Clash Ghrib remet de l’ordre

«C’est réglé, Hadj a présenté ses excuses»
«Menad est le seul patron, mais Bouguèche ne devait pas sortir» Bouguèche «J’ai agi sous l’effet de la colère»

Menad-Bouguèche,

DIMANCHE 24 FÉVRIER 2013 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2205 PRIX 20 DA

1-0

Il s’est accroché avec Sandjak dans le vestiaire

«C’est un psychologue qu’il faut pour Maïza et Belakhdar» La 2e tribune saccagée, Laïb insulté

Sandjak

claque la porte

Belakhdar

Belkalem répond à ses détracteurs !
«Eux m’ont critiqué, moi j’ai marqué»
perdu trop d’énergie contre l’ESS»
Equipe nationale

Les Harrachis
«Ils ont vendu le match !»

1-2

Courbis «On a

furieux

Taïder s’éloigne de l’Algérie

02 omme Les Belouizdadis C il a dit lui
N° 2205 Dimanche 24 février 2013

ont gagné la bataille des gradins

V

endredi, au stade du 5-Juillet, les supporters du CR Belouizdad et du MC Alger se sont adonnés à des petites guéguerres en matière d’animation, avant et pendant le match. Ainsi, si les Belouizdadis ont réussi à déployer un grand drapeau représentant une mosaïque, les Mouloudéens n’ont pu déployer le parachute qu’ils avaient préparé sous forme d’un hippopotame, la corde s’étant rompue. De même, les supporters du CRB ont largué une quantité importante de fumigènes, après le deuxième but inscrit par le MCA - certainement par dépit - et leurs rivaux ont répliqué par une petite quantité lorsque Samir Aksas, ancien joueur du Chabab, a fait son entrée sur le terrain. En somme, le CRB a gagné la bataille des tribunes, mais c’est le Mouloudia qui a remporté la plus importante : celle du terrain.

«Le CRB sans Aksas n’est pas le CRB. Avec moi, il ne perdait jamais contre le Mouloudia.» Samir Aksas, joueur du MC Alger La modestie sans Aksas n’est pas de la modestie.

L'étau se resserre autour du club olympien. RMC Sport révèle vendredi que l'enquête ouverte pour «extorsion en bandes organisées et associations de malfaiteurs», dont un volet rapporte les liens éventuels entre l'OM et le milieu du grand banditisme corso-marseillais, donne des résultats probants. La plupart provenant de la mise sur écoute du téléphone de José Anigo, le directeur sportif marseillais, lors de l'été 2011. Les enquêteurs s'intéressent de près au transfert d'André-Pierre Gignac de Toulouse à Marseille à l'été 2010, qui aurait fait l'objet de rétro-commissions ayant atterri dans les mains de la pègre. Une autre conversation téléphonique, datée de mars 2012, entre José Anigo et l'agent de Gignac, Philippe Piola, laisse entendre que l'ancien président du club phocéen, Pape Diouf, serait mouillé dans le transfert de Samir Nasri à Arsenal. Anigo y parlerait en ces termes de Diouf : «Sur les transferts qu'il faisait, il était rémunéré parce qu'il y avait les primes. (...) Quand on vend Nasri 16 millions, je ne m'explique pas tellement comment il reste 10 millions dans les caisses du club (…).»

Anigo mouillé dans une affaire de grand banditisme

Musta îneurs du match JSK-USMA, le joueur usmiste Ahmed des entra du Forum t en deuil. Il Gasmi, emporté par son élan sur le bord de la es , touche, est sorti du terrain en glissant dans la algériens u hier son zone technique où se trouvait Nasser sandjak. L’ena perd it traîneur de la JSK, pour éviter le choc, a écarté les Biskri, d père, Ali rrement deux jambes au maximum en tentant de faire du L’ente i saute-mouton. Gasmi a pu passer Bachir. près-mid cet a et Sandjak a seulement trébuaura lieu ère de Aïn Beché, sous les applaudissecimeti us e au loure ments amusés de Rolland cette dou ectif du Courbis. Gasmi s’est exnian. En ce, le coll n cusé non sans donner circonsta sente ses sincères une poignée de main à uteur pré la famille du déB Sandjak qui a réagi nces à a proLes téléspectateurs n’en ont pas cru leurs avec le sourire. Un condoléa en l’assurant de s thie. pa oreilles : la JS Kabylie avait dans ses rangs Baspeu de gym, ça ne funt tout fonde sym fait pas de mal… song et Johnson et Holt, alors que l’USM Alger se vantait de Fellaini, Jaglieka et Jelavic ! C’est du moins ce que laissait supposer le début de la seconde mi-temps du match JSK-USMA où ces noms émaillaient les commentaires du match. En fait, il y a eu un enchevêtrement technique des fuseaux de diffusion qui ont fait passer le comA la fin du match JSK-USMA d’hier, les deux mentaire du match de Premier League Norwichentraîneurs ont été conviés à répondre aux questions des journalistes dans un local Everton, diffusé sur la chaîne terrestre, sur la A3 aménagé en salle de conférences. Nasser où était retransmis le match du championnat alSandjak a été le premier à y entrer et se gérien. No comment ! Cela a duré quelques misoumettre au jeu des questions/réponses, nutes, avant que les téléspectateurs ne mais il a tellement retrouvent le vrai commentaire et des noms à tardé, avec le S’il y a un supporter qui est resté fidèle à la consonance bien de chez nous. Norwich et flux incessant JS Kabylie ces derniers temps, en dépit de l’abdes questions, la JSK ont les mêmes couleurs (jaune et sence de résultats et de titres, c’est bien Moh que Rolland vert), mais certainement pas le Djennadi. Ce vieux sexagénaire ne rate aucun Courbis, qui même attendait dematch à domicile de l’équipe et, surtout, aucune séance bout depuis acd’entraînement, si bien que tous les joueurs, sans explusieurs micent… ception, le connaissent et l’apprécient. Hier, pour la nutes, lui a lancé pour le taquiner : «baraka», non seulement il a été autorisé à entrer «Allez, termine ! Tu dans le vestiaire de la JSK, après la victoire parles trop, comme un face à l’USMA, mais il est même monté Marseillais !» Avec le sourire, Sandjak, le faux Marseildans le bus des joueurs. Et si c’était lais, a laissé place à Courbis, le la nouvelle mascotte de la vrai Marseillais. JSK ?

Quand iskri a ère B Sandjak fait du op s uBskri,nrépident saute-mouton ! perdha is p A un moment de la deuxième mi-temps

Ce n’est pas de la langue de bois «A tous ceux qui m’ont soutenu, je dis que Halilhodzic a eu raison de ne pas m’appeler, il savait ce qu’il faisait.» Abdelmoumen Djabou, joueur du Club Africain

avec l’accent… anglais

JSK-USMA

Moh Djennadi, nouvelle mascotte de la JSK

Marseillais qui reconnaît un Marseillais

Courbis, un vrai

Pour Halilhodzic, le 00213 est pire qu’un vendredi 13

ent tenu, hier, l'aval du ministère divisés. Entre le Jamais de sa vie Vahid Halilhodzic n’a vu son télé- Mohamed Wal grand frère, égyptien de la Défense pour auid phone sonner autant que depuis qu’il est sélection- JS Kabylie et le qui joue à la toriser 2 000 spectateurs, dont la peti neur de l’Algérie. C’est qu’il reçoit des dizaines, évolue chez le t frère qui moitié constituée de militaires, à s accéder au stade de la Défense aésinon des centaines d’appels par jour de la part de l’USM Alger, le cadets de cœur du papa rienne qui abritera mercredi son journalistes en quête d’informations ou d’intera un peu bala ncé, avant de match contre le CR Belouizdad, views, comme il l’a répété encore une fois ven- pencher définit ivement vers le en Ligue des champions arabe. dredi dans l’émission radiophonique «Football grand frère, su rt Magazine». «Vous êtes tellement nombreux, vous eu la victoire au out qu’il y a Cette autorisation est exceptionbout. D’ail- nelle puisque les matches en leurs, le petit les journalistes, que mon téléphone n’arrête pas Bencherifa a re- Egypte se déroulent à huis clos, de sonner. Donc, à chaque fois que je vois l’in- joint son gran d fr vestiaire de la ère dans le pour raison de sécurité depuis les dicatif 00213, je me méfie. Si je me mettais JS événements tragiques qu’a vécus le à parler 10 minutes à chaque journaliste, match, très cont K, après le en ça devient impossible pour moi de faire lui. Quand il jo t et fier de stade de Port-Saïd l’an passé. ue seniors de l’U ra chez les mon travail», a-t-il expliqué. Sûr que le SMA, il aura 00213 est devenu, pour le coach national, peut-être une au tre opinion… un porte-malheur, pire qu’un vendredi 13.

autorisés à l’Usmiste salue Benche assister à rifa le Kabyle - Al Ismaïly-CRB L'équipe d'Al Ismaily a obHier, les Bench erifa étai

Bencherifa

2 000 spectateurs

Footaises

1er-Novembre de Tizi Hier, Vahid Halilhodzic était présent au stade du équipes qui comptent des internatioOuzou, pour suivre le match JSK-USMA, deux l’histoire est qu’aucun dirigeant de naux confirmés ou potentiels. Le plus amusant dans ls d’où il a suivi le match, car la JSK n’était présent à ses côtés dans la loge des officie du tunnel ou sur la main courante. Drôle de tous occupés à suivre le match à l’entrée manière d’accueillir ses invités !

Halilhodzic dans la loge, les dirigeants dans le… tunnel

Yachir a fait du CRB du cachir. Bouguèche le hadj est un diable de footballeur. JSK-USMA : une bouteille d’huile d’olive est plus forte qu’un pont d’or.

Nedjma lance sa tablette 3G+ à un prix exceptionnel
Toujours à la recherche des solutions et produits les plus innovants et à la pointe de la technologie, Nedjma lance sa tablette 3G+, la moins chère du marché sous Android 4.0 à seulement 18 750 DA, soit 18 900 DA avec une puce Star. Nedjma Tablette 3G+ révolutionnera votre quotidien et votre façon de communiquer. Pour se connecter à internet, il suffit dʼacheter le forfait journalier depuis lʼapplication disponible sur la tablette. Le forfait journalier offre 50 Mo valables jusquʼà minuit de la journée dʼachat pour 100 DA seulement et ce, sans engagement. En effet, si vous ne vous connectez pas, vous ne paierez rien. Grâce à son écran de 7 pouces et son Wi-Fi intégré, vous vivrez avec Nedjma Tablette 3G+, une expérience dʼInternet unique avec plus de confort et de liberté : accédez à vos applications favorites, consultez vos e-mails, dialoguez, envoyez des SMS, regardez vos films et vidéos préférés, visionnez vos photos, lisez vos livres et magazines en ligne, écoutez votre musique préférée en un clic où que vous soyez. La nouvelle tablette de Nedjma vous permet dʼaccéder à lʼunivers dʼAndroid avec simplicité et fluidité. Nedjma Tablette 3G+ est disponible au niveau de tous les Espaces Nedjma et City-Shops au prix exceptionnel de 18 750 DA, soit seulement 18 900 DA seulement avec une puce Star. Une formule pratique permettant dʼaccéder à lʼInternet, aux e-mails, et dʼenvoyer des SMS sans aucun engagement. A travers cette nouveauté, Nedjma confirme son ambition dʼêtre à lʼécoute des exigences de ses clients en mettant à leur disposition les dernières technologies aux meilleurs prix.

Une innovation qui révolutionne votre quotidien

Communiqué

o ’inf L

p eo ple

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

Coup d’œil Équipe nationale

03

Vahid Halilhodzic continue à préparer son plan d’action pour la rencontre face au Bénin, le 26 du mois de mars, au stade MustaphaTchaker de Blida. Cette rencontre, qui compte pour la troisième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, est d’une très grande importance pour l’Equipe nationale, contrainte de gagner pour rester en course, d’autant plus que son adversaire demeure leader de ce groupe H, après deux journées. Ainsi, on croit savoir d’une source généralement bien informée que le sélectionneur national, qui cherche à renforcer l’EN par des éléments capables d’apporter un plus, songe à solliciter le défenseur de la JS Kabylie, Djamel Benlamri. En effet, après l’avoir convoqué en mai dernier pour le stage de l’EN, avant qu’il ne le renvoie pour des raisons qui n’ont pas été communiquées officiellement, suite aux écarts disciplinaires du joueur pendant ce regroupement qui, rappelons-le, s’est déroulé à l’hôtel Dar Diaf de Bouchaoui. Selon notre source, le coach national a prêté attention à la compétitivité du joueur, devenu un titulaire indiscutable dans l’échiquier de Nasser Sandjak, à la JSK. Ensuite, il a constaté que ses performances vont crescendo au sein de son club, et que cet éléments peut rendre d’énormes services à l’EN.

Benlamri sur le point de revenir en sélection
Pour en savoir plus sur lui, Halilhodzic s’est entretenu avec le défenseur de la JSK, Essaïd Belkalem, qui le renseignait sur Djamel Benlamri. Ainsi, Belkalem aurait dit beaucoup de bien de son coéquipier. D’ailleurs, Halilhodzic a profité de sa présence, hier, en marge du match JSK-USMA au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou, pour voir de très près le joueur. Il n’est un secret pour personne que Vahid Halilhodzic souhaite renforcer le couloir droit de la défense. Sans le moindre doute, Il a constaté des lacunes dans ce poste, après l’élimination des Verts au premier tour de la dernière Coupe d’Afrique des nations. C’est la raison pour laquelle il a pris cette décision. Concernant Djamel Benlamri, Halilhodzic souhaite l’utiliser sur le flanc droit de la défense, afin de résoudre les problèmes qui émanent de ce côté-là, surtout que le joueur a montré de très belles choses jusque-là en championnat sous les couleurs de la JS Kabylie. Le sélectionneur national souhaite donner une autre chance au défenseur Djamel Benlamri. A présent, on ne sait pas s’il sera retenu pour le prochain match face au Bénin ou non. L’essentiel qu’il s’intéresse à lui, vu son

Il veut consolider le couloir droit

L’intérêt de Halilhodzic envers Benlamri ne date pas d’aujourd’hui. Le sélectionneur national, qui s’est rendu, en novembre 2011, au Maroc, pour suivre le championnat d’Afrique des moins de 23 ans, qualificatif aux Jeux olympiques de Londres, a été impressionné par le rendement de ce joueur, bien qu’il ait été aligné par l’ex- sélectionneur des Verts, Azzedine Aït Djoudi, dans l’axe de la défense et non sur le flanc droit. D’ailleurs, ce joueur était la révélation de ce tournoi, en compagnie de Farouk Chafaï. C’est là où Halilhodzic a «flashé» sur lui, vu son talent, son courage, sa puissance et surtout sa polyvalence.

La révélation du championnat d’Afrique des U23

âge et ses qualités. Pour rappel, Djamel Benlamri est un joueur polyvalent

Benlamri passera la visite médicale ces jours-ci

Halilhodzic s’est renseigné sur lui auprès de Belkalem

Il compte lui donner une autre chance, vu son jeune âge

Selon une source bien informée, Djamel Benlamri a été convoqué pour passer, dans les tout prochains jours, la visite médicale au CTN de Sidi-Moussa, chez la commission médicale de la FAF, présidée par le Dr Yekdah. Cela ouvre la voie à la convocation prochaine du joueur chez les Verts.

Hamza R.

Une nouvelle fois titulaire, hier après-midi, face à Pro Vercelli, (Pdt Fédération tunisienne de football) pour le compte de la por imin «Rem r notre él ague» oun, 27e journée de d ublie où Serie B, Abdelkapa Le D mel Ab our o en Eurou de terrain, la jaresse grecque ipe der Ghezzal n’a p p qu e Le mili é, hier, dans tion de son é ue, de- pu toutefois xprim sur l’élimina uropa Leag inaempêcher la s’est e venu de l’E re élim il est re es de finale éçus par not ite relever défaite à Bari (2-1). L’ancien sotd ièm sien. Le joueur en ce Le président de la Fédération it v ciétaire de Levante a joué l’intéen seiz vante. «On es , mais on do portantes moment est complètetunisienne de football, Wadi El Le si im orter le gralité de la partie, tout en gue vant a Lea héances aus remp ment indécis. Il n’a Jeri, s’est exprimé hier matin sur Europ tion en ar d’autres éc absolument heureux nos essayant à plusieurs reprises toujours pas pris de les ondes de la radio internatioit e ,c d’apporter sa touche offensive, la tête ndent. On do chec et rendr ent, je suis décision quant à son nale à propos du dossier Saphir et é atte llem en vain. Bari est désormais le avenir international. Taïder, milieu de terrain du FC nous blier c s. Personne l’Aris Salou pour o pporter ce à Nous, de notre côté, Bologne. Le premier responsase premier non relégable. doublé su ouer fa match nous faisons de cette ble du football avoue que la Tuprêt à j (NDLR : le t tout affaire, une affaire nisie souhaite compter le joueur nique ra ce soir) e m Abeïd a joué joue d’hommes. On doit dans les rangs des Aigles de Carpour re donner les trois réussir à le convaincre thage. Une affaire qui attise la 61’ face à r porte , a-tcar c'est un élément très concurrence entre la Fédération Saint-Mirren points» . Ouali buteur important qui peut aptunisienne et son homologue alil dit Une nouvelle fois porter beaucoup à gérienne, qui convoite, elle aussi, face à Ingolstadt l’équipe de Tunisie.» le joueur. Le président Wadi El titulaire, hier, face à L’équipe du Dynamo Dresden a arJeri a confirmé les contacts entre Saint-Mirren, Mehdi «On espère que ce raché un précieux match nul, hier, lors de le joueur et la FTF : «Oui, je vous confirme que la Abeïd a réalisé un bon dossier ne va pas créer son déplacement effectué sur la pelouse d’Infédération a contacté le joueur Saphir Taïder, pour golstadt (1-1). Les visiteurs, menés au score, ont match. Néanmoins, il a une polémique avec nos le sélectionner dans l’équipe de Tunisie. C’est un été remplacé à la 61’, égalisé à la 83’, grâce au joueur algérien, Idir joueur qui nous intéresse.» amis algériens» après avoir ressenti Ouali. «Maâloul va se déplacer Interrogé à propos de l’intérêt que beaucoup de fatigue, lui porte la Fédération algérienne de footen Italie pour le rencontrer» qui enchaînait déjà son ball à Saphir Taïder, Wadi El Jeri anLe président de la FTF a confirmé l’information 5e match officiel en seulement trois senonce son souhait de ne pas voir les concernant le déplacement du nouveau sélectionmaines. Saint-Johnstone s’est imposé (1-0). relations entre les instances dirigeantes

Wadi El Jeri

«On est en contacts avancés avec Taïder»

n bdeoludoubléation A tre

Ghezzal et Bari chutent à nouveau

neur des Aigles de Carthage, Nabil Maâloul, à Bologne, pour rencontrer Saphir Taïder et essayer de le convaincre. Il a déclaré à ce propos : «Oui, je vous le confirme. Le sélectionneur de la Tunisie, Nabil Maâloul, va se rendre dans les tout prochains jours en Italie, pour rencontrer le joueur, qui l'intéresse beaucoup. Le sélectionneur va discuter avec lui et essayer de le convaincre de porter le maillot tuni-

du football des deux pays se détériorer : «Les relations entre les deux Fédérations, algérienne et tunisienne, sont très bonnes et j’espère qu’elles ne vont pas se détériorer à cause de cette affaire, surtout avec mon ami Mohamed Raouraoua. Le joueur Taïder a le droit de jouer avec l’Algérie, la Tunisie ou même la France.» H. R.

Lacen incorporé à la 70’ face à Majorque
Pour le compte de la 25e journée de Liga, la formation de Getafe a décroché une précieuse victoire à l’extérieur, sur la pelouse de Majorque (1-3). Lacen, remplaçant au coup d’envoi du match, a été incorporé à la 70’. A cet instant, le score était d’un but partout.

Le sélectionneur l’a supervisé au cours du match MCA-CRB

Chaouchi attend un signe de Halilhodzic
Comme déjà indiqué dans une de nos précédentes livraisons, Vahid Halilhodzic avait prévu d'assister, vendredi, au derby algérois entre le Mouloudia d’Alger et le Chabab de Belouizdad. C'est chose faite. Halilhodzic a supervisé un certain nombre de joueurs des deux camps, notamment le gardien Faouzi Chaouchi. Le portier mouloudéen a été tout simplement époustouflant durant cette rencontre, fournissant une prestation de premier ordre. D’ailleurs, il a été tout naturellement le meilleur joueur sur le terrain. Avec une telle prestation, Chaouchi vient de mettre la balle dans le camp du sélectionneur, Vahid Halilhodzic. Deux arrêts décisifs qui ont changé le cours du match Faouzi Chaouchi a été décisif durant ce derby MCA-CRB. Le portier des Vert et Rouge a fait deux arrêts décisifs en première mi-temps. Le premier a eu lieu à la 24’ à la suite d’un coup franc de Rebih, Chaouchi a étalé toute sa classe pour dévier la balle, alors que tout le monde croyait à l’ouverture du score, tellement le coup franc était bien tiré, mais surtout par un spécialiste maison. Le second arrêt décisif, c’était à la demi-heure de jeu lorsque Ammar Ammour avait profité d’une erreur de la défense mouloudéenne pour se retrouver, seul face à Chaouchi, mais ce dernier s'interposera et évitera un but à son équipe. Les deux arrêts ont carrément changé le cours de la rencontre. Avec la situation de Mbolhi, Vahid n’a qu’à faire appel à Faouzi Après une telle prestation, Halilhodzic doit impérativement penser au retour de Faouzi Chaouchi en sélection nationale car il est actuellement et incontestablement le meilleur à ce poste, même par rapport à Mbolhi, dont le niveau a beaucoup baissé. Le sélectionneur national se trouve, en effet, dans l’obligation d’agir pour l’intérêt de l’EN et faire appel à Chaouchi tout en oubliant ce qui s’est passé. L’on se souvient que Chaouchi a été renvoyé du stage en mai dernier, à l’instar de Benlamri, pour des raisons disciplinaires. H. R.

Guedioura et Nottingham victorieux à Charlton
Charlton Athlétic a été défait à domicile, hier, par une très belle équipe de Nottingham Forest 0-2. Adlene Guedioura, titulaire, a disputé toute la partie. Les Reds remontent au classement et occupent désormais le 8e rang. S. F.

04

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

Coup d’œil Équipe nationale
Le Stade de Reims est retombé dans ses travers, en concédant, avant-hier soir, lors de l’ouverture de la 26e journée de L1, une défaite assez logique sur la pelouse de Nice, sur le score de deux buts à zéro. Aïssa Mandi, titulaire, n’est pas, toutefois, allé au bout de la rencontre, puisqu’il a été exclu par l’arbitre à la 68’, après avoir récolté un second carton jaune. Pour sa part, Kamel Ghilas, qui a retrouvé le banc des remplaçants à l’occasion de ce match, est rentré à la 63’, sans pour autant faire la différence. Reims navigue dangereusement aux abords de la zone rouge.

Mandi exclu, Reims chute à Nice

Mbolhi n’en finit pas d’encaisser

Yahia Chérif titulaire, Istres s’incline à Nîmes

Il y a quelques semaines de cela, la formation d’Istres visait l’accession en L1, la voilà désormais qui s’approche petit à petit de la zone des relégables. Avant-hier encore, les Istriens ont concédé une autre défaite sur la pelouse de Nîmes (1-0). Sid Ali Yahia Chérif a disputé l’intégralité de la partie, tandis que Nassim Akrour est rentré à la 65’. Du côté nîmois, Riad Nouri, titulaire, a cédé sa place à la 74’.

our le compte de la 26e journée de Ligue 2, le Gazélec Ajaccio s’est une nouvelle fois incliné, sur la pelouse d’Angers, par un but à zéro. L’unique réalisation est venue à la 74’, lorsque Keseru a su tromper le portier algérien, Raïs Mbolhi, d’une belle frappe flottante. Il faut dire que le keeper des Verts endosse quelque peu la responsabilité de ce but, lui qui était très avancé par rapport à sa ligne de but, ce qui a facilité la tâche au joueur d’Angers en le lobant admirablement. Cette défaite condamne presque le club corse à la relégation, en national.

P

Sa baisse de forme inquiète Vahid
On le soulignait déjà dans nos précédentes éditions, Raïs Mbolhi n’est pas dans une forme éblouissante, ces derniers temps, et cela n’est pas pour rassurer le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic. En effet, loin d’être décisif lors de la CAN, Mbolhi n’en finit pas d’encaisser depuis qu’il a rejoint le Gazélec, cet hiver. L’ancien portier du CSKA Sofia a disputé, jusque-là, quatre rencontres de championnat, et a toujours pris des buts. Il en est d’ailleurs à huit, soit une moyenne de deux buts par match. Pourtant, la Ligue 2 est loin d’être le Yebda non championnat européen le plus convoqué face relevé. Cette méforme de au Celta Vigo Mbolhi devra inciter HalilComme attendu, l’entraîhodzic à chercher un nouneur de Granada CF, Lucas veau gardien, et il est Alcaraz, n’a pas retenu le miévident que si cette maulieu de terrain algérien, Hassan vaise passe de Raïs perdure, Yebda, pour la rencontre de ce les chances de le voir débuter soir face au Celta Vigo, comptant face au Bénin, le 26 mars propour la 26e journée de Liga. Sur le chain, sont minimes. site internet officiel du club, on a mentionné S. F. que l’ancien Napolitain est blessé. Pourtant, le joueur avait repris le plus normalement du monde l’en(sélectionneur du Congo) : traînement.

En ouverture de la 23e journée de Bundesliga, l’Eintracht Francfort est allé ramener un précieux point du match nul sur la pelouse de son poursuivant immédiat au classement, le SC Fribourg (0-0). Titulaire pour la circonstance, Karim Matmour, qui retrouvait donc son ancien club, n’a pas vraiment fait long feu dans ce match, lui qui a été remplacé au retour des vestiaires par son entraîneur, Armin Veh. En effet, le coach allemand a remplacé assez précipitamment l’ancien international algérien, par précaution, lui qui a récolté un avertissement à la 44’. Ainsi, Veh craignait que le joueur ne se fasse de nouveau expulser (le joueur a déjà reçu deux cartons rouges cette saison) et c’est ce qui l’a amené à faire ce changement.

Matmour sorti à la mi-temps face à Fribourg

S. F.

Cadamuro n’a pas été convoqué face à Bilbao
Les semaines se suivent et se ressemblent pour l’international algérien de la Real Sociedad, Liassine Cadamuro, qui n’a pas été convoqué de nouveau pour le chaud derby disputé, avant-hier soir, face à l’Atlético Bilbao. Une rencontre que les sociétaires de San Sébastien ont remportée sur le score de 1 à 3. L’entraîneur de la Real, Philippe Montanier, ne compte pas du tout sur le défenseur algérien cette saison, et la situation ne risque pas d’évoluer, avec l’excellent parcours que réalise l’équipe depuis plusieurs journées.

Kamel Djabour

Taïder attendu titulaire cet aprèsmidi face à la Fiorentina

«Oui, on veut affronter l’Algérie»
Le sélectionneur du Congo Brazzaville, le Franco-Algérien Kamel Djabour, qui se trouve actuellement en Algérie, a confirmé l’information que nous avions publiée récemment sur la possible tenue d’un match amical entre l’Algérie et sa sélection. L’ancien coach adjoint de l’AJ Auxerre, qu’on a eu hier au bout du fil, a souligné toutefois que tout dépendra du calendrier des deux teams. «Oui, affronter la sélection algérienne en amical, je suis preneur. J’ai déjà émis le vœu d’affronter l’Algérie, mon pays d’origine, en amical, avant la CAN, mais cela n’a pu se faire, en raison du calendrier chargé des Verts. Il y a un émissaire qui est entré en contact avec les dirigeants algériens, mais pour l’heure, on n’a rien reçu. Au mois d’août prochain, il y a une date FIFA, les 14 ou 18. Si on s’arrange, on peut organiser le match à ces dates», a-t-il conclu.

Depuis son retour de la CAN, Ryad Boudebouz enchaîne les bonnes prestations avec le FC Sochaux. Après son excellent rendement face au Paris Saint-Germain, l’international algérien s’est illustré une nouvelle fois, hier, en étant passeur décisif sur le deuxième but de son équipe à Rennes (2-2). Les Sochaliens méritaient même la victoire dans ce match, tant ils ont dominé la partie.

Boudebouz encore passeur décisif

Rétabli de sa blessure à la main, le milieu offensif de Bologne, Saphir Taïder, deBougherra vrait retrouver sa place de tituet Lakhouiya laire cet après-midi, à s’imposent l’occasion du match de championnat face à la face au Nadi Qatar S. F. Fiorentina. Rappelons La formation de Lakhouiya a enregisque le Franco-Altré une précieuse victoire (2-1), géro-Tunisien avant-hier soir, devant l’équipe n’a pas joué le de Qatar, pour le compte de la week-end der18e journée du championnat …Il a suivi le derby nier face à Caqatari. Bougherra titulaire a MCA-CRB du flambeau tane. disputé l’intégralité de la Après avoir effectué une tournée en Europe pour superviser ses interpartie et a montré de nationaux, l’ancien coach de Karim Ziani, au Racing de Paris, a fait un petit crochet au bled, pour voir un peu la famille et se ressourcer. Il en a profité pour se bonnes dispositions. rendre au 5-Juillet, vendredi, et suivre les débats du derby mettant aux prises le MCA
au CRB. Il a beau être le sélectionneur du Congo, il n’empêche que Djabour a suivi l’intégralité de cette partie, en compagnie des supporters, dans la tribune (flambeau).

Medjani «Un match difficile face à Lens»
Le défenseur central de l’AS Monaco, Carl Medjani, s’est exprimé, hier, pour le site officiel du club, où il a parlé de son adaptation, avant de revenir sur les récentes victoires du club en championnat. Le joueur a évoqué aussi le prochain match de ce lundi face à Lens, qu’il a qualifié de très difficile. «Il va falloir s’appuyer sur ce que nous avons fait à Dijon, où on a été solides et fait preuve de caractère. J’ai une totale confiance en nos atouts offensifs. Il faut surtout ne pas se précipiter, être confiants. Le premier danger, c’est nousmêmes. J’espère que lundi soir, on aura droit à un dénouement positif.» durer le plus longtemps possible. Je suis un compétiteur et je pense qu’il faut avoir cette culture de la gagne. On espère avoir le soutien de tous les supporters, car on est en train de créer quelque chose de fort avec l’équipe.»

Dans un déplacement qui paraissait a priori simple pour le FC Valence, les camarades de Sofiane Feghouli ont buté sur une équipe accrocheuse de la Real Saragosse qui est même parvenue à mener par 2 à 0. Valence est revenue de loin en égalisant en deuxième mi-temps pour enfin arracher un nul heureux, compte tenu de la tournure du match, alors qu’il espérait la victoire afin de gagner la lutte qu’il mène contre Malaga et la Real Sociedad pour la 4e place, synonyme de qualification pour la Ligue des champions.

Feghouli et Valence sont revenus de loin

«On n’a pas encore assuré notre accession»
Le club de la principauté pourrait, en cas de victoire demain, prendre 8 points d'avance sur Guingamp, actuellement quatrième de la Ligue 2, qui a perdu avant-hier à Auxerre sur le score de 2-1. Pour l'ex-joueur de l'AC Ajaccio, cette confortable avance est «un atout, mais cela ne doit pas devenir une barrière ou une pression supplémentaire. Si on a vraiment envie de monter en Ligue 1, je pense qu’on fera tout pour conforter ce matelas. Maintenant, on a des joueurs suffisamment expérimentés pour pouvoir aborder les matches qui arrivent avec beaucoup de sérénité». S. F.

Vitoria Guimaraes disputait, hier contre le Sporting Braga, un match important, dans la perspective de se hisser à une place qualificative pour une compétition européenne. Il n’a pas su le négocier en le perdant 3-2. Hilal Soudani, titularisé au sein de son équipe, a joué toute la partie et s’est battu comme il le pouvait, réussissant à inscrire le deuxième but de son équipe.

Soudani marque, mais perd

«On doit préserver notre série de victoires»
L'international algérien souhaite confirmer la bonne dynamique de l'équipe monégasque, qui reste sur huit rencontres sans défaite et trois victoires consécutives : «On est sur une série qui commence à être intéressante, et il faut la faire per-

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

Coup d’œil Ligue 1
Stade : 1er-Novembre (Tizi Ouzou) Affluence : moyenne Arbitres : Achouri, Amri et Zid Avertissements : Camara (45’+3), Belkalem (61’), (Boulaïncer (90’) (JSK) ; Bouchema (37’), Djediat (61’), Chafaï (85’) (USMA) But : Belkalem (45’+2)(JSK)

05
Ziad blessé cède sa place à Maroci
En début de la deuxième mitemps, le premier responsable à la barre technique de la JSK, Nacer Sandjak, a été contraint d’incorporer le milieu de terrain, Tayeb Maroci, à la place de Hamza Ziad qui a contracté une blessure au niveau du genou, à la 56’.

JSK 1 - USMA 0

JSK

Accrochage verbal Messaâdia-Chafaï

Asselah, Remache, Benlamri, Bencherifa, Belkalem, Rial, Ziad (Maroci 60’), Camara, Messaâdia (Boulaïncer 83’), Chelali (Bouaïcha 78’), Mokdad Entraîneur : Sandjak

USMA

Nul doute qu’il n’y avait une forte pression sur les joueurs des deux équipes, hier. En effet, au cours du jeu, Messaâdia et Chafaï se sont accrochés verbalement. Heureusement que les esprits se sont calmés sans même aller plus loin.

Zemmamouche, Meftah, Benmoussa, Chafaï, Khoualed, Koudri, Bouchema, El Orfi (Gasmi 46’), Djediat (Betrouni 86’), Tedjar (Hanifi 73’), Ziaya Entraîneur : Courbis

Courbis : «Nous avons payé les frais des efforts de mardi passé»
«Ce qui a fait la différence au-

la victoire aux Kabyles
es Kabyles n’ont pas raté hier la venue de l’USMA pour engranger trois précieux points qui ont permis à Sandjak et ses troupes de confirmer, sur leur terrain, face aux Usmistes, leur suprématie qui dure depuis 16 ans. La dernière victoire de l’USMA en championnat à Tizi Ouzou date de 1997 (1,0). Par là même, la JSK remonte au classement et s’offre une bonne bouffée d’oxygène en attendant la prochaine virée à la capitale pour un match explosif face au CRB où l’objectif sera double, la revanche et la sixième place. Côté match, c’est avec une grande prudence que les deux équipes ont débuté la partie. Aucune des deux formations n’osait s’aventurer en attaque, même si, sur un coup franc de Benlamri, une tête de Belkalem a failli faire mouche à la 8’. Mais peu à peu, les Usmistes gagnaient en confiance et parvenaient à monopoliser le ballon au milieu du terrain sans qu’ils puissent constituer un quelconque danger pour les Kabyles qui semblaient, de leur côté, bien en place.

Belkalem offre
temps. Deux minutes après, une autre balle en profondeur permet à Chelali de remettre en retrait sur Mokdad en dehors de la surface. Ce dernier frappe instantanément, sa balle est déviée par Meftah et sa trajectoire va tromper Zemmamouche, mais heureusement pour le gardien usmiste, elle retombe en cloche, à quelques centimètres derrière la transversale (23’). La JSK pousse et obtient un corner une minute après. Le corner est repris par Rial, la défense usmiste essaye de dégager dans les six mètres mais n’y parvient pas. Surgit alors Messaâdia, mais son tir est dévié par Zemmamouche en corner (24’). Le corner est tiré par Mokdad au deuxième poteau où Belkalem était à la réception. L’international kabyle, pour sa deuxième tentative de la tête, butera sur Zemmamouche alors que tout le monde pensait qu’elle était dedans (25’). Les Kabyles avaient mis le feu dans le camp des Rouge et Noir qui vont connaître une accalmie de dix minutes. Belkalem, la troisième a été la bonne C’est Rial qui, à la 35’, tire un coup franc dangereux sur la gauche qui va frôler le poteau gauche de Zemmamouche, avant que ce dernier ne soit obligé d’intervenir pour intercepter une ouverture de Mokdad qui allait trouver Messaâdia seul dans la surface (40’). Les Kabyles poussent encore et leurs efforts vont finir par payer. 45’+1,

Les joueurs fêtent la victoire avec leurs supporters
Après le coup de sifflet final de l’arbitre, les supporters de la JSK ont créé une joie indescriptible dans les gradins du stade du 1erNovembre. Les joueurs, qui ont livré un match d’hommes face au rival usmiste, se sont tous dirigés vers les tribunes pour partager cette magnifique joie avec leurs fans, qui commencent à croire en cette équipe qui revient progressivement en championnat.

L

Bencherifa sollicite Zemmamouche d’un coup franc excentré sur la droite que le gardien des Rouge et Noir dévie difficilement du bout des doigts en corner. Belkalem revient à la charge et sa troisième tentative sera la bonne. En maître absolu dans les airs, le défenseur kabyle reprend le cuir d’une tête croisée qui va directement mourir au fond des filets. Ziaya laisse passer la chance de l’USMA A la reprise du jeu, le rythme a un peu baissé. La JSK a fait le choix de revenir d’attendre son adversaire. Un précieux avantage qu’il faut préserver coûte que coûte tout en restant vigilants. Il ne fallait pas trop se dépenser physiquement. Après les grands efforts déployés en première mi-temps, on risque de le regretter. Les Rouge et Noir, quant à eux, prennent légèrement le dessus. Ils essaient de construire mais toutes leurs tentatives seront anéanties à l’entrée de la surface, sauf celle de Ziaya qui, comme d’habitude, va lamentablement rater lorsqu’il a été idéalement servi par Djediat (47’). Dans ce genre de rencontre, les occasions se font rares, et quand on parvient à en avoir une, il ne faut pas la laisser passer. L’USMA n’en aura pas d’autre. Les Kabyles tentent de planter des banderilles, mais sans aucun changement au tableau d’affichage jusqu’au coup de sifflet final. A. A.

Rial s’est entretenu avec ses ex en fin de match
En se dirigeant vers les vestiaires, le capitaine de la JSK, Ali Rial, s’est entretenu avec quelques joueurs de l’USMA, dans le tunnel. Il a tenu à les féliciter pour le rendement, malgré la défaite.

Quand Chalali laisse éclater sa joie
Titulaire à part entière depuis son arrivée à la JSK, l’attaquant Mohamed Chalali était très content à la fin de la partie. D’ailleurs, il n’a pas hésité à laisser éclater sa joie à la fin de la rencontre. Il a créé une folle ambiance dans le vestiaire.

jourd’hui, c’est que nous avons joué un match intense, il y a quatre jours, au cours duquel nous avons évolué à dix, pendant une demi-heure. Ce qui n’a certainement pas été le cas de notre adversaire qui a eu une mission beaucoup moins difficile. Nous avons payé les frais des efforts de notre match contre l’ESS. Il faut retenir, toutefois, que cela s’est joué sur une balle arrêtée. Aussi, nous avons encaissé ce but dans le pire moment de la rencontre. Nous avons essayé tout de même de revenir au score en seconde période, nous avons tout fait pour y parvenir, en vain. Notre adversaire avait aussi des atouts à faire valoir, il s’est appuyé sur une bonne attaque et une bonne défense.»

Halilhodzic assiste à la partie
Après sa virée, avant-hier au stade du 5-Juillet, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, s’est rendu au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, pour suivre le match JSK-USMA. Apparemment, il avait de quoi noter, du moment que plusieurs joueurs de la JSK se sont illustrés sous ses yeux, à l’image de Belkalem qui a inscrit le seul but de la partie, ainsi que Benlameri et Asselah.

Courbis et Sandjak ont échangé leurs coordonnées
A la fin de la rencontre, les entraîneurs des deux équipes, Nacer Sandjak et Rolland Courbis, ont discuté un bon moment ensemble et ont échangé leurs coordonnées.

Les cinq folles minutes de la JSK C’est à la 21’ qu’on va assister à la première alerte kabyle lorsque Messaâdia, lancé en profondeur, pénètre dans la surface et remet en retrait sur Chelali qui s’est fait contrer in extremis par Chafaï. Commencent alors les cinq folles minutes de cette première mi-

A. C.

Belkalem : «C’est ma réponse
à ceux qui m’ont critiqué»
jourd’hui et j’en suis ravi. Je pense que j’ai participé à plusieurs attaques offensives de mon équipe et j’ai été récompensé. Par ailleurs, ce but est une réponse à ceux qui m’ont critiqué durant la semaine et bien avant. Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, qui a suivi la rencontre, sera certainement très fier de vous… Ah bon ! Je ne savais pas que Halilhodzic a suivi la partie. Je me suis donné à fond, comme j’ai toujours l’habitude de le faire. Entretien réalisé par L. A. Vous avez enregistré une belle victoire contre l’USMA. Un commentaire ? C’est une belle victoire que nous avons enregistrée, ce soir, face à l’USMA. Nous sommes très contents d’avoir enchaîné un autre bon résultat. J’espère pouvoir garder cette forme le plus longtemps possible. Vous avez été l’auteur de l’unique but de cette partie. Vous êtes certainement aux anges. Effectivement, je suis très content d’avoir contribué à la victoire de mon équipe. La chance a été de mon côté au-

06
quitte le terrain en colère
Apparemment, plusieurs joueurs de la JSK commencent à faire la tête, en refusant d’occuper le banc des remplaçants. Après Khellili, qui n’a pas été convoqué depuis le match contre le WAT, c’était au tour du défenseur Adel Maïza de quitter la ville des Genêts, avant-hier, après avoir appris qu’il ne sera plus titulaire face à l’USMA. D’ailleurs, il n’a même pas été retenu dans la liste des 18. Alors que tout allait bien à la fin de la partie, du moment que la JSK menait au score par un but à zéro, un autre joueur de cette équipe a été l’auteur d’un geste qui a provoqué la colère des supporters et des dirigeants. Il s’agit de Fayçal Belakhdar, l’ex-joueur du MCEE, qui ne rentre désormais plus dans les calculs de Nasser Sandjak. le joueura a quitté le terrain dans tous ses états, après que son équipe eut consommée les trois changements. Ce comportement poussera certainement la direction kabyle à prendre les mesures nécessaires pour traduire le joueur devant le conseil de discipline. L. A.

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

Coup d’œil Ligue 1

JSK-USMA

Belakhdar

Sandjak : «C’est un psychologue qu’il faut pour traiter les cas Maïza et Belakhdar»
Cela s’est passé à la fin du match Accrochage Bellakhdar-Sandjak au vestiaire de
mique le plus longtemps possible, pour espérer décrocher une place sur le podium d’ici à la fin de la saison : «Nous allons continuer à travailler pour atteindre nos objectifs. Cette victoire nous permettra de préparer convenablement les trois prochains matchs de championnat.» «J’ai bien dit que Belkalem était un combattant» Ces derniers temps, Essaïd Belkalem affiche une éblouissante forme. Après son but, mardi dernier contre la JSMB, le défenseur a frappé encore une fois, hier, contre l’USMA. Selon Sandjak, Belkalem est un joueur pétri de qualités qui finira par s’imposer en Equipe nationale : «J’ai bien dit que Belkalem était un combattant. Après le but face à la JSMB, il a encore une fois frappé contre l’USMA. Je suis vraiment content pour lui. J’espère qu’il va continuer comme ça.» «On doit cette victoire à notre cher public» Une heure avant le coup d’envoi de la partie, le stade du 1er-Novembre affichait vide, avant de commencer à se remplir en début de match. Le moins que l’on puisse dire est que les supporters de la JSK ont été vraiment à la hauteur. C’est ce qu’a déclaré Sandjak, d’ailleurs : «On doit cette victoire à notre cher public qui a été vraiment à la hauteur. J’ai toujours dit que notre objectif sera de faire revenir nos fans au stade.» «Des sanctions sévères seront prononcées contre Maïza et Belakhdar» Avant de conclure, Sandjak dira : «Des sanctions sévères seront prononcées contre Belakhdar et Maïza.» Lyès A.

Après avoir exprimé sa colère n’avoir pas été concerné par les tchangements de Sandjak en qui rt d’heure tant le terrain à un qua de la fin de la rencontre, le milieu , offensif kabyle, Fayçal Bellakhdar ent avec son s’est accroché verbalem coach au coup de sifflet final, au vestiaire. Selon des indiscrétions, l l’entraîneur Sandjak a confié qu’i rera plus ce genre d’écart de ne tolè discipline et Bellakhdar ne repren aînements qu’après sa dra les entr distraduction devant le conseil de xième affaire cipline. Il sera la deu ace disciplinaire qui se produit l’esp za de vingt-quatre heures après Maï sera sévèrement qui, lui aussi, sanctionné, nous a-t-on confié.

E

t de cinq pour la JSK ! En fin de compte, les joueurs de la JSK n’avaient besoin que d’une victoire pour prouver que l’équipe était capable de rivaliser avec les leaders. D’ailleurs, c’est ce que nous avons remarqué, hier soir, lorsque les Canaris ont réussi à surclasser la Dream Team usmiste, par un but à zéro. A la fin de la rencontre, nous nous sommes entretenus avec le premier responsable à la barre technique qui nous a parlé de ce bon résultat qui permettra à son équipe d’empocher trois autres points : «C’est une victoire

d’hommes. Je félicite mes joueurs pour leur rendement. Je suis vraiment satisfait car ils ont prouvé qu’ils sont solides et capables de tenir leur rôle convenablement sur le terrain.» «Ils ont prouvé qu’ils sont forts mentalement et physiquement» Poursuivant ses déclarations, Sandjak ajoutera : «Cette victoire est vraiment importante pour nous. Nous commençons à revenir en force dans le championnat. Encore une fois, mes gars ont prouvé qu’ils sont forts mentalement et physiquement.» Comme tout le monde le sait, Adel Maïza n’a pas été retenu pour ce choc contre l’USMA. Une

décision qui a affecté le joueur qui risque gros, du moment qu’il n’a plus donné signe de vie. Toutefois, un autre élément a laissé éclater sa colère en fin de match, du moment qu’il n’a pas été utilisé encore une fois. Il s’agit de Belakhdar qui ne fait désormais plus des calculs de Sandjak. A ce sujet, l’entraîneur ajoutera : «C’est un psychologue qu’il faut pour traiter les cas Maïza et Belakhdar. Je suis le seul maître à bord et il est hors de question qu’on me dicte ce que je dois faire.» «Nous allons continuer à travailler pour atteindre nos objectifs» D’après Sandjak, les joueurs de la JSK doivent garder cette dyna-

2 000 supporters usmistes présents au match
Les supporters de l’USMA, qui croient toujours au titre de champion d’Algérie cette saison, se sont déplacés en masse à Tizi Ouzou, afin de soutenir leur équipe. Ils étaient 2 000 fans dans les gradins du stade du 1er-Novembre.

Un supporter de la JSK évacué à l’hôpital
A quelques minutes de l’entame de la partie, un supporter de la JSK, qui se trouvait dans le virage, a été évacué en urgence à l’hôpital Nedir Mohamed. Selon nos informations, il a été victime d’une chute.

L’USMA, pour la première fois en bleu et jaune
Les Rouge et Noir de l’USMA nous ont surpris, hier, par une nouvelle tenue bleue et jaune.

Belkalem répond au petit groupe de supporters

Mokdad retrouve Bouchama et Koudri

Le Clasico d’hier soir, entre la JSK et l’USMA, était l’occasion pour le meneur de la JSK, Abdelmalek Mokdad, de retrouver deux joueurs de son ex-équipe, le MCA, les deux milieux de terrain, Bouchama et Koudri.

Buteur mardi dernier contre la JSMB, le défenseur central de la JSK, Essaïd Belkalem, a récidivé contre l’USMA, en ouvrant le score pour son équipe, à quelques secondes de la fin de la première mitemps. L’international, qui a été chambré par un groupe de supporters avant le coup d’envoi de la partie, leur a répondu à sa manière, par sa réalisation.

oire aux Benlameri : «Je dédie cette vict emment» his décédés réc supporters harrac harrachis décédés récem«Je dédie cette victoire aux supporters de la circulation, jeudi, et je ment. J’ai été victime d’un accident is, je remercie nos supporsais c’est que ce n’est pas facile. Toutefo stade.» ters qui se sont déplacés en masse au L. A.

JSK 0 - USMA 0
En lever de rideau, les Espoirs de la JSK, qui ont concédé une défaite à l’extérieur, mardi dernier, contre la JSMB, ont été tenus en échec, hier matin, par le leader usmiste, zéro partout. Un résultat plutôt positif, du moment que les Kabyles, qui traversent une période difficile, ont affronté l’une des meilleures équipes de la catégorie.

Espoirs

JSK-USMA

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

Coup d’œil Ligue 1

07

Accueil spécial pour Chalali
Efficace depuis son arrivée à la JSK, l’attaquant Mohamed Chalali, qui possède déjà deux buts à son actif, a su, en espace de quelque temps, gagner la confiance des supporters. D’ailleurs, ils lui ont réservé un accueil triomphal, hier, contre l’USMA.

En faisant du chantage à son coach à la veille d’un match…

Maïza donne le
i depuis le début de la saison, la JSK n’avait pas été secouée par de fortes crises, même lorsque les résultats n’étaient pas au rendez-vous, notamment pour ce qui concerne la gestion du groupe, jeudi dernier, l’incident qu’a causé Adel Maïza, qui a refusé de figurer dans les 18 s’il ne jouait pas d’entrée, est venu, contre toute attente, perturber quelque peu la sérénité du groupe kabyle qui préparait un important match, à savoir la venue de l’USMA à Tizi. Cette sortie inattendue d’un joueur nouvellement recruté par la JSK aura surpris non seulement les responsables de la barre technique, mais aussi tout l’entourage du club, car c’est pour la première fois cette saison qu’on entend ce genre de comportement. L’entraîneur en chef, Nasser Sandjak, qui a considéré que son joueur lui faisait du chantage, n’est pas allé par trente-six chemins, en l’écartant de la liste des joueurs concernés par le match d’hier. Malgré les explications données par l’entraîneur adjoint, Amrouche, à l’axial Maïza, sur la stratégie du coach pour le match d’hier qui n’était pas encore arrêtée, le joueur en a fait une autre lecture, que le rétablissement de Belkalem de sa blessure ne lui ouvre pas la chance de figurer dans le onze,

«mauvais» exemple !
ce qui l’a incité à rentrer chez lui. Ainsi, ce comportement ne l’honore pas, un mauvais exemple pour ses partenaires, lesquels étaient, pourtant, relégués au rang de remplaçants, en dépit de leurs qualités, entre autres, les Bouaïcha, Bellakhdar, Sedkaoui et Ziad, etc. et qui n’ont à aucun moment claqué la porte. quelques semaines pour se faire entendre, d’autant plus que le coach Sandjak n’envisage pas d’écarter les deux axiaux internationaux.

Trois récupérateurs, une première à l’USMA cette saison
Le premier responsable à la barre technique de l’USMA, Roland Courbis, a opté pour trois milieux récupérateurs face à la JSK. D’ailleurs, c’est une première à l’USMA, cette saison. Apparemment, le technicien français voulait gagner la bataille du milieu, dès les premières minutes de la partie.

S

Etait-il gêné de retrouver une autre ancienne équipe sur le banc ?

Son refus de figurer dans les 18 ne fera que compliquer sa situation

Zemmamouche et Tedjar insultés

Deux joueurs de l’USMA, Mohamed Zemmamouche et Saâd Tedjar, ont passé un sale aprèsmidi, hier. Ils n’ont pas été épargnés par les insultes des supporters de la JSK. Par ailleurs, la présence de Hocine El Orfi à Tizi Ouzou constituait un non-événement, du moment qu’il n’a pas été chambré.

Sandjak reconduit le même effectif
Après le bon résultat enregistré à Béjaïa (2-2), le premier responsable à la barre technique de la JSK, Nasser Sandjak, a décidé de renouveler sa confiance à la même équipe. Pour rappel, plusieurs éléments ont déclaré forfait, entre autres Bouchouk et Maroci, blessés, ainsi que Maïza et Khellili qui n’ont pas été convoqués.

Arrivé au mercato hivernal de l’USMA, Maïza a gagné rapidement une place dans le onze, en l’absence de la paire internationale, en étant même auteur de deux buts. Malheureusement pour lui, cela n’a été que d’une courte durée. Ainsi, après le retour de Rial et Belkalem, Maïza ne faisait plus partie du onze. Déjà la semaine dernière, le joueur paraissait peu satisfait de son statut de remplaçant, face à son ancienne équipe, la JSMB, d’autant plus qu’il avait une revanche à prendre. Bref, le joueur a fait semblant de ne pas être affecté. Moins d’une semaine, il allait croiser une autre ancienne équipe avec laquelle il a évolué en phase aller. Et l’on se pose la question : était-il, encore une fois, gêné de retrouver l’USMA avec le même statut ? Pourtant, il n’était que remplaçant au sein de l’équipe de Soustara. Maïza aurait pu patienter

De l’avis de certains observateurs, le défenseur axial, Adel Maïza, n’a fait que compliquer sa situation vis-à-vis de son entraîneur. En effet, le joueur aurait pu faire preuve de patience et continuer à travailler, en attendant de saisir la moindre occasion pour retrouver le onze. On croit savoir que Sandjak a été très clair à son sujet, en disant à ses collaborateurs qu’il ne passera pas cet acte sous silence, et il compte demander à la direction de prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver l’intérêt et la sérénité du groupe en cette dernière phase du championnat. A.Y.

Meftah, Tedjar, El Orfi et Hanifi retrouvent Tizi

Leurs futurs adversaires jouent tous pour une place au podium

Quatre joueurs de l’USMA, Meftah, Tedjar, El Orfi et Hanifi, ont retrouvé, à l’occasion du Clasico d’hier, le stade du 1er-Novembre. Alors que les trois premiers ont été titularisés par Courbis, en revanche, l’ex-attaquant du RCK était sur le banc.

Des chocs pour les Kabyles
Roger Lemerre, à Tizi, où l’erreur est interdite. Et une semaine plus tard, les Kabyles auront un rendez-vous avec un autre clasico face au Doyen, au 5-Juillet, où ils ont intérêt à prendre leur revanche sur les Mouloudéens, qui les ont éliminés aux 16es de finale de la Coupe d’Algérie. Un mauvais souvenir que les Kabyles ne sont pas prêts d’oublier, surtout pour le coach Sandjak. Ainsi, l’importance des prochains adversaires de la JSK lui complique davantage la situation. Pour le moment, les Canaris se trouvent au milieu du tableau et visent toujours la 5e place, pas si simple à atteindre.

Sedkaoui réintégrera le groupe ce mardi
Comme prévu, c’est ce mardi que le milieu récupérateur Kaci Sedkaoui réintégrera le groupe, après un mois de convalescence. D’après le staff médical, le joueur vient d’achever son programme de rééducation. Maintenant qu’il a retrouvé toute la mobilité de son bras, Sedkaoui pourra entamer la préparation avec ses coéquipiers. L’autre avantage, c’est que le joueur est au top physiquement, grâce au programme spécifique que lui a tracé Guillou durant plus de trois semaines. Son retour ne fera que soulager le staff technique, qui n’a pas bénéficié des services de Tayeb Maroci lors du match d’hier face à l’USMA. Si tout se passe bien, Sedkaoui a de forte chance de retrouver son poste au milieu du terrain, face au CRB. A.A.

L

Stade affreusement vide, une heure avant le coup d’envoi

Malgré l’importance de l’affiche JSK-USMA, le stade du 1er-Novembre était vide une heure avant le coup d’envoi de la partie. Même si les Canaris ont réussi à revenir en force lors de cette phase retour de championnat, cela n’a pas convaincu ses fans qui boycottent toujours leur équipe préférée.

El Orfi offre un bouquet de fleurs aux supporters
Avant le coup d’envoi de la partie, l’ex-milieu de terrain de la JSK, Hocine El Orfi, titularisé par Roland Courbis, a été chaleureusement accueilli par les supporters kabyles. Profitant de cette occasion, il a tenu à leur offrir un bouquet de fleurs. Toutefois, même Salim Hanifi a eu droit à un accueil exemplaire, qui a laissé sa place propre avant de quitter le club.

e moins que l’on puisse dire, c’est que la programmation de la fin de ce mois est loin d’être une partie de plaisir pour les Canaris. Après un déplacement périlleux à Béjaïa, suivi d’un clasico face à l’USMA, la JSK se voit dans l’obligation de préparer trois autres rencontres extrêmement complexes. La raison est toute simple : les trois prochains adversaires des Vert et Jaune jouent tous pour une place au podium. En effet, la JSK se déplacera lors de la 23e journée au 20-Août pour affronter la formation du CRB, laquelle comptabilise 33 points, après sa défaite face au MCA. Par la suite, les hommes de Sandjak affronteront la formation de

Deux matches à l’extérieur
Sur les trois prochaines rencontres, la JSK en jouera deux à l’extérieur. Sur les deux déplacements d’Alger, les hommes de Nasser Sandjak chercheront, avant tout, le point du nul, vu la complexité de leur mission. Mais aux yeux de certains, la JSK est capable de créer des surprises, car elle s’est toujours bien débrouillée à l’extérieur. C’est plutôt à Tizi qu’elle joue sous une forte pression. Désormais, les camarades d’Ali Rial savent ce qui les attend, à huit journées de baisser de rideau de la Ligue 1. A.A.

08
Stade : 1er-Novembre (El Harrach) Affluence : nombreuse Arbitres : Necib, Boudebouz, Boutaghane Avertissements : Belkheir (44'), Belkaroui (45’), Amada (54’), Bounedjah (74’) (USMH) ; Benaï (45’), Sidhoum (46’), Rechrouche (58’), Boussehaba (78’), Renane (80’) (WAT) Buts : Bounedjah (60’ sp) (USMH) ; Ghazali (3’), Rechrouche (61’) (WAT)

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

Coup d’œil Ligue 1
Doukha et Mekioui sur le banc
Après la lourde défaite concédée à Chlef, Charef avait déclaré que certains éléments jouaient avec le feu. Par rapport à cette déclaration du coach harrachi, on s’attendait donc à des changements dans la composante de son onze. C’est sans surprise que trois éléments titularisés contre l’ASO se sont retrouvés sur le banc : Doukha, Mekioui et Touahri.

USMH 1 -WAT 2

USMH: WAT:

Limane, Boulekhoua, Belkheir, Belkaroui, Demou, Hendou, Amada, Tatem (Abid 84’), Younès (Touahri 75’), Bounedjah, Lamali. Entraîneur : Laoufi Briksi, Boudjakdji (Dif 78’), Boussehaba, Rechrouche, Boulemdais, Zouak, Sidhoum, Renane, Belgherri (Djarbou 73’), Ghazali, Benaï (Sameur 90’) Entraîneur : Benyellès

Des changements et des interrogations
A la lecture du onze harrachi qui a affronté hier le Widad de Tlemcen, d’aucuns se sont interrogés sur les raisons qui ont poussé Charef à mettre sur le banc Doukha et Mekioui. S’agit-il d'un changement imposé par une certaine méforme des deux joueurs ou alors le coach harrachi a-t-il soupçonné quelque chose chez Doukha et Mekioui, tous deux originaires de Chlef ? On n’en sait rien. Mais toujours est-il que ces changements n’ont pas été sans soulever quelques interrogations dans le milieu sportif harrachi.

Les victimes de l’accident toujours dans les mémoires
Les supporters de l’USMH n’ont pas oublié les victimes de l’accident survenu à Chlef, il y a une semaine. Les victimes sont toujours dans les mémoires des supporters de l’USMH. A l’occasion de cette rencontre, les fans harrachis ont confectionné une grande banderole qu'ils ont accrochée au grillage séparant les gradins du terrain et où on pouvait lire «On ne vous oubliera pas». Par ailleurs, les joueurs ont remis des maillots aux couleurs du club aux membres représentant les familles des trois disparus ainsi qu'à celles des deux blessées.

Bounedjah suspendu
Bounedjah ne pourra pas participer au derby contre l’USMA lors de la prochaine journée. Il est suspendu pour cumul de cartons après avoir écopé d’un autre avertissement hier face au WAT.

attus à Tlemcen face à l’USMH au match aller (2-1), les Tlemcéniens ont pris hier leur revanche sur leur adversaire qu'ils ont battu à El Harrach sur le même score. Une défaite surprise pour les Jaune et Noir qui semblent encore affectés par la débâcle contre l’ASO. Les deux équipes n’ont pas eu recours au traditionnel round d’observation. D’emblée, on assistera à des tentatives de part et d’autre. Visiblement très en verve en ce début de match, les Tlemcéniens se montrent menaçants pour la défense harrachie qui s’inclinera sur une action menée sur la droite et ponctuée par un tir puissant de Ghazali qui surprendra Limane (3’). Surpris par cette réalisation des visiteurs, les locaux vont devoir réagir. A la recherche du but égalisateur,

B

Tlemcen prend sa revanche
Hendou et ses camarades se dirigent droit vers le camp adverse et mettront le danger dans la défense du WAT. Dans une de leurs nombreuses tentatives, Lamali sert idéalement Bounedjah. Ce dernier seul face au but ratera le cadre. Quelques minutes plus tard, Tatem sur le côté droit, adresse un tir puissant, la balle est déviée sur la transversale par le gardien Briksi. Les Harrachis maintiennent la pression sur leur adversaire mais n’arrivent pas à trouver la faille. A la demi-heure de jeu, Younès reprend du gauche un centre de Lamali mais son essai passera audessus du cadre. Les tentatives se multiplient du côté harrachi. Sur l’une d’elles, Lamali sert Bounedjah qui se retrouve encore une fois seul face au gardien, sans plus de succès, encore une fois. Bien en place et cadrant parfaitement leur zone, les poulains de Benyellès résistent aux assauts répétés de Lamali and co. La mi-temps arrive et l'arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires avec un avantage d’un but pour les visiteurs. Après la pause, Hendou et ses camarades reviennent avec une plus grande détermination. Ils dominent les débats mais sans grand danger pour le gardien Briksi. A la recherche de l’égalisation, les Harrachis continuent à pousser de toutes leurs forces, les Tlemcéniens nullement impressionnés gèrent leur acquis.

60’ et 61’, Bounedjah égalise, Rechrouche redonne l’avantage au WAT

A l’heure de jeu, sur une action de Lamali qui adresse un centre, la balle est déviée par le gardien puis par un défenseur qui touchera le cuir de la main à l’intérieur de la surface de réparation. L’arbitre siffle

penalty qui sera transformé par Bounedjah. Dès lors, on pensait que l’USMH n’allait faire qu'une bouchée du WAT, mais à leur grande surprise, ce sont les visiteurs qui reprendront l’avantage suite à un but signé Rechrouche. Ce dernier ayant profité d'un manque de concentration au sein de la défense de l’USMH parviendra à tromper la vigilance de Limane. Ce but va complètement déboussoler l’équipe harrachie. Menés 2-1, les Jaune et Noir tentent de refaire leur retard, mais ils n’arrivent pas à bien coordonner leurs actions. D’ailleurs, à l’exception d’une seule occasion de Lamali, les Harrachis n’ont pu recréer le danger dans la défense du WAT. Même les rentrées de Touahri et Abid n’ont rien pu changer en attaque, qui s’est caractérisée par une inefficacité flagrante. N. R.

Limane applaudi
Les supporters de l’USMH n’ont pas manqué d’applaudir Limane dès son apparition sur le terrain. Le jeune gardien harrachi a apprécié le geste des supporters. Il a, à son tour, rendu la pareille au public en levant la main en signe de remerciement.

Présence en force des supporters harrachis
Le stade du 1er-Novembre était plein à craquer hier à l’occasion de cette rencontre face à l’équipe du Widad de Tlemcen. Malgré le mauvais temps, les supporters de l’USMH se sont déplacés en masse. Ils étaient, en effet, plus de dix mille dans les tribunes.

7 buts en 3 matches, la défense prend l’eau

l’équipe devrait retrouver une Benyellès, le coach du Rien ne va plus pour la certaine confiance, ce qui est un WAT, semblait ravi après la fin défense de l’USMH qui, atout non négligeable pour la du match. Cela se comprend en l’espace de 270 misuite du parcours. En tout cas, au puisque son équipe venait de soins pour avoir ses impressions à nutes, a cédé à sept refond de moi, je pense qu'on est en meremporter une victoire en déplacechaud, l’entraîneur du WAT nous dira prises. D’abord deux buts sure d’assurer le maintien, mais sincèment et de surcroît chez un préten: «C’est une victoire amplement mérià Batna contre le CAB, rement je crains le jeu de coulisses. Je dant au titre. tée. Ce match, nous l’avons bien prépuis trois autres à Chlef le dis parce que je le sais. Mes 45 ans Approché paré, surtout que le groupe devait face à l’ASO. Hier l’ard’expérience sur les terrains en Algérie par La absolument réagir après la défaite à rière-garde harram’ont appris beaucoup de choses». nos domicile contre le CAB. Avec ce succès, deuxième chie en a encore tribune saccagée, encaissé Laïb accusé deux. Les Le match USMH-WAT, remporté par les supporters Tlemcéniens 1-2, n’a pas été sans conséquences. ne comEn colère après cette deuxième défaite d’affilée de prennent leur équipe qui réduit presque à néant ses chances de plus rien remporter le championnat, des supporters harrachis à cette n’étaient pas dans le coup. «On est déçus ont saccagé une partie de la deuxième tribune, en tenfragilité Pourtant durant la semaine, bien sûr, mais je tant de l’incendier. Ils ont ostensiblement manifesté de la déle coach a beaucoup insisté pense que le leur courroux en scandant des slogans hostiles au fense sur le volet psychologique, groupe ne s’est pas président, Mohamed Laïb, qu’ils accusent d’avoir qui, malheureusement cela n’a encore remis de la «vendu» le match au WAT, menacé de relégation. pourtant, pas suffi, les joueurs gardent défaite concédée à Des informations font même état d’incidents était dans toujours des séquelles. Cela Chlef. Je pense que à l’extérieur du stade ayant nécessité l’inun passé rédit, rien n’est encore perdu c’est là la raison princitervention des forces de l’ordre qui cent le compour cette jeune équipe qui pale de ce revers. D'ailont interpellé quelques suppartiment le plus leurs, dès le premier but on a besoin de soutien moral et porters. rassurant. d’encouragement.» a senti que certains joueurs

Benyellès : «On peut assurer le maintien, mais je crains le jeu de coulisses»

Belkheir revient parmi le onze
Absent face à l’ASO après trois titularisations consécutives, Belkheir, le défenseur gauche, est revenu parmi le onze. Charef l’a préféré à Mekioui qui n’a pas eu un rendement satisfaisant contre l’ASO la semaine passée.

U21 : USMH 1 - WAT 0 Une victoire signée Hanitser
La rencontre entre l’USMH et le Widad de Tlemcen comptant pour la 22e journée du championnat des U21 s’est achevée par la victoire des jeunes Harrachis qui se sont imposés 1 à 0. Battus samedi dernier à Chlef par l’ASO, les Jaune et Noir se sont rachetés en remportant une belle victoire grâce à un but signé Hanitser qui fait son retour à la compétition après plusieurs mois loin des terrains. Pour un retour à la compétition, Hanitser ne pouvait pas mieux débuter. Avec ce succès, les poulains de Salim Sebaâ reprennent leur place en haut du tableau.

Benomar «Le premier

but a perturbé le groupe»

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

Coup d’œil Ligue 1
Stade : 8-Mai-45 (Sétif) Affluence : nombreuse Arbitres : Amalou, Azrine, Bounoua Avertissements : Delhoum (29’),Karaoui(88’),Legraâ(90’) (ESS) ; Bouterbiat (19’) (MCO) Buts : Madouni (16’), Delhoum (29’),Karaoui (88’)Lakhdhari (73’), Nadji (78’) (ESS) ; Cherif (16’) (MCO) .

09
Slimani : «Nous y avons cru, hélas !»
«Je suis déçu car cette défaite qui complique encore plus notre situation. Bien sûr, l’ESS mérite sa victoire, mais il faut reconnaître que mes joueurs se sont bien battus. Ils ont pris des initiatives en début de match avec un but à la clé. Après cela, nous avons laissé l’initiative aux Sétifiens et cela ne pardonne pas avec cette équipe. Nous continuerons à nous battre.»

ESS 4-MCO 1

ESS

Khedhaïria, Ziti, Legrâa, Belkaïd, Lakhdhari, Karaoui, Delhoum, Gourmi, Djahnit (ferrahi 71), Aoudia (Nadji 77’), Madouni (Ammour 81’) Entraîneur : Velud

MCO

Madoui : «Conforme à notre tableau de marche»
«Malgré l’ampleur du score, cela n’a pas été facile face à une bonne équipe du MCO. Il a fallu à mes joueurs de trouver leurs marques sur le terrain et cela nous a pris du temps. Mes joueurs voulaient une victoire et c’est pour cela qu’ils ont fait preuve d’un esprit de corps qui leur a permis de contrôler la partie et de marquer des buts à des moments importants. Cette victoire, comme certains résultats en notre défaveur, sont conformes à notre tableau de marche.» S. B.

Farradji, Sebbah, Belabbes, Niati, Zidane, Bouterbiat, Bentaleb, Achiou (Boumechra 54’), Aouedj, Cherif, (Aoued 76’) Kourbia (Bouguerra 67’) Entraîneur : Slimani

es Oranais ont joué avec l’énergie du désespoir, mais cela n’a pas été suffisant devant une formation sétifienne au mieux de sa forme.

L

Sétif écrase la L1 !
29’, quel but de Delhoum !
MCO fut la bonne. On jouait la 26’ quand Madouni effectuera un petit slalom dans la défense oranaise avant de battre Farradji d’une frappe sèche en coin (1-1).

Lakhdhari, comme à la parade
Les joueurs regagneront les vestiaires sur une avance au score somme toute logique des Ententistes qui ont montré un bien meilleur football que leurs adversaires. Au retour des vestiaires, le jeu ne baissera pas d’intensité et le scenario de la première mi-temps se répétera. On jouait la 49’ quand Gourmi alertera Aoudia qui reprendra de la tête sans arriver à tromper Farradji. A partir de cet instant, les animateurs sétifien tenteront de poser le jeu. Les tentatives, surtout du côté de Sétif se multiplieront et les Oranais se battront bec et ongles pour ne pas encaisser d’autres buts. Madouni, d’une reprise acrobatique ne profitera pas à la 62’ d’un tir contré de Delhoum pour corser l’addition, Farradji étant masqué sur ce coup. Boumechra a failli égaliser à la 68’. Son tir croisé sera difficilement détourné par le portier sétifien. La réplique sera fulgurante et instantanée. A la 73’, Ferrahi effectuera un centre millimétré suite à un corner que reprendra Lakhdhari pour propulser le cuir dans les filets de Farradji (3-1).

transversale de Farradji.

Nadji pour finir le boulot
Le cauchemar des Oranais continuera. Nadji choisira la 78’, une minute après avoir remplacé Aoudia, pour s’infiltrer dans la surface et battre l’infortuné Farradji de près (4-1). A partir de cet instant, on assistera à une fin de match assez tranquille au cours de laquelle les Sétifiens dérouleront devant des Oranais qui n’avaient que leur courage à opposer aux velléités des locaux. Les Hamraoua qui, visiblement n’y croyaient plus, tenteront de limiter les dégâts. La fin de match sera toute sétifienne au grand bonheur des supporters de l’Aigle noir. Les choses en resteront là et le moins que l’on puisse dire est que l’ESS mérite amplement sa victoire devant une valeureuse équipe du MCO qui continue à manger son pain noir. S.B.

Un départ en trombe des Sétifiens !

Il n’y eu pratiquement pas de quart d’heure d’observation et les joueurs de Velud vont d’emblée porter le danger dans le camp oranais. A la 6’, Delhoum démarquera Madouni qui verra sa reprise frôler le poteau de Farradji. Ce dernier sera à la parade pour repousser le cuir qui prenait le chemin de ses filets, suite à un coup franc de Djahnit (15’).

16’, coup de tonnerre au 8-Mai

Une minute plus tard, Bentaleb, d’un maître tir suite à un coup franc excentré des trente mètres, déposera le cuir sur la tête de Hichem Cherif qui ne laissera aucune chance à Khedhaïria (0-1).

La récré est terminée pour les Oranais

C’en est terminé des offensives oranaises car les Sétifiens prendront les choses en main et exerceront un pressing qui s’avèrera payant. La première réelle occasion des Sétifiens après le but du

Les Oranais n’auront pas le temps de souffler. Ils encaisseront très vite un deuxième but… Et quel but ! Le capitaine sétifien tentera sa chance avec succès d’un tir des quarante mètres qui se logera dans la lucarne de Farradji (2-1). A la 32’, Gourmi enverra un missile qui rasera la lucarne suite à un coup franc des vingt mètres. Farradji étant archi battu sur ce coup. Ce sera au tour de Delhoum de s’illustrer une nouvelle fois à la 36’. Il verra son essai raser la transversale. Les rushs sétifiens se succèderont et à la 42’, Djahnit ne profitera pas d’une bévue d’un défenseur oranais et il perdra son duel face à Farradji. La réaction oranaise se fera à la 44’, Cherif sera tout près d’égaliser si ce n’est le retour de Ziti. Les Oranais continueront à subir et les Sétifiens auront une superbe opportunité à la toute dernière minute par Aoudia dont la reprise passera très près de la

Slimani s'en prend au commentateur de la radio
Voulant recueillir les impressions de fin de match, le commentateur de la radio Chaîne I s'est vu violemment pris à partie par Slimani, le coach oranais : «Avant de vouloir me faire parler est-ce que tu as parlé du penalty qui nous a été refusé ? Quand tu seras plus impartial, je te parlerais.» Pas très sport, l'entraîneur du MCO !

Résultat et classement 22e journée de ligue 1
MC El Eulma CA Batna USM El Harrach JS Kabylie CS Constantine CA Bordj Bou Arréridj ES Sétif MC Alger 0-0 1-0 1-2 1-0 2-1 0-1 4-1 2-1 JSM Béjaïa USM Bel-Abbès WA Tlemcen USM Alger JS Saoura ASO Chlef MC Oran CR Belouizdad

Le match face à l’USMBA pourrait être avancé
C’est tout au moins ce que désire la direction du club sétifien, et une demande à cet effet a été transmise à la ligue. Les Sétifiens se rendraient ainsi juste après au Bénin ou au Burkina pour un match de Coupe d’Afrique.

L’hôtel Hidhab, c’est fini !

Vendredi soir était la toute dernière fois où les Sétifiens effectuaient leur mise au vert à l’hôtel Hidhab. La direction du club a très mal accepté le fait que le MCO y ait pris ses quartiers. Cette façon de faire est contre l’accord qui a été passé entre les directions de l’hôtel et l’ESS. Désormais, les Sétifiens éliront domicile à l’hôtel Rabie.

Ammour parmi les dix-huit
Après la mise à l’écart de Okbi, le jeune Ammour a été convoqué par Velud pour le match contre le MCO et cela pour la deuxième fois consécutive.

Un premier bilan financier Au cours de l’entretien qu’il nous a accordé, fait état d’une dépense de Tiouli revient sur les 17 milliards jusqu’à présent et circonstances de sa blescela depuis de l’entame de l’acsure et nous parle de ses tuel exercice. Ces dépenses enambitions et de celles de globent les différents salaires et son équipe, cette saison les dépenses inhérentes aux dé: «Je ressens une implacements effectués par toutes mense frustration. Le les catégories que compte le destin a voulu que je me club. blesse lors du dernier Près de 1 milliard match contre l’USMA. de centimes en primes C’est suite à une balle de matchs disputée avec un joueur L’équipe de l’ESS a réalisé adverse. Sur le coup, j’ai jusq ue-là un excellent parcours ressenti de très fortes en championnat. Tous ces bons douleurs. Le médecin résu qui m’a examiné m’a ras- joue ltats ont permis aux urs d’empocher des primes suré. Ma blessure est sans gravité mais elle néconséquentes. Leur global cessite un repos d’une dizaine de jours. C’est le montant destin et nous ne pouvons que nous y plier. De milliard se chiffre à près d’un de centimes. Il est utile toutes les façons, je serai de tout cœur avec mes de rappeler que les joueurs coéquipiers lors de tous les matchs.» n’ont touché aucun centime après leurs succès en Coupe d’Algérie.

Tiouli : «Le médecin m’a prescrit un repos de dix jours»

17 milliards ont été dépensés

C l a s s e m e n t

Prochaine journée
MC Oran JS Saoura USM Alger ASO Chlef CS Constantine CR Belouizdad USM Bel-Abbès JSM Béjaïa MC El Eulma CA Batna USM El Harrach WA Tlemcen MC Alger JS Kabylie CA Bordj Bou Arréridj ES Sétif

Lefkir avec les espoirs

Pour la troisième fois de suite, Lefkir ne fait pas partie des dix-huit choisis par Velud. Il a eu à renforcer l’équipe espoir qui a joué en ouverture des seniors face au MCO. Chettih est dans la même situation que Lefkir.

Pour ce qui est de la Coupe de la CAF, le barème de primes a d’ores et déjà été établi. Il sera d’un montant de 50 millions de centimes pour chaque joueur en cas de qualification pour la phase de poules.

50 millions pour une qualification en poules

10
Ghazi suspendu face à Aïn Beïda Karim
Ghazi a reçu, avant-hier, un avertissement dans le temps additionnel qui devra le priver du prochain match de son équipe. Ce sera la rencontre de Coupe d’Algérie face à Aïn Beïda, prévue vendredi prochain au stade olympique. Considéré comme le poumon de cette équipe mouloudéenne, Ghazi devra profiter de cette parenthèse pour recharger ses batteries et se préparer pour le périlleux déplacement à Constantine pour affronter le Chabab local face à autre prétendant dans la course à la C1.

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

Coup triple MCA

Le Mouloudia asseoit sa suprématie sur Alger

Après avoir battu l’USMH, l’USMA et le CRB

La sortie de Bouguèche mal appréciée par certains dirigeants

I

Moumen

«Je n’attends qu’un signe du coach pour remplacer Karim»
Retenu pour le match derby, Billel Moumen était tout heureux d’assister à cette victoire, même s’il n’a pas pris part à cette rencontre. La suspension de Ghazi devrait, donc, permettre au joueur de retrouver la compétition. L’enfant de Guelma se dit prêt à aller au charbon lors du rendez-vous de Dame coupe. «Je suis tout heureux qu’on ait battu le Chabab. Cela faisait longtemps qu’on n’a pas été à pareille fête. Maintenant, je suis prêt à jouer contre Aïn Beïda. Je n’attends qu’un signe du coach pour relever le défi», nous dira le jeune milieu récupérateur qui sera, bien évidemment, en concurrence direct avec Farid Daoud.

l n’y a pas si longtemps, le Mouloudia régnait en maître sur les clubs de la capitale. Invaincu durant plus de trois saisons face aux formations algéroises, on dénombrait sur les doigts d’une seule main les derbies perdus par le Doyen. Après avoir enchaîné une quarantaine de derbies sans subir le moindre revers, le premier club à avoir mis fin à cette invincibilité n’était autre que le Chabab de Belouizdad qui avait pris le dessus sur les Vert et Rouge, le 23 octobre 2010, au stade du 20-Août. L’USMH emboîtera le pas aux Belouizdadis en s’imposant dans leur antre d’El Mohammadia, le 15 février 2011. Deux défaites qui seront suivies par deux autres revers face à l’USMA, au stade du 5-Juillet. Mais depuis le début de la saison, le vieux club algérois veut se forger de nouveau cette réputation de bourreau des clubs de la capitale. Tenu en échec par le Chabab de Belouizdad au match aller sur un score vierge, le Doyen se fera battre par l’USMA, avant de se rebeller contre l’USMH sur une banderille salvatrice de Mustapha Djallit. En totalisant quatre points, le MCA a terminé juste derrière l’USMA qui est parvenue à engranger cinq unités. Mais lors de la deuxième partie du championnat, les hommes de Menad ont repris leur bien en redevenant les «rois» de la capitale grâce, tout d’abord, à cette victoire longue à se dessiner face l’ennemi juré,

Reprise demain au 5-Juillet
Après le repos du guerrier, les Mouloudéens devront reprendre, demain après-midi, le chemin des entraînements, à l’annexe du 5-Juillet. La tempête a laissé, donc, place au beau temps pour des Mouloudéens qui étaient à l’heure de la mobilisation générale. Désormais, les joueurs vont mettre le cap sur le rendez-vous de Dame coupe contre Aïn Beïda prévu vendredi prochain, au stade olympique.

mais il faudra confirmer face au CSC»
Ce soir, vous devez être un joueur comblé avec cette victoire et ce doublé face au Chabab... C’est sûr que je suis le joueur le plus heureux du monde. Inscrire un doublé face au CRB dans un derby de cette intensité est quelque chose de formidable qu’on connaît qu’une seule fois dans sa carrière. Je suis soulagé qu’on ait pu remporter cette affiche, surtout que nous avons été envahis par un sentiment de doute, après la défaite que nous avons concédée contre l’USMBA. Nous avons démontré que ce faux pas n’était qu’un simple accident de parcours. Racontez nous votre folle soirée ? Sur le premier but, c’est simple. J’avais une brèche en plein axe. Je ne me suis pas posé de question. J’ai aussitôt décoché une frappe. Et pour vous dire vrai, dès que j’ai placé ma frappe, je savais que j’allais faire mouche. Sur le second, j’ai eu de la réussite avec un mauvais renvoi de la défense que j’ai su parfaitement exploiter. Vous avez commencé à douter vers la fin de la rencontre avec cette réduction du score de Rebih... Normalement, ce but n’aurait jamais dû être validé, du fait qu’il était entaché d’une faute de main. Mais bon, on ne va pas refaire le match. L’essentiel, c’est que nous avons su préserver notre avantage jusqu’à la fin. Le CRB vous a-t-il souvent réussi sous les couleurs de l’USMH ? Effectivement. Lorsque je jouais à l’USMH, j’ai provoqué trois penalties contre le Chabab. Ce club, il faut le reconnaître, me réussit bien. Je suis très inspiré lorsque je me retrouve face au CRB. Lorsque vous avez inscrit le premier but, vous avez embrassé le drapeau de l’USMH. Vous semblez toujours porter ce club dans votre cœur. Tout d’abord, je ne pourrais jamais oublier tous les bons moments passés dans ce club. Et puis, j’ai tenu à ma façon à rendre hommage aux supporters de l’USMH qui sont décédés et qu’Allah les accueille en Son Vaste Paradis. Sous l’œil de Vahid Halilhodzic, votre doublé est-il un signe fort à l’endroit du sélectionner national ? Ce sera fabuleux de défendre les couleurs de son pays. C’est le rêve de chacun. Mais pour le moment, je veux me focaliser sur ma mission qui sera d’aider mon équipe à atteindre ses objectifs de jouer la Ligue des champions la saison prochaine. C’est beau de battre le CRB mais il faudra confirmer derrière face au CSC. Avec cinq buts dans votre escarcelle, c’est votre meilleur total depuis que vous évoluez en Ligue 1. Mon record, avant ce soir, était de quatre buts inscrits sous les couleurs de l’USMH. J’en suis déjà à cinq réalisations et il reste huit matchs à jouer en championnat. J’espère en marquer d’autres. Entretien réalisé par Tarek-Che

Yachir «C’est beau de battre le CRB

sur un but du baroudeur maison, Djallit. Le même sort sera réservé au Chabab qui s’est incliné, avant-hier soir, sur un doublé de Yachir. Une performance inédite car aucune équipe algéroise n’est parvenue lors de ces trois dernières années à réussir le grand chelem. Les autres équipes ont rêvé mais le Mouloudia l’a fait en battant lors du même exercice successivement l’USMH, l’USMA et le CRB, soit dix points récoltés en cinq affiches qui permettent au Mouloudia de régner de nouveau sans partage sur la capitale. Même si ce titre ne va certainement pas chambouler le classement général, toujours dominé par les Ententistes, il n’en demeure pas moins qu’il est hautement symbolique pour les dirigeants du club et les Chnaoua qui peuvent narguer les supporters des autres clubs. Contrairement au tennis ou

aucun joueur n’est parvenu, depuis la légende australienne Rod Laver, à réussir le grand chelem (remporter les quatre tournois majeurs la même année), les Mouloudéens, dans une autre discipline, y sont parvenus en passant en revue les trois clubs voisins en l’espace de deux mois et demi. C’est justement cette difficulté d’enchaîner les victoires lors des derbies qui s’avère pénalisante pour les formations du Centre dans la course au titre. C’est souvent les derbies perdus en cours de route qui font perdre toute chance de se voir sur la plus haute marche du podium à la fin de la saison. Et pour être champion, une seule équation s’impos : faire le plein de points contre les équipes voisines, ce qui est loin d’être évident. Même le Mouloudia, qui était souverain en 2010, n’avait pas réussi le grand chelem puisqu’il a été accroché une fois par l’USMH, le CRB et l’USMA. Avant-hier, les camarades de Babouche l’ont fait alors que personne ne donnait cher de leur peau, après la déconvenue contre l’USMBA. C’est la preuve que le Mouloudia est un club qui sait se surpasser lors des grands rendez-vous. Et ce n’est certainement pas les Belouizdadis qui nous diront le contraire. T. Che

En dépit des bons résultats réalisés par le Mouloudia qui maintient le cap pour décrocher une participation aux joutes internationales la saison prochaine, Djamel Menad fait l'objet de virulentes critiques, émanant de certains dirigeants et de l’entourage du club. Vendredi dernier, et après la précieuse victoire face au CRB, qui permet à Menad de mettre fin à une série de six matchs sans victoire face aux Belouizdadis qu’il drivait la saison passée, on a reproché à Menad le fait que le Mouloudia ait gagné sans convaincre, avançant que c’est la réussite face au but qui a fait la différence dans ce derby et que Chaouchi a eu un rôle déterminant. Hadj Bouguèche, qui a contesté son changement à une demi-heure de la fin de la rencontre, en est arrivé à s’accrocher physiquement avec Menad. L’attitude de Bouguèche reste condamnable et passible de lourdes sanctions, du fait qu’il devait se plier aux décisions de son coach. Toutefois, le remplacement de Bouguèche a été mal apprécié par tout le monde, y compris Ghrib, du fait qu’il assurait l’animation offensive en s’illustrant par sa débauche d’énergie, ce qui a donné du fil à retordre aux défenseurs du CRB. Sa sortie a atténué la dangerosité de l’attaque du MCA, permettant aussi à la défense du Chabab de monter d’un cran.

La conversion de Ouali en milieu défensif reste inexpliquée
Le Mouloudia menait par deux buts à zéro et le CRB allait se découvrir et prendre des risques, pour essayer de revenir dans la partie. En plus de la sortie de Bouguèche, le coach du MCA a procédé aussi à la substitution de Kacem Mehdi, pour incorporer Aksas et renforcer la défense et évoluer avec cinq joueurs derrière. Menad a préféré donc jouer la prudence, mais il a fini par demander à Ouali d'évoluer comme récupérateur, après que les Belouizdadis eurent gagné une nouvelle fois la bataille du milieu. Ainsi donc, les changements de Menad n’ont pas porté leurs fruits, et l’équipe s’est même retrouvée dans une situation difficile en fin de partie, après que le CRB ait réduit le score et cherchait à niveler le marque. Cela au moment où le MCA pouvait bien sceller le sort de la rencontre par une troisième réalisation. K. M.

Kacem sera hospitalisé le 4 mars à Paris pour une allergie
Le meilleur passeur de l’équipe, Mehdi Kacem, nous a confié qu’il allait se rendre en France, après le match de coupe, pour être hospitalisé. En effet, le lundi 4 mars, le joueur émigré se rendra dans un établissement à Paris pour se faire soigner d’une allergie cutanée qu’il le gêne considérablement. Plusieurs injections seront nécessaires pour traiter le problème de Kacem qui restera en observation durant vingt heures. Le milieu de terrain sera de retour au pays mercredi, pour se remettre au travail avec le groupe. T. Che

N° 2205 Dimanche 24 Février 2013

a présenté ses excuses à Menad»
omme nous l’avons déjà rapporté dans notre précédente livraison, une grave altercation a eu lieu à la fin du derby entre le coach du Mouloudia et son attaquant Hadj Bouguèche, qui se sont échangés des mots aigres-doux, avant d’en arriver aux mains. Le premier responsable de la section football du MCA a vite réagi pour que le problème ne prenne pas d'autres proportions, et n’influe pas négativement sur le groupe qui a besoin de plus de sérénité dans cette phase cruciale du championnat. «Ce qui s’est passé aux vestiaires entre Menad et Bouguèche est déplorable, mais il ne faut pas focaliser sur cet incident et oublier que l’équipe a remporté le derby, en restant sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs. Personnellement, je suis intervenu en tant que premier responsable de l’équipe et j’ai réglé le problème dans les vestiaires. Je ne veux pas parler de ce sujet, mais cet incident ne doit plus se reproduire, Bouguèche a reconnu ses torts en présentant ses excuses à Menad, et tout est rentré dans l’ordre», dira Ghrib

Ghrib «C’est réglé, Bouguèche

Coup d’éponge MCA

11

Bouguèche
«J’ai agi sous l’effet de la colère mais, à l’avenir, je ne contesterai plus les choix du coach»
Même si Omar Ghrib a voulu arrondir les ongles en agissant de façon très consensuelle, le fait d’avoir refusé de serrer la main de son partenaire, puis de s’accrocher avec son coach peut écorner l’image de joueur exemplaire qu’a toujours véhiculée Hadj Bouguèche. A ce sujet, Hadji, comme on le surnomme, est revenu sur cet incident en présentant ses excuses à ses camarades et aux supporters pour son comportement. «Je reconnais mon erreur et j’avoue avoir eu un comportement inadéquat. J’ai agi sous l’effet de la colère, car j’avais tellement envie d’aller au terme du match du fait que je me sentais bien. J’étais bien dans mon match et tout le monde dans le stade a vu que je ne méritais surtout pas de sortir. Mais bon, il fallait que j’accepte les choix du coach. D’ailleurs, à l’avenir je ne les contesterai plus jamais. Il faut savoir que depuis ma venue, c’est toujours moi qui sortais le premier sans que je fasse la moue.»

C

«Menad est le seul patron, mais à mon avis Bouguèche ne devait pas sortir»

«Le geste de Bouguèche est déplorable, mais je comprends sa réaction, lui qui a un tempérament de gagneur»
Tout en fustigeant Bouguèche pour son attitude dans les vestiaires, Ghrib s’est montré compréhensif envers son joueur qui s’est senti lésé suite à son changement à une demi-heure à la fin de la partie, alors que son équipe menait par deux buts à zéro. «Je le dis encore une fois : le geste de Bouguèche est déplorable, mais je comprends sa réaction de joueur qui voulait terminer la partie. Un joueur qui n’a pas cette rage de vaincre et de combattre jusqu’au bout n’a rien à faire dans une équipe. Seulement il doit maîtriser ses nerfs à l’avenir, et je ne pense pas que Menad va lui en vouloir», affirme Ghrib En évoquant le but du CRB contesté par ses joueurs, Ghrib a fustigé le juge assistant, qui aurait dû signaler une faute flagrante de la main que tout le monde a vue, sauf lui. «Je tiens à féliciter Haimoudi, qui a été parfait et qui a dirigé la partie de main de maître. C’est son assistant qui l’a induit en erreur sur l’action du but du CRB, qui était entaché d’une faute de main de Rebih. Ce but a relancé notre adversaire dans le match, heureusement qu’on a su gérer le match et gagner ce derby et on pouvait même l’emporter sur un score plus large», dira le premier responsable de la section football du MCA.

Toujours dans le même sens, Omar Ghrib, et en termes à peine voilés, a déploré l’attitude de Bouguèche, qui s’est révolté contre son coach, tout en rappelant que Menad est le seul maître à bord sur le plan technique. «Les joueurs doivent savoir que Menad est le seul patron et ils doivent se plier à ses décisions. Bien que je ne me sois jamais immiscé dans ses choix, je pense que Bouguèche ne devait pas sortir face au CRB, et il pouvait encore tenir convenablement son rôle. Maintenant que Menad a fait son choix et que nous avons gagné, ce qu’il faut retenir c’est la victoire et pas autre chose», ajoutera le premier responsable de la section football du MCA

Il pourrait être sanctionné face à Aïn Beïda
Ne pouvant tolérer l’attitude de son joueur, qui a eu une attitude qui pourrait porter atteinte la à sérénité d’un groupe, Djamel Menad est bien déterminé à sanctionner à sa manière son attaquant. Ainsi, Bouguèche pourrait être privé de la rencontre de coupe d’Algérie face à Aïn Beïda. La non-convocation de Hadj pour le rendez-vous de Dame Coupe serait une façon de le sanctionner avant de remettre les compteurs à zéro. T.Che

« Haimoudi a été parfait, c’est son assistant qui l’a induit en erreur sur l’action du but »

«D’ici la fin de la saison, des surprises ne sont pas à écarter en championnat»
La victoire acquise par le Mouloudia dans le derby, en plus des trois points, aura un impact positif sur les joueurs au plan psychologique. Omar Ghrib estime que rien n’est joué en championnat et que son équipe garde ses chances intactes pour créer la surprise et pourquoi pas coiffer tout le monde au poteau. «Cette victoire face au CRB est venue au bon moment, et les joueurs ont prouvé que le faux pas face à l’USMBA n’est qu’un accident de parcours et d’ici la fin de la saison je n’écarte pas des surprises en championnat, d’autant plus que nous avons un calendrier favorable», conclut Ghrib K. M.

« Je verserai aux joueurs leur prime de match cette semaine »

Tout en évitant de parler à ses joueurs de la prime du derby, Ghrib tient à leur offrir une forte prime au cours de cette semaine en guise de récompense, et pour aussi les encourager avant le match de coupe d’Algérie. A ce sujet, il nous dira : «Les joueurs ont eu une bonne réaction et ils ont prouvé que face à l’USMBA il ne pouvaient réaliser un bon match pour les raisons que tout le monde connaît. Je verserai donc aux joueurs la prime de la victoire cette semaine, probablement ce mardi, car ils se sont bien acquittés de leur tâche et ils sont à féliciter.»

Djeghbala «J’ai pris ma revanche sur le CRB»
Vous avez réalisé une belle victoire face au CRB qui vous a permis d’effacer la surprenante défaite subie face à l’USMBA… Cette défaite nous a fait mal, car elle a freiné notre élan. Bien que je n’avais pas pris part à cette rencontre, je l’ai suivie à la télévision et je fût très déçu de notre échec, car on pouvait revenir avec un bon résultat. Ainsi, on était dans l’obligation de gagner ce derby face au CRB pour se refaire une santé et préserver nos chances de jouer les premiers rôles. Tout autre résultat que la victoire face au CRB allait être considéré comme un échec pour nous. Ce qui explique votre grande volonté sur le terrain… Nous étions armés d’une grande volonté sur le terrain, du fait qu’on n'avait pas le droit à l’erreur et qu'on devait aussi prouver qu’on ne méritait pas de perdre notre précédent match. Dans un derby, il faut se donner à fond et gagner tous les duels, ce que nous avons fait d’ailleurs. Cette rencontre était particulière pour vous car la saison dernière, vous n’avez pas pu terminer la partie face au CRB… Personnellement, je n’ai rien contre le CRB, mais j’avais tout de même une revanche à prendre sur le plan sportif, car la saison passée je m’en voulais d’avoir laissé mon équipe dans un moment difficile, bien que ce jour-là, nous fussions amoindris par plusieurs absences. Je suis donc très heureux de la victoire d’aujourd’hui qui m’a permis ainsi de prendre ma revanche. Vous avez réussi une belle victoire en vous montrant réalistes sur le terrain, parvenant ainsi à maintenir vos chances intactes de terminer la saison sur le podium… Une victoire dans le derby a une saveur particulière, que ce soit pour le joueur, qui se met plus en confiance, que pour les supporters. Sur le terrain, la partie était très disputée et on s’est montrés réalistes comme vous dites. Nous sommes donc toujours en course pour le podium et on doit confirmer cette performance face au CSC, mais avant tout on doit penser au match de coupe qui sera aussi très difficile, car on accorde de l’importance à tous nos adversaires. En parlant des supporters, ils étaient nombreux à vous soutenir dans le derby, malgré votre échec à Bel Abbès… Nous avons un public en or, qui est toujours derrière nous. Une fois de plus, les Chnaoua ont prouvé qu’ils aiment leur équipe, et nous les joueurs ont doit leur rendre le sourire cette saison et les satisfaire. Entretien réalisé par K. M.

12

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

«On était plus forts que le Mouloudia sur tous les plans»

Coup franc CRB
Le Chabab tombe après 1080’

13

L’

entraîneur du CRB pense qu’en dépit de la défaite son équipe était plus forte que son adversaire sur tous les plans, surtout en première mi-temps : «On a bien joué. En première mitemps, on était plus forts sur tous les plans que ce soit tactique ou technique. Mais aussi, sur le plan physique, là on avait des doutes sur notre groupe. Et, même sur ce plan, on est satisfaits parce qu’il y a eu une bonne réaction. Mais au moment où l’on se déconcentre et ou on pense que la mi-temps est sifflée, on encaisse un but. Et croyez-moi, ça fait très mal d’encaisser un but dans les temps morts de la première mi-temps.».

prochain au Caire. «On ira au Caire pour jouer nos chances à fond. Le football est ainsi fait, il y a des résultats positifs et des résultats négatifs. Quand on est sportif on cherche toujours à avoir des résultats positifs. Si on a les moyens, on le fera et, s’ils sont plus forts que nous, nous les féliciterons.»

«On va essayer de marquer ce but qui pourra nous qualifier»
Le technicien belouizdadi reconnaît par ailleurs que la mission de son équipe ne sera pas de tout repos devant l’Ismaïly qui jouera cette fois-ci l’attaque chez lu : «Le match de l’Ismaïly est certainement difficile. C’est une bonne équipe, ils ont de bons joueurs. Ici, ils ont joué derrière, mais nous savons qu’ils vont jouer l’attaque chez eux. Ils ont de bons joueurs pour le faire. Ici chez nous, quand ils sortaient, ils étaient dangereux. La preuve, sur deux ou trois balles, ils ont mis un but. Tout ce qu’on va faire, c’est de réfléchir d’abord comment ne pas encaisser et essayer d’aller chercher ce but qui peut nous qualifier.».

«Je suis satisfait de la réaction mentale de mes joueurs»
Fouad Bouali ne cache pas sa satisfaction de la réaction mentale de ses joueurs qui ont réussi à revenir dans le jeu mais pas dans le score alors qu’ils étaient menés 2 à 0 : «On revient dans le jeu mais, sur une faute d’inattention, une faute de jeunesse, on encaisse un second but. Et là, je réalise que mes joueurs ont beaucoup de choses à apprendre dans des matchs pareils. Le plus dur c’était de revenir dans le jeu d’abord et dans le score. On l’a fait au niveau du jeu. On est revenus, on marque un but. On était donc satisfaits de la réaction mentale des joueurs. Je pense qu’on méritait d’égaliser. On mérite au moins le point du nul, ce soir. Mais la bonne réaction est venue des supporters. Que ce soit de notre part où on était applaudis malgré la défaite ou du côté du Mouloudia où les supporters ont fêté la victoire de leur équipe. Ce qui est une bonne chose pour le football.».

Le Mouloudia d’Alger a mis fin, avant-hier, à la bonne série de douze matches sans défaite du Chabab, toutes compétitions confondues. Ce qui signifie que les rience de ses joueurs, ce qui leur a Rouge et Blanc ont été battu après coûté cher dans les deux dernières Un commentaire sur cette 1080 minutes de jeu. En effet, les rencontres face au MCA et l’Isdéfaite face au MCA ? Belouizdadis n’ont pas goûté à la maïly : «C’est un petit peu une phoOn est naturellement défaite depuis la déconvenue à tocopie du match de l’Ismaïly. déçus. On a bien joué et on domicile face à l’USMH (2-4) Aujourd’hui aussi, on avait beaua espéré un résultat meilcomptant pour la 14e journée coup d’occasions pour marquer et as- de championnat. Sur les 13 derleur. Le spectacle était au sommer le Mouloudia. niers matches disputés, les gars rendez-vous avec un public à Malheureusement, on n’a pas pu le la hauteur mais on aurait de Laâquiba ont remporté sept faire. Nos joueurs, pour la plupart aimé faire mieux. Malheuvictoires, réalisé cinq nuls et d’entre eux, c’est la première fois qu’ils reusement ce ne fut pas le concédé une seule défaite, jouent un derby pareil. Malgré tout cas. Les derbys se jouent sur contre le Mouloudia. Lors de cela, ils n’ont pas subi la pression. Bien la phase retour, le Chabab a de petits détails, et nous au contraire, ils ont fait un bon avons payé cash certaines errécolté 13 points sur les 18 match, je les félicite et j’espère qu’ils reurs. possibles, ce qui lui a pervont apprendre beaucoup de ce mis une montée spectacuPensez-vous que cette défaite match.». laire dans le classement. N. B.

Rebih

«Malgré la défaite, on ira au Caire le moral au beau fixe»
jourd’hui, mais pour tous les matches d’avant. Nous avons apprécié la réaction de notre public qui a compris que nous avons tout donné sur le terrain et on qu’on n’a pas lésiné sur l’effort pendant les 90 minutes de la rencontre. Ils ont créé une bonne ambiance et nous ont soutenus jusqu’à la dernière minute, même dans les moments où on a été menés à 2 à 0. On aurait aimé leur donner de la joie, mais bon, on leur promet de se rattraper dans les prochains matches. Cette défaite met fin à une série de douze matches sans défaite… un commentaire ? Malheureusement, c’est le cas. On a réalisé une bonne série de 12 matches sans défaite toutes compétitions confondues. Notre parcours dans la phase retour est très positif et nous a permis de monter en flèche au classement. Nous aurions voulu prolonger cette série le plus longtemps possible, mais il faut accepter aussi la défaite qui fait partie du jeu. Entretien réalisé par N. B.

Les Belouizdadis aujourd’hui au Caire

influera sur le groupe qui s’apprête à effectuer un déplacement au Caire pour jouer le match retour face à l’Ismaïly ? Non, je ne crois pas. Il est vrai qu’une défaite fait d’autant plus mal lorsqu’on reste sur une série de bons résultats, mais pas au point d’influer sur le groupe pour le prochain match. La rencontre de l’Ismaïly, c’est une autre paire de manches. C’est une compétition internationale où nous allons représenter le pays et non pas le CRB uniquement. D’un autre côté, on n’est

«On a appris à nos joueurs à accepter la défaite»
«On a appris à nos joueurs à réapprendre à perdre aussi. Dans la vie, on ne peut pas toujours gagner. Celui qui est grand dans sa tête c’est celui qui accepte une défaite. Hier, On apprend des lacunes, on apprend des fautes comséance de mises, et c’est de là qu’on récupération va sortir plus forts Pas de répit pour les joueurs après.» du CRB qui ont repris hier le chemin de l’entraînement. Le staff tech«Le match du nique a programmé une séance de Mouloudia est récupération après la grosse déune copie de bauche d’énergie des joueurs lors celui de du derby face au MCA. Sauna l’Ismaïly» et massage entre autres Bouali regrette par ailétaient au menu. leurs le manque d’expé-

«On jouera nos chances à fond contre l’Ismaïly»
Pour Fouad Bouali, la défaite face au Mouloudia ne pourra pas avoir d’impact sur son équipe qui affrontera l’Ismaïly mercredi

PUB

pas déçus à 100% de notre match face au MCA. En dépit de la défaite, on a bien joué et cela nous réjoui et nous permet de garder le moral. Vous étiez l’auteur d’un joli but à cinq minutes de la fin de la rencontre, un commentaire ? J’ai marqué, certes, mais malheureusement ce n’était pas suffisant pour éviter la défaite à mon équipe. Après de gros efforts, on a réduit la marque à cinq minutes de la fin, mais on aurait pu revenir au score dans les dernières minutes. Si tel avait été le cas, ça aurait été mérité. Malheureusement on a manqué de réussite. Vous avez raté également un but tout fait ; un commentaire ? Oui… et je m’en mords les doigts. L’état du terrain nous a énormément gênés. On avait eu l’occasion de marquer avant eux, mais la chance nous a tourné le Messaoudi dos. Si on avait marqué en ne sera pas du première mi-temps, le match voyage au Caire aurait pris une autre tourComme nous l’avions rapporté nure. dans notre édition d’hier, Adel Malgré la défaite, les supMessaoudi ne pourra pas jouer le match de mercredi prochain face à porters vous ont applaul’Ismaïly pour cause de suspendis à la fin… sion. Le latéral droit du ChaNous tenons à les remerbab ne sera de ce fait pas cier pour leur soutien non du voyage avec le seulement pour le match d’augroupe.

Bouali

La délégation du Chabab, forte de ses 32 membres, dont 20 joueurs, s’envolera aujourd’hui à destination du Caire en prévision de son match retour, face à l’Ismaïly, comptant pour les quarts de finale de la Coupe arabe. Les Belouizdadis atterriront à l’aéroport international du Caire à 18h 00, heure locale (17h 00 heure algérienne). La délégation belouizdadie sera conduite par le président Azeddine Gana luimême. Noureddine Boulefâat accompagnera l’équipe en sa qualité de représentant de la FAF. Le match retour se déroulera, pour rappel, au stade militaire AirDefence-Stadium, mercredi prochain, à partir de 18h 00 heure locale (17h 00 heure algérienne) sans public. Accroché au stade du 20-Août (1-1) lors de la rencontre aller, le Chabab essaiera de revenir avec, dans ses bagages, une qualification dans le dernier carré de la Coupe arabe.

A la veille du derby MCA-CRB, un joli poupon à qui on a donné le beau prénom de Mohamed El Hadi est venu égayer le domicile de la famille Magnouche du Boulevard Mohamed V. Fervents Bélouizdadis, ses parents croyaient que la venue au monde de leur petit fiston serait de bon augure pour ce match, finalement le Mouloudia l’a emporté avec l’art et la manière. El Hadi Mebrek félicite à cette occasion les parents, souhaite une longue vie au petit et il espère que lorsqu’il grandira, Mohamed El Hadi viendra renforcer la galerie des vainqueurs, celles des Mouloudéens.

Naissance

ANEP : 508004 - Le Buteur 24/02/2013

Le Buteur 24/02/2013

14
Stade: Messaoud-Zougar (El Eulma) Affluence : Faible Arbitres : Arab, Belkhal, Guessoum Avertissements : Zeghidi (33’) Oussalah (53’) (MCEE) ; Bangoura (17’, 90+3’), Zerrara (37’) (JSMB) Expulsion : Bangoura (90+3’) (JSMB)

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

Coup d’œil Ligue 1

MCEE 0 - JSMB 0

Solinas a opéré trois changements…

MCEE
Berrafane, Oussalah, Nouaâmane, Zeghidi, Berchiche, Gherbi, Hemmami, Derrardja, Bourekba (Hamiti, 67’), Kadri, Banguo (Akouche, 56’) Entraîneur : Belhout

L’entraîneur de la JSMB, Solinas, a opéré pas moins de trois changements dans le onze de départ par rapport au dernier match contre la JSK à domicile. En plus de Laâribi qui a pris la place de Boukmacha, blessé, les deux Maliens, Bangoura et Coulibaly, ont remplacé respectivement, Mebarki et Mebarakou. Ce sont les trois changements opérés par le technicien béjaoui qui voulait équilibrer son équipe au niveau de la défense.

JSMB
Si Mohamed, Megatli, Zeghli, Coulibaly, Zafour, Laâribi (Bensayeh, 67’), Neyati, Aït Fergane, Zerrara, Derrag (Boussaha, 46’), Bangoura Entraîneur : Solinas

Titularisé pour la seconde fois cette saison lors du dernier match face à la JSK, le jeune attaquant de la JSMB, Kamel Zeghli, converti en arrière gauche par le coach Solinas lors des dernières journées, a été reconduit hier par le coach de la JSMB qui semblait très satisfait du rendement de son joueur dans le même poste sur le côté gauche de la défense.

… Et reconduit Zeghli comme arrière gauche

La direction a récupéré les visas des joueurs

Pour entrer à Niamey, ce lundi, les Béjaouis devront se procurer des visas pour le séjour. Ainsi, la direction béjaouie, qui a déjà déposé les dossiers des demandes des visas, mercredi dernier, auprès de l’ambassade du Niger en Algérie, a récupéré les passeports des joueurs et les visas après deux joueurs seulement. Ce qui leur permettra d’entrer au Niger sans le moindre souci afin de disputer le match retour du premier tour préliminaire de la Ligue des champions africaine, vendredi prochain, contre l’Olympique FC.

Les Béjaouis se rebiffent
omme pour montrer leur intention d’arracher les trois points, d’emblée, les locaux assiègeront le camp des visiteurs. Les Eulmis ont failli cueillir à froid les Béjaouis, sur un tir puissant de Kadri, à la première minute de jeu qui a trouvé le défenseur, Zafour, qui a changé la trajectoire du ballon et dévié en corner. A la 10’, travail individuel. Derrardja aura l’occasion d’ouvrir la marque mais son tir des dix-huit mètres n’était pas assez puissant pour inquiéter le gardien, Si Mohamed. Les camarades de Zeghidi continuent à mener les débats mais sans pour autant presser cette défense de Béjaïa. 14’, une tête bien reprise de Kadri, après un joli centre de Gharbi. Sa balle bute sur la transversale. Il a fallu attendre la 21’ de jeu pour voir la première occasion des Béjaouis. Zeghli, de la tête, obligera ainsi le gardien du MCEE à une détente avant de

C

Aujourd’hui, relâche et départ, demain soir, pour Niamey

Après avoir joué trois rencontres de suite en l’espace d’une semaine, le staff technique de la JSMB a décidé d’accorder une journée de repos à ses capés, aujourd’hui, afin de récupérer des efforts fournis durant toute la semaine ponctuée par un déplacement par route à El Eulma pour affronter le MCEE local. Toutefois, les capés de Solinas ont rendez-vous ce soir à l’aéroport d’Alger afin d’entamer leur voyage à Niamey en prévision de leur match retour en Ligue des champions.

Souffrant d’une blessure de la cuisse contractée lors d’un match joué avec les Espoirs, le jeune Rafik Lahlou est toujours aux soins depuis le début de la semaine. Même s’il ne ressent aucune douleur pour le moment, il n’a toujours pas tapé dans un ballon. Il est en train de suivre un programme de rééducation spécifique qu’il a déjà entamée avant-hier. Par précaution, le staff médical a jugé utile de ne pas prendre de risques avec le joueur qui n’a toujours pas repris la course afin d’éviter toutes complications.

Lahlou entame la rééducation spécifique

Les U13 qualifiés pour les demifinales

manquer le cadre à la réception d'un centre de Zerrara alors qu'il était seul au second poteau (25’). C'était ensuite au tour de Hemmami d'adresser un bon centre que personne ne parvenait à couper, puis à Banguo de décocher une frappe qui frôlait le cadre (27’). En jouant la 40’, l’arbitre, M. Arab, décline un but pour l’équipe locale, estimant une faute sur le gardien, Si Mohamed, qui a été chargé par Derrardja. Malgré les occasions des deux côtés, le score reste inchangé, zéro partout à la mi-temps. Deuxième mi-temps, rebelote De retour des vestiaires, les locaux ont essayé de conduire le danger à la zone adverse avec une maîtrise de balle. Les occasions les plus actives de cette seconde période sont à mettre à l’actif des poulains de Belhout qui ont raté une occasion en or à la 58’ lorsque Bourekba, seul face à Si Mohamed, ne trouve

pas mieux que tirer à côté. Derrardja se distinguera par une jolie tête à la 62’ qui passe un peu à côté après un joli centre d’Oussalah. Les Eulmis ont raté plusieurs occasions d’ouvrir la marque mais, malheureusement, le manque d’efficacité devant les bois fut le facteur majeur qui les a privés d’une victoire devant une équipe béjaouie très bien organisée et qui opère surtout par des contres. D’ailleurs, à la 82’, une contreattaque orchestrée par Zerrara au milieu du terrain, passe en profondeur pour Bangoura qui tire vers les bois. Le gardien, Babouche, bien en place, capte le ballon en deux temps. Par la suite, les deux équipes vont se contenter de quelques incursions sans grand danger. Et c’est sur ce score vierge, zéro partout, que s’est achevée cette rencontre. Un nul qui n’arrange aucune des deux équipes. Khalil A.

Le jeune axial de la JSMB, Zidane Mebarakou, qui a joué toutes les rencontres de son équipe comme titulaire depuis le début de saison en toutes compétitions confondues, s’est retrouvé hier, et pour la première fois, sur le banc de touche. Le joueur a cédé sa place à Coulibaly dans l’axe qui a joué pour l’occasion son premier match avec sa nouvelle équipe.

Mebarakou pour la première fois sur le banc

Non retenu lors des dernières rencontres de son équipe suite à sa blessure de la cheville lors du match face au CSC, Ahmed Chehaïma était également parmi les joueurs retenus hier pour la rencontre contre le MCEE par le coach Gianni Solinas. Toutefois, c’est à partir du banc de touche que le joueur a suivi le début du match.

Chehaïma retrouve les dix-huit

Convoqués pour la première fois cette saison, les deux joueurs maliens de la JSMB, qui ont été qualifiés au courant de la semaine, ont effectué leur baptême du feu hier face au MCEE sous les couleurs de la JSMB. Les deux joueurs ont été incorporés d’entrée par le coach Solinas. Bangoura a épaulé Derrag en attaque alors que Coulibaly a composé la charnière centrale avec le capitaine Zafour.

Baptême du feu pour Bangoura et Coulibaly

Les jeunes joueurs issus de l’académie Djaâfar-Harouni de la JSMB, les U13, se sont qualifiés, avanthier en demi-finale de la Coupe d’Algérie de leur catégorie, suite à leur belle victoire sur le score de 2 buts à 1 face à l’équipe de Boukhris, représentant de la wilaya de la Ligue régionale Bouira.

Boukmacha a passé une échographie hier

Le jeune milieu de terrain béjaoui, Nassim Boukmacha, n’a pas été concerné par la rencontre de son équipe, hier, face au MCEE en déplacement. Ayant ressenti des douleurs intenses à la cuisse lors de la dernière séance à Béjaïa, vendredi dernier, le joueur a dû quitter le terrain plus tôt que prévu. Pour être fixé sur la nature de ses douleurs, Boukmacha a passé une échographie, avant-hier dans l’après-midi, dans une clinique privée. Désormais, l’enfant de Timezrit ne risque rien de grave du fait que les résultats de la consultation n’ont révélé qu’un petit étirement musculaire suite aux efforts fournis lors des dernières rencontres.

«On savait dès le départ que le match n’allait pas être facile. Pour le résultat, on ne peut pas dire s’il est positif ou non, on le saura à la fin du championnat. On a assisté tout de même à un bon match bien que présents journalistes ougar n’ont pas pu rel’état de la pelouse a nous ait beaucoup handicapés. Tout comme d-Z h, ou l’équipe adverse d’ailleurs, mais j’ai vu que les joueurs n’étaient pas au Messa ir la déclaration du coacs tre se cueill top sur le plan physique, ce qui est inévitable après tant d’efforts. On rieux con Taleb, qui, fu cet énième faux aurait pu réaliser un meilleur résultat, mais on se contentera de ce rs après n sac joueu point nul qui aura un impact très positif sur le plan psychologique ile, a pris so pas à domic té le stade. avant le match retour de la Ligue des Champions.». it et a qu

Solinas : «On aurait pu réaliser un meilleur résultat»

Retenus tous les deux dans la liste des vingt joueurs convoqués pour le match d’hier face au MCEE, les deux joueurs, Aourès et Hannachi, n’ont Belhout pas été portés sur la feuille de match pas des joueurs concernés par le match ne s’est Solinas presse sé à la stiaires, les d’hier. En effet, le coachdeux élé-a décidé de sacrifier ces adres des ve e ments pour n’en retenir que 18. A l’entrée hier au stad A leur entrée sur le terrain pour effectuer les échauffements, les joueurs de la JSMB ont été vraiment surpris par l’état défectueux de la pelouse du stade Messaoud-Zougar. Les joueurs des deux équipes, notamment les Béjaouis, ont été gênés du fait qu’ils avaient du mal à s’appliquer sur une telle pelouse très dégradée.

Aourès et Hannachi sacrifiés

La pelouse dans un état défectueux

Mehamha, une blessure et beaucoup d’interrogations
Le milieu de terrain franco-algérien de a JSMB, Saïd Mehamha, qui n’a que rarement joué avec son équipe depuis le début de saison, n'a encore pas été retenu pour la rencontre d’hier face au MCEE, en raison d'une blessure à la cheville contractée il y a plusieurs jours maintenant, lors d’une séance du travail. L'ex-milieu de la réserve de l’Olympique Lyonnais ne s’entraîne même pas avec l’équipe depuis presque un mois. De quoi soulever des interrogations sur sa situation. Dans l’entourage du club, on suppose que le joueur est en train de faire pression sur les responsables depuis quelque temps afin de percevoir ses arriérés qu’il a réclamés récemment par le biais de son agent.

Il sera du voyage au Niger

Bien qu’il ait raté le match d’hier face au MCEE, Nassim Boukmacha, qui a beaucoup manqué à son équipe dans la récupération, hier face aux Eulmis, devrait être retenu pour le voyage de demain au Niger afin de disputer le match retour contre l’Olympique FC. Toutefois, le joueur devra aussi poursuivre un programme spécifique, ces jours-ci, avant de rejoindre l’entraînement collectif et taper dans un ballon.

Le joueur attend toujours sa régularisation

«Dieu merci, je n’ai rien de grave»

Erratum

«Lors du dernier entraînement, j’ai senti comme un point à la cuisse, et comme vous l’avez constaté, je n’ai même pas pu me tenir debout. Après une première consultation, le staff médical a jugé utile d’être fixé sur la nature de ces douleurs. Je viens juste de faire une échographie et je peux vous assurer que les résultats étaient rassurants. Dieu merci, je n’ai rien de grave. Le médecin m’a conseillé de prendre du repos et de ne pas reprendre immédiatement pour éviter d’éventuelles complications. Je préfère rater un match et reprendre par la suite le plus normalement du monde, que de jouer avec le risque d’aggraver ma blessure», a-t-il dit. S. A.

Saïd Mehamha, qui a été recruté par la direction l’été dernier, n’a touché que deux mois et demi de salaires comme nous l’a fait savoir son agent, Nicolas Onissé, lors d’une récente déclaration. Ainsi, Mehamha réclame pas moins de quatre salaires, voire un peu U21– JSMB 2 plus. Aux dernières nouvelles MCEE 1-ayant opposé les rien n’a bougé et le joueur ats rencontre La homologue ouis à leurs tend un signe. D’après nos injeunes Béja compte de la 22e jour i qu le formations, l’avocat du joueur eulmis pour onnat des U21 ans et ns da pi aurait déjà été saisi ce dossier née du cham au stade Hirèche, hier oire ct ée pour rassembler les pièces s’est déroul s’est soldée par une vi ts à la matinée, sur le score de deux bu x pour la FAF et la FIFA. urs nc au
et do des visite poire qui perm un. Une vict ïd Benmhoub de se ra et de ns de Sa poulai us du leader face peu pl procher un ur dernier succès, confirmer le K, à domicile. à la JS

Avant le coup d’envoi de la rencontre d’hier entre le MCEE et la JSMB, l’attaquant du MCEE, Ramzy Bourekba, qui a porté le maillot de la JSMB lors de la phase aller, n’a pas hésité à se diriger vers le banc des Béjaouis pour saluer ses ex-camarades et les membres des staffs technique et médical. S. A.

Bourekba a salué ses ex-coéquipiers

Une malencontreuse confusion nous a valu d'illustrer, dans notre édition d'hier, l'article sur l’attaquant malien de la JSMB, Boubacar Bangoura, par une photo de son compatriote, Moussa Coulibaly, axial de la JSMB et vice-versa. Toutes nos excuses à nos lecteurs ainsi qu’aux joueurs en question.

Coup d’œil Ligue 1
Stade : 20-Août 55 (Bordj BouArréridj) Affluence : moyenne Arbitres : Mial, Gourari, Semsoum Avertissements : Aouamri (7’), Bouhafer (26’) Zazou (28’) Farhi (62’) Zaoui (81’) Gharbi (85’) ASO Chebira (81’) CABBA Expulsion : Benchergui (70’) CABBA But : Messaoud (71’ sp) ASO

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

15
Reprise mardi
Après le match d’hier, l’entraîneur Benchouia a accordé deux jours de repos à ses joueurs qui étaient très fatigués suite aux matches décisifs qu’il ont livrés et au long voyage de trois jours qu’ils ont effectué. En outre, ils ont regagné la ville de Chlef en pleine nuit. La reprise aura lieu ce mardi à 18h au stade Boumezrag où l’équipe se préparera pour le prochain rendez-vous.

CABBA 0 - ASO 1

CABBA
Naïli, Saâdi, Chebira, Benchergui, Bendahmane, Ali Guechi, Djerrar, Mohamed Rabeh (Ammour 46’) Mosrati (Essifi 79’) Belkheïr, Mesfar (Ziani 54’) Entraîneur : Amrani

ASO

Ghalem, Bouhafer, Zazou, Aouamri, Zaoui, Mellouli, Zaouche, Bentocha, Farhi (Rabhi 81’) Messaoud (Traoré 90+2’) Gharbi (Djaâbot 86’) Entraîneur : Benchouia

Un mois de salaire aujourd’hui
Les joueurs devront toucher à partir d’aujourd’hui leur mois de salaire. La direction qui a payé lors des derniers mois toutes les indemnités aux joueurs, ne veut plus cumuler les arriérés. Elle tâchera de verser les mensualités à temps afin de garder la concentration des joueurs qui ne doivent penser qu’à leur travail.

Le porte-parole de l’ASO Chlef, Abdelkrim Medouar, malgré ses obligations politiques, a trouvé le temps pour effectuer le déplacement avec son équipe à Bordj Bou-Arréridj. Le patron des Chélifiens veut rester au chevet de son club en ces moments difficiles afin que son expérience puisse permettre à l’équipe de sortir de cette position qui n’est guère la sienne. Apparemment, Ahmed Fellah est en train de perdre son statut de numéro 1. Amrani qui n’a pas pardonné à son portier sa bourde face à l’USM Alger, il y a de cela deux semaines, l’a déjà sanctionné (sportivement) en l’écartant de la liste des 18 convoqués face au MCO avant de le rappeler, hier, mais sans pour autant l'aligner face à l’ASO.

Medouar présent à Bordj

Chlef prend
sa revanche
croisé son tir, deux minutes plus tard, il a dû être contré par Bendahmane qui veillait au grain. Secoués par ces deux actions dangereuses de l’ASO, les locaux sont allés à leur tour à l’assaut du camp de Chlef. C’est Mosrati qui s’est illustré sur une jolie balle arrêtée mal interceptée par le portier Ghalem, mais aussi mal exploitée par les attaquants du CABBA. La meilleure occasion de ce premier half est à mettre à l’actif de Belkheïr, qui s’est élevé plus que haut que tout le monde, et dont la tentative de la tête a frôlé la barre transversale de Ghalem. La seconde période a commencé sur les mêmes bases que la précédente puisque ce sont les locaux qui prendront les choses en main, mais qui ne seront guère à l’abri des contres de l’ASO, dont l’un a fait mal à l’équipe locale puisque le jeune Farhi s’en est allé à la limite du hors-jeu avant d’être fauché par le dernier défenseur, Benchergui. La sentence fut lourde de conséquences pour le CABBA puisque l’arbitre n’a pas hésité à siffler le penalty, transformé d’ailleurs, avant d’expulser Benchergui. Avec un retard au tableau d’affichage et une infériorité numérique, le CABBA s’est montré incapable de revenir au score et au moins arracher ce point du match nul, pour en fin de compte enregistrer une défaite qui risque de lui compliquer l’existence. Abderrahmane B.

Gharbi aux soins intensifs
Sabri Gharbi, qui souffre depuis plus d’une semaine d’une légère blessure à la cheville, était incertain hier, mais il a insisté pour jouer ce match. Le staff médical l’a pris en charge en lui prodiguant les soins nécessaires pour qu’il puisse prendre part à cette empoignade, surtout que l’équipe avait grand besoin de ses services.

Fellah sur le banc

Ayant écopé d’un premier carton jaune suite à un tacle par derrière sur Chebira, alors que le carton aurait pu être d’une autre couleur, l’arrière droit de l’ASO, Bouhafer, a répété le même geste après deux minutes seulement sur le même joueur, sans que l’arbitre ne bronche alors qu’il méritait largement un second avertissement synonyme d’expulsion.

Bouhafer s'en sort à bon compte

Un but de Messaoud sur penalty a été suffisant à l’ASO Chlef pour prendre une douce revanche sur le CABBA qui l’a battue à l’aller sur le même score. C’est avec l'objectif de ne pas se faire rattraper par les équipes du bas de tableau que le CABBA et l’ASO se sont livrés hier à un duel sans merci sur le revêtement synthétique du 20-Août 55. Bien qu’ils soient dominateurs en monopolisant le cuir, les Criquets de Abdelkader Amrani ont failli se faire surprendre à deux reprises sur des contres meurtriers des visiteurs menés par le très remuant Mohamed Messaoud, qui s’est fait oublier dans la défense adverse. Si à la 19’, le numéro 10 de l’ASO, en position excentrée, a trop

Nobilo refuse de libérer Haddouche
Le jeune Haddouche n’a pas pu rejoindre l’équipe à Bordj Bou Arréridj comme espéré par son coach malgré la demande de l’ASO. Son entraîneur en sélection a refusé de le libérer pour ce match. Haddouche, buteur lors de la dernière journée face à El Harrach, reviendra à partir du prochain match de coupe face au MCO.

Juste après le match contre l’ASO, Amrani a libéré ses joueurs qui ont bénéficié, à l’occasion, d’un repos salvateur de trois jours, c'est-à-dire dimanche, lundi et mardi. Ils auront rendezvous avec la reprise des entraînements, mercredi prochain, avec au menu du biquotidien.

Repos de 3 jours

Comme le championnat observera une relâche, la 23e journée étant fixée pour le samedi 9 mars, pour laisser le champ libre à la coupe et que les Bordjiens ne sont plus concernés par cette compétition, car éliminés, Amrani a programmé un stage bloqué. Celui-ci se déroulera à Bordj durera 10 jours et sera ponctué par 2 matches amicaux au moins, mais on ignore l’identité des futurs adversaires.

Le stage bloqué aura lieu à Bordj

C’est un entraîneur de l’ASO Chlef très content que nous avons rencontré hier dans le vestiaire après ce très intéressant succès à l’extérieur. «Je pense que nous avons fait un bon match sur tous les plans. Mon équipe a été présente durant la majeure partie de la rencontre. Je félicite mes joueurs pour avoir fourni un match correct face à une formation très coriace du CABBA. Le fait d’aligner deux succès de suite va nous faire du bien en prévision des prochaines échéances.»

Benchouia : « Nous avons réussi une belle opération »

Traoré de retour
Le Mauritanien Al Mamy Traoré a refait surface à l’occasion du match d’hier. Ayant raté les deux derniers matches, il a été retenu pour celui d’hier par Benchouia pour pallier l’absence de Haddouche et Nessakh en attaque. Une occasion pour lui de marquer son premier but en championnat après ceux inscrits en matches amicaux. Profitant de ce déplacement à Bordj Bou Arréridj, le keeper de l’ASO, Mohamed Ghalem, n’est pas revenu avec le groupe, mais a préféré passer deux jours avec sa famille dans sa ville natale avant de revenir mardi prochain à Chlef, pour poursuivre la préparation en prévision du prochain match.

Les minimes en demi-finale
Les minimes de l’ASO ont réussi à passer en demifinale de la Coupe d’Algérie après leur fulgurante victoire, au stade Boumezrag, sur l’équipe de Touggourt, vendredi matin (6-1). Une victoire qui leur permettra d’être dans le carré final de cette compétition.

Ghalem est resté chez lui

Amrani « Je n’ai pas reconnu mon équipe »
«Je pense que nous n‘avons rien fait pour gagner ce match. On est passés complètement à côté. Nous avons joué anarchiquement, nous étions absents dans les duels par rapport à notre adversaire. Le penalty sifflé à l’avantage de l’ASO et cette expulsion nous ont coupé les jambes. C’est une défaite très amère que nous avons concédée cet après-midi.»

U21: CABBA 1 - ASO 1

né leur Bien qu’ils n’aient pas gagASO l’ match à domicile face à A ont Chlef, les jeunes du CABB e série à un réussi à mettre un terme ves. Ayant de cinq défaites consécuti en prepourtant ouvert le score mise de mière mi-temps par l’entre concédû Mosrati, les Criquets ont seconde der le but égalisateur en nt du période. Toutefois, ce poi rrêter d’a match nul leur a permis jours l’hémorragie et espérer des meilleurs.

C’est mieux que la défaite

Mohamed-Rabah n’a pas oublié ses ex-camarades

Une importante prime en cas de victoire
La veille du match, le président a rendu visite à ses joueurs à l’hôtel, afin de leur annoncer qu’il leur réservera une petite surprise en leur octroyant une prime importante, en cas de victoire contre l’ASO. La somme exacte n’a pas été dévoilée, mais il semblerait qu’elle serait de l’ordre de 10 millions de centimes.

Le capitaine du CABBA, Abdelhak Mohamed-Rabah, a tenu à saluer toute la délégation chélifienne avant le match, surtout qu’il entretient de très bonnes relations avec ses ex-coéquipiers de l’ASO, où il a passé deux grandes saisons couronnées par le titre de champion d’Algérie. C’était une occasion pour lui de se rappeler les bons souvenirs de son passage à Chlef. Ahmed Feknous

Cela fait une année exactement que tu nous as quitté laissant derrière toi un immense vide. Nul ne peut te remplacer, cher père, tu étais pour nous le pilier, la tendresse et l’union. Je demande à tous ceux qui le connaissent de prier pour lui et que son âme repose en paix dans le vaste paradis. Tes enfants qui ne t’oublieront jamais.

Pensée

16
Stade : 1er-Novembre (Batna) Affluence : moyenne Arbitres : Houasnia, Hamou, Badache But : Bouraba (38’) (CAB) Avertissements : Daïra (25’), Debih (90’), Heriat (90’) (CAB) ; Hamiche (18’), Benatia (75’), Bounoua (90’) (USMBA)

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

Coup d’œil Ligue 1

CAB 1 - USMBA 0

Fergani : «Excellent pour le moral»
«Nous étions contraints de remporter ce match à domicile et devant nos supporteurs, afin de confirmer nos deux récents résultats positifs face au WAT et le MCEE. Cette victoire est donc très bénéfique sur le plan moral mais aussi comptable, où nous sommes plus que jamais de retour pour la lutte au maintien.»

CAB
Babouche, Benayada, Bella, Boukemacha (Heriat 74’), Bendoukha, Daïra, Ghassiri, Mani Sapol, El Hadi Adel, Bouraba (Debih 64’), Hadjidj Entraîneur : Fergani

Abbes : «Je n’ai pas reconnu mon équipe»
«Sincèrement, je n’ai pas reconnu mon équipe, qui n’a pas montré une réelle envie de gagner ce match comparativement aux joueurs du CAB, qui méritent amplement cette victoire. Néanmoins, ce revers ne va nullement nous empêcher de poursuivre notre travail et lutter jusqu’au bout pour sauver le club.»

USMBA

Ghoul, Saïm, Maâziz, Khali, Belhadi, Benatia, Hamiche (Ghodbane 71’), Slimane (Aïssaoui 61’), Boukhari, Ziad, El Bahari (Bounoua 46’) Entraîneur : Abbes

Absent à cause de sa participation en Coupe d’Afrique avec la sélection togolaise, le milieu de terrain, Mani Sapol, qui a, certes, rejoué avec le maillot du CAB lors des deux derniers matches, a retrouvé le stade 1er-Novembre face à l’USMBA, en débutant dans le onze de départ. Le Togolais est apparemment un véritable porte-bonheur, le CAB n’ayant pas perdu depuis son retour de la CAN .

Mani Sapol, le portebonheur !

E

Malgré la très longue distance et les conditions climatiques difficiles, environ 250 mordus de l’USMBA ont fait le déplacement à Batna afin de soutenir les coéquipiers de Hamiche. Les supporteurs, mécontents de la pâle prestation de leur équipe, se sont accrochés avec le service d’ordre, ce qui a poussé les policiers à intervenir pour calmer les esprits.

250 supporteurs de l’USMBA ont fait le déplacement

n revenant dans la course pour le maintien, après ses deux résultats récoltés récemment (victoire à Tlemcen et match nul à Eulma), la bande à Fergani n’a pas raté l’occasion de recevoir la formation de l’USMB, relégable, elle aussi, pour enchaîner avec un troisième résultat positif de suite. Les locaux, et afin de marquer leur territoire, n’ont pas tardé à se montrer dangereux, où le milieu de terrain, le Togolais, Mani Sapol, a lancé intelligemment en profondeur l’attaquant, Hadi Adel, dès la première minute de

Batna est toujours vivant !
la rencontre, sauf que la frappe de ce dernier n’a pas iniquité le portier, Ghoul. A la 16’, et après un bon travail sur le côté gauche de Bouraba, ce dernier centre. Malheureusement un malentendu entre Hadjidj et Hadi Adel a privé le CAB d’une occasion dangereuse. Ce dernier a néanmoins réussi à se rattraper, à la 38’, en profitant d’une bonne passe de Ghassiri pour offrir un caviar à Bouraba, seul dans la surface de réparation, qui n’a trouvé aucune gêne pour propulser le ballon dans les filets, donnant ainsi l’avantage aux siens. Deux minutes plus tard, le buteur du Chabab avait une occasion en or d’aggraver la marque, son contrôle raté a privé son équipe d’un second but qui aurait mis KO une équipe de l’USMBA qui n’a pas montré un niveau de jeu très élevé en première période, alors qu’elle reste sur une belle victoire face au MCA à domicile. Après la pause, la bande à Fergani s’est contentée de gérer tranquillement les débats, restant non seulement regroupée devant la cage du portier Babouche, mais tout en menaçant les visiteurs par des contre-attaques, obligeant l’USMBA à éviter de trop partir vers l’avant. On a noté une seule occasion franche seulement lors de cette seconde manche, par l’intermédiaire de l’attaquant, Boukhari, qui n’a pas bien cadré sa tentative de la tête (69’). Au final, le CAB remporte une victoire très précieuse, enchaînant ainsi avec un troisième match sans défaite, qui redonne confiance aux Batnéens pour lutter davantage pour la course au maintien, alors que l’USMBA devra montrer un visage nettement plus séduisant à l’avenir, si elle veut quitter la zone rouge avant la fin de saison.

Ishak

Stade : Hamlaoui (Constantine) Affluence : Nombreuse Arbitres : Hellalchi, Doulache, Brahim Buts : Tiaïba (45’+2’) Bezzaz (81’) CSC, Kamilou (90’+ 5’) CSC Avertissements : Merbah (31’) Tchicou (39’) JSS, Allag (51’) Hadiouche 83’) CSC

CSC 2 - JSS 1

CSC
Natache, Boulahia, Belakhdar, Jil, Djilali, Boucherit, Allag, Bahloul, Bezzaz, Tiaïba (Ferhat 82’), Boulemdaïs (Hadiouche 55’), Entraîneur : Lemerre

«Saoura a confirmé tout le bien qu’on pensait de cette équipe. Elle était gênée par l’état du terrain. Elle a l’habitude de jouer sur un terrain en tartan. On a rencontré des difficultés face à cette équipe. Le premier but nous a libérés. La JSS a douté, ce qui nous a encouragés et nous a permis à marquer un 2e but. C’est le premier match d’une série de trois rencontres. On va jouer prochainement contre l’USMB, en Coupe, une équipe qui était une habituée de la Ligue1. On ne va pas sous-estimer notre adversaire même si, aujourd’hui, il joue en Ligue2 et, en Coupe, il n’y a pas de petites équipes.».

Bounaâs : «Saoura nous a posé d’énormes problèmes»

JSS

Laouti, Merbah, Terbah, Bagayoko, Sebaï (Benmohamed 57’), Bousmaha, Belkheir, Fethi (Amri 46’), Kamilou, Bendjilali, Tchicou (Teba 67’) Entraîneur : Hadjari

En recevant, en championnat, deux adversaires huppés, en l’occurrence la JS Saoura et surtout le Mouloudia d’Alger, le groupe constantinois est conscient que ce virage pourrait être celui qui décidera de l’avenir du club en matière de classement. Une occasion de taille même si certains estiment que ce sera un sérieux test avec les difficultés que l’on connaît. L’entraîneur en chef, Roger Lemerre, ne rate pas la moindre occasion de mettre en garde ses éléments contre tout excès de confiance. De plus, il y a ce match de Coupe d’Algérie contre l’USM Blida, juste après celui contre Saoura.

Un virage décisif pour les Sanafir

Saoura n’a pas démérité L
e Constantinois sous un soleil presque printanier a poussé les supporters à venir nombreux soutenir leur équipe et, malgré un léger vent, le stade Hamlaoui retrouve son public. Du côté du CSC, l’on constate l’absence de Griche sous le coup d’une suspension, ce qui ne l’a pas empêché de venir assister à la rencontre dans la tribune d’honneur. Du côté des locaux, Sefioune est sur le banc de touche. Il a cédé sa place à Laouti. On assiste à un début assez timide de part et d’autre. Saoura se cantonne en première mi-temps dans son camp en évitant de prendre un but. Le CSC est quelque peu crispé. La rencontre est hachée. On assiste à une panoplie d’erreurs, des ratages, des passes à l’adversaire qui font le bonheur de la JSS qui n’est pas pressée de monter en attaque, mais ses contres sont très dangereux. L’action la plus dangereuse, en ce début de rencontre est à mettre à l’actif des visiteurs. 21’, Natèche, sur une reprise de Kamilou, s’allonge de tout son long pour dévier une balle du bras gauche en corner.

Djeddi est l’un des adjoints de l’entraîneur Roger Lemerre. Il nous livre à chaud ses impressions de fin de match : «Saoura pratique du beau football. On a su mettre en place une organisation de jeu pour contrer cette équipe. Cette victoire nous permet de nous placer dans le classement général et de nous préparer à l’aise aux deux prochaines rencontres consécutives que nous livrerons à domicile.».

Djeddi : «On va préparer à l’aise les 2 prochains matchs»

Réveil des Clubistes, Tiaïba marque, Hamlaoui s’enflamme

La Saoura pose d’énormes problèmes au CSC, et quand ses joueurs posent le jeu, c’est parfois la panique dans le camp des locaux. Le jeu, qui était jusque-là équilibré, est dominé par le CSC. Le 12e homme venu en force y est pour quelque chose. L’on se dirige tout doucement vers la fin de la première mi-temps, avec un score de parité. 45’+3’, échappée de Belakhdar et centre parfait de l’ex-Bougiote. De la tête, Tiaïba coupe la trajectoire du ballon et ouvre la marque pour son équipe. C’est son 9e but de la saison. En deuxième mitemps, Boulemdaïs, dans ses petits souliers, cède sa place à Hadiouche. Saoura va s’offrir deux opportunités de revenir à la marque. Les deux occasions se situent à la 58’. En l’espace de quelques secondes, Na-

tèche va se mettre en évidence en sauvant coup sur coup deux buts tout faits de sa ligne de but. Hadjari, le coach de la JSS, connu pour son calme, bouillonne devant le banc de touche de son équipe et, de dépit, tape du pied.

Bezzaz libère Hamlaoui
Le dernier quart d’heure du match s’anime. Les deux équipes ont la possibilité de marquer des buts, mais c’est le CSC qui va doubler la mise et mettre fin aux espoirs de la JSS. 81’, Laouti commet une faute sur Tiaïba dans la surface de réparation. L’arbitre laisse jouer, et c’est Bezzaz qui s’empare du cuir et marque pour le CSC. A deux à zéro, le CSC lève un peu le pied, ses joueurs vont tenter de gérer cette avance jusqu’à la fin de la partie. La JSS, qui n‘a pas démérité va néanmoins réduire la marque par Kamilou, dans le temps additionnel. 90’+5’, l’international nigérien marque de la tête suite à un service de Belkheir.

«On s’est bien préparés à ce match. On a rencontré une forte résistance de la part de notre adversaire. On a encaissé suite à des erreurs qu’on n’avait pas l’habitude de commettre. C’est ce qui a permis au CSC de marquer. Comme on est éliminés de la Coupe d’Algérie, on va profiter des quinze jours à venir pour préparer le match contre le CAB.».

Hadjar : «On aura 15 jours pour préparer le CAB»

Le milieu de terrain Benhadj est préoccupé par sa situation actuelle. Ne pouvant retrouver de manière définitive ses capacités physiques, suite à cette blessure qui ne semble pas vouloir guérir, le joueur vit des moments de doute. En dépit de cela, il reste assez concentré, faisant les efforts nécessaires pour espérer faire partie du groupe lors des prochaines rencontres.

La déception de Benhadj

Aggoune T.

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

Coup d’œil Ligue 2

17
Deuxième réalisation de Rehal
Ayant été titularisé par le coach Mourad Rahmouni, à l’occasion de la rencontre de vendredi dernier face à l’AS Khroub, le milieu de terrain Fawzi Rehal s’est permis le luxe d’inscrire le but libérateur de son équipe, à la 13’, en reprenant d’une belle tête un centre en retrait de son coéquipier Akrour. D’ailleurs, c’est la deuxième réalisation de Rehal avec son équipe depuis l’entame du championnat.

La bonne réaction des Béjaouis
nière en arrachant une belle victoire, ce qui leur permet de rester dans la course à l’accession. D’ailleurs, en dépit de la semaine difficile qu’ils ont vécue, les joueurs ont eu un bon rendement sur le terrain, en cherchant les trois points de la victoire qui leur a permis de se ressaisir et de maintenir leurs chances intactes pour l’accession. Désormais, le rêve est toujours permis et les Béjaouis se trouvent sur la bonne voie pour réaliser une accession historique en Ligue 1. A la fin de la rencontre, les joueurs ont tenu à fêter longuement ce succès dans le vestiaire, car conscients qu’il est d’une grande importance pour la suite de la compétition. belle manière, en dépit de la semaine difficile que les joueurs ont vécue, après la défaite concédée à Oran. Mourad Rahmouni a salué surtout l’état d’esprit de ses joueurs qui n’ont pas laissé filer cette belle opportunité d’évoluer à domicile pour faire le plein et de maintenir leurs chances intactes pour l’accession, d’autant plus qu’ils sont toujours sur le podium.

MOB

Hamlaoui met son expérience au profit de l’équipe

Affluence moyenne des supporters !

E

n recevant la formation de l’AS Khroub, vendredi dernier, au stade de l’UnitéMaghrébine, pour le compte de la 22e journée du championnat, tout le monde s’attendait à ce que les camarades de Dehouche s’expriment mal sur le terrain, suite à la grosse pression qu’ils ont vécue durant la semaine où les supporters ont tenu à afficher leur colère, après la défaite concédée à Oran face à l’ASMO. Cependant, les joueurs ont bien réagi sur le terrain en s’imposant de belle manière

sur le score de 2 à 0, suite à des réalisations signées Rehal (13’) et Amrane (72’). Un succès important pour la suite de la compétition, surtout que les Béjaouis seront appelés à aborder la compétition de Dame coupe, ce week-end, à l’occasion de leur déplacement à Alger pour affronter le NAHD. En effet, les Béjaouis, déjà condamnés à gagner suite aux résultats de la journée, ont entamé le match avec la peur au ventre, tout en essayant de se libérer par un but. Ce que réussira Fawzi Rehal lors du premier quart d’heure, avant que Amrane

La réponse des joueurs !

ne mette son équipe à l’abri, en deuxième période. Un succès salvateur mais très important surtout que les joueurs viennent de faire leur boulot de fort belle manière, permettant ainsi à leur équipe de rester sur le podium, en attendant mieux.

Le soulagement de Rahmouni

Ainsi donc, interpellés lors de la séance de la reprise des entraînement de la semaine par un groupe de supporters, à la suite de leur défaite à Oran, les coéquipiers de Dehouche ont tenu à répondre de fort belle ma-

En plus des joueurs qui ont tenu à afficher leur soulagement, après le succès arraché face à l’AS Khroub, le premier responsable de la barre technique, en l’occurrence Mourad Rahmouni, s’est montré lui aussi soulagé par la réaction positive de ses joueurs sur le terrain qui leur a permis de s’imposer sur un score de 2 à 0. Pour le technicien béjaoui, son équipe a bien réagi sur le terrain, en s’imposant de fort

Connus par leur présence en masse, à chaque rendezvous en championnat au stade de l’Unité-maghrébine, les fans du MOB n’ont pas ainsi répondu habituellement en force, puisque les gradins du stade n’ont pas vibré, vendredi dernier, à l’occasion de la rencontre face à l’AS Khroub. Pourtant, leur équipe disputait un match difficile et important et leur soutien aurait été d’un grand apport. Cela dit, ils ne devraient pas manquer les prochains rendez-vous, notamment celui de cette semaine en coupe où le MOB se déplacera à Alger pour affronter le NAHD, pour le compte des huitièmes de finale.

Bennai était bien présent

Reconverti dans un poste où il n’a pas l’habitude d’évoluer, à savoir l’axe défensif, alors qu’il a l’habitude de jouer au milieu du terrain, Nassim Hamlaoui a livré une belle prestation face à l’AS Khroub, en gérant comme il se doit la rencontre, grâce à son expérience. Ce qui a permis à son équipe d’éviter d’encaisser des buts, surtout que les Khroubis ont beaucoup joué les balles aériennes pour tromper la vigilance du gardien de but Toual, en vain.

Bien qu’il a fait l’objet d’une agression physique, la semaine dernière, à l’occasion de la séance de reprise des entraînements effectuée au stade de l’Unité-maghrébine, le président de CSA, en l’occurrence Bennai Arab, était présent lors de la rencontre de vendredi dernier face à l’ASK, pour voir son équipe du cœur. C’est dire que Bennai est fidèle aux couleurs et démontre surtout son attachement au club.

Yugurtha A.

Fawzi Rehal : «Ce succès est très important pour la suite du parcours»
Le milieu de terrain offensif du MOB, en l’occurrence Fawzi Rehal, a tenu à afficher sa grande joie, à la fin de la rencontre qui a opposé son équipe à l’AS Khroub. Pour cela, il estime qu’il est d’une grande importance pour la suite du parcours, d’autant qu’il leur a permis de maintenir leur place sur le podium. Vous venez de réagir de fort belle manière en arrachant une belle victoire face à l’AS Khroub ; un commentaire ? Je pense que ce succès était impératif pour nous, dans la mesure où nous avons vécu une semaine difficile, suite aux événements que nous avons vécus. Cela dit, nous avons entamé la partie avec le seul objectif d’arracher les trois points. Nous avons réussi à inscrire le premier but à la 13’ qui nous a libérés et permis d’assurer le succès en deuxième période. Exactement, nous avons constaté que vous avez débuté le match avec la peur au ventre, n’est-ce pas ? Bien évidemment, vu la pression que nous avons vécue durant la semaine ainsi que les résultats de la journée, nous étions dans l’obligation de remporter ce match, afin de rester sur le podium et d’éviter que notre situation ne se complique davantage. Cela dit, malgré le fait que nous ayons joué la peur au ventre, on a fait de notre mieux pour arracher ce succès qui demeure d’une grande importance pour la suite de la compétition. Vous avez été l’auteur de la première réalisation de votre équipe ; votre sentiment ? Je ne vous cache pas que je suis heureux d’avoir réussi à contribuer à ce succès en inscrivant ce but qui a libéré mes camarades. D’ailleurs, j’espère que ce ne sera pas la dernière réalisation avec mon équipe pour tenter d’aider mes camarades à réaliser de bons résultats pour accéder en Ligue1. Vous êtes appelés à aborder la compétition de Dame coupe avec un match face au NAHD ; comment s’annonce pour vous ce match ? Ce sera un match difficile pour nous, dans la mesure où nous allons affronter une équipe qui aura l’avantage du terrain et du public. Pour ce qui nous concerne, nous allons faire de notre mieux pour arracher la qualification au prochain tour et poursuivre notre aventure dans de bonnes conditions.

Ferhat Malek out face au Nasria

Ayant contracté une blessure au niveau de la cheville qui l’a contraint de céder sa place à son coéquipier Badreddine, le milieu récupérateur de la formation du MO Béjaïa, en l’occurrence Malek Ferhat, est out pour la rencontre de coupe de ce week-end face au NAHD. En effet, suite aux examens effectués hier, le médecin lui a prescrit un repos de dix jours. Le joueur sera donc de retour à l’occasion du match face à l’USM Annaba.

Une première pour Badreddine

Le milieu de terrain Badreddine a disputé sa première rencontre avec son équipe, à savoir le MOB, depuis son retour dans l’effectif qu’il a quitté au milieu de la phase aller du championnat. Pour rappel, le joueur en question a remplacé son coéquipier Ferhat qui a été contraint de quitter le terrain, suite à une blessure à la cheville.

Entretien réalisé par

Y. A.

NAHD

Une belle manière de préparer le MOB
ans un match à sens unique, les protégés de Gaci ont réussi, avant-hier, une belle victoire avec l’art et la manière en atomisant leurs homologues témouchentois sur le score sans appel de dix buts à zéro. Une belle manière de préparer le prochain test tant attendu en Coupe d’Algérie face au MO Béjaïa, surtout que le premier responsable de la barre technique nahdiste a fait tourner son effectif tout en insistant sur l’obligation de prendre ce match au sérieux, ce qui a été parfaitement respecté par ses poulains.

U21 NAHD 2 - CRT 1

D

«Laisser cette équipe travailler»

son équipe, Gaci nous dira : «Aujourd’hui, mes joueurs ont bien appliqué mes consignes et évité de sous-estimer l’adversaire qui avait tenu une demi-heure, avant de concéder le premier but. Cette victoire nous permettra de continuer à travailler dans la sérénité, en prévision des prochaines échéances qui nous attendent.»

Gaci : «On a réalisé l’essentiel»

Dans une déclaration faite juste après le match, l’entraîneur du NAHD, Salem Gaci, n’a pas caché sa satisfaction concernant le rendement de son équipe. Répondant à une question sur la prestation de

En ce qui concerne les prochains matchs qui attendent les Sang et Or, Gaci a voulu insister sur l’obligation de laisser l’équipe travailler dans la tranquillité, sans lui mettre la moindre pression. Dans ce sens, il nous dira : «Le plus important maintenant, c’est de laisser cette équipe travailler sereinement et gérer match par match, car les prochains rendez-vous seront importants, à commencer par la réception du MOB la semaine prochaine en coupe,

Une première en championnat pour Mokrani

avant de se rendre chez le leader, le CRBAF». Répondant à une question sur la capacité de son équipe à ramener un résultat positif de Aïn Fekroun, il répondra : «Il est clair qu’on essayera de tout faire pour ramener un bon résultat, sauf qu’il ne faut pas oublier qu’on aura après l’avantage de recevoir deux fois à domicile. L’essentiel pour nous, c’est de jouer nos chances à fond et on fera les comptes à la fin.»

Amroune et Touati absents

lorsque Merakchi, seul face au but, d’un tir puissant, obligea le portier nahdiste à étaler toute sa classe pour mettre le ballon en corner. L’entraîneur du NAHD a ainsi voulu montrer qu’il comptait sur tout son groupe, en prévision des prochains rendez-vous qui attendent le club.

Les Témouchentois ont failli perdre sur tapis vert
Concernant les U21, les protégés de Omar Mechta se sont imposés difficilement devant leurs homologues du CR Témouchent sur le score de deux buts à un. Les deux réalisations du Nasria ont été l’œuvre de Khemis et Doussen. A noter que les choses vont vraiment mal du côté du CRT qui s’est déplacé avec seulement 11 joueurs. Les Témouchentois ont failli perdre cette rencontre sur tapis vert, après s’être présentés au stade Zioui avec une seule et unique tenue de couleur rouge, identique à celle que devaient porter les Nahdistes, mais ces derniers ont bien voulu être courtois en acceptant de changer de tenue.

Le portier nahdiste, Mokrani Mohamed Seddik, a joué pour la première fois de la saison comme titulaire en championnat, lui qui avait contesté de n’avoir pas eu sa chance. Devant une équipe quasiment absente, Mokrani a quand même sauvé son équipe d’un but tout fait à la 70’

Le duo d’attaque, en l’occurrence Amroune-Touati, a été écarté de la liste des 18 face au CR Témouchent, suite à l’altercation verbale qu’on eue les deux joueurs lors du match amical face à Koléa. Avant le début du match, on avait posé cette question au coach du NAHD qui n’a pas voulu dramatiser. Selon lui, ce sont des choses qui arrivent dans n’importe quelle équipe.

Boudi Omar

B. O.

18

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

Coup d’œil Ligue 2

USMB
Une place sur le podium en vue

E

n plus de la confiance qu’ils ont engrangée, les Blidéens ont effacé de la plus belle des manières leurs dernières déconvenues. Ce succès leur permettra d’appréhender de la meilleure des manières les matchs à venir, dont le prochain contre Médéa qui s’annonce compliqué. Il faut dire que les camarades de Hamidi ont abordé le match contre le RCA comme si c’était celui de la dernière chance. La victoire, ils sont allés la chercher avec beaucoup d’abnégation. Chacun d’eux a défendu chaque centimètre carré du terrain et chaque ballon, de la première à la dernière minute. En plus de l’incroyable volonté dont ils ont fait preuve, Boudina, Naâmani et autres Ouznadji ne se sont pas désunis, même dans les moments les plus difficiles de la rencontre.

Hamia : «Je suis au service de l’équipe»
Le milieu de terrain blidéen, Hamia, a fourni un match époustouflant, vendredi passé, face au RCA. Il a eu le mérite de tromper Toual, le portier de l’Arbaâ, à la 33’ et donner la victoire à son équipe.

Belhocine, au four et au moulin
Parmi les joueurs en forme de cette équipe de Blida, figure le milieu de terrain défensif, Belhocine. Il a tenu son rang comme il se doit, vendredi passé. Grâce à son énorme abattage, il a largement contribué à la victoire des Blidéens face au RCA. Il est devenu, au fil des matchs, ce catalyseur qui manquait tant à l’équipe. Toujours solide en défense où il a réussi à mettre sous l’éteignoir son vis-àvis, il a aussi été très précieux dans la relance.

De bon augure avant le CSC et Médéa !
Les poulains de Kamel Bouhellal n’auront que très peu de temps pour savourer le succès acquis vendredi passé. Ils doivent se concentrer au plus vite sur les matchs qu’ils auront à livrer face au CSC, pour le compte de la Coupe d’Algérie, et à l’OM. Il y a là une superbe occasion de gagner des places au classement. Il faudrait aux membres du staff blidéen de faire ce qu’il faut pour permettre aux joueurs de récupérer et de maintenir leur dynamique. Ils en ont dépensé de l’énergie, pour mettre à terre une coriace équipe de l’Arbaâ et pour espérer en faire autant avec une équipe de Médéa qui les attend de pied ferme.

S. B.

Tout d’abord, avez-vous douté au cours du match de vendredi passé ? A aucun moment ! Nous sommes restés concentrés sur notre sujet. Nous savions que le moindre relâchement se paierait cash. Le coach a tout simplement voulu que nous ne retombions plus dans les mêmes erreurs. C'est pour ça qu'à la mitemps, il a, en quelque sorte, remis les pendules à l'heure. Cela dit, vu la physionomie du match, il était logique que l'on concède quelques occasions. Appréhendiez-vous ce match face au leader ? Non, pas spécialement, et à l'heure où je vous parle, ce sont les prochains matchs que j'appréhende. Cette rencontre face au RCA fait partie du passé et c'est vers l'avenir que nous devons regarder.

On va gérer les prochains matchs à notre manière. On va bien récupérer physiquement et préparer comme il se doit les échéances qui nous attendent. On va jouer de gros matchs, à nous de faire en sorte de bien continuer. Avant de parler de l'avenir, c’est un bien joli but que celui que vous avez inscrit, vendredi passé, n’est-ce pas ? Il est surtout très important, car il nous a permis d’engranger les trois points. J’avais l’intuition de réussir quelque chose sur ce coup et c’est pour cela que je me suis fait oublier dans la surface. Je me suis surtout appliqué à trouver le cadre. Ce but m'a fait énormément plaisir et m'a permis de donner le meilleur de moi-même par la suite. Nous avions comme l'impression que vous avez pris du plaisir dans ce match. C’est cela ? J'en ai pris beaucoup, c’est vrai ! Je peux vous dire que dans le vestiaire, nous avons savouré comme il se doit cette vic-

toire. Quand on voit le public, l'engouement qu'il y a autour et quand on voit certaines phases de jeu, malgré quelques relâchements, on peut dire qu'on a pris du plaisir. Il y a eu une victoire et beaucoup de choses positives. Après le deuxième but, on vous a vu un peu moins entreprenant, qu’en est-il ? C'était voulu, car il ne fallait prendre aucun risque inutile. Le principal, c'est de gagner. C'est plus facile de gérer et il faut avouer que nous y tenions vraiment à cette victoire. Vous sentez-vous capables d'aller chercher l’OM, lors du prochain match ? Aller chercher l’OM à Médéa, ce sera très dur. Il faut être honnête. On a fait des faux-pas et nous avons retenu la leçon. De toutes les façons, nous

n'avons pas d'autre choix que de nous battre, car le moindre point de pris pèsera très lourd dans le décompte final.

Entretien réalisé par Slimane B.

Quel but de Mellika !
Auteur d’une prestation exceptionnelle, Mellika, qui n'en finit pas de briller à Blida, a été l’auteur d’un but d’anthologie. Suite à une longue balle en cloche de Naâmani, Ouznadji démarquera Mellika du talon. Ce dernier, sans contrôle et des vingt mètres, trouvera la lucarne de Toual, le gardien du RCA, archi battu sur ce coup. Ce même Mellika a été le joueur le plus en vue. Il a réussi encore une fois un match de très grand niveau, avec la réussite en prime et cela sans compter les nombreuses occasions qu'il s'est créées. Nul doute que Mellika va très vite sortir de l’anonymat avec cette habitude de claquer but sur but et aussi ses grandes qualités techniques. S. B.

RCA
Noubli écope d’un quatrième carton
Lors de cette rencontre face à l’USMB, l’attaquant et meilleur buteur du RCA avec 8 réalisations en 22 rencontres, Noubli, a écopé d’un avertissement, son quatrième. Ce qui le suspend comme le veut le règlement de la commission de discipline automatiquement pour le prochain match du championnat face au MOC.

Maddour : «Oublions cet échet et concentrons-nous sur la suite du notre parcours»
Contacté par nos soins alors qu’il venait tout juste d’arriver à l’autre Arbâa (on parle de l’Arbâa Nath-Irathen, sa ville natale), Maddour, le défenseur central du RCA, a bien voulu nous accorder un peu de son temps. Ce dernier, lors de cette interview, est revenu sur la défaite de son club avant-hier en nous faisant revivre le match. Avant d’évoquer les chances du RCA pour la suite du parcours, sachant que le concurrent direct, le CRBAF, vient de le rejoindre à la tête du classement.

Les joueurs disposeront de 3 jours de repos

Sachant que le championnat n’aura pas lieu la semaine prochaine, le staff technique du RCA accordera 3 jours de repos pour les coéquipiers de Rabta. La séance de reprise sera programmée pour mardi dans la matinée et le groupe entamera la préparation du prochain match face au MOC. Lamine Amimi

Pour commencer, comment est l’état d’esprit du groupe après cette défaite dans le derby face à l’USMB ? Ce n’est toujours pas facile à digérer une défaite, surtout un match derby, mais cette semaine

on a fait pas mal de progrès sur le plan psychologique. On ne voudrait pas que ce mauvais pas nous replonge dans le doute. C’est pourquoi moi et mes coéquipiers on voudrait oublier cette rencontre et nous concentrer sur ce qui nous reste pour la suite de notre parcours. Quelles sont les raisons de ce faux pas à votre avis ? A mon avis, cette rencontre était très équilibrée. L’USMB a eu une bonne entame de match, néanmoins, nous avons repris le dessus. D’ailleurs, nous avons pu marquer un premier but avant la fin de la première période et nous avons même manqué un penalty. Votre objectif de finir pre-

miers n’est-il pas en péril, sachant que le CRBAF vous a rejoints au classement ? Comparant les deux programmes, notre concurrent direct pour la première place dispose d’un calendrier plus à sa faveur. Pour notre part, il est vrai que notre objectif est de garder cette place jusqu’à la fin, mais si cela devient difficile ce qui nous importe, c’est l’accession. Un commentaire sur la trêve ? Je pense qu’elle tombe à point nommé. Nous avons besoin de nous ressourcer auprès de nos familles après toute cette pression. Sur le plan sportif, cela va nous permettre de bien préparer le match du MOC dans deux semaines.

En parlant du MOC, comment voyez-vous cette rencontre ? On s’attend à une rencontre très disputée, car le MOC est un club qui joue pour sauver sa peau, donc, ils ne vont pas nous faire de cadeau. Un dernier mot pour les supporteurs ? Je voudrai leur dire qu’à cette période de la saison, nous avons grand besoin d’eux. Il faut que nous supporteurs sachent qu’ils sont un membre important dans cette famille du RCA. Main dans la main, Inch’Allah, on réalisera l’accession.

Entretien réalisé par L. A.

PAC
près de multiples échecs, la formation paciste a réussi, enfin, à revenir avec un résultat positif de sa sortie à Koléa. Les Jaune et Bleu d’Hydra ont sorti une très belle prestation. D’ailleurs même après la rencontre, les supporteurs de l’équipe adverse les ont applaudis, eux qui ont reconnu la supériorité du PAC et surtout le niveau des jeunes Pacistes. En effet, lors de cette rencontre, malgré la victoire, les coéquipiers de Nekkach ont manqué d’efficacité. Heureuse-

DAN
Bousder s’accroche
Le jeune gardien Hamza Bousder est en train de prouver à son entraîneur qu’il mérite la confiance qu’il lui a accordée. En effet, après une longue attente, le gardien a réussi à décrocher une place de titulaire qu’il ne compte pas lâcher. Le match contre Koléa a été son troisième consécutif comme titulaire. De son côté, Alain Ouombléon semble satisfait du rendement de son gardien. On peut s’attendre donc à un renouvellement de confiance en ce jeune gardien qui veut à tout prix briller, après avoir passé trois saisons avec l’équipe première sur le banc de touche.

Quelle belle victoire ! A
ment que le jeune prodige de l’Académie était présent pour faire la différence. Effectivement, le jeune Anis Berrabah a été l’homme du match. Non seulement il a inscrit l’unique but de la rencontre, mais il aura été un véritable poison pour la défense de Koléa. Cette victoire permet au PAC de grimper au classement général, mais le plus important est qu’elle fera beaucoup de bien à l’équipe sur le plan psychologique. Khalil Y. M.

Benzemmouri retrouve sa place
Souvent sur le banc des remplaçants, le défenseur axial du PAC, Benzemmouri, a enfin retrouvé sa place de titulaire lors de cette rencontre. Le défenseur a très bien remplacé Kerboua dans ce poste. Les responsables qui étaient présents ainsi que le premier responsable de la barre technique ont été tous satisfaits du rendement du joueur. Il faut dire qu’il a donné le meilleur de lui-même afin de s’assurer une place de titulaire lors des prochaines journées qui s’annoncent difficiles pour l’équipe d’Hydra. K. Y. M.

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

Coup d’œil Ligue 2

19

La belle série s’arrête à Béjaïa
Sur deux erreurs de marquage
La défense khroubie peut se mordre les doigts, elle qui a cédé à deux reprises. Le malheur est que les deux buts des Mobistes sont venus de la même manière, c’est-à-dire sur double coup de pied arrêté. Ce qui veut dire que la défense centrale a commis la même erreur durant le match. Cette double faute de marquage a énervé le coach Terraï, qui n’a pas trop aimé ce genre de bourde lors d’une seule rencontre. Le MOB a fait preuve d’opportunisme en convertissant ses deux occasions, alors que la partie était équilibrée. Après ce scénario, une seule certitude, les défenseurs de l’ASK seront savonnnés lors de la séance de reprise par leur entraîneur qui, pour ceux qui ne le savent pas encore, était un défenseur central dans son passé de joueur. Abdou H.

ASK

MSPB
L’ASK reste dixième malgré la défaite
Malgré ce faux pas concédé à Béjaïa, l’ASK a fait du surplace, elle est toujours dixième au classement général, avec 27 points au compteur. La seule mauvaise nouvelle reste la victoire de certains poursuivants, à l’image de l’ABM qui s’est collée à l’ASK au milieu du tableau après son succès face à l’USMAn. Mais les Khroubis restent avantagés par la différence de buts. Le plus important est que l’ASK soit à quatre longueurs d’avance sur le premier relégable qui est le SAM. Un écart rassurant, même si les Rouges sont appelés à réagir au plus vite dès le week-end prochain afin de rester loin de la zone rouge. A. H.

Zouaoui : «Le match n’était pas combiné»
u moment où tout le monde s’attendait à un réveil du Mouloudia de Batna, après deux défaites consécutives, à l’extérieur, le public du stade du 1er-Novembre a quitté le stade de Batna consterné. Les supporters du club local ont affiché leur colère estimant que le MOC, dans sa situation actuelle et sa position de relégable au classement général, ne pouvait pas battre le Boubiya. Zouaoui s’insurge contre toute forme de suspicion à l’égard des joueurs et de son équipe. «Nous sommes rentrés sur le terrain avec la ferme intention de battre notre adversaire. On s’est engagés dès l’entame du match à battre cette équipe du MOC. On a été pris de court, après quelques minutes de jeu seulement. Le MOC a réussi à ouvrir la marque. Mais on est revenus au score, en égalisant en deuxième mi-temps. Malheureusement, à la dernière minute de la rencontre, le MOC a inscrit un 2e but. Ça arrive, en football, et ce n’est pas la fin du monde.»

A

B

rillante lors des quatre semaines précédentes, l’ASK s’est inclinée après un mois d’invincibilité devant un adversaire très respectable. Vendredi soir, le MOB a battu difficilement l’ASK sur le score de 2 à 0 au stade de l’Unité maghrébine, un faux pas un peu amer vu la belle prestation des visiteurs askistes ce jour-là. Ce n’est

pas ce revers qui va remettre en cause le travail effectué par le staff technique actuel qui a donné pour le moment ses fruits. Cette contre-performance à l’extérieur ne pourra en aucun cas inffluer sur l’ambiance qui règne au sein du groupe, car l’adversaire des Khroubis avait juste plus de détermination, aidé par son public et cette volonté de gagner pour grimper sur le podium. C’est ce qui

a fait la différence entre les deux formations. Les Khroubis espèrent toutefois maintenir l’écart sur leurs poursuivants immédiats, le SAM, le MCS et l’ABM. Pour cela, ils doivent juste refaire d’autres belles performances à l’avenir et continuer à jouer comme ils savent le faire. Le maintien est dans leur corde, il faut qu’ils y croient jusqu’à la dernière minute.

«Ceux qui accusent les joueurs sont des saboteurs»

MOC
Le MOC refuse de mourir

ASMO Les Asémistes reviennent de Mohammadia avec un précieux point
a formation de M’dina J’dida a décroché, avant-hier, un précieux point sur la pelouse du stade OualiMohamed à Mohammadia, face au SAM. Face à une solide équipe du SAM qui restait sur une série de deux victoires consécutives, les hommes de Mouassa ont réalisé une bonne prestation. D’ailleurs, les Asémistes auraient pu revenir de Mohammadia avec les trois points de la victoire, comme nous l’a indiqué le manager général du club, Benamar : «Ce fut un match très serré entre deux équipes qui se connaissent bien. Nous avons livré une bonne prestation et aurions pu revenir de Mohammadia avec les trois points de la victoire. Malgré tout, nous sommes satisfaits de ce point qui nous arrange parfaitement.» Menés rapidement au score, les Vert et Blanc de l’ASMO sont re-

E

n réussissant à revenir de Batna avec les trois points, les hommes de l’entraîneur Mechhoud semblent refuser de se laisser aller vers les profondeurs du classement général. Une victoire qui fut difficile à se dessiner, mais l’on retiendra cette réaction des camarades de Kebia qui donnent ainsi au groupe cette bouffée d’oxygène indispensable pour la suite du championnat.

L

Quand on parle à Zouaoui de la fin du match et surtout de la réaction des supporters qui n’étaient pas du tout contents de la tournure des événements, Zouaoui dit comprendre les supporters du MSPB, mais il n’y va pas avec le dos de la cuillère pour accuser ceux qui mettent le feu et parlent de combine : «Il y a certaines personnes qui veulent semer le doute au sein de l’équipe. Je comprends les supporters qui viennent voir les matchs de leur équipe et assister à des victoires. Personne ne joue pour perdre à domicile. Il y a des gens qui se comportent comme des saboteurs et à ces gens-là, je leur dis que nous avons fait de notre mieux pour gagner contre le MOC. Nous n’avons pas encore réussi à sauver le club. On n’a pas encore atteint notre objectif qui est le maintien. Il faut arrêter de fabuler.» M. B.

Trois défaites consécutives
venus dans le match, grâce à Benchaâbane qui a inscrit un super coupfranc. Les Asémistes continuent de s’illustrer en cette seconde phase de la compétition. moins que l’actuel troisième, en l’occurrence le MO Béjaïa. Il faut dire que la tâche des Asémistes de jouer la montée sera très compliquée, même si les hommes de Mouassa semblent déterminés à donner le meilleur d’eux-mêmes pour renverser cette situation et décrocher leur billet pour la Ligue1. En cette phase retour du championnat, les Asémistes ont réussi à gagner 4 matches, contre un nul et deux défaites. Ce bilan semble positif à plus d’un titre. Cependant, les coéquipiers de Berramla risquent de regretter le nombre incalculable de points ratés durant la phase aller du championnat, surtout à domicile où l’équipe a laissé filer beaucoup de points. D’aucuns estiment que si l’ASMO avait réussi à empocher au moins la moitié des points perdus à domicile durant la phase aller du championnat, elle serait aujourd’hui sur le podium. Riad O.

Le sauveur, c’est encore Brahmia !
Décidément, l’attaquant Brahmia est devenu la pièce maîtresse de son groupe. Ayant égalisé dans les temps additionnels, il a permis à ses coéquipiers de retrouver leur sourire, ne serait-ce que pour la semaine à venir. Il a réussi à pallier la défaillance du buteur attitré, Bouregaâ, pour s’attirer les regards des supporters qui comptent sur lui pour sauver ce qui pourrait l’être encore.

On regrette les points perdus durant la phase aller

C’est la troisième défaite consécutive du Mouloudia de Batna. Les 20, 21 et 22e journées n’ont pas été fructueuses. D’abord, les deux déplacements à Mostaganem face à l’ESM et à Bologhine contre le RCA. Et celle, pour le moins surprenante, que viennent d’enregistrer les Noir et Blanc, à l’occasion de la visite du MOC.

Mechhoud était tout heureux
Le coach Mechhoud avait confiance en ses joueurs durant toute la rencontre. En fin de match, il dira en substance : «Je suis ravi pour eux, car ils sont en train de faire le nécessaire pour éviter la relégation qui nous colle à la peau. On a fait un pas mais ce n’est pas gagné. Nous devons rester concentrés et continuer à travailler pour éviter le purgatoire.» T. A.

A l’issue de la 22e journée du championnat de Ligue2, l’ASMO occupe la 7e place au classement général, avec un total de 31 points. Soit 9 de

A cinq points seulement du dernier relégable
A huit journées de la fin de la saison, le MSPB, qui avait une belle entame de la phase retour, se retrouve à cinq points du dernier relégable. Avec 28 points, le MSPB distance le SAM, qui a dû partager les points du match contre l’ASMO, de 5 unités seulement, ce n’est pas suffisant pour avoir l’esprit tranquille. Surtout que le MSPB a un déplacement très périlleux, vendredi prochain à Oran. Il rendra visite à l’ASMO, l’équipe de Kamel Mouassa, qui n’a pas dit son dernier mot et qui croit toujours à l’accession. Depuis l’arrivée de Mouassa, l’entourage des Asémistes croit plus que jamais à un retour de leur équipe en Ligue 1. M. B.

Coupe d’Algérie : Les U20 qualifiés pour les demi-finales, les cadets éliminés avec les honneurs
Les U20 de l’ASMO se sont qualifiés avec beaucoup de brio pour les demi-finales de la Coupe d’Algérie. Les juniors asémistes se sont imposés sur le score de deux buts à zéro face à l’ES Berouaghia. Les deux réalisations de la formation de M’dina J’dida ont été l’œuvre de Hanifi. Les trois autres équipes qualifiées pour le carré final de la Coupe d’Algérie des U20 sont le WM Tébessa, l’USM Alger et l’USM Blida. En revanche, les U17 asémistes ont été éliminés avec les honneurs de la coupe face à l’US Biskra. Ce match s’est soldé sur un score de parité un but partout, mais la séance des tirs au but a souri à la formation de Biskra. Mais selon les informations en notre possession, les jeunes Asémistes n’ont pas à rougir de cette défaite surtout qu’ils ont livré une grosse prestation.

Les U21 s’inclinent à Mohammadia
Les Espoirs de l’ASMO sont revenus bredouilles de Mohammadia, avant-hier, où ils ont concédé une nouvelle défaite face au Sari local. Les U21 asémistes se sont inclinés face au SAM sur le score d’un but à zéro. Après cette défaite, la sixième du genre depuis le début du championnat, les Espoirs asémistes reculent à la troisième place du classement qu’ils partagent d’ailleurs avec l’USM Blida avec un total de 39 points. Les jeunes Asémistes comptent 18 unités de retard sur le leader du championnat, le MC Saïda.

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

Coup d’œil Ligue 2
Inter-Régions (19e journée)

19

Régionale 2 (17e journée)

USF Bordj Bou Arreridj 0USO Amizour 0

Précieux point pour les Unionistes !
e grand choc de la dix-neuvième journée du championnat de la division Inter-Régions, groupe centre-est, qui a mis aux prises l’incontestable leader, l’USO Amizour, à l’un de ses poursuivants immédiats et également favori pour arracher l’un des deux tickets pour l’accession en DNA, en l’occurrence l’USF Bordj Bou Arreridj, n’a pas connu de vainqueur. En effet, un score vierge a finalement sanctionné la partie qui a été intense et passionnante à suivre jusqu’au bout. Malgré la grande détermination des Bordjiens lors de ce choc des prétendants d’infliger la deuxième défaite de la saison au leader et réduire ainsi réduire l’écart les séparant, les Unionistes d’Amizour n'ont vraiment pas tremblé comme l'atteste le score vierge réalisé sur la pelouse du stade Bouzidi de Bordj devant des tribunes archicombles et sur lesquelles des centaines des supporters des Rouge et Noir étaient installés pour assister de la voix tout au long du match leur formation qui commence maintenant à croire plus fermement en un couronnement à la fin de cette saison. La première période a été caractérisée par un équilibre dans le jeu, avec quelques tentatives de part et d’autre qui auraient pu aboutir. En effet, le poids de l'enjeu et son cachet de rencontre à six points a pesé lourd sur le rendement collectif et individuel des deux camps. Les assauts des locaux furent nombreux mais stériles devant le gardien de l’USOA, Hamdaoui, en très belle forme. Au retour des vestiaires, les partenaires de Mohamed Seddiki se montrèrent plus offensifs. Nahnah et compagnie développèrent un jeu bien meilleur et ripostèrent par des contres qui faillirent mettre à la raison les Bordjiens. Nahnah et consorts se sont offert plusieurs occasions nettes de scorer, et surtout, à un quart d’heure de la fin, les attaquants unionistes n’ont pas su profiter de l’infériorité numérique de leur adversaire bordjien, après l’expulsion d’un défenseur pour cumul de cartons. L’USOA qui cherchait à en profiter tenta tout mais vainement devant son dauphin qui en fin de compte se résolut à surtout éviter la défaite et maintenir l’écart à ce qu’il était avant ce choc en attendant des jours meilleurs. Grâce au match nul obtenu devant les gars de Bordj Bou Arreridj, les coéquipiers de Nassim Kherraz gardent leur écart de six longueurs sur leur adversaire du jour. Un écart sécurisant pour l’USOA, sachant que l’équipe sera exemptée lors de la prochaine journée prévue vendredi prochain. Signalons enfin, que le match s'est terminé par un fair-play exemplaire entre les deux protagonistes. M. Mustapha

Seule la victoire importait
Stade : Baccaro Affluence : moyenne Arbitres : Toumi, Khaib, Hallou But : Adrar Karim (80’) JS Tichy : Arriche, Haddad, Ourabah, Adrar Karim, Bensaid, Messaoudi, Hellal (Mersel), Chabane, Boulaincer (Aroui), Adrar Fatah, Redouane Entraîneur : Kamal Adrar MC Bouira : Maach, Belkaid, Krim, Mazouz, Hidouchi, Aoudia, Tellal, Zemouri (Boucetta), Sid (Allache), Ferrah, Boutaous Entraîneur : Ali Tellal
a JS Tichy a réalisé l’essentiel en battant par 1 à 0 le MC Bouira, à Baccaro. Les littoraux voulaient à tout prix confirmer leur bonne santé et surtout leur victoire contre le solide leader, l’US Ben Douala, la semaine passée à Baccaro. La bande à l’entraîneur Kamal Adrar a dominé pratiquement presque la majeure partie de la première mi-temps, mais sa domination fut stérile puisque les coéquipiers de l’ex-joueur de l’entente de Sétif Bachir Bensaid ratèrent plusieurs occasions nettes de marquer. Fatah Adrar à lui seul gaspilla pas moins cinq balles de but. Des ratages qui ont frustré la galerie locale. La première moitié du match s’est terminée sur un score blanc. Durant la

JS Tichy 1 - MC Bouira 0

L

L

deuxième moitié du match, les locaux furent beaucoup mieux organisés. Deux contres ont été enregistrés lors des 15 premières minutes de la deuxième mi-temps de la part des visiteurs, mais à partir de la 60’ on avait droit à une rencontre à sens unique. Les enfants de Tichy ont eu plusieurs coups francs et corners et le but était pressenti. Il vint à la 80’, après une série de corners, le virevoltant Karim Adrar d’une jolie tête signa ce qui allait être la seule réalisation du match. Ainsi, la JS Tichy réussit le plein après deux sorties pour le compte de la phase retour. Maintenant, il va falloir confirmer loin du stade de Baccaro. Hafit Zaouche

SS Sidi Aïch 4 - ES Bir Ghbalou 2

ORB Akbou 2 - CRB Aokas 0

La renaissance des Diables rouges
signé Benmamar (7’). Après ce Stade : l’Amitié de Sidi but, les locaux enchaîneront Aïch plusieurs offensives et arriveAffluence : nombreuse ront à trouver une seconde fois Arbitres : Belmeksem, Kher- la cible par l’intermédiaire de bachi, Halimi Chilla (15’). Irrésistibles Buts : Benmamar (7’) Chilla comme on ne les a plus depuis (15’ et 80’) F. Iken (25’) SSSA très longtemps, les Diables Khelafat (35’) et Hamiti (40’) corseront l’adition à la 25’ suite ESB à un retrait de Chilla directeSSSA : Azzi, Rahmani, Ben- ment sur Iken dont le coup de mamar, Bainou, Mouloudji tête fera mouche. A partir de (cap), Chelgou, Kaloune, Se- cet instant, n’ayant plus rien à kouchi, Chilla, S. Iken, F. Iken perdre, les visiteurs montent Entraîneurs : Atmane d’un cran pour mettre un pressing constant. Stratégie vite et Oudjani ESBG : S. Makhlouf, M. payante puisque Khalafat traMakhlouf, Badaoui, Khalafat, duira cet ascendant au tableau O. Ould Biziou, Loucif, Laala, (53’). Un but qui a incroyableOuld Mehieddine, Zoumati, ment stimulé les visiteurs qui Hamidi (Ouahchia), R. Ould vont frapper encore par Hamiti (40’) dans la stupeur géBiziou nérale. De retour des Entraîneur : Khelifa vestiaires, les coéquipiers de Sekouchi ont repris le jeu à leur compte en acculant leurs invie redressement dé- tés qui, toutefois, ont bien réclenché en ce début de sisté avec en prime des contres cette phase retour, avec plusieurs occasions nettes avec la victoire rame- de revenir à la marque. Le susnée de Sidi-Daoud 1-0, a été pense durera jusqu’à la 80’, moconfirmé face à une solide for- ment choisi par Chilla pour un mation de Bir Ghbalou impli- exploit individuel conclu par quée au plus haut point par la un quatrième but au grand course au titre. En effet, les bonheur de la petite poignée de poulains d’Oudjani ont réussi supporters. C’est sur ce score de une excellente opération, eux 4-2 que les Diables Rouges ont qui étaient conscients qu’ils confirmé leur renouveau après n’avaient pas le droit à l’erreur. toute une moitié de saison de Dés l’entame du match, les doute. hommes du président H. Tahar Amaouche ont donné le ton avec un coup franc victorieux

Les Olympiens assurent
Stade : Opod d’Akbou Affluence : moyenne Arbitres : B. Boudina, Zouiten, R. Boudina Avertis : Iftissen, Hadi (ORBA) Abdellaoui, Lahlouh (CRBAO) Buts : Aghroud (5' sp) Sellami (70’) ORBA Benatsou (11' sp) CRBAO ORBA : Amsili, Aghroud, Boukir, Iftissen, Ait El Hadj, Hadi, Hammouche (Gassa), Attoumi, Baour, Amaouche (Ferguene), Sellami (Slim) Entraîneur : Hamidouche CRBAO : Hamana, Bensaid (Abdellaoui), Lahlouh, Zerguini, Zitoune, Moussouni, Djouder, Benarab (Beggah), Benatsou, Mouzaoui, Harriche Entraîneur : Saïdi u terme d’une partie serrée, les protégés de Hamidouche ont réussi l’essentiel face à la coriace formation du CRB Aokas qui était venue à Akbou avec la ferme intention de réaliser un bon résultat pour confirmer son regain de forme. Dès l'entame du match, la formation olympienne voulait prendre le jeu à son compte comme l’illustrait cette action de Hamouche qui reprit instantanément du droit mais sa frappe passera tout juste à côté du poteau droit. S’en suivit une autre chaude alerte de Yacine Amaouche mais son coup de ciseau a été repoussé de la main par un défenseur adverse provoquant un penalty que transformera Aghroud. La réaction des protégés de Saidi ne s'est pas fait attendre, puisque Harriche va mener une action dangereuse et réussit à s'engouffrer dans la surface mais se fait stopper par Iftissen provoquant ainsi un penalty qui sera marqué en deux temps par Benatsou. Début de match sur les chapeaux de roue et le ton ne baissera pas avec des occasions de part et d’autre jusqu’à la pause. De retour des vestiaires, le rythme sera maintenu aussi haut, avec cette fois une prédominance olympienne. A force de tenter, les hommes de Hamidouche parviendront à débloquer la situation à la 70' lorsque, sur un corner bien botté de la droite par le remuant Gassa, le rusé Sellami réussit à tromper le dernier rempart du CRBAO redonnant ainsi l'avantage à son équipe. Piqués au vif, les camarades de Hellal tenteront de revenir dans la partie, mais leurs essais manqueront de punch. Les Olympiens, quant à eux, un peu plus rassurés en cette seconde période ont essayé de gérer leur maigre avance au tableau d'affichage en opérant par des contres parfois dangereux et rateront même le KO par Hadi Billal à la 82’ mais son tir rasera le montant du gardien d'Aokas. Dans les ultimes instants, la partie devient nettement plus intense avec une équipe d'Aokas qui tente le tout pour le tout sans toutefois se créer de véritables occasions de marquer et une formation locale qui était bien en jambes avec une défense regroupée autour de l'excellent Ait El Hadj. Finalement, l’excellent arbitre Boudina mettra fin aux chauds débats sur cette victoire logique et méritée des Olympiens qui ont réussi à se rebiffer et prendre un peu d'air au classement devant une jeune et prometteuse équipe du CRB Aokas qui n'a pas trop osé. Zahir Ait Hamouda

L

A

Rabah Oudjani (ent. SSSA) :
«Amplement mérité»
«C’est une belle victoire devant une très bonne équipe de Bir Ghbalou qui nous a fait douter à certains moments surtout après ses deux buts, mais on a su reprendre le dessus. On méritait amplement cette victoire au vu de la prestation fournie.»

Abdeslam Khelifa (ent. ESB) :
«Il y a des jours comme ça…»
«On a été cueillis à froid, mais a pu revenir en inscrivant deux buts. En seconde période, on a fait mieux, on a tout tenté en dominant l’équipe adverse avec quelques bonnes occasions qu’on n’a pas su concrétiser. Il y a des jours comme-çà… »

Hamidouche (ent. ORBA) :
«On a été persévérants»
«C’était une partie très disputée face à une coriace équipe d'Aokas qui a fermé tous les espaces en première mi-temps. En seconde période, avec les changements et correctifs opérés, on a pris l'initiative du jeu, on a continué à presser l’adversaire et surtout ou a fait preuve de persévérance. Je suis amplement satisfait du résultat.»

Saïdi (ent. CRBA) :
«On a manqué de punch»
«C’était un match difficile. Nous étions amoindris et nous avons mis du temps pour entrer dans le vif du sujet face à une coriace formation de l'ORBA. Certes, on a été plus présents en première mitemps, mais on a manqué de punch dans certaines situations favorables. En seconde période, nous étions quelque peu nonchalant ce qui a permis à l'adversaire de marquer.»

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

Coup d’œil Ligue 2

19

Les Asémistes regrettent les points perdus durant la phase aller
nous arrange parfaitement.» Menés rapidement au score, les Vert et Blanc de l’ASMO sont revenus dans le match, grâce à Benchaâbane qui a inscrit un super coup-franc. Les Asémistes continuent de s’illustrer en cette seconde phase de la compétition. A l’issue de la 22e journée du championnat de Ligue2, l’ASMO occupe la 7e place au classement général, avec un total de 31 points. Soit 9 de moins que l’actuel troisième, en l’occurrence le MO Béjaïa. Il faut dire que la tâche des Asémistes de jouer la montée sera très compliquée, même si les hommes de Mouassa semblent déterminés à donner le meilleur d’eux-mêmes pour renverser cette situation et décrocher leur billet pour la Ligue1. En cette phase retour du championnat, les Asémistes ont réussi à gagner 4 matches, contre un nul et deux défaites. Ce bilan semble positif à plus d’un titre. Cependant, les coéquipiers de Berramla risquent de regretter le nombre incalculable de points ratés durant la phase aller du championnat, surtout à domicile où l’équipe a laissé filer beaucoup de points. D’aucuns estiment que si l’ASMO avait réussi à empocher au moins la moitié des points perdus à domicile durant la phase aller du championnat, elle serait aujourd’hui sur le podium.

ASMO

ASMO-JSS, demain en amical
Après avoir disputé le derby de l’ouest vendredi face au SA Mohammadia, l’entraîneur de l’ASMO, Mouassa, a accordé hier un jour de repos à ses joueurs. Ces derniers reprendront, donc, ce matin à partir de 10h le chemin des entraînements, au stade Habib-Bouakeul. L’occasion pour le staff technique de faire avec ses joueurs la critique du match d’avant-hier face au SAM. Demain, les gars de M’dina J’dida disputeront un match amical face à la JS Sig. Cette rencontre amicale est programmée à 10h au stade Habib-Bouakeul. Ce match amical constituera une bonne occasion pour les Asémistes de corriger leurs lacunes et de préparer la suite du championnat. L’occasion, également, pour certains joueurs de montrer ce dont ils sont capables pour gagner la confiance du coach et décrocher une place de titulaire dans le onze asémiste.

Les joueurs auront 4 jours de repos

A l’issue de ce match amical face à la JS Sig, le staff technique asémiste accordera quatre jours de repos à ses joueurs. Les gars de M’dina J’dida seront au repos ce week-end, puisqu’ils ne sont pas concernés par la Coupe d’Algérie. Leur prochain match du championnat face au MSP Batna, comptant pour la 23e journée de la Ligue2, est programmé le 8 mars prochain. Du coup, l’entraîneur Mouassa a jugé utile d’accorder quelques jours de repos à ses joueurs, afin de souffler un peu. Ainsi, et après le match amical de demain face à la JS Sig, les coéquipiers de Bouaâmria seront au repos jusqu’à samedi prochain, date de reprise des entraînements au stade Habib-Bouakeul.

Benchaâbane continue de s’illustrer

L

a formation de M’dina J’dida a décroché, avant-hier, un précieux point sur la pelouse du stade Ouali-Mohamed à Mohammadia, face au SAM. Face à une solide équipe du SAM qui restait sur une série de deux victoires consécutives, les hommes de Mouassa ont réalisé une bonne prestation. D’ailleurs, les Asémistes auraient

pu revenir de Mohammadia avec les trois points de la victoire, comme nous l’a indiqué le manager général du club, Benamar : «Ce fut un match très serré entre deux équipes qui se connaissent bien. Nous avons livré une bonne prestation et aurions pu revenir de Mohammadia avec les trois points de la victoire. Malgré tout, nous sommes satisfaits de ce point qui

Riad O.

Coupe d’Algérie : Les U20 qualifiés pour les demi-finales, les cadets éliminés avec les honneurs
Les U20 de l’ASMO se sont qualifiés avec beaucoup de brio pour les demi-finales de la Coupe d’Algérie. Les juniors asémistes se sont imposés sur le score de deux buts à zéro face à l’ES Berouaghia. Les deux réalisations de la formation de M’dina J’dida ont été l’œuvre de Hanifi. Les trois autres équipes qualifiées pour le carré final de la Coupe d’Algérie des U20 sont le WM Tébessa, l’USM Alger et l’USM Blida. En revanche, les U17 asémistes ont été éliminés avec les honneurs de la coupe face à l’US Biskra. Ce match s’est soldé sur un score de parité un but partout, mais la séance des tirs au but a souri à la formation de Biskra. Mais selon les informations en notre possession, les jeunes Asémistes n’ont pas à rougir de cette défaite surtout qu’ils ont livré une grosse prestation.

Les U21 s’inclinent à Mohammadia
Les Espoirs de l’ASMO sont revenus bredouilles de Mohammadia, avant-hier, où ils ont concédé une nouvelle défaite face au Sari local. Les U21 asémistes se sont inclinés face au SAM sur le score d’un but à zéro. Après cette défaite, la sixième du genre depuis le début du championnat, les Espoirs asémistes reculent à la troisième place du classement qu’ils partagent d’ailleurs avec l’USM Blida avec un total de 39 points. Les jeunes Asémistes comptent 18 unités de retard sur le leader du championnat, le MC Saïda.

Match après match, l’attaquant Benchaâbane continue de s’illustrer et prouver ses qualités. Arrivé au mercato, l’ancien sociétaire du MO Béjaïa s’est déjà imposé comme une pièce importante dans l’échiquier de l’entraîneur, Mouassa. C’est lui qui a permis à son équipe de revenir avant-hier de Mohammadia avec le précieux point du match nul face au SAM. Alors que son équipe était menée au score par un but à zéro, Benchaâbane a inscrit le but de l’égalisation d’un super coup-franc. Ce but est le quatrième de Benchaâbane depuis son arrivée à l’ASMO, cet hiver. Le joueur qui porte le n°38 de l’ASMO compte terminer le championnat comme meilleur buteur de l’équipe : «J’ai terminé le championnat comme meilleur buteur du MOB, la saison dernière. Je compte en faire de même cette saison avec l’ASMO.» Il est à noter que Balagh est le meilleur buteur actuellement de l’ASMO, avec 5 réalisations.

Khelloufi suspendu face au MSPB

R. O.

Incorporé en seconde mi-temps lors du derby d’avant-hier face au SAM, l’attaquant Khelloufi a écopé de deux avertissements, en quelques minutes de jeu seulement. Du coup, l’ancien sociétaire du PAC a été expulsé par l’arbitre. Cette situation a irrité les Asémistes, surtout que le joueur aurait dû faire preuve de plus de calme dans son jeu, afin de ne pas pénaliser son équipe par son expulsion. Khelloufi sera suspendu lors du prochain match de son équipe face au MSP Batna.

R. O.

MCS
L’inefficacité persiste toujours
e MCS a regagné Saïda avec une défaite difficile à digérer pour les camarades de Cheraïtia, car ils ont raté une occasion de mieux faire, même après avoir encaissé deux buts. Ainsi, avant la première mi-temps, les Saïdis ont pu réduire le score, tout en essayant de surprendre son adversaire en le faisant même douter. En effet, la volonté des Douïcher et Cie n’a pas été suffisante pour accrocher le CRBAF chez lui et devant son public. Et le ratage de certaines occasions était fatal pour le MCS, qui revenu au bercail tête baissée, car ce score n’arrange pas les Saïdis qui sont toujours dans la zone rouge.

ESM
Les Espérantistes en voulaient !
Les Espérantistes de Mostaganem se sont imposés à domicile, au stade Bensaïd-Mohamed, de Mostaganem devant la coriace formation de la ville du Titteri, en l’occurrence l’Olympique de Médéa, sur le score de deux buts à un. Les présents ont découvert une équipe new-look, d’aucuns attribuent le regain de forme à l’état d’esprit qui règne actuellement au sein du groupe de jeunes animés d’une grande volonté. Ainsi, les fans de la ville du Mimosa se mettent à rêver et à croire dur comme fer aux capacités de leurs protégés de s’en sortir à bon compte dans cette dernière ligne droite de ce championnat de Ligue 2. L’on se rappelle de la phase aller lorsque certains supporters étaient furieux contre leurs joueurs qui étaient passés à côté de la plaque. Le résultat positif de cette journée a permis aux Espérantistes de Mostaganem de souffler et d’ouvrir une nouvelle page.» Le libéro espérantiste, Garriche, qui a retrouvé sa place de titulaire, n’a pu terminer la rencontre, car il a dû rejoindre les vestiaires prématurement. En effet, le libéro Garriche a commis une faute sur un attaquant de l’Olympique de Médéa. M. Zerrouki, arbitre de la rencontre, a appliqué le règlement en l’expulsant.

CRT
«Certains veulent la disparition du CRT»
Abdelbaki (manager général) :

L

La deuxième mi-temps était meilleure

nière a visité les filets de Bouhada à deux reprises, 37’ et 41’, à cause du mauvais placement de ses joueurs ou manque de concentration sur les balles arrêtées qui sont toujours fatales pour les Saïdis.

P

our le manager général de l'équipe, «si les joueurs se sont présentés à Alger, c'est uniquement pour éviter un deuxième forfait, afin que l'équipe ne soit pas sanctionnée par la Ligue. Donc les jeunes Espoirs du CRT, amoindris physiquement par la sortie d'un des leurs, n'ont pu tenir le coup et se sont effondrés devant une bonne équipe du NAHD. Il a ajouté que parmi toutes les 32 équipes professionnelles, seul le CRT ne bénéficie pas de l'aide des autorités ou de la DJSL, sous prétexte que le CRT est une SSPA. Du jamais vu ! Certains veulent la disparition de ce club qui a enfanté de grands footballeurs.»

Saïda a résisté durant 37 minutes

Le syndrome des premières et dernières minutes

Tout marchait bien durant les premières minutes de la rencontre, car le MCS a su comment réduire les espaces en pressant, surtout, cette équipe d’Aïn Fekroun jusqu’à la faire douter à la fin de cette manche. Il aurait suffi d’un moment d’inattention de la part des camarades de Megueni, le CRBAF a profité pour débloquer sa situation en inscrivant le premier but, synonyme de déclic pour l’équipe locale. Après les 37 minutes, les Saïdis ont flanché.

En dépit des grands moyens déployés...

Même si elle a encaissé deux buts lors des premières 45 minutes, le MCS a pu produire une meilleure prestation en seconde mi-temps, en s’imposant même pour porter le danger à plusieurs reprises dans le camp adverse. Ainsi, les Saïdis auraient pu arracher le point du match nul, en vain. Après avoir inquiété plusieurs fois le gardien d’Aïn Fekrouna en exerçant un pressing sur sa défense, le manque d’efficacité pénalise l’équipe de Saïda, car les Keffi, Cheraïtia et Boukhari ont raté des occasions nettes de but.

Garriche écope d’un carton rouge

Merakchi : «On ne peut pas demander plus aux joueurs»

SALAH

La victoire aurait pu être plus large

Avec 11 joueurs seulement à Alger

L’entraîneur-joueur du CRT, Merakchi, a déclaré après la rencontre qu'il ne pouvait pas demander plus à ses joueurs qui ont donné le meilleur d'eux-mêmes. Le fait de s’être déplacés à Alger est déjà un signe de bonne volonté pour un club qui se vit dans de multiples problèmes.

L’Esperance de Mostaganem s’est offert plusieurs occasions de scorer, notamment par Medahi, Foauz et Djahel, auteurs d’une belle prestation lors de cette confrontation et qui auraient pu scorer à trois reprises, mais ces derniers les ont ratées par excès de précipitation.

La situation chaotique qui règne dans la maison CRT a fait que l'équipe s’est déplacée à Alger avec seulement 11 joueurs, sans aucun remplaçant. Cependant, lors du match NAHD-CRT, l'équipe témouchentoise a évolué à 10, après la sortie de Dahmani, puis à neuf, après la sortie de Bekrar.

Ousmane Abderrahmane : «La victoire était importante pour nous»

L'équipe termine la partie à neuf Toujours sans médecin

Léquipe du CRT a terminé cette rencontre contre le NAHD avec neuf joueurs, après la sortie sur blessure de Bekkar à la pause et l'expulsion de Dahmani, à la 81 minute. Ce qui a lourdement pénalisé l'équipe. Bien qu'on l'ait signalé à maintes reprises, l'équipe du CRT n'a toujours pas engagé un médecin pour son équipe. Si les dirigeants du NAHD avaient formulé des réserves sur l'absence d'un médecin dans le staff du CRT, ils auraient remporté ce match sans jouer et le CRT aurait été doublement sanctionné. Jusqu'à quand on continuera à jouer avec la santé des joueurs ?

C’est devenu une habitude chez cette équipe de Saïda d’encaisser des buts à l’entame ou aux dernières minutes de chaque mi-temps. Ainsi, face à l’ABM, elle a enregistré le premier but, chez elle, à 13’. Et contre Aïn Fakroun, cette der-

Les dirigeants du MCS ont misé sur leur équipe pour qu’elle arrache un résultat probant contre le CRBAF, en la mettant de bonnes conditions, tout en proposant 10 millions de centimes de prime en cas de victoire, mais les camarades de Zaoui n’ont pas su profiter de tous ses efforts, et ce, malgré la crise financière qui secoue le club. Ses responsables voulaient l’extraire des relégables, hélas, la chance n’était pas avec elle.

«La victoire acquise par les Espérantistes de Mostaganem face à l’Olympique de Médéa est le fruit d’un travail d’une semaine. Cependant, à la pause citron, j’ai demandé à mes poulains de garder leur calme face aux décisions du referee. Ils ont suivis mes conseils à la lettre. Ils ont dominé le reste de la partie. La victoire est amplement méritée. Nous aurions pu gagner par un score large, mais l’essentiel pour nous était de renouer avec la victoire», dira le coach espérantiste.

«Ce n’est pas un hasard si l’ESM occupe la 3e place»

Raouraoua a promis d'aider le club

Avant de conclure, Ousmane estime que l’ESM, qui occupe la troisième place au classement, mérite vraiment cette position : «L’ES Mostaganem s’est vraiment imposée cette saison en championnat. Et s’il occupe la troisième place, ce n’est pas par hasard. Psychologiquement, les joueurs espérantistes sont libérés, après leur succès mérité.»

AMAB B.

Ettaoui-Wassim

Lors de sa visite à Aïn Témouchent pour s'enquérir des travaux de réaménagement effectués au stade Oussief-Omar, mardi dernier, les joueurs grévistes du CRT ont interpellé M. Raouraoua sur la situation que traverse leur club ces derniers mois. Le gardien Dahmane a même remis une lettre au premier responsable de la FAF qui a aussitôt déclaré, en marge de sa visite, qu'il viendra en aide à cette équipe dans les jours qui viennent, tout en demandant aux joueurs de revenir à la compétition.

SALAH

20

N° 2205 Dimanche 24 février 2013

Coup d’œil International

Le Clasico des riches face aux pauvres
des Princes, en relançant quasiment la course pour le titre de champion. Pour rappel, Le PSG et l’OM se sont affrontés 80 fois, toutes compétitions confondues. C’est le club phocéen qui a l’avantage avec 32 victoires contre 28 succès parisiens (20 nuls).

PSG-OM ce soir à 21h

Nkoulou prêt pour le duel face à Zlatan

nt le match des extrêmes ! En effet, le PSG qui est entrain de bâtir une équipe de galactiques, recevra ce soir une formation de l’OM, qui souffre sur le plan financier, mais qui reste malgré tout concerné par la lutte au titre avec un effectif jugé très limité par les observateurs. A trois jours d’une nouvelle confrontation en Coupe de France, les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic veulent donc prendre le large en haut du classement, tout en retrouvant la confiance après une défaite inattendue face à Sochaux, alors que les camarades de Fouad Kadir, espèrent briser le rêve parisien, tout en revenant à deux points du PSG en cas de victoire au Parc

C

e n’est nulleme

Homme fort du PSG, et auteur d’un doublé lors du match aller, l’attaquant Zlatan Ibrahimovic veut de nouveau briller durant ce Clasico. Incapable de bien museler le géant suédois à Marseille, le défenseur central Nicolas Nkoulou ne veut pas revivre le même problème avec Ibrahimovic et estime pouvoir hausser son niveau à l’occasion de ce nouveau Clasico : «J’étais content de mon match aller même s’il m’était passé devant et avait gagné le duel sur son deuxième but. Il faudra être plus vigilant dimanche et passer en premier cette fois. Le foot n’est pas comme la musique, les matches se suivent et ne se ressemblent pas. Ce ne sont pas les mêmes gestes ou appels, il faudra être dans un meilleur jour et faire un meilleur match», a prévenu l’international camerounais.

Pastore : «Plus de motivation sur un Clasico»

son attente avant son premier Clasico, lui qui est retenu dans le groupe par le manager Ancelotti, et qui pourra même faire ses grands débuts avec le maillot du PSG lors de ce match très attendu : «J’ai joué beaucoup de chocs dans ma carrière, tels que les duels entre l’AC Milan et l’Inter, le Real Madrid et Barcelone, ou le Galaxy et Chivas. Pour moi, il est très excitant de découvrir un nouveau match très particulier.»

Baup : «Paris est favori mais on va lutter»

Loin d’entamer ce Clasico avec le statut de favori, l'entraîneur Élie Baup estime qu'il ne faut pas se cacher derrière ce statut de challenger en voulant réussir un grand coup au Parc : «Outsider on l'est. Mais il ne faut pas chercher à se protéger avec ça mais y aller à visage découvert et tout donner», a prévenu l’entraîneur Marseillais selon le site officiel de l'OM, avant de poursuivre : «On l'a déjà vécu à notre détriment, beaucoup de matches face à des équipes sur lesquelles on pensait avoir le dessus se sont soldés par des revers conséquents. Paris est favori mais on va lutter.»

De retour en forme ces derniers temps, le milieu de terrain argentin Javier Pastore a donné quelques interviews à des médias asiatiques, en évoquant notamment sa situation, mais aussi et surtout le Clasico face à l’OM : «C’est mieux d’être inconstant mais de faire des choses remarquables, plutôt que d’être régulier et de rester dans l'ombre», a déclaré l’Argentin, avant de parler du rendez-vous particulier face à l’OM: «C’est vrai qu'on a plus de motivation sur un Clasico, on le sent aux regards des supporters. Ils ont des attentes.» Pastore est revenu aussi sur le revers inattendu face aux coéquipiers de Boudebouz : «Non, nous n’avons pas de pression. L’équipe est dans un bon moment, nous sommes premiers du championnat, nous avons gagné à Valence (2-1 en 8es de finale aller de la Ligue des champions, ndlr). C’est normal d’avoir moins de confiance après une défaite mais avant Sochaux, on a enchaîné 13 ou 14 matchs sans défaite et on espère continuer dans cette dynamique-là. C’est normal de perdre des matchs car nous ne jouons pas seuls.»

Ronaldo, le VIP du Clasico !

Beckham : «Très excitant de découvrir ce match particulier»

Sur le site du Paris-SG, David Beckham a fait part de

Une chose est sûre, il y aura du beau monde au Parc des Princes ce soir ! En effet, la star brésilienne Ronaldo, l'ancien attaquant du FC Barcelone ou encore de l'Inter Milan, va donner le coup d'envoi fictif du choc de dimanche soir entre le PSG et l'OM. L’occasion de retrouver l’un de ses anciens camarades de jeu en la personne de David Beckham, qui a été son coéquipier sous les couleurs du Real Madrid.

Le chaud Derby de la Madonnina !

Inter Milan-Milan AC ce soir à 20h45

S

L’Inter veut rester en course pour la C1
Sévèrement battu en cham-

i la Juventus poursuit sa course en tête au classement, les deux clubs milanais refusent pour autant d’abandonner l’idée de titiller la bande à Conte, qui se dirige pourtant vers un second sacre de suite en Serie A. Connu pour être l’un des derbys les plus célèbres au Monde, la Madonnina est le match tant attendu en Italie et plus spécialement à Milan, où l’Inter recevra ce soir le Milan, à l’heure ou les deux clubs sont au coude à coude au classement avant cette rencontre capitale pour la suite de la saison…..

équipiers du capitaine d’équipe, Javiez Zanneti, ont donc une très belle carte à jouer lors de ce derby, en se conseillant non seulement avec les supporteurs Nerazzurri, tout en dépassant les milanais en cas de victoire, en restant de la sorte toujours en course pour un fameux billet qualificatif pour la prochaine Ligue des Champions.

Le Milan AC peut compter sur Super Mario

La neige, l’invité inattendu ?

lors de la brillante victoire « 2-0» face aux Catalans. De quoi donc entamer ce derby avec un vrai capital de confiance, surtout avec la présence de Mario Ballotelli, qui devra s’attendre à un accueil très hostile de la part des supporteurs Nerazzurri, mais qui aura à cœur de briller durant ce chaud derby.

Berlusconi : «Je veux gagner la Serie A et la Ligue des Champions»

duo «Juan Jesus-Chivu» démarrer la rencontre dans l’axe de la défense.

Cassano, l’homme à suivre selon Maldini
Figure emblématique du Milan AC, l’ancien capitaine d’équipe des Rouge et Noir, Paolo Maldini a évoqué le derby de la Madonnina qui s’annonce brûlant ce soir à San Siro. «Il y a un risque de fatigue et de décompression après le match contre Barcelone même si un excellent résultat comme cette victoire peut vous faire oublier tous les soucis. N’oublions pas que même si le Milan a fait un grand match mercredi soir, en championnat, ils ont récupéré un grand nombre de points lors de leurs dernières rencontres en obtenant des résultats incroyables. Au début du championnat, l’avenir d’Allegri était compté eu égard à toutes les critiques qu’il subissait. Le club a bien fait de le maintenir en

riere dello Sport.

Après un début de saison catastrophique, le Milan AC est en train de re-

Selon Cacliomio.fr, le derby entre l’Inter et le Milan AC pourrait très bien se disputer sous la neige. En effet, des chutes de neige sont attendues à Milan toute la journée d’aujourd’hui et la température à l’heure du match ne devra pas dépasser un degré.

Ronocchia forfait pour le derby

Apparemment très rassuré par le niveau de son équipe après la probante victoire face au Barça, le président Silvio Berlusconi ne cache pas ses ambitions pour la suite de la saison, à l’aube d’affronter l’Inter Milan : «Ça va se jouer entre nous, la Juventus et le Napoli. Je veux gagner la

pionnat le week-end dernier face à la Fiorentina, l’Inter Milan a réussi néanmoins à retrouver un peu de confiance après sa belle qualification en Europa League. Avec un seul point de retard sur le Milan AC, les co-

venir en force en enchaînant les probants succès que ce soit en Série A ou même en Ligue des Champions, en donnant une véritable leçon de football au Barça mercredi dernier,

Élément clé dans le onze de l’Inter, le défenseur central Andrea Ranocchia est très incertain pour le derby de ce soir. Le défenseur central italien, a subi des examens après sa blessure lors du match d’Europa League face à Cluj et les nouvelles ne sont pas rassurantes, puisqu’il souffre du genou droit, en étant contraint de rater cette rencontre importante. A noter aussi que l’argentin Matias Silvestre sera lui aussi forfait à cause d’une élongation musculaire, en s’attendant donc à voir le

Serie A et la Ligue des Champions, je ne me contenterai pas d'une troisième place en championnat», a lancé le Cavaliere au CorContact@lebuteur.com

place et les bons résultats se sont enchaînés». L’ancien capitaine rossonero a aussi rappelé les points forts de l’Inter dans ce genre de Match : «Ce dimanche Milan devra avoir à l’œil sur Guarin et Palacio. Cassano pourra également se sublimer pour ce type de rencontre en se nourrissant des nombreux sifflets qu’il devrait recevoir des tribunes».

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

N° 2205 Dimenche 24 février 2013

Coup d’œil International

21
Real Madrid

Quand Mancini sort ses griffes !
et les besoins de son équipe pour la saison prochaine, en souhaitant la venue d’un buteur de classe mondial, malgré la présence d’Aguero, Tevez et Dzeko dans son effectif. Les différentes pistes mènent tout d’abord à Edinson Cavani, le goleador de Naples. «J’aime ce joueur, mais tout le monde le veut, a indiqué Mancini. Il y a de gros joueurs, je ne sais pas ce qui va arriver. » Le deuxième choix de la short-list serait Luis Suarez, mais il n’est pas seul. « Suarez joue pour une équipe d’élite comme Liverpool, a-t-il déclaré. Cavani joue pour le Napoli. Il y a Falcao mais, encore une fois, tous les managers le veulent.» Il écarte la venue de Neymar S’il souhaite donc un grand buteur l’été prochain, Roberto Mancini, n’est nullement intéressé par le prodige brésilien Neymar, pourtant annoncé dans le viseur de City : «Neymar est un bon joueur, mais il est jeune, a déclaré le coach des Citizens. Je ne sais pas s’il est prêt pour

Man City

Ronaldo «Pas de clan portugais
au sein du groupe»
A la Une du mensuel GQ, dans sa version espagnole, Cristiano Ronaldo, la star portugaise du Real Madrid a accepté de s’exprimer sur sa situation au Real Madrid, mais aussi ses relations avec les médias : «Les journaux et la télévision sont désormais intégrés au business du football et nous devons vivre avec. Ce qui me fait mal, c’est lorsque l’on me critique pour des choses qui se déroulent en dehors des terrains de foot. Quand il s’agit de mon jeu, les critiques me touchent moins, car je suis le premier à me rendre compte lorsque je ne suis pas au mieux», a confié CR7, avant de nier totalement les rumeurs de clans au sein du vestiaire du Real Madrid : «J’ai beaucoup d’amis au Real Madrid, pas seulement mes compatriotes. Évidemment, au début je ne restais qu’avec des gens comme Pepe et Kaká car nous avions la langue en commun. Mais cela ne veut pas dire qu’il y ait un clan portugais au sein du groupe.» Concernant son avenir après la fin de sa carrière de footballeur, l’ex-joueur d’United refuse de s’éloigner du monde footballistique : «Le football est ma vie. J’aimerais rester dans ce milieu, même après la fin de ma carrière de joueur. Mais pour le moment, je vais me concentrer sur les années qui me restent à vivre sur le terrain. Le temps dira ce qui se passera ensuite.»

En plus d’affirmer haut et fort qu’il est le meilleur manager en Angleterre ces derniers temps, et qu’il est donc illogique de parler de son probable limogeage, le manager Italien Roberto Mancini a aussi évoquer de nombreux dossiers chauds qui font l’actualité ces derniers jours lors d'une entrevue diffusée dans le journal The Guardian… Mancini avertit Nasri et Joe Hart Mal en point en championnat à l’aube d’affronter les Blues de Chelsea, l’ancien manager de l’Inter Milan a profité de cet entertien pour secouer ses troupes, tout en visant deux éléments en particulier, à savoir le milieu de terrain Français Samir Nasri et le portier Anglais Joe Hart : «Je pense que Samir a des qualités fantastiques. Il est capable de toujours bien jouer et de faire la différence. Il pourrait être l'un des meilleurs joueurs d'Europe. Mais ce n'est pas le cas….Parfois, un joueur pense

que ce qu'il a fait la saison d'avant est suffisant et ne comprend pas qu'il doit continuer de s'améliorer chaque jour.» Avant d’évoquer le cas du gardien Joe Hart, qui a commis quelques bourdes ces derniers matches : «Je l'ai mis dans le but quand tout le monde pensait que c'était impossible qu'il puisse devancer Shay Given qui était l'un des meilleurs portiers d'Europe. J'aime Joe sinon je ne l'aurai pas titularisé il y a deux ans, mais s’il continue de faire des erreurs il se retrouvera rapidement sur le banc.» Il est à la recherche d’un renard des surfaces Après le départ de Mario Balotelli cet hiver, qui fait actuellement le bonheur du Milan Ac, Roberto Mancini a évoqué le futur mercato

Canizares : «Entre Ronaldo et le Real, c’est un mariage qui va durer très longtemps»

jouer en Angleterre car, ici, le football est différent. Je pense qu’il ira à Barcelone ou au Real Madrid.»

Agüero écarte la possibilité d’un très proche d’un retour en Espagne, où le Real Madrid mais aussi le retour en Espagne Annoncé
Barça veulent le recruter l’été prochain, l’attaquant Sergio Agüero a affirmé son désir de rester à City via le site officiel des Citizens : «Je me sens apprécié et même aimé ici. Cela signifie beaucoup pour moi. Ça fait plus d'un an et demi que je suis arrivé et j'ai parfois l'impression que je suis ici depuis le début de ma vie. Comment pourrais-je oublier cela (et partir) ?» a reconnu l’international Argentin

Juventus

Man United

Matri

Devenu l’élément clé en pointe de l’attaque ces dernières semaines, Alessandro Matri s’est exprimé sur son retour en force, selon cacliomio.fr : «Pour ma part je suis en meilleur forme depuis quelques rencontres, plus qu’auparavant, mais j’ai toujours travaillé dur pour m’améliorer. Sur le terrain, parfois, les choses se passent bien et parfois un peu moins. Mais ça me fait plaisir de savoir que certaines personnes croient en moi de nouveau. Jamais je n’ai pensé quitter la Juve, le club a toujours été derrière moi et c’est la seule chose qui m’intéresse» a reconnu l’attaquant turinois.

« J’ai toujours travaillé dur pour m’améliorer»

Lindegaard veut doubler De Gea Pas vraiment le portier numéro
un dans la hiérarchie des gardiens mis en place par Alex Ferguson, le portier Danois Anders Lindegaard, titularisé à huit reprises seulement cette saison, compte doubler malgré tout l’espagnol De Gea, lui qui n’a eu que très rarement sa chance, depuis sa venue à United en début d’année 2011 : «J'ai eu de bonnes périodes où j'étais le premier choix», a-t-il affirmé vendredi auprès du Jyllands-Posten. Si bien qu'aujourd'hui, Anders Lindegaard n'envisage pas un départ du club, au contraire : «Je veux être un titulaire régulier, jouer tous les matches et réaliser de grandes performances.»

Santiago Canizares, l’ancien gardien du Real Madrid et de la Roja, a donné son avis dans les colonnes du 10Sport sur l’avenir assez sombre de Ronaldo, qui pourra quitter le club espagnol pour rejoindre le PSG l’été prochain : «En Espagne, on parle beaucoup de cette possibilité. Paris a une chance, c’est qu’ici, il y a le Barça. Cristiano est éprouvé de perdre contre Barcelone. C’est peut être le grand atout dont dispose le PSG pour le recruter. Ils le sortent d’Espagne et il n’affronte plus le Barça, ou seulement en Ligue des Champions. Parce qu’il est en train de souffrir énormément. Il n’a gagné qu’une seule fois la Liga depuis son arrivée. C’est très dur de tout perdre tout le temps contre le Barça. Dans le monde entier, on parle de Messi et ensuite de Ronaldo. Lui veut être meilleur que Messi, et il n’y arrive pas» a expliqué le jeune retraité, avant de poursuivre : «S’il pense quitter le Real, Paris peut être une possibilité de changer de pays

et jouer dans un championnat qu’il ne connaît pas. C’est clair que le grand rival du Real Madrid sur ce dossier, c’est le PSG. Mais je crois qu’il va rester au Real. Cristiano et le Real Madrid c’est un mariage qui va durer énormément d’années.»

de l’intérêt de Barcelone»
Interrogé par Globoesporte concernant le fort intérêt du Barça et son entraîneur Vilanova à son égard, le défenseur Brésilien de Chelsea, David Luiz, s'est montré ravi de savoir qu'un club aussi prestigieux pense à lui. «Je travaille tous les jours à la recherche de reconnaissance, d'où qu'elle vienne. Bien sûr que je suis heureux de l'intérêt de grands clubs comme Barcelone. C'est un motif de fierté, motif de joie. Mais j'essaye de faire mon travail de la meilleur forme possible où que je sois, je suis en ce moment à Chelsea et j'en suis très heureux» assure l'international brésilien.

David Luiz «Fier et heureux

Barça

Benitez : «Capables de battre City»
A l’aube d’affronter Man City, pour le grand choc du week-end en Angleterre, le manager espagnol Rafael Benitez a donné une conférence de presse vendredi, en se montrant assez confiant avant cette confrontation : «Nous avons beaucoup de respect parce que City est une grande équipe. Mais devons aller là bas avec de la confiance. Et si nous sommes dans le coup, je pense que nous pourrons nous battre pour être dans les deux premiers.» En effet, avec une victoire, Chelsea reviendrait à point des deuxièmes, leurs adversaires du jour, sauf que l’Espagnol refuse de mettre trop de pression sur ses troupes : «La priorité est de gagner. Si nous gagnons nous serons tout près, mais si on ne peut pas, on doit continuer à se battre. La course au Top 4 continuera jusqu’à la fin de la saison.»

Chelsea

22

Le Buteur n° 2205 Dimanche 24 février 2013

V SA utile

OIR

Détente
e-mail : Réagissez à cette page par com x-sante@lebuteur. jeu

Sudoku n° 1187

La ville de SaintClaude dans le Jura est la capitale de la Pipe.

In

QCM
Qui a transféré le siège du gouvernement islamique de Médina à Damas ?
a) Ali Ibn Abi Taleb b) Mouawiya Ibn Abi Sofiane

Jordanie Egypte

L’intrus
Syrie

Mauritanie

LS V
eaviez-

ous ?

Pourquoi les dinosaures s'appellent-ils ainsi ?

M

c) Abdallah Ibn Abbas

éli Débusquez 2 héros de la révolution algérienne élo dont les noms ont été mélangés :

Qui c’est ?
Sophie Rostopchine

AZANARABAMA

Charade
Mon 1er est la 17e lettre de l'alphabet. Mon 2e est la même lettre. Mon 3e est une boisson. Je prends mon tout au petit déjeuner. Le mot a été créé par un savant anglais du XIXe siècle, qui l'a fabriqué à partir de deux très vieux mots grecs : «deinos» et «sauros». En grec, «deinos», c'est ce qui inspire la crainte, qui est vraiment terrible, terrifiant. Ce mot provient d'une racine encore plus vieille «dwei» qui exprime l'idée de séparation (et sans doute la peur d'être séparé !), et que l'on retrouve encore aujourd'hui en français dans le nombre «deux». Quant à «sauros», c'était tout simplement en grec le lézard, qui a donné en français le mot «saurien» qui désigne aussi bien le sympathique petit animal que nous connaissons tous que le terrible et effrayant crocodile.

Devinette
Qui a dit ?

Comment le jouer
La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les numéros de 1 à 9.

Pour me respecter, il faut me donner. Pour me donner, il faut m'avoir. Que suis-je ?

E

nigme

Un vieil homme, à l'approche de sa mort, décide de partager son troupeau de 17 chameaux entre ses trois fils. L'aîné héritera de la moitié du troupeau, le cadet du tiers et le benjamin du neuvième. Confrontés à l'indivisibilité de 17 par 2, 3 et 9, les trois frères vont trouver le sage du village. Celuici, fin mathématicien, leur propose une solution qui, sans avoir recours à une boucherie, respecte les volontés du vieil homme. Comment le sage s'y prend-il pour effectuer le partage ?

De qui s’agit-il ?
Identifiez cette caricature
C’est un prince

«En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables».
Georges Clémenceau Pérez de Cuéllar Charles de Gaulle Richard Nixon

Mots fléchés n° 1636

Ce

jour-là

661 : Assassinat de Ali ibn Abi Talib, gendre de Mohammad (QSSSL). 1939 : Un séisme de 8,3 degrés sur l'échelle ouverte de Richter secoue Chillan (Chili) et tue 28 000 personnes. 1998 : Une heure après un discours du président Liamine Zeroual dénonçant les massacres, cinquante-cinq personnes sont égorgées ou décapitées dans la périphérie d'Alger.

Humour…
La petite Sophie est invitée à un goûter chez une amie. La maman de celle-ci lui propose une deuxième tranche de gâteau. Sophie hésite : - Non,... Merci, Madame ! - Vraiment, cela ne te tente pas ? - Oh si... Maman m'a dit qu'il était plus poli de refuser la 2e fois. Mais elle ne pouvait pas savoir que les parts seraient si petites ... Un Esquimau sʼimpatiente dans la rue... Dʼun geste nerveux, il extirpe un thermomètre de sa poche et murmure : - Si elle n'est pas là à moins dix, je me tire !

La photo du jour

S olution des jeux…
Méli-Mélo Amara (Rachid) et Zabana (Ahmed). Qui c’est ? Comtesse de Ségur.

Sudoku n° 1187

De qui S’agit-il ? Prince Charles. Charade Cacao.

QCM b) Mouawiya Ibn Abi Sofiane.
L’intrus Syrien : le seul qui n’a pas de relations diplomatiques avec Israël. Devinette La parole. Enigme Le sage leur prête un chameau. Nous avons donc maintenant 18 chameaux. L'aîné héritera de la moitié, soit 9 chameaux. Le cadet héritera du tiers, soit 6 chameaux. Le benjamin héritera du neuvième, soit 2 chameaux. Le total de l'héritage s'élève à 17 chameaux. Le sage récupère le chameau prêté. Qui a dit ? Georges Clémenceau.

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com té@lebute jeux-san

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

D écra ssage
Le proverbe du jour

Le Buteur n° 2205 Dimanche 24 février 2013 Prévisions météo pour Alger et ses environs
Horaires des prières
24 Rabie ettani 1434

23

DIMANCHE
AVERSES ÉPARSES

LUNDI
AVERSES ÉPARSES

Dimanche
Dohr Asr Maghreb Icha : 13h01 : 16h09 : 18h40 : 19h58 : 05h 59 : 07h 25

«Ce qui nous manque nous instruit»
(Proverbe allemand)
La présence de sang dans les selles doit vous amener à consulter. Si la cause est souvent bénigne (hémorroïdes, constipation), il peut aussi sʼagir du signe dʼune maladie, parfois grave. Et attention, la quantité de sang présent dans les selles nʼest pas forcément un signe de gravité (cancer colorectal). Quelles sont les affections pouvant entraîner du sang dans les selles ? Les hémorroïdes Elles correspondent à des dilatations des veines situées dans la région anale, susceptibles de saigner en plus dʼêtre douloureuses. Les hémorroïdes représentent lʼune des causes les plus fréquentes de présence de sang dans les selles. Si elles sont bénignes, le médecin pourra cependant vous rassurer et instaurer un traitement. La constipation Autre cause très fréquente et bénigne de saignement anal, la constipation entraîne des fissures anales, sortes de déchirures de la muqueuse qui saignent. La rectite Il sʼagit dʼune inflammation de la muqueuse rectale pouvant entraîner lʼapparition de sang dans les selles, dont les origines sont diverses : infectieuses, parasitaires, abus de suppositoires, radiothérapie… Les maladies inflammatoires de l'intestin La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse se manifestent par la présence de sang dans les selles. Ces maladies inflammatoires de lʼintestin, qui s'accompagnent souvent de diarrhées et de douleurs abdominales, nécessitent un traitement à long terme et un suivi médical.

Lundi
Fedjr Chourouk

Matin : 4 °C A-M : 8 C Vent : 14 km/h Direction : N.W.

Matin : 4 °C A-M : 8 C Vent : 14 km/h Direction : N.W.

ACTUEL
A 104 ans, il faut mentir si on veut son profil Facebook

Sang dans les selles : quelles causes possibles ?
Les varices œsophagiennes Les varices œsophagiennes correspondent à des dilatations des veines de la paroi de l'œsophage. Elles ne présentent aucun symptôme, excepté lors de leur rupture (se traduisant par lʼapparition de sang) en cas dʼaugmentation de la pression sanguine au niveau du système porte. Sang dans les selles et cancer colorectal Le cancer colorectal se traduit également par du sang dans les selles, mais le plus souvent en quantité indétectable à lʼœil nu. Seul un examen spécifique permet de le mettre en évidence. Il sʼagit du test Hémoccult, lequel est recommandé dans le cas du dépistage organisé de ce cancer du côlon. Il est proposé tous les deux ans à partir de lʼâge de 50 ans. Il est également conseillé de débuter ce test plus précocement en cas dʼantécédent familial de cancer du côlon ou de certaines maladies (rectocolite ulcéro-hémorragique, polypose adénomateuse familiale). Sang dans les selles : quand faut-il consulter ? Systématiquement... Même si la plupart des affections entraînant du sang dans les selles sont bénignes, il est conseillé de consulter son médecin afin de confirmer le diagnostic et de ne pas passer à côté dʼune maladie plus grave…

Re ce tte

Marguerite Joseph avait 102 ans quand sa petite-fille, à qui la famille demandait régulièrement des nouvelles de sa grand-mère sur Facebook, a décidé de lui ouvrir sa propre page sur le réseau social, rapporte Click on Detroit. Marguerite est aveugle et dure d'oreille, mais Gail Marlow, sa petite-fille, lui lit tous les jours les messages qu'elle reçoit, et y répond avec elle. Le problème de Gail, c'est que Facebook ne veut pas croire qu'on puisse avoir 102 ans (ni 105 le 19 avril prochain) et avoir sa page. A chaque fois que la jeune femme essaye d'entrer l'année de naissance de sa grand-mère, le site lui retourne une «erreur inconnue» et recale automatiquement l'année à 1928. Gail a inondé Mark Zuckerberg de messages (l'histoire de Click on Detroit ne dit pas si elle a payé 100 dollars pour qu'il en reçoive un à coup sûr), avant d'abandonner, acceptant qu'il devait s'agir d'un bug dans le système. Le porte-parole de Facebook Andrew Noyes a dit à l'Associated Press que l'entreprise travaillait pour régler un problème qui empêche l'usage de dates de naissance avant 1910.

Salade aux légumes secs

La Chine limite le nombre de mouches dans ses toilettes publiques
Le nombre de mouches autorisées dans les toilettes publiques en Chine va être limité, selon un projet de directive du ministère de la Santé visant également à réduire les nuisances olfactives des lieux d'aisance. Seules trois mouches au mètre carré seront tolérées dans les bâtiments indépendants et une seule pour la même surface si les commodités font partie d'un lieu public plus vaste comme une gare ou un centre commercial, précise le document officiel publié cette semaine. Par ailleurs, les lieux en question ne devront pas incommoder par leur odeur s'ils s'insèrent dans un ensemble plus vaste. S'il s'agit d'une construction séparée, il ne devront puer que «légèrement», selon la directive. Les toilettes pour dames devront pour leur part être deux fois plus nombreuses que celles pour messieurs, ajoute le texte, publié un an après l'occupation de WC pour hommes par une vingtaine de femmes à Canton (sud) pour protester contre leurs longues attentes afin de se soulager. L'hygiène des toilettes publiques en Chine -- longtemps un sujet d'embarras pour les visiteurs étrangers, en l'absence notamment de portes et cloisons -- a fait d'importants progrès depuis une précédente directive du ministère en 1998, introduisant des normes plus strictes.

Lʼulcère gastro-duodénal Les ulcères de lʼestomac ou du duodénum entraînent des saignements que lʼon détecte dans les selles. Le médecin prescrira des médicaments empêchant la sécrétion d'acide gastrique. Lʼérosion dʼun diverticule du côlon Les diverticules sont de petites hernies qui se développent le long de la paroi externe du côlon. Dotés de petits vaisseaux sanguins, leur érosion sʼaccompagne dʼun saignement. Bénins, les diverticules nécessitent cependant une consultation pour confirmer le diagnostic. Et en cas de récidive, une résection chirurgicale permettra dʼôter la partie de l'intestin où se trouve le diverticule. Une érosion gastrique Le plus souvent dʼorigine médicamenteuse (aspirine, anti-inflammatoire), les érosions gastriques nécessitent une adaptation du traitement médicamenteux en question.

Ingrédients : Une poignée de pois chiche trempée la veille Une poignée de haricots secs trempée la veille Une poignée de lentilles trempée au moins 1 heure à lʼavance 1 oignon 1 tomate Vinaigrette Quelques olives noires Préparation : Faites cuire sé-

parément tous les légumes secs dans lʼeau salée. Egouttez-les. Arrosez de vinaigrette chaque légume sec bien cuit. Laissez absorber puis mélangez tous les légumes ensemble. Ajoutez lʼoignon en rondelles et des dés de tomate. Rectifiez lʼassaisonnement, décorez dʼolives noires et servez.

Les vertus du thé vert
Le thé vert a des vertus minceur, anti âge, pourrait renforcer la mémoire ou calmer les allergies… Mais ses antioxydants, vitamines ou tanins lui confèreraient aussi beaucoup d’autres qualités pour la santé. Focus sur ses nombreux bienfaits.

People

Lindsay Lohan : Pitbull n’a pas abusé d’elle… Décidément, Lindsay Lohan
doit adorer les tribunaux ! Si ce n'est pas comme accusée, c'est comme défendeur que la chanteuse siège à la cour ! Simple hasard ou acharnement du destin, la rousse n'en sort jamais (ou presque) gagnante ! L'histoire remonte à 2011, Lindsay Lohan a porté plainte contre Pitbull. Lilo accuse le rappeur d'avoir exploité son nom dans sa chanson «Give Me Everything». En réalité, Pitbull prononce le nom de Lindsay Lohan, une seule et unique fois !

Pourquoi ça marche : Grâce à ses polyphénols et ses vitamines A, C et E, le thé vert possède des vertus «antioxydantes majeures», selon le Dr Franck Gigon, dans Les meilleures cures détox par les plantes (Rustica). Il permet de lutter contre les radicaux libres, responsables du vieillissement. En pratique : alternez dans la journée des infusions de thé vert (3 g de feuilles séchées dans 1 tasse dʼeau

Une boisson anti-âge

stuce Un masque tonique aux fraises
Quand on veut faire un masque tonique pour le visage, on peut utiliser des fraises et un blanc dʼœuf. Il faut monter le blanc dʼœuf en neige, presser les fraise à travers un linge pour en recueillir le jus, mélanger le tout et passer sur le visage. Laisser un quart dʼheure avant de rincer.

A

bouillante 5 min., filtrez, 6 tasses maximum) et de romarin (30 g de sommités fleuries dans 1 l dʼeau frémissante 5 min., infusez 15 min., filtrez, 3 tasses maximum), et du ginkgo (2 gélules de 200 mg de poudre totale matin, midi et soir). «En cure dʼun mois, 2 à 3 fois par an.» Contre-indications : antécédents dʼépilepsie ou de convulsion, hémophilie, avant une intervention chirurgicale. Demain : un excellent stimulant

Question
Faux !

Le gras pèse plus lourd que le muscle
C'est la raison pour laquelle il peut être déprimant de se peser quand on fait du sport. En revanche, le sport permet d'affiner la silhouette et de remodeler le corps. Alors évitez la balance, le principal est de se sentir bien dans son corps, non ?

News
Santé

Des testicules au cerveau, le cannabis frappe fort
demnes d'AVC. Résultat, seuls 8% des sujets présentaient des traces de consommation de marijuana. «Cette étude fournit la meilleure preuve à ce jour, d'une association entre le cannabis et l'AVC», explique le Pr Alan Barber, professeur de neurologie clinique à l'Université d'Auckland. Seul bémol, tous les fumeurs consommaient également du tabac, lui aussi reconnu pour être lié à une augmentation des risques cardio-vasculaires. Alors à qui la faute ? «Selon nous, c'est bien le cannabis qui est responsable» rétorque le Pr Barber. «Et nous espérons conduire d'autres travaux pour le démontrer.»

Le juge chargé de l'affaire, Denis Hurley, a statué à l'encontre de Lindsay Lohan. Selon lui, la chanson de Pitbull est protégée comme œuvre d'art par le premier amendement. Le juge explique que l'utilisation de manière isolée du seul nom de Lindsay Lohan dans une seule phrase de la chanson ne constitue pas un abus !

La décision du tribunal est tombée en faveur de Pitbull.

Le fait de fumer régulièrement un joint doublerait le risque de contracter un cancer des testicules particulièrement agressif. Eh bien, il apparaît désormais que cela multiplierait également par deux le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC). Des chercheurs de l'Université d'Auckland en Nouvelle-Zélande se sont intéressés à 160 patients de 18 à 55 ans, qui tous avaient été victimes d'un AVC. Dans 16% des cas, les chercheurs ont retrouvé des traces de cannabis dans les urines des patients. Pour les besoins de l'étude, ils ont pratiqué les mêmes tests sur un groupe contrôle, d'âge et niveau socio-économique comparables, in-

3 Anti-cancer : à 50 ans, buvez 3 tasses de café par jour
Le
plus de 400 000 personnes âgées de 50 à 71 ans. Et ils se sont aperçus que plus leur consommation de café était régulière, moins ils souffraient de mort prématurée. Mais point trop n’en faut quand même ! Boire plus de 3 tasses chaque jour n’apporterait aucun bénéfice supplémentaire. En effet, dans le groupe étudié, les personnes qui buvaient jusqu’à 6 tasses de café chaque jour ne semblaient pas être en meilleure santé que celles qui en buvaient 2 à 3. Seule contre-indication à cet effet revigorant de la caféine : le tabac. «Comme nous avons pu suivre plus de 400 000 personnes, nous avions forcément des groupes où boire du café était aussi associé à des facteurs de risques comme fumer, boire de l’alcool ou avoir une vie sédentaire. Et nous avons noté que chez les fumeurs, le café n’avait aucun effet protecteur. Il est sans doute important de noter que les effets négatifs du tabac sur la santé sont tels qu’il est difficile d’en inverser la tendance» insiste le Dr Freedman.

C hiffre du jour

Boire régulièrement du café à partir de la cinquantaine peut ajouter quelques années à votre espérance de vie ! C’est la conclusion quelque peu surprenante d’une étude menée par le Dr Neal Freedman, de l’Institut national du cancer des Etats-Unis qui affirme que boire 2 à 3 tasses de café chaque jour permet de réduire les risques de mortalité par infarctus, infection respiratoire ou diabète de 10 à 15 %. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs américains ont suivi pendant 12 ans

12:00 Afrik'Art 12:30 Temps présent 13:30 Journal (RTBF) 14:00 La vie amoureuse des prêtres 15:05 Prost 16:00 TV5MONDE, le journal 16:25 Nec plus ultra 17:00 Kiosque 18:00 TV5MONDE, le journal 18:10 Internationales 19:00 360°-GEO 20:00 MaghrebOrient-Express 20:30 Journal (France 2) 20:55 Y'a du monde à Ouagadougou 21:00 On n'est pas couché 00:05 TV5MONDE, le journal 00:20 Journal (RTS) 00:50 Chabotte et fille 01:15 Chabotte et fille 01:40 TV5MONDE, le journal Afrique 01:55 Internationales 02:45 Nouvo

12:00 Les douze coups de midi 12:50 Mon assiette santé 13:00 Journal 13:25 Du côté de chez vous 13:30 Météo 13:40 Mentalist 14:35 Dr House 15:25 Dr House 16:20 Les experts : Miami 17:10 Les experts : Miami 18:00 Sept à huit 19:50 Là où je t'emmènerai 20:00 Journal 20:30 Du côté de chez vous 20:50 Moi, moche et méchant 22:40 Les experts : Manhattan 23:25 Les experts : Manhattan 00:15 Les experts : Manhattan 01:05 Dexter 02:05 L'actualité du cinéma 02:10 Le club de l'économie 02:50 Reportages

12:05 Tout le monde veut prendre sa place 13:00 Journal 13:20 13h15, le dimanche... 14:10 Le grand bêtisier des sports 15:00 Rugby 17:00 Stade 2 18:45 Point route 18:50 Vivement dimanche prochain 20:00 Journal 20:30 20h30 le dimanche 20:40 Emission de solutions 20:45 Je vous trouve très beau 22:20 Non élucidé 23:50 Journal de la nuit outremer 00:05 Histoires courtes 01:25 Vivement dimanche prochain 02:20 13h15, le samedi... 02:50 Thé ou café 03:50 24 heures d'info 04:05 Stade 2

12:40 Météo 12:45 Le 12.45 13:05 Maison à vendre 14:30 Maison à vendre 16:20 D&CO 17:15 66 minutes 18:30 66 minutes : les histoires qui font l'actu 19:45 Le 19.45 20:05 E=M6 20:30 Sport 6 20:50 Zone interdite 23:00 Enquête exclusive 00:30 Zemmour et Naulleau 01:40 Météo 01:45 Urgence disparitions 02:40 M6 Music

N° 2205 DIMANCHE 24 FÉVRIER 2013

Publicite

Le Buteur du 24-02-2013

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful