Exposé sur Contrat de Travail

Réalisée par : ANAZA Meriem GOURMA Mariyam TOUJANE Nadya RIFAI Kenza

Encadré par : M. ZRIOUIL Mohammed

Sommaire

Sommaire ............................................................................................. 2 Introduction ......................................................................................... 3 Notion de contrat ................................................................................. 4 Formation du contrat de travail ............................................................ 5 Conditions de fond................................................................................ 5 Condition de forme : ............................................................................. 6 Types du contrat de travail ................................................................... 7 Contrat de travail à durée déterminée (CDD). ...................................... 7 Contrat à durée indéterminée (CDI)...................................................... 9 Contrat de travail temporaire : ........................................................... 10 Suspension du contrat de travail :....................................................... 11 La rupture du contrat de travail : ....................................................... 12 Rupture en cas du contrat de travail temporaire ................................ 13 Conclusion ...................................................................................................................... 14

Introduction

Le contrat de travail est la convention par laquelle une personne (employée) s’engage moyennant une rémunération qu’une autre (employeur) s’oblige à lui payer ,à fournir à ce dernier ses services personnels soit pour une durée déterminée, soit pour une durée indéterminée dans la mesure ou la dite convention ne porte pas atteinte à la liberté du travail. Selon l'article 16 du code du travail marocain, il y a trois types de contrat de travail : le contrat à durée indéterminée (CDI), le contrat à durée déterminée (CDD) et le contrat pour accomplir une mission précise. Les personnes à la recherche d’un emploi veulent certainement savoir plus sur les différentes formes de contrats qui existent ainsi que sur les lois qui organisent le travail au Maroc.

Notion de contrat
Le contrat de travail est un accord par le quelle un salarié s’engage a exécuter pour le compte et sous la subordination d’un employeur des prestation en contrepartie d’une rémunération. Contenu :  La prestation de travail du salarie   la subordination entre le salarie et l'employeur le salaire verse par l'employeur

condition de validité :  le consentement      la capacité l'objet le fond la forme la cause

Obligations des parties Obligations de l'employeur: Fournir un travail convenu, Payer un salaire convenu, Respecter l'égalité professionnelle.

Obligation du salarié: Exécuter le travail personnellement, Respecter le règlement intérieur, Ne pas révéler les secrets professionnels.

Formation du contrat de travail

Conditions de fond
La validité du contrat de travail est subordonnée relatives au consentement et à la capacité des parties ainsi qu’à l’objet et à la cause du contrat, telles qu’elles sont fixées par le dahir formant code des obligations et des contrats (Code de travail article 15). Le consentement : Le consentement du salarié doit être personnel. Le principe de la liberté contractuelle est souvent réduit pour le salarié par l’existence des limites légales et conventionnelles, le salarié doit adhérer au règlement intérieur et aux conditions qu’impose l’employeur en rapport avec le poste à pouvoir. L’employeur doit respecter le principe de non-discrimination en fonction de la race, couleur, sexe, opinion, politique ou syndicale. La capacité : Le contrat de travail doit être conclu entre des personnes ayant la capacité de contracter. L’employeur peut être une personne physique ou morale, Pour le salarié le code de travail comporte une dérogation au droit commun pour permettre au mineur de 15 ans révolus, de conclure un contrat de travail a condition que son représentant légal l’autorisé. L’objet : L’objet du contrat de travail consiste certainement en une prestation de travail par le salarié moyennant une rémunération cet objet doit être : - certain .il n’est pas nécessaire que l’objet du contrat soit déterminé mais plutôt déterminable. - Réel autrement dit, le contrat sera considéré nul si la prestation de travail est fictive ou irréalisable. Toutefois, le contrat de travail sera simplement suspendu si son objet n’est que provisoirement irréalisable. _ le travail doit être déterminable, ce qui n’est pas le cas du contrat à la demande. En vertu auquel un travailleur peut être tenu d’exécuter à tout moment des prestations sans que la durée ni l’étendue ne soient précisés. La cause : La cause du contrat doit être licite .cette licéité implique que cette cause ne doit être contraire ni aux bonnes mœurs ni a l’ordre public et la loi .

Condition de forme :
En cas de conclusion par écrit, le contrat de travail doit être établi en deux exemplaires contient les signatures du salarié et de l’employeur et légalisé par l’autorité compétente. Le salarié conserve l’un des deux exemplaires (article 15 du code du travail). L’écrit Le contrat de travail est un contrat consensuel. Sa validité n’est pas subordonnée à l’existence d’un écrit. Ainsi, on se peut trouver devant des contrats de travail conclus verbalement. Le contrat peut être écrit en cas des contrats concernant les voyageurs, représentants et placiers du commerce et d’industrie aussi en cas de contrat liant l’entreprise de travail temporaire à tout salarié mis à la disposition de l’utilisateur . La langue du contrat Le code de travail n’impose aucune langue précise lors de l’établissement du contrat de travail. Il est évident qu’en cas de litige. Le juge peut demander une traduction arabe des contrats libellés en d’autres langues. La preuve La preuve de l’existence du contrat de travail peut être démontrée par plusieurs moyen comme la fiche du paie, L’immatriculation de la CNSS, Témoignage de collègue …

Types du contrat de travail
Il existe trois types du contrat de travail selon l’article 16 du code de travail marocain : -Contrat de travail à durée déterminée (CDD). -Contrat à durée indéterminée (CDI). -Contrat de travail temporaire (CTT). Contrat de travail à durée déterminée (CDD) Définition : C’est un contrat, comme son nom indique, qui comporte un terme précis et fixée à l’avance (minimum 6 mois pour les entreprises agricoles), il peut s’agir d’un travail saisonnier ou de gérer une hausse ponctuelle d’activité pour une entreprise, ou de remplacer un salarié absent. Les recours autorisés Le principe admis par les articles 16 et 17 de la loi 65/99 formant code du travail est qu’un CDD ne peut avoir, ni pour objet ni pour effet, de pourvoir durablement son emploi lié à l’activité normale de l’entreprise ; il ne peut être conclu que pour l’exécution d’une tache précise et temporaire dans les cas énumérés aux articles 16 et 17, complétés par voie réglementaire. Des hypothèses de recours légitime au CDD sont prévues par ces deux articles. 1-Remplacement d’un salarié 2-Accroissement temporaire de l’activité. 3-Emploi à caractère saisonnier 4 certaines secteurs et certaines cas exceptionnels.

Peut-on renouveler un CDD ? Le salarié lié par un CDD, écrit ou verbal, qui travail de façon interrompue pendant plus de 12 mois dans la même entreprise, ou chez le même employeur est considéré comme lié par un contrat a durée indéterminée. Cette règle n’est pas applicable lorsque le CDD est renouveler dans les mêmes conditions une seul fois, sans qu’il se transforme, pour autant en un contrat a durée indéterminée.

Peut-on prévoir une période d’essai ? La loi est muette a ce sujet, par conséquent, rien, n’empêche les parties de prévoir, par écrit une période d essai dont la durée devrait être moins importante que celle prévue pour le contrat a durée indéterminée du fait que le CDD est fait a titre temporaire. Quel sont les droit d’un salarié sous CDD ? Pendant toute la durée du contrat, le salarié dispose des mêmes droits et avantages que les autres salariés de l’entreprise, titulaire d’un CDI.

Contrat à durée indéterminée (CDI)
Le Contrat à durée indéterminée CDI est le contrat de droit commun, c’est-à-dire le contrat normal en droit du travail. Il est conclu sans limitation de durée pour occuper un emploi durable dans l’entreprise. Chaque partie peut, à tout moment, sous réserve du préavis, mettre fin à la relation de travail. Le délai et la durée du préavis à respecter par les parties sont ceux découlant des dispositions juridiques, des usages, du règlement intérieur ou convenus dans le contrat de travail. Dans tous les cas, le législateur impose un minimum de 8 jours. Dans quels cas un CDI doit-il être conclu ? Le contrat de travail à durée indéterminée (CDI) constitue la forme normale et générale de la relation de travail .l’employeur doit donc avoir recours à ce type de contrat, sauf s’il peut justifier d’une situation autorisant le recours à un autre type de contrat, qu’il s’agisse notamment d’un contrat de travail à durée déterminée ou d’un contrat de travail temporaire Le CDI peut être conclu pour un temps plein ou pour un temps partiel. Quelle stabilité offre le CDI ? Le contrat de travail à durée reflète le principe de stabilité de l’emploi de même, le salarié cherche à garder un emploi en principe permanent, que d’etre engagé pour une durée déterminée et chercher un autre travail après l’expiration du dit contrat.

Contrat de travail temporaire :
Le contrat de travail temporaire est un contrat d’embauche d’un salarié par une entreprise de travail temporaire qui le met a la disposition d’une entreprise utilisatrice. Le recours a ce travail temporaire nécessite la conclusion de deux contrats :   Un contrat entre l’entreprise de travail temporaire et l’entreprise utilisatrice. Un contrat conclu entre le salarié dit intérimaire et l’entreprise de travail temporaire.

Cas de recours au travail temporaire : On peut faire appel a des travailleurs temporaire que pour effectuer des travaux non permanents appelé « taches » et dans les seuls cas prévus par le code de travail. Il existe quatre cas de recours au travail temporaire :     Remplacement d’un salarié absent ou en cas de cessation de son contrat Accroissement temporaire de l’activité de l’entreprise Travaux saisonniers Exécution des travaux pour lequel il est de coutume de ne pas conclure de contrat de travail a durée indéterminée en raison de la nature du travail

Existe-t-IL des situations ou le recours au contrat de Travail temporaire est interdit? Il est Interdit de faire appel aux salariés des entreprises de travail temporaire:

 Pour l’exécution de travaux comportant des risque particuliers .  Pour remplacer un salarié dont le contrat est suspendu par une grève.  A la suite d'un licenciement de tout ou une partie de ses salariés pour motif économique pour face à l'accroissement d'activité temporaire de l'entreprise durant l'année suivant le licenciement. (articles 497,498 du code du travail)

Suspension du contrat de travail :
la suspension est l’interruption momentanée du contrat de travail sans être rompu. Le contrat n’est que suspendu. A la fin de la période de suspension, le salarié retrouve son emploi, et son ancienneté lui reste acquise, il pourra être a l’initiative du salarié ou de l’employeur.       Cas de suspension du contrat de travail par le salarié : Incapacité temporaire du salarié résultant accident de travail ou d’une maladie professionnelle; Absence du salarié pour maladie ou accident dument constaté par un médecin ; Période qui précède et suit l’accouchement ; Durée de la grève ; Période d’absence légale du salarié ;  Cas de suspension par l’employeur : Fermeture temporaire de l’entreprise ; Mise a pied disciplinaire ;

 

Effet de la suspension du contrat de travail : Pendent la période de suspension :  Le salarié ne fournit pas ses prestation de travail (il ne se présente pas au travail parce qu’il produit un certificat médical, dispose d’une permission d’absence, ou en grève) ; L’employeur ne verse pas le salaire (mise a pied, grève), le verse totalement, partiellement ou verse une indemnité compensatrice (fermeture temporaire, maternité, maladie ou accident de travail).

La rupture du contrat de travail :
Un contrat de travail peur être rompu de différentes manières : unilatéralement par l'employeur ou par le travailleur, de commun accord entre les parties. La rupture du contrat de travail est la cessation de ce contrat en dehors du cas de cessation par l'arrivée du terme. Elle peut avoir lieu a l'initiative du salarie (démission) ou a l'initiative de l'employeur (Licenciement). Rupture en cas du CDD Le contrat de travail a durée déterminée prend fin au terme fixe par le contrat ou par la fin du travail qui a fait l'objet du contrat. La rupture avant terme du contrat du travail a durée déterminée provoquée par l'une des parties et non motivée par la faute grave de l'autre partie ou par un cas de force majeure donne lieu a dommages-intérêts. Le montant des dommages-intérêts prévus au deuxième alinéa ci-dessus esquivant au montant des salaires correspondant a la période allant de la date de la rupture jusqu'au terme fixe par le contrat. Le contrat a durée indéterminée peur prendre fin a tout moment :   soit a l'initiative du salarie : c'est la démission soit a l'initiative du l'employeur : c'est le licenciement

Rupture en cas du CDI la rupture de CDI consiste soit en démission soit en un licenciement. La démission : est l'acte par lequel le salarie met un terme au contrat de travail . Elle a donc lieu a l'initiative du salarie. Le salarie est libre de démissionner a tout moment, a la condition de respecter un délai de préavis. Le licenciement est l'inverse : il s'agit de la résiliation du contrat de travail a l'initiative de l'employeur.

Rupture en cas du contrat de travail temporaire
Rupture du fait de l'entreprise de travail temporaire :  l'entreprise de travail temporaire est tenue, sauf faute grave du salarie ou force majeure de proposer a l'intérimaire un nouveau contrat dans les 3 jours.

Si l'entreprise de travail temporaire ne peut répondre a son devoir de proposer une nouvelle mission au salarie dans les 3 jours, celle-ci devra lui verser une rémunération égale a celle qu'il aurait perçue au terme du contrat. Rupture du fait de salarie :  le salarie pourra être condamne a verse des dommages et intérêts .

Conclusion

Pour conclure, Le contrat du Travail est rigoureusement réglementé par le législateur au niveau de sa formation de son exécution et de sa cessation pour assurer une protection des deux parties contractantes, notamment les salariés.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful