You are on page 1of 3

La méditerranée, mythe ou réalité ? Une histoire des approches scientifiques de la Méditerranée.

Un espace qui pose problème , PAS UN ETAT , UNE ReGION DU GLOBE , AIRE PHYSIQue ET CULTURELLE ET DONT L’EXISTENCE MËME POSE PBME POUR CERTAIN SCINETIFIQUEs. 3 gdes périodes historique, de la fin de l’A à la fin époque moderne réduit la méditerranée à une mer qui sépare deux continents, puis à partir du début 19 ème la période coloniale la méditerranée commence à être considérée comme une région unifiée. Considérée comme un espace pertinent. A partir année 70 on insiste sur fracture et unité de cette zone. Aujourd’hui de plus en plus on insiste médi espace fracturé, la médi existe comme un réseau d’échange fortement interconnectés. Comme son étymologie l’indique mer au fond des terres, mot apparaît au V ème siècle  DE L’ANTIQUITE AU MA : une mer séparant trois continents du monde connus à l’époque Europe Asie Afrique, si on prend la définition d’Isidore de Séville la Grande mer est celle qui nait de l’océan à l’ouest ….moodlle Définition du dictionnaire géographique et historique Corneille : elle divise le monde en trois parties Europe, Asie, Afrique. Au MA on représente souvent la méditerranée par un planisphère thédanlo. Du VII au XVIII une représentation assez commune comme étant une mer séparant deux continents, une mer on ne parle pas de bassin méditerranéen. Pas présenté comme un trait d’union mais ligne séparatrice bien sur échange commerciaux mais reste ds la représentation un espace qui sépare. La méditerranée, on en parle mais très vite ds des livres consacré à d’autres parties du monde, pas de perception d’unité de la médi, arrive avec la colonisation.  l’invention du « monde méditerranéen » par les scientifiques européens 1830-1960 D’abord l’expédition d’Egypte de Bonaparte (1798_1801), colonisation de l’Algérie en 1830 , les anglais prennent pied au moyen orient, les allemands auront une influence fort sur l’empire ottoman, expédition militaire mais accompagné de scientifique, accompagné de botaniste cartographe….. va être de plus en plus décrite comme un région unifiée à la fois sur plan physique. L’adjectif méditerranéen en langue française apparaît en 1872 dans le dictionnaire accolé à végétation, « végétation méditerranéennes ». On parle de Bassin méditerranéen c une mer plus les terres qui l’entoure. Dans la géo universelle de Paul Vidal de la Blache il commence e à décrie les montagnes descend vers les plaine décrit les littoraux ensuite la e pour lui ensemble de terre et mer. Perçue comme une région naturelle unifiée, au 19 se dvppe idée du climat méditerranéen, y aurait espèce végétal caractéristique de la médi olivier par exemple. Chez les biologiste aire de l’olivier. S’adapte bien à médi arbre qui résiste très bien à la sécheresse et aux variations des précipitations ; gèle en dessous de 8 degrés. Bon critère pour décrie la médi mais insuffisant car exclut un certain nbre d’espace de la médi. Au xix ème siècle région naturelle le maquis la garigue. Troisième rupture avec définition médiévale et antique , aussi sur le plan humain pas slmt aire naturelle mais aire culturelle. L’unique moment de l’histoire ou la médi unifié politiquement durant l’empire romain, d’où l’expression romaine pour décrire la médi Mare Nostrum notre mère. Cette héritage romain encore présent sous forme de ruine (patrimoine) mais aussi un peu présent ds domaine juridique vestige du droit romain, notamment ds organisation agraire, jusqu’au années 1950 système qui existe encore cette trilogie du sol romaine Ager champ labouré / Saltus terre en réserves pour les culture mais ds lesquels on met troupeaux à paitre /Silva forêt réserve. Y aurait un modèle de ville médi marqué par héritage historique romain ds la disposition des villes……………Cette conception d’unité de la méditerranée thèse de Fernand Braudel la méditerranée et le monde médi à l’époque de Philippe II (compléter une phrase). Pour Braudel existe un « monde médi » particulier correspond à un type de nature et culture, trait naturel et culturel commun ds le pourtour médi. La médi forme une économie monde , concept précurseur de mondialisation idée que certaine région s de la planète peuvent…… A Partir des années 70 la médi plus perçue comme un mythe R Ferras « la médi n’existe pas » pas d’unité culturelle fantasme européen. Bernard Kayser Méditerranée, un géographie de la fracture 1996, pour lui 4 fracture une culturelle existe dep le 12 ème siècle qui est la fracture nord ouest sud est entre médi chrétienne et médi musulmane dat du 8 ème siècle de l’expansion arabe de l’est vers l’ouest, la deuxième interne au christianisme date du schisme 1054 entre la chrétienté latine et chrétienté grecque, (ds les années 90 une sorte de revival des fractures culturelles), une fracture la plus importante pour Bernard Kayser la fracture démographique jusqu’au années 1950 rive nord plus peuplé, 60 % de la médi vivait ds la rive nord, aujourd’hui en 2000 55% de la population médi sur la rive sud et est en fait la rive non européenne de la médi, les plus peuplé Egypte et Turquie le rapport démo s’est inversé, fracture de économique de dvlpmt la fracture pas nord sud mais plutôt nord ouest des écart de 1 à 6. Enfin fracture politique avec des Etats démocratique au sein de l’union européennes et en plus unie dans une entité régionale union européennes, au sud démocratie mais parfois poids de l’armée toujours fort. Toujours zone de tension conflit israélo palestinien, Bosnie, Tunisie … révolutions. Ce monde médi serait donc un mythe résulte du regard des européens alors que unité de la médi vu du sud ds le monde arabe assez absente. Géographe arabe médiévaux et époque moderne évoque peu la médi, il évoque plus la mer des Indes. Unité du monde médi tjrs perçu de manière négative par monde arabe et turquie

Intuition de Braudel ds sa conclusion MOODLE. Fracture provoque des échanges. son unité viendrait moins d’un espace topographique que topologique. mobilité intense tourisme. commerce.manière de justifier la colonisation. un des lieux de coexistence entre des pays du nord très développée et pays du sud en en voie de dvlpmt. Cette unité par le réseau d’ échange vient du fait comme espace fracturé. un espace naturel ? 1) La « mer au milieu des terres » : une mer originale 2) Le climat « méditerranéen » 3) Un relief particulier et compartimenté : des montagnes aux plaines 4) Un milieu fragile et dangereux : géographie des risques « naturels » en Méditerranée B) L’agriculture méditerranéenne : un modèle unifié ? 1) L’arbre et l’eau : les spécificités de l’agriculture méditerranéenne 2) Une marquetterie de paysages agraires . La place de la médi ds la mondialisation ? déclin un des centres de l’économie mondiale XV XVI AUJOURD’HUI périphérie. I) Les éléments d’unité du « monde méditerranéen » A) La Méditerrané.  La Méditerranée : interface Nord Sud et réseau d’échange CE QUI FAIT LA MEDI INTENSITE DES ECHANGE ECOMIQUE MAIS AUSSI DE POPULATION. flux migratoire et touristique. aujourd’hui on analyse plus la médi comme un réseau d’échange. fracture provoque des échanges. Dire que la médi n’existe pas c tomber ds u autre extrême. terme de fracture de Kayser assez contesté car voudrait dire que les pays de part et d’autre de la médi se tournent le dos.

3) La modernisation des agricultures méditerranéennes depuis les années 1950 : un creusement de la fracture Nord/Sud ? C) La ville méditerranéenne : mythe ou réalité ? 1) Le système urbain méditerranéen entre métropolisation et littoralisation 2) La structure interne des villes : la permanence d’un modèle méditerranéen ? 3) D’importantes mutations fonctionnelles : des villes ports aux villes panoramas. .