Raouraoua lâche ses mots

«Le dossier de Brahimi est depuis jeudi à la FIFA»
«Si on va en Coupe du monde, Halilhodzic continuera jusqu’à la CAN-2015»

«Pour l’entraîneur des A’, ce sera après les élections»

Nabil Ghilas au Buteur
«Kourichi ne m’a pas parlé du Bénin»
VENDREDI 22 FÉVRIER 2013

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2203 PRIX 20 DA

J-1

Non retenu dans les 18

Maïza claque la porte
Sandjak : «C’est lui-même qui m’a demandé de ne pas le convoquer s’il n’est pas titulaire»

présente, je marquerai encore»

Ziaya : «Si l’occasion se

Belkalem rassure
«Je suis prêt à tenir ma place»
Benlamri victime d’un accident de la route 17h45

Bachiri provoque Slimani
«Comme à l’aller, je le mettrai dans la poche»

Zeddam pète les plombs
«Si on ne veut pas de moi, qu’on me laisse partir !» JSMB Coulibaly et Bangoura enfin qualifiés

02

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

Coup d’œil Équipe nationale

Raouraoua «Le dossier
de Brahimi a été déposé jeudi auprès de la FIFA»

L

e président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, a été l’invité, hier, du forum organisé par le journal Ouest Tribune, édité à Oran, pour répondre aux questions des journalistes, à l’hôtel Méridien, où s’est déroulée l’assemblée générale ordinaire de la FAF, mercredi. Ainsi, il a abordé plusieurs sujets importants, en répondant à certaines questions parfois complexes, vu qu’il n’a pas effectué de déclarations officielles depuis quelque temps. La qualification du milieu de terrain de Granada CF, Yacine Brahimi, domine les débats, après qu’il a opté pour l’Algérie. Le premier responsable de la fédération a annoncé, en effet, que le dossier du joueur a été envoyé, hier, à la FIFA, après qu’il a défendu les couleurs des Espoirs français : «Yacine Brahimi a voulu jouer pour l’Algérie. Son dossier a été transmis aujourd’hui, (Ndlr, hier jeudi), à la FIFA pour lui permettre de défendre les couleurs de l’Algérie.» Ainsi, contrairement à tout ce qui a été dit, son dossier n’a jamais été déposé à la FIFA, et ce n’est qu’hier que la plus haute instance du football algérien l’a fait. «Pour l’assistant d’Halilhodzic, on prendra tout notre temps»

devra jouer les éliminatoires du championnat d’Afrique face à l’équipe libyenne. Cette dernière est redoutable, puisque tous ses joueurs sont des locaux, à un ou deux joueurs près. Notre tâche ne sera pas facile.» «C’est à Taïder qu’il faut poser la question»

hodzic, Mohamed Raouraoua estime que les gens doivent porter un jugement sur tout le travail qui a été fait : «Je pense qu’il faut porter un jugement sur tout le travail qui a été effectué et non seulement sur les résultats. Halilhodzic commencera les éliminatoires de la Coupe du monde 2014, donc, il doit continuer son travail dans la sérénité et en toute confiance.» «J’ai décidé de me porter candidat, car personne n’est capable d’assumer cette responsabilité» Raouraoua est revenu, encore une fois, sur sa candidature à sa propre succession, en affirmant : «Vous savez, j’ai décidé de me porter candidat à la présidence de la FAF, encore une fois, car je ne vois personne qui puisse me remplacer.» Avant d’ajouter : «On a décidé de faire appel à des jeunes universitaires dans les différentes ligues pour préparer la relève, afin qu’ils assurent la continuité, c’est notre souci aussi.» «Si quelqu’un veut se porter candidat maintenant, nous l’acceptons même si le délai est dépassé» A propos des candidatures, Mohamed Raouraoua fait exception en ouvrant la course à la présidence s’il y a un prétendant, même si les délais fixés sont écoulés. Une manière d’inviter d’autres gens à se porter candidat : «Vous savez, les délais de candidature ont été fixés du 2 décembre au 7 février. Vu que personne ne s’est manifesté, on a prolongé jusqu’au 20 de ce mois. Maintenant que les délais sont écoulés, et s’il y a une personne qui se manifeste, on va les rouvrir et accepter son dossier.» «Les critères de candidature, ce n’est pas moi qui les ai créés» A une question sur les critères de candidature, qui ont fait couler beaucoup d’encre, Raouraoua estime que ce sont des critères valables pour toutes les fédérations, en précisant : «Pour les critères de candidature à la présidence de la FAF, il faut savoir que ce n’est pas moi qui les ai créés. Ce sont des critères logiques valables pour toutes les fédérations, pas uniquement à la FAF.» «Lorsqu’on se qualifie, c’est tout le pays qui est en liesse, une fois éliminés, on tombe sur les gens» Très gêné par les critiques qui l’ont visé, Mohamed Raouraoua a tenu à préciser certaines choses : «Quand on se qualifie, c’est tout le monde qui est en liesse. En revanche, en cas d’élimination, on tombe sur les personnes. Ce n’est pas normal. Il faut que ces gens sachent qu’on est des béné-

voles pour essayer de restructurer le football de notre pays. Alors, cessons !» «Aujourd’hui, les relations FAF-MJS sont excellentes» Tout le monde sait que les relations entre Mohamed Raouraoua et l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar, étaient en dents de scie. Et après la venue d’un nouveau ministre, le professeur Mohamed Tahmi, le président de la FAF dira : «Aujourd’hui, les relations entre la fédération et le ministère sont excellentes. On travaille en étroite collaboration. D’ailleurs, nous avons d’excellents rapports avec M. Tahmi.» «Si c’était à refaire, on commencerait le professionnalisme avec la première division seulement» Mohamed Raouraoua a été questionné sur le professionnalisme, en sa qualité de premier responsable de l’instance qui dirige le football algérien. L’intéressé a déclaré à ce propos : «Si c’était à refaire, on commencerait le professionnalisme avec un nombre précis de clubs. La Ligue 2 devrait servir de tremplin. Tout ce qui a été dit en 2011, a été déjà dit en 2003, mais jusqu’à présent, il n’y a rien de concret». «En Algérie, on est incapables de former des gardiens de but» Le président de la fédération ne s’est pas mis dans la gêne en parlant des problèmes du football algérien, notamment celui inhérent à la formation. Estimant ce domaine complètement lésé, il précise : «Désormais en Algérie, on est incapable de former des gardiens de but. C’est un constat amer, mais il faut savoir que c’est la réalité. Pour l’équipe nationale des moins de 20 ans, on a regroupé 1000 gardiens de but à travers tout le territoire algérien pour choisir les meilleurs. Par la suite, on a choisi les 180 meilleurs, puis 40 et, enfin, 22 gardiens. De ces derniers, après un regroupement, nous n’avons pu avoir qu’un seul bon gardien, qui malheureusement est remplaçant. Vous voyez ! Je pense que le fait que quatre équipes s’entraînent sur le même terrain empêche les jeunes de progresser». «Il faut se poser des questions et savoir pourquoi un joueur ne comprend rien sur le plan tactique» Toujours concernant la formation, le président de la fédération se pose aujourd’hui la question de savoir pourquoi un joueur ne comprend rien du tout sur le

A propos du milieu du FC Bologne, Saphir Taïder, le président de la FAF n’a pas voulu donner le moindre détail, histoire de faire les choses dans la discrétion la plus totale, par rapport aux voisins tunisiens, puisque l’instance dirigeante du football tunisien et le nouveau sélectionneur des Aigles de Carthage, Nabil Maâloul, suivent de près le joueur. «Pour ce qui est de Saphir Taïder, il faut lui poser la question, pas à moi. C’est à lui de donner les détails en livrant ses impressions.» «Halilhodzic a atteint le premier objectif, mais a échoué au second» Beaucoup pensent que Vahid Halilhodzic a échoué dans sa mission, après l’élimination de l’Equipe nationale au premier tour de la 29e édition de la Coupe d’Afrique des nations, qui s’est déroulée en Afrique du Sud. Mais, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, a émis un autre point de vue : «Le premier objectif tracé à Halilhodzic dans le contrat, c’est bien la qualification à la CAN-2013, lequel a été atteint. Le second, c’était la qualification en demi-finale de ce tournoi, mais il l’a raté. Et le troisième, à savoir la qualification à la Coupe du monde 2014, on est en train de travailler pour l’atteindre.» «Ailleurs, il gagnera plus de 30 millions de centimes par jour» Mohamed Raouraoua estime que Vahid Halilhodzic peut gagner mieux ailleurs. Cet aveu est destiné au sélectionneur national, qui bénéficie toujours du soutien de la fédération, notamment son président : «J’ai lu à travers la presse que Vahid Halilhodzic gagnait trente millions de centimes jour. Et il me semble qu’il pourra toucher plus ailleurs.» «Il faut porter un jugement sur la base du travail» Concernant toujours la barre technique des Verts et le sélectionneur Vahid Halil-

plan tactique : «Aujourd’hui, il faut se poser la question : pourquoi un joueur ne comprend rien du tout sur le volet tactique ?». Puis, Raouraoua a enchaîné en annonçant que des entraîneurs se basent sur le travail des anciennes écoles russes : «Il y a des méthodes qui sont démodées, je parle des méthodes de l’exURSS. Regardez aujourd’hui en Russie, on a ramené Capello, un Italien pour entraîner l’équipe nationale russe. Si les techniciens russes étaient bons, on leur aurait fait confiance chez eux». «En Algérie, il y a 37 000 cadets, mais n’empêche que le Botswana nous a éliminés» L’élimination de l’EN U-17 de la Coupe d’Afrique des nations semble avoir beaucoup déçu le président de la fédération. Ce dernier a évoqué cette situation : «En Algérie, il y a 40 000 joueurs de catégorie juniors à travers tout le pays, mais on est incapables d’avoir onze bons joueurs. En cadets, par exemple, on en possède 37 000 à travers tout le territoire, mais on est incapable d’avoir une équipe. C’est cela qui a fait que le Botswana nous a éliminés chez nous à Bologhine». Il enchaînera : «Vous savez, nous avons toujours mis les moyens. Un voyage par exemple au Botswana nous coûte presque 500 millions de centimes». «On doit suivre l'exemple de l’Equipe de France 98» Pour Mohamed Raouraoua, il faut absolument suivre le modèle français pour réussir. Il a donné l’exemple des Bleus de 1998, qui ont été

Concernant la nomination d’un entraîneurassistant pour Vahid Halilhodzic, qui avait confirmé l’information, mais sans pour autant donner plus de détail, et avec la présence de Raouraoua au forum, les journalistes pensaient avoir le nom du futur technicien local, en vain. Le président explique : «C’est vrai, on s’est entendus sur la désignation d’un technicien pour renforcer la barre technique. Mais, je peux vous dire que rien n’a été fait. La fédération a tout le temps nécessaire devant elle pour faire le bon choix.» «Pour l’entraîneur de l’EN A’, ce sera après les élections» Pour l’entraîneur des A’, il dira que cela devrait se faire après les élections de la présidence de la FAF, prévues le 7 mars prochain, sans donner plus de précision : «Pour ce qui est de l’entraîneur de l’équipe A’, ça devrait se faire après les prochaines élections de la fédération, prévues le 7 mars prochain. Cette équipe

champions du monde. Voici le point de vue du président de la FAF : «On doit prendre l’exemple de l’Equipe de France de 1998 qui a été championne du monde. Les vingt-deux joueurs retenus pour ce tournoi ont tous fait les centres de formation français, et le résultat est là». «Nos clubs ne doivent pas vivre au dessus de leurs moyens» Mohamed Raouraoua estime que les clubs algériens doivent vivre selon leurs moyens et non pas au dessus, pour éviter les crises. «Je pense que nos clubs doivent vivre selon les moyens dont ils disposent et non pas au dessus. Aujourd’hui, tous les clubs sont en faillite. Si on appliquait la réglementation, ils rétrograderont tous au palier inférieur. On a vu les bilans que nous ont remis certains clubs, et croyez bien ce que je vous dis. En Algérie, il y a la DNCG qui s’occupe de la gestion financière des clubs, et qui va les aider à améliorer leur gestion», a conclu Mohamed Raouraoua. Hamza Rahmouni

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

Coup d’œil Équipe nationale En cas de qualification au Mondial

03

Halilhodzic devrait rester
jusqu’à la CAN 2015
yant rejoint la barre technique de l’Equipe nationale en juillet 2011, pour remplacer Abdelhak Benchikha, limogé au lendemain de la défaite des Verts face au Maroc à Marrakech (4-0), Vahid Halilhodzic a paraphé un contrat de trois ans avec la Fédération algérienne de football. Ainsi, le contrat de Vahid Halilhodzic court jusqu’en 2014. Néanmoins, le Bosnien pourrait rester une année de plus à la tête de l’Equipe nationale, soit jusqu’à la CAN 2015, dont la phase finale est prévue au Maroc. Au cours d’une déclaration faite hier par le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, on a compris qu’il y a la possibilité de voir Halilhodzic poursuivre avec l’EN une année de plus : «Il faut qu’il y ait de la stabilité. Halilhodzic va commencer les éliminatoires de la CAN…». Etant donné que Vahid Halilhodzic va

A

commencer les éliminatoires de la prochaine CAN et dans le cas où il atteint l’unique objectif qui lui reste, à savoir la qualification à la Coupe du monde 2014 au Brésil, il dirigera à coup sûr les Verts durant la CAN du Maroc. C’est ce qui est certain du fait que la FAF ne va pas s’amuser à chercher un entraîneur après le Mondial 2014 qui prendra fin en juillet, tandis que la CAN aura lieu en janvier 2015, soit cinq mois plus tard.

Il a regagné Alger hier en milieu de journée
Vahid Halilhodzic était présent hier au forum du journal Ouest Tribune, où Mohamed Raouraoua a répondu aux questions des médias. Néanmoins, le sélectionneur national n’est pas resté jusqu’à la fin. En effet, il a quitté la salle aux environs de 11h30 en compagnie du manager général de l’Equipe nationale, Abdelhafid Tas-

faout. Ce dernier l’a conduit directement à l’aéroport d'Es-Sénia, pour prendre un avion et rentrer à Alger. Vahid Halilhodzic est attendu aujourd’hui au stade du 5-Juillet pour assister au derby algérois qui mettra aux prises le Mouloudia d’Alger au Chabab de Belouizdad. Par contre, demain, le sélectionneur sera au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou pour assister au choc entre la JS Kabylie et l’USM Alger. Vahid Halilhodzic a décidé de se déplacer dans différents stades avant le match du Bénin, pour superviser, encore une fois, un maximum de joueurs, avant d'établir la liste des 23 joueurs retenus pour cette rencontre prévue le 26 mars prochain au stade Mustapha-Tchaker de Blida, pour le compte des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. H. R.

«Continues comme ça, et tu seras bientôt avec nous»
Lundi dernier, Vahid Halilhodzic, invité de l’émission «Saa Riyadha» de la télévision algérienne, avait révélé que l’un de ses assistants s’était rendu la veille, soit le dimanche 17 février au Portugal, précisément à Guimaraes pour suivre de près les débats de la rencontre Vitoria Guimaraes-Moreirense et superviser ainsi l’attaquant Nabil Ghilas. Ce dernier, qui réalise une saison époustouflante avec sa formation de Moreirense, pourrait bien intégrer les rangs de la sélection prochainement, elle qui souffre d’un manque criant d’attaquants de haut niveau. Selon nos informations, l’émissaire dépêché au Portugal par le sélectionneur national n’est autre que son premier adjoint, Noureddine Kourichi. Celui-ci a suivi l’intégralité de la rencontre, avant de rencontrer le joueur au terme du match et discuter avec lui quant à sa probable convocation chez les Verts. Selon des indiscrétions, Kourichi a tenu tout d’abord à le féliciter pour sa très belle prestation du soir (Ghilas a été l’un des meilleurs joueurs de Moreirense), et aussi pour la saison qu’il est en train de faire avec son équipe. Après une bonne discussion de quelques minutes, l’ancien international des Verts des années 1980 a exhorté le joueur à continuer sur cette lancée afin d’intégrer très prochainement la sélection. «Continues comme ça et tu seras bientôt avec nous», lui a-t-il dit. près. Ravi de cet intérêt que lui accorde le sélectionneur national, le joueur lui a répondu qu’il se mettait à la disposition de la sélection et qu’il se fera un plaisir de rejoindre l’EN, quand il recevra la convocation.

Kourichi à Nabil Ghilas

L’assistant de Vahid a eu aussi une discussion avec Soudani
La présence de Noureddine Kourichi dans les travées du stade Dom Afonso Henriques, pour superviser Nabil Ghilas, constituait aussi une occasion pour lui de rencontrer un autre joueur algérien, à la fin du match, Hillal Soudani, qui évolue au Vitoria Guimaraes. Les deux hommes ont longuement discuté, et on imagine que Kourichi s’est renseigné sur l’état de forme de l’ancien Chélifien. Soulignons, enfin, que Kourichi a dit beaucoup de bien de Nabil Ghilas à Vahid Halilhodzic. S. F.

Maâloul sera à Bologne ce dimanche pour rencontrer Taïder

«Kourichi m’a assuré que je faisais partie des plans de Halilhodzic»
Joint hier en tout début de soirée par téléphone, l’attaquant Nabil Ghilas, qui n’était pas en mesure de nous accorder une interview, du moment que le président de Moreirense a instruit ses joueurs à ne pas s’exprimer dans les médias, nous a tout de même fait une déclaration où il a confirmé son tête-à-tête avec Noureddine Kourichi. «Effectivement, j’ai rencontré l’adjoint du sélectionneur, à savoir Kourichi, à la fin du match de dimanche dernier. On a discuté sur beaucoup de sujets et il m’a demandé surtout si j’étais prêt à rejoindre la sélection. Il ne m’a pas spécifié si j’allais être appelé pour le match contre le Bénin, mais il m’a assuré que je faisais partie des plans du sélectionneur. Il m’a aussi encouragé à continuer à travailler pour progresser davantage.»

Selon la presse tunisienne, le nouveau sélectionneur des Aigles de Carthage, Nabil Maâloul, se rendra ce week-end en Italie, plus précisément à Bologne, pour rencontrer le joueur Saphir Taïder et le convaincre définitivement de choisir la sélection tunisienne. A l’occasion de la 26e journée de Serie A, Bologne recevra, en effet, dans son antre du Stadio Allara, la Fiorentina. Un match, qui se jouera sous les yeux de l’ancien coach de l’Espérance de Tunis, qui aura du coup l’occasion de superviser de près le joueur et connaître ses réelles motivations.

Le coach tunisien entend arracher son accord
Dans une intervention accordée à la chaîne de télévision tunisienne privée, Hannibal TV, Nabil Maâloul avait déclaré qu’il a eu récemment au téléphone Saphir Taïder et que celui-ci lui a assuré qu’il n’avait aucunement donné son accord pour jouer en faveur de l’Algérie. Le coach tunisien a souligné que le joueur était disposé à rejoindre les Aigles de Carthage, et à cet effet, il a décidé justement de s’envoler pour l’Italie, afin de décrocher son accord définitif et boucler une fois pour toutes cette affaire. Une rencontre devrait avoir lieu dans la soirée de dimanche entre Taïder et Maâloul, et sans aucun doute que ce dernier fera son possible pour le convaincre définitivement. Rappelons que Saphir, qui a déjà rencontré Halilhodzic, il y a 15 jours, a demandé quelques jours de réflexion, avant de donner sa réponse. S. F.

«Pas certain que tu sois convoqué contre le Bénin, mais on continuera à te superviser»
Sachant qu’il n’a pas les pleins pouvoirs pour décider, Noureddine Kourichi n’a pas voulu donner de faux espoirs à Nabil Ghilas. En effet, l’adjoint d’Halilhodzic lui a affirmé que le fait qu’il soit venu le voir ne signifie en aucun cas qu’il sera retenu pour le prochain match face au Bénin, prévu pour le 26 mars. Toutefois, il l’a rassuré, en lui disant que le staff technique de l’EN continuera toujours à suivre ses performances cette saison, que ce soit à travers les médias ou en envoyant d’autres émissaires pour le voir de très

Abdelhak L.

Brahimi pourrait être aligné d’entrée face au Celta Vigo
Dans un autre registre, la presse andalouse a rapporté, hier, que l’entraîneur de Granada songeait à titulariser le milieu offensif, Yacine Brahimi, ce week-end, face aux Bleus de Celta Vigo. Rarement utilisé depuis la prise de fonction du nouveau coach, l’ancien Rennais, qui a démontré de belles choses face au Barça, samedi dernier, pourrait donc débuter ce week-end. Brahimi occupera, néanmoins, un nouveau rôle sur le terrain, celui d’ailier, a priori. S. F.

Après avoir abandonné la séance d’entraînement de mardi, en raison d’une blessure au pied qu’il a contractée lors d’un match d’application, le milieu de terrain de Granada CF, Hassan Yebda, qui a intensifié les soins durant la journée, a repris, toutefois, l’entraînement, le lendemain, et a participé à l’intégralité de la séance sans ressentir la moindre gêne. Hier aussi, l’ancien Napolitain a pris part à l’intégralité de la séance sans aucun problème. Reste à savoir s’il sera convoqué pour le match de championnat de samedi face au Celta Vigo, lui qui n’entre pas tout à fait dans les plans du coach Alcazar.

Plus de peur que de mal pour Yebda

04

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

Coup d’œil Équipe nationale
Il n’a pas réussi à marquer le moindre but cette saison

La Juve ne renonce pas à Belfodil
Il est considéré comme l’une des révélations de la Serie A, cette saison, l’attaquant algérien de Parme AC, Ishak Belfodil intéresse certains grands clubs européens, à l’instar d’Arsenal où Arsène Wenger suit avec intérêt l’évolution de l’ancien joueur lyonnais. Ainsi, la Juventus qui a proposé plusieurs formules pour s’attacher les services de Belfodil, l’hiver dernier, avait même mis sur la table un attaquant turinois, Fabio Quagliarella en l’occurrence, pour convaincre les dirigeants parmesans.

Kamel Ghilas : «La poisse me poursuit»

C

ontrairement à son petit frère, Nabil, qui marque presque coup sur coup avec sa formation de

«Je me remets toujours en question»
Dimanche dernier face à SaintÉtienne, Kamel Ghilas a eu une occasion en or d’égaliser pour son équipe, mais véritablement, en manque de confiance, le joueur a repris assez maladroitement de volet son ballon, qui est allé toucher la transversale. Interrogé sur cette action qui paraissait a priori assez facile à mettre dans les filets, Ghilas expliquera : «Certainement, une action pareille la saison dernière, je l’aurai mise dedans. Je suis frustré de rater autant d’occasions, mais que voulez-vous, c’est ça le football. J’essaie toujours de me remettre en question, mais quand ça ne veut pas, ça ne veut pas.»

Prêt à céder Luca Marrone pour convaincre Parme
Hier, des sites spécialisés italiens ont évoqué un second joueur de la Juventus, qui aurait été proposé aux responsables de Parme dans le but de les dissuader à leur céder leur meilleur buteur, cette année, Ishak Belfodil. Il s’agit de l’attaquant Luca Marrone. Ce joueur ramené de Sienne pourrait être utilisé comme monnaie d’échange en contrepartie du transfert de l’Algérien, Ishak Belfodil à la Juve, l’été prochain, rapporte calciomercato.it.

M. A.

Mostefa évoque le match de samedi face à Lille :

«On peut faire un nouveau bon coup»
Avant d’affronter Lille à domicile ce samedi soir pour le compte de la 26e journée de L1, le défenseur algérien de l’AC Ajaccio, Mehdi Mostefa, s’est exprimé sur cette rencontre sur le site officiel du club, qu’il a qualifié de très difficile, face à un adversaire qui carbure bien depuis quelques semaines. «C’est vrai qu’en ce moment leur équipe marche bien, malgré la place qu'elle occupe (10e avec 37 points) dans le ven-

tre moue du classement. Lille n’est pas à sa place à cette position. Pour gagner cette rencontre, on devra s'appuyer sur et utiliser nos dernières prestations à domicile, face à Lyon et Bordeaux. Il ne faudra pas s’enflammer en gardant bien la tête sur les épaules. L'ACA peut faire un nouveau coup, et comme on dit, jamais deux sans trois !»

S. F.

Transféré de Valenciennes à l’OM cet hiver, Foued Kadir a pu goûter à sa première victoire avec son nouveau club au stade Vélodrome face à son ancienne équipe. En exclusivité pour Le Buteur, le Martégal de 29 ans est revenu sur sa première titularisation sous le maillot phocéen et son adaptation à l’OM, en n’oubliant pas d’évoquer le Clasico.
Vous êtes revenu de la CAN il y a moins d’un mois. Comment vous sentez-vous physiquement ?
Je suis à 100%. Je me sens bien en jambes. Face à Valenciennes, le coach a décidé de me faire sortir. Ce sont ses choix, il faut les assumer, mais moi je me sens super bien. Il n’y a aucun problème concernant mon état physique.

rencontres face au PSG»
Comme vous l’aviez annoncé, le meilleur moyen de préparer le PSG était de gagner face à Valenciennes…
J’avais surtout annoncé peu importe la manière. C’est exactement ce qui s’est passé. On n’a pas été flamboyant, mais l’important est qu’on ait pris les trois points. On a fait le plein de confiance, et on s’est préparés au mieux mentalement pour aller au Parc-des-Princes dans les meilleures conditions.

Kadir : «Je kiffe les

Moreirense, Kamel Ghilas peine, cette saison, à reproduire les mêmes performances que celles de l’an dernier. L’ancien attaquant des Verts, deuxième meilleur buteur de Ligue 2, l’an dernier, avec son équipe de Reims, n’est toujours pas parvenu à trouver le chemin des filets. Entre inefficacité et manque de confiance, le joueur paraît presque désemparé, lui qui assure travailler très dur aux entraînements pour retrouver cette réussite qui le fuit depuis le début du championnat. Invité hier en conférence de presse à donner une explication sur ses ratages et son manque de lucidité face aux buts, Kamel Ghilas dira : «Certains évoquent une malédiction, moi je pense que je suis poissard. Bien sûr que ma situation n’est pas facile à vivre, mais que faire ? Si j’avais une solution, je l’aurais mise en application. Le plus grave, c’est que je me procure des occasions.»

«Objectif : récolter 4 points face à Nice et à Paris»
Malgré un début de saison tonitruant, le Stade de Reims n’arrive plus à enchaîner les victoires, depuis quelques semaines. Une situation qui complique les affaires du club, lequel descend petit à petit dans les profondeurs du classement. Conscient de la gravité de cette situation, Kamel Ghilas a affirmé qu’il est temps pour son équipe de relever la tête et d’engranger rapidement un maximum de points. «Oui, on est dans l’obligation de réagir. On a deux difficiles matches à négocier prochainement, face à Nice et à Paris. L’objectif est de récolter quatre points si c’est possible. Ramener un match nul de Nice et, pourquoi pas, battre le PSG. Sochaux l’a bien fait, pourquoi pas nous», a-t-il conclu. S. F.

Il a ressenti des douleurs au niveau du genou

Ferradj a écourté la séance d’hier
Remplacé à l’heure du jeu, samedi dernier contre Ajaccio, le capitaine d’équipe du Stade Brestois, l’Algérien Brahim Ferradj, qui avait ressenti une douleur au genou, a dû quitter ses camarades. Rassuré par les examens passés, le lendemain du match, soit dimanche dernier, il a repris les entraînements normalement avec ses coéquipiers, lundi. Présent lors des séances de mardi et mercredi, Ferradj, qui a répondu présent jeudi à l’entraînement, a dû écourter la séance d’hier en raison d’une douleur de nouveau ressentie au même endroit de son genou endommagé.

Comment expliquez-vous le fait que l’OM domine autant ses adversaires sans se montrer dangereux dans les vingt derniers mètres ?
On déborde beaucoup, on centre également énormément. On se crée des occasions, mais elles sont rarement dangereuses. Il faut du temps. Plusieurs recrues sont arrivées au mercato, donc, il faut que l’on trouve encore des automatismes. Quand il y aura cette petite passe, ce petit déclic, ça va changer la donne.

Deux matchs face au PSG se profilent à l’horizon. La pression commence à monter…
On est professionnels pour jouer ce genre de matchs. Avant, je les regardais de mon canapé. Maintenant, je suis sur le terrain. Je kiffe ces rencontres avec énormément d’enjeu (sic). C’est un superbe match à jouer, le Parc-des-Princes va être plein et comme on arrive avec un gros capital confiance, ça peut être un bon match pour nous. On va voir comment va se dérouler le match de championnat avant de penser à la Coupe de France. Le premier peut tout déterminer. Si on arrive à faire un bon résultat, on peut leur mettre le doute et se mettre en confiance pour l’autre match trois jours après.

En parlant d’automatisme, on vous a vu beaucoup combiner avec Mathieu Valbuena…
C’est un joueur avec qui on n’a pas besoin de jouer cent ans pour se trouver (sic) ! Il est très à l’aise techniquement, assez propre en perdant peu de ballons. Donc, je me suis régalé que ce soit avec lui ou Rod Fanni sur le côté droit.

Sa participation contre Bordeaux est compromise
Même si rien n’a été révélé à propos de la cause de cet arrêt d’entraînement, il semble que la blessure de Brahim Ferradj au genou est sérieuse. Le médecin de l’équipe compte profiter de la séance de ce vendredi pour en savoir plus. Une chose est sûre, sa participation pour le match prochain de Ligue 1 contre Bordeaux, dimanche, semble compromise. Tout se décidera demain, indique un journal très au haut fait des affaires du club. Son entraîneur qui attendra l’évolution de l’état de santé de son joueur, aujourd’hui et demain, ne compte prendre aucun risque.

Comment se passe votre intégration dans l’équipe ?
Ça se passe super bien ! Je connaissais pas mal de mecs avant d’arriver. Il y a un bon groupe, qui est sain avec une très bonne ambiance, donc ça a beaucoup facilité mon intégration, je suis content. De toute façon, ça se ressent sur le terrain. On a un très bon état d’esprit. Que ce soit à 9 contre 11 à Evian ou face à Valenciennes, on a su s’arracher tous ensemble pour ramener des points.

M.A.

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

MCA-CRB
aujourd’hui à 17h45
e soir, le Mouloudia abordera son 86e derby du nom face au Chabab, avec beaucoup de doutes et d’incertitudes. Battu le week-end dernier par l’USMBA, alors en lutte pour le maintien, les gars de Bab El Oued ont perdu dans la foulée leur place sur le podium. Relégué en quatrième position, suite à la victoire de prestige décrochée par l’USMA face à l’Entente, le Mouloudia est plus que jamais dos au mur. Seulement, c’est le CRB qui se dresse sur le chemin des hommes de Menad qui sont redevenus, depuis leur victoire face à l’USMA, les rois de la capitale. Une réputation de bourreau des clubs algérois qui justement avait pris fin en décembre 2011, avec cette défaite essuyée face au CRB, au stade du 5-Juillet. C’était aussi le premier revers et le dernier de François Bracci face à un club de la capitale. Et c’est justement ce revers essuyé sur le score de 2 à 0, grâce à un coup franc venu d’ailleurs de Amar Ammour et un deuxième but signé Kherbache, qui est resté en travers de la gorge des camarades de Babouche qui attendent depuis de prendre leur revanche. Mais rien n’y fait, le MCA n’a toujours trouvé la bonne formule pour laver cet affront. Et c’est donc hantés par cette soirée cauchemardesque du 3 décembre 2011 que les joueurs du Doyen fouleront aujourd’hui la pelouse du stade olympique, avec la ferme détermination de renouer avec le succès face à un club qu’ils n’ont plus battu depuis le 11 décembre 2009. Cette date correspond au dernier succès mouloudéen face au Chabab acquis sur le score de 4 à 2, grâce notamment à un doublé de Réda Babouche et un but de Attafen et Hadj Bouguèche. Un succès ô combien précieux face aux gars de Laâqiba qui avaient alors ouvert la voie royale aux Mouloudéens qui avaient par la suite décroché leur septième sacre de leur histoire sous la houlette de François Bracci.

Coup d’œil MCA

05
tard. Mais voilà, la défaite de la saison écoulée a ralenti la marche en avant du Mouloudia puisque le Chabab mène le bal avec 29 victoires contre 23 pour le Mouloudia. 33 rencontres se sont, par ailleurs, soldées sur des scores de parité, ce qui dénote de la difficulté des deux formations à se départager.

Ce sera le 86e derby

C

Le Mouloudia veut mettre fin à trois ans de disette

Sept derbies seulement perdus en six saisons
Si l’on se réfère aux statistiques, le Mouloudia a disputé plus de 45 derbies ces six dernières saisons. Au terme de toutes ces rencontres, le MCA a réussi à se forger le costume de roi de la capitale. Comment peut-il en être autrement lorsqu’on sait que le Mouloudia n’a perdu que sept derbies lors de ses six dernières années. Le Nasria avait réussi l’exploit au stade du 20-Août, le 29 août 2008, en battant le MCA sur le score de 4 à 2, grâce à un grand Attafen qui avait fait des misères à Benhamou et les siens. Le 19 mars 2009, c’était autour de l’USMA d’infliger une correction à leur voisin mouloudéen en les battant à huis clos, à Bologhine, sur le score de 3 à 0. Lors de l’exercice 2010-2011, le Mouloudia connaîtra une autre désillusion en se faisant battre 2-1 par le Chabab, au stade du 20-Août, le 23 octobre 2010. Idem pour l’USMH qui n’a pas raté l’occasion de jouer à Lavigerie pour prendre la mesure du MCA, un après-midi du 15 janvier 2011, par la plus petite des marges. En 2012, le Doyen se fera battre par le Chabab, le 3 décembre 2011, par deux buts à zéro. Mais la grosse frustration, les Mouloudéens la connaîtront le 2 mai 2012 avec la défaite essuyée face à l’USMA 3 à 1, dans un contexte très suspicieux. Un affront que le Mouloudia ne parviendra pas à effacer, suite à une nouvelle défaite concédée cette saison face à l’ennemi juré lors du match aller qui avait eu lieu le 22 septembre dernier sur un but très controversé de Gasmi. Toutefois, en faisant les comptes, on trouve que le MCA ne comptabilise que sept derbies perdus en six saisons, ce qui reste une performance remarquable. T. Che

Berradja avait privé le Doyen d’une victoire de prestige
Lors du match retour de la saison écoulée,

le Mouloudia n’avait qu’une seule envie : prendre sa revanche face au CRB au stade olympique. Dans un match très plaisant mais frappé par le huis clos, les hommes de Bira avaient eu l’opportunité de soigner leurs statistiques avec un penalty obtenu par Djallit dans les dernières minutes, alors que le score était d’un but partout. Finalement, Seddik Berradja, en quête de reconnaissance, manquera lamentablement son essai en plaçant son tir sur la transversale. Un ratage qui a privé le Mouloudia d’obtenir sa 24e victoire de son histoire face aux Be-

louizdadis qui sont passés tout près de la correctionnelle.

Le Chabab mène le bal avec 29 victoires contre 23 pour 33 matchs nuls
Aujourd’hui, le MCA et le Chabab disputeront le 86e derby de leur histoire. Souvent, les confrontations entre les deux formations tournaient en faveur du CRB, mais lors des dix dernières années, la balance semble pencher plutôt du côté du Doyen qui est en train de combler progressivement son re-

Babouche «Jeet battre le CRB» veux réussir un coup double : marquer
Pour la première fois de sa carrière, Réda Babouche aborde la phase retour avec zéro but au compteur. Le capitaine mouloudéen, qui a été le bourreau du Chabab en 2009 grâce à son doublé, espère retrouver le chemin des filets et battre par la même occasion le club voisin.

Il a été le dernier bourreau du Chabab en 2009

Besseghier retenu…
Non convoqué lors des précédentes rencontres, Abdelkader Besseghier a enfin été retenu par Menad pour ce derby. Ce sera en joker que l’enfant de Mascara suivra le déroulement de ce derby qu’il avait l’habitude de jouer comme titulaire.

On imagine que vous êtes un peu stressé, avant ce derby face au CRB ? Stressé ? Non, pas du tout. C’est vrai que c’est un match difficile, très important pour nous, mais on est bien concentrés sur cette rencontre. On est déterminés à faire un bon résultat. Il est hors de question pour nous de perdre ce derby, après avoir vécu une cruelle désillusion contre l’USMBA. Vous allez retrouver une équipe du Chabab sans Nacim Ousserir, suspendu. Est-ce un avantage pour vous ? Ousserir reste l’un des meilleurs gardiens de but du championnat. C’est un cadre de l’équipe du CRB. Mais Chouih aussi a des qualités. Personnellement, je pense que le CRB ne sera pas pénalisé par l’absence de Nacim qui doit être très frustré de manquer une telle affiche. Après la défaite face à Bel-

Abbès, vous n’avez plus le droit à l’erreur, surtout que vous avez perdu votre troisième place au général au profit de l’USMA ? La saison est encore longue. Je ne me focalise pas sur le classement qui changera au fil des semaines. Par contre pour nous, il est primordial de battre le CRB, pour espérer rester dans la course au titre, surtout que Sétif vient de per-

dre contre l’USMA. Donc tout reste possible. Nous avons déjà oublié notre défaite face à Bel-Abbès. Contre le CRB, ce sera une autre rencontre. On sait aussi que nos supporters ne vont jamais nous pardonner une défaite face au CRB. A partir de là, nous devons tout faire pour nous imposer, surtout que nous avons un calendrier favorable qui nous offre l’opportunité de revenir sur le duo de tête. En 2009, vous avez inscrit un doublé mais depuis, vous n’avez plus battu le Chabab. En d’autres termes, vous restez sur quatre matches sans avoir battu le CRB… Je me souviens de ce match contre le CRB, comme si c’était hier. J’avais inscrit un but d’une frappe lointaine puis un autre sur penalty, avant d’en manquer un autre. Nous avons gagné 4 à 2, au terme d’une rencontre parfaitement maîtrisée. A nous de tout faire pour revivre cette même joie que procure une victoire lors d’un derby. N’ayant toujours pas inscrit le moindre but depuis le début de la saison, c’est une situation assez inédite pour vous, non ? J’avoue que oui. Depuis le début

de ma carrière, j’ai touBillel Moumen a été agréajours marqué au blement surpris, en appremoins un but lors Meklouche nant que Menad l’avait d’une saison. laissé à la convoqué parmi les 18 Là, ça ne veut maison pour l’affiche tant attenpas me souComme il fallait s’y attendue. Moumen pourrait rire. C’est dre, Mouaouia Meklouche a été être incorporé au cours peut-être le laissé à la maison. Le joueur de jeu, surtout si le moment idéal n’a pas été surpris par cette score serait en faveur de retrouver le décision, tant il s’attendait du Moulouchemin des fià ne pas être dia. lets. En tout cas, Sayeh convoqué. je veux réussir un a eu une coup double. Marquer explication et battre le Chabab. Ce serait le avec son coach meilleur scénario pour moi. Une nouvelle fois non convoqué, Vos supporters appréhenRéda Sayeh a tenu à avoir des explicadent ce match et craignent tions, à la fin de la séance de travail, avec Menad. Le joueur a voulu connaîde revivre le scénario de la tre les raisons de sa mise à l’écart. saison dernière ? Loin d’être convaincu par les arguJe peux vous dire que c’est une ments avancés par son coach, autre équipe du Mouloudia qui Sayeh a quitté l’enceinte jouera ce vendredi. Nous avons olympique la mort perdu la saison passée, parce qu’il y dans l’âme. avait plusieurs cadres absents et nous avons été pénalisés par l’expulsion de Djeghbala. Cette fois ci, nous sommes bien armés pour aller cher- Douloureux a été le 15 janvier 2013. Notre cher la victoire et démontrer koune chère mère et grand-mère, DjeMessaouda, veuve Tafer, nous a quittés à tout jamais que la défaite concédée elle un immense vide laissant derrière que personne ne contre Bel-Abbès n’était pourra combler. Ses enfants demandent à tous ceux qui l’ont connue qu’un accident de parcours. d’avoir une pieuse pensée pour elle. Dieu le Tout- Puissant Lui accorde Entretien réalisé par Que Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. Sa «A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons.» Tarek-Che

… Moumen aussi

Pensée

06

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

Coup d’œil MCA

MCA-CRB
Il s’est réuni hier matin avec ses joueurs, avant l’entraînement

Bachiri «Comme au match aller, Slimani sera
mis dans ma poche»

Ghrib «Je veux contre

le CRB onze guerriers sur le terrain»

A

ssocié à Aksas dans l’axe de la défense, Redouane Bachiri est, lui aussi, bien déterminé à réussir un sans faute face aux Belouizdadis. Comme au match aller où il a été irréprochable dans son marquage sur Slimani, Bachiri est bien décidé à présenter une copie quasi parfaite pour sortir victorieux de ce duel fratricide. «Je connais bien Slimani pour l’avoir affronté à maintes reprises. Maintenant, il n’a y pas que Slimani au CRB, il y a aussi les autres joueurs qui sont tout aussi dangereux. Ce que je peux vous dire, c’est qu’on fera tout pour garder notre cage vierge et s’imposer pour rendre le sourire à nos fans. Et comme au match aller, Slimani sera mis dans ma poche.»

Zemiti : «J’ai quelques tuyaux pour museler Islam»
En tant que joueur et entraîneur du Nasria, Zemiti a été imprégné, tout au long de sa carrière, de cette rivalité qui existe entre les deux clubs voisins. Habitué à des victoires face au Chabab, bête noire oblige, Zemiti nous dira avec un sentiment de nostalgie : «Je garde un bon souvenir du Chabab que nous avons battu lorsque j’étais le coach du NAHD, au stade du 20-Août, par un but à zéro sur un penalty provoqué par Attafen. Nous avons récidivé quelques joueurs plus tard en Coupe d’Algérie, à Koléa, grâce à une réalisation de Hediouche. C’était lors de la saison 2007-2008.» En marge de cette affiche, Zemiti va retrouver une ancienne

connaissance à lui, en la personne d’Islam Slimani. Zemiti a été le mentor du joueur lorsqu’il évoluait à la JSMC. Qui connaît mieux que Zemiti les forces et surtout les faiblesses de l’attaquant international ? A ce sujet, le bras droit de Djamel Menad nous a confié : «Je connais bien Islam qui était sous ma coupe à Chéraga. Déjà à cette période-là, je lui prédisais un avenir radieux. Cela dit, j’ai mon idée pour le museler mais je garderai mes tuyaux pour mes joueurs. Les joueurs locaux doivent s’inspirer du parcours d’Islam, un bosseur qui est en train de récolter les fruits de son travail. Mais vous savez, le CRB n’est pas uniquement Slimani. Le danger peut venir de Rebih et Ammour qui est le dépositaire du jeu belouizdadi», a conclu Zemiti avant de quitter l’enceinte olympique. T. Che

A quelques heures du coup d’envoi de derby, le coordinateur de section, Omar Ghrib, qui semblait très détendu, n’a pas hésité à se rendre à l’entraînement, afin de s’entretenir avec ses troupes. Face à l’importance de l’événement, Ghrib n’a pas hésité à mettre ses troupes devant leurs responsabilités. Le responsable mouloudéen a tout simplement exigé de ses joueurs de tout donner, pour sortir victorieux de ce rendez-vous qui lui tient à cœur. «Cette fois-ci, vous n’avez aucune raison de faillir à votre mission. J’attends de vous une réaction positive, comme cela a été le cas face à l’USMA. Je veux voir sur le terrain onze guerriers et j’exige de vous les trois points. Aucun faux pas ne sera toléré. A vous donc de répondre aux attentes des supporters que vous n’avez pas le droit de décevoir, une nouvelle fois», a déclaré Ghrib à ses joueurs, juste avant le coup d’envoi de la séance de travail. T. Che

Circulation du ballon au programme

se mange froid. C’est le cas pour Djame l Menad qui aura l’occasion, lors de ce derby face au CRB, de régler ses comptes avec le président du Chabab, Gana. Ce dernier, qui a toujours refusé de verser les 450 millions de centimes à Menad, lequel avait pourtant hissé le CRB jusqu’en finale de la Coupe d’Algérie, a rendu les relations plus que tendues entre les deux hommes. Ce soir, ce sera l’heure de la revanche pour Menad qui voudra damer le pion à son ancien club et, surtout, à Gana. Idem pour Amine Aksas qui a eu un gros différend avec son employeur, au point de quitter le club lors du mercato hivernal. Les deux hommes vont associer leurs forces pour faire plier un club qui a été ingrat envers eux, malgré tous les services rendus au club belouizdadi.

L’heure de la revanche a sonné pour Menad et Aksas La vengeance est un plat qui

Il a eu une discussion avec Menad

Zeddam «Tout le monde est
responsable de la défaite face à Bel-Abbès, y compris moi !»
Dépité par sa situation qui semble prendre des tournures dramatiques, Zeddam a sollicité Menad dans le vestiaire pour une discussion. Zeddam, avec son franc-parler, dira à Menad : «Je ne comprends pas cette non-convocation. C’est tout le monde, et pas seulement moi, qui a été responsable de cette défaite face à l’USMBA. J’ai toujours été aligné lors des matches chocs, contre Saoura et BelAbbès. Je n’accepte pas qu’on fasse de moi le seul bouc émissaire quand il y a des défaites», dira Zeddam à son entraîneur.

Les gars du Mouloudia ont effectué, hier matin, leur dernière séance de travail, à l’annexe du 5-Juillet et qui a surtout permis au coach Djamel Menad d’apporter les derniers réglages, avant de divulguer la liste des joueurs retenus pour le derby face au CRB. C’est sous un froid glacial que les joueurs ont été scindés en trois groupes en ayant eu droit à une longue cession axée sur la circulation du ballon. Chaque groupe qui avait la possession du ballon s’attelait à le faire circuler jusqu’à atteindre 20 passes. A ce jeu, Aksas, Yachir, Djallit, Babouche, Ghazi et Metref s’en sont donnés à cœur joie en réussissant à garder le cuir, au grand dam de Hachoud et consorts.

Vitesse et accélération sous la houlette de Sayeh
Le préparateur physique de l’équipe, Réda Sayeh a, pour sa part, dirigé une partie de la séance du jour. Vitesse et accélération sur une distance assez courte a été le travail concocté par le staff technique. Les joueurs ont essayé de bien faire, malgré la lourdeur de la pelouse.

la semaine. Les joueurs du Mouloudia étaient bien loin des pelouses de haute qualité sur lesquelles ils s’entraînaient en Espagne.

Les débordements sur les côtés pour clore la séance
Sur une pelouse en piteux état, les joueurs ont dû composer avec la conjoncture actuelle, en essayant de s’appliquer lors de la cession en question. Vers la fin de la séance du jour, Menad a programmé un demi-heure de travail devant le but. Les débordements sur les deux flancs suivis par des centres au point de penalty ont permis à Djallit, Bouguèche et Yachir de se mettre en évidence. Cela dénote de la volonté des Mouloudéens à jouer sur les couloirs avec des dédoublements qui peuvent créer le surnombre dans le camp adverse.

qu’on me laisse partir !» Malgré l’importance du match C’est avec un masque des mauvais derby, ils n’étaient qu’une vingtaine jours que Hamza Zeddam a quitté le de supporters à s’être déplacés à stade Hadjout. Non convoqué pour le l’annexe du 5-Juillet, pour soutenir L’état de la pelouse match face au CRB, ce qui est une sileurs idoles. Habituellement avant contraint les joueurs tuation inédite pour le vice-capitaine une telle affiche, on pouvait compà la prudence mouloudéen, celui-ci nous a comNe pouvant programmer des ter quelques centaines de fans aux menté la situation avec des propos matches d’application, par crainte abords du terrain annexe, question lourds de sens : «Je suis devenu, d’exposer les joueurs à des blessures, d’être plus près de leurs joueurs. Le comme par hasard, un joueur qui ne le staff technique mouloudéen a dû froid glacial et le mauvais temps sait plus jouer. Si on ne veut pas de composer en essayant de s’adapter semblent avoir raison des Chnaoua moi, qu’on me remette mes papiers et tant bien que mal à une pelouse du qui ont toutefois promis de se préqu’on me laisse partir !» stade Hadjout dans un état lamenta- senter en masse au stade du 5- Juillet, pour gagner la ble. Ressemblant à un champ de bataille des grabataille, les camarades de Il s’est rendu à la villa Daoud : dins, en attenGhazi ont dû faire de Chéraga pour discuter avec Ghrib «Je n’ai pas été dant de preuve de prudence Juste après la fin de la séance, Hamza Zeddam s’est rendu au siège du club, pour remporconvaincu par le pour éviter de s’entretenir avec Omar Ghrib. Celui-ci, avec beaucoup de diplomatie, a essayé de calmer le joueur, tout en lui rappelant qu’il se devait de respecter les choix du staff techter celle contracter la discours de Menad» nique. Zeddam était très peiné qu’on lui ait mis sur le dos les défaites essuyées contre du terSouvent convoqué mais rarement aligné, moindre blessure la JSS et l’USMBA. «Ce qui m’affecte le plus, ce n’est pas le fait de ne pas être retenu Farid Daoud a été surpris de ne pas trouver son rain. aux consé- nom sur la liste des joueurs convoqués. Irrité par pour le match, mais plutôt qu’on me mette sur le dos les défaites de l’équipe, alors que je n’étais pas le seul responsable», a lancé Zeddam à l’endroit de Ghrib qui a deT. quences très fâ- cette situation, Daoud a eu une discussion avec Djamandé à son joueur de travailler davantage pour revenir au premier plan. Che c h e u s e s . mel Menad. A l’issue de cet entretien, Daoud a quitté le vestiaire sans nuire à la stabilité du groupe. Mais L’engagement le joueur s’est contenté de nous dira avec physique et les franchise : «Sincèrement, je ne comprends pas. Avec le CABBA et l’ESS, il a inscrit sept buts au Chabab J’étais remplaçant face à l’USMBA. Je n’ai pas courses très apjoué ce match. A partir de là, je ne comprends puyées étaient «Le CRB m’a toujours réussi» pas pourquoi je ne suis pas convoqué. D’ailTout au long de sa carrière, Abderrahmane Hachoud a souvent réalisé de très bonnes prestations bannis par le leurs, j’ai eu une discussion avec le coach face au CRB. Les statistiques plaident en faveur de l’enfant d’Al Attaf qui a inscrit sept buts au Chapour essayer de comprendre. Mais groupe, afin de s’asbab, que ce soit sous le maillot du CABBA ou de l’Entente, avec comme point d’orgue la finale de la pour vous dire vrai, je n’ai pas été surer d’aller au terme Coupe d’Algérie de l’édition précédente. Voulant réserver sa réponse sur le terrain, Hachoud se contendu tout convaincu par le distera de nous dire : «J’avoue que le CRB m’a toujours réussi. A moi de faire en sorte que cela continue.» de la dernière cession de cours du coach.»

Une vingtaine de fans présents

«Si on ne veut plus de moi,

Hachoud

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

MCA-CRB

Coup d’œil Ligue 1

07

Messaoudi : « Les Chnaoua m’ont promis la défaite, mais je leur ai dit ‘’elhadra’’ sur le terrain »
Le derby de ce soir entre le Mouloudia et le CRB sera très particulier pour Messaoudi qui va affronter le club de son quartier. Etant enfant de Bab El Oued, les Chnaouas n’ont pas cessé de le taquiner tout au long de la semaine.
Comment avez-vous préparé ce derby face au Mouloudia ? Il n’y a pas eu de préparation spéciale ; nous avons travaillé comme on a l’habitude de le faire. Mais nous avons fait en sorte d’éviter la pression négative, pour ne pas donner à ce match plus d’importance qu’il en faut. Et quelle est l’ambiance au sein du groupe à l’approche de ce rendez-vous ? Il y a une très bonne ambiance, et cela dure depuis que nous avons pu réaliser une belle série de bons résultats. On ne ressent aucune pression, et nous avons bien travaillé pour préparer cette rencontre. Comment imaginez-vous le scénario de ce match ? On ne peut pas savoir comment les choses vont se dérouler lors d’un derby comme celui-là. Ce sont des matchs qui peuvent se jouer sur de petits détails et qui exigent une grande concentration. J’espère qu’on sera meilleurs qu’eux et qu’on gagnera ce match. C’est un match un peu particulier pour vous en ce sens que vous habitez dans l’un des fiefs du Mouloudia, à Bab El Oued, notamment. Comment avez-vous vécu cette semaine au milieu des Chnaouas ? Ce que vous dites est vrai ; les supporters du Mouloudia m’ont promis la défaite et c’est ce qu’ils n’ont pas cessé de me répéter. Mais le fait d’habiter à Bab El Oued ne va pas m’empêcher de défendre avec toutes mes forces les couleurs du CRB, celles pour lesquelles je joue aujourd’hui. Quelle a été votre réponse ? Je leur ai répondu que c’est le terrain qui va trancher et non les paroles. Bien entendu, tout cela se passe dans une très bonne ambiance. Ils rigolent avec moi et me taquinent, mais m’ont promis en même temps de me supporter puisque je suis wlid houmethoum (rire). Comment vont-ils vous supporter ? Ils m’ont souhaité un bon match ; ils espèrent que je serai à la hauteur, mais ils n’oublient pas de me promettre la défaite en même temps. Il paraît que votre seul souci, c’est la fatigue. Comment allez-vous y faire face ? La fatigue fait partie de la vie d’un joueur de football, il faut donc savoir gérer cet aspect. Il est vrai que nous avons ressenti beaucoup de fatigue face au CSC, mais au lendemain de cette rencontre, il y a eu des séances de récupération, et tout au long de cette semaine, nous avons essayé de retrouver notre fraîcheur physique. Entretien réalisé par Farid A.

Slimani répondra à Aksas sur le terrain
Un duel va certainement attirer l’attention, lors du derby de ce soir : c’est celui qui opposera Islam Slimani à son ex-coéquipier, Amine Aksas, aujourd’hui sous les couleurs du Mouloudia. L’attaquant du CRB n’a pas voulu entrer dans le jeu du néodéfenseur mouloudéen, en évitant de répondre à ses provocations. Slimani a fait savoir à ses proches que c’est la victoire qui l’intéressait, pas autre chose. Mais au fond de lui, il souhaite battre Aksas, comme il le lui aurait promis il y a trois ans, alors qu’il venait de rejoindre le CRB. C’était en Libye, lorsque le CRB allait affronter le club de Terssana en Coupe de la CAF. Aksas avait mis Slimani au défi s’il pouvait marquer lors de ce match, et la réponse de Slimani a été la suivante : «Un jour, je vais jouer contre toi et tu verras comment je marque des buts.» Eh bien, ce jour est arrivé, messieurs !

Menad connaît le CRB ; le CRB le connaît aussi !
Les Mouloudéens comptent, évidemment, sur leur entraîneur pour mettre en place une stratégie susceptible de contrer le CRB qu’il connaît assez bien, pour l’avoir déjà dirigé la saison passée. Il est vrai que Djamel Menad a une idée précise sur les capacités de la majorité des joueurs belouizdadis, mais il ne doit pas oublier que ces derniers le connaissent aussi et savent comment il raisonne. Qui aura donc le dernier mot : Menad ou ses ex-joueurs ? On le saura ce soir.

Qui remplacera Annane ?
Jusqu’à hier, le nom de celui qui remplacera Annane, au milieu du terrain, n’a pas été divulgué. En vérité, Fouad Bouali hésitait toujours entre Billel Benaldjia, Naïli et Hadjadj qui connaît bien l’adversaire et le terrain. Même si le mieux indiqué est Billel Benaldjia, qui retrouve ses moyens, le coach belouizdadi préfère ne pas se précipiter.

Ammour, la terreur de Chaouchi
Un des grands atouts du CRB face au Mouloudia est sans conteste Ammar Ammour dont l’expérience et le talent suffisent pour faire la différence, comme c’était le cas la saison dernière lorsque le stratège belouizdadi a contribué à la victoire de son équipe, grâce à un but inscrit sur coup franc que Chaouchi n’a certainement pas oublié. Ammour peut remettre ça et Chaouchi devrait se tenir, encore une fois, sur ses gardes. Par ailleurs, le meneur de jeu du CRB retrouvera trois de ses ex-coéquipiers à l’USMA. Il s’agit de Metref, Ghazi et Besseghier.
F. A.

e Chabab affrontera cet après-midi le Mouloudia, dans un derby qui s’annonce, comme il est de coutume, passionnant et indécis à la fois mais qui revêt une importance particulière pour les Belouizdadis en cette période cruciale du championnat. Sur le plan sportif comme psychologique, les points de cette rencontre sont très importants pour le CRB qui, après avoir marqué le pas la semaine dernière en recevant le CSC, entend relancer la machine qui semblait bien huilée depuis le début de la phase retour. Et il n’y a pas mieux qu’un derby de cette envergure pour le faire, même si ce genre de rendez-vous ne lui a pas souri cette saison. Les gars de Laâquiba n’ont pu gagner le moindre derby durant l’exercice en cours. L’on se rappelle, en effet, de la lourde défaite concédée au 20-Août face à l’USMH (2-4) et les conséquences qui en ont découlé avec une crise sans précédent, puis, du match nul réalisé lors de la dernière journée de la phase aller face à l’USMA (0-0). Auparavant, la Chabab avait été contraint au partage des points contre le Mouloudia lors de la 7e journée, un match qui était, pourtant, à la portée des camarades de Slimani qui n’ont pas su

Pourquoi le CRB doit battre le Mouloudia L
profiter de la situation. Deux nuls et une défaite, c’est le bilan des Belouizdadis dans les derbies pendant la première partie du championnat, un bilan qu’ils comptent améliorer dès aujourd’hui face au MCA où les joueurs de Fouad Bouali ne veulent que la victoire.

Les chances de monter sur le podium sont bien réelles
Sur le plan sportif, l’enjeu est de taille. Avec 33 points dans son escarcelle, le CRB a devant lui une très belle occasion de remonter la pente et de recoller au peloton de tête. En cas de victoire, les camarades de Khoudi reviendront à hauteur de leurs adversaires du jour qui comptent 36 points, pour s’installer à la quatrième place. Et lorsqu’on sait que le Chabab recevra après la JSK sur son terrain lors de la prochaine journée, les chances de monter sur le podium à l’issue de la 23e journée sont bien réelles, d’où l’importance des trois points de ce derby que les Belouizdais veulent gagner à tout prix.

A ce sujet, c’est Fouad Bouali qui a toujours, depuis qu’il a pris l’équipe en main, trouvé les mots pour amorcer la crise et remotiver ses troupes. Il sait que c’est le principal handicap du groupe, et de ce fait, il a toujours axé son travail sur ce plan afin de libérer ses joueurs le jour des matchs pour qu’ils puissent s’exprimer sur le terrain comme ils savent le faire. Et puisque le match d’aujourd’hui exige une bonne préparation psychologique, Bouali a fait en sorte durant toute la semaine écoulée que son équipe puisse se présenter aujourd’hui avec tous ses moyens pour aborder ce derby dans les meilleures conditions possibles.

Faire le voyage en Egypte avec un bon moral
Si le match d’aujourd’hui est important pour la suite du parcours en championnat, il l’est également pour la compétition arabe. Sachant que le CRB mettra le cap sur l’Egypte directement après ce derby où il se rendra, ce dimanche, en prévision du match retour face à l’Ismaïly. Vous l’aurez compris, un bon résultat ce soir face au MCA ne fera que du bien aux troupes de Fouad Bouali qui se rendront en Egypte avec un moral au beau fixe, pour tenter d’arracher une qualification aux demi-finales de la Coupe arabe. Pour toutes ses raisons, le Chabab se doit de battre le Mouloudia.

Bouali axe son travail sur le plan psychologique
Les Rouge et Blanc y gagneront aussi sur le plan psychologique, puisque comme on le sait, il n’y a que les victoires qui peuvent arranger une situation comme celle du CRB qui souffre de grands problèmes financiers cette saison qui peuvent à tout moment, comme ce fut le cas à plusieurs reprises, casser la dynamique du groupe.

F. A.

pas Sonatrach pour promettre de grosses primes aux joueurs»

Gana : «Nous n’avons
ailleurs, le premier responsable du CRB a confirmé que «l’opération de régularisation de la situation financière des joueurs se poursuit, mais il n’y a pas de prime spéciale pour ce match. Nous n’avons pas Sonatrach pour promettre de grosses primes aux joueurs, on le fera suivant nos moyens.» «Nous avons confiance en Haïmoudi !» Concernant la désignation de Haïmoudi pour diriger le derby, Azzedine Gana n’y voit aucun in-

Programme du vendredi 22 février
MC Alger - CR Bélouizdad

C l a s s e m e n t

L

e président Azzedine Gana nous a fait savoir, hier, qu’il attendait une victoire de son équipe, ce soir, face au Mouloudia, et c’est ce qu’il avait demandé à ses joueurs et au staff technique : «Je leur ai demandé de battre le Mouloudia, car la victoire va non seulement améliorer notre classement mais va nous permettre de bien préparer le match retour de Coupe arabe contre l’Ismaïly. On connaît l’importance des derbies sur le plan psychologique.» Par

convénient. Bien au contraire, il s’est montré satisfait de cette désignation. «Haïmoudi a été choisi par la CAF pour diriger la finale de la CAN et il a été élu meilleur arbitre africain. Nous n’avons rien à dire à son sujet et nous avons confiance en lui. Ce n’est pas comme l’arbitre qui a dirigé notre match contre le CSC. Il a tellement irrité nos supporters au point qu’ils ont oublié leur équipe pour ne s’occuper que de lui», nous a-t-il déclaré. F. A.

08

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

Coup de joie JSK

«Je serai là face à l’USMA» C
Guillou «Il sera d’attaque demain face à l’USMA»
Pour en savoir un peu plus sur la blessure qu’a contractée Belkalem, nous avons sollicité le kiné du club, Guillou, qui nous dira : «La radio qu’a passée Belkalem nous a soulagés. On a constaté qu’il ne s’agissait que d’une légère blessure qui ne le privera pas du match contre l’USMA. Ménagé à la reprise ce matin (hier ndlr), je lui ai proposé quelques exercices spécifiques et vendredi, on le reprendra avec le groupe. Honnêtement, et au vu de ce que Belkalem a montré ce matin, il sera d’attaque ce samedi.» L. A.

Belkalem rassure
omme nous l’avons signalé dans notre édition d’hier, l’international de la JSK, Essaïd Belkalem, est touché à l’orteil, une blessure qu’il avait contractée face à la JSMB, mardi dernier. Lors de la séance de reprise des entraînements avant-hier, Belkalem n’a pas réapparu avec le groupe. Les résultats de la radio étant rassurants, et démontrant bien que le joueur n’a rien de grave, ont permis au kiné du club, Guillou, de prendre en charge le joueur hier matin à l’occasion de la deuxième séance, l’avant-dernière avant le match de l’USMA. En début de séance, Belkalem a eu une brève discussion avec son coach Sandjak, qui lui a demandé de travailler avec Guillou. A la fin de la séance, nous avons sollicité le longiligne axial kabyle pour nous livrer son point de vue, concernant sa participation ce samedi face à l’USMA. Le joueur a tenu avec un langage très franc à dire qu’il va mieux même si la douleur le gêne quelque peu pour effecteur certains gestes. Toutefois il a assuré qu’il sera présent au match. «Ce matin, je me sens beaucoup mieux qu’hier, pour preuve j’ai effectué quelques exercices légers avec Guillou. Certes, la douleur me gêne un peu, notamment pour faire des passes, néanmoins je suis sûr que j’irai encore mieux vendredi et, pour le match, il est hors de question de le rater», a déclaré Belkalem.

hier par les membres du staff technique de la JSK, Belkalem aura le feu vert de reprendre avec le groupe cet après-midi à l’occasion du déroulement de la dernière séance d’entraînement à partir de 15h.

Pas de changement dans l’axe contre les Usmistes
Autre point très important à signaler à vingt-quatre heures du match JSK-USMA, qui polarise, depuis le derby kabyle, l’actualité sportive à Tizi comme à Soustara, les changements que devrait opérer Sandjak dans son équipe type. Ainsi, dans l’axe central, il n’y aura pas de surprise, les deux internationaux Belkalem et Rial sont indétrônables et seront alignés tous les deux dès l’entame de match. Au vu de tout ce qui a été travaillé durant ces deux derniers jours comme dispositif, Sandjak ne changera pas de tactique, restant fidèle au 4-4-2. Lyès Aouiche

Il a travaillé légèrement avec le kiné hier matin
Hier matin, l’international Belkalem ne s’est pas entraîné avec le groupe, comme attendu, il s’est limité à effectuer quelques exercices très légers avec Guillou. Ce dernier s’est montré optimiste quant à la possibilité de remettre d’aplomb le joueur pour ce match face à l’USMA.

La deuxième séance d'entraînement des Canaris, qui a eu lieu dans la matinée d’hier, s’est déroulée sous une pluie battante. Cela n’a pas empêché les joueurs de s’exercer pendant deux bonnes heures dans la bonne humeur. Le dernier résultat ramené de Béjaïa a permis de garder le moral des troupes intact et les joueurs ne jurent que par la confirmation ce samedi.

Entraînement sous la pluie

Il réintégrera le groupe cet aprèsmidi
Selon les informations qui nous ont été communiquées

Les Canaris effectueront ce soir la troisième et Ayant boudé la séance de reprise, l’axial Khellili est apparemment dernière séance avant l’USMA, ils partiront à chances égales avec l’USMA qui, elle aussi, a joué revenu à de meilleurs sentiments en face à l’ESS, mardi dernier. Cet après-midi, l’enlaissant de côté ses propres soucis du quotidien amer qu’il vit. Khellili a repris traîneur Sandjak, en concertation avec Amle chemin des entraînements hier et a rouche, sera appelé à dégager l’équipe type qui même discuté avec Sandjak, ce qui a sera alignée demain. Une source digne de foi nous a confié qu’il n’y aura pas de surprises et il confirmé qu’il n’est pas rancunier, est même attendu qu’il reconduise le onze qui a mais qu'il veut juste plus de joué face à la JSMB. considération.

Khellili a repris

Ultime séance ce soir

Les supporters de la JSK et de l’USMA, qui n’auront pas l’occasion de se rendre demain après-midi au stade, auront l’occasion de suivre le match JSK-USMA en direct sur le petit écran. Selon un confrère de la télévision, la retransmission du match est programmée sur les deux chaines satellitaires A3 et A4.

Le match retransmis sur A3 et A4

Asselah revient en puissance
S’il y a un joueur qui retrouve ses sensations à la JSK, c’est bien le portier Malik Asselah. Et c’est l’une des rares fois que les observateurs ont été unanimes à dire que le gardien de but kabyle a été l’auteur d’une excellente prestation. Il n’y avait qu’à voir ses parades décisives en seconde période pour se rendre compte qu’Asselah a bel et bien retrouvé toute sa forme. Et ce n’est pas une première cette saison, puisque cela fait un bon bout de temps que l’ex-international algérien se trouve sur une courbe ascendante. D’ailleurs, depuis son arrivée à la tête du staff, Sandjak n’a presque pas apporté de changement dans le but, jugeant qu’Asselah est le numéro 1. Aux yeux de certains, le retour en force de Malik y est pour beaucoup dans les résultats enregistrés ces derniers temps. Désormais, le staff technique ne peut qu’être rassuré, d’autant qu’il vient de récupérer les deux internationaux dans l’axe, à savoir Rial et Belkalem.

«L’USMA, c’est du lourd mais «Pour on s’accrochera»
espérer terminer en haut du tableau, il va falloir gagner tous nos matches à domicile»
sur une bonne dynamique… On gère nos rencontres intelligemment. On sait que pour espérer terminer dans le haut du tableau, il va falloir gagner tous nos matchs à la maison et faire de bons résultats à l’extérieur. A l’heure actuelle, on ne s’enflamme pas, car la saison est loin d’être terminée. La JSK affrontera, lors des qautre prochaines journées, des équipes qui jouent pour le podium. Cela ne vous rend pas anxieux ? Pour tout vous dire, il n’y a plus d’équipe facile. Il n’y a qu’à voir les résultats des différentes journées pour se rendre compte que toutes les rencontres sont difficiles à négocier. Mais comme je vous l’ai dit, on doit gérer match par match. Sur les qautre rencontres que vous avez citées, on jouera deux d’entre elles à domicile. Je pense qu’il va falloir faire le plein à Tizi, à commencer par le RDV de ce samedi. Entretien réalisé par Lyès Aouiche

Il a toujours réalisé de bonnes 2es parties de championnat
Ceux qui suivent de près le portier kabyle ne sont pas vraiment surpris du rendement du joueur, pour la simple raison que Asselah a toujours réalisé de bonnes 2es parties de championnat depuis sa venue à la JSK. Il a même prouvé par le passé qu’il avait du caractère, après avoir vécu des hauts et des bas au club. Tout le monde se souvient de sa mise à l’écart la saison passée, avant de revenir plus fort, quelques semaines plus tard.

Savoir que la concurrence est relancée en sélection le motive
Désormais, une seule idée traverse l’esprit du portier Malik Asselah, c’est de recevoir une convocation en sélection nationale. Même s’il refuse, pour le moment, d’évoquer le sujet de l’EN, Malik reste convaincu que tant que la concurrence est relancée, il pourrait frapper à nouveau aux portes de la sélection. Ce qui est certain, c’est qu’il se tient prêt à prouver qu’il n’est pas fini. Pourvu qu’on lui accorde une nouvelle chance.

Le Clasico face à l’USMA pour confirmer
C’est dans des matchs comme ceux de demain que le gardien de la JSK compte étaler toute sa classe. C’est dire que ce Clasico face à l’USMA est bien plus qu’une simple rencontre de championnat. S’il parvient à rééditer les mêmes performances, Asselah ne fera que confirmer les analyses des observateurs et rester ainsi sur sa courbe ascendante. Pour le reste, c’est à Halilhodzic et Kaoua de juger le portier kabyle, en le relançant à nouveau, au moment où tout va de travers pour Mbolhi.

A. A.

Le nul face à la JSMB vous a-t-il satisfait ? Absolument, du moment que la rencontre s’est jouée à l’extérieur. Même si on avait la possibilité de remporter ce match, je dois dire que ce point reste un bon résultat. Toutefois, je garde en mémoire notre prestation en première période. Nous avons réussi à revenir avant la pause en marquant 2 buts. Cela prouve que notre groupe a du caractère. C’est la raison pour laquelle il va falloir rester sur cette dynamique et faire en sorte de poursuivre notre ascension. Pensez-vous qu’avec un résultat pareil, cela est suffisant pour bien préparer l’USMA ? Vous savez, le derby est déjà oublié. Nous avons repris le travail mercredi et on ne pense qu’à ce RDV. On sait que ce

ne sera pas facile, mais le groupe est déterminé à faire un grand match. Le coach a su trouver les mots qu’il faut pour nous remettre en confiance. Personnellement, je suis très optimiste, à la veille de ce Clasico. Vous allez accueillir, ce samedi, une formation qui a battu le leader ; un commentaire ? Les performances de l’adversaire ne nous intéressent pas. Tout ce que je peux vous dire, c’est que l’USMA, c’est du lourd. Ils ont le meilleur effectif du championnat et les battre ne sera pas facile. Une chose est sûre, on n’entamera pas ce match dans la peau d’une victime. On s’accrochera, car on veut gagner ce Clasico. Quatre matchs sans défaite, vous êtes

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

Coup de théâtre JSK
Non retenu dans la liste des 18 pour le match de demain…

09

claque la porte
inalement, le défenseur central kabyle, Adel Maïza, n’aura pas attendu longtemps avant de claquer la porte. 48 heures après sa nontitularisation lors du derby kabyle, il a plié ses bagages dans la matinée d’hier en rentrant chez lui à Annaba. D’après ses proches, Maïza a quitté le groupe dès qu’il a appris la nouvelle qu’il n’était pas convoqué pour le Clasico de demain face à l’USMA. Une nonconvocation qui a mis le joueur dans tous ses états. Maïza ne s’est apparemment pas posé trop de questions, puisqu’il a aussi tôt pris la route de l’est pour rentrer chez lui. A ce moment, aucun membre du staff technique n’a été avisé de la déci-

Maïza
Maïza a parlé à nouveau à Amrouche pour en avoir la certitude qu’il a bel et bien été écarté des 18.

F

sion du joueur, même l’entraîneur Sandjak. Finalement, Maïza a préféré quitter Tizi plutôt que d’effectuer la dernière séance avec le groupe cet après-midi.

aura besoin de ses services à l’avenir.

Avant de partir, il s’est entretenu en aparté avec Amrouche
D’après certaines sources, le clash entre Maïza et Sandjak était prévisible depuis plusieurs jours déjà. Et pour cause, le joueur a exposé son problème à l’entraîneur adjoint Arezki Amrouche, avant même la reprise des entraîneurs de mercredi dernier. D’après la même source, Maïza a clairement demandé à ce qu’il ne soit pas convoqué dans le cas où Sandjak irait pas le titulariser. Une demande que l’entraîneur en chef n’a pas beaucoup appréciée. Et avant de partir chez lui hier matin,

Il menace de ne plus revenir
Le plus grave dans cette histoire est que Adel Maïza aurait confié à ses proches qu’il ne remettrait plus jamais les pieds à la JSK tant que Sandjak est l’entraîneur en chef. Une information que le joueur n’a toujours pas confirmée puisqu’il a refusé de s’exprimer sur ce coup de gueule. Ce qui est certain, c’est qu’en quittant le club sans l’aval du staff et de la direction, la nouvelle recrue kabyle risque de compliquer sa situation, ainsi que ses relations avec Sandjak. Aux yeux de nombreux observateurs, Maïza aurait mieux fait de ruminer sa colère en se contentant du statut de remplaçant face à l’USMA, surtout que le club

Le coach estime que c’est son joueur qui a refusé de jouer
Aux yeux de l’entraîneur en chef Nasser Sandjak, la non-convocation de Adel Maïza est loin d’être une sanction. Dans la déclaration qu’il nous a accordée, Sandjak estime qu’il n’a fait que répondre favorablement à la demande de son joueur, qui a exigé soit une titularisation face à l’USMA, soit une non-convocation. Pour le coach, il est inconcevable qu’un joueur exige une titularisation à la JSK. Il est clair que les arguments du coach tiennent la route, car quelles que soient les circonstances, Maïza se devait d’accepter les choix tactiques de son entraîneur. A.C.

Sandjak : «C’est lui-même qui a demandé à ne pas être retenu s’il ne sera pas titulaire face à l’USMA»
A l’issue de la séance d’hier matin, nous avons sollicité l’entraîneur Sandjak pour nous parler de l’état d’esprit de sa bande à quelques heures d’un match qui polarise toute l’actualité sportive, notamment en Kabylie. D’emblée, Sandjak s’est dit très rassuré par l’ambiance qui règne à l’entraînement, mais surtout par cette détermination de ses joueurs qui veulent maintenir le rythme. «Le constat est là, les joueurs sont mieux sur le plan psychologique. Il n’y a pas de secret, c’est le fruit des efforts de tout un chacun que l’équipe ait gagné quelques marches au classement. Maintenant le plus dur est à venir, il faut encore travailler pour confirmer. Parlant du match de l’USMA qui, je constate, est qualifié de test, sachez que pour moi ce match n’est pas un examen, il est ordinaire et nous le préparons de la même manière que les autres, tous les matches sont capitaux et nous allons les gérer avec la même ligne de conduite», nous a déclaré Sandjak.

sa blessure n’est pas trop grave, on aura besoin de lui dans l’axe de notre défense.»

de bons résultats et continue dans sa quête de remonter au classement.»

«Belkalem est un guerrier, il sera d’attaque face à l’USMA»
Interrogé à propos de l’état de forme de son international, Essaïd Belkalem, qui a travaillé sous la coupe de Guillou et qui devrait, cet après-midi, rejoindre le groupe, Sandjak nous dira : «Je vous rassure que Belkalem n’a pas contracté une grave blessure, il est ménagé juste pour se remettre vite, c’est un guerrier et il sera avec nous face à l’USMA. Je l’ai vu ce matin travailler avec Guillou ;

A propos de son autre axial, Adel Maïza, qui n’a pas figuré dans la liste des 18 joueurs retenus pour le match de demain, nous avons également jugé important d’avoir l’avis de Sandjak, lui qui est le seul habilité à commenter la chose, à ce propos il nous dira : «Pour moi, il n’y a pas de cas Maïza, le joueur est traité de la même manière que les autres éléments qui composent mon effectif, néanmoins pour son absence dans la liste je tiens à vous informer que c’est lui-même qui a demandé à ne pas être retenu dans le cas où je n’irais pas le faire jouer dans le onze, je trouve ça exagéré de sa part, on ne quitte pas son club car on n'est pas sûr de jouer d’entrée.» Poursuivant dans le même sens et commentant ses choix, notamment sa confiance renouvelée à la paire Rial-Belkalem, l’ex-entraîneur de Noisy-le-Sec dira : «Je suis dans un club qui dispose d’une charnière centrale formée d’internationaux. Je ne suis pas le seul à vous le dire, de nombreux techniciens le déclarent à travers tous les médias, la paire Rial-Belkalem forme une belle charnière centrale, en témoigne leur convocation ensemble à la dernière CAN 2013, je ne vois pas comment je pourrai la déstabiliser au moment où l’équipe réalise

«Je suis arrivé dans un club dont la charnière défensive est formée d’internationaux, je ne vais pas la déstabiliser»

«Durant toute ma carrière d’entraîneur je n’ai été confronté à une telle situation»
Par ailleurs, Sandjak regrette que son joueur Adel Maïza ait claqué la porte à la veille d’un match aussi capital que celui qui opposera la JSK demain face à l’USMA, un incident qui pourrait bien avoir des conséquences fâcheuses sur le moral des joueurs. «Durant toute ma vie d’entraîneur, je n’ai jamais entendu parler d’un joueur qui demande à être écarté de la liste des 18 joueurs s’il ne joue pas titulaire. Moi, j’ai toujours dit que, les choix, je suis le seul à les prendre en concertation bien sûr avec mon adjoint Amrouche, qui apporte, lui aussi, son précieux concours. Aucun joueur n’est marginalisé, tous les joueurs sont égaux, et si changement il y aura, c’est en fonction des matches», a tenu à préciser Sandjak.

du ressort de la direction du club de prendre toutes les mesures qu’elle jugera utiles concernant le comportement du joueur la veille d’un match officiel : «Me concernant, je m’occupe uniquement du volet technique, il est du ressort de la direction de prendre les mesures nécessaires concernant le joueur en question.»

«J’appelle les supporters à venir nombreux, les joueurs ont besoin d’eux»
Pour terminer son intervention, l’entraîneur kabyle n’a pas manqué d’adresser un appel aux supporters pour venir nombreux ce samedi et donner un coup de main aux joueurs pour passer le cap de l’USMA. «J’espère que les supporters seront cette fois beaucoup plus nombreux, ils doivent venir remplir le stade car les joueurs ont besoin de leur soutien. Dans chaque stade où nous passons, nous sommes soumis à une forte pression de la galerie adverse, je souhaite que nos supporters viennent en masse pour nous prêter leur assistance, l’équipe se porte mieux et la lancée ne saura être maintenue qu’avec le soutien de tout notre entourage, y compris le public», conclura Sandjak. Propos recueillis par Lyès Aouiche

«C’est à la direction du club d’envisager les mesures à prendre en pareille situation»
L’entraîneur Sandjak nous a aussi dit qu’il est

10

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

Coup d’œil JSK

Benlamri victime
d’un accident de la circulation
Djamel Benlamri a été le seul absent hier à la deuxième séance d’entraînement. Son absence a beaucoup étonné les supporters présents d’autant plus qu’il ne souffre d’aucune blessure et que, la veille, il s’est entraîné avec l’équipe. A la fin de la séance, nous avons appris d’une source crédible que le joueur a été victime, dans la matinée, d’un accident de voiture et, au grand soulagement de tout le monde, qu'il n’avait rien de grave, excepté quelques dommages causés par l’accident à sa voiture.

Sedkaoui réintégrera le groupe après l’USMA
Le milieu récupérateur, Kaci Sedkaoui, est soumis depuis plusieurs jours à un travail de forte charge. En effet, depuis qu’il a eu le feu vert de revenir sur la pelouse après avoir terminé le programme de rééducation (coude), Sedkaoui a beaucoup travaillé le volet physique et à l’heure qu’il est il a beaucoup amélioré son état de forme et reprendra officiellement avec le groupe après le match de l’USMA.

Bouchouk a passé une échographie de contrôle hier
L’attaquant Saïd Bouchouk a effectué une échographie de contrôle suite à sa contracture à la cuisse. Selon le joueur qui s’est exprimé pour nous, les résultats sont rassurants et il est attendu qu’il reprenne en solo dans un premier temps, à la reprise des entraînements de la semaine prochaine.

Les joueurs l’ont appelé après l’entraînement
Les joueurs de la JSK, qui ont appris la nouvelle à la fin de l’entraînement, étaient très affectés et inquiets pour leur partenaire. Aussitôt informés par l’entourage du club, tous les joueurs ont appelé Benlamri au téléphone, ce dernier les a vite rassurés qu’il en était sorti indemne et qu’il allait rejoindre Tizi pour reprendre la préparation du match de l’USMA.

«Dieu soit loué, je ne suis pas touché !»
Joint par nos soins, dans l’après-midi d’hier, Benlamri nous a confirmé qu’il a eu un accident non sans rassurer qu’il n’a pas été touché : «Effectivement, j’ai eu un accident de la circulation en me rendant à Tizi ce matin (hier, ndlr), Dieu soit loué, je ne suis pas touché, juste quelques dégâts matériels. Je vais rejoindre Tizi et prendre part à la dernière séance d’entraînement. Je vous rassure, je n’ai rien et je serai présent face à l’USMA.» L. A.

Maroci repêché à la dernière minute
Déclaré out pour ce match de l’USMA en raison de douleurs aux adducteurs le milieu récupérateur kabyle, Tayeb Maroci, qui n’a pas pris part aux deux séances d’entraînement de mercredi et jeudi, aura été rappelé dans la liste des 18 joueurs à la dernière minute. En effet, après que l’axial Adel Maïza a décidé de claquer la porte, lui qui a demandé à ne pas être retenu dans les 18 s’il n’est pas aligné d’entrée face à son ancienne équipe, Sandjak a donc jugé utile de rappeler Maroci pour compléter la liste car le joueur n’est pas encore en mesure de reprendre. L. A.

JSMB

Coulibaly et Bangoura
qualifiés contre El Eulma

Ouf ! Devraient souffler de soulagement le staff techjoueurs séance d Après la olinas a réuni ses s féliciter nique de la JSMB i matin, S rer. Il a tenu à le ndé aux jeud et son administrales libé t dema avant de r combativité » e pas songer au tion. Les nouleu e ne our d is et la pour « velles recrues rs de Zaff orts fourn coéquipie c, tant que les eff ts et augurent africaines du che gean . Après coura semi-é mercato sont, meilleure n sont en prestatio e la phase retour dit deux mots enfin, qualifiées d a d’une fin iscours, le coach nd son équipe, en championnat. du ce bref d u match qui atte Il s’agit, et on le terrain d au sujet i, à El Eulma sur : «On esl’aura deviné, de samed eggar ce Coulibaly et de Bannotre ssaoud- Z stade Me la limite de forcer oints goura. Les dossiers sayera à e à partager les p de deux joueurs adversair atch avec nous.» n’étaient pas encore du m complets pour que le club puisse espérer récupérer leur licence. Le principal document Une Si on établissait le classement général est la fameuse lettre de sortie gation de nt de la phase retour seulement, la JSMB délé que la FAF n’avait pas encore s, do re ne sera pas aux meilleures loges, loin récupérée, croit-on savoir. 29 memb à Niamey e s’en faut. L’équipe de Yemma GouComme les joueurs sont ueurs la JSMB sera fort raya ne serait pas loin des dernières 20 jo tion de sur le territoire algérien mbres depuis plus d’un mois, La déléga nnes, dont 20 me es mem- places, tant le début de la o d deuxième partie du championnat leur qualification dede 29 pers joueurs. En plus decin, du mé s de vient automatique, à la constitué aff technique, du t du directeur est jugé, par les spécialistes, pour le moins catastrophique. fin de cette période rébres du st garde-matériel e à du lera Cette défense a tenu bon glementaire. Maintesoigneur, A, la JSMB s’envo aux 13 premières journant, c’est fait et Les de la SSP n de Niamey, au o nées du championSolinas peut composer destinati février. Elle sénjamins is nat. La JSMB avait 25 be avec ces deux joueurs, Niger, le ans la capitale Ghr d l’une des meilrdj dès ce samedi, à l’occa2 journera contre Bo ou jusqu’au leures défenses sion du déplacement de du Niger, match se Akb dernier tour dans le chamà la JSMB à El Eulma. mars. Le dre du e, ra le 1er déroule Dans le ca la Coupe d’Algéri n- pionnat, de mars. nco avant que ces régionale ins de la JSMB re de statistiques le club benjam les vendredi, rtie de la deviennent treront, ces qui fait pa a. ir ri alarmantes. Bordj Gh la wilaya de Bou le Kamel Zeghli est revenu à l’entraînement, après avoir fait l’impasse sur la séance ligue de h se jouera sur 17 buts de mercredi. C'est-à-dire au lendemain du derby kabyle. On se rappelle que Zeghli atc u Le m u stade d avait dû céder sa place en deuxième mi-temps. Zeghli était de retour le jeudi et efterrain d bre d’AkLes en 8 fectué un entraînement tout à fait ordinaire. Dire que son nom figurera sur la liste r-Novem 1e matchs, bou. des joueurs convoqués contre le MCEE est un pas que nous franchiront allégrement. inimes et

Solinas s réunit se ur rs et le joueu le nul au moins demande à El Eulma ment de face ’entraine

La défense, le maillon faible de l’équipe

nale. C’était Djabaret qui avait pris le relai.

5e mauvaise défense

A la veille de la 22e journée du championnat, la défense de la JSMB aura encaissée 25 buts, soit 1 but par match. Dans le classement général des défenses, la JSMB est mieux classée que le MCO (26 buts), le WAT et l’USMBA ont encaissées 28 chacune. Le CAB clos le classement avec 33 buts pris.

2e meilleure défense, jusqu’à la 13e journée
A l’image du démarrage sur les chapeaux de roues de l’équipe en championnat, la défense de la JSMB était parmi les meilleures de la Ligue 1. L’équipe avait encaissée 8 buts seulement. Seule l’Entente était mieux classée que la JSMB. L’ESS avait encaissé à cette période 7 buts. L’USMA et l’USMH n’étaient pas meilleures que la JSMB à cette époque et avaient pris toutes les deux 8 buts chacune.

Zeghli a repris les entraînements

Le coach doit se pencher sur le problème
A la lecture de ces chiffres, on peut dire que le coach italien a du pain sur la planche. Comment faire pour retrouver le rythme du début du championnat ? Mais surtout retrouver une défense hermétique. Le groupe n’a pas beaucoup changé. C’est probablement sur le volet psychologique qu’il faut chercher les défaillances. Il y a eu aussi cette période qui a précédé le départ précipité de Michel et les défaites pour le moins inattendues contre l’USMBA à domicile où le naufrage contre le CRB. On peut aussi parler de cette défaite récente contre le MCA, par trois buts à un, avec un Mouloudia qui avait terminé la partie à dix.

Nuitée à Sétif, la veille du match contre le MCEE
Le déplacement à El Eulma aura lieu vendredi dans l’après midi. L’équipe effectuera une halte à Sétif. Elle y passera une nuit. La JSMB se déplacera à El Eulma le jour du match en fin de matinée.

Les chiffres ne sont pas bons. L’équipe a pris 17 buts en 8 matchs. les ca inimes et pel ce samedi On se rappelle des scores lourds face Les m o nt en ap Un trio sénégalais pour le match OFC Niamey-JSMB JSMB seroatinée contre leurs hn-- au CRB, où la défense a encaissé 4 re m On a appris que la commission d’arbitrage auprès de la CAF vient de désigner dans la SMH. Ces le buts, le MCA (3), la Saoura et l’USMBA s de l’U (3), la JSK (2), le MCO et l’ASO (1). Les un trio arbitral sénégalais pour le match retour qui doit opposer vendredi prochain, mologue rentrent dans e deux gardiens de la JSMB se sont parsoit dans une semaine, l’OFC Niamey à la JSMB. Les noms des arbitres ne sont pas contres r journé de la 1e ats res- tagé le joli pactole. Puisque durant le cadre pour le moment connus. pionn des cham des deux début de la phase retour, Cedric se troupectifs vait en Afrique du Sud avec l’Equipe natiocatégo

m s les cadet e à i fac ce samed H l’USM dets de la

plus de 2 buts par match

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

Zia

a y

Coup d’œil USMA

11

«Faire le boulot à Tizi Ouzou pour continuer sur notre lancée»
«La concurrence est rude, mais on ne va rien lâcher»
A Sétif, j’ai passé beaucoup de bons moments nous a mis sous pression, mais, Dieu merci, au que je n’oublierai jamais. J’ai beaucoup de resfinal nous avions su gérer cette rencontre. Cette victoire vous a permis de réduire l’écart pect pour cette équipe et ses supporters, et c’est pour ça que je n’ai pas fêté mon but. sur le leader et son dauphin… Ce but sera-t-il suffisant pour vous libérer ? Effectivement. Cette victoire Je l’espère. Il faut savoir que je n’ai jamais douté nous a permis de retrouver de mes capacités. Je savais qu’il ne me falnotre place sur le polait qu’un but pour que la situation se dédium. A neuf journées bloque. J’espère récidiver dès que de la fin de la saison, «Si l’occasion se présentera. Si je suis ici, la concurrence est l’occasion c’est pour aider le club et je ne pourrude. Chaque rai le faire qu’en accomplissant équipe a un obse présente, convenablement ma mission et, bien jectif, soit de je marquerai sûr, marquer des buts. Cette réalisajouer les premiers tion est ma première, mais elle ne sera rôles ou bien d’asdemain» pas la dernière, Incha Allah. surer le maintien. Vous allez affronter la JSK demain. Nous sommes de retour sur le podium, Comment appréhendez-vous cette mais il faut s’attendre à rencontre ? une rude concurrence par Les matchs entre les deux équipes ont les autres clubs qui ne sont qu’à toujours été passionnants. II faut s’attenquelques points de nous. Nous savons qu’il dre à ce que ça soit une rencontre disfaut se battre pour la garder et, pourquoi pas, putée des deux côtés. Notre adversaire avancer. C’est ce que nous allons faire alors. voudra confirmer après la bonne opéVous avez débloqué votre compteur buts face ration réalisée à Béjaïa. En ce qui nous concerne, tout est clair, seule une nouvelle vicà l’ESS. Qu’est-ce que cela vous a fait de toire nous permettra de continuer sur notre marquer votre premier but face à votre lancée. Nos ambitions sont claires. ancienne équipe ? Espérez-vous marquer une nouvelle fois ce C’est ça la vie d’un footballeur. Ça m’a fait plaiweek-end ? sir de retrouver l’ESS, mais aujourd’hui je déMarquer à deux reprises et en semaine sera un fends les couleurs de l’USMA. Je suis un professionnel. J’ai eu cette occasion de scorer et beau scénario pour moi, mais le plus important est de gagne. Peu importe le nom de celui qui je l’ai fait sans hésiter. aura la chance de le faire. Pourquoi n’avez-vous pas affiché votre joie Entretien réalisé par Youcef K. après avoir marqué ?

Auteur de l’unique but de Avec la partie mardi un peu de face à l’ESS, Abrecul, qu’avezdelmalek Ziaya a vous à nous dire inscrit lors de à propos du cette rencontre sa match et de la première réalisation victoire acquise sous les couleurs de sa face à l’ESS ? nouvelle équipe. A proComme il fallait pos de ce match et de la s’y attendre, le victoire acquise par le club match n’a pas été facile à négocier. usmiste, le n°99 de l’USMA Nous nous nous a accordé, hier, un sommes attenentretien après l’avoir dus à avoir joint au bout du fil. Profiquelques difficultant de cette occasion, tés et c’est ce qui Ziaya a parlé également est tout a fait nordu clasico de demain mal du moment que l’équipe adverse affirmant qu’il troun’est autre que le leader. vera un malin plaiJe pense que la victoire que sir à marquer nous avions décrochée est méune nouvelle ritée vu la prestation que nous fois et guider avions fournie. Un tel succès ne son club vers pourra que faire un bien fou à tous les un nouveau joueurs, mais aussi aux supporters. Nous n’avions pas le droit à l’erreur, et c’est ce qui succès. L’ultime séance aura lieu cet après-midi
C’est aujourd’hui que les Rouge et Noir effectueront leur dernière séance d’entraînement de la semaine avant d’aborder demain le match face à la JSK. La séance qui sera consacrée uniquement aux 18 éléments retenus pour la rencontre de ce week-end débutera à partir de 15h. Durant cette séance, les membres du staff technique feront leurs dernières retouches avant que la délégation algéroise ne prenne la route pour Tizi Ouzou.

Courbis veut sa deuxième victoire à l’extérieur

Départ pour Tizi Ouzou juste après
La séance prévue à 15h, ce n’est qu’une fois qu’elle sera terminée que les membres de la délégation usmiste prendront la route pour Tizi Ouzou. Si tout se passera comme prévu, c’est donc en début de soirée que les protégés de Rolland Courbis arriveront à leur lieu de destination. Le retour à Alger est prévu, pour rappel, juste après la fin de la rencontre.

N’

Nuitée à l’hôtel Amraoua
Une fois à Tizi Ouzou, le bus qui transportera les Rouge et Noir se dirigera directement à l’hôtel Amraoua. C’est donc dans cet établissement que les Usmistes passeront la nuit avant de se présenter demain à 15h au stade du 1er-Novembre pour défier l’équipe locale lors du classico de cette vingt-deuxième journée de la Ligue 1.

Les U21 joueront à 11h
Celui des seniors est prévu à 15h, le coup d’envoi du match qui mettra aux prises les espoirs de la JSK à leurs homologues de l’USMA aura lieu ce matin. C’est à partir de 11h que les joueurs des deux équipes s’affronteront. Actuellement, premiers au classement, les Usmistes dont le parcours réalisé jusque-là est incroyable, tenteront de soigner leurs statistiques, eux qui ont gagné dix-neuf rencontres, ils se sont neutralisés une fois et perdu face à l’ESS lors du match aller.

ayant plus perdu le moindre match depuis le grand derby face au MCA, les Rouge et Noir enchaîneront demain avec une nouvelle rencontre, en allant défier la JSK chez elle, lors d’un match comptant pour la vingt deuxième journée de la Ligue 1. Le coup d’envoi sera donné à 15h, et les Usmistes tenteront de décrocher leur seconde victoire à l’extérieur depuis la nomination de Rolland Courbis à la tête de la barre technique du club de Soustara, le 1er novembre. Ainsi, depuis son arrivée, l’USMA ne s’est imposée qu’une seule fois en de-

hors de ses bases. Ce fut à Béchar ou les coéquipiers de Boudebouda avaient surpris la JSS dans les toutes dernières minutes de jeu. Ce samedi, le technicien français, dont le parcours est plus qu’honorable, cherchera à mettre en place un onze capable de réaliser une deuxième victoire loin de Bologhine. Une mission pas si facile à concrétiser, mais le premier responsable de la barre technique compte sur l’état actuel de ses joueurs, dont la prestation a été séduisante face à l’ESS, mardi passé, pour enchaîner avec un succès qui sera d’une grande importance, pour mettre plus de pression sur l’ESS et l’USMH, le leader et son dauphin.

Le coach cache ses cartes
Pour ce match face à la JSK, Rolland Courbis n’a pas voulu dévoiler ses cartes, et jusqu’à hier, rien n’a filtré sur le onze qui débutera la rencontre face aux Kabyles. Voulant sûrement créer le suspense, afin que les 18 joueurs se concentrent sur cette rencontre, le natif de Marseille ne dévoilera la composante qu’aujourd’hui. Même s’il n’a rien laissé filtrer, une source digne de foi nous a confié que Courbis songe à reconduire le même onze de la dernière rencontre contre l’ESS, à un ou deux éléments près. Adel C.

La délégation jordanienne dès aujourd’hui à Alger

Achouri pour arbitrer ce match
Pour le match de demain qui mettra aux prises la JSK à l’USMA au stade du 1er-Novembre à partir de 15h, les membres de la commission fédérale d’arbitrage ont désigné M.Achouri pour le diriger. Il sera associé dans sa mission par MM. Amri et Zid.

E

n fin de compte, le match comptant pour les quarts de finale retour entre l’USMA et Al Buqa’a aura bel et bien lieu même si la mission des coéquipiers de Mohamed Abdelhalim semble impossible après qu’ils se sont inclinés sur le score de six buts à un chez eux. En effet, n’ayant pas donné signe de vie, les responsables du club jordanien n’ont confirmé leur déplacement à Alger qu’hier. A croire une source signe de foi, la délégation d’Al Buqa’a est attendue aujourd’hui en début d’après-midi à Alger. Si tout se passera comme prévu, ils rejoindront la capitale via le Caire.

Ils seront hébergés à l’hôtel Dar Diaf
Une fois qu’ils auront réglé les formalités nécessaires et récupéré leurs bagages, les membres de la délégation jordanienne trouveront des dirigeants du club usmiste à l’accueil. Ayant mis un bus à leur disposition, les protégés de Tariq Al-Sawi se rendront, ensuite, directement à l’hôtel Dar Diaf de Bouchaoui où ils seront hébergés pendant tout leur séjour à Alger. Pour rappel, Al Buqa’a ne sera pas la première équipe qui affrontera l’USMA en UAFA Cup à séjourner dans cet établissement puisque le représentant de la Mauritanie, le FC Tevragh Zeïna en l’occurrence, avait pris cet hôtel

comme lieu de résidence lorsqu’ils sont venus défier les Rouge et Noir lors du précédent tour.

Le match est prévu pour le 26 à 18h
A Alger, le match qui opposera les Rouge et Noir à Al Buqa’a n’aura lieu que mardi prochain soit le 26 février. Le coup d’envoi ne sera donné qu’à 18h. Bien partis pour valider leur billet pour les demi-finales de cette compétition, les Usmistes auront donc une occasion de soigner leurs statistiques à domicile, eux, qui ont remporté jusque toutes leurs rencontres à Bologhine et sans encaisser le moindre but. Adel C.

12

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

Coup de vieux MCO

Coup franc USMH

13

Raouraoua aux dirigeants du Mouloudia

«Arrêtez de vous entredéchirer et réglez vos problèmes internes»

Charef galvanise ses attaquants
20 joueurs convoqués face à l’ESS
L’entraîneur du Mouloudia d’Oran, Slimani, a convoqué 20 joueurs pour le match de demain face à l’ES Sétif. Absents lors du précédent match face au CABBA, Layati, Boumechra et Aoued effectueront leur retour à la compétition ce week-end. Il est à noter que plusieurs joueurs ne seront pas de la partie face à l’ESS en raison de blessures tels que Berradja, Ouasti et Bourzama.

Bounedjah Bounedjah

«J'espère être au top, demain, pour marquer encore une fois»
Même s'il n'a pas marqué lors de dernière rencontre contre l’ASO, l'attaquant harrachi Baghdad Bounedjah a sorti un bon match face au CAB il y a deux semaines. L'enfant d’Oran est toujours un élément sur lequel Charef continue à faire confiance. Interrogé, il affirme, dans cet entretien, qu'il compte se réconcilier avec les filets le plus tôt possible.

I

nvité, hier, du forum du quotidien Ouest Tribune, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, a évoqué la situation difficile que vit le Mouloudia d’Oran. Présent à ce forum, le DG de la SSPA/MCO, Kalaïdji Hassen, a expliqué à Raouraoua que la SSPA est en train de régler les dettes du CSA. Kalaïdji s’est également interrogé sur les raisons du retard de l’arrivée des subventions promises aux clubs professionnels. A ces questions, le président de la FAF a tenu à apporter quelques éclaircissements : «Je vais ôter mon costume de président de la FAF pour vous parler en tant qu’ami. Tout le monde connaît les problèmes que vit le Mouloudia. Arrêtez de vous entredéchirer et unissez-vous pour le bien de ce

club avant d’évoquer ces problèmes. Tout le monde sait que le club a un problème de gestion. Les nombreux problèmes que vit le club ne lui permettent pas d’avancer. Lorsque vous parlez des dettes, il faut savoir que chaque année le club est confronté à ce problème. D’ailleurs, les autorités, et à leur tête le wali, ont déjà réglé ce problème. Donc, cela veut dire que ce problème existe toujours au Mouloudia.»

«Djebbari est prêt à injecter 10 milliards dans la SSPA/MCO»

Par la suite, le président de la FAF a rappelé au DG de la SSPA/MCO que le président du CSA, Djebbari, était prêt à injecter 10 milliards dans la SSPA/MCO : «Dernièrement, Djebbari m’a fait savoir qu’il était prêt à injecter 10 milliards dans la SSPA. Je ne comprends, donc, pas les raisons du blocage. Il faut savoir qu’il existe un décret qui menace le club de relégation au cas où quelqu’un vient de se plaindre auprès des instances concernés du refus des responsables d’une société de lui faciliter la tâche d’inSi l’entraîneur, Slimani, a décidé jecter de l’argent dans la société.»

Achiou et Sandaogo incertains

«C’est dommage ce qui arrive au Mouloudia»
Le moins que l’on puisse dire est que le président de la FAF est bien informé sur la situation actuelle du Mouloudia. D’ailleurs, Raouraoua a expliqué à Kalaïdji que le club est à son sixième entraîneur depuis le début de la saison : «Ce n’est pas normal que le club a consommé son sixième entraîneur depuis le début de la saison. Parfois, il m’est arrivé même à lire à travers la presse que les dirigeants du club sont en contacts avec un technicien alors qu’un autre entraîneur venait à peine de commencer sa mission. C’est dommage ce qui arrive au Mouloudia.»

Riad O.

de faire appel à 20 joueurs pour le match de demain, c’est tout simplement parce qu’il n’est pas sûr de la participation d’Achiou et de Sandaogo face à l’ESS. Selon les informations en notre possession, ces deux joueurs ont ressenti des douleurs lors de la séance d’entraînement d’hier matin. Le coach mouloudéen a décidé malgré tout de les convoquer avant de trancher, plus tard, quant à leurs participations ou pas face à l’Entente.

ier et avant-hier, à l'issue des deux séances d'entraînement, le coach harrachi s'est réuni avec ses joueurs pour les motiver et les inciter à fournir les efforts nécessaires pour sortir vainqueurs de la confrontation qui les opposera demain au WAT. En dépit de la difficulté des Harrachis, Charef a voulu évacuer la pression qui pèse sur les épaules de ses joueurs. L'entraîneur harrachi s'est montré luimême confiant et optimiste pour rassurer ses poulains, même si, au fond de lui-même, il se montre méfiant d’un adversaire qui peut à tout moment se réveiller. «Il s'agit d'un match comme tous les autres et vous devez éviter toute pression inutile. Je suis convaincu que vous allez fournir une belle rencontre. Si vous produisez les mêmes prestations qui nous ont permis de remporter des victoires, notamment celles en déplacement, nous allons sans aucun doute gagner ce match. Seulement, il faut être efficace devant les buts adverses. Je vous demande de rester concentrés et vigilants tout au long de la rencontre pour éviter toute mauvaise surprise. C’est un match à domicile et nous aurons, donc, l'avantage de jouer devant notre public,

H

mais vous devez montrer votre présence sur le terrain pour éviter de subir la pression du match.» C'est ainsi que s'est adressé le technicien à ses joueurs. L'entraîneur harrachi veut éviter les scénarios de l’ASO, où son équipe n'a pu inscrire le moindre but. D'autre part, Charef reste optimiste de voir Bounedjah ou encore Lamali donner entière satisfaction contre le WAT.

Exercices devant les buts
D’aucuns parmi les présents au stade Mohamadia, à la séance d’hier matin, ont dû constater que Charef a consacré plusieurs minutes pour des exercices devant les buts. C’est surtout pour donner une plus grande efficacité à ses attaquants que l’entraîneur harrachi a décidé de réaliser ce travail. En fait, ce qui inquiète le plus Boualem Charef, c’est le nombre d'occasions ratées par la ligne d’attaque depuis le début de la phase retour. Quand on sait qu'à chaque rencontre les attaquants manifestent une grande inefficacité, on comprend mieux l'inquiétude du coach, d'ailleurs. Nacer-Eddine Ratni

Sebbah «Les supporters
doivent nous soutenir, pas nous insulter»
Ce n’est un secret pour personne : le Mouloudia d’Oran traverse une situation très difficile cette saison. Et le moins que l’on puisse dire est que les Hamraouas devront cravacher très dur pour assurer le maintien et éviter la relégation. Conscient de la difficulté de la tâche qui attend son team lors des prochaines journées de championnat, le défenseur, Sebbah Zine El Abidine, a appelé la famille mouloudéenne à s’unir pour le bien du club. Le joueur du Mouloudia demande aux supporters de rester derrière leur équipe et de soutenir les joueurs dans ces moments difficiles au lieu de les insulter.

Mission très difficile pour le Mouloudia à Sétif

Comment est l’ambiance au sein de votre groupe ? Il est tout fait normal que l’ambiance ne soit pas celle des grands jours lorsque les résultats ne sont pas à la hauteur. Comme vous le savez, nous traversons une mauvaise situation en championnat. L’équipe reste sur une série de plusieurs matchs consécutifs sans le moindre succès. Notre tâche s’annonce très compliquée pour assurer le maintien du Mouloudia en Ligue 1. Mais nous n’avons pas d’autres choix que de continuer à travailler et de mettre la main dans la main pour surpasser cette mauvaise passe et renouer avec le succès. Nous travaillons très dur à l’entraînement pour rebondir lors des prochaines journées de championnat. Qu’avez-vous à dire sur l’arrivée de Slimani à la tête de la barre technique du Mouloudia ? Slimani est un entraîneur qui n’est plus à présenter. Il a fait ses preuves dans les clubs qu’il a dirigés auparavant. On le connaît bien parce qu’il nous a déjà entraînés par le passé. C’est le genre d’entraîneur qui axe beaucoup plus son travail sur le plan psychologique. Il ne rate aucune occasion pour parler avec nous et nous motiver en prévision des prochaines rencontres de championnat. Il essaye de nous éloigner de la pression afin de mieux se concentrer sur nos prochaines rencontres. Avec lui, les séances d’entraînements se déroulent dans une très bonne ambiance. Toutefois, je voudrai préciser une chose. Allez-y… La balle est dans notre camp. Et

c’est à nous les joueurs de redresser cette mauvaise situation que connaît le Mouloudia en championnat. L’entraîneur fait son travail, mais c’est à nous les joueurs de faire la différence sur le terrain. Vous savez, Cherif El Ouazzani a réalisé un très bon travail. Malheureusement, les résultats n’ont pas suivi. Je pense que c’est à nous, les joueurs, de mettre les bouchées doubles pour rebondir et retrouver le plus rapidement possible le chemin des succès. Comment voyez-vous les chances de votre équipe dans la course pour l’accession ? Je ne vous apprends rien en vous disant que la situation est très compliquée. La situation est très critique, et nous allons devoir travailler très dur pour assurer le maintien de l’équipe en Ligue 1. Cela-dit, le maintien du Mouloudia doit être l’affaire de tous le monde pas seulement des joueurs. Que voulez-vous dire par cela ? Les supporters ont un grand un rôle à jouer pour permettre à l’équipe d’assurer son maintien en Ligue 1. L’année dernière, par exemple, nous avions tous collaboré ensemble pour assurer le maintien du Mouloudia parmi l’élite. Dans ces moments difficiles, les supporters doivent nous soutenir et non pas nous insulter. Vous savez, nous avons du mal à jouer tellement la pression est énormes. Je n’arrive pas à comprendre comment certains peuvent nous insulter après seulement cinq ou dix minutes du début du match ? C’est

MCO–ASO n’aura pas lieu au stade Zabana
Selon le directeur de l’OPOW d’Oran, Lahmar Boumedien, le match de coupe qui opposera le MCO et l’ASO ne se jouera pas au stade Ahmed–Zabana : «Il est impossible que ce match se joue au stade Ahmed–Zabana. Nous aurions souhaité que même les deux derniers matchs du Mouloudia, face à la JSK et le CABBA, se jouent ailleurs qu’à Zabana. Si jamais ce match se joue à Zabana, Auteur d’une série négative de 5 matchs consécutifs sans le cela risque de retarder les travaux que connaît le moindre succès, le Mouloudia d’Oran aura la tâche difficile destade en prévision de la CAN des U20.» Aumain soir face à l’ES Sétif dans un match comptant pour la 22e tant dire que le match entre le Mouloudia journée de championnat de Ligue 1. D’aucuns estiment que ce d’Oran et l’ASO Chlef se jouera très match sera très compliqué pour les Hamraouas qui traversent une certainement au stade Habib– mauvaise situation en championnat. Chez le leader de la Ligue 1, les Bouakel. coéquipiers de Belabbès devront sortir le match de l’année pour espérer revenir de Sétif avec un résultat positif. Au vu de la bizarre, non Cherif forme qu’affichent les deux formations, on peut dire que ? On a besoin du El Ouazzani l’ESS a les faveurs des pronostics. En effet, le Mouloudia soutien de nos supopéré du ménisque va aborder ce match dans de très mauvaises conditions. porters pour sortir L’ancien entraîneur du Mouloudia En plus des mauvais résultats qu’a concédés l’équipe ces de cette situation. d’Oran a été opéré, avant-hier merdernières semaines, les Mouloudéens seront privés Un match difficredi, au niveau du ménisque. Joint par demain des services de plusieurs joueurs. Cette situacile attend téléphone, l’ancien capitaine de l’EN nous tion risque de compliquer davantage les Rouge et votre équipe a fait savoir que cette intervention chirurBlanc. D’aucuns estiment que le match de demain ce week-end gicale s’est bien déroulée : «Dieu merci, sera tout sauf une partie de plaisir pour le Mouloudia face à l’ESS. j’ai subi une opération aujourd’hui face à une très bonne équipe de l’ESS. Comment l’en(Ndlr, mercredi) au niveau du méPremier test compliqué pour Slimani trevoyez-vous ? nisque. Cette intervention chiFraichement installé à la tête de la barre technique du Ça sera un match rurgicale s’est très bien Mouloudia d’Oran, le nouvel entraîneur, Slimani Sid difficile puisque nous aldéroulée.» Ahmed, débutera sa mission par un test complilons affronter le leader du qué face au leader de la Ligue 1, l’ES Sétif. La championnat. L’ESS est une soDagoulou tâche de Slimani pour permettre à l’équipe lide équipe qui n’a pas perdu des menace de boycotter de se maintenir en Ligue 1 sera très diffipoints chez elle cette saison. le match de l’ESS cile. L’ancien driver du WAT aura pour Nous mesurons la difficulté de A en croire une source autorisée, l’attason premier test avec le Mouloudia un la tâche qui nous attend, mais quant centrafricain du Mouloudia d’Oran, adversaire de taille en l’occurrence je peux vous assurer que notre Dagoulou, a menacé de boycotter le match l’ESS. Mais cela ne semble pas trop inéquipe réagit souvent bien de demain qui opposera son team face à quiéter le coach du Mouloudia qui eslorsqu’elle est dos au mur. l’ESS. La direction du MCO avait jusqu'à pérer débuter sa fonction à la tête de la Face aux grands clubs, nous hier soir pour résoudre ce problème et barre technique du Mouloudia par un réalisons souvent des bons réconvaincre le joueur d’effectuer le déplarésultat positif. La question qui mérite sultats. C’est ce que nous espécement à Sétif. Toujours selon notre d’être posée aujourd’hui est de savoir si rons réaliser, demain, face à l’ES source, le joueur a réclamé la réSlimani va réussir là où ses prédécesseurs Sétif. gularisation de sa situation ont échoué. Attendons pour voir. Entretien réalisé par Riad O. financière. Riad O.

mais cette fois, on est avertis»

Demou «Le WAT nous a surpris l’année dernière,

Demou-Belkaroui, le duo axial

La rencontre de ce week-end n'a rien d'une partie de plaisir pour la formation de l’USMH face à une formation du WAT en quête d'un match référence. Cette confrontation n'est pas gagnée d'avance pour le onze harrachi appelé à sortir le grand jeu, mais aussi à garder les pieds sur terre. «Je sais que mes joueurs ne se laisseront pas tromper par un excès de confiance. Ils Belkaroui : savent que le plus dur est à venir», dira Be«Nos supporters chouche, l’un des adjoints de Charef, qui n'a méritent tout le bien pas l'impression qu'un excès de confiance du monde» se dégage du groupe. Cette rencontre «On essayera par tous les moyens d’ofs'annonce comme un véritable défi pour frir une victoire à nos supporters. Un succès les Harrachis qui se sont fait la proest impératif pour faire plaisir à nos sup«Sur le plan effectif, le staff technique des Jaune et Noir ne trouvera messe de ne rater aucun point sur leur porters», dira Belkaroui le défenseur har- aucun mal à composer son onze rentrant. Pour ce match face au WAT, il terrain du stade Mohamadia. «On ne n'y aura aucun souci dans les trois compartiments», nous dira un membre rachi. «Nos fans méritent tout le bien du du staff technique. Cependant, Charef semble tergiverser sur le choix du doit pas commettre les erreurs comme monde. Ils nous ont toujours soutenus onze et de la meilleure formule qui permettra à son équipe de bien se comcela a été le cas l’année dernière contre porter face au WAT. Mais, normalement, c'est ce matin qu'il prendra une décicette saison, même pendant les momême équipe qui nous a piégés à El Harsion définitive concernant l'équipe qui débutera le match. L'entraîneur harrachi ments les plus difficiles», devra procéder cet après-midi aux derniers réglages pour être définitivement rach. C'est pourquoi, on a décidé de mettre conclut le défenseur harfixé sur la composante de son équipe. Par rapport à l'équipe qui a afles bouchées doubles afin d'être prêts pour fronté l’ASO à Chlef, l'incertitude plane encore quant au choix des mirachi. cette rencontre. » De son côté, Demou, le délieux de terrain offensifs. L'entraîneur harrachi sera obligé de trancher ce matin concernant le onze qui débutera le match. fenseur harrachi, enchaînera dans le même sens : Mais il est possible que Charef attendra la dernière minute pour «On sait que le WAT viendra avec la ferme intention de réaliprendre une décision finale, notamment en ce qui concerne la ser un résultat positif. L’année passée nous avons été piégés à ligne d’attaque. domicile face à cette même équipe mais cette fois on est avertis. Nous devons être méfiants pour éviter que le scenario de la saison passée ne se répète. Néanmoins, le fait que nous évoluerons sur notre terrain et devant notre public, cela constitue pour nous un atout qui nous L'information qui a circulé hier concernant une soit disant permettra d'entamer la rencontre avec de meilprise de bec entre Lamali et Laoufi est dénuée de tout fonleures dispositions psychologiques par rapport à dement. Du moins, c'est ce que nous a déclaré, hier, l'adjoint de Charef en début d'après-midi, au moment où notre adversaire. Tout le groupe est décidé à nous l'avons joint sur son portable. Surpris par ce qui a fournir un grand match. D’ailleurs, notre réusété annoncé, ce membre du staff technique de l'USMH site depuis le début championnat est que nous nous dira : « Je vous assure que cette information n'a rien de véridique. Je n'ai à aucun moment eu une prise possédons un groupe très perde bec, ni avec Lamali, ni avec un quelconque autre du formant et qui, à chaque joueur. D'ailleurs, je n'ai pas pu terminer la séance. En match, s'engage à fond raison d’une fatigue générale, j'ai dû quitter le terrain pour Pour cette rencontre contre le WAT, Charef sera contraint d’ali- pour réussir un bon réaller me reposer. Donc, croyez-moi qu'il n'y a pas d'affaire gner la paire axiale Demou-Belkaroui. Avec l’absence probable sultat. Pour nous, seule Lamali-Laoufi, sauf dans l'esprit de certains qui veulent nuire à la sérénité du groupe et à la bonne marche de l'équipe. De d’Azzi, l'entraîneur intègrera Demou qui devra retrouver sa place la victoire compte. Sinon, toute façon, je ne compte pas me taire puisque je viens juste dans la charnière centrale aux côtés de Belkaroui et n'a d'autre so- tout autre résultat sera de saisir un avocat pour attaquer celui qui a inventé ce scénario lution que de faire confiance à cette paire de défenseurs centraux. considéré comme négatif. » en m'attribuant de fausses déclarations. »

Après la défaite contre le WAT, comment est le moral des troupes ? Très bien. Tout le monde a oublié cet échec. A présent, tout est rentré dans l'ordre. On travaille d'arrache-pied pour retrouver nos repères. En un mot, l'équipe est en bonne santé. Ce sera quand même un match difficile devant une équipe en quête de points… En effet, ce sera un match difficile pour les deux équipes. Mais nous devons réussir un bon résultat, histoire de prouver notre valeur et que nous sommes capables de battre n’importe quelle équipe. Il faut seulement y croire et surtout prendre les choses au sérieux. Comment s’est déroulée la préparation du match contre le WAT ? La préparation se déroule comme vous le voyez dans la bonne humeur. Tout le monde est présent et on travaille d'arrache-pied pour renouer avec les bons résultats après notre dernier revers. Younès Vous n'avez pas marà la place de qué le week-end dernier contre l’ASO à Touahri Si l’on tient compte du match Chlef, mais pour d’application d’hier, on peut dire beaucoup d’obCharef n’a pas l’intention de reconservateurs, vous duire Touahri en attaque. Ce dernier ti- avez réussi une tularisé face à l’ASO, le week-end prestation hondernier, ne sera pas reconduit en atnête… taque. Le coach harrachi lui a préJe pense avoir féré Younès. donné le meilleur

de moi-même. J'ai essayé de faire de mon mieux pour marquer au moins un but, mais cela n'a pas été le cas malheureusement. La chance ne m'a pas souri pour le moment, mais je ne perds pas espoir de retrouver le chemin du but. Ce sera peut-être face au WAT... J'espère bien, et c'est mon plus grand souhait, surtout que mon rôle est de marquer plus de buts. J'espère être au top demain pour frapper encore une fois. Comment se présente cette rencontre pour vous ? Ce sera un match très difficile pour les deux équipes. Le WAT est une bonne équipe. Dans ce match, il est sûr qu’elle fera le maximum pour arracher au moins un point. Partant de là, on sait ce qu’il nous reste à faire. On vous sent déterminé à réaliser un grand match pour la victoire… Ce match, nous devons le gagner. C'est obligatoire. On le fera pour notre public qui rêve de voir son équipe arracher les points de la victoire. Comment comptez-vous procéder ? Notre souci c'est la victoire. Il est, donc, clair que nous allons jeter toutes nos forces en attaque pour sortir victorieux de cette confrontation. Malgré la difficulté de la tâche, vous semblez très confiant… Effectivement, et puis je ne suis pas le seul, car tous mes coéquipiers le sont. Maintenant, il faut aussi savoir que le WAT est un adversaire à prendre très au sérieux, et qui peut nous créer beaucoup de problèmes. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

Incertitudes sur le onze de départ

Laoufi «Il n'y a pas
d'affaire Lamali»

14
Des qualités quand même ! On ne peut occulter le courage, la vo-

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

Coup d’œil ESS

Les blessés sont de retour

lonté de gagner et surtout l’esprit de responsabilité dont on fait preuve les joueurs de Sétif jusque-là, malgré leur dernière contreperformance à Hamadi. Kheireddine Madoui nous dira d’ailleurs à ce propos : «Nous savions que ce match face à l’USMA est l’un des plus difficiles à négocier. Je vous avoue qu’à chaque séance d’entraînement, je n’ai cessé de le répéter à mes joueurs. Il fallait qu’ils se mettent dans la tête qu’ils allaient jouer face à une équipe qui ne lâche rien et surtout qui comporte de très belles individualités. Cela s’est vérifié sur le terrain. Nous avions en face de nous des joueurs très combatifs qui étaient sur tous les ballons.» Une organisation tactique simple Pour ce qui est du schéma tactique qui a été préconisé jusque-là, Madoui précisera : «Aucun entraîneur au monde ne vous dira que ses consignes ont été suivies à la lettre par ses joueurs. Je vous dirais à ce sujet que nous avons opté pour une organisation de jeu assez simple, sur laquelle nous nous sommes mis d’accord pour surtout, exercer un pressing constant sur l’adversaire et cela très près de ses buts. Je pense que cela, nous avons réussi à le faire, même lors des premiers matchs.Sans entrer dans les détails, mes joueurs ont fait preuve de beaucoup de sérieux et ils étaient totalement concentrés sur ce qu’ils avaient à faire. Nous avons eu de nombreuses balles de but et là, je ne vous parle que des occasions les plus franches.» Un esprit de révolte chez les joueurs après l’USMA En réponse à l’une de nos questions, Madoui évoquera l’état d’esprit dans lequel se trouvent les joueurs : «Incontestablement, le fait que l’équipe se soit fait battre contre l’USMA, il y a comme un esprit de révolte chez tout le monde. Les joueurs sont persuadés qu’ils peuvent mieux faire.» Retrouver la rage de vaincre Madoui ajoutera : «Il y a aussi eu cette formidable prise de conscience et cette volonté d’aller de l’avant. Il nous revient à nous, membres du staff et dirigeants, d’entretenir cette rage de vaincre et cela, jusqu’à l’ultime journée. Pour ce qui est du match contre le MCO, ce sera très compliqué pour les deux équipes. Cette rencontre aura ses propres caractéristiques et il nous faut être costauds pour relever le défi.» K.R.

lusieurs joueurs qui étaient blessés et qui n’ont pu ni s’entraîner, ni jouer le dernier match perdu à Bologhine sont rétablis. Ils ont repris le chemin des entraînements hier matin et Velud n’aura que l’embarras du choix pour composer l’équipe qui sera à l’appel de l’arbitre ce samedi. C’est OK pour Aoudia et Belkaïd Aoudia et Belkaïd étaient les premiers sur le terrain hier pour la séance matinale. Ils sont tous deux rétablis et ils ont effectué tous les exercices voulus sans ressentir la moindre gêne.

P

Maâmeri en solo Si plusieurs joueurs ont repris, cela ne veut pas dire que l’infirmerie sétifienne s’est totalement vidée. Maâmeri a rejoint Benabderrahmane et Tiouli dans le lot des joueurs qui sont blessés. Il s’est contenté d’effectuer quelques tours de piste avant d’aller prendre sa douche. Il est incertain face au MCO L’ex-défenseur du CRB a ressenti des douleurs au niveau de la cuisse et d’ores et déjà il est incertain pour la rencontre face au MCO. Un axe central inédit Avec les blessures de Maâmeri et de Benabderrahmane, Hubert Velud n’aura pas d’autre choix que de titulariser Lakhdhari au côté de Belkaïd. Ces deux joueurs n’ont été associés qu’une seule fois cette saison. Ce fut

lors du match contre la Saoura. Ce match s’était terminé par une courte victoire de l’ESS (1-0). Delhoum opérationnel Tout est rentré dans l’ordre en ce qui concerne l’incident qui a eu lieu entre Delhoum et son entraîneur. Le joueur retrouvera sa place au milieu du terrain en lieu et place de Ferrahi. Michak et Benkhodja grippés Deux autres éléments de l’effectif professionnel sétifien sont au repos et cela pour la même raison. Ils sont tous deux grippés. Il s’agit de Michak et de Benkhodja qui, bien sûr, ne joueront pas contre le MCO. Tiouli out Le jeune milieu de terrain de l’ESS Tiouli sera encore une fois absent. Il n’a pas repris les entraînements et il

fera très probablement la semaine prochaine. Rester consentrés L’USMA occupe la troisième place au classement et possède neuf points de retard sur le leader l’ESS. Après la victoire de mardi passé, la formation de Soustara croit en ses chances de sacre et elle a tout à fait raison. Seulement, pour espérer coiffer sur le poteau les Sétifiens, il lui faut dix points car dans le cas où les deux équipes termineraient ensemble à la première place, c’est l’ESS qui sera sacrée. En effet, la formation de Sétif a terminé la phase aller avec une différence de buts (+17) supérieure à celle de l’USMA (+15). K.L.

Ne pas jouer au «gagne petit» ! Il est certain que cette équipe de Sétif ne va pas se contenter d’une petite victoire contre une formation du MCO qui, logiquement, n’a pas les faveurs des pronostics. La stratégie de jeu de Velud est connue lors des matchs que son équipe livre à domicile. Avec deux attaquants de pointe, le coach sétifien prendrait le risque de priver son équipe des moyens qui lui permettront d’attaquer à outrance. Ce qui est certain, c’est que juste devant les quatre défenseurs, il y aura, sans aucun doute, pas moins de quatre milieux de terrain de métier, dont deux d’entre eux sont des spécialistes du harcèlement du porteur du ballon adverse.

Benchadi «L’Entente,
une famille soudée !»
Même si cette saison, il a perdu sa place de titulaire, Ryad Benchadi reste un élément incontournable au sein du groupe sétifien. Il fait preuve d’une incroyable disponibilité pour arrondir les angles lors du moindre accroc. Tout d’abord, reparlons, si vous le voulez, de cette défaite concédée face à l’USMA. Quelles en sont les causes ? Il est difficile de répondre à votre question. L’équipe a fait un bon match et fourni beaucoup d’efforts qui ont été mal récompensés. Nous avons fait jeu égal avec nos adversaires et nous sommes arrivés à nous créer plusieurs occasions. Ce match nous laisse cependant un profond sentiment de frustration. Expliquez-vous. Quand on fait le décompte, en ce qui concerne les occasions de marquer, nous étions loin devant, surtout en seconde période. Nous avons encaissé en tout début de match et cela nous a désorganisés. Peut-on dire que cette équipe de l’USMA ne vous était pas supérieure ? Je ne sais pas, mais je suis persuadé que nous avons su contrer, grâce à notre bonne organisation tactique, notre adversaire et mener des attaques. Il y a eu ces derniers temps certains tiraillements au sein du groupe et vous êtes à chaque fois intervenu pour calmer les esprits. Un commentaire. Il faut savoir que tous les joueurs qui sont dans l’effectif son des fils de bonne famille avec une excellente moralité. Il est vrai qu’il y a eu des petits accrochages et ils sont restés sans lendemains. Je suis l’un des plus anciens et mon rôle est d’intervenir quand cela est nécessaire. Votre prochain adversaire n’est autre que le MCO. Un adversaire plutôt coriace, qu’en pensez-vous ? Pour nous, nous ne perdons pas de vue que ce match se déroule à Sétif. Cela ne sera pas facile car cette équipe a l’habitude de ne rien lâcher. Nous allons nous battre et engranger les trois points car désormais nous ne lâcheront plus rien, surtout à domicile. Maintenant que cela soit le MCO ou une autre équipe, peu importe. La leçon du match à l’USMA semble avoir été retenue, n’est-ce pas ? Il ne sert à rien de bien jouer, pour au final ne prendre aucun point. C’est ce qui s’est passé lors de notre match contre l’USMA. Désormais, il nous faut apprendre à mettre de côté la manière et réaliser l’essentiel, c’est-à-dire gagner des points. Pensez-vous que l’ESS conservera son titre de champion ? Notre tableau de marche jusquelà nous permet d’être optimistes. Nous avons été sacrés la saison passée et nous avons largement mes moyens d’en faire autant cette année. Entretien réalisé par Khallil L.

A la recherche de la 10e victoire consécutive à domicile q Depuis le début de la saison, l’ESS n’a perdu aucun point à domicile. L’équipe a enregistré jusque-là dix victoires pour autant de matchs joués à domicile. Ces succès furent acquis au dépens du CAB, du WAT, de l’USMA, de la JSMB, du CRB, de la JSS, du MCEE, du CABBA et de l’USMH. L’objectif ce samedi pour les camarades de Delhoum est d’enregistrer une dixième victoire consécutive au stade du 8-Mai.

q

par les joueurs qui perdront totalement leurs marques. L’équipe semblait ne pas être au point et cela le coach ne l’a pas caché. Il faut dire que l’USMA, qui est la plupart du temps intraitable à domicile, est, justement, le genre d’adversaire qu’il ne faut pas affronter quand on est en période de fragilité. Celle-ci possède les joueurs qu’il faut pour gérer un match et surtout un résultat en sa faveur. L’indispensable rachat q Une autre raison de la déconfiture de l’équipe sétifienne, mardi passé, est incontestablement l’extrême naïveté des joueurs qui la composent. Ces derniers se sont certes battus mais la plupart du temps, ils n’ont pas réussi à canaliser leur énergie. Lors du prochain match, les joueurs de Sétif ont, même si cela s’annonce

très compliqué, une magnifique occasion pour se racheter Ziti, Karaoui et consorts ont les qualités pour négocier ce match contre les Oranais qui est (déjà) décisif pour l’avenir du club de Sétif. La baraque est bien tenue q Sétif possède l’une des meilleures défenses du championnat. Lors des cinq derniers matchs que l’équipe de Velud a joués à domicile, Khedhaïria n’est allé chercher le cuir au fond de ses filets qu’à une seule reprise. Ce fut contre le WAT après un tir de Boudjakdji. Il est certain que l’ex-gardien du Mans veut maintenir cette invincibilité et il fera tout pour cela face au MCO. Incontestablement, si l’ESS caracole en tête du classement, elle le doit en grande partie à la solidité de ses lignes arrières. K.R.

q

q

Une coupable résignation q Il ne faut pas être devin pour dire que la défaite concédée mardi dernier est en grande partie due à une succession d’erreurs. L’une de celles-ci fut d’appréciation par le coach en place et surtout

q

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

Coup pour coup Ligue 1

15
Haddouche, le seul absent Le seul joueur qui manquera à l’équipe lors de ce match sera le jeune Zakaria Haddouche, qui se trouve en sélection des U20 et ne pourra pas prendre part à cette rencontre, lui l’un des trois buteurs du dernier match. Benchouia devra trouver d’autres solutions pour le remplacer. Match spécial pour Ghalem Le portier chélifien Mohamed Ghalem aura un match très spécial ce samedi puisqu’il jouera face à son club formateur et dans sa ville natale. Ghalem sera comme toujours très professionnel et défendra les couleurs de l’ASO qui a besoin de lui dans cette confrontation surtout qu’il a déjà affronté son ex-équipe dans de nombreuses occasions. La prime de l’USMH versée aujourd’hui La direction de l’ASO procédera ce soir à la régularisation de ses joueurs concernant la prime de match gagné face à l’USMH, le week-end dernier, à Chlef. Cette prime sera de 5 millions pour chaque joueur. Cela afin de les motiver la veille du match face au CABBA où la prime sera doublée d’après la direction. Les salaires dimanche prochain Concernant toujours les indemnités des joueurs, une source de la direction nous a confié qu’elle devra verser aux joueurs leur salaire afin de mettre ces derniers dans les meilleures conditions, pour préparer les prochaines rencontres et pour ne pas vivre les événements des derniers mois, ils devront toucher leur argent dès dimanche prochain. A. F.

ASO

L’envie de gagner est là

Sellama du voyage ! près une victoire réparatrice, le groupe prendra la route ce matin à 10h pour la ville de Bordj Bou Arréridj. Une rencontre décisive pour les deux équipes, surtout pour les Chélifiens qui veulent creuser l’écart avec les derniers du tableau afin de fuir ce danger de relégation qui hante l’équipe depuis le début de saison. Une occasion à ne pas rater surtout que l’équipe a repris confiance en ses moyens, en témoigne la victoire avec trois buts marqués et aucun en-

A

caissé, une moyenne qui les encouragera certainement demain lors de cette confrontation devant un adversaire qui veut lui aussi profiter de recevoir, pour gagner trois précieux points. Benchouia mise beaucoup sur l’état moral du groupe qui parait décidé à ne pas revenir à Chlef les mains vides, notamment qu’il a repris la confiance de ses supporters qui viendront en force lors de ce déplacement afin de donner un coup de main aux camarades de Zaouche dans cette affiche. Le grand face-à-face aura lieu

Bien qu’il s’est marié, mercredi entre Benchouia et Amrani, deux dernier, Kheireddine Sellama a inhommes qui ont longuement trasisté pour être présent aujourd’hui vaillé ensemble à la barre techavec le groupe qui sera du voyage à Bordj Bou Arréridj. Il faut dire que le nique de l’équipe et qui se staff technique ne l’y a pas obligé, saconnaissent très bien, chose qui tout juste de convoler donnera un caractère spécial au chant qu’il vientmais Sellama est préoc-en justes noces, match surtout sur le plan taccupé par le sort de l’équipe et son avetique où chaque entraineur esnir, et donc veut participer à ce match. Reste à savoir si Benchouia sayera de surprendre son l’alignera, sachant que le joueur adversaire par un schéma inattenne s’est pas entrainé durant due, mais ce qui est sûr c'est que cette deux jours. rencontre sera celle des joueurs, qui peuvent faire la différence. A. F.

joueurs fera la différence »
Comment se sont déroulés les préparatifs cette semaine ? Dans de très bonnes conditions, ça fait longtemps qu’on n’a pas vécu une ambiance pareille. Les joueurs se sentent plus à l’aise et sont soulagés d’avoir gagné. La confiance commence à revenir et on travaille sereinement pour préparer le prochain match qui sera encore plus difficile. Après une victoire à domicile, êtesvous en mesure d'en obtenir une autre à l’extérieur ? J’ai demandé à mes joueurs de remettre les pieds sur terre et penser au prochain match, pour ne pas passer à côté. Certes, ils avaient besoin de se remettre en confiance, mais pas de croire que c’est arrivé. On a encore du pain sur la planche et un autre bon résultat viendra avec plus d’efforts. Je trouve que l’équipe a les moyens d’aller chercher un bon résultat, mais elle doit présenter un meilleur niveau cette fois-ci. Allez-vous renouveler votre confiance au même groupe ? On verra, il reste deux jours, on fera un constat sur la forme de chaque élément avant ce match et on tâchera de choisir les mieux préparés et surtout les plus concentrés pour ce match qui nécessite une grande concentration car ça se jouera sur des détails. L’essentiel est d'aligner un onze capable de créer la surprise. Y a-t-il un programme spécial pour ce match ? Il faut profiter du dernier résultat pour motiver les joueurs, ils ont besoin

Benchouia « La volonté des
de se sentir plus à l’aise, mais au niveau technique, on n’a pas fait une préparation spéciale, on a seulement joué un match amical pour préparer les jeunes aux prochaines échéances. C’était une occasion pour eux de montrer qu’ils sont aussi prêts. Comment voyez-vous cette rencontre ? Cette rencontre sera très difficile pour les deux équipes qui se trouvent presque dans la même situation. Je crois que c’est la volonté des joueurs et leur envie de gagner qui fera la différence dans ce match, ils doivent gagner les duels pour l’emporter. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

CSC

Rigueur et sérieux dans la préparation
e par le sérieux lors des séances d’entraînement passées, l’on sent cette volonté affichée par les camarades de Bezaz à ne point faire de concessions devant un adversaire que tout un chacun redoute énormément. En l’absence de l’entraîneur en chef, Roger Lemerre, qui a dû rallier le groupe dès hier après-midi, Rédha Djeddi n’a pas lésiné sur les moyens à mettre en œuvre pour augmenter la charge. Très présent avec le groupe, il ne rate aucune opportunité de se faire entendre de la voix et du geste. Ayant son idée précise sur le programme concocté avec Lemerre, l’on avait l’impression que tout allait comme sur des roulettes.

D

ce prix que vous serez en droit de réussir à concrétiser les occasions durant les matchs officiels», a répété l’ex-entraîneur adjoint de la sélection tunisienne. On avait l’impression que le message est passé dans de fortes proportions.

Gil dans l’axe défensif
L’éventualité de replacer le milieu de terrain dans l’axe défensif, pourrait se concrétiser devant la formation de Saoura. En tout état de cause, cette option a été essayée durant la séance d’entraînement. Mais pour l’heure, rien de concret à ce sujet. Pour rappel, Griche le titulaire du poste serait sous le coup d’une suspension après son carton rouge face au CR Belouizdad. L’avis du staff technique, devrait être donné à quelques heures seulement de l’entame de la rencontre.

Gros travail offensif
Le fait marquant de la séance d’entraînement qui s’était déroulée sur le terrain principal du stade Hamlaoui, aura été cette option de favoriser les automatismes offensifs. Les attaquants ont dû être mis à rude épreuve par des répétitions face aux bois. Djeddi avait insisté sur la concentration de chacun des éléments, même sur les actions anodines. «Ce n’est qu’à

Encore Halalchi
Décidément, la commission de désignation des arbitres ne semble pas prendre en considération les avis des clubs en matière de désignation de l’homme en noir. En dépit des problèmes relatés çà et là envers cet arbitre, il sera celui qui officiera ce match CSC-JSS. Désigné pour la cinquième

fois de la saison, il sera sous les feux des projecteurs de l’ensemble des Sanafir qui vraiment lui reprochent bien des erreurs dans ses productions passées.

Hadiouche attend son heure
Le milieu de terrain offensif, Hadiouche, qui pourtant avait réussi son entrée dans le groupe après le dernier mercato, semble marquer le pas pour se satisfaire d’un statut de remplaçant.

L’intéressé ne perd pas espoir de rallier le onze titulaire : «C’est légitime de tout faire pour retrouver sa place dans l’échiquier du coach. Je ferais tout pour jouer, tout en sachant que je me dois de confirmer mes qualités dans une formation où la concurrence n’est pas un vain mot».

Djilali : « C’est un match délicat face à Saoura »
Le défenseur central, Djilali, qui va devoir évoluer avec un autre coéqui-

pier au lieu de l’ancien Griche, ne cache pas les difficultés qui attendent le groupe : «C’est une certitude que d’admettre que Saoura force le respect. Regardez son parcours, mais aussi sa manière de faire sur le terrain. C’est une équipe bien en place, et qui pourrait réagir à n’importe quel moment de la rencontre. On se doit de rester concentrés durant la totalité de la partie pour rester encore invainTahar Aggoune cus.»

16

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

Coup d’œil Ligue 1

JSS
Bouguelmouna passera sur le billard L’examen approfondi que Bouguelmouna a subi, la semaine dernière, a révélé une blessure au niveau du ménisque qui nécessite une intervention chirurgicale. Rendez-vous a été pris, aujourd’hui, à la clinique Jughurta à Alger, pour d’autres investigations, surtout que le Dr. Helouani est hanté par des doutes quant à une lésion des ligaments croisés. Ce qui veut dire forcément que le retour de Bouguelmouna à la compétition n’est pas d’actualité. Pour rappel, il a demandé à passer une IRM. Ce qui a été fait, et le résultat est effrayant. En plus du ménisque, Bouguelmouna souffre peut-être des ligaments, ce qui nécessiterait aussi une intervention chirurgicale. Il a pris rendez-vous pour aujourd’hui afin de passer d’autres examens pour en savoir plus sur sa blessure. Une double blessure qui laisse supposer que les Sudistes ne devraient pas s'attendre à voir à l’œuvre Bouguelmouna, car il ne sera certainement pas disponible vu la gravité de sa blessure. La JSS ne pourra pas profiter du talent d’un joueur qui est blessé gravement.

WAT
A l’aube d’affronter l’USMH

Les Widadis veulent sortir la tête de l’eau

B. G.

Le défenseur central, Abdelmalek Merbah, suscite l’intérêt de plusieurs clubs. Pour lui, la stabilité prime avant tout et ne souhaite pas brûler les étapes. Le joueur veut continuer l’aventure à la JSS, mais les choses ne dépendent pas de lui. Par ailleurs, Merbah est certain que son groupe peut finir la saison en beauté et estime que la Saoura a des joueurs capables du meilleur.
Comment se porte le groupe moralement après cette semaine difficile ?
Ça commence à aller ; la vie est pleine d’épreuves. Parfois, c’est difficile, mais il faut savoir les surmonter. On a oublié notre nul face au MCEE et, maintenant, on se concentre pleinement sur notre prochain match qu'il faudra gagner.

« On ne doit rien lâcher »

Merbah

E

mportée dans une spirale négative ces derniers temps, la bande à Benyelles n’arrive toujours pas à quitter la zone des reléguables après la 21e journée, avec notamment un dernier revers humiliant à domicile face au CAB, pourtant bon dernier du classement. Une défaite qui a fait beaucoup de mal aux Widadis, qui devront malgré tout oublier cet échec à l’aube de faire le déplacement à Alger pour affronter l’USMH, avec l’espoir de tenter un grand coup qui permettra aux coéquipiers de Zouak de bénéficier d’un bon bol d’air frais, après une longue apnée sous l’eau. Trois défaites de suite… Barakat ! En attendant de disputer son match retard face au MCEE à Eulma, durant le mois de mars prochain, les Bleu et Blanc restent sur une terrible série de trois défaites de suite. Avant d’affronter l’USMH, les coéquipiers du portier Breksi, sont condamnés donc à éviter un quatrième revers

d’affilée qui pourra enfoncer davantage le WAT dans la zone rouge. Les joueurs sont motivés, mais… Si les Bleu et Blanc ne cessent d’affirmer dans leurs déclarations depuis le match du CAB, qu’ils vont tout faire pour rectifier le tir, reste maintenant à confirmer cela en réalité et surtout sur le rectangle vert. En effet, les Widadis devront montrer un visage assez séduisant mais, surtout, en jouant comme un seul bloc afin de tenir tête à une redoutable équipe de l’USMH. Benyellès devra relooker son onze de départ Comme ce fut le cas très souvent depuis l’entame de la phase retour, l’entraîneur Abdelkarim Benyellès ne devra nullement aligner le même onze de départ que face au CAB. On s’attend au minimum à trois changements, vu qu’il possède désormais un large choix à sa disposition pour relooker son équipe type le jour du match.

On change bien une équipe qui perd ! Si certains techniciens utilisent le système du turn-over même en cas de victoire, afin de donner de temps de jeu à la majorité des joueurs en évitant de créer des tensions au sein des vestiaires, dans le cas du WAT la donne est totalement différente où il faudra bel et bien éjecter quelques éléments qui n’ont rien montré de bon ces derniers temps, tout en alignant les meilleurs sur le plan physique et moral pour disputer ce genre de rencontres capitale pour la survie du WAT parmi l’élite. Vers un retour au 3-5-2 Alors que Benyellès a tenté, en début de phase aller, une défense avec trois éléments dans l’axe, avant de passer au traditionnel 4-4-2, l’entraîneur widadi pourra bel et bien revenir au premier schéma tactique afin de renforcer le secteur défensif, dans un stade assez petit et qui permettra ainsi aux coéquipiers de Boudjakdji

de protéger la cage widadie face aux assauts des Harrachis. Un résultat positif pour bien préparer le second déplacement à Chlef Si les plus optimistes des supporters widadis ne sont nullement confiants dans les capacités du WAT à tenir tête à la véritable belle révélation de la saison, les Bleu et Blanc devront donc assumer leurs responsabilités mais aussi tenir leur promesse envers la direction concernant le maintien du club phare des Zianides parmi l’élite. La bande à Benyellès, qui devra donc éviter une quatrième défaite de suite, pourra augmenter sensiblement son capital points mais aussi de confiance en cas d’un résultat positif, à l’aube de faire un second déplacement de suite à Chlef en affrontant une équipe de l’ASO capable du bon mai,s surtout, du moins bon depuis le début de saison, au point de lutter uniquement pour sa survie parmi l’élite. Othmane Riyad Baba Ahmed

USMBA

Bensenada : «Benaïssa a laissé le club
sans ressources»

Comment est l’ambiance aux entraînements ?
L’ambiance est conviviale ; il règne un esprit de famille. Même si les conditions ne sont pas favorables, on sait mettre l’ambiance et retrouver le sourire. Je peux vous dire que ça va beaucoup mieux.

Donc, vous vous préparez dans de bonnes conditions pour le prochain match…
Oui, le groupe est animé d’une grande volonté de remporter le prochain match. On s’entraîne sérieusement pour renouer avec la victoire après avoir concédé un nul chez nous lors de la précédente journée.

L

Comment se présente la prochaine rencontre face au CSC ?
On doit gagner ; il n’y a pas d’autre alternative. Nous ne sommes pas bien classés et il faut continuer à décrocher des résultats positifs. Jusqu’au bout, on ne doit rien lâcher. Et peut-être qu’à la fin il y aura une consécration, sinon, on aura eu une grande satisfaction.

Sur un plan personnel, beaucoup de clubs vous demandent, mais vous avez émis le vœu de rester à la JSS. Pourquoi ?
D’abord, je me sens bien au sein de Saoura ; je veux rester encore. Je sais qu’ici je peux encore évoluer ; je suis encore jeune et je ne souhaite pas brûler les étapes. Rester à la JSS, c’est choisir la stabilité. Maintenant, la balle est dans le camp de la direction.

Entretien réalisé par Billel G.

es responsables de l’USMBA ne seraient pas en mesure de couvrir les frais du déplacement de l’équipe à Batna. L’information pourrait surprendre plus d’un, mais c’est ce que nous appris Djillali Bensenada en personne. Ce dernier nous a confié le scoop lors d’une communication téléphonique. Après avoir caressé le rêve de voir l’équipe se maintenir en Ligue 1, le président du SPAUSMBA se dit exaspéré par «le sabotage de l’USMBA à la belabbésienne» pour reprendre ses émanations. Une thèse qui trouve son origine dans les agissements du président «sortant» Baghdad Benaïssa. Selon notre interlocuteur, ce dernier, qui pourtant a délégué les pouvoirs de la SPA à Djillali Bensenada, aurait refusé le transfert bancaire qui débloquerait la situation financière du club. «J’ai réussi à procurer un chèque de 500 millions de centimes que j’ai déposé au niveau de la banque, sauf que Baghdad Benaïssa détient toujours les pouvoirs sur la signature des chèques. Ce der-

nier, et après lui avoir signifié l’intention de la direction sur la nécessité de cet argent pour régler les primes des joueurs et assurer le déplacement à Batna, s’est envolé pour l’Espagne laissant le club sans ressources.”

«Il est responsable de ce qui peut arriver à l’équipe»
Le premier responsable du CSA tient Baghdad Benaïssa comme seul responsable de la situation conflictuelle dans laquelle patauge la société. «Baghdad est responsable de la crise qui prévaut au sein du club. Finalement, sa démarche n’a servi qu’à bloquer les comptes du club, et ce sont les joueurs qui en souffrent. Cela risque de se répercuter négativement sur les résultats de l’équipe», prévient Dijillali Bensenada, avant d’ajouter : «Son frère, Noré, nous un remis un chèque de 50 millions. Cette somme ne peut même pas couvrir les frais de déplacement à Batna. C’est du sabotage.» Ainsi, la prise en charge des joueurs est encore incertaine et, pour l’heure, les dirigeants sont en train de

frapper à toutes les portes pour trouver l’argent qui permettra d’assurer le déplacement à Batna.

«L’USMBA est victime d’un complot»
Si les résultats sur le plan technique commencent à s’améliorer, administrativement parlant, c’est toujours le flou qui caractérise le quotidien de l’USMBA, notamment avec cette fameuse histoire de transfert bancaire susceptible de débloquer la situation financière. Une situation très complexe imposée par le diktat du président Baghdad Benaïssa, qui agirait ainsi pour un éventuel retour aux commandes de

l’USMBA. Un imbroglio que les instances n’ont pu ou su décanter. Face à cette confusion, les plus avérés des supporters ne savent pas qui gère le club. Mais pour Djillali Bensenada, il y a un complot qui trame autour de l’USMBA, tant les textes qui régissent les SSPA sont bafoués pour une raison ou pour une autre.

«La situation est alarmante ; les instances doivent intervenir»
L’état des lieux à l’USMBA est plutôt inquiétant. La situation financière du club se détériore, et cela pourrait avoir des répercussions directes et fâcheuses sur le

mental de l’équipe, son rendement et, par conséquent, ses résultats. Face à cet état de fait, Djillali Bensenada a tenu à nous faire part de ses inquiétudes quant à cette situation qui n’augure pas de meilleurs lendemains. «Nous sommes dans une position vraiment délicate. Nous avons tenu, contre vents et marées, depuis notre avènement, au point de faire du porte-à-porte pour subvenir aux besoins de l’équipe. Nous interpellons les instances pour qu’elles débloquent définitivement cette situation, car ce sont les premières garantes de la bonne marche de l’USMBA». Le SOS est lancé.

MO Noureddine

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

Coup d’œil Ligue 2

17

MOB-ASK

Les Béjaouis avec un moral au plus bas

Kheddis, Chebana et Madi out qPour la rencontre d’aujourd’hui face à l’AS Khroub, le premier responsable de la barre technique du MOB aura des soucis au niveau du compartiment offensif où il sera privé des services de pas moins de trois éléments pour diverses raisons. Il s’agit de Kheddis et Chebana (blessés), ainsi que Madi (suspendu). Ce qui impose au coach Rahmouni de trouver les solutions pour combler ce vide laissé par ces trois joueurs.

NAHD-CRT

q

Amroune : «Les trois points resteront au 20-Août»
Arrivé au cours du mercato hivernal, l’attaquant du Nasria, Mohamed Amroune, qui a ouvert son compteur bus lors du précédent match face à Médéa, nous a accordé cet entretien où il s’est montré confiant quant à l’avenir du club. En ce qui concerne le match d’aujourd’hui, il a insisté sur l’obligation de se donner à fond et surtout ne pas sous-estimer l’adversaire qui occupe, rappelons-le, la dernière place du classement.

q

Hamlaoui remplacera Chebana qEn l’absence de Chebana et Kheddis dans l’axe central, c’est le milieu de terrain en l’occurrence Hamlaoui qui sera reconverti en défenseur axial pour être aux côtés de Baouali et tenter de donner un plus au groupe pour espérer réussir une victoire et rester sur le podium en dépit de la difficulté de la tâche. Guedjali est prêt pour la compétition officielle qAyant été contraint de faire l’impasse sur la dernière rencontre face à l’ASM Oran pour cause de blessure, le défenseur Guedjali est prêt pour la compétition officielle après avoir réintégré le groupe au cours de la semaine où il affiche une bonne forme. Le coach Rahmouni va choisir entre lui et Benjenine sur le flanc gauche. La direction a remis des chèques aux joueurs qDans le but de les motiver à fournir plus d’efforts pour la rencontre de ce soir face à l’AS Khroub, la direction du MOB a remis des chèques aux joueurs pour encaisser leur mensualité. Soit une manière de pousser de les pousser à fournir plus d’efforts afin d’arracher les trois points de la victoire. Les joueurs ont rendu visite à Bennai qAgressé violement lundi dernier en marge de la séance de la reprise des entraînements qui s’est effectuée au niveau de stade de l’Unité Maghrébine qui a nécessite son évacuation à l’hôpital, les joueurs du MOB ont rendu visite au président de CSA Arab Bennai dans la soirée de mercredi dernier. Un geste qui a été bien apprécié par l’intéressé, surtout qu’il est traumatisé de ce qu’il a vécu. Yugurtha A.

es Crabes du MO Béjaïa aborderont le chemin des terrains ce soir dans des conditions spéciales, mais surtout difficile à l’occasion du déroulement de la 22e journée du championnat, où ils accueilleront la formation de l’AS Khroub au stade de l’Unité Maghrébine de Béjaïa. Soit un match capital pour les poulains de Mourad Rahmouni qui doivent réagir et arracher les trois points de la victoire, afin de rester sur le podium et poursuivre leur parcours dans de bonnes conditions. En effet, les incidents qui ont émaillé la reprise des entraînements de lundi dernier ne sont pas passés sans pour autant affecter les joueurs moralement dans la mesure où ces derniers n’ont pas caché leurs craintes pour la suite du parcours devant des conditions pareilles. D’ailleurs, en dépit que le premier responsable de la barre technique en l’occurrence, Mourad Rahmouni, a tenu à miser sur le volet psychologique en demandant aux joueurs de se concentrer uniquement sur ce rendezvous qui les attend ce soir, il n’en demeure pas moins que

L

le risque demeure étant donné que les joueurs n’ont pas le moral au beau fixe. Les joueurs veulent relever le défi Alors que la situation commence à devenir difficile, suite à la pression qui monte au fil des jours et exercée notamment par un groupe de supporters comme cela a été le cas lors de la séance de la reprise de lundi passé, les joueurs ne veulent pas lâcher prise surtout qu’ils se trouvent sur la bonne voie pour réaliser leur objectif et réussir une accession historique en Ligue 1. A cet effet, ils se sont montrés décidés à relever le défi pour renouer avec les résultats positifs à l’occasion de la rencontre qui va les opposer ce soir face à la coriace équipe de l’AS Khroub, qui demeure en mesure de leur créer des difficultés en dépit de la place qu’elle occupe au classement. Rahmouni compte sur leur volonté Bien que la rencontre demeure difficile, étant donné que la formation de l’AS Khroub se déplacera à Béjaïa avec le seul objectif de

réussir un bon résultat, il n’en demeure pas moins que le coach Mourad Rahmouni a tenu à miser sur le volet psychologique tout au long de la semaine en demandant aux joueurs d’oublier les incidents vécus et de se concentrer uniquement sur ce match. Mieux, le premier responsable de la barre technique a demandé aux joueurs de fournir plus d’efforts pour arracher une belle victoire, et se motiver pour le match de coupe prévu le week-end prochain. Les membres de CA se sont réunis mercredi Alors qu’ils ont annoncé leur démission collective mardi dernier en marge de la conférence de presse tenue au salon d’honneur de stade de l’Unité Maghrébine, les membres de conseil d’administration du MO Béjaïa se sont réunis dans la journée de mercredi et ce, afin de préparer le rendez-vous de ce soir face à l’AS Khroub. Cela dit, les membres de CA ont tenu à maintenir leur démission suite aux événements qui se sont produits lundi dernier. Yugurtha A.

q

q

q

Le MOB, un vrai test pour Terraï
Dans le menu des Khroubis ce soir, des crabes à casser et à manger sans modération. L’ASK reste sur une courbe ascendante et ne jure que par un bon résultat devant un sérieux prétendant à l’accession, le MOB, une formation pas au top, qui occupe, actuellement, la quatrième place au classement général. Ainsi, les gars de Yemma Gouraya aborderont cette rencontre avec la ferme intention de gagner afin d’éviter d’autres pires scénarios avec leurs fans, devenus très colériques, ces derniers temps, surtout que l’objectif majeur des locaux serait une victoire afin d’avancer vers le podium. L’enjeu facile à dire qu’à faire devient assez stressant, vu la pression terrible qui pèse sur les épaules de la bande à Rahmouni. Ainsi, à force de presser, le risque d’une explosion n’est pas épargné. Dans la confrontation de ce soir, le MOB pourrait passer à côté de son sujet. C’est là où réside la chance des visiteurs khroubis, plus confiants et rassurants dans le jeu aux derniers matches. Les coéquipiers de Kitouni se sont bien préparés pour ce rendez-vous, notamment sur le plan moral. L’ASK disputera ce match sans la moindre pression, tout en espérant ramener un point de Béjaïa, qui serait un bonus et rendrait l’avenir des Askistes plus radieux. Ainsi, peu importe le résultat final, l’ASK ne sera ni relégable ni sur le podium, ce qu’adorent certains entraîneurs, car ce genre de situation permet aux équipes moyennes de jouer librement, en produisant un bon football collectif, ce qu’on attend ce soir chez les Askistes, déterminés à continuer sur leur lancée en gardant la dynamique des victoires. Depuis sa désignation de manière officielle à la tête du club, à la 18e journée de la phase retour, l’entraîneur en chef khroubi, Rachid Terraï, réalise des résultats impeccables en étonnant même les seniors askistes, car ce technicien est inconnu au bataillon et qu’il dirigeait, il y a quelque temps, les espoirs et les autres catégories jeunes de l’ASK. Ainsi, il accomplit parfaitement son nouveau rôle, et son bilan plaide pour lui, meilleur par rapport aux autres entraîneurs qui ont coaché l’ASK cette saison en Ligue 2 (Belaâribi , Mehimdet ,Tebib et Merzekane). Mais le match d’aujourd’hui semble plus compli-

Après une série de sept matches sans la moindre le moindre succès, voilà enfin une victoire ! Peut-on parler d’un déclic qui a mis du temps à se dessiner ? C’est vraiment ce que je souhaite, car nous avons vraiment souffert par cette série de mauvais résultats, surtout qu’on a concédé de nombreux faux pas notamment à domicile. C’est pourquoi ce match face à Médéa nous tenait particulièrement à cœur, nous les joueurs. C’était en quelque sorte la dernière chance de se racheter. Nous nous sommes d’ailleurs donné le mot avant la rencontre de remporter les trois points afin de mettre fin à cette période de disette et, Dieu merci, nous avons été récompensés par ce succès largement mérité. Demain (entretien réalisé hier-matin, ndlr), vous allez affronter une formation du CRT, laquelle a perdu toutes ses chances de se maintenir en Ligue 2, comment appréhendezvous cette rencontre ? C’est un matche piège qu’il faudra prendre au sérieux, l’entraîneur a insisté tout au long de la semaine sur le fait de ne pas sous-estimer le CRT. En football, tout va très vite.

Comme on le sait, on ne gagne jamais un match avant de l’avoir joué. Le plus important pour nous ce sont les trois points de la victoire qu’on doit remporter afin de confirmer notre victoire face à Médéa. Vous êtes désormais à sept longueurs du podium, pensez-vous que l’accession reste encore jouable ? Vous savez, de notre côté, on joue match par match, sans se mettre une pression supplémentaire car pour jouer les premiers rôles il faudra d’abord gagner nos matches et éviter de perdre d’autres points surtout à domicile. C’est clair que notre victoire la journée précédente et les défaites des concurrents nous ont relancés en quelque sorte et cela nous a fait du bien moralement. Une chose est sûre, on jouera nos chances jusqu’à la dernière minute et après on fera les comptes à la fin de la saison. Parlons de vous. Vous avez réussi à débloquer votre compteur buts face à l’OM, peut-on parler d’un nouveau départ pour Amroune ? Tout à fait, depuis mon arrivée au Nasria lors du mercato, je n’ai pas été très chanceux, j’ai manqué cruellement d’efficacité devant le but, et cela a atteint quelque peu ma confiance. Pourtant, j’ai toujours réussi à produire de belles prestations, mais pour un attaquant, ce n’était pas suffisant, car notre rôle, nous les attaquants, c’est de marquer des buts. Dieu merci, j’ai réussi à marquer ce but face à l’OM, qui, j’espère, en appellera bien d’autres à l’avenir et pourquoi pas dès cette rencontre face à Témouchent. Entretien réalisé par Boudi Omar

Les Témouchentois en touristes !
En se rendant à Alger pour en découdre avec la formation nahdiste, les jeunes espoirs du CRT qui ont défrayé la chronique cette semaine en boycottant les séances d’entraînements vont accomplir une corvée sans plus, car le but cherché par les dirigeants du club témouchentois est d’éviter un deuxième forfait devant le NAHD par crainte des sanctions qui en découleront, alors pour ce match, les jeunes auront une opportunité de jouer devant une grande formation mais sans la contrainte du résultat du fait que le sort du club est déjà scellé depuis longtemps. Les protégés de Merakchi iront se mesurer avec des joueurs expérimentés pour faire valoir leurs potentialités, mêmes se les coéquipiers de Asnoun ne sont pas prêts à 100% physiquement du fait qu’ils ont boycotté les trois dernières séances d’entraînement. Le coach est tenu de mettre en place une tactique pour contrer les assauts des joueurs du NAHD qui ont déjà battu l’équipe du CRT à l’aller par 1 but à 0 avec les joueurs seniors. Qu’en sera-t-il ce vendredi avec la composante actuelle du CRT qui est formée de juniors et espoirs et dont les joueurs évoluent sans âme en raison de l’absence de motivation financière pour laquelle il ont observé leur grève de trois jours ?

qué que les autres, et sera le vrai test pour le driver des Rouges, lequel ne fait pas trop de fixation sur cette rencontre, du moment que son objectif demeure le maintien. Ainsi, seuls les matches à domicile l’intéressent, mais ce coach peut encore cacher un ou deux tours magiques dans son sac, et un succès ce soir face au MOB ne nous étonnera pas de sa part, lui qui se construit au fil des matches. Abdou H.

Bensalah

Programme de la 22 Journée de Ligue 2
e

Rencontres Arbitres Vendredi 22 Février à 15h
ABM-USMAN ESM-OM NAHD-CRT MSPB-MOC SAM-ASMO CRBAF-MCS USMB-RCA MOB-ASK 18h CHENANE ZERROUKI BOUSSADIA BICHARI BOUSSETER BRAHIMI ABID CHAREF BOUSSAID

1ers assistants MEKNOUS AYAD SEGHIRI SALAOUADJI HACI CHEBALLAH BOULFELFEL BELARBI

2es assistants BOUHASSOUNE HELLAL BOUGHERARA BOUROUBA SCHAMBY IDIR TAMEN LARIBI

18

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

Coup d’œil Ligue 2

SAM-ASMO

Rien n’est impossible à Mohammadia pour gagner»

Benaouameur : «Nous irons

pour les Asémistes !

est avec un moral gonflé à bloc que les gars de M’dina J’dida se rendront aujourd’hui à Mohammadia pour croiser le fer avec le SAM pour le compte de la 22e journée de championnat de Ligue 2. Ayant renoué avec le succès le week-end dernier en s’imposant face au MO Béjaïa, les hommes de Mouassa tenteront de confirmer cette victoire en réalisant un résultat positif hors de leurs bases. Mais il faut reconnaître que la mission des Asémistes s’annonce très compliquée ce vendredi face au SAM. Et pour cause, l’adversaire du jour traverse une bonne période en championnat ces derniers temps. Ce n’est donc pas par hasard qu’il a réussi à battre le leader, le RC Arbâa, et de revenir avec les trois points de la victoire d’Annaba face à l’USMAn. Le SAM n’aura également pas d’autre

C’

choix que de gagner cette rencontre afin d’espérer sortir de la zone de relégation. Ce scénario est fort envisageable surtout que le MCS a de fortes chances de perdre à Aïn M’lila face à l’un des prétendants pour l’accession, en l’occurrence le CRB Aïn Fekroun. Autant dire que la mission des coéquipiers de Kheloufi sera très compliquée cet après-midi face au SAM. Ils aborderont le derby sans pression Malgré l’importance de cette rencontre, les gars de M’dina J’dida estiment que le derby d’aujourd’hui n’est qu’un simple match de foot entre deux formations qui ont toujours entretenu de bonnes relations. C’est ce qui nous a d’ailleurs expliqué le manager général du club, Benamar, en nous déclarant : «Ce n’est qu’un match de foot. Il faut savoir que nous avions toujours eu de bonnes relations avec

nos frères du SAM. J’espère que cette rencontre sera une fête et que le public qui va se rendre au stade assistera à un bon match de foot, inch’Allah.» Pour leur part, les joueurs de l’ASMO ne semblent pas subir la pression de cette rencontre. La plupart d’entre eux nous ont affirmé qu’ils vont aborder ce derby le plus normalement du monde. Même l’entraîneur Mouassa a axé son travail ces derniers temps sur le plan psychologique afin de remonter le moral de ses troupes et de les mettre dans les meilleures conditions possibles avant ce match. Contrairement aux Samistes qui joueront ce derby sous pression, les Asémistes comptent aborder le plus sereinement du monde ce match. Un atout de plus pour les gars de M’dina J’dida pour espérer revenir de Mohammadia avec un résultat positif. Riad O.

Le défenseur asémiste, Benaouameur Akram, qualifie le match qui opposera son équipe cet après-midi au SA Mohammadia de très ordinaire. Malgré son importance, l’ancien sociétaire de l’USMA estime que ce derby n’est qu’un simple match de football entre deux formations qui se connaissent bien. Benaouameur a évoqué cette empoignade en expliquant que son team va se rendre à Mohammadia avec la ferme intention de décrocher les trois points de cette rencontre.

qL’entraîneur de l’ASMO, Mouassa Kamel, a dévoilé, hier, à l’issue de la séance d’entraînement qui s’est déroulée au stade Habib-Bouakel, la liste des 18 joueurs retenus pour le derby d’aujourd’hui face au SAM. L’ancien driver de la JSK a apporté quelques changements dans cette liste par rapport à celle qui avait été concernée par le précédent match face au MOB. C’est ainsi que l’attaquant Amer- Yahia n’a pas été convoqué pour cette empoignade. Le jeune milieu de terrain Tabti ne sera pas aussi de la partie, puisqu’il a rejoint les U20 pour le match de coupe face à l’ESB. En revanche, le milieu de terrain Cherif El Ouazzani et le défenseur arrière gauche Sirat ont effectué leur retour dans la liste des 18.

Amer-Yahia non convoqué, Cherif El Ouazzani et Sirat parmi les 18

q

qLe jeune Tabti a été laissé à la disposition de l’équipe des U20 qui affrontera aujourd’hui son homologue de l’ES Berrouaghia pour le compte des quarts de finale de la Coupe d’Algérie. Ce jeune dont ont dit beaucoup de bien n’a donc pas été convoqué avec les seniors pour le match d’aujourd’hui contre le SAM.

Tabti rejoint les U20

q q

qEn plus de leur avoir donné deux mois de salaire, la direction de l’ASMO a octroyé aux joueurs hier la prime de la victoire acquise lors du match de vendredi dernier face au MO Béjaïa. Chaque joueur a eu droit à la prime de 4 millions de centimes. Voilà qui devra motiver davantage les coéquipiers de Mezaïr avant le derby d’aujourd’hui face au SAM.

La prime du MOB perçue

Comment se déroule votre préparation pour le match de ce vendredi face au SAM ? Nous le préparons le plus normalement du monde. Le succès réalisé vendredi dernier face au MOB nous a fait beaucoup de bien sur le plan mental. Nous étions dans l’obligation de renouer avec le succès après la défaite concédée face à l’USM Blida. Notre moral est au beau fixe et j’estime que toutes les conditions sont réunies pour que nous préparions dans les meilleures conditions possibles ce derby. Nous sommes conscients de la tâche qui nous attend face au SAM et nous allons tout faire pour aller chercher un résultat positif à Mohammadia. Comment expliquez-vous le retour en force de l’ASMO en cette seconde phase de championnat ? Nous avions pris conscience de la situation compliquée que connaît

notre équipe. Après avoir raté beaucoup de points lors de la phase aller, il était important pour nous de se ressaisir et afin de rebondir et d’améliorer le classement de notre équipe. Nous avions effectué une bonne préparation durant la trêve qu’a connue la compétition. Nous avions bien entamé la seconde manche de la compétition et nous allons tout donner pour rester sur cette lancée et enchaîner d’autres succès à l’avenir. Pensez-vous que votre équipe peut encore prétendre jouer l’accession ? Il faut gérer le reste du championnat match par match et ne pas trop se mettre la pression sur les épaules car il reste encore plusieurs matchs à jouer. Pour l’instant, nous n’avons pas encore assuré notre maintien en Ligue 2. Il faudra donc assurer ce premier objectif avant de songer à rejoindre les équipes de l’élite. Personnellement, j’estime qu’il faudra gérer le reste de la compétition match par match et nous allons voir si nous pourrons ou pas réaliser l’accession. Comment se présente pour vous le derby de ce vendredi face au SAM ? Ça sera un match ordinaire entre deux équipes qui se connaissent bien. Ça sera un derby palpitant que j’espère sera d’un bon niveau. Nous mesurons parfaitement la difficulté de la tâche qui nous attend ce week-end face au SAM qui revient en force ces dernières semaines en championnat. Le SAM va bénéficier de l’avantage du public et du terrain. Malgré la mission délicate qui nous attend, nous sommes déterminés à aller chercher un résultat positif à Mohammadia. Justement, pensez-vous que cette rencontre est un virage important pour votre équipe ? Pour nous, c’est un match ordinaire, nous aborderons avec l’intention de décrocher les trois points. Nous espérons que le fair-play sera le grand vainqueur de ce derby et que le meilleur gagne, inch’Allah. Entretien réalisé par Riad O.

MSPB - MOC

Boubiya veut renouer avec la victoire

A

près deux sorties difficiles et infructueuses, contre l’ESM et le RCA, le Mouloudia de Batna renoue avec les matchs à domicile et devant son public. Staff technique, joueurs et dirigeants sont écœurés par ce qu’il leur est arrivé contre l’Arbâa. Ils se disent lésés par l’arbitre du match contre le RCA, et très mal accueillis par les dirigeants du RCA. En plus, la rencontre inopinée entre Zedam et Demigna à la Ligue professionnelle jette la suspicion sur le match du côté du Mouloudia de Batna. C’est dans ce contexte que va se jouer le derby de l’Est. Une équipe locale qui n’est pas toutà-fait à l’abri, malgré ses 27 points au classement et le MOC, qui se trouve en bas du classement, est menacée par la relégation. A ce titre, les débats

risquent d’être chauds. Haddad et Benchaïra incertains Le défenseur, Haddad, et le milieu de terrain, Benchaira, sont souffrants. Les deux joueurs risquent de déclarer forfait ce vendredi contre le MOC. Haddad était grippé, ce qui pourrait l’éloigner du match, tandis que Benchaira, le staff technique a décidé de l’exempter des entraînements du début de semaine. Le joueur avait repris en solo la veille du match et pourrait figurer dans la liste des 18 joueurs convoqués au match. Le MSPB touche Raouraoua au sujet des qualifications de recrues du mercato Les responsables du Mouloudia de Batna ont approché le président de la FAF au sujet

des qualifications des nouvelles recrues du mercato. Gharbi, Chekati, Zeggour, Kraimia et le gardien Alloui n’ont toujours pas leur licence. Le MSPB bute sur le refus de la Ligue de remettre les nouvelles licences des cinq joueurs, pour raison de dettes non payées. D’autres équipes ont pu qualifier leurs joueurs en remettant un engagement en ce qui concerne leur dette, nous confiait un dirigeant du club. Pourquoi pas le MSPB ? La Ligue sanctionne l’équipe pour «conduite incorrecte» La commission de discipline de la Ligue professionnelle vient de sanctionner le Mouloudia de Batna par une amende de 20 000 DA. Il semblerait que la cause soit le nombre de cartons distribués aux

joueurs du MSPB, lors du match contre le RCA. Chenane, qui avait arbitré le match, avait sorti sept cartons jaunes contre les joueurs du Boubiya. Parmi ces sept cartons, deux l’ont été pour contestation de décision. Des cartons qui seront comptabilisés, mais qui ne sanctionnent plus les joueurs d’une suspension automatique d’un match. Bouaraba et Bakhtatou avaient contesté des décisions de l’arbitre. Le MSPB s’était plaint des décisions intempestives de l’arbitre à l’encontre de ses joueurs. Cinq joueurs du RCA ont écopé aussi de cartons jaunes. Il est très rare de voir un arbitre brandir 12 cartons jaunes dans un même match. Il n’y a pas eu de carton rouge dans le match en question. M. B.

Mechhoud fait confiance au groupe

de la tâche délicate qui attend sa formation. Cependant qqL’entraîneur mociste Mechhoud estlesconscient de il reconnaît que ses éléments possèdent moyens réagir quand il le faut : «Il est inutile de rappeler l’importance de cette empoignade. Je fais entière confiance à mes joueurs qui sont en mesure de sortir le grand jeu et revenir de Batna avec les trois points, si on veut rester dans cette division.»

Indécision sur le onze

vu titulaires, l’ qqAu fixéde certaines blessures desaligné devantentraîneur devrait attendre jusqu’à l’ultime minute pour être sur l’effectif devant être le Mouloudia de Batna. Les cas de Anani, Souakir, Bouregâa et autres retiennent encore son attention.

Un grand absent et c’est Kial

ce le absent qqPourKial rendez-voussede Batna, un grand Le staff dans les rangs mocistes serait sans conteste le gardien de but qui vient de fracturer doigt. technique a vite fait de refaire confiance en Azioune qui manque certes de compétition mais qui possède les qualités nécessaires pour s’imposer. T.A.

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

Coup d’œil Ligue 2

19
DNA
PAC

USMB-RCA

Benacer : «Nos entames de matches font peur !»
Benacer, tout comme ses coéquipiers de la défense, aura sûrement à se dépenser, ce samedi, pour étouffer au départ, les attaques du RCA. Il nous a dit s’attendre à un match très difficile, et se dit prêt à tout faire pour que Khelladi garde sa cage vierge. Il estime par ailleurs que son équipe a les moyens de surprendre son adversaire.

Le moins que l’on puisse dire est que votre équipe n’arrive pas à réaliser de belles performances ces derniers temps. Quelles en sont les raisons ? Tout d’abord, il serait injuste d’incriminer qui que ce soit pour ce qui est de ces mauvais résultats. C’est collectivement que nous avons perdu contre l’ASK, et cela surtout par manque de réussite. La chance nous a tournés le dos lors de cette rencontre, c’est tout. Tout cela fait, maintenant, partie du passé.

Vous serez en appel ce mardi face au leader. Quelles sont vos chances dans ce match ? Nous entamerons cette rencontre avec un seul ob-

jectif, nous imposer et avec la volonté de réaliser une belle prestation. Ce sera très difficile, car cette équipe jouera toutes ses cartes pour garder sa place de leader.

C’est certain, le RCA jouera sans pression mais cela ne nous décourage pas du tout. Il y a chez nous une grande volonté de nous battre, et c’est ce que nous avons l’intention de faire. Nous défendrons crânement nos chances, dans ce match. Vous, en tant que défenseur, vous allez être particulièrement sollicité. Etes-vous prêt pour cela ? Je peux vous dire que toute l’équipe est prête pour ce match, et nous sommes décidés à décrocher un bon résultat. Il y a une bataille à livrer et nous le ferons. J’ai une totale confiance en mes coéquipiers qui, j’en suis sûr, seront à la hauteur. Personnellement, je crains surtout l’entame du match. Entretien réalisé par Slimane Baghdali

Ouznadji sous la menace Nouri Ouznadji, l’attaquant blidéen se verra suspendu contre Médéa s’il écope d’un avertissement cet après-midi. Par ailleurs, il a terminé le match disputé par son équipe, vendredi passé, en traînant la patte. Le médecin qui l’a examiné tout dernièrement n’a décelé rien de grave, et le joueur pourra tenir sa place aujourd’hui contre le RCA. C’est OK pour Benacer Le même diagnostic rassurant a été établi pour Benacer, qui lui, malgré des douleurs, est resté aussi sur le terrain. Le défenseur blidéen souffrait d’un hématome au mollet qui s’est presque totalement résorbé. Belhocine contre ses exLe match de cet après-midi est un peu spécial pour Belhocine. En effet, le milieu de terrain blidéen aura à affronter son ancienne équipe. Il nous dira que pour lui, les choses sont on ne peut plus claires. Il veut agir en professionnel, et il défendra les couleurs de Blida avec toute son énergie.

Slimane Baghdali

Bourenane : «J’espère honorer ma première convocation»
Nous pris attache avec Bourenane, l’un des transfuges du RCA cet hiver en provenance du MOC, afin qu’il nous donne ses impressions sur son premier derby avec son nouveau club le RCA. D’un ton très serein, il nous a déclaré : «C’est mon premier derby avec le RCA, jouer contre un voisin est toujours spécial surtout que quand celui-ci s’appelle l’USMB. Ce ne sera pas une tâche facile, je l’avoue. Néanmoins, on ne se déplacera pas à Brakni avec la fleur au fusil.» Et d’ajouter : «Pour ma part, je me sens prêt à débuter cette rencontre si l’entraîneur me fait appel. J’espère ajouter ce plus pour cette rencontre et honorer par la même ma première sélection dans le derby de Mitidja.» Lamine Amimi

Outre Bourenane, quatre autres éléments du RCA assisteront à leur premier derby avec les Bleus. On parle bien évidemment du défenseur central Chaoui, qui sera probablement titularisé aux côtés de Meddour et Cherfaoui, pour composer une défense à trois à l’image du dernier match de championnat face au MSPB, du latéral gauche Haouch, du jeune Nouara et de Tayeb.

Premier derby pour les cinq recrues

Toual : «Une victoire à Brakni ne sera pas une surprise»
Toual, qui a suivi la rencontre de la phase aller du banc de touche, nous a déclaré : «Même si je n’ai pas été aligné lors du match aller, j’ai vécu l’intensité de la rencontre jusqu’au bout. Maintenant, il est possible que je sois dans les bois pour ce derby à Brakni, je vais tenter de réaliser un match comme celui face à Batna, en gardant ma cage vide.» En ce qui concerne les chances de son équipe, il nous confie : «Psychologiquement, on est meilleurs que la semaine passée. Il est vrai que lors d’un derby, il est très difficile de se prononcer, cependant on a confiance en nos compétences et une victoire à Brakni ne sera pas une surprise.»

Après son échec lors du dernier match à domicile, le premier responsable de la barre technique du PAC, Alain Ouombleon, compte se racheter avec son équipe dans la prochaine sortie à Koléa. Pour cela, le technicien ivoirien a bien préparé sa troupe durant toute la semaine. En effet, le driver paciste a consacré un bon moment au travail psychologique ainsi qu’au technique consacré plus aux attaquants. Aussi, le match d’application contre l’Académie était nécessaire pour évaluer ses joueurs. Les joueurs de leur côté veulent use racheter et prendre leur vengeance sur cette formation de Koléa qui les a stoppés lors du match de la phase aller. Surtout que la rencontre aura lieu dans un stade neutre puisque les Koléens sont en train de recevoir à Zéralda. Cette deuxième journée de la phase retour sera donc une belle opportunité pour les Paciste de revenir en force, mais d’abord elle sera une occasion pour se racheter. Selon nos sources, Alain Ouombleon compte effectuer plusieurs changements dans l’équipe type, surtout que certains joueurs ont prouvé qu’ils sont prêts lors des séances d’entraînement et le match d’application.

Ouombleon insiste sur la victoire

La défaite est interdite
Pour cette journée, les Paciste doivent à tout prix réussir un résultat positif, sinon ils risquent de se retrouver en bas du classement. Effectivement, en cas de défaite, les Jaune et Bleu d’Hydra seront doublés par les autres clubs. Pour le moment, le classement reste serré, et plusieurs clubs comptent un seul point de retard sur les Pacistes, cela signifie qu’ils peuvent prendre l’avantage en cas d’un échec des gars d’Hydra. Une place en bas du tableau serait une catastrophe pour les Pacistes. Pour rappel, les Jaune et Bleu d’Hydra avaient pour objectif de jouer les premiers rôles cette saison, mais les résultats décevants ont prouvé le contraire et l’accession est devenue impossible du moment que les leaders ont pris le large.

Rait purgera sa suspension aujourd’hui
Suspendu pour trois rencontres par la commission de discipline, suite à un geste antisportif lors de la réception du NAHD, Rait, le milieu de terrain du RCA, purgera aujourd’hui son dernier match de suspension. Il fera son retour contre le MOC.

ESM-OM

Battre Médéa pour rester en lice
oute la ville de Mimosa ne parle que de ce match contre la formation de Titteri, en l’occurrence l’Olympique de Médéa. Un RDV que toute la population attend. Ce vendredi après-midi, la formation de l’Esperance de Mostaganem est appelée en découdre avec le club de Médéa, l’OM, un match qui reste tout de même difficile pour les poulains d’Ousmane Abderrahmane, lesquels, faut-il le dire, n’ont pas encore digéré la défaite subie la semaine écoulée à Constantine. Les coéquipiers de Belgherbi sont décidés à battre l’Olympique de Médéa pour rester en lice. Contacté par nos soins, l’enfant de Mostaganem, le milieu de terrain Belgherbi, se dit optimiste pour son équipe et promet une victoire aux supporters : «Certes, le revers subi face aux Mocistes nous attristés et nous étions victimes de l’arbitrage, mais l’orage est passé et tout est rentré dans l’ordre. On a bien travaillé durant toute la

MCS-CRBAF Cheraïtia : «On misera sur un bon résultat»
Comment s’est faite la préparation pour ce match face au CRBAF ? Comme d’habitude, dans une très bonne ambiance, surtout après la victoire contre Merouana. Ainsi, le moral de notre groupe est au beau fixe, et c’est le plus important à la veille d’une rencontre. En effet, l’essentiel est d’être prêt sur tous les plans, et durant toute la semaine, nous avons réglé nos lacunes dans le jeu, afin de ne plus rééditer les erreurs de vendredi dernier, où nous avons compliqué les choses lors de cette partie. Et la rencontre de cet après-midi, vous la voyez comment ? C’est un match entre deux équipes qui veulent éviter la défaite à tout prix. Le MCS joue pour le maintien et la dernière victoire à domicile ne nous éloigne pas du danger. Donc, nous avons besoin d’autres points en dehors de nos bases. Quant au CRBAF, cette équipe joue l’accession et elle ne voudra certainement pas rater cette occasion pour empocher les trois points. Donc, c’est une mission à haut risque pour le MCS ? Oui, c’est un match qui sera sûrement très difficile pour nous, du moment que notre adversaire mise sur l’accession cette saison, et les trois points de cette rencontre lui permettront de s’approcher davantage de cet objectif ; en plus, le CRBAF jouera sur son terrain et devant son public, donc, notre mission sera difficile, mais pas du tout impossible, car sur le papier, notre adversaire est favori, mais le MCS ne s’est pas déplacé pour faire de la figuration, au contraire, on misera sur un bon résultat cet aprèsmidi. Autrement dit, vous voulez surprendre cette équipe chez elle… Même si notre mission s’avère difficile, le MCS a son mot à dire, et notre maintien passera aussi par de bons résultats à l’extérieur. Ainsi, cette fois, nous allons viser loin, au moins un match nul qui ferait notre affaire, ou la surprendre chez elle, surtout que notre moral est bien retapé, après notre dernier succès contre Merouana. Et comment comptiez-vous l’aborder ce match ? Il est évident que notre adversaire misera sur les premières minutes pour nous surprendre et débloquer sa situation, afin de nous faire douter, mais on devra gérer comme il de doit les 20 premières minutes, en jouant en bloc pour ne laisser d’espaces aux attaquants de CRBAF, tout en procédant par des contres. D’ailleurs, je suis sûr que nous avons les moyens de faire douter cette équipe, et, pourquoi pas, revenir à Saïda au moins avec un point de cette confrontation. Une chose est sûre, nous sommes prêts à relever ce défi. Entretien réalisé par : Amar B.

Khalil Y.M.

L’équipe se renforce
Le NARBR qui sera exempt lors de cette deuxième journée de la seconde phase du championnat poursuit sa préparation en prévision du prochain match contre la coriace formation de M’sila. Cette fois-ci, le premier responsable de la barre technique n’aura pas du mal a trouvé ses repères, puisqu’il aura du choix avec le retour de plus de quatre joueurs importants. En effet, après une longue absence, à cause de son opération au niveau du genou, le milieu de terrain Yacine Si Kedour a enfin réintégré le groupe, il sera prêt pour la compétition dès le week-end prochain. D’autre part, le milieu offensif du NARBR et ex- joueur du CRB, Ahmed Bey, a lui aussi repris les entraînements avec ses coéquipiers après sa blessure qu’il a contractée lors des derniers matches de la phase aller, et sera présent face à M’sila. D’ailleurs son entraîneurs compte beaucoup sur lui pour faire la différence. Expulsé face au RC Kouba, lors du dernier match de la première phase du championnat, Ferssaoui a purgé sa peine et sera lui aussi présent. D’autre part, le nouveau venu, Zazoua, a en fin réintégré le groupe. Son entraîneur est en train de le préparer pour faire son apparition lors du le prochain match. Les responsables, le coach ainsi que les supporteurs comptent beaucoup sur lui pour qu’il redonne l’équilibre au milieu du terrain qui a souffert lors de la phase aller. L’occasion pour Zazoua de relancer sa carrière avec la même équipe.

NARBR

T

semaine et aussi on est déterminés à gagner ce match.»

Les supporters souhaitent que l’arbitrage soit à la hauteur
La reprise d’hier a été marquée par la présence de quelques supporters. Ces derniers ont venus soutenir leur fans. Selon un supporter rencontré sur les lieux nous dira : «A nous les supporters de nous mobiliser et d’aider notre équipe à engranger les trois points de la victoire afin de rester en lice avec le peloton de tête et nous souhaitons que cette fois-ci l’arbitrage soit à la hauteur.»

dont le but de ne pas sous-estimer cette équipe de Titteri (Médéa), même si elle reste sur une défaite concédée sur son antre face au NAHD.

Ousmane met l’accent sur les contres
Lors de la séance d’entraînement d’hier, les camarades de Barbari ont été soumis à un travail tactique. Durant cette séance, le coach espérantiste Ousmane Abderrahmane a mis l’accent sur le contre et la rapidité dans les actions dans la surface adverse.

Le duo OusmaneMoumène base la préparation sur le côté psychologique
Les deux entraîneurs de l’Esperance de Mostaganem, Ousmane Abderrahmane et Moumène, basent la préparation surtout le côté psychologique

Les joueurs ne pensent qu’à la victoire
L’ensemble des joueurs présents à l’entrainement ont travaillé sereinement et dans de bonne conditions. Il semble effectivement qu’ils ont mis aux oubliettes cette rencontre contre les Constantinois et ne pensent qu’à battre les hommes de la ville de Titteri.

Ettaoui Wassim

Khalil Y.M.

20

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

Coup d’œil International Milan AC 2 - Barça 0

Allegri «On n'est pas

Le Milan AC a surpris énormément de monde en dominant le Barça, avant-hier, en 8es de finale aller de la Ligue des Champions, aussi bien au score (2-0) que dans les intentions, au grand bonheur de l’entraîneur Allegri : «On a mérité la victoire, maintenant on peut passer ce tour, mais ce sera très difficile. On aurait même pu aller chercher le 3-0, mais on a manqué quelques dernières passes vers la fin. Les joueurs ont été très bons en phase défensive, ils n'ont quasiment rien concédé, on a marqué Messi sans trop d'exagération, c'est une belle soirée, mais pour l'instant on n'est pas passés en quarts de finale. Ils ne sont jamais entrés dans la surface, ils n'ont pas fait un tir cadré, on a réussi à les arrêter. On a un peu de chance sur la faute sur le premier but, mais ça arrive. Maintenant il faut rester serein, on a gagné un match contre le Barça, personne ne s'y attendait, mais moi j'y croyais beaucoup. Le Barca n’a pas cadré une frappe, on pouvait même marquer un 3e but mais on aurait jamais pensé aller au Camp Nou avec deux buts d’avance. On devra être bons à Barcelone, l’approche et la mentalité devront être les mêmes. Maintenant on doit rester sereins, on a trois jours pour recharger les batteries et être prêts pour le derby.»

encore passés en quarts de finale»

Buteur mercredi soir face au Barça, lors du retentissant succès des siens (2-0), Sulley Muntari reste sur ses gardes, en vue du match retour. Le milieu de terrain ghanéen du Milan AC, malgré le bel avantage pris par son équipe, s’attend à un match retour compliqué face aux Blaugrana : «Si vous jouez sans être concentrés contre cette équipe, alors elle peut vous faire très mal, elle peut vous faire souffrir, a rappelé le joueur à l’issue du match sur le site de l’UEFA. Nous avons une bonne avance mais le déplacement que nous préparons ne sera pas facile. Même avec un score de cinq buts à zéro, vous n'êtes pas sûrs de passer à Barcelone car ils ont des joueurs incroyables», a confié le milieu de terrain du club lombard.

«Le Barça peut vous faire souffrir»

Muntari

Ambrosini

«On a réalisé un bel exploit»
Très présent dans le domaine de lé récupération, le capitaine du Milan AC, Massimo Ambrosini, a donné l’impression d’avoir retrouvé ses jambes de 20 ans. Auteur d’un très grand match, l’international italien a livré ses impressions sur la victoire des siens face au Barça : «Nous devions jouer comme ça, eux ont plus joué au foot que nous, mais on n’a pas concédé grand chose, c’est seulement le premier match. On a réalisé un bel exploit, profitons de cette soirée puis pensons au derby. Je nous dédie cette victoire, vu notre difficile début de saison.»

A la surprise générale, le FC Barcelone est tombé sur la pelouse du Milan AC (2-0) en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Remplaçant de Tito Vilanova sur le banc du Barça, Jordi Roura tente d’expliquer ce revers inattendu : « C'est sûr que nous n'avons pas été bons et nous avons pris un gros coup sur la tête avec le premier but. Nous avons eu des difficultés mais nous savions que ce serait dur en venant ici. Ils ont très bien défendu, nous n'avons jamais pris de profondeur. Milan était vraiment bien organisé. En première période, nous avons eu le contrôle du match, mais nous ne nous sommes pas créé autant d'occasions que nous l'aurions voulu. Le résultat est ce qu'il est : c'est un échec, mais ce n'est pas un désastre." a reconnu Roura, qui reste très optimiste aux chances de son équipe de se qualifier au prochain tour : "On a 2 buts de retard mais je conserve une confiance absolue en cette équipe et en ces joueurs. Dans notre stade, ils utiliseront la même tactique mais ce sera devant notre public. Ce sera compliqué mais on garde confiance en nos chances de nous qualifier".

«C’est un échec mais pas un désastre»

Roura

Iniesta
A l’instar de Gerard Piqué, Le milieu de terrain du Barça, Andrés Iniesta, a tenu à exprimer les raisons de cette défaite assez surprenante face au Milan AC : «Nous avons manqué un peu de tout, mais surtout de de fraîcheur. Or, en Ligue des Champions contre une équipe comme le Milan, cela ne pardonne pas», avant d’ajouter : «Nous avons manqué d'imagination et de créativité. C'est un pauvre résultat. Il y a un match retour à jouer et nous devons croire en nos chances. Ce sera une autre histoire dans notre stade. Dès la première minute de jeu au Camp Nou, nous allons tout faire pour assommer notre adversaire», a prévenu Iniesta.

«Ce sera une autre histoire au Camp Nou»

Conscient de la mauvaise performance de son équipe, le défenseur central du Barça, Piqué, ne pouvait masquer sa déception, après la défaite assez logique face à une très bonne formation milanaise : «L’arbitre ? L’état du terrain ? Non, nous n’avons aucune excuse. C’est un mauvais résultat. Le Milan nous a donné une leçon défensive… Nous avons bien joué jusqu’à ce qu’ils marquent le premier but qui nous a complètement perdus. Nous devons croire en la magie du Camp Nou. Il faut apprendre de tout ça et tenter d’avancer», a déclaré le stoppeur espagnol. Le Barça accueillera le club lombard au Camp Nou, le 12 mars prochain, pour le match retour.

«Le Milan nous a donné une leçon défensive»

Piqué

Galatasaray 1 - Schalke 04 1

Bastos «Un excellent
résultat, avant le match retour»
Même s’il a apprécié le match nul obtenu par les siens ce mercredi à Galatasaray (1-1) pour le compte des 8es de finale aller de Ligue des Champions, l’ancien joueur de l’OL était, néanmoins, déçu de ne pas marquer, lui qui reste sur un doublé en championnat le week-end dernier : «Nous avons réussi un excellent résultat avant le match retour, a confié l’international Brésilien sur le site de l’UEFA, en marge de la rencontre. Nous n'étions pas très performants depuis mon arrivée, mais cette fois, ça s'est bien mieux passé. Je pense même que sur un terrain de meilleure qualité, nous aurions pu décrocher un bien meilleur résultat. Je suis déçu de ne pas avoir marqué. Mais l'essentiel est bien d'avoir décroché un résultat favorable avant le match chez nous.»

Huntelaar
«1-1, c’est un bon résultat pouraunous» Moins brillant depuis le départ Qatar de l’emblématique buteur espagnol Raul, l’international Néerlandais Klas-Jan Huntelaar a fait part de sa réaction, après la rencontre de son équipe de Schalke contre le Galatasaray (1-1). Menés au score, les Allemands ont su éviter la défaite grâce à une réalisation de Jermaine Jones. Au coup de sifflet final, ils ne pouvaient que faire part de leur satisfaction, à l’image de Klas-Jan Huntelaar : «1-1, c’est un bon résultat pour nous, a-t-il confié sur NOS. On a sorti un bon match, spécialement en première période. La pelouse a été très difficile. Sur le plan personnel, j’aurai aimé jouer les 90 minutes, mais il n’y a pas de problèmes de ce côté-là.»

Terim

Si le match nul «1-1» acquis sur la pelouse de Galatasaray est plutôt bon pour les Allemands, avant un match retour qu’ils disputeront devant leur public, dans trois semaines, les dirigeants du club de Gelsenkirchen estiment que Didier Drogba n’était pas qualifié pour jouer ce match, en raison de l’opposition de son ancien club du Shanghai Shenhua à son transfert vers Istanbul, et étudient la possibilité de saisir l’UEFA au sujet de l’attaquant ivoirien. «Il y a des doutes sur la validité de la permission de jouer en Ligue de Champions pour Drogba. Schalke 04 défend sa position juridique et est en train d'étudier le dossier», écrit la formation allemande sur son compte Twitter hier. «Il serait irresponsable de ne pas le faire», ajoute Horst Heldt, le directeur sportif de Schalke 04, au sujet de la demande d’invalidation du résultat du match que pourrait déposer son club devant l’UEFA. La FIFA a de son côté validé le transfert du joueur vers Galatasaray, malgré les plaintes de Shanghai.

Schalke 04 remet en cause la qualification de Drogba

«On n'était pas très bons»

En ratant l’occasion de prendre le large lors du match aller à domicile, l'entraîneur de Galatasaray, Fatih Terim, est déçu après le résultat nul (1-1) concédé par sa formation en 8es de finale aller de la Ligue des Champions face à Schalke 04, mercredi soir. Pour lui, le but encaissé au moment de rentrer aux vestiaires a sûrement ruiné le moral de ses joueurs qui auraient pu, auparavant, corser l'addition et avoir un avantage plus conséquent au tableau d'affichage. Malgré cela, Fatih Terim reconnaît aisément que ses joueurs auraient pu faire mieux afin de déstabiliser cette escouade allemande. «On n'était pas très bons aujourd'hui, il faut l'accepter. Nous ferons de notre mieux lors du match en Allemagne.» Le 12 mars prochain, Galatasaray devra sortir le grand jeu afin de marquer au moins un but à Gelsenkirchen pour mettre la pression à Schalke 04.

N° 2203 Vendredi 22 février 2013

Coup d’œil International
Bayern Munich

21

Juventus

Ribéry prêt à défier le Barça en C1 !
Arrivé en Bavière en 2007, en provenance de l’Olympique de Marseille, l’ailier gauche de l’équipe de France estime que le Bayern Munich version 2012-2013, qui domine son championnat de la tête et des épaules avec quinze longueurs d’avance sur son dauphin, le Borussia Dortmund, et a corrigé Arsenal à l’Emirates Stadium (3-1) en 8es de finale aller de la Ligue des champions, est tout simplement le plus fort qu’il ait jamais vu. «C'est la meilleure équipe du Bayern dans laquelle j'ai joué», lâche l’international tricolore dans les colonnes de Bild hier. On est forts comme on ne l'a pas été depuis longtemps. Honnêtement, je ne verrais aucun problème si on devait affronter le Barça au prochain tour.» Pour lui, la machine bavaroise est supérieure à celle qui a réalisé le doublé CoupeChampionnat lors de sa première saison à Munich en 2008, car «plus mature, plus expérimentée (...) avec d'excellents joueurs et un banc superbement fourni». S'il concède que cela ne se traduit pas forcément par la conquête des grands titres, le chouchou de la Bavière affirme que «ce n'est pas qu'un rêve de gagner ce titre», cette Ligue des champions dont il a été finaliste malheureux en 2010 contre l'Inter Milan puis l'an dernier contre Chelsea.

Un intérêt pour Ménez
L’avenir de Jérémy Ménez au PSG reste incertain, depuis que le joueur a fait part de son sentiment concernant sa situation actuelle où il est devenu remplaçant depuis l’arrivée de Lucas Moura au PSG. Et s’il dit attendre la fin de la saison pour décider, Jérémy Ménez a déjà constaté qu’aucune offre de prolongation ne lui était parvenue (il est lié jusqu’en juin 2014). Du coup, son entourage a commencé le travail en vue d’un transfert l’été prochain. Selon l’hebdomadaire Le10 Sport, l’entourage du joueur aurait débuté les tractations dans l’hypothèse d’un départ l’été prochain. Plusieurs clubs européens auraient été contactés et parmi eux, la Juventus. Le club du Piémont aurait répondu favorablement à cette première approche affirme le journal. Les dirigeants turinois seraient même prêts à avancer sérieusement sur ce dossier et la motivation serait réciproque. Après avoir évolué à l’AS Rome entre 2008 et 2011, il a laissé une bonne image aux clubs italiens. Reste qu’à la Juve, la concurrence est au moins aussi rude qu’au PSG, avec un contingent offensif particulièrement copieux, alors que l’international Français exige un statut de titulaire important.

Robben vers City… Suarez toujours espéré
Sous contrat avec le Bayern Munich, l’ailier Arjen Robben pourrait quitter la Bundesliga à l’issue de la saison pour rejoindre la Premier League. En effet selon Tribalfootball, le joueur néerlandais serait dans le vi-

seur de Manchester City. En plus de l’ancien joueur du Real Madrid et de Chelsea, Le buteur Mario Gomez est aussi sur le départ, ce qui pousse la formation du Bayern Munich de rechercher un nouvel attaquant pour la saison prochaine. Selon La Stampa, le club bavarois aurait jeté son dévolu sur Luis Suarez. Pour convaincre Liverpool de lâcher son buteur uruguayen, le géant de la Bundesliga serait disposé à mettre 43 millions d’euros sur la table.

Fiorentina

La Viola songe à rapatrier Borini
Voulant relancer sa carrière à Liverpool, l’attaquant Fabio Borini, âgé de 21 ans, a vécu une saison très délicate, lui qui ne rejouera plus avec les Reds d’ici la fin de l’exercice, en raison d’une blessure à l’épaule. Au final, il n’aura débuté que 5 matches de Premier League. Du coup, les clubs italiens sont tentés de le ramener au pays. Selon le Daily Mail, la Fiorentina est très intéressée et pourrait formuler une offre cet été. D’autant que la star du club, Stevan Jovetic, pourrait bien faire ses valises, avec tous les cadors européens à ses trousses.

Real Madrid

Xabi Alonso : «Notre vestiaire n’est pas divisé»
Element cadre de l’équipe type de José Mourinho, le milieu de terrain espagnol, Xabi Alonso, lors d'une interview retranscrite par Marca, a évoqué l'atmosphère qui règne au sein du vestiaire des Merengue, depuis le coup d'envoi de cette saison. L’ancien joueur de Liverpool a indiqué que le vestiaire n'est «pas divisé» et qu'il n'y a donc pas de clans. Pour lui, le gardien de but Iker Casillas a une «bonne relation de travail» avec l'entraîneur José Mourinho. Par ailleurs, il a fait savoir qu'à ses yeux le "Special One" a vraiment du mérite à vivre en permanence «avec les critiques». Pour lui, cette saison est plus difficile que les précédentes étant donné que le Real «perd plus de matches que d'habitude». Il croit que l'unité de l'escouade madrilène est primordiale pour sauver les meubles. «Nous sommes et devons être une équipe soudée.»

Arsenal

Man United

Anderson ne partira que pour le Barça ou le Real
Incapable de s’imposer comme un titulaire cette saison au sein d’un effectif assez garni, le milieu de terrain brésilien, Anderson, a tenu à affirmer son intention de rester à Manchester, malgré de nombreuses rumeurs annonçant sa volonté de changer d’air en compagnie du Portugais Nani : «Tout le monde sait que je suis heureux au club. Je n'ai pas été épargné par les blessures mais j'ai toujours gardé le sourire. J'essaie au mieux d'aider l'équipe. Je suis comme ça. Si un jour j'ai envie de partir, c'est d'abord au manager que j'en parlerai. Mais ce n'est pas d'actualité. Quand on part d'ici, c'est seulement pour rejoindre Real Madrid ou Barcelone. Tout autre choix serait incompréhensible. Le niveau est tellement élevé à Manchester United !»

Man City

Agüero : «Se battre jusqu’au bout pour le titre»
Manchester City a beau avoir douze points de retard sur United, le dernier champion d'Angleterre continue de croire en ses chances de décrocher un deuxième titre en deux saisons. En plus du manager italien Mancini, Sergio Agüero fait partie de ceux qui espèrent un retournement de situation. «Nous devons nous battre jusqu'à la fin, c'est ma devise et c'est de cette façon que nous avions remporté la Premier League, a indiqué l'international argentin sur Sky Sports. Je dis cela, car je sens l'ambition de mes coéquipiers dans le vestiaire, à l'entraînement et en match.» En dépit de son optimisme, la tâche s'annonce ardue pour les coéquipiers de Samir Nasri, avant un grand choc ce week-end face à Chelsea.

PSG

Ibrahimovic : «Ce sera un match excitant»

Auteur d’un doublé au match aller, Zlatan Ibrahimovic attend avec impatience le match de dimanche face à l’OM. L’attaquant du PSG commence à connaître cette équipe marseillaise et se dit excité de l’affronter : «C’est une bonne équipe. Ils sont dans les trois premiers du classement, avec Lyon et nous. C’est l’un de nos principaux concurrents pour le titre. C’est une bonne équipe qui encaisse beaucoup de buts, mais qui en marque aussi beaucoup. Ce sera un match excitant», a confié l’international suédois sur PSG TV qui s’est d’ailleurs montré en grande forme sur les terrains du centre d’entraînement de Clairefontaine, à quelques jours du grand rendez-vous de cette fin février.

Très critiqué actuellement, le manager d'Arsenal Arsène Wenger peut néanmoins compter sur le soutien de ses joueurs, notamment celui de Thomas Vermaelen, qui fait bloc derrière son entraîneur : «Je suis choqué, mais en football, les gens ont tendance à regarder sur le court terme, il faut voir plus loin. Wenger a fait beaucoup pour ce club. Il ne va pas très bien en ce moment mais il faut rester solidaire derrière lui. Il faut regarder sur le long terme, il est l'homme de la situation et nous sommes tous derrière lui. Il continue de travailler dur pour ce club. En ce moment, les résultats ne sont pas bons pour nous et c'est difficile, mais nous allons travailler dur avec l'entraîneur pour que les résultats reviennent», a fait savoir le défenseur belge, après la défaite 3-1 des Gunners face au Bayern Munich en 8es de finale aller de la Ligue des Champions. Néanmoins Arsène Wenger peut dormir tranquille. Le technicien français devrait conserver son poste de manager d’Arsenal, même en cas de non-qualification de son équipe pour la prochaine Ligue des Champions. Selon BBC Sports, une réunion du «board» d’Arsenal est prévue à la fin du mois mais le média anglais croit savoir que l’avenir d’Arsène Wenger chez les Gunners n’y sera pas évoqué. Le technicien français conserverait l’entière confiance de ses dirigeant et du propriétaire du club,

Vermaelen: «Wenger ne va pas très bien en ce moment»

l’homme d’affaires américain Stan Kroenke. Mieux, le manager français, en poste depuis 1996, pourrait être invité à prolonger alors que son contrat arrive à échéance à l'été 2014, tout en disposant d’une grosse enveloppe pour recruter l’été prochain alors que les clubs anglais devraient obtenir 30 M£ supplémentaires de droits TV à partir de la saison prochaine.

Deux milieux de terrain français supervisés
Après avoir perdu Moussa Sissoko, parti tâter le cuir en Premier League, le TFC pourrait bien voir partir l’international français Etienne Capoue qui devra rejoindre l’Angleterre. En effet, selon le Daily Mail, Wenger, qui serait confirmé dans ses fonctions avec une belle enveloppe consacrée au recrutement, aurait fait du Toulousain sa priorité au poste de récupérateur. En plus de Capoue, le journal anglais affirme qu’Arsenal garde aussi un œil sur Gonalons. Selon le Daily Mail, les Gunners ont envoyé des émissaires à Bordeaux dimanche dernier afin d’observer le récupérateur rhodanien. Et au vu du résultat des Gones (4-0), ils ont dû être servis. Lié à l’OL jusqu’en 2016, Gonalons n’est nullement contre un départ cet été. Récemment interrogé sur un possible avenir hors de Lyon, Gonalons avait confié que la Premier League ne le laissait pas indifférent. «Donc si j’étais amené à partir, ce serait à l’étranger. J’aime bien les championnats anglais et allemands. Ce sont des championnats impressionnants. Quand on voit les stades ou l’intensité des matchs, ça fait rêver. C’est une mentalité à part.»
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

22

Le Buteur n° 2203 Vendredi 22 février 2013

V SA utile

OIR

Détente
e-mail : Réagissez à cette page par com x-sante@lebuteur. jeu

Sudoku n° 1186

In

Le diamètre d'un cheveu peut varier de 40 à 100 micromètres, c'est-àdire de 0,04 à 0,1 mm.

QCM
Quel est le dernier pays visité par Houari Boumediène ?
a) Syrie b) Cuba c) URSS

L’intrus
Nigeria Venezuela Iran Vietnam

LS V
eaviez-

ous ?

Qui c’est ?
Henri Grouès
Comment le jouer

Pourquoi la famille royale d'Angleterre a eu une dette pendant 357 ans ?

M

éli Débusquez 2 écrivains algériens dont élo les noms ont été mélangés :

DJEKABOUDRATEB

Charade
Mon 1er est la première chose que je fais le soir. Mon 2e est la 15e lettre de l'alphabet. Mon 3e est le contraire de rentre. Mon tout est un animal disparu.
La famille royale d'Angleterre a eu une dette pendant 357 ans avant de la régler ! Pas courant et c'est le Prince Charles qui a accepté de l'acquitter en 2008. En 1651, Charles II d'Angleterre combattait contre l'armée de Cromwell et il a commandé des milliers d'uniformes militaires qu'il n'a jamais payées. Cette dette avait été contractée auprès de la Clothiers Compagny de Worcester qui est une très vieille entreprise de confection. Le Prince Charles s'en est bien tiré en ne payant que le principal, soit 453,15 livres car s'il avait dû acquitter les intérêts, il y en aurait eu pour plus de 56 000 euros... depuis le temps !

Devinette

La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les numéros de 1 à 9.

Je suis l'arme des pauvres mais seuls les sages savent parfaitement m'utiliser.

E

Qui a dit ?
«J'envisage pour lutter contre ce qui est immoral une opposition mentale et par conséquent morale»
Blaise Pascal E. C. Alain Rajiv Gandhi Raymond Poincaré

De qui s’agit-il ?
Identifiez cette caricature
C’est un philosophe

nigme

Trois Russes ont un frère commun. Quand ce frère meurt, les trois Russes n'ont alors plus de frère. Il n'est pas question de demi-frères.

Mots fléchés n° 1635

Ce

jour-là

1258 : Houlagou Khan met le siège devant la ville de Bagdad, après avoir écrasé, dans une bataille rangée, l'armée califale. 1949 : Les troupes de Mao prennent Pékin. 1979 : Adou Hassan, l'homme qui aurait organisé le massacre des JO de Munich en 1972, est tué à Beyrouth par l'explosion d'une charge télécommandée. 1991 : Un missile irakien Scud fait trois morts à Tel Aviv. 1992 : Arrestation à Alger du président du bureau exécutif du FIS, M. Hachami.

Humour…
 C'est un jeune qui reçoit un boomerang tout neuf. Il s'empresse de jeter le vieux. Il le jette une fois, deux fois, trois fois...  Manu entre dans la cuisine en pleurant. Sa mère lui demande ce qu'il a. - C'est papa ! En voulant accrocher un tableau, il s'est donné un coup de marteau sur un doigt ! - Il n'y a pas de quoi pleurer ! Au contraire, tu aurais dû en rire ! - C'est ce que j'ai fait ...!  Osie dit à sa mamie : - Dis, Mamie, quel âge as-tu ? - Ah ben, je suis vieille, je ne me rappelle plus. - Tu n'as qu'à faire comme moi : regarde sur l'étiquette de ta culotte. Moi, c'est marqué 6 ans.

La photo du jour
QCM c) URSS L?intrus Vietnam ne fait pas partie de lʼOPEP Devinette La parole Enigme Les trois Russes sont… des femmes ! Qui a dit ? Rajiv Gandhi M li- lo M Boudjedra et Kaleb

Sudoku n° 1186

Qui c?est ? LʼAbbé Pierre De quiSʼagit-il ? Léon Trotsky Charade Dinosaure

S o llu t iio n d e s jje u x … S olution des jeux… S o ut on des eux…

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com té@lebute jeux-san

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

Décrassage
Le proverbe du jour

Le Buteur n° 2203 Vendredi 22 février 2013 Prévisions météo pour Alger et ses environs
Horaires des prières
11 Rabie ettani 1434

23

VENDREDI
EN PARTIE ENSOLEILLÉ

SAMEDI
AVERSES ÉPARSES

Vendredi
Dohr Asr Maghreb Icha : 13h01 : 16h09 : 18h39 : 19h57 : 06h 00 : 07h 27

«La gourmandise vide les poches»
(Proverbe hindou)
Le curcuma est une épice indienne de couleur jaune orangé qui multiplie les vertus en matière de santé.Traditionnellement utilisé contre les troubles digestifs, les ulcères, les lésions cutanées et les maladies inflammatoires, on commence à attribuer au curcuma des vertus anti-cancer.... Curcuma et curcumine À lui tout seul, le curcuma n'a pas un goût prononcé. q Pourtant, c'est l'un des principaux ingrédients du curry, mélange d'épices omniprésent dans la cuisine indienne. De couleur jaune orangé, il était autrefois utilisé comme teinture, notamment pour la tenue des moines bouddhistes. Plus récemment, il est à l'origine du colorant alimentaire industriel E100. q Certaines propriétés du curcuma sont attribuables à la curcumine qu'il renferme, une molécule aux puissantes propriétés antioxydantes qui se révèlent très intéressantes en matière de santé pour prévenir de nombreuses maladies et autres affections. Le curcuma, un médicament naturel contre les troubles digestifs Le curcuma est traditionnellement utilisé pour traiter les troubles digestifs bénins (brûlures dʼestomac, ballonnements, flatulences, diarrhées). q Il stimule la digestion en augmentant la sécrétion biliaire. Il ouvre l'appétit. q Il serait aussi utile contre l'inflammation et les ulcères dʼestomac. q Le curcuma aurait aussi des effets protecteurs sur la muqueuse gastrique en détruisant la bactérie Helicobacter pylori, d'où ses

Samedi
Fedjr Chourouk

Matin : 11 °C A-M : 18 C Vent : 22 km/h Direction : S.W.

Matin : 9 °C A-M : 15 C Vent : 25 km/h Direction : W.

ACTUEL
Grande-Bretagne : Un facteur se débarrasse de plus de 29 000 lettres Factures, lettres médicales
et autres cartes de vœux, plus de 29 000 courriers ont été enterrés, jetés ou même brûlés par un facteur de Birmingham (Grande-Bretagne), a rapporté mardi le Daily Telegraph. Il a été arrêté après la découverte de 200 lettres près d'un canal qui ont mené jusqu'à lui. Pour sa défense, l'avocat de Jabur Hissan, 32 ans, a plaidé devant le tribunal qui le jugeait que le postier croyait qu'il s'agissait de lettres indésirables, telles que des publicités. L'avocat a également supposé que son client était en bas de l'échelle salariale du Royal Mail, la poste britannique, et qu'il avait du mal à s'en sortir financièrement. L'homme, qui est notamment père d'une petite fille nécessitant un traitement régulier contre l'eczéma, avait aussi besoin de temps pour s'occuper de sa famille et ses rondes étaient trop longues. «Les courriers que vous considérez indésirables ne le sont certainement pas pour les gens qui payent pour qu'ils soient distribués», a répliqué le juge qui a estimé que cette action représentait «un risque sécuritaire dévastateur» en raison notamment des lettres importantes non distribuées comme des factures. «La Royal Mail dépend entièrement de postiers qui agissent loyalement et distribuent du courrier placé sous leur responsabilité», a ajouté le magistrat. Aucune circonstance atténuante n'a ainsi été acceptée et le facteur a été condamné à huit mois de prison.

Le curcuma, l'épice santé par excellence
Le curcuma : une épice anticancer ? D'un côté, les populations asiatiques qui consomment beaucoup de curcuma sont celles où la fréquence des cancers est la moins élevée, d'un autre, les études cliniques suggèrent que l'administration de curcuma prévient les rechutes, faisant de cette épice, un traitement adjuvant du cancer. La curcumine agirait en inhibant la prolifération des cellules cancéreuses. Elle interviendrait aussi en prévention de nombreux cancers. Rien n'a pour autant été clairement démontré. Les études sont toujours en cours dans le domaine du traitement et de la prévention des cancers (notamment le cancer du côlon), mais aussi en ce qui concerne la maladie d'Alzheimer Curcuma et poivre noir En pratique, on peut d'ores et déjà profiter du curcuma en l'ajoutant très régulièrement à nos préparations. C'est parfaitement possible dans la mesure où cette épice a peu de goût. Sachez par ailleurs que les effets du curcuma sont décuplés en présence de poivre noir. Alors un conseil, n'hésitez pas à mélanger curcuma et poivre noir (les quantités de poivre devant être largement supérieures à celles du curcuma). Attention quand même aux contre-indications du curcuma Le curcuma est contre-indiqué : q en cas dʼobstruction des voies biliaires (calculs), q de maladie du foie, q d'allergie à cette plante.

Recette
Dinde aux olives

Le petit drone aux allures d'insecte électronique Depuis la démocratisation
des drones civils, symbolisée par le quadricoptère Parrott vendu dans les grands magasins et télécommandé avec un smartphone, le secteur ne cesse de se développer. Preuve en est avec le "Crazyflie Nano" qui, comme son nom l'indique, est un drone à l'échelle mini. Mis au point par le suédois Bitcraze, son envergure ne dépasse pas les dix centimètres et son poids les vingt grammes. Cet insecte électronique peut se manoeuvrer à l'aide d'une manette de jeu Playstation, dispose d'une caméra vidéo et d'une lumière à LED afin d'éclairer dans le noir les zones qu'il survole. L'objet étonne par sa maniabilité. Il peut même se piloter à l'aide d'un gyroscope depuis un ordinateur. Le projet est d'ailleurs open source.

indications en cas d'ulcère gastrique. Le curcuma est aussi un antiinflammatoire Les curcumines du curcuma, molécules antioxydantes, ont des propriétés anti-inflammatoires. Il faut savoir que l'inflammation est un processus impliqué dans de très nombreuses maladies. C'est ainsi que le curcuma a multiplié ses indications. Des études ont démontré son action contre les douleurs de l'arthrite, la polyarthrite rhumatoïde et la colite ulcéreuse. Encore d'autres indications du curcuma... q Le curcuma serait bon contre l'excès de mauvais cholestérol. q Il serait aussi utile contre diverses affections : asthme, toux, épilepsie, calculs urinaires et problèmes de peau. Il est également employé pour soulager les règles douloureuses. q Les femmes allaitantes peuvent l'utiliser pour stimuler la montée de lait. q Il serait aussi intéressant pour accélérer la guérison de lésions cutanées, comme celles générées par l'eczéma ou la gale.

Ingrédients :  300g de cuisse de dinde coupée en morceaux  100g de champignons entiers  100g dʼolives vertes dénoyautées bouillies deux fois pour leur enlever le sel  2 cuillères à soupe de smen ou beurre demisel  1 oignon râpé  1/2 cuillère à café de sel  1/4 cuillère à café de cannelle  1/4 cuillère à café de poivre noir  1 pincée de safran  1 litre dʼeau tiède  1 bouquet de

persil Préparation : Dans une cocotte-minute, sur feu moyen, disposer les morceaux de dinde. Ajouter le smen ou le beurre demi-sel et lʼoignon râpé et laisser revenir pendant 10 à 15 minutes. Ajouter le poivre noir, la cannelle, le sel, le safran, lʼeau, les champignons et les olives. Fermer la cocotte et laisser cuire pendant 25 à 30 minutes. Au moment de servir, parsemer de persil finement haché.

Les vertus du thé vert
Le thé vert a des vertus minceur, anti âge, pourrait renforcer la mémoire ou calmer les allergies… Mais ses antioxydants, vitamines ou tanins lui confèreraient aussi beaucoup d’autres qualités pour la santé. Focus sur ses nombreux bienfaits.

Des effets minceur
Pourquoi ça marche : Le thé vert possède des "propriétés désinfiltrantes" et il "favorise lʼélimination rénale", selon les médecins phytothérapeutes Bérangère Arnal, Paul Goetz et Michel Paris, dans Phytothérapie (Vidal). Grâce à sa caféine, il stimule lʼorganisme et permet ainsi de brûler quelques calories. En pratique : Versez une cuillère à café de thé vert par tasse dʼeau bouillante. Laissez infuser 10 minutes. Vous pouvez consommer "deux tasses par jour", selon les phytothérapeutes. A prendre aussi longtemps que nécessaire. En plus : Méfiez-vous des graisses cachées (fromages, crudités et salades du commerce, quiches…). Attention aux excès de sucre et pratiquez une activité physique régulière (au moins une demi heure de marche quotidienne).

A Réussir un soufflé
stuce
Lorsquʼon veut bien réussir un soufflé, quʼil soit salé ou sucré, il y a plusieurs méthodes mais lʼune dʼentre elle est la plus simple. Il suffit de mettre la préparation du soufflé dans un moule et juste avant de le faire cuire, le mettre au réfrigérateur pendant quinze minutes.

People

Un gang menace de tuer Chris Brown
Plus moyen de frimer quand on est dans le collimateur d'un gang et une chose est sûre, Chris Brown devra faire profil bas s'il ne veut pas finir dans une morgue. En effet, Breezy qui aurait bien fait d'apprendre à calmer ses ardeurs se retrouve au beau milieu d'un règlement de compte. En effet, Chris aurait eu une menace «voilée» de la part d'un membre d'un gang de Los Angeles appelé Crip. Mercredi, en sortant du Playhouse, le nightclub où Drake a été refoulé, le petit ami de Rihanna a été accosté par un homme qui lui cherchait des noises. Chris fidèle à lui-même ne s'est pas laissé marcher sur les pieds. Il raconte l'incident à TMZ : « C'est L.A. mon frère. Tu dois juste baisser ta tête et continuer à marcher. » Il rapporte que l'homme en question l'avait accosté : « Yo, ****** de trouillard de Chris, est-ce que cette pu**** [voiture] est à l'épreuve des balles ! » Chris a vite fait de prendre ses jambes à son coup, mais avant de s'éclipser, le rappeur est tout de même passé à l'offensive, et de conclure : « Et toi, tu es à l'épreuve des balles ? » L'homme confiant et moqueur lui lance : «Je suis un Crip n**ro, ohhh oui, je suis à l'épreuve des balles! »

Demain : Des bienfaits pour la mémoire

N ew s
Sa nté

Cancer de la prostate : manger des aliments frits augmente le risque
ensuite mis ces données en parallèle avec les autres facteurs de risque habituels du cancer de la prostate (antécédents familiaux, âge, origine ethnique* …) "Cette étude est la première à étudier l'association entre la consommation d'aliments frits et le risque de cancer de la prostate, déclare le Dr Janet Stanford en charge de la recherche. Le lien semble se limiter à une forte consommation - définie dans notre étude par plus d'une fois par semaine. Cela suggère que la consommation régulière d'aliments frits confère effectivement un risque supplémentaire de développer un cancer de la prostate."

Question Le parasol protège des coups de soleil
Même sous un parasol, un enfant peut attraper un coup de soleil. Le responsable ? Le sable qui fait réfléchir les UV. Une protection vestimentaire et un lait solaire sont donc indispensables.

Vrai !

Les frites, poissons panés et divers beignets mangés au moins deux fois par semaine augmenterait le risque de 30 à 37 % selon une étude publiée dans la revue The Prostate. Les scientifiques du Centre de recherche contre le cancer Fred Hutchinson de Seattle ont analysé les données de deux études portant la première sur 1 549 hommes, âgés de 35 à 74 ans, ayant un cancer de la prostate et la seconde sur 1 492 hommes du même âge et du même profil mais en bonne santé. Chaque participant des deux groupes a rempli un questionnaire détaillé sur ses habitudes alimentaires. Les chercheurs ont

Le

C hiffre du jour

2

Une Américaine accouche de deux paires de vrais jumeaux !
Elle avait une chance sur 70 millions que cela lui arrive. Et pourtant, Tressa Montalvo a accouché de deux paires de vrais jumeaux ! Cette Américaine a en effet donné naissance à quatre garçons au Woman's Hospital of Texas, à Houston aux Etats-Unis. Le plus étonnant dans cette histoire est que Tressa et son marie Manuel n'ont pas eu recours à la procréation assistée, explique la version américaine du Huffington Post. La femme de 36 ans était enceinte de 31 semaines lorsqu'elle a mis au monde les frères de Memphis, son premier fils de deux ans. "Nous avons désiré cette grossesse, je suppose que nous avons juste un peu trop bien réussi", a déclaré Tressa Montalvo, citée dans un communiqué publié par l'hôpital en charge de la petite famille. C'est au bout de dix semaines de grossesse que Tressa Montalvo a su qu'elle n'attendait pas un, mais plusieurs enfants. Seulement, au fur et à mesure des échographies, ils étaient à chaque fois plus nombreux ! Quelques semaines après l'échographie qui a décelé des jumeaux, le gynécologue a entendu un troisième battement de cœur et a découvert les deux autres enfants. Seulement, il pensait alors que Tressa et Manuel attendaient des quadruplés...

13:30 Journal (RTBF) 14:00 Fortunes 14:55 Fortunes 15:45 Changer d'intérieurs 16:00 TV5MONDE, le journal 16:25 D'art d'art 16:30 Questions pour un champion 17:00 Nus et culottés 18:00 TV5MONDE, le journal 18:25 Le journal de l'économie 18:30 L'invité 18:40 Penthouse 5-0 19:05 Papilles 19:35 Tout le monde veut prendre sa place 20:25 Un livre, un jour 20:30 Journal (France 2) 21:00 Ils chantent pour la tolérance 22:50 TV5MONDE, le journal 23:00 Journal (RTS) 23:30 Le journal de l'économie 23:35 Le grand tour 01:35 TV5MONDE, le journal Afrique

12:00 Les douze coups de midi 12:50 L'affiche du jour 13:00 Journal 13:40 Petits plats en équilibre 13:50 Trafic info 13:55 Les feux de l'amour 14:55 Accusée à tort 16:35 American Wives 17:25 Bienvenue chez nous 18:20 Une famille en or 19:05 Le juste prix 19:45 Nos chers voisins 20:00 Journal 20:35 Toi toi mon toit 20:38 Instants d'émotion 20:40 Trafic info 20:43 Après le 20h, c'est Canteloup 20:50 Splash, le grand plongeon 23:00 En musique, tout est permis 01:00 Confessions intimes

14:00 Toute une histoire 15:15 Comment ça va bien ! 16:15 Le jour où tout a basculé 16:40 Le jour où tout a basculé 17:05 Côté Match 17:06 Point route 17:10 Seriez-vous un bon expert ? 17:50 CD'aujourd'hui 17:55 On n'demande qu'à en rire 18:45 Point route 18:55 Mot de passe 19:25 Météo des neiges 19:30 N'oubliez pas les paroles 20:00 Journal 20:35 Histoire d'un rêve 20:40 Emission de solutions 20:43 Image du jour 20:45 Nicolas Le Floch 22:25 Les infiltrés 00:25 Tirage de l'Euro Millions

12:25 En famille 12:40 Météo 12:45 Le 12.45 13:05 Scènes de ménages 13:42 Astuces de chef 13:45 Un destin si fragile 15:40 Avec les yeux du coeur 17:35 Un dîner presque parfait 18:45 100 % mag 19:45 Le 19.45 20:05 Scènes de ménages 20:50 NCIS 21:40 NCIS 22:30 NCIS 23:20 NCIS 00:05 Sons of Anarchy 00:55 Sons of Anarchy 01:45 Earl 02:10 Earl 02:35 Earl 03:05 Météo 03:10 M6 Music

N° 2203 VENDREDI 22 FÉVRIER 2013

C il a dit lui

omme

«L’Algérie est championne du monde des blessés» Vahid Halilhodzic, sélectionneur national Prochain objectif : les Paralympiques !

en Palestine le
A en croire Radio Catalunya, le FC Barcelone jouera en Palestine, le 31 juillet prochain. L’information rendue publique par la radio catalane a été confirmée par des médias israéliens, en début d’après-midi d’hier. Cette rencontre rentre dans le cadre de la tournée estivale du géant barcelonais qui, d’habitude, se produit outre Atlantique ou en Asie. Les premières bribes d’informations font état d’un match face à une équipe composée de joueurs palestiniens et israéliens. Le FC Barcelone a programmé dans sa feuille de route estivale une tournée très exotique en Thaïlande, Malaisie et la Chine. Les décideurs du FC Barcelone y ont inclus la Palestine. Une première du genre !

Le FC Barcelone

Ce n’est pas de la langue de bois

31 juillet prochain

«Celui qui ne veut pas de moi n’a qu’à voter pour quelqu’un d’autre» Mohamed Raouraoua, président de la FAF AGO de la FAF

Ammour a rendu visite aux familles des trois supporters harrachis
CAB

Le CA Batna détient un record en Ligue 1 cette saison. Pas très éloquent, à vrai dire, lorsqu’on sait que le club batnéen détient la plus mauvaise défense du championnat jusqu’ici. L’arrière-garde du CAB a encaissé 33 buts en 21 matchs. Rien que ça ! Il ne s’est donc pas passé une journée sans que les bois du CAB ne soient visités ne serait-ce qu’une fois. Le WAT et le MCO viennent juste derrière avec 28 buts encaissés chacun. Le CAB fait des émules !

Un chiffre pas très éloquent

Boutabout

Ammar Ammour reste un exemple pour les jeunes joueurs. Le meneur de jeu du CRB, passé en outre par le MCA et le CABBA, n’a pas manqué en milieu de semaine d’aller rendre visite aux familles des trois supporters harrachis décédés samedi dernier, dans un accident de la route à Chlef. L’ex-international a tenu à présenter ses condoléances aux proches des défunts de vive voix et les assurer de sa profonde compassion. Sympa !

Lors de l’assemblée ordinaire de la FAF, Mohamed Raouraoua, qui brigue un autre mandat, n’a pas fait que disserter sur son bilan des quatre dernières années. Le président de la fédé a aussi eu une petite pensée pour d’anciens joueurs et journalistes. A titre posthume, cette fois-ci, la FAF a honoré Abdelkader Fréha. L’ancien joueur du MCO a été représenté par son fils aîné qui était heureux de recevoir une médaille des mains du président de la FAF. Symbolique.

Abdelkader Fréha honoré à titre posthume

plante encore !
Mansour Boutabout est comme un chat : il a sept vies. A chaque fois qu’on le pense bon pour la retraite, l’ancien attaquant de Sedan et la sélection nationale vient se rappeler à nos bons souvenirs. Le longiligne attaquant, passé en outre par l’USMB, parti vivre et jouer un temps en Côte d’Azur, est revenu sur les près cette semaine avec le club de Rodez qui évolue en CFA face à la réserve de Lille. Mansour Boutabout a joué et marqué un doublé (8’ et 87’). Pas mal ! Pour la petite histoire, Zinédine Zidane détient des actions dans ce club.

Djokovic, un fervent de l’AC Milan

a littéralement Hier, le Milan AC saà un Barça sans donné une leçon folie et surtout sans veur, sans idée tion des joueurs (2-0). Si la presta ai de nombreux am lombards a rav égié supporter privil teurs de foot, un sister à cette dé du Milan a pu as depuis San Siro. monstration k Djokovic qui Il s’agit de Nova ux au stade avec de était présent s n’a d’ailleurs pa amis. Le Djoker itter r son compte Tw caché sa joie su a punt la photo qu’il en accompagna : entaire suivant bliée du comm un gagné !!! C'était «Nous avons ue i profité de chaq grand match. J'a de méro un mondial instant !» Le nu mesposté un autre tennis a ensuite empte : «Et maint sage sur son co rte rcelone !» S’il po nant, tous à Ba la x Rossoneri de encore chance au pas cher de la nne sorte, on ne do s. peau des Catalan

Les joueurs du MCO sont sous pression. Le quotidien de certains d’entre eux est loin des clichés de fêtards à l’excès et d’insouciants du devenir du club, comme on nous les présente généralement. Certains vivent tellement mal la situation qui prévaut au sein du club qu’ils ont développé des pathologies dues au stress. C’est le cas de Zine-El Abidine Sebbah qui confie prendre des antidépresCette semaine, dans VSD, un champion du monde 98 témoigne anonymement sur les pratiques douteuses des joueurs de l’Equipe seurs depuis quelques temps, sur prescription médicale, car ne de France. Après l’affaire Patrice Evra (qui s’est offert les services supportant plus la pression qui pèse sur lui. «A un moment, d’un des modèles de Playboy la veille de France-Allemagne) et celle c’est devenu insupportable. Je ne sors presque plus de chez de Yann M’Vila (soupçonné d’avoir eu des relations avec une mineur moi. A part pour aller aux entraînements. Je me suis rede 15 ans), cet ancien Bleu raconte : «Vous croyez vraiment que nous trouvé à m’isoler dans mon coin. Il m’a fallu des antidésommes restés enfermés pendant presque deux mois à Clairefontaine presseurs pour me soulager», avoue t-il avec durant le Mondial 1998 avec le stress de la compétition ? Sans entrer candide. La fin de saison dans les détails, il y avait quelqu’un, au sein du staff, qui était risque d’être stressante chargé de s’occuper de trouver des filles. C’est à lui pour bien du qu’on remettait l’argent. Moi, je n’ai jamais demonde au mandé le prix à une fille. Et même si ça peut MCO. choquer, je n’avais pas l’impression de tromper mon épouse. Je me disais que c’était une manière comme une autre de décompresser.» Selon ce champion du monde, la génération actuelle n’a rien inventé. Elle s’appuie sur un modèle bien rôdé en Le dernier ASO-USMH en marge duquel Equipe de France. Notamment lors des trois supporters harrachis et un père de farassemblements à Clairefontaine. «Le mille ont trouvé la mort, samedi dernier, dimanche soir est la seule possibilité vient de faire une cinquième victime. Une pour les joueurs d’être seuls, loin de proche du défunt directeur des sports dont la leur club et de leurs épouses. Ils arrivoiture a été heurtée violemment par vent en avion privé, vont souvent en celle des cinq supporters harrachis. Si l’idée a été mise sur le tapis sans avoir des garanties d’être boîte de nuit et reviennent avec une Admise dans un état critique à l’hôou plusieurs filles à leur hôtel. Ce sont mise en application dans la réalité, il y a peu, la situation a bien évopital, la dame a rendu l’âme hier à les agents ou un de leurs copains qui lué depuis, c’est bien que l’Algérie sera officiellement candidate pour s’occupent de les trouver. Eux, ils ne l’hôpital de Chlef. Elle sera inhul’organisation de la CAN-2019. C’est le président de la Fédération, démarchent jamais.» mée cet après-midi, après la Mohamed Raouraoua, qui l’a confié aux présents à l’assemblée prière du vendredi. Nos générale ordinaire de la FAF. Il semblerait que les pouvoir pucondoléances les plus attrisblics sont prêts à s’investir dans ce projet. L’Algérie devrait, tées à sa famille. du coup, bientôt faire entendre son envie d’organiser l’événement. Selon toute vraisemblance, elle a toute les chances de remporter l’organisation, la deuxième du genre, alors après celle de 1990.

Sebbah, des antidépresseurs pour vaincre le stress

Equipe de France

Un champion du monde 98 fait de graves révélations

CAN-2019

ASO-USMH a fait une autre victime

L’Algérie officiellement

candidate

Footaises

o ’inf L

Depuis qu’il a arrêté le foot il y a maintenant deux ans, Ronaldo s’occupe comme il peut. Après avoir maigri dans une émission de télé brésilienne, Il Fenomeno s’est découvert une nouvelle passion : Instagram. Et pour alimenter son compte, R9 est prêt à tout. Hier, il a donc posté une photo de lui, accompagné de la star brésilienne des arts martiaux, Anderson Silva, après une petite partie de paint-ball. Un vrai guerrier.

Ronaldo, le soldat

de l’Entente sont rentrés à Sétif par Le Caire ! Vahid s est à la Halilhodzic tête d’une
s

Le bus l’ESS s caillassédeles joueurs :
s

p eo ple

sélection d’handisport ! Herada dément s avoir «vendu» un
s

point au CAB : avec lui, ça marchande en gros !

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful