Au sujet de Trophos

Trophos est une entreprise de biotechnologie spécialisée dans la recherche de nouveaux médicaments pour le traitement des maladies du système nerveux et des maladies cardiovasculaires. Son activité s’étend de la sélection de molécules, jusqu’à la conduite des études cliniques en vue de l’établissement de la preuve d’efficacité et de l’enregistrement du produit. Fondée en 1999, l’entreprise est née de la rencontre d’une paire d'entrepreneurs audacieux et d’un trio de chercheurs académiques, du campus de Luminy, comme un « spin off » du laboratoire CNRS / Université de la Méditerranée de Chris Henderson, spécialiste mondial des maladies du motoneurone. Leur projet commun est de trouver des solutions pour ralentir le processus de dégénérescence propre à certaines maladies du motoneurone (cellules du système nerveux central, qui relient les fibres musculaires aux zones de cerveau contrôlant les mouvements). L'équipe met alors au point une plate-forme de criblage, comprenant un outil breveté d’imagerie par fluorescence, et réunit une chimiothèque de plus de 40.000 molécules. Très vite, une nouvelle famille de molécules est sélectionnée, qui sera le point de départ des premières études sur des maladies neurodégénératives. Le screening phénotypique, méthode de travail retenue par Trophos, diffère de celles privilégiées par les grosses sociétés pharmaceutiques, qui mènent leurs recherches en fonction d'une cible identifiée. Trophos se consacre tout d'abord aux effets des molécules testées, puis recherche les mécanismes d’action pour expliquer les résultats obtenus. Actuellement au stade des essais cliniques, Trophos est active dans deux aires thérapeutiques majeures qui sont les maladies du système nerveux et les maladies cardiovasculaires. La société compte aujourd’hui deux produits phares : l’olesoxime (TRO19622) pour les maladies du système nerveux et le TRO40303 pour les maladies cardiovasculaires. Trophos compte 27 salariés, dont 14 sont titulaires d’un doctorat. Son budget annuel, exclusivement consacré aux activités de recherche, est de l’ordre de 8 à 11M€. Depuis sa création, Trophos a réuni près de 80 M€. La moitié a été apportée en capital ou équivalent, l’autre moitié provient d’associations de patients françaises (Association Française contre les Myopathies AFM - Téléthon) et américaines et des aides publiques (subventions et crédit d’impôt recherche). Des fonds d’investissement (capital risque) détiennent 76 % du capital.

Les principaux sont :  Amundi PEF  Viveris Management  Turenne Capital Partners  OTC Asset Management Trophos a bénéficié d’aides de la Commission Européenne directement via le 7ème Programme Cadre de Recherche et Développement Technologique (7ème PCRDT) et en association avec la Région PACA via le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), de l’Agence Nationale de la Recherche et d’Oseo.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful