Fille de Monaco (La) Fille du puisatier (La) Fille du RER (La) Fils à Jo (Le) Fils de l'épicier (Le) Folie Almayer (La) Folle Histoire d'amour de Simon Eskenazy (La) Fool Moon Forces spéciales Fragile(s) Française France (La) From Paris With Love Frontière de l'aube (La) Frontière(s) Gainsbourg (vie héroïque) Gamines Gardiens de l'ordre Go Fast Gomez contre Tavares Grand Alibi (Le) Grande Vie (La) Grandes Personnes (Les) Grands s'allongent par terre (Les) Guerre des Miss (La ) Guerre est déclarée (La) Hadewijch Halal, Police d'état Happy Few Harragas Hauts Murs (Les) Hello Goodbye Hellphone Henry Herbes folles (Les) Hérisson (Le) Héros Héros de la famille (Le) Heure d'été (L') Heure zéro (L') Hideaways Holiday Hollywoo Home Home Sweet Home Homme qui marche (L') Homme qui voulait vivre sa vie (L') Hommes libres (Les) Horde (La) Hors Satan Hors-la-loi Humains Human Zoo Ici-bas Il reste du jambon ? Il y a longtemps que je t'aime Ile aux trésors (L') Immortel (L') Imogène McCarthery Impardonnables

devis 1 type (M€) 7,45 MAJO 8,37 F100 12,50 F100 6,96 F100 8,27 F100 1,47 F100 2,74 MAJO 3,80 1,65 9,93 3,91 2,27 1,82 37,84 2,53 1,93 16,30 2,62 7,72 10,26 7,78 5,90 3,15 1,76 1,55 12,43 1,82 3,40 11,07 3,60 1,94 2,70 7,46 7,46 1,01 11,15 9,00 2,65 12,01 4,46 8,56 6,60 2,35 15,95 5,51 2,25 1,16 13,01 7,99 2,85 2,02 20,55 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 MAJO MAJO F100 MAJO F100 MAJO F100 F100 F100 F100 MAJO F100 MAJO F100 F100 MAJO MAJO F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO

réalisateur CHABROL Claude FONTAINE Anne AUTEUIL Daniel TECHINE André GUILLARD Philippe GUIRADO Eric AKERMAN Chantal ZILBERMANN Jean-Jacques L'HOTSKY Jérôme RYBOJAD Stephane VALENTE Martin EL BOUHATI Souad BOZON Serge MOREL Pierre GARREL Philippe GENS Xavier SFAR Joann FAUCHER Eleonore BOUKHRIEF Nicolas VAN HOOFSTADT Olivier PAQUET-BRENNER Gilles / SEBAS Cyril BONITZER Pascal SALINGER Emmanuel NOVION Anna SAGET Emmanuel LECONTE Patrice DONZELLI Valérie DUMONT Bruno DHIBOU Rachid CORDIER Antony ALLOUACHE Merzak FAURE Christian GUIT Graham HUTH James Kafka / REMY Pascal RESNAIS Alain ACHACHE Mona MERLE Bruno KLIFA Thierry ASSAYAS Olivier THOMAS Pascal MERLET Agnès NICLOUX Guillaume BERTHE Frederic / SERIEIS Pascal MEIER Ursula LE PECHEUR Didier GEORGES Aurélia LARTIGAU Eric FERROUKHI Ismaël DAHAN Yannick / ROCHER Benjamin DUMONT Bruno BOUCHAREB Rachid THEVENIN Pierre-Olivier / MOLON JacquesOlivier RASMUSSEN Rie DENIS Jean-Pierre DEPETRINI Anne CLAUDEL Philippe BERBERIAN Alain BERRY Richard CHARLOT Alexandre / MAGNIER Franck TECHINE André

agrément

CI

2

2006 OUI 2007 OUI 2010 OUI 2008 OUI 2009 OUI 2006 OUI 2010 NON 2008 2007 2010 2006 2007 2006 2008 2007 2006 2009 2008 2009 2007 2006 2007 2009 2007 2007 2008 2010 2008 2010 2009 2009 2007 2007 2006 2009 2008 2008 2006 2006 2007 2007 2010 2010 2010 2007 2008 2006 2009 2010 2008 2010 2009 OUI OUI OUI OUI NON OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI NON NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON

4,50 MAJO 4,03 F100 2,98 F100 6,90 F100 6,45 MAJO 15,20 MAJO 20,00 F100 16,61 F100 7,49 MAJO

2008 NON 2009 NON 2010 OUI 2010 OUI 2007 OUI 2006 NON 2009 OUI 2009 OUI 2010 OUI

L’emploi dans les films cinématographiques

41

titre Incognito Inju, la bête dans l'ombre Inséparables (Les) Insomniaques (Les) Insoumis (Les) Insoupçonnable Intrusions Invite (L') Invités de mon père (Les) Italien (L') Itinéraire bis Jaffa J'ai toujours rêvé d'être un gangster J'attends quelqu'un JCVD Je crois que je l'aime Je déteste les enfants des autres Je l'aimais Je n'ai rien oublié Je ne dis pas non Je ne vous oublierai jamais Je pense a vous Je suis heureux que ma mère soit vivante Je suis un No Man's Land Je te mangerais Je vais te manquer Je viens avec la pluie Je vous aime très beaucoup Jean de la Fontaine Jeanne captive Jeune Fille et les loups (La) Jimmy Rivière Johnny Mad Dog Joseph et la fille Joueuse Jour de la grenouille (Le) Jour où Dieu est parti en voyage (Le) Jusqu'à toi J'veux pas que tu t'en ailles Khamsa King Guillaume Krach Lady Jane Largo Winch Largo Winch 2 Léa Let My People Go ! Leur morale… et la nôtre Liberté Libre Echange Liens du sang (Les) Ligne blanche (La) Ligne droite (La) Lignes de front Lisière (La) Livide Loi de Murphy (La) Lol (Laughing Out Loud) Louise Michel Louise Wimmer Loup Love and Bruises

devis (M€) 9,45 11,93 2,13 0,28 8,45 4,07 2,81 12,46 6,04 9,74 4,00 1,64 2,83 3,50 10,65 7,70 2,95 10,30 6,54 1,53 1,06 3,24 4,26 1,04 1,85 6,53 11,36 2,68 7,49 2,55 15,10 2,37 2,31 3,73 4,26 0,51 1,90 4,00 3,96 2,12 5,87 6,20 4,02 24,67 25,01 1,07 3,99 8,03 4,82

type

1

réalisateur

agrément 2008 2007 2007 2010 2007 2009 2007 2006 2009 2009 2010 2009 2006 2006 2008 2006 2006 2008 2010 2008 2007 2006 2008 2009 2007 2008 2007 2009 2006 2010 2007 2009 2007 2009 2008 2010 2008 2007 2006 2007 2008 2009 2007 2008 2010 2010 2010 2007 2008

CI

2

LAVAINE Eric SCHROEDER Barbet DORY Christine MOCKY Jean-Pierre ROME Claude Michel LE BOMIN Gabriel BOURDIEU Emmanuel BOUHNIK Laurent LE NY Anne BAROUX Olivier PERREARD Jean-Luc YEDAYA Keren BENCHETRIT Samuel BONNELL Jérôme EL MECHRI Mabrouk JOLIVET Pierre FASSIO Anne BREITMAN Zabou CHICHE Bruno LOLITCH Iliana KANE Pascal BONITZER Pascal MILLER Nathan / MILLER Claude JOUSSE Thierry LALOY Sophie STHERS Amanda ANH HUNG Tran LOCQUET Philippe VIGNE Daniel RAMOS Philippe LEGRAND Gilles LUSSI-MODESTE Teddy SAUVAIRE Jean-Stephane DE CHOUDENS Xavier BOTTARO Caroline POLLET Beatrice VAN LEEUW Philippe DEVOLDERE Jennifer JEANJEAN Bernard DRIDI Karim MARTIN LAVAL Pierre-François GENESTAL Fabrice GUEDIGUIAN Robert SALLE Jerome SALLE Jerome ROLLAND Bruno BUCH Mikael QUENTIN Florence GATLIF Tony GISQUIERE Serge / OFFENSTEIN 6,20 MAJO Christophe 7,51 F100 MAILLOT Jacques 0,78 F100 TORRES Olivier 6,86 F100 WARGNIER Régis 3,15 F100 KLOTZ Jean-Christophe 1,98 MAJO BAJARD Géraldine 2,39 F100 MAURY Julien / BUSTILLO Alexandre 5,97 F100 CAMPOS Christophe 9,59 F100 AZUELOS Lisa 2,56 F100 DELEPINE Benoît / KERVERN Gustave 2,14 F100 MENNEGUN Cyril 10,00 F100 VANIER Nicolas 2,99 F100 YE Lou

MAJO F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO MAJO F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 MAJO F100 MAJO MAJO F100 F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100

NON NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI NON OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI NON NON OUI OUI OUI

2010 NON 2007 2008 2010 2008 2009 2010 2009 2008 2007 2010 2008 2010 OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI

42

L’emploi dans les films cinématographiques

devis (M€) Low Cost 5,35 Low Life 2,43 Lucky Luke 27,01 Lyonnais (Les) 18,68 Ma compagne de nuit 2,13 Ma part du gâteau 7,89 Ma place au soleil 4,27 Ma première fois 6,19 Ma vie n'est pas une comédie romantique 4,00 Mac (Le) 12,35 Madame Irma 9,31 Made in Italy 4,29 Mademoiselle Chambon 3,76 Magma 0,41 Mains libres (Les) 1,64 Maison (La) 4,02 Malette rouge (La) 1,31 Mammuth 2,50 Mange, ceci est mon corps 1,42 Mariage à trois (Le) 2,46 Marquis (Le) 8,88 Martyrs 3,39 Mauvaise Foi 4,67 Mèche blanche les aventures du petit castor 2,80 Meilleurs Amis du monde (Les) 5,18 Memories Corner 2,36 Memory Lane 1,18 Mensch 3,87 Mères et filles 3,44 Mes amis, mes amours 9,91 Mes stars et moi 8,50 Mesrine : l'ennemi public n°1 22,31 Mesrine : l'instinct de mort 21,66 Meute (La) 2,87 Micmacs à tire-larigot 27,09 Mineurs 27 3,02 Miral 12,01 Missionnaire (Le) 9,41 Modern Love 5,31 Moi Michel G, milliardaire, maître du monde 3,67 Moine (Le) 11,01 Molière 16,00 Môme (La) 20,76 Mon Colonel 5,02 Mon meilleur ami 11,32 Mon père est femme de ménage 5,91 Mon pire cauchemar 11,18 Mon pote 7,43 Monsieur Papa 9,74 Mr 73 12,27 Mr. Nobody 33,03 Musée haut, musée bas 8,93 Mutants 1,91 My Little Princess 2,91 Mythos (Les) 3,53 Naissances des pieuvres 2,00 Ne te retourne pas 11,61 Ne touchez pas à la hache 3,93 Neiges du Kilimandjaro (Les) 4,18 Nés en 68 0,71 Neuilly sa mère ! 4,99 Ni à vendre ni à louer 3,39 Nicostratos le pélican 5,00 titre

type

1

réalisateur BARTHELEMY Maurice KLOTZ Nicolas / PERCEVAL Elisabeth HUTH James MARCHAL Olivier BROCARD Isabelle KLAPISCH Cédric DE MONTALIER Eric MENTION SCHAAR Marie-Castille GIBAJA Marc BOURDIAUX Pascal BOURDON Didier / FAJNBERG Yves GIUSTI Stéphane BRIZE Stéphane VINOUR Pierre SY Brigitte POIRIER Manuel MAZAURIC Bernard KERVERN Gustave / DELEPINE Benoît QUAY Michelange DOILLON Jacques FARRUGIA Dominique LAUGIER Pascal ZEM Roschdy CALDERON Philippe RAMBALDI Julien FOUCHE Audrey HERS Mikhaël SUISSA Steve LOPES-CURVAL Julie LEVY Lorraine COLOMBANI Laetitia RICHET Jean-François RICHET Jean-François RICHARD Franck JEUNET Jean-Pierre AUROUET Tristan SCHNABEL Julian DELATTRE Roger KAZANDJIAN Stéphane KAZANDJIAN Stéphane MOLL Dominik TIRARD Laurent DAHAN Olivier HERBIET Laurent LECONTE Patrice AZZEDDINE Saphia FONTAINE Anne ESPOSITO Marc MERAD Kad MARCHAL Olivier VAN DORMAEL Jaco RIBES Jean-Michel MORLEY David IONESCO Eva THYBAUD Denis SCIAMMA Céline DE VAN Marina RIVETTE Jacques GUEDIGUIAN Robert MARTINEAU Jacques / DUCASTEL Olivier LAFERRIERE Gabriel RABATE Pascal HORLAIT Olivier

agrément 2010 2010 2008 2010 2009 2010 2006 2010 2006 2009 2006 2007 2008 2008 2009 2006 2009 2009 2006 2009 2010 2007 2006 2006 2009 2010 2009 2009 2009 2007 2007 2007 2007 2009 2008 2010 2010 2008 2007 2010 2010 2006 2006 2006 2006 2010 2010 2010 2010 2007 2007 2007 2007 2010 2010 2006 2007 2006 2010 2008 2008 2010 2010

CI

2

F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO MAJO MAJO F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 F100 F100 MAJO MAJO F100 F100 MAJO F100 MAJO MAJO MAJO F100 MAJO MAJO MAJO F100 MAJO F100 F100 MAJO MAJO F100 F100 F100 F100 F100 MAJO MAJO F100 F100 F100 F100 MAJO

OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI NON OUI NON OUI NON NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI NON OUI OUI NON OUI OUI NON NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI NON OUI OUI NON

L’emploi dans les films cinématographiques

43

titre No et Moi No Pasaran- Il était une fois dans le sudouest Noces Nom des gens (Le) Non, ma fille, tu n'iras pas danser Nos 18 ans Nos résistances Nos retrouvailles Notre étrangère Notre jour viendra Notre paradis Notre univers impitoyable Nous trois Nouveau Protocole (Le) Nuage Nuit blanche Nuit bleue Nuit cannoise Nuit de chien Nuit transfigurée (La) Nuits de Sister Welsh (Les) Nuits rouges du bourreau de Jade (Les) Objets dérivants Odette Toulemonde Œil de l'astronome (L') Oiseau (L') Omar m'a tuer Ordre et la morale (L') Orpailleur Oscar et la dame en rose OSS 117 : Rio ne répond plus Où avais-je la tête ? Où va la nuit ? Par suite d'un arrêt de travail du personnel Paradis perdu Parc Paris Paris je t'aime Parlez-moi de la pluie Parlez-moi de vous Pars vite et reviens tard Partir Pas douce Passe-passe Pater Pauline et François Père de mes enfants (Le) Permission de minuit (La) Persécution Personne aux deux personnes (La) Petit Nicolas (Le) Petits Mouchoirs (Les) Petits Ruisseaux (Les) Philibert Pièce montée Planque (La) Plein Sud Polisse Poltergay Possessions Possibilité d'une île (La) Potiche

devis 1 type réalisateur (M€) 5,85 F100 BREITMAN Zabou 4,50 1,30 3,28 3,86 6,83 0,85 1,67 1,40 3,00 1,87 4,55 6,07 8,37 1,32 4,58 1,16 1,91 4,30 0,24 1,57 3,00 1,68 9,09 1,50 2,23 6,43 12,80 2,83 9,36 23,36 1,48 4,50 7,54 1,75 2,55 13,07 11,38 12,24 3,67 16,03 4,14 1,83 6,92 0,74 1,60 2,30 4,59 4,73 9,06 22,71 17,42 3,32 12,05 6,21 5,60 1,38 6,14 7,19 5,04 6,37 11,31 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 MAJO MAJO F100 F100 MAJO MAJO F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO MAJO CAUSSE Emmanuel / MARTIN Eric BEZIAT Philippe LECLERC Michel HONORE Christophe BERTHE Frederic COGITORE Romain OELHOFFEN David BOUYAIN Sarah GAVRAS Romain MOREL Gael FAZER Lea BERTRAND Renaud VINCENT Thomas BETBEDER Sébastien JARDIN Frédéric LECCIA Ange VANDELET Christian SCHROETER Werner ROLLIN Jean JANER Jean-Claude CARBON Julien / COURTIAUD Laurent SICARD Daniel SCHMITT Eric-Emmanuel NEUMANN Stan CAUMON Yves ZEM Roschdy KASSOVITZ Mathieu BARRAT Marc SCHMITT Eric-Emmanuel HAZANAVICIUS Michel DONNINI Nathalie PROVOST Martin ANDREI Frédéric DEBOISE Eve DES PALLIERES Arnaud KLAPISCH Cédric Collectif JAOUI Agnès PINAUD Pierre WARGNIER Régis CORSINI Catherine WALTZ Jeanne MARSHALL Tonie CAVALIER Alain FELY Renaud HANSEN-LOVE Mia GLEIZE Delphine CHEREAU Patrice CHARLET Nicolas / LAVAINE Bruno TIRARD Laurent CANET Guillaume RABATE Pascal FUSEE Sylvain GRANIER-DEFERRE Denys ISKER Akim LIFSHITZ Sébastien LE BESCO Maïwenn LAVAINE Eric GUIRADO Eric HOUELLEBECQ Michel OZON François

agrément 2010 2008 2010 2009 2008 2007 2009 2006 2009 2009 2010 2007 2009 2007 2006 2010 2008 2007 2008 2007 2009 2009 2009 2006 2010 2010 2010 2010 2008 2009 2008 2006 2010 2007 2010 2006 2007 2006 2007 2010 2006 2008 2006 2007 2010 2009 2008 2010 2009 2007 2008 2009 2009 2010 2009 2010 2008 2010 2006 2010 2007 2009

CI

2

OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI NON OUI OUI NON OUI OUI NON NON OUI NON NON NON OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON NON

44

L’emploi dans les films cinématographiques

titre Poulet aux prunes Poupoupidou Pour elle Pour un fils Premier Cercle (Le) Premier Homme (Le) Premier Jour du reste de ta vie (Le) Premier Venu (Le) Première Étoile (La) Présumé Coupable Princesse de Montpensier (La) Prix à payer (Le) Proie (La) Propriété interdite Protéger et servir Pur Week-end Q Quelque chose à te dire Question humaine (La) Qui a envie d'être aimé ? Qu'un seul tienne et les autres suivront… R.T.T. Rafle (La) Randonneurs à Saint-Tropez (Les) Rapt ! Refuge (Le) Regarde moi Regrets (Les) Renard et l'enfant (Le) Rendez-vous avec un ange République des enfants (La) Requiem pour une tueuse Ricky Rien à déclarer Rien de personnel Rio Sex Comedy Robe du soir (La) Robert Mitchum est mort Roi de l'évasion (Le) Roman de gare Roman de ma femme (Le) Rose et noir Sa Majesté Minor Safari Sagan Sainte Victoire (La) Saison des orphelins (La) Sans arme, ni haine, ni violence Sans état d'âme Sans laisser de traces Sans moi Sans queue ni tête Scaphandre et le papillon (Le) Scorpion Secret défense Secret des enfants fourmis (Le) Secrets (Les) Séminaire (Le) Sens de nos peines (Le) Sentiment de la chair (Le) Séraphine Serpent (Le) Seuls Two

devis (M€) 11,03 4,02 7,98 2,43 15,00 10,31 5,82 1,47 4,66 6,12 13,35 12,15 9,71 2,25 9,57 5,25 1,11 9,03 2,00 3,50 1,95 13,65 19,98 14,94 5,95 3,12 2,16 3,70 11,16 2,82 2,43 8,46 6,38 24,43 2,46 3,19 1,70 1,44 1,74 4,21 3,83 15,63 30,43 15,60 2,14 8,63 1,44 10,80 4,19 7,58 3,04 4,74 10,80 4,26 11,95 2,56 1,35 8,24 2,89 1,73 3,99 8,78 18,40

type

1

réalisateur PARONNAUD Vincent / SATRAPI Marjane HUSTACHE-MATHIEU Gerald CAVAYE Fred DE MAISTRE Alix TUEL Laurent AMELIO Gianni BEZANCON Remi DOILLON Jacques JEAN BAPTISTE Lucien GARENQ Vincent TAVERNIER Bertrand LECLERE Alexandra VALETTE Eric ANGEL Hélène LAVAINE Eric DORAN Olivier BOUHNIK Laurent TELERMAN Cécile KLOTZ Nicolas GIAFFERI Anne FEHNER Lea BERTHE Frederic BOSCH Roselyne HAREL Philippe BELVAUX Lucas OZON François ESTROUGO Audrey KAHN Cédric JACQUET Luc DE DARUVAR Sophie / THOMAS Yves GOMES Flora LE GRIS Jerome OZON François BOON Dany GOKALP Mathias NOSSITER Jonathan AZIZA Myriam BABINET Olivier / KIEHN Frédéric GUIRAUDIE Alain LELOUCH Claude USMONOV Djamshed JUGNOT Gérard ANNAUD Jean-Jacques BAROUX Olivier KURYS Diane FAVRAT François TARDÉ David ROUVE Jean-Paul MARANO Vincenzo VIGNERON Grégoire PANCHOT Olivier LABRUNE Jeanne SCHNABEL Julian SERI Julien HAIM Philippe FRANCOIS Christine AMARI Raja NEMES Charles CAZES Stephane GARZELLI Roberto PROVOST Martin BARBIER Eric BEDIA Ramzy / JUDOR Eric

agrément 2010 2010 2007 2008 2008 2010 2007 2007 2008 2010 2009 2006 2010 2009 2009 2006 2009 2008 2006 2010 2008 2008 2009 2007 2008 2009 2006 2008 2006 2009 2010 2010 2008 2010 2009 2008 2008 2009 2008 2006 2010 2008 2006 2008 2008 2008 2007 2007 2007 2009 2006 2009 2006 2006 2007 2010 2009 2008 2010 2009 2007 2006 2007

CI

2

MAJO F100 F100 MAJO F100 MAJO F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO MAJO MAJO MAJO F100 F100 F100 F100 MAJO F100 MAJO MAJO F100 MAJO F100 MAJO F100 F100 F100 MAJO MAJO F100 F100 F100 F100 F100 MAJO MAJO F100 MAJO F100 F100 F100 F100 MAJO F100 MAJO F100 MAJO F100 F100

NON OUI OUI NON OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON NON OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI NON NON NON OUI OUI OUI OUI NON NON NON OUI OUI OUI OUI NON OUI NON OUI OUI OUI OUI NON OUI NON OUI OUI OUI OUI

L’emploi dans les films cinématographiques

45

titre Si tu meurs, je te tue ! Siffleur (Le) Simon Werner a disparu… Six Cents Kilos d'or pur Skate or Die Skylab (Le) Sœur Sourire Sois Sage Soit je meurs, soit je vais mieux Sommeil blanc Source des femmes (La) Sport de filles Stalingrad Lovers Steak Stella Story of Jen Stretch Suerte Sunny et l'éléphant Sur la piste du Marsupilami Sur la route Sur ta joue ennemie Survivre avec les loups Sweet Valentine Switch Taken Taxi 4 Tel père telle fille Tellement proches Témoins (Les) Temps de la kermesse est terminé (Le) Temps qu'il reste (Le ) Terre outragée (La) Tête ailleurs (La) Tête de maman (La) Tête de Turc Tête en friche (La) The Artist The Ghost Writer The Lady Thelma, Louise et Chantal Toi, moi, les autres Toits de Paris (Les) Tomboy Tournée Tous les soleils Tout ce qui brille Tout est pardonné Toutes les filles pleurent Toutes nos envies Transporteur 3 (Le) Transylvania Traque (La) Très Très Grande Entreprise (La) Trésor Tricheuse Trois Fois 20 ans Troisième Partie du monde (La) Tu peux garder un secret ? Tu seras mon fils Tuche (Les) Tueur (Le) Un amour de jeunesse

devis (M€) 2,05 8,50 2,48 10,25 6,78 4,87 8,10 1,60 2,40 1,63 7,99 4,81 1,88 6,05 3,34 1,94 5,71 0,84 6,61 39,38 19,28 2,86 7,12 1,69 6,32 19,41 17,32 5,00 8,61 6,80 3,11 4,79 3,90 1,05 6,77 5,53 8,27 13,47 29,62 22,11 3,40 6,79 2,31 1,02 3,52 7,84 6,60 1,64 1,84 8,49 30,45 1,95 2,62 8,30 13,22 2,19 3,75 1,38 6,03 6,92 11,47 3,60 4,08

type

1

réalisateur SALEEM Hiner LEFEBVRE Philippe GOBERT Fabrice BESNARD Eric COURTOIS Miguel DELPY Julie CONINX Stinj GARCIAS Juliette FERREIRA BARBOSA Laurence GUYON Jean-Paul MIHAILEANU Radu MAZUY Patricia ALBERT Fleur DUPIEUX Quentin VERHEYDE Sylvie ROTGER François DE MEAUX Charles SECHAUD Jacques LEPAGE Frédéric CHABAT Alain SALLES Walter DE LESTRADE Jean-Xavier BELMONT Vera LUCHINI Emma SCHOENDOERFFER Frédéric MOREL Pierre KRAWCZYK Gérard DE PLAS Olivier NAKACHE Olivier / TOLEDANO Eric TECHINE André CHIGNAC Frederic SULEIMAN Elia BOGANIM Michale PELLE Frédéric TARDIEU Carine ELBE Pascal BECKER Jean HAZANAVICIUS Michel POLANSKI Roman BESSON Luc PETRE Benoît ESTROUGO Audrey SALEEM Hiner SCIAMMA Céline AMALRIC Mathieu CLAUDEL Philippe NAKACHE Géraldine / MIMRAN Hervé HANSEN-LOVE Mia GODRECHE Judith LIORET Philippe MEGATON Olivier GATLIF Tony BLOSSIER Antoine JOLIVET Pierre BERRI Claude DAVY Jean-François GAVRAS Julie FORESTIER Eric ARCADY Alexandre LEGRAND Gilles BAROUX Olivier ANGER Cédric HANSEN-LOVE Mia

agrément 2010 2009 2009 2009 2007 2010 2008 2007 2007 2008 2010 2010 2010 2006 2007 2007 2009 2009 2007 2010 2010 2007 2007 2009 2010 2007 2006 2006 2008 2006 2008 2008 2010 2009 2006 2009 2009 2010 2009 2010 2009 2010 2006 2010 2009 2010 2009 2006 2009 2010 2008 2006 2009 2008 2009 2008 2010 2007 2007 2010 2010 2007 2010

CI

2

F100 F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO MAJO F100 F100 MAJO MAJO F100 MAJO F100 MAJO F100 F100 F100 F100 MAJO F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO MAJO F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 MAJO MAJO F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 MAJO

OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON NON OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI NON NON NON NON NON NON OUI OUI NON OUI NON OUI OUI OUI OUI NON NON NON OUI OUI OUI OUI NON NON NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI OUI

46

L’emploi dans les films cinématographiques

titre Un baiser papillon Un baiser s'il vous plait Un balcon sur la mer Un barrage contre le pacifique Un chat, un chat Un château en Espagne Un cœur simple Un conte de Noël Un été brulant Un heureux évènement Un homme et son chien Un homme perdu Un jour mon père viendra Un lac Un monde à nous Un nuage dans un verre d'eau Un poison violent Un prophète Un roman policier Un secret Un si beau voyage Une affaire d'état Une chanson dans la tète Une exécution ordinaire Une folle envie Une petite zone de turbulences Une pure affaire Une semaine sur deux (et la moitié des vacances scolaires) Une vieille maitresse UV Vent Mauvais Vénus noire Vérité ou presque (La) Vérité si je mens 3 (La) Versailles Vertige Victor Vie d'artiste (La) Vilain (Le) Vilaine Villa Amalia Village des ombres (Le) Violette Violettes (Les) Visage Viva Riva Voie rapide Voir la mer Vous êtes de la police ? Voyage aux Pyrénées (Le) Voyez comme ils dansent Welcome Whatever Lola Wants White Material Yeux bandés (Les) Yeux de sa mère (Les) Yuki et Nina

devis (M€) 6,10 2,86 12,38 6,25 2,19 7,49 3,17 6,36 3,10 11,48 8,41 2,99 5,92 1,49 4,74 1,57 2,15 12,49 1,56 12,29 1,76 4,68 2,28 8,48 5,37 9,79 3,72 7,12 7,22 6,01 4,00 12,73 5,32 25,50 2,60 2,37 9,66 3,39 7,00 3,61 4,55 1,75 0,61 0,84 3,83 2,30 0,85 3,61 2,36 2,73 10,49 9,34 9,71 6,30 2,17 7,96 1,97

type

1

réalisateur SILLA Karine MOURET Emmanuel GARCIA Nicole PANH Rithy FILLIERES Sophie DOVAL Isabelle LAINE Marion DESPLECHIN Arnaud GARREL Philippe BEZANCON Remi HUSTER Francis ARBID Danielle VALENTE Martin GRANDRIEUX Philippe BALEKDJIAN Frederic SAMARASINGHE Srinath QUILLEVERE Katell AUDIARD Jacques DUVIVIER Stéphanie MILLER Claude GHORBAL Khaled VALETTE Eric TAMBA Hany DUGAIN Marc JEANJEAN Bernard LOT Alfred COFFRE Alexandre CALBERAC Ivan BREILLAT Catherine PAQUET-BRENNER Gilles ALLAGNON Stéphane KECHICHE Abdellatif KARMANN Sam GILOU Thomas SCHOELLER Pierre FERRY Abel GILOU Thomas FITOUSSI Marc DUPONTEL Albert BENES Jean-Patrick / MAUDUIT Allan JACQUOT Benoît BENHAMMOU Fouad GAUDISSART Valerie COHEN Benoît MING-LIANG Tsai TUNDA WA MUNGA Djo RODRIGUEZ Christophe LECONTE Patrice BEUGNON Romuald LARRIEU Jean-Marie / LARRIEU Arnaud MILLER Claude LIORET Philippe AYOUCH Nabil DENIS Claire LILTI Thomas KLIFA Thierry GIRARDOT Hippolyte / SUWA Nobihuro

agrément

CI

2

F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 MAJO MAJO MAJO F100 F100 F100 F100 MAJO F100 MAJO F100 MAJO MAJO F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 MAJO MAJO F100 F100 MAJO F100 MAJO F100 F100 F100 F100 MAJO F100

2010 OUI 2007 OUI 2009 OUI 2007 OUI 2008 OUI 2006 OUI 2007 OUI 2007 OUI 2010 OUI 2010 NON 2008 OUI 2007 OUI 2010 OUI 2007 OUI 2007 OUI 2010 NON 2009 OUI 2008 OUI 2006 OUI 2006 OUI 2007 OUI 2008 OUI 2007 OUI 2009 OUI 2010 OUI 2009 OUI 2010 OUI 2008 2006 2006 2006 2009 2006 2010 2007 2009 2008 2006 2008 2007 2008 2009 2008 2007 2009 2009 2010 2010 2007 2008 2010 2008 2006 2007 2006 2010 2008 OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI NON NON NON OUI NON OUI NON OUI NON OUI OUI OUI OUI

L’emploi dans les films cinématographiques

47

Liste des films d’initiative française de fiction agréés entre 2006 et 2010 exclus de l’étude
titre 2 Days in New York 2 Days in Paris 57000 Km entre nous 9th Wonderland A L'Est de moi Ab Irato sous l'emprise de la colère Absence (L') Affaire de famille American Translation Amours secrètes (Les) Appel des arènes (L') Après la chute Article 23 Belleville Tokyo Blessure (La) Boxes Bye Bye Blondie Caméléon (Le) Caramel Cargo Carré blanc Cendres et sang Chanteur (Le) Chants de Mandrin (Les) Chaque jour est une fête Cochon de Gaza (Le) Comme une étoile dans la nuit Cowboy Angels Daratt saison sèche Dents de la nuit (Les) Dernier Maquis (Le) Désintegration (La) Dix millions de centimes Dubai Flamingo En souvenir de nous Ensemble, nous allons vivre une très, très grande histoire d'amour… Fête des voisins, immeubles en fête (La) Funny Games U.S. Gens ne savent pas peut-être (Les) Grabuge Hanna M Homme de chevet (L') Inside Irène Ivul J'ai oublié de te dire Je fais feu de tout bois Je me fais rare Jour où j'ai eu 100 ans (Le) Journal de France Julia Kato Kato La vie au ranch Lady Blood Léger tremblement du paysage Légitime Défense Liens (Les) Lino Lisa et le pilote d'avion devis (M€) 7,08 1,24 0,33 0,79 0,66 0,42 0,20 2,65 0,40 0,94 0,85 0,24 0,50 0,52 1,28 2,09 4,10 6,80 1,30 1,93 3,06 2,41 1,01 2,12 1,52 4,24 1,06 0,71 1,30 5,56 1,74 2,16 0,35 0,84 0,45 7,03 0,63 9,65 1,51 0,78 1,25 3,12 1,26 0,55 0,81 2,36 1,15 0,20 0,26 2,83 6,51 0,97 0,45 1,99 0,20 4,90 0,21 0,29 1,08 type1 MAJO MAJO F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 MAJO F100 MAJO F100 MAJO MAJO MAJO F100 MAJO MAJO F100 F100 MAJO MAJO F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 F100 MAJO MAJO F100 F100 F100 MAJO F100 F100 MAJO réalisateur DELPY Julie DELPY Julie KREUTER Delphine MACH Jean / ALBERNY Nicolas HORACKOVA Bojena BOCCAROSSA Dominique DE GASPERIS Cyril DREXEL Claus BARR Jean-Marc / ARNOLD Pascal PHELIZON Franck NDIAYE Cheikh SALEEM Hiner DELEPINE Jean-Pierre GIRARD Elise KLOTZ Nicolas BIRKIN Jane DESPENTES Virginie SALOME Jean-Paul LABAKI Nadine DESCLOZEAUX Léon LEONETTI Jean-Baptiste ARDANT Fanny HAWAL Kassem AMEUR-ZAIMECHE Rabah EL-HORR Dima ESTIBAL Sylvain FERET René MASSEE Kim HAROUN Mahamat-Saleh CAFIERO Stephen / LOBELLE Vincent AMEUR-ZAIMECHE Rabah FAUCON Philippe DERRAIS Bachir KREUTER Delphine LEVIANT Michel THOMAS Pascal / LAFAURIE Nathalie HADDAD David HANEKE Michael EDZARD Christine MOCKY Jean-Pierre FRIEDLICH Hadar MONNE Alain DAVY Jean-François CAVALIER Alain KOTTING Andrew VINAS-RAYMOND Laurent DESARTHE Dante DESARTHE Dante BARBE Gene DEPARDON Raymond / NOUGARET Claudine ZONCA Eric OUEDRAOGO Idrissa LETOURNEUR Sophie VINCENT Jean-Marc FERNANDEZ Philippe LACAN Pierre MESA-JUAN Aymeric MILESI Jean-Louis BARASSAT Philippe agrément 2010 2007 2008 2010 2006 2010 2009 2007 2010 2010 2008 2007 2010 2010 2006 2006 2010 2009 2006 2006 2008 2008 2009 2010 2008 2010 2007 2007 2006 2007 2007 2010 2008 2010 2008 2009 2009 2006 2009 2006 2008 2008 2010 2008 2008 2008 2010 2006 2007 2010 2006 2007 2008 2009 2009 2010 2006 2008 2006 CI2 NON NON NON NON OUI NON NON OUI OUI NON NON NON NON NON NON OUI NON NON NON NON NON NON NON OUI NON NON NON NON NON NON OUI OUI NON NON NON OUI OUI NON NON NON NON NON OUI OUI NON OUI OUI NON NON OUI NON NON OUI NON NON NON NON NON OUI

1

F100 = film intégralement financé par la France ; MAJO = film de coproduction internationale financé majoritairement par la France. Film bénéficiaire ou non du crédit d’impôt cinéma. 2 Film bénéficiaire ou non du crédit d’impôt cinéma.

48

L’emploi dans les films cinématographiques

Mains en l'air (Les) Mais y va où le monde ? Maison jaune (La) Maison Nucingen (La) Mariage chez les Bodin's Mascarades Mémoire dans la chair (La) Microclimat Mike Mumu Nännerl, la sœur de Mozart Not Before and Not After Nulle part terre promise On ne devrait pas exister Operation 118 318 sévices clients Ordinary People Orpheline avec en plus un bras en moins (L') Pardonnez-moi Paris Nord Sud Perroquet bleu (Le) Petit Peintre du Rajasthan (Le) Picnic Pieds nus sur les limaces Plaisir de Chanter (Le) Pour aller au ciel il faut mourir Poursuite Quatre nuits avec Anna Reine des pommes (La) Romaine par moins 30 Rubber Sel de la mer (Le) Si c'était lui… Teheran Tehilim Temps d'un regard (Le) Tengri le bleu du ciel Tête d'Or Ultimatum Ulzhan Un beau matin Un homme qui crie Un soir au club Une bouteille à la mer Une épopée Une nouvelle ère glaciaire Vie intérieure de Martin Frost (La) Voyage du ballon rouge (Le) Voyage en Inde (Le)

2,27 0,47 0,52 0,82 0,09 1,15 1,74 0,48 2,10 2,16 2,06 1,51 0,68 0,25 1,27 1,25 0,40 0,90 0,42 1,03 0,35 0,24 3,20 1,33 1,50 0,97 2,16 0,47 4,20 0,75 1,20 3,80 0,15 0,62 1,31 1,63 0,19 3,11 3,41 0,13 2,07 1,70 2,51 1,13 0,85 1,68 2,60 0,25

F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 MAJO F100 F100 F100 F100 MAJO MAJO F100 F100 MAJO F100 MAJO F100 MAJO F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 MAJO F100 MAJO MAJO F100 MAJO F100 MAJO F100 F100 MAJO F100 F100

GOUPIL Romain PAPAGALLI Serge HAKKAR Amor RUIZ Raoul LE ROCH Eric SALEM Lyes MAILLET Dominique HELIA Marie BLUMERS Lars SERIA Joël FERET René BARTAS Sharunas FINKIEL Emmanuel GUSTAVE Hervé P. BAILLARGEON Julien PERISIC Vladimir RICHARD Jacques LE BESCO Maïwenn LLOPIS Franck ROZIER Jacques BHAN Rajkumar SITARU Adrian BERTHAUD Fabienne DURAN COHEN Ilan USMONOV Djamshed DEAK Marina SKOLIMOWSKI Jerzy DONZELLI Valérie OBADIA Agnès DUPIEUX Quentin JACIR Annemarie ETIENNE Anne-Marie HOMAYOUN Nader Takmil NADJARI Raphaël FLAMMER Ilan DE PONCHEVILLE Marie-Jaoul BLANCHARD Gilles TASMA Alain SCHLONDORFF Volker LOWE Charlotte / LOWE David HAROUN Mahamat-Saleh ACHACHE Jean BINISTI Thierry MAGAL François TILLON Darielle AUSTER Paul HSIAO HSIEN Hou PIQUER Yann

2009 2010 2006 2007 2008 2007 2010 2007 2010 2010 2009 2007 2008 2006 2009 2007 2009 2006 2008 2006 2006 2010 2009 2007 2006 2008 2007 2009 2008 2009 2008 2007 2010 2006 2008 2007 2007 2008 2007 2006 2009 2009 2010 2006 2007 2006 2006 2008

OUI NON NON NON NON NON NON NON OUI OUI NON NON NON NON OUI NON NON NON NON OUI NON NON OUI NON NON NON NON NON NON NON NON OUI NON NON NON NON NON NON NON NON NON OUI NON OUI NON NON OUI NON

L’emploi dans les films cinématographiques

49

les études du CNC l’emploi dans les films cinématographiques une publication du Centre national du cinéma et de l’image animée 12 rue de Lübeck 75784 Paris Cedex 16 www.cnc.fr direction des études, des statistiques et de la prospective 3 rue Boissière 75784 Paris Cedex 16 tél. 01 44 34 38 26 fax : 01 44 34 34 55 édité par la direction de la communication conception graphique couverture Anaïs Lancrenon & Julien Lelièvre impression Stipa décembre 2012