Medjani :: «Oui, j’étais Medjani «Oui, j’étais déçu de me retrouver déçu de me retrouver sur le banc» sur le banc»

«Je n’ai jamais cherché à comprendre pourquoi»
VENDREDI 15 FÉVRIER 2013

JSK Malgré la pression des dirigeants

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2196 PRIX 20 DA

Sandjak refuse de mettre Belkalem sur le banc
Mokdad calme les Béjaouis
«Ce n’est pas contre la JSK qu’ils provoqueront le déclic»
MC A

JSMBOlympic Niamey,

aujourd’hui à 17h

Menad met la pression
«Je veux les 3 points !»

L’Afrique pour étouffer la crise
Derrag : «Je ne marque plus, mais je fais marquer les autres»

10 millions en cas de victoire
USMA
Khoualed : «L’Entente, c’est une autre paire de manches»

USMH
Younès : «Puisqu’on a gagné à Batna, on peut en faire autant à Chlef»

02

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Haïmoudi

C il a dit lui

omme

«On rendra à la JSMB la monnaie de sa pièce au match retour» Malek Amadou, président de l’Olympic Niamey Voilà un président très franc ! Ce n’est de Amokachi a CAN 2013 la langue pasbois de «J’ai comme offert son Les Super l’impression que nos bons survêtement Aigles résultats à unreAlgérien honorés dérangent Memb du staff technique par leur certains» de la sélection du Nigeria, Nasser Sandjak, président entraîneur de la JSK championne d’Afrique en

«Certains matchs du championnat sont plus stressants que la finale de la CAN»
jamel Haïmoudi est encore sur un petit nuage. En attendant d’être ramené à la dure réalité du championnat d’Algérie avec un match à vous mettre sur les dents, l’arbitre de la finale de la CAN-2013 continue de savourer son «succès». «J’ai attendu, dès le départ, ma désignation pour la finale. Il est vrai que j’ai été un peu échaudé après ma désignation pour le match d’ouverture, car généralement, les arbitres qui dirigent les matches d’ouverture ne sont pas retenus pour la finale, mais j’ai continué à espérer au fil de la compétition. Dieu merci, j’ai honoré le pays. J’ai abordé la finale sereinement. Je n’avais pas d’appréhensions particulières pour cette finale, dès lors que certains matches du championnat national sont plus stressants», a confié Djamel Haïmoudi, désigné par la CAF meilleur arbitre africain de l’année 2012.

D

Un Fennec en chair et en peluche !
A l’occasion de la Saint-Valentin, ce bonhomme n’est pas allé déclarer sa flamme à sa dulcinée. Mais plutôt à l’EN dont il est amoureux à l’excès. Si follement qu’il s’est fait confectionner un costume sous forme de fennec qu’il arbore fièrement. Notre ami compte bien devenir la mascotte des Verts. Son prochain objectif : accéder au terrain de Mustapha-Tchaker lors du match AlgérieBénin. «La prochaine fois, vous allez me voir à la télé. En direct de Tchaker !» a-t-il promis. C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

titre, l’ancien attaquant nigérian, Daniel Amokachi, avait croisé, avant la finale, un volontaire algérien, Mohamed Belaïd, qui était dans l’organisation de la finale. Ce dernier lui a dit : «Si le Nigeria devient champion d’Afrique, tu m’offriras quelque chose.» Le Nigérian a promis de le faire. Une fois le match terminé et les médailles et la coupe remises, Mohamed a croisé Amokachi sur la main courante. Après avoir pris une photo avec lui, il lui a rappelé sa promesse. Amokachi ne s’est pas défilé : une fois arrivé au bus de l’équipe, il a fait ouvrir la soute et a pris de son sac son survêtement qu’il a offert à l’Algérien. Parole donnée, parole tenue.

L'équipe du Nigeria, qui a remporté dimanche la Coupe d'Afrique des nations, était à l'honneur, mardi 12 février, lors d'une réception offerte par le président Goodluck Jonathan. Le chef de l'Etat a annoncé une prime de 64 000 dollars pour l'entraîneur Stephen Keshi et de 32 000 dollars pour chaque joueur. En plus, les champions ont eu la promesse d’une semaine de sexe gratuite. Elle n’est pas belle la vie ?

ABC Foot, déjà un transfert !
L’ABC Foot, vous savez, la fameuse école de football lancée par d’anciens joueurs de la JSK, tels Samir Djouder et Rahim Meftah, commence à toucher du doigt les résultats d’une année de formation. Au moins un joueur, formé par ABC Foot, a été transféré dans un club professionnel. La JSK a engagé un dans sa catégorie minimes. Sérieux et appliqué, Meftah et Djouder (ils l’ont toujours été) veulent faire d’ABC Foot le premier pourvoyeur de talents pour les clubs de première division. C’est tout à leur honneur.

Traoré passe son bonjour à «Nasser» Del Bosque a inauguré sa statue de cire
Si elle a joué la finale de la CAN-2013 à Johannesburg, la sélection du Burkina-Faso a disputé tous ses autres matches dans la ville de Nelspruit. C’est dans cette ville qu’elle a connu succès et gloire. L’envoyé spécial d’Al Jazeera Sport dans cette ville, l’Algérien Mourad Laraba, nous a confié avoir trouvé la coopération nécessaire chez les joueurs burkinabés et leur sélectionneur, ravis qu’un bouquet de télévision aussi prestigieux qu’Al Jazeera Sport s’intéresse à eux. Plus même : le joueur Alain Traoré lui a dit : «Passe le bonjour de ma part à Nasser !» Il ne s’agit pas de Nasser Sandjak ou de Nasser Bouiche, mais tout simplement de… Nasser al-Khelaïfi, patron du Paris Saint-Germain et d’Al Jazeera Sport. «Nous, au Burkina, nous sommes fiers de ce qu’il est en train d’accomplir», a-t-il ajouté. Peut-être qu’en son for intérieur, l’international burkinabé, qui évolue au FC Lorient, espère être recruté par le PSG…

CAN 2019

Il méritait bien ça. Vicente Del Bosque a inauguré, hier, Le République Démocratique du Congo s'est porsa statue de cire à Madrid. Tout sourire, le boss de la Roja tée candidate à l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations semble apprécier son double. Il faut dire qu’avec son costard 2019, après avoir déposé officiellement un dossier auprès de la impeccable, sa moustache bien taillée et la réplique de la Coupe CAF. «Je sais qu'il y a un problème d'infrastructures, mais on va du monde remportée en 2010 à ses côtés, la statue de l’ancien s'y mettre. C'est une coach du Real n'est pas très loin de la réalité. A noter que lors ambition du gouvernement. Nous vou- de sa présentation, le «faux» Del Bosque était entouré des statues de Casillas (le mec avec la bouche ouverte derrière), lons accueillir cette Iniesta, Villa grande fête du football ici», a expliqué le mi- et Fernando nistre des Sports congo- Torres. Pas L'arrivée de David Beckham au mal. lais, Baudoin Banza PSG suscite l'excitation des médias. Mukalay Nsungu, pour jusLes Guignols de l'Info, dans tout ça, se sont déjà munis de la marionnette tifier cette décision. Officieuseadéquate : tatouages partout, cheveux ment, l’Algérie aussi est intéressée gominés, barbe soignée et maillot du par l’organisation du tournoi, mais auPSG, la reproduction est assez fidèle. cune demande n’a été formulée pour le moment dans ce sens.

Le RDC candidat à l’organisation

Beckham chez les guignols

Blake veut défier
CR7 sur le 100 m
Cristiano Ronaldo ne cesse d’impressionner. Auteur de 183 buts en 180 matches en trois saisons et demie, le Portugais est déjà le sixième meilleur buteur de l’histoire du Real Madrid. Buteur de la tête, mercredi soir face à Manchester United lors du match aller des 8es de finale (1-1), CR7 a impressionné avec sa détente qui lui a permis de voler audessus d’Évra sur l’égalisation des Merengues. Cette tête symbolise bien sa condition actuelle, mais c’est une autre de ses qualités physiques qui a tapé dans l’œil d’un certain Yohan Blake. Ainsi, le champion du monde et vice-champion olym-

Footaises
pique du 100 mètres se verrait bien affronter la machine Ronaldo sur une course. «Cristiano est l’un des piliers du Real Madrid. Il est plus rapide qu’on ne le pense. Ce serait intéressant de voir comment il gère un 100 mètres», a-t-il confié au quotidien As . Pas sûr, cependant, que le Portugais arrive à tenir la cadence face à un mec qui arrive à boucler un 100 mètres en 9“69.

accident grâce à une vessie pleine : sauvé par… pipi ! Omar Ghrib veut s un arbitre impartial
s s

Un de s l’ASKjoueurun évite
s

p eo ple

pas «Mial» !

o L’inf

Complot Enclenché d’Oran !

CEO, c’est s d’autres d’initiales :

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Coup d’œil Équipe nationale

03

«Beckham? Il n’y a qu’un seul joueur qui me fait rêver, et il s’appelle Zidane»

Boudebouz

mpressionné par la performance du Paris Saint-Germain, mardi, en Ligue des champions, l’international algérien, Ryad Boudebouz, a, dans une interview accordée au journal le Pays, reconnu la suprématie des Parisiens cette année, mais n’écarte pas toutefois une belle résistance de ses camarades sur le terrain du stade Bonal, dimanche prochain : «Franchement, ils ont fait un gros match. Dès la perte du ballon, il y a un pressing de tous les joueurs. On a même vu Zlatan venir récupérer des ballons,

I

alors que l’on sait qu’il n’a pas l’habitude de trop défendre.»

« Ce PSG-là me fait penser au Barça »
Très appliqués face au FC Valence, les Parisiens ont frôlé le football de perfection pratiqué par les grands d’Europe, à l’instar du FC Barcelone. C’est, en tout cas, l’avis de Ryad Boudebouz à propos du volume de jeu développé par les gars de la capitale : «Quand on voit le PSG comme ça, il fait un peu penser au Barça, à une équipe à laquelle il ne peut rien arriver. Encore une fois, j’espère qu’ils ne seront pas autant en forme dimanche.»

aller chercher ce titre qui manque au club : «Oui, bien sûr. Avec cette cohésion de groupe qu’il y a maintenant, le talent, la concurrence qui les fait progresser… Eh bien, s’ils ne font pas n'importe quoi, ils peuvent gagner la Ligue des champions dès cette année.»

6-1 quand même ! Mais vous savez, si on perd 3 ou 4-0, les gens vont dire que c’est normal. Donc autant jouer notre coup à fond. Pourquoi avoir peur ? Quand on joue au football, c’est pour défier des joueurs comme ça. Il faut saisir notre chance.»

« Si on les craint, dimanche, c’est sûr qu’on va perdre »
Ryad Boudebouz a aussi parlé du match choc face au PSG, attendu par les spécialistes. Réaliste, Ryad montre aussi de l’ambition en prévision de cette rencontre, importante pour la suite du parcours des Lionceaux dans leur lutte pour le maintien. «On sait que quand on joue une grande équipe comme Valence et qu’on vient ensuite à Sochaux, la motivation n’est pas la même. C’est là où on a un coup à jouer. Il faudra se donner à fond, sans avoir peur. Si on les craint, là, c’est sûr qu’on va perdre par contre. On ne va pas rester derrière et défendre, on ne sait pas le faire. Il faudra les presser, jouer notre football, et si on gagne c’est tant mieux ! Moi, en tout cas, j’en ai pris une l’an dernier (rires).

« Beckham va se manger un petit tacle à Sochaux avant de rentrer à Paris »
A la question de savoir s’il serait enchanté de croiser la légende du football anglais, David Beckham, le milieu de terrain international du FC Sochaux, Ryad Boudebouz, rétorque : «Oui, je l’espère pour tout le monde. Le public vient pour le voir, il ne faut pas se le cacher, et ce serait une fête pour les gens de cette région. Moi, je l’ai vu à la Coupe du monde, mais bon… il n’y a qu’un seul joueur qui me fait rêver, et il s’appelle Zidane. Concernant Beckham, j’espère quand même qu’il va entrer en jeu. Il va se « manger » un petit tacle à Sochaux, avant de rentrer à Paris (rires).» Moumen A.

champions » Lors d’une brève discussion avec lui, Ryad Boudebouz s’est dit très flatté des propos de Connu pour être un son entraîneur Eric Hély. Ce dernier avait, pour fervent supporter de rappel, précisé que c’est sous l’impulsion de son l’Olympique de Marmilieu de terrain offensif algérien, Ryad Boudeseille, Ryad Boudebouz, que son équipe a repris la maîtrise du jeu face à Troyes : «C’est toujours bien de recevoir bouz, sportif, les éloges de son coach. Eric Hély a été pour reconnaît aussi que beaucoup dans la réussite de plusieurs d’entre cette équipe parisienne nous ; c’est un entraîneur qui connaît bien la version Carlo Ancelotti maison et comme la plupart des éléments, est bien en mesure de qui composent l’équipe senior en ce moment, sont issus du centre de formasurprendre en Ligue des tion du club, on est tous prêts à champions et, pourquoi pas, se donner à fond pour lui.»

« S’ils ne font pas Les n'importe quoi, les encouragements Parisiens peuvent d’Hély l’ont réconforté gagner la Ligue des

Kadir «Je ne suis
pas un espion !»
Lors d’une brève déclaration accordée à un site français spécialisé, le milieu de terrain de l’Equipe nationale, Foued Kadir, avait tenu à préciser qu’il ne comptait pas du tout jouer les traîtres, comme rapporté par une certaine presse en France et ici même en Algérie. Remonté contre cette plaisanterie qu’il a trouvée de mauvais goût, Foued, qui voue un profond respect au club qui lui a donné la chance de s’illustrer et d’arriver à ce niveau, a tenu à mettre les points sur les « I ». Il a surtout déclaré qu’il était heureux de retrouver ses anciens coéquipiers demain au Vélodrome : «Je ne suis pas un espion mais c'est vrai que ça va me faire bizarre de jouer contre mon ancien club. Si on reste à 11, je pense que l'on peut gagner contre Valenciennes. On a le parcours d'une équipe qui joue le maintien. La victoire est nécessaire. Certains de mes coéquipiers ont la haine par rapport à ce qui s'est passé au match aller à Valenciennes.» contre Valenciennes : «La meilleure façon de bien préparer ce match au Parc, c’est de battre Valenciennes, samedi, chez nous au Vélodrome. Cela permettra de faire le plein de confiance et d’arriver vraiment remonté comme des pendules à Paris.»

Baup (ent. OM)
«Le vécu de Kadir va nous servir»

« On n’ira pas à Paris la fleur au fusil »
En France, tout le monde en parle, le prochain classique PSG-OM sera déséquilibré compte tenu de la forme affichée par les Parisiens, avec notamment une victoire ramenée de Valence en Ligue des champions. Cela ne semble pas trop inquiéter l’Algérien de Marseille, Foued Kadir. Motivé à bloc, Foued semble avoir hâte d’en découdre : «Ils ont recruté de super joueurs, c’est une catégorie au-dessus, c’est sûr. Mais ça reste un match de foot. Et sur un match tout est possible. Il ne faudra pas partir la fleur au fusil ; il faudra rester concentrés, être prêts défensivement à faire des efforts tous ensemble et on pourra aller chercher un résultat au Parc, sans problème.» Moumen A.

« Je ne sais pas s’il y a des tuyaux à donner à mes camarades ! »
Foued Kadir connaît bien la maison valenciennoise. Il est normal et professionnel de sa part de conseiller ses camarades marseillais à la veille de ce match important pour les deux formations : «Je ne sais pas s’il y a des tuyaux à donner, mais ça reste un match de foot où tout est possible. On devra mettre la même envie et la même détermination qu’à Evian TG, mais avec la victoire au bout cette fois. Il y a eu des départs et des blessures et les nouveaux ont besoin d’un temps d’adaptation mais la philosophie et l’envie de jouer chez le coach, ça ne changera pas. Et il faudra surveiller de près Le Tallec ; c’est toujours un danger et on connaît son jeu de tête. On l’a vu au match aller.»

Ce jeudi, l’entraîneur de l’Olympique de Marseille, Eli Baup, a de nouveau évoqué le milieu de terrain international algérien Foued Kadir. Au cours de la conférence de presse d’avant-match, hier au centre Robert Luis-Dreyfus à la Commanderie, Baup est revenu sur ce match qui attend Marseille contre l’exéquipe de Kadir, Valenciennes. A ce sujet, l’ancien coach bordelais déclare : «On a essayé d'affaiblir Valenciennes en leur prenant Kadir au mercato. Son vécu peut nous servir. VA est une équipe qui aime bien jouer et qui est dangereuse offensivement.» M. A.

Halilhodzic suivra le duel Soudani N. Ghilas avec intérêt
Ce dimanche, Hilal Soudani, affrontera son compatriote, Nabil Ghilas, dans le derby de Guimarães, décisif pour le maintien des deux équipes en Division une portugaise. Soudani a repris sa place de titulaire dans le onze type de Rui Vitoria, l’entraîneur de Vitoria Guimarães. Auteur d’un doublé, dimanche en championnat, Ghilas sera certainement suivi avec intérêt par le sélectionneur, qui pourrait aussi superviser son dernier buteur face à la Côte d’Ivoire, Hilal Soudani. Selon le journal record.pt, Soudani et son camarade international marocain Al Adoua seront alignés d’entrée pour ce derby de la ville de Guimarães. Le même journal rapporte que le sélectionneur algérien devrait suivre ce match avec intérêt dans la mesure où les deux éléments sont susceptibles d’être sélectionnés pour le prochain rendezvous de l’Equipe nationale contre le Bénin. M. A.

« Battre Valenciennes pour bien préparer le PSG »
Optimiste avant le prochain choc contre le Paris Saint-Germain qui se présente comme l’ogre qui fait peur à tout le monde en France, Foued Kadir estime que ce serait une erreur de penser à ce classique avant le match de ce samedi

04

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Coup d’œil Équipe nationale
Il retrouvera son ex-club ce soir

Medjani «J’étais déçu
de me retrouver sur le banc face au Togo»
que la mission allait être difficile mais on y croyait encore car dans le jeu on était supérieurs, et qu’il restait encore deux matchs. Malheureusement, on n’a pas su renverser la tendance face au Togo, et le couperet de l’élimination est tombé.»
« Oui, on a manqué d’expérience » A son tour, Medjani souligne la jeunesse de l’effectif de l’EN lors de cette CAN et précise que le facteur expérience a joué un vilain tour aux Verts dans cette compétition. «Oui, forcément qu'il y a eu un manque d’expérience parce qu’on est un groupe jeune, mais l’expérience s’acquiert en participant à ce genre de compétition. Après, dire qu’on manque de leader ou pas, je pense qu’il n’y a qu’une seule personne qui peut dire ça ; c’est le sélectionneur car il connaît ses joueurs ; il les suit tout le temps et ce n’est pas en regardant un match tous les deux ou trois mois qu’on peut juger. Ce ne sont que des spéculations de certaines personnes qu’on laisse de côté et auxquelles on ne fait pas attention.» « Face au Bénin, il faudra se ressaisir » La CAN passée, le joueur prévient que le plus important désormais pour l’EN est de vite se remettre sur les rails pour ne pas perdre de vue l’autre objectif primordial de l’équipe, à savoir la qualification pour la Coupe du monde 2014. « Le Bénin ? C’est un match très important ; on jouera à domicile et il faudra vite se remettre sur la bonne voie après l’échec de la CAN. On a encore du temps pour s’y préparer et, connaissant le staff et les joueurs, je sais qu’on mettra tout en œuvre pour être performant le jour J et continuer sur notre lancée des derniers matchs à domicile.» « Revenir en L2 ne veut pas dire que j’ai régressé » Questionné sur son retour en Ligue 2 et et si cela est synonyme de régression, le joueur a répondu farouchement : «Non pas du tout ! L’objectif est bien évidemment l’accession en Ligue 1 et pouvoir donner un nouvel élan au club et c’est une belle opportunité pour moi, donc je l’ai saisie.» Cela avant d'ajouter : «L’AS Monaco est un grand club ; un club qui a une histoire et qu’en matière d’organisation et d’infrastructures, c’est un club qui fait référence. Le club a un passé glorieux, et le projet des dirigeants actuels est très intéressant. Le président a envie de bâtir une grande équipe dans les deux prochaines années, et j’ai voulu m’inscrire et participer à ce beau projet.» Synthèse de Saïd F.

Mesbah devrait jouer d’entrée face au Milan ! Selon certains rapports
de presse italiens, le latéral gauche de Parme, Djamel Mesbah, devrait débuter la rencontre de championnat programmé ce soir face au Milan AC, son ancien club, en tant que titulaire. En effet, le coach parmesan envisage d’apporter un changement à son dispositif tactique habituel (Ndlr : passer du 3-5-2 au 4-4-2) et aligner de nouveaux joueurs à l’occasion de ce périlleux déplacement dans la cité lombarde. Arrivé lors du dernier jour du mercato à Parme, le défenseur algérien pourrait, donc, connaître sa toute première titularisation avec sa nouvelle équipe. Une titularisation qui sera d’autant plus particulière pour le joueur, lui qui tentera de prouver à son ex-coach et ses ex-dirigeants qu’il avait bien les qualités pour jouer dans un grand club comme le Milan. Rappelons que Mesbah avait fait ses grands débuts sous les couleurs de Parme, le week-end dernier, face au Genoa. Il était entré lors du dernier quart d’heure.

e défenseur central des Verts, Carl Medjani, a accordé une interview au site spécialisé, starafrica.com, dans sa version francophone, publié hier, où il est notamment revenu sur la participation de l’EN à la CAN et sur son choix d’opter pour l’AS Monaco, lors du dernier jour du mercato hivernal. Le joueur a commenté aussi sa mise sur le banc après ce premier match perdu face à la Tunisie, révélant qu’il était déçu par cette décision du coach, mais qu’il l'a toutefois totalement acceptée, et ce, pour l’intérêt de la nation. «Forcément, en tant que compétiteur j’étais déçu de ne pas avoir été retenu pour le match du Togo, mais j’étais déterminé à aider au mieux mon équipe et rester prêt au cas où le coach me ferait appel.»

L

« Je n’ai pas cherché à comprendre pourquoi » L’ex-sociétaire d’Ajaccio a ajouté que cette décision du coach de le mettre sur le banc l’a, certes, un peu déçu, mais assure néanmoins qu’il n’a pas du tout chercher à en connaître les raisons, se contentant uniquement de se concentrer sur le terrain. «C’est un choix du sélectionneur ; c’est une compétition internationale avec comme objectif la qualification et, sincèrement, je n’ai pas cherché à comprendre le pourquoi du comment. La sélection n’a pas le même fonctionnement qu’un club ; on est tous unis derrière les couleurs de la nation.» « C’est dans les échecs qu’on append le plus » A l’instar de ses autres coéquipiers, Carl Medjani est d’accord pour dire que la participation de l’EN à cette CAN 2013 est un échec, mais pas pour autant une si mauvaise expérience. Le joueur a souligné que les Verts ont produit du beau jeu et montré beaucoup de bonnes choses, malgré l’élimination au bout du compte. «C’était une grosse déception, car on s’était bien préparés pour être présents à ce rendezvous. Mais on a eu une compétition difficile et c’était un échec pour tout le monde. Mais j’ai pour habitude de dire que c’est dans les échecs qu’on apprend le plus, il faudra s’en servir pour avancer et quand on se reverra avec l’ensemble de l’équipe et le sélectionneur, il faudra analyser ce qui n’a pas marché pour pouvoir progresser par la suite.» « La défaite face à la Tunisie nous a fait beaucoup de mal » Le numéro 12 des Verts est revenu sur cette amère défaite concédée face à la Tunisie lors du premier match du tournoi, qui, dit-il, a fait beaucoup de mal au groupe. «Cette défaite face à la Tunisie a fait mal, car on entamait la compétition de la plus pire des manières. Mais il n’y avait pas tant d’abattement que ce qu’on pourrait croire ; on savait

Classement FIFA du mois de février

S. F.

Chute libre des Verts !
L’instance mondiale de football (FIFA) a publié, hier, via son site internet son classement mensuel des sélections nationales de ce mois de février. Comme on pouvait s’y attendre, l’élimination prématurée de l’Algérie lors de la précédente CAN a coûté cher à l’EN, qui a complètement dégringolé dans ce classement, se positionnant désormais à la 34e place. Les Verts perdent ainsi 12 places, puisque lors du précédent classement, ils occupaient le 22e rang. L’Algérie totalise à présent 725 points. Cette chute au classement a aussi coûté à l’EN sa deuxième place au niveau africain. Désormais, elle est cinquième derrière, respectivement, la Côte-d’Ivoire (12e), le Ghana (19e), le Mali (25e) et le récent champion d’Afrique, le Nigeria (30e). Toutefois, l’Algérie reste toujours première sur le plan arabe. maliens se maintiennent à leur 25e place. De leur côté, les deux autres adversaires des Verts dans les éliminatoires du Mondial 2014, le Bénin et le Rwanda, occupent respectivement les 93e et 130e places.

Le Mali passe devant
Après avoir accédé à sa seconde demi-finale de CAN consécutive et terminé une nouvelle fois à la 3e place de ce tournoi continental, le Mali a donc logiquement dépassé la sélection algérienne dans ce nouveau classement du mois de février. Les Aigles

Après l’Algérie et la Zambie

La RD Congo candidate pour la CAN 2019
La lutte pour l’organisation de la CAN 2019 promet d’être serrée et acharnée jusqu’au bout. En effet, après l’Algérie, qui s’est dite prête à accueillir cet événement continental, et tout récemment la Zambie, voilà la RD Congo qui souhaite à son tour organiser le tournoi africain sur ses terres à l’occasion de l’édition de 2019. Le Congo a déposé sa candidature auprès de la CAF tout récemment et c’est le ministre des Sports congolais, Baudouin Banza Mukalay Nsungu, qui a officialisé l’information lors d’une conférence de presse. «La RD Congo est officiellement candidate pour l’organisation de la CAN 2019. J’ai déposé le dossier entre les mains de la Fédération congolaise de football (FECOFA) qui a déjà transmis ce dossier à la CAF. Nous attendons le cahier des charges, que nous allons remplir calmement», a indiqué le dirigeant lors de son intervention, relayé par le site afrik-foot.com. Après plusieurs candidatures qui n’ont souvent pas abouti, la RDC compte cette fois s’appuyer sur ses deux villes principales, que sont Kinshasa, la capitale, et Lubumbashi, la 2e ville du pays et fief du TP Mazembe qui possède un stade flambant neuf. Deux autres villes seront retenues dans un autre dossier qui sera envoyé prochainement à l’instance africaine. L’Algérie qui doit bénéficier d’ici trois ans de quatre nouveaux grands stades aura fort à faire pour rafler la mise à ses deux concurrents. S. F.

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Coup d’œil Équipe nationale

05

a Coupe d’Afrique des nations 2013 est terminée et relève désormais du passé. L’Algérie n’y a pas brillé -sur le plan des résultats, du moins-, mais estce une raison pour la jeter dans la poubelle de l’Histoire ? A bien y regarder, cette CAN est riche en enseignements sur les plans sportif, technique et mental. Des enseignements à prendre en considération avec sérénité si on veut grandir et apprendre de ses erreurs.

L

Deux ou trois leçons que doit retenir Halilhodzic
Idem pour la Côte d’Ivoire qui s’est préparée à Abu Dhabi, aux Emirats arabes unis, pour un résultat similaire. A l’inverse, le Burkina Faso, finaliste de la CAN, et le Mali, demi-finaliste, se sont contentés d’une préparation à domicile, avec un déplacement en Afrique du Sud une semaine avant le début du tournoi pour une seule rencontre amicale au programme de chacun d’eux. Le Nigeria, qui a été sacré, avait effectué une préparation à Faro, au Portugal, parce qu’un match amical avec la sélection de la Catalogne avait été programmé dans la région. Donc, aller dans des pays exotiques ou multiplier les matches amicaux ne sont pas des gages d’une préparation optimale. mentées parmi celles qui ont participé sont celles de la Côte d’Ivoire, finaliste lors de deux des quatre précédentes éditions (2006 et 2012), du Ghana, finaliste en 2010 et présente dans le dernier carré durant les trois précédentes éditions (2008, 2010 et 2012) et la Zambie, tenant du trophée. Or, aucune de ces sélections n’a atteint la finale. A contrario, le Nigeria, absent de la précédente édition, et le Burkina Faso, qui n’a jamais pu passer le premier tour depuis 15 ans, ont animé la finale alors même que, dans leurs propres pays, on ne donnait pas cher de leur peau. Que dire alors du Cap-Vert, qui en était à sa première participation dans une phase finale et qui a quand même franchi le premier tour et bousculé le Ghana en quart de finale ? L’inexpérience, présentée comme une contrainte pour la sélection algérienne avant le début du tournoi au regard de son absence à la précédente édition et du rajeunissement de l’équipe, se révèle donc un faux-fuyant.

La valeur de l’entraîneur est plus importante que celle des joueurs
Autre enseignement à tirer : le travail de sélectionneur est important, voire décisif. Les sélections ayant émergé lors de cette CAN ont bénéficié des services de coaches qui n’étaient pas en service lors de la précédente édition, preuve que leur apport a été pour quelque chose dans les performances de leurs équipes. Stephen Keshi, Paul Put, Patrice Carteron et Kwasi Appiah ont fait progresser respectivement le Nigeria, le Burkina Faso, le Mali et le Ghana. Il en est de même, à un moindre degré, pour le Capverdien Lucio Antunes, le Français Claude Le Roy et même pour le Bosniaque Vahid Halilhodzic qui ont mis ou remis le Cap-Vert, la RD Congo et l’Algérie en phase finale d’une CAN. En revanche, Sabri Lamouchi a fait reculer la sélection de Côte d’Ivoire, qui n’est même pas parvenue à se qualifier pour les demi-finales alors qu’en 2012, elle avait été finaliste et avait

même terminé le tournoi sans avoir encaissé le moindre but. Comme quoi, il ne sert à rien d’avoir des Didier Drogba, Yaya Touré et autres Gervinho s’il n’y a pas un sélectionneur capable d’en tirer le meilleur. Quelle que soit la valeur intrinsèque du groupe de joueurs, c’est celle de l’entraîneur qui est décisive. Que n’a-t-on vu des joueurs moyens constituer une équipe solide grâce à l’apport d’un entraîneur compétent ?

Il a manqué à Halilhodzic l’audace et la confiance
Tous ces enseignements amènent à une conclusion : vraiment, les Verts auraient pu mieux faire. Les appréhensions de Halilhodzic liées à la qualité de la préparation et au manque d’expérience de ses joueurs n’avaient pas lieu d’être puisque des sélections moins bien préparées et moins expérimentées ont pu aller très loin. Le travail du sélectionneur s’est ressenti sur le terrain à travers un fond de jeu intéressant qui a emballé les observateurs, même si le manque de finition est à regretter. Donc, la valeur du coach national n’est pas remise en cause. Néanmoins, il a manqué quelque chose au coach : être audacieux et transmettre à ses joueurs de la confiance. Lui aussi, autant que les joueurs, doit apprendre de ses erreurs. F. A.-S.

Les préparations fastueuses aux Emirats et au Qatar ne servent à rien
Le premier enseignement à tirer concerne la préparation. Toutes les sélections qui ont voulu voir grand en concoctant un plan de préparation fastueux se sont cassé les dents. L’exemple le plus frappant est celui de la Tunisie, dont le sélectionneur, Sami Trabelsi, avait insisté pour avoir 7 matches amicaux au programme et pour effectuer sa préparation au Qatar et aux Emirats arabes unis. Il a obtenu 4 rencontres amicales et la préparation dans les deux pays qu’il a choisis, contre l’avis de l’ancienne star tunisienne et actuellement ministre de la Jeunesse et des Sports, Tarek Dhiab, pour un résultat piteux : élimination au premier tour.

Le Burkina-Faso l’a démontré : l’inexpérience est un faux-fuyant
Le deuxième enseignement de la CAN-2013 est que l’expérience n’est pas un paramètre décisif pour réussir un bon parcours. En théorie, les sélections les plus expéri-

Le Mondial-2014 parasite
les éliminatoires pour la CAN-2015
e passage de la CAN-2013 au cycle des années impaires a réglé le problème de la concomitance de la CAN avec un Mondial, mais cela ne se fait pas sans quelques désagréments. Le plus important d’entre eux est la rareté des dates FIFA pour la programmation des matches éliminatoires. En effet, comme la Coupe du monde ne «croisera» plus la Coupe d’Afrique des nations, il y aura un problème pour trouver des dates et faire disputer les éliminatoires distinctes des deux compétitions.

Allegri
(ent. Milan AC) :

L

quel moment pour rejoindre un autre pays, au lendemain d’un match.

Impossible d’entamer cette année les éliminatoires pour la CAN-2015
Or, à présent que la Coupe du monde et la CAN ne se chevauchent plus, il faut trouver des dates distinctes pour les éliminatoires de chacun des deux tournois. A présent que la CAN-2013 est achevée, il y aura des éliminatoires pour la prochaine édition, prévue en 2015 au Maroc, mais elles ne peuvent pas avoir lieu cette année, puisque les dates FIFA de 2013 sont déjà réservées pour les éliminatoires pour le Mondial-2014. Donc, impossible d’entamer les éliminatoires avant l’année 2014. Or, même le début de cette année-là ne peut pas être exploité par la CAF (sauf pour le tour préliminaire) puisque les sélections africaines qualifiées pour la Coupe du monde doivent exploiter la seule date FIFA des six premiers mois, celle du 5 mars 2014, pour disputer un match de préparation. Il n’y a rien à dire : le Mondial-2014 parasite les éliminatoires pour la CAN-2015.

Avec le Mondial et la CAN la même année, les éliminatoires communes réglaient le problème
Du temps où le Mondial et la CAN se déroulaient la même année, le problème ne se posait pas, puisque la FIFA et la CAF avaient trouvé un accord pour faire jouer des éliminatoires communes aux deux compétitions. Cela permettait d’exploiter les quelques dates FIFA figurant au calendrier international annuel, lesquelles sont encore plus réduites pour les sélections africaines puisque les semaines internationales (deux dates FIFA la même semaine) ne sont jamais mises à profit en Afrique, du fait qu’il est impossible de voyager rapidement et à n’importe

Les éliminatoires à partir de septembre 2014, soit 4 mois seulement avant la CAN
Voilà ce qui explique que ce n’est qu’au mois de septembre 2014, soit 4 mois seulement avant le début de la CAN-

2015, que les éliminatoires auront effectivement lieu. Il s’agira vraisemblablement d’éliminatoires express puisqu’il faudra tout boucler avant novembre 2014, afin de pouvoir effectuer le tirage au sort de la phase finale. Dur, dur de trouver une formule d’éliminatoires en format de minichampionnats ! Pourtant, la CAF a affirmé vouloir adopter ce format pour les éliminatoires, mais il est fort à parier qu’elle sera dans l’obligation de reconduire la formule de qualification pour la CAN-2013, à savoir une seule confrontation en allerretour pour les sélections ayant participé à l’édition qui vient de s’achever, dont l’Algérie, après un tirage au sort partiellement dirigé (les 15 sélections les mieux classées dans un chapeau, les 15 autres dans un autre). Comme une qualification dans des matches à élimination directe est toujours aléatoire, des surprises retentissantes ne sont pas à exclure. F. A.-S.

«Belfodil peut nous causer beaucoup de problèmes»

A la veille du match contre Parme, qui aura lieu aujourd’hui au stade Giuseppe-Meazza à San Siro, l’entraîneur du Milan AC , Massimiliano Allegri, a appelé ses joueurs à plus de vigilance pour éviter de tomber dans le piège de la facilité. Il a surtout mis en garde ses défenseurs contre l’attaquant algérien Ishak Belfodil et son complice en attaque à Parme Amauri. «Parme est une bonne équipe avec de nombreux atouts. Elle est très organisée dans le jeu et possède une grande qualité au milieu du terrain. Belfodil et Amauri peuvent nous causer des problèmes», a déclaré l’entraîneur du Milan AC, lors de la conférence de presse d’avant-match tenue hier juste après le dernier entraînement tactique.

Moumen A.

06

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Coup de poing JSK Il refuse de céder à la pression de la direction

Sandjak décide de garder Belkalem titulaire jusqu’à la fin de saison
epuis le début de la phase retour, après l’arrivée de l’ex-Usmiste, Adel Maïza, à la JSK, beaucoup d’encre a coulé sur les choix de Sandjak qui allaient devenir un peu plus compliqués qu’avant, notamment avec la présence de plusieurs éléments dans l’axe. Si au départ, le problème ne se posait pas dès lors que la paire axiale, Rial-Belkalem, se trouvait en Afrique du Sud avec l’EN, ce qui a permis à Maïza de gagner sa place dans le onze kabyle, avec à la clé deux réalisations, il n’en demeure pas moins qu’au retour de ces deux internationaux, les choses ne sont plus ce qu’elles étaient auparavant. Première décision, Rial et Belkalem retrouvent naturellement leur poste et Maïza s’est vu relégué au rang de remplaçant. Pour certains observateurs, la situation n’est pas étonnante dans la mesure où la venue de Maïza à la JSK, l’hiver dernier, a été motivée par l’absence de Belkalem et Rial. Aussi, le joueur qui a chauffé le banc à l’USMA durant toute la phase aller n’avait pas à espérer mieux après le retour de la paire internationale, à moins que des changements soient dictés par la nature des matches, ce qu’a d’ailleurs même déclaré Sandjak après le match de l’ASO. Ainsi, la mise à l’écart de Maïza aura soulevé moult versions chez les observateurs. Selon des indiscrétions, on croit savoir que les dirigeants de la JSK auraient tenté d’imposer Maïza dans l’équipe type, quitte à

D

sacrifier qui ? L’international axial Essaïd Belkalem ! Une option que réfute catégoriquement l’ancien sélectionneur, Nasser Sandjak, qui aurait confié à son entourage qu’il est hors de question de sacrifier un international, auteur d’une belle CAN.

un club de son choix, celui qui répondra à ses aspirations personnelles.

Ses déclarations au Buteur sont claires comme de l’eau de roche
Dans ses déclarations d’avant-hier au Buteur, à la fin de la séance d’entraînement, Sandjak a bien dit qu’il est le seul décideur dans les affaires techniques de son équipe, notamment le choix des joueurs. Selon ses propos, l’axial Maïza n’est pas marginalisé et il considère qu’il fait partie, à part entière, de son groupe, sous-entendant qu’il est le seul habilité à décider de son sort, le faire jouer ou le laisser sur le banc. Des révélations limpides, claires comme de l’eau de roche, et qu’il n’écoutera aucun avis sauf le sien, sur la composition de son équipe.

La direction souhaite préparer la paire RialMaïza pour la saison prochaine
Selon des indiscrétions, certains dirigeants sont beaucoup plus intéressés de voir Maïza jouer aux côtés de Rial lors de cette phase retour, du moment qu’ils sont signataires jusqu’en 2014, au détriment de Belkalem qui fera ses valises pour l’Europe en juin prochain.

Sandjak évite de polémiquer avec sa hiérarchie

Bellakhdar : «Un derby se joue sur un détail, la vigilance doit être mise»

C’est votre troisième séance d’entraînement de la semaine (entretien réalisé hier), d’abord, décrivez-nous l’ambiance du groupe…
Je peux assurer que nous nous sentons mieux maintenant, depuis que les résultats positifs sont de retour, et les trois premières séances se sont déroulées dans la sérénité. Je peux même vous dire que nous sommes rentrés dans le match, bien qu’il reste encore quatre jours. Ainsi, j’ai constaté que tous les joueurs sont déterminés à maintenir ce bel état d’esprit et chercher encore d’autres

Ne voulant pas compromettre la Les Canaris ont effectué, hier bonne santé de son équipe, nomatin, leur troisième séance d’entamment depuis le retour des traînement de la semaine. A la fin, le résultats positifs, tout en staff technique les a libérés pour comptant aller de l’avant pour vingt-quatre heures de repos, Le refus de Belkalem d’être terminer la saison sur une la reprise étant prétransféré en hiver en est la Maroci bonne note, l’entraîneur vue samedi, à raison Sandjak tente de faire fi à et Sedkaoui ont 15h. Une source digne de foi nous a confié tout ce qui se dit autour, fait du footing que le refus de Belkalem d’accepter en poursuivant sa misAlors que la plupart des joueurs d’être transféré au dernier mercato hision au sein du club. blessés ont pu reprendre avec le vernal a irrité ses responsables, lesquels Ainsi, il ne souhaiteSandjak toujours groupe cette semaine, deux joueurs ont souhaité renflouer les caisses par un rait pas polémiquer poursuivent encore un programme prudent avec Maroci éventuel transfert à l’étranger. Tout le avec sa hiérarchie, spécifique sous la coupe du kiné qAprès avoir effectué monde se rappelle de ses déclarations à tout en continuant à Guillou. Il s’agit de Sedkaoui et du quelques tours de Johannesburg qu’il souhaitait terminer rassurer son axial, Maïza, milieu récupérateur, Maroci, piste, sur un rythme très léger, la saison à la JSK, et dès le mois de juin sur son incorporation. toujours souffrant de l’adle milieu récupérateur, Tayeb prochain, il sera libre de tout engageA. Y. ducteur. Maroci, a été autorisé par ment et aura toute latitude d’opter pour Guillou à rejoindre le groupe qui jouait un match d’application sur une moitié de terrain. Ainsi, cela permettra au kiné de voir l’évolution de sa prise en charge médicale, et s’il sera apte à prendre part au derby de mardi prochain, face à la JSMB. Impatient de retrouver la compétition après plusieurs matches sur le banc, le milieu de On l’aura bien remarqué, hier, terrain, Fayçal Bellakhdar, a été sollicité face à l’ASO, en deuxième mi-temps. Son incorlors de la séance d’entraînement, poration constituait une autre solution pour Sandjak au milieu de terrain, et l’ex-sociéSandjak a formé deux groupes taire du MCEE en a profité pour montrer que l’équipe peut bien compter sur lui. Le de six joueurs chacun, où Majoueur kabyle nous a même exprimé sa satisfaction de renouer avec la compétition et roci a été intégré au milieu pour promet de faire de son mieux pour honorer la confiance de son entraîneur. lui permettre de taper dans le ballon. Apparemment, ce joueur victoires. qui gagne. Néanmoins, quand j’ai été tail très précis, dommage que mardi n’est pas prêt à prendre part à un sollicité, j’étais comme galvanisé, car prochain, les supporters en seront priLa dernière victoire face à l’ASO je voulais démontrer que l’équipe vés, à cause du huis clos, sinon ç’aurait match aussi intense que celui aura confirmé votre bonne santé peut compter sur mes services pour pu être une grande fête. Je peux vous face à la JSMB, car le staff hésite affichée depuis quelques jours, le la suite du parcours. dire que la rencontre sera très dispuà trancher sur son cas. A noter moral des joueurs est sans doute tée, et la JSMB, qui cherche à en finir Progressivement, l’équipe reque ce joueur n’est pas à l’abri avec les mauvais résultats, tentera de au top et cela est de bon augure, monte au classement, une situad’une rechute. nous rendre la tâche difficile. Personquel est votre commentaire ? tion qui vous soulage et vous nellement, je considère que le huis Sincèrement, nous sommes soulagés permet d’aborder les prochaines clos serait peut-être pour nous un Bouchouk s’est soigné d’avoir mis fin à la série des mauvais avantage pour évoluer avec moins de sorties avec sérénité… à l’infirmerie résultats. Désormais, nous avons repression. Tout à fait, le fait de figurer trouvé le sourire et la dernière vicqPour en bas de tableau nous Le fait que la JSMB toire face à Chlef nous a fait ce qui a beaucoup perturbeaucoup de bien pour préparer joue ce week-end un «Je souhaite est de l’attabés. Croyez-moi convenablement les prochaines sormatch de Chambonne chance à la quant Saïd que nous étions ties. Honnêtement, les joueurs se Bouchouk tous affectés. JSMB dans sa sortie pions League vous sont libérés d’une grosse pression, et Dieu merci, nous permettra d’avoir que le coach il ne reste qu’à maintenir cette dynacontinentale, ce n’avons pas abdiSandjak ne mique. quelques jours de qué, croyant tou- week-end, c’est toute plus pour préparetiendra pas Parmi les changements opérés l’Algérie qui est jours en nos officiellement face à l’ASO, l’entraîneur Sandjak moyens de relever rer convenablereprésentée» dans les 18 vous a sollicité cette fois à la ment ce derby, le défi et revenir au qui effectueclassement ; et au fur place de Remache. Qu’est-ce que n’est-ce pas ? ront le déplaet à mesure que nous glaCertes, les Béjaouis vont jouer ça vous fait de reprendre la comnons des points, je suis persuadé cement à un match ce week-end, mais ils ne pétition ? que nous terminerons la saison sur vont pas reléguer le derby au second Béjaïa, ce Je ne vous cache pas que je suis très une bonne note, il suffit juste de plan. A mon avis, tout dépendra de dernier s’est content de retrouver la compétition. maintenir cette dynamique. leur résultat, ce qui influera sur leur soigné, hier, à Je me sens au mieux de ma forme et moral. Toutefois, je tiens à leur souVous avez déjà joué un derby des l’infirmerie. je me prépare assidûment pour haiter bonne chance dans leur sortie Hauts-Plateaux, MCEE-ESS. prendre ma place dans l’échiquier le Le joueur jour du match. Je ne lésine pas sur Quelle est, selon vous, la particu- africaine, c’est quand même toute avait le moral à plat à sa sortie l’Algérie qui sera représentée. les efforts afin d’être prêt. J’avoue larité d’un derby ? du stade, car il voulait préparer Entretien réalisé qu’il est difficile pour le coach d’opéUn derby est le match qui draine la le match avec le groupe. par Lyès Aouiche rer des changements sur une équipe grande foule et qui se joue sur un dé-

Ultime séance de la semaine, hier

q

q

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Coup franc JSK A J-5 du derby kabyle, Mokdad provoque les Béjaouis

07

«Pas question qu’ils provoquent le déclic face à la JSK»

Au moment où la préparation pour le match de mardi prochain se poursuit, le milieu de terrain kabyle, Abdelmalek Mokdad, nous a donné un aperçu sur l’état d’esprit des joueurs. Le meneur de jeu de la JSK nous a fait savoir que les joueurs sont déterminés à battre les Béjaouis au stade de l’Unité Maghrébine. C’est dire que le seul mot d’ordre sera la victoire.
portant à préparer et cela ne servira à rien genre de match, ça se joue et ça se gagne. Tout d’abord, un mot de penser au prochain clasico. Nous deComme je l’ai dit précédemment, on a resur la préparation du vons gérer nos matches convenablement. trouvé le goût de la victoire et on fera l’imderby ? N’oublions pas qu’il ne nous reste que les Comme vous le voyez, on possible pour ne pas replonger dans le grosses cylindrées lors des huit prodoute à nouveau. se prépare convenable«Un chaines rencontres. Nous avons Ce derby se jouera sans la ment au prochain derby. des déplacements périlleux et le présence du public. Est-ce C’est toujours agréable de se derby, ça parcours est Nous préparer après un succès en un gâchis ? se joue et se donc, aucun miné. que den’avons, choix gérer championnat. Je ne vous Bien sûr. Un derby sans le gagne» nos rencontres et empocher en cache pas que la victoire face à public n’a aucun charme. C’est parallèle le maximum de points. l’ASO nous a rassurés. Nous clair que l’absence du public sera En toute franchise, la JSK a-t-elle les sommes toujours assoiffés de le point noir mardi prochain. J’ai eu succès. C’est la raison pour lala chance de jouer des derbys lorsque j’étais moyens de gagner ses deux prochains quelle nous voulons rester sur matchs ? au Mouloudia, et je peux dire que c’est le cette courbe ascendante et enOui. Nous avons les moyens de les gagner. public qui nous pousse à nous surchaîner avec une victoire passer. C’est vraiment dommage Je dirais que notre position au classement «Le lors du derby. ne reflète pas le niveau des joueurs ni celle de priver le public kabyle de de l’équipe. On sait que nous avons une cette grande fête. Mais sur le Voulez-vous profiter point noir belle opportunité de remonter au tableau. terrain, je dois dire que ce de la mauvaise passe du derby ? On essayera d’en profiter à nouveau. Il est sera une autre paire de des Béjaouis ? L’absence du manches, car quelles que clair que nous avons beaucoup de retard Absolument. Je vous dipublic» après nos nombreux faux pas. soient les circonstances, on rais même qu’il n’est pas Entretien réalisé aura besoin des trois points. question que les Béjaouis Lyès Aouiche Le match de l’USMA, vous y penprovoquent le déclic au détriment sez ? de la JSK. On ne se laissera pas faire. Absolument pas. Nous avons un derby imNous aussi on veut notre derby. Ce Hannachi, demain

Reprise demain après-midi
Après un break aujourd’hui, les joueurs kabyles reprendront le travail demain. Et c’est dans l’après-midi que les camarades d’Ali Rial poursuivront leur préparation. D’après la même source, la séance est programmée à 15h.

La JSMB et l’USMA, un tournant La JSMB et l’USMA, un tournant important pour les Kabyles important pour les Kabyles
e moins que l’on puisse dire est que les joueurs de la JSK s’apprêtent à entamer la semaine la plus difficile depuis le coup d’envoi de la phase retour de la Ligue 1. Avec deux succès à domicile et un nul à l’extérieur, les supporters de la JSK commencent à croire à la thèse qui dit que leur équipe pourrait terminer la saison parmi les cinq premiers au classement. Et en jetant un coup d’œil sur le programme des hommes de Nasser Sandjak, on constate clairement que la mission des Kabyles est loin d’être une partie de plaisir. Pour cause, la JSK se déplacera

en France, pour un nouveau contrôle
De retour à Tizi Ouzou vers la fin du mois de janvier, le président de la JSK, Moh Cherif Hannachi, devrait quitter à nouveau la ville des Genêts pour plusieurs jours. D’après ses proches, l’homme fort du club kabyle a un bilan à refaire. Depuis son traumatisme crânien, les médecins ont conseillé à Hannachi de se contrôler à l’avenir. C’est, donc, pour des raisons de santé que le président retournera une nouvelle fois dans un hôpital parisien. Ce n’est qu’après que les médecins pourront lui dire si son état de santé s’améliore. Pour rappel, depuis qu’il est revenu à la maison, Hannachi a limité ses déplacements, puisqu’il n’est allé que trois ou quatre fois au siège du club.

La séance de dimanche programmée pour la matinée
Quant à la séance du lendemain, Sandjak l’a programmée le matin à 10h30. Toutefois, il semblerait que ce ne soit pas la dernière, puisque le staff prévoit une dernière séance le jour du départ à Béjaïa, c'est-à-dire lundi matin. Dans ce cas de figure, la délégation kabyle quittera Tizi Ouzou l’après-midi, après le déjeuner.

L

Maroci poursuit les soins
Quasiment out pour le derby, le milieu récupérateur Tayeb Maroci poursuit les soins. Souffrant d’un sérieux problème aux adducteurs, le joueur en question ne veut pas trop s’aventurer. Il travaille pour faire disparaître les douleurs au plus vite.

au milieu de cette semaine à Béjaïa pour le derby kabyle face à la formation locale, avant d’affronter l’USMA 4 jours plus tard à Tizi. Aux yeux de nombreux observateurs, ces deux matchs sont considérés comme un tournant important pour les Kabyles, qui doivent gérer convenablement ces deux sorties. L’enjeu est énorme et c’est au staff de faire réagir les joueurs, car à dix journées du tomber de rideau de la Ligue 1, il n’y a plus de place au relâchement.

Avec six points en jeu, l’occasion de gagner deux places
Actuellement à la 7e position avec un total de 26

points, les Kabyles ne sont plus très loin de l’exploit. Se trouvant désormais dans une position confortable, le prochain objectif est d’empocher 6 points. Si cela se concrétise, la JSK prendra le large sur ses deux poursuivants, en l’occurrence la JS Saoura et la JSMB. Ce n’est qu’après samedi prochain que les joueurs kabyles sauront si la 5e place est désormais possible. C’est à eux seuls de réagir du moment qu’ils ont l’opportunité de gagner pas moins de deux places avant la mini-trêve.

Deux matchs en quatre jours, le seul inconvénient
Toutefois, le seul casse-

tête du staff technique est le programme chargé qui attend les joueurs. Si la JSK a eu suffisamment le temps de préparer son derby, ce ne sera pas le cas pour la rencontre à domicile face à l’USMA. Pour cause, aussitôt qu’ils seront revenus de Béjaïa, les camarades de Rial reprendront le lendemain. Sandjak n’aura pas plus de quatre séances pour apporter les retouches sur le plan tactique. Il est clair que ce micro-cycle de préparation sera beaucoup plus axé sur la récupération. Le staff espère seulement qu’aucun blessé ne sera déploré lors du derby. A. A.

On parle d’une prime spéciale pour le derby
Tout comme la précédente sortie face à l’ASO, les dirigeants du club ne comptent pas rester les bras croisés la veille du derby. Afin de motiver les joueurs, une source proche de la maison kabyle nous a confié que les dirigeants ont promis une forte prime de match en cas de succès face à la JSMB. Même si dans l’entourage du club on parle de plus de 15 millions de centimes, aucun membre du bureau n’a pu confirmer ce montant. A. C.

Le même programme pour Bouchouk
Quant au second joueur convalescent, en l’occurrence Saïd Bouchouk, il poursuit le même programme que celui de Maroci, à savoir des séances de rééducation et de renforcement musculaire. Pour rappel, la blessure de Bouchouk est plus complexe puisque le joueur souffre d’une élongation musculaire à la cuisse.

08

Coup d’œil MCA Ils totalisent à eux trois 15 buts en championnat

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Yachir, Bouguèche et Djallit
les armes de Menad à Bel-

A

près avoir parfaitement négocié la réception de la JSMB qui est repartie bredouille du stade du 5-Juillet, le coach mouloudéen, Djamel Menad, sait qu’il aura un tout autre défi à relever avec ce périlleux déplacement à Bel- Abbès. Le match piège par excellence, car les camarades de Chaouchi seront confrontés à un adversaire qui jouera son va-tout pour s’extirper de la zone de relégation. Et pour rester dans la course à la Ligue des champions, il est primordial de réussir la passe de

quatre en alignant une victoire à Bel Abbès, même si ce n’est pas du tout évident. C’est donc avec la ferme détermination de s’imposer que les Mouloudéens se rendront, ce week-end, à Bel- Abbès pour affronter une équipe qui les attend de pied ferme. Voulant mettre tous les atouts de son côté, Djamel Menad compte bien reconduire le onze qui a battu les Béjaouis, le week-end dernier. Comme on le dit si bien, on ne change pas une équipe qui gagne. A l’exception d’Abdelmalek Djeghbala qui purgera un match de sus-

pension, pour s’être fait expulser contre la JSMB, c’est donc la même composante, à un élément près, qui croisera le fer avec l’USMBA. L’enfant de Touggourt devra être remplacé par Hamza Zeddam qui aura donc l’opportunité de refaire surface en profitant des soucis physiques d’Amine Aksas qui vient tout juste de reprendre les entraînements avec le groupe. Mais pour faire plier Bel-Abbès, Menad peut compter sur son trio de choc composé de Samy Yachir, Hadj Bouguèche et Mustapha Djallit.

Les trois animateurs de la ligne avant mouloudéenne totalisent à eux seuls 15 réalisations en championnat. Ils ont même inscrit les huit derniers buts de leur équipe, toutes compétitions confondues. C’est dire l’impact qu’ont Yachir, Bouguèche et Djallit qui ont été décisifs face à l’ASO et la JSMB. Cette complicité naissante entre les trois attaquants pourrait faire mal à l’arrière-garde de l’USMBA considérée comme la deuxième plus mauvaise défense de la Ligue 1 professionnelle. Sauf revirement de

Un jeudi allégé pour les joueurs Après 48 heures de dur labeur au cours desquelles les joueurs ont eu droit à du biquotidien avec de la musculation comme point d’orgue, les camarades de Babouche ont eu droit, hier, à une cession très allégée. C’est à l’annexe du 5-Juillet que les gars du Mouloudia se sont entraînés hier durant trois quarts d’heure, avant de regagner le vestiaire. Tennis-ballon pour décompresser Les joueurs ont eu, au menu de la matinée, une longue séance de tennisballon, afin de décompresser et se dégourdir les jambes. Afin d’évacuer le stress, il n’y a pas mieux qu’une bonne cession de tennis-ballon au cours de laquelle tous les joueurs s’en sont donnés à cœur joie. Chaouchi affiche ses qualités techniques Scindés en plusieurs groupes qui ont donné lieu à des parties spectaculaires, Fawzi Chaouchi, pour ne pas être en reste, a fait parler ses qualités techniques. Mais de là à dire que Chaouchi va se convertir en joueur de champ, il n’y a qu’un pas qu’on n’osera pas franchir. Seul Bouzidi manquait à l’appel En plus de Lazhar Hadj Aïssa qui est en train de suivre une rééducation très stricte, Farès Bouzidi était le seul joueur, hier, qui manquait à l’appel. Le troisième portier du MCA est toujours au repos forcé, en raison d’une blessure au genou qui nécessite encore quelques jours de soins.

Ce matin, une dernière séance au 5-Juillet
C’est ce matin, à 10 h, que les Mouloudéens effectueront leur dernière séance de travail, avant de se rendre à Oran. Djamel Menad et son état major vont en profiter pour mettre au point, une dernière fois, la tactique avec laquelle ils affronteront demain les gars de Bel-Abbès.

«Nous devons profiter des déboires de l’USMBA»

Kacem

C’est pour Djamel Menad de s’adresser à ses troupes, avant un match piège. Depuis le début de la semaine, le coach mouloudéen n’a cessé de marteler l’importance de ce rendez-vous face à l’avant- dernier du classement. Et pour ne pas déroger à la règle, l’ex-international s’est entretenu longuement avec ses joueurs. «Je vous demande d’être dès maintenant concentrés sur votre sujet. Il faut savoir que ce match sera une question de vie ou de mort pour l’USMBA qui fera tout pour vous battre. Il n’y a pas plus difficile que d’affronter une équipe qui joue pour sa survie. Alors, il faudra être concentrés, dernière minute, voici le 10 vigilants et onze qui foulera demain très effions pour après- midi la pelouse milli caces, car eà ir du stade du 24-Féon se une victo s vrier pour donner la doit de bè l-Abt une victoire Be en réplique à l’USMBA. gagner och Il s’agit donc de ce S’ils décr du 24-Février, les e se tr Chaouchi, Hadans l’an Mouloudia encais une match , u choud, Babouche, pour joueurs d e de récompense es. uis tim Zeddam, Bachiri, ront, en g 10 millions de cen faite rester e Kacem, Metref, sur prime de ut cas la promess ocGhazi, Djallit, Yacette C’est en to ection qui compte chir et Bouguèche. dynapar la dir cette somme aux T. Che mique», troyer ion qu’ils , à condit ce à dira joueurs nt fa s’impose BA. Menad à l’USM ses troupes qui ont reçu parfaitement le message de leur entraîneur.

«Mêm Bel-Abbès joue sa survie, je veux les trois points» devenu un rituel

ad Mene si

T. Che

Besseghier espère être du voyage

Non retenu lors des deux derniers matches de championnat, Abdelkader Besseghier a vécu un début de mois de février assez difficile. Comment peut-il en être autrement, lorsqu’on sait que Besseghier a toujours trusté les premières places des éléments les plus utilisés de son équipe Comment s’est déroulée l’avantdepuis sa venue au club en 2008 ? Audernière cession de travail, avant de jourd’hui, c’est donc le jour de vérité rallier Oran ? pour l’enfant de Mascara qui espère Cette séance a été surtout axée sur cette fois être du voyage à Bel-Abbès. la récupération. Nous avons bossé très Ayant redoublé d’efforts ces derniers dur tout au long de la semaine pour, jours sans sourciller ni afficher son mécontentement, Besseghier aspire à justement, bien préparer ce match revenir au premier plan et cela passe contre Bel-Abbès qui est capital pour les deux équipes. Nous, on joue pour une bien évidemment par une convocaplace qualificative à la Ligue des chamtion parmi les 18. En attendant le verdict final, Besseghier retient son pions, alors que notre adversaire lutte souffle avec l’ambition de retrouver pour le maintien. Autant d’ingrédients qui engendrent une grosse pression sur ses camarades sur le terrain. les deux équipes. N’avez-vous pas le sentiment que rien ne La délégation peut vous atteindre, après avoir battu la mouloudéenne JSMB à dix et à huis clos ? s’envolera cet aprèsJe ne suis pas du tout d’accord avec vous. midi vers Oran Craignant la pression et l’hos- Un match ne ressemble jamais à un autre. Ce sera une autre partie face à une équipe tilité des supporters de Belqui est dos au mur. Certes, nous avons fait Abbès, la délégation montre de combativité et de solidarité face à mouloudéenne s’envolera, ce vendredi, à destination d’Oran. la JSMB pour s’imposer, malgré l’expulsion de Et c’est à l’hôtel Al Mouahedine Djeghbala. Mais ce samedi, ce sera une autre paire de manches. Et dans le foot, sauf si on que les camarades de Bas’appelle le Barça ou le PSG, personne ne bouche passeront la nuitée, peut être envahi par ce sentiment d’invincibiavant de se rendre le lendelité. main à Bel-Abbès distante de Ayant battu l’USMBA au match aller, c’est 75 km de leur lieu d’hébergeune équipe revancharde que vous allez ment. On espère seulement affronter ce week-end ? du côté mouloudéen que le Le match aller fait partie du passé. Maintevol à destination d’Oran nant, nous sommes tous focalisés sur la renn’accuse pas de retard, contre de ce samedi. Chacune des deux contrairement aux habiéquipes voudra repartir avec les trois points tudes. de la victoire, c’est ce qui pourrait donner lieu T. Che à un match ouvert.

Le meilleur passeur de l’équipe, Kacem Mehdi, semble déjà focalisé sur ce match contre l’USMBA qui s’annonce difficile. Pour l’exBéjaoui, il faudra profiter des déboires du futur adversaire pour revenir à la maison avec les trois points de la victoire.
Ne craignez-vous pas, justement, l’hostilité des supporters de l’USMBA qui vont tout faire pour que leur équipe gagne ? Dans ma carrière de footballeur, j’ai appris une règle d’or : il faut toujours faire abstraction de ce qui se passe tout autour du terrain, sinon on risque de subir la pression du match. Et puis lorsque le coup d’envoi est donné, nous devons faire preuve de concentration sur notre sujet et on se soucie très peu de se qui se passe dans les gradins. Cela dit, nous avons nos supporters, qui j’en suis persuadé, vont venir en nombre pour nous encourager. Pour nous, l’équation est toute simple. Nous devons profiter des déboires de notre adversaire pour nous imposer. A nous donc de faire le nécessaire afin de contrarier les plans de notre adversaire. Meilleur passeur de votre équipe, on attend beaucoup de vous lors de ce match ? A chaque fois que je suis sur le terrain, j’essaye de donner le meilleur de moimême. Et lorsque je délivre une passe décisive, je suis envahi par un sentiment de fierté. Je saurai saisir la moindre brèche pour mettre Yachir, Djallit et Bouguèche dans des situations de scorer, comme cela a été le cas face à l’ASO. Entretien réalisé par Tarek-Che

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Coup d’œil MCA

09

Aksas a ressenti

MCA-CRB, le 22 février à 17h45, au 5-Juillet

des douleurs
D

e retour parmi le groupe, Amine Aksas avait l’ambition de jouer le match contre Bel-Abbès. Cet objectif pourrait être remis en question, après que le joueur eut ressenti des douleurs, hier matin, à l’entraînement. N’ayant pas résisté à l’envie de jouer du tennis-ballon avec ses partenaires, Aksas est allé au bout de la cession. Mais le joueur avait dû composer avec une gêne au niveau thoracique due au choc violent qu’il avait reçu contre l’ASO. Petite piqûre de rappel, c’est Amine Aouamri, son ex-partenaire à l’OMR qui, au moment d’armer son tir, a vu Aksas surgir pour le contrer. Et c’est à ce moment-là que Aouamri, involontairement, a heurté avec son pied les côtes flottantes d’Aksas qui a toujours du mal à s’en remettre.

match derby entre le Mouloudia d’Alger et le Chabab Belouizdad a été décalé officiellement de 24 h. Ainsi, la rencontre tant attendue aura lieu le vendredi 22 février, à 17h45, au stade du voyage à Bel-Abbès, il n’y a aucun problème. Il reste encore une olympique. Ce léger chan gement a été opéré, pour séance d’entraînement avant de permettre au CRB de distrancher», nous a confié le couraposer d’assez de temps afin geux Aksas. de se rendre en Egypte pour affronter Al Ismaïly. Il pourrait être préservé Inutile de préciser que l’affiche sera retransmise en par le staff technique direct sur les Chaînes satellitaires. Face à cette situation, Djamel

«Ça m’empêche d’être à 100% de mes moyens»
A ce propos, nous avons pris attache avec l’ex- Belouizdadi lequel, avec beaucoup de fair-play et de professionnalisme, nous parle de son état de santé et sa capacité à jouer ce match face à l’USMBA. «J’ai ressenti des douleurs à l’entraînement. J’ai pu travailler avec le groupe, mais j’ai cette gêne qui m’empêche d’être à 100% de mes moyens physiques. Cela dit, je suis à la disposition du coach à qui revient la décision finale. Personnellement, je peux être

toire face à l’USMBA, Omar Ghrib a trouvé la Le retour de Zeddam bonne formule pour modans le onze se confirme tiver ses troupes. «Ce re Bel-Abbès Annoncé en pole position pour se match contà un moment intervient produire aux côtés de Redouane Ba- charnière de la saison. Il chiri en défense centrale, Hamza nous faut absolument gaZeddam était en concurrence avec gner. Que mes joueurs Amine Aksas, afin de pallier l’absence battent l’USMBA et je leur laisserai le libre de Djeghbala suspendu. Et avec les choix de fixer le montant douleurs ressenties par Aksas, il est de la prime», nous dira clair que Menad ne prendra aucun le coordinateur de secrisque en optant pour l’enfant de tion qui attend une Constantine lequel n’avait plus évolué confirmation de son comme titulaire depuis le match groupe. T. Che perdu face à la JS Saoura, à Bechar,

Souvent non retenu ces dernières semaines par son staff technique, Mouaouia Meklouche semble s’être trouvé une raison. L’ex-Usmiste, qui a été affaibli par une grippe, sait qu’il a de très fortes chances de ne pas être convoqué pour le déplacement à Bel-Abbès. Et pourtant, Meklouche garde la tête froide en nous déclarant : «Je sais qu’il y a de très fortes chances pour que je ne sois pas retenu à cause de ma grippe. Cela dit, même si je Menad pourrait prendre la décision ne suis pas du voyage, je ne de laisser à la maison Aksas, afin de Ghrib : «Aux vais pas baisser les bras pour le préserver et lui permettre de se joueurs de fixer autant. Je vais continuer à remettre de son problème physique. le montant de la bosser très dur avec l’espoir de Il faudra toutefois attendre la séance prime» regagner la confiance du d’aujourd’hui pour être définitiveAlors qu’on parle d’une coach.» ment fixé sur le maintien d’Aksas prime de 10 millions de pour le voyage à Bel- Abbès. centimes, en cas de vic-

Meklouche : «Même si je ne suis pas retenu, je ne baisserai pas les Comme nous l’avons évo- bras» qué en avant- première, le

Moumen: «Le coach peut compter sur moi»

disputé le 19 janvier dernier. T. Che

Pour ce match contre BelAbbès, Billel Moumen nourrit beaucoup d’espoir. L’enfant de Guelma espère être du voyage, lui qui n’a pas été convoqué lors des trois derniers matches de championnat. Bosseur comme à son habitude, Moumen s’est toujours mis au service du staff technique. «Vous savez, je travaille très dur à l’entraînement. Le coach sait qu’il peut toujours compter sur moi», se contentera de nous dire Moumen.

ASO
Pour remplir le stade Boumezrag demain

Les supporters se mobilisent

U

n grand travail a été effectué au cours de cette semaine par le Comité de supporters, afin de faire venir au stade Boumezrag une affluence record capable de soutenir l’équipe lors du prochain test face à El Harrach. En effet, le Comité de supporters a sillonné la ville en plus de toutes les communes de Chlef afin de parler aux supporters et les convaincre de revenir dans lesgradins et mettre leur conflit avec les joueurs et la direction de côté afin de sauver l’équipe qui a besoin d’eux pour arracher les trois points de la rencontre.Une grande campagne de mobilisationacommencé depuisdimanche dernier sur internet, car les sites, forums et pages des supporters ont tous travaillé pour le même but, celuide convaincre les supporters de participer à cette rencontre.Ce match qui se jouera en nocturne, pour la première fois en 2013, sera une occasion pour de nombreux supporters de revenir dans lesgradins et voir l’équipe qui n’a pu faire grand chose depuis le début de la phase retour si ce n’est la victoire face àBelAbbès.Le comité de supporters espère gagner ce pari et remplir le stade afin de mettre la balle dans lecamp des joueurs qui sesont plaints du manque de soutien durant les matches à domicile suite aux mauvais résultats.Quoiqu'il en soit, tout le monde oubliera seserreurs et ses conflits et fera son devoir sur le terrain ou dans les gradins afin de sauver cette équipe.On laissera les règlements de comptespour la fin de l’exercice.

Gharbi
Comment se déroule la préparation pour la rencontre de samedi ? On est boostés à fond cette notre public est derrière nous. On dit que c’est le match de la dernière chance, qu’en pensezvous ? Il restera encore neuf matches après cete rencontre, on garde toujours nos chances, même après ce match qui est d’une grande importance, car c’est le moment de démarrer afin d’éviter les calculs de la fin de saison. Ça devrait vous mettre plus de pression, n’est-ce pas ? C’est vrai même s’il reste dix matches, mais on ressent comme si c’est le dernier match de la saison et il faut gagner pour se maintenir, on ressent beaucoup de pression et on doit gagner dans ces conditions car notre public ne nous pardonnera pas un autre faux pas chez nous. Gagner ce match, ce sera augmenter ses chances de se maintenir, non ? Les trois points de ce match sont très importants car ça nous aidera a grimper au tableau, mais aussi nous permettra de provoquer le déclic sur le plan mental car on a besoin de nous mettre en confiance, et une victoire devant une équipe en forme voudra dire qu’on est toujours vivants.

Zaoui s revient dan le onze mir Zaoui reLe capitaine Sa ns le onze, surda n viendra demai traîné durant toute en tout qu’il s’est ui veut jouer ce match ao la semaine. Z n équipe à gagner, après aider so à la JSK. afin d’ un match face une absence d’e sur l’expérience de son pt L’équipe com mettre un terme à cette taine pour capi inefficacité offensive.

«Il faut penser à l’équipe»

A. F.

fois-ci et pleins d’enthousiasme afin de décrocher les trois points qui ne seront pas faciles àprendre devant une très bonne équipe, mais on ressent plus de confiancecette fois-ci car

Nessakh convoqué a le retour de Ce match verr sakh à la come Nes Chemseddin ouia l'a convoqué tition. Bench n de donner plus pé afi pour ce match uloir gauche, reste à co Que pensez-vous de votre d’efficacité au kh jouera comme titurôle dans ce match ? plasavoir si Nessa laire ou rem Je ne suis pas sûr de mon rôle çant. car comme vous le savez, j’évolue Une dans différents postes, l’essentiel dernière est que je sois prêt pour n’importe eure séance à l’h quel poste, mais je veux jouer deh l vant afin d’aider les attaquants et du matc ance de travai La dernière sé d’ hui à l’heure leur offrir des balles même si jour mon plus grand souhait est de s’effectuera au ueurs auront envis jo marquer et assurer lavictoire. du match, le à 18h pour préparer ce L’adversaire veut gagner ron une heure tuer les derniers réaussi ce match pour match et effec s avec Benchouia qui poursuivre sa belle série, glages tactique ainsi que le onze 18 qu’en pensez-vous ? choisira ses qui sera sur C’est légitime pour une équipe le terUne qui joue pour le titre, mais elle 0 prime de 1 trouvera une équipe bien en place millions et décidée à gagner. Ce match e accordera un sera très ouvert car les deux La direction elle à domicile ptionn équipes voudrontgagner, je prime exce atch. La prime s’élècrois que l’expérience lors de ce m 10 millions pour vera à jouera un grand rôle , un monchaque joueur tait autredans ce match. tant qu’on met matches Messaoud Entretien fois pour les érieur, de la partie réalisé par da gagnés à l’ext telles ohamed Messaouque M Ahmed mais dans de s staff techni rassuré le Feknous circonstance res séances. Ne lors des derniè n de sa bleschaque point ressentant plus rie i était inle compte pour saoud, qu sure, Mes match, pourra reste de la com certain de ce pétition. y prendre part.

10

N° 2196 Vendedi 15 février 2013

Coup de joie USMA

Les Rouge et Jordaniens Noir promettent un accueil royal aux

Une réunion staff technique-joueurs a eu lieu mercredi soir
De retour de la réception organisée par les dirigeants d’Al Buqa’a, une réunion entre les membres du staff technique et les joueurs a été tenu dans l’une des salles de conférences de l’hôtel Zamzam. Rolland Courbis et ses adjoints ont félicité une nouvelle fois leurs joueurs après le beau succès acquis avanthier avant de rentrer dans le vif du sujet et aborder quelques points essentiels avant que les coéquipiers de Bouzid aient le feu vert pour quitter les lieux.

Retour du quartier libre à 19h
Ayant quitté l’hôtel Zamzam à 14h, ce n’est que cinq heures après que le bus qui transportait les joueurs, membres du staff technique et autres membres de la délégation, les a déposés à leur lieu de résidence. Une fois de retour, ceux qui ont été de sortie sont montés se changer avant d’aller à la réception des dirigeants d’Al Buqa’a.
près avoir passé presque une semaine à Amman, c’est hier matin que les Rouge et Noir ont quitté la capitale du royaume hachémite pour regagner Alger à bord d’un vol de la compagnie aérienne nationale. Avant de quitter la Jordanie, les membres de la délégation algérienne ont été invités à une réception donnée en leur honneur par les dirigeants d’Al Buqa’a. Une initiative qui a beaucoup plu aux protégés de Djediat dont le chef de délégation, Rebouh Haddad, a promis de renvoyer l’ascenseur aux

A

Jordaniens une fois qu’ils seront en Algérie. Les Usmistes n’ont manqué de rien depuis le premier jour où ils ont débarqué, les dirigeants d’Al Buqa’a ont toujours été présents à l’hôtel Zamzam pour servir leurs invités, et c’est ce que les responsables du club de Soustara ont retenu. Aimables et très fair-play, les Jordaniens avaient, pour rappel, accepté la défaite ; mieux ils ont clamé haut et fort que leur adversaire méritait sa qualification avant même d’aborder la seconde manche et c’est ce qui a poussé quelques accompagnateurs du club à se rapprocher

de nous pour nous faire savoir qu’à l’occasion du match retour, prévu pour le 26 du mois courant, les dirigeants algérois feront tout pour servir leurs hôtes du mieux qu'ils peuvent, tout comme ils l’ont fait pour eux. L’ambiance a été superbe lors de la réception Une fois de retour à l’hôtel après le quartier libre auquel ils ont eu droit avant-hier après-midi, les joueurs de l’USMA et les autres membres de la délégation ont quitté une nouvelle fois l’hôtel Zamzam vers 19h pour aller assis-

ter à une réception donnée en leur honneur par les dirigeants d’Al Buqa’a. Les Usmistes ont beaucoup apprécié l’accueil qui leur a été réservé. D’ailleurs, le n°2 du club a affirmé à Abou Achref, le premier responsable du club jordanien, que ce qu’ils ont vécu à Amman ils ne l’oublieront pas de sitôt. Les Jordaniens sont attendus le 22 à Alger, les Usmistes savent donc ce qu’ils doivent faire pour remercier ceux qui ont veillé au grain pour qu’ils ne manquent de rien. Adel C

Certains joueurs déçus de rater la visite des sites historiques
De retour à l’hôtel après un saut à Ahl Al Kahf et la mer Morte, certains joueurs ont confié à leurs coéquipiers qu'ils auraient aimé être de la sortie après avoir vu les photos et les vidéos faites par Bouzid, Zemma, El-Orfi et Daïf et avoir constaté qu’il y a eu une superbe ambiance dans le bus qui les a transportés dans ces endroits historiques

Real Madrid-MU a tenu tout le monde en haleine
Après le match Valence-PSG mardi, les membres de la délégation usmiste ont suivi mercredi une autre rencontre de la Ligue des champions européenne sur le petit écran. Cette fois-ci, c’est le choc entre le Real de Madrid et Manchester United qui a tenu les Usmistes en haleine. C’est donc avec un grand intérêt que les Courbis, Dziri, Belmellat et de nombreux joueurs ont regardé cette rencontre dans le hall de l’hôtel.

Khoualed
De retour de la réception organisée par les dirigeants d’Al Buqa’a en leur honneur, c’est dans le hall de l’hôtel Zamzam que nous avons interviewé Necer Eddine Khoualed. Le capitaine des Rouge et Noir revient dans cet entretien qu’il nous a accordé sur le large succès acquis face à l’équipe jordanienne, avant d’aborder d’autres sujets. Ecoutons-le.
y ait un peu de relâchement vu le scénario de la rencontre, mais ce n’est pas un souci. Je suis sûr qu’il n’y a rien d’inquiétant. Parlons maintenant de ce match face à l’ESS, comment comptez-vous l’aborder ? Le plus normalement du monde. Nous allons rentrer à la maison, souffler un peu avant de reprendre du service. Je pense que nous avons assez de temps pour le préparer bien comme il faut. Nous savons aussi son importance aux yeux des supporters. C’est clair que nous allons l’aborder avec une seule intention en tête, celle de le remporter. Nous n’allons donc pas nous poser de questions, tout est clair et nous ferons en sorte d’enchaîner avec une nouvelle victoire qui ne

«Pour battre l’ESS, il faudra entamer le match comme nous l’avons fait face aux Jordaniens»
fera certainement que plaisir aux amoureux du club. Croyez-vous toujours au titre ? Personnellement, je suis optimiste de nature. Je n’aime pas aussi faire des calculs. Ma réponse donc sera simple, mes coéquipiers et moi continuerons à nous battre jusqu’à la dernière minute. Nous savons que c’est compliqué, mais il ne faut pas aussi nous enterrer vite. Il reste dix journées, nous les jouerons à fond. Qu’est-ce qu’il faut faire pour gagner ce choc de la prochaine journée ? Il faut réaliser la même entame de match que celle contre les Jordaniens. Concernant la concurrence, vous êtes le joueur le plus utilisé dans l’axe. Quel est le secret ? Il n’y a aucun secret. J’aime gagner et je travaille dur, voilà tout. Moi, chaque entrainement je le vis comme si c’était un match. Jusque-là tout va bien pour moi. Je sais que la concurrence est rude, je sais aussi que le coach dispose de plusieurs choix, et c’est pour cette raison que je suis et je serai toujours à sa disposition, prêt à jouer avec n’importe quel autre élément. Entretien réalisé par Adel Cheraki

Avec un peu de recul, qu’avez-vous à Si certains ont préféré rester dans le hall de l’hôtel pour suivre cette rencontre, d’autres nous dire à propos de la rencontre face ont regagné leur chambre dès la fin de la réunion à Al Buqa’a ? C’est un match que nous avons doqu’ils ont tenue avec les membres du staff technique. C’est donc à partir de leur lit qu’ils ont suivi miné dès le coup d’envoi, je pense que lors de cette rencontre notre expécette rencontre entre Madrilènes et Mancuniens. rience a fini par faire la différence. Nous avons maitrisé notre sujet, c’est ce qui nous a permis de gérer le match El-Orfi sera à notre manière. Je pense qu’un tel scéprésent à la reprise nario nous aurait facilité la tâche face à Souffrant d’une blessure à la cheville n’importe quelle équipe. Nous sommes contractée lors du match disputé mardi venus ici avec l’intention de défendre contre Al Buqa’a, Hocine El-Orfi ne s’est pas nos chances à fond. En nous impoentraîné avant-hier. En effet, ne voulant pas sant sur ce score de six buts à un, prendre de risque, les membres du staff technique, notre mission est réussie. et sur conseil du staff médical, ont préféré le ménaVous attendiez-vous à gagner sur ger et c’est ce qui semble avoir permis au n°11 de l’USMA de s’en remettre. Se sentant beaucoup mieux, un tel score ? Non. Personne ne peut imaginer El-Orfi, que nous avons approché à l’aéroport Queen Alia International, nous a confié qu’il sera de retour ce qui peut arriver lors d’une rencontre de foot, mais le fait d’avoir parmi le groupe à l’occasion de la reprise. pu inscrire trois buts en dix minutes nous a ouvert l’appétit. Il y a eu ensuite d’autres réalisations. Je pense que Courbis était si nous avions eu l’occasion d’en inscrire pour le Real d’autres, nous l’aurions fait. Une telle vicLe premier responsable de la barre toire nous permet non seulement de technique nous a confié que lors de mettre un pied en demi-finales, mais cette rencontre, il avait une préférence pour le Real de Madrid. Le coach usmiste aussi de nous mettre en confiance qui espérait que le club espagnol prenne avant d’affronter l’ESS dans quelques une option lors de ce match aller qui s’est jours. joué à Madrid attendait sûrement mieux Même si vous avez inscrit six buts, la des coéquipiers de Karim Benzema défense, elle, n’a pas été rassurante, qui se sont contentés d’un match pourquoi, selon vous ? nul (1-1) en fin de compte. Je pense que c’est tout à fait normal qu’il

Certains joueurs l’ont suivi à partir de leur chambre

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Coup d’œil USMA

11

A l’aéroport d’Amman, les Usmistes

ont perdu leur sang-froid
Arrivée à l’aéroport, après trois quarts d’heure
Après s’être assurés que tout était OK, le bus mis à la disposition de la délégation usmiste a quitté l’hôtel Zamzam à destination l’aéroport Queen Alia International. Vêtus d’une tenue classique, les coéquipiers d’Ismaël Bouzid sont arrivés à l’aéroport de Amman 45 minutes après. Une fois sur place, les joueurs ont récupéré leurs bagages, avant de rejoindre Mustapha Laroussi. Le secrétaire du club, qui avait récupéré les passeports de tous les membres de la délégation, la veille du départ, a été le premier à avoir quitté l’hôtel, afin de procéder aux formalités administratives sans pression, mais surtout pour gagner du temps. Un temps précieux puisque le moindre retard aurait pu coûter cher aux Usmistes. Ayant tous récupéré leur passeport, les membres de la délégation se sont dirigés vers le premier point sécuritaire et c’est là que les problèmes ont commencé. En effet, les policiers ont exigé aux Usmistes d’enlever tous les objets métalliques mais aussi leurs chausseurs. Ce qui a créé une grande zizanie, car les joueurs n’ont pas apprécié cette façon de faire, surtout qu’il s’agissait d’une délégation et que tout était clair. Ce n’est donc qu’après plusieurs minutes que tout est rentré dans l’ordre et que Zemma et ses coéquipiers ont pu se diriger vers la salle d’embarquement.

Amman depuis samedi passé, c’est hier matin que les Rouge et Noir ont quitté la capitale de la Jordanie pour regagner le pays. Leur vol étant programmé pour 11h, c’est à 8h30 que les protégés de Rolland Courbis ont quitté l’hôtel Abradj Zamzam pour l’aéroport. Le plupart des joueurs ont préparé leurs valises la nuit et ne se sont réveillés que vers 8h. Ils ont eu donc le temps de prendre leur petit-déjeuner dans l’établissement où ils ont séjourné, soit au royaume hashemite.

A

Un saut au free shop !
Avant de prendre leur place dans l’avion de la compagnie nationale, les joueurs de l’USMA, qui avaient empoché leurs frais de mission juste après la victoire face au Buqa’a, ont fait un saut au free shop. Plusieurs d’entre eux se sont fait plaisir, en s’offrant des parfums et du chocolat pour leurs familles.

souhaité, les camarades de Hanifi, quelques minutes après le départ de Amman, ont fini par s’endormir les uns après les autres. Quelque temps après, nombreux sont ceux qui ont préféré se reposer, surtout qu’un long voyage les attendait.

El-Orfi en gardera un mauvais souvenir
S’il y a un joueur qui n’oubliera pas cette virée au free shop, c’est bien Hocine El-Orfi. Ce dernier, à l’image de ses coéquipiers, a fait quelques achats mais il se rendra compte, une fois dans l’avion, qu’il avait oublié de récupérer ses provisions. Le sort semble s’acharner contre le milieu de terrain des Rouge et Noir qui ne s’est pas entraîné avant-hier, à cause des douleurs ressenties au niveau de la cheville droite.

Bouchema souffrant, Dr Khaldi intervient pour le soulager
C’est vers midi que les joueurs ont déjeuné. Tout était normal jusqu’à ce que l’alerte ne soit donnée. Ayant consommé du poisson, alors qu’il est allergique, Nacim Bouchema s’est trouvé dans une situation un peu difficile. Il a fallu l’intervention de Dr Khaled Khaldi pour le soulager, en lui administrant des médicaments. Sachant que leur coéquipier n’allait pas bien, les joueurs lui ont demandé des nouvelles à propos de son état, et c’est là que Bouchema a répondu qu’il se sentait mieux et qu’il n’avait rien de grave.

Embarquement à 10h…
Le vol étant prévu à 11h, les membres de la délégation usmiste ont commencé à embarquer, une heure avant l’heure du décollage. Les joueurs ont commencé à regagner leur siège sous le regard des autres passagers dont certains n’ont pas hésité à immortaliser ces moments en prenant des photos souvenir tout en les félicitant, après le large succès acquis face à Al Buqa’a.

Benmoussa s’adonne à une partie de mots croisés
Se sentant plus en forme par rapport à ses coéquipiers, Benmoussa a préféré lire un journal, avant de s’adonne à une partie de mots croisés, avant de finir par tomber dans les bras de Morphée. A noter qu’il n’était pas le seul à feuilleter le journal, puisque Armand Séne a, lui aussi, préféré lire plutôt que de rester sans rien faire.

… décollage à 11h30
Ce n’est en fin de compte qu’à 11h30 que l’avion d’Air Algérie a quitté le territoire jordanien. Quelques minutes après, une des hôtesses de l’air s’est adressée aux passagers en leur donnant quelques informations, avant de leur révéler que le trajet jusqu’à Alger allait durer pendant cinq heures, soit une de plus par rapport à l’aller.

Arrivée à Alger à 14h20
Les joueurs de l’USMA ont eu l’agréable surprise d’apprendre, vers 14h15, que l’atterrissage allait se faire peu de temps et qu’il fallait que chacun reste à sa place. Les Usmistes ainsi que tous les passagers ont affiché leur soulagement.

Le directeur général Allache à accueil
Alors qu’ils venaient de passer le dernier contrôle douanier, les joueurs ont aperçu Salah Allache. Le directeur général de l’USMA, qui n’a pas été cette fois-ci du voyage avec le groupe, était tout heureux de retrouver les joueurs, membres du staff technique ainsi que les autres accompagnateurs. Venu les accueillir, Allache était présent à l’aéroport, samedi passé, pour souhaiter un bon voyage aux protégés de Courbis. Adel C.

La plupart des joueurs ont dormi
N’ayant pas eu la chance de faire la grasse matinée, comme la plupart des joueurs l’ont

Le prochain tirage de l’UAFA Cup aura lieu le 2 mars
Sans doute la première équipe à avoir arraché un billet pour les demi-finales de la Coupe arabe, les Rouge et Noir pourront bientôt connaître les autres formations qui seront présentes dans le carré d’as. Les matchs retour, prévus pour la fin du mois actuel, ce n’est que le 2 mars que le tirage au sort sera fait. La seule équipe à avoir pu s’imposer à l’extérieur lors des matchs aller de ce quart de final, les Usmistes, qui ont étrillé le représentant jordanien, semblent plus que jamais décider à aller le plus loin possible en UAFA Cup. Un trophée que le club de Soustara n’a toujours pas gagné et que les supporters voudront sûrement voir leur équipe favorite remporter dans les mois à venir. qui se sont neutralisés face au représentant de l’Irak, n’ont besoin que d’une victoire à domicile dans deux semaines pour rejoindre les Rouge et Noir dont même une défaite à Bologhine sur le score de cinq buts à zéro sera synonyme de qualification. semi-échec à domicile contre les Egyptiens d’Al Ismaïly. Un résultat Aujourd’hui, qui n’est pas mauvais puisque entraînement les chances de l’autre équipe Ils pensaient avoir droit à algérienne sont intactes. Le une journée de repos, mais en fin dernier match de ce tour a de compte, le premier responsable de opposé l’équipe saoudienne la barre technique n’a pas jugé utile de d’An’Nasr aux Kowetiens la leur accorder. C’est ainsi que les cod’Al Arabi. Une rencontre équipiers de Chafaï reprendront du serqui s’est achevée sur le score vice, au stade Bologhine, aujourd’hui, de trois à deux pour les lopour préparer la rencontre contre caux. Lors du retour, tout del’ESS prévue mardi prochain. Un meure donc possible. match d’une grande imporAdel C. tance pour les Usmistes.

Le Raja bien parti pour se qualifier
L’une des plus fortes équipes engagées dans cette compétition, le Raja de Casablanca est en pole position pour valider son billet pour les demies. En effet, les Marocains,

Les deux autres matchs, le suspense demeure entier
N’ayant pas pu faire mieux qu’un match nul, le CRB a été tenu en

Soirée musicale après le dîner mercredi
Lors du dîner organisé par les responsables d’Al Buqa’a, ces derniers ont eu l’idée de faire appel à un chanteur local pour animer cette soirée. Les Rouge et Noir ont découvert ainsi de prêt le style musical de cette région. Ayant beaucoup apprécié, les Usmistes n’ont pas hésité à sortir leurs téléphones portables pour immortaliser ces moments-là.

12

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Coup de tam tam JSMB
s On ne peut pas dire que Solinas aura l’embarras du choix, pour l’entrée en lice de son équipe à ce premier tour de la Ligue des Champions. Le coach de la JSMB ne pourra pas compter sur les services de Chehima et Zafour. Dans l’entourage de l’Italien, on laisse entendre que l’entraîneur aurait souhaité la participation d’un joueur d’expérience de la trempe de Zafour. L’ex-défenseur de la JSK n’est plus à présenter et son expérience, aussi bien avec les Canaris que l’Equipe nationale, aurait pu soulager le staff technique. Fort heureusement, l’adversaire de la JSMB n’est pas un foudre de guerre, et nous n’en sommes qu’au démarrage de la plus prestigieuse compétition africaine.

Aujourd’hui à 17 h, JSMB-Olympique Niamey

Faire mieux qu’en 2012 !

s

Zafour et Chehima les grands absents

C’

est la 2e participation de la JSMB à la Ligue des champions. Les Vert et Rouge accueilleront l’Olympique Niamey, ce soir à 17 heures, en semi-nocturne. Un premier tour qui ne devrait pas représenter un gros écueil pour les Béjaouis. Et pour cause, ces derniers ont plusieurs participations à leur actif, mais en Coupe de la CAF. La JSMB, qui avait déçu lors de sa dernière participation, nous doit une revanche, même s’il s’agit de la Ligue des champions. Le club de Yemma Gouraya est arrivé aux 16es de finale de l’épreuve, mais sa sortie de la compétition a laissé un goût d’inachevé. Il n’avait pas fait le poids face à l’Académie d’Amadou Diallo, (1-2) et

(0-3). Toutefois, sa participation cette saison ne se présente pas sous de meilleurs auspices. Après une séparation dans la douleur avec son coach Michel, suite à des résultats «douteux», la JSMB vient encore une fois de décevoir ses fans, en se faisant étriller par une équipe du MCA qui jouait en infériorité numérique.
L’équipe compte sur le 12e homme, avant le derby kabyle Les joueurs et le staff technique sont unanimes à dire que l’équipe comptera beaucoup, ce soir, sur le 12e homme, lui qui est attendu en grand nombre au stade de l’UnitéMaghrébine. Il est vrai que cet appel tient compte du fait que la JSMB passe ces dernières semaines par une période de disette. L’équipe, qui avait

démarré le championnat en trombe, se contente de petits résultats, de mauvais résultats, dirions-nous. Sept journées décevantes, sans aucune victoire et le club se retrouve maintenant à une place loin des attentes de ses supporters. A la veille du derby kabyle, la JSMB rencontrera la JSK ce mardi, une victoire en Ligue des champions remotivera le groupe, en prévision des matchs du championnat.
Solinas : «Le groupe est gonflé à bloc pour gagner» L’entraîneur de la JSMB, l’Italien Gianni Solinas, est conscient de l’enjeu de ce match, comme il le souligne dans une brève déclaration. Son groupe est prêt à en découdre et surtout à faire un pas pour passer le pre-

mier tour de cette épreuve. «C’est la Ligue des champions dont les matchs sont très difficiles. Il n’y a pas d’équipes faciles dans cette compétition. Le groupe est bien préparé pour la victoire. Il faut être prudents et bien gérer le match pour le terminer par une victoire.»
Cinq éléments ont pris part à la Ligue des champions en 2012 Cinq joueurs ayant fait la campagne de 2012 se retrouvent au départ de cette compétition version 2013. Il s’agit de Derrag, Cédric, Zerrara, Megatli et Mebarakou. Les autres sont des novices dans cette épreuve. Boukemacha a joué la Coupe de la CAF, en 2008 et 2009. Saïd D.

s Solinas a convoqué 20 joueurs, à l’occasion du premier tour de la Ligue des Champions d’Afrique. Il est clair que deux joueurs seront écartés pour arriver au nombre réglementaire de dix-huit. Voici, par ailleurs les noms des joueurs convoqués. Cédric, Megatli, Zoghli, Laribi, Mebarakou, Boukemacha, Ait Fergane, Zerrara, Hadji, Mebarki, Derrag, Hammouche, Aoures, Bousaha, Hanachi, Debka, Mekhaldi, Nyati, Djebaret, Sameur.

s

Les 20 joueurs concernés connus

Bensayah pas qualifié pour la Ligue des champions

Derrag «Je ne marque

pas mais Zerara a inscrit six buts grâce à moi»

Derrag et la JSMB auront l’occasion de renouer avec la victoire, à l’occasion de la compétition africaine. Et si l’attaquant de la JSMB dit n’avoir aucune idée sur son adversaire, il tient à retrouver le chemin des filets contre l’Olympique de Niamey.

«Nous n’avons aucune information sur notre adversaire»
«Assurer la qualification chez nous»
La JSMB est-elle prête pour ce match contre l’Olympique de Niamey ? Nous nous sommes bien préparés pour ce match et nous sommes prêts à passer cette manche. Nous jouons sur notre terrain et devant notre public qui viendra, on le souhaite, en grand nombre. On espère profiter de la venue de cette équipe pour nous relancer en championnat. On voudrait que ce soit le déclic. Etes-vous en mesure d’assurer la qualification au prochain tour, dès le premier match ? On envisage de gagner par un score qui nous assurera la qualification dès le match aller. On doit éviter d’encaisser des buts à domicile, pour ne pas compliquer nos chances de qualification à Niamey, parce qu’on pense que notre mission au Niger ne sera pas de tout repos. Et comment se présente ce match ? Nous ne détenons aucune information sur notre adversaire. Le match sera difficile, l’Olympique de Niamey va sans doute venir pour défendre ses chances. On va prendre le match très au sérieux et éviter tout faux pas à la maison. Vous ne marquez plus depuis un certain temps et les supporters espèrent vous voir secouer, à nouveau, les filets. Le feriez-vous à l’occasion de ce match de la Ligue des Champions ? Si je ne marque pas, comme vous le soulignez, j’ai réussi à provoquer trois penaltys et trois coups francs qui ont permis à Zerara de marquer six buts. Je ferai de mon mieux pour marquer contre l’Olympique de Niamey. L’essentiel, c’est de gagner. Quel est votre pronostic ? Difficile de faire un pronostic, mais nous allons tenter d’arracher le ticket de la qualification à domicile, en assurant une marge sécurisante ici à Béjaïa. Pour bien faire, vous aaurez besoin du soutien du public, n’est-ce pas ? Absolument, on s’attend à une présence massive de nos supporters. On voudrait aussi profiter de cette compétition pour nous relancer en championnat. Entretien réalisé par S. H.

s S’il est vrai que Solinas a convoqué Mekhaldi et Nyati parmi les 20 joueurs, rien n’indique qu’ils seront présents contre l’Olympique de Niamey. Le premier souffrait d’une forte grippe, depuis le début de la semaine. Il ne s’est d’ailleurs pas entraîné. Quant au second, une douleur au pied l’a empêché d’être présent au dernier entraînement.

Mekhaldi et Nyati peu probables parmi les 18

s

s L’adversaire de la JSMB aujourd’hui occupe la 3e place dans le championnat de son pays. Il compte 14 points et se trouve à trois longueurs seulement du leader qui n’est autre que le club des Douanes du Niger. L’Olympique du Niger compte quatre victoires, deux nuls et une défaite.

L’Olympic de Niamey occupe la 3e place en championnat du Niger…

s

s Le club nigérien compte trois internationaux. Deux d’entre eux ont participé à la CAN-2013 qui vient de se dérouler en Afrique du Sud. Il s’agit de Slimane Soko et Kadir Amadou. Le troisième, Alasan Ismail n’a pas fait le voyage. Les dirigeants n’ont pas communiqué les raisons de cette absence.

… et compte trois internationaux dont deux ont joué la CAN-2013

s

s Samir Bensayah a joué en championnat, comme face au CSC, mais la nouvelle recrue du mercato de la JSMB n’est pas qualifiée en Ligue des Champions. Nul n’ignore qu’il existe ce qu’on appelle les qualifications exceptionnelles, elles ont lieu en janvier. La CAF tient compte du mercato hivernal. La clôture du dépôt des licences se fait au 15 janvier, dernier délai. Bensayah est arrivé bien avant cette date à la JSMB. Et le club de Yemma Gouraya dispose de 25 licences africaines, et la CAF autorise 30. Il arrive que certains clubs ne veuillent pas consommer les 30 réglementaires, en cas de qualification aux poules, ces clubs auraient la possibilité de recruter cinq autres joueurs, en été. Quant à Bensayah, seuls, les dirigeants de la JSMB et Redjradj, le manager, savent pourquoi ce dernier n’a pas de licence africaine.

s

«On n’a pas peur de la JSMB»
«L’Algérie ne tardera pas à dominer l’Afrique»
Bienvenue en Algérie, Souleymane… Merci. Je tiens à vous dire que pour le moment, l’accueil est fantastique. Vous êtes ici en Algérie pour livrer un match dans le cadre de la Ligue des Champions contre la JSMB. Vous avez une idée sur cette formation ? Oui, on a une idée sur cette équipe algérienne qui a fini la saison dernière sur le podium. On a fait une petite recherche pour obtenir des informations sur notre adversaire. Il ne nous reste désormais qu’à jouer cette partie. Pensez-vous pouvoir surprendre la JSMB devant ses supporters ? Oui, on est capables de revenir avec un très bon résultat, du moment que nous avons une très bonne équipe. N’oubliez pas qu’on est champions en titre et si nous n’avons pas la possibilité de gagner, on ne serait jamais venus en Algérie.

Souleymane Sakou :

Comment s’annonce pour vous cette empoignade ? Sincèrement, ce sera un match très difficile, du moment que les deux équipes entameront la partie avec la ferme intention de gagner. De notre côté, nous allons essayer de gérer le score et de ne pas encaisser et ce, pour entrevoir un match retour tranquille. Toutefois, nous allons essayer d’inscrire au moins un but qui nous mettra à l’abri. Vous êtes un international, donc vous avez participé à la dernière édition de la CAN en Afrique du Sud… Oui, j’étais présent en Afrique du Sud avec l’équipe nationale de mon pays.

Donc vous avez certainement suivi les matchs de l’Equipe nationale d’Algérie ? Oui, j’ai eu l’occasion de suivre quelques matchs de l’Equipe nationale d’Algérie. Je ne me souviens pas contre qui, mais je tiens à vous dire que vous avez une très belle équipe qui aura son mot à dire à l’avenir. L’Algérie ne tardera pas à dominer l’Afrique. Connaissez-vous les joueurs algériens ? Personnellement, non, mais de vue, je les reconnais. Vous avez une jeune équipe qui pratique un très beau football. Avec un peu de patience, vous aurez votre mot à dire. Entretien réalisé par Saïd D.

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Coup par coup USMH
A la veille de son déplacement à Chlef

13
CSC
Boulemdaïs « Pour un résultat devant le CRB de ses coéquipiers, le » A l’image
centre-avant Boulemdaïs est conscient des difficultés à venir face aux Belouizdadis mais estime qu’il y a quelque chose à faire sur le terrain : « Tout un chacun connaît la difficulté devant pareil adversaire. Cependant, nous possédons les moyens techniques et tactiques de faire douter notre vis-à-vis chez lui et devant ses fans. La seule condition serait de rester concentrés et, surtout, d’appliquer le plan de travail arrêté par notre staff technique. On joue bien sur le tartan, et j’estime que la pression est sur l’adversaire pas sur nous. Me concernant personnellement, il est normal de vouloir à tout prix marquer de nouveau. Mais ma priorité serait une victoire du groupe, avant toute autre chose. Il faut mettre du rythme, car les locaux pourraient connaître des contraintes physiques au vu de leur dernier match de Coupe arabe. » Mutisme sur le onze de départ Tout en étant certain que le français, Roger Lemerre possède d’ores et déjà son idée sur le onze, il a tout fait pour ne point dévoiler les moindres contours. Cela pousse l’ensemble à rester à la disposition du staff technique, avec un maximum de concentration. Toutefois, il y a lieu de penser que le milieu du terrain pourrait voir certains remaniements comparativement au match de Bel-Abbès. Stratégie oblige bien sûr. Tahar Aggoune Le match au centre des débats Profitant de la séance d’entraînement d’avant-hier, le coach Lemerre a eu à discuter avec ses éléments sur l’adversaire du jour. En prenant comme référence son match d’Al Ismaïli, il a voulu connaître les avis des joueurs. Sa déception était grande à l’adresse des joueurs qui n’ont pas vu la rencontre à la télévision. Boulhabib veut ce cadeau Le dirigeant Boulhabib, qui organise son mariage la veille de ce match de Belouizdad, aurait demandé comme meilleur cadeau un résultat positif de la part de ses éléments. Ces derniers estiment qu’une telle éventualité serait la meilleure des façons de faire plaisir à leur dirigeant actif. Pour l’histoire, l’ensemble était convié à cette fête, bien sûr, qui s’est déroulée dans la soirée du jeudi. Eviter le déplacement en masse Dans le but d’éviter les frictions que chacun connaît, les supporters les plus ardus voudraient bien ne pas voir les leurs se déplacer en grand nombre. Les péripéties de la rencontre de la saison passée et aussi celle de la phase aller, sont encore dans les esprits des uns et des autres. Plus de réserves est souhaité, afin de ne point s’exposer à des sanctions pénalisantes pour les matchs prochains. Gaouaoui retrouve ses marques Après deux bonnes semaines de travail, le gardien de buts Gaouaoui semble retrouver ses couleurs. Ses productions dans les matchs d’application sous les regards de Lemerre, portent à croire que ce dernier est opérationnel et bouscule vraiment la hiérarchie existante pour le poste de gardien de buts. T. A.

El Harrach veut refaire le coup de Batna

ier et avant-hier, à l'issue des deux séances d'entraînement, le coach harrachi s'est réuni avec ses joueurs pour les motiver et les inciter à fournir les efforts nécessaires pour sortir vainqueurs de la confrontation qui les opposera, demain, à la formation de Chlef. Malgré l’envergure de l’adversaire, Charef a voulu évacuer la pression qui commence à peser sur les épaules de ses joueurs. Le driver harrachi s'est montré lui-même confiant et optimiste pour rassurer ses poulains, même si au fond de lui-même, il redoute cette confrontation, comme il l'avait confié aux dirigeants. «Il s'agit d'un match comme tous les autres, et vous devez éviter toute pression inutile. Je suis convaincu que vous allez fournir une belle rencontre. Si vous reproduisez la même prestation que celle fournie à Batna, nous allons sans aucun doute gagner ce match. Seulement, il faut être efficace devant les buts adverses. Je vous demande aussi de rester

H

concentrés tout au long de la rencontre, et vous montrer vigilants pour éviter toute mauvaise surprise. Si l’on veut gagner, on doit concrétiser dès l’entame du match, cela vous permettra de vous libérer et d’éviter de subir la pression du match.» L'entraîneur harrachi veut, en fait, voir le scenario de Batna se reproduire.

Le président et le staff n'ont rien laissé au hasard
Pour le match de ce samedi face à l’ASO qui entre dans le cadre de la 21e journée du championnat de Ligue 1, la mission des responsables est terminée. Ces derniers ont mis tous les moyens à la disposition de leurs joueurs. Le président Laïb a rendu visite aux joueurs avant-hier, afin de les motiver par une belle prime de 6 millions pour chacun d'eux. Cela dit, ces derniers sont conscients qu'en cas de victoire ce samedi, ils seront bien ré-

compensés, comme cela a été le cas par le passé. De son côté, le premier responsable technique, Boulem Charef, a assuré une bonne préparation à ses capés pour une meilleure adaptation de sa stratégie pour le match de ce samedi. Lui aussi ne pense qu'à une seule chose : aligner un onze capable de glaner les trois points. Néanmoins, le plus gros travail sera fait par les joueurs qui sont appelés à terminer le chantier entamé par leur entraîneur et ses assistants par un résultat positif face à l’ASO.

Des changements dans le onze
Le coach harrachi n’aurait pas voulu apporter de nouveaux changements, et ce, pour ne pas perturber le groupe. Il faut dire que l’effectif vient juste de se compléter, mais l’entraîneur sera quand même obligé de faire quelques modifications, en raison du retour de quelques joueurs à la compétition mais aussi et, surtout, de l’absence proba-

ble d’Azzi. «On compte aligner presque le même onze que celui des deux journées précédentes», nous dira un membre du staff technique, avant de poursuivre : «Il y aura certainement des changements ; on vient juste de récupérer Demou qui revient de blessures. On doit aussi pallier la défection d’Azzi qui pourrait nous manquer en raison d’une blessure à la cheville. Donc, il se pourrait qu’il y ait au moins un changement. Pour le moment, on n’a rien décidé encore, on verra bien le jour du match» Cela dit, Charef n’a toujours pas donné son onze rentrant. Une chose est certaine, il alignera les joueurs les plus en forme. L'entraîneur harrachi convoquera 20 joueurs compétitifs. Quand bien même, il aurait en tête le onze qui débutera le match, Boualem Charef attend jusqu'au moment fatidique pour annoncer l'équipe type. En effet, quel que soit le onze aligné, le groupe est motivé pour renouer avec la victoire. N. R.

Charef en homme averti

Demou reprendra sa place

es deux dernières victoires remportées par l’USMH, respectivement face au MCEE et à Batna, ont permis au d'esprit du groupe d'oublier un peu la défaite groupe à la face à ESS à Sétif. Cepenveille de ce dant, rien n'est enMekioui déplacement à Chlef core joué pour le pour le match contre en ballotage titre. Il reste enl’ASO ? core d'autres avec Belkheir A travers l'ambiance qui rencontres Rien n’est sûr pour le poste très difficiles d’arrière gauche où deux joueurs se a régné lors des dernières qui attendisputent pour une place. Absent face séances d'entraînement, dent les coau MCEE et contre le CAB en raison je peux vous dire que le équipiers d’une blessure, le latéral gauche Megroupe est animé d'une de Hendou. kioui devrait reprendre sa place ce sa- grande volonté à arraA commen- medi contre l'ASO à Chlef. Le défenseur cer par harrachi s’est complètement rétabli de cher un résultat positif. L’USMH d'aujourd'hui celle de ce sa blessure, ce qui lui a permis de réest-elle capable de cupérer l'intégralité de ses forces. samedi face Cependant, Belkheir qui a réalisé battre chez elle une à l'ASO, qui deux belles prestations pourrait devrait faire le formation chélifienne lui aussi prétendre à une titumaximum pour en forme qui, malgré larisation. battre les Harraplusieurs joueurs chis et s’éloigner d’expérience en son un peu de la zone sein, se bat dans les rouge. Raison pour laprofondeurs quelle la vigilance et la Séance du tableau ? lucidité sont de mise légère ce matin Assurément. Nous chez l'entraîneur, Les camarades de Hendou Boualem Charef, qui avons déjà prouvé que devraient effectuer une séance fait tout pour cald'entraînement légère ce matin nous sommes capables mer les ardeurs de au stade Mohammadia, avant leur de réaliser de bons réses joueurs. Il faudépart à Chlef dans l’après-midi. sultats en déplacement, dra rester mobiliLadite séance sera consacrée au et donc, nous sommes sés, car une volet technico-tactique à l'issue encore en mesure de gahirondelle ne fait de laquelle le coach harrachi gner même si la renconjamais le printemps. devra communiquer la liste tre se déroule sur le Les fans harrachis des vingt joueurs qui effecont eu à le vérifier terrain de l’adversaire tueront le déplacement. plusieurs fois cette saiL’USMH était la bête son durant la phase où les noire de l'ASO mais Jaune et Noir se sont faits aujourd’hui ce n’est plus battre dans des matchs où on le cas. Ces deux s’attendait le moins. Comme à Béjaïa face à la dernières années, la JSMB ou El Eulma face au MCEE, ou encore dans le formation chélifienne derby qui l’a opposé au MCA au 5-Juillet. Cela vous a battus à trois reprises dont deux fois à prouve que l'équipe harrachie n'est pas l'abri d'un éventuel excès de confiance ou de fléchissement. Mohammadia. Un commentaire ? Certes, le groupe est en pleine confiance, ce qui Certes, l’ASO nous a battus mais souvenez-vous est une bonne chose. Les deux dernières victoires que lors des deux dernières rencontres nous les doivent être oubliées. On sait que plus on avance avons battus, dont une fois à Chlef. Maintenant que dans la compétition, plus les choses se complil'occasion se présente pour nous de croiser à nouquent davantage. Il est, donc, certain qu'il faudra veau cette équipe, nous devons confirmer. désormais, aborder les matchs qui restent à jouer Comment allez-vous aborder ce match ? comme des rencontres de coupe.

L

En défense le coach reconduira à une exception près le même quatuor qui a joué contre le CAB, à savoir Boulakhoua, Belkheir, Demou et Belkaroui sur les flancs. Aussi, le groupe pourrait enregistrer le retour de Mekioui et de Demou absents lors du dernier match. Cette fois-ci, ils seront probablement sur le terrain. Comment Demou remplacera Azzi dans est l'état l’axe, car ce dernier blessé.

Younès
connaissons la valeur de notre adversaire, qui reste sur deux échecs dont l’un à domicile. Cela nous va plutôt bien. Que voulez-vous insinuer ? Je veux dire que sur le plan psychologique, nous sommes mieux armés que notre adversaire. Mais sachant que ce sera un match très difficile, nous allons faire le maximum pour gagner cette empoignade. Il est vrai que cette rencontre n`est pas un tournant dans notre parcours en championnat, mais cela reste l'un des plus gros matchs pour nous depuis le début de saison. L’USMH reste sur deux victoires consécutives. Pensezvous que cette embellie est le signe d'une vraie progression collective ? Je pense que c'est les deux à la fois ! C'est forcément passager, car une série de mauvais résultats doit s'arrêter un jour ou l'autre, mais en même temps, il y a vraiment un mieux. Tout le monde le constate et loue notre style de jeu. Notre façon de ne pas bafouiller le spectacle, cela ne vient nullement d'un pur hasard, mais bel et bien d'un travail précieux de l'entraîneur, qui ne cesse de répéter qu'il faut toujours oser et faire plaisir au public, car le football est avant tout un spectacle offert à nos supporters. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

«Comme on a gagné à Batna, on est capables de le faire à Chlef»

Avec beaucoup d'humilité et d'envie. Nous

14

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Coup d’œil CRB

Battre le CSC et recoller au peloton de tête

i la séance d’avant-hier, celle de la reprise, s’est déroulée dans une ambiance morose, en raison du semi-échec concédé mardi passé contre l’Ismaïly, au stade du 20-août (1-1), en match aller des quarts de finale de la Coupe arabe, les choses se sont beaucoup arrangées lors de l’entraînement d’hier où on a constaté une meilleure mine sur les visages des joueurs qui ont décidé d’oublier ce match pour se concentrer sur leur prochain rendez-vous en championnat face au CSC. Un adversaire qui ne leur rappelle pas un bon souvenir, celui d’une défaite qu’ils ne méritaient nullement en terre constantinoise. En plus de vouloir effacer ce mauvais souvenir, les Belouizdadis entendent rester sur une dynamique qui caractérise leur évolution depuis le début de la phase retour.

S

et qui a fait que les joueurs aient pu retrouver la motivation nécessaire pour se remettre au travail avec une grande envie. L’entraîneur du CRB a remarqué, en effet, que ses joueurs étaient très abattus le jour de la reprise, mais il a trouvé les mots pour les remotiver en leur faisant savoir qu’ils ne devaient pas s’en vouloir, du moment qu'ils ont fait ce qu’il fallait faire et qu’ils ne sont nullement responsables de cet échec. «C’est cela le football ; on ne peut pas gagner tous les jours et on ne doit pas s’en vouloir quand on fait correctement son travail. Rien n’est perdu ; il reste encore le match retour, mais à présent, il y a un match de championnat qui nous attend, et c’est sur ce match qu’on doit axer notre concentration», leur aurait-il dit entre autres.

qui est en ligne de mire. Le Chabab, même s’il ne se trouve pas dans la zone rouge, sait qu’il n’a pas encore assuré le maintien. Il lui manque encore six points pour se mettre définitivement à l’abri d’une mauvaise surprise, sachant que les capacités de l’équipe sont beaucoup plus grandes que ça. On ne désespère, donc, pas de décrocher une des quatre premières places qui leur assurera une participation à une compétition internationale la saison prochaine. Mais pour ce faire, il ne faudra perdre plus jamais des points à domicile, tout en allant en chercher à l’extérieur. L’objectif immédiat, c’est de porter son escarcelle à 40 points, et plus si affinité.

Dernière séance aujourd’hui
rappellent toujours le match aller qu’ils ont perdu dans les ultimes minutes de la partie, alors qu’ils avaient largement les moyens de revenir avec le point du match nul. Le jour du rachat est venu et ils doivent battre l’équipe de Roger Lemerre, non seulement pour prendre leur revanche, mais aussi pour éliminer un sérieux concurrent pour les premières places. Il faut noter que les deux équipes ont les mêmes objectifs et se trouvent logées à la cinquième place, avec 32 points chacune. Si le CRB gagne, il laissera le CSC sur place et fera un bond vers la quatrième place qu’il occupera momentanément, en attendant le match en retard de l’USMA face à l’ESS qui se jouera mardi prochain. C’est ce qui rend cette rencontre très importante pour le club de Laâqiba qui ne devra pas gâcher une si belle occasion de coller au peloton de tête.

Le discours de Bouali a eu son effet sur les joueurs
C’est certainement le discours de Fouad Bouali qui a eu un impact positif sur le groupe

Objectif : 40 points et plus si affinité
La page de l’IsmaÏly a été, donc, tournée, en attendant de la rouvrir le moment venu. Mais pour le moment, c’est le match du CSC

Gagner pour éliminer un concurrent direct pour les premières places
Cette mission prendra effet, à partir de ce samedi, à l’occasion de la réception du CSC. Comme indiqué plus haut, les Belouizdadis se

Billel Benaldjia «La défaite du match
aller contre le CSC n’est pas encore digérée»
Blessé pendant une longue période, Billel Benaldjia a dû céder sa place de titulaire pendant la période où il était convalescent, mais depuis le début de la phase retour, le milieu de terrain du Chabab revient peu à peu à son meilleur niveau et s’impose comme un élément incontournable dans l’échiquier de Bouali. Il nous parle ici du dernier match face à Al Ismaïly et de celui de demain contre le CSC.

matche face à Al Ismaïly

Le CRB effectuera, aujourd’hui, sa dernière séance d’entraînement de la semaine. Une séance où l’on notera certainement la présence de tous les joueurs, dans la mesure où le coach procédera aux derniers réglages nécessaires, avant cet important rendez-vous face au CSC. Il s’agira beaucoup plus de mettre en place la meilleure stratégie possible pour contrer l’équipe de Y. K. Roger Lemerre, connue Hier, repos pour pour sa discipline tacdehors les titulaires du tique enbases. de ses

Etes-vous encore affectés par le match nul concédé face à Al Ismaïly ? Je trouve que c’est normal d’être affectés moralement après un tel échec, d’autant que nous méritions un bien meilleur sort, mais les choses sont rentrées dans l’ordre. Nous sommes revenus à l’entraînement avec un meilleur état d’esprit et un meilleur moral, car tout le monde est convaincu d’avoir fait ce qu’il fallait faire, et, de ce côté-là, nous n’avons pas grand-chose à nous reprocher. Il ne sert à rien aujourd’hui de se lamenter sur cet échec ; il faut regarder de l’avant et se concentrer de nouveau sur le championnat. Mais ce résultat va réduire vos chances pour la qualification, non ? Ça, c’est vrai, mais notre mission ne sera pas impossible. On est bien capables de nous rattraper au retour, car, comme je viens de vous le dire, nous n’avons pas été top atteints moralement en ce sens que tous les joueurs avaient le sentiment d’avoir bien fait. C’est ce qui ressort de positif de cette rencontre. On avait les moyens de gagner ce match ; on s’est créé beaucoup d’occasions, et il ne faut pas oublier que l’arbitrage nous a joué un mauvais tour. Et ce qui nous a fait vraiment chaud au cœur, ce sont nos supporters qui nous ont applaudis et encouragés en fin de partie. Cela prouve que le CRB a un public connaisseur, qui sait

faire la part des choses. Il ne faut pas oublier aussi que nous n’avons pas joué contre une équipe quelconque ; il s’agissait d'Al Ismaïly, une des meilleures équipes arabes. Et comment voyez-vous vos chances avant le match retour ? Elles sont intactes. Il faut considérer ce match aller comme étant la première mi-temps qui s’est terminée à égalité. Il reste une deuxième mi-temps où nous gardons toutes nos chances pour se qualifier. Comme ils ont pu nous accrocher sur notre terrain, nous serons également en me-

sure de le faire chez eux, d’autant qu’ils ne nous ont pas été supérieurs. On peut bien les surprendre ; il suffit de le croire. Cela dit, il est encore tôt d’y réfléchir ; on doit se concentrer à présent sur le championnat. Justement, vous allez accueillir le CSC. Un commentaire ? Ça va être un match très difficile car, comme vous le savez, tous les matchs de cette deuxième phase du championnat sont assez compliqués, que ce soit pour les équipes du haut tableau ou pour celles qui jouent leur survie en Ligue 1. Pour nous, il s’agira de rester sur cette courbe ascendante où tout marche bien pour nous ; il faut faire en sorte de rester sur cette dynamique pour s’approcher davantage des équipes de tête. Le CSC n’est pas facile à manier ; c’est une très bonne équipe et il va falloir bien préparer cette rencontre. Le CSC occupe la même place que vous au classement. C’est la particularité de cette rencontre, n’est-ce pas ? Oui, cela fait de ce match un match à six points. Si on gagne, on occupera seuls la cinquième place, et peut-être mieux que ça si l’équipe qui nous devance fait un faux pas. C’est, donc, une très belle occasion pour améliorer notre position au classement et faire un grand pas vers l’avant. Vous avez perdu le match aller contre le CSC dans la dernière

minute. Vous vous en souvenez toujours ? Bien sûr que oui ; nous n’avons jamais pu digérer cette défaite que nous n’avons pas méritée, et nous allons jouer ce samedi pour nous racheter et prendre notre reUne partie vanche. Le CSC a du groupe s’est su comment sorentraîné au 20-Août tir vainqueur de cette confrontamatch de mardi étaient au repos, le reste tion en dépit d’un du groupe, avec quelques éléments des très bon match que nous U21, s’est entraîné normalement au 20avions livré là-bas. Je crois que Août. Bouali tient à ce que tous les le moment est venu pour récujoueurs soient prêts pour le match de pérer les points que nous avons demain. On ne sait jamais : il pourrait perdus à Constantine. avoir besoin de tout le monde, Vous pensez vraiment aux d’autant qu’il craint la fatigue quatre premières places ? chez les titulaires. Je pense que ce n’est pas le moment de parler de ce sujet. Il faut seulement savoir que nous occuLe coach pons actuellement la cinquième place et qu’il est normal d’asreconduira le groupe pirer à faire mieux et à avanqui a joué contre Al cer davantage au Ismaïly classement. Ce qu’il faut En accordant aux titulaires une journée de savoir, c’est qu’on joue tous repos, hier, l’on peut s’attendre à ce que le coach nos matchs pour les gadu Chabab renouvelle sa confiance, demain face gner, mais il ne faut pas se au CSC, au même groupe qui a affronté Al Isfixer pour autant comme maïly, mardi, en Coupe arabe. Bouali va cerobjectif les quatre pretainement éviter de chambouler son équipe, mières places, car il reste d’autant que celle-ci a fait un match très beaucoup de journées à correct face aux Egyptiens, en dépit du jouer. résultat qui n’a pas été à la hauEntretien réalisé par Youcef K. teur de la production des

Etant donné que les camarades d’Islam Slimani ont joué un match intense, mardi passé en Coupe arabe, l’entraîneur du CRB a fait en C’est à l’issue de la sorte que cette fatigue ne se répercute pas sur ses joueurs face au séance d’aujourd’hui CSC. C’est pour cette raison qu’il que l’entraîneur Fouad ne les a pas soumis à une forte Bouali communiquera à charge, au lendemain du match ses joueurs la liste des face à Al Ismaïly. Il a ainsi programmé, mercredi, une séance de 18 éléments qui seront décrassage pour le groupe qui retenus pour la renconavait pris part à la rencontre pentre de demain. Il est dant que le reste des joueurs s'était entraîné le plus normalepossible, toutefois, que ment du monde. Hier jeudi, il leur le coach belouizdadi a accordé une journée de repos. Il fasse appel à plus de 18 tient, en effet, à ce que ses titulaires récupèrent de leurs efforts, joueurs, comme il l’a en prévision du match de ce safait pour le dernier medi face au CSC. Il sait que tout match contre Al va se reposer sur les capacités physiques de son équipe pour Ismaïly. gérer la match de demain. Il est à souligner que le repos d’hier n’a concerné que ceux qui ont joué le match de mardi passé. Alors que ceux qui ont joué le

La liste des 18 sera connue aujourd’hui

Belouizdadis.

N° 2196 Vendredi 15 février 2013 Le match USMA-ESS n’aurait jamais dû être reporté s La délégation de l’USMA a regagné Alger bien plus tôt que ne l’avaient prévu les membres de la ligue. En effet, ces derniers avaient expliqué aux responsables sétifiens, qui demandaient des explications en ce qui concerne le report du match, que le retour de l’USMA de Jordanie ne pouvait pas se faire avant vendredi soir. Le calcul a été rapidement été fait du côté de Sétif. Le calcul est vite fait s 50 heures séparent le moment de l’arrivée de l’USMA et le coup d’envoi des matchs qui se joueront demain. Ce laps de temps est supérieur à celui indiqué dans les textes en ce qui concerne la reprise du championnat pour les équipes ayant à disputer des compétitions internationales. On n’hésite pas, du côté du club de Sétif, à affirmer que la ligue a donné un sacré coup de main à la formation usmiste.Avec le report du match pour ce mardi, les poulains de Courbis auront eu tout le temps de récupérer et aussi de préparer comme il se doit le match contre le leader. Velud est arrivé… s Après avoir passé trois jours à Marseille auprès des membres de sa famille, Hubert Velud a rejoint Sétif. Il a d’ailleurs dirigé la séance d’entraînement d’hier. … accompagné de Boumillat s Velud n’est pas arrivé tout seul à Sétif. Il était accompagné du préparateur physique Boumillat. Ce dernier n’avait plus redonné signe de vie depuis près de trois mois.On se rappelle qu’il avait quitté Sétif pour prendre part à un stage organisé par la FFF. Une arrivée pour le moins inattendue ! s Le moins que l’on puisse dire est que tout le monde au sein du club sétifien est resté étonné en voyant arriver Boumillat. Apparemment, personne n’était au courant de son arrivée, mis à part Velud. Ce qui ajoute à l’incompréhension est que Boumillat a, dès le lendemain de son retour à Sétif, repris du service. Hammar informé par Boulahdjillet s Le manager général Boulahdjillet a été le premier surpris par l’entrée de Boumillat sur le terrain lors de la séance d’hier. Boulahdjillet a aussitôt informé Hammar. Ce dernier nous dira, un peu plus tard, que pour le moment, il prenait acte du retour de Boumillat et qu’il n’y avait aucune raison pour l’empêcher d’effectuer son travail. Aoudia a repris… s Mohamed-Amine Aoudia a repris le chemin des entraînements hier. Il a effectué tous les exercices demandés par son coach et il semble totalement remis. … et il a fait taire la rumeur s Le retour à l’entraînement d’Aoudia a fait taire une rumeur qui a fait très vite, le tour de la ville. En effet, il se disait que l’international sétifien n’avait pas supporté qu’un groupe de supporters s’en prennent à lui après sa prestation face à la JSS. Un gros rhume pour Belkaïd s Deux absences seulement étaient à déplorer lors de la séance de jeudi. Il y a d’abord celle de Benabderrahmane qui est out pour au moins une dizaine de joueurs. L’autre élément important de l’équipe qui ne s’est pas entraîné est Farouk Belkaïd. Il souffre d’une forte grippe. K.L.

Coup d’œil ESS

15

s

Les bouchées doubles avant l’USMA

s

M

s s

ême si ces derniers temps les choses s e mbl e nt aller pour le mieux, les hommes de Velud veulent confirmer. Ils veulent aussi réussir une belle opération, mardi prochain. Il leur faut damer le pion à une équipe de l’USMA qui veut se réconcilier avec ses supporters. Pour les Sétifiens, prendre des points contre les camarades de Djediat n’est pas donné à tout le monde. Ils auront, pour arriver à ce résultat, à jouer juste et doivent surtout

faire preuve d’efficacité et de réalisme. L’arme du contre Ils doivent savoir, dans un premier temps, contenir et parfois étouffer dans l’œuf les velléités offensives des joueurs de l’USMA pour arriver ensuite à se montrer très dangereux. Les joueurs de Sétif auront sûrement à user d’une arme redoutable, celle du contre. Pour ne parler que du dernier match qu’ils ont joué, combien de fois les attaquants de l’ESS se sont retrouvés à quelques mètres du gardien de la Saoura, obligeant ce dernier à sortir le grand jeu pour

éviter le pire. Lors des dernières rencontres, pratiquement tous les contres Sétifiens ont eu pour origine des ouvertures ou des transversales des latéraux. Cela sera aussi le cas lors des matchs à venir. Savoir provoquer la chance Procéder par des contres est le propre des équipes qui évoluent avec pour objectif premier de ne pas encaisser de buts. Contre la formation de Soustara, il s’agira de faire le jeu et de faire attention à ne pas justement être à la merci d’un contre. Hubert Velud aura à faire évoluer son

équipe, à peu près de la même façon et lui faire appliquer un schéma tactique pratiquement identique à celui du match précédent, en espérant que la réussite sera au rendez-vous. Il s’agira donc de jouer à fond la victoire qui, si elle est au rendez-vous, fera le plus grand bien à tout le monde. Les dernières retouches avant l’USMA Les Khedhaïria, Legraa, Djahnit et consorts ont longtemps communié d’abord avec les supporters qui étaient au stade du 8-Mai et ensuite entre eux, après le coup de sif-

flet final du match contre la JSS. C’est une image qui est devenue habituelle cette saison et il faut dire que les joueurs de la Saoura, en plus de concéder la défaite, se sont fait copieusement balader par des Sétifiens déchaînés. Incontestablement, c’était l’une des meilleures productions des camarades de Delhoum cette saison. Les supporters de l’ESS sont persuadés que leur équipe joue nettement mieux et qu’il n’y a pas de raison pour que les résultats ne suivent pas. K.R.

Gourmi «Aborder la suite
du championnat avec un tout autre état d’esprit»
Qu’est-ce qui n’a pas marché, à cette occasion ? C’est surtout le manque de réussite qui nous a empêchés de nous imposer. Nous avons développé du jeu et nos attaques étaient variées. Ce qui a manqué, c’est ce dernier geste. Il y a des raisons à cela, ce sont les absences de certains joueurs importants et cela pour diverses raisons. Nous avons aussi manqué, il faut le dire de chance. Est-ce que les conseils de votre entraîneur Hubert Velud vous ont été bénéfiques ? C’est certain. Il trouve à chaque fois les mots justes. Il nous faut aborder les prochains matchs avec un tout autre état d’esprit. Nous ne devons absolument pas subir. Il nous faut arriver à imposer notre jeu et renouer avec la victoire. Vous aurez à le faire dès le prochain match contre l’USMA. Ce match a un cachet particulier. Il nous faut être à cent pour cent de nos moyens pour espérer glaner les trois points du match. Vous pensez donc que le titre de champion est jouable, c’est cela ? Absolument même si les équipes de tête se tiennent très près au classement. Aucune d’elle, et à plus forte raison l’ESS, n’a hypothéqué ses chances de remporter ce titre de champion. Entretien réalisé par Khallil L. Le milieu de terrain sétifien Gourmi, dans l’entretien qu’il nous a accordé, nous a expliqué pourquoi il considère que les chances de voir l’ESS accaparer le titre de champion restent intactes. Il émet cependant une condition que l’état d’esprit général qui règne dans le club persiste. Tout d’abord, donnez-nous de vos nouvelles. Elles sont bonnes et je vous remercie. Je suis en pleine possession de mes moyens et c’est ce qui m’a permis de tenir ma place comme il se doit. Je pense avoir donné le meilleur de moi-même jusque-là. Content donc d’être un titulaire de l’équipe, c’est cela ? Et comment ! Cela n’a pas du tout été facile car il y a de la qualité dans notre effectif. J’ai fait de gros efforts à l’entraînement pour cela. Qu’avez-vous ressenti au coup de sifflet final du match face à la Saoura ? Surtout le sentiment du travail accompli. Nous venions juste de réaliser une belle victoire totalement méritée et tous nos efforts et nos sacrifices venaient d’être récompensés. C’est un match que nous avons gagné à l’arraché certes, mais la victoire est méritée au vu des très nombreuses occasions que nous nous sommes créés et aussi suite à notre totale domination. Ce match fait maintenant partie du passé. Il a été joué et ce sont ceux qui viennent qui sont importants. Vous avez gaspillé quelques points cette saison. Qu’en pensez-vous ? C’est un tout. Bien sûr, le fait de perdre des points nous a fait très mal et quoique nous fassions, les choses ne s’arrangeaient pas. Bien sûr, nous avons perdu contre des équipes comme l’ASO qui s’est joué chez l’adversaire mais il y avait largement la place pour planter un ou deux buts. Nous n’avons pas réussi à le faire et cela est pour nous difficile à digérer.

s

s

La belle des belles... Le match de ce mardi entre l’ESS et l’USMA est quelque part une belle entre les deux équipes. Si l’on s’en tient au classement de L1, cette rencontre entre l’USMA et son homologue de Sétif nourrit beaucoup d’intérêts. Occupant une place de leader au classement avec quatre points d’avance sur l’USMH, les Sétifiens sont condamnés à gagner pour ne pas se faire rattraper. Mathématiquement parlant, ce match a aussi beaucoup d’intérêt pour l’USMA qui est embusquée juste derrière les meilleurs. Elle a des ambitions et veut être parmi les meilleurs. 1 but toutes les 42 minutes Tout va pour le mieux pour ce qui est du secteur offensif sétifien. Les gardiens des équipes qui ont donné la réplique à l’ESS depuis le début du championnat sont allés chercher le ballon au fond de leurs filets à 34 reprises. Les joueurs de Sétif caracolent en tête du classement de l’offensive avec 1 but inscrit toutes les 42 minutes. Jouer un mauvais tour aux Usmistes On sent chez les joueurs de Sétif une réelle volonté de bien faire et surtout de gagner. Ils s’appliqueront surtout à jouer juste, sans aucune fioriture et surtout à aller à l’essentiel et, au final, tout cela peut être payant. Une belle performance si elle est acquise permettra d’accumuler de la confiance. Les joueurs de l’ESS se feront plaisir, lors du prochain match, en essayant de jouer un mauvais tour aux Usmistes, ils en ont les moyens et par-dessus tout, ils y croient fermement. K.L.

s s

s

16

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Coup osé MCO

Battre le CABBA : une obligation pour le Mouloudia

C’

est avec un moral au plus bas que les Hamraoua poursuivent leur préparation pour le match de ce weekend face au CA Bordj Bou Arréridj. Et pour cause, les hommes de Cherif El Ouazzani connaissent des moments difficiles ces dernières semaines. Sur le plan des résultats, le MCO reste sur une série négative de quatre matchs consécutifs sans le moindre succès. Ne possédant qu’une longueur d’avance sur la zone de relégation, le MCO Senouci grippé La séance d’entraînement d’hier a été marquée par l’absence du défenseur droit, Senouci. Selon les informations en notre possession, l’ancien joueur de l’ASO souffre d’une forte grippe qui l’a cloué au lit. Il est à noter que Senouci, qui se remet à peine de sa blessure à la cheville, s’entraînait ces derniers temps en solo. Abdelilah conforte Cherif El 0uazzani dans ses fonctions Le P-DG de la SSPA/MCO, Abdelilah, s’est réuni avant-hier avec l’entraîneur, Cherif El Ouazzani, pour discuter de plusieurs sujets relatifs à la situation actuelle du Mouloudia. A cette réunion étaient présents les autres membres du staff technique du Mouloudia ainsi que le manager général du club. Selon les informations en notre possession, Abdelilah a conforté Cherif El Ouazzani dans ses fonctions d’entraîneur en lui affirmant avoir toute sa confiance en lui. Toujours selon nos informations, Abdelilah lui a affirmé n’avoir jamais pris contact avec un autre entraîneur. Les deux parties ont également évoqué les préparatifs du match de ce samedi face au CABBA. MCO-CABBA : Houasnia au sifflet La commission d’arbitrage a désigné M. Houasnia pour arbitrer le match MCO-CABBA. Il sera assisté dans sa tâche par MM. Hamou et Badache. Le match qui opposera les U21 des deux formations sera dirigé par le trio Boukhalfa, Seghir et Bendaoud de la Ligue d’Oran. R. O.

devra cravacher très dur en cette phase retour du championnat pour éviter le purgatoire. A ces mauvais résultats, s’ajoutent les problèmes interminables que vit le MCO. Au moment où le club a besoin de sérénité et d’union pour sortir de cette mauvaise passe, les responsables du club ne donnent pas l’impression d’être vraiment conscients de la gravité de la situation que vit le Mouloudia. Sinon, comment interpréter le fait que certains responsables aient pris attache avec d’autres techniciens pour la succession d’un entraîneur qui est déjà en place ? Le pire est que

cela intervient à la veille d’un match très important pour le Mouloudia dans la course pour le maintien. D’aucuns estiment que le Mouloudia d’Oran a besoin, aujourd’hui, de sérénité pour pouvoir sortir de sa crise. Le match de ce samedi face au CABBA revêt une grande importance pour les Mouloudéens qui n’auront pas d’autres choix que de glaner les trois points. Tout autre résultat que la victoire risque de faire très mal au Mouloudia. Conscient de l’importance de ce match, Cherif El Ouazzani a motivé ses joueurs en leur demandant de se concentrer sur le

match et l’obligation de le gagner sans se soucier de ce qui se passe autour du club. Les gars d’El Hamri effectueront aujourd’hui une ultime séance d’entraînement au stade Ahmed-Zabana avant le match de demain. C’est à l’issue de cette séance d’entraînement que l’entraîneur devra annoncer la liste des 18 joueurs convoqués pour le rendez-vous de demain. Les coéquipiers de Sebbah devront prendre leurs responsabilités et tout donner pour franchir l’obstacle du CABBA. Riad O.

Hichem Cherif «On n’a d’autres
choix que de gagner à Bordj»
Le moins que l’on puisse dire est que le Mouloudia d’Oran va mal cette saison. Multipliant les contre-performances depuis le début du championnat, le Mouloudia aura la tâche difficile d’assurer son maintien parmi l’élite et éviter le purgatoire. Conscient de la situation actuelle de son équipe, le jeune attaquant, Hichem Cherif, estime qu’il est important, voire obligatoire, pour son team de gagner le match de ce samedi face au CA Bordj Bou Arréridj. Hichem Cherif nous a déclaré que son équipe n’a d’autres choix que de gagner son prochain match pour mettre fin à la série de quatre matchs sans succès et, surtout, pour s’éloigner de la zone de relégation.
Comment se déroule votre préparation ? Notre préparation se déroule le plus normalement du monde. Il est vrai que les derniers mauvais résultats de l’équipe, notamment la défaite face au CRB, nous ont fait mal, mais nous n’avons d’autres choix que de nous remettre au travail et de multiplier les efforts pour sortir de cette situation. Justement, d’aucuns estiment que la situation du Mouloudia se complique de plus en plus. Qu’avez-vous à dire à ce sujet ? Nous mesurons parfaitement la difficulté de notre situation. Nous avons perdu suffisamment de points lors des précédentes journées de championnat. Il est vrai que notre tâche pour assurer le maintien sera très compliquée, mais nous avons toutes nos chances pour atteindre notre objectif. Il reste encore plusieurs matchs à jouer. Il ne faut surtout pas baisser les bras. Au contraire, il va falloir continuer à travailler pour rebondir. Votre équipe n’arrive pas à profiter des résultats de ses autres concurrents dans la course pour le maintien. Cela devra vous décevoir encore plus, n’est-ce pas ? Oui bien sûr, surtout que nous avions la possibilité, lors des précédentes rencontres, de nous éloigner encore plus de la zone rouge. Nous avons perdu pas mal de points au moment où nos concurrents ont perdu beaucoup de points aussi. C’est dommage ! Mais il ne sert absolument à rien maintenant de revenir en arrière. Il faudra se pencher sur nos prochaines rencontres qui seront déterminantes dans la course pour le maintien. Le Mouloudia d’Oran a-t-il les moyens de rebondir ? Bien sûr, surtout que ce ne sont pas les atouts qui manquent au Mouloudia. Nous avons un bon groupe et nous développons un beau football. Mais le plus important aujourd’hui est de retrouver le chemin du succès. Il suffit d’un résultat positif pour que les choses aillent mieux. Nous sommes conscients de la situation compliquée que vit notre club et nous allons tout donner sur le terrain pour nous ressaisir. Je suis certain que notre équipe va rebondir lors des prochaines journées Incha Allah. A votre avis, que manque-t-il au Mouloudia pour retrouver le chemin du succès ? Il ne nous manque pas grand-chose pour retrouver le chemin des victoires, si ce n’est peut-être un peu plus de chance et d’efficacité en attaque. On réalise souvent de bonnes prestations mais sans parvenir au final à réaliser des résultats positifs. Nous devrons faire preuve de plus de concentration lors de nos prochains matchs. Il va falloir aussi rester sereins pour rebondir lors des prochaines journées de championnat. Comment se présente votre prochain match face au CABBA ? On n’a d’autres choix que de battre le CABBA ce samedi. La victoire nous permettra de nous éloigner un peu de la zone rouge, et surtout retrouver la confiance après une longue série de matchs sans succès. Aussi, une victoire nous permettra de revenir à un point seulement du CABBA. C’est pour vous dire toute l’importance de gagner ce match face à la formation de Bordj Bou Arréridj. Nous sommes déterminés à remporter les trois points de ce match. Nous demandons à nos supporters de venir nombreux au stade pour nous soutenir et nous leur promettons de tout faire pour leur offrir la victoire. Entretien réalisé par Riad O.

Megharbi souffre du ménisque Absent des entraînements depuis plusieurs jours déjà, le défenseur central du Mouloudia a effectué une IRM afin d’être fixé sur la nature de sa blessure. Selon les informations en notre possession, l’ancien sociétaire du Mouloudia d’Alger souffre du ménisque. Toutefois, Megharbi devra consulter un médecin dans les tout prochains jours afin de savoir si cette blessure nécessite ou pas une intervention chirurgicale. L’ancien joueur de l’ASMO espère ne pas passer sur le billard et reprendre le plus rapidement possible le chemin de la compétition. Aoued reprend en solo C’est hier que le milieu de terrain, Aoued, a repris en solo le chemin des entraînements. Présent au stade en tenue de ville avanthier, l’ancien sociétaire du CRB a repris le chemin des entraînements hier. Ayant raté les quatre premières séances de la semaine, Aoued est d’ores et déjà out pour le match de ce samedi qui opposera le Mouloudia au CA Bordj Bou Arréridj. Berradja out face au CABBA Coup dur pour le Mouloudia d’Oran, le capitaine Berradja sera absent ce samedi face au CA Bordj Bou Arréridj. L’échographie qu’il a passée hier après-midi a révélé que Berradja souffre des adducteurs. L’ancien sociétaire du CRB a bénéficié d’un repos de sept jours. Le capitaine du Mouloudia a ressenti quelques douleurs au niveau des adducteurs à l’issue de la séance d’entraînement d’hier matin. Son absence constitue un véritable casse-tête pour l’entraîneur Cherif El Ouazzani qui devra puiser dans le fond de son réservoir pour trouver son remplaçant. R.O.

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Coup d’œil Ligue 1

17

WAT

USMBA

Une victoire pour rebondir
ncontestablement, l'USMBA jouera gros, ce samedi, face au MCA. Une rencontre que Tout Bel-Abbès attend. Maintien oblige ; c'est avec un esprit de gagneur et une détermination sans faille que les joueurs unionistes comptent aborder ces débats devant le MCA, dans un match qui s'annonce explosif, palpitant, voire indécis quant à la suite du parcours et pour les deux teams, notamment l’USMBA dont la victoire est plus qu’impérative. L’on comprend mieux maintenant l’importance des 3 points, d’où la pression qui monte d’un cran à l’approche du match.

I
Souffrant de nouveau du genou…

Une mission difficile pour les Unionistes
Si le décor est planté et que la détermination bat son plein du côté de l'effectif unioniste qui ne jure que par la victoire, la tâche s'annonce des plus délicates pour les joueurs de l’USMBA. Ce sont d'ailleurs les attaquants qui seront sous les feux des projecteurs, et Assas sera obligé de trouver un plan qui puisse rendre son attaque percutante face à une des meilleures défenses de Ligue 1. C'est dire qu'il y a un réel danger pour ses hommes qui auront beaucoup de soucis pour se défaire d’une équipe enhardie et despotique. Toujours estil que les hommes d’Assas devront user de force mentale, de solidarité et de ficelles pour pouvoir frapper le bon coup. De son côté, l’entraîneur et ses collaborateurs semblent avoir mis au point une stratégie qui surprendra les Algérois du MCA.

La poisse poursuit Hachem
pparemment, entre lui et l’infirmerie, c’est une longue histoire d’amour ! Contraint régulièrement depuis le début de saison à passer pratiquement plus de temps dans la salle des soins que sur le terrain, l’attaquant Hachem n’a jamais eu la chance d’enchaîner les matchs en disposant de 100% de ses moyens physiques. Ce qui a influencé négativement sur son rendement, en l’empêchant d’apporter un véritable plus au club phare des Zianides.

A

Une saison totalement gâchée par les blessures
Alors qu’on ignore à l’heure actuelle la durée d’indisponibilité de Hachem, ce dernier a eu le malheur de se blesser à maintes reprises cette saison. Le joueur a pratiquement raté le stage bloqué d’avant saison en Tunisie, suite à des problèmes aux deux chevilles qui l’ont longuement handicapé à montrer son véritable niveau.

Hachem, l’entraîneur Abdelkarim Benyellès devra se réjouir du recrutement de Ghazali lors du mercato hivernal, tout en gardant le Camerounais Yabeun souvent annoncé sur le départ. En ayant en plus des deux attaquants cités, le polyvalent Bennai à sa disposition pour choisir le meilleur à aligner en pointe de l’attaque le jour du match.

Surtout éviter à tout prix une autre défaite
Les Bel-Abbésiens n’auront comme mission principale que d'enregistrer la victoire. En effet, avant dernier au classement, l’USMBA veut rejaillir pour se hisser au classement, et ce, même si leur mission paraît difficile face à la formation du MCA revigorée par ses ambitions grandissante d’où sa troisième qu’elle occupe. Un paramètre que les hommes d’Assas le savent pertinemment, et à quoi s'en tenir demain. En dépit de ces disparités, ils n'ont d'autre choix que de vaincre pour remonter au classement, rattraper son retard, mais surtout garder l’espoir.

Un honneur à défendre
La victoire, les joueurs mais surtout les supporters y croient, non seulement en raison de leur détermination mais aussi parce qu’ils ont un honneur à défendre. Les Bel-Abbésiens veulent ainsi démontrer que leur équipe favorite a l’esprit de l’orgueil et du nif, d’autant que les déclarations d’Omar Ghrib les ont exacerbés. Les joueurs en sont tellement conscients, qu'ils ne veulent pas être ceux qui céderont des points à domicile. Cela est annonciateur d'un match très chaud et âprement disputé.

Il risque de louper toute la phase retour
Avec cette nouvelle blessure au genou, l’ex-attaquant du CRT risque de sécher les entraînements pour un bon bout de temps tout en croisant les doigts pour ne pas passer sur le billard. Ce qui nous pousse à dire, qu’il aura de faibles chances de participer activement à la fin de saison. Sachant que le club lutte pour le maintien, ce qui nécessite des éléments à 100% de leurs moyens.

Sera-t-il maintenu pour la saison prochaine ?
Même s’il est encore trop tôt pour évoquer ce sujet, cette question sera forcément posée durant les semaines à venir, vu que le WAT a pris le risque d’acheter sa lettre de libération l’été dernier, après un véritable feuilleton avec la direction du CR Témouchent. Sans pour autant que ce dernier montre qu’il est le buteur tant attendu pour pallier le départ d’André à l’USMA, même s’ils n’ont nullement le même profil, ni les mêmes qualités. Othmane Riyad Baba Ahmed

Renouer avec le succès
Les Bel-Abbésiens évolueront dans leur propre antre et devant leur public, ce qui ne prédit pas forcément une victoire acquise à l’avance. Cependant, les supporters espèrent, à la fois, une victoire des leurs et une déroute des autres rivaux directs. Devant le MCA, c’est une rude pertinence qui s’offre à eux. Pour l’heure, on ne se fait pas une fixation sur l’adversaire. Le souci majeur est de négocier favorablement cet écueil, et prendre ainsi option en attendant le restant des rencontres. Le match contre le MCA, même si en apparence recèle quelques difficultés, pourrait bien présenter une aubaine pour remonter au classement.

Il est de nouveau indisponible
Déjà blessé au genou lors du premier match de la phase retour face au MCA, l’attaquant Hachem, qui a eu le malheur de mal tomber lors d’un duel avec un défenseur mouloudéen, s’est contenté, depuis, de simples soins. Ce dernier a repris ces derniers jours le chemin des entraînements, sauf qu’il a été contraint d’abandonner en souffrant de nouveau de fortes douleurs au genou.

Le 12e homme derrière El Khadra
L’enchaînement des grosses cylindrées n’est pas fait pour arranger les choses pour l’USMBA. C’est pourquoi, du côté des dirigeants, conscients de l’importance de l’apport du 12e homme, espèrent un soutien inhabituel du public au stade qui ne fera que renforcer le moral des joueurs. Des aléas qui ne semblent pas pour autant perturber la sérénité du groupe. « Ce n’est pas les autres équipes qui entameront notre courage et notre sérénité, on fera tous face au MCA pour montrer qu’on est un groupe soudé qui ne recule devant rien », tiennent à affirmer les joueurs. Ces derniers semblent décidés à reproduire de meilleures prestations, et veulent briller de mille feux. Ainsi, l’importance de la rencontre, la valeur de l’adversaire, l’enjeu et l’apport du public bel-abbésien vont-ils mettre l’USMBA dans une position de force ?

Le joueur a pourtant fait son trou dans le groupe

Une nouvelle IRM pour connaître la gravité de sa blessure
Malgré l’immense travail effectué par le staff médical, afin de permettre au joueur de revenir rapidement à la compétition, le natif de Ghazaouet a de nouveau rechuté au point de vouloir passer durant les heures à venir une IRM, afin de connaître la gravité de sa blessure.

JSS

Malgré la succession des blessures, l’attaquant tlemcénien a réussi Mebarki néanmoins à se faire une place attend le feu dans le groupe, en apportant de vert des médecins la joie et de la bonne humeur Si l’attaquant Hachem attend de lors des séances d’entraînepasser l’IRM pour connaître la graments, tout en consolidant vité de sa blessure au genou, le défendes liens forts avec la majo- seur Sofiane Mebarki attend, quant à lui, rité des joueurs widadis une dernière visite médicale à Alger, avec cette saison. l’espoir d’obtenir le feu vert pour reprenBenyellès devra se dre les entraînements, après une vicontenter de Ghazali, laine blessure au pied qui l’a privé Yabeun et Bennai de disputer les derniers matchs En l’absence prolongée donc de du club phare des Zianides.

Pour préserver l’espoir
Pour les Vert et Rouge de Bel-Abbès, il n'y a pas mieux qu'une victoire pour garder l’espoir. Les camarades de Benatia sont décidés à remonter la pente et arracher le succès. La victoire leur tient à cœur dans une rencontre où l'objectif est de réaliser une performance, en vue d’amorcer un nouveau virage dans le championnat menant à l’ambition du maintien inscrit comme principal objectif.

M. O. Noureddine

La signature officielle de l’accord s'est faite hier

Enafor, nouveau propriétaire de Saoura
révélé le président du club, Mohamed Zerouati, hier matin. La cérémonie de signature a été menée sur une dérogation pour une part de 75% des actions de la société en faveur de Enafor, au siège la wilaya, situé au centre-ville de Béchar, en présence du directeur général de Naftal, Remini Akeli, qui est arrivé à Béchar hier matin à la tête d'une importante délégation, comprenant le président directeur général de la société Enafor, Khaledi Djamel, et des cadres du conseil d'administration, à la demande du P-DG de Sonatrach, Abdelhamid Zerguine, qui était absent à la transaction à cause de sa participation à une réunion à Doha. Pour la JSS c’était le président Mohamed Zerouati qui a conduit la délégation du club sudiste. Après la finalisation de l’accord, Saoura a franchi une nouvelle étape dans le monde du professionnalisme. Enafor, la JSS est le troisième club algérien professionnel qui signe officiellement avec la firme pétrolière qui prend la possession de 75% des actions après la signature officielle entre Sonatrach et le Mouloudia d’Alger, ainsi que le CS Constantine, représenté par Tassili Airlines, en attendant la signature d'achat entre Naftal et le MC Oran.

Khaledi (P-DG Enafor) : «Notre objectif est de voir la JSS parmi les meilleurs»
Le nouveau propriétaire de la JSS, Khaledi, s’exprimant à l’occasion de cette cérémonie, a indiqué que son action s’inscrit dans le cadre de «la stratégie de l’entreprise portant sur le soutien et l’encouragement au développement des sports à travers le pays, notamment dans le Sud». De son côté, le représentant du P-DG de Sonatrach a signalé qu’à travers la signature de ce contrat de rachat de 75% des actions de la JS Saoura, «la Sonatrach, en sa qualité d’entreprise nationale citoyenne, démontre toute l’importance qu’elle accorde au développement des sports à travers le pays.»

Billel G.

omme attendu, la signature du contrat d’achat entre la JS Saoura et Enafor, filiale de Sonatrach, a été conclue hier. Ainsi, Enafor sera le nouveau propriétaire de Saoura avec 75% des actions de la SSPA/JSS. C’est ce que nous a

C

Le troisième club à avoir signé avec Sonatrach
En paraphant le contrat entre JS Saoura et

La cérémonie de signature, à laquelle ont assisté les autorités locales de la wilaya, les responsables du secteur de la jeunesse et des sports, a été marquée avec la présence des dirigeants, entraîneurs, joueurs de la JS Saoura, et d’anciennes figures du sport de la région.

Les joueurs et le staff technique présents

Zerouati : «La présence d’Enafor est plus morale que financière»
Pour le président de la JS Saoura, Mohamed Zerouati, la cession de ces actions à l’Enafor aura certainement «des répercussions positives» sur la présence et l’évolution de l’équipe dans le championnat professionnel de la Ligue 1, ainsi que sur le développement des autres sections sportives spécialisées du club.

18

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Coup d’œil Ligue 2

ASMO-MOB

Les Asémistes déterminés Défaite interdite
ne semaine après avoir réussi à renouer avec les résultats positifs en s’imposant chez eux devant la formation de MCS, voilà que les Crabes du MO Béjaïa seront appelés à aborder le chemin de la compétition à l’occasion de leur difficile déplacement à Oran pour affronter l’ASMO dans le cadre de la 21e journée du championnat. Un match au sommet qui mettra aux prises deux équipes qui visent le même objectif, à savoir la victoire pour rester dans le haut du tableau. C’est le cas pour les Béjaouis qui n’auront pas droit à l’erreur s’ils souhaitent rester sur le podium et conserver leurs chances à l’accession. Pour cela, ils doivent se méfier de cette équipe oranaise où la défaite s’annonce interdite d’autant plus que les poulains de Mourad Rahmouni est menacée par la formation de l’ES Mostaganem. Un résultat positif est impératif Occupant la troisième place actuellement au classement général avec 37 points, les Crabes seront appelés à éviter la défaite et de revenir avec un résultat positif qui demeure impératif. Cela dit, les coéquipiers de Nemdil semblent conscients de la tâche qui les attend en se montrant déterminés à fournir le maximum d’efforts pour réussir un bon résultat et conserver leur place sur le podium.

à renouer avec le succès pour les Crabes

U

En dépit de la difficulté de la mission qui attend les Béjaouis à Oran, Akrour et consorts sont décidés à faire le maximum pour maintenir leur bonne dynamique. Le staff technique prépare son plan d’attaque Ayant constaté quelques lacunes au niveau de son équipe lors des dernières rencontres, le coach Mourad Rahmouni a tenu effectuer quelques correctifs sur la composante en demandant aux joueurs de fournir beaucoup d’efforts et surtout de se montrer plus efficaces devant les bois pour éviter d’autres revers à l’avenir et surtout de récolter le maximum de points qui leur permettront d’assurer une place sur le podium et d’arracher le ticket pour la Ligue 1. Rester sur le podium comme objectif primordial En dépit de la difficulté de la tâche qui attend les Crabes devant l’ASM Oran, les joueurs que nous avons interrogés ont été unanimes à dire que leur équipe doit éviter au maximum la défaite et surtout de réussir un meilleur résultat possible qui leur permettra de rester sur le podium. Le podium qui demeure l’objectif primordial des Béjaouis, eux qui espèrent maintenir leur position actuelle et arracher l’accession pour la Ligue 1. Yugurtha A.

C’
q

est une équipe asémiste motivée qui se présentera cet après-midi sur la pelouse synthétique du stade Ahmed-Zabana pour croiser le fer avec le MO Béjaïa. Ayant concédé la défaite samedi dernier face à l’USMB, après une série de trois succès consécutifs, l’ASMO tentera de renouer avec le succès face au MOB. D’aucuns estiment que le match d’aujourd’hui sera important à plus d’un titre pour les Asémistes qui auront plus d’une raison pour surpasser l’obstacle de la formation de Béjaïa. Parta-

geant la 8e place au classement général avec le NA Hussein Day avec un total de 27 unités, les coéquipiers de Bouaâmria voudront, d’abord, renouer avec le succès pour éviter le début d’une crise. Battre le MOB permettra également à l’ASMO de réduire l’écart avec son adversaire du jour qui, rappelonsle, occupe la troisième place au classement. Invaincu à domicile depuis le début de la phase retour, l’ASMO aura, toutefois, la tâche difficile face à une équipe du MOB décidée plus que jamais à retrouver sa place parmi l’élite. Mais ce qui risque de compliquer davantage la tâche des

Asémistes, aujourd’hui, face au MOB, est l’absence de plusieurs joueurs à ce rendez-vous. Comme rapporté dans nos précédentes éditions, plusieurs joueurs manqueront le rendez-vous d’aujourd’hui à l’instar de Saoula, Benmeghit et Aini. Malgré ces aléas, les poulains de Mouassa semblent déterminés à empocher les trois points de ce match face au MOB. Les coéquipiers de Sirat veulent retrouver rapidement le chemin des succès même si leur tâche s’annonce compliquée face à la formation de Béjaïa. Riad O.

qAuteur d’une bonne saison avec l’USMH, le défenseur Belkaroui Hichem intéresse plusieurs clubs. Sous contrat avec l’ASMO jusqu’en juin 2014, le joueur, qui a été prêté cette saison à l’USMH, est sur les tablettes des responsables de la formation française de Nîmes. «Le manager Zoubir (NDLR : Makhlouf) qui est établi en France m’a contacté pour me faire savoir que Belkaroui ainsi que Beldjilali (attaquant de la JS Saoura) intéressent des clubs français. En principe, il (Belkaroui) se rendra en France dès cette semaine. Le manager en question viendra nous voir plus tard pour discuter du transfert du joueur», nous a déclaré le manager général de l’ASMO, Benamar. Et d’ajouter : «Si nous trouvons un accord, c’est Moumouh qui se rendra en France pour poursuivre les négociations en France.» Selon les informations en notre possession, Nîmes est le club français qui est le plus intéressé par les services de Belkaroui.

Nîmes sur les traces de Belkaroui

Lemhane : «On est condamnés à battre le MOB»
Défaite le week-end dernier à Blida face à l’USMB local, l’ASMO veut se ressaisir cet après-midi face au MOB. Les gars de M’dina J’dida donnent l’impression d’être décidés et motivés pour décrocher les trois points du rendez-vous d’aujourd’hui. C’est ce que nous a fait savoir l’ancien joueur de la JSK, Lemhane, dans l’entretien qui suit.

qA en croire une source autorisée, Belkaroui devra se rendre dès ce lundi, en compagnie de Beldjilali, en France pour rencontrer le manager, Makhlouf Zoubir, et superviser les infrastructures de la formation de Nîmes. Selon les informations en notre possession, Belkaroui est très chaud à l’idée d’embrasser une carrière professionnelle.

Il se rendra en France ce lundi

q

Sirat non convoqué
C’est hier, à l’issue de la séance d’entraînement qui s’est déroulée la matinée, au stade Ahmed-Zabana que l’entraîneur Mouassa a dévoilé la liste des 18 joueurs convoqués pour le match d’aujourd’hui face au MO Béjaïa. Le premier responsable de la barre technique de l’ASMO a effectué un seul changement dans cette liste par rapport à celle du précédent match disputé face à l’USMB. C’est ainsi que Kheloufi, qui s’est remis de sa blessure, a été retenu pour le match d’aujourd’hui. Il remplace le défenseur latéral gauche, Sirat, qui n’a pas été convoqué pour affronter le MOB.

qq

qJoint par téléphone, hier en fin d’après-midi, le manager général de l’ASMO, Benamar Houari, nous a fait savoir que les joueurs seront payés dès ce dimanche : «Le président Merouan s’est rendu hier (avant-hier, ndlr) au stade pour discuter avec les joueurs et les rassurer à propos de leur argent. Dès ce dimanche, ils toucheront deux mois de salaires.» Voilà une nouvelle qui devra remonter le moral des coéquipiers de Bouaâmria et les motiver avant le match d’aujourd’hui face au MOB.

Merouan rassure les joueurs à propos de leur argent

q

Riad O.

Tout d’abord, comment est l’ambiance au sein du groupe ? Il est vrai que nous avons été affectés sur le plan mental après le revers concédé samedi dernier à Blida, mais nous avons fini par oublier cette défaite. Le travail psychologique réalisé par le staff technique a donné ses fruits. Nous avons tourné la page de l’USMB. Désormais, nous ne focalisons que sur le prochain match qui va nous opposer au MO Béjaïa. L’ambiance est bon enfant au sein du groupe et tous les joueurs se donnent à cœur joie au travail. On prépare dans les meilleures conditions notre prochain match face au MOB. Avec du recul, qu’est-ce qui vous a manqué face à l’USMB pour réaliser un résultat positif ? Nous avons réalisé une bonne prestation face à l’USMB. Nous avons, d’ailleurs, dominé la majeure partie du match. Nous aurions pu revenir à la maison avec au moins le point du match nul. Malheureusement, nous avons commis quelques erreurs qui nous coûté les trois points de ce match. Nous avons manqué d’efficacité en attaque puisque nous avons raté quelques occasions nettes de scorer. C’est vraiment rageant de perdre des points de cette façon. Cependant, et en dépit du résultat, nous sommes contents par la bonne prestation fournie face à l’USMB. Pensez-vous avoir encore des chances dans la course pour l’accession après cette défaite ? Rien n’est encore joué dans la course pour l’accession. Il reste encore dix matchs à jouer, soit trente points à gla-

ner. Donc, tout reste possible. Nous devrons aborder la suite du championnat match par match et donner le meilleur de nousmêmes pour engranger le maximum de points lors des prochaines rencontres. Il ne faut surtout pas baisser les bras. Comment s’est déroulée votre préparation pour le match face au MOB ? Nous avons bien préparé ce match. Nous, les joueurs, sommes conscients de l’importance de cette rencontre. Nous allons donner le meilleur de nous-mêmes pour engranger ses trois points. On a travaillé dans la sérénité tout au long de cette semaine et nous allons tout faire pour renouer avec le succès après la défaite de samedi dernier concédée à Blida. Comment se présente pour vous ce match ? Nous savons pertinemment que ça va être un match difficile vu que nous allons affronter une solide équipe du MO Béjaïa. Notre adversaire va faire le déplacement à Oran avec la ferme intention de réaliser un résultat positif qui lui permettra de rester en course pour l’accession. En ce qui nous concerne, on est condamnés à battre le MOB pour se ressaisir après la défaite de samedi dernier. Comme je vous l’ai déjà dit, nous sommes conscients de la tâche qui nous attend, et nous allons tout faire pour ajouter trois points à notre besace. Sur le plan personnel, êtes-vous adapté au sein de votre nouvelle équipe ? Dieu merci, je me sens bien au sein de mon nouveau club. Je commence progressivement à m’adapter à l’ASMO. Je travaille très dur à l’entraînement pour gagner ma place et être à la hauteur des espérances placées en moi. J’espère apporter un plus à l’ASMO en cette phase retour du championnat. Entretien réalisé par Riad O.

Guedjali et Kheddis out
Pour la rencontre de cet aprèsmidi devant la formation de l’ASM Oran, Mourad Rahmouni sera privé des services de deux défenseurs pour blessures : Guedjali et Kheddis. Le premier n’est pas encore prêt pour la compétition officielle alors que le second poursuit toujours les soins.

Madi sanctionné
Ayant passé devant le conseil de discipline depuis maintenant quelques jours après avoir refusé d’évoluer avec les espoirs il y a de cela plus de deux semaines, le défenseur Madi Fatah, qui a été de voyage à Oran avec le groupe, vient d’écoper d’une sanction financière avec retenue sur salaire de 50%.

Vers la titularisation de Benjenine
En l’absence de Guedjali et Kheddis, le staff technique devrait faire appel au défenseur Benjenine pour qu’il prenne sa place sur le flanc gauche et aider son équipe à réussir un bon résultat devant les Oranais, malgré la difficulté de la tâche. D’ailleurs, le coach du MOB ne devrait pas chambouler trop son équipe étant donné qu’il tentera de reconduire la même équipe qui a affronté le MCS la semaine écoulée.

La situation financière sera exposée chaque semaine
Suite à l’incident qui s’est produit dimanche dernier entre le président du MOB, Zahir Attia, et son vice- président Bouchebah, il a été décidé d’évoquer dans le détail la situation financière et administrative et ce, afin d’éviter de tels malentendus à l’avenir. Cela se fera chaque semaine, comme l’a déjà exigé le président Zahir Attia.

Rahmouni «Nous allons à Oran pour réaliser un bon résultat» MOB, Le premier responsable de la barre technique du
Mourad Rahmouni, a tenu à déclarer à propos de cette rencontre face à l’ASM Oran en déclarant : «Nous allons affronter une bonne équipe de l’ASMO qui aura à bénéficier de l’avantage du terrain et de public et qui tentera de faire le maximum pour réaliser un bon résultat. En ce qui nous concerne, nous allons aborder ce match avec le seul objectif de réussir le meilleur résultat possible et, par la même, rester sur le podium d’autant plus qu’on doit faire le plein à domicile et réussir à prendre des points à l’extérieur.»

Yugurtha A.

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Coup d’œil Ligue 2

19

MCS-ABM

Guenifi : «On arrachera Meddour : «Dorénavant, seul la victoire» le succès compte, la manière
Un mot sur la dernière défaite face au MOB… Vraiment, nous ne méritons pas ce triste sort, car nous avons fait un bon match et on pouvait revenir à Saïda avec au moins un point du match nul, mais certaines circonstances nous ont pénalisés, notamment le premier but injuste du MOB. Ainsi, c’est toujours difficile d’accepter une telle défaite, car nous ne déméritons pas de perdre. Donc, elle vous est restée en travers de la gorge… Oui, car nous ne méritons pas ce score, et notre prestation était acceptable dans l’ensemble, mais le mauvais arbitrage a cassé notre élan, et cela est regrettable. D’ailleurs, c’est très difficile d’avaler cette pilule, mais maintenant, nous avons tourné cette page du MOB pour nous consacrer à la prochaine confrontation face à Merouana. Justement, elle se présente comment la rencontre de cet aprèsmidi ? C’est un match très important pour nous, car notre position au classement ne nous permet pas de rater cette rencontre, et nous sommes contraints de réagir chez nous et devant notre public. Ainsi, le maintien passera automatiquement par un succès cet après-midi face à cette équipe de Merouana. En effet, notre mission s’avère difficile, mais nous sommes dos au mur pour réaliser une victoire. Donc, un match à ne pas rater… C’est un match capital pour nous, car notre position au classement ne plaide pas en notre faveur. Ainsi, nous sommes obligés d’empocher ces trois précieux points si l’on veut éviter tout mauvais scénario, notamment la relégation. Pour sauver la face, on doit gagner nos matches à domicile. Autrement dit, c’est une rencontre à six points pour le MCS… Exactement, c’est un match à six points pour Saïda, car l’ABM se trouve dans la même position que nous, donc, c’est notre adversaire direct. C’est ce qui fait que la rencontre sera déterminante pour notre groupe, car le succès ce ven-

RCA-MSPB

ne nous intéresse plus»
L’habituel titulaire au côté du capitaine Cherfaoui dans l’axe central de la défense du RCA, Meddour, a bien accepté de nous accorder un peu de son temps. Lors de cette interviewe, le numéro 18 de l’équipe est revenu sur la préparation de ce match qui s’est faite dans des conditions inhabituelles. Par la suite, le joueur nous parlera de l’équipe adverse et les chances du RCA dans cette rencontre.

dredi nous permettra de renouer avec la victoire en dépassant notre adversaire de six points, ce qui n’est pas négligeable en ce moment. En effet, nous sommes avantagés pour arracher ce succès, et le groupe est déterminé à relever le défi. D’ailleurs, on sent votre détermination d’avant-match… C’est vrai qu’une grande détermination m’anime avant d’affronter l’AB, car cette rencontre est le tournant de notre parcours et la victoire nous permettra de nous approcher davantage du maintien. Ainsi, cet état d’esprit nous le partageons tous, et cet après-midi, 11 guerriers combattrons sur le terrain pour arracher ces trois précieux points de la victoire. Un mot pour votre public… Cette rencontre est très importante pour l’avenir de notre équipe. Durant toute la semaine, nous avons fixé un seul objectif : la victoire. Nous savons que Merouana jouera sans la moindre pression. Quant à nous, nous avons besoin de notre public qui nous stimulera à arracher la victoire et j’espère que nos supporters viendront par milliers, ce vendredi, pour nous soutenir durant ces moments difficiles. Entretien réalisé par Amar B.

Pour débuter, comment vous sentez-vous à quelques heures de ce match crucial ? Je ne vous dirais pas qu’on est détendus, car c’est un match qui est difficile. On n’a que trois points d’avance, ce qui fait qu’on n’a plus le droit à l’erreur. Néanmoins, on ne laissera pas la pression pendre le dessus, le groupe est déterminé à faire un bon résultat pour se rattraper demain (entretien réalisé hier, ndlr). Vous avez eu un début de semaine un peu mouvementé, comment était la suite de la préparation ? Effectivement, notre début de préparation était un peu retardé par des imprévus, c’était un peu l’anarchie. Mais au fil des jours, on s’est repris, grâce notamment au staff technique qui était à notre écoute durant toute la semaine. On s’est longuement arrêtés sur le SAM, c’était une défaite qui nous permettra de nous forger un bon mental de vainqueur pour le reste du championnat. Pourquoi le staff a multiplié les réunions, à votre avis ? C’est tout à fait normal après un revers. Le but principal de ces réu-

nions était de nous remotiver. Vous avez eu l’occasion d’affronter cette équipe du MSPB auparavant, comment se présente cette rencontre pour vous ? Comme nous, cette équipe renferme un effectif jeune, peut-être en manque d’expérience, cependant, il faut faire très attention à ce genre de formation, car le MSPB a déjà prouvé sa valeur face aux grands. Il ne faut pas les laisser prendre confiance. La victoire est impérative, n’estce pas ? Bien évidemment. Comme je

vous ai dit, on n’a plus le droit au faux pas. Maintenant, seuls les trois point comptent à nos yeux. La manière ne nous intéresse plus. Un dernier mot pour vos supporteurs qui ont l’intention de se déplacer en masse aujourd’hui ? C’est ma deuxième saison au club. Je connais parfaitement nos supporteurs, ils ont toujours été derrière nous, dans les bons ou les mauvais moments. Je leur demanderai de faire preuve de patience, il ne nous reste que dix matches et on a besoin d’eux. Entretien réalisé par Amimi Lamine

Rait, seul absent
Suspendu par la commission de discipline pour un geste antisportif lors de la rencontre du NAHD, Rait purgera aujourd’hui son deuxième match de suspension après celui du SAM. Rappelons que ce dernier a écopé de trois rencontres, ce qui fait qu’il ne fera son retour qu’à la réception du MOC.

A Bouchaoui pour les dernières retouches
Comme chaque fin de semaine, la formation du RCA a achevé sa préparation de ce match face au MSPB à Bouchaoui. Une dernière séance légère qui a permis au staff technique de mettre en place les dernières retouches pour l’accueil aujourd’hui des Batnéen. A.M.
ter, mais le Mouloudia de Batna sera moins soumis à l’obligation de résultat. a précédé le match contre l’ESM, avec comme différence essentielle, durant cette semaine, que Zemmouri et tout le staff technique ont mis en garde l’effectif contre la répétition des erreurs commises face à l’Espérance de Mostaganem. Il n’est pas sûr que le scénario se reproduise, mais on a vu que le MSPB a les moyens de surprendre ses adversaires. Il l’a montré depuis sa victoire contre le NAHD. Il est allé par la suite battre le SAM et, avant ce match, en amical, contre l’ESM, durant la trêve hivernale, les jeunes du Boubiya avaient battu Mostaganem. Tout cela, à l’extérieur, à domicile, le MSPB s’est montré un cran supérieur à Blida et, face à Merouana, il s’est baladé, trois à zéro au tableau d’affichage. C’est dire que le MSPB carbure fort. Le RCA est averti. Les coéquipiers de Ragdi l’ont été aussi, tout au long de la semaine. Il ne faut pas s’étonner si les bons résultats sont aussi le fait de la stabilité. Fait important, le MSPB a gardé son entraineur, depuis le début de la saison.

MOC-ESM
Contraintes de taille pour Mechhoud
Il n’a pas fini de manger son pain noir le coach mociste, Mechhoud. En plus des problèmes que chacun connaît parfaitement, il se doit de trouver des palliatifs à des absences de taille. En effet, pour le match de Mostaganem, l’on notera deux indisponibilités de taille avec les suspensions des deux milieux du terrain Z’mit et Kebia. Vraiment délicat pour trouver des solutions plausibles. On parle certes du retour de certains éléments de la catégorie espoir, mais sans grande conviction. dez-vous devant l’ES Mostaganem. Le temps de cette rencontre il y a lieu d’oublier toutes les contraintes, sinon ce sera la confirmation de cette chute libre qui pourrait avoir des conséquences des plus fâcheuses sur l’avenir du club. Un paramètre que nul n’ignore dans le groupe mociste.

Demigna veut au moins sept victoires
L’obligation des résultats ne fait aucun doute pour le président mociste, Demigha qui vient de confier que son équipe se doit d’aligner au moins sept rencontres positives. Un objectif complexe au vu de la réaction actuelle des camarades de Kial sur l’aire de jeu. T. A.

Pas droit à l’erreur
De part le classement actuel des Mocistes, il y a lieu de ne point s’attarder sur l’importance de ce ren-

e Mouloudia de Batna a un autre voyage à faire ce week-end. Un déplacement à Alger pour le moins périlleux. Le MSPB rendra visite au leader du championnat. Le RCA ne jouera pas encore sur son terrain de l’Arbâa pour longtemps encore puisqu’il est en travaux depuis le démarrage du championnat. Le match RCA-MSPB se jouera sur le tartan du stade OmarHamadi (Bologhine) A l’aller, le RCA a surpris le Boubiya sur son terrain. Le MSPB a cédé les points du match à son adversaire. On était au début de la saison et le résultat a été qualifié de surprenant. Mais au fil des matchs, le RCA s’est montré une équipe coriace et plus personne n’est étonné aujourd’hui de voir cette équipe occuper la place de leader. Le groupe est

sa revanche L
toujours animé de cette euphorie, ponctuée par une accession, qui a régné la saison dernière.

Boubiya veut
Le RCA et le MSPB ont perdu la semaine dernière en championnat

Zedam chez le wali

En championnat, le RCA et le MSPB ont tous deux connu les mêmes déboires. Les deux équipes se sont déplacées respectivement à Mohammedia et à Mostaganem. Les deux clubs ont tenu une bonne partie de leur rencontre, chacun à sa manière. L’Arbâa a perdu dans la dernière minute du match contre le SAM et le MSPB menait deux à zéro contre l’ESM avant d’être rejoint par son adversaire et se voir battu par trois buts à deux. Le RCA et le MSPB ont envie de se réhabili-

Zedam devait se rendre chez le wali, hier, mercredi. C’est ce que nous avons appris, mardi dernier, en fin d’aprèsmidi. L’objet de cette rencontre est lié à la situation du club. Le MSPB n’arrive toujours pas à obtenir la qualification de ses nouvelles recrues. On laisse entendre que, malgré l’intervention du premier responsable de la ville, la Ligue professionnelle n’a, pour le moment, pas encore remis les licences des cinq joueurs recrutés lors du mercato hivernal.

Zemmouri ne veut pas que les erreurs de l’ESM se répètent
La semaine qui vient de s’écouler ressemble à celle qui

M. B.

20

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Coup d’œil Ligue 2

ASK-USMB

Le maintien se joue ce soir

Belkhethir : «La victoire et rien d’autre»
Belkhethir, le latéral droit blidéen, ne doute pas un seul instant de l’issue de ce match. Il nous dira que les points du match sont à la portée de son équipe, même s’il reconnaît que la tâche s’annonce compliquée. Vous restez sur un succès face à l’ASMO. Un commentaire ? Il faut dire que nous méritions de gagner ce jour-là. Cette fois-ci, la chance a été de notre côté, et je pense que nous les joueurs, nous nous sommes bien battus. Il est vrai que nous avons enregistré ce jour-là une victoire mais ce match fait, maintenant, partie du passé et nous l’avons oublié. Il nous faut aller de l’avant. Cela vous laisse quand même quelques regrets, après avoir perdu des points à Brakni contre plusieurs équipes… C’est certain et il nous faut reconnaître que nous aurions dû gérer avec beaucoup plus d’intelligence ces matchs. La déception chez nos supporters est tout à fait légitime, mais que voulez-vous, le football est ainsi fait. Vous allez jouer face à l’ASK. Quelles sont vos chances dans ce match ? Nous aborderons cette rencontre avec la volonté de réaliser un bon résultat. Ce sera très difficile car cette équipe renferme des joueurs de qualité. Cela ne nous décourage pas du tout. Il y a chez nous, une grande volonté de nous battre et c’est ce que nous avons l’intention de faire. Nous défendrons crânement nos chances, dans ce match. Je peux même vous dire que nous viseront les trois points et rien d’autre. Comment vous faudra-t-il jouer pour espérer réaliser un bon résultat ? Personnellement, je crains surtout l’entame de match. Si nous arri-

C

e soir, un choc au sommet entre deux ex-pensionnaires de Ligue 1, l’ASK et l’USMB, qui ont connu le haut niveau les années précédentes, attend ces deux formations, dans un autre contexte, moins intéressant qu’avant, notamment pour les fans des deux équipes qui ont du mal à prendre goût cette saison à cette maudite Ligue 2. Les Askistes ne voient d’autre alternative que les trois points, car un mauvais résultat pourrait leur coûter cher, en voyant leur équipe retomber dans les profondeurs du classement et la zone des turbulences. Autrement dit, les Khroubis doivent sortir le grand jeu pour vaincre l’USMB, ce soir. La seule certitude, c’est que les Rouges respectent beaucoup leur adversaire, du moment que l’USMB s’apprête à accéder en mai prochain en Ligue 1 si, évidemment, elle continue sur sa bonne lancée. Et sans oublier que l’équipe blidéenne est qualifiée aux huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie, ce qui prouve la qualité de cette formation ambitieuse. Ainsi, la prudence est de mise chez les Askistes. Match spécial pour Douïcher et Mehia Pour le match d’aujourd’hui, ce sera une occasion pour les supporters de

l’ASK de revoir les deux ex-Khroubis, Mehia et Douïcher, qui ont laissé que de mauvais souvenirs au sein de cette formation, après avoir réalisé une saison catastrophique. Ainsi, cela donnerai peut-être l’envie aux Diables Rouges de se moquer des deux éléments blidéens, pour les déstabiliser au cours du match. Concernant les deux joueurs, ils ont assez d’expérience pour surpasser ces «provocations» et gérer toute sorte d’intimidation.

Le Khroub craint l’arbitrage La commission arbitrale a désigné le referee Sahraoui pour officier la rencontre de ce soir, entre l’ASK et l’USMB, un choix accepté des deux directions. Mais les Khroubis craignent, ces derniers temps, les arbitres, car le match perdu face à l’ABM est dû aux erreurs de l’arbitre, ce qui a laissé des séquelles chez eux. Pour le moment, ils sont prudents vis-à-vis de corps arbitral, pour éviter d’autres mauvaises surprises. Abdou H.

vons à imposer notre jeu et, pourquoi pas, ouvrir le score durant les vingt premières minutes, nous aurons des atouts à faire valoir. Optimiste, donc ? Absolument. Ce match se déroulera chez l’adversaire, devant ses supporters. Même si la pression est sur nos épaules, nous avons les moyens de nous imposer. Entretien réalisé par Slimane Baghdali

Les Blidéens dos au mur : gagner et rien d’autre
Pour le compte de la 21e journée du championnat professionnel de Ligue 2, l’USMB sera l’hôte de l’ASK au stade Hamdani du Khroub. Cette confrontation ne manque ni d’intérêt, ni de piquant et elle se déroulera dans un stade qui, sûrement, fera le plein. Ayant réussi un tonitruant début de championnat, les joueurs de Blida ont marqué le pas. C’est avec un sentiment de hargne qu’ils aborderont ce rendez-vous. A priori, toutes les données sont entièrement suffisantes pour s’attendre à une réaction positive de la part des Vert et Blanc, qui malgré tout, livreront ce match avec la volonté d’engranger les trois points mis en jeu. Etre au rendez-vous Selon les affirmations de tous les joueurs, l’équipe sera au rendez-vous pour mettre à mal la coriace équipe du Khroub, qui vise exactement, le même objectif. De son côté, l’entraîneur Kamel Bouhellal a beaucoup insisté durant les dernières séances d’entraînement sur les trois points de la victoire. De quelles solutions dispose le coach ? Le coach blidéen Bouhellal a assez d’expérience pour savoir qu’une équipe peut perdre ses moyens à l’extérieur alors qu’elle est tout simplement irrésistible chez elle. La meilleure preuve, ce sont ces superbes performances face à de solides équipes du championnat à Brakni. Parfois, en plus du succès, les joueurs de Blida y avaient mis la manière. Ce sera là, d’ailleurs, l’une des grandes missions de Bouhellal. Elle consistera à réapprendre à ses joueurs à ne pas sombrer hors de leurs bases. Des joueurs décidés Certains joueurs de l’équipe de Blida se sont fait l’écho de ce que pensent leurs coéquipiers. Ils nous diront tous qu’il n’est pas question de gâcher des points et cela quelle que soit l’identité de l’adversaire. C’est ce que nous dira en substance Khelladi : «Le match contre l’ASK sera très disputé, car nous, tout comme les joueurs de cette équipe, voulons les trois points. Il nous faudra être présents et surtout gagner un maximum de duels. Nous sommes prêts pour ce match.» Se donner les moyens… C’est certain, au vu des résultats enregistrés par l’équipe, la tactique de jeu adoptée par les Blidéens jusque-là, n’a pas été payante. Pour exemple, Krifalli, le meneur de jeu, n’a pas eu une grande liberté d’action devant les équipes qui ont eu à affronter l’équipe de Blida. Il réussira, en plus des prestations somme toute correctes plusieurs ouvertures. La question est de savoir s’il aura encore les moyens et surtout la liberté d’action pour permettre aux attaquants d’être prolifiques. Il est certain que le coach blidéen va effectuer des retouches en ce qui concerne la composante de l’équipe. L’une d’entre elles est la reconversion de Belhocine au poste de milieu récupérateur. Il sera associé à Aliouène pour composer un premier rideau défensif. Tout naturellement Krifalli retrouvera son poste de meneur de jeu. Un tournant du championnat La mission des Blidéens s’annonce des plus ardues. Bouhellal doit au plus vite faire en sorte que ses poulains gagnent des matchs et leur inculquer cet esprit combatif qui leur a permis de s’imposer à plusieurs reprises hors de leurs bases. Les joueurs de Blida doivent se retrousser les manches pour garder leurs chances intactes. Leur entraîneur, de son côté, doit s’atteler à faire que l’équipe arrivera à conserver la même organisation tactique durant quatrevingt-dix minutes et, surtout, multiplier des offensives construites. Aujourd’hui, sur la pelouse du stade du Khroub, le mot d’ordre est de gagner. S. B.

Mebrek sanctionné

Bouhellal a décidé de se passer des services de son milieu de terrain Mebrek. Cette décision est plutôt une sanction. En effet, après avoir été remplacé lors du match d’application joué avant-hier, Mebrek s’est directement dirigé vers les vestiaires. Une façon de faire qui n’a été que moyennement appréciée par Bouhellal.

Boudemagh, pas si sûr d’y jouer A l’heure actuelle, le latéral gauche, Boudemagh, n’est pas prêt mentalement, car, depuis plusieurs mois, il n’a touché qu’un seul salaire, après avoir disputé plus de six mois de compétition avec l’ASK. Ainsi, sa situation l’inquiète, ce qui l’inciterait à boycotter tous les matches restant, au cas où son souci ne trouverait pas d’issue dans les plus brefs délais. Quant à la direction, celle-ci continue de le calmer en lui promettant de lui verser son dû prochainement. Djahel out, Douadi revient Pour ce rendez-vous important face à l’équipe de la ville des Roses, le staff technique asksite aura l’embarras du choix pour former son milieu du terrain, avec le retour de Douadi qui offre une carte de plus à Terraï. Par contre, l’attaquant Djahel sera absent, suite au cumul de cartons jaunes. Enfin, la direction de Khettabi a promis une prime conséquente, 5 millions, en cas de victoire, ce soir, face à l’USMB. Mellouli est toujours à l’infirmerie Le défenseur central, Imad Mellouli, ne semble pas en forme. On pensait qu’il est rétabli de sa blessure, après le repos de 15 jours, mais le joueur souffre apparemment d’une autre blessure à la nuque, ce qui a incité le staff médical du club à lui demander d’aller voir un spécialiste et passer une IRM pour savoir un peu plus sur la nature de sa blessure. Abdou H.

Le match de cet après-midi est un peu spécial pour Rachid Mehia. Le défenseur blidéen va donner la réplique à ses excoéquipiers. Il avait quitté l’ASK en été pour rejoindre la ville des Roses.

Mehia contre ses ex

CRT-CRBAF

Le public veut les trois points
CRT ont eux aussi des arguments à faire valoir, il suffit qu'ils produisent un bon match et qu’ils croient en leurs potentialités. aux yeux de leurs supporters qui attendent d’eux un sursaut d'orgueil. Bensalah

M

ême si la tâche paraît ardue devant une équipe qui joue pour l'accession, les fans du CRT n’exigent qu’une victoire de leurs protégés pour qu’ils prouvent que leur équipe ne marchande pas avec l'honneur du club. Des rumeurs circulent dans la ville faisant part que le match est déjà acquis pour l'équipe de Aïn Fekroun, raison pour laquelle les supporters témouchentois exigent des coéquipiers de Merakchi les trois points pour faire taire justement ces rumeurs qui circulent dans les artères de la ville et les cafés. Le public souhaite que les joueurs donnent le meilleur d’eux-mêmes pour qu’ils sortent vainqueurs de cette empoignade. La mission n'est certes pas facile devant une bonne équipe motivée à souhait et bien préparée pour ce genre de match, mais les jeunes espoirs du

Un match pour l'honneur
Bien que la partie paraisse difficile pour les protégés de Mehadji, la réalité du terrain est tout autre, car ce sont onze joueurs qui affronteront onze autres à Embarek-Boucif devant un public témouchentois qui fera tout son possible pour motiver le groupe afin qu’il mouille le maillot et engrange par la même les trois points. Dans le cas où la victoire ne leur sourirait pas, les jeunes auront au moins fourni une belle prestation

Programme de la 21e Journée de Ligue 2 (Ajourdʼhui)
Rencontres
MCS-ABM MOC-ESM RCA-MSPB CRT-CRBAF OM-NAHD USMAN-SAM ASK-USMB ASMO-MOB Arbitres SEKHRAOUI BRAHIMI CHENANE EL MERID AOUINA.S ACHOURI SAHRAOUI BOUSSADIA 1ers assistants RACHEDI CHEBALLAH MEKNOUS SCHAMBY AOUINA.F AMRI BECHIRENE SEGHIRI 2es assistants BOULEKRINET IDIR CHARCHAR BOUZAGHOU BENAISSA ZID NACERI BOUGHERARA

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Coup d’œil International
Real Madrid

21

Mourinho «Je sors la tête haute»
José Mourinho, l’entraîneur du Real Madrid, a pour objectif affiché de remporter la Copa del Rey et la Champion's League. Seulement, dans les deux compétitions, le Real Madrid n'a pu faire que match nul (1-1) contre le Barça et Manchester United, lors des rencontres aller. Incapable donc de s’imposer à domicile, une question lui a été posée sur ce sujet en conférence de presse : «Je ne suis pas déçu, je sors de ces deux matchs la tête haute. Pas question d’avoir la pression. Ces deux résultats sont en faveur de l’adversaire mais le Real Madrid est capable à tout moment de marquer et de gagner à l’extérieur», a répondu le Mou.

«Xabi Alonso est vraiment allé au bout de ses limites»
L'entraîneur du Real Madrid, José Mourinho, a expliqué mercredi que son milieu de terrain Xabi Alonso, qui a joué presque la totalité du 8e de finale aller contre Manchester (1-

1) en dépit d'une pubalgie, devra bénéficier d’un peu de repos en ratant probablement le match de championnat ce dimanche contre le Rayo Vallecano : "A la mi-temps, il était déjà limite et ce soir, il est vraiment allé au bout de ses limites. Maintenant, il faut qu'il souffle et il ne pourra très vraisemblablement pas jouer dimanche.» Pour rappel, la plaque tournante du Real était sortie à la 83’, remplacée par Pepe, en espérant qu’il sera opérationnel pour la demi-finale retour de la Copa del Rey face au FC Barcelone, le 27 février prochain.

Ramos : «Sur le but, Welbeck prend le meilleur sur moi»
Capitaine d’équipe en l’absence du portier Iker CasilRonaldo : las, Sergio Ramos, le défenseur du Real «Je respecte United… Mac’est chez moi» En attendant forcément de vivre une soirée encore plus émouvante lors du match retour, Crsitiano Ronaldo, buteur contre United en 8es de finale aller de C1, raconte son but et sa non-célébration : “C'était un match très disputé. Ils nous ont créé des problèmes. Je n’ai pas célébré mon but car j’ai joué à Manchester durant six ans et j’y suis arrivé quand j’étais encore gamin. Je respecte ce club, c’est chez moi. (…) Nous avons eu des occasions, même si nous n’avons pas concrétisé. Ca reste ouvert. Nous irons à Old Trafford pour nous qualifier, on a toutes nos chances.» drid, a évoqué le nul contre Man United mercredi (1-1), en 8es de finale aller de la Ligue des Champions, ainsi que son erreur sur l’unique but mancunien : «Welbeck, sur le but, prend le meilleur sur moi. Mais bon, il n'y a pas non plus à isoler la prestation d'un joueur. Je retiens surtout notre attitude. Nous avons dominé l'essentiel de la rencontre, mais ça ne nous a pas souri ce soir. Il faut maintenant penser que nous pouvons gagner là-bas. La Ligue des champions se joue sur des détails. En face, il y a un grand rival et nous devrons vraiment penser à tout donner, mais la première chose est d'être convaincu que c'est possible.»

Shakhtar Donetsk

Lucescu : «Améliorer notre forme pour batailler en Allemagne»
Si du côté allemand, le match nul semble arranger leurs affaires, ce n’est nullement le cas de Mircea Lucescu, l'entraîneur du Shakhtar Donetsk, qui n'a pas caché sa déception, après la fin de la partie : «C'est dommage de laisser filer la victoire dans les dernières minutes, mais le résultat paraît équitable. Le Borussia est une équipe vraiment forte et bien organisée, alors que nous n'avons pas été impressionnants en début de match car nous manquions de compétition. Mais les dernières minutes ont montré que nous sommes capables de lutter pour obtenir un bon résultat. Dans les prochaines semaines, nous allons essayer d'améliorer notre forme pour batailler en Allemagne afin de décrocher la qualification pour le tour suivant.»

Fergusonmains» «Notre destin est entre nos
L'entraîneur de Manchester United, Alex Ferguson, s'est dit satisfait du résultat (1-1) obtenu sur la pelouse du Real Madrid, mercredi soir, en 8es de finale aller de la Ligue des Champions : "David de Gea a fait trois ou quatre beaux arrêts. Nous nous sommes créés beaucoup d'occasions au cours de ce match et nous avons pratiqué un bon football sur le plan offensif ", a-t-il réagi. "Nous n'avons pas eu la possession du ballon que nous espérions mais les joueurs ont tout donné et maintenant nous avons une grande chance de nous qualifier au match retour. On a encore notre destin entre nos mains", a jugé Ferguson après la rencontre. En ce qui concerne la deuxième manche à Old Trafford, le coach mancunien pense, tout comme le "Special One", que ce sera "du 50-50". "L'équipe qui marquera la première au retour aura sans doute les meilleures options. Mais il est vrai que nous jouerons un peu différemment. Nous avons aussi des capacités offensives dans notre équipe que nous déploierons sans doute davantage à Old Trafford", a-t-il laissé entendre pendant ce point presse.

Manchester United

Klopp «Trèsmoral important pour le
avant le match retour»
Le Borussia Dortmund a réussi la belle performance en arrachant le match nul (2-2) sur la pelouse du Shakhtar Donetsk mercredi soir, en 8es de finale aller. Revenus à la marque à deux reprises, la dernière en toute fin de match, les Allemands se sont mis dans une très bonne position avant d’accueillir les Ukrainiens dans trois semaines. Le coach de Dortmund, Jürgen Klopp, était aux anges après cette rencontre : "Le point positif à propos de ces huitièmes de finale, c'est que vous pouvez avoir une stratégie et être tactique, même si le score est contre vous comme ce fut le cas ce soir. Nous avons été punis de nos erreurs défensives, ce qui est embêtant. Un 2-1 aurait

Dortmund

ennemi Ferguson compare Ronaldo à sonUnited (1-1), lorsMessi du match r

Au terme du match nul entre le Real Madrid et Mancheste aller des huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le manager écossais Alex Ferguson est revenu sur la prestation de son ex-joueur, Cristiano Ronaldo, auteur du but égalisateur pour les Merengues : «J’ai pu parler avec Cristiano, après le match. Je suis fier de son évolution. Son but est incroyable. Je pourrai dire à Evra qu’il aurait dû mieux défendre, mais si nous analysons la situation… Seul Messi peut réaliser ce genre d’action.»

Van Persie : «Un grand match à regarder»
Même s’il n’a pas marqué mercredi soir, le buteur vedette des Red Devils cette saison ne cachait pas sa satisfaction après le match nul à Madrid (1-1), pour la première manche de ces 8es de finale de Ligue des Champions : "Ils ont eu quelques occasions, et je pense que si on nous avais dit qu'il y avait eu 1-1, avant le match, la plupart d'entre nous aurait signé. A l'extérieur, c'est un bon résultat, mais pour les gens qui ont regardé le match, ils ont vu des opportunités des deux côtés et c'était un grand match à regarder.", a t-il expliqué dans des propos relayés par Sky Sports, avant d’évoquer le match retour : «Je ne pense pas que le fait de jouer à l’extérieur ou à domicile ait une grosse incidence sur le résultat final. Nous avons joué la moitié des éliminatoires, nous sommes prêts pour le retour.»

Giggs s’attend à un match retour compliqué
Malgré le bon résultat de Manchester United lors du huitième de finale aller de la Ligue des Champions à Madrid, face au Real (1-1), l’expérimenté milieu de terrain mancunien Ryan Giggs reste prudent avant le match retour : «Nous pouvons être contents de ce résultat car c’est une bonne opération que nous avons réalisée à Bernabeu, mais il serait totalement illusoire de croire que la qualification est jouée. Je soulignerai la grosse performance défensive de l’ensemble de l’équipe ….Dans les grands matches, c’est la concentration qui fait la différence. Il y a du talent dans les deux équipes, donc c’est la concentration qui joue, pour produire un moment magique quand il le faut», a expliqué le Gallois.

été un mauvais résultat, mais ce 2-2 est très important pour le moral de l'équipe avant d'aborder le match retour», a-t-il concédé, avant d’enchérir : «A la maison devant notre public nous pourrons faire notre jeu. Ce but à la 87e minute est tout simplement merveilleux.»

Hummels : «Un résultat fantastique»
Mats Hummels, le défenseur du Borussia Dortmund, était ravi du nul face à Donetsk (2-2), en 8e de finale aller de la Ligue des Champions, lui qui a inscrit le but égalisateur en toute fin de match : «C'est important que nous puissions aborder le match retour à égalité. Un 0-0 nous permettra de passer. Nous avons connu des moments difficiles en défense, mais contre une équipe autant portée sur l'attaque, on ne peut pas éviter ça. Nous avons été menés au score deux fois, donc c'est un résultat fantastique.»

22
Le successeur de Victor Valdés aurait-il déjà été trouvé par les dirigeants du FC Barcelone ? Il y a quelques semaines, le gardien de but numéro 1 du Barça a annoncé qu’il ne prolongerait pas en Catalogne et quitterait donc son club formateur, au plus tard en juin 2014, date 20ME à la-

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Coup d’œil International
Barça Galatasaray
Bruch, l'agent du gardien du Borussia Mönchengladbach, a réagi d'une façon virulente quant à l'annonce par la presse espagnole de la signature d'un pré-contrat entre le jeune international allemand et le FC Barcelone pour succéder à Valdes. A l'agence SID, il déclare : "C'est vraiment n'importe quoi !" Pas sur que cela va convaincre les dirigeants Catalans d’abandonner totalement cette piste.

L’agent de Ter Stegen nie un accord final
quelle son contrat prend fin. Contraints de se mettre en quête d’un remplaçant à l’international espagnol, qu’ils pourraient laisser filer dès cet été, les décideurs blaugranas auraient d’ores et déjà trouvé un accord de principe avec Marc-André ter Stegen, à en croire la presse de l’autre côté des Pyrépour lâcher David nées hier. Villa cet été Mais Si les dirigeants du Barça n’ont pas Gerd voulu négocier le départ de l’attaquant David vom Villa durant le récent mercato hivernal, la donne sera totalement différente en fin de saison. Pour El Mundo Deportivo, les Blaugrana ne voulaient apparemment pas céder l'attaquant espagnol à un autre club contre une indemnité de transfert trop faible à leur goût ou via un prêt assorti d'une option d'achat. Du coup, ils auraient renvoyé dans les cordes tous les prétendants, «Arsenal et la Juventus nottament». En vue de l'été prochain, le Barça aurait décidé de fixer le prix "d'El Guaje" à environ 20 millions d'euros. Un montant assez élevé pour un joueur plus proche de la fin et qui reste sur deux saisons de galère.

Sneijder vide son cœur

Quand

Fabregas comprend le choix de Valdès
Lors d'un entretien retranscrit par Sky Sports, le milieu de terrain Fabregas a avoué qu’il comprenait le souhait de son coéquipier Victor Valdès de changer d’air et de ne pas poursuivre l’aventure au Barça : «Victor veut vivre une telle expérience (à l'étranger). Je suis passé par là lorsque j'étais jeune. C'était fantastique", a-t-il déclaré avant de nuancer ses propos. "Mais maintenant, je suis de retour et je veux rester." De toute évidence, Cesc Fabregas souhaite continuer sa route au Camp Nou le plus longtemps possible. "Si je le mérite et que c'est possible, j'espère pour toujours", a-t-il ajouté. En prime, il a fait savoir qu'il veut gagner la Ligue des Champions avec le Barça cette saison. C'est à ses yeux le plus beau rêve qu'il pourrait réaliser à court ou moyen terme. Mis de côté en raison de son refus de prolonger avec un salaire réduit, le nouveau milieu de terrain de Galatasaray, Sneijder, n’a pas du tout apprécié le comportement de l’Inter Milan à son égard : «J’ai signé à l’Inter pour 5 ans, mais j’ai appris plus tard qu’il y avait une clause de 50 M€ dans mon contrat. Manchester United a offert 20 M€ (ndlr : en 2011), mais l’Inter n’a pas voulu me vendre alors que je voulais partir», raconte Sneijder au quotidien turc Fanatik. «Et voilà qu’ils m’ont ensuite demandé de baisser mes émoluments. Ce que j’ai refusé. Du coup, ils m’ont laissé à quai pendant trois mois. J’ai eu des soucis avec le président de l’Inter (Massimo Moratti) et avec celui du Real Madrid (Florentino Pérez).» En effet, Wesley Sneijder garde apparemment un mauvais souvenir de son passage au Real Madrid. Acheté sous l’ère Calderon, il a fait les frais du retour de Pérez aux commandes du club en 2009, date de son départ forcé pour l’Inter. «Le moment le plus dur, ça a été quand je suis revenu à l’entraînement au Real Madrid, et que je me suis rendu compte qu’ils avaient enlevé mon nom sur mon casier. Le président m’a alors dit qu’il ne voulait plus travailler avec moi, et je lui ai simplement dit que je gagnerais un jour la Ligue des Champions à Bernabeu, et je l’ai fait avec l’Inter. Là, ça a été le plus beau moment de ma carrière», a lâché avec beaucoup de fierté l’international néerlandais.

Henry «J'aimerais vraiment être de retour avec Arsenal»
être officialisé, j'ai encore deux années à jouer ici et puis je vais voir. Mais j'aimerais vraiment être de retour avec Arsenal." Alors que son bail avec la franchise américaine se termine en juin 2014, l'ancien international tricolore (123 sélections) s'offrirait ainsi un troisième passage avec les Gunners, après ses années de gloire (1999-2007) puis une pige convaincante (2012).

Arsenal

Milan AC
Niang : « Je garde mon premier butencore un élément important pour le derby» Méme s’il n’est pas
au sein du onze milanais, Mbaye Niang est en train de faire, néanmoins, ses preuves en Serie A, en se confiant sur divers sujets au Corriere della Sera : “Mario est comme un frère pour moi, il me donne beaucoup de conseils et nous avons un feeling particulier même sur le terrain. Je pouvais aller à Arsenal mais dès que le Milan AC s’est manifesté je n’ai pas hésité une seconde. En Italie, la mentalité est différente. On me demande d’être plus professionnel et de ne penser qu’au football. Après mes excès, Galliani s’est beaucoup fâché et j’ai compris que le Milan AC est ma grande occasion, je ne peux pas tout gâcher pour des sorties ou des belles voitures. Mon premier but en Serie A ? Je l’ai gardé pour le derby.”

Pressenti lors du dernier mercato hivernal pour faire son nouveau come-back à Arsenal, Thierry Henry est finalement resté avec les Red Bulls de New York. Pourtant, l'attaquant français a indiqué qu'il pourrait accepter de revenir à Londres à plus ou moins long terme lors d’un entretien accordé à Daily Mail : « Tout ce que je sais, c'est que j'aimerais rester impliqué dans le monde du foot, et, je l'espère, à Arsenal. C'est le cœur qui parle, c'est l'équipe que je soutiens. Si je peux revenir au club, j'aimerais le faire, mais ce n'est pas à moi que revient la décision. Ce serait un désir, un désir plus que quelque chose qui peut

Il tient à soutenir son mentor Wenger
L’ancienne star des Gunners, Thierry Henry, a tenu aussi à soutenir Arsène Wenger, cible de critiques cette saison, de la part de la presse anglaise mais aussi des supporteurs d’Arsenal : "Quand vous ne gagnez pas, les gens remettent sans cesse votre travail et votre légitimité en question. Tout ce que vous avez fait avant est oublié. Que faut-il faire alors ? Pour moi, ce sont des choses difficiles à entendre mais je sais ce qu'Arsène Wenger a effectué pour ce club".

Manchester City

Mario Gomez, l’autre cible en attaque
Vu qu’on prépare un grand ménage du côté de la direction de City, en prévision de la saison prochaine, des noms reviennent avec instance ces derniers temps du coté des médias anglais. Hier, ce n'est pas Cavani, Falcao ou encore Isco, mais le nom de Mario Gomez qui a enflammé les supporters. Le Daily Express indique dans ses colonnes que le profil du bavarois est tout à fait susceptible de répondre aux critères mancunien. Cette information est également en adéquation avec les murmures allemands qui semblent pousser vers la sortie le buteur allemand, malgré les démentis de son agent, qui voit Super Mario, travailler la saison prochaine avec le nouvel entraineur Pep Guardiola.

Eto’o : «Je ne regrette pas du tout mon choix»
Invité de marque dans l’émission Luis Attaque sur Radio RMC, la star camerounaise Samuel Eto'o est revenu sur son amour du PSG, mais aussi son refus de rejoindre le championnat anglais : «Pour plusieurs raisons. J’avais un très bon contrat. Et puis j’avais un peu fait le tour. Je voulais quelque chose de plus excitant. (…)Je ne sais pas si le champ anglais manque à ma carrière. J’ai eu l’opportunité avant d’aller en Italie de rejoindre la Premier League, finalement ça ne s’est pas fait. Mon destin n’était pas de ce côtélà. Ca peut intéresser n’importe quel joueur. Mais j’ai eu la chance de jouer dans des clubs qui ‘ont permis de gagner. J’avais le choix de faire la même chose ou de faire quelque chose de plus radical, que je connaissais pas. Je suis content de mon choix. Je ne le regrette pas du tout», a-t-il assuré. Et évidemment, qui parle de transfert à Samuel Eto’o parle du PSG : «Il y a eu l’opportunité que je vienne au PSG, il ya quelque temps. Ca ne s’est pas fait. Mais je reste supporter de ce club», a-t-il raconté, avant d’affirmer qu’il aurait pu faire partie du projet QSI. «J’ai eu cette opportunité de faire partie de ce projet. Ca ne s’est pas fait.» Aujourd’hui, à 31 ans, il ne ferme la porte à aucun club et

Porto

Martinez pour remplacer Villa au Barça ?
Selon le journal As, le FC Barcelone songerait très sérieusement à recruter l'attaquant colombien de 26 ans, Jackson Martinez, en grande forme actuellement du côté du FC Porto, afin de palier le probable départ de David Villa l'été prochain. Arrivé dans le club lusitanien en juin 2012 pour pallier le départ de Radamel Falcao du côté de l'Atlético de Madrid, le Colombien a marqué 18 buts en 17 matches de championnat.
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

pense avoir encore quelques années devant lui. «J’ai encore beaucoup d’envie, beaucoup de passion.»

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com té@lebute jeux-san

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

Décrassage
Le proverbe du jour

Le Buteur n° 2196 Vendredi 15 février 2013 Prévisions météo pour Alger et ses environs
Horaires des prières
04 Rabie ettani 1434

23

VENDREDI
BEAU TEMPS

SAMEDI
ASSEZ ENSOLEILLÉ

Vendredi
Dohr Asr Maghreb Icha : 13h02 : 16h04 : 18h32 : 19h50 : 06h 08 : 07h 35

«Qui tient le bâton tient le buffle»
(Proverbe hindou)
Les hémorroïdes sont des affections douloureuses, mal placées et fréquentes. Quelques judicieuses informations sur ce sujet peuvent aider les personnes qui en souffrent. De la même facon, de bonnes connaissances permettent de prévenir les hémorroïdes… Les hémorroïdes sont des dilatations des veines de la région anale, des sortes de varices. Le plus souvent, elles provoquent une gêne sans gravité. Mais si un caillot de sang vient à se former à l'intérieur de la veine, on parle alors de thrombose hémorroïdaire, laquelle est à l'origine d'une crise douloureuse intense. 1) Plus on est âgé, plus les hémorroïdes sont fréquentes. q C'est vrai. Passé 50 ans, plus de la moitié de la population a déjà été confrontée aux hémorroïdes. 2) Les personnes atteintes d'hémorroïdes doivent lutter contre la constipation. q C'est vrai. Lorsque l'on est constipé, les selles sont difficiles à évacuer. Les efforts fournis ont pour effet d'augmenter la pression sanguine à l'intérieur des veines situées dans la région de l'anus, ce qui favorise les poussées d'hémorroïdes. 3) Les hémorroïdes sont systématiquement douloureuses. q C'est faux. Il existe deux types d'hémorroïdes. Les hémorroïdes sont dites externes lorsque les veines dilatées sont situées juste sous la peau de l'anus, ce qui est généralement douloureux. En revanche, lorsque les hémorroïdes sont situées dans le rectum

Samedi
Fedjr Chourouk

Matin : 10 °C A-M : 19 C Vent : 11 km/h Direction : S.

Matin : 8 °C A-M : 17 C Vent : 11 km/h Direction : E.

ACTUEL

Hémorroïdes : distinguez le vrai du faux !
7) Il est recommandé d'éviter tout type de laxatifs. q C'est faux. Dans certains cas, des laxatifs dits de masse, c'està-dire qui augmentent le volume des selles, peuvent être utilisés. En règle générale, tout ce qui favorise le transit intestinal est bénéfique en cas d'hémorroïdes. 8) En cas de douleur hémorroïdaire, un bain de siège est conseillé. q C'est vrai. L'eau chaude atténue la crise hémorroïdaire, tout comme l'application de compresses froides sur la région anale. 9) Les personnes qui ont souvent des hémorroïdes doivent éviter de faire du sport. q C'est faux. L'activité physique est recommandée pour faciliter le transit intestinal et prévenir les hémorroïdes (excepté les sports nécessitant des efforts violents). C'est inversement la sédentarité qui est un facteur de risque, au même titre que les stations debout prolongées ou assises et le port de charges lourdes. 10) Une alimentation un peu épicée est conseillée en cas d'hémorroïdes. q C'est faux. Tous les aliments irritants sont à éviter : épices, moutarde, piment, mais aussi l'alcool et le café. 11) Le seul traitement des hémorroïdes est chirurgical. q C'est faux. Avant d'en arriver à la chirurgie (injection de substances sclérosantes, ligature de la veine, cryothérapie…), de nombreux médicaments, parfois des associations, peuvent être employés pour soulager les douleurs des hémorroïdes : anti-inflammatoires, anti-douleurs, anesthésiques locaux, laxatifs contre la constipation, veinotoniques, etc.

Top 10 des phénomènes
naturels les plus incroyables
Le monde regorge de curiosités. A travers le monde, ces curiosités sont différentes d'un pays à un autre, d'un continent à un autre, d'un océan à un autre, et souvent attirent lʼintérêt. Nous vous avons compilé en image les 10 phénomènes les plus étranges et les plus insolites qu'il est possible de vérifier sur notre planète Terre. - Les Marées Rouges : Elles arrivent quand les algues s'accumulent rapidement sur un rivage, une côte ou une plage. Si certaines sont inoffensives, d'autres peuvent être mortelles pour la vie sous marine en raison de l'arrivée massive de nombreuses toxines. La mer de Chine est régulièrement touchée par ce phénomène. - Tornades de Feu : Populairement connus sous le nom de firenados ou des tornades de feu, les tourbillons de feu se forment pendant des feux de forêt et peuvent être assez forts pour déraciner des arbres. - les Fairy Fires : Aussi connu sous le nom de "feu magique," ce phénomène est le résultat de bioluminescence naturelle dans une certaine espèce de moisissures trouvées sur les délabrements du bois. Ces champignons se mettent alors à briller à la manière de Lucioles. - Le Basalte en colonne : Ces colonnes typiquement hexagonales sont formées par un rafraîchissement relativement rapide d'une coulée de lave, donnant au basalte dure la forme de petites colonnes. On peut en trouver en Islande, en Allemagne (Bavière) et dans les Îles Féroé. - L'arc en ciel de feu : Un arc-en-ciel de feu est un phénomène optique causé par des cristaux glacés dans les nuages. Ces gouttelettes, en réalité de petits cristaux de glace, s'alignent horizontalement, et réfractent la lumière de façon homogène créant ce fameux rideau multicolore. Elles agissent comme un prisme. - Tempêtes de Sable : Les Haboobs (terme arabe) sont des tempêtes de poussière intenses qui arrivent dans des zones arides du monde entier. Le Sahara, l'Irak, le Texas et le désert Chilien sont régulièrement touchés par ces colonnes de sables. - Les Nuages duveteux : Ce sont des lobes sur le dessous d'un nuage. C'est comme un nuage de lait dans un thé. C'est un terme météorologique appliqué à un modèle cellulaire de poches accrochant au-dessous de la base d'un nuage. - LʼÉcorce Arc-en-Ciel : L'écorce d'eucalyptus, dans certains cas, peut avoir une vaste gamme de couleurs différentes quand celle-ci mûrit. Cette sorte d'arbre est originaire des Philippines mais elle est également cultivée en France. - Les Brinicles : Appelé également le "doigt glacé de la mort", ce phénomène est un écoulement dʼeau salée qui se fige au fur et à mesure qu'il plonge profondément dans lʼocéan. Il gèle et forme une traînée blanche. Le phénomène a été vu pour la première fois en 2011. Pour l'apercevoir, il faut immerger beaucoup dʼappareils submersibles équipés de caméras à haute définition, en eau profonde pendant plusieurs jours. - Les Trous Bleus : Ces trous typiquement circulaires et bleus sont créés par des dolines (grottes) sous-marines. Ces trous apparaissent bleu foncé parce que la profondeur de l'eau est supérieure au reste. Il y en a au Belize, dans la mer rouge en Egypte et dans les Caraïbes (près de 178 mètres). Le plus profond de tous est situé au Bahamas et se nomme le trou de "Dean".

Ragoût de mouton

Recette

et pâtes
Ingrédients sauce  250g de viande de mouton  500g de tomates fraîches  1 cuillère à soupe pleine de tomate concentrée  2 oignons  1/2 cuillère à soupe de ras-el-hanout  1 cuillère à café de cumin  1/2 cuillère à soupe de piment fort en poudre ou de poivre rouge  Smen ou beurre demi-sel  Huile  1 poignée de pois chiches  Sel Ingrédients pâte  500g de semoule fine  1/2 cuillère à café de sel  Eau Préparation Préparez la pâte en mélangeant le sel et la semoule et en l'aspergeant d'eau jusqu'à obtention d'une pâte ferme mais pouvant se rouler entre les mains laissez reposer. Faites revenir dans le smen ou le beurre demi-sel la viande avec les oignons râpés, le sel et les épices. Joignez la tomate fraîche en purée, la tomate concentrée et le piment ou le poivre

du monde

1

2

3

4 5 6 7

8 9

(hémorroïdes internes), elles ne sont pas douloureuses. 4) En cas d'hémorroïdes, il faut éviter de lire aux toilettes. q C'est vrai. Le fait de rester longtemps assis sur le siège des toilettes, ce qui est typique des personnes qui lisent aux toilettes, relâche les muscles de l'anus et induit un afflux de sang, néfaste en cas d'hémorroïdes. 5) Les femmes enceintes ont souvent des hémorroïdes. q C'est vrai. Lors de la grossesse, la pression sanguine dans les veines tend à augmenter, y compris dans celles situées à proximité de l'anus. Résultat, le risque d'hémorroïdes est plus fréquent en période de grossesse. 6) Contre les hémorroïdes, il est nécessaire de diminuer la quantité de fibres de son alimentation. q C'est faux. Fruits, légumes, céréales et pain aux grains entiers, grâce à leur richesse en fibres, ramollissent les selles, augmentent leur volume et facilitent ainsi leur expulsion, ce qui prévient les hémorroïdes et diminue l'intensité des crises.

rouge, laissez le tout mijoter à couvert pendant 10 minutes. Mouillez avec 2 litres d'eau joignez les pois chiches et laissez cuire. Divisez la pâte en petites boules, roulez chacune en boudin très fin (plus fin qu'un crayon). Découpez des petits bouts d'1/2 cm, roulezles dans un peu de semoule ou de farine et passez-les au tamis pour faire tomber l'excédent. Passez les pâtes un quart d'heure à la vapeur sur la sauce (comme pour le couscous) retirez-les, aspergez-les d'eau retirez la viande et refaites l'opération 2 fois ou jusqu'à ce qu'elles deviennent molles. Mettez-les dans la sauce et laissez mijoter jusqu'à ce que la sauce soit complètement absorbée. Servez avec des noisettes de beurre ou arrosez de smen.

Dents : ce quʼelles révèlent de votre santé !
Dents jaunes, grises, qui se déchaussent, gencives qui saignent... L'état de nos dents révèlent beaucoup de choses sur notre santé. Anémie, ostéoporose, manque de vitamines, diabète... Voici ce qu'elles vous disent.

Dents grises : surveillez vos médicaments !
Avoir les dents grises nʼa rien être naturelle. Quand on à avoir avec lʼaccumulation vieillit, lʼémail sʼuse et est de dépôts sur lʼémail des moins épais, les dents dents, comme cʼest le cas deviennent alors grises. quand elles sont jaunes. Que faire ? Il est conseillé ici Pourquoi ? La prise de de ne pas utiliser de médicaments comme les tétracyclines brosses à dents à poils durs. Sur pendant la grossesse peut rendre les lʼemballage, privilégiez celle ayant un dents grises. Il peut aussi sʼagir de poil au 20/100e. N'arrêtez jamais un traitement médicamenteux sans avoir dents non traitées ou dépulpées. Une consulté votre médecin. teinte grise sur les dents peut aussi Demain : Perte des dents : gare à lʼostéoporose !

A

stuce Faire bien monter des blancs d’œuf en neige

10

Quand on doit faire monter des blancs dʼœuf en neige, il faut que ces derniers soient le plus durs possible pour les préparations culinaires. Pour cela, il faut toujours y mettre une pincée de sel et lʼéquivalent dʼune petite cuillère de vinaigre blanc avant de battre les blancs dʼœufs.

Question
La mauvaise haleine est souvent d'origine digestive
Faux !
Dans la majorité des cas (environ 85%) la mauvaise haleine est d'origine bucco-dentaire. Si vous voulez souffler le frais, une hygiène irréprochable est indispensable : un brossage des dents méthodique après chaque repas et des visites régulières chez votre dentiste. Pour certains, l'halitose (le nom savant pour mauvaise haleine) peut aussi être la conséquence de troubles digestifs (inflammation de l'œsophage, ulcère de l'estomac), des sinusites à répétition ou encore une insuffisance rénale.

People

L'athlète sud-africain Oscar
Pistorius aurait tué sa compagne
Le Sud-Africain Oscar Pistorius, premier athlète paralympique à avoir participé à des Jeux olympiques avec les valides l'été dernier à Londres, est soupçonné d'avoir tué sa compagne en lui tirant dessus, ont rapporté jeudi les médias sud-africains. Star dans son pays, légende de l'athlétisme mondial et exemple pour des millions de jeunes sportifs, Pistorius doit comparaître jeudi, dans le courant de la journée devant un juge de Pretoria. Selon un porte-parole de la police, l'accident est survenu vers 4 heures du matin en ce jour de la Saint-Valentin dans la résidence ultra sécurisée où vit le champion. La police a indiqué que la petite amie de Pistorius, le mannequin Reeva Steenkamp, avait été atteinte à la tête et au bras et était morte sur place.

N ew s
S a n té

Cancer du foie : une espérance de vie doublée grâce à un virus modifié
liorer la survie de patients atteints du cancer" a déclaré David Kirn, l'un des coauteurs de l'essai à l'AFP. Les résultats de lʼétude ont été publiés dans la revue Nature Medicine. Le virus Pexa-Vec a été conçu à partir du virus de la vaccine. Il a été conçu "pour multiplier et par la suite détruire les cellules cancéreuses, tout en renforçant le système immunitaire du patient", précise M. Kern. Le virus est capable de "réduire la taille de la tumeur" tout en ayant "des effets secondaires de courte durée, transitoires et gérables" semblables à un état grippal. Dʼautre part, ce même virus a déjà donné des résultats encourageants lors de précédentes recherches sur les cancers du côlon, des poumons, des reins et les mélanomes.

Favorisé par un excès dʼalcool, une hépatite ou encore lʼobésité, le cancer du foie est lʼun des cancers les plus redoutés. Mais un nouveau traitement permettrait dʼallonger la survie des malades. Des chercheurs de la société américaine de biothérapie Jennerex ont mis au point un virus génétiquement modifié qui cible les cellules cancéreuses du foie. Après lʼavoir testé sur 30 patients atteints d'un carcinome hépatocellulaire, ils ont constaté que ceux qui ont reçu les plus fortes doses du virus Pexa-Vec ont survécu 14,1 mois en moyenne contre seulement 6,7 mois pour les 14 autres patients qui ont reçu des dosages plus faibles. "C'est la première fois dans l'histoire de la médecine que nous avons pu montrer qu'un virus issu du génie génétique pouvait amé-

Le

Les New-Yorkais vivent plus longtemps que les autres Américains
L'espérance de vie des NewYorkais est de 2,2 ans supérieure à la moyenne américaine. La preuve que la vie dans les grandes villes n'est pas si malsaine. cette espérance de vie a été calculée sur l'ensemble du bassin de population, incluant les banlieues éloignées de la ville, y compris les plus pauvres, ou simplement calculée sur un territoire limité de New-York. On a des chiffres d'espérance de vie assez élevés dans un certain nombre de grandes mégalopoles comme Hong-Kong ou Shanghai , mais aussi dans des villes comme Mexico ou Sao Paulo. On constate toutefois que les valeurs des grandes villes sont déconnectées des valeurs moyennes des pays. Très souvent, ces calculs sont faits en se limitant à la partie centrale du territoire occupé. On oublie donc souvent les périphéries dans lesquelles se concentrent les populations les plus défavorisées. Ces espérances de vie sont donc très élevées mais ne correspondent pas à une réalité cohérente. On ne peut pas traiter des grandes villes dans leur ensemble. En effet, chaque ville étant très différente, il est nécessaire de les traiter au cas par cas. Par exemple, si on parle de Boston, de New-York, ce sont des villes dont le cœur est très valorisé et la population qui y habite est diplômée, a de l'argent et a donc un mode de vie très aisé et plutôt sain. C'est également le cas de Paris intra muros.

C hiffre du jour 2,2

13:30 Journal (RTBF) 14:00 Fortunes 14:55 Fortunes 15:40 Flash info 15:45 Nouvo 16:00 TV5MONDE, le journal 16:25 Questions pour un champion 17:00 La France sauvage 18:00 TV5MONDE, le journal 18:25 Le journal de l'économie 18:30 L'invité 18:40 Les étoiles filantes 19:05 Papilles 19:30 Tout le monde veut prendre sa place 20:30 Journal (France 2) 21:00 Les années bonheur 23:00 TV5MONDE, le journal 23:10 Journal (RTS) 23:45 Le journal de l'économie 23:50 Des racines et des ailes 01:30 TV5MONDE, le journal Afrique

12:00 Les douze coups de midi 12:50 L'affiche du jour 13:00 Journal 13:40 Petits plats en équilibre 13:55 Les feux de l'amour 14:55 Adoption à risques 16:35 American Wives 17:25 Coup de foudre au prochain village 18:20 Une famille en or 19:05 Le juste prix 19:45 Nos chers voisins 19:55 Météo 20:00 Journal 20:30 Toi toi mon toit 20:33 Trafic info 20:36 Météo 20:40 Après le 20h, c'est Canteloup 20:50 Splash, le grand plongeon 23:00 Sosie ! Or not sosie ? 00:50 Confessions intimes

13:00 Journal 13:52 Consomag 14:00 Toute une histoire 15:15 Comment ça va bien ! 16:15 Le jour où tout a basculé 16:40 Le jour où tout a basculé 17:05 Côté Match 17:06 Point route 17:10 Seriez-vous un bon expert ? 17:50 CD'aujourd'hui 17:55 On n'demande qu'à en rire 18:45 Point route 18:55 Mot de passe 19:25 Météo des neiges 19:30 N'oubliez pas les paroles 20:00 Journal 20:40 Histoire d'un rêve 20:43 Emission de solutions 20:45 N'oubliez pas les paroles 23:05 Les infiltrés 00:45 Tirage de l'Euro millions

12:40 Météo 12:45 Le 12.45 13:05 Scènes de ménages 13:40 Météo 13:45 Le choix de Gracie 15:40 Mon élève, sa mère et moi 17:35 Un dîner presque parfait 18:45 100 % mag 19:40 Météo 19:45 Le 19.45 20:05 Scènes de ménages 20:50 NCIS 21:40 NCIS 22:30 NCIS 23:20 NCIS 00:05 Sons of Anarchy 00:55 Sons of Anarchy 01:45 Earl 02:15 Earl 02:35 Météo 02:40 M6 Music

N° 2196 Vendredi 15 février 2013

Publicité

Anep : 506721- Le buteur du 15-02-2013

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful