ART ROCK 2013 : 17-18-19 MAI LES PREMIERS NOMS

VENDREDI 17 MAI SAMEDI 18 MAI DIMANCHE 19 MAI

CENTRE VILLE GRAND THÉÂTRE
LA PASSERELLE
MICHAEL CLARK
« NEW WORK » part I « COME, BEEN AND GONE » part II
¡

CARTE BLANCHE LA FURA DELS BAUS
¡ ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ ¡   ¡ ¡

20:30>22:00

15

20:30>22:00

15

15:00>18:30

15

MICHAEL CLARK
« NEW WORK » part I « COME, BEEN AND GONE » part II
30 18:00>2:00 30 17:30>1:00 30

AGNES OBEL

18:00>2:00

GRANDE SCÈNE

LESCOP BENJAMIN BIOLAY WOODKID

TINARIWEN FÉFÉ WAX TAILOR
&THE DUSTY RAINBOW EXPERIENCE

SALLIE FORD
& THE SOUND OUTSIDE

BREAKBOT LIVE
17:00>18:00

SKIP THE USE SEXION D’ASSAUT

FORUM
LA PASSERELLE

THE 1969 CLUB LA FEMME ST.LÔ

GRATUIT 12 22:30>3:00 12 22:30>3:00 12

22:30>3:00

YAN WAGNER SKIP&DIE
GRATUIT 15:00>16:00 10

GUILLAUME PERRET
AND THE ELECTRIC EPIC

UME
19:00>20:00 10

PETIT THÉÂTRE
LA PASSERELLE

FILMS ARTE ART FUTURA SHOW
10:00>1:00

FAUVE

Z ET YRO
« THE CONFERENCE OF BIRDS »

FILMS ARTE ART FUTURA SHOW

GRATUIT

GRATUIT

PAVILLON DES ARTS NUMÉRIQUES
MUSÉE DE SAINT-BRIEUC
DU 14 AU 20 MAI
16:00>1:00

JUN FUJIKI « GAME BORDER » JOANIE LEMERCIER RAFAEL LOZANO-HEMMER « THE YEAR’S MIDNIGHT » BRAM SNIJDERS « SENSIBLE 1.0 » RIOICHI KUROKAWA « RHEO: 5 HORIZONS » PABLO GARCIA & SPIKE WOLFF « H IGH-SPEED PHOTOBOOTH »
GRATUIT 12:00>1:00 GRATUIT 12:00>1:00 GRATUIT

VILLAGE

MUSICIENS DU MÉTRO ROCK’N TOQUES

MUSICIENS DU MÉTRO ROCK’N TOQUES
16:00>17:30 GRATUIT

MUSICIENS DU MÉTRO ROCK’N TOQUES
16:00>17:30 GRATUIT

ANCIEN MAGASIN ROCHE-BOBOIS

RENCONTRES MUSIQUE ET LITTÉRATURE
« HUMAN AFTER ALL » FRANCK DARCEL, NICOLAS UNGEMUTH, GASTON CARRÉ, PIERRE MIKAÏLOFF

RENCONTRES MUSIQUE ET LITTÉRATURE
« CHOISIS TON CHANT, CAMARADE » LAURENT BALANDRAS, CHARLES GANCEL, KARIM HAMMOU, PIERRE LEMARQUIS

Inclus : une représentation au choix au Grand Théâtre sur réservation au 02 96 68 18 40. Accès au Petit Théâtre dans la limite des places disponibles.

Inclus : représentation au Grand Théâtre sur réservation lors de la pose du bracelet, dans la limite des places disponibles. Accès au Petit Théâtre dans la limite des places disponibles.

 

 

FORFAIT FESTIVAL - 3 JOURS

75

FORFAIT JOURNÉE - 17, 18 OU 19 MAI

38

FORFAIT GRANDE SCÈNE - 3 JOURS

65

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
ART ROCK 2013 : 17 - 18 - 19 MAI / SAINT-BRIEUC / CÔTES D’ARMOR

Joyeux anniversaire Art Rock. Du 17 au 19 mai, le festival Art Rock de Saint-Brieuc célèbre trois décennies d’audaces artistiques qui ont marqué des générations defestivaliers. De Miles Davis à Blur, d’Andy Warhol à Bjork, de Philippe Découflé à Royal de Luxe, des centaines d’artistes d’exception ont ainsi inscrit leurs noms en lettres de feu dans le livre d’or du festival. Chaque année le temps d’Art Rock, Saint-Brieuc devient une ville ouverte aux artistes du monde entier, qu’ils soient musiciens, acteurs, danseurs, inventeurs ou plasticiens pourvu qu’ils aient cette énergie rock qui caractérise l’esprit d’Art Rock. Le centre ville sert d’écrin au festival, et, des théâtres de la Scène nationale au moindre parking, en passant par le Musée ou des friches, tout est réquisitionné pour les artistes et les amoureux de l’art et du rock. Pour son trentième anniversaire, Art Rock a mis les petits plats dans les grands et promet d’être riche en aventures et en trésors cachés. Avec une complicité gravée dans le granit et des parcours intimement liés, Art Rock et La Fura dels Baus se retrouvent à nouveau. La compagnie de théâtre espagnole, mondialement célèbre depuis l’ouverture des Jeux Olympiques de Barcelone, prépare un spectacle à sa démesure qui s’annonce comme l’un des temps forts de l’édition 2013. Le grand chorégraphe anglais Michael Clark, à l’univers résolument pop, présente au Grand Théâtre de Saint-Brieuc « New Work » et « Come, been and gone » sur les musiques de Scritti Politti et David Bowie. Artistes hors du commun, inventeurs sonores et visuels géniaux, Bernard Szajner et Yro, transforment le Petit Théâtre de la Passerelle en laboratoire d’expérimentation pour une « Conférence des Oiseaux » singulière qui sera présentée pour la première fois à Art Rock. Côté musiques, célébrées au pluriel, les artistes les plus en vue d’aujourd’hui et de demain se partagent les différentes scènes. L’esthète à la classe ténébreuse, Benjamin Biolay sera le chef de file de la première soirée sur la grande scène le 17 mai avec, également à l’affiche, le prodige new wave Lescop et le talentueux Woodkid dont la planète internet raffole et qui sort son premier album le 18 mars prochain. Le lendemain, samedi 18 mai, ce sera au tour du groupe touareg Tinariwen d’ouvrir la soirée. Puis ce seront dans la foulée : Féfé, ses cuivres colorés et sa chaleur ; Wax Tailor et son groupe d’électrosoul The Dusty Rainbow Experience et enfin Breakbot Live, véritable bombe armée pour les dancefloors accompagnés de shows audiovisuels époustouflants. Le dimanche 19 mai, sur la grande scène ce sera au tour de Sallie Ford, Skip the Use et Sexion d’Assaut. Ces derniers tiennent le haut du pavé du rap français. Leurs disques se vendent par dizaines milliers d’exemplaires et leur show très spectaculaires attirent un public de plus en plus nombreux. Skip the Use vient de se voir attribuer la Victoire de la musique 2013 comme meilleur groupe rock de l’année, gage de son énergie incroyable sur scène. La scène du Forum, véritable chaudron du festival, accueille son lot de découvertes et de révélations. Cette année sont parmi les plus attendus : La Femme, St.Lô, Yan Wagner, Skip &Die et le groupe américain Ume. Autre spécialité d’Art Rock, les arts numériques. Le Musée présentera six installations multimédia sélectionnées au niveau international. Parmi celles-ci une œuvre interactive de Rafael Lozano-Hemmer remarquée à la Gaîté Lyrique à Paris. Enfin, le festival confie aux plus grands chefs costarmoricains réunis dans le collectif Rock’n Toques le régal des papilles, aux musiciens du métro parisien celui des oreilles et offre aux festivaliers expositions de photographies, projections vidéos et rencontres littéraires. Art Rock fait la promesse d’une édition d’exception, qui sonne comme une invitation à entrer dans la danse. Que la fête commence !

3
dossier de presse ART ROCK 2013

SOMMAIRE

Les premiers noms et tarifs Communiqué de presse La Fura Dels Baus « New Work » & « come, been and gone » Michael Clark « The Conference of the birds » Z et Yro Art numérique Vidéos | Concerts de l’après-midi Musique vendredi 17 mai Musique samedi 18 mai Musique dimanche 19 mai Rock’n Toques | Les Musiciens du métro Rencontres musique et littérature | Artbist’rock Transports et hébergements | Points de vente Accueil presse Équipe Partenaires Communiqués partenaires

p.2 p.4 p.5 p.6 p.7 p.8 p.10 p.11 p.13 p.16 p.19 p.20 p.21 p.22 p.23 p.24 Annexes

4
dossier de presse ART ROCK 2013

Organisation : Association Wild Rose 12 rue Poulain Corbion 22046 Saint-Brieuc cedex 2 T. 02 96 68 46 23 / F. 02 96 68 46 24 info@artrock.org / www.artrock.org Infos public : La Passerelle / Scène Nationale de Saint-Brieuc 02 96 68 18 40 Visuel : Carlos Amorales, Fragmented Figure 04, 2008 Courtesy Carlos Amorales et Yvon Lambert, Paris

Contacts presse : 02 96 68 46 25 / presse@artrock.o Solène OUILLON solene.ouillon@artrock.org Presse nationale : Anne BOCHER anne.bocher@artrock.org

Presse régionale : Moïra HUERTAS presseregionale@artrock.org

CARTE BLANCHE
CENTRE VILLE DIM. 19 MAI
GRATUIT

www.lafura.com

LA FURA DELS BAUS (ES)

SPECTACLES ACCUEILLIS Á ART ROCK
Fondé en 1979, le collectif théâtral catalan la Fura dels Baus est une compagnie en processus d’évolution constant, se fixant sans cesse de nouveaux défis au sein des arts de la scène. S’illustrant d’abord dans des spectacles de rue dans les années 80, elle évolue vers un théâtre conceptuel fondé sur l’idée du spectacle total. La principale innovation de la Fura dels Baus a été d’impliquer le public dans le spectacle et d’adapter son travail scénique aux éléments architecturaux propres à chaque lieu de représentation. Elle explore depuis le début des années 1990 les champs du théâtre parlé, du théâtre numérique, du théâtre de rue, de l’opéra, et s’est vu confiée la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques de 1992 à Barcelone. 1987 : SUZ O SUZ

Sept spectacles présentés plus tard, La Fura dels Baus ne pouvait manquer à l’affiche de la 30e édition d’Art Rock. A grande occasion, grands moyens. La Fura dels Baus prépare un spectacle monumental dont elle a le secret, sans jamais perdre de vue ses valeurs originelles. Art Rock est fier d’accueillir à nouveau la compagnie sulfureuse et d’écrire une nouvelle page de cette connivence artistique qui les lie depuis leurs débuts.

1995 : MTM

2000 : ØBS

2003 : XXX

2007 : IMPERIUM

dossier de presse ART ROCK 2013

La complicité entre le festival Art Rock et La Fura dels Baus commence dès 1987 avec la présentation du spectacle « Suz O Suz ». S’ensuivent de nombreuses collaborations entre la compagnie catalane qui défraye la chronique depuis sa création, et le festival en quête de sensations fortes à offrir à ses festivaliers.

1988 : TIER MON

1992 : NOUN

5

DANSE
GRAND THÉÂTRE VEN. SAM. 17 18 MAI MAI
20:30 > 22:00 15
www.michaelclarkcompany.com

MICHAEL CLARK COMPANY (UK)
Chorégraphe reconnu, d’un avantgardisme à toute épreuve, Michael Clark possède cette faculté à associer sa formation classique à une vision personnelle très contemporaine de la danse. Dans ses créations très contrastées, marquées de ses nombreuses collaborations avec des artistes visuels, designers et musiciens contemporains, les pointes de ballerine côtoient des justaucorps colorés et futuristes sur une bande son toujours moderne, souvent fruit d’un travail avec de grands noms du rock. De la musique aux chorégraphies, de la mise en scène aux costumes et à la lumière -signés respectivement par Charles Atlas et Stevie Stewart-, le travail de Michael Clark est résolument rock, en adéquation parfaite avec les valeurs défendues par le festival. L’inviter sur le plateau du Grand Théâtre de la Passerelle est une évidence. Pour Art Rock, il présente deux parties extraites de ses spectacles « New Work » (2012) et « come, been and gone » (2009).
Michael Clark Company reçoit le soutien de Arts Council England.

NEW WORK
Part 1

COME, BEEN AND GONE
Part 2

Créé en 2012, « New Work » est encensé par la presse à chacune de ses représentations. Michael Clark signe une pièce pour huit danseurs, dont la première partie présentée à Art Rock est rythmée par la musique de Scritti Politti, groupe britannique des années 80 adepte du DIY.
Une commande du Barbican, London. Coproduction : Barbican, London, Michael Clark Company, Maison des Arts de Créteil, Grand Théâtre de Luxembourg, Tramway, Glasgow.

Michael Clark signe ici un spectacle à l’ambiance résolument pop, géométrique, glamour, allant largement puiser son inspiration dans le monde de la mode, le tout cadencé par des titres de David Bowie.
Une commande du barbicanbite09 et Dance Umbrella (London), de La Biennale de Venise et de Dansens Hus (Stockholm) comme membres de European Network of Performing Arts (eNPArTS) Co-production : barbicanbite09, Dance Umbrella, Michael Clark Company, Edinburgh International Festival, Grand Théâtre de Luxembourg, Maison des Arts de Créteil

6
dossier de presse ART ROCK 2013

SPECTACLE MULTIMÉDIA
PETIT THÉÂTRE DIM. 19 MAI
19:00 > 20:00 10
zajner.net www.yroito.com

Z & YRO (FR) THE CONFERENCE OF THE BIRDS
Le Petit Théâtre est le témoin d’une rencontre artistique unique qui sonne comme une évidence et trouve son origine dans le désir commun des deux protagonistes, Bernard Szajner et Yro, de créer une relation absolue entre la musique et le visuel. Pour ce spectacle ovni, Z réanime le Snark (instrument créé dans les années 80 après la harpe laser) et Yro fabrique des éléments distordus et se sert de vieilles machines à diapositives, d’un rétroprojecteur. Une expérience hors du commun à vivre intensément. Après 25 ans passés loin de la scène, le festival Art Rock voit revenir Z, l’emblématique Bernard Szajner, surnommé le « Brian Eno français », personnage hautement prolifique qui a fait ses armes du côté des arts visuels, mais dont l’éclectisme chevronné l’amène à créer rapidement ses propres compositions musicales pour accompagner ses visions sibyllines. Sa musique post-punk expérimentale est à l’image de son créateur, multiple, teintée de rock, de cold wave, d’électronique et est, à la sortie de l’album « Some deaths takes forever » en 1980, acclamée par les plus grands magazines et musiciens, Carl Craig le classe comme le meilleur album électronique de tous les temps. Yro, quant à lui, est un prodige de la scène live-cinéma, croisant allègrement la vidéo, la musique et l’installation au moyen d’outils technologiques tout à la fois dernier cri et low-tech. Il réussit à créer en direct un univers sombre, énigmatique qui invite le spectateur à expérimenter des sensations nouvelles. Avec The conference of the birds, Yro n’en est pas à son premier coup d’essai, pour preuve sa dernière collaboration avec le groupe Cheveu, pour qui il réalise une scénographie originale composée d‘une projection de clips vidéo et de dispositifs de lumière.

7
dossier de presse ART ROCK 2013

ART NUMÉRIQUE
PAVILLON
DU MUSÉE
SAUF :

MAR.> LUN. VEN.17 SAM.18 14 20 DIM. 19 MAI MAI
10:00 > 18:00
www.jun-fujiki.com joanielemercier.com www.lozano-hemmer.com

10:00 > 1:00 GRATUIT

JUN FUJIKI (JP) GAME BORDER
PREMIÈRE FRANÇAISE

JOANIE LEMERCIER (FR)

RAFAEL LOZANO-HEMMER (MEX) THE YEAR’S MIDNIGHT
Cette installation interactive montre le reflet du visiteur sur un écran. Ses yeux commencent alors à partir en volutes de fumée noire ou blanche qui envahit tout le cadre, puis s’accumulent au bas de ce faux miroir équipé d’un système de détection. « The Year’s Midnight » est une pièce à la fois angoissante et ludique. Elle prend sa source dans les représentations traditionnelles de Sainte Lucie qui se serait arrachée les yeux, et emprunte son titre à un sombre texte de John Donne, poète anglais du XVIe siècle. Rafael Lozano-Hemmer aime mêler fantasmagorique et nouvelles technologies dans des œuvres originales qui lui valent d’être exposé dans de nombreux musées et biennales d’art.

dossier de presse ART ROCK 2013

Véritable voyage dans la riche histoire du jeu vidéo, « Game Border » permet de traverser le temps, d’un jeu électronique ancestral à une console dernier cri à captation de mouvements, en passant par les produits phares des trente dernières années. Le joueur doit mener son personnage à travers les différents écrans, bondit d’un jeu à l’autre, revisite Mario et Tetris, dans un dispositif ludique. Avec « Game Border », le jeune chercheur Jun Fujiki propose de quoi ravir unanimement geeks, nostalgiques, petits et grands.

Ce membre fondateur du collectif roi du mapping AntiVJ présente son nouveau projet solo. En parallèle de son travail autour de l’architecture et des façades de bâtiments au sein de son label, il s’applique à produire des œuvres sur des structures plus petites. Il choisit ici une surface en relief : un mur de montagnes miniatures en origami. Une projection millimétrée anime cette sorte de sculpture de papier pour un résultat visuel des plus surprenants et fascinants, qu’on ne se lasse pas d’admirer.

8

Qu’est-ce que Bouillants ? Bouillants est une manifestation bretonne dédiée aux expressions contemporaines et innovantes que sont les arts numériques et le multimédia. Bouillants s’appuie sur les usages, les enjeux et les créations qui découlent de ces formes technologiques pour offrir au public un espace libre, critique et citoyen. Avec pour cœur d’ouvrage la laiterie Les Bouillants à Vern-sur-Seiche (Rennes Métropole), la manifestation investit plusieurs villes de Bretagne. Bouillants est un espace de vies et d’expressions en perpétuelle effervescence. Bouillants, cinquième édition Pour sa cinquième édition, la manifestation Bouillants aborde un sujet universel et sans limite : le « Temps ». Le temps circonscrit toute activité humaine. Est donné à voir combien cette donnée structurante agit et interagit dans le champ numérique. En questionnant la façon dont le temps modifie/fixe, augmente/minore, perturbe/arrange notre rapport au monde, Bouillants #5 veut aussi donner du temps au temps afin que les publics prennent précisément le temps de découvrir l’art numérique. www.bouillants.fr

ART NUMÉRIQUE
PAVILLON
DU MUSÉE
SAUF :

MAR.> LUN. VEN.17 SAM.18 14 20 DIM. 19 MAI MAI
10:00 > 18:00
www.ryoichikurokawa.com www.deframe.nl

10:00 > 1:00 GRATUIT

www.pablogarcia.org

PABLO GARCIA ET SPIKE WOLFF (US) HIGH-SPEED PHOTOBOOTH
L’oeuvre revisite la cabine photomaton traditionnelle. De sa rencontre avec l’appareil-photo, le spectateur tire une vidéo d’environ une minute à 1000 images par seconde. L’action physique se voit ralentie à 2000%, chaque mouvement est minutieusement révélé. Ce qui est habituellement imperceptible à l’œil devient visible. Une expérience de décomposition temporelle unique. Basé à Chicago, Pablo Garcia est un artiste designer dont le travail se concentre sur l’intersection et le chevauchement possibles entre l’art et la technologie, l’obsolescence et la révolution technique. Spike Wolff est à la fois conservatrice au sein de l’École d’architecture de Pittsburgh et directrice du festival multidisciplinaire Watson.
Caméra : Matt Kearney, Fastec Imaging Soutiens : The Watson Family Foundation & The Frank-Ratchye Studio

RYOICHI KUROKAWA (JP) RHEO: 5 HORIZONS
Génie numérique et figure connue et reconnue de l’art digital, l’artiste japonais établi à Berlin, maître dans la composition d’œuvres à la synchronisation parfaite entre audio et visuel, présente une installation contemplative. Cinq écrans diffusent des images de paysages déserts qui, peu à peu ou soudainement se déforment en figures géométriques complexes. L’évolution visuelle est accompagnée d’une bande sonore millimétrée, et l’ensemble génère une ambiance à la fois anxiogène et captivante dont il maîtrise les codes. Du grand Ryoichi Kurokawa !

BRAM SNIJDERS (NL) SENSIBLE 1.0
Le spectateur pénètre dans une salle plongée dans le noir. Lorsqu’il passe dans le faisceau lumineux d’une projection au centre de la pièce, « Sensible 1.0 » prend tout son sens. Son corps se révèle dans la lumière projetée, alors recouvert d’une matière digitale qui épouse parfaitement sa silhouette. L’étrange mapping qui prend forme directement sur le visiteur accompagne ses mouvements, comme un habit virtuel, et lui donne une dimension troublante. Une belle démonstration des interactions possibles entre humains et nouvelles technologies.

9
dossier de presse ART ROCK 2013

Collaboration Art Rock/Bouillants Le festival Art Rock 2013 et l’espace Bouillants #5 prolongent cette année encore leur collaboration. Telle une complémentarité artistique, Art Rock et Bouillants partagent une ambition commune : celle de rendre accessible l’art numérique au grand public. Cette action est possible grâce à une mutualisation de moyens, mais aussi une volonté réciproque de faire émerger un territoire régional dédié à l’expression numérique, dans sa plus grande diversité de formes et de contenus.

VIDEOS
VEN.> DIM. 19 17 MAI MAI PETIT THÉÂTRE
LA PASSERELLE

MUSIQUE
LES CONCERTS DE L’APRÈS-MIDI VEN. SAM. 17 18 MAI MAI FORUM
LA PASSERELLE LA PASSERELLE

PETIT THÉÂTRE

17:00 > 18:00 GRATUIT
www.arte.tv

15:00 > 16:00 10
fauvecorp.com

GRATUIT
www.myspace.fr/the1969club

FILMS ARTE

THE 1969 CLUB (FR)
Rock garage

FAUVE (FR)
Spoken word hip pop

Arte, la chaîne curieuse, prépare une sélection de ses productions audiovisuelles, en lien avec la programmation.

ART FUTURA SHOW

Un programme des meilleures images de synthèse réalisées par les plus grands studios.

The 1969 Club est une nouvelle preuve que la scène briochine est décidément prolifique et redoutable ! Une fougue outrageuse qui sonne juste, une chanteuse et bassiste, Marie, aka Herman Lopez, charismatique et survoltée, une alchimie palpable entre les trois membres du groupe : de quoi produire un show allumé qui décoiffe. The 1969 Club livre un rock’n’roll tendance garage aux accents punks servi brut, sans concession ni prise de tête. Année érotique ou titre des Stooges, peu importe... The 1969 Club est unique, explosif, et peut se targuer d’avoir déjà fait transpirer les murs de nombreux lieux incontournables de Bretagne. De retour en terre natale, le groupe donne rendez-vous au Forum pour un live enragé !

Attention talent ! Plus qu’un groupe, Fauve est un collectif, ou un « corp », comme ses membres aiment à le dire. A l’écart des sentiers battus, musiciens et vidéastes lancent en 2010 ce projet qui compte aujourd’hui un noyau dur de cinq personnes. Pour autant, la formation reste à géométrie variable, prête à accueillir toutes les révoltes et les idéaux pourvu qu’ils soient motivés par l’amour, l’espoir et la vie. Fauve les réunit dans des chansons mêlant mélodies pop, hip hop et énergie rock mises en exergue par des textes crus et incisifs, sans langue de bois, scandés avec une urgence tenace. L’optimisme dans le sang et la musique comme exutoire, Fauve se fait porte parole d’une génération un peu perdue mais passionnée qui n’a pas dit son dernier mot. Une sincérité brute flirtant avec le scandale qui fait du bien.

10
dossier de presse ART ROCK 2013

MUSIQUE
GRANDE SCÈNE VEN. 17 MAI
18:00 > 02:00 30
www.popnoire.com www.benjaminbiolay.com www.woodkid.com

LESCOP (FR)
Cold wave

BENJAMIN BIOLAY (FR)
Chanson

WOODKID (FR)
Pop alternative

Un souffle nouveau sur la scène française. Dès « La Forêt », son premier single, Lescop, longuement bercé par Joy Division, remet la new wave au goût du jour en prouvant qu’elle n’a plus rien à envier aux années 80. Si la musique de Lescop lorgne clairement du côté des chefs de file du mouvement, à l’instar de Taxi Girl, il s’approprie sans complexe ses grandes thématiques sans jamais tomber dans la nostalgie. Entouré de John & Jehn, fondateurs du label Pop Noire, il publie d’abord un EP, puis un premier album éponyme en français, où il est question d’amour, de rapports humains, de punk, de cinéma, mis en lumière par des arrangements où disco, pop, punk, variété s’entendent à merveille. Un mélange décomplexé, obsessionnel et un brin névrosé que le ténébreux livre sur scène avec un but ultime : faire danser les gens, intensément.

Enfant terrible de la scène française à la plume si particulière, qu’il a souvent prêtée à d’autres grands noms de la chanson hexagonale, Benjamin Biolay revient présenter « Vengeance », son nouveau projet personnel. Il n’hésite pas pour autant à s’entourer : Vanessa Paradis, Orelsan, Oxmo Puccino ou encore Julia Stone et Carl Barat (The Libertines, Dirty Pretty Things) viennent poser leurs voix sur ses mots. « Vengeance » balance alors entre titres intimistes et chansons rock, sur des mélodies toujours impeccables portées par des paroles justes et sincères. Dandy contemporain, poète entier à tendance rebelle, Biolay avance loin des sentiers balisés trop empruntés. S’il lui a fallu du temps pour convaincre les plus sceptiques par le passé, il prouve aujourd’hui que la chanson française a encore de beaux jours devant elle, et qu’il en est l’un des plus dignes représentants. Démonstration qui devrait mettre tout le monde d’accord le 17 mai à Saint-Brieuc.

Á tout juste 30 ans, Yoann Lemoine semble avoir déjà vécu plusieurs vies. Réalisateur de publicités, il s’essaie ensuite au clip et collabore avec Yelle, Lana Del Rey ou encore Moby, entre autres ! Á sa grande expérience de l’image, il ajoute aujourd’hui celle de la musique. Essai transformé avec l’EP « Iron » publié en mars 2011 dont le morceau éponyme marque tant par sa beauté surréaliste que par celle du clip associé. Compositeur et chanteur, celui que l’on nomme désormais Woodkid sait décidément tout faire. Prochaines étapes : un album, « The Golden Age », prévu pour mars, et une halte sur la Grande Scène. L’occasion pour les Briochins de découvrir le jeune prodige qui n’a pas fini de faire parler de lui. Woodkid a plus d’un tour dans son sac pour emmener le public quelque part dans la stratosphère, puis le faire atterrir en douceur, quoiqu’un peu bouleversé par ce voyage en compagnie de cet étrange Pinocchio qui ne laisse pas de marbre.

11
dossier de presse ART ROCK 2013

MUSIQUE
FORUM
LA PASSERELLE

VEN. 17 MAI
22:30 > 3:00 12
lafemmeressort.bandcamp.com www.stlomusic.com

LA FEMME (FR)
Surf wave

ST.LÔ (FR/US)
Électro Soul

La femme naît en 2010 de la rencontre entre cinq jeunes gens surdoués originaires des quatre coins de l’hexagone. Le succès est instantané, porté par des concerts explosifs et un tube survolté, « Sur la Planche », qui attise la convoitise des grandes maisons de disques. Un nouveau courant made in France est né, avec des morceaux hybrides oscillant entre surf, punk, new wave et psychédélisme, qui sonnent comme de véritables hymnes à la liberté, et ne sont pas sans rappeler des groupes comme Taxi Girl ou Young Marble Giants. Après avoir conquis le public outre-atlantique lors d’une tournée triomphale aux Etats-Unis en 2011, La Femme publie aujourd’hui son premier EP éponyme qu’elle présente au Forum à un public en recherche de sensations.

Point de Normand derrière le projet de St.Lô. Sous ce patronyme trompeur se cache avant tout le lieu d’une heureuse rencontre, celle de trois Bretons avec la New-Yorkaise Hamifah Walidah qui, entre autres, prête sa voix à Brooklyn Funk Essentials, rien de moins ! Comme un coup de foudre musical, l’alchimie opère. St.Lô met de tout dans sa musique, mais pas n’importe quoi. La demoiselle use de sa voix androgyne pour donner des accents hip hop et soul à l’électro teintée de blues et rock sortant des machines du groupe. Il en résulte un élégant condensé de styles pour des compositions magnétiques aux mélodies inspirées. Cette rencontre transatlantique sonne comme une évidence. Programmer le groupe au Forum de la Passerelle en est une autre.

12
dossier de presse ART ROCK 2013

MUSIQUE
GRANDE SCÈNE SAM. 18 MAI
18:00 > 02:00 30
www.tinariwen.com www.fefe-lesite.com www.waxtailor.com

TINARIWEN (MALI)
Blues touareg

FÉFÉ (FR)
Rap métissé

WAX TAILOR & THE DUSTY RAINBOW EXPERIENCE (FR)
Électro trip hip hop

Depuis 30 ans, le groupe originaire du Mali s’impose comme le porte-parole du peuple touareg sur les scènes et les festivals les plus prestigieux du monde. Pour chanter l’exil, la souffrance et revendiquer la culture nomade, Tinariwen puise aussi bien dans la tradition que dans la modernité, faisant surgir un blues qui se joue des frontières pour se situer à mi-chemin entre l’Orient et l’Occident. Si son dernier album « Tessali » connaît un large succès, qui lui permet de remporter un Grammy Award et d’assurer la première partie de Red Hot Chili Peppers au stade de France, Tinariwen n’en reste pas moins fidèle à lui-même et porte toujours son authenticité en étendard au service d’une identité touareg trop souvent bafouée. Après avoir déjà envoûté le public du festival Art Rock en 2004, le groupe fait une nouvelle fois étape à SaintBrieuc en 2013. Voyage et grands espaces assurés.

Ancien membre du célèbre Saïan Supa Crew, alors connu comme le groupe de rap français le plus inventif des années 2000, Féfé trace désormais son bout de chemin en solo, avec un premier album, « Jeune à la Retraite » paru en 2009. Si sa musique reste largement teintée de hip hop et son flow toujours aussi efficace, Féfé y ajoute ce qu’il faut de chanson, de guitare, de cuivres, pour un résultat riche, métissé et ensoleillé. Rien d’étonnant quand on sait que Feniski a grandi dans une famille de mélomanes, bercé aussi bien par les grands de la Motown, que par UB40, Bob Marley ou Michael Jackson. Sa spontanéité musicale qu’il veille à préserver met tout le monde d’accord : après avoir allumé le Forum il y a quelques années, c’est la température de la Grande Scène qu’il fera grimper de quelques degrés.

Artiste aux doigts d’argent et à la créativité audacieuse, Wax Tailor s’impose en quelques années comme l’une des figures de proue de l’électro hexagonale. S’il commence à sortir de l’ombre avec le titre « Our Dance » pour lequel Charlotte Savary a, comme pour de nombreux titres par la suite, prêté sa voix, c’est grâce à l’album « Hope and Sorrow » qu’il quitte pour de bon l’anonymat. Sa musique teintée de hip hop, trip hop et électro aux accents soul et souvent enrichie d’extraits de films très vintages, s’exporte à l’international et remporte tous les suffrages. Á tel point que Wax Tailor s’entoure pour son dernier opus, un concept album aux allures de conte, de grandes pointures telles qu’Aloe Blacc ou encore Jennifer Charles (Elysian Fields). Sur scène, vidéos et musiciens donnent la réplique au magicien qui, machines et platines en main, agit en véritable maestro d’un spectacle visuel et sonore redoutablement efficace.

13
dossier de presse ART ROCK 2013

MUSIQUE
GRANDE SCÈNE SAM. 18 MAI
18:00 > 02:00 30
www.myspace.com/dothefunkybot

BREAKBOT LIVE (FR)
Électro funk disco

Ses remixes de Justice, puis de Metronomy, Air ou encore MGMT, auraient pu ne jamais quitter sa chambre d’étudiant. Mais le hasard a voulu qu’il se retrouve assis à côté de Xavier de Rosnay, moitié de Justice, sur les bancs de l’école de graphisme qu’il fréquentait. De fil en aiguille, Thibaut Berland, alias Breakbot, se met à composer ses propres chansons et finit par séduire le prestigieux label de Monsieur Pedro Winter, Ed Banger (Justice, Cassius, Mr.Oizo…), qui édite son premier album « By your side ». Véritable gourmandise disco-pop, ce disque est une petite bombe spécialement armée pour les dancefloors avec sa myriade de tubes dansants, dans la veine du titre phare « Baby I’m yours » qui mêle funk à l’ancienne et trouvailles sonores futuristes. Aujourd’hui, Breakbot s’impose incontestablement comme l’un des nouveaux espoirs de l’électro française et c’est à Saint-Brieuc qu’il posera ses valises après avoir fait transpirer les salles des quatre coins du monde.

14
dossier de presse ART ROCK 2013

MUSIQUE
FORUM
LA PASSERELLE

SAM. 18 MAI
22:30 > 3:00 12
soundcloud.com/yanwagnersyrup skipndie.withtank.com

YAN WAGNER (FR)
Pop électro

SKIP&DIE (AFR. SUD/ND)
Hip hop électro

Yan Wagner, artiste francoaméricain, grandit à Paris. Á l’âge de 26 ans, il s’envole pour New York où il cumule sa première année de thèse d’Histoire avec ses premières scènes dans des petites salles où des sessions d’« open mic » ont lieu régulièrement. Sa musique : un mélange de sonorités électroniques et de ritournelles envoûtantes sur lesquelles il pose sa voix, sombre et sonore. Á son retour en France, il multiplie les concerts et signe avec le fameux label parisien Kitsuné. La singularité de l’artiste tient dans sa posture d’électronicien refusant de se cacher derrière ses platines. Yan Wagner n’est pas seulement compositeur, il est chanteur. Dans son dernier album « Forty Eights Hours », sorti en juin 2012, il dévoile plusieurs facettes méconnues du public habitué à ses performances de DJ nocturne en clubs. Côté scène, Yan Wagner étoffe sa performance en s’entourant d’un claviériste et d’un machiniste, se consacrant ainsi à son talent de chanteur.

Alerte à la bombe au Forum de la Passerelle. SKIP&DIE s’apprête à retourner Saint-Brieuc à coup de hip hop survolté, d’une bonne dose d’électro et de rythmes effrénés. Á l’origine : la Sud-Africaine Cata.Pirata et le Hollandais Jori Collignon. C’est lors d’un road trip dans le pays de Cata.Pirata qu’ils réunissent des titres en collaboration avec de nombreux artistes locaux. Marqué par ce voyage et les nombreuses rencontres qu’il y a faites, le binôme engagé termine son album à Amsterdam. Multilingue (anglais, afrikaans, xhosa, zulu, espagnol et portugais), « Riots in the Jungle » est également teinté de multiples couleurs musicales, où les sonorités ultra modernes côtoient des rythmes et mélodies traditionnels. Telle une tornade tropicale, l’envoûtante Cata.Pirata, entourée sur scène de Jori et trois complices, pourrait bien semer le chaos pour le plus grand bonheur des festivaliers qui, à coup sûr, en redemandent. La révolte est en marche !

15
dossier de presse ART ROCK 2013

MUSIQUE
GRANDE SCÈNE DIM. 19 MAI
17:00 > 00:00 30
www.sallieford.com www.skiptheusemusic.com www.sexiondassaut.com

SALLIE FORD AND THE SOUND OUTSIDE (US)
Rockabilly

SKIP THE USE (FR)
Rock glam punkoïde

SEXION D’ASSAUT (FR)
Rap français

Amateurs de vintage, vous voilà servis. Petit bout de femme fan des fifties, Sallie Ford possède ce rare talent de raviver un courant musical en y ajoutant des accents modernes sans jamais tomber dans la banale imitation. La jeune chanteuse de Portland, bercée par les Beatles et largement influencée par Tom Waits, chante un rock’n roll teinté de blues, que l’on pourrait entendre en poussant le bouton d’un authentique juke box. Voix rauque qui n’est pas sans rappeler parfois celle de Janis Joplin, musiciens hors pairs, The Sound Outside, à ses côtés, résolument rétro mais jamais ringarde, Sallie Ford est bien décidée à remuer le paysage musical et faire swinguer même les plus sceptiques, dans une ambiance old school terriblement rafraîchissante.

Deux albums remplis d’hymnes rock imparables, dont l’incontestable tube « Ghost » : il n’en a pas fallu plus à Skip The Use pour s’octroyer une place de choix à la table des grands noms de la nouvelle scène rock française. Le groupe poursuit son ascension fulgurante avec l’obtention de la Victoire de la Musique du meilleur album rock, et prouve bel et bien qu’il n’est pas un avatar de plus de Bloc Party ou encore Gossip. Et si ses disques sont de véritables brûlots incendiaires, c’est sur scène que la troupe prend véritablement toute son ampleur. Furieuse et bondissante, l’armada emmenée par le charismatique Mat Bastard n’a alors plus aucune pitié pour les guiboles des spectateurs, entraînées par des rythmes implacables à l’énergie euphorisante. Du Forum de la Passerelle où il avait possédé le public en 2010 à la Grande Scène cette année, Skip The Use étend son dancefloor pour un set dynamité qui promet de mettre notre endurance à rude épreuve.

Jeunes mais pas pour autant néophytes, les membres de Sexion d’Assaut comptent plus de dix ans d’activisme au sein de la scène hip hop hexagonale. Bien avant son premier album, « L’École des points vitaux », le groupe se fait déjà une place de choix au sein du rap français underground. Il suffit ensuite que le grand public s’en mêle pour porter Sexion d’Assaut au rang de star, remplissant les salles jusqu’à Bercy. Le collectif réussit le tour de force d’aller chercher son audience bien au-delà des frontières du hip hop. Loin de la tendance bling bling de ses confrères américains, la Sexion livre un flow brut et sans concession. Elle vient présenter « L’Apogée », paru en 2012, sur la Grande Scène de Saint-Brieuc, et prouver que l’album bien nommé et déjà récompensé lors des NRJ Music Awards est bien celui de la maturité. Son secret ? Un show forcément explosif capable de renverser le public déchaîné.

16
dossier de presse ART ROCK 2013

MUSIQUE
FORUM
LA PASSERELLE

DIM. 17 MAI
22:30 > 3:00 12
www.guillaume-perret.fr www.umemusic.com

GUILLAUME PERRET AND THE ELECTRIC EPIC (FR)
Jazz rock métissé

UME (UK)
Noise rock mélodique

Saxophoniste hors pair, Guillaume Perret emmène le jazz où l’on ne l’attend pas. Ou l’inverse. Il serait bien restrictif de classer ce jeune prodige dans un seul genre, car le virtuose brouille les pistes avec une habileté déconcertante. Capable, dans un même morceau, d’aller caresser rock progressif furieux, dub planant et world envoûtante, il trace l’itinéraire d’un voyage musical hypnotique où sonorités orientales et fougue psychédélique parfois quasi métalleuse s’entendent à merveille. Accompagné de Jim Grandcamp (guitare), Philippe Bussonnet (basse), et Yoann Serra (batterie), trois autres petits génies de la musique, Guillaume Perret nous emporte loin, à coups de nombreuses pédales d’effet, à la lueur d’une lanterne telle une étoile de Bethléem blottie dans son instrument. Un concert qui rassemble tout ce que la musique semble avoir de meilleur à offrir, taillé pour le Forum de la Passerelle, où la température montera encore de quelques degrés...

Ume (prononcer oh may) joue admirablement sur les contrastes. En ne se fiant qu’au visage angélique de la chanteuse et guitariste Lauren Larson, on pourrait nous attendre à un univers empli de quiétude mais il suffit de tendre l’oreille pour se rendre compte que derrière cette façade se cache un mur de son puissant et organique. Oscillant en permanence entre tension et délicatesse pour tendre irrémédiablement vers un pic sismique, Ume ne semble pouvoir connaître l’accalmie que dans le déluge. Ouvrant pour The Smashing Pumpkins et suivi de près par le magazine Rolling Stone US, le trio a fait de la scène son atout principal, tournant inlassablement aux quatre coins des États-Unis pour délivrer à chaque étape des prestations furieuses et habitées. Ume attire l’attention et ne manque pas de rappeler à notre souvenir les débuts des grandes héroïnes du rock alternatif, de Kim Gordon de Sonic Youth à Shirley Manson de Garbage. Á suivre.

17
dossier de presse ART ROCK 2013

MUSIQUE
GRAND THEATRE DIM. 19 MAI
15:00 > 17:30 15
www.agnesobel.com

AGNES OBEL (DK)
Chanson folk

Pianiste de formation, cette jeune Danoise établie à Berlin depuis plusieurs années publie son premier album « Philharmonics » à l’automne 2010. Douze titres, douze moments de grâce, qu’elle compose elle-même. Ce premier opus est une véritable mine d’or entre ballades mélancoliques et envolées lyriques. Quelques notes de piano et le charme opère. Quelques mots et Agnes Obel devient magicienne. Sa voix d’une pureté rare, soulignée sur scène par le violoncelle d’Anne Müller, agit comme un sortilège. La jeune chanteuse possède cette force rare de suspendre le temps. Elle plonge son auditoire dans une mélancolie rêveuse, donnant ainsi l’envie d’écouter ses chansons à l’infini. L’artiste est subtile, mystérieuse, à l’image de la pochette de son disque digne d’un film d’Hitchcock, où elle pose, énigmatique, à côté d’un hibou. En préparation d’un nouvel album, Agnes Obel continue de nous envoûter avec son univers mystique.

18
dossier de presse ART ROCK 2013

ROCK’N TOQUES MUSICIENS DU MÉTRO
L’office de tourisme de la Baie de Saint-Brieuc, Saint-Brieuc Agglomération, le festival Art Rock et le collectif Rock’n Toques vous proposent de partager leur passion et leur talent autour d’un événement unique, mix de musique, découverte de saveurs et de qualité. L’opération Rock’n Toques sera l’occasion, pour la 6e année consécutive, de mettre en avant les dons de nos chefs et la diversité de notre gastronomie locale, à l’occasion de la manifestation bien particulière et chère aux briochins, le festival Art Rock. Chefs, traiteur, crêpiers , pâtissiers, glacier et cavistes de la Baie vous invitent à découvrir une gastronomie « de rue », festive et accessible à tous, animée par une jeune génération qui s’investit dans le dynamisme de la ville.

VILLAGE VEN. 17 MAI
16:00 > 1:00

7 L’ASSIETTE 3,50 LE DESSERT 10,50 LE BRUNCH
(DIMANCHE MIDI)

SAM. DIM. 18 19 MAI MAI
12:00 > 1:00 CONCERTS GRATUITS

3 LE VERRE DE VIN 2,50 LE VERRE DE CIDRE / JUS DE POMME
¢ ¢

www.rockntoques.fr / Contact : Sophie Robillard > 02 96 77 60 62

LES MEMBRES DU COLLECTIF

Le Face à la Mer Le chef : Christophe Landier Plage de La Banche à Binic 02 56 44 28 42 La Marmite Gourmande Le chef : Mina Graibis 24 rue de la roche gautier à St-Brieuc 06 11 44 75 16 | 09 50 01 25 21 lamarmitegourmande.com Crêperie des Promenades Christophe Cheneaux et Léna Grisel 18 rue des Promenades à St-Brieuc 02 96 33 23 65 www.creperie-des-promenades.com La Crêperie de Youenn Youenn Allano 39 rue de Rennes à Langueux 02 96 33 85 77 Pâtisserie Didier Piquet Formateur et consultant indépendant Pâtisserie Ozanne Le chef : Denis Ozanne 66 boulevard Charner à Saint-Brieuc 02 96 94 08 06 www.ozanne-patissier.com Cave Restaurant : Le Victor’Inn Alain Ecobichon 12 rue St Gilles à Saint-Brieuc 02 96 61 36 35 Cave : Chai Pierre Pierre Daniel 8 rue Michelet à Saint-Brieuc 06 62 67 67 02 www.chai-pierre.blogspot.com Cidrerie : Le P’tit Fausset Gilles Barbé 2, rue de la Chaussée à Merdrignac 02 96 28 40 19 Amici Miei Nicoleta Toparcean 5 Place des Pyrénées Moisan à Ploufragan 06 46 87 68 41 www.lurlo.it/amicimiei

* La Vieille Tour Le chef : Nicolas Adam 75 rue de la Tour à Plérin 02 96 33 10 30 www.la-vieille-tour.com * Aux Pesked Le chef : Mathieu Aumont 59 rue du Légué à Saint-Brieuc 02 96 33 34 65 www.auxpesked.com * L’Auberge Grandmaison Le chef : Christophe Le Fur 1 rue Léon Le Cerf à Mur-de-Bretagne 02 96 28 51 10 www.auberge-grand-maison.com Youpala Bistrot Le chef : Jean-Marie Baudic 5 rue Palasne de Champeaux à SaintBrieuc 02 96 94 50 74 www.youpala-bistrot.com Ô Saveurs Le chef : Gwenaël Lavigne 10 rue Jules Ferry à Saint-Brieuc 02 96 94 05 34 www.osaveurs-restaurant.com L’Air du Temps Le chef : Stéphanie Guillemois 4 rue de Gouët à Saint-Brieuc 02 96 68 58 40 www.airdutemps.fr Carotte et Chocolat Le chef : Yannick Calvier 11 rue du Centre à Plédran 02 96 64 32 52 La Cascade Le chef : Gilles Jamme 4 rue des Ponts-Neufs à Hillion 02 96 32 82 20 www.restaurantlacascade.com

LES MUSICIENS DU MÉTRO PARISIEN
En clin d’oeil à Fulgence Bienvenüe, père fondateur du métro parisien originaire d’Üzel dans les Côtes d’Armor, Art Rock propose cette année encore, en partenariat avec la RATP, de faire découvrir aux festivaliers les artistes qui se produisent dans le métro parisien.

Programmation en cours.

dossier de presse ART ROCK 2013

¢

¢

¢

www.ratp.fr

19

RENCONTRES MUSIQUE ET LITTÉRATURE
ANCIEN MAGASIN

C’est parti pour la quatrième édition des rencontres littéraires à Art Rock en compagnie d’auteurs et de journalistes. Le mélange des points de vue et d’expressions promet d’être animé et consistant.
Rencontres programmées et animées par Bernadette Bourvon

ROCHE BOBOIS SAM. DIM. 18 19 MAI MAI
16:00 > 17:30 GRATUIT

SAM. 18 MAI
HUMAN AFTER HALL

DIM. 19 MAI
CHOISIS TON CHANT, CAMARADE
Au chapitre des artistes engagés, l’iconique Joan Baez apparaît la première, quelques décennies après Woody Guthrie et bien avant la scène punk. Contester et le faire savoir se joue en candidat libre, qui entend le rester. Car la récupération n’est jamais loin, et c’est souvent un autre combat.

ARTBIST’ROCK
Côté off, Artbist’rock propose lui aussi son lot de surprises festives ! Les bars briochins participants proposent des concerts tout au long du festival... Un point presse sera organisé prochainement pour présenter la programmation dans son intégralité.
LE FÛT CHANTANT | 02 96 33 05 63 2 bis place Haute du Chai LE PIANO BLEU | 02 96 33 41 62 4 rue Fardel LE B’52 | 02 96 61 93 54 12 rue Mireille Chrisostome LE O’KENNY | 02 96 61 93 54 10 rue Mireille Chrisostome LE PICADILLY | 02 96 33 37 09 26 rue de la Gare

Le rock aussi mérite bien son travail de mémoire. Enquête sur le terrain, confrontation des versions, souci de la véracité, rien n’est laissé à l’approximation ou la fantaisie. Encyclopédie, biographie, carnet de voyage, chaque livre remonte à sa façon le cours pas toujours tranquille d’une histoire multiple. Une constante cependant, ce fameux facteur humain qui fait des étincelles et des incendies.
Avec : Nicolas Ungemuth, Le Roman du rock (Editions du Rocher) Pierre Mikaïloff, Desperate rock wives (Fetjaine) Franck Darcel, Rok 2 (LADTK) Gaston Carré, Retour à Jajouka (L’Écailler Rock)

20
dossier de presse ART ROCK 2013

Avec : Laurent Balandras et Charles Gancel, Protest Song (Le Mot et le Reste) Karim Hammou, Une Histoire du rap en France (La Découverte) Pierre Lemarquis, Portrait du cerveau en artiste (Odile Jacob)

LE TRANSAT KAFE | 02 96 68 50 00 2 place du Général LE MICHELET | 02 96 33 05 63 1 rue Michelet CHAI PIERRE | 02 96 33 40 82 8 rue Michelet LE TROPICAL | 02 96 68 48 61 Place du Chai LA GRANGE | 02 99 33 20 54 13 place du Martray ABADENN 2 rue Jules Ferry MEMES TRA | 02 96 52 16 61 11 place du Martray LA CIGALE | 02 96 33 05 28 2 place Glais Bizoin LE BISTROT DE LA POSTE | 02 96 33 01 57 4 rue St Gouéno L’ARBALAISE | 02 96 33 02 30 12 rue Michelet LE DISQUAIRE | 02 96 68 67 26 22 rue du général Leclerc

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful